Superposition de signaux sinusoïdaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Superposition de signaux sinusoïdaux"

Transcription

1 Superposition de signaux sinusoïdaux I TP interférences obtenues par la superposition de deux ondes ultrasonores Modélisation d une courbe sous Regressi Mesure de l amplitude de l onde résultant de la superposition de deux ondes Modélisation de la courbe U = f(x) Calcul de l interfange Echelle angulaire Interférences destructives...4 II TP Corde de Melde et ondes stationnaires Expérience réalisée au bureau : corde de Melde avec vibreur Expérience de la corde de Melde dans le cas d une excitation éléctomagnétique Justification de l expression des fréquences f k des modes propores Interprétation du phénomène de résonance Influence de la tension de la corde Détermination de la masse linéique de la corde...6 III Superposition d une onde incidente et d une onde réfléchie onde stationnaire Signal s(x,t) résultant de la superposition des ondes incidentes et réfléchies Qu est ce qu une onde stationnaire? Onde stationnaire avec conditions aux limites - modes propres Expression générale du signal s(x,t) dans le cas de conditions aux limites...8 IV Un outil pour représenter une onde sinusoïdale : le vecteur de Fresnel Définition du vecteur de Fresnel Déphasage entre deux signaux de même pulsation Somme de deux signaux sinusoïdaux de même pulsation V Interprétation du phénomène d interférences à deux ondes Signal résultant en un point M fixé Superposition constructive Superposition destructive Interprétation de la figure d interférences de l annexe Interfrange VI Exercices ANNEXES Lycée Lapérouse - Kerichen 1 / 16

2 Introduction Dans le chapitre précédent, nous avons étudié la propagation des ondes progressives et notamment des ondes progressives sinusoïdales. Dans ce chapitre, nous allons découvrir et interpréter des propriétés surprenantes des ondes progressives sinusoïdales. V D Accrochez une corde à un vibreur V de fréquence f (extrémité gauche) : cela doit créer une onde progressive Maintenez l extrémité droite D avec la main : vous observez une onde qui ne se propage plus, une onde stationnaire! Modifiez maintenant la tension de la corde (sans modifier la longueur VD) : vous observez, pour certaines valeurs particulières de la tension exercée, un phénomène de résonance avec des fuseaux d amplitudes importantes en nombre égal à 1, 2, ou 3 ( ) selon la tension exercée. vidéo V deux fuseaux D Quel paramètre caractéristique de l onde a été modifié avec la tension? En quoi cela peut-il modifier le nombre de fuseau de l onde stationnaire? Prenez maintenant une cuve à onde avec un vibreur V 1 : vous observez des ondes circulaires. Ajoutez maintenant un deuxième vibreur V 2 : vous observez la figure surprenante ci-dessous (à droite) presentant des arcs d hyperbole. V trois fuseaux D Il est clair dans cette deuxième expérience que le phénomène observé est dû à la superposition des 2 ondes. Mais comment déterminer l ensemble des points où l amplitude de l onde est minimale? Maximale? Et quelle est, dans la première expérience, l onde qui vient se superposer à l onde créée par le vibreur? Et pourquoi la superposition de ces ondes crée-t-elle, dans certaines conditions particulières, des fuseaux de grandes amplitudes? animation V 1 V 2 Lycée Lapérouse - Kerichen 2 / 16

3 I TP interférences obtenues par la superposition de deux ondes ultrasonores Le but de ce TP est de mesurer l amplitude en un point M d une onde ultrasonore résultant de la superposition de deux ondes ultrasonores émises par deux sources situées en O 1 et O 2. visualisée sur la voie 2 de l oscilloscope a visualisée sur la voie 1 de l oscilloscope * Lire le paragraphe 1 de l annexe. 1 Modélisation d une courbe sous Regressi Prendre des notes sur l utilisation du logiciel Regressi dans le cahier de TP. 2 Mesure de l amplitude de l onde résultant de la superposition de deux ondes - Réaliser le montage ci-dessus avec a = 6 cm et HO = D = 50 cm (par exemple). - Régler la valeur de la fréquence du GBF (voisine de 40 khz) de manière à ce que l amplitude reçue soit maximale, dans le cas où un seul émetteur est allumé. Vérifier que l amplitude reste importante lorsque le deuxième émetteur, seul, est allumé (puis allumer les deux émetteurs). - Déplacer le récepteur de la position centrale x = 0 à la position x = 15 cm. Observer et appeler le professeur si les observations ne sont pas satisfaisantes. - Mesurer l amplitude U du signal reçu (mesurée à l aide de l oscilloscope numérique) en fonction de la position x (de 0,5 en 0,5 cm, jusqu à x = 15 cm) du point M sur la droite (Ox) et entrer les valeurs «directement» dans le logiciel Regressi. - Appeler le professeur après environ 10 mesures pour une première vérification (si nécessaire, récupérer une série de mesures sur le réseau, fichier intitulé interférences.rw3) - Représenter U = f(x). - Déterminer la période de cette courbe (+ unité). Cette grandeur est appelée interfrange et est notée i. 3 Modélisation de la courbe U = f(x) - Modéliser la courbe U = f(x) par une sinusoïde. - Noter la période fournie par la modélisation (+ incertitude + unité). La valeur précédemment obtenue est-elle compatible avec la valeur fournie par la modélisation? - Proposer des valeurs pour les incertitudes Δx et ΔU (sans calcul, par simple estimation) et faire apparaître ces incertitudes sur le graphe. - Commenter la précision de l expérience et la validation du modèle. - Modifier les valeurs des incertitudes afin que la courbe modélisée passe bien par tous les «points élargis» (en omettant les éventuelles valeurs aberrantes). Commenter. Lycée Lapérouse - Kerichen 3 / 16

4 4 Calcul de l interfange Les 2 sources sont situées en O 1 et O 2 distant de a. On note D la distance HO et x la distance OM. x H O * * ( * ) - En utilisant l approximation (1) de l annexe, exprimer la différence d 2 d 1 en fonction de D, a et x. - Les deux ondes émises en O 1 et O 2 étant émises en phase, déterminer une condition portant sur d 2 d 1 et sur la longueur d onde λ pour que l amplitude de l onde soit maximale au point M d abscisse x. - Vérifier la relation proposée en la testant sur l animation suivante (taper «Tulloue interférences» dans un moteur de recherche). - En déduire les positions x k où l amplitude reçue est maximale puis l expression de l interfrange des interférences en fonction de λ, D et a. - Calculer sa valeur et comparer à la valeur expérimentale. 5 Echelle angulaire - Soit θ l angle entre les droites HO et HM. Représenter cet angle sur le schéma. - En utilisant l approximation (2), déterminer l expression de d 2 d 1 en fonction de a et de θ. - Soit M 0 le point correspondant au premier maximum de l amplitude des interférences (x > 0). Après avoir rappelé la condition pour obtenir des interférences constructives au point M, en déduire l expression de sin(θ 0 ), correspondant au point M 0, en fonction de λ et a. Cette grandeur est appelée échelle angulaire du phénomène d interférences. 6 Interférences destructives - Déterminer une condition sur d 2 d 1 pour observer des interférences destructives en un point M puis retrouver l expression de l interfrange i. Lycée Lapérouse - Kerichen 4 / 16

5 II TP Corde de Melde et ondes stationnaires 1 Expérience réalisée au bureau : corde de Melde avec vibreur Décrire vos observations sur votre compte rendu de TP : - type d onde observée, - influence de la fréquence, - positions des nœuds, - positions des ventres, - amplitude de vibration au niveau du vibreur - 2 Expérience de la corde de Melde dans le cas d une excitation éléctomagnétique aimant m A B Le fil est soumis à une tension alternative de fréquence f, il est donc parcouru par un courant alternatif de fréquence f. Le fil est placé dans l entrefer d un aimant. Le courant étant alternatif, la force exercée sur le fil par l aimant (force de Laplace comme nous le verrons plus tard) est donc alternativement dirigée vers le haut puis vers le bas, l alternance s effectuant à la fréquence f. Le fil est donc soumis, comme dans le cas de la corde de Melde avec vibreur, à une excitation sinusoïdale. La seule différence est que cette fois, les deux extrémités A et B du fil étant fixe, elles correspondent toutes les deux à des nœuds de vibration (l interprétation sera plus facile). - Accrocher une masse m = 500 g au bout du fil et choisir une longueur de l ordre de 50 cm. - Brancher le GBF en série avec le fil, un rhéostat et un ampèremètre (voir schéma au tableau). - Déplacer le curseur du rhéostat de manière à avoir une intensité proche de 1 A mais surtout inférieure à 1 A. - Déterminer la fréquence f 1 (fréquence fondamentale) qui permet d obtenir un seul fuseau. - Déterminer les fréquences f 2, f 3 et f 4 des 3 premiers harmoniques. Attention, pour observer ces modes, vous devrez déplacer l aimant fin de la placer au niveau d un ventre de vibration. - Quelle est la relation entre la fréquence f n de l harmonique n et la fréquence fondamentale f 1? Lycée Lapérouse - Kerichen 5 / 16

6 3 Justification de l expression des fréquences f k des modes propores - Décrire l amplitude des vibrations aux deux extrémités de la corde. Comment nomme-t-on ces points? - Quel est le type d onde observée? Justifier. - Quelle est la distance entre deux nœuds dans le cas d une telle onde? - En déduire une relation entre la longueur L de la corde, un entier k et les longueurs d onde λ k correspondant à des modes propres. Justifier. - En déduire l expression des fréquences f k des modes propres. Remarque : en exercice, à la question «déterminer l expression des fréquences f k des modes propres», il faudra donc refaire le raisonnement ci-dessus, sans oublier aucune étape du raisonnement. 4 Interprétation du phénomène de résonance Au moment des résonances, on observe des fuseaux de très grandes amplitudes (dans le cas de la corde de Melde avec vibreur notamment, on observe des amplitudes beaucoup plus importantes que celle du vibreur). Comment interpréter ce phénomène? Pour y parvenir, il faut comprendre que l onde 1 créée par le vibreur ou par le phénomène électromagnétique, se réfléchit sur l extrémité de droite (création de l onde 2) et donne donc une onde stationnaire par superposition avec l onde incidente 1. Mais elle se réfléchit ensuite sur l extrémité de gauche (création de l onde 3) et se superpose donc avec la première onde créée. Et ainsi de suite ce qui crée une onde résultante de grande amplitude (qui pourrait même tendre mathématiquement vers l infini si la corde était parfaitement élastique, sans limite de rupture). - justifier que l onde 1 et l onde 3 sont en phase. - les ondes 5, 7, 9 ( ) sont-elles aussi en phase avec l onde 1? Justifier. - les ondes 4, 6, 8 ( ) sont-elles en phase avec l onde 2? 5 Influence de la tension de la corde - A partir du mode fondamental, modifier la tension T = m.g du fil puis trouver la nouvelle fréquence correspondant au mode fondamental. - Interpréter en utilisant la relation déterminée dans l exercice d application 1c. 6 Détermination de la masse linéique de la corde - Proposer un protocole expérimental permettant de calculer la masse linéique µ d une corde (préciser les grandeurs qui doivent être fixées, celles qui doivent être mesurées et le calcul à effectuer). - En fait on souhaite déterminer µ graphiquement. Après avoir établi la relation entre µ, L, m, g et la fréquence fondamentale f fond, déterminer les grandeurs à porter en ordonnées et en abscisses du graphe afin que la courbe tracée soit une droite linéaire de coefficient directeur µ. Voir aide au tableau si nécessaire. - Réaliser le protocole proposé en utilisant l animation suivante (taper «Tulloue corde Melde» dans un moteur de recherche) : - Tracer le graphe cité précédemment sous Regressi et en déduire la valeur de µ (+ unité). - Commenter l ordre de grandeur de la valeur obtenue. Lycée Lapérouse - Kerichen 6 / 16

7 III Superposition d une onde incidente et d une onde réfléchie onde stationnaire 1 Signal s(x,t) résultant de la superposition des ondes incidentes et réfléchies 1.1 Construction graphique de l onde résultante Supposons que deux ondes sinusoïdales de même pulsation ω et de même célérité se déplacent en sens inverse sur une corde et se rencontrent. Soit t0 l instant où deux crêtes sont exactement au même endroit. C est le cas de la figure en haut à gauche (précision : elle ne montre qu une partie de la corde comportant 2 crêtes). On représente sur les schémas suivants l aspect à chaque 1/8 de période. Les ondes se déplacent alors d un huitième de longueur d onde (½ division) entre chaque image. On observe que l onde résultante est telle que : des points restent constamment immobiles (A, C, E), ce sont les nœuds de vibration. L amplitude de ces points est donc constamment nulle d autres points présentent une amplitude maximale (B et D), ce sont les ventres de vibration. L amplitude des oscillations en ces points est (où S représente l amplitude des deux ondes qui se superposent). pour tous les autres points, l amplitude est donnée pour un point donné et est différente en chaque point ; elle est comprise entre 0 et 2S la distance séparant deux nœuds qui se suivent est de la distance qui sépare un ventre et un nœud immédiatement voisin est de Calcul du signal s(x,t) résultant de la superposition Soit s 1 (x,t) l onde décrite précédemment se propageant de la gauche vers la droite (phase initiale φ 1 ) et s 2 (x,t) l onde se propageant de la droite vers la gauche (phase initiale φ 2 ). s 1 (x,t) = s 2 (x,t) = s 1 (x,t) + s 2 (x,t) = 2 Qu est ce qu une onde stationnaire? = = p q 2 p q 2 Rappel : cos(p) cos(q) 2cos( ).cos( ) Lycée Lapérouse - Kerichen 7 / 16

8 Voir animation : Les nœuds de vibration : Les nœuds de vibration sont espacés de Les ventres de vibration : Les ventres de vibration sont espacés de 3 Onde stationnaire avec conditions aux limites - modes propres Exemple du cas où il y a des nœuds de vibration en x = 0 et en x = L 4 Expression générale du signal s(x,t) dans le cas de conditions aux limites Lycée Lapérouse - Kerichen 8 / 16

9 IV Un outil pour représenter une onde sinusoïdale : le vecteur de Fresnel 1 Définition du vecteur de Fresnel 2 Déphasage entre deux signaux de même pulsation S ( ) 1 t S ( ) S ( t 0) 2 t 1 S 2( t 0) à t à t = 0 Conclusion : Lycée Lapérouse - Kerichen 9 / 16

10 3 Somme de deux signaux sinusoïdaux de même pulsation s ( ) 1 t S 1 S 2 s ( ) 2 t La somme de deux signaux sinusoïdaux de même pulsation ω et d amplitude différente S 1 et S 2 L amplitude S du signal somme est égale à Norme S du vecteur somme : Maximum de l amplitude du signal somme : Minimum de l amplitude du signal somme : Lycée Lapérouse - Kerichen 10 / 16

11 V Interprétation du phénomène d interférences à deux ondes Lorsque deux signaux s 1 et s 2 sinusoïdaux synchrones (même pulsation ω) se superposent, les signaux s 1 et s 2 s ajoutent mais les amplitudes ne s ajoutent pas (on n obtient pas S = S 1 + S 2, comme nous venons de le voir au paragraphe précédent). L amplitude résultante S dépend du déphasage Δφ entre les deux signaux s 1 et s 2. Or ce déphasage Δφ dépend de la position du point M où l on calcule la somme s(m,t) = s 1 (M,t) + s 2 (M,t) comme nous allons le vérifier dans ce paragraphe. C est le phénomène d interférences. 1 Signal résultant en un point M fixé Dans ce paragraphe, nous allons calculer s(m,t) dans le cas où les phases à l origine φ 1 et φ 2 sont égales (et même nulles pour simplifier). Dans l animation ci-dessous les amplitudes A 1 et A 2 ont même été choisies égales mais ce n est pas toujours le cas (notamment si l on considère des ondes circulaires). Figure 1 Figure 2 Soit un point M fixé de l espace. Notons d 1 la distance S 1 M et d 2 la distance S 2 M. Lycée Lapérouse - Kerichen 11 / 16

12 2 Superposition constructive Les interférences sont constructives en M si Remarque : 3 Superposition destructive Les interférences sont destructives en M si 4 Interprétation de la figure d interférences de l annexe Expliquer comment le point M a été construit : La superposition des ondes est-elle constructive ou destructive en M? Justifier. Placer un point N correspondant à une superposition destructive. Justifier ce tracé. Décrire la courbe reliant un ensemble de points de type M. 5 Interfrange Soit un plan Π parallèle à (S 1 S 2 ) et distant de D >> S 1 S 2 Lycée Lapérouse - Kerichen 12 / 16

13 VI Exercices 1 Exercices d application a- Déterminer l amplitude S du signal s(t) = 2 cos(ωt + π/6) + 2 cos(ωt + π/3) en utilisant une construction de Fresnel. Déterminer géométriquement la phase initiale φ 0 (argument du cosinus lorsque t = 0) de s(t). b- Soit s(t) = cos(ωt) + 2 sin(ωt) Réaliser une construction de Fresnel afin de déterminer l amplitude A et la phase φ du signal s(t). Remarque : ne pas oublier que la fonction tan -1 = arctan définit un angle modulo π ; afin de déterminer la valeur de φ sans ambiguïté, il faut donc utiliser un argument géométrique (voir CH1). c- Par quelle force T faut-il tendre une corde de longueur 0,50 m et de masse 0,80 g pour que le son fondamental émis soit le La de fréquence 220 Hz? Quelles sont les fréquences des deux premiers harmoniques émis par cette corde dans les mêmes conditions? Remarque : une onde progressive se propage le long d une corde (soumise à une tension T et de masse linéique μ = masse par unité de longueur) à la célérité v =. (relation littérale à trouver par analyse dimensionnelle). 2 Notes jouées à la guitare 1- Quelle corde faut-il raccourcir? Justifier. 2- Quelle est la nouvelle longueur L de cette corde? La corde ré d une guitare a pour fréquence fondamentale 293,7 Hz ; la corde sol voisine vibre à 392 Hz. La longueur des parties vibrantes des deux cordes est L = 65 cm. On souhaite raccourcir la partie vibrante de l une des deux cordes de manière qu elle sonne à la même fréquence que l autre. 3- Quelle est la longueur d onde de la vibration sonore produite alors par les deux cordes? 3 Figure d interférences On considère une expérience effectuée sur une cuve à ondes avec des vibreurs situés en E 1 et E 2 distants de a. La longueur d onde est λ et on note, pour chaque point M à la surface du film d eau, δ = E 1 M -E 2 M. On appelle ordre d interférence p le rapport p = δ/λ. 1- Quelles sont les valeurs de δ et p sur la médiatrice du segment [E 1, E 2 ]? Les vibrations étant émises en phase, quel type d interférences observe-t-on sur cette droite? 2- On se place sur la droite (E 1 E 2 ) joignant les sources, à l extérieur du segment [E 1, E 2 ], au-delà de E 2 On admet que l onde émise par le point E 1 n est pas perturbée par son passage au voisinage de E 2. Que valent δ et p? A quelle condition observe-t-on des interférences constructives sur cette droite? 3- Lorsque le point M passe de la médiatrice du segment [E 1, E 2 ] à l axe (E 1 E 2 ) en décrivant un arc de cercle, l ordre d interférences p croît de manière régulière. En déduire le nombre de franges, correspondant à des interférences constructives, que l on peut observer sur cet arc de cercle. Application numérique : λ = 8 mm et a = 4 cm. L Lycée Lapérouse - Kerichen 13 / 16

14 4 Propagation de l onde progressive incidente On considère une corde sur laquelle se propage une onde, sans atténuation, vers les x croissants. Ci-contre la fonction représentant le signal en fonction du temps pour le point d'abscisse nulle y (x = 0, t) τ est une durée connue et on appelle c la célérité des ondes sur la corde. On définit L = c. τ (L est donc la distance parcourue par le signal pendant la durée τ). Dans cet exercice et le suivant, aucune justification n est attendue, uniquement le tracé des courbes. Sur le graphe ci-contre (gradué en unité L de distance), représenter la forme de la corde à la date t 1 = 4 τ 5 Réflexion de l onde progressive On continue de s intéresser à la corde de l exercice précédent. On suppose qu elle est accrochée solidement au point E d abscisse 6L (dont on interdit donc la variation d altitude). L onde définie dans l exercice précédent va donc être amenée à se réfléchir en ce point et à repartir dans la direction des x décroissants. 1. Tracer l allure du graphe temporel de l onde incidente au point E. 2. Étant donné que le point E est fixe, dessiner le graphe temporel de l onde réfléchie au point E. 3. En déduire la forme de la corde à l instant t 2 = 11 τ 6 Facteur de contraste (exercice corrigé) On utilise un détecteur sensible à la valeur moyenne du carré du signal : il mesure donc une grandeur I = s ( t) [ Acos( t )] A car la valeur moyenne de la fonction [cos(ωt + φ)] 2 calculée sur 2 une période est égale à ½ Exprimer la valeur I max de I correspondant au signal somme s(x,t) en fonction de A 1 et A Exprimer de même la valeur I min de I en fonction de A 1 et A On définit un facteur de contraste C dont on voudrait qu il ait les propriétés suivantes : - C est compris entre 0 et 1 - C est d autant plus grand que l écart entre I max et I min est grand I max I min Montrer que la définition C = vérifie ces propriétés. I max I min 2.4. Exprimer alors C en fonction de x = A 2 / A 1 et tracer le graphe C = f(x) Commenter la valeur de x correspondant au maximum de la courbe. Lycée Lapérouse - Kerichen 14 / 16

15 ANNEXES 1 Expression de d 2 d 1 lorsque D >> a et x sources sources. HO HO. Dans le cas a et x << D, on pourra par conséquent faire, au choix, l une des approximations suivantes : - d 1 + d 2 2D ; approximation (1) - ou d 1 + d 2 2HM ; approximation (2) Lycée Lapérouse - Kerichen 15 / 16

16 2 Figure d interférences dans le cas de deux ondes circulaires (à 2 dimensions) k =0 Lycée Lapérouse - Kerichen 16 / 16

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS ANNÉE 2013 EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS CSEA 2013 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 1 - L usage de la calculatrice est autorisé ; - Les exercices sont indépendants

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 6-7 Epreuve du 6 mars 7 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES GENIE PARASISMIQUE Sujet No, durée : heures Les copies doivent être rédigées en français et écrites

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011. Nom SOLUTIONS. Numéro de l étudiant.e

PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011. Nom SOLUTIONS. Numéro de l étudiant.e PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011 Nom SOLUTIONS Numéro de l étudiant.e Professeur Marc de Montigny Horaire Vendredi, 16 décembre 2011, de 9 h à midi Lieu Gymnase du Campus

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Équations différentielles en physique

Équations différentielles en physique Fiche Mathématiques pour la Physique - Équations différentielles en physique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Équations différentielles en physique On ne considère en physique en prépa (quasiment) que des

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Physique. chassis aimant. Figure 1

Physique. chassis aimant. Figure 1 Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées 2013 Les résultats numériques seront donnés avec un nombre de chiffres significatifs compatible avec celui utilisé pour les données. On s intéresse ici à

Plus en détail

MODULATION D AMPLITUDE

MODULATION D AMPLITUDE T.P-cours de Physique n 3 : MODULATION D AMPLITUDE Rappel sur le rôle de la modulation. L information que l on souhaite transmettre (parole, musique, ) est constituée de signaux qui ont des fréquences

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

Cours de mécanique M14-travail-énergies

Cours de mécanique M14-travail-énergies Cours de mécanique M14-travail-énergies 1 Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les outils énergétiques utilisés en mécanique pour résoudre des problèmes. En effet, parfois le principe

Plus en détail

Correction des exercices sur les ondes progressives sinusoïdales

Correction des exercices sur les ondes progressives sinusoïdales CORRECTION EXERCICES TS 1/5 ONDES PROGRESSIVES SINUSOÏDALES Correction des exercices sur les ondes progressives sinusoïdales Correction de l exercice 1 : le téléphone pot de yaourt A A PROPOS DES ONDES

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP)

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) SESSION DE 2005 concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) section : mathématiques deuxième composition de mathématiques (épreuve de remplacement)

Plus en détail

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 Les solutions de ces exercices sont reprises sur le site web de FSAB1203. Ne consultez les solutions qu après avoir tenté sérieusement de résoudre l exercice.

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures SESSION 2013 PCP1003 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Etude des fonctions trigonométriques

Etude des fonctions trigonométriques Chapitre Dans ce chapitre, nous continuons le travail sur les fonctions usuelles en introduisant les fonctions trigonométriques. Si celles sont définies à partir de la géométrie euclidienne, elles permettent

Plus en détail

Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur

Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur Thomas SICARD Aurélien DUMAINE Séance du 8 juin 00 Rapport de Travaux Pratiques Manipulation Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur I. Exercice préparatoire On sait que En effet on a : T =

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons MINESTERE DE L EDUCATION DIRECTION REGIONALE DE NABEUL LYCÉE TAIEB MEHIRI MENZEL TEMIME PROPOSÉ PAR : MOHAMED CHERIF, AHMED RAIES, SALWA RJEB. EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES NIVEAU: 4 EME SECTION : SC.EXPERIMENTALES

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN ANS Électrotechnique énergie équipements communicants Exemple de progression pédagogique Programmes : BOEN n 11 du 1/06/199 / A 8/07/99 modifié A 19/07/0 Mathématiques :

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures)

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures) ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES CONCOURS D ADMISSION 2014 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est pas autorisée pour cette épreuve.

Plus en détail

TD16 Machine synchrone et MCC

TD16 Machine synchrone et MCC TD16 Machine synchrone et MCC 161 Machine synchrone simpliste A Travaux Dirigés Un aimant cylindrique allongé peut tourner autour de l'axe passant par son centre et perpendiculaire à son moment magnétique.

Plus en détail

1.1. Le moment cinétique en mécanique classique

1.1. Le moment cinétique en mécanique classique c M Dunseath-Terao - Master 1 de Physique UR1 2006 2007 1 Complément 1 Le moment cinétique 1.1. Le moment cinétique en mécanique classique L équation du mouvement d un corps en rotation en mécanique classique

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

1 Cinématique du solide

1 Cinématique du solide TBLE DES MTIÈRES 1 Cinématique du solide 1 1.1 Coordonnées d un point dans l espace......................... 1 1.1.1 Repère et référentiel................................ 1 1.1.2 Sens trigonométrique...............................

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Etude de la période d un pendule simple

Etude de la période d un pendule simple Etude de la période d un pendule simple Préparation à l Agrégation de Physique ENS Cachan June 3, Figure 1: Photographie du dispositif expérimental pour étudier la variation de la période d un pendule

Plus en détail

Epreuve de Physique I-B Durée 4 h

Epreuve de Physique I-B Durée 4 h * Banque filière PT * BANQUE PT - EPREUVE I-B. Epreuve de Physique I-B Durée 4 h Etude d'une micropompe électrostatique Indications générales : On donnera tous les résultats avec leur unité. Les candidats

Plus en détail

Les interactions électromagnétiques

Les interactions électromagnétiques Les interactions électromagnétiques Activité 1 Le champ magnétique La force électromagnétique 1. Le champ magnétique Document 1 : Champ magnétique d un aimant droit Document 2 : champ magnétique d un aimant

Plus en détail

1 Présentation du moulin. 2 Modélisation mathématique. 2.1 Modélisation statique. Don Quichotte de l Atlantique

1 Présentation du moulin. 2 Modélisation mathématique. 2.1 Modélisation statique. Don Quichotte de l Atlantique 1 Présentation du moulin Il s agit d une roue tournant autour d un axe. Sur l extérieur de la roue sont fixées des tiges et sur les tiges sont accrochés des récipients. Ces récipients sont ouverts en haut

Plus en détail

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012 DS le er octobre 202 OPTIQUE ATOMISTIQUE NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Les copies illisibles ou mal présentées seront

Plus en détail

Projet MATLAB. UPMC - Licence Elec. L2 S2 UE Calcul Scientifique ; initiation à MATLAB (LE205) I. Introduction

Projet MATLAB. UPMC - Licence Elec. L2 S2 UE Calcul Scientifique ; initiation à MATLAB (LE205) I. Introduction UPMC - Licence Elec. L2 S2 UE Calcul Scientifique ; initiation à MATLAB (LE205) I. Introduction Projet MATLAB Objectif : le but de ce projet est de réaliser une simulation d un oscillateur modélisé comme

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Très tôt dans l histoire de l humanité, les phénomènes périodiques ont été utilisés pour mesurer le temps. Les premiers ont été les événements astronomiques puis, à mesure

Plus en détail

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Le barème est sur 70 points dont 2 points pour la présentation Les questions Q13, Q14, Q17, Q33 et Q34 peuvent être laissées de coté dans un premier temps. Calculatrice

Plus en détail

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. MATERIEL / LOGICIELS / DOCUMENTATION Laser He-Ne polarisé - Polariseurs - Lame /4 - Puissancemètre - Cellule de Pockels

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme.

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme. CHAPITRE 2 : LA TENSION ALTERNATIVE. Une ville, la nuit, brille de mille feux alimentés par le courant alternatif. Vers la fin du XIX ème siècle, le courant alternatif a supplanté le courant continu. C

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Interférences lumineuses

Interférences lumineuses Interférences lumineuses Principe Les phénomènes d interférences résultent de la superposition de 2 ondes lumineuses. Ils ne peuvent se produire que lorsque les conditions suivantes sont réalisées : les

Plus en détail

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES TS 1-2-3 DS n 3 12 /12/2013 EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES Un dispositif à fentes d Young est utilisé pour réaliser des interférences lumineuses à partir de la lumière rouge d un laser S du

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures SESSION 2003 PCM2007 EPEUVE SPECIFIQUE FILIEE PC MATHEMATIQUES 2 Durée : 4 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachera la

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

M5 Oscillateur harmonique et régime forcé

M5 Oscillateur harmonique et régime forcé M5 Oscillateur harmonique et régime forcé Rappels des épisodes précédents... Au cours de la première période, nous avons rencontré le modèle de l Oscillateur Harmonique Amorti Cf Cours M4). Nous allons

Plus en détail

Mathématiques en Seconde. David ROBERT

Mathématiques en Seconde. David ROBERT Mathématiques en Seconde David ROERT 2011 2012 Sommaire 1 Translation Vecteurs 1 1.1 Translation......................................................... 1 1.1.1 Définition.....................................................

Plus en détail

TP Tracé de courbes : module Pylab

TP Tracé de courbes : module Pylab TP Tracé de courbes : module Pylab But de ce TP : Découvrir le module Pylab permettant de tracer des courbes : les représentations graphiques sont souvent utiles lorsque l on étudie un problème de physique,

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS Transistor MO - introduction à la logique Transistor MO - introduction à la logique I. PARTI THORIQU I.1. Constitution et fonctionnement du transistor MO Un transistor MO (Metal Oxyde emiconducteur) est

Plus en détail

Les calculatrices sont autoris ees I.1 Traitement classique de la rotation d une mol ecule d eau Figure I.1 1/10

Les calculatrices sont autoris ees I.1 Traitement classique de la rotation d une mol ecule d eau Figure I.1 1/10 Les calculatrices sont autorisées Les deux problèmes sont indépendants. On fera l application numérique chaque fois que cela est possible, en veillant à préciser l unité et à ne donner que les chiffres

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

QUESTION DE COURS (3 points)

QUESTION DE COURS (3 points) 4 MNT DEVOI SUVEILLE Fonctions de l Electronique le 1 juin 005 Durée : heures NB : - Documents non autorisés. - Nombre de pages totales : 9 - Nombre de pages annexes : 6 - Nombre d annexe à rendre avec

Plus en détail

Epreuve de Physique A. L usage de calculatrices est interdit.

Epreuve de Physique A. L usage de calculatrices est interdit. Epreuve de Physique A Durée 4 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le signale sur sa copie

Plus en détail

PHYSIQUE. n + 1. 1 z = = ---------------------

PHYSIQUE. n + 1. 1 z = = --------------------- PHYSIQUE j est le nombre complexe de module 1 et d argument + π 2 et donc j 2 = 1 Rappel mathématique : z étant un nombre complexe et n un entier naturel, on a pour z 1 l égalité : 1 z z 2 z n n + + +

Plus en détail

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés Nous allons voir ici différentes expériences où l utilisation d un spectromètre à CCD permet de réaliser des

Plus en détail

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière PHYSIQUE I Le problème s intéresse à différents aspects de la polarisation de la lumière Les applications de ces phénomènes sont multiples et les dispositifs associés sont des composants de base dans les

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 COEFFICIENT : 6 L usage de la calculatrice EST autorisé Ce sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Ce

Plus en détail

28 ECE Evaluation des compétences expérimentales

28 ECE Evaluation des compétences expérimentales 28 ECE Evaluation des compétences expérimentales Cet exercice permet de travailler les compétences expérimentales suivantes : S approprier ; Analyser ; Réaliser ; Valider L exercice s appuie sur des ressources

Plus en détail

Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements. 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde :

Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements. 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde : Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde : 1.1 Programme : Exemples d activités Contenus Connaissances et savoir-faire exigibles

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTRICITE Analyse des signaux et des circuits électriques Michel Piou Chapitre La puissance en triphasé et sa mesure Edition /03/04 Table des matières POURQUOI ET COMMENT? PUISSANCE DANS UNE LIGNE TRIPHASEE....

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

1 Réflexion et réfraction

1 Réflexion et réfraction 1 Réflexion et réfraction 1.1 Rappel sur la propagation dans les milieux linéaires isotropes Equations de Maxwell dans les milieux Dans un milieu diélectrique sans charges libres (ni courants libres) les

Plus en détail

S 5 : Introduction au monde quantique

S 5 : Introduction au monde quantique : PCSI 2015 2016 I Confrontation entre la mécanique classique et l epérience 1. Mécanique classique Vers la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les physiciens utilisent la mécanique (Newton) et l

Plus en détail

Éléments de correction du TD

Éléments de correction du TD Septembre 011 Éléments de correction du TD Stéphane Blin Introduction Je donne ici les éléments de correction de la question - de la marche de potentiel, ainsi que les éléments de corrections pour les

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Défibrillateur 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06. t (s)

Défibrillateur 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06. t (s) Défibrillateur Note sur les critères d évaluation : la qualité de l expérimentation et de la réflexion seront fortement valorisées ; terminer le sujet n est pas déterminant dans la notation. La défibrillation

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE IUT de Saint-Nazaire Département Mesures-Physiques TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE TP.1 : Sécurité électrique TP.2 : Mesures sécurisée sur une installation monophasée TP.3 : Electromagnétisme TP.4

Plus en détail

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale EXAMEN #1 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale Automne 2014 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Pendant qu une onde se propage sur une corde, on quadruple la tension de

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 Optique 1 Pr. Mariano-Goulart Séance préparée par Lélio VANLAER et Alicia BAUDOUY (ATM 2 ) Données : Champ de pesanteur terrestre

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Angle de champ. Définition et méthodes de calcul

Angle de champ. Définition et méthodes de calcul Angle de champ Définition et méthodes de calcul Angle de champ Les techniques de photographie panoramique et haute définition consistent à assembler un grand nombre de photos afin de couvrir une plus grande

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Electricité et magnétisme

Electricité et magnétisme Le champ magnétique Activité 1 a) O α S N s G n b) Bobine O s G n α I Document 1 Une petite aiguille aimantée suspendue par son centre de gravité G à un fil sans torsion est placée au voisinage d un aimant

Plus en détail

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation.

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation. 1 TP : Polarisation Sciences Phsiques MP TP : Polarisation. L étude s effectuera pour les ondes électromagnétiques dans le domaine visible. l ensemble des phénomènes que nous allons aborder est la conséquence

Plus en détail

Microphone et haut-parleur

Microphone et haut-parleur Thème 1 : Son et musique Sous-thème : 1. Émetteurs et récepteurs sonores Séance 1.1.1. Microphone et haut-parleur Analyse et synthèse de documents scientifiques : environ 45 min Document 1 : Le professeur

Plus en détail

Les théorèmes de Gerschgorin et de Hadamard

Les théorèmes de Gerschgorin et de Hadamard Localisation des valeurs propres : Quelques propriétés sur les disques de Gerschgorin. Jean-Baptiste Campesato 22 septembre 29 Gerschgorin est parfois retranscrit en Gershgorin, Geršgorin, Hershhornou

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice

Plus en détail

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE 2015/2016 SUJET numéro 7 CAPES EXTERNE DE PHYSIQUE - CHIMIE ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE Extrait de l arrêté 14 du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du

Plus en détail