DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016

2 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances, du projet de création du Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites (CTIPC) qui va simplifier l accès à l innovation des industriels du secteur. Salué par l ensemble de la filière, le nouveau Centre Technique Industriel (CTI) concrétise une expertise d excellence en matière de recherche et d innovation pour les industriels ressortissants, et sera un élément fort de la compétitivité de la filière et de l ensemble de l économie française. En effet ce secteur est un maillon crucial pour la quasi-totalité des grandes filières industrielles nationales : automobile, emballage, bâtiment, aéronautique et spatial, industries électriques et électroniques, santé... Cette évolution va permettre de : Affirmer la place de la filière parmi les autres branches industrielles : alors que les autres grands secteurs, grâce à leurs centres techniques industriels, bénéficient d une mutualisation et d une coordination de leurs moyens collectifs d innovation, la dispersion des centres de compétences en plasturgie et composites limitait jusqu à présent l efficacité de la diffusion de l innovation dans ce secteur composé très majoritairement de PME. Développer des partenariats avec d autres CTI et centres de compétences, en France et à l international. Toutes les technologies qui affèrent aux différents marchés sont concernées par le CTI, dans la mesure où la plasturgie et les composites sont présents. De nombreuses problématiques transversales, telles que l éco-conception, le recyclage ou l impression 3D seront traitées. L Institut Supérieur de Plasturgie d Alençon Entreprise (ISPA hors formation), le rejoindra très prochainement. La mission du CTI est d offrir des réponses à toutes les problématiques sur le triptyque matériaux, procédés et produits. Le CTI va donc devenir le pivot de toute la profession, et ce, à l échelle internationale! Pour les industriels du secteur, la création du CTIPC apportera de nombreux avantages en particulier le doublement du Crédit Impôt Recherche (CIR). Le CTIPC a bénéficié du soutien de l ensemble des instances et des industriels de la filière, qu ils en soient remerciés. 2

3 EN RÉSUMÉ Une phase significative d écoute et de mobilisation des industriels de la filière a été nécessaire pour mettre en place le CTI. Le projet porté notamment par le Pôle Européen de Plasturgie (PEP) et la Fédération de la Plasturgie et des Composites s appuie sur la fusion du PEP et de l ISPAE et sur les principaux autres centres de compétence plasturgistes français. Au-delà de ce noyau central, le CTI permettra l accès des transformateurs aux meilleurs centres de compétences en France et en Europe dans le domaine de la plasturgie et des composites. 3

4 SOMMAIRE LES DÉFIS DE LA FILIÈRE PLASTURGIE FRANÇAISE p.5 La mondialisation Vers une plasturgie plus verte L ATTENTE DES INDUSTRIELS LES RÉPONSES DU NOUVEAU CTI p.6 p.7 La stratégie La gouvernance Le périmètre Les actes L offre Les moyens techniques LA FEUILLE DE ROUTE p.9 Constitution du cœur du CTI Mise en place de l action régionale Mise en place du financement du CTI Déploiement du programme collectif 4

5 LES DÉFIS DE LA FILIÈRE PLASTURGIE FRANÇAISE Le projet de création d un Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites est né d un constat établi dès 2005 dans une étude de la DGCIS sur l innovation dans la filière : «La plasturgie française se caractérise notamment par l absence d un véritable centre technique de recherche mettant en réseau les projets et les moyens pour obtenir une masse critique suffisante. Ce centre serait susceptible d insuffler une dynamique vertueuse dans la filière en favorisant l interface industrie/recherche qui reste aujourd hui insuffisante en particulier pour les PME». Devant ce constat partagé, la Fédération de la Plasturgie et des Composites et les deux principaux centres technologiques de la plasturgie, le PEP situé à Oyonnax (Ain) et l Institut Supérieur de Plasturgie d Alençon (ISPA dans l Orne) ont souhaité s engager dans une démarche de création du CTI de la Plasturgie. L existence de deux centres technologiques sur le territoire est un facteur de dispersion pour la filière. Leur rassemblement au sein d un même CTI faciliterait une réelle structuration de la filière et permettrait une meilleure appréhension des possibilités de R&D par les industriels. La mondialisation Bien que le marché reste porteur, la plasturgie subit de fortes pressions concurrentielles. En effet, si la demande mondiale en matériaux polymères est croissante, la compétition internationale se renforce à la fois dans certains des pays historiquement forts (Allemagne, Italie) et dans les zones émergeantes comme l Asie. Vers une plasturgie plus verte Les enjeux liés au développement durable sont stratégiques et doivent faire face aux obligations de recyclage et de valorisation, avec un nouveau défi économique que représente l économie circulaire. Au-delà de ces enjeux, l affaiblissement des ressources pétrolières impose la recherche et le développement de substances biosourcées. L éco-conception dans cet environnement devient majeure. 5

6 L ATTENTE DES INDUSTRIELS Associés à l étude dès le départ, les industriels ont exprimé concrètement leurs besoins pour que le CTI devienne leur support de développement. Leurs attentes portent sur : La mutualisation des outils pour soutenir et stimuler l innovation La mise en place de programmes de R&D pour développer des matériaux alternatifs L intensification de la collaboration entre les centres de compétences La diffusion par le transfert de technologie Pour les acteurs de la filière, le CTI représente un défi majeur d innovation. Celui-ci aura pour vocation de renforcer la valeur ajoutée des produits, accroître la compétitivité et relever les défis environnementaux. Les plasturgistes expriment également le besoin d un outil de proximité, piloté par les entreprises et ayant une gouvernance adaptée à leurs diversités. 6

7 LES RÉPONSES DU NOUVEAU CTI La stratégie La stratégie est articulée autour de trois axes : soutenir l innovation produit et procédé, renforcer l excellence opérationnelle, relever les défis environnementaux. Le CTI interviendra sur l ensemble des technologies de transformation (injection, extrusion, thermoformage, rotomoulage, compression, ) et favorisera l accès à ces technologies via des plateformes dédiées. Les pistes d actions prioritaires seront déterminées avec les industriels. La gouvernance Le CTI sera constitué de 4 niveaux de gouvernance, garantissant sa transparence et son bon fonctionnement. Autour d un conseil d administration et de son bureau, les commissions professionnelles, pilotées par les industriels assureront la programmation des projets de R&D. Un Conseil Scientifique sera l organe représentatif de ces commissions ainsi que des principaux centres de compétence. Ils veilleront de manière unie à la validation du plan R&D et des investissements stratégiques. Selon la volonté des plasturgistes une porte d entrée unique pour chaque entreprise sera possible. Le CTI mettra à disposition de ses ressortissants des «chargés de profession». Les représentations régionales seront assurées par le CTI directement ou via des partenaires relais, selon le souhait de la profession. Le périmètre Le périmètre du CTI couvrira un large spectre de matériaux et de secteurs d application. Tous les matériaux sauf les caoutchoucs La couverture du CTI intègre l ensemble des matériaux utilisés en plasturgie, en particulier : les matériaux thermoplastiques, les thermodurcissables et les composites. Pour assurer ce périmètre, le CTI s appuiera sur ses ressources internes et ses partenaires. Tous les secteurs d application des matières plastiques Aucune restriction n est à envisager sur les secteurs d application des industriels affiliés au CTI. Ce périmètre inclut les secteurs les plus consommateurs de matières plastiques (Emballage, Transport, Automobile, IAA, Electrotechnique / électronique, Energie) ainsi que l ensemble des autres secteurs utilisant des pièces plastiques. 7

8 Les actes D ores et déjà 3 types d actions collectives et collaboratives peuvent être envisagés : Les projets de R&D pour mener des études collectives sectorielles et transversales concernant toute la profession La diffusion de connaissances par différents moyens d information - Veille technologique et IE, prestations «minutes», hotline de la plasturgie (porte d entrée unique) - Journées techniques - Publications de thèses, cahiers techniques, formalisation de résultats de recherches collectives La normalisation, par une nécessaire participation active, permettra d anticiper et d influencer les décisions stratégiques. Il sera également important de contribuer à la définition des tests d homologation et de communiquer l information sur les certifications et leurs mises en œuvre Toujours au service des entreprises non-ressortissantes, le CTI continuera de proposer aux non-ressortissants des prestations de service à haute valeur ajoutée pour la compétitivité de l industrie. De la conception à la commercialisation, un catalogue de prestations riche s appuie sur des moyens techniques multiples et décentralisés. L offre Analyses Laboratoires - Expertise matériaux (Analyse chimique, mécanique, rhéologique), qualification de produit, matériau ou procédé - Certification de matériaux (Aéronautique notamment) Etudes produits - Conception pièces et outillages, éco-conception, produits intelligents, produits hybrides, prototypage Développements matériaux - Formulation de matériaux / Compoundage de produits à façon, déformulation de matériaux Optimisation Procédés - Fusion laser, études préindustrielles, procédés de transformation thermoplastiques et composites Expertise et conseil Formation continue sur modules issus des résultats de recherche Aide à la recherche de financements et montages de projets en complémentarité avec les pôles de compétitivité Les 4 missions du CTI sont : anticiper, innover, diffuser et transférer en menant des actions collectives, collaboratives et individuelles. Les moyens techniques Equipements du noyau central PEP - ISPAE - Plateformes d essais - Laboratoires d essais - Formulation matériau à la demande - Fabrication additive métal et polymère Des investissements complémentaires et mutualisés en fonction des besoins 8

9 LA FEUILLE DE ROUTE Constitution du cœur du CTI Etablissement préalable d un protocole d accord entre la Fédération de la Plasturgie et des Composites, le PEP et ISPA Entreprises Mise en place de la gouvernance du CTI Accompagnement opérationnel de l intégration des activités du PEP et de l ISPAE dans le CTI Constitution du comité de programme Plan de communication Mise en place de l action régionale Mise en place des relais locaux et des stratégies territoriales Montage des partenariats avec les centres clés Mise en place du financement du CTI Organisation de la gestion de la collecte Prise de contact avec les principaux contributeurs du financement collectif pour enregistrer leurs éventuelles attentes spécifiques Déploiement du programme collectif Lancement des actions de diffusion Amorçage des actions de normalisation Démarrage des projets collectifs Déploiement 9

10 Contact : Contact presse :

CTI Plasturgie et Composites Assemblée Générale ALLIZE PLASTURGIE Languedoc Roussillon

CTI Plasturgie et Composites Assemblée Générale ALLIZE PLASTURGIE Languedoc Roussillon CTI Plasturgie et Composites Assemblée Générale ALLIZE PLASTURGIE Languedoc Roussillon Alès, 24 juin 2014 Le constat de départ 1 Un défi majeur d innovation Renforcer la valeur ajoutée des produits transformés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA 1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 Contacts presse : Valorial : Christophe JAN 02 23 48 59 64 christophe.jan@pole-valorial.fr KPMG : Aurélie JOUNY 02 28 24 11 53

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

GEM³. génie mécanique, métallurgique et ingénierie des matériaux. Association. 1. Introduction. 2. Objet. 3. Contexte. 4. Vision, mission et priorités

GEM³. génie mécanique, métallurgique et ingénierie des matériaux. Association. 1. Introduction. 2. Objet. 3. Contexte. 4. Vision, mission et priorités GEM³ Association pour la recherche en génie mécanique, métallurgique et ingénierie des matériaux 1. Introduction 2. Objet 3. Contexte 4. Vision, mission et priorités 5. Objectifs 6. Compétences des Centres

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Du plastique produit par des bactéries marines à partir de ressources renouvelables. Programme PHApack NOVEMBRE 2012 D O S S I E R D E P R E S S E

Du plastique produit par des bactéries marines à partir de ressources renouvelables. Programme PHApack NOVEMBRE 2012 D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2012 D O S S I E R D E P R E S S E Du plastique produit par des bactéries marines à partir de ressources renouvelables Programme PHApack 1 Du plastique produit par des bactéries marines à partir

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D ŒUVRE : PlastiCompétences PLAN D ACTION ANNUEL 2015-2016

COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D ŒUVRE : PlastiCompétences PLAN D ACTION ANNUEL 2015-2016 COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D ŒUVRE : PlastiCompétences PLAN D ACTION ANNUEL 2015-2016 En préparant votre plan d action, vous contribuez à l enrichissement de la lecture sectorielle des directions régionales

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Coopérations technologiques industrielles ou de services :

Coopérations technologiques industrielles ou de services : Entreprise OFFRE Coopérations technologiques industrielles ou de services : - Réalisations d objets ou de services, - Besoins ponctuels et de sous-traitance technique, - Besoins d innovation, - Essais,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Est un pôle leader de l innovation collaborative en Matériaux et Procédés.

Est un pôle leader de l innovation collaborative en Matériaux et Procédés. Les pôles de compétitivité développent la capacité d innovation des acteurs économiques, afin de dynamiser la croissance et l emploi sur les marchés porteurs d avenir. Un pôle de compétitivité rassemble

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

Matériaux thermoplastiques issus de ressources renouvelables Charlyse POUTEAU Pôle Européen de Plasturgie

Matériaux thermoplastiques issus de ressources renouvelables Charlyse POUTEAU Pôle Européen de Plasturgie Matériaux thermoplastiques issus de ressources renouvelables Charlyse POUTEAU Pôle Européen de Plasturgie Forum International de Plasturgie Oyonnax, le 14 Juin 2006 Introduction Objectif Étude exhaustive

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

I. Présentation du pôle d excellence mécanique - Mecanov - Un pôle d excellence mécanique au plus près des entreprises

I. Présentation du pôle d excellence mécanique - Mecanov - Un pôle d excellence mécanique au plus près des entreprises SOMMAIRE : I. Présentation du pôle d excellence mécanique - Mecanov - II. III. IV. Un pôle d excellence mécanique au plus près des entreprises La force de Mecanov : Des actions réalisées pour et par les

Plus en détail

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Stratégie Régionale d'innovation Evolution des aides régionales en faveur des entreprises, des acteurs de la recherche et de l'innovation

Plus en détail

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES I. Présentation de l action La Région Aquitaine et l entreprise Thales ont conjointement lancé, en juillet 2010, le cluster Aetos (aigle en grec) «Services

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES

LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES PROGRAMME LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES 9h00-9h30 Accueil 9h30-9h45 Enjeux et positionnement sur le marché de la valorisation et du recyclage des plastiques Christophe Cros,

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Dossier de presse LumiWatt Page 1

Dossier de presse LumiWatt Page 1 Dossier de presse LumiWatt Page 1 Sommaire Communiqué de presse Page 3 Présentation du projet Page 4 De quoi s agit-il? Pourquoi? Objectifs Comment? A propos des porteurs du projet Page 9 Lumiwatt, la

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2016

Axes de travail et plan d action 2016 1 Sommaire Introduction Partager largement une information simple et utile sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle sur les territoires... 3 Axes de travail, objectifs et ressources 1.

Plus en détail

Transition énergétique et méthanisation

Transition énergétique et méthanisation Transition énergétique et méthanisation Le biogaz au cœur de nos fermes 26 avril 2013 Claire INGREMEAU, Chargée de mission au Club Biogaz ATEE c.ingremeau@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr

Plus en détail

Les dispositifs d aide à l innovation de la Région Midi-Pyrénées pour les entreprises 13/02/2014 1

Les dispositifs d aide à l innovation de la Région Midi-Pyrénées pour les entreprises 13/02/2014 1 Les dispositifs d aide à l innovation de la Région Midi-Pyrénées pour les entreprises 13/02/2014 1 Contrat d appui innovation Midi-Pyrénées Objectif : projets d innovation individuels ou collaboratifs

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

Données sur les voies de valorisation des plastiques

Données sur les voies de valorisation des plastiques Données sur les voies de valorisation des plastiques Nolwenn FORAY - ADEME INNOV DAY Les différentes voies de valorisation des déchets plastiques PEP- Bellignat 18 juin 2013 Sommaire Implication de l ADEME

Plus en détail

Responsabilité Sociétale Limagrain

Responsabilité Sociétale Limagrain Responsabilité Sociétale Limagrain Face à des enjeux agricoles et alimentaires forts : valorisation durable du métier d agriculteur, sécurité alimentaire et qualité des denrées, optimisation des ressources

Plus en détail

COMPOSITES À MATRICE THERMOPLASTIQUES:

COMPOSITES À MATRICE THERMOPLASTIQUES: COMPOSITADOUR - Parc Technocité, Avenue du 8 mai 1945FR-64100 Bayonne contact: Tél: + 33 5 59 43 84 77 Mail: f.sedeilhan@estia.fr www.compositadour.estia.fr Confidentiel 04/07/2011 1 SOMMAIRE II. PLACEMENT

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre les parties : La CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE L'AIN, Etablissement Public à caractère administratif 1, rue Joseph Bernier 01000 Bourg en Bresse représenté par son

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Sommaire. 1. La région Midi-Pyrénées construit le développement économique du futur p 3. 2. L animation du plan Usine du futur par Madeeli p 5

Sommaire. 1. La région Midi-Pyrénées construit le développement économique du futur p 3. 2. L animation du plan Usine du futur par Madeeli p 5 1 Sommaire 1. La région Midi-Pyrénées construit le développement économique du futur p 3 2. L animation du plan Usine du futur par Madeeli p 5 3. Programme de la journée de sensibilisation p 7 2 1. La

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 9 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets de R&D

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Etude «Filières vertes»

Etude «Filières vertes» Etude «Filières vertes» Atelier Energies Renouvelables Mercredi 13 Janvier 2010 Cd2e Règles du jeu Prise de parole à tour de rôle (présentation de orateur) Prise en compte de la majorité des avis/ suggestions

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

DIACT Université d été 26-27 septembre 2007

DIACT Université d été 26-27 septembre 2007 Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie DIACT Université d été 26-27 septembre 2007 QUI PERD, QUI GAGNE? Des territoires inégaux devant les enjeux économiques du réchauffement La démarche «clusters»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt Tenerrdis. Emergence de Projets Collaboratifs

Appel à Manifestation d Intérêt Tenerrdis. Emergence de Projets Collaboratifs Appel à Manifestation d Intérêt Tenerrdis Emergence de Projets Collaboratifs 2015 «Energie durable : nouvelles technologies, nouveaux marchés, nouveaux usages» Date limite de dépôt des dossiers : 15 juin

Plus en détail

MIDI-PYRÉNÉES INNOVATION

MIDI-PYRÉNÉES INNOVATION MIDI-PYRÉNÉES INNOVATION Réussir avec vous, simplement Les dispositifs d appui à l innovation pour les entreprises régionales Valérie RANDÉ, Directrice Adjointe MPI 5 juin 2013 AG Midi-Pyrénées BOIS MPI,

Plus en détail

SITE INTERNET DU LABEL :

SITE INTERNET DU LABEL : SITE INTERNET DU LABEL : CAHIER DES CHARGES DE CONSULTATION Le 16 avril 2013 1. Le label «Mont-Blanc Excellence Industries» Eléments de contexte Le label «Mont-Blanc Excellence Industries» est un dispositif

Plus en détail

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de, Directeur des Opérations Emballage groupe SOFLOG GROUPE SOFLOG Cliquez pour modifier le style du titre

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Concevoir et évaluer une expérimentation sur l usage des médias sociaux dans une formation en alternance

Concevoir et évaluer une expérimentation sur l usage des médias sociaux dans une formation en alternance Concevoir et évaluer une expérimentation sur l usage des médias sociaux dans une formation en alternance Formation action sur les réseaux sociaux avec des apprentis (niveau 4 et 5) Poitiers le 29 juin

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES 3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES Association multi-acteurs Créée en 1992 Réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales à l échelle

Plus en détail

STRATÉGIE DE L UNION EUROPÉENNE POUR LA RÉGION ALPINE (SUERA) Synthèse des éléments de restitution des ateliers

STRATÉGIE DE L UNION EUROPÉENNE POUR LA RÉGION ALPINE (SUERA) Synthèse des éléments de restitution des ateliers STRATÉGIE DE L UNION EUROPÉENNE POUR LA RÉGION ALPINE (SUERA) Forum interrégional de Consultation Jeudi 2 Octobre 2014, Lyon Synthèse des éléments de restitution des ateliers Enjeux pour la SUERA - Finaliser

Plus en détail

Gestion de projets artistiques et culturels

Gestion de projets artistiques et culturels Gestion de projets artistiques et culturels Méthodologie de projet : de l idée à l évaluation (réf. 101A) Philippe Fabre Consultant en ressources humaines Philippe Fabre Conseil 2 jours 16 et 23 mai 2014

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

( Base toutes techniques )

( Base toutes techniques ) Formations Techniques ( Base toutes techniques ) Connaissance des matières plastiques et de leurs modes de transformation Durée :... 5 jours - 35 heures Personnel concerné :... toute personne désirant

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S ACTIONS GLOBALES Communication avec l ensemble des salariés via un réseau intranet ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Une démarche de progrès continu validée par les certifications

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global 02 avril 2015 Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global l opportunité de raisonner global Dérégulation incertitudes opportunités Nouvelles

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Dossier de presse. le 24 septembre 2013 Adira Strasbourg. Signature d un protocole de collaboration Pôle Véhicule du Futur / automotive-bw

Dossier de presse. le 24 septembre 2013 Adira Strasbourg. Signature d un protocole de collaboration Pôle Véhicule du Futur / automotive-bw le 24 septembre 2013 Adira Strasbourg Signature d un protocole de collaboration Pôle Véhicule du Futur / automotive-bw Dossier de presse Signature d un protocole de collaboration Pôle Véhicule du Futur

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Industries de Santé Dans le cadre de l action Emploi formation n 8.3 : Concevoir des formations pilotes ciblant 100 assistantes sur 2014 et

Plus en détail

Les Fonds Européens pour les PME-PMI :

Les Fonds Européens pour les PME-PMI : Les Fonds Européens pour les PME-PMI : Des réponses concrètes www.europe-centre.eu Les Fonds Européens pour les PME-PMI : Des réponses concrètes Avec la participation de : Marie-Madeleine MIALOT Vice-Présidente

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Restitution du rapport final Orléans, 2 mai 2013 Sommaire

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3202 - Réglage d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations Aide-régleur / Aide-régleuse en industrie plastique et caoutchouc Régleur / Régleuse de presse à injecter Conducteur / Conductrice de ligne d'injection en industrie plastique et caoutchouc

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Innover en mécanique

Innover en mécanique Innover en mécanique IDENTITÉ Un acteur régional, national, international Le Centre d expertise mécanicien français au plus près de ses 6 500 entreprises cotisantes Page 2 Sommaire Page 3 IDENTITÉ Le en

Plus en détail

plan du chapitre Le financement et la gestion de proximité CHAPITRE IX NIVEAU I IX.1

plan du chapitre Le financement et la gestion de proximité CHAPITRE IX NIVEAU I IX.1 CHAPITRE IX Le financement et la gestion de proximité NIVEAU I plan du chapitre Diapo 1 Financement et gestion de proximité Niveau I Diapo 2 Enjeux du financement et de la gestion de proximité Niveau I

Plus en détail

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière Projet stratégique Coopération forestière 2009-2013 UCFF Union de la Coopération Forestière Française GCF Groupe Coopération Forestière Adhésion et Partage sont les deux valeurs essentielles du projet

Plus en détail

Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse

Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse En application de son Agenda 21 départemental, adopté le 20 octobre 2003, le Conseil général de l Essonne s est engagé dans une démarche de commande

Plus en détail