1000 ECO-ECOLES!ç. 1 FORMER UN COMITÉ DE SUIVI Ce comité réunit tous ceux qui contribuent à la démarche dans l établissement.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1000 ECO-ECOLES!ç. 1 FORMER UN COMITÉ DE SUIVI Ce comité réunit tous ceux qui contribuent à la démarche dans l établissement."

Transcription

1 Eco-Ecoles en action! N

2 1000 ECO-ECOLES!ç En lançant Eco-Ecole en France en 2005, nous n imaginions pas accompagner 1000 établissements scolaires après 4 ans. Mais l actualité et le rythme soutenu des rendezvous politiques, sociaux et économiques consacrés à l environnement et au Développement Durable (DD) stimulent leur engagement en France et dans le monde (voir p. 5). Des Agendas 21 locaux aux compromis de Copenhague, des Assises nationales de l éducation à l environnement vers un DD à Caen en octobre, aux décrets qui prolongent le Grenelle, toutes les sphères de la société se mobilisent. Elus, enseignants, parents, salariés d associations, d entreprises, d administrations, entrepreneurs, artistes ou indépendants, retraités ou sans-emploi ( ), nous sommes tous à la recherche d une meilleure compréhension et de leviers d action concrets. Pour donner corps à notre prise de conscience des enjeux brûlants de notre temps, nous interrogeons nos représentations, nos habitudes et nos pratiques au travail, à la maison, en vacances et à l école. Au carrefour de l éducation et de la citoyenneté, le lieu de vie de l école s impose bien comme un espace propice à une éducation au DD souple et efficace. L école favorise la rencontre entre les habitants d un territoire autour d un projet et d actions qui font sens. Elle cristallise nos espoirs et l enjeu de donner des clés aux plus jeunes pour apprivoiser le monde et s y épanouir. Nous sommes fiers d accompagner ces communautés éducatives et ces élèves, de voir leur enthousiasme à mener des actions pragmatiques qui dynamisent leurs apprentissages. Voici quelques projets labellisés... Bernard MANTIENNE, Président de l Of-FEEE, Maire de Verrières-le-Buisson, Ancien Sénateur de l Essonne. 1 FORMER UN COMITÉ DE SUIVI Ce comité réunit tous ceux qui contribuent à la démarche dans l établissement. 2 MENER UN DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL Il permet de connaître et de comprendre la situation initiale de l établissement et ses impacts sur l environnement par rapport au thème choisi. 3 ÉTABLIR UN PLAN D ACTION À partir des observations du diagnostic, il détermine l agenda des actions à réaliser et les moyens à mettre en œuvre. 4 CONTRÔLER ET ÉVALUER LE PLAN D ACTION Cette phase intervient tout au long de la réalisation du plan d action et permet de mesurer les progrès. 5 ÉTABLIR DES LIENS AVEC LE PROGRAMME SCOLAIRE Une démarche pédagogique portée par les enseignants accompagne le projet de gestion environnementale des bâtiments scolaires. 6 IMPLIQUER TOUTE L ÉCOLE ET LA COMMUNAUTÉ La démarche Eco-Ecole ne reste pas le fait d un petit groupe mais implique tout l établissement et s ouvre sur l extérieur. 7 CRÉER UN ÉCO-CODE Conçu et réalisé par les élèves, ce code comportemental promeut les attitudes individuelles et collectives responsables à adopter. PLUS DE DÉTAILS :

3 i B I O D I T É I V E R S ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE LES KORRIGANS, 56340, CARNAC (MORBIHAN) Correspondant Eco-Ecole : M. HUBERT, Directeur. Tél : Relais local : École Nicolas Hulot Carnac parrains des arbres Fruits de saison. En collaboration avec la Mairie de Carnac, les enfants ont planté une haie fruitière comptant une trentaine d espèces d arbres. Chaque élève, de la maternelle au CM2, a choisi de parrainer un de ces arbres, créant des équipes intergénérationnelles responsables de l observation, du suivi et de l entretien (arrosage, taille, récolte, mesures, photos, croquis, recherches ). Ces travaux ont abouti à la création d un livre de vie de chaque arbre. Parallèlement, en maternelle et primaire, chaque enfant constitue un livre de vie personnel sur son arbre, qu il gardera tout au long de sa scolarité. Cette haie a permis d étudier le cycle de vie végétal, de travailler sur les notions de fruits et légumes locaux et de saison et d aborder l éducation au goût. La classe de CM2 a fabriqué un goutte-à-goutte pour irriguer la haie fruitière, utilisant l eau des récupérateurs installés dans la cour. Deux après-midis par an sont dédiés à l organisation d ateliers, lors de la récolte en automne et de la floraison au printemps. Pour clore ce temps, un goûter collectif autour des fruits de saison et de région est organisé. A cette occasion s organisent des débats autour des saveurs, des couleurs, des «ressentis» et des quizz. Des pistes de travail sont ainsi lancées pour être exploitées l hiver, sur l origine géographique, les transports utilisés et les distances parcourues pour l approvisionnement, le coût carbone de chaque fruit, etc. Mme Sauget et Mr Hubert, Enseignants. L ACCOMPAGNEMENT ECO-ECOLE Zoom sur les Relais locaux Eco-Ecole Un réseau de Relais locaux se constitue en France pour offrir un accompagnement de proximité à des centaines d Eco-Ecoles, en lien avec l équipe nationale. Ces structures sont conventionnées et formées par l of-feee. Les Relais sont qualifiés pour apporter un accompagnement méthodologique aux porteurs de projets, les aidant à s approprier la démarche, ses étapes et ses objectifs, à gérer leurs comités de suivi et à mobiliser les équipes, à identifier leurs partenaires, à évaluer leurs actions tout au long de l année Leurs connaissances des ressources de leur territoire sont également de précieux atouts. La liste des Relais locaux est sur le site Internet Eco-Ecole. L équipe Eco-Ecole et les Relais locaux qui accompagnent tout au long de l année les participants dans la mise en place de leur projet. Le Manuel d accompagnement et ses fiches méthodologiques et pédagogiques, transmis aux participants en début d année scolaire. Le film Eco-Ecole, les exemples de projets, la carte interactive, et les nombreuses ressources du site Internet.

4 E A U LYCÉE PROFESSIONNEL DE L ARGONNE, SAINTE MENEHOULD (MARNE) Correspondant Eco-Ecole : Monique ANDRE, Professeur documentaliste. Tél : Relais local : Association Argonne Nature Sainte- Menehould Un lycée économe et écolo Les élèves utilisent désormais des solvants non polluant pour dégraisser les pièces. Diminuer la consommation d eau, c est l objectif que s est fixé le lycée pour l année 2008/2009. Le comité de suivi qui associe élèves, enseignants, personnel administratif et technique, a choisi deux axes de travail. Sur ses fonds propres, le lycée a investi à chaque remplacement de matériel dans l achat d équipement économes : le débit des robinets de la cantine a été réduit, les toilettes sont équipées progressivement de chasses d eau à doubles commandes, le lave vaisselle et les machines à laver sont peu à peu remplacés par des appareils à faible consommation. Dans l atelier de mécanique, une fontaine utilisant un solvant non polluant pour le dégraissage des pièces a été installée. Le comité de suivi a également favorisé l implication des élèves : la classe de troisième a réalisé des affiches de sensibilisation et les a diffusées dans l établissement. Les élèves spécialisés en Maintenance de matériel parcs et jardins ont réalisé un panneau végétal avec leurs professeurs d atelier et d arts plastiques après avoir visité le musée du quai Branly à Paris. Ils ont choisi des plantes qui nécessitent peu d arrosage, ont réalisé la structure métallique et installé le goutte à goutte. Une manière intéressante d associer le travail d un groupe au plaisir de tous! Mme Monique André, Professeur documentaliste. CONTROLE ET ÉVALUATION D É C H E T S COLLÈGE JEAN PERRIN, LE KREMLIN-BICÊTRE (VAL DE MARNE) Le Kremlin - Bicêtre Correspondant Eco-Ecole : Agnès SCIBERRAS, Intendante. Tél : Relais local: Association la Bouilloire MÉTHODOLOGIE Le composteur, construit par les Eco-délégués du collège en partenariat avec les services municipaux. Une pluie d indicateurs Pour alimenter le compost, réduire les produits surgelés consommateurs d énergie et choisir des produits locaux, nous avons travaillé sur l approvisionnement du réfectoire en fruits et légumes frais. Pour ces produits, nos achats ont augmenté de 2000, mais une baisse égale a été enregistrée concernant l achat de produits surgelés, de conserves et de plats pré-cuisinés. 400 ont été économisés suite à la suppression des assiettes et couverts jetables ainsi que des dosettes individuelles de sel et de ketchup. Notre cuisinier est très impliqué et actualise tous les jours le site Internet du collège avec le menu illustré. Les parents le consultent et en sont très satisfaits. Grâce à cela, nous sommes passés de 46 % d élèves demi-pensionnaires à 49%. L année précédente, nous avons traité le thème des déchets. En 2008, 23 kg de papier étaient recyclés par semaine en moyenne, contre 18,5 kg en Cette réduction de la consommation, équivalente à 100 ramettes de papier, soit pages, nous a permis d économiser 400. Nous avons préconisé l utilisation des mails et réduit de 300 nos coûts d affranchissement en deux ans. Enfin, suite à l installation d une photocopieuse en réseau pour remplacer les imprimantes individuelles, nous avons économisé 1300 de cartouches d encre sur la même période. Les Eco-délégués compostent 11 à 12 kg de déchets organiques par semaine. Mme Agnès SCIBERRAS, Intendante.

5 École élémentaire Albert BAR, Albertville (SAVOIE) I E É N E R G Correspondant Eco-Ecole : Marcel Bret, Directeur. Tél : Pour lutter contre la pollution : le Vélobus! Albertville Le Vélobus a été mis en place cette année et fonctionne bien! Les élèves ont constaté que l école consomme de l énergie pour le chauffage, l éclairage et les transports. En enveloppant des bouteilles d eau chaude avec différents matériaux, ils ont constaté des écarts de déperdition de chaleur et compris l intérêt d une bonne isolation. Une caméra thermique leur a aussi permis de voir les calories s échapper par les fenêtres, même fermées. Isoler le bâtiment des CP est apparu prioritaire, et la Mairie s est immédiatement engagée. Nous avons étudié la pollution provenant des voitures et convenu qu il serait bon de changer nos habitudes. Un co-voiturage a été instauré ainsi qu un Vélobus. Thomas, élève de CM2, a aimé cette idée : «Grâce au Vélobus les parents utilisent moins d essence et ne polluent plus. Ils nous accompagnent à tour de rôle. Le parking à vélos a été agrandi et des panneaux dans le quartier signalent les arrêts. Avant, je venais à l école en voiture, mais je préfère le vélo car je peux discuter avec les copains et j arrive à l école bien réveillé!». Je trouve que le Vélobus est une belle initiative mais en tant que Directeur, je suis confronté à quelques problèmes. Certains parents craignent pour la sécurité des enfants et nous manquons parfois d accompagnateurs. Il est aussi dommage que le Vélobus doive s arrêter en hiver mais malgré tout cela, il reprendra au printemps! Le plan de circulation d Albertville a intégré des voies cyclables ; peut-être d autres écoles se lanceront-elles dans l aventure! Thomas, 9 ans et Marcel Bret, Directeur. ECO-ECOLE EN FRANCE 1000 établissements scolaires dont 600 écoles primaires, près de 250 collèges et 150 lycées, répartis dans toute la France, ont engagé depuis la rentrée scolaire 2009 une démarche Eco-Ecole. Parmi eux, les 325 établissements labellisés par le Jury 2009 et les quelques 300 nouveaux établissements qui se sont inscrits en juin dernier. Le programme comptait 70 projets Collectivités d Outre Mer Guadeloupe : 5 Guyane : 7 Martinique : 9 Réunion : 21 Polynésie française : 1 Monaco : 2 Légende Aucun projet De 1 à 5 projets De 6 à 10 projets De 11 à 15 projets De 16 à 20 projets De 21 à 25 projets De 26 à 30 projets Plus de 31 projets Région parisienne (petite couronne) PROJETS ECO-ECOLE lors de l année pilote en , 200 en , 400 en et près de 700 l an passé. CHIFFRES CLÉS À L INTERNATIONAL Continents : 5 Pays : 47 Établissements : Enseignants : Élèves : Collectivités territoriales : 4 659

6 D É C H E T S ÉCOLE PRIVÉE DE VASLES (DEUX-SÈVRES) Correspondant Eco-Ecole : Isabelle BERNELA, Directrice. Tél : Vasles Objectif «zéro déchet!» dans notre école Les élèves décorent les portes. Aucun déchet n était trié au sein de notre école. La première action fut l organisation d un pique-nique sans consigne concernant les emballages, en partenariat avec l association CPIE de Coutières*. En fin de repas, pour introduire la notion de tri, chaque enfant a étalé ses déchets puis les a déposés dans des seaux de couleurs. De là est née l idée d installer dans la cour, des bacs de tri derrière chacune des trois portes des anciennes toilettes. Aidés de parents, les élèves ont représenté sur les portes les différents déchets à y déposer, utilisant la couleur du bac correspondant (jaune et bleu). Plus tard, la porte verte est venue cacher le composteur utilisé pour les déchets organiques de la cantine. Dans les classes nous avons observé les déchets produits puis opté pour des poubelles à trois tiroirs (papier recyclable non froissé, petits emballages de goûter et petits papiers non-recyclables). Désormais, les élèves amènent des goûters à emballage réduit ou recyclable. Le lundi, un employé communal vient chercher le seau de compost pour alimenter la nouvelle plateforme de compostage de la Mairie et la Directrice de l école dépose les déchets triés dans les bennes. Mme Isabelle BERNELA, Directrice. *Centre permanent d initiatives pour l environnement (CPIE) DES PROJETS QUI S INSCRIVENT DANS LA DURÉE L inscription d un établissement scolaire dans le programme Eco-Ecole matérialise l intention de sa communauté éducative, de s engager dans un projet pluriannuel. La première année permet de découvrir et de s approprier sa méthodologie innovante, d identifier comment dynamiser les enseignements et les temps scolaires grâce à ce projet transversal. Les participants adaptent leurs ambitions aux conditions dans lesquelles ils démarrent (moyens et mobilisation). Ils se fédèrent en choisissant chaque année un thème parmi l alimentation, la biodiversité, les déchets, l eau ou l énergie. Ils engagent une démarche de progrès qui débouche au fil des ans et des thèmes, sur un fonctionnement éco-responsable de l établissement, favorisant la mise en œuvre concrète de l Education à l Environnement et au Développement Durable auprès des élèves. Le label doit être redemandé chaque année. Son attribution garantit que la dynamique se maintient.

7 ÉCOLE PRIMAIRE PUBLIQUE DE TINCHEBRAY, (ORNE) E A U Correspondant Eco-Ecole : Sonia HERON, Directrice. Tél : Relais local : CPIE Collines normandes Tinchebray Embouteillages devant les pastilles vertes En tant que membre du comité de suivi, j ai eu l occasion d interroger les élèves délégués sur leurs activités en classe et sur leur vision de la gestion de l eau dans l école. Ils ont vite compris qu ils contribueraient au projet autant que les adultes. J ai accompagné une classe de CM2 pour établir le diagnostic. Ils ont mesuré le débit des robinets et des chasses d eau et ont cherché le compteur d eau avec l aide d un agent technique de la Mairie. Les CM2 sont allés dans les classes présenter le diagnostic et recueillir les propositions des élèves. La collectivité ne pouvait pas financer de travaux cette année. La solution a été d utiliser des gommettes colorées en fonction du débit de chaque robinet. Les élèves ont ensuite déposé des bouteilles en plastique dans les chasses d eau pour en réduire le débit, et ont évalué la variation de consommation en relevant le compteur. L Agence de l eau Seine Normandie a financé des classes d eau. Des visites aux stations de captage et d épuration ont sensibilisé les enfants. Le Maire est venu parler de l eau aux élèves et les agents de la collectivité utilisent désormais des produits respectueux de l environnement. Ce projet a été très intéressant car il a mobilisé beaucoup de partenaires. Evelyne Ramon, Relais local Eco-Ecole (voir encadré p.3). Les gommettes vertes indiquent le faible débit du robinet. D É C H E T S Les élèves classent les produits proposés selon les saisons où ils sont consommables. Cazaubon Collège du Lac de l Uby, Cazaubon (GERS) Correspondant Eco-Ecole : Sandrine BROUZES, Professeur. Tél : Relais local : CPIE Pays Gersois A L I M E N T A T I O N La technologie s invite en cuisine Lors de la semaine du goût et dans le cadre de notre projet sur l alimentation, en partenariat avec l association Pierre et Terre et le CPIE Pays Gersois, nous avons eu l idée de concevoir un tableau informatisé pour le personnel de cuisine. L objectif de cet outil est d avoir une planification de menus équilibrés, avec des produits de qualité, locaux et de saison, adaptés à la restauration scolaire. Ce tableau propose aux cuisiniers des recettes et les coordonnées de producteurs locaux et/ou bio, dont les produits viendront remplacer certains surgelés consommés auparavant. Tout ceci a été mis en place grâce à plusieurs réunions sur notre temps libre lors de la pause de midi. Le fichier informatique, créé par le comité de suivi auquel participe la Chef cuisinière, est en cours de finalisation. Nous proposerons ensuite une séance de formation aux cuisiniers. La Gestionnaire et la Chef cuisinière ont ensemble essayé d introduire au moins un produit non transformé par repas. L an passé, la classe de quatrième a créé un calendrier des fruits, légumes, viandes, poissons et fromages à manger selon les saisons. Ce sont les élèves qui dans un sondage nous ont dit ce qu ils souhaitaient pour le repas de Noël, sous réserve de validation de la Chef cuisinière. Suite à cela, nous avons établi une cartographie des producteurs locaux ayant fourni les éléments du repas et la recette a été distribuée à l ensemble des élèves. François Guerra, Eco-délégué.

8 Lycée Monteil RODEZ (AVEYRON) I E É N E R G Correspondant Eco-Ecole : Sandrine GAYRARD, Professeur de SVT. Tél : QUAND LES CLASSES PartageNT les savoirs Le lycée Monteil favorise l accès à des projets fédérateurs autour du développement durable aux élèves de ses multiples sections. Les nouvelles problématiques demandent à tous les savoirs de collaborer, sans frontières et sans œillères. Ainsi, sur le thème de l énergie, plusieurs diagnostics ont été réalisés par des élèves ou des professionnels. Ils ont permis une prise de conscience, et l élaboration de projets concrets : conception d un chauffe-eau solaire à vocation pédagogique, réflexion sur le changement de la chaudière au charbon par une chaudière à cogénération. L installation d un panneau lumineux fonctionnant à l énergie solaire a fait se rencontrer des classes générales et professionnelles, l ouvrier électricien et le Conseil Principal d Education qui sélectionne les informations à diffuser. Un partenariat avec la Mairie permet aux élèves de suivre et d étudier la construction d une école aux normes environnementales. Des classes de construction ont réalisé une foreuse manuelle pour Madagascar et un broyeur de branches pour l Afrique sub-saharienne où le problème énergétique est un enjeu de survie des populations. Le CFA du lycée est pionner dans l organisation de formations «efficacité énergétique des bâtiments» pour ses enseignants. La démarche Eco-Ecole a permis de fédérer les initiatives des équipes enseignantes et des élèves autour de l énergie. Rodez Conçu par les élèves, le «simulateur solaire» mesure l efficacité d un panneau photovoltaïque. Michel TRIGOSSE, Proviseur. BIEN MENER SON FÉDÉRER : La démarche Eco-Ecole ne reste pas le fait d un individu ou d un petit groupe marginal. Elle implique l ensemble de la communauté éducative (personnels techniques, administratifs, enseignants ), la majorité des classes et des partenaires extérieurs (élus, parents, représentants d associations locales...). SE RÉUNIR : Le Comité de suivi est la force d impulsion des projets Eco-Ecole. Trois réunions au minimum par an lui permettent de jouer pleinement son rôle. Des sous-groupes peuvent se réunir en parallèle pour des tâches précises (création d affiches etc.). Une restitution des points forts de chaque réunion peut être faite par des éco-délégués aux autres élèves. MOBILISER : Impliquer des représentants de chaque partie prenante au lancement du projet n est pas facile. Afin de les mobiliser, il est important de les informer des objectifs que vous vous êtes fixés et de communiquer régulièrement sur les résultats de vos actions. Affiches, site Internet, journal de l établissement, panneau d affichage, sont des outils de communication efficaces, qui rendront votre projet vivant et donneront envie de s y impliquer.

9 D É C H E T S ÉCOLE OLIVIER DE SERRES, PARIS Correspondant Eco-Ecole : Valérie RGUIEG, Enseignante. Tél : i B I O D I V E R S I T É Plantations au jardin par petits groupes. Paris Tous MOBILISÉS pour la biodiversité La Mairie du 15 ème arrondissement de Paris a accompagné avec enthousiasme l école dans ce projet. Constatant que les enfants ne remarquaient pas toujours la présence du vivant dans leur environnement, les classes ont réalisé un bilan de la biodiversité autour de l école. Elles ont identifié les différents espaces où le vivant peut se développer malgré les constructions urbaines et ont essayé de comprendre pourquoi ils sont fragiles et doivent être préservés et entretenus. L étude de la flore, de la faune et de son habitat a conduit les élèves et leurs enseignants à créer des nichoirs et abris de toutes sortes, mis en place dans l école. Lors des réunions du comité de suivi, les élus ont pu apprécier le travail réalisé : création et entretien d un potager, travail autour du composteur, travaux pédagogiques et artistiques, etc. A l occasion de la 1ère Semaine du Développement Durable du 15 ème, l école a ouvert ses portes sur le quartier afin de sensibiliser les habitants à sa démarche. Suite à l obtention du label et par souci de féliciter les élèves, leurs enseignants, et leur directrice Mme Belin pour le travail accompli, le Maire du 15ème a présenté en Mairie les travaux des enfants et une copie personnalisée du diplôme Eco-Ecole a été remise à chacun. Une serre, financée par la Mairie, sera livrée cet hiver et viendra compléter ce beau projet sur la biodiversité! Claire de Clermont-Tonnerre, Conseillère de Paris, 1ère Adjointe au Maire du 15ème, Chargée du DD. PROJET ECO-ECOLE CIBLER : Centrer chaque année votre projet sur un thème principal de travail (et non plusieurs) vous permettra de mieux approfondir les pistes de sensibilisation et d action qu offre chacun des thèmes Eco-Ecole, et de varier vos projets d année en année. Il s agit de bâtir un projet collectif sur le thème qui suscite le plus d intérêt et qui semble prioritaire à traiter. IMPLIQUER LES ÉLÈVES : Il est indispensable que les élèves, placés au cœur de la démarche, prennent part activement à chacun des points de la méthodologie, notamment le Comité de suivi, le diagnostic, les décisions et la mise en œuvre des actions. AGIR : Un objectif central de la démarche Eco-Ecole est d aboutir à des réalisations concrètes. En utilisant les bâtiments scolaires comme supports pédagogiques, vous améliorerez la gestion des flux et/ou opérerez des changements d équipements.

10 D É C H E T S COLLÈGE PRIVÉE SAINT IDE LENS (PAS DE CALAIS) Correspondant Eco-Ecole : Bruno RICHART, Professeur d histoire - géographie. Tél : Le volume de nos déchets divisé par trois! Lens Bien qu envisageant la mise en place de fontaines, nous sommes pour l instant contraints de servir de l eau en bouteille au réfectoire. La solution qui est apparue en comité de suivi afin de réduire le volume de ces déchets a été d acquérir un compacteur à bouteilles pour le restaurant scolaire. Son coût de 70 est faible face au besoin de compacter les bouteilles des 850 repas quotidiens. Le compactage est réalisé par les élèves. Le volume des poubelles du réfectoire a ainsi été divisé par trois, passant de 1540 à 550 litres de déchets par semaine. Notre établissement ne se trouvant sur aucun itinéraire de ramassage d emballages, nous nous sommes tournés vers une association locale d insertion qui les récupère et les reconditionne pour se financer. Nous avons ainsi intégré la notion de solidarité à notre projet. Quand j ai demandé à notre équipe d entretien de concevoir un panneau d affichage pour les actualités Eco-Ecole, ils m ont proposé de le faire avec des matériaux de récupération, preuve que les mentalités évoluent peu à peu. De leur côté les élèves ont crée des Eco-blocs avec du papier brouillon et des Responsables du tri sensibilisent leurs camarades au quotidien. Enfin, tous les bulletins trimestriels sont désormais archivés électroniquement, ce qui réduit considérablement l utilisation du papier. Les élèves compactent eux-mêmes les bouteilles après chaque repas.. M. Hervé LEPLUS, Économe. OBTENIR LE LABEL ECO-ECOLE Lorsqu ils ont mis en œuvre la démarche Eco-Ecole sur un des thèmes prioritaires pendant une année scolaire, les écoles et les établissements peuvent demander leur labellisation. Le jury Eco-Ecole évalue chaque année la mise en oeuvre effective des sept étapes pour attribuer le label ou le renouveler. L of-feee veille à la qualité des démarches engagées par les labellisés et garantit leur reconnaissance nationale et internationale. Les Eco-Ecoles françaises rejoignent ainsi le réseau international de près de Eco-Ecoles réparties dans 47 pays, pour échanger leurs expériences et élaborer des projets communs (www.eco-schools.org).

11 D É C H E T S École des Abrits Saint Frezal de Ventalon (LOZÈRE) Correspondant Eco-Ecole : Christian RAMEAU, Directeur. Tél : Relais local : Hameaux durables en Cévennes. A L I M E N T A T I O N Le village réuni autour d un menu conçu et réalisé avec l aide des enfants. CIRCUIT COURTS : ÉTHIQUE ET DIÉTÉTIQUE Pour l école, la priorité était d agir sur l approvisionnement de la cantine. Des fruits et légumes bios ainsi que du pain étaient produits localement mais non livrables en petites quantités. L idée de profiter des trajets quotidiens des parents pour les faire venir jusqu à l école a vite été validée par le comité de suivi. «Je coordonnais les livraisons, raconte Claudine Labaume, Parent d élève. Régulièrement, j appelais les producteurs pour savoir ce qu ils proposaient puis transmettais l information aux cuisinières pour établir les menus. Je contactais ensuite les parents les plus proches du producteur pour qu ils récupèrent la commande». L école a également décidé d instaurer un repas sans viande par semaine. «J y ai été favorable comme la plupart des parents pour des raisons éthiques et diététiques», ajoute Mme Labaume. Cela a également permis de compenser le surcoût d un approvisionnement local en viande de qualité mais plus cher. «Pour compléter ces achats, les cuisinières ne vont plus au supermarché situé à 35 km mais dans les épiceries voisines», explique Jean-Claude Lieber, Maire du village. «Les prix s élèvent mais les frais de transports disparaissent. Il est vrai que la charge de travail des cuisinières a augmenté ; les menus doivent être établis un mois à l avance pour que les producteurs s organisent. Cela demande des adaptations et du temps, mais elles sont très investies. La Mairie et ses employés soutiennent entièrement le projet de l école». Saint Frezal de Ventalon Jean-Claude LIEBER, Maire de Saint Frézal de Ventalon et Mme Claudine LABAUME, Parent d élève. Cabezas Rubias D É C H E T S ÉCHOS D ESPAGNE Escuela CPR Aderan I Cabezas Rubias (ANDALOUSIE - Espagne) PLAN D ACT MÉTHODOLOGIE ION Préparer son plan d action pour la labellisation Notre comité de suivi se réuni lors des conseils d école et rassemble les personnes impliquées dans la vie de l établissement (enseignants, parents et Mairie). Au début du projet, l ensemble de ses membres a validé le plan d action de l école suite à l analyse du diagnostic. Chaque année, dans notre plan d action, nous détaillons les activités prévues en incorporant celles que nous avons initiées l an passé afin d avoir une vision complète du projet. Dans un tableau nous annotons face aux diverses activités l étape de la méthodologie correspondante, les niveaux scolaires impliqués, le temps prévu pour leur mise en place, les personnes qui en seront responsables et les ressources financières et matérielles nécessaires. Nous nous laissons toujours la possibilité, en constituant notre plan d action, d y incorporer les bonnes idées qui surgissent tout au long de l année! La version finale est jointe au dossier de labellisation. En fin d année, nous inscrivons dans le tableau le degré d achèvement des actions. Certaines d entres elle concernent la pérennisation des thèmes traités les années précédentes. Ce sont en général des actions devenues systématiques au sein de l établissement dû à son statut d Eco-Ecole (par exemple le tri du papier). Sebastián Gómez Monge, Directeur

12 L office français de la Fondation pour l Éducation à l Environnement en Europe Les partenaires d Eco-Ecole L office français de la Fondation pour l Éducation à l Environnement en Europe (of-feee) anime depuis plus de vingt ans, des programmes destinés à accroître la sensibilité de tous les publics aux questions d environnement et de développement durable. Créée en 1983 à l initiative d experts du Conseil de l Europe, la Fondation internationale est aujourd hui présente dans 55 pays, sur 5 continents. L office français est actif pour promouvoir l éducation à l environnement dans le monde scolaire, à travers les programmes «Eco-Ecole», «Jeunes Reporters pour l Environnement» et le «Stockholm Junior Water Prize». Il développe également des programmes de promotion d un tourisme durable à travers les labels «Pavillon Bleu» et «la Clef Verte». Le label «Énergies d Avenir» récompense les collectivités locales pour leurs économies d énergie. L of-feee est agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de l Ecologie et du Développement Durable. Un réseau d associations partenaires Le Réseau École et Nature met en relation un grand nombre d acteurs de l éducation à l environnement en France, dont des enseignants. Ses principales actions sont la mutualisation des savoirs faire, la conception de programmes pédagogiques et la formation. Calendrier Mars - Avril appel à projet pour s inscrire à Eco-Ecole Début juin séminaire national de rencontres et d échanges des participants avec remise des labels Juin validation des demandes de participation des nouveaux entrants Septembre démarrage des projets Eco-organisme agréé par l Etat, Eco-Emballages organise et soutient le tri, la collecte et le recyclage des emballages ménagers sur l ensemble du territoire. La Fondation Ensemble, reconnue d utilité publique, participe à des projets visant à promouvoir un nouveau développement humain intégrant la protection de l environnement. Eco-Ecole bénéficie du mécénat d Avenance Enseignement, leader français de la restauration scolaire, filiale du groupe Elior. Le programme Eco-Ecole est placé sous le Haut Patronage du Ministère de l Education Nationale et a le soutien du Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de la Mer. Contact Adresse : FEEE - 36 rue Amelot, Paris Tél : Fax : L Association des Maires de France parraine le programme Eco-Ecole. Retrouvez toutes les informations et les documents relatifs à Eco-Ecole sur notre site internet : Imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement, avec des encres à base d huiles végétales par l imprimerie La Fertoise. PHILIGRAPH.COM

DÉMARCHES EEDD ECO-ECOLE ET AGENDA 21 SCOLAIRES. Mettre en œuvre une démarche EEDD au sein d un établissement scolaire

DÉMARCHES EEDD ECO-ECOLE ET AGENDA 21 SCOLAIRES. Mettre en œuvre une démarche EEDD au sein d un établissement scolaire DÉMARCHES EEDD ECO-ECOLE ET AGENDA 21 SCOLAIRES Mettre en œuvre une démarche EEDD au sein d un établissement scolaire AGENDA 21 ET LABEL ECO ECOLE Le label Eco-Ecole Le label Eco-Ecole permet d initier

Plus en détail

LE PROGRAMME ECO-ECOLE

LE PROGRAMME ECO-ECOLE LE PROGRAMME ECO-ECOLE Un programme développé par l office français de la Fondation pour l Education à l Environnement en Europe, en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature, la société Eco-Emballages

Plus en détail

COMMENT VALORISER VOTRE PROJET ECO- ECOLE AUPRES DES MEDIAS?

COMMENT VALORISER VOTRE PROJET ECO- ECOLE AUPRES DES MEDIAS? COMMENT VALORISER VOTRE PROJET ECO- ECOLE AUPRES DES MEDIAS? Vous avez engagé une démarche Eco- Ecole? Communiquer sur les temps forts de votre projet valorisera les efforts de tous ceux qui y participent,

Plus en détail

Merville-Franceville. passe au durable!

Merville-Franceville. passe au durable! Du 23 mars au 7 avril Merville-Franceville passe au durable! Contact presse : Virginie QUENTRIC Tél. 02 31 30 43 27 vquentric@cpievdo.fr 1/10 Du 23 mars au 7 avril : Merville-Franceville passe au durable!

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

DEVENIR Pour un développement durable dans les accueils collectifs de mineurs dans les Alpes de Haute-Provence

DEVENIR Pour un développement durable dans les accueils collectifs de mineurs dans les Alpes de Haute-Provence A l initiative du Réseau ADD (Acteurs du Développement Durable du 04) Centre Éco-Pilote DEVENIR Pour un développement durable dans les accueils collectifs de mineurs dans les Alpes de Haute-Provence Avec

Plus en détail

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves.

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) Nos spécificités - Collège rural (zone montagne) du Réseau de Réussite scolaire du Bassin de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. - Un des

Plus en détail

Emmaüs Norges-France CONTEXTE

Emmaüs Norges-France CONTEXTE Emmaüs Norges-France Nom : Communauté Emmaüs Norges Type de structure : communauté Nombre de personnes accueillies:110 compagnons Sur Norges, 11 salariés équipe encadrement, 20 contrats aidés CUI, environ

Plus en détail

Eco-Ecoles. en action! Sous le Haut Patronage du Ministère de l Éducation Nationale

Eco-Ecoles. en action! Sous le Haut Patronage du Ministère de l Éducation Nationale Eco-Ecoles en action! Sous le Haut Patronage du Ministère de l Éducation Nationale LES 7 PINTS DE LA MÉTHDLGIE PUR BTENIR LE LABEL EC-ECLE 1 Former un comité de suivi Ce comité réunit tous ceux qui contribuent

Plus en détail

Développement durable et Agenda 21 local

Développement durable et Agenda 21 local Développement durable et Agenda 21 local La notion de développement durable est apparue en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro. «Le développement durable est un développement qui répond aux

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

Passeport du Développement Durable. Mode d emploi

Passeport du Développement Durable. Mode d emploi 2014-2015 Passeport du Développement Durable Mode d emploi Qu est-ce que le Passeport DD? Le Passeport DD est un support pédagogique mis à disposition des enseignants pour sensibiliser les enfants dans

Plus en détail

Mode de vie et consommation responsable

Mode de vie et consommation responsable E 2 Mode de vie et consommation responsable Vélizy-Villacoublay développe déjà de nombreuses actions en faveur du développement durable. Mais la prise en compte de ce concept n est pas encore devenue un

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

www.journeesnature.midipyrenees.fr

www.journeesnature.midipyrenees.fr Initiatrice des Assises nationales du développement durable, la Région Midi-Pyrénées poursuit son engagement concret pour la sauvegarde de l environnement avec l organisation les 3 et 4 juin 2006 des premières

Plus en détail

Actions. Proposer des produits issus du commerce équitable

Actions. Proposer des produits issus du commerce équitable Restauration Hébergement Actions Faire appel aux entreprises d économie sociale (insertion), promouvoir des démarches d entreprises responsables Promouvoir les entreprises locales et les entreprises Proposer

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

Avril 2013: bilan des actions Eco-Ecole au collège Jean D'Esme.

Avril 2013: bilan des actions Eco-Ecole au collège Jean D'Esme. Avril 2013: bilan des actions Eco-Ecole au collège Jean D'Esme. P. Grankoff, coordonnateur du projet éco-école au collège Jean D'Esme. Intitulé du projet : «Participer au projet éco-école et développer

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

REFLEXION SUR LA PLACE DU VELO DANS LA VILLE

REFLEXION SUR LA PLACE DU VELO DANS LA VILLE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE REFLEXION SUR LA PLACE DU VELO DANS LA VILLE AVIS N 10.05 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée Plénière

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC Fondée sur : Les exigences de la norme ISO 26000 : 2010 Les critères de l écolabel européen Sommaire 1. Volet environnemental... 3 1.1 Prévention des pollutions...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette LES FORMATIONS 2015 Du bio pour tous dès la crèche Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette Le bio et l alternatif pour plus de goût et de diversité La cuisine évolutive au service

Plus en détail

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 10 ème édition JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 DANS MA NATURE Communauté de Communes du Sud-Est du Pays Manceau Brette-les-Pins Challes Changé Parigné-l Évêque Saint-Mars-d Outillé Depuis 2006, la

Plus en détail

Bienvenue dans l Ecogit en actions

Bienvenue dans l Ecogit en actions Bienvenue dans l Ecogit en actions La Roche Bleue en Val Lamartinien est le seul gîte en France (sur 160 000) porteur de l écolabel européen Hébergement Touristique et du label Tourisme et Handicap (4

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

ANIMATIONS PÉDAGOGIQUES

ANIMATIONS PÉDAGOGIQUES ANIMATIONS PÉDAGOGIQUES 2012 2013 Sommaire Présentation de l AgglO et de la Direction Gestion des Déchets Présentation du projet pédagogique Animation «Tri et recyclage» Animation «Réduisons nos déchets»

Plus en détail

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Istanbul mars 2008 Evelyne Touchard Conseillère pédagogique Inspection académique de l Isère Objectifs de la formation Connaître

Plus en détail

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch LA SOCIÉTÉ À 2000 W LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ «L ÉNERGIE» Réalisé grâce au soutien de l État de Genève, Département du territoire LA SOCIÉTÉ À 2000 W LE TEMPS DU RENOUVELABLE EST ENTRE

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète!

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète! Tes 12 défis Dis STOP au réchauffement de la planète! Tes 12 défis mode d emploi Et si les 500 000 lecteurs d Images Doc s y mettent? Ce livret te propose 12 gestes simples à réaliser dans ta vie quotidienne

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Dossier de presse. www.ille-et-vilaine.fr. Collèges : favoriser l approvisionnement local des services de restauration. Département d Ille-et-Vilaine

Dossier de presse. www.ille-et-vilaine.fr. Collèges : favoriser l approvisionnement local des services de restauration. Département d Ille-et-Vilaine Département d Ille-et-Vilaine Lucas Auffret Tél. : 02 99 02 35 95 lucas.auffret@cg35.fr Anne-Laure Hamonou Tél. : 02 99 02 34 73 anne-laure.hamonou@cg35.fr www.ille-et-vilaine.fr 1, avenue de la Préfecture

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

LIVRET DÉVELOPPEMENT DURABLE

LIVRET DÉVELOPPEMENT DURABLE LIVRET DÉVELOPPEMENT DURABLE Depuis mon arrivée au Service Départemental d Incendie et de Secours de la Somme, j ai eu à cœur, avec mon équipe et le soutien de nos élus, de «faire progresser le SDIS» et

Plus en détail

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement L E L A B E L Les actions concrètes pour des entreprises du spectacle & de l événement plus responsables Les questions de développement durable prennent une part croissante dans nos sociétés, et ce dans

Plus en détail

Une semaine aux Assises. Regard sur les contributions

Une semaine aux Assises. Regard sur les contributions Une semaine aux Assises Regard sur les contributions La semaine des Assises : le samedi 7 mai En prélude aux Assises la semaine dernière fut culturelle avec une escale «La terre est à Nous» et des concerts,

Plus en détail

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

- Tri et recyclage - Compostage - Déchets dangereux - Gaspillage alimentaire - Consommation et gestes du quotidien

- Tri et recyclage - Compostage - Déchets dangereux - Gaspillage alimentaire - Consommation et gestes du quotidien Le cadre du «VESD» Les établissements scolaires sont producteurs de déchets, ils ont la possibilité d être accompagnés par CALITOM dans une optique de réduction et de meilleure gestion des déchets. Les

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE QUESTIONNAIRE D INSCRIPTION AU PROGRAMME ECO-ECOLE AVRIL / MAI 2013 PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE 1/ IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT SCOLAIRE 1.1 -Votre établissement scolaire est : Une école élémentaire

Plus en détail

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron Nature Environnement Patrimoine Développement durable en Aveyron De la Grande Section Au Primaire Animations pédagogiques en milieu scolaire Construisez un projet pédagogique pour la nature, l environnement

Plus en détail

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : 05 49 69 01 44

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : 05 49 69 01 44 LES ATELIERS Atelier Energies Acquérir des connaissances sur les énergies et les différentes façons d en obtenir Connaître les gaz à effet de serre Repérer des actions utilisant l énergie Se questionner,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

LE Guide. de l administration

LE Guide. de l administration LE Guide d eco-exemplarite de l administration les déchets organiques les déchets alimentaires le troc & le réemploi les ine J installe des robinets poussoirs, infrarouges ou «brise-jets». J équipe les

Plus en détail

Note Tendance www.laclefverte.org NOVEMBRE 2015

Note Tendance www.laclefverte.org NOVEMBRE 2015 www.laclefverte.org Le 1 er label environnemental international pour l hébergement touristique et la restauration Edito Concept marginal et militant à l origine, le développement durable a investi toute

Plus en détail

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000 AGENDA 21 Le SÉQUESTRE Présentation de la commune Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants Budget communal : 1 975 000 LE SEQUESTRE (Budget Agenda 21 : 35 000

Plus en détail

SYNTHÈSE de l ETAT des LIEUX ENVIRONNEMENTAL au sein des réseaux régionaux de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE

SYNTHÈSE de l ETAT des LIEUX ENVIRONNEMENTAL au sein des réseaux régionaux de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE SYNTHÈSE de l ETAT des LIEUX ENVIRONNEMENTAL au sein des réseaux régionaux de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE Cet état des lieux a été mené dans le cadre de la Mission Environnement de Préfiguration en

Plus en détail

PARIS 14e convivial économique

PARIS 14e convivial économique Solar hôtel paris 14e - Denfert-Rochereau ARIS 14 e onvivial conomique Phénomène social et source de développement économique, le tourisme peut être à l origine de fortes pressions sur l environnement.

Plus en détail

Des actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement

Des actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement 3 Des actions concrètes pour des entreprises du spectacle & de l événement plus responsables Les questions de développement durable prennent une part croissante dans nos sociétés, et ce dans tous les secteurs

Plus en détail

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 Table des matières ¼ ¼Communiqué de presse...2 Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 ¼ ¼Synthèse et objectifs du projet...4 ¼ ¼Le guide pédagogique...5 ¼ ¼Le site Internet...6 ¼ ¼Les partenaires...7

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE ANALYSE DE SITUATION : Ce projet se situe dans le prolongement des actions menées l an dernier

Plus en détail

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Questionnaire aux personnes intéressées (à retourner à Mairie Service Urbanisme 2 rue du Maire Massing 57200 SARREGUEMINES pour le 06 janvier 2012

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable MORGES SE MOBILISE! «Je privilégie l achat de produits locaux et biologiques.» Nelly Niwa, architecte urbaniste, Ville de Morges Depuis quelques années, la Municipalité déploie une

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Charte. de l Éco-partenaire. Concours de l éco-exposant. Composition du comité du jury. Cette charte a été établie en partenariat avec EDF

Charte. de l Éco-partenaire. Concours de l éco-exposant. Composition du comité du jury. Cette charte a été établie en partenariat avec EDF Composition du comité du jury Charte de l Éco-partenaire Cette charte a été établie en partenariat avec EDF Concours de l éco-exposant Préambule Le Décastar 2015 organisé par l ADEM s est engagé, comme

Plus en détail

Démarche Bilan Carbone Commune de Saint-Martin-de-Belleville

Démarche Bilan Carbone Commune de Saint-Martin-de-Belleville Mairie de Saint-Martin-de-Belleville Démarche Bilan Carbone Commune de Saint-Martin-de-Belleville André Plaisance, Maire de Saint-Martin-de-Belleville Maria Opelz, responsable environnement, Mairie de

Plus en détail

La réforme des 2012-2014

La réforme des 2012-2014 La réforme des 2012-2014 Éditorial p 3 Une réforme au bénéfice des enfants p 4 La méthode nantaise : la concertation et le dialogue p 6 Les nouveaux rythmes de la rentrée 2013 p 8 Évaluation de la réforme

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Eco-Ecoles en action! N 3

Eco-Ecoles en action! N 3 Eco-Ecoles en action! N 3 Les écoles françaises se mobilisent En octobre 2008, l Assemblée nationale votait à la quasi-unanimité le projet de loi «Grenelle I», qui définit la politique du développement

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Propositions «Plan d actions projet E3D»- Ecole primaire St André-les-Alpes : Tableau de travail

Propositions «Plan d actions projet E3D»- Ecole primaire St André-les-Alpes : Tableau de travail Propositions «Plan d actions projet E3D»- Ecole primaire St André-les-Alpes : Tableau de travail Energie (axe prioritaire à long terme) Evaluer la consommation de fioul et d électricité de l établissement

Plus en détail

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 Le 23 octobre 2012, 25 familles étaient présentes à la réunion d information et de lancement des défis. 19 défis leur

Plus en détail

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre Exemple de signalétique (Lycée Blaise-Pascal - Châteauroux) Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre La Région va exprimer, à travers la mise

Plus en détail

Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu

Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu Nicolas NORDMAN, adjoint au Maire, chargé des affaires scolaires, périscolaire et de la Caisse des Ecoles Carlos DURAN, directeur de la

Plus en détail

Bilan annuel au personnel fédéral Vendredi 4 avril 2014

Bilan annuel au personnel fédéral Vendredi 4 avril 2014 Bilan annuel au personnel fédéral Vendredi 4 avril 2014 J K L x Action réalisée Action en cours de réalisation Action à engager Action abandonnée ou ne s'appliquant plus 1 2 3 (Domicile Travail) Aménager

Plus en détail

ALPES DE HAUTE-PROVENCE / HAUTES-ALPES

ALPES DE HAUTE-PROVENCE / HAUTES-ALPES Octobre 2011 LA REDUCTION A LA SOURCE DES DÉCHETS ALIMENTAIRES DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES : Un projet dʼétablissement pour une cantine exemplaire! ALPES DE HAUTE-PROVENCE / HAUTES-ALPES PREFACE

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Appel à projets «Développement Durable, jeunes, innovation et écocitoyenneté» Pays de la Haute Gironde Projets retenus

Appel à projets «Développement Durable, jeunes, innovation et écocitoyenneté» Pays de la Haute Gironde Projets retenus Appel à projets «Développement Durable, jeunes, innovation et écocitoyenneté» Pays de la Haute Gironde Projets retenus Porteur du projet Objectifs et résultats attendus Public et Calendrier Contenu du

Plus en détail

Guide de l agent éco-responsable : 30 gestes simples pour réduire notre impact sur l environnement au travail

Guide de l agent éco-responsable : 30 gestes simples pour réduire notre impact sur l environnement au travail Guide de l agent éco-responsable : 30 gestes simples pour réduire notre impact sur l environnement au travail Sommaire Édito - le papier, les fournitures.. - l énergie, l eau.. - les déchets.. - les transports

Plus en détail

1 ère étape de la participation citoyenne

1 ère étape de la participation citoyenne 1 ère étape de la participation citoyenne INTRODUCTION Intervention de Yves Chastan, Sénateur Maire de Privas : «Pourquoi un Agenda21 pour Privas?» Intervention de Stéphane Oriol, adjoint en charge de

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015 Session de formation Energie-Climat Atelier 3 24 juin 2015 1 Organisation de l atelier 1. Retour sur l atelier 2 et sur les chapitres e-face Retour sur l atelier 2 et quizz sur les chapitres e-face 2.

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE?

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? 1 ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? Comment faire concrètement dans le Haut-Jura ORGANISATION DE NOTRE SÉANCE Présentation de l éco-responsablité Les étapes clés Les secteurs sur lesquels on peut

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Entrepôt Beychac-et-Caillau

Entrepôt Beychac-et-Caillau Entrepôt Beychac-et-Caillau Dossier de presse GROUPE EURIVIM juin 2014 Auchan et Simply Market ont inauguré le 25 juin 2014 à Beychac-et-Caillau un nouvel entrepôt produits frais moderne et écologique,

Plus en détail