Vade-mecum de la certification Certified Project Management Consultant (IPMA PMC)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vade-mecum de la certification Certified Project Management Consultant (IPMA PMC)"

Transcription

1 Vade-mecum de la certification Certified Project Management Consultant (IPMA PMC) SOMMAIRE 1. Introduction Administration Admission à la certification Conditions d'admission Compétence-clé Processus de certification Aperçu des étapes de certification Demande en vue de l'obtention du certificat Examens écrits «Management de projet» et «PM-Consulting» Rapport d'étude de cas Interview Fin du processus de certification VZPM Page 1 sur 12

2 PROPRIÉTÉS DU DOCUMENT Auteur Classification Jean-Pierre Widmann VZPM, public Date Janvier 2013 Version 1.0 Remplace --- Nom du fichier VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR HISTORIQUE DU DOCUMENT Date Version Auteur Modifications Jean-Pierre Widmann Première version La gestion de ce document est assurée par le responsable du domaine de certification. AUTRES DOCUMENTS APPLICABLES Les documents figurant dans le tableau ci-dessous sont nécessaires pour la préparation ou l'inscription à la certification et sont de ce fait également applicables. Leur contenu complète les informations renfermées dans le présent vade-mecum. N Document Intitulé 1 Swiss NCB Swiss National Competence Baseline 2 Swiss NCBC Swiss National Competence Baseline Consulting 3 Règlement pour la certification IPMA PMC et IPMA PPMC 4 Tarif Tarif 5 Demande en vue de l'obtention du certificat IPMA PMC Règlement pour la certification Demande en vue de l'obtention du certificat IPMA PMC 6 Lettre de confirmation de demande (modèle) Modèle de lettre de confirmation des informations figurant dans la demande 7 Formulaire d'auto-évaluation NCB niveau A, B, C Formulaire d'auto-évaluation «Management de projet» 8 Formulaire d'auto-évaluation NCBC Formulaire d'auto-évaluation «PM-Consulting» 9 Rapport d'étude de cas IPMA PMC (modèle) Modèle de rapport d'étude de cas EXAMEN ET AUTORISATION Fonction Date Rôle Personne(s) Remarques Examen Direction VZPM Membres de la direction Autorisation Directeur Jean-Pierre Widmann Les modifications et les ajouts doivent être approuvés par la direction de la VZPM. L'autorisation de parution est accordée par le délégué de la direction. Pour faciliter la lecture du document, le masculin générique est utilisé pour désigner les deux sexes. VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 2 sur 12

3 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS IPMA IPMA PMC IPMA PPMC MP Swiss NCB Swiss NCBC VZPM International Project Management Association Certified Project Management Consultant Certified Programme and Portfolio Management Consultant Management de projet Swiss National Competence Baseline Swiss National Competence Baseline Consulting Association pour la certification de personnes en management de projet VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 3 sur 12

4 1. INTRODUCTION La certification a pour objet de fournir un certificat aux collaborateurs de l'économie privée et de l'administration publique ainsi qu'aux entrepreneurs indépendants qui ont acquis les compétences théoriques et pratiques nécessaires en conseil en management de projet. de faciliter aux entreprises et aux administrations la sélection de personnels efficaces et dignes de confiance dans le domaine du conseil en management de projet. Le présent document expose le déroulement de la certification de Certified Project Management Consultant (IPMA PMC), les conditions cadres qui s'y appliquent ainsi que ses prérequis. Les documents ci-dessous sont indispensables pour la bonne compréhension de la certification: Swiss National Competence Baseline (Swiss NCB) Swiss National Competence Baseline Consulting (Swiss NCBC) Règlement pour la certification IPMA PMC et IPMA PPMC Tous les documents nécessaires pour la certification peuvent être téléchargés gratuitement sur le site de la VZPM (www.vzpm.ch). Lors de la certification, les candidats doivent fournir la preuve qu'ils possèdent les compétences nécessaires (savoir et expérience pratique). Les certificats doivent être renouvelés périodiquement par une recertification ADMINISTRATION Les dates des différentes étapes de certification sont fixées par la VZPM. En règle générale, au moins deux sessions publiques de certification sont organisées chaque année. A la demande, des sessions internes sont organisées pour les entreprises et les établissements de formation. Les candidats remettent tous les documents nécessaires au secrétariat de la VZPM avant la date fixée et sous la forme qui convient. 2. ADMISSION À LA CERTIFICATION 2.1. CONDITIONS D'ADMISSION Lors de leur inscription à la certification, les candidats prouvent qu'ils satisfont les conditions d'admission: Avoir accumulé durant les huit années écoulées un minimum de trois ans d'expérience en conseil en management de projet à raison de 66% au moins du temps de travail, soit 450 jours de conseil. La première intervention remplissant les conditions d'admission doit être antérieure d'au moins trois ans à la date-limite d'inscription fixée par la VZPM. Avoir accumulé durant les vingt années écoulées un minimum de trois ans d'expérience en management de projet lors de l'exercice d'une fonction de direction à responsabilités dans le cadre de projets de complexité limitée (voir Swiss NCB, chapitre 2.5) ou d'une responsabilité partielle (responsable de sous-projet, contrôleur de projet, etc.) dans le cadre de projets complexes. VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 4 sur 12

5 2.2. COMPÉTENCE-CLÉ Les candidats sont en mesure de conseiller les entreprises à l'échelon opérationnel du management de projet. Le conseil porte sur des projets pris individuellement ainsi que leurs contextes respectifs. Autres conditions que doivent remplir les candidats: Ils sont en mesure de conseiller les entreprises en rapport avec les éléments de compétence définis dans le Swiss NCB, donc dans les domaines technique, comportemental et contextuel du management de projet. Ils assurent le conseil en tant que consultants techniques ou en processus. Ils disposent d'une compétence méthodologique en management de projet et maîtrisent les méthodes et outils usuels de conseil et d'intervention. 3. PROCESSUS DE CERTIFICATION 3.1. APERÇU DES ÉTAPES DE CERTIFICATION En règle générale, le processus de certification dure entre sept et huit mois. Le tableau cidessous récapitule ses différentes étapes et indique leur durée approximative. Etape Activité Qui 1 Demande de certification Remettre la demande accompagnée de la liste des projets, des mandats de conseil, des références et des auto-évaluations Candidat Durée approximative Délai-limite d'inscription Examiner la demande et communiquer la décision d'admission VZPM 1 mois 2 Examens écrits «Management de projet» et «PM-Consulting» Passer l'examen écrit «Management de projet» (pour les non-titulaires d'un certificat IPMA niveau A, B ou C valable) Passer l'examen écrit «PM-Consulting» Candidat Candidat Date d'examen Corriger les examens et communiquer les résultats VZPM 1 mois 3 Rapport d'étude de cas Rédiger et remettre le rapport d'étude de cas Candidat 2 mois Evaluer le rapport d'étude de cas et communiquer le résultat VZPM 1 mois 4 Interview Passer l'interview Candidat 1 mois ½ Evaluer l'ensemble de la certification et communiquer le résultat VZPM ½ mois Tableau 1: Etapes de la certification La VZPM communique sa décision au candidat après chaque étape de certification. Les trois premières étapes sont suivies d'une décision d'admission ou de non-admission à l'étape suivante. Le cas échéant, des réserves peuvent être formulées après la première et la troisième étape. Après l'interview, la décision concernant la délivrance du certificat est communiquée au candidat dans un délai d'un mois. VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 5 sur 12

6 3.2. DEMANDE EN VUE DE L'OBTENTION DU CERTIFICAT DEMANDE Le candidat s'inscrit officiellement en envoyant sa demande en vue de l'obtention du certificat. Les indications fournies dans la demande permettent au secrétariat de la VZPM et au responsable du domaine de certification de vérifier que le candidat remplit les conditions d admission. Documents à fournir: Formulaire de demande de première certification dûment rempli et accompagné d'une liste et d'une description des mandats de conseil Lettre de confirmation des informations figurant dans la demande Formulaires d'auto-évaluation dûment remplis Le candidat transmet la demande complète et toutes ses annexes dans un seul fichier PDF. L'utilisation du modèle de demande, téléchargeable sur le site de la VZPM, est obligatoire. La structure du nom du fichier doit se présenter de la manière suivante: Nom_Prénom_Demande Simultanément, le candidat envoie au secrétariat de la VZPM une lettre où il confirme par sa signature que toutes les indications qu'il a fournies dans sa demande électronique sont conformes à la réalité, qu'il accepte toutes les règles relatives au processus de certification ainsi que les droits et devoirs qui vont de pair, qu'il se conformera au code d'éthique de la VPZM publié sur le site. La lettre doit mentionner la date et l'adresse mail auxquelles la demande a été envoyée. La lettre signée donne le droit à la VZPM de prendre contact avec les références indiquées sans en informer le candidat au préalable. La VZPM use de ce droit de manière aléatoire. L'utilisation du modèle de lettre, téléchargeable sur le site de la VZPM, est obligatoire. Le candidat transmet les formulaires d'auto-évaluation dûment remplis dans des fichiers PDF séparés (un fichier par formulaire). L'utilisation des formulaires, téléchargeables sur le site de la VZPM, est obligatoire. La structure du nom du fichier doit se présenter de la manière suivante: Nom_Prénom_AE_PM Nom_Prénom_AE_PMC FIN DE L'ÉTAPE DE CERTIFICATION Le responsable du domaine de certification vérifie que la demande de première certification est complète et que les conditions d'admission sont remplies. Les candidats qui remplissent les conditions d'admission sont admis à la deuxième étape de certification et reçoivent de la VZPM les documents suivants: Confirmation de l'admission avec ou sans réserves Convocation à l'examen écrit Facture relative à la deuxième étape de certification Si un candidat ne remplit pas les conditions d'admission, sa non-admission lui est communiquée par écrit avec exposé des motifs et indication des voies de recours. VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 6 sur 12

7 3.3. EXAMENS ÉCRITS «MANAGEMENT DE PROJET» ET «PM-CONSULTING» Les examens écrits se déroulent sous la surveillance d'une personne de confiance de la VZPM. N'y sont admis que les candidats qui remplissent les conditions d'admission. Le nombre maximum de points est indiqué dans chaque énoncé. Les examens ont lieu à livre ouvert, ce qui signifie que les candidats peuvent se munir de toute la documentation qu'ils désirent (y compris des livres) ainsi qu'une calculatrice de poche. En revanche, les appareils de communication mobile ainsi que les autres appareils électroniques contenant des bases de données ou permettant d'accéder à l'internet sont interdits. EXAMEN ÉCRIT «MANAGEMENT DE PROJET» L'examen écrit «Management de projet» n'est pas obligatoire pour tous les candidats. La règle suivante s'applique: Les candidats titulaires d'un certificat IPMA niveau A, IPMA niveau B ou IPMA niveau C valable ne doivent pas passer cet examen. Les candidats ne possédant pas le certificat IPMA niveau A, IPMA niveau B ou IPMA niveau C ou dont le certificat correspondant n'est plus valable doivent passer cet examen. L'examen écrit «Management de projet» porte sur les 46 éléments de compétence du Swiss NCB, dure trois heures et comprend les parties suivantes: 60 questions à choix multiple sur les connaissances de base, dont 36 questions sur les éléments de compétence technique en MP 12 questions sur les éléments de compétence comportementale en MP 12 questions sur les éléments de compétence contextuelle en MP 14 questions sous forme d'énoncé (questions ouvertes), dont 8 questions sur les éléments de compétence technique en MP 3 questions sur les éléments de compétence comportementale en MP 3 questions sur les éléments de compétence contextuelle en MP Les questions à choix multiple se présentent sous trois formes: Type A - Questions à réponse unique Une seule réponse sur quatre est correcte. Chaque réponse correcte donne droit à un point. Les réponses fausses ne donnent droit à aucun point. Type B - Questions à choix multiple Deux réponses sur quatre sont correctes. Deux réponses correctes donnent droit à un point. Moins de deux réponses correctes ne donnent droit à aucun point. Type C - Questions dichotomiques Chacune des quatre réponses possibles doit être accompagnée d'un «juste» ou d'un «faux». Quatre réponses correctes donnent droit à un point. Trois réponses correctes donnent droit à un demi-point. Moins de trois réponses correctes ne donnent droit à aucun point. L'examen est considéré réussi si le candidat obtient au moins 60% du nombre maximum de points et au moins 50% du nombre maximum de points dans chacun des trois domaines de compétence «Eléments de compétence technique en MP», «Eléments de compétence comportementale en MP» et «Eléments de compétence contextuelle en MP». VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 7 sur 12

8 EXAMEN ÉCRIT «PM-CONSULTING» Tous les candidats doivent se soumettre à l'examen «PM-Consulting». Cet examen englobe le domaine du conseil du niveau de certification, le management de projet, les 14 niveaux de compétence du Swiss NCBC ainsi que les éléments de compétence suivants du Swiss NCB: Exigences et objectifs du projet Organisation de projet Suivi, contrôle et rapports Engagement et motivation Consultation Conflits et crises Introduction du management de projet, de programme et de portefeuille Processus métier L'examen dure trois heures et comporte exclusivement des questions ouvertes. Il porte sur l'ensemble des 22 éléments de compétence mentionnés (14 issus du Swiss NCBC et 8 du Swiss NCB). L'examen est considéré comme réussi lorsque le candidat a obtenu au moins 60% du nombre maximum de points. FIN DE L'ÉTAPE DE CERTIFICATION L'examen est corrigé par au moins une personne de confiance de la VZPM (expert), qui évalue les réponses fournies par le candidat et émet une proposition «Examen réussi» ou «Examen non réussi» à l intention du responsable du domaine de certification. Celui-ci prend la décision finale. Les candidats qui ont réussi les deux examens «Management de projet» et «PM-Consulting» ou qui ont été exemptés de l'examen «Management de projet» et ont réussi l'examen «PM- Consulting» sont admis à la troisième étape de certification et reçoivent de la VZPM les documents suivants: Confirmation de l'admission au rapport d'étude de cas Invitation à remettre le rapport d'étude de cas Facture relative à la troisième étape de certification La non-admission d'un candidat à la troisième étape de certification lui est communiquée par écrit avec exposé des motifs et indication des voies de recours RAPPORT D'ÉTUDE DE CAS OBJECTIF DU RAPPORT D'ÉTUDE DE CAS Dans le rapport d'étude de cas, le candidat apporte la preuve de son savoir et de son expérience en conseil en présentant quatre mandats de conseil en management de projet qu'il a menés à bien (ou 3/5 mandats dans les cas qui le justifient). Les quatre études de cas choisies par le candidat doivent être représentatives de ses interventions de conseil. Les mandats ou projets de conseil doivent concerner l'échelon opérationnel du management de projet. Exemples: mise en place d'un projet ou d'un programme, coaching en management de projet, conseil en méthodologie de management de projet ou création d'un bureau de management de projet. VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 8 sur 12

9 Dans les études de cas, le candidat peut être intervenu comme consultant technique ou en processus: Le conseil technique est un conseil directif axé sur les tâches et sollicité par le client, qui a identifié lui-même son problème et attend du consultant qu'il lui fournisse des solutions abouties ou des propositions concrètes. Le conseil en processus consiste à aider le client à résoudre lui-même son problème; dans ce cadre, le consultant agit essentiellement dans le domaine de la communication et du coaching. Le consultant peut mais ne doit pas obligatoirement faire partie intégrante de l'organisation de projet. Le rapport d'étude de cas est une description et une analyse critique des éléments déterminants du management de projet et du conseil en management ainsi que de leur utilisation ou leur non-utilisation au cours de mandats de conseil effectués par le candidat. Lors d'un mandat de conseil, le consultant accompagne le client tout au long du processus de résolution de problème ou lui propose des solutions concrètes qui, par la suite, peuvent être mises en œuvre dans le cadre d'un projet. Alors que les mandats de conseil n'englobent pas obligatoirement un élément d'implémentation, les projets réalisés dans le cadre d'un mandat de conseil comprennent toujours un élément de conseil. CONTENU DU RAPPORT D'ÉTUDE DE CAS L'utilisation du modèle de rapport d étude de cas, téléchargeable sur le site de la VZPM, est obligatoire, tout comme celle de ses éléments (tableaux, etc.). Le rapport d'étude de cas doit fournir un aperçu succinct et précis des thèmes suivants: informations sur l'historique et le contexte du mandat de conseil, p. ex. la démarche de conseil, le domaine de tâches et d'influence, le client, les autres parties prenantes déterminantes, les ressources et la complexité objectifs du conseil organisation de projet et/ou organisation permanente remise des livrables fournis en tant que consultant rôles et responsabilités du candidat éléments caractéristiques du mandat de conseil résultats et satisfaction du client La partie principale du rapport d'étude de cas doit fournir des informations concrètes sur les défis que constituent le management (de projet) ainsi que la manière dont ils ont été abordés, l'analyse et les enseignements tirés de l'intervention. EXIGENCES MINIMALES CONCERNANT LE CONTENU DU RAPPORT D'ÉTUDE DE CAS Le contenu des mandats de conseil présentés dans les études de cas doit être représentatif du niveau de certification visé, autrement dit, dans ce cas, se situer au niveau opérationnel du management de projet. Un nombre minimum d'éléments de compétence doit être abordé dans chaque cas: VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 9 sur 12

10 Référentiel Domaine de compétences Nombre d'éléments de compétence abordés Swiss NCBC Eléments de compétence technique 4 Compétences comportementales 3 Compétences contextuelles 3 Swiss NCB Eléments de compétence technique en MP 7 Compétences comportementales 5 Compétences contextuelles 4 Tableau 2: Nombre minimum d'éléments de compétence dans le rapport d'étude de cas EXIGENCES DE FORME CONCERNANT LE RAPPORT D'ÉTUDE DE CAS Les chapitres de la partie principale du rapport d'étude de cas doivent se concentrer sur un petit nombre d'éléments de compétence. En outre, le rapport d'étude de cas doit respecter les exigences formelles suivantes: Volume Eléments qualitatifs Déclaration Forme pages de texte rédigé (DIN A4) au moins 4 pages par mandat de conseil au maximum pages d annexes Page de titre Version Table des matières Liste des abréviations/glossaire Liste des illustrations Bibliographie Renvois aux éléments de compétence Historique des modifications (si deuxième version) «Je confirme par la présente avoir rédigé ce document sans aucune aide extérieure.» Fichier PDF intitulé Nom_Prénom_REC Tableau 3: Exigences de forme concernant le rapport d'étude de cas Les rapports d'étude de cas dont la partie principale excède le nombre de pages indiqué seront renvoyés à leurs auteurs. FIN DE L'ÉTAPE DE CERTIFICATION Le rapport d'étude de cas est lu et évalué séparément par deux assesseurs. L'évaluation repose sur les exigences définies dans le présent vade-mecum, le Swiss NCBC en ce qui concerne la certification IPMA PMC ainsi que le Swiss NCB. Pour être accepté, le rapport d'étude de cas doit aborder tous les thèmes demandés, contenir le nombre d'éléments de compétence demandé, respecter les exigences minimales décrites, obéir aux exigences de forme. Lorsque les assesseurs jugent que le rapport d'étude de cas est insuffisant (note <6 sur une échelle de 0-10 points), le candidat a la possibilité de le remanier moyennant un émolument. La date de remise de la nouvelle version du rapport d'étude de cas est convenue avec le responsable du domaine de certification. Lorsque les assesseurs jugent que le rapport d'étude de cas est suffisant (note 6 sur une échelle de 0-10 points), ils transmettent au responsable du domaine de certification une de- VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 10 sur 12

11 mande d'«admission à l'interview avec ou sans réserve». Le responsable du domaine de certification prend la décision. Les candidats dont le rapport d'étude de cas a obtenu une note 6 sont admis à la quatrième étape de certification et reçoivent de la VZPM les documents suivants: Confirmation de l'admission à l'interview avec ou sans réserves Facture relative à la quatrième étape de certification Les non-admissions sont communiquées aux candidats concernés par écrit avec exposé des motifs et indication des voies de recours INTERVIEW Lorsque l'admission à l'interview a été communiquée au candidat, les assesseurs conviennent avec lui d'une date. L'interview dure entre 1h½ et 2 h et donne lieu à l'évaluation finale du candidat. Il s'agit d'un entretien technique entre le candidat et les deux assesseurs, qui peut porter sur les résultats de certification suivants: rapport d'étude de cas en tant que base de l'interview auto-évaluations «Management de projet» et «PM-Consulting» Les questions du début de l'interview sont formulées à l'avance par les assesseurs. Leur objectif est de vérifier les affirmations présentées dans le rapport d'étude de cas, de permettre au candidat d'apporter la preuve de ses compétences en management de projet et en conseil en management de projet, d'identifier les forces, les faiblesses et les lacunes du candidat en matière de savoir et d'expérience. Les questions du début de l'interview ne sont pas remises d'avance au candidat. L'interview doit aborder un nombre minimum d'éléments de compétence: Référentiel Domaine de compétences Nombre d'éléments de compétence abordés Swiss NCBC Eléments de compétence technique 3 Compétences comportementales 2 Compétences contextuelles 2 Swiss NCB Eléments de compétence technique en MP 4 Compétences comportementales 3 Compétences contextuelles 2 Tableau 4: Nombre minimum d'éléments de compétence dans l'interview FIN DE L'ÉTAPE DE CERTIFICATION Les assesseurs évaluent les réponses données par le candidat lors de l'interview et, en cas d'évaluation positive, recommandent au responsable du domaine de certification de lui octroyer le certificat. L'évaluation globale porte sur les résultats de l'examen écrit «PM- Consulting» ainsi que sur les évaluations du rapport d'étude de cas et de l'interview. Le responsable du domaine de certification prend la décision. Le résultat est communiqué par écrit au candidat. S'il est négatif, il est accompagné d'un exposé des motifs et de l'indication des voies de recours. VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 11 sur 12

12 3.6. FIN DU PROCESSUS DE CERTIFICATION Lorsqu'il a terminé le processus de certification avec succès et payé toutes les taxes de certification, le candidat reçoit son certificat. Le processus de certification prend fin avec la remise du certificat au candidat. Dans les cas exceptionnel, le certificat est envoyé par courrier. Le certificat est reconnu à l'échelon international et est valable 5 ans. Pendant sa durée de validité, son titulaire est en droit de porter le titre de Certified Project Management Consultant (IPMA PMC). VZPM VZPM_PMC_Leitfaden PMC_V1.0_FR Page 12 sur 12

Certified Project Management Associate IPMA Level D

Certified Project Management Associate IPMA Level D Level D Certified Project Management Associate Rédaction/Révision Contrôle Classification Version Classement électronique Secrétariat VZPM, Martha Muntwiler Direction VZPM VZPM, public Version 6.3.0 Released

Plus en détail

IPMA 1. Le référentiel 2. Les processus de certification

IPMA 1. Le référentiel 2. Les processus de certification IPMA 1. Le référentiel 2. Les processus de certification Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch Congrès des 23 et 24 avril 2014 Formation Coaching (c) C. Marguerat avril 2014! 1 Formation Coaching

Plus en détail

Académie de coaching éthique. Règlement de formation. Reconnue par :

Académie de coaching éthique. Règlement de formation. Reconnue par : Académie de coaching éthique Reconnue par : Règlement de formation Le présent règlement entre en vigueur le 1 er janvier 2015. Il remplace et annule toute version antérieure. Centre interrégional de perfectionnement

Plus en détail

Dispositions générales. du 15 septembre 2014

Dispositions générales. du 15 septembre 2014 Règlement d études de la Maîtrise universitaire en Didactique du français langue première (RMADF) (Master of Science in French First Language Didactics) du 15 septembre 2014 CHAPITRE I Dispositions générales

Plus en détail

Directives sur l évaluation des équivalences dans le domaine «management»

Directives sur l évaluation des équivalences dans le domaine «management» Examen professionnel fédéral de spécialiste de la conduite d un groupe SVF-ASFC 1 er juin 2010 Directives sur l évaluation des équivalences dans le domaine «management» A 1 Contenu et but Selon le Règlement

Plus en détail

l examen professionnel pour le/la spécialiste en assurance-maladie

l examen professionnel pour le/la spécialiste en assurance-maladie RÈGLEMENT concernant l examen professionnel pour le/la spécialiste en assurance-maladie du 23 mai 2008 Vu l'art. 28, al. 2 de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle, l'organe

Plus en détail

Directives du travail de Bachelor of Science en Informatique de gestion 2014-2015

Directives du travail de Bachelor of Science en Informatique de gestion 2014-2015 Directives du travail de Bachelor of Science en Informatique de gestion 2014-2015 RS421.20 PAS Mise à jour : 24.10.2014 Table des matières 1 Préambule... 3 2 But... 3 3 Choix du sujet... 3 4 Demande de

Plus en détail

CERTIFICAT DE SPECIALISTE EN LOGISTIQUE/ACHATS

CERTIFICAT DE SPECIALISTE EN LOGISTIQUE/ACHATS RS59.4 AvenirFormation Haute école de gestion Arc Centre de formation professionnelle Berne francophone (ceff) CERTIFICAT DE SPECIALISTE EN LOGISTIQUE/ACHATS CERTIFICAT DE SPECIALISTE EN ACHATS REGLEMENT

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001 PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001 CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel d informaticienne / informaticien 1 du 10.02.2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art. 28, al. 2, de

Plus en détail

(TIC) (ECDC/AD/2016/ICT-GLPM)

(TIC) (ECDC/AD/2016/ICT-GLPM) Centre européen de prévention et de contrôle des maladies Avis de vacance pour le poste de responsable du groupe de gestion de projets au sein de l'unité des technologies de l'information et de la communication

Plus en détail

G u i d e 2 0 1 0 d e l a c e r t i f i c a t i o n e n D i r e c t i o n d e P r o j e t

G u i d e 2 0 1 0 d e l a c e r t i f i c a t i o n e n D i r e c t i o n d e P r o j e t Certification en Direction de Projet 60-62 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris Tél : +33 (0)1 55 80 70 67 / fax : +33 (0)1 55 80 70 69 certification@afitep.fr www.afitep.org rubrique certification

Plus en détail

MODALITES DE COOPERATION ENTRE BELAC ET LES ORGANISMES ACCREDITES

MODALITES DE COOPERATION ENTRE BELAC ET LES ORGANISMES ACCREDITES BELAC 3-06 Rev 4-2012 MODALITES DE COOPERATION ENTRE BELAC ET LES ORGANISMES ACCREDITES Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC

Plus en détail

Procédure d'audits Internes du BANT

Procédure d'audits Internes du BANT Page 2 de 9 Index 1 OBJET... 3 2 DOMAINE D'APPLICATION... 3 3 REFERENCES... 3 4 DEFINITIONS... 3 5 RESPONSABILITES... 3 5.1 CELLULE D'AUDIT QUALITE INTERNE (AQI)... 3 6 EQUIPE D'ENQUETE... 4 6.1 RESPONSABLE

Plus en détail

RÈGLEMENT. de la formation de Technicien diplômé ES en microtechnique

RÈGLEMENT. de la formation de Technicien diplômé ES en microtechnique Ecole Technique de la Vallée de Joux Rue G.-H. Piguet 41 1347 Le Sentier RÈGLEMENT de la formation de Technicien diplômé ES en microtechnique Bases légales - Loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation

Plus en détail

Règlement. de l Académie suisse de chiropratique SAC du 17 septembre 2010

Règlement. de l Académie suisse de chiropratique SAC du 17 septembre 2010 Règlement de l Académie suisse de chiropratique SAC du 17 septembre 2010 relatif au contrôle des qualifications techniques visées à l'art. 11 al.1 let.b de l'ordonnance du 22 juin 1994 sur la radioprotection

Plus en détail

RÈGLEMENT D ÉTUDES DE LA MAITRISE UNIVERSITAIRE EN COMPTABILITÉ, CONTROLE ET FINANCE (MASTER OF SCIENCE IN ACCOUNTING, CONTROL AND FINANCE)

RÈGLEMENT D ÉTUDES DE LA MAITRISE UNIVERSITAIRE EN COMPTABILITÉ, CONTROLE ET FINANCE (MASTER OF SCIENCE IN ACCOUNTING, CONTROL AND FINANCE) RÈGLEMENT D ÉTUDES DE LA MAITRISE UNIVERSITAIRE EN COMPTABILITÉ, CONTROLE ET FINANCE (MASTER OF SCIENCE IN ACCOUNTING, CONTROL AND FINANCE) UNIVERSITÉ DE GENÈVE, UNIVERSITÉ DE LAUSANNE Par souci de lisibilité,

Plus en détail

Convention des entraîneurs de l UEFA

Convention des entraîneurs de l UEFA Convention des entraîneurs de l UEFA Édition 2015 CONVENTION DES ENTRAÎNEURS DE L UEFA 2015 Préambule Considérant la nécessité : a) de garantir la qualité future du football, placée, dans une large mesure,

Plus en détail

Certificat de Formation Continue Certificate of Advanced Studies (CAS) Economie et Politiques de la Santé

Certificat de Formation Continue Certificate of Advanced Studies (CAS) Economie et Politiques de la Santé Certificat de Formation Continue Certificate of Advanced Studies (CAS) Economie et Politiques de la Santé REGLEMENT D'ETUDES Pour alléger la présentation, le genre masculin est employé indifféremment pour

Plus en détail

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE

REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle REGLEMENT DES EXAMENS FEDERAUX DE MATURITE PROFESSIONNELLE du 22

Plus en détail

IPMA. Référentiel et certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch

IPMA. Référentiel et certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch IPMA Référentiel et certification Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch C. Marguerat septembre 2012 2 1. Se certifier, quel intérêt? 2. IPMA dans le monde 3. Le référentiel IPMA 4. Le processus

Plus en détail

IPMA 1. Le référentiel 2. Les processus de certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch Congrès des 23 et 24 avril 2014

IPMA 1. Le référentiel 2. Les processus de certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch Congrès des 23 et 24 avril 2014 IPMA 1. Le référentiel 2. Les processus de certification Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch Congrès des 23 et 24 avril 2014 (c) C. Marguerat avril 2014 2 1.Se certifier, quel intérêt? 2.IPMA

Plus en détail

RÈGLEMENT D'ORGANISATION DES ÉPREUVES D ADMISSION TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

RÈGLEMENT D'ORGANISATION DES ÉPREUVES D ADMISSION TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes 1 rue Guynemer BP 215 86005 POITIERS CEDEX - 05/49/37/60/02 (ligne directe admissions) site internet : www.irts-poitou-charentes.org mail : admissions@irts-pc.eu

Plus en détail

Règlement d études. Certificat de formation continue / Certificate of Advanced Studies (CAS)

Règlement d études. Certificat de formation continue / Certificate of Advanced Studies (CAS) Règlement d études Certificat de formation continue / Certificate of Advanced Studies (CAS) Diplôme de formation continue / Diploma of Advanced Studies (DAS) en médiation Le masculin est utilisé au sens

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Centre de Gestion Agréé Régional de Haute-Normandie Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048 Décision d agrément du 23 novembre 2009 Immeuble «Le Bretagne»

Plus en détail

ITE-AUDIT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE COMPETENCES FSP

ITE-AUDIT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE COMPETENCES FSP PROCESSUS DE CERTIFICATION DE COMPETENCES FSP Objet du document Description du processus de certification de compétences FSP des personnes physiques Classification (interne, interneexterne) Classement

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

CIEP. Centre international d études pédagogiques. La démarche qualité en évaluation

CIEP. Centre international d études pédagogiques. La démarche qualité en évaluation CIEP Centre international d études pédagogiques La démarche qualité en évaluation Christine Tagliante Colloque ALTE 20 avril 2007 Le CIEP «est chargé de l organisation des examens institués par le ministère

Plus en détail

Règlement d études et d examens de la Maîtrise universitaire en psychologie, orientation Psychologie du travail et des Organisations

Règlement d études et d examens de la Maîtrise universitaire en psychologie, orientation Psychologie du travail et des Organisations 25 janvier 2006 Règlement d études et d examens de la Maîtrise universitaire en psychologie, orientation Psychologie du travail et des Organisations (Master of Science in Psychology, major Work and Organizational

Plus en détail

Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise

Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise Ordonnance concernant les examens externes pour économistes d entreprise 412.105.7 du 5 mai 1987 (Etat le 5 décembre 2006) Le Département fédéral de l économie 1, vu l art. 50, al. 2, de la loi fédérale

Plus en détail

REGLEMENT de l examen d admission MarKom

REGLEMENT de l examen d admission MarKom REGLEMENT de l examen d admission MarKom aux examens professionnels pour planificateurs/planificatrices en communication, spécialistes en marketing, spécialistes en relations publiques, rédacteurs publicitaires

Plus en détail

Master of Science (MSc) in Management Règlement d'études

Master of Science (MSc) in Management Règlement d'études Maîtrise universitaire ès Sciences en management Master of Science (MSc) in Management Règlement d'études CHAPITRE 1 Dispositions générales Article 1: Objet 1 L'Université de Lausanne, par la Faculté des

Plus en détail

Management & Leadership

Management & Leadership Management & Leadership Certificat ASFC Brevet fédéral de «Spécialiste de la conduite d un groupe» «Diriger et apprendre ne sont pas dissociables.» - John F. Kennedy Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024

Plus en détail

Questions (HSPTP) Questions à choix multiple

Questions (HSPTP) Questions à choix multiple Questions (HSPTP) Questions à choix multiple Public V 2.0 1. Coordonnées Monsieur Madame Titre Prénom Nom Adresse NPA / Localité Courriel privé Date de naissance Lieu d origine Date Signature Moyens et

Plus en détail

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER Veuillez prendre note: L'évaluation de l'acts est acceptée dans toutes les provinces et les territoires

Plus en détail

Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route

Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route Règlement de l examen professionnel d agent de transports par route Règlement concernant l examen professionnel d agent de transports par route du 6 août 2001 Se fondant sur les articles 51 à 57 de la

Plus en détail

Règlement concernant la filière CFC de commerce modèle i (intégré) en école à plein temps

Règlement concernant la filière CFC de commerce modèle i (intégré) en école à plein temps 8 avril 2011 Règlement concernant la filière CFC de commerce modèle i (intégré) en école à plein temps Etat en août 2015 Le conseiller d'etat, chef du Département de l'éducation, de la culture et des sports,

Plus en détail

GUIDE POUR LE TRAVAIL PERSONNEL D APPROFONDISSEMENT (TPA) Première partie

GUIDE POUR LE TRAVAIL PERSONNEL D APPROFONDISSEMENT (TPA) Première partie Guide pour le Travail Personnel d Approfondissement GUIDE POUR LE TRAVAIL PERSONNEL D APPROFONDISSEMENT (TPA) Première partie http://www.grandmanitou.net/img/jpg/le_petit_nicolas.jpg Travail Personnel

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE L ODYSSEE DES SENS

CONDITIONS GENERALES DE VENTE L ODYSSEE DES SENS CONDITIONS GENERALES DE VENTE L ODYSSEE DES SENS L association ADEF RESIDENCES est une œuvre à caractère social et à but désintéressé fondée en 1990. Elle est titulaire du certificat d immatriculation

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

Travail de Maturité (TM) GUIDE du TM

Travail de Maturité (TM) GUIDE du TM Travail de Maturité (TM) GUIDE du TM «Chaque étudiant doit effectuer, seul ou en équipe, un travail autonome d une certaine importance. Ce travail fera l objet d un texte ou d un commentaire rédigé et

Plus en détail

CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.2 : LES ÉTUDES DE CYCLES PROCÉDURE RELATIVE AU CHEMINEMENT ET À L ÉVALUATION PAGE: 1 D UN ÉTUDIANT DANS LE CADRE

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

APPEL D OFFRES SUR INVITATION

APPEL D OFFRES SUR INVITATION APPEL D OFFRES SUR INVITATION PROJET : INFO-8 ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES POUR LA COMMISSION SCOLAIRE AU COEUR-DES-VALLÉES CAHIER DES CHARGES DOCUMENT I APPEL D OFFRES APPEL D OFFRES «ACQUISITION

Plus en détail

CONCOURS. AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DE 1 ère CLASSE DES ÉCOLES MATERNELLES FILIERE MEDICO-SOCIALE CATEGORIE C

CONCOURS. AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DE 1 ère CLASSE DES ÉCOLES MATERNELLES FILIERE MEDICO-SOCIALE CATEGORIE C CONCOURS AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DE 1 ère CLASSE DES ÉCOLES MATERNELLES FILIERE MEDICO-SOCIALE CATEGORIE C Concours externe, interne et 3 ème concours Contact : Accueil de la Maison de l Emploi Territorial

Plus en détail

Comité économique et social européen

Comité économique et social européen Comité économique et social européen INTRODUCTION Le Comité économique et social européen (CESE) organise des ateliers de travail permettant à des élèves d'enseignement secondaire issus des 28 pays membres

Plus en détail

E C O L E D E L A I R

E C O L E D E L A I R MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS E C O L E D E L A I R 2 0 1 1 N O T I C E relative au concours sur épreuves d admission à l école de l air «option science politique» en 2011 ouvert aux

Plus en détail

Loi sur les collèges Loi sur les Archives. des documents. ARTICLE CHAMPS. a) Archives. de gestion intégrée

Loi sur les collèges Loi sur les Archives. des documents. ARTICLE CHAMPS. a) Archives. de gestion intégrée POLITIQUE NUMÉRO 15 sur la gestion documentaire Responsable : Secrétariat général Dernière mise à jour : CA/2013-445.6.1, le 30 septembre 2013 Prochaine date de révision : 2018 LES RÉFÉRENCES Loi sur les

Plus en détail

IPMA. Référentiel et certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch

IPMA. Référentiel et certification. Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch IPMA Référentiel et certification Claude Marguerat, IPMA-B www.formationcoaching.ch 11 et 12 avril 2012 C. Marguerat février 2012 2 1. Se certifier, quel intérêt? 2. IPMA dans le monde 3. Le référentiel

Plus en détail

QUALIFICATIONS + BFFA. Manuel pour la procédure de validation des acquis pour les certificats modulaires du

QUALIFICATIONS + BFFA. Manuel pour la procédure de validation des acquis pour les certificats modulaires du QUALIFICATIONS + Manuel pour la procédure de validation des acquis pour les certificats modulaires du BFFA Brevet fédéral de formateur formatrice d adultes La formation professionnelle selon le système

Plus en détail

Formation professionnelle TIC Suisse

Formation professionnelle TIC Suisse Formation professionnelle TIC Suisse DIRECTIVES concernant l examen professionnel de: Informaticienne / informaticien 1 en technique des systèmes et réseaux TIC Informaticienne / informaticien en développement

Plus en détail

Chef de chantier SMGV / FREPP Cheffe de chantier SMGV / FREPP

Chef de chantier SMGV / FREPP Cheffe de chantier SMGV / FREPP Règlement et guide de formation interne à l Association Chef de chantier SMGV / FREPP Cheffe de chantier SMGV / FREPP FRMPP Fédération romande des maîtres plâtriers - peintres FREPP - Fédération suisse

Plus en détail

Management & Leadership

Management & Leadership Management & Leadership Certificat ASFC Brevet fédéral de «Spécialiste de la conduite d un groupe» «Diriger et apprendre ne sont pas dissociables.» - John F. Kennedy Case postale 259 1951 Sion Tél. 027

Plus en détail

CSAC Conférence suisse des archéologues cantonaux ASTFA Association suisse du personnel technique des fouilles archéologiques

CSAC Conférence suisse des archéologues cantonaux ASTFA Association suisse du personnel technique des fouilles archéologiques CSAC Conférence suisse des archéologues cantonaux ASTFA Association suisse du personnel technique des fouilles archéologiques RÈGLEMENT concernant l'examen professionnel de technicien/technicienne de fouilles

Plus en détail

Revue sur le réaménagement des effectifs. Direction générale de la vérification et de l'évaluation

Revue sur le réaménagement des effectifs. Direction générale de la vérification et de l'évaluation Revue sur le réaménagement des effectifs Direction générale de la vérification et de l'évaluation Février 2014 Dates importantes Première conférence (note de lancement) Juin 2012 Plan de vérification envoyé

Plus en détail

Conditions générales de vente de notre prestataire voyage au CHILI.

Conditions générales de vente de notre prestataire voyage au CHILI. Conditions générales de vente de notre prestataire voyage au CHILI. Conformément à l'article R.211-14 du Code du tourisme, les brochures et les contrats de voyages proposés par les agents de voyages à

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Bretagne

Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Bretagne Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Bretagne Règlement des études 2009/2010 1 Sommaire I Les textes réglementaires ------------------------------------------------------------ 3 II Organisation

Plus en détail

PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION

PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF ALUMINIUM MENAGER PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION SOMMAIRE 3.1. Constitution du dossier de demande 3.2. Processus d'évaluation initiale Rev. 1 Mars 2015 PROCESSUS

Plus en détail

(Décret n 71-376 du 13 mai 1971 modifié)

(Décret n 71-376 du 13 mai 1971 modifié) DOSSIER VERT A DEMANDE D'ADMISSION PRÉALABLE A L'INSCRIPTION EN PREMIÈRE OU DEUXIÈME ANNÉE DE LICENCE DANS UNE UNIVERSITÉ FRANÇAISE POUR L'ANNÉE UNIVERSITAIRE 2013-2014 (Candidats n'appartenant pas à l'union

Plus en détail

Retrait d enfants placés

Retrait d enfants placés Page 1 de 10 Retrait d enfants placés Cette section contient les normes et les principes directeurs provinciaux qui régissent le retrait d un enfant du foyer nourricier où il a été placé. Elle s applique

Plus en détail

Directive concernant l ordonnance d examen de. spécialistes en pneumatiques avec brevet fédéral. Etat : 26 javier 2015.

Directive concernant l ordonnance d examen de. spécialistes en pneumatiques avec brevet fédéral. Etat : 26 javier 2015. Directive concernant l ordonnance d examen de spécialistes en pneumatiques avec brevet fédéral Etat : 26 javier 2015 Page 1 (de 24) Table des matières 1 Introduction Fehler! Textmarke nicht definiert.

Plus en détail

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières Règlement d études Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes Article 1

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du 26 mai 2011, vu le règlement d admission

Plus en détail

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement général de certification Produits de construction ouwproducten_fr.doc saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

ATTACHE PRINCIPAL D ADMINISTRATION DE L ETAT

ATTACHE PRINCIPAL D ADMINISTRATION DE L ETAT GUIDE D INSCRIPTION EXAMEN PROFESSIONNEL ATTACHE PRINCIPAL D ADMINISTRATION DE L ETAT relevant du MINISTERE DE L INTERIEUR au titre de l année 2015 SG/DRH/SDRF/BRPP/IT 03.06.2014 SOMMAIRE INSCRIPTION ET

Plus en détail

1. Domaine de validité. 2. Périmètre de la prestation. 3. Etendue des droits d'utilisation pour les certificats et logos

1. Domaine de validité. 2. Périmètre de la prestation. 3. Etendue des droits d'utilisation pour les certificats et logos Conditions Générales Certifications Systèmes du TÜV RHEINLAND France 20 Ter rue du Bezons - CS 60030 F-92415 COURBEVOIE CEDEX E-Mail: qualite@fr.tuv.com 1. Domaine de validité Les conditions générales

Plus en détail

Règlement de filière Bachelor of Science en Informatique de gestion

Règlement de filière Bachelor of Science en Informatique de gestion Règlement de filière Bachelor of Science en Informatique de gestion RS.0 PAS Mise à jour : 8..0 Le Comité directeur de la Haute école Arc, vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées (LHES) du

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013 Bureau du vérificateur général du Canada Suivi des recommandations formulées dans les audits internes Avril 2013 Revue des pratiques et audit interne Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée

Plus en détail

S T A T U T S CAISSE AGRICOLE SUISSE DE GARANTIE FINANCIERE STAPFERSTRASSE 2 CASE POSTALE 716 5201 BRUGG

S T A T U T S CAISSE AGRICOLE SUISSE DE GARANTIE FINANCIERE STAPFERSTRASSE 2 CASE POSTALE 716 5201 BRUGG SCHWEIZERISCHE BÄUERLICHE BÜRGSCHAFTSGENOSSENSCHAFT C A I S S E AG R I CO L E S U I S S E D E G A R A N T I E F I N AN C I È R E S T A T U T S CAISSE AGRICOLE SUISSE DE GARANTIE FINANCIERE STAPFERSTRASSE

Plus en détail

7 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COURS DE PHOTOGRAPHIE OU DE BONS CADEAUX AU PARTICULIERS

7 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COURS DE PHOTOGRAPHIE OU DE BONS CADEAUX AU PARTICULIERS 7 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COURS DE PHOTOGRAPHIE OU DE BONS CADEAUX AU PARTICULIERS Les présentes Conditions Générales de Vente s appliquent à l ensemble des prestations proposées sur le site

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

INFORMATION SUR LES EPREUVES DE SELECTION 2016 DONNANT ACCES A LA FORMATION AIDE-SOIGNANTE IFAS DE LA CCM

INFORMATION SUR LES EPREUVES DE SELECTION 2016 DONNANT ACCES A LA FORMATION AIDE-SOIGNANTE IFAS DE LA CCM INFORMATION SUR LES EPREUVES DE SELECTION 2016 DONNANT ACCES A LA FORMATION AIDE-SOIGNANTE IFAS DE LA CCM MAJ : Novembre 2015 1 1 - Dates à retenir et consignes à respecter Dates Evénements Informations

Plus en détail

ISO/CEI 90003 NORME INTERNATIONALE. Ingénierie du logiciel Lignes directrices pour l'application de l'iso 9001:2000 aux logiciels informatiques

ISO/CEI 90003 NORME INTERNATIONALE. Ingénierie du logiciel Lignes directrices pour l'application de l'iso 9001:2000 aux logiciels informatiques NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 90003 Première édition 2004-02-15 Ingénierie du logiciel Lignes directrices pour l'application de l'iso 9001:2000 aux logiciels informatiques Software engineering Guidelines

Plus en détail

l examen professionnel de Spécialiste en administration publique

l examen professionnel de Spécialiste en administration publique Organisation suisse d examen formation professionnelle supérieure en administration publique (Association FPS ap) REGLEMENT (Etat 16 juin 2014) concernant l examen professionnel de Spécialiste en administration

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d expert/experte en management de l organisation 1

l examen professionnel supérieur d expert/experte en management de l organisation 1 Société suisse des employés de commerce (SEC Suisse) Schweizerische Gesellschaft für Organisation und Management (SGO) Association économique suisse de la bureautique, de l informatique, de la télématique

Plus en détail

TITRE PREMIER Dispositions générales

TITRE PREMIER Dispositions générales Règlement de la filière ES de technicien et de technicienne en analyses biomédicales La conseillère d'etat, cheffe du Département de l'éducation, de la culture et des sports ; vu la loi fédérale sur la

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Marché public de prestations intellectuelles MARCHE 2015-A- CONCEPTION-REALISATION DE DEUX SITES INTERNET DE L OFFICE DE L EAU REUNION Maître d ouvrage : Office de l eau Réunion

Plus en détail

sommaire I.T. 2016 Propos liminaires Les concours concours externe concours interne

sommaire I.T. 2016 Propos liminaires Les concours concours externe concours interne sommaire I.T. 2016 Propos liminaires Les concours concours externe concours interne La formation proposée formation à l'admissibilité formation à l'admission prépa "à la carte" ou formule complète inscription

Plus en détail

Directives du diplôme Master en conservation-restauration

Directives du diplôme Master en conservation-restauration Master of Arts HES-SO in Conservation-Restoration RS410.5 Directives du diplôme Master en conservation-restauration Etat au 16.02.2015 La Direction du domaine Conservation-restauration vu le règlement

Plus en détail

Règlement d'admission à l'université de Neuchâtel (RAUN)

Règlement d'admission à l'université de Neuchâtel (RAUN) 26 mai 2008 Règlement d'admission à l'université de Neuchâtel (RAUN) Etat au 1 er août 2015 Le rectorat, vu en particulier les articles 17, alinéa 1, 64ss, de la loi sur l Université, du 5 novembre 2002

Plus en détail

SOMMAIRE GUIDE DU JURY

SOMMAIRE GUIDE DU JURY SOMMAIRE GUIDE DU JURY Certificat de Qualification Professionnelle Peintre - Confirmé Les Candidats La Formation...2 Evaluations en Cours de Formation...4 Examen Final...7 Le Jury La Délibération...12

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET DE GÉNIE (FSG) EN MILIEU DE TRAVAIL ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3

Plus en détail

Centexbel. Règlement de certification général. Equipements de Protection Individuelle (EPI)

Centexbel. Règlement de certification général. Equipements de Protection Individuelle (EPI) Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement de certification général Equipements de Protection Individuelle (EPI) saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

CRITÈRES D ADMISSION ET D'INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

CRITÈRES D ADMISSION ET D'INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS Page 15 CRITÈRES D ADMISSION ET D'INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS ORDRES D'ENSEIGNEMENT PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE ANNÉE 2014-2015 Document pour

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

ICT-Formation professionnelle Suisse. Règlement. concernant

ICT-Formation professionnelle Suisse. Règlement. concernant ICT-Formation professionnelle Suisse Règlement concernant l examen professionnel de: - Informaticienne / Informaticien en technique des systèmes et réseaux TIC - Informaticienne / Informaticien en développement

Plus en détail

Rapport d inspection de l Association canadienne des courtiers de fonds mutuels

Rapport d inspection de l Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Rapport d inspection de l Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Publié le 15 avril 2013 Table des matières I. Introduction... 1 1. Objectifs...1 2. Méthodologie...1 3. Forme du rapport...1

Plus en détail

Contremaître peintre spécialisation décoration et conception. Contremaître peintre spécialisation responsable d exploitation

Contremaître peintre spécialisation décoration et conception. Contremaître peintre spécialisation responsable d exploitation Règlement et directives Concernant l examen professionnel supérieur de Contremaître peintre spécialisation décoration et conception et Contremaître peintre spécialisation responsable d exploitation Janvier

Plus en détail

Directive pour la distribution de placements collectifs de capitaux

Directive pour la distribution de placements collectifs de capitaux Directive Directive pour la distribution de placements collectifs de capitaux 22 mai 2014 I Bases, objectifs et force obligatoire La présente directive a pour but de garantir un standard de qualité élevé

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.220.10 du 1 er novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2014) 88600

Plus en détail

Règlement concernant l'examen professionnel de. Responsable de la restauration

Règlement concernant l'examen professionnel de. Responsable de la restauration Règlement concernant l'examen professionnel de Responsable de la restauration (système modulaire avec examen final) Organe responsable Hotel & Gastro formation Secrétariat de l'examen Hotel & Gastro formation,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE ALLEMAND à Genève (Suisse)

STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE ALLEMAND à Genève (Suisse) Annexe STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE ALLEMAND à Genève (Suisse) (Décision de la 54ème Assemblée générale ordinaire des membres du 31 janvier 1985) (Dernières modifications des statuts

Plus en détail

RES4MED Renewable Energy Solutions for the MEDiterranean STATUTS

RES4MED Renewable Energy Solutions for the MEDiterranean STATUTS RES4MED Renewable Energy Solutions for the MEDiterranean STATUTS Table des matières SECTION I... 4 FONDATION, TITRE, MEMBRES, SIEGE SOCIAL, DUREE, OBJET ET ACTIVITES... 4 ARTICLE 1ER... 4 FONDATION ET

Plus en détail

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIBAT est un organisme de certification dans le domaine de la construction. Il a la fiabilité et la compétence nécessaires qui lui permettent de certifier les systèmes de management.

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du 26 mai 2011, vu le règlement sur la formation

Plus en détail