L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation"

Transcription

1 Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche fonctionnelle, gestion de processus et flux de travail (workflow) Finalités Identifier les différentes étapes d un processus de gestion et en schématiser l enchaînement Repérer les effets de l automatisation des activités de gestion sur la circulation de l information, l organisation du travail et le rôle des acteurs Découvrir la situation 1 L organisation d un système d information est-elle toujours efficace? 2 Comment la mise en place d un progiciel de gestion intégrée (PGI) permet-elle d améliorer la coordination dans l organisation? 3 En quoi un PGI redéfinit-il le rôle des salariés et en quoi peut-il devenir contraignant? 58

2 Étape 1 Analyser un système d information p Secrétaire commerciale de Réception à la demande de réapprovisionnement Saisie de la commande Trie les demandes d approvisionnement, puis établit un bon de commande par magasin et par semaine Toujours Bon de commande Bon de commande Livraison des magasins En fonction des commandes de la secrétaire commerciale, le responsable prépare la livraison des magasins. Produits disponibles Produits indisponibles Bon de livraison Commande rédigée par la secrétaire commerciale Lancement de la En fonction des commandes qui n ont pas pu être livrées, un ordre de est établi afin de lancer la fabrication des produits manquants. Si quantité à fabriquer > 50 Si quantité à fabriquer < 50 Ordre de Commande en attente 2 de magasin Secrétaire commerciale administratif Dysfonctionnements Durée d approvisionnement trop longue. Différence entre la facture et les livraisons reçues Erreurs dans la saisie des commandes Pertes de temps dans les travaux administratifs Ne peuvent pas anticiper les ordres de Erreur de saisie au niveau de la facturation Origines Le processus d approvisionnement est trop rigide (magasin, secrétaire commerciale, resp. ) Double saisie des bons de livraison Procédure de saisie des commandes longue et complexe Pas de relation entre les saisies de la secrétaire et celles du responsable Pas de relation entre le responsable de et les magasins Procédure de saisie des factures complexe Manque de relation avec le service Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation 59

3 de magasin Secrétaire commerciale administratif Impacts Perte de chiffre d affaires car les magasins manquent des ventes Erreur de livraison Perte de temps Manque de réactivité dans le lancement de la Retard de paiement des factures Étape 2 Mettre en place un progiciel de gestion intégrée (PGI) p Module Magasin Gestion des ventes Saisie d une nouvelle vente Module Commercial Impacts : Mise à jour des commandes magasins Information pour l analyse des ventes Module Logistique Impacts : Mise à jour des stocks 4 La gestion de la facturation des magasins est réalisée par le module commercial (la secrétaire commerciale). Cette tâche peut être rattachée à la secrétaire commerciale plutôt qu au module administratif, puisqu elle à des rapports directs avec les responsables de magasins. 5 La facture mensuelle correspond aux commandes passées et livrées diminuées des éventuels retours de marchandises. Par conséquent, pour établir sa facture, la secrétaire commerciale doit avoir accès aux modules «Commercial» mais aussi «Logistique». 6 Dès qu une vente est saisie dans le module «Magasin», cela a un impact direct sur les stocks mais aussi sur les statistiques liées aux analyses des ventes. Par conséquent, les commandes seront réalisées en fonction d éléments précis provenant du module «Commercial». 7 Oui, la secrétaire pourrait ne plus avoir à saisir les commandes, si après chaque vente le stock par magasin d un produit était automatiquement mis à jour. En fonction du niveau de stock et de l analyse des ventes, une commande pourrait être automatiquement générée. 8 Dès la saisie de la vente, le PGI à l aide de son moteur workflow pourra mettre à jour le chiffre d affaires du vendeur responsable de la vente. Par conséquent, en fin de mois, il sera possible de connaître automatiquement la commission du vendeur. 60

4 9 Métiers Secrétaire commerciale de magasin administratif Dysfonctionnements «En effet, il m arrive parfois de faire des erreurs dans la saisie des commandes.» «Tous les mois il y des différences entre la facture mensuelle et les livraisons reçues. Nous passons beaucoup de temps à pointer cette facture.» «La réalisation de la facture mensuelle est compliquée Par conséquent, les responsables des magasins profitent de ces dysfonctionnements pour retarder le paiement de la facture.» «Si nous avions une visibilité des stocks et des ventes de chaque magasin, nous pourrions peut-être anticiper notre avant que les magasins soient en rupture de stock.» «Je passe beaucoup de temps à renvoyer aux magasins des bons de livraison qu ils ont égarés pour vérifier leur facture mensuelle.» Comment le PGI peut-il répondre à ces dysfonctionnements? Les commandes seront générées automatiquement. Les factures sont réalisées directement en fonction des éléments des modules «Logistique» et «Commercial». Les factures sont réalisées directement en fonction des éléments des modules «Logistique» et «Commercial». Dès qu une vente est saisie, cela a un impact sur le module «Logistique» au niveau de la gestion des stocks. Il est alors possible d anticiper la. Les magasins pourront avoir un accès au module «Logistique» et, de fait, à la gestion des livraisons. Étape 3 Repérer l influence du PGI sur le travail des salariés p Salariés Modification du travail Contraintes d utilisation Secrétaire commerciale Comptables s magasins Vendeurs de Le travail de saisie a diminué. Il a été remplacé par des missions de contrôle et d analyse. Le travail de la secrétaire commerciale s est enrichi et est plus diversifié. Beaucoup de tâches administratives sont désormais automatisées. Le métier a évolué vers des missions de contrôle et de validation des opérations comptables qui sont-elles totalement automatisées. Certaines tâches sont maintenant automatisées (demande de réapprovisionnement). Le PGI a permis aux responsables de magasins d être beaucoup plus réactifs. La saisie dans un PGI impacte différentes fonctions de l entreprise. Les vendeurs ont donc maintenant l obligation d être beaucoup plus rigoureux dans l enregistrement des ventes. Puisque le PGI permet à ses utilisateurs de travailler sur une base de données commune, les tâches administratives (redondantes) du responsable ont été supprimées. Celui-ci peut consacrer plus de temps aux taches d analyses. Le PGI étant une base de données commune, il permet au responsable de une vue globale sur les besoins des magasins. Le PGI permet dont au responsable de d être plus réactif et plus cohérent dans le lancement des ordres de. Le PGI demande beaucoup de rigueur. Il exige parfois la saisie d informations qui pourraient être considérées comme accessoires par son utilisateur. Le PGI par son automatisation diminue l autonomie des responsables magasins concernant le contenu des demandes de réapprovisionnement. Le PGI a diminué l autonomie des vendeurs dans la gestion d une vente. La rigidité du PGI oblige les vendeurs à respecter son paramétrage pour accorder un geste commercial. Le PGI ne permet pas au responsable de créer ses propres analyses. Encore une fois, la rigidité du paramétrage du PGI diminue l autonomie de son utilisateur. Toute la société travaillant maintenant sur une même application informatique, une défaillance du PGI génère des dysfonctionnements à tous les niveaux de l entreprise. Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation 61

5 Schématiser p. 119 Le progiciel de gestion intégré (PGI) Logiciel qui permet de gérer l ensemble des processus de l entreprise Fonctionnalités principales Base de données unique Moteur workflow Modules indépendants Caractéristiques Unicité des informations Mise à jour des données instantanée Identification des traitements Impacts du PGI sur l organisation du travail Respect d un processus précis et souvent contraignant Accès rapide à l information et autonomie des utilisateurs Augmente la responsabilité des utilisateurs du PGI Les avantages du PGI Évite la répétition d informations (double saisie) entre les services Permet de diminuer le coût de traitement de la gestion d un processus Optimise la réactivité d une entreprise Réduction des «coûts cachés» Les contraintes du PGI Utilisation très complexe et rigide Trop de fonctionnalités par rapport aux besoins de l entreprise Gère très mal les événements exceptionnels L entreprise devient dépendante de l éditeur du PGI S entraîner p. 120 Testez vos connaissances! 1. a, c, d. 2. a, b. 3. a, c. 62

6 Exercice 1 La gestion des notes de frais des commerciaux p Avant la mise en place du traitement de la note de frais par le PGI le coût moyen d une note de frais était : commercial : 15 / = 5,75 ; assistant administratif : 10 / = 3,00 ; directeur commercial : 8 / = 4,67 ; responsable financier : 5 / = 3,42. Ce qui faisait un total de 16,84. Après la mise en place du traitement de la note de frais par le PGI commercial : 12 / = 4,60 ; directeur commercial : 3 / = 1,75 ; responsable financier : 2 / = 1,37. Ce qui fait un total de 7, Schéma événements-résultats Commercial Directeur commercial financier Frais professionnels Saisie de la note de frais Saisie directement dans le PGI des frais mensuels en les triant par types de frais (hôtel, restaurant, péage ). Cette saisie se réalise à l aide d un formulaire paramétré (Annexe, p. 164 livre élève). Toujours Note de frais saisie Validation de la note de frais Le directeur commercial accède à la saisie de la note de frais afin de la valider. Toujours Note de frais validée Paiement de la note de frais Le responsable financier accède à la saisie de la note de frais pour lancer le paiement. Ce paiement est directement transmis à la banque du commercial. Durée approximative : 12 mn Durée approximative : 3 mn Durée approximative : 2 mn 3. La saisie de la note de frais est directement effectuée par le commercial. L intervention de l assistant administratif n est plus indispensable. 4. Les intervenants qui ont accès au formulaire sont le commercial, le directeur commercial et le responsable financier. Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation 63

7 5. Ce document provient du PGI. Chaque intervenant complète ce document en fonction de ses attributions. En effet, pour éviter des doubles saisies ou des incohérences dans les saisies, il est préférable que tous les intervenants travaillent sur un même document. 6. Le formulaire présente les comptes comptables dans lesquels le commercial va indiquer les différents montants composant sa note de frais. En fonction de la saisie du commercial puis de la validation du directeur commercial, il devient possible de créer directement les écritures comptables associées à cette note de frais. Les informations concernant le commercial (nom, coordonnées, relevé d identité bancaire ) sont enregistrées dans le PGI, elles seront mises en relation avec la note de frais afin de pouvoir réaliser directement le virement du montant de cette note de frais sur le compte bancaire du salarié. 7. Tous les intervenants travaillent sur un document unique, qu ils complètent en fonction de leurs attributions. Par conséquent, une saisie déjà effectuée n a pas à l être une fois de plus dans un nouveau document. Il n y a pas de saisie d informations redondantes. 8. Le coût de traitement de la note de frais est beaucoup moins élevé (16,84 avant la mise en place du PGI contre 7,72 après). Il n y plus de double saisie d informations et certains traitements peuvent être maintenant totalement automatisés (enregistrements comptables et paiement de la note de frais). 1. Exercice 2 Le PGI EBP p. 122 Réalisation des bulletins de paye Calcul des amortissements Création d une fiche article Compte rendu de rendez-vous avec un client Saisie comptable des opérations bancaires Enregistrement d une commande client Arrivée d un nouveau salarié Envoi de la déclaration de TVA au centre des impôts Relance d un client en retard de paiement EBP PAYE EBP IMMOBILISATIONS EBP GESTION COMMERCIALE EBP CRM EBP COMPTABILITÉ EBP GESTION COMMERCIALE EBP PAYE EBP ÉTATS FISCAUX EBP GESTION COMMERCIALE 2. Les informations concernant un client peuvent être utlisées dans les modules suivants : EBP CRM ; EBP GESTION COMMERCIALE ; EBP COMPTABILITÉ. 3. La création d un nouveau client ne sera réalisée que dans un seul module (EBP CRM ou EBP GESTION COMMERCIALE). 4. Oui la fonctionnalité workflow est utile car les informations saisies dans le module de CRM (ou de GESTION COMMERCIALE) seront directement intégrées dans les autres modules qui ont besoin de ces informations : EBP COMPTABILITÉ, EBP GESTION COMMERCIALE (OU EBP CRM). 5. La facture (client ou fournisseur), réalisée en gestion commerciale, permettra de générer directement l écriture comptable dans le module de comptabilité. Le règlement d un client enregistré dans le module de gestion commerciale permettra de générer directement l écriture comptable dans le module de comptabilité. 64

8 1. Une famille d articles correspond à tous les articles ayant des caractéristiques communes. Par exemple, toutes les raquettes seront regroupée dans la famille «Raquette». Par défaut, les articles ont les caractéristiques de la famille dans laquelle ils ont été affectés (le taux de marge des raquettes est par défaut de 280 %). 2. Ce taux de marge est de 280 %. Il correspond à la marge bénéficiaire par rapport aux prix d achat. Par exemple pour la Raquette PURE DRIVE 300G : 3. Exercice 3 Apprentissage d EBP Open Line module gestion commerciale p. 123 Prix d achat Taux de marge Marge bénéficiaire Prix de vente % 126 (45*280/100) 171 (45+126) Libellé des familles de clients Conditions de facturation Conditions de règlement PARTICULIERS Facture à la livraison Chèque au comptant CLUBS Facture à la livraison Chèque au comptant ACADÉMIES Facture mensuelle Chèque à 30 jours MAGASINS SPÉCIALISÉS Facture mensuelle Chèque à 30 jours 4. Oui un article provient toujours du même fournisseur, car il n y a pour un article qu un seul fournisseur renseigné. 5. Ce taux de remise est lie à la famille d article «CLUB». 6. Le taux de remise dépend de la quantité de raquettes achetée : Quantité achetée Taux de remise Jusqu à 5 0 % De 6 à % De 11 à % Au-delà de % 7. Informations! Stock insuffisant pour l article [AR00001] dans le dépôt [Principal] Quantité totale demandée : 30,00. Quantité en stock : 29,00 Ce bon de livraison ne peut pas être enregistré car la quantité en stock est insuffisante pour livrer ce client. 8. Informations 4 fiches(s) Client modifiées(s) sur 4. Le taux de remise modifié dans la famille Client a directement été affecté aux différents clients de cette famille. C est un exemple de l utilité du workflow dans le PGI. Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation 65

9 Exercice 4 Le choix d un PGI pour une PME p Les applications informatiques utilisées par les PME sont développées pour répondre à un besoin précis. Elles sont complètement hétérogènes. Elles ne permettent pas de communication (et encore moins d intégration) entre elles. Par conséquent, elles obligent à ressaisir plusieurs fois les mêmes informations, ce qui engendre des pertes de productivité et des risques d erreur. 2. Un PGI a pour objectif de rationaliser le processus de gestion. Par conséquent il n y a qu un seul outil (principe de la base de données commune) : le PGI. Une information nécessaire pour plusieurs traitements ne sera saisie qu une seule fois puis directement intégrée dans les autres modules qui en auront éventuellement besoin (c est le principe du workflow). Le PGI évite donc la saisie redondante de données, et optimise la cohérence et l intégration des informations. Par conséquent un PGI correctement paramétré doit permettre des gains de productivité. 3. En décidant la mise en place d un PGI, l entreprise est obligée de redéfinir clairement ses processus et donc son organisation. Par conséquent, la mise en place d un PGI permet d optimiser le système d information de l entreprise en améliorant la communication et le transfert d information entre les processus de gestion. 66

Compta & Gestion Commerciale Ligne OpenLine

Compta & Gestion Commerciale Ligne OpenLine 1 Compta & Gestion Commerciale Ligne OpenLine Guided initiation PREMIERE PARTIE Démarche 2 Création de la société Paramétrage de base PGI Les stocks Le processus vente Le processus achat La création de

Plus en détail

GAMME BATIMENT 2014. Les nouvelles fonctions à connaître pour Bâtiment, Bâtiment & Maintenance et Bâtiment PRO

GAMME BATIMENT 2014. Les nouvelles fonctions à connaître pour Bâtiment, Bâtiment & Maintenance et Bâtiment PRO Les nouvelles fonctions à connaître pour Bâtiment, Bâtiment & Maintenance et Bâtiment PRO Nouveautés communes Nouveautés légales et fiscales Plus de flexibilité dans la gestion des taux de TVA Avec la

Plus en détail

L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0

L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0 L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0 L optimisation de la trésorerie en magasin. La bonne gestion de la trésorerie est une tâche indispensable du monde économique, quelle que soit

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES Agence régionale de l innovation 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation : Formation, coaching stratégique et accompagnement

Plus en détail

patrimonial 3. Qui dit patrimonial dit consommation possible dans le futur, c est-à-dire possibilité de transformation en emploi...

patrimonial 3. Qui dit patrimonial dit consommation possible dans le futur, c est-à-dire possibilité de transformation en emploi... ÉTAPE 11 LA DÉTERMINATION DU RÉSULTAT D EXPLOITATION AVANT IMPÔTS DANS L ENTREPRISE DE NÉGOCE 31 Fournitures 34 Marchandises 601 Achats de fournitures 604 Achats de marchandises 6091 Variation du stock

Plus en détail

Le Club de Gestion. Organiser sa comptabilité. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Organiser sa comptabilité. www.club gestion.fr A la lecture du blog www.a6pro.eu de Geneviève Texier, j ai découvert cet article écrit par Jean Paul Debeuret, Organisateur de la Caravane des Entrepreneurs et créateur de la Tv des entrepreneurs. Il

Plus en détail

ORGANISATION ADMINISTRATIVE

ORGANISATION ADMINISTRATIVE ORGANISATION ADMINISTRATIVE A) LE CONTROLE INTERNE Se caractérise notamment par les éléments suivants : A - Un système d organisation B - Un système de documentation et d information C - Un système de

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats 1/ But :... 3 2/ Procédure d achat :... 3 3/ Pré-requis :... 3 4/ Génération des prévisionnels de commandes fournisseurs :... 3 4.1/ Comment y aller?... 3 4.2/ Les filtres :... 3 4.3/ Calculs et conditions

Plus en détail

Projet 1 : QCM en ligne

Projet 1 : QCM en ligne Chaque groupe choisit un projet parmi ceux proposés ci-après. Il ne peut y avoir deux groupes sur le même projet. Les projets proposés peuvent paraître de complexité et de taille différentes, il en sera

Plus en détail

LES APPROVISIONNEMENTS

LES APPROVISIONNEMENTS LES APPROVISIONNEMENTS APPROVISIONNER C EST Mettre à disposition d une entreprise des biens, tels que les denrées périssables et parfois des services, nécessaires à son fonctionnement. Cette mise à disposition

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

Contenu de la version 10.90 (Janvier 2015)

Contenu de la version 10.90 (Janvier 2015) Dealer Business Contenu de la version 10.90 (Janvier 2015) En cas de difficultés, ou si vous avez des questions, contactez : Le service clients Everlog Tél : 05 56 16 10 46 Fax : 05 56 16 10 45 email :

Plus en détail

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS-PAYS 14 rue Clémenceau 62340 Guînes Tél : 03 21 00 83 33 Fax : 03 21 00 83 30 ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

Plus en détail

Les commandes. Page 1

Les commandes. Page 1 Page 1 Les commandes Le service Commandes de Kiubi, est associé à la formule e-boutique. Dans ce service, figure toutes les informations relatives au suivi des commandes et à la gestion des paiements.

Plus en détail

PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention

PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention Principes généraux Une approche différente en première et terminale Le rôle du PGI dans l enseignement Les choix préalables du formateur Liste de considérations

Plus en détail

ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION

ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION A5. 3 Gestion de l information Processus 10 L échange d informations dans la PME Quand échange-t-on de l information? Tous les acteurs

Plus en détail

Le suivi financier des projets SUDOE Circuit financier Réunion. d information,, Toulouse, 21 octobre 2011

Le suivi financier des projets SUDOE Circuit financier Réunion. d information,, Toulouse, 21 octobre 2011 Le suivi financier des projets SUDOE Circuit financier Réunion d information,, Toulouse, 21 octobre 2011 CLÉS DU CIRCUIT 10 éléments fondamentaux àsavoir PARTE 1: 10 aspects fondamentaux du circuit financier

Plus en détail

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies.

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies. Chapitre 2 LA HOLDING : COHÉSION ET SYNERGIE La trentaine de membres s organisent autour de pôles de compétences nommés directions fonctionnelles du Groupe : Direction financière, Direction commerciale,

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l

Plus en détail

Evolution Nombre illimité de sociétés, d exercices, journaux, écritures Plans comptables par activité prêts à l emploi

Evolution Nombre illimité de sociétés, d exercices, journaux, écritures Plans comptables par activité prêts à l emploi Ciel Compta E V O L U T I O N Complet et performant, pour tenir votre comptabilité générale, analytique et budgétaire, encaisser plus vite vos factures, faire le point sur vos comptes et gagner du temps

Plus en détail

La connaissance est le pouvoir

La connaissance est le pouvoir La connaissance est le pouvoir Le moment venu de concevoir un programme de carte commerciale, la connaissance est le pouvoir le pouvoir de rendre les dépenses d entreprise les plus efficaces et conviviales

Plus en détail

Chapitre 11 : Démarrer son activité

Chapitre 11 : Démarrer son activité Chapitre 11 : Démarrer son activité Lorsque l on démarre une entreprise, les premiers mois sont très chargés : il faut lancer son activité, attaquer la partie commerciale (lorsqu elle n a pas débuté en

Plus en détail

TéléDéclarer la TVA Via le site de l Arapl Rhône Alpes Mode d emploi

TéléDéclarer la TVA Via le site de l Arapl Rhône Alpes Mode d emploi Mise à jour 150204 TéléDéclarer la TVA Via le site de l Arapl Rhône Alpes Mode d emploi 1 Le module de télédéclaration développé par l Arapl Rhône Alpes vous permet : D établir votre déclaration de TVA

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour INTERFACAGE COMMANDO 1/ But :... 2 2/ Paramétrage :... 2 2.1/ Comment y aller?... 2 2.

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour INTERFACAGE COMMANDO 1/ But :... 2 2/ Paramétrage :... 2 2.1/ Comment y aller?... 2 2. 1/ But :... 2 2/ Paramétrage :... 2 2.1/ Comment y aller?... 2 2.2/ Paramétrage de base :... 2 2.3/ Correspondance familles COMMANDO / Aurélie :... 4 3/ Utilisation de la synchronisation :... 6 4/ Export

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

- Inventaire tournant -

- Inventaire tournant - Fiche - Inventaire tournant - L inventaire consiste à saisir l ensemble des produits composant notre stock. La difficulté est de bien maîtriser ce qui nous appartiens et ne nous appartiens pas (exemple

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

Suivi financier dans ADOC Principes généraux

Suivi financier dans ADOC Principes généraux Suivi financier dans ADOC Principes généraux FFT-DVF - avril 2014 Suivi financier dans ADOC principes généraux 1 SOMMAIRE 1. Préambule... 3 2. Le paramétrage une étape cruciale... 3 3. La notion d année

Plus en détail

Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009

Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009 Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009 Accès à l application GESTION DE CLUB Les étapes : 1/ Ouverture d un accès club : Avec le profil ligue, choisir dans la liste le club pour lequel on souhaite ouvrir

Plus en détail

SAGE Gestion Commerciale

SAGE Gestion Commerciale Hausse de la TVA de 10 % à 13 % Thème Hausse de la TVA de 10 % à 13% Descriptif L augmentation du taux intermédiaire de la TVA entrera en vigueur à partir du 1 er Octobre 2013. Le nouveau taux de 13 %

Plus en détail

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise.

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise. Chapitre 1 L ANALYSE FINANCIÈRE DÉFINITION L analyse financière à terme regroupe l ensemble des techniques destinées à étudier la gestion à terme de l entreprise pour prévoir, et pallier les besoins de

Plus en détail

PGI OPEN LINE TM PRO. Applications commerciales et comptables sur logiciel PGI EBP OPEN LINE TM PRO. Exercices Niveau 1. Robert WIPF LIVRE ÉLÈVE

PGI OPEN LINE TM PRO. Applications commerciales et comptables sur logiciel PGI EBP OPEN LINE TM PRO. Exercices Niveau 1. Robert WIPF LIVRE ÉLÈVE EBP PGI OPEN LINE TM PRO Applications commerciales et comptables sur logiciel PGI EBP OPEN LINE TM PRO Robert WIPF BAC PRO STG - BTS TERTIAIRES FORMATION CONTINUE LIVRE ÉLÈVE Exercices Niveau 1 En partenariat

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance. Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min)

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance. Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Sage 100 Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage - Société par Actions Simplifiée au capital de 500

Plus en détail

1. Nouvelle Ergonomie

1. Nouvelle Ergonomie Le 26 Octobre 2009 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE V 16.01 COMMUNIQUE DE MISE A JOUR La nouvelle version V16.01 vous facilite l application de la circulaire du 08/02/08 sur le pouvoir d

Plus en détail

Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version i7.00 à i7.50

Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version i7.00 à i7.50 Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version i7.00 à i7.50 Table des matières 1. Contexte... 3 A. Sources d information à l origine de cette fiche technique :... 3 B. Modification

Plus en détail

Communiqué de lancement Ligne 100 Version 13 Windows

Communiqué de lancement Ligne 100 Version 13 Windows . Communiqué de lancement Ligne 100 Version 13 Windows La nouvelle Ligne 100 v13 révèle de très nombreuses nouveautés en terme de fonctions, d ergonomie, de productivité et d actualité légale. Nouvelle

Plus en détail

Métier et formation. Tâche : ensemble d opérations professionnelles à réaliser pour atteindre une compétence.

Métier et formation. Tâche : ensemble d opérations professionnelles à réaliser pour atteindre une compétence. Module : Filière : TSGE 1 ère Partie : Informations sur le métier de gestionnaire a) Définitions : Poste de travail : il s agit d un lieu d intervention où des moyens matériels sont mis à la disposition

Plus en détail

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande INTRODUCTION I - FONCTIONNALITES II LES TABLES III LE FICHIER DES ENGINS 1 Création-Modification d un engin 2 Suppression d un engin IV LES ORDRES DE TRAVAIL (OT) 1 Création-Modification du bon de commande

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

La Gestion des Stocks

La Gestion des Stocks Formation à La Tél : + 33 6 82 59 32 74 mail : jacques.fougerousse@jfc-conseil.net www.jfc-conseil.fr - Contenu Présentation Générale... 3 Cette formation est elle pour vous?... 4 Les questions clé...

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL DU CENTRE

CONSEIL REGIONAL DU CENTRE CONSEIL REGIONAL DU CENTRE Plateforme GIRAF (Gestion Informatisée par la Région centre des Actions de Formation) Guide Utilisateur ORGANISME DE FORMATION DFPTLV janvier 2014 Sommaire Introduction Accès

Plus en détail

Communiqué de lancement Pôle Gestion Commerciale

Communiqué de lancement Pôle Gestion Commerciale Communiqué de lancement Pôle Gestion Commerciale Disponibilité commerciale Octobre 2009 Nouveautés V16! Sommaire I. Sage 100 V16 : nouvelle ergonomie 1. Une refonte ergonomique et graphique 2. Refonte

Plus en détail

ISABEL 6. LA COMPTABILITÉ INTELLIGENTE

ISABEL 6. LA COMPTABILITÉ INTELLIGENTE ISABEL 6. LA COMPTABILITÉ INTELLIGENTE ACCOUNTING OPTIMIZED GAGNEZ UN TEMPS PRÉCIEUX. UNE COMPTABILITÉ PLUS EFFICACE GRÂCE À ISABEL 6. Isabel 6, une solution aux multiples avantages. Isabel 6 est la seule

Plus en détail

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981)

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) JO n 16 du 15 août 1976 TITRE I. DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

Plus en détail

Comment emprunter dans de bonnes conditions?

Comment emprunter dans de bonnes conditions? Analyser une offre Comment emprunter dans de bonnes conditions? Référence Internet 2166.046 Saisissez la Référence Internet 2166.046 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder à cette

Plus en détail

Quels sont les avantages d une phase d audit bien préparée?

Quels sont les avantages d une phase d audit bien préparée? Faciliter l audit des comptes consolidés en 10 étapes clés Quel processus suivre pour bien préparer l audit des comptes? Comment se faire assister de l outil informatique? Quels sont les avantages d une

Plus en détail

FAQ Immobilisation. Quels sont les biens qui seront immobilisés et qui devront passer par le service des inventaires pour validation?

FAQ Immobilisation. Quels sont les biens qui seront immobilisés et qui devront passer par le service des inventaires pour validation? Service des subventions et des inventaires FAQ Immobilisation Quels sont les biens qui seront immobilisés et qui devront passer par le service des inventaires pour validation? Les immobilisations corporelles

Plus en détail

Présentation MAG Audit

Présentation MAG Audit Présentation MAG Audit Audit Comptable Fournisseur Source d économies 25/04/2007 Audit Comptable Fournisseur 1/10 Savoir faire : MAG Audit 6 ans d expériences. Dans des secteurs différents : Bricolage,

Plus en détail

www.tifawt.com www.tifawt.com ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI

www.tifawt.com www.tifawt.com ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI UNIVERSITÉ IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES - AGADIR ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI Filière Module Elément du module : : : Économie et gestion

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

Immobilisation : créer et gérer les Biens

Immobilisation : créer et gérer les Biens Fiche procédure n 11 Janvier 2013 Immobilisation : créer et gérer les Biens 1. Accéder à la table des biens immobilisés page 2 2. Créer une nouvelle immobilisation (code national, type ) page 3 3. Saisir

Plus en détail

SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL & COMMENT BIEN LE CHOISIR? DE GESTION COMMERCIALE

SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL & COMMENT BIEN LE CHOISIR? DE GESTION COMMERCIALE SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL DE GESTION COMMERCIALE & COMMENT BIEN LE CHOISIR? 1 POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL DE GESTION COMMERCIALE? L activité commerciale, c est le nerf de la

Plus en détail

REUNION D INFORMATION SUR LA DEMATERIALISATION COMPLETE DE LA CHAINE FINANCIERE ET COMPTABLE 06 NOVEMBRE 2015

REUNION D INFORMATION SUR LA DEMATERIALISATION COMPLETE DE LA CHAINE FINANCIERE ET COMPTABLE 06 NOVEMBRE 2015 REUNION D INFORMATION SUR LA DEMATERIALISATION COMPLETE DE LA CHAINE FINANCIERE ET COMPTABLE 06 NOVEMBRE 2015 LA DEMATERIALISATION DE LA CHAINE FINANCIERE ET COMPTABLE EN ILLE ET VILAINE 1. La dématérialisation

Plus en détail

Contrôle interne des risques

Contrôle interne des risques Henri-Pierre MADERS Jean-Luc MASSELIN Contrôle interne des risques Préface du Docteur Jean MADER Délégué auprès de l Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel, 2004 ISBN : 2-7081-3116-8

Plus en détail

LE PGI OPENERP. Progiciel Gestion Intégré

LE PGI OPENERP. Progiciel Gestion Intégré LE PGI OPENERP Progiciel Intégré Qu est ce qu un PGI? PGI(Progiciel de Intégré) = ERP(Enterprise Resource Planning) en anglais Logicielpermettantde gérerl'ensembledes processus opérationnels d'une entreprise

Plus en détail

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE 1 ère PARTIE : Création de la société et saisie des fichiers 1 ère étape : Créer le dossier 1. Lancer ciel gestion commerciale 2. Cliquer sur le bouton «annuler»

Plus en détail

PREPAREZ VOTRE BILAN FICHE CONSEIL. Page : 1/5

PREPAREZ VOTRE BILAN FICHE CONSEIL. Page : 1/5 FICHE CONSEIL Chemin d accès :METHODES/OUTILS/2.DEVELOPPER/FICHES CONSEIL/COMPTA FISCA Page : 1/5 Quelques semaines avant la clôture de l exercice, il convient de préparer votre bilan, afin notamment :

Plus en détail

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One Brochure BX PROJECT Solutions pour SAP Business One La gestion à l affaire de SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX Project offre une combinaison inégalée de fonctionnalités

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 215 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises Ce

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Sommaire. page 1. Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 dans les applications Sage 30 / 100 génération i7 V7.70

Sommaire. page 1. Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 dans les applications Sage 30 / 100 génération i7 V7.70 Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 dans les applications Sage 30 / 100 génération i7 V7.70 Sommaire Contexte... 3 Modification des taux de TVA au 1er janvier 2014... 3 Particularités relatives

Plus en détail

Tiers fournisseurs de services en sécurité des données

Tiers fournisseurs de services en sécurité des données Plusieurs entreprises impartissent les services de gestion et de contrôle de certains ou de tous leurs systèmes d information, de leurs réseaux ou des mécanismes de stockage des données à des fournisseurs

Plus en détail

La migration d'un Core Banking

La migration d'un Core Banking La migration d'un Core Banking Par Florent WATRIN Le 02/10/2014 CALIS CONSEIL - 110, rue Réaumur - 75002 PARIS - Tél.: 01.42.86.03.47 Site internet : http://www.calis-conseil.com - Courriel : infos@calis-conseil.com

Plus en détail

Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise

Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise Copyright IDEC 2006. Reproduction interdite. Module 168 Modélisation de processus métier Sommaire... 3 Quelques définitions... 4

Plus en détail

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE Jean-Pierre L. Consultant logistique spécialiste en entreposage. DIALOGIS METHODE L implantation du picking : enjeu majeur de la mise en oeuvre d une chaîne de préparation mécanisée RESUME L exploitation

Plus en détail

Prévenir & Guérir L interface pour piloter le suivi des absences

Prévenir & Guérir L interface pour piloter le suivi des absences Outil de gestion des risques de l entreprise Un indicateur de la bonne gouvernance d entreprise est l absentéisme. La gestion des cas de maladie et d accidents est trop importante pour être laissée aux

Plus en détail

Étude de cas : gestion d un garage

Étude de cas : gestion d un garage Étude de cas : gestion d un garage Description du thème : Réalisation de divers travaux pour la gestion d un garage Mots-clés : Niveau : Domaine(s) : Type(s) de ressource : Objectifs : Séance(s) développée(s)

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Permettre à des non-initiés d acquérir les rudiments pour une pratique opérationnelle de la comptabilité générale, en examiner les finalités et leur apporter

Plus en détail

Fiche 1 Les objectifs de la comptabilité d entreprise

Fiche 1 Les objectifs de la comptabilité d entreprise Fiche 1 Les objectifs de la comptabilité d entreprise La comptabilité dite générale ou privée est une technique quantitative conventionnelle de traitement de l information à caractère monétaire prenant

Plus en détail

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création...

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création... Procédure d utilisation de la fonction «INVENTAIRE» Sommaire I. Qu est-ce que l inventaire?...1 II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3 III. IV. Lancement / Création...4

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS Facturation GROUPON Document à l'attention des partenaires locaux GROUPON FRANCE SAS 2014 1 SOMMAIRE Comment fonctionne la facturation chez GROUPON? I- LES ÉTAPES CLÉS DE LA FACTURATION... 3 II- VOTRE

Plus en détail

Création et utilisation de la boutique

Création et utilisation de la boutique Création et utilisation de la boutique Ce guide a pour but de présenter l organisation et le fonctionnement de l outil boutique de Sopixi, ainsi que les fonctions de base, nécessaire au bon fonctionnement

Plus en détail

MASTRAD S.A. Société Anonyme au capital de 717 611,86 Euros Siège social : 16, rue François Truffaut 75012 Paris 394 349 773 RCS PARIS

MASTRAD S.A. Société Anonyme au capital de 717 611,86 Euros Siège social : 16, rue François Truffaut 75012 Paris 394 349 773 RCS PARIS MASTRAD S.A. Société Anonyme au capital de 717 611,86 Euros Siège social : 16, rue François Truffaut 75012 Paris 394 349 773 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

PAIEMENTS AUTOMATIQUES

PAIEMENTS AUTOMATIQUES PAIEMENTS AUTOMATIQUES Principe de fonctionnement Ce programme vous permet de gérer des échéanciers fournisseurs et d effectuer des paiements automatiques en utilisant les virements à la norme SEPA. IDSOFT

Plus en détail

Système d'information et informatique

Système d'information et informatique Système d'information et informatique Cours: Cours: BD. BDD. Avancées Année: Année: 2013/2014 2005/2006 Ens. S. Par: MEDILEH Dr B. Belattar (Univ. (Univ. El-Oued) Batna L approche Algérie) Partie - Classique

Plus en détail

Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel

Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel Présentation de la Banque Populaire La Banque Populaire est à la fois une banque de détail et de proximité. De ce fait, les objectifs

Plus en détail

Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise.

Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise. Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise. Tetra-Informatique - 59500 DOUAI - 03.27.94.30.20 Odoo est une solution ERP et CRM open source

Plus en détail

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs Le présent document a été

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Table des matières 1. Préambule....................... 3 2. Autorisation d accès................. 3 3. Accès technique

Plus en détail

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince 29/02/2016 Edito Edito, A l ère sociale et collaborative, les entreprises, pour être compétitives, se doivent de réduire les coûts et les délais, d améliorer

Plus en détail

SOMMAIRE NAVIGATION SAISIE DE CAISSE CLOTURE DE CAISSE GESTION

SOMMAIRE NAVIGATION SAISIE DE CAISSE CLOTURE DE CAISSE GESTION LE POINT DE VENTE POINT DE VENTE SOMMAIRE AVANT-PROPOS Propriété & Usage Conformité & Mise en garde Toute une gamme de logiciels Evolution du logiciel Fiche de suggestion Fiche Question-Réponse Utilisation

Plus en détail

"Les risques contrats dans les projets"

Les risques contrats dans les projets AFITEP http://www.afitep.fr/ info@afitep.fr "Les risques contrats dans les projets" L' étude de faisabilité, les partenaires, la construction, la négociation des contrats les impacts et les facteurs de

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Inventaire classique

Inventaire classique Fiche Inventaire classique Préambule L inventaire consiste à saisir l ensemble des produits composant notre stock. La difficulté est de bien maîtriser ce qui nous appartient et ne nous appartient pas.

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

Améliorer la gestion de ses stocks de manière continue

Améliorer la gestion de ses stocks de manière continue Améliorer la gestion de ses stocks de manière continue 17 juin 2010 1 Avec efficacité? 2 2 Vis-à-vis du marché Identifier la priorité L un ou l autre Vis-à-vis de l organisation interne 3 3 Connaître le

Plus en détail

Documentation Utilisateur

Documentation Utilisateur Gestion de devis, factures et Documentation Utilisateur Sommaire 1. INTRODUCTION... 2 2. LES PREALABLES TECHNIQUES... 2 3. MA PREMIERE CONNEXION... 5 4. JE VEUX CREER UN DEVIS... 7 5. LA GESTION GLOBALE

Plus en détail

Règlement financier de la Fédération Française de Badminton

Règlement financier de la Fédération Française de Badminton GdB Règlement financier de la Fédération Française de Badminton Règlement adoption : AG 15/04/12 entrée en vigueur : 11/06/12 validité : permanente secteur : GES remplace : Chapitre 1.3-2014/1 nombre de

Plus en détail

LE SYSTEME DE REMUNERATION

LE SYSTEME DE REMUNERATION LE SYSTEME DE REMUNERATION Le système de rémunération est un outil clé en termes de management, même s il ne s agit du seul outil de motivation. Le système de rémunération doit être adapté aux commerciaux

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail