Conférence internationale sur les politiques urbaines nationales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence internationale sur les politiques urbaines nationales"

Transcription

1 Conférence internationale sur les politiques urbaines nationales Incheon, République de Corée décembre 2015 Vers l élaboration de nouveaux outils de gestion urbaine améliorée au Gabon : Cas de la Stratégie de l Habitat et du Développement Urbain développée avec l appui du PNUD et ONU-Habitat Par : Judicaël TSOUMBOU NGOULOU Ministère de l Urbanisme et du Logement GABON

2 Sommaire 2 1. Introduction 2. Problématique de l urbanisation au Gabon 3. Politiques menées dans le secteur urbain 4. Partenariat avec le PNUD et ONU-HABITAT pour une Stratégie Urbaine 5. Conclusion

3 1. Introduction 3! Le Gabon en bref :! Membre de la CEEAC (siège)! Superficie : km²! Population : habitants (RGPH, 2013)! Pays forestier : 85 % du territoire national! Ressources naturelles : Pétrole, bois, Manganèse, etc.! PIB/hab. (2013) : FCFA ( US$)! IDH (2014) : 0,683 (112 e /187)! Taux de pauvreté : 33%! Organisation territoriale : 9 provinces et 52 villes! Taux d urbanisation : 86% (RGPH, 2013) Carte n 1 : situation géographique du Gabon (Source : Internet)

4 2.Problématique de l urbanisation au Gabon 4! Forte croissance urbaine portée par deux (2) facteurs : " Exode rurale ; " Immigration étrangère. Population Evolution de la population urbaine au Gabon ( ) Années Figure n 2: Croissance urbaine au Gabon de (Source: Rapport National Habitat III)

5 2.Problématique de l urbanisation au Gabon (suite 1) 5! Une population urbaine concentrée dans quatre (4) principales villes avec une dynamique économique : " Libreville (capitale) " Port-Gentil (production pétrolière) " Franceville ( production minière) " Oyem (ville frontalière du Cameroun) pôle urbain immigration étrangère exode rurale Carte n 2: principaux pôles urbains au Gabon (Source: Rapport National Habitat III)

6 2.Problématique de l urbanisation au Gabon (suite 2)! Déséquilibre dans la répartition territoriale : désert rural et saturation urbaine Zones! Rurale! Urbaine! Nationale0! Densité!(hab./Km²)! 1,1! 250!à!300! 7,5! Tableau n 1 : Densité de la population au Gabon selon les zones (Source: Auteur) 6! Conséquences de cet afflux massif des populations vers les villes:! l installation au centre ou en périphérie de la ville, dans des zones non aménagées par l Etat et nonaédificandi (non constructibles) entrainant le développement des quartiers sous intégrés dits «matitis».! Origines du développement des quartiers sous intégrés :! Historiques (période coloniale : ville blanche # ville noire) ;! Non maîtrise du foncier (conflit droit coutumier # droit moderne) ;! Corpus législatif et réglementaire non actualisé (années 1960) ;! Faiblesse des financements alloués au secteur urbain ;! Faible offre de terrains viabilisés et de logements ;! Inobservation des Schéma d aménagement urbain (SPU et SDAU);! Faiblesse des collectivités locales (finances, techniques, ) ;! Absence de coordination des acteurs étatiques ;! Absence d une politique urbaine nationale, etc.

7 2.Problématique de l urbanisation au Gabon (suite 3) 7! Perception imagée de l occupation anarchique des terres et du développement disharmonieux des villes Quartiers sous intégrés «Matitis» Quartiers aménagés

8 3. Politiques menées dans le secteur urbain! Acteurs institutionnels engagés dans la gestion urbaine : " Ministère de l Urbanisme et du Logement ; " Ministère en charge de la Décentralisation ; " Ministère en charge des Transports ; " Ministère de l Environnement ; " Ministère en charge du Développement Durable et de l Economie ; " Ministère en charge de l Assainissement ; " Les collectivités locales, etc. 8! Principales réformes institutionnelles, juridiques et réglementaires en matière urbaine et environnementales engagées depuis 2010 : " Restructuration du Ministère de l Habitat en 2012 ; " Création en 2012, de l Agence Nationale de l Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre (ANUTTC) chargée de produire les parcelles et du «guichet unique» foncier ; " Adoption en 2012, de la loi sur le régime de la propriété foncière en République Gabonaise ; " Adoption en 2012 fixant les règles générales relatives à l urbanisme en République Gabonaise ; " Loi sur la protection de l Environnement en 2014 ; " Loi portant orientation du Développement durable en 2014 ; " Adoption d un Plan National Climat en 2015

9 3. Politiques menées dans le secteur urbain (suite 1)! Principaux Projets développés en matière urbaine : 9 " Projet d Ajustement et de Planification des Secteurs Urbain et de Transports (PAPSUT) avec l appui de la Banque Mondiale ( ) : " Elaboration de documents stratégiques : une note d orientation sur la législation foncière, une déclaration de politique urbaine et une stratégie urbaine ; " Projet non finalisé par défaut de financements. " Programme National des Travaux d Intérêt Public pour la Promotion de l Entreprise et de l Emploi (TIPPEE) en 2005 : " amélioration de l Habitat dans les quartiers sous intégrés ; " lutte contre le chômage. " Projet de Développement des Infrastructures Locales (PDIL) " améliorer l accès aux services de base dans les quartiers sous intégrés ; " renforcer les capacités des gestionnaires de collectivités locales ; " Soutenir les PME ; " appuyer les actions de prévention contre le VIH SIDA.

10 3. Politiques menées dans le secteur urbain (suite 2) 10 " Projet de développement de l agriculture périurbaine sécurité alimentaire : (IGAD, 1990) pour la " 80 % des denrées alimentaires consommées au Gabon sont importées ; " Développement des périmètres maraîchers autour des villes ; " Réduction de 75% des importations de légumes entre 1992 et " Projet d Assainissement des bassins versants pour lutter contre les inondations, création d une Unité de Coordination des Etudes et des Travaux (UCET) en 2009 : " Relogement des populations sinistrées ; " Désenclavement des zones sinistrées; " Création des voies ; " Réduction de la pauvreté; etc.! Documents de planification territoriale et urbaine : " Schéma National d Aménagement et de Développement du Territoire (SNADT): élaboré en 2014 et non mis en œuvre (en attente d approbation gouvernementale); " Schéma Directeur d Aménagement et d Urbanisme (SDAU) de la ville de Libreville : élaboré depuis 2010 et en attente de validation par le Gouvernement ; " Elaboration des SDAU des capitales provinciales : en projet

11 4. Partenariat avec le PNUD et ONU-HABITAT pour une Stratégie Urbaine 11 " Pour faire face aux nombreux défis posés par la problématique urbaine : sollicitation permanente de l appui des Partenaires Techniques et financiers (PTF) : BM, PNUD, BAD, AFD, GIZ, etc. " En 2011, Signature d un partenariat avec le Système des Nations au Gabon : élaboration d une Stratégie Nationale de l Habitat et du Développement Urbain (SNHDU) en deux (2) étapes : " Phase 1 : Production d une étude diagnostique (finalisée en 2013) ; " Phase 2 : Élaboration de la Stratégie (non démarrée). " Le coût du projet : FCFA ( $US) " GABON : FCFA ( $US) soit 64% " PNUD : FCFA ( $US ) soit 5% " UN-HABBITAT : FCFA ( $US) soit 4% " Autres partenaires : FCFA ( $US) soit 27%

12 4. Partenariat avec le PNUD et ONU-HABITAT pour une Stratégie Urbaine (suite 1) " Résultats de la phase 1 du projet de Stratégie: 12 le diagnostic (finalisé en 2011) Secteur0Habitat0:00 un#logement#décent#rare#et#cher#entrainant#une## crise0aigue0du0logement0 Principales!causes!:!! 1. Offre!foncière!insuf4isante!;! 2. Production!de!logement!sociaux!arrêtée!;! 3. Crédit!immobilier!cher!et!absence!de! ressources!longues!;! 4. Matériaux!importés!chers!et!matériaux! locaux!peu!vulgarisés!;!! 5. Très!faible!participation!du!secteur!privé!;! 6. Non!organisation!de!l industrie!du!bâtiment!;! 7. Fiscalité!foncière!et!immobilière!inef4icace.! Secteur00du0Développement0urbain0:00 Un#développement#urbain#peu#harmonieux# entrainant#une#aggravation0de0la0pauvreté0 Principales!causes!:!! 1. Offre!foncière!dé4icitaire!;! 2. Faible!capacité!des!collectivités!locales!;! 3. Services!urbains!insuf4isants!et!mal! entretenus!;! 4. Développement!économique!peu! pro4itable!aux!communes!;! 5. Environnement!urbain!insalubre!et!peu! attractif!;! 6. Gouvernance!urbaine!en!balbutiement!!;! 7. Crise!sociale!aigue.!!

13 4. Partenariat avec le PNUD et ONU-HABITAT pour une Stratégie Urbaine (suite 2) 13 " Etat de mise en œuvre de la phase 2 du projet de Stratégie : Suspendue " Les difficultés financière du pays liées à la baisse du prix du pétrole ne lui permettent pas d honorer certains engagements dans l immediat ; " Priorisation des infrastructures liées à l organisation de la CAN " Avantage du partenariat avec le système des Nations Unies " Transparence dans l exécution du projet ; " Mobilisation des meilleurs experts ; " Renforcement des capacités au niveau national.

14 5. Conclusion 14 Avec un taux d urbanisation à 86%, la problématique urbaine se pose avec beaucoup d acuité au Gabon. Le Partenariat avec le Système des Nations Unies a permis de cerner les principales causes qui minent le secteur urbain. Toutefois, les difficultés financières actuelles du pays ne permettent pas de dégager les financements nécessaires pour l élaboration d une véritable politique urbaine nationale. La recherche de partenariats multiformes demeure une solution pour mettre en place des outils efficaces pour l amélioration de la gestion urbaine au Gabon.

15 15 Je vous remercie de votre aimable attention!

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PLANS FORESTIERS : LE CAS DU PLAN NATIONAL D ACTIONS DE REBOISEMENT 2011 2015 DE LA COTE D IVOIRE

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PLANS FORESTIERS : LE CAS DU PLAN NATIONAL D ACTIONS DE REBOISEMENT 2011 2015 DE LA COTE D IVOIRE 16 ème Colloque international en Evaluation environnementale du SIFEE Forêts, énergie, changement climatique et évaluation environnementale : pour une gestion durable, du global au local yaoundé 2011 ENJEUX

Plus en détail

MONTAGE DES PROJETS D AMENAGEMENT URBAIN ET SECURISATION FONCIERE AU CAMEROUN

MONTAGE DES PROJETS D AMENAGEMENT URBAIN ET SECURISATION FONCIERE AU CAMEROUN MONTAGE DES PROJETS D AMENAGEMENT URBAIN ET SECURISATION FONCIERE AU CAMEROUN Presenté par Thomas TAMO TATIETSE, HDR, PhD, Ing. Professeur titulaire, Département de Génie Civil et Urbain/Ecole Nationale

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par REUNION THEMATIQUE Genève, 11 septembre 2013 Migration du travail et diasporas Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par Seydou KEITA Conseiller Technique Ministère

Plus en détail

Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un

Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un projet à construire. Coopération de défense. Agence

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Appel d Offres Ouvert n 17/2012 Du 19/12/2012 à 9h30mn Etude Foncière relative à l aire

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT Module d intervention Intitulé de la présentation Intervenant AMENAGEMENT ET PLANIFICATION URBAINE Gestion des catastrophes naturelles:

Plus en détail

Ville de Douala Douala Town

Ville de Douala Douala Town Ville de Douala Douala Town Communauté Urbaine de Douala Douala City Council Association Internationale des Maires Francophones Séminaire régional sur le thème : «VILLES D AFRIQUE CENTRALE ET CHANGEMENT

Plus en détail

Quelles applications pour ABUTIP?

Quelles applications pour ABUTIP? MÉTHODES HIMO ET TRAVAIL DÉCENT Quelles applications pour ABUTIP? Anselme HABONIMANA Directeur Général ABUTIP Financé par : Gouvernement du Burundi AVANT PROPOS Il a été démontré que les constructions

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations.

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Cas du Sénégal Bassirou DIONE, ingénieur agroéconomiste dionsen2000@yahoo.fr Communication

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES Présenté par : Thierno Bocar TALL, President Directeur Général tbtall@faber-abref.org Tel. 00228 90 12 52 23 1 PRODERE

Plus en détail

Le Partenariat français pour la ville et les territoires

Le Partenariat français pour la ville et les territoires Le Partenariat français pour la ville et les territoires Rassembler les acteurs pour répondre aux défis de l urbanisation La forte croissance urbaine en cours dans les pays en développement entraîne des

Plus en détail

2011 PNUD tous droits réservés. Crédits photo: PNUD

2011 PNUD tous droits réservés. Crédits photo: PNUD Le Programmes des Nations Unies pour le développement (PNUD) est le réseau mondial de développement dont dispose le système des Nations Unies. Il prône le changement, et relie les pays aux connaissances,

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT DE STANDARD MOYEN ET SOCIAL

PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT DE STANDARD MOYEN ET SOCIAL PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT DE STANDARD MOYEN ET SOCIAL 1 Sur base du Plan Triennal de Développement de la Province du Katanga, élaboré par le Gouvernement Provincial et des opportunités de soutien

Plus en détail

THEME PAUVRETE URBAINE: CAS DE LA VILLE DE COTONOU AU BENIN

THEME PAUVRETE URBAINE: CAS DE LA VILLE DE COTONOU AU BENIN THEME PAUVRETE URBAINE: CAS DE LA VILLE DE COTONOU AU BENIN Présenté par Julien NOUMETON, Chef de Département, Adjoint au Directeur de la Prospective et du Développement Municipal. PLAN INTRODUCTION 1)

Plus en détail

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 1. Généralités DEVELOPPEMENT URBAIN La région MENA a l un des taux de croissance démographique les plus élevés du monde (2,1 % en moyenne par an de 1990 à 2003).

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Conférence de Coopération Régionale, décembre 2014 1. Situation : l héritage de plus de 40 ans de déclin

Plus en détail

Qu est-ce que l étalement urbain?

Qu est-ce que l étalement urbain? La gestion économe de l espace dans l Yonne : un enjeu pour l avenir du territoire La question de la gestion économe des ressources naturelles et agricoles est un enjeu planétaire souligné par le groupe

Plus en détail

Banque africaine de Développement

Banque africaine de Développement Banque africaine de Développement Sommaire Stratégies de la Banque au Cameroun pour la période 2010-2014 2014 Engagements de la Banque au Cameroun Portefeuille actif du secteur énergie et programme de

Plus en détail

Jérôme Barbieri Lilian Vargas PLANIFIER AUTREMENT Inverser le regard

Jérôme Barbieri Lilian Vargas PLANIFIER AUTREMENT Inverser le regard Jérôme Barbieri Lilian Vargas PLANIFIER AUTREMENT Inverser le regard Le Pays Voironnais : un territoire périurbain 90 000 habitants 34 communes Proximité de Grenoble Dynamisme économique Diminution des

Plus en détail

Ma ville, ses projets, ses quartiers, je les construis COMMUNE DE VILLEJUIF OCTOBRE 2010 PLU

Ma ville, ses projets, ses quartiers, je les construis COMMUNE DE VILLEJUIF OCTOBRE 2010 PLU Ma ville, ses projets, ses quartiers, je les construis D I A G N O S T I C COMMUNE DE VILLEJUIF OCTOBRE 2010 PLU ÉQUIPE ET CONTACTS BRÈS+MARIOLLE et associés Architecture / urbanisme / programmation 15/17,

Plus en détail

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08 La Banque mondiale au Maroc Activités en bref Oct. 08 1 La Stratégie de coopération Maroc/Banque mondiale La nouvelle Stratégie de Coopération approuvée le 19 mai 2005 par les membres du Conseil d administration

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional

Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional Assemblée plénière 3 mars 2010 Dossier 08J022 Version 02 Rue des Moulins 15 CH 2800 Delémont Tél. +41 (0)32 422 41 59 Fax. +41 (0)32 422 46 38 delemont@rwb.ch

Plus en détail

Monsieur le Directeur général, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Directeur général, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Intervention en ouverture de la conférence CAF Sciences Po sur les défis contemporains et futurs du développement en Amérique latine Mardi 11 octobre 9h Monsieur le Directeur général, Monsieur le Président,

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Un AGENDA 21 pour Allonnes. Bureau municipal du 17 mars 2010

Un AGENDA 21 pour Allonnes. Bureau municipal du 17 mars 2010 Un AGENDA 21 pour Allonnes Bureau municipal du 17 mars 2010 Sommaire Définition et schémas du développement durable Contexte international, européen et national Définition d un Agenda 21 local Les finalités

Plus en détail

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Document de travail

Plus en détail

3 ÈME FORUM MONDIAL DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL - DEL

3 ÈME FORUM MONDIAL DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL - DEL 3 ÈME FORUM MONDIAL DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL - DEL Vers une urbanisation durable. Stratégies de DEL pour créer des liens positifs rural-urbains Sécurité et souveraineté alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

PREMIERE SESSION ORDINAIRE. Rapport du Consultant (Document de Travail) CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL

PREMIERE SESSION ORDINAIRE. Rapport du Consultant (Document de Travail) CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL Rapport du Consultant (Document de Travail) 20 CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL IV RAPPORT DU

Plus en détail

HSP. HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains

HSP. HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains NATIONS UNIES HSP HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains Distr.: limitée 23 avril 2015 Français Original : anglais Vingt-cinquième session

Plus en détail

Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale

Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale CNUCED Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale Atelier régional et lancement de projet N djamena, Tchad, 25-30

Plus en détail

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION POUR L APPLICATION DE LA STRATÉGIE INTERNATIONALE DE PRÉVENTION DES CATASTROPHES (SIPC) Juin, 2001 -2- TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste Le manifeste 3 Introduction Manifeste pour les territoires «naturbains» Ce livret a été réalisé à l occasion du séminaire de clôture naturba. Il fait parti d un coffret remis aux participants. L espace

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

La DDTM 59 au service des territoires

La DDTM 59 au service des territoires La au service des territoires Créée en janvier 2010, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, direction interministérielle, est chargée du portage de l ensemble des politiques publiques

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE REBOISEMENT DU NORD-PAS-DE-CALAIS. «Aidez nous à reboiser le Nord Pas de Calais!» www.pochecocanopeereforestation.

ASSOCIATION POUR LE REBOISEMENT DU NORD-PAS-DE-CALAIS. «Aidez nous à reboiser le Nord Pas de Calais!» www.pochecocanopeereforestation. ASSOCIATION POUR LE REBOISEMENT DU NORD-PAS-DE-CALAIS «Aidez nous à reboiser le Nord Pas de Calais!» www.pochecocanopeereforestation.org POCHECO CANOPEE REFORESTATION Créée en Décembre 2009 avec le soutien

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

RÔLES DES ETATS DANS LE PROCESSUS DE CERTIFICATION DES CONCESSIONS FORESTIERES DANS LE BASSIN DU CONGO: Cas du Congo-Brazzaville

RÔLES DES ETATS DANS LE PROCESSUS DE CERTIFICATION DES CONCESSIONS FORESTIERES DANS LE BASSIN DU CONGO: Cas du Congo-Brazzaville MADRID +5 COMMERCE RESPONSABLE DES PRODUITS FORESTIERS SEMINAIRE INTERNATIONAL : GESTION DES FORETS COMME OUTIL DE COOPERATION ET DE DEVELOPPEMENT RURAL EN AFRIQUE CENTRALE RÔLES DES ETATS DANS LE PROCESSUS

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Un AGENDA 21. Yvré l'evêque

Un AGENDA 21. Yvré l'evêque Un AGENDA 21 pour Yvré l'evêque Un AGENDA 21 pour Yvré l'evêque Au coeur de notre projet municipal 2008-2014, la majorité avait inscrit une thèmatique autour du développement durable et de l Agenda 21

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire

Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire 1 Thursday, April 08, 2010 PLAN La probléma6que urbaine au Bénin

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

GAL Hesbignon liégeois 2014-2020. La formation d un Groupe d Action Locale (GAL) en Hesbaye liégeoise : un défi pour votre territoire!

GAL Hesbignon liégeois 2014-2020. La formation d un Groupe d Action Locale (GAL) en Hesbaye liégeoise : un défi pour votre territoire! GAL Hesbignon liégeois 2014-2020 La formation d un Groupe d Action Locale (GAL) en Hesbaye liégeoise : un défi pour votre territoire! Consultation citoyenne sur les actions à mener sur le territoire 22

Plus en détail

Evolution des lois et règlements, des droits coutumiers et du processus de décentralisation: Evolution des lois et règlements

Evolution des lois et règlements, des droits coutumiers et du processus de décentralisation: Evolution des lois et règlements Evolution des lois et règlements, des droits coutumiers et du processus de décentralisation: BAMAKO, le 10 juin 2013 Cheick Oumar Diarrah Evolution des lois et règlements Droits coutumiers Droits modernes

Plus en détail

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC)

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) Banque de Développement des Etats de l Afrqiue Centrale 9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) «Mise en place d un Fonds pour l Economie Verte

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 91 Sommaire Partie II A. Analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 93 1. Préambule... 93 2. Evolution de

Plus en détail

Introduction Contexte en Wallonie et but de l étude

Introduction Contexte en Wallonie et but de l étude Introduction Contexte en Wallonie et but de l étude Benoît TRICOT, Inspecteur général Département l Environnement et de l Eau (DEE) représenté par François MAYER L un des 10 Départements de la DGO3 (DGARNE)

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

La charte pour une gestion économe du foncier en Bretagne

La charte pour une gestion économe du foncier en Bretagne La charte pour une gestion économe du foncier en Bretagne Gestion économe du foncier : politiques et acteurs du territoire 30 janvier 2015 DRELdirection Bretagneconférence renouvellement en milieu rural,

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Le rôle du Ministère du Plan et de l Investissement dans la gestion financière en matière de lutte contre le changement climatique et de croissance verte Monsieur Nguyen Tuan Anh Directeur adjoint Direction

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR?

EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR? EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR? DAN BARIA Soumaila Ingénieur des Eaux et Forêts Coordonnateur d Antenne régionale PNEDD- Haute

Plus en détail

IMPLICATION D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE DANS LES OPERATIONS DE TRANSPORTS PUBLICS :

IMPLICATION D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE DANS LES OPERATIONS DE TRANSPORTS PUBLICS : IMPLICATION D UNE COLLECTIVITÉ LOCALE DANS LES OPERATIONS DE TRANSPORTS PUBLICS : L EXPÉRIENCE DE DOUALA Présenté par M. LAMI Chargé d Études à la Direction des Études, de la Planification Urbaine et du

Plus en détail

des terres le prix L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 LA SYNTHÈSE juin 2013

des terres le prix L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 LA SYNTHÈSE juin 2013 le prix LA SYNTHÈSE juin 2013 des terres L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 1 Connaître les dynamiques des marchés fonciers ruraux pour mieux agir Pourquoi une étude des marchés fonciers ruraux

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

Modélisation PCSWMM 2D d un secteur critique

Modélisation PCSWMM 2D d un secteur critique Modélisation PCSWMM 2D d un secteur critique Par : Véronique Fortier, ing., Tetra Tech, division Municipal - Eau Marie Paré-Bourque,ing., M.Sc, Tetra Tech, division Municipal - Eau Boris Gervais Salou,

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Bureau sous-régional, Afrique de l Ouest et du Centre. ASRO-WACA Dakar RAPPORT DE CLÔTURE 2009-2011 D ACTIVITES

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Quelle microfinance pour le développement de l agriculture dans les pays en développement? Nelly-Françoise TSASA KHINI Décembre 2007 microfinance 07 1 Contexte du Congo Brazzaville Défis et opportunités

Plus en détail

Cameroun. Code de l urbanisme

Cameroun. Code de l urbanisme Code de l urbanisme Loi n 2004/003 du 21 avril 2004 [NB - Loi n 2004/003 du 21 avril 2004 régissant l urbanisme au ] Titre 1 - Des règlements généraux d urbanisme, d aménagement urbain et de construction

Plus en détail

TITRE 4 : ANALYSE DE LA CONSOMMATION FONCIERE ET OBJECTIF CHIFFRE DE LIMITATION

TITRE 4 : ANALYSE DE LA CONSOMMATION FONCIERE ET OBJECTIF CHIFFRE DE LIMITATION TITRE 4 : ANALYSE DE LA CONSOMMATION FONCIERE ET OBJECTIF CHIFFRE DE LIMITATION SOMMAIRE TITRE 4 : ANALYSE DE LA CONSOMMATION FONCIERE ET OBJECTIF CHIFFRE DE LIMITATION... 1 1. La consommation agricole,

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

RÉSUMÉ: PLAN DE GESTION ENVIRONMENTALE ET SOCIALE (PGES) Titre du Projet : Parc de technologie numérique du Sénégal Pays: Sénégal Division: OITC3

RÉSUMÉ: PLAN DE GESTION ENVIRONMENTALE ET SOCIALE (PGES) Titre du Projet : Parc de technologie numérique du Sénégal Pays: Sénégal Division: OITC3 RÉSUMÉ: PLAN DE GESTION ENVIRONMENTALE ET SOCIALE (PGES) Titre du Projet : Parc de technologie numérique du Sénégal Pays: Sénégal Division: OITC3 Projet No: Introduction: Le Gouvernement du Sénégal, à

Plus en détail

PROGRAMME INDICATIF REGIONAL DE DEVELOPPEMENT URBAIN (2009-2018) DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME INDICATIF REGIONAL DE DEVELOPPEMENT URBAIN (2009-2018) DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------- La Commission ----- PROGRAMME INDICATIF REGIONAL DE DEVELOPPEMENT URBAIN (2009-2018) DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Février 2009 380, Avenue du Professeur

Plus en détail

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Adoptéle6juin2011 Schéma d aménagement et de développement Plan d action Table

Plus en détail

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Titre de la communication : RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Par TUBLU Komi N kégbé Fogâ Gestionnaire de Patrimoine Culturel

Plus en détail

Le Schéma de COhérence Territoriale

Le Schéma de COhérence Territoriale Le Schéma de COhérence Territoriale Définition et contexte Définition SCOT = Schéma de COhérence Territoriale document d urbanisme = outil de planification intercommunale : Qui remplace depuis la Loi SRU

Plus en détail

RESUME EXECUTIF DU RAPPORT GENERAL

RESUME EXECUTIF DU RAPPORT GENERAL POUR UN PORT ET UNE INDUSTRIE DE CROISSANCE * Des expositions * Des conférences et Ateliers * Des rencontres B to B RESUME EXECUTIF DU RAPPORT GENERAL San Pedro, le 09 mai 2014 Le Comité Scientifique /

Plus en détail

Les outils mobilisables par les collectivités

Les outils mobilisables par les collectivités Les outils mobilisables par les collectivités Bertrand Leroux Service Politiques territoriale et foncière Pôle de compétence et d innovation foncier et stratégies foncières Convention nationale de l intercommunalité

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Elément B: Eléments de la phase préparatoire Expériences de Burkina Faso Du PANA AU PNA

Elément B: Eléments de la phase préparatoire Expériences de Burkina Faso Du PANA AU PNA LE R A B A C O M O E H O U E T B A N W A K O S S I T U Y M O U H O U N P O N I S O U R O U N A Y A LA LE S B A L E B O U G O U R I B A IO B A Y A T E N G A PA SS O R E S I S S IL I Z IR O BA M S O U M

Plus en détail

BURKINA FASO. Nouvel aéroport de Ouagadougou-Donsin

BURKINA FASO. Nouvel aéroport de Ouagadougou-Donsin BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice --------------- PREMIER MINISTERE ------------- MAITRISE D OUVRAGE DE L AEROPORT DE DONSIN ------------- Nouvel aéroport de Ouagadougou-Donsin Présenté par Monsieur

Plus en détail

MOBILISATION DES FINANCEMENTS EXTERIEURS DANS LE CADRE DE LA DECLARATION DE YAOUNDE: LE CAS DU PROGRAMME SECTORIEL FORET ENVIRONNEMENTDU CAMEROUN

MOBILISATION DES FINANCEMENTS EXTERIEURS DANS LE CADRE DE LA DECLARATION DE YAOUNDE: LE CAS DU PROGRAMME SECTORIEL FORET ENVIRONNEMENTDU CAMEROUN MOBILISATION DES FINANCEMENTS EXTERIEURS DANS LE CADRE DE LA DECLARATION DE YAOUNDE: LE CAS DU PROGRAMME SECTORIEL FORET ENVIRONNEMENTDU CAMEROUN PAR DENIS KOULAGNA KOUTOU CHEF DE DIVISION DE LA COOPERATION

Plus en détail