UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES"

Transcription

1 UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international Le développement des échanges internationaux de biens et services La croissance du commerce mondial Depuis 1948, les exportations mondiales de marchandises ont été multipliées par plus de 300. Cette croissance est supérieure à celle de la production mondiale. Les principales phases de la croissance du commerce mondial - Jusqu aux chocs pétroliers * Croissance du commerce mondial à un rythme annuel de 10% pendant les 30 glorieuses, alors que la production mondiale a augmenté de 6% par an. * Les deux chocs pétroliers (1973 et 1979) ont provoqué un ralentissement de la croissance économique et par conséquent le commerce mondial; * L appariation de nouveaux concurrents (Nouveaux Pays Industrialisés) a limité le volume des échanges. - Depuis les années 80 * Après la stagnation des années 70, les exportations mondiales ont repris leur expansion; * Le commerce mondial s ouvre à d autres pays (pays en développement notamment la chine) Croissance des exportations mondiales de marchandises (en milliards de dollars) valeur

2 Croissance des exportations mondiales de marchandises et du PIB ( GDP: Gross Domestic Product) Exports GDP Les raisons de l expansion du commerce mondial - La volonté croissante des pays qui voient dans le commerce extérieur un moyen pour soutenir la croissance économique et le développement (influence des théories du commerce extérieur); - La signature de différents accords commerciaux: internationaux: GATT (1947) et OMC (1994); régionaux: CEE (Communauté Economique Européenne: traité de Rome en 1957), ALENA (Accord de Libre-Echange Nord Américain en 1992), MERCOSUR (Mercado Común del Sur en 1991), ASEAN (Association des Pays du Sud-est Asiatique en 1967), etc. - La diminution des coûts de transport et la rapidité des moyens utilisés; - Le développement des Firmes Multinationales (FMN): 30 % des échanges commerciaux de produits manufacturés sont assurés au sein des FMN. Les conséquences de l accroissement des échanges internationaux L Ouverture croissante des économies - Taux de couverture ( ou degré d ouverture) s est accru pour l ensemble des pays avec l accélération des échanges. Il est faible pour les pays qui disposent d un vaste marché intérieur (Etats-Unis, Europe). Alors qu il est élevé pour les pays dont le marché intérieur s avère restreint (Pays-Bas, Malaisie, Thaïlande, etc.). 2

3 Degré d ouverture des grandes régions mondiales - Le taux de couverture peut faire apparaitre une double dépendance de l étranger: Une dépendance vis-à-vis des exportations mesurée par le ratio : Exportations/PIB. Il exprime la dépendance vis-à-vis des débouchés extérieurs; Une dépendance vis-à-vis des importations mesurée par le ratio : Importations/PIB. Il exprime la dépendance par rapport aux approvisionnements extérieurs. L interdépendance des économies L ouverture sur l extérieur impose à plusieurs pays une contrainte extérieure. Cette contrainte se situe à deux niveaux: Transfert des déséquilibres économiques: le ralentissement économique dans un pays ou dans une zone géographique entraine une diminution des importations. Celle-ci se traduit par la diminution des exportations des pays fournisseurs, ce qui produit à son tour une réduction de leur production. Inefficacité des politiques économiques: Dans une économie ouverte, une politique de relance se traduit par une augmentation des importations et donc dégradation des comptes extérieurs. Ainsi, les choix de la politique économique ne peuvent plus se limiter aux seuls objectifs internes et son efficacité se trouve limitée Evolutions structurelles et géographiques du commerce international Les évolutions structurelles Prépondérance des produits manufacturés Europe et Asie centrale 19,7 20,5 25,7 26,9 36,3 39,7 42,2 Union européenne 19,5 20,5 25,5 26,9 35,8 39,9 42,5 Amérique du Nord 5,9 6,9 11,3 10,6 13,3 13,9 15,1 Amérique latine et Caraïbes 11,7 10,9 14,6 17,3 21,3 23,6 23,5 Afrique du Nord et Moyen-Orient 32,8 42,8 31, ,5 Afrique subsaharienne 25,5 21,8 31,9 26,4 32,5 31,4 33,6 Asie de l'est et Pacifique 13,2 14,6 21,3 20,7 25,3 32,2 33 Asie du sud 5,7 5,2 7,6 8,6 13,9 21,4 23,2 Pays membres de l'ocde 11,2 12,7 17,5 17,3 22,2 24,9 26,3 Pays les moins avancés 14,6 13,3 12,6 12,2 20,2 25,7 27,5 Monde 12,1 13,7 19,1 19,2 24, ,3 - Les produits manufacturés ont enregistré une forte croissance dans la structure des échanges internationaux. Ils représentent moins de 35% des échanges de Marchandises avant la première guerre mondiale, 74,5% en 2003 et 65% en

4 Volume du commerce mondial des marchandises par grand groupe (indice, base 100 en 1950) Produits agricoles Recul des produits agricoles Combustibles et produits des industries extractives Produits manuf acturés - La part des produits primaires dans le commerce mondial a fortement régressé. Ils ne représentent que 9% des exportations mondiales de marchandises en 2011; - Ce recul reflète le fléchissement de l importance relative de l agriculture dans l économie et le commerce mondiaux; - Les pays en développement ont enregistré un fléchissement important de la part de leurs exportations agricoles dans leurs exportations totales de marchandises, ainsi qu un recul moins marqué de la part des produits agricoles dans leurs importations totales. Forte croissance des échanges de services - Pendant les deux dernières décennies du Xxème siècle, le commerce des services dans les pays industrialisés a augmenté deux fois plus vite que le commerce des marchandises; - Les échanges mondiaux de services commerciaux représentent 8125 Milliards (4 170 d exportations et d importations) en 2011, ce qui représente environ 46 % des exportations mondiales de marchandises, alors qu ils ne représentent en 2004 que 26% et en 1980, 17 %; - Les services les plus échangés concernent le transport et le tourisme; mais ce sont aussi les services informatiques, financiers, et d assurance qui progressent le plus fortement; - Cette croissance s explique par le processus de tertiarisation des économies et la libéralisation récente des échanges des services. 4

5 Commerce mondial des services commerciaux, par catégorie, 2011 (En milliards de dollars et en pourcentage) EXPORTATIONS Les évolutions géographiques La part prépondérante des pays industrialisés VALEUR PART Total des services commerciaux Services de transport , ,6 Voyages ,1 27,7 25,5 25,2 25,6 Autres services commerciaux ,8 49,6 54,4 53,7 53,7 IMPORTATIONS Total des services commerciaux Services de transport ,7 28,8 25,4 27,3 27,9 Voyages , ,4 24,1 24 Autres services commerciaux ,4 44,2 48,9 47,5 47,1 - Les pays industrialisés réalisent à peu près 70 % des échanges et les sept pays les plus riches (Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie et Japon) effectuent seuls plus de 40 % du commerce mondial de marchandises. - Les pays de l Asie (les NPI, la Chine), le Mexique, etc. font désormais partie des principaux exportateurs et importateurs; L Asie occupe aujourd hui près d 1/3 des exportations mondiales de marchandises; - L Afrique reste exclue des échanges internationaux : environ 3,5 % des exportations mondiales de marchandises. Structure des exportations mondiales de marchandises par région en % 2011 Structure des exportations mondiales de marchandises par région en % 2011 Asie 31% Amérique du Nord 13% Amérique du Sud et centrale 4% Asie 31% Amérique du Nord 13% Amérique du Sud et centrale 4% Moyen-Orient 7% Afrique 3% Communauté d'états indépendants (CEI) 5% Europe 37% Moyen-Orient 7% Afrique 3% Communauté d'états indépendants (CEI) 5% Europe 37% 5

6 Répartition des exportations mondiales de marchandises par région 2005 et 2011 (en %) Exportations des pays les moins avancés par principaux produits, 2011 Combustibles 53% Autres 22% Vêtements 11% Textiles 1% Autres produits semima nufacturés 3% Produits alimentaires 7% Matières premières 3% 6

7 La polarisation du commerce - Le commerce mondial se concentre autour de trois pôles qui composent la «Triade» et réalisent plus des 3/4 des échanges. L Amérique du Nord, l Europe occidentale et l Asie forment ainsi entre eux une sorte de «commerce triangulaire»; - Au sein de la «Triade», l Asie prend de l importance; l Amérique du Nord et l Europe réduisent leurs échanges réciproques en faveur du développement de leur commerce avec les asiatiques; La régionalisation des échanges - Les échanges internationaux se développent entre les pays voisons et les pays liés par des accords commerciaux; - L augmentation du nombre d accords régionaux à partir des années 1990: naissance de la CEE (Communauté Economique Européenne) en 1957, L ALENA (Accord de libre-échange nordaméricain) en 1992, le MERCOSUR (de l'espagnol Mercado Común del Sur) en 1991 ou encore l ASEAN (Association des nations de l'asie du Sud-Est) en Les pays de l ALENA réalisent plus de la moitié de leurs échanges entre eux et les pays de l Union Européenne plus de 60%. Les facteurs ou les motivations des échanges internationaux La libéralisation des échanges, facteur du développement; La réduction des barrières aux importations poussent les entreprises à s orienter aux marchés extérieurs; Les échanges extérieurs contribuent à la croissance économique; Les échanges extérieurs permettent de progresser dans le domaine social. 2-2 Les instruments de mesure du commerce extérieur Le compte des transactions courantes (BTC) Définition - La balance des transactions courantes est un document comptable regroupant les échanges de biens et de services, les revenus des facteurs de production et les transferts courants. - Elle enregistre deux types d opérations: les mouvements de marchandises (biens); les opérations sur «invisibles» représentées par les services, les revenus et les transferts courants. 7

8 Les composantes du compte des transactions courantes Le solde du compte des transactions courantes Deux cas de figure peuvent se présenter : La balance des paiements (BP) Définition - La balance des paiements est un document comptable regroupant l ensemble des flux réels (marchandises et services), financiers (capitaux) et monétaires avec le reste du monde; - La balance des paiements retrace, selon certaines règles, les opérations effectuées entre résidents et non résidents pour un pays; - La résidence est déterminée par le centre d intérêt économique et non par la nationalité. - Ainsi, sont considérés comme résidents au Maroc les personnes physiques qui ont une activité dans le pays depuis plus d un an, et les personnes morales ayant un ou plusieurs établissements dans le pays (filiale, succursale, agence, bureau, etc.). 8

9 Les comptes de la balance des paiements Le compte de capital: Ce compte indique les transferts en capital (dons, annulation de dettes) opérés par le Maroc au profit d autres pays. Il s agit donc de: Transferts de capital (remises de dette, aides à l investissement); Acquisition d actifs non financiers (brevets, droits d auteur, etc.). Les flux financiers: Ils incluent et ventilent par secteurs: - les investissements directs; - Les investissements de portefeuille; - les autres investissements (crédits commerciaux, prêts à court et long terme); Les erreurs et omissions - Etant donnée le principe d enregistrement en partie double, le total du Débit doit être logiquement égal à celui du Crédit et le solde doit ainsi être nul; mais en réalité, ce solde n est jamais nul; - La différence entre le total du Débit et du Crédit peut être due à : des erreurs ou des oublis des opérateurs en charge de l enregistrement des opérations, des opérations volontairement non déclarées ou sur-(sous)facturées, de l utilisation de plusieurs sources statistiques pour comptabiliser les opérations. Les avoirs de réserves Ils sont relatifs aux transactions concernant les avoirs en devises dont les autorités monétaires d une économie disposent pour répondre aux besoins de financement de la balance des paiements ou de la gestion du taux de change de la monnaie nationale (or, devises, etc.). 9

10 Principe d enregistrement en partie double - Toute transaction internationale est automatiquement enregistrée deux fois, dans deux comptes différents et en sens inverse dans la BP. - Elle entraîne une double écriture dont une en Débit et l'autre en Crédit. - La signification des termes crédit et débit est la suivante: Les montants enregistrés dans la colonne «Crédit» sont affectés d un signe (+) et les montants enregistrés dans la colonne «Débit» sont affectés d un signe ( ). Enregistrement des opérations d échanges extérieurs Balance des paiements CREDIT (+) DEBIT (-) On enregistre toute diminution des avoirs, qu ils soient réels, financiers ou monétaires et toute augmentation des engagements. On enregistre toute augmentation des avoirs, qu ils soient réels, financiers ou monétaires et toute diminution des engagements. Toute opération qui diminue le patrimoine des résidents s inscrit au crédit (+): - une exportation = diminution des avoirs réels des résidents; - une vente de titres à un non-résident = diminution des avoirs financiers; - un virement bancaire d un résident à un non-résident = diminution des avoirs monétaires; - un dépôt d un non-résident dans une banque résidente = hausse des engagements d une banque résidente vis à vis d un non-résident. Remarque: Les opérations ci-dessus entraine une entrée de devises. De même, toute opération qui accroit le patrimoine des résidents s inscrit au débit (-) : - une importation = augmentation des avoirs réels; - un investissement à l étranger = augmentation des avoirs financiers; - un achat de titre à un non-résident = augmentation des avoirs financiers; - un remboursement d emprunt à un non-résident = diminution des engagements. Remarque: Les opérations ci-dessus entraine une sortie de devises. 10

11 Exemples d écritures: Echanges de biens et services : Exportation de marchandises ou services (1 000 MDH) Importations de marchandises ou services ( MDH) Transactions gratuites Transfert des aides au profit de certains pays africains (200 MDH) : Revenus Rémunération d un salarié résident par une firme non résidente (25000 DH): Récapitulation 11

12 Les Soldes L équilibre de la balance des paiements - L équilibre comptable de la balance des paiements est donné par la relation suivante: BTC + BCA = ΔR Avec: BTC: : balance des transactions courantes BCA: : balance des capitaux ΔR: : variation des réserves en devises - Ainsi, le solde de la balance globale (BG) est tel que BG=BTC+BCA. ΔR R apparaît bien comme la variation de la quantité de monnaie dans le pays due aux relations extérieures de ce pays avec le reste du monde. 12

13 Précisions: - Si la balance globale est déficitaire, la position des réserves (notamment les réserves de change) sera affectée d un signe "+",, ce qui signifie une diminution des avoirs en devises. - Ainsi, le pays liquide ses avoirs internationaux ou s endette vis-à-vis s des autorités monétaires des autres pays pour financer le déficit de la balance globale. - L analyse des soldes de la balance des paiements met donc en évidence un principe important: «Tout déséquilibre de la balance courante doit être exactement compensé, soit par le compte financier du secteur privé (solde de la balance des capitaux), soit par une variation des avoirs officielles extérieure nette (financement par les autorités monétaires) Indicateurs de mesure des échange extérieurs Plusieurs indicateurs permettent d appréhender le degré d insertion d un pays dans le commerce mondial et sa compétitivité. Ils peuvent être calculé globalement ou par produits ou même par partenaires, pour pouvoir affiner l analyse. Le solde commercial Le solde commercial correspond à la différence entre les exportations et les importations de biens. Il renseigne sur le degré de dépendance vis-à-vis de l extérieur et sur la compétitivité des produits nationaux. - Un excédent est un indice de compétitivité, mais il peut aussi signifier l étroitesse du marché intérieur et que l investissement et la consommation sont faibles, ce qui peut freiner la croissance économique. - Un déficit peut aussi signifier que le niveau de la consommation et de l investissement est élevé, signe d une croissance économique soutenue. Le taux de couverture Il correspond à la part des importations couverte par les exportations: - Si le taux de couverture est inférieur à 100, cela signifie que les exportations ne couvrent qu une partie des importations (déficit commercial); - Si le taux de couverture est supérieur à 100, cela signifie que les recettes des exportations peuvent régler la totalité des importations (excédent commercial); 13

14 - Calculé par produit, il révèle les points forts et les les points faibles d une économie. Le taux de pénétration : Il mesure la part du marché intérieur couverte par les importations: Marché intérieur : Production + Importations Exportations Le taux d ouverture: Il mesure la part des échanges extérieurs (importations et exportations) dans le PIB: Les termes de l échange - Les termes de l'échange permettent de comparer les prix des produits importés et exportés: - Cet indicateur est précieux pour mesurer surtout les évolutions des prix des importations et des exportations, Ainsi: Les prix des importations peuvent augmenter plus vite que ceux des exportations, on parle alors d une dégradation des termes de l échange; Les prix des exportations augmentent plus plus vite que ceux des importations, on parle alors d une améliorations des termes de l échange. Le taux d exportation - Il mesure la part des exportations dans le PIB: Le solde courant en % du PIB Il mesure la part du solde courant dans le PIB. Il révèle révèle l importance du déficit ou l excédent courant par rapport au PIB et son évolution: 14

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

COMMERCE ET INVESTISSEMENT

COMMERCE ET INVESTISSEMENT Web Japan http://web-japan.org/ COMMERCE ET INVESTISSEMENT Un changement vers un commerce à modèle horizontal Des voitures prêtes à l exportation (Crédit photo : Toyota Motor Corporation) Introduction

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Balance des paiements (rappel)

Balance des paiements (rappel) et simpli ée la des et Balance des paiements (rappel) Td n 1 Tovonony Raza ndrabe EconomiX 01 octobre 2012 et simpli ée la des et Plan 1 et simpli ée la 2 des 3 et Les autres soldes et simpli ée la des

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 En collaboration avec des banques centrales et autorités monétaires du monde entier, la BRI compile et diffuse plusieurs séries de statistiques

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

I. Le commerce mondial en 2010

I. Le commerce mondial en 2010 I. Le commerce mondial en 2010 Après s être effondré en 2009, le commerce mondial a vigoureusement rebondi en 2010. L augmentation du volume des exportations de marchandises au cours de l année passée

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL LA BALANCE DES PAIEMENTS ET LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE

RAPPORT ANNUEL LA BALANCE DES PAIEMENTS ET LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE 2013 RAPPORT ANNUEL LA BALANCE DES PAIEMENTS ET LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE ISSN 0292-6733 BANQUE DE FRANCE DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES Direction de la Balance des paiements Direction des

Plus en détail

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Évolution du commerce mondial Principales caractéristiques Au cours de l année 2000, le commerce et la production au niveau mondial ont connu leur plus forte croissance

Plus en détail

TD6 La balance des paiements

TD6 La balance des paiements TD6 La balance des paiements Banque de France : Balance des paiements et position extérieure de la France (http://www.banque- france.fr/fr/stat_conjoncture/balance/bdppof/bdppof.htm) en milliards d'euros

Plus en détail

Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012

Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012 Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012 1 1. Tendances économiques et commerciales mondiales 2. Configuration du commerce mondial en 2011 3. Tendances de la balance commerciale marocaine

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

BMCE Bank et son Environnement

BMCE Bank et son Environnement BMCE Bank et son Environnement Economie Mondiale 44 SORTIE DE CRISE ET REMISE EN QUESTION DES MODELES Depuis l éclatement de la bulle financière internationale en 2008, de plus en plus d économistes en

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Compétitivité des exportations au Maroc

Compétitivité des exportations au Maroc Royaume du Maroc Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les documents de travail engagent cependant la responsabilité

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE I] PERSPECTIVE HISTORIQUE QUANT A L EVOLUTION DU CAPITALISME 1. L ère du Gold-index : en quoi l or permet-il un rééquilibrage automatique de la BP? 2. Les accords

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS

LA BALANCE DES PAIEMENTS LA BALANCE DES PAIEMENTS Définition : Document statistique qui enregistre toutes les transactions économiques effectuées pendant une période donnée entre les résidents d un pays (région, union) et le reste

Plus en détail

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS La balance des paiements est un document comptable retraçant, pour une période donnée, l'ensemble des opérations entre les agents «résidents» (tous ceux qui résident pendant

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Les banques suisses 2014 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2014 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +4 44 63 3 communications@snb.ch Zurich, le 8 juin 205 Les banques suisses 204 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse Résumé

Plus en détail

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe)

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe) Université du Québec à Montréal Département de science politique Session Automne 2008 POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au

Plus en détail

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL Janvier 2013 CGIAR Climate AFTP4 Région Afrique Banque mondiale Sommaire Préambule... 3 RESUME... 4 1. Contexte politique... 5 2. Situation économique en 2012... 5 Croissance...

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Productivité, croissance économique, emploi (1)

Productivité, croissance économique, emploi (1) 1 http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques Productivité, croissance économique, emploi (1) Pierre Tabatoni de l Institut Les variations de la productivité jouent un rôle clef dans

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 INSEED BP 453 N Djamena Tél : 252 31 64 Fax : 252 66 13 E-mail : inseed@intnet.td site : www.inseed-tchad.org TABLE DES MATIERES RUBRIQUES Pages SIGLES ET SIGNES CONVENTIONNELS

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés 1. Résultats semestriels 1998 2. Tendances d activité à fin septembre 3. Sensibilités et opportunités actuelles Perspectives 1998 4. Actions stratégiques en cours 1 1. Premier semestre 1998 Chiffres clés

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

Points forts 2012, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX PEU DYNAMIQUES BILAN COMMERCE EXTÉRIEUR 2012. De la Polynésie française

Points forts 2012, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX PEU DYNAMIQUES BILAN COMMERCE EXTÉRIEUR 2012. De la Polynésie française Points forts 3 BILAN 212 212, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX PEU DYNAMIQUES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Dans le contexte d un commerce international peu florissant, le déficit de la

Plus en détail

Chapitre 4 : La balance des paiements et le marché des changes

Chapitre 4 : La balance des paiements et le marché des changes Chapitre 4 : La balance des paiements et le marché des changes Introduction : les contours de l économie monétaire internationale. I La balance des paiements A) Les règles de construction de la balance

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Allianz Suisse Communication Communiqué de presse «Global Wealth Report» d Allianz: progression du patrimoine la plus élevée depuis 2003 Les actifs financiers bruts ont atteint un nouveau record en 2013,

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS

BALANCE DES PAIEMENTS ROYAUME DU MAROC -=-=-=- OFFICE DES CHANGES -=-=-=-=- BALANCE DES PAIEMENTS 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Royaume du Maroc La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Table des Matières 1. Données sur la masse salariale...2 1.1. Importance de la masse salariale...2 1.2. Aggravation

Plus en détail

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE Problématique : Quelles sont, en Amérique, les différentes sphères d'influence des États- Unis? Comment les États-Unis parviennent-ils à organiser la mondialisation à leur profit? I - DE LA SUPERPUISSANCE

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

Déplacement de l'ide vers l'est

Déplacement de l'ide vers l'est Extrait de : Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'ocde 211 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/sti_scoreboard-211-fr Déplacement de l'ide vers l'est Merci de citer

Plus en détail

La première puissance économique

La première puissance économique Template : www.indezine.com La première puissance économique Template : www.indezine.com Le plus gros producteur de... dans le monde Pourquoi peut-on dire que les Etats-Unis sont la première puissance

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail