DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG"

Transcription

1 DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG CONTEXTE Par rapport à la formation d éco conseiller La mise en situation professionnelle dans le cadre de la formation d éco conseiller compte pour l évaluation finale et permet notamment d obtenir le titre d éco-conseiller. La mission professionnelle permet de mettre en œuvre les connaissances et compétences acquises tout au long de l année et donne l occasion d acquérir une première expérience d éco-conseiller dans un domaine particulier. Présentation de la Communauté Urbaine de Strasbourg La Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS), créée en 1967, réunit aujourd hui 28 communes regroupant environ habitants. Elle repose sur la notion de solidarité financière et de défense d intérêts communs tout en préservant l indépendance des communes. Elle exerce ainsi des compétences en matière de voirie, de transports urbains, d eau, d assainissement, de collecte des ordures ménagères, d urbanisme, de logement ou encore de développement économique. La Ville de Strasbourg est une commune au même titre que les 27 autres qui composent la communauté urbaine de Strasbourg. La Ville de Strasbourg et la CUS sont deux institutions distinctes qui ont chacune leur organisation politique, des compétences spécifiques et un budget propre. Depuis 1972, la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg ont cependant la particularité d'avoir à leur service une seule administration et un siège commun. Cette administration est organisée en 6 Pôles, eux-mêmes divisés en plusieurs Directions. On distingue le Pôle droits et services à la personne, le Pôle aménagement et développement durable du territoire, le Pôle culture, territoires et démocratie locale, le Pôle sécurité, prévention et réglementation, le Pôle ressources et le Pôle communication et rayonnement international. Ma mission professionnelle s effectuera au sein du Pôle ressources, à la Direction de la construction et du patrimoine bâti et plus précisément au service ingénierie de la construction (SIC). Ma directrice de stage, Hélène NATT, est à la tête de ce service. Contexte de la commande Les collectivités territoriales émettent plus de 12% des émissions nationales de gaz à effet de serre (GES), soit une soixantaine de millions de tonnes eq. CO 2 par an. La CUS et la Ville de Strasbourg, pour aller audelà des exigences européennes et du Grenelle de l Environnement, se sont fixées, par délibération en date de juillet 2009, leurs propres objectifs pour 2020 : Réduction de 30% des émissions de GES par rapport à 1990, Réduction de 30% de la consommation totale d énergie, 20 à 30% d énergies renouvelables dans la consommation Suite au Bilan Carbone de la CUS, réalisé par l ASPA (Association pour l étude et la Surveillance de la Vinciane KUHN 1

2 Pollution Atmosphérique en Alsace) sur les données de 2008, il a été constaté que le patrimoine bâti est le poste le plus impactant. En conséquence, les secteurs d intervention jugés prioritaires pour effectuer des rénovations sont l éducation, la petite enfance et les bâtiments sportifs. L heure actuelle est au bilan suite aux premiers travaux de rénovation thermique réalisés par la collectivité en Un premier travail a déjà été effectué en 2012 sur des données de ANALYSE DE LA COMMANDE Démarche Il s agira pendant ma mission professionnelle d effectuer un bilan et un diagnostic des performances énergétiques de bâtiments de la collectivité. Ce diagnostic concernera 12 sites ayant fait l objet d une rénovation thermique (équivalent THPE - Très Haute Performance Energétique) et 5 équipements neufs avec un objectif BBC (Bâtiment Basse Consommation). Le nombre de sites à diagnostiquer sera adaptable et un zoom pourra être fait sur un nombre plus précis de sites qui paraîtront les plus pertinents. Objectifs de la mission professionnelle Les objectifs de la mission professionnelle sont au nombre de 3: 1. Réaliser un suivi des consommations énergétiques de 12 sites rénovés, principalement des écoles, et de 5 équipements neufs. 2. Vérifier si les objectifs de réduction des consommations énergétiques des équipements de la CUS ont été atteints et proposer des pistes d amélioration. 3. Réaliser un benchmark sur les pratiques permettant d atteindre les objectifs de réduction des consommations énergétiques après rénovation. DÉROULEMENT Les objectifs de la mission ainsi que les actions prévues, les méthodes privilégiées et les moyens à mobiliser sont décrits phase par phase. Un planning prévisionnel est présenté en fin de document. PHASE 0 Immersion Objectifs : M immerger au sein de la CUS et comprendre le fonctionnement de la structure Actions Méthodologie Moyens et ressources utilisées Prendre connaissance de la thématique Lecture d un certain nombre de documents Internet Documentation interne à la CUS Chef de service SIC Vinciane KUHN 2

3 Actions Méthodologie Moyens et ressources utilisées Découvrir la structure Echange avec les différents acteurs à solliciter pendant la mission professionnelle Chef de service SIC Responsables de départements PHASE 1 Suivi des consommations énergétiques Objectifs : Collecter des données pertinentes en vue de la mise en place d un plan d actions Avoir une vision globale de la situation actuelle concernant les rénovations thermiques réalisées par la CUS Actions Méthodologie Moyens et ressources utilisées Réaliser un point concernant les objectifs énergétiques de la CUS Rechercher des données et analyses existantes sur les consommations énergétiques dont celles de 2011 Collecter les données de 2012 pour les 12 sites rénovés et les 5 nouveaux sites Analyser les écarts entre les consommations énergétiques réelles et celles initialement attendues et les comparer également avec celles de 2011 Répertorier les éléments essentiels Rédiger un document synthétique Analyser et synthétiser les différents documents Récolter les données pour chaque site en adaptant les outils existants et en les testant sur un site Comparer les données entre elles Mettre les écarts en évidence Chef de service SIC Documentation interne à la CUS Mission Fournitures Mission Energie Mission Fournitures Mission Fournitures Chargés d études (programmistes ou maîtres d œuvre) Cellule des thermiciens du SIC PHASE 2 Identification des écarts Objectifs : Obtenir des informations permettant de comprendre pourquoi les objectifs de réduction de consommation n ont pas été atteints (si tel est le cas) Actions Méthodologie Ressources utilisées Présenter les résultats des écarts Rédiger un document de synthèse Données de la phase 1 Vinciane KUHN 3

4 Actions Méthodologie Ressources utilisées Identifier les origines des écarts avec les acteurs Sélectionner les personnes à rencontrer Elaborer une trame d entretien Rédiger des comptes-rendus d entretien Analyser et synthétiser les résultats Croiser les résultats des entretiens Chargés d études (programmistes ou maîtres d œuvre) Cellule des thermiciens du SIC Service Maintenance bâtiments Responsables Patrimoine Enfance Education Utilisateurs Compte-rendu d entretiens PHASE 3 - Elaboration de préconisations Objectif : Réaliser un document rassemblant des éléments en vue de la mise en place d un plan d actions Actions Méthodologie Ressources utilisées Benchmark sur les pratiques permettant d atteindre les objectifs de réduction de consommation énergétique après rénovation Réalisation de «fiches retour d expériences» Elaborer les préconisations pour la CUS Recherches internet Appels téléphoniques Echanges de mails Sélectionner les pratiques les plus pertinentes pouvant servir d exemple à la CUS Réaliser des fiches synthétiques. Contacter les différentes parties prenantes et décider ensemble des préconisations Croiser les résultats sur la CUS et le benchmark Rédiger un document répertoriant les différentes préconisations Internet Réseau des éco-conseillers Réseau CUS Données du benchmark Chargés d études (programmistes ou maîtres d œuvre) Cellule des thermiciens du SIC Service Maintenance bâtiments Responsables Patrimoine Enfance Education Informations collectées lors du benchmark et des entretiens RESULTATS ESCOMPTES ET EVALUATION Résultats attendus Les résultats attendus permettront à Hélène NATT de m évaluer sur ma mission professionnelle. Vinciane KUHN 4

5 Phases Résultats attendus Mode de présentation Suivi des consommations énergétiques Identification des problèmes techniques et comportementaux Benchmark et élaboration de préconisations Récolter des données pertinentes Répertorier les sites dont les objectifs n ont pas été atteints Trouver pourquoi ces objectifs n ont pas été atteints Présenter des éléments méthodologiques en vue de la mise en place de plans d actions pour les sites dont les objectifs n ont pas été atteints Tableau excel Rapport synthétique Rapport Réunion avec les différents acteurs Fiches retour d expérience Rapport Réunion avec les différents acteurs Modalités et critères d évaluation L évaluation portera à la fois sur la pertinence des résultats attendus (cf. tableau ci-dessus) et sur les éléments d appréciation suivants : 1. Critères quantitatifs : Nombre de sites analysés, Nombre d acteurs rencontrés/mobilisés ; 2. Critères qualitatifs : Intégration à l équipe, Capacités relationnelles, Qualités d animation, Sens de l organisation, rigueur, Capacités d analyse et de synthèse, Qualités rédactionnelles Lu et approuvé, le.. Lu et approuvé, le.. Lu et approuvé, le.. La Directrice d'eco-conseil Formation Le Représentant de l'organisme d'accueil L'éco-conseillère stagiaire Vinciane KUHN 5

6 PLANNING PHASES ACTIONS Mai Juin Juillet Août Septembre Immersion Suivi des consommations énergétiques Identification des écarts Elaboration de préconisations Prendre connaissance de la thématique Découvrir la structure Réaliser un point concernant les objectifs énergétiques de la CUS Rechercher les données existantes Collecte des données de 2012 Analyser les écarts entre les consommations énergétiques réelles et celles initialement attendues Présenter les résultats des écarts Identifier avec les acteurs les origines des écarts Faire un benchmark des pratiques permettant d atteindre les objectifs de réduction de consommations énergétiques après rénovation Rédiger des fiches «retour d expérience» Identifier les préconisations les plus pertinentes pour la CUS Le suivi de la mission se fera à raison d une réunion bimensuelle avec Mme Hélène NATT afin de retracer l avancée des différentes phases. Elle pourra juger de la pertinence du travail effectué, le valider ou le recadrer si nécessaire : des ajustements pourront ainsi être apportés tout au long de la mission. Vinciane KUHN 6

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat JE M'ENGAGE AVEC M A R S EIL L E P R O V E N C E M É T R O P O L E Prévoir et anticiper, c est le rôle des collectivités locales. La Communauté urbaine

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

PLAN D ACTIONS HABITER

PLAN D ACTIONS HABITER AGENDA 21-PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE PLAN D ACTIONS HABITER Octobre 2012 932, avenue de la Fleuride ZI les Paluds - BP 1415 13785 Aubagne

Plus en détail

PLAN D ACTIONS HABITER

PLAN D ACTIONS HABITER AGENDA 21-PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE PLAN D ACTIONS HABITER Octobre 2012 932, avenue de la Fleuride ZI les Paluds - BP 1415 13785 Aubagne

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

Un AGENDA 21 pour Allonnes. Bureau municipal du 17 mars 2010

Un AGENDA 21 pour Allonnes. Bureau municipal du 17 mars 2010 Un AGENDA 21 pour Allonnes Bureau municipal du 17 mars 2010 Sommaire Définition et schémas du développement durable Contexte international, européen et national Définition d un Agenda 21 local Les finalités

Plus en détail

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre Exemple d application d d un d plan climat territorial PCT de la ville de Nanterre Sommaire le PCT: pourquoi et comment Présentation du PCT Axe 1 : La ville dans ses domaines de compétences Axe 2 : La

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Un AGENDA 21. Yvré l'evêque

Un AGENDA 21. Yvré l'evêque Un AGENDA 21 pour Yvré l'evêque Un AGENDA 21 pour Yvré l'evêque Au coeur de notre projet municipal 2008-2014, la majorité avait inscrit une thèmatique autour du développement durable et de l Agenda 21

Plus en détail

A l issue de la définition de la «Vocation du quartier»: Les différentes phases de la «Programmation urbaine» au Projet urbain

A l issue de la définition de la «Vocation du quartier»: Les différentes phases de la «Programmation urbaine» au Projet urbain A l issue de la définition de la «Vocation du quartier»: Les différentes phases de la «Programmation urbaine» au Projet urbain Michel Bonetti Sociologue urbaniste, «Le Sens Urbain» Jean Didier Laforgue

Plus en détail

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne Le Plan climat à Lyon et l identification du potentiel d énergies renouvelables dans l agglomération du Grand Lyon Les engagements du Grand Lyon Le Grand Lyon, entité géographique et politique de 2,6 M

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Le projet POLIS (identification et mobilisation du potentiel solaire

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie LS 6 ÉTAPS UN éco-rénovation réussie Pourquoi éco-rénover un logement? La rénovation énergétique améliore la pérennité de l habitat et le confort des occupants

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Le présent bilan d émissions de gaz à effet de serre a été réalisé à l aide de la méthode Bilan Carbone version 7.1.01 développée

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2015) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES Conférence Habitat à basse consommation d énergie 15 mai 2009 MEYRARGUES A chaque période ses priorités. Rappel des faits La demande faite au monde de la construction au XXème siècle a été de construire

Plus en détail

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes.

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes. Boigny sur Bionne Bou Chanteau Chécy Combleux Fleury les Aubrais Ingré La Chapelle Saint Mesmin Mardié Marigny les Usages Olivet Orléans Ormes Saint Cyr en Val Saint Denis en Val Saint Jean le Blanc Saint

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL. Vallée de Chamonix Mont Blanc

SYNDICAT INTERCOMMUNAL. Vallée de Chamonix Mont Blanc SYNDICAT INTERCOMMUNAL de la Haute Vallée de l Arve Vallée de Chamonix Mont Blanc Le territoire Frontalier avec la Suisse et l Italie 4 communes 217 km² 13 980 résidents + de 80.000 lits touristiques +

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020

Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020 Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020 Sommaire Présentation de l Association Régionale Auvergne de l Union Sociale pour l Habitat...p 3 Le parc social énergivore en Auvergne...p

Plus en détail

La mutation énergétique : un défi à relever...

La mutation énergétique : un défi à relever... DDT 77 Colloque développement durable du 22 novembre 2012 La mutation énergétique : un défi à relever... Les enjeux de la maîtrise de l énergie en éclairage public Eva Besnard Chargée de mission Energie-Climat

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Réhabilitation en copropriétés Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Conseils gratuits et indépendants Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2014) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION. www.energies-citoyennes.fr

Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION. www.energies-citoyennes.fr Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION 2 ème édition www.energies-citoyennes.fr Prix 2 Sommaire Présentation du prix p. 4 Critères d appréciation p. 5 Modalités de participation p. 9 Dossier de candidature p. 12

Plus en détail

Conférence Régionale pour la Transition Energétique

Conférence Régionale pour la Transition Energétique Conférence Régionale pour la Transition Energétique Provence-Alpes-Côte d Azur 20 Janvier 2014 Hôtel de Région Introduction M. Michel VAUZELLE Président de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur M. Michel

Plus en détail

TRANSPORT FERROVIAIRE

TRANSPORT FERROVIAIRE TRANSPORT FERROVIAIRE «AMELIORER LE PARCOURS DU DERNIER KILOMETRE» REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2015 - OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 01 avril 2015 Les documents de candidature (déclaration

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT (PREH) Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 La rénovation de l habitat : un triple enjeu Environnement Réduire les consommations d énergie pour

Plus en détail

ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015-2018. Version du

ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015-2018. Version du ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015 - Version du 1 I Présentation de notre entreprise Notre activité Historique Faits et chiffres clés Nos motivations pour l adhésion à la signature

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

DREAL. Champagne-Ardenne. Agenda 21 en Champagne Ardenne. Education au Développement Durable Reims le 28 avril 2010

DREAL. Champagne-Ardenne. Agenda 21 en Champagne Ardenne. Education au Développement Durable Reims le 28 avril 2010 DREAL Champagne-Ardenne Agenda 21 en Champagne Ardenne Education au Développement Durable Reims le 28 avril 2010 1 Agenda 21 en Champagne-Ardenne Présentation de la DREAL Présentation de la démarche A21

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION 3 ÈME ÉDITION. www.energies-citoyennes.fr

Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION 3 ÈME ÉDITION. www.energies-citoyennes.fr DOSSIER DE PRÉSENTATION 3 ÈME ÉDITION www.energies-citoyennes.fr Sommaire Présentation du prix p. 4 Critères d appréciation p. 5 Modalités de participation p. 9 Dossier de candidature p. 12 Règlement p.

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Le prêt est mis en œuvre et diffusé par les partenaires bancaires : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Crédit-Agricole.

Le prêt est mis en œuvre et diffusé par les partenaires bancaires : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Crédit-Agricole. ACTION 22 INSTRUMENTS FINANCIERS : ISOLARIS Dernière approbation 17/09/2015 CETTE FICHE ACTION EST EN COURS DE DEFINITION LES INFORMATIONS INSCRITES NE SONT PAS STABILISEES OBJECTIFS : Limiter la dépendance

Plus en détail

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles 0 La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles A l échelle internationale - La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) Instaurée en 1992 lors du

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Développement de la médiation sociale par la création des emploi-jeunes en 1997, Une médiation sociale dont les missions sont fortement

Plus en détail

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015 Session de formation Energie-Climat Atelier 3 24 juin 2015 1 Organisation de l atelier 1. Retour sur l atelier 2 et sur les chapitres e-face Retour sur l atelier 2 et quizz sur les chapitres e-face 2.

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE

Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE DIRECTION COMMERCIALE & MARKETING GROUPE Ateliers mairie 2000 Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE MAIRIE 2000 - La Géothermie Paris, 22 mai 2012 1 Penser la Ville Durable Meilleure qualité de

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

l éco-bâtiment RECRUTE

l éco-bâtiment RECRUTE l éco-bâtiment RECRUTE LES MÉTIERS DE L ECO-BÂTIMENT RECRUTENT L ensemble des bâtiments résidentiels et tertiaires représente actuellement en France 43% des consommations énergétiques, tous secteurs d

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment?

Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment? Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment? bâtiments publics : pourquoi? Enjeux planétaires de lutte contre le changement climatique Programme Européen sur le Changement

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES PAYS HAUT VAL D'ALZETTE SALON DE THERMOGRAPHIE RESTITUTION PUBLIQUE DE L'OPÉRATION AÉRIENNE RÉALISÉE EN MARS 2012

COMMUNAUTE DE COMMUNES PAYS HAUT VAL D'ALZETTE SALON DE THERMOGRAPHIE RESTITUTION PUBLIQUE DE L'OPÉRATION AÉRIENNE RÉALISÉE EN MARS 2012 COMMUNAUTE DE COMMUNES PAYS HAUT VAL D'ALZETTE SALON DE THERMOGRAPHIE RESTITUTION PUBLIQUE DE L'OPÉRATION AÉRIENNE RÉALISÉE EN MARS 2012 AUDUN LE TICHE (SALLE JEAN MOULIN, AVENUE SALVADOR ALLENDE) 14 AU

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

EN MAYENNE, ÉDITION SPÉCIALE RÉNOVATION PERFORMANTE

EN MAYENNE, ÉDITION SPÉCIALE RÉNOVATION PERFORMANTE EN MAYENNE, ÉDITION SPÉCIALE RÉNOVATION PERFORMANTE Du 11 au 25 octobre 2013, les «Espaces Info Énergie» de la Mayenne organisent des manifestations à l attention du public : un après-midi d information

Plus en détail

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire Synthèse des principaux résultats Deux secteurs clés : le bâtiment et le transport de personnes 238 500 teq CO2 / an Le bâtiment

Plus en détail

DOCUMENT CONCEPTUEL DE PROJET DE L AEC (AEC DCP) - PROJET REGIONAL DE GEOTHERMIE

DOCUMENT CONCEPTUEL DE PROJET DE L AEC (AEC DCP) - PROJET REGIONAL DE GEOTHERMIE ACS/2012/DRR.20/WP.004 Original : anglais Dernière mise à jour : le 26 octobre 2012 ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE (AEC) XX e REUNION DU COMITE SPECIAL POUR LA REDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHES

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition

Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition Préparé par Martine Duperré, Ph,D., TS, Directrice de la formation pratique École de service social Le stage : une occasion d apprentissage

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

QUI ET POURQUOI LA RT2012?

QUI ET POURQUOI LA RT2012? QUI ET POURQUOI LA RT2012? La réglementation thermique 2012 s applique à la quasi-totalité des bâtiments dont le permis de construire a été déposé après 01 janvier 2013, à quelques exceptions près. La

Plus en détail

1 La mobilisation des partenaires dans le Plan Climat énergie territorial. Conseil Général du Val-de-Marne

1 La mobilisation des partenaires dans le Plan Climat énergie territorial. Conseil Général du Val-de-Marne 1 La mobilisation des partenaires dans le Plan Climat énergie territorial Conseil Général du Val-de-Marne 2 Le Val-de-Marne Quelques éléments de contexte 3 Chiffres clés : 47 communes et 5 intercos Superficie

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

Le programme Esthia, une expérimentation à poursuivre.

Le programme Esthia, une expérimentation à poursuivre. RÉHABILITER DES LOGEMENTS DANS LE PARC PRIVÉ ÉCONOME EN ENERGIE ET À VOCATION SOCIALE. COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE D ÉCHANGES DU 10 DÉCEMBRE 2012. Focus - Croiser la dimension énergétique et le volet social

Plus en détail

INITIÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES 2016-2018 DATE DE LANCEMENT DE L APPEL À PROJET

INITIÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES 2016-2018 DATE DE LANCEMENT DE L APPEL À PROJET APPEL À PROJET MESURE d ACCOMPAGNEMENT SOCIAL PERSONNALISE (MASP), INITIÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES 2016-2018 DATE DE LANCEMENT DE L APPEL À PROJET 18 SEPTEMBRE 2015 DATE LIMITE

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

Les ateliers du développement durable Les financements européens

Les ateliers du développement durable Les financements européens Les ateliers du développement durable Les financements européens 1 er juin 2010 Hôtel de département de l Essonne NB - La présente fiche de synthèse a été élaborée par les services du Conseil général de

Plus en détail

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux Module 4 : Performance énergétique 4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux réservée : 460 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES de l Agenda 21 du Pays Soutenir l'éco-construction

Plus en détail

Conférence de presse mardi 31 mai 2016. Lancement du prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts Action Logement

Conférence de presse mardi 31 mai 2016. Lancement du prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts Action Logement Conférence de presse mardi 31 mai 2016 Lancement du prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts Action Logement 2 SOMMAIRE PRET DE HAUT DE BILAN BONIFIE CAISSE DES DEPOTS ACTION LOGEMENT FICHE TECHNIQUE

Plus en détail

Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE

Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE Lundi 9 janvier 2012, à Ajaccio au centre de recherches scientifiques

Plus en détail

Suivi-évaluation. Fiches outils. Piloter l action par la décision, Eclairer la décision par l action

Suivi-évaluation. Fiches outils. Piloter l action par la décision, Eclairer la décision par l action Suivi-évaluation Fiches outils Piloter l action par la décision, Eclairer la décision par l action La société SEVALPRO SAS, filiale du groupe MGDIS créée en Janvier 2010, consacre son activité à la réalisation

Plus en détail

- de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification Effinergie +

- de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification Effinergie + TABLEAU DE BORD De la labellisation BBC-Effinergie Ce tableau de bord a pour objectif de présenter un bilan - de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification Effinergie

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY Diagnostic énergétique du Pays Midi-Quercy Note de synthèse Mai 2006 SOMMAIRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU PAYS MIDI QUERCY... 3 1- L OPERATION... 3 1.1- LE CONTEXTE DE L OPERATION...3

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Direction de la Programmation et du Conseil en Gestion

Direction de la Programmation et du Conseil en Gestion Fonction/Poste CR/Service Cadre d emploi de recrutement Conseiller en Gestion Direction de la Programmation et du Conseil en Gestion Attaché Territorial Annexe 1 Nature des fonctions Référent sur un portefeuille

Plus en détail

Plan Climat du Grand Nancy

Plan Climat du Grand Nancy Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy Novembre 2012 1 Table des matières Introduction P.4 P.8 P.11 P.18 P.27 P.29 1. Elaboration du Territorial (PCAET) 1.1. La concertation continue 1.2. Le

Plus en détail

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007 et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de suite l éclairage du titre public Titre Présentation du 13 décembre 2007 Lille : Une référence Européenne Programme Européen GREENLIGHT

Plus en détail

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART page 1/26 Ouvrage de base du cours - lire chapitre 3: «Une activité qui a de fortes particularités sans

Plus en détail