Deuxième séminaire de l association «Villes des Musiques du Monde» 23 & 24 mars 2015 PRATIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Deuxième séminaire de l association «Villes des Musiques du Monde» 23 & 24 mars 2015 PRATIQUES"

Transcription

1 Deuxième séminaire de l association «Villes des Musiques du Monde» 23 & 24 mars 2015 Culture et territoires (suite) / Culture et République : le prisme des musiques et danses du monde Des thèmes à approfondir, des questions à examiner PRATIQUES Lieu : Bureau de l association Salle 6 à l étage Adresse : 4, avenue de la Division Leclerc Aubervilliers Horaires : de 9h à 18h Infos :

2 Les THemes Culture : divertissement ou travail du social? Marché ou outil de développement social et culturel en particulier au niveau local? Il y a évidemment un débat sur ce qu'est la «culture»... Pour nous «acteurs culturels» - il s'agit moins d'une question de définition «scientifique» ou «philosophique» que d'un repérage des enjeux, des idées qui donnent du sens et qui structurent notre action. La complexité est grande car ce mot de «culture» recouvre des significations et porte des réalités bien différentes selon les individus ou les groupes qui l'utilisent. Pour l'unesco «la culture dans son sens le plus large, est considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances». Dans un pays comme la France, cette complexité est encore renforcée par la proximité de deux notions qui sont généralement liées : celle de la culture et celle de l'art (il faudrait écrire la Culture et l'art). Dès lors, se pose très vite la question de la légitimité et par conséquent de la reconnaissance... et pas très loin, celle de la valeur et du marché, le passage de la question de la «création» à celle de la «production» et du «produit»... Or tout ce qui constitue une culture n'est pas un «produit» au sens marchandise du terme... Certaines expressions, certaines pratiques, certaines «oeuvres» sont le résultat d'un long processus historique ; certaines, plus contemporaines portent l'empreinte d'un individu particulier... Leur statut peut donc assez être divers. De même, leur lien avec un groupe, un territoire, une histoire peut être très différent. Toutes ces questions se trouvent encore complexifiées par la mondialisation et la circulation accélérée grâce aux technologies d'information et de communication. Pour nous, cette conception très large et non «marchande» de la culture est portée par la volonté de connaître et de reconnaître les diverses cultures existantes et de permettre leur développement et leur rencontre, leur adaptation et leur actualisation pour qu'elles puissent contribuer au développement culturel, social et économique du territoire et des individus qui l'habitent. Culture et territoires : quelle inscription, quelle insertion des acteurs culturels dans les territoires, dans les politiques de développement. Mobiliser les acteurs, mobiliser les habitants autour de projets, faire naitre, organiser et faire vivre des réseaux d'acteurs aux différents niveaux de territoires et les articuler... La question des territoires est d'actualité... Elle comporte au moins deux aspects : >> Comment définir un territoire pertinent pour chaque acteur et pour chaque aspect de la vie économique et sociale? >> Comment les acteurs peuvent s'inscrire dans les différents niveaux de territoire? Une association comme V2M doit s'inscrire dans des dynamiques : au niveau local (les villes, les différents acteurs locaux au niveau de chaque ville..) les communautés d'agglomération (et en particulier aujourd'hui «Plaine Commune») le département de Seine Saint-Denis la région Ile de France Chaque niveau est pertinent pour une partie des actions, d'autres nécessitent des constructions qui regroupent plusieurs territoires. Mais d'une manière globale, le rôle d'une structure comme V2M est avant tout de créer des situations qui permettent de rassembler des acteurs d'un même territoire ou de territoires complémentaires. Il s'agit alors de jouer plus un rôle de tête de réseau. Cette idée de réseau nous semble de plus en plus pertinente.

3 Culture et République : comment les acteurs culturels peuvent contribuer à créer des situations qui font vivre les valeurs de la République. Faire République par la culture, les cultures : égale dignité et partage des cultures, des cultures d'hier et de la-bas aux cultures d'aujourd'hui et d'ici. Les récents attentats de janvier 2015 reposent de façon pressante la question du «vivre ensemble». Cette question est à l origine même de la naissance de «Villes des Musiques du Monde». Il s agit de prendre en compte de façon positive la présence de nombreuses cultures et formes d expression venant du monde entier, de favoriser leur connaissance et leur reconnaissance mutuelles tout en favorisant des créations actuelles qui répondent aux situations vécues aujourd hui. Cette démarche rencontre aussi les préoccupations exprimées par les différents textes de l Unesco concernant les droits culturels. Les évènements, les situations que nous créons et que nous animons doivent permettre à des expressions d accéder à l espace publique, des mises en pratiques partagées au delà des communautés d origine, des remise en jeu de formes traditionnelles dans des créations nouvelles. Les évènements culturels sont l occasion de mise en action des habitants par l organisation d ateliers, de rencontres, par la participation à leur organisation... De ces points de vue, notre préoccupation du «vivre ensemble» ne se limite pas à un discours sur mais bien à la préoccupation de faire vivre et de partager les valeurs de la République dans le quotidien. Pour nous, cette conception très large et non «marchande» de la culture est portée par la volonté de connaître et de reconnaître les diverses cultures existantes et de permettre leur développement et leur rencontre, leur adaptation et leur actualisation pour qu'elles puissent contribuer au développement culturel, social et économique du territoire et des individus qui l'habitent. Nous projetons d'alterner des temps d'échanges en grand groupe et de travail en «ateliers» et d'organiser l'emploi du temps pour permettre à chacun de participer en fonction de ses possibilités (des ½ journées cohérentes et des ateliers dans lesquels des personnes sont chargées de prendre des notes et d'assurer la continuité des échanges...). Il s'agira aussi de nous ménager des temps «non formels» (pauses, repas...) suffisants pour autoriser des échanges et des prises de contact entre les participants. Un compte rendu des travaux sera élaboré. Propositions d ateliers Liste des sujets non exhaustive et susceptible d'être modifiée (en fonction de vos propositions et du nombre de participants) : * Atelier 1: Territoires et réseaux : territoires et réseaux : quels maillages, quelles logiques de construction, quelles organisations, quelles articulations? La forme «réseau» pour organiser l action des multiples acteurs locaux s affirme au fil des ans et des expériences que nous menons, comme la plus efficace. Elle ne va toutefois pas sans poser des questions parfois un peu difficiles à résoudre... et s avère souvent chronophage... Elle implique quelques règles, quelques points de vigilance. Elle nécessite un minimum d accord préalable sur les objectifs que ses membres vont partager. La démarche qui va structurer le réseau est celle du projet (entendue au sens fort et non administratif du terme...). Mais elle implique surtout qu au delà des accords de principe, il doit y avoir un lien fort entre discours et pratiques. Il ne s agit pas de prendre des grandes décisions en assemblée générale, qui ensuite resteront lettre morte parce qu une grande partie de ceux qui ont pris la décision se désintéressent de sa mise en œuvre. Dire et faire doivent aller ensemble. On constate par ailleurs que le meilleur moyens de construire et de conforter un réseau c est de l appuyer sur du faire ensemble. Les réseaux doivent donc être «souples», animés collectivement. Il faut parvenir et ce n est pas toujours évident à articuler les exigences de la vie associative

4 (la vie des instances «officielles) et les groupes de travail de projet. Il faut aussi identifier les niveaux pertinents de réseau et veiller à leur articulation, à leur intrication, rechercher les moyens de ne pas multiplier les structures sur un même territoire, tenter de contrecarrer les tendances concurrentielles, les enfermements dans les logiques d appareils... * Atelier 2 : Le travail des Publics : Habitants - scolaires - adolescents : spectateurs consommateurs ou «spectacteurs» : les moyens, les formes de coopération, les projets... Notre souci n est pas seulement de créer des événements qui rassemblent beaucoup de monde, beaucoup de consommateurs de produits culturels, de divertissements, mais de créer des situations qui organisent la participation active des habitants et des acteurs des territoires sur lesquels nous agissons pour qu ils s approprient les problèmes auxquels ils sont confrontés et qu ils s engagent. C est un des thèmes récurrents de notre démarche : transformer le spectateur en acteur, le «spectacteur»... Il est question dans ce cadre de rechercher les formes d action qui vont faire agir ensemble des artistes, professionnels et amateurs, des individus ou des groupes avec concours de médiateurs, d animateurs... C est tout le domaine des ateliers (du centre de loisirs à l atelier cuisine dans un centre social) à la master class avec des artistes invités qui vont s adresser à des praticiens d un instrument ou d une esthétique (Fabriques Orchestrales), d un dispositif comme «Marmots & Griots» qui rassemble artistes, enfants, enseignants autour du répertoire d un artiste qu il va s agir de s approprier et de partager jusqu à un moment de restitution sur une seène devant un public composé de parents, d amis... Il y a aussi la préoccupation de permettre à des individus ou à des groupes d accéder à des formes, des productions culturelles, des domaines auxquels ils ne pourraient pas «naturellement» accéder sans l intervention d un acteur ou d un groupe d acteurs qui ménage un itinéraire d accès. * Atelier 3 : Management ou animation, gestion ou direction : quelles logiques privilégier dans la conduite des projets culturels, comment favoriser la participation des habitants et la coopération des acteurs? Certains vocables sont à la mode ou ont déjà remplacé d autres plus anciens. Ainsi les termes de «management», de «gouvernance», de «gestion» (des ressources humaines, des risques, des conflits...). Hypothèse : le monde associatif, culturel, éducatif a intégré ce vocabulaire issu du monde de l entreprise industrielle et commercial sans toujours mesurer son contenu et ses implicites. Peut-être faut-il s interroger sur les logiques qui sous-tendent certains vocables et se demander si elles correspondent aux objectifs qui sont portés par nos projets. Ces questions trouvent toute leur actualité lorsqu il s agit de s attaquer au problème de l évaluation des actions. Il y a donc matière à réfléchir aux démarches que nous mettons en œuvre, aux moyens de les conduire et de les évaluer en faisant en permanence référence aux objectifs qui étaient fixés au départ. On évalue pas de la même manière les résultat d une animation commerciale sur un marché un samedi matin et d une animation dans un centre de loisirs un mercredi... Peut-être avons-nous besoin d inventer ou de retrouver des outils spécifiques... * Atelier 4 : Quelle économie sociale et solidaire de la culture? Comment sortir des pétitions de principe? De tous cotés on entend plus que ça : il n y a plus d argent. Pour l heure nous ne nous attacherons pas à répondre à la question de la vérité de cette assertion. Il semble qu il y a toujours de l argent, la question étant peut-être de savoir à quoi il est destiné. Admettons qu effectivement les ressources se raréfient (ce qu il nous est loisible de constater lorsque nous examinons le chapitre «subvention» de nos comptes de résultats). Dès lors, que faire? On ne cesse de nous inviter à faire appel au mécénat, au sponsoring... Certains réfléchissent et expérimentent des dispositifs de financement participatif, de démarche coopératives... Le secteur culturel reste assez timide dans le domaine de l économie sociale et solidaire. Comment innover, inventer, avec qui?

5 Préfiguration du programme Lundi Mardi 9h00 9h30 : accueil 9h30-10h30 : Ouverture / présentation des journées - premiers échanges sur les thèmes proposés (en grand groupe) 10h30 11h00 : pause 11h00 12h30 : 1er temps des ateliers (atelier s1 & 2) 9h00 9h30 : accueil 9h30 10h30 : point de situation sur la conduite des travaux, organisation de la journée 10h30 11h00 : pause 11h00 12h30 : 3ème temps des ateliers (ateliers 3 & 4) 12h30 14h00 : repas 12h30 14h00: repas 14h00 16h00 : 2ème temps des ateliers 14h00 16h00 : 4ème temps des ateliers (ateliers 3 & 4 - fin) 16h00 16h30 : pause 16h00 16h30 : pause 16h30 18h00 : mise en commun / conclusions Soirée conviviale pour ceux qui peuvent... 16h30 18h00 : mise en commun / conclusions 18h00 : pot de clôture

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5.

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5. Planning Groupe 1 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h00 Planning Groupe 2 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h30 Planning

Plus en détail

XXVe Congrès mondial de la route à Séoul

XXVe Congrès mondial de la route à Séoul XXVe Congrès mondial de la route à Séoul 2 ~ 6 novembre, 2015 Coex, Séoul, Corée Routes et mobilité - Le transport, source de valeur ajoutée XXVe Congrès mondial de la route à Séoul Routes et mobilité

Plus en détail

ETAPE 3 : APPEL D AIR De la halle Spada aux Abattoirs Rencontres / débats / spectacles

ETAPE 3 : APPEL D AIR De la halle Spada aux Abattoirs Rencontres / débats / spectacles ETAPE 3 : APPEL D AIR De la halle Spada aux Abattoirs Rencontres / débats / spectacles L'Entre-Pont aux Abattoirs : greffer les arts vivants... L'Entre-Pont, association de gestion d'un lieu de création

Plus en détail

Bienvenue à l Espace. «Camille-Claudel» Un lien entre tous! Maison de Quartier Saint-Michel. Un lieu d échanges, d animations et de services

Bienvenue à l Espace. «Camille-Claudel» Un lien entre tous! Maison de Quartier Saint-Michel. Un lieu d échanges, d animations et de services Bienvenue à l Espace «Camille-Claudel» Maison de Quartier Saint-Michel Un lieu d échanges, d animations et de services Un lien entre tous! 2 Maison de quartier «Camille-Claudel» L espace «Camille-Claudel»

Plus en détail

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT. Rythmes scolaires. www.boulognebillancourt.com

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT. Rythmes scolaires. www.boulognebillancourt.com VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT Rythmes scolaires www.boulognebillancourt.com 2 Sommaire Le temps scolaire, mon emploi du temps en maternelle... Le temps scolaire, mon emploi du temps en élémentaire... le

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

15-25 ANS. Les rdv. du Pij. point information jeunesse

15-25 ANS. Les rdv. du Pij. point information jeunesse 15-25 ANS Les rdv du Pij point information jeunesse N 2 JANVIER / JUIN 2016 Calendrier LES RDV DU SAMEDI DATE HEURE ANIMATIONS PAGES 09 janv. 11h Partir au pair 3 06 fév. 11h Financer son permis de conduire

Plus en détail

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch 2013-2014 SOMMAIRE page Mot de la Direction 2 Description des cours réguliers 3-4 Résumé des cours 2013_14 5 Stages de vacances 2013_14 6 Spectacles (groupes de l école et Cie l Elastique citrique) 7 Animations

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX STAGES D APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DU DIMA

CONVENTION RELATIVE AUX STAGES D APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DU DIMA CONVENTION RELATIVE AUX STAGES D APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DU DIMA Application des textes réglementaires en vigueur Vu la directive 94/33/CE du Conseil de l union européenne du

Plus en détail

L'ESS au sein du territoire de la Métropole Européenne de Lille : Une économie au service des habitants

L'ESS au sein du territoire de la Métropole Européenne de Lille : Une économie au service des habitants L'ESS au sein du territoire de la Métropole Européenne de Lille : Une économie au service des habitants Conférence de presse du 18 février 2015 Benoît Werquin (Insee) Une économie au service des habitants

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

PLANNING PREVISIONNEL BP JEPS APT / Randonnée 2014-2015

PLANNING PREVISIONNEL BP JEPS APT / Randonnée 2014-2015 Septembre 2014 Octobre 2014 9h-12h 13h30-15h30 15h30-17h30 Matin (9h-12h) 13h30-15h30 15h30-17h30 lundi 01/09/2014 mercredi 01/10/2014 mardi 02/09/2014 jeudi 02/10/2014 mercredi 03/09/2014 vendredi 03/10/2014

Plus en détail

Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009

Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009 Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009 Entre l'entreprise (ou l'organisme) ci-dessous désigné(e) : Nom de l'entreprise

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D ASTREE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D ASTREE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D ASTREE Evaluation du Projet Educatif Local et Diagnostic Petite Enfance * * * * * MISSION D ETUDE ET DE CONSEIL * * * * * ORIENTATIONS POUR UN SCHEMA PLURIANNUEL DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale)

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) Nom : Prénom :.. Sexe : Féminin Masculin Date de naissance :.../.../... Lieu

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Rencontre régionale. Coopération Bretagne-Viet Nam. Quelle coopération entre la Bretagne et le Viet Nam en 2011?

Rencontre régionale. Coopération Bretagne-Viet Nam. Quelle coopération entre la Bretagne et le Viet Nam en 2011? Rencontre régionale Coopération Bretagne-Viet Nam Quelle coopération entre la Bretagne et le Viet Nam en 2011? 14h17h30 Lycée Dupuy de Lôme Lorient L'APPEL Ville de Lorient Département du Morbihan Région

Plus en détail

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation Le mardi 1 er, mercredi 2 et jeudi 3 juillet 2014 de 9h30 à 16h30 au Centre culturel Le

Plus en détail

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans :

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE SEQUENCE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DE L OPERATION «BRAVO LES ARTISANS de Charente-Maritime» Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre

Plus en détail

Charte des collections Médiathèque intercommunale du Val de Somme

Charte des collections Médiathèque intercommunale du Val de Somme Charte des collections du Val de Somme 1. La médiathèque intercommunale et son environnement 1.1 La Communauté de Communes et le contexte socioculturel 1.2 La tutelle administrative 2. Les missions 2.1

Plus en détail

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Un questionnaire a été remis aux familles courant décembre avec le double objectif de relayer le ressenti des parents sur les nouveaux rythmes scolaires

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Contexte et éléments du diagnostic. 3. Les atouts et contraintes du territoire pour la mise en œuvre du projet

SOMMAIRE. 1. Contexte et éléments du diagnostic. 3. Les atouts et contraintes du territoire pour la mise en œuvre du projet PROJET EDUCATIF ACM Périscolaire 2016 SOMMAIRE 1. Contexte et éléments du diagnostic 2. Les nouveaux horaires scolaires 3. Les atouts et contraintes du territoire pour la mise en œuvre du projet 4. le

Plus en détail

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A3 LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Sommaire Introduction I Différents profils d élèves pour différentes situations

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

médiation et formation saison 2014 2015

médiation et formation saison 2014 2015 médiation et formation saison 2014 2015 dossier de presse La Chambre, espace d exposition et de formation à l image situé au centre de Strasbourg, propose expositions de photographie contemporaine au sein

Plus en détail

Coordonnées des Centres Sociaux

Coordonnées des Centres Sociaux Programme des Centres sociaux De septembre à decembre Bulletin n 24 Autres services / Centre Social Rive Droite : Multi-accueil -ouvert : du lundi au vendredi de 7h45 à 18h15 en journée continue. Possibilité

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - -

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - - Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre - - Lycées et Collèges - - Réunion d information pour les enseignants et les enseignantes Jeudi 18 juin 2015 à 18h Mardi 15 Septembre

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 comportement des personnes, des organisations et des institutions et politiques publiques, changements qui sont devenus indispensable pour faire face à la crise

Plus en détail

UNIQUE Du 25 août au 2 septembre 2015

UNIQUE Du 25 août au 2 septembre 2015 GUICHET UNIQUE Du 25 août au 2 septembre 2015 VOS RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS POUR LA RENTREE En une seule fois! Créé à l initiative de l Agence des temps, le guichet unique est présent dans les différents

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES CONVENTION RELATIVE AUX PÉRIODES DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Pour les étudiants de... Vu le code du Travail, notamment ses articles L 4153-1, R. 4153-41 à R. 4153-44 et R. 4153-46, Vu le code de l

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA)

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) ACCES AUX SERVICES DU RESTAURANT SCOLAIRE DES SERVICES PERISCOLAIRES (Les TAP et La GARDERIE DU MATIN ET DU SOIR) Juillet

Plus en détail

pour Enquête IFOP pour : AUXi150 et La Mutuelle Saint Christophe juin 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 5 juin 2014

pour Enquête IFOP pour : AUXi150 et La Mutuelle Saint Christophe juin 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 5 juin 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 5 juin 2014 Quelle est la perception de la scène artistique chrétienne en France par son public? AUXi150 et La Mutuelle Saint Christophe présentent les résultats de leur enquête menée

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

Projet Pédagogique. Espace Ados

Projet Pédagogique. Espace Ados 1 Projet Pédagogique Espace Ados «L adolescence est l âge où les enfants commencent à répondre par eux même aux questions qu ils se posent» Année 2014-2015 Espace Ados-ALSH 11-15 ans 4 avenue du Général

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Pour qui? Pour tous les jeunes Vernoliens de 13 à 25 ans (et de 11 à 13 ans pour le dispositif Anima'Juniors).

Pour qui? Pour tous les jeunes Vernoliens de 13 à 25 ans (et de 11 à 13 ans pour le dispositif Anima'Juniors). L Espace Jeunes Plus qu'un simple lieu de passage, l'espace Jeunes se veut avant tout, un lieu d'éducation, de socialisation, d'information, d'échanges et d'activités. Pour qui? Pour tous les jeunes Vernoliens

Plus en détail

Année scolaire 2015 / 2016

Année scolaire 2015 / 2016 Année scolaire 2015 / 2016 Madame, Monsieur, Vous êtes en possession des documents de rentrée scolaire 2015/2016 (que vous pouvez imprimer en recto-verso). Nous vous demandons de renseigner le plus rapidement

Plus en détail

Enfance Jeunesse Famille. www.ville-palaiseau.fr

Enfance Jeunesse Famille. www.ville-palaiseau.fr printemps 2015 Activités vacances Enfance Jeunesse Famille www.ville-palaiseau.fr La maison de quartier Jacques-Audiberti 56 rue du Moulin > 01 60 14 55 38 Les inscriptions se déroulent à partir du mercredi

Plus en détail

FORMATIONS DU CDOS OISE

FORMATIONS DU CDOS OISE Programme de Formation Bénévoles Année 2015 GRATUIT* Sauf PSC1 Le CDOS Oise, au service des comités et des clubs de l'oise, vous propose un programme de formation répondant à plusieurs thématiques : Gérer

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

DATE HORAIRES LIEU OBJET ASSOCIATION FR =FOYER RURAL, CM = SALLE DE LA COUPE DU MONDE DECEMBRE 2015 MARDI 1 13H 45 à 16 H30 FR REPET E COLE JDF

DATE HORAIRES LIEU OBJET ASSOCIATION FR =FOYER RURAL, CM = SALLE DE LA COUPE DU MONDE DECEMBRE 2015 MARDI 1 13H 45 à 16 H30 FR REPET E COLE JDF DECEMBRE 2015 MARDI 1 13H 45 à 16 H30 FR REPET E COLE JDF MERCREDI 2 8H45 11H30 FR REPET E COLE JDF Mercredi 2 14 à 18 H FR arbre de noël L'ACCUEIL VENDREDI 4 MATIN FR REPET E COLE JDF VENDREDI 4 18H30

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

Le séminaire de français de Chicago

Le séminaire de français de Chicago Alliance Française de Chicago Consulat général de France à Chicago Service culturel Le séminaire de français de Chicago Session de formation intensive pour les étudiants en langue et culture françaises

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

MASTER MEEF PRATIQUES ET INGENIERIE DE LA FORMATION - MEDIATION CULTURELLE : CONCEVOIR DES PROJETS EDUCATIFS ET CULTURELS EN PARTENARIAT

MASTER MEEF PRATIQUES ET INGENIERIE DE LA FORMATION - MEDIATION CULTURELLE : CONCEVOIR DES PROJETS EDUCATIFS ET CULTURELS EN PARTENARIAT MASTER MEEF PRATIQUES ET INGENIERIE DE LA FORMATION - MEDIATION CULTURELLE : CONCEVOIR DES PROJETS EDUCATIFS ET CULTURELS EN PARTENARIAT Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

STUDIO DE DANSE 3 Rue d Argenteuil 93200 Saint-Denis Á Saint-Denis université Métro Ligne 13

STUDIO DE DANSE 3 Rue d Argenteuil 93200 Saint-Denis Á Saint-Denis université Métro Ligne 13 Cécile BERREBI de NOAILLES, née le 10 Décembre 1966 à Parisn14ème découvre la danse classique à l âge de cinq ans. D abord élève d Irina Grjebina (Opéra de danse), elle est ensuite formée par le Conservatoire

Plus en détail

Accueillir un jeune étudiant étranger au sein de votre famille

Accueillir un jeune étudiant étranger au sein de votre famille Accueillir un jeune étudiant étranger au sein de votre famille Notre Association : JEV (Jeunesse Etudes Voyages) est une Association Loi de 1901, dont le Conseil d Administration est composé majoritairement

Plus en détail

L ELEAD a été créé par André de Séguin, jusqu en

L ELEAD a été créé par André de Séguin, jusqu en L ELEAD a été créé par André de Séguin, jusqu en 2011 directeur adjoint de l IPESUP et longtemps professeur en prépa HEC à Ste Geneviève et à l IPESUP, (deux des meilleures prépas françaises). Au cœur

Plus en détail

Le GUIDE STAGIAIRE PERSONNEL DE DIRECTION

Le GUIDE STAGIAIRE PERSONNEL DE DIRECTION Le GUIDE STAGIAIRE PERSONNEL DE DIRECTION Édition 2015 Dès sa création, le Sgen-CFDT a fait le choix de se structurer en syndicat général, c'est à dire regroupant l'ensemble des catégories professionnelles

Plus en détail

CONVENTION DE PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BAC Pro Cuisine BAC Pro Commercialisation et Services en Restauration

CONVENTION DE PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BAC Pro Cuisine BAC Pro Commercialisation et Services en Restauration NOM et Prénom de l élève : Date de naissance : Adresse personnelle : Téléphone : L élève sera mineur majeur au 1 er jour de la PFMP Diplôme préparé : BAC Pro Cuisine / Commercialisation et Services en

Plus en détail

PRESTATIONS BIEN-ÊTRE

PRESTATIONS BIEN-ÊTRE ONEX SANTÉ PRESTATIONS BIEN-ÊTRE SAISON 2010-2011 Réception SPPS - Guichet principal : Rue des Evaux 13, 1213 Onex Tél. : 022-879.89.11 ; fax : 022-879.89.10) Tous les jours de 9h à 12h et les lundis,

Plus en détail

Code Postal : Commune :.. Enseignant(e) responsable du projet :... ELEMENTS CONSTITUTIFS DU DOSSIER (cocher les cases concernées)

Code Postal : Commune :.. Enseignant(e) responsable du projet :... ELEMENTS CONSTITUTIFS DU DOSSIER (cocher les cases concernées) Rectorat Division des Elèves et de la Scolarité Service DES 2 Affaire suivie par Jérôme Esparon Téléphone 02 62 48 11 02 Fax 02 62 48 14 55 Courriel des.secretariat @ac-reunion.fr 24, Avenue Georges Brassens

Plus en détail

DIVORCE INFORMATIONS PRATIQUES POUR L ENFANT ET LES DEUX PARENTS

DIVORCE INFORMATIONS PRATIQUES POUR L ENFANT ET LES DEUX PARENTS SÉPARATION DIVORCE INFORMATIONS PRATIQUES POUR L ENFANT ET LES DEUX PARENTS Service de protection des mineurs SPMi SOMMAIRE page 3 LES BESOINS DE L ENFANT page 4 DROIT DE VISITE: UN DROIT DE L ENFANT AVANT

Plus en détail

classes à horaires aménagés

classes à horaires aménagés classes à horaires aménagés 2015 I 2016 Collège I Lycées I Post Bac Journée portes ouvertes du Conservatoire Samedi 7 mars 2015, de 14h à 18h Vivre sa passion artistique... du Collège à l Université En

Plus en détail

Diplôme Universitaire

Diplôme Universitaire Création : Plan Créatif Corporate - Réalisation : Pellicam productions - Impression : Grenier - Avril 2013 Crédits photo : Jean Moulin, Didier Adam, Diane Grimonet. Diplôme Universitaire Le Diplôme universitaire

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

Livret de séquence d'observation en entreprise

Livret de séquence d'observation en entreprise NOM : Classe : Prénom : Livret de séquence d'observation en entreprise Nom de l entreprise : Activité(s) de l entreprise : Adresse de l entreprise : Collège Jean-Philippe RAMEAU 1, rond-point des Condamines

Plus en détail

Démystifions l Intelligence Economique et apprenons à nous en servir pour devenir performants. I - Mais qu est donc l Intelligence Economique (I.E.)?

Démystifions l Intelligence Economique et apprenons à nous en servir pour devenir performants. I - Mais qu est donc l Intelligence Economique (I.E.)? Démystifions l Intelligence Economique et apprenons à nous en servir pour devenir performants. Tout le monde parle aujourd hui de l Intelligence Economique et «raccroche» cette appellation à des sujets

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

T. Bouguerra : Cours de méthodologie

T. Bouguerra : Cours de méthodologie E 53 SLL1 T. Bouguerra : Cours de méthodologie III. LES APPROCHES ACTIONNELLES 1. Le Modèle actionnel et le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues Par approche actionnelle on entend essentiellement

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Séminaire co-construction des politiques publiques

Séminaire co-construction des politiques publiques L met en œuvre une série de séminaires sur le thème de la co-construction des politiques publiques en région, en coordination avec ses membres : La Fédération nationale des arts de la rue, la Fédurok,

Plus en détail

Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive

Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive GUIDE DE MONTAGE CLUB DU 22/10/2005 ANNEXE E FICHE DU DOSSIER UNAFAM SUR LES STRUCTURES Club d'accueil et d'entraide Fiche descriptive Les personnes handicapées psychiques sont en situation d'extrême fragilité

Plus en détail

MUSI SEP TOUR 2010. Dossier. de Presse

MUSI SEP TOUR 2010. Dossier. de Presse MUSI SEP TOUR 2010 Dossier de Presse Sommaire Communiqué de Presse p.3 Le Rotary International p.4 & 5 Le Rotaract p.6 UNISEP p.7 Aicler Provence p.8 Les Cordes d Argent p.9 à 11 Musi Sept tour 2010 p.

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

Salle du Lavoir (local de l espace jeunes, à droite de la mairie) Le Verger Entrée libre Renseignements : contact@parents-partage.

Salle du Lavoir (local de l espace jeunes, à droite de la mairie) Le Verger Entrée libre Renseignements : contact@parents-partage. Autant d occasions de s informer et d échanger sur l allaitement mais aussi sur le maternage et la parentalité. Parents, futurs parents, familles, amis, professionnels de santé ou de la petite enfance,

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

Concertation nationale 2012 Education artistique et culturelle Pour un accès de tous les jeunes à l art et à la culture

Concertation nationale 2012 Education artistique et culturelle Pour un accès de tous les jeunes à l art et à la culture Concertation nationale 2012 Education artistique et culturelle Pour un accès de tous les jeunes à l art et à la culture Contribution de la fédération nationale Arts Vivants et Départements Arts vivants

Plus en détail

STAGEs et cours de LANGUE

STAGEs et cours de LANGUE STAGEs et cours de LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE VICE & VERSA 2 0 0 9-2 0 1 0 www.festival-vice-versa.com 11 rue Dupont 26500 BOURG-LES-VALENCE info@festival-vice-versa.com Tel / Fax : +33 (0)4 75 55 88

Plus en détail

Certificat de perfectionnement en français langue seconde BIENVENUE À LA SÉANCE D INFORMATION

Certificat de perfectionnement en français langue seconde BIENVENUE À LA SÉANCE D INFORMATION Certificat de perfectionnement en français langue seconde BIENVENUE À LA SÉANCE D INFORMATION PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation de l École de langues Présentation du regroupement FLS Présentation du

Plus en détail

L~,,~~~~ ~=-_--~~_ ~-_~~~- DOSSIER D'INSCRIPTION FAMILLE D'ACCUEIL POUR UNE PLANETE

L~,,~~~~ ~=-_--~~_ ~-_~~~- DOSSIER D'INSCRIPTION FAMILLE D'ACCUEIL POUR UNE PLANETE POUR UNE PLANETE L~,,~~~~ SANS ~=-_--~~_ ~-_~~~- FRONTIERE$ Pour une Planète sans Frontières 157 Bvd St Germain 75006 Paris Tel: 0631307519 Mail: info@pouruneplanetesansfrontieres.eu www.pouruneplanetesansfrontieres.eu

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Groupe scolaire Lucie AUBRAC

Groupe scolaire Lucie AUBRAC Demande d'inscription aux écoles et /ou aux activités périscolaires Groupe scolaire Lucie AUBRAC Année scolaire 2014-2015 L'inscription à l'école maternelle des enfants ayant atteint l'âge n'est pas toujours

Plus en détail

ELITE 5 SOCCER ECOLE DE FOOT 2015/16

ELITE 5 SOCCER ECOLE DE FOOT 2015/16 ELITE 5 SOCCER ECOLE DE FOOT 2015/16 DOSSIER D INSCRIPTION Identité du joueur/joueuse adhérent Nom Prénom : Date de naissance : / / Coordonnées de l autorité parentale NOM :. PRENOM : Adresse : Ville :

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement Le Lycée Expérimental de Saint-Nazaire est un établissement public assurant une formation de second cycle de l enseignement secondaire. Il regroupe des enseignants volontaires qui

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS

REGLEMENT DU CONCOURS REGLEMENT DU CONCOURS Préambule : La Bibliothèque municipale de La Forêt Fouesnant organise un concours photo sur le thème suivant : «La Forêt Fouesnant, côté nature». Les photos qui seront admises à concourir

Plus en détail

Charte de déontologie. Janvier 2004

Charte de déontologie. Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 1 Indépendance de jugement < Compétence < Adaptation des moyens Transparence < Qualité scientifique et technique < Devoir d information

Plus en détail

Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015

Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015 Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015 Le présent règlement intérieur définit les modalités pratiques du fonctionnement des activités périscolaires

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE

PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE 2013 /2014 Préambule La réforme des rythmes scolaires, mise en œuvre par le Gouvernement, doit permettre une meilleure répartition du temps scolaire passant de 4 à 4,5 jours d

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Les ateliers de pratiques artistiques pour enfants / adolescents / adultes

Les ateliers de pratiques artistiques pour enfants / adolescents / adultes Les ateliers de pratiques artistiques pour enfants / adolescents / adultes 24, avenue Saint-Véran, 04000 Digne-les-Bains tél + 33 (0)4 92 31 34 59 fax + 33 (0)4 92 36 10 30 mail ecoleart@idbl.fr site www.idbl.fr

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE Département DE LA LOIRE Arrondissement DE MONTBRISON MAIRIE DE 42130 BOËN-SUR-LIGNON Tél. 04 77 97 72 40 Fax. 04 77 24 09 06 Courriel : mairie@boen.fr Site internet : www.boen.fr REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail