Nous sommes tour à tour piéton ou automobiliste, parfois et de plus en plus cycliste, Piéton, cycliste, automobiliste : respect!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous sommes tour à tour piéton ou automobiliste, parfois et de plus en plus cycliste, Piéton, cycliste, automobiliste : respect!"

Transcription

1 Magazine d'informations municipales Septembre N 218 Piéton, cycliste, automobiliste : respect! Nous sommes tour à tour piéton ou automobiliste, parfois et de plus en plus cycliste, et pourtant nous peinons à partager la route lorsque nous reprenons notre place au volant. Le «tout-voiture» a rendu nos déplacements en ville compliqués,... sans compter le coût de l'essence et les nuisances pour la santé, l environnement et les liens sociaux. Pour les déplacements de courte ou de moyenne distance, le rééquilibrage en faveur des circulations douces est plus que nécessaire. Suite page 2 Toute l'actualité de la vie locale sur

2 2 L'actualité La commission qui se penche sur ces questions se veut pragmatique. Nous rencontrons le plus possible les riverains sur place pour trouver des solutions aux problèmes de sécurité et nous nous mettons en selle (au sens propre) pour évaluer certains déplacements. Se rendre à pied ou à vélo aux gares, dans les commerces, aux écoles, en mairie ou au gymnase devrait devenir un mode de vie transformant la voiture en exception. Aussi pour comprendre ces usages en devenir, nous devons rencontrer ceux qui ont choisi la marche à pied ou le vélo comme moyen de transport quotidien et mettre nos roues et nos pas dans leurs traces. Autre évidence, on devrait pouvoir rejoindre les deux extrémités de Lardy à pied ou à vélo en toute sécurité soit par les pistes cyclables soit par les portions de route sécurisées grâce à des aménagements de voirie. Vous comprendrez alors aisément notre attachement à la liaison «de toujours» entre le bourg, Cochet, Le Pâté à travers le Petit Mesnil (lire le mot du maire ci-contre). Je vous propose de continuer la lecture dans les pages intérieures où vous trouverez les principales questions que nous traitons en commission Circulation ainsi que dans le groupe de travail Ecomobilité. Lors de la réunion publique du 1 er juillet, vous étiez nombreux à faire des circulations douces une priorité du Plan local d urbanisme. Celuici intégrera les résultats de cette réflexion que nous menons de concert avec les commissions Urbanisme, Travaux et l Observatoire local du développement durable. Cet effort de réflexion s impose à tous les habitants. Merci pour votre contribution utile et indispensable. Alain Miroux Maire-adjoint à la Circulation Le mot du maire Bourg - Cochet - Pâté : liaison compromise Un projet d aménagement du chemin vicinal reliant Janville à Bouray sera bientôt soumis à la concertation des habitants des trois communes de Bouray, Janville et Lardy. Ces travaux, programmés par le Département de l Essonne, seront réalisés à la place de ceux qui avaient été promis sur la route départementale 17 reliant les quartiers de Lardy via le Petit Mesnil. Souvenez-vous : au moment du choix du terrain rue de Cochet devant accueillir le collège, le Département s était engagé à aménager la RD17 pour les déplacements des collégiens à pied et à vélo. Dans l attente d un aménagement de voirie, un marquage au sol pour les cycles avait été réalisé. Aujourd hui, les élus départementaux connaissent notre refus concernant la proposition d aménagement du chemin vicinal, mais si le projet devait être présenté en l état, nous en appellerions à tous les habitants pour défendre la liaison naturelle et historique indispensable aux Larziacois et à ses collégiens. Claude Roch

3 L'actualité 3 Liaison douce L école, à pied ou à vélo? Le moment de vérité! Adieu la zone bleue Le disque européen de stationnement remplace le disque bleu Le nouveau disque européen de contrôle de la durée du stationnement sera obligatoire à partir du 1 er janvier Ce dispositif, qui existe déjà dans certaines rues (rue Germaine Lelièvre, route de Saint-Vrain, place des Droits de l Homme, parking de la rue René Cassin), sera étendu à toutes les zones bleues que vous connaissez à proximité des services et des commerces. L utilisation de ce nouveau disque est différente. Il ne comporte qu une seule fenêtre où l on indique l heure d arrivée graduée par 10 minutes. Le temps maximal autorisé est déterminé par le maire selon les zones et signalé par des panneaux. Attention, le marquage ne sera plus bleu mais blanc comme n importe quelle place de stationnement non réglementée ; ce qui signifie qu il faut porter son attention sur les panneaux indiquant la réglementation du site. Sous réserve de changement, le stationnement sera limité à 2 heures à l exception du parking René Cassin où il est autorisé pendant 4 heures. Pour animer les travaux du groupe de travail Ecomobilité, la Commune a adhéré au réseau pour l écomobilité «Marchons vers l école» dont l Ademe et l Arene sont les moteurs institutionnels. Le groupe de travail Ecomobilité a bouclé le questionnaire que recevront parents et élèves, chacun étant interrogé par rapport à ses habitudes actuelles de transport et ses souhaits à partir de la rentrée Le département ayant reconduit le transport en bus pour une année supplémentaire, la mise en place d'un bus pédestre ou d'un vélo-bus est de fait aussi reportée. Le questionnaire sera distribué dans les cahiers de correspondance après le rush de la rentrée passé. Les représentants élus des parents d'élèves seront à votre disposition pour vous aider à répondre aux questions. Au final, le «pédi» ou «vélo» bus verra le jour uniquement si les parents et leurs enfants ont envie d'essayer un mode de déplacement autre que la voiture, et si une équipe de parents se constitue pour encadrer les groupes d'enfants. Pourquoi des barrières route de Cheptainville? Des barrières amovibles ont été posées aux deux extrémités de la route de Cheptainville pour prévenir des accidents de circulation en cas d intempérie (tempête, neige, verglas, etc.). Si en arrivant à l entrée de la forêt, vous constatez que la barrière est posée, sachez que la décision a été prise en urgence par les maires de Cheptainville et de Lardy, soit en prévention (arrêté préfectoral), soit après constat des conditions dangereuses de circulation fait par les pompiers ou les gendarmes. Ces mesures sont prises pour la sécurité de tous. Les automobilistes qui contournent la barrière posée côté Lardy creusent des ornières dans un espace naturel sensible et bien sûr se mettent en danger. Exemple. Il est 14 h 10 et j ai besoin de stationner devant l hôtel de ville. Sur mon disque européen, que je pose derrière mon pare-brise, j indique mon heure d arrivée soit 14 h 10, ce qui m autorise à laisser mon véhicule jusque 16 h 10. Ma baguette sans auto : 70 kg de CO 2 non rejetés! C est le bilan carbone d un dimanche matin d avril. Le 3 avril en effet, les clients des boulangeries de Lardy étaient invités à laisser leur voiture au garage pour venir acheter leur pain. Ainsi, grâce à ce geste, au moins 70 kg de CO 2 n ont pas été rejetés dans l atmosphère. Les élèves de la 5 e Chasles du collège, leurs professeurs et l Observatoire local du développement durable étaient présents pour faire ce bilan carbone «inversé» et discuter du danger de l effet de serre pour l homme et sa planète. Les arguments étaient percutants : 100 km en voiture, c est 1 m3 de la banquise de l Arctique perdue. Quand on parcourt 2 km allerretour à pied ou à vélo, on évite de rejeter 540 grammes de CO 2 et on économise le prix de sa baguette! Evidemment, cette sensibilisation d une journée appelle un changement de nos habitudes pour les 364 autres jours de l année...

4 4 L'actualité Une règle d or : partager la route De récents aménagements de voirie ont changé la vie des habitants à plusieurs endroits de la ville. Illustration : Les barrières posées Grande Rue à la sortie du domaine des Pastoureaux ont rendu le trottoir aux piétons. La mise en sens unique de la rue André Malraux a augmenté la visibilité qui faisait défaut et qui avait provoqué un incident de circulation avec un jeune cycliste. La réalisation de coussins berlinois et le rétrécissement de la chaussée rue de la Ferme a permis de réduire la vitesse des automobilistes. Le passage surélevé, dans la rue Jacques Cartier (rue à fort trafic), permet aux piétons de se rendre à la gare en sécurité ; ils sont mieux vus et traversent les pieds au sec! L aménagement de rondspoints de type galette vise plus de sécurité (rue de la Sorbonne, ancien cimetière, croisement rue René Cassin / avenue Pierre-Gilles de Gennes, rue Albert Camus). Le calme relatif des sentes piétonnes Il y a deux ans, la municipalité avait été confrontée au problème des nuisances nocturnes allées Louis Aragon et Blaise Pascal. Les plaintes des riverains et la rencontre avec les habitants lors de plusieurs réunions publiques ont convaincu les élus d installer des barrières dites sélectives, laissant passer les piétons et les cyclistes vélo à la main. Les motos ne pouvant plus accéder aux sentes piétonnes, les nuisances sonores ont diminué, au grand soulagement des riverains. En revanche, des rassemblements intempestifs continuent et les cyclistes traversant les allées pour se rendre aux écoles ou à la gare n ont pas trouvé leur compte car ils doivent descendre plusieurs fois de vélo. Force est de constater qu'il n existe pas de solution parfaite. Etudes L accessibilité de nos rues Accessibilité des personnes en fauteuil roulant Place de l'église Le conseil municipal a délibéré au mois d avril afin de réaliser un diagnostic d accessibilité des voiries communales et communautaires ; le dossier d appel d offres est en cours de montage au niveau de la Communauté de communes de l Arpajonnais. C est un dossier énorme qui attend la Commune quand on connaît l état des trottoirs, surtout dans les rues anciennes, mais pas seulement malheureusement. Il n est pas simple de se maintenir en sécurité dans notre ville lorsqu on marche à pied, et que dire alors des personnes en fauteuil roulant ou des piétons avec poussette? Cette mise en Que dit la loi? conformité demandera d aménager des trottoirs larges pour tous les piétons avec une définition des priorités. Il faudra sans doute retirer des trottoirs impraticables d un côté pour élargir ceux de l autre bord. Ce sont des travaux coûteux qui prendront du temps et qui demanderont de rencontrer les habitants. Les rues qui sont actuellement refaites tiennent compte de ces dispositions tout comme un certain nombre de rues dans les quartiers du Pâté et de Cochet qui ont vu le jour lors de la réalisation de la Zac Allée Cornuel il y a quinze ans. La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a doté la France d un objectif ambitieux en matière de mise en accessibilité pour les personnes en situation de handicap. D ici au 1 er janvier 2015, les établissements recevant du public devront avoir été rendus accessibles, tout comme les réseaux de transports collectifs et les logements, les communes de plus de habitants ou les regroupements de communes devront avoir réalisé un plan de mise en accessibilité de leurs espaces publics et engagé leur mise en accessibilité. Tous les aménagements neufs doivent d ores et déjà être accessibles.

5 L'actualité 5 Sécurité Les bonnes pratiques Quelques situations sont cause de conflit d usage ou d accident entre l automobiliste, le piéton et le cycliste. Veillons à ne pas nous mettre en danger. L automobiliste vis-à-vis du piéton Le stationnement des véhicules motorisés est toujours interdit sur les trottoirs. L amende en cas d infraction est de 35. Et vis à vis du cycliste L automobiliste qui dépasse un cycliste doit respecter une distance latérale de sécurité de 1 mètre en ville. Communes usagers de la ligne C Tous dans le même train Le fonctionnement de la ligne C est une préoccupation constante pour nombre d entre nous. Des associations de défense des usagers existent depuis de nombreuses années. Ce sont principalement le réseau Alerte, qui regroupe les communes de la ligne C, et l association Circule, qui se compose d usagers. Les deux associations se rencontrent régulièrement pour aborder les problèmes qui jalonnent la vie de ce RER : retard, travaux, réorganisation. Claude Roch et Alain Miroux se partagent les réunions dont beaucoup sont aussi organisées par la SNCF elle-même qui souhaite soit informer de ses projets soit régler des problèmes spécifiques à chaque commune, tel le nettoyage des souterrains. A Lardy, par exemple, c est la SNCF qui est responsable de la propreté de sa gare et de ses abords. Guide des transports de l Arpajonnais Disponible en mairie. Pensez-y! Le cycliste vis-à-vis de l automobiliste Les cyclistes sont soumis aux mêmes règles de circulation que les autres conducteurs. Attention, le double sens dans les zones 30 de Lardy n est pas encore mis en place, patience! Et vis-à-vis du piéton La circulation sur les trottoirs est autorisée uniquement pour les enfants de moins de 8 ans roulant au pas. La bicyclette, c est sérieux Faire du vélo, que ce soit pour le loisir ou par nécessité, demande de se protéger. Ainsi faut-il : vérifier le bon état de sa bicyclette : pneus, freins, éclairage, avertisseur sonore ; s équiper d un casque, d un gilet rétroréfléchissant obligatoire la nuit, par temps de brouillard et de pluie, et d un écarteur de danger si possible ; consulter la météo afin de prévoir les vêtements qui s imposent ; rouler à 1 mètre au moins du trottoir ou des voitures en stationnement, éviter les zigzags et se méfier des angles morts ; respecter le Code de la route!

6 6 Environnement Une ruche dans son jardin, quelle réglementation? En Essonne, un arrêté préfectoral stipule que les ruches ne doivent pas être placées à moins de 20 mètres de la voie publique et des propriétés voisines. Dans le cas où les propriétés voisines sont des bois ou des friches, cette distance est de 10 mètres au moins et passe à 100 mètres si les propriétés voisines sont des habitations ou des établissements à caractère collectif (casernes, écoles, etc.). Les ruches isolées des propriétés voisines ou des chemins publics par un mur, une palissade en planches jointes, une haie vive ou sèche, ne sont pas assujetties à ces distances. Mais les clôtures doivent avoir une hauteur de 2 mètres au-dessus du sol et s étendre sur au moins 2 mètres de chaque côté de la ruche. Enfin vous devez impérativement déclarer votre rucher au service vétérinaire. Vous avez le droit de posséder dix ruches pour votre consommation personnelle. La déclaration de détention de ruches se fait en téléchargeant le formulaire Cerfa sur le site servicepublic.fr et en le renvoyant à l adresse suivante : GDS, 418 rue A. Briand, Le Mée-sur-Seine ( ). Etre un consommateur avisé La Miellerie du Gâtinais met en garde contre les arnaques autour de la vente des produits issus de l'apiculture et conseille de connaître l apiculteur auprès de qui on s approvisionne. Jardins secrets, secrets de jardins Les abeilles mellifères Camille Sergent de la Miellerie du Gâtinais avait déplacé ses abeilles jusqu à Lardy pour nous parler de leur travail de pollinisation et des produits que nous prélevons pour notre santé et le plaisir de nos papilles. Mais avant d entrer dans le vif du sujet, il fallait poser au moins trois jalons : Remettre l homme à sa place, c est-àdire à une place toute relative face à la marche de la nature : abeilles et plantes cohabitent sur la Terre depuis la nuit des temps et s adaptent les unes aux autres pour vivre et prospérer. Reconnaître l abeille comme le principal insecte pollinisateur ; les Les produits de la plante et de l abeille abeilles transportent le pollen d une fleur à une autre. La pollinisation par la plante elle-même n est jamais aussi bonne que celle réalisée par l animal. Et l homme a depuis longtemps échoué dans sa tentative d inventer des moyens artificiels de la pollinisation, comme par exemple secouer les arbres. Savoir que l abeille est sauvage. Camille Sergent parle de l abeille mellifère et non de l abeille domestique car, même au contact de l homme, toute communication est impossible. L apiculteur ne fait qu accroître la capacité de production de l abeille pour son bénéfice propre. L abeille prend à la plante trois produits, que l apiculteur partage avec elle! Le nectar, qui deviendra le miel. L abeille s en délecte, le transforme dans son jabot en miel, sa principale nourriture qu elle entrepose dans la ruche et que nous mettons en pot. Le pollen, qui est une source de protéines nécessaire à la croissance de la larve. Pour le goût et ses valeurs nutritives, il vaut mieux l acheter frais plutôt que sec. La propolis, qui sert de mastic pour boucher les trous ou pour sécher les cadavres d animaux qui se sont introduits dans la ruche. On la consomme pour nos maux de gorge. L homme utilise également deux autres produits, mais cette fois fabriqués par l abeille : La cire, qui est la matière grasse de l abeille ; cette dernière la dégage par une glande placée sur son abdomen. On en fait des bougies et des produits de soins pour nos meubles. La gelée royale, qui est produite par les ouvrières de trois jours pour nourrir la reine, ces ouvrières sont elles-mêmes gavées de pollen ; c est dire le pouvoir fortifiant de ce précieux produit.

7 Environnement 7 Un schéma de gestion des eaux pluviales En prévention des fortes pluies Compte tenu de sa situation à flanc de coteau, la commune de Lardy est confrontée à des inondations récurrentes liées aux eaux de ruissellement touchant la voie SNCF, l hôtel de ville, des voies publiques et des habitations. La Commune a déjà pris un certain nombre de mesures, plus ou moins récentes, afin de lutter contre ces inondations : réduction des apports des bassins versants amont par infiltration directe des eaux, amélioration de la collecte et de l évacuation des eaux, incitation des aménageurs à une gestion des eaux pluviales à la source grâce aux techniques alternatives En 2007, la Commune lance une maîtrise d œuvre de travaux visant à limiter les risques d inondation au droit de certains points noirs alors identifiés. L étude proposait des solutions ponctuelles et basées sur le renforcement d ouvrages existants et la création de nouveaux bassins d infiltration enterrés. Seule une partie des solutions préconisées a été réalisée, en Les opérations de création de bassins enterrés, coûteuses et ne pouvant bénéficier des subventions des financeurs potentiels, ont été suspendues. Le conseil municipal a donc décidé de traiter le problème des ruissellements en réalisant un schéma global de gestion des eaux pluviales. Il souhaite ainsi qu une réflexion soit menée à l échelle de l ensemble de son territoire, ce qui permettra d accompagner l aménagement du territoire d une gestion Pour permettre la réalisation du bassin de rétention avenue Foch, les tilleuls seront abattus tandis qu une revégétalisation du site est prévue dans le volet paysager des travaux du pôle multiculturel. des eaux pluviales durable et respectueuse de l environnement. L étude a été organisée en trois phases : Phase 1 : Analyse du contexte et diagnostic du fonctionnement hydraulique du territoire. Phase 2 : Propositions de mesures curatives et programme de travaux. Phase 3 : Propositions de mesures préventives et règlement de la gestion des eaux pluviales. Les mesures curatives visent à entreprendre des travaux en amont des zones inondées tandis que les mesures préventives s articuleront autour de deux principes de gestion : pour la zone du bourg, en amont de la voie ferrée, le quartier du Pâté et la partie supérieure du quartier de Cochet, les rejets seront supprimés à l aide d infiltrations ; pour le reste du bourg et la partie inférieure du quartier de Cochet, les rejets seront réduits par limitation de l imperméabilisation et/ou par la régulation des débits. Les mesures préventives du schéma seront intégrées au règlement du PLU, mais d ores et déjà il sera recherché une solution technique au problème de l écoulement des eaux sur les voies SNCF au niveau de la rue des Vignes. Enfin, un important bassin de rétention sera réalisé à l angle de la rue de Verdun et de l avenue Foch avant la fin de l'année. Restauration scolaire Les restes de repas récupérés Le service de la restauration municipale teste, à partir de cette rentrée, la valorisation des restes de repas, y compris la viande, le poisson et le fromage. Une machine, appelée digesteur, sera installée au restaurant de l'espace René Cassin, et recevra la nourriture non consommée pour en produire ce qu on appelle un digestat. Il s agit d un résidu solide ou liquide pâteux composé d éléments organiques non dégradés et de minéraux. Ce digestat sera utilisable comme fertilisant ou amendement par les services des espaces verts. Il est différent du compost traditionnel, qui comprend, outre les déchets végétaux, les épluchures de fruits et légumes, les féculents, etc. La transformation des déchets organiques issus de la restauration scolaire constitue un projet pilote pour l entreprise Green Environmental Technology, partenaire de la société Avenance qui nous livre les repas. La machine du nom commercial d Eco Cleaner est mise gratuitement à la disposition de la commune. Si l expérience est concluante, d autres collectivités pourront valoriser ces déchets et réduire le volume de leurs poubelles de 90 %. A l heure de la redevance incitative, il était important de réfléchir à une solution écologique et économique. Le problème des barquettes a été résolu en partie, grâce au nouveau marché, avec la diminution de leur emploi et leur recyclage. Restaient les déchets alimentaires.

8 8 Environnement Marché des produits de l agriculture biodynamique Demeter Exceptionnellement, le marché de l agriculture biodynamique se déroulera le dimanche 20 novembre 2011 au Génocentre d Evry dans le cadre du congrès annuel du mouvement de l agriculture biodynamique et de Demeter France. Toutefois le marché Demeter de Lardy, devenu incontournable dans notre région pour sa particularité à proposer des produits exclusivement de marque Demeter c est le seul marché de ce type en France reprendra son rythme annuel au printemps, saison plus favorable à la diversité des exposants et à une plus grande fréquentation du public. La date fixée pour sa 6 e édition sera le dimanche 3 juin 2012 à Lardy! Pour de plus amples informations, il faut contacter Hélène et Pierre Delton à la boulangerie le Pain de Pierre ( ). Concours départemental de fleurissement Une fleur verte en trophée Lardy a décroché le trophée départemental de la Fleur verte pour la période Les autres lauréats sont les villes de Brétigny-sur-Orge, Breuillet et Chilly-Mazarin. Félicitations Hélène et Pierre Delton, boulangers et créateurs du Pain de Pierre, ont été nommés chevaliers dans l ordre national du mérite agricole. Créé en 2007, le trophée Fleur verte distingue les communes mettant en œuvre des pratiques innovantes de gestion et d entretien de la voirie et des espaces verts respectueuses de l environnement. La Commune a mis en valeur plusieurs principes forts qui ont fait la différence : le respect de l environnement à travers l arrêt total de l utilisation de produits phytosanitaires (zéropesticide), l espacement des tontes, l économie de l eau, la gestion durable des achats avec le choix des plantes vivaces, les modes de gestion écologiques (mulch, prairies fleuries...) ; la variété des végétaux : entre 80 et 100 espèces forment chaque année les parterres fleuris et paysagers ; une pédagogie auprès des habitants par une communication soutenue et des ateliers de jardinage. Au concours départemental de fleurissement, dans la catégorie des communes de plus de habitants, Lardy est arrivée en deuxième position après Breuillet et avant Epinay-sous-Sénart, Saint-Pierre du Perray et Bures-sur-Yvette. Félicitations à la commune de Breuillet, automatiquement sélectionnée en vue de l attribution de la première fleur, qui sera délivrée, en 2012, par la région Ile-de-France.

9 Arpajonnais 9 Natation La piscine de La Norville ferme pour travaux Nouvelles compétences communautaires : voiries Le conseil communautaire a décidé d engager la modification de la compétence «création, aménagement et entretien de la voirie d intérêt communautaire» prise en 2003 afin d intégrer de nouvelles voiries. Deviennent d intérêt communautaire les voiries qui permettent d accéder aux équipements communautaires, aux zones d activités économiques, aux gares RER de la ligne C ou aux gares routières. Les voiries concernées sur la commune de Lardy sont les deux parcs de stationnement régional et leurs gares routières, le chemin du Vieux Fourneau (aire d accueil), la rue de la Roche qui Tourne (gare de Lardy), l allée Cornuel et le chemin du Pavillon (gymnase), la rue Jacques Cartier et l'impasse route Nationale du rond-point à la gare (gare de Bouray). Depuis le 1 er juin, le bassin nautique de l Arpajonnais est fermé au public en raison d une importante réhabilitation qui va durer quatorze mois. Cette rénovation va permettre d offrir un équipement répondant aux normes techniques, sanitaires, environnementales et d accessibilité d une piscine moderne. En attendant, la piscine des Trois Vallées accueille le public et les clubs à Breuillet. Piscine des Trois Vallées 3 rue des Prairies à Breuillet Tél. : Horaires d ouverture - Hors vacances scolaires Mardi : de 12 h 15 à 13 h 45 Mercredi : de 14 h à 19 h Jeudi : de 17 h à 19 h Vendredi : de 12 h 15 à 13 h 45 et de 16 h 30 à 20 h 30 Samedi : de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h Dimanche : - de 9 h à 13 h du 3 e dimanche de septembre au dernier dimanche d avril - de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h du 1 er dimanche de mai au 1 er dimanche de septembre. - Petites vacances scolaires (Toussaint / 1 re semaine de Noël / Printemps) Lundi, mardi, jeudi : de 14 h à 19 h Mercredi : de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h Vendredi : de 10 h à 13 h et de 14 h 30 à 20 h Samedi : de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h Dimanche : de 9 h à 13 h Gymnase communautaire L ouverture est différée début La faillite de quatre entreprises a eu raison de l ouverture du gymnase pour la rentrée scolaire. En attendant, le service municipal des sports a dû travailler sur les créneaux des salles existantes pour répondre aux besoins des associations. Il faudra encore être patients tant en ce qui concerne les associations que les collégiens.

10 10 Urbanisme Eglise, l'ouverture reportée au 1 er décembre Des travaux de maçonnerie, de menuiserie et d électricité non prévus reportent l ouverture de l édifice à la veille de l hiver. Le travail des maçons a révélé des errements dans les choix de restauration antérieure; Ainsi les piliers supportant le chœur ont été, il y a 60 ans environ, consolidés à l aide de moyens relevant plus du bricolage que des techniques de restauration respectueuses du patrimoine. Aujourd hui, des fissures et des écarts majeurs apparaissent entre les pierres obligeant à remplacer la base des deux piliers par de nouveaux blocs de grès qui seront, cette fois, montés dans les règles de l art. La voûte de la chapelle de la Vierge devra être également refaite entièrement ; même incompréhension, des gravats issus de travaux antérieurs ont été déversés sur la voûte en plâtre qui n a pas supporté le poids. Les autres travaux qui sont de moindre importance concernent d une part le menuisier avec la pose de poutres qui viendront renforcer les solives des bascôtés et la création d une passerelle de visite sous la charpente, d autre part l électricien, qui propose des lampes à led dont le prix est aujourd hui attractif. Le retard pris pour l'ouverture dû à ces «mauvaises» découvertes ne ternira pas la satisfaction de découvrir une «nouvelle» église aux couleurs claires, douces et lumineuses. La prise en compte préalable des aléas financiers vient au final limiter l'impact budgétaire ; la municipalité proposera au conseil municipal de voter les crédits supplémentaires d un montant de HT environ. Visite exceptionnelle de l église en cours de restauration avec l architecte. Samedi 17 septembre de 10 h 30 à 11 h 30 sur réservation en mairie. Concertation PLU : une prime à l'intérêt général Le diagnostic territorial et le plan d aménagement et du développement durable (PADD) de Lardy ont été présentés au conseil municipal du 17 juin puis en réunion publique le 1 er juillet. Celle-ci a réuni une cinquantaine de personnes qui ont exprimé leur attachement à la qualité de leur cadre de vie, aux déplacements «doux» et aux commerces de proximité, trois sujets d intérêt général qui donnent toute sa raison d'être au débat public. A la suite de la réunion du 1 er juillet, l observatoire local du développement durable a décidé de plancher sur les déplacements doux en partenariat avec la commission Circulation. Sur la base du PADD enrichi des contributions des personnes de bonne Suite du diagnostic volonté, le comité de pilotage du Plan local d'urbanisme s attellera cet automne à la partie réglementaire, qui fera l objet d une deuxième réunion publique début Un feuillet spécial PLU est diffusé avec ce Fil ; il donne à voir la carte du projet d'aménagement et de développement durable pour Lardy, projet qui préserve les espaces naturels périurbains et l espace agricole en limitant l extension de l urbanisation. Vous pouvez continuer à envoyer vos contributions en mairie par le biais du registre ou de l adresse électronique Le diagnostic et le PADD sont en ligne sur rubrique Vie municipale-urbanisme. Après avoir donné, dans le Fil de juin, quelques chiffres sur la population larziacoise (âge, natalité, emploi, logement), nous vous devions quelques éléments du diagnostic concernant cette fois notre patrimoine naturel et paysager. L altitude varie entre + 57 mètres en bord de Juine et mètres pour son point le plus haut, ce qui en fait un territoire vallonné. Lardy s étend sur 763 hectares au carrefour du plateau agricole de l Hurepoix au nord-ouest, de la Beauce à l ouest et de la vallée de la Juine au sud. Lardy compte 5 zones naturelles d intérêt écologique, faunistique et floristique, dont les marais en bordure de Juine (jusqu au centre technique Renault) et la butte de Brisset au nord (coteaux forestiers et ancienne sablière). Les forêts sont dans leur majorité en site classé, elles ne peuvent donc pas être déboisées sans autorisation du ministère de l Environnement. Le bourg et le quartier de Cochet sont en site inscrit de par la présence de nombreux monuments historiques et du château de Mesnil-Voisin. Le parc Boussard et le parc de l hôtel de ville comptent parmi les jardins remarquables de l Essonne. A lire aussi dans le diagnostic les autres thèmes qui nous renseignent sur Lardy en tant que pôle urbain : le contexte administratif «supracommunal» qui s impose à la Commune, le degré d équipements et de services, l alimentation en eau potable, le fonctionnement urbain, les dessertes et les déplacements, etc.

11 Solidarité 11 Chantier école Réhabilitation des chemins pédestres Dans le cadre de sa compétence «emploi», la Communauté de communes de l Arpajonnais (CCA) a souhaité soutenir les chantiers d insertion dirigés par l association Les Potagers du télégraphe en leur confiant la réhabilitation de 12 kilomètres de sentiers sur notre commune. Le Jour de la nuit : la tête dans les étoiles A l initiative de l association Agir pour l environnement, le Jour de la nuit est une opération nationale de sensibilisation à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé. L année dernière, le conseil municipal des enfants avait souhaité associer la commune à cette démarche et l éclairage public avait été coupé. Ce sera de nouveau le cas le samedi 1 er octobre, ce jour-là ou plutôt cette nuit-là, on éteindra tout, on lèvera la tête et on admirera! L idée est de réhabiliter les sentiers et chemins ruraux pédestres des communes de l Arpajonnais afin de les rendre accessibles à la promenade. L objectif est donc double, il vise sur le territoire communautaire le développement des circulations douces, tout en favorisant le retour à un emploi durable pour les huit participants du chantier. A cette occasion, la Commune s est également rapprochée de Réseau Ferré de France afin d établir un partenariat visant à réhabiliter le talus jouxtant le chemin des Poivrets. Souvenez-vous, ce talus avait subi une coupe à blanc par la SNCF pour des raisons de sécurité. Les échanges riches et fructueux avec l ensemble des partenaires ont permis de trouver un accord permettant de redonner à terme sa fonction de corridor biologique à cet espace. Au cours de l année qu elle passera sur notre commune, l association d insertion aura également pour mission le rafraîchissement des 12 hectares du bois des Poivrets, situé à la jonction des communes de Lardy et de Cheptainville. Bref, un programme bien rempli en perspective. Souhaitons donc la bienvenue aux Potagers du télégraphe et bon courage! Commune de Lardy : mise à disposition de locaux, prise en charge des repas, achat de végétaux pour et versement d une aide financière de Communauté de communes de l Arpajonnais : Réseau Ferré de France : et remboursement des achats de végétaux à la Commune. Conseil général : Conseil régional : Etat : Le centre de loisirs participera également à cette opération sous la forme d un projet qui durera toute l année et qui s intitule «La tête dans les étoiles». Un conte sur la création de l univers sera proposé aux enfants par une conteuse professionnelle lors d une veillée. Un véritable planétarium de 15 places, ouvert à tous, sera installé espace Cassin afin d apprendre à mieux connaître notre ciel ; un parrainage avec l observatoire de Meudon permettra de visiter le site et de bénéficier des commentaires d un spécialiste qui accompagnera les enfants dans la réalisation d une maquette du système solaire. Des expositions viendront également ponctuer cet événement avec une réflexion sur les inégalités nord-sud et le gâchis énergétique lié à l éclairage. Nous espérons aussi mobiliser des associations d astronomie afin qu elles fassent partager aux enfants leur passion des étoiles. Ce projet bénéficiera du soutien financier de de l association Alisé dépendante de la Mutualité sociale agricole qui récompense les projets innovants dans le secteur de l enfance.

12 12 Culture Lardy, village des sciences du 11 au 16 octobre La chimie dans notre vie quotidienne Programmation La nouvelle saison culturelle Pour la 4 e édition de la Fête de la science et dans le cadre de l'année internationale de la chimie, la communauté de communes implante son village des sciences à l espace René Cassin. De nombreuses activités (ateliers, conférences, expositions, films, spectacles...) seront proposées à Lardy et dans les villes de l Arpajonnais. La diversité de l'offre est à l image des multiples facettes de la science dont nous souhaitons vous faire découvrir les secrets et les progrès. Mettre la science à la portée de tous, c est donner à chacun des clefs pour comprendre le monde et lui permettre d en devenir un acteur éclairé. Ainsi durant toute une semaine, petits et grands observent, découvrent, s interrogent, comprennent, s étonnent autour de différents thèmes. En lien avec la chimie, le public pourra également approfondir ses connaissances sur la biodiversité (climat, alimentation, santé...). Initié et soutenu par le Conseil général de l Essonne, ce rendezvous désormais incontournable ne pourrait voir le jour sans l enthousiasme et le savoir-faire des organisateurs, parmi lesquels les associations partenaires : les Petits Débrouillards, Planète Science, A Fond la Science, SoliCités, le Réseau francilien des Bars des sciences, Scientipôle, Savoirs et Société. Le programme de la semaine est détaillé dans le dépliant de l'automne culturel. En ce mois de septembre, une autre rentrée vous attend... celle des rendezvous de l esprit, de la curiosité, de l envie de partager des moments conviviaux, de la rencontre de l autre, de soi à travers les propositions artistiques et culturelles du début de saison Durant ce trimestre de l'automne culturel, vous pourrez tout à la fois apprendre, apprécier, découvrir, être surpris(e). C est l objet du travail de développement culturel engagé entre la Commune et ses partenaires (département, communauté de communes), sans oublier les artistes, vecteurs incontournables des merveilles de l art. Les Journées du patrimoine et la Fête de la Science seront les événements nationaux déclinés à l échelle de nos territoires, ils favoriseront la transmission des savoirs. Le conte sera à l honneur du programme d animation de la bibliothèque ; nos papilles se délecteront de la saveur de la courge et des pommes de terre récoltées dans le parc de l hôtel de ville ; les enfants apprécieront d aller voir un spectacle un jour férié du mois de novembre ; vos oreilles accueilleront de belles notes de musique... autant d occasions de sortir et d échanger vous sont proposées à travers l édition du programme trimestriel de cette nouvelle saison culturelle. A vous de le feuilleter, de l annoter et de retenir les dates sur votre agenda pour profiter autrement de la vie de tous les jours... tout près de chez vous. Septembre - octobre - novembre - décembre 2011 Patrimoine - Contes - Jardins animés - Sciences Spectacles - Concerts - Expositions

13 Agenda 13 SEPTEMBRE Jusqu'au 19 septembre : exposition Reflets du ciel, rêves et raison en bibliothèque. Jusqu'au 10 octobre : exposition Les livres, c'est bon pour les bébés en bibliothèque. Samedi 10 septembre Forum ATPL (fitness, relaxation et tennis, mairie annexe de 9 h 30 à 13 h. Forum ASLJL (15 sections : tennis, judo, karaté, rugby, basket, tennis de table...), aire de loisirs à côté du gymnase René Grenault de 11 h à 17 h. Jeudi 15 septembre : forum JADLS (cours de danse), salle des fêtes de Janville à partir de 20 h Samedi 17 septembre Journées du patrimoine : visite de l'église en cours de restauration, de 10 h 30 à 11 h 30. Réservation en mairie. Dimanche 18 septembre Fête des commerçants et artisans larziacois, place de l'eglise de 10 h à 18 h Forum du Centre culturel de la vallée de la Juine, salle du Pont de l'hêtre de 10 h à 17 h Journées du patrimoine : récital de musique de chambre à 16 h chapelle de l'espérance, rue de la Honville. Fête du cheval : découverte du monde du cheval, baptêmes de poneys, nombreuses animations aux Ecuries de Lardy (Ferme de la Honville), de 14 h à 18 h. Du 19 septembre au 8 octobre : exposition Pas de vie sans chimie en bibliothèque Samedi 24 septembre : contes du Moyen-Orient, 15h à la bibliothèque. OCTOBRE Samedi 1 er octobre : le Jour de la nuit, extinction de l'éclairage public (lire p.11) Dimanche 2 octobre : fête de la courge et de la pomme de terre. Récolte, dégustation d'une soupe, divertissement poético-légumier avec Jasmin le jardinier de 10 heures à midi. Potager du parc de l'hôtel de ville. Mardi 4 octobre : comité de lecture en bibliothèque de 14 h 30 à 16 h 30. Samedi 15 octobre : fête de la science avec Lardy transformé en «village des sciences» de l'arpajonnais. De 10 h à 18 h : ateliers, expériences, expositions, conférence, spectacles. Tout le programme dans l'automne culturel de Lardy. Retour sur le feu d'artifice De nombreux spectateurs se sont déplacés le 13 juillet au soir au stade de Lardy pour assister au tir du feu d'artifice. Cependant, ce spectacle ne fut pas à la hauteur de nos espérances. L'absence d'applaudissements à la fin du tir renforça notre sentiment. Nous avons souhaité obtenir des explications de la part de l'artificier qui était déjà intervenu l'an dernier. Après enquête, la société s'est aperçue du vol de plusieurs bombes. L'artificier a promis de se rattraper l'année prochaine. Rendez-vous pris pour le 13 juillet 2012! Danse en jeu Les classes de Mmes Sornat (GS), Pillis (CE2-CM1), Vettese (CM1), Derhore (CM1-CM2) et M. Dubois (CE1) ont participé le mercredi 22 juin à la finale de la rencontre «Danse en jeu» organisée par l USEP à la salle de spectacles Boris Vian des Ulis. Dix-huit classes ont montré l aboutissement de leur travail annuel lors de cette journée. Une première édition à reconduire l année prochaine. Avec ce Fil sont distribués : un feuillet d information sur le plan local d urbanisme, un disque européen, la programmation de L Automne culturel à Lardy. Si l un de ces documents manquait, n hésitez pas à vous les procurer en mairie. Chez nos voisins Arpajon Samedi 10 septembre : grand concert de jazz «Au sud du nord» avec le guitariste Nguyen Lê, 20 h 30, espace Concorde. Réservation au ou Du 16 au 18 septembre : 80 e foire aux haricots Bouray-sur-Juine Dimanche 2 octobre : Jardins des villes, Jardins des champs, 12 e Journée de la nature et du terroir. Place de l'eglise de 10 h à 18 h. Dégustation et vente de produits du terroir, artisanat, vente et troc de plantes, conférences... Chamarande Samedi 10 septembre : concours culinaire Samedi 17 et dimanche 18 septembre : fête de village Cheptainville Samedi 10 septembre : forum des associations Dimanche 18 septembre : animation nature en forêt de Cheptainville, découverte des oiseaux et animaux familiers de 9 h 30 à 12 h 30. Inscription au Janville-sur-Juine Samedi 22 et dimanche 23 octobre de 10 h à 18h (entrée libre) : Salon du bien-être et nature organisé par l'association Alliance Mosaïque et le collectif local de praticiens Ressources, salle communale de Janville-sur-Juine. Conférences, ateliers et prestations sur la kinésiologie, le shiatsu, le massage assis, la réflexologie, l'apiculture... Soirée festive sucrée-rythmée, animée par Philippe Laccarrière Au Sud du Nord et les Percuterreux de la Beauce à partir de 20 h 30 (entrée: 5, tarif réduit : 2 ). Programme culturel Arpajon, La Norville, Saint-Germain-lès- Arpajon disponible en mairie.

14 14 Sport Défibrillateur, et de trois! Portrait Eugène Mocka : le sport plus fort que tout Nous pouvons dire son âge puisque c'est ce qui suscite l'admiration pour ce grand sportif. Eugène Mocka a 72 ans et vient de remporter une médaille d'argent aux championnats du monde d'athlétisme en sprint (100 m), catégorie vétéran (70-74 ans). Le troisième défibrillateur a été posé rue de Panserot à l entrée du complexe sportif René Grenault. Les deux autres Grande Rue, entrée du parc de l hôtel de ville. Rue René Cassin, mur extérieur de l école Charles Perrault. Rappel des consignes Une personne s effondre ; elle ne répond pas, ne respire pas : appelez les secours immédiatement en composant le 15 ; allumez le défibrillateur ; placez les électrodes sur la poitrine comme indiqué sur le sachet ; suivez les instructions orales et les indications écrites sur l appareil en attendant les secours. 20 e édition de l'essonnien Dimanche 18 septembre parcours au choix de VTT, 2 parcours au choix de vélo sur route et 1 parcours de marche de 11 km. Départ depuis le champ de foire de Dourdan. Renseignements en mairie ou sur Il est champion de France en 60 et 200 m (salle) et 100 et 200 m (piste) depuis 2003, année où il commence la compétition. Il détient le record de France 60 m (8''62) et 100 m (13''85) en salle. A noter également en 2010 : 2 médailles d'argent au championnat du monde en salle au Canada sur 60 et 200 m et une de bronze en Hongrie sur 100 m piste (championnat d'europe). Eugène Mocka nous raconte son parcours exceptionnel. Comment êtes-vous «tombé» dans le sport? J'aime le sport depuis que j'ai 10 ans et surtout le football que j'ai pratiqué en amateur jusqu'en 1995 avec l'équipe du CNRS ces dernières années. Malheureusement le dos me faisant souffrir, j'ai dû renoncer au foot à mon très grand regret. Mais il n'était pas question pour moi de tout arrêter et en m'exerçant à la course, on m'a remarqué et convaincu de me licencier à la fédération française d'athlétisme. Pourquoi avoir eu envie de concourir parmi les vétérans? Ce sont tout d'abord mes scores qui m'ont motivés à m'inscrire dans ces compétitions nationales, européennes ou mondiales et l'opportunité de voyager partout dans le monde. Je reviens cet été de Californie où se sont déroulés les championnats du monde d'athlétisme vétérans. J'ai raté mon départ et j'ai dû me contenter de la médaille d'argent, ce qui m'a fait enragé sur le coup, mais au bout du compte ce sont mes médailles internationales qui me rendent le plus fier. Quel est votre entraînement dans l'année? A chaque fin de saison, je me mets au repos pendant un mois puis je reprends l'entraînement deux à trois fois par semaine dans mon club à Brétigny. Je fais aussi de la musculation et des étirements, qui au-delà de l'athlétisme, m'aident à me sentir bien dans mon corps. Avez-vous transmis le goût du sport à vos enfants? J'ai une fille qui était effectivement dans l'équipe de France féminine de hand-ball dans les années 80. Quand aurons-nous la chance de vous voir courir en France dans une grande compétition? Sauf blessure, je serai aux championnats de France qui auront lieu l'année prochaine en Bretagne. Je vise une participation aux championnats du monde qui se dérouleront à Lyon en 2015, mais il est pour l'heure imprudent de dire si je serai au rendez-vous.

15 Opinions 15 Démocratie, Solidarité, Progrès Un de plus! Les services publics de proximité ferment les uns après les autres. Motif : rapprochement des différents services. Ainsi le relais Pôle emploi de la Ferté- Alais a été délocalisé à Corbeil. Si vous cherchez un emploi, si vous n avez pas Internet, il vous reste les transports en commun ou votre voiture, ce qui signifie une dépense supplémentaire. Les Larziacois, bien que moins touchés car rattachés au Pôle emploi d'etampes, ont la chance de bénéficier de la proximité de notre permanence qui les accompagne dans leur recherche d emploi. Malgré cela, la commune n oublie pas les autres usagers. Cet automne, démarrera avec la communauté de commune de l Arpajonnais et l association les Potagers du télégraphe un chantier école. Ces chantiers réservés à des chômeurs de longue durée permettront à une dizaine d adultes dont peut être des Larziacois de renouer avec le monde du travail et pour certains d entre eux d obtenir un contrat, voire un diplôme. Par ailleurs, les services municipaux travaillent régulièrement et depuis longtemps, avec des associations d insertion. Les services techniques collaborent avec des stagiaires de l Association Formation Professionnelle pour Adulte (AFPA) ; des missions sont confiées à des jeunes de l Etablissement et service d aide par le travail (ESAT) ; des contrats pour des aides périodiques sont signés avec l'institut médico-éducatif de Gillevoisin ; l association larziacoise la Vague d Aide et de Soutien distribue notre journal municipal. Enfin, nos marchés de travaux intégreront une clause sociale par le biais d'action Emploi, une association très active dans le sud Essonne. Sans oublier, les élèves de l école de la seconde chance qui sont accueillis lors des commémorations officielles. La solidarité à Lardy n est pas qu un mot. Nos actions sont certes modestes mais concrètes. Vivre Lardy, l art d y vivre SIRGESSE : dissolution annoncée sans conséquences pour les utilisateurs. Voici pourtant la première: suppression des intervenants sportifs pour les enfants des maternelles, pour le sport à l école et ils n ont plus accès à l école de sport. Décision prise sans aucune concertation avec les représentants de parents d élèves. Oui, mais maintenant on va s occuper sérieusement de la gestion des équipements. Merci pour ceux qui l ont fait avant!!!! LES BONS COMPTES : le compte administratif 2010, compte de résultat, a été présenté au conseil le 28 juin. L acte politique majeur qui engage le conseil municipal c est le vote du budget primitif dont les autorités et les administrés attendent qu il soit sincère et véritable. Prenons cet exemple : En recettes d investissement le maire prévoyait ,79. Le compte administratif fait apparaître un résultat de ,47 ; c est à dire qu il manque (soit 60 %). Des dépenses d investissement ont été programmées, sans financement, sauf par un emprunt démesuré. PLAN LOCAL D URBANISATION (P.L.U) : c est le dispositif qui remplacera le P.O.S (plan d occupation des sols). Il comporte plusieurs étapes avec des réunions publiques obligatoires. La première a eu lieu le vendredi Peu de personnes y ont assisté. La date a-t-elle bien été choisie? un jour de départ en vacances!!! Présentation du diagnostic confié à un bureau d études spécialisé et les orientations. Seul le diagnostic était disponible sur Internet. Pour encourager les habitants à participer à ces débats, utiles et nécessaires, il faut mettre les éléments à leur disposition avant la réunion. Retrouvez l actualité municipale sur : Marie-Christine Ruas, Jean-Luc Dubois, Eric Alcaraz. Lardy Sur Juine : la liste Texte non communiqué Naissances ETAT-CIVIL Anahlyne Letailleur, le 21 avril Erwann Samuel Loock, le 15 juin Clément Brialix, le 19 juin Ethan Monteiro, le 24 juin Alice Charles, le 27 juin Quentin Charrière, le 8 juillet Ezra Cetin, le 15 juillet Evaëlle Boutigny, le 31 juillet Hugo Leger, le 5 août Emma Leger, le 5 août Décès Gabrielle Leroy épouse Auvity, le 18 août Mariages Aurélie Dessagne et Romuald Gatteaut, le 21 mai Audrey Hanon et Mikaël Foucault, le 4 juin Virginie Cadoret et Sébastien Sergent, le 17 juin Sophie Regnard-Baychelier et Thomas Pueyo, le 18 juin Ana Bacelar Cerqueira et Filipe Galvao, le 25 juin Françoise Ragot et Christian Valéri, le 2 juillet Alice Bouttaz et Julien Cochan, le 6 août

16 Arrêt sur image Concours hippique au centre équestre de la Honville, les 12 et 13 juin Récital Agnès Loyer & Clémence Gégauff, le 17 juin Kermesse des écoles publiques, le 18 juin Comédie musicale de la MJ, le 18 juin La fête de la musique, le 21 juin Spectacle de danse du conservatoire, le 26 juin La Chanson passe à vélo, le 8 juillet Stage de l'école de sport, du 4 au 8 juillet Café de l'observatoire du développement durable, le 23 juillet

CHARTE Charte Section Loisirs Détente Septembre 2014

CHARTE Charte Section Loisirs Détente Septembre 2014 CHARTE CHARTE Préambule La charte Loisirs Détente vient en complément des statuts et du règlement intérieur de l Alerte St Jean. Une annexe spécifique a été établie pour la randonnée et le cyclotourisme.

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol

Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol Suite au choix définitif des axes stratégiques, les élus et les habitants se sont réunis autour d un nouvel atelier «P tit déj» de l Agenda

Plus en détail

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable la maison de l environnement, des sciences et du développement durable www.agglo-sqy.fr/maison-environnement PAPIER RECYCLÉ Maison de l environnement, des sciences et du développement durable 6 rue Haroun

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

Orgères quartier des Prairies d orgères. Habitez un quartier Haut en couleur

Orgères quartier des Prairies d orgères. Habitez un quartier Haut en couleur Orgères quartier des Prairies d orgères Habitez un quartier Haut en couleur Une ville d histoire tournée vers l avenir entre bois et cours d eau, champs et haies bocagères, vergers et jardins familiaux,

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!»

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» Supports : Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» 3 plateaux de jeu, disposés côte à côte, de gauche à droite pour les joueurs, et qui peuvent être joués indépendamment ou bien en 3 étapes successives en

Plus en détail

LA NAVETTE DES PLAGES

LA NAVETTE DES PLAGES LA NAVETTE DES PLAGES Laissez-vous conduire, c est gratuit, pratique et écologique MISE EN PLACE DʼUN NOUVEAU SYSTEME DE NAVETTE GRATUITE AVEC UNE OFFRE DE PARKINGS RELAIS La Navette des Plages 2 bus facilement

Plus en détail

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions 6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions Besoins identifiés par la commune : 1. sécuriser le carrefour des Tancs (peu de visibilité) et l accès à l arrêt de bus (le long de la RD942 très circulée)

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

RESULTATS DU BAROMETRE

RESULTATS DU BAROMETRE La loi du février 200 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées institue des échéances précises pour l accessibilité de la chaine de déplacement.

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION INTRODUCTION Comment peut-on se loger et se nourrir quand on n a plus d argent,

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE COMMISSION PERMANENTE DU 31 JANVIER 2014 COMMISSION DE L'ENVIRONNEMENT Direction Générale Adjointe Développement Direction de l'appui aux Territoires et aux Communes RAPPORT

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

Utiliser le vélo au quotidien

Utiliser le vélo au quotidien Les déplacements AGIR! Utiliser le vélo au quotidien Il n y a que de bonnes raisons pour devenir cycliste Édition : août 2013 Devenir cycliste : LES BONNES RAISONS C est pratique À vélo, vous vous déplacez

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011

WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011 WARMERIVILLE CLAIR ET NET N 39 LE MOT DU MAIRE WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011 L actualité communale est souvent alimentée par la nouvelle qui se répand de bouche à oreilles sans garantie d exactitude.

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE

COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE DEPARTEMENT DE L ESSONNE COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE Enquête publique à la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune CONCLUSIONS MOTIVÉES Enquête : «Modification du PLU Commune de Villiers

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Dossier de presse Contact presse :

Dossier de presse Contact presse : Dossier de presse Contact presse : Corine Busson-Benhammou, responsable des relations presse Ville d Angers - Angers Loire Métropole Tél. : 02 41 05 40 33 - corine.busson-benhammou@ville.angers.fr 1 Sommaire

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Pour aller à l essentiel

Pour aller à l essentiel PREPARONS NOTRE AVENIR AVEC LE SYNDICAT MIXTE POUR LE SUNDGAU Comment développer notre Sundgau? Le Syndicat Mixte pour le Sundgau, qui regroupe les 112 communes et 7 communautés, lance un grand temps de

Plus en détail

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES AVRIL 2012 Basket, sport tarbais par excellence : C est pourquoi la ville développe depuis quelques années une convention de partenariat avec le comité départemental

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne On a commencé à parler d Agenda 21 lors du sommet de la Terre de Rio en 1992. 173 Etats ont adopté un programme d «Action 21» ou «Agenda 21» pour les pays francophones.

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 JUIN 2015

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 JUIN 2015 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 JUIN 2015 L an deux mille quinze, le mercredi vingt-quatre juin à 20 H 30, le Conseil Municipal de MAISSE s est réuni en Mairie en séance ordinaire sous la Présidence

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

La Venaiserie, un quartier en mouvement

La Venaiserie, un quartier en mouvement La Venaiserie, un quartier en mouvement Changements de circulation 1/ La rue François Mauriac en sens unique entre la rue Pierre de Coubertin et la rue de la Venaiserie à partir du 1er semestre 2012. Des

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

TRANSPORTS EN SEINE-ET-MARNE. Année scolaire 2015-2016

TRANSPORTS EN SEINE-ET-MARNE. Année scolaire 2015-2016 guide des TRANSPORTS SCOLAIRES EN SEINE-ET-MARNE Année scolaire 2015-2016 EN SEINE-ET-MARNE 42 000 ÉLÈVES BÉNÉFICIENT DE LA GRATUITÉ, sous conditions et hors frais de dossier annuels de 12, DES TRANSPORTS

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Ce compte rendu sommaire vous permet de connaître l'ensemble des décisions prises par le Conseil Municipal d Assieu. Approbation du procès-verbal de

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

APPEL à PROJETS. Année scolaire 2014-2015

APPEL à PROJETS. Année scolaire 2014-2015 SERVICE ENFANCE- JEUNESSE APPEL à PROJETS Année scolaire 2014-2015 POUR LA MISE EN PLACE D ATELIERS A CARACTERE SPORTIF, ARTISTIQUE ET CULTUREL DANS LE CADRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Pour les

Plus en détail

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables Avant de partir, vérifie ton équipement et celui de ton vélo : fanion sonnette (petit drapeau) obligatoire conseillé frein arrière écarteur de danger éclairage avant et réflecteur blancs ou jaunes frein

Plus en détail

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur 1 1 Réglementation pour la commune de Montfleur L attribution annuelle sera faite par demande écrite

Plus en détail

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA Christophe Pinna est l un des karatékas les plus réputés au monde et l un des sportifs français les plus titrés. Son palmarès est impressionnant, avec notamment 6

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

¾ des cyclistes urbains mal éclairés la nuit : l association Prévention Routière et l assureur MMA se mobilisent!

¾ des cyclistes urbains mal éclairés la nuit : l association Prévention Routière et l assureur MMA se mobilisent! COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 9 octobre 2013 ¾ des cyclistes urbains mal éclairés la nuit : l association Prévention Routière et l assureur MMA se mobilisent! 3/4 des cyclistes urbains qui utilisent un

Plus en détail

Consultations du public sur l eau en 2008

Consultations du public sur l eau en 2008 Consultations du public sur l eau en 2008 Journée d informations et d échanges 14 décembre 2007- Orléans Informations et échanges sur les consultations sur l eau en 2008, 14 décembre 2007 1 Qui était présent?

Plus en détail

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 Accueil de loisirs Accueil pré / post scolaire Accueil pré / post centre de loisirs Restauration scolaire Important : Tous les parents inscrivant leur(s)

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

DOSSIER 2015-2016. Accueil périscolaire Centre de loisirs. de Mérignies

DOSSIER 2015-2016. Accueil périscolaire Centre de loisirs. de Mérignies DOSSIER 2015-2016 Accueil périscolaire Centre de loisirs de Mérignies Accueil périscolaire et Centre de loisirs de Mérignies 03.20.59.54.66 garderie@merignies.fr La commune de Mérignies propose un accueil

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE Janvier 2015 PRÉAMBULE La loi Engagement National pour l Environnement du 12 juillet 2010, complétée par le décret du 30 janvier 2012 a fait

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante :

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante : Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves de l école Charles PERRAULT Mercredi 22 avril 2013 à 18h30 Salle de motricité de PERRAULT Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire,

Plus en détail

Conclusions concernant la Demande d institution de servitudes d utilité publique

Conclusions concernant la Demande d institution de servitudes d utilité publique Document 3 Conclusions concernant la Demande d institution de servitudes d utilité publique ENQUÊTE PUBLIQUE RELATIVE à : - la demande d autorisation d exploiter l installation de stockage de déchets non

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles.

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Défi EDD 2014/15 Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Pour vous aider à relever ce défi Après avoir lu et expliqué

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

Emmaus Porto - PORTUGAL

Emmaus Porto - PORTUGAL Emmaus Porto - PORTUGAL Type de structure : communauté Nombre de personnes : 10-11 personnes accueillies, une vingtaine de bénévoles Année de création du groupe : 1990 Responsables : Serafim (animateur

Plus en détail

Mode d emploi du site Showbook

Mode d emploi du site Showbook Mode d emploi du site Showbook Showbook.fr Version 0.4.7 Bêta 1 Table des matières Présentation... 4 Inscription sur Showbook... 4 Première utilisation... 5 Statuts des membres... 5 Le menu principal...

Plus en détail