L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte"

Transcription

1 L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique

2 Il est important de mentionner que le contenu de cette présentation concerne ma pratique orthophonique actuelle au Centre Inter Val. Cette dernière est influencée par notre contexte régional, les besoins de notre population et les ressources disponibles.

3 Pourquoi interpeller une orthophoniste? Lorsque le client désire améliorer sa parole, son articulation. Lorsque le client présente une communication limitée. Lorsque le client rapporte des difficultés communicationnelles avec ses proches, en groupe ou dans le bruit. Lorsque le client veut apprendre à lire sur les lèvres.

4 Évaluation Orthophonique En quoi cela consiste? Au service des personnes ayant une déficience physique

5 Évaluation orthophonique Évaluation de la parole du client si cela représente une préoccupation pour lui. On regarde différents paramètres de la parole dont la qualité vocale, le débit, la résonance, l articulation, l intensité vocale et la mélodie de la parole. Évaluation de la nature des difficultés de compréhension rapportées par le client (Départage des causes). Évaluation des stratégies de communication: Quelles sont les stratégies utilisées? Avec qui? Dans quelle situation? Efficaces ou non?

6 Évaluation Orthophonique Évaluation de sa connaissance des obstacles et des facilitateurs à la communication Évaluation de ses habiletés en lecture labiale. Besoins du client par rapport à ses habitudes de vie. Exemple: repas en groupe? réunion? En milieu de travail? bénévolat? téléphone?

7 Intervention en Orthophonie Suite au partage des résultats de l évaluation, l intervention sera axée sur les attentes et les besoins exprimés par le client.

8 Intervention en Orthophonie Parole: Travail des différents paramètres de la parole pour augmenter l intelligibilité. Stratégies de communication: Enseignement de différentes stratégies répondant aux besoins du client en fonction de ses habitudes de vie, sa motivation et sa personnalité. Exercices pratiques importants. Lecture Labiale: Travail visant à développer les habiletés de labio- lecteur adapté aux besoins et aux capacités du client, en rencontre individuelle ou de groupe constitué de 2 à 4 personnes.

9 Intervention en Orthophonie Entourage: Rencontre du client en compagnie de son conjoint ( ou toute personne demeurant avec lui) afin: - d investiguer l efficacité de leur communication - de vérifier certaines manifestations d adaptation. Ex.façon de parler de la personne entendante, forces, limites ) - d enseigner les stratégies de base devant être utilisées par la personne malentendante et entendante pour optimiser la communication au quotidien

10 Ateliers en communication Lecture labiale Stratégies de communication

11 La lecture labiale, c est quoi? Faire de la lecture labiale, c est comprendre un message parlé à partir de plusieurs informations.

12 Quelles informations? Aspect auditif: ce qui est entendu avec ou sans aide auditive. Aspect visuel: Les mots vus sur les lèvres; environ 30% des mots peuvent être identifiés sur les lèvres. Certains mots ont la même image sur les lèvres (ex. pain- bainmain) et certains ne sont pas visibles sur les lèvres (ex. gars- rat).

13

14

15 Quelles informations? (suite) Sujet de conversation: Connaître le sujet de conversation nous permet de prévoir les mots à venir et de les identifier plus facilement (ex. nourriture/ pain, hygiène/ bain) Contexte où se déroule la conversation: Le lieu de l échange détermine le sujet de la discussion (ex. Épicerie/ pain, quincaillerie/ bain)

16 Quelles informations? (suite) Expressions faciales de la personne qui parle de même que l intonation de sa voix. Pose- t- elle une question? Elle est heureuse. Elle est triste. Elle est inquiète? (Ex. Qui est venu? vs Il est venu)(ça va bien) Gestes du corps du locuteur. Un signe de la main (ex. viens ici, action de téléphoner) et l attitude de tout le corps (fatigue, nervosité ou alerte) peuvent donner des informations supplémentaires.

17 Comment développer la lecture labiale? Faire de la lecture labiale, ce n est pas facile. Cela prend du temps, de la pratique et de la persévérance. Le développement des habiletés en lecture labiale touchent différents facteurs.

18 Quels sont ces facteurs? La perception visuelle: Il faut identifier les mouvements de la parole sur les lèvres et les indices du visage et du corps. La lecture labiale nécessite une bonne acuité visuelle. Il faut chercher à développer le sens de l observation, l attention, la mémoire, la rapidité et l intérêt pour les détails.

19 Quels sont ces facteurs? (suite) Connaissance de la langue: Lire sur les lèvres des mots inconnus ou une langue étrangère est impossible. La connaissance du vocabulaire, des règles de grammaire et des expressions propres à notre langue est importante. Suppléance mentale: Il est nécessaire de compléter les parties manquantes du message. Il faut parfois faire des déductions à partir du sujet, du contexte, de l image vue sur les lèvres et de notre connaissance de la langue.(ex. Le siège à côté de moi est.)

20 Quels sont ces facteurs? (suite) Souplesse et flexibilité: Si le message compris paraît bizarre, peut-être l avons- nous mal interprété. A ce moment, il faut être capable de changer d idée vite et de revoir dans notre tête les informations reçues.(ex. ah, regarde donc, il te manque un mouton!) L attitude du labio- lecteur: Il ne faut pas avoir peur de se tromper et de faire des erreurs. Il faut avoir un bon sens de l humour, être capable de rire de nos erreurs et avoir confiance en soi. La motivation est aussi un facteur important.

21 Stratégies de communication, c est quoi? Ce sont des moyens (trucs) que je peux utiliser pour m aider à comprendre ce que l autre personne veut me dire. Je dois trouver quel obstacle à la communication vient m empêcher de comprendre le message. Je pourrai alors utiliser la stratégie de clarification appropriée.

22 Obstacles à la communication Proviennent de 4 grandes catégories: -L environnement -La façon de parler de l interlocuteur -Le message -La personne malentendante

23 Obstacles provenant de l environnement Le bruit provenant des électroménagers, de la télévision/ radio, de la hotte, des enfants, de la circulation, des travaux publics etc. L éclairage: trop sombre, trop clair, éblouissant. Distance trop grande entre l interlocuteur et moi. Présence d écho. Voix entendue à travers un appareil (micro, télévision, téléphone).

24 Obstacles provenant de l interlocuteur Parle trop vite Ne prononce pas assez ou trop Parle trop fort ou pas assez fort Parle avec les lèvres cachées Regarde ailleurs en nous parlant Parle en bougeant trop la tête Parle avec un objet dans la bouche

25 Obstacles provenant du message Sujet non familier. Mots difficiles à comprendre. Changement brusque de sujet de conversation. Utilisation d expressions populaires (ex. ça coûte un bras!). Utilisation de phrases trop longues ou trop compliquées. Histoire/ événement rapporté avec plusieurs phrases mal organisées.

26 Obstacles provenant de la personne malentendante Ne porte pas son appareil Mon appareil fonctionne mal Mon audition n est pas stable Présence d acouphènes +++ Je ne contrôle pas la conversation

27 Stratégies autres. Les stratégies d anticipation pour faire face à différentes situations (ex. restaurent, épicerie, banque, magasinage, activités de loisirs, vocabulaire par thème, consultation chez un professionnel de la santé). Téléphone. Mieux comprendre les chiffres, les noms propres.

28 LES RÈGLES DE BASE DE LA COMMUNICATION Pour la personne entendante Attirer l attention de la personne avant de parler. Ne pas cacher son visage et ses lèvres. Parler à la personne malentendante en la regardant. Ne pas avoir d objet dans la bouche (cigarette, cure-dent, gomme, ). Parler clairement à vitesse modérée. Utiliser des expressions faciales et des gestes naturels.

29 LES RÈGLES DE BASE DE LA COMMUNICATION Pour la personne entendante Redire dans d autres mots quand la personne malentendante ne vous a pas compris (synonyme, expliquer le mot incompris par une courte phrase). Donner des indices quand il y a un changement de sujet (si on voit que la personne malentendante a de la difficulté à suivre la conversation). Ne pas crier. Cela déforme le signal sonore et rend le message incompréhensible.

30 LES RÈGLES DE BASE DE LA COMMUNICATION Pour la personne entendante Éviter les lieux bruyants ou le bruit ambiant (télévision, radio, sécheuse, laveuse, hotte, lave- vaisselle, ). Demeurer patient et détendu. En cas de doute, demander des suggestions à la personne malentendante pour améliorer la communication.

31 Comment simplifier votre message Faire des gestes naturels. Utiliser des phrases courtes et simples : SUJET- VERBE - COMPLÉMENT Faire une pause (un arrêt) entre chaque phrase. Utiliser un vocabulaire simple et courant. Conjuguer le verbe au présent, le plus possible. Situer le temps au début de la phrase. Dire les éléments dans le bon ordre (En premier,.après,.). Éviter les expressions. Écrire les informations importantes. Vérifier ce qui est compris en posant des questions.

32 Comment donner un rendez- vous au téléphone Demander à la personne malentendante d avoir un calendrier sous la main. Donner le mois (ex. juin). Donner la journée (ex. mardi). Donner la date (ex. 16). Donner le moment de la journée (ex. en aprèsmidi). Donner l heure du rendez- vous (ex. à 3 heures). Demander à la personne de répéter la date et l heure du rendez- vous.

33

34 Chiffres souvent confondus: Attention au regroupement de chiffres dans les 70 et 90 Ex. 95 ou 8015, 72 ou 6012

35 Donner le nom d un intervenant au téléphone Dire lentement le prénom et le nom avec une pause entre les 2. Donner des indices verbaux si possible. Par exemple, des mots-clés permettant de chercher le nom propre. 1- c est un prénom de femme 2- mots de référence qui permettent d identifier le nom propre. Exemple : c est le nom d une couleur (Leblanc, Leroux ) c est le nom d une fleur (Larose, Laviolette, Rose, )

36 Donner le nom d un intervenant au téléphone Épeler. Comme plusieurs lettres se ressemblent auditivement, il faudra avoir recours à d autres noms de référence. Par exemple : B comme Bernard G comme Gérard Vous pouvez vous bâtir un code de référence (choisir des mots de 2 syllabes de préférence).

37 Résumé Pourquoi interpeller une orthophoniste? En quoi consiste une évaluation orthophonique? En quoi consiste l intervention en orthophonie? Qu est-ce que les ateliers en communication? Qu est-ce que la lecture labiale? Qu est-ce que les stratégies de communication? Quelques conseils pour faciliter votre communication avec une personne malentendante.

38 En terminant, Je tiens à vous remercier pour votre intérêt et votre attention. Si vous avez des questions, n hésitez pas à communiquer avec moi. Béatrice Genest Orthophoniste au programme de déficience auditive au C.R. Inter Val (819) boîte vocale 1005

39

40 Quel est le rôle de l orthophoniste?

41 Quel est le rôle de l orthophoniste?

42 Quel est le rôle de l orthophoniste?

L AUDITION AVEC L ÂGE :

L AUDITION AVEC L ÂGE : L AUDITION AVEC L ÂGE : BRISER LE SILENCE Gérard Larouche, MA, audiologiste CRDP-CA Le 9 avril 2014 BRISER LE SILENCE, POURQUOI? Prévalence importante dans la population Augmentation de la longévité Sujet

Plus en détail

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication?

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Solenn Bocoyran Orthophoniste Service de Rééducation Neurologique CH Aunay sur Odon AG de l AFTC -

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Diagnostiquer. S équiper. Accéder. Rééduquer. Prévenir. Rencontrer. La baisse d audition n est pas une fatalité. La première étape : oser en parler!

Diagnostiquer. S équiper. Accéder. Rééduquer. Prévenir. Rencontrer. La baisse d audition n est pas une fatalité. La première étape : oser en parler! Diagnostiquer Baisse d audition avec sifflements ou bourdonnements dans les oreilles, intolérance aux bruits... Les troubles de l audition sont multiples et affectent fortement la vie quotidienne. S équiper

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

Outils d observation et autoévaluation

Outils d observation et autoévaluation Outils d observation et autoévaluation Fiche d entrevue pour évaluer l écoute Nom de l élève : Situation d enseignement : Interaction verbale Expression Présentation orale Cocher les énoncés qui décrivent

Plus en détail

Formation des AVS 9 décembre 2014 Lycée Jacques Amyot

Formation des AVS 9 décembre 2014 Lycée Jacques Amyot Formation des AVS 9 décembre 2014 Lycée Jacques Amyot Présentation : La ou les surdités? Sourds ou malentendants? Les textes qui régissent la prise en charge des élèves sourds AVS et enseignants spécialisés

Plus en détail

Comprendre, parler et écrire

Comprendre, parler et écrire Comprendre, parler et écrire Source : le Français dans le monde n 351 Comment lire le CECR? Pour naviguer dans les niveaux du CECR et pour vous aider à vous les représenter : Les termes clés A1 A2 B1 B2

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels.

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Avec le concours des associations intervenant dans le domaine du handicap 1) Le handicap moteur : En France, on estime

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS 1. Bien communiquer avec la personne atteinte de la maladie d Alzheimer Même si la personne malade semble se désintéresser de son entourage,

Plus en détail

Les clés pour optimiser les réseaux de mon ADL

Les clés pour optimiser les réseaux de mon ADL Les clés pour optimiser les réseaux de mon ADL Nathalie Fabbro - Valérie Henrotte - Ingrid Quoibion pour Progress Consulting Objectif Trouver des clés, outils et techniques pour: identifier, mobiliser,

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE?

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? 1- QU ST-C QU L CAD UOPÉN COMMUN D ÉFÉNC?!"#$$%"!#%& &!%" '! %"($!%" $!% )*! * ") %% )$+$!, %% ), %!!%"!!#" &!!"'!" %"!%")$$!,-!$+#$!%)!! %%!)%%. %, %" &! ), '!"&!)$$!!## '' ))* "%)!!# %% )!(), %!!#*!'!,

Plus en détail

Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans :

Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans : Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans : CECRL : en ligne www.coe.int/t/dg4/portfolio/documents/cadre%20de%20reference%20avec%20hyperliens.pdf http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/source/framework_fr.pdf

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Formation Communication orale M2S formation Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Accueil téléphonique Etre professionnel au téléphone Développer sa capacité

Plus en détail

Selon le Ministère de la Santé, on évalue à 6,6 % de la population le nombre de Français porteurs d un déficit auditif.

Selon le Ministère de la Santé, on évalue à 6,6 % de la population le nombre de Français porteurs d un déficit auditif. INFORMATION SUR LA SURDITE Selon le Ministère de la Santé, on évalue à 6,6 % de la population le nombre de Français porteurs d un déficit auditif. 1) Les différents degrés de surdité : - En dessous de

Plus en détail

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge 1. Agissons sur le monde des émotions! À quoi servent nos émotions? Puiser dans la sagesse émotive L escalier de la négation des

Plus en détail

Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q

Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q Service des ressources éducatives Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q Pour l élève, les parents, les enseignants et les autres intervenants Comité d aide technologique de la CSOB. Janvier

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Activité langagière en situation de RÉCEPTION (1) la mise en œuvre et à l'adaptation de

Plus en détail

Michel Duval, conférencier professionnel

Michel Duval, conférencier professionnel Michel Duval, conférencier professionnel Michel Duval est conférencier, motivateur, passionné par le développement du potentiel humain. Il présente des conférences et des ateliers qui stimulent les gens

Plus en détail

Ecouter 1 2 3. Lire 1 2 3

Ecouter 1 2 3. Lire 1 2 3 Liste de repérage pour l auto-évaluation Langue: A1 Niveau 2.2 Cette liste de repérage peut être utilisée pour l auto-évaluation de ses propres connaissances (colonne 1) et pour l évaluation par des tiers

Plus en détail

LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION

LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION Citation "parler est un besoin, écouter est un art' W.Goethe 'Les mots représentent des ponts entres les hommes' A.Hitler Objectif: L'objectif de ce cours c'est de définir

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

Qu est-ce que votre enfant peut entendre?

Qu est-ce que votre enfant peut entendre? 47 CHAPITRE 5 Qu est-ce que votre enfant peut entendre? Certains enfants sont totalement sourds et ne peuvent pas du tout entendre ou peuvent seulement entendre des sons forts. Quand les bébés sont très

Plus en détail

PORTEFEUILLE de COMPETENCES en LANGUES

PORTEFEUILLE de COMPETENCES en LANGUES ACADEMIE DE DIJON PORTEFEUILLE de COMPETENCES en LANGUES AMENAGEMENT et FINITION du BATIMENT Prendre part à une conversation Comprendre LE CADRE EUROPEEN COMMUN de REFERENCE pour les LANGUES GRILLE d AUTO

Plus en détail

Communication avec ses pair-e-s

Communication avec ses pair-e-s Communication avec ses pair-e-s Atelier de formation SPPE 21 mai 2007 Nathalie Junod & Marianne Aerni Plan Argumenter Convaincre Négocier Questionner et débattre Déroulement atelier Partie théorique (I)

Plus en détail

Surdité et système de santé

Surdité et système de santé Surdité et système de santé LA SURDITE EN QUESTION L ACCESSIBILITÉ EN RÉPONSE Association des parents d'enfants déficients auditifs de Franche-Comté Maison de la famille 12, rue de la Famille 25000 Besancon

Plus en détail

Institut Jean-Pierre Lallemand

Institut Jean-Pierre Lallemand Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (2 e partie) (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2011-2012 Cours de

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL

Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL Comment suivre et évaluer le bon déroulement d un projet européen? Natacha Kossiakin pour Progress Consulting Méthodologie et principes de formation Objectif

Plus en détail

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre F Titre : J apprends à apprendre Activité pouvant servir d amorce au volet développement personnel. Le questionnaire est suivi d une compréhension en lecture et de questions générales. Un livre de référence

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

Guide. à l usage des organisateurs et conférenciers. Pour une communication réussie avec un auditoire d aînés

Guide. à l usage des organisateurs et conférenciers. Pour une communication réussie avec un auditoire d aînés Guide à l usage des organisateurs et conférenciers Pour une communication réussie avec un auditoire d aînés Préambule Ce document s adresse aux personnes qui organisent des activités pour des per sonnes

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE AVANT PLANIFIER SA LECTURE < se donner une intention de lecture < prédire, anticiper < activer ses connaissances antérieures sur la tâche, le type

Plus en détail

MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR. Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL

MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR. Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL CONTEXTE La migration est une épreuve qui peut provoquer chez

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Développement des fonctions de communication non verbale «Il faut avoir recours à des modifications des processus d apprentissage,

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP)

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ÉLÉMENTS DE DÉFINITIONS La communication interpersonnelle est un processus naturel entre deux personnes. Quoiqu il se passe entre deux

Plus en détail

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif.

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. A) Qu'estce qu'il faut faire? 1 Il faut que je (rencontrer) madame Biron. 2 Il fut que tu (organiser) tes vacances. 3 Il faut que nous (téléphoner)

Plus en détail

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Valia GUILLARD http://coquelicot.asso.free.fr Page 1 Plan de la présentation! L association

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

La prise de parole en public

La prise de parole en public La prise de parole en public Stage initial MF1 Nécessaire à la transmission de votre message Stage initial MF1 La communication L intervenant peut la freiner L altération du message La préparation de l

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Répertoire actualisé des documents

Répertoire actualisé des documents Répertoire actualisé des documents 1. Listes de repérage pour l auto-évaluation Dans une documentation séparée ou sur Internet, vous trouverez six listes de repérage. Vous pouvez les utiliser pour vous

Plus en détail

Déficience et production

Déficience et production Arpih MSP 13 A & MSP 13 B 1 Déficience et production Objectif du cours * Adapter des mesures spécifiques en vue d optimiser la production et promouvoir le bien-être de la personne en situation de déficience.

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial LAMOTHE, Christiane Collège Édouard-Montpetit. Janvier 2002. POURQUOI J ÉTUDIE? parce que j ai un projet d étude assez défini; parce que

Plus en détail

Formulaire de candidature pour le séjour culturel d immersion linguistique à Séville (Hiver 2016)

Formulaire de candidature pour le séjour culturel d immersion linguistique à Séville (Hiver 2016) Formulaire de candidature pour le séjour culturel d immersion linguistique à Séville (Hiver 2016) 1. RENSEIGNEMENTS SUR L ÉLÈVE Nom : Prénom : Adresse (rue, ville, code postal) : Téléphone (domicile):

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE

GUIDE METHODOLOGIQUE GUIDE METHODOLOGIQUE Comment apprendre une leçon, préparer un exposé, réviser son brevet, préparer les contrôles Parents : comment aider votre enfant dans ses devoirs Collège François PONSARD Vienne Ministère

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

J ai peur quand je vois quelqu un qui L animal qui me terrorise, c est Ce qui me fait peur dans l avenir, c est Quand j étais petit, j avais souvent peur de En voyage, j ai parfois peur de Une peur que

Plus en détail

Test de dépistage de l analphabétisme

Test de dépistage de l analphabétisme Test de dépistage de l analphabétisme Test de dépistage de l analphabétisme Guide de passation Ce test de dépistage de l analphabétisme est constitué de deux parties, soit le volet lecture (divisée en

Plus en détail

La surdité, un tabou social exagéré ou réel: les solutions

La surdité, un tabou social exagéré ou réel: les solutions La surdité, un tabou social exagéré ou réel: les solutions Jean-Pierre Gagné,, Ph.D. Professeur titulaire École d orthophonie d et d audiologied Chercheur Institut Universitaire de gériatrie g de Montréal

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

La dysphasie. Pour plus d informations: Informations générales

La dysphasie. Pour plus d informations: Informations générales Pour plus d informations: La dysphasie Institut Raymond-Dewar, programme Adolescents/ Jeunes Adultes et Bégaiement http://www.raymond-dewar.qc.ca Informations générales Dysphasie+ http://www.dysphasieplus.com

Plus en détail

Le français langue seconde par thèmes, niveau débutant Volet audio, 2 e édition

Le français langue seconde par thèmes, niveau débutant Volet audio, 2 e édition Le français langue seconde par thèmes, niveau débutant Volet audio, 2 e édition 8 thèmes, 8 CD Auteure : Guylaine Cardinal www3.sympatico.ca/guylainecardinal Contenu du CD 1 Préambule et Thème 1, La santé

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Habiletés de communication

Habiletés de communication Habiletés de communication Les habiletés de communication ont été clairement identifiées comme l une des dimensions essentielles en termes d habiletés pour la pratique compétente de la médecine familiale.

Plus en détail

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel 1 Centre de Référence Troubles des Apprentissages Service 502 Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel Madame, Monsieur, Vous accueillez au sein de votre classe un/des

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites.

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites. Introduction Suite à l évolution des modes de vies et de la technique, il nous a paru indispensable de renouveler et d adapter cet ouvrage. En effet, de nos jours, presque tout le monde possède un téléphone

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

Diversité des lecteurs, multiplication des supports? Intervenante : Corinne da Costa, directrice Seprem Etudes & Conseil

Diversité des lecteurs, multiplication des supports? Intervenante : Corinne da Costa, directrice Seprem Etudes & Conseil Diversité des lecteurs, multiplication des supports? Intervenante : Corinne da Costa, directrice Seprem Etudes & Conseil Adapter le style de rédaction aux supports Le concept du dispositif d information

Plus en détail

Fiche méthode Collège : Comment apprendre une leçon?

Fiche méthode Collège : Comment apprendre une leçon? Fiche méthode Collège : Comment apprendre une leçon? P. Casanova "Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine." (Montaigne) 1. Je me connais bien De quel profil es-tu? (dis-moi qui tu es je te dirai

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

Nom :... Date :... ENVOI N 9. Chap. 8 : COMMENT DÉCOUVRIR LA STRATÉGIE D UN INDIVIDU ... ... 1)... 2)... 3)... 4)...

Nom :... Date :... ENVOI N 9. Chap. 8 : COMMENT DÉCOUVRIR LA STRATÉGIE D UN INDIVIDU ... ... 1)... 2)... 3)... 4)... Pierre LASSALLE, Biosynergiste Formateur-Conseil en Développement des Ressources Humaines et Communication 56 rue de la Porte 29200 Brest! 02 98 05 25 50 (Tél et Fax) Nom :... Date :... ENVOI N 9 1. Synthèse

Plus en détail

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10 CHARTE 1 Dans Eis Schoul l idée de l inclusion, de la solidarité entre enfants et adultes provenant de contextes sociaux et ethniques différents et aux talents et compétences distincts est fondamentale.

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

AUDISON L OUÏE, SI ON EN PARLAIT

AUDISON L OUÏE, SI ON EN PARLAIT AUDISON L OUÏE, SI ON EN PARLAIT Pour débuter, expliquons d abord ce qu est l ouïe. L ouïe ou l audition est la capacité de percevoir des sons. Elle est l un des cinq sens. Au-delà de la capacité d entendre,

Plus en détail

L APHASIE, CES TROUBLES DE L EXPRESSION ET/OU DE LA COMPRÉHENSION DU LANGAGE AVC

L APHASIE, CES TROUBLES DE L EXPRESSION ET/OU DE LA COMPRÉHENSION DU LANGAGE AVC L APHASIE, CES TROUBLES DE L EXPRESSION ET/OU DE LA COMPRÉHENSION DU LANGAGE AVC 6 SOMMAIRE Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Rappel 4 Quel est le lien entre l AVC et l aphasie? 4 Quels

Plus en détail

1. Lis le texte suivant : (Le o seguinte texto) 2. Vrai ou faux?

1. Lis le texte suivant : (Le o seguinte texto) 2. Vrai ou faux? 1. Lis le texte suivant : (Le o seguinte texto) Nouveau signe de réussite sociale ou effet de mode, en tout cas, c'est la cohue 1 vers l'appropriation des nouvelles technologies de l information et de

Plus en détail

Kit de rentrée Année scolaire 2013-2014

Kit de rentrée Année scolaire 2013-2014 1 Kit de rentrée Année scolaire 2013-2014 Collège du Chaudron 2 Kit de rentrée Année scolaire 2013-2014 Ce kit pédagogique répond à la demande des professeurs qui ont suivi les formations sur lʼéducation

Plus en détail

Travailler avec les enfants plus âgés et les adolescents

Travailler avec les enfants plus âgés et les adolescents Travailler avec les enfants plus âgés et les adolescents Résumé de la présentation donnée par Maggie Johnson pour l association SMIRA, en mars 2008 Par Valérie Marschall pour l association OUVRIR LA VOIX

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

Aides auditives et personnes âgées

Aides auditives et personnes âgées L'adhésion au port d'aides auditives chez les personnes âgées : Un défi pour les professionnels de la santé auditive Jean Pierre Gagné, Centre de recherche de l IUGM École d orthophonie et d audiologie,

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

A partir de l introduction du document 1, répondez aux 2 questions suivantes.

A partir de l introduction du document 1, répondez aux 2 questions suivantes. La communication non verbale SITUATION PROFESSIONNELLE Vous effectuez votre stage dans l entreprise Cémoi de Perpignan. M. Mauve Guy, votre tuteur et responsable commercial de la région Languedoc Roussillon

Plus en détail

COMMUNIQUER C EST QUOI?

COMMUNIQUER C EST QUOI? Michel Fauré- La communication du médecin acupuncteur- 1 POURQUOI UN PATIENT VIENT CHEZ VOUS? Le monde change, la performance individuelle s appuie, certes, sur les compétences médicales du médecin, mais,

Plus en détail

www.russe- facile.fr

www.russe- facile.fr Apprenez le russe facilement www.russe- facile.fr Ce guide est destiné à partager mon expérience. Je vous explique comment j'ai appris le russe sans douleur. Mon histoire avec le russe A 18 ans je maîtrisais

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada

Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada J e p e u x v o t e r! Un guide simple sur le vote au Canada Pour tout renseignement, veuillez vous adresser au : Centre de renseignements Élections

Plus en détail