Deux ans après le lancement du Plu, huit mois après un premier dossier. Le nouveau plan local d'urbanisme pour Lardy.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Deux ans après le lancement du Plu, huit mois après un premier dossier. Le nouveau plan local d'urbanisme pour Lardy."

Transcription

1 Magazine d'informations municipales Juin N 227 Le nouveau plan local d'urbanisme pour Lardy Deux ans après le lancement du Plu, huit mois après un premier dossier dans le Fil, et suite à l'enquête publique, nous souhaitions faire le bilan du nouveau plan local d'urbanisme qui doit être adopté lors du prochain conseil. Suite page 2 Toute l'actualité de la vie locale sur

2 2 L'actualité L'avis du commissaire enquêteur est favorable et c'est bien sûr un motif de satisfaction. Plus grande encore est la satisfaction d'avoir réussi la concertation avec les habitants. On peut lire dans le rapport que «les habitants ont été amplement informés durant la procédure» et aussi que «l'information concernant cette enquête a été, à la fois, abondante, réitérée et explicite». De plus, vous vous êtes fortement mobilisés en venant rencontrer le commissaire enquêteur. L'enquête publique a permis à chacun et chacune d'exprimer une demande, une critique ou encore une inquiétude, et il nous semble normal de revenir sur certains aspects de ce dossier pour mieux les expliquer, de vous communiquer également l'avis du commissaire enquêteur sur vos remarques. En effet, le dossier du Plu ne demandait qu'à être amélioré, et ce fut fait grâce à vos contributions. Nous vous remercions de l'intérêt que vous avez porté à l'élaboration de ce nouveau plan prévu pour régir l'urbanisme de Lardy pendant les quinze ans à venir. Vous avez compris que, par «urbanisme», il faut entendre la place donnée au logement, aux espaces naturels, aux commerces, aux liaisons douces, etc. Votre mobilisation est donc légitime. Vous avez aussi compris qu'un Plu ne se fait pas comme si Lardy était seule au monde et qu'il a fallu prendre en compte les impératifs de l'état et de ce qu'on appelle les Personnes publiques associées. Le Plu est donc l'expression d'un choix d'une équipe mais aussi un compromis. Michel Lavollay Premier adjoint chargé de l'urbanisme, de l'environnement et du développement durable Enquête publique Vos avis ont compté Le rapport du commissaire enquêteur est riche des contributions de la population de Lardy. Ces dernières ont été rassemblées sous plusieurs thèmes. Les remarques d'ordre individuel ou techniques ne seront pas reprises ici ; seules les questions d'intérêt général pouvant intéresser le plus grand nombre sont développées ci-après avec l'avis du commissaire enquêteur et la réponse apportée. Le rapport complet est consultable sur ville-lardy.fr Les questions des habitants Densification Les habitants : On craint une trop grande densification (quatre ou cinq étages) et la perte de l'aspect «village» avec des problèmes de circulation et de transport en RER. Le commissaire enquêteur : Le Plu est conforme aux directives de densification à l'intérieur du tissu urbain. L'aspect pavillonnaire sera conservé. La ville : Comme le soulignent les associations Vallée de la Juine Nature Environnement et le collectif arpajonnais environnement, le Plu est conforme au développement durable car il densifie deux secteurs (Tire-Barbe et de la gare de Bouray) situés à l'intérieur du tissu urbain. C'est là que se fera l'essentiel des logements pour permettre de conserver, par ailleurs, un tissu pavillonnaire aéré. [ ] Ces deux opérations sont délibérément situées aux abords des gares dans le but de privilégier les modes de déplacement alternatifs. Le schéma directeur des liaisons douces annexé au Plu permettra d'envisager une réduction des déplacements automobiles, dans le but, en outre, d'une moindre pollution atmosphérique et d'une contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

3 L'actualité 3 Mixité et logements sociaux Les habitants : On ne souhaite pas dépasser 25% de logements sociaux. Il y aura des difficultés si les logements sociaux sont concentrés avec un risque de délinquance accru. Le commissaire enquêteur : La mixité est imposée par la loi. Il n'est pas assuré que cela développera des nuisances. La ville : Le logement social participe à la mixité de l'habitat, et la prévision du nombre de logements sociaux reste dans des proportions raisonnables. La sente du Colombier, l'urbanisation rue de Verdun SNL, Les routes du logement samedi 6 avril L'association Vallée de la Juine Nature Environnement : Faut-il urbaniser le Colombier? Il faut, en tout cas, conserver le sentier qui traverse le lotissement. Rue de Verdun, le nombre de logements est exagéré. La réalité d'un PLU L'outil du droit du sol Avant la loi Solidarité et Renouvellement Urbain votée en 2000, les communes étaient dotées d'un Plan d'occupation du sol. Le Plu, qui le remplace, demeure le document de référence qui dit l'occupation du sol possible dans chaque zonage de la commune. Aussi, les orientations d'aménagement et de programmation prévues, notamment à Tire-Barbe et gare de Bouray, ou par exemple l'implantation de jardins familiaux, seront conditionnées au montage des dossiers de faisabilité et de maîtrise d'œuvre. Il faudra alors trouver les «porteurs» de ces projets ainsi que leur financement, puis demander les autorisations, etc. En résumé, sans le Plu rien n'est possible, mais il ne suffit pas pour voir les projets émerger. Le commissaire enquêteur : Il paraît préférable de conserver la sente. La ville : Le sentier sera conservé comme cela est prévu dans l'aménagement du lotissement actuel. Rue de Verdun : la Commune va suivre cette recommandation et limiter le nombre de logements pour un moindre impact dans ce secteur sensible. La halle SNCF Les habitants : Ce bâtiment, plutôt que d'être détruit, devrait être conservé et intégré dans un projet d'ensemble. Le commissaire enquêteur : L'attachement à ce bâtiment historique doit conduire à une réflexion pour envisager toutes les possibilités de le conserver pour une destination à définir. La ville : La conservation et la réhabilitation de la halle apparaissent a priori difficiles pour respecter les objectifs de développement durable. Ce sera à l'étude urbaine préalable d'apporter les éclairages nécessaires. Les Orientations d'aménagement programmé seront modifiées pour ne pas trancher prématurément sur la démolition ou la réhabilitation. L'expression d'un compromis L'élaboration des Plu doit tenir compte d'un certain nombre de contraintes (naturelles, juridiques...), mais aussi des directives de l'etat. à travers sa direction départementale des territoires (qui a remplacé la DDE), l'etat souhaite que sa logique de densification du tissu urbain existant se répercute dans les Plu. Lardy ne faisant pas exception, la DDT a incité à l'augmentation des droits à construire à proximité de la rue de la gare, avec la création d'un front urbain en direction de celle-ci. La commune s'y est refusée estimant la densification du secteur suffisante sans qu'il y ait besoin d'en ajouter encore. C'est en cela que l'on peut parler d'un compromis ou de la recherche d'un équilibre que seuls les acteurs de la commune sont à même de trouver.

4 4 L'actualité Les questions des habitants (suite) Les commerces du Pâté Les habitants : On ne veut pas voir disparaître les commerces existants. Il faut maintenir les emplacements de stationnement. Le commissaire enquêteur : Il est prévu une mixité fonctionnelle. Il y a une réelle volonté de maintenir les commerces existants. La ville : Ce sera à l'étude urbaine préalable à la réalisation de la réhabilitation du secteur de la gare de prendre en compte ces paramètres avec l'objectif que les commerces et les activités existants soient maintenus. Le projet de passerelle, rue du 8 mai 1945 Les riverains : Nous nous opposons à la réalisation d'une passerelle sur la Juine, en raison des nuisances qui existent déjà dans ce secteur (ndlr : sur la berge côté Janville). Le commissaire enquêteur : Le récit fait par ces personnes de la situation très dégradée conduit à demander la suppression pure et simple à cet endroit. Les jardins familiaux Les riverains : Quelles seront les possibilités d'accès et de stationnement? Le commissaire enquêteur : Dès que le projet sera programmé, une étude sera réalisée pour répondre à cette question. La population devra être associée aux réunions dans un souci de concertation. La ville : La piste de réflexion, proposée par un habitant, qui consisterait à utiliser le chemin existant partant de la rue d'arpajon au nord-ouest des jardins sera étudiée. La ville : L'emplacement réservé ne sera pas maintenu. La Commune avait fait cette proposition pour donner à son schéma directeur des liaisons douces une ouverture sur les communes extérieures et notamment Janville. Cette dernière pense qu'il serait plus pertinent d'implanter la passerelle soit au pré Besnard soit au début de la Grande rue ; Lardy en a pris acte dans son schéma directeur en y indiquant les deux options de localisation suggérées.

5 L'actualité 5 Les conclusions du commissaire enquêteur Les deux avis du Syndicat intercommunal d'assainissement (SIA) Le SIA : deux avis contradictoires ont été émis. le 13 décembre 2012, le syndicat donne un avis favorable. Le 7 février 2013, le syndicat annule sa délibération du 13 décembre, émet un avis défavorable et déclare qu'il n'accordera pas l'assainissement aux nouveaux permis de construire. Le commissaire enquêteur a émis un avis favorable. Il a considéré que le projet du Plu : suit les grandes orientations d'un développement durable : protection et mise en valeur de l'environnement et des paysages développement urbain respectueux de l'environnement préservation du cadre de vie, amélioration du fonctionnement urbain a reçu un avis favorable de onze des douze personnes publiques associées. est compatible avec les différents schémas, plans et projets qui s'imposent à la commune, en particulier : le schéma directeur de la région Îlede-France le projet départemental Sud- Essonne le programme local de l'habitat de l'arpajonnais Il a pris acte que cette compatibilité du Plu s'exprime par : la volonté de ne pas urbaniser les zones naturelles et de se recentrer sur la zone urbaine avec une densification accrue comblant «les vides urbains» autour de deux grands secteurs : Tire-Barbe et gare de Bouray ; le maintien et la valorisation des espaces verts, en particulier les massifs de plus de 100 ha comme le coteau boisé au nord de la commune, la Juine. la modération de la consommation de l'espace agricole et la lutte contre l'étalement urbain. un schéma directeur des liaisons douces fixant un réseau de déplacements piétonnier et cycliste. une réponse aux prévisions démographiques (rajeunissement) en établissant un plan de réalisation de logements diversifiés, avec le souci de la mixité sociale et fonctionnelle, tout en préservant le bâti ancien. En savoir plus Les chiffres de l'enquête publique 1 mois d'enquête 5 permanences 3 registres remplis 11 avis favorables des personnes publiques associées Le commissaire enquêteur : «Ce revirement surprend alors que l'avis de cette personne publique associée était favorable, il y a deux mois. Sa réserve actuelle semble être due à l'étude complémentaire demandée par le Préfet au sujet de l'implantation de la nouvelle station. En tout état de cause, la station actuelle d'une capacité de E/H (équivalent habitant) devrait largement absorber les prévisions d'augmentation de population de Lardy, qui amèneront celle-ci entre et habitants à l'horizon 2030.» La ville : Ce revirement brutal et non motivé est inattendu, car ni en réunion des personnes publiques associées ni en réunion publique, le SIA a alerté la commune sur ce point. Il appartient désormais à la Préfecture de faire la lumière sur cette question. Mise à jour du cadastre La mise à jour du cadastre consiste à représenter l'emprise au sol sur le plan cadastral des constructions récentes ou anciennes qui n'y figurent pas encore. M. Thomas, géomètre, muni d'une carte professionnelle, est habilité à pénétrer dans les propriétés privées, communales ou domaniales, closes ou non closes, à l'exclusion de l'intérieur des habitations pour y effectuer des métrages sur les bâtiments et les clôtures. Cette opération débutera le 3 juin.

6 6 Travaux Radars pédagogiques La Communauté de Communes de l Arpajonnais a acquis deux radars affichant la vitesse des véhicules motorisés. Ce matériel sera mis à disposition des communes, à raison d'une rotation toutes les trois semaines. L objectif est de sensibiliser les usagers de la route au bon comportement routier et à la maîtrise de leur vitesse. Sur la commune de Lardy, quatre emplacements sont programmés : Rue de Panserot du 3 au 23 juin, Boulevard du Québec (direction allée Cornuel) du 24 juin au 13 juillet, Route de Saint-Vrain du 18 novembre au 7 décembre, Boulevard du Québec (direction Route Nationale) du 9 au 28 décembre. Conférence sur la création d entreprise à l initiative du Réseau CREE et en partenariat avec la CCA, la ville d Egly accueillera une conférence sur le parcours du créateur et repreneur d entreprises, le mercredi 12 juin de 10 h à 12 h à la salle communale au 10 Grande Rue. Pour clôturer cette semaine de la création et reprise d entreprise en Essonne un forum d une demi-journée se tiendra à la CCI Essonne (Evry), le vendredi 14 juin au matin. Des rendez-vous individuels et gratuits seront proposés avec les acteurs et les partenaires de la création et reprise d entreprises ainsi qu une conférence de clôture. Informations et inscription indispensable sur ou Crèche multi-accueil de Cheptainville Des difficultés de recrutement du personnel oblige à reporter l'ouverture de la crèche multi-accueil après les vacances de la Toussaint. Embellissement de la ville Un jardin pour l'ancienne mairie Les deux cèdres ont été abattus et laissent la place pour la création d'un parvis accueillant et mettant en valeur l'architecture de l'ancienne mairie. Cet aménagement se fera en continuité avec le pôle culturel et également en résonance avec le parc Boussard, créé quasiment à la même époque des années Le cabinet d'architecture et de paysage Zadra-Gaillard travaille sur une esquisse. Le parvis sera traité selon un tracé géométrique dans des matériaux simples, avec des camélias venant encadrer l'entrée du bâtiment, ainsi que des buis taillés, en boules ou en plateaux. L ensemble de l aménagement sera complété par du mobilier : des bancs et une «chambre de verdure» encadrée de pergolas métalliques offriront des coins de rencontre et de sérénité. Le parvis sera accessible aux personnes à mobilité réduite par la rue du Maréchal Joffre. L éclairage est étudié en conséquence : des suspensions lumineuses assureront, tout le long du cheminement, l intensité lumineuse nécessaire. Le muret et la main courante, en bordure sur l'avenue du Maréchal Foch, seront conservés et remis en état, ainsi que la glycine. Le projet prévoit aussi d intégrer un abri bus sur l avenue du Maréchal Foch ; cette structure, couvrant à la fois le trottoir et le promontoire actuellement délaissé au niveau du parvis, sera accessible par un escalier quart tournant depuis la rue. Après une consultation d entreprises dès le mois de juin, les travaux sont programmés pour le dernier trimestre Chantier du pôle culturel Le point sur l'avancement des travaux à la mi-mai, le chantier en est arrivé à son stade final : les extérieurs sont en cours d achèvement; restent les matériaux de surface à faire, l'enrobé du parking, le béton désactivé des cheminements, le revêtement de l allée de service et le platelage en bois imputrescible du patio. à l intérieur les travaux avancent: les peintres sont à pied d œuvre et les faux-plafonds sont en cours. L électricien a terminé toute la distribution et posera les appareillages d ici fin juin. Enfin les réseaux eau potable et radiateurs sont terminés; resteront les radiateurs à poser. Tout doit être finalisé afin que les différents essais techniques puissent être effectués d ici mi-juillet.

7 Travaux 7 Communiqué du Syndicat intercommunal des eaux de la vallée de la Juine Usine des Closeaux : une première nationale La nouvelle usine de production d eau potable sera inaugurée, le 11 juin, à Janville-sur- Juine, sous l égide de ses principaux financeurs, le Conseil général de l Essonne et l Agence de l eau Seine Normandie. Cette usine, propriété du syndicat intercommunal des eaux de la vallée de la Juine, dessert Lardy, Janville, Bouray, Auvers-Saint-Georges, Chamarande et Villeneuve-sur-Auvers. Jusque là, en France, aucune technique n étant développée pour diminuer la présence de baryum, l action du syndicat a porté sur la création d une filière de traitement par décarbonatation, habituellement destinée à adoucir l eau potable (diminution du taux de calcaire). Après avoir testé quatre procédés d'adoucissement, c est celui à la chaux qui a été retenu, car il est sans production de déchets non valorisables et présente le moindre coût en énergie. Impossible de se perdre! Des panneaux de signalisation ont poussé aux coins des rues indiquant les services, les sites et les commerces de Lardy. Cette installation, qui s'est faite en deux tranches, est sur le point d'être terminée. Il restera encore les panneaux dédiés aux commerces à implanter aux entrées de ville et endroits stratégiques. Les panneaux indicateurs ont, du coup, été allégés de cette signalisation pour ne garder, à quelques exceptions près, que les directions des communes voisines et des grands axes. Les Larziacois et les visiteurs extérieurs devraient trouver facilement leur chemin grâce à ce nouveau fléchage. Pour être considérée comme potable, l eau distribuée doit respecter une soixantaine de paramètres définis par une norme. Chaque substance ne doit pas dépasser, de façon permanente, un taux limite (des dépassements occasionnels peuvent être tolérés). Il s agit de composants apportés par des pollutions, comme les nitrates ou les pesticides, mais aussi de substances présentes naturellement dans la géologie du lieu, comme le sélénium, le fluor ou le baryum. Ce dernier est devenu indésirable, à partir de 1996, avec le renforcement de la norme. Son taux de dissolution dans l eau des Closeaux était de l ordre de 1,7mg litre, pour une limite fixée à 0,7 mg litre. Au-delà, des risques d atrophie musculaire sont possibles si nous buvons deux litres de la même eau par jour et pendant vingt ans. Le forage a ainsi été fermé à la demande de l Agence régionale de santé (ARS), et un traitement de l'eau s imposait donc. Selon l avis des professionnels de l eau, notre opération est une première au plan national. Les producteurs d eau voisins, également victimes du problème «baryum», pourront s en inspirer. Autre avantage reconnu : les tests ont montré que le taux de fluor, naturellement présent lui aussi dans notre eau, sera réduit de l ordre de 20%, se retrouvant en deçà de la limite mais il restera encore assez pour se dispenser d en ajouter avec un dentifrice «fluoré». Enfin, l eau produite sera adoucie, plus agréable pour la peau, et nécessitera moins d entretien et de produits anticalcaires pour détartrer les équipements domestiques sanitaires. Le syndicat intercommunal a réalisé cette opération très délicate dans un site classé. Les habitants ont pu voir sortir de terre un bâtiment industriel, absolument intégré dans un site historique, urbain et végétal. L usine des Closeaux représente ainsi une belle innovation que vous pouvez admirer depuis le pont de l Hêtre reliant Janville à Lardy.

8 8 Agenda 21 Développement durable Un vivier d'actions concrètes L Agenda 21 de Lardy prend forme et le plan d actions sera adopté par le conseil municipal du mois de juin. Après plusieurs mois de concertation et grâce à vos idées, Lardy tendra à être un lieu où l environnement est respecté, où la cohésion sociale est favorisée et où les dépenses énergétiques sont optimisées. En chiffre 10 ateliers 5 thématiques 80 propositions 30 actions sélectionnées Au total, dix ateliers, sur cinq thématiques choisies lors du forum (alimentation, déplacements, habitat, commerce local et solidarité), se sont déroulés de décembre 2012 à mars Même si la participation n a pas toujours été au rendez-vous, ils ont permis de dégager des actions concrètes et d approfondir des éléments proposés dans le questionnaire diffusé en septembre L organisation de réunions en interne ainsi que l installation d une boîte à idées ont permis aux agents de la commune d enrichir ce vivier d actions possibles. Sur plus de 80 propositions, une trentaine d'actions ont été sélectionnées. Une vingtaine seront nouvelles et une dizaine existantes seront renforcées et pérennisées. Ce choix a été le fruit d une longue réflexion du comité de pilotage en gardant toujours à l esprit un souci de faisabilité et d intérêt général. Qu elles soient prévues à court ou long terme, elles contribueront toutes à répondre aux défis du développement durable. À ce titre, cinq orientations ont été retenues ; en voici une illustration : Amélioration du cadre de vie. Exemple : poursuivre les actions culturelles visant à valoriser le patrimoine et l histoire de la commune. Amélioration de la cohésion sociale. Exemple : faire de l'ancienne bibliothèque et des salles attenantes un espace à dimension intergénérationnelle. Protection de l environnement. Exemple : élargir la journée de nettoyage de la ville à tous les habitants. Maîtrise des consommations énergétiques et lutte contre le réchauffement climatique. Exemple : élaborer un plan de réduction de la consommation en eau et en énergie des bâtiments communaux. Sensibilisation. Exemple : organiser des manifestations incitant à la protection de l environnement. Plusieurs actions seront donc déclinées dans chacune de ces orientations. Vous disposerez de tous les détails au second semestre de l année Si la plupart des actions seront portées par la Commune, nous aurons aussi besoin de vous, dans les mois et années à venir pour certains projets. Nous espérons que vous répondrez présents afin que toute cette démarche soit partagée. Le développement durable est l affaire de tous, c est donc ensemble que nous pourrons faire bouger les choses.

9 Sécurité 9 Dépannage, travaux, démarchage La vigilance est requise Lors d une fuite d'eau, d'un appareil en panne, d'une serrure à changer, il ne faut pas se précipiter, mais rechercher l artisan compétent qui réalisera au meilleur rapport qualité/prix la prestation demandée. Vous pouvez, par exemple, consulter le site de la ville, le guide communal ou celui de l'arpajonnais qui regroupent tous les professionnels locaux ou appeler voisins et amis pour avoir les coordonnées d'un artisan de confiance. Vos fournisseurs d'eau et d'électricité peuvent être également de bons conseils. Les informations à demander Si vous faites appel à un artisan, en urgence ou que vous ne connaissez pas, soyez prudent et demandez-lui les informations suivantes : le taux horaire de main-d'œuvre TTC, les modalités de décompte du temps passé, les prix TTC des différentes prestations forfaitaires proposées, les frais de déplacement, le caractère payant ou gratuit du devis qui est obligatoire au-dessus de 150, et le coût d'établissement du devis, le cas échéant, tout autre condition de rémunération, le prix des pièces qui seront remplacées, une facture avec ses coordonnées, son numéro d'inscription au registre du commerce. Vous avez certainement déjà trouvé dans votre boîte aux lettres une plaquette cartonnée ressemblant à un document officiel et comportant, au milieu de numéros de téléphone utiles (mairie, bureau de poste, préfecture, Samu, SOS Médecins...) d autres numéros qui permettent d entrer en contact à distance avec des sociétés de dépannage. Il faut savoir que la Commune ne donne aucune autorisation pour distribuer de tels documents et n entretient aucune relation avec ces sociétés. Il en est de même avec le démarchage téléphonique, aucune autorisation n'émane de la mairie. Exemples de coûts d'intervention en urgence Ouverture d'une porte claquée : 80 à 100 la journée ou 110 à 140 le soir ou week-end WC bouché : 300 maximum la nuit ou le week-end Sept jours pour se rétracter Si l'entreprise de dépannage propose des prestations qui vont au-delà de l'intervention sollicitée, par exemple le remplacement d'un lavabo pour un robinet qui fuit, les règles en matière de démarchage à domicile s'appliquent. Le professionnel doit vous remettre un devis écrit avec un bordereau de rétractation. Vous avez la possibilité de vous rétracter dans un délai de 7 jours. Réunion publique Sensibilisation aux escroqueries Lundi 24 juin 14 h à l'espace René Cassin Intervenants : Clic Orgessonne, gendarmerie de Lardy et Mediavipp 91 Organisateurs : Centre communal d'action sociale et Communauté de communes de l'arpajonnais Si vous n'êtes pas disponible la même réunion publique a lieu à Cheptainville, le 4 juin à 14 h 30, salle route de Marolles. Porter plainte en ligne Un nouveau service pour la population Après une période expérimentale sur quelques départements français, le ministère de l'intérieur a décidé de généraliser sur tout le territoire le service de la pré-plainte en ligne (par Internet) sur pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Ce site n'est pas destiné aux situations d'urgence pour lesquelles la victime doit déposer plainte immédiatement ou pour lesquelles les forces de l'ordre doivent intervenir. Il doit permettre aux victimes d'atteintes aux biens (vol, escroquerie, dégradation...) dont l'auteur est inconnu d'effectuer une déclaration en ligne et d'obtenir rapidement un rendez-vous auprès du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie de leur choix pour signer leur plainte afin de la valider ; d'améliorer les conditions d'accueil du public en réduisant les délais d'attente ainsi que le temps nécessaire à l'enregistrement de la dite plainte. Tranquillité vacances L'opération «tranquillité vacances» est un service gratuit, proposé par la police municipale, du 15 juin au 15 septembre. Il suffit de passer en mairie pour vous inscrire. Cette surveillance consiste à observer de l'extérieur votre domicile lors des patrouilles et de vous prévenir en cas de problème. Ce service est également rendu par la gendarmerie nationale de Lardy tout au long de l'année. Recommandations pour vous protéger contre le vol Veillez à la fermeture des portes et fenêtres. Ne laissez jamais vos clefs dans des endroits accessibles. Faites en sorte que quelqu'un passe à votre domicile tous les deux ou trois jours. Faites vider votre boîte à lettres.

10 10 Jeunesse La sécurité routière en spectacle La compagnie double Z a présenté son spectacle L histoire du code de la route racontée par une chaussure aux enfants des écoles Jean Moulin et Saint- Exupéry le vendredi 17 mai à l'espace René Cassin. Engagement citoyen Un chantier bénévole cet été, pourquoi pas? Vous avez du temps libre et vous voulez passer des vacances différentes, vous rendre utile et rencontrer des personnes du monde entier. Ni besoin de compétences ni d'expérience particulière. Pourquoi ne pas participer à un chantier de bénévoles? Un début de mandat actif Samedi 13 avril, 136 enfants sont venus danser à la boum far west du conseil municipal des enfants, première action du mandat. Les 384 de recettes ont été versées à l'association Maison de sagesse. Apolline Derhore, qui a été élue maire des enfants le 1 er mars, était également de la fête. Lundi 6 mai, les jeunes élus ont visité une institution française, l'assemblée nationale, en compagnie des membres de l'ancien mandat. Cela a été l'occasion d'échanger sur la création d'une loi. Toujours dans le domaine de la citoyenneté, le CME a participé à la commémoration de la victoire du 8 mai Et le 8 juin, le CME sera présent à la kermesse des écoles. Ces chantiers sont ouverts à tous, ils sont l'occasion de découvrir une nouvelle région, de nouvelles cultures, de faire des rencontres et cela pour deux ou trois semaines. Et en plus, pour les ans non salariés, la Commune apporte une aide financière pour les frais annexes. En collaboration avec «Études et Chantiers» situé à Évry, voici par exemple un des chantiers susceptibles de vous accueillir. Du 11 au 31 juillet 2013, participer au festival Les cultures du monde à Gannat (45 mn de Clermont-Ferrand) Vous vivrez de l intérieur l organisation du 40 e festival Les cultures du monde pendant dix jours. Près de 400 musiciens et danseurs originaires des quatre coins du monde font découvrir la culture de leur pays d origine. L'association Cultures et Traditions, organisatrice du festival, mobilise de très nombreux bénévoles locaux en amont pour la préparation du projet et pendant les dix jours de festivités. Ce chantier sera donc l occasion de nombreuses rencontres et découvertes culturelles. Vous participerez entièrement à la mise en place du festival (programmé du 19 au 30 juillet) : création et installation de décors, montage de stands et de scènes, tenue de buvette et restauration, accueil du public, rangement et nettoyage des sites. Vous serez aussi certainement impliqué dans l'animation d'une web TV : tournage d'images, réalisation d'une petite émission sur le festival, diffusion, interview... le tout accompagné par des professionnels. Votre arrivée, une semaine avant le début du festival, vous permettra de vous familiariser avec le site, de rencontrer les nombreux bénévoles et d'aider à tous les préparatifs. Vos idées et les expériences que vous pourriez connaître seront les bienvenues. Attention, vous devrez être disponible et vous adapter à l actualité du festival. Les journées sont longues et riches en événements! Déjà quatre jeunes filles inscrites (de nationalité coréenne, algérienne, tchèque et allemande), mais les garçons sont aussi les bienvenus! Tenté par l aventure mais ce chantier ne correspond pas à votre attente! Pas de souci, il en existe de nombreux autres Renseignements au Point Information Jeunesse,

11 Portrait 11 Régis Bataille Un photographe devant l'objectif Régis Bataille, photographe auteur, Larziacois de cœur, habite Lardy depuis On lui doit les plus belles photos du Fil (souvenez-vous celles de l'église restaurée) et également celles qui servent à promouvoir les parcs et jardins de Lardy. Tout le monde fait des photos, mais tout le monde n'est pas photographe. Voyons ce qui fait la différence. Félicitations Dans le cadre du salon du livre jeunesse de Saint-Germain-lès- Arpajon, le centre de loisirs a participé au concours «arts visuels», dans la catégorie «métamorphose et emballages». Les maternels ont réalisé un petit robot, et les primaires une pieuvre. Les deux reçus un prix. Régis Bataille, racontez-nous votre parcours jusqu'à la photo. Il est d'abord artistique. J'ai commencé par être musicien (premier prix au conservatoire national de Paris) et professeur de musique. Mon premier instrument est la flûte et le deuxième est maintenant un appareil photo et tout son arsenal. J'ai donc choisi le domaine de l'art et il est infini... Dans la photographie, avez-vous une spécialité? Mon métier s'exerce principalement auprès des fédérations de sport, des communes et des particuliers. Aux beaux jours, évidemment je réalise de nombreux reportages de mariage. Je me suis spécialisé dans le sport en salle et le spectacle vivant. Je suis photographe et vidéaste accrédité pour divers championnats de France et du monde dans les sports de glisse, et j'ai suivi plusieurs compagnies de danse. C'est un exercice difficile et passionnant qui demande de saisir l'instant pour donner à ressentir l'esprit de la compétition ou du spectacle. J'aime aussi transmettre l'art de la photographie en organisant des stages auprès des jeunes notamment. Faites-vous de la photo pour vous même? Très impliqué dans le respect de la faune et de la flore - ma maison est un refuge LPO - je les photographie partout en France et surtout en Ile-de-France. En montrer la beauté, c'est ma participation pour défendre l'environnement. Peut-on voir vos photographies et exposezvous? à part mon site Internet qui en donne un aperçu, je prépare une nouvelle exposition inspirée par les poèmes de Nizar Kabbani, poète syrien. Tél. : Office du Tourisme L'office du tourisme de l'arpajonnais n'est pas qu'un nouveau bâtiment. C'est une mine d'informations sur les ressources touristiques de la CCA et de l'essonne et plus généralement les loisirs en Ile-de-France. L'équipe de bénévoles organise aussi ses propres sorties. N'attendez pas pour lui rendre visite. Adresse : 22 boulevard Cornaton à Apajon Ouvert du mardi au vendredi de 9 h 30 à 12 h et de 15 h à 18 h et samedi de 9 h 30 à 12 h. Fermé lundi et jours fériés. Tél. : Mél. :

12 12 Culture Portes ouvertes à l'école de musique Vous voulez essayer le violon ou le chant, vous vous interrogez sur le mécanisme d'une flûte traversière ou d'un clarinette? Votre enfant vous réclame des cours de batterie ou vous hésitez encore pour la trompette. L'école municipale de musique vous propose une semaine découverte des différents disciplines enseignées du 17 au 22 juin. Lundi 17 juin : chant de 17 h 30 à 19 h 30 Mercredi 19 juin : clarinette de 14 h 30 à 18 h 30 guitare sèche de 13 h à 16 h flûte traversière de 14 h 30 à 18 h 30 piano de 9 h 30 à 11 h et de 16 h à 19 h batterie de 16 h à 20 h violon de 9 h à 12 h Jeudi 20 juin : saxophone de 17 h à 19 h 30 Samedi 22 juin : trompette de 9 h 30 à 14 h 30 Secrets de jardins en Essonne Le programme de l'été Les grands domaines et les jardins remarquables de l'essonne proposent, cet été, un programme riche et varié, des spectacles et des animations pour tous publics, l'occasion de découvrir des jardins d'une manière insolite et inédite en famille ou entre amis. A Lardy, ce rendez-vous aura lieu au parc Boussard, le samedi 3 août, avec un invité de choix : Jacques Prévert! 17 h : visite et animation pour les enfants de 7-12 ans 19 h : spectacle musical A cloche pied et à tue-tête autour de Jacques Prévert. Entrée libre La danse à Lardy Une histoire de transmission Un projet autour de la transmission de la danse... quelle drôle d'idée! Pourquoi «la transmission»? N'en est-il pas déjà question dans les cours que suivent les élèves de Cécilia Alaya au sein de l'école municipale de musique et de danse? C'est ce qui lui a été demandé. Cécilia Alaya : Il y a, bien sûr, de la transmission dans le cadre des cours ; la pédagogie permet la transmission de techniques, de savoir-faire et de savoir être avec son corps. Qu apporte alors un projet autour de la transmission de la danse et en quoi cela consiste? Cécilia Alaya : C est une question de rencontre, de confrontation à l univers et au propos d un artiste, d un créateur. Un groupe d élèves - des adultes pratiquantes depuis une quinzaine d année - mais également des nouvelles inscrites - ont bénéficié d ateliers avec la danseuse interprète de la compagnie B-ip, Carole Perdereau. En parallèle, les autres élèves de l'école (enfants et adolescents) ont participé à une sensibilisation autour de spectacles présentés dans le cadre de la saison culturelle du théâtre de Brétigny, le partenaire instigateur du projet. Pour ce qui est de l apport, il est riche et parfois complexe dans la perception, le ressenti qu en ont les élèves et moi-même, car cela donne l impression «d une mise en danger», de questionnements forts que seuls les artistes se permettent. La transmission est un révélateur qui bouscule alors? Cécilia Alaya : Oui, c est le choc de la création artistique, ce n est pas de la pédagogie comme peut l être Une restitution du travail révélera ce qu'il s'est tramé dans le cadre des ateliers le dimanche 2 juin à 17h au Théâtre de Brétigny. l enseignement de la danse. Au-delà de la forme, de l'expression, on est dans le fond, dans le propos de l'artiste et ça secoue! On suit les règles du créateur : là où l artiste emmène les élèves, le professeur ne les emmènera probablement jamais, c est audacieux. Le projet transmission de la danse réunit cinq conservatoires (Arpajon - Dourdan - Lardy - Marcoussis - Méréville) et deux associations de danse (Morsang sur orge - La Norville) le Théâtre de Brétigny, le chorégraphe Mickaël Philippeau et ses danseurs. La transmission est une pratique également très présente au sein des écoles Charles Perrault et Jean Moulin. Les enseignantes Liliane Sornat et Indra Pillis sont formatrices en danse et transmettent leur savoir aux enfants et à leurs collègues. La danse a permis de créer des échanges qui n'existaient pas auparavant entre la maternelle et l'élémentaire. Des ateliers danses permettent de mélanger les enfants d'âges différents. Depuis plusieurs années, une classe de maternelle et plusieurs de l'élémentaire participent au Festival de danse de l'essonne. Il aura lieu cette année le 12 juin à Brétigny.

13 Culture 13 Agenda Jusqu'au 1 er juillet : exposition à la bibliothèque Les héros de la bande dessinée. Samedi 1 er juin : festival De jour / De nuit, parc de l'hôtel de ville 18 h 30 : La caravane des valises, théâtre d'objets, tout public à partir de 2 ans 20 h 30 : Ma bête noire, chorégraphie pour un danseur et un cheval. Dimanche 2 juin Visite conférence du parc Boussard, 11 h, entrée libre. 7 e marché de l'agriculture biodynamique, de 10 h à 18 h, place de l'église. Spectacle «Transmission de la danse» de la classe de danse du conservatoire, 17 h au théâtre de Brétigny. Concours équestre au centre équestre et poney club de Lardy. Samedi 8 juin Kermesse des écoles publiques, 14 h 30, parc de l'hôtel de ville. Initiation à la marionnette, 14 h 30, bibliothèque Soirée de gala JADLS, 20 h, salle de Janville. Réservation au Dimanche 9 juin Les ensorceleuses avec le Quartet Buccal. Première partie : la chorale éphémère. 16 h, parc de l'hôtel de ville. Entrée libre. Secrets de jardins en Essonne. Bienvenue chez Françoise, 13 rue du Verger et chez Marguerite, 30 rue du Verger. De 10 h à 18 h. Programme complet sur : tourisme-essonne.com/ fr/jardins/secrets-de-jardins. Mardi 11 juin : spectacle de claquettes (moins de 3 ans) par la compagnie Danse ses pieds, 10 h 30, mairie annexe. Inscription en bibliothèque ou au Mercredi 12 juin : heure du conte, de 10 h 45 à 11 h 15 pour les 3-5 ans et de 11 h 15 à 11 h 45 pour les 6-11 ans, bibliothèque. Samedi 15 juin Spectacle de fin d'année de l'acfes, 20 h, salle de Janville. Fête du tennis de l'asljl, gymnase René Grenault. Jeudi 20 juin : rando senior. Vendredi 21 juin Thé dansant, 14 h, espace René Cassin. Renseignements : Fête de la musique, 20 h, parc de l'hôtel de ville. Lundi 24 juin Réunion publique «sensibilisation aux escroqueries», 14 h, espace René Cassin. Conseil municipal, 20 h 30, hôtel de ville Vendredi 28 juin : ateliers jeux de société Maxilud, de 19 h à 22 h, salle du Pont de l'hêtre. Samedi 29 juin : oping de tennis de table par l'asljl, gymnase René Grenault. Dimanche 30 juin : spectacle de fin d'année de l'école de musique et de danse, 16 h 30, espace René Cassin. Samedi 13 juillet : fête nationale Du lundi 22 juillet au 3 août : Exposition de Cyril Hatt «où sont passés les tigres...?» à l'hôtel de ville. Et ailleurs dans l'arpajonnais en juin et juillet. Lieux sur cc-arpajonnais.fr Samedi 3 août : secrets de jardin en Essonne. Lire page 12. Chez nos voisins Marolles-en-Hurepoix : salon art et artisanat. Dimanche 2 juin, de 10 h à 19 h, salle des fêtes. Journée de la randonnée pédestre en Arpajonnais, 6, 12 ou 16 km. Dimanche 9 juin. Départ à Arpajon en matinée. Renseignements à l'office de tourisme au Rando Durable de l Arpajonnais : à la découverte de notre patrimoine culturel et naturel. 2 e édition de ce rendez-vous ludique destiné aux centres de loisirs de l Arpajonnais et aux familles. Expo, jeux, circuits de randonnées organisés par les services culturel et développement durable de la CCA en partenariat avec la ville de Breuillet, les animateurs nature du CG91 et plusieurs associations liées à l environnement. En clôture, spectacle musical «Les D moiselles» par la compagnie l Optimiste. Mercredi 3 juillet de 10h à 18h. Rendez-vous au Moulin des Muses, 28 rue de la Gare à Breuillet.

14 14 Arrêt sur image Récital au parc Boussard, le 14 avril Ciné lecture, le 6 avril Visite/conférence au parc Boussard, le 14 avril Forum job d'été, le 24 avril Rando seniors, le 25 avril Fête du 1 er mai Parc de l'hôtel de ville : concours de pêche - Structures gonflables et jeux en bois Ce même jour, lors d'un apéritif convivial, Mme Roch honorait les médaillés du travail présents : Jean-Marc Aubin, Annick Baliko, Patrick Berchoteau, Joëlle Bordj, Philippe Chanon, Isabelle Cipière, François Clément, Monique Clément, Gilles Fabre, Jean-Jacques Jaudier, Sylvie Lambert, Ghislaine Le Veillo, Arielle Leroy, Georges Leroy, Jean-René Marquis, Karine Méchain, Manuela Michanol, Françoise Pradalié, Eric Pruvot, Olivier Roubin et Fabienne Tcholakian

15 Opinions 15 Démocratie, Solidarité, Progrès Halte à la désinformation Une opposition qui s'oppose, rien de plus normal, c'est même sa raison d'être en démocratie. Des points de vue différents peuvent parfaitement être exprimés sans qu'il n'y ait rien à redire, la seule limite étant, à nos yeux, l honnêteté intellectuelle. Or il apparaît, depuis quelques mois, que nos contradicteurs ont délibérément décidé de s'affranchir de ces contraintes. C'est une véritable entreprise de désinformation qui a été orchestrée notamment à l'aide de tracts mensongers distribués lors de l'enquête publique sur le Plu ainsi que dans leurs tribunes. Ils vont même jusqu'à écrire que la municipalité serait responsable d'une perte de subventions de dû au prétendu blocage du dossier de la future station d'épuration. Faut-il rappeler, ici, que le dossier est de la compétence du SIA et que la commune de Lardy ne s'est pas opposée au déplacement de la station ; elle l'a même soutenue en appelant de ses vœux qu'il soit amélioré, avec le choix d'un procédé d'épuration véritablement novateur et écologique. C'est quand même la moindre des choses pour un projet avoisinant les 10 millions d'euros! Tout le reste, dans cette affaire, n'est que dénigrement et pur fantasme comme si l'opposition, en mal d'inspiration et de propositions sérieuses, se contentait pour tenter d'exister, du registre de la critique systématique, voire de propos populiste, certes très à la mode mais extrêmement réducteur. Souhaitons, pour la qualité du débat, que nos contradicteurs ne cèdent pas à cette facilité. Vivre Lardy, l art d y vivre NON!! La communication n est pas tout La majorité municipale s est récemment étonnée de l absence d articles des listes minoritaires dans les colonnes du FIL, en voulant l assimiler à une absence d intérêt pour la vie municipale. Curieuse conception de la gestion d une municipalité dont l efficacité ne se mesurerait et ne se constaterait qu à travers l abondance de sa communication. Nous pensons au contraire que la communication doit s appuyer sur des faits tangibles et vérifiés, qu elle est nécessaire quand elle est utile, mais qu elle n est pas suffisante pour prétendre gérer une commune. Nous préférerions voir s appliquer, pour les réalisations en cours, des règles de gestion responsables et efficaces de la commune, avec un souci de rigueur budgétaire plutôt que d utiliser les effets d annonce comme méthode de gouvernance. En effet, tout en raillant les listes minoritaires, la municipalité en «oublie» de commenter le fond de leurs articles sur les dépassements de coûts de pour le pôle culturel, l absence d intervenant sportif dans les classes maternelles à mettre en regard de ces dépassements, ou encore la perte de subventions ( ) en vue, due à l absence de bonnes décisions concernant la station d épuration. Il s agit bien là de faits, liés à la gestion actuelle de la majorité municipale, qui pour l heure demanderaient un peu plus de communication pour en expliquer les causes aux contribuables Larziacois. Voilà des suggestions de bons sujets, et qui pourraient intéresser les Larziacois, pour les prochaines communications de la majorité dans le FIL! Lardy Sur Juine : la liste Concernant le Plu, le Commissaire Enquêteur a rendu son rapport émettant un avis favorable. Les remarques et inquiétudes des Larziacois n ont pas été entendues. Bien sur, certaines sont reprises dans ses recommandations, mais une fois le Plu voté et validé par les différences instances, que deviendront-elles? Densification excessive de certaines zones, problèmes de circulation au bourg, nuisances de la ligne à haute tension secteur Jacques Cartier, de la ligne du chemin de fer secteur du Colombier, Par ailleurs, des éléments essentiels ne sont pas repris dans ses recommandations : la station dépuration qui n est plus conforme, les structures d accueil des enfants, particulièrement les écoles risquent de ne pas avoir la capacité suffisante pour recevoir de nouveaux arrivants (suppression de 2 salles de classes pour le pôle multiculturel), le développement des commerces nécessaires pour répondre aux besoins des nouveaux habitants de Lardy, (d ailleurs) quelle place est réservée à l implantation de nouveaux artisans ou PME? D autres points ont fait l objet de réponses évasives, voir incorrectes : la possibilité prévue dans le POS de créer une liaison douce entre le Bourg et Cochet ne traverse pas le site Renault, mais le longe. Le Plu voté, ce projet pourtant intéressant et espéré par les Larziacois ne verra jamais le jour. Nos enfants n auront donc pas la possibilité de rejoindre le collège à vélo (la Municipalité avait certifié que le déplacement des collégiens serait sécurisé!), les habitants continueront à se déplacer en véhicule motorisé. La liste est longue et nous vous suggérons de lire le rapport sur le site de la Commune. M.C. Ruas, E. Alcaraz, J.L. Dubois D. Bougraud, N. Belkaïd, D. Pelletier

16

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

Cet été venez découvrir La naissance d un musée

Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée En

Plus en détail

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école Le Ministère de l Education Nationale a confié à l USEP une mission de service public portant sur : la construction d une culture sportive par l organisation de rencontres, l apprentissage de la citoyenneté

Plus en détail

Bienvenue à l Espace. «Camille-Claudel» Un lien entre tous! Maison de Quartier Saint-Michel. Un lieu d échanges, d animations et de services

Bienvenue à l Espace. «Camille-Claudel» Un lien entre tous! Maison de Quartier Saint-Michel. Un lieu d échanges, d animations et de services Bienvenue à l Espace «Camille-Claudel» Maison de Quartier Saint-Michel Un lieu d échanges, d animations et de services Un lien entre tous! 2 Maison de quartier «Camille-Claudel» L espace «Camille-Claudel»

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

ORGANISATION PÉDAGOGIQUE

ORGANISATION PÉDAGOGIQUE VILLE DE SAINT-GERMAIN-LÈS-CORBEIL ÉCOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE ERIK SATIE ORGANISATION PÉDAGOGIQUE & RÈGLEMENT INTÉRIEUR Préambule L École Municipale de Musique Erik Satie est un établissement d enseignement

Plus en détail

La semaine du. développemement durable. www.senart.com www.facebook.com/sansenart

La semaine du. développemement durable. www.senart.com www.facebook.com/sansenart La semaine du CONTACTS PRESSE Jeanne Rebuffat 01 64 13 17 31 j.rebuffat@san-senart.fr Pierre Galinou 01 64 10 53 96 p.galinou@san-senart.fr www.senart.com www.facebook.com/sansenart développemement durable

Plus en détail

TOUT L MONDE DEHORS 2014

TOUT L MONDE DEHORS 2014 TOUT L MONDE DEHORS 2014 VILLE DE LYON DIRECTION DES EVENEMENTS ET DE L ANIMATION ORIENTATIONS GENERALES 2014 Après 12 ans d existence, Tout l monde dehors continuera à proposer, dans les 9 arrondissements

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008 I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ - Aide Aux Personnes Solidarités - Sécurité / Environnement

Plus en détail

la Quinzaine de l école maternelle

la Quinzaine de l école maternelle L école maternelle est à l honneur du 16 au 29 novembre 2015, partout en France! RENCONTRER, PARTAG ER, DECOUVRIR, ECHANG ER. ENFANTS, PARENTS, PARTENAIRES, ELUS, PUBLIC PISTES DE TRAVAIL POUR ORGANISER

Plus en détail

Projet Pédagogique. Espace Ados

Projet Pédagogique. Espace Ados 1 Projet Pédagogique Espace Ados «L adolescence est l âge où les enfants commencent à répondre par eux même aux questions qu ils se posent» Année 2014-2015 Espace Ados-ALSH 11-15 ans 4 avenue du Général

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Mayenne Services Publics La lettre thématique La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Définition Sont considérées comme étant des «grands rassemblements», toutes les manifestations

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Bienvenue à Central parc, votre nouveau quartier nature et "éco-logique"! Situé

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Maison Citoyenne. de l Accès au Droit et à l Emploi. guide pratique

Maison Citoyenne. de l Accès au Droit et à l Emploi. guide pratique Maison Citoyenne de l Accès au Droit et à l Emploi guide pratique Bernard Sprotti Président de la Communauté de Communes de l Arpajonnais Edito Madame, Monsieur, L ouverture de la Maison Citoyenne de l

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

PROJET LYCEE INNOVATION EDUCATIVE REGLEMENT DE L OPERATION ANNEE 2013/2014

PROJET LYCEE INNOVATION EDUCATIVE REGLEMENT DE L OPERATION ANNEE 2013/2014 PROJET LYCEE INNOVATION EDUCATIVE REGLEMENT DE L OPERATION ANNEE 2013/2014 1/7 Dans le cadre de sa politique de soutien et d accompagnement à la vie lycéenne, la Région Ile-de- France souhaite encourager

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 Produit Nom produit : Adresse du produit (établissement) Raison sociale : Civilité : Mlle Mme M. Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Commune

Plus en détail

Mardi 14 octobre 2014 20h - 22h

Mardi 14 octobre 2014 20h - 22h CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Mardi 14 octobre 2014 20h - 22h Médiation citoyenne «mettre en relation, créer des ponts» Un dispositif élargi pour une participation citoyenne diversifiée. Une mission de

Plus en détail

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1. Dispositif «Voisin-Age» : une autre façon d être solidaire entre voisins. 2. Sécurité, proximité, tranquillité : la «Participation

Plus en détail

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca Art et culture hiver / printemps 2015 Les séries du dimanche 18 janvier à 11 h De Paris à Broadway La soprano Julie Goupil et le ténor Daniel Biron offrent un amalgame des plus beaux duos tirés d illustres

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

Commune de Siaugues Sainte Marie. Réunion du Conseil Municipal du vendredi 14-09-2012

Commune de Siaugues Sainte Marie. Réunion du Conseil Municipal du vendredi 14-09-2012 Commune de Siaugues Sainte Marie Réunion du Conseil Municipal du vendredi 14-09-2012 Etaient présents : R. Chausse, A. Carlet, G.Ruat, M. Pigeon, Y. Figon, C. Viallet, M. Pays, P. Pierre-Favard, G. Paparic,

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

Ville de Paris Charte de la concertation sur PARIS NORD-EST ELARGI

Ville de Paris Charte de la concertation sur PARIS NORD-EST ELARGI Ville de Paris Charte de la concertation sur PARIS NORD-EST ELARGI I- CONTEXTE ET ENJEUX URBAINS DU PROJET D'AMENAGEMENT Le secteur de grand projet urbain «Paris Nord-Est», engagé dès 2002, d une superficie

Plus en détail

Pour qui? Pour tous les jeunes Vernoliens de 13 à 25 ans (et de 11 à 13 ans pour le dispositif Anima'Juniors).

Pour qui? Pour tous les jeunes Vernoliens de 13 à 25 ans (et de 11 à 13 ans pour le dispositif Anima'Juniors). L Espace Jeunes Plus qu'un simple lieu de passage, l'espace Jeunes se veut avant tout, un lieu d'éducation, de socialisation, d'information, d'échanges et d'activités. Pour qui? Pour tous les jeunes Vernoliens

Plus en détail

16 ème Salon du livre de jeunesse à Saint-Germain-lès-Arpajon du 2 au 8 mars 2015 Lettres en jeux

16 ème Salon du livre de jeunesse à Saint-Germain-lès-Arpajon du 2 au 8 mars 2015 Lettres en jeux 16 ème Salon du livre de jeunesse à Saint-Germain-lès-Arpajon du 2 au 8 mars 2015 Lettres en jeux Pour bien préparer sa visite en groupe Quelques impératifs Respecter vos horaires d arrivée et de départ.

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET :

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : Etude de faisabilité d un jardin partagé et pédagogique à Corte Le

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

Merville-Franceville. passe au durable!

Merville-Franceville. passe au durable! Du 23 mars au 7 avril Merville-Franceville passe au durable! Contact presse : Virginie QUENTRIC Tél. 02 31 30 43 27 vquentric@cpievdo.fr 1/10 Du 23 mars au 7 avril : Merville-Franceville passe au durable!

Plus en détail

LE MOT DU MAIRE. 1 INFORMATIONS MUNICIPALES BUXERIENNES Octobre 2014 Site internet : http://www.boissylaillerie.com

LE MOT DU MAIRE. 1 INFORMATIONS MUNICIPALES BUXERIENNES Octobre 2014 Site internet : http://www.boissylaillerie.com 1 INFORMATIONS MUNICIPALES BUXERIENNES Octobre 2014 Site internet : http://www.boissylaillerie.com Rentrée scolaire Le 02 septembre, comme chaque année, nous avons eu une rentrée scolaire sans problème

Plus en détail

- Circulaire n 4 - Chers parents, chers collégiens,

- Circulaire n 4 - Chers parents, chers collégiens, - Circulaire n 4-25 février 2014 S7-D1-2 Chers parents, chers collégiens, En ces jours de la fin février, nous sommes entrés dans le troisième trimestre de cette année scolaire. C est une année qui sera

Plus en détail

Sécuriser l accueil des visiteurs dans son entreprise

Sécuriser l accueil des visiteurs dans son entreprise Sécuriser l accueil des visiteurs dans son entreprise Collection Entreprise sous-collection Intelligence économique Juillet 2014 Juillet 2014 Sommaire Introduction... 3 1 - Rendez-vous individuels... 4

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?"

Réunion publique Quel avenir pour la salle de la Cité? Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?" Le jeudi 25 juin à 20h Informations générales Lieu: Salle de la Cité Organisateur: La Ville de Rennes Nombre de participants: une trentaine de participants

Plus en détail

Journée de formation des commissaires enquêteurs

Journée de formation des commissaires enquêteurs direction départementale des territoires de la Haute-Vienne Journée de formation des commissaires enquêteurs La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové Quoi de neuf pour l enquête publique?

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

Information du public sur les différentes phases du projet jusqu au chantier. Mardi 24 janvier 2012

Information du public sur les différentes phases du projet jusqu au chantier. Mardi 24 janvier 2012 Information du public sur les différentes phases du projet jusqu au chantier Mardi 24 janvier 2012 Les intervenants Fédération Française de Tennis Alain Riou, Directeur Général Adjoint Gilles Jourdan,

Plus en détail

Saint-Ouen. l avenir vous appartient. Quai 102. Imaginez une vie sereine aux portes de Paris

Saint-Ouen. l avenir vous appartient. Quai 102. Imaginez une vie sereine aux portes de Paris Saint-Ouen Quai 102 Imaginez une vie sereine aux portes de Paris l avenir vous appartient Imaginez une vie entre modernité et bien-être Idéalement située en lisière de la capitale et au cœur d un département

Plus en détail

Un territoire. Une économie. Des services. Bienvenue! Une vie associative. www.frasne.fr

Un territoire. Une économie. Des services. Bienvenue! Une vie associative. www.frasne.fr Un territoire Une économie Des services Bienvenue! Une vie associative www.frasne.fr Généralités Situation géographique : Quelques chiffres : Superficie : 32,87 km2 Surface forestière : 1 200 ha Forêt

Plus en détail

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques Grand Nausicaà République-Eperon Capécure Zones économiques 1 Imaginons le Boulonnais L'agglomération de Boulogne-sur-Mer aborde une période charnière de son développement. Territoire en pleine dynamique,

Plus en détail

Conseil de la Petite Enfance. Compte-rendu du mercredi 18 février 2015 18H - 20H

Conseil de la Petite Enfance. Compte-rendu du mercredi 18 février 2015 18H - 20H Conseil de la Petite Enfance Compte-rendu du mercredi 18 février 2015 18H - 20H Se sont excusées : Bélinda BACQUET Multi-accueil St-Cybard Anne-Sophie BIDOIRE Conseillère Municipale Françoise COUTANT Conseillère

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

Piscine à 1 euro. Ciné en plein R. Surprises en squares. 8 juillet - 23 août 2013. Vacances à Colombes. Programme

Piscine à 1 euro. Ciné en plein R. Surprises en squares. 8 juillet - 23 août 2013. Vacances à Colombes. Programme Ciné en plein R Piscine à 1 euro Surprises en squares 8 juillet - 23 août 2013 Vacances à Colombes Programme Surprises en squares Du 8 juillet au 23 août de 16h à 19h - Gratuit Pôle sportif municipal Pierre

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES DE BOULOT

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES DE BOULOT DEPARTEMENT DE HAUTE-SAÔNE ------------------------------------- MAIRIE de Tél. : 03.81.57.73.18 BOULOT Fax. : 03.81.57.54.18 32 Grande Rue.70190 E-mail : mairie.boulot@orange.fr CONTRAT DE LOCATION DE

Plus en détail

CONSEIL LOCAL DE CONCERTATION DE LURS PROJET DE JARDINS PARTAGES RAPPORT DU 10 MAI 2012 *****************************

CONSEIL LOCAL DE CONCERTATION DE LURS PROJET DE JARDINS PARTAGES RAPPORT DU 10 MAI 2012 ***************************** 1 CONSEIL LOCAL DE CONCERTATION DE LURS PROJET DE JARDINS PARTAGES RAPPORT DU 10 MAI 2012 ***************************** La municipalité de LURS a confié au C.L.C., en décembre 2011, le soin de faire une

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Informer les habitants sur les modes de transports

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Conseil de quartier Bréquigny Du 8 juin 2015. Compte rendu de réunion

Conseil de quartier Bréquigny Du 8 juin 2015. Compte rendu de réunion Rennes, le 8 juin 2015 Direction de Quartiers Sud Ouest 1 place de la Communauté 35200 RENNES Téléphone : 02 23 62 21 56 Télécopie : 02 23 62 21 89 e-mail :dqso@ville-rennes.fr Nos références : JF/SM/

Plus en détail

Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E)

Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E) Consultation de maîtrise d œuvre Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E) Cahier des Charges Page 1 sur 5 Section I Le Contexte : Moirans-en-Montagne,

Plus en détail

projet pédagogique secteur jeunesse

projet pédagogique secteur jeunesse projet pédagogique secteur jeunesse sommaire -le projet pédagogique- A-contexte -adolescence? B-rôle des animateurs C-démarche pédagogique -les objectifs D- l'évaluation E- l'évolution A-le contexte L'ouverture

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

La charte régionale des manifestations sportives de nature

La charte régionale des manifestations sportives de nature La charte régionale des manifestations sportives de nature Le texte et la fiche d adhésion à remplir par le signataire La réussite d une manifestation sportive de nature n est possible que si un certain

Plus en détail

SIVOM DE L EST GESSIEN

SIVOM DE L EST GESSIEN 1 SIVOM DE L EST GESSIEN REGLEMENT INTERIEUR DES GYMNASES COSEC ET SAINT-SIMON La Présidente du SIVOM de l EST GESSIEN : Vu la Loi n 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l organisation et la promotion

Plus en détail

Conseil municipal du 02/12/2014 - page 1

Conseil municipal du 02/12/2014 - page 1 PROCES VERBAL SUCCINT DU CONSEIL MUNICIPAL Du 2 décembre 2014 Présents : Mmes Sylvie SECHET, Paule MASSON, Nathalie GRILLON, Aline VAUTHIER, Sylvie MILLOT, Anne OLIVIER et Mrs Marcel DUBOIS, Jean-Michel

Plus en détail

Conception et aménagement du «Réseau Beaufays bis» à Chaudfontaine

Conception et aménagement du «Réseau Beaufays bis» à Chaudfontaine Commune de Chaudfontaine Conception et aménagement du «Réseau Beaufays bis» à Chaudfontaine Réseau des Conseillers en Mobilité (CeM) Formation continuée «Des réseaux de mobilité douce pour les déplacements

Plus en détail

Session du Conseil Général

Session du Conseil Général Session du Conseil Général Lundi 2 JUIN 2008 1 Cette réunion du Conseil Général porte principalement sur le lancement d un concours européen d architectes pour mener à bien le projet «MAGNY-COURS 2». L

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES 2 COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Groupement d études : Cabinet AGIS, Étienne Mary, Iris Consult et Alain Goudot

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 3 Février 2010 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados 1- ACTUALITÉ DES DÉCISIONS DU CONSEIL D'ÉTAT Décision du conseil d'etat (CE) n

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

«BOURSES INITIATIVES JEUNES 15-25 ANS»

«BOURSES INITIATIVES JEUNES 15-25 ANS» République Française Ville de Saint-Cloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse «BOURSES INITIATIVES JEUNES 15-25 ANS» Le dispositif «Bourses Initiatives Jeunes» souhaite apporter aux jeunes de Saint-Cloud,

Plus en détail

BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL

BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL Enquête de s atis faction 2013 Nikolas Ernult Enquête de satisfaction 2013 1 Objectif Dans le cadre de la poursuite de sa démarche Qualiville, la Mairie de

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

FAVORISER LA COMMUNICATION AFIN D'AMÉLIORER LE LIEN AVEC LES HABITANTS ACTION 34 AXE 4 : MIEUX VIVRE ENSEMBLE A DINAN

FAVORISER LA COMMUNICATION AFIN D'AMÉLIORER LE LIEN AVEC LES HABITANTS ACTION 34 AXE 4 : MIEUX VIVRE ENSEMBLE A DINAN ORIENTATION 12 ACTION 34 Cabinet du Maire Direction Générale Faire évoluer les modes et outils de communication FAVORISER LA COMMUNICATION AFIN D'AMÉLIORER LE LIEN AVEC LES HABITANTS Le magazine municipal

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial 1 Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial Le Syndicat Mixte du SCoT du Pays du Mans, a arrêté son projet de Schéma de Cohérence Territoriale en comité syndical le 9 Avril 2013.

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Marché de l été. Fête de l'école

Marché de l été. Fête de l'école Marché de l été Pour notre 8ème Marché de l'été, le soleil étant au rendez-vous, les visiteurs ont pu déambuler et découvrir les produits proposés par les 33 exposants. Cette année a eu lieu un défilé

Plus en détail

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT Mercredi 21 septembre, salle des fêtes, à 20 h DEUX TEMPS DANS LA RÉUNION 1. Bilan et perspectives 2008 / 2011 : bilan - les 7 thèmes de notre programme : Nous nous

Plus en détail

ont le plaisir de vous inviter à la : attribuées aux porteurs de projets Lire et délire(s) 2013-2014 (10 ème édition)

ont le plaisir de vous inviter à la : attribuées aux porteurs de projets Lire et délire(s) 2013-2014 (10 ème édition) Promotion de la lecture et de l écriture pendant les loisirs en Tarn-et-Garonne La Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations La Caisse d Allocations Familiales

Plus en détail

Le Règlement Local de Publicité

Le Règlement Local de Publicité AMÉNAGEMENT ET HABITAT Le Règlement Local de Publicité Réunion publique AMÉNAGEMENT ET HABITAT Le Règlement Local de Publicité Un Règlement Local de Publicité (RLP), c est quoi? Quels sont les dispositifs

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016

ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE D ENTZHEIM Madame WENDLING Véronique : Directrice Mail : musique@entzheim.fr /Tél.:06.70.24.57.12. Mairie d Entzheim : 55, route de Strasbourg 67960 ENTZHEIM Tél. : 03.88.68.81.90

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Adaptation des stations existantes de la ligne p Informez - vous et donnez votre avis Dossier d information Enquête publique du 17 octobre au 22 novembre 2013 www.adapter-les-stations-de-la-ligne-14.com

Plus en détail

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS Vous pouvez aussi trouver ou chercher des musiciens : sur le site de la Cité

Plus en détail