Etude du chauffage du conservatoire de Musique de Bourges

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude du chauffage du conservatoire de Musique de Bourges"

Transcription

1 Etude du chauffage du conservatoire de Musique de Bourges STI2D Durée : 2 heures Devoir à rendre le 10 / 03 / 2014 Nom et Prénom : A. MISE EN SITUATION Les locaux de l ancien conservatoire de musique de Bourges étaient devenus trop exigus. La ville a décidé de créer une nouvelle école en mettant en place une démarche Haute Qualité Environnementale. Cette démarche vise à améliorer la conception ou la rénovation des bâtiments et des villes en limitant le plus possible leurs impacts environnementaux. Elle a décidé entre autre d installer une pompe à chaleur afin de chauffer ou climatiser le bâtiment. Vous venez d intégrer l entreprise d ingénierie qui a remporté l appel d offre sur les lots «courants forts» et «courants faibles». Vous êtes chargé d effectuer l étude de la pompe à chaleur. Le sujet comprend 5 parties : Partie A : la mise en situation. Partie B : le descriptif technique de l installation. Partie C : le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur. Partie D : le questionnement. Partie E : la documentation technique. Votre démarche dans la partie D va consister à : Activité 1 : Etudier le fonctionnement de la PAC en mode chauffage. Activité 2 : Déterminer le coefficient de performance de la P.A.C. Activité 3 : Etudier la régulation de température. Activité 4 : Vérifier la protection moteur. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 1 sur 13

2 B. DESCRIPTIF TECHNIQUE SIMPLIFIE DE L INSTALLATION Evaporateur Fluide frigorigène M 2Pompe à chaleur Energie électrique 1 Le réseau d eau de la nappe phréatique Question 1.1 Terre P2 T2 T1 T3 P1 Nappe phréatique 3Réseau chauffage primaire d eau chaude 5Ballon tampon 1,5 m 3 T4 M V1 Pompe Vanne Sonde de température 4Réseau secondaire d eau chaude Vanne motorisée électriquement M Radiateurs Plancher chauffant Centrale d air Conditionné Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 2 sur 13

3 C. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA P.A.C. (pompe à chaleur) La pompe à chaleur sert à capter des calories (énergie calorifique) présentes dans l environnement (ici dans la nappe phréatique). Elle les transmet à une source chaude (radiateurs, plancher chauffant, centrale d air). On atteint ainsi une température de 55 C voire 65 C dans les canalisations de chauffage en minimisant l apport d énergie électrique. On utilise dans le circuit hydraulique de la P.A.C., un fluide frigorigène qui change d états (liquide ou gaz) ; de températures (basse ou haute) de pressions (haute ou basse). Ce fluide circule à travers un évaporateur, un compresseur, un condenseur et un détendeur. Pour capter les calories de la nappe phréatique, on utilise un EVAPORATEUR. En entrée de ce dernier, le fluide frigorigène est sous forme liquide à basse pression (B.P.) et à une température basse (-20 c). Au contact de l évaporateur, l eau de la nappe cède des calories Q1 au liquide frigorigène via l évaporateur. La température du fluide frigorigène augmente (+10 c) entraînant sa transformation (passage d un état liquide à un état gazeux). La pression reste basse. Nappe phréatique Afin d acheminer les calories en sortie de l évaporateur vers la source chaude, il faut forcer le transfert du froid vers le chaud. C est le rôle du COMPRESSEUR. Il apporte d autre part, de la chaleur grâce au travail W qu il effectue. Le transfert de calories obtenu en sortie du condenseur est égal à Q2, soit Q1+W, le gaz frigorigène est à haute pression (H.P). La température est alors haute (110 c). Le fluide transite alors à travers le CONDENSEUR. Il permet de céder les calories du fluide frigorigène au circuit de chauffage du bâtiment. En transmettant les calories, le gaz frigorigène perd en température et passe à 30 c environ. Le fluide change alors d état et devient liquide mais reste à H.P. Afin de fermer le cycle, il suffit de faire chuter la pression. C est le rôle du DETENDEUR. Le liquide frigorigène passe en B.P. et perd en température pour atteindre -20 c. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 3 sur 13

4 D. QUESTIONNEMENT Activité 1 Etudier le fonctionnement de la P.A.C. en mode chauffage Situation du problème : Votre chef de projet souhaite que vous connaissiez le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur (P.A.C). Afin de mieux appréhender ce procédé de chauffage, vous devez : - identifier les organes constituant la P.A.C. ; - identifier les différentes sous-fonctions constituant la PAC ; - identifier l état du fluide frigorigène dans les différentes phases du procédé. 1.1) Identifier sur le schéma descriptif de la page 2, les composants surlignés en vert. 1.2) Compléter le tableau suivant en indiquant les organes permettant de réaliser les 2 fonctions techniques. Organe Fonction Transférer les calories du fluide frigorigène vers l eau du circuit de chauffage primaire Augmenter la température et la pression du fluide frigorigène 1.3) Compléter le schéma suivant en indiquant l état du fluide frigorigène : - liquide ou gazeux, - sous basse pression (BP) ou haute pression (HP) dans ses différentes phases de transformation, - la température du fluide frigorigène. Remarque : vous pourrez vous aider du chapitre C page 3. Pression : Etat du fluide : Pression : B.P. Etat du fluide : liquide Température = Température = -20 c Pression : Pression : Etat du fluide : Etat du fluide : Température = Température = Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 4 sur 13

5 Activité 2 Déterminer le coefficient de performance de la PAC Mise en situation Le client souhaite savoir quelle puissance fourni la pompe à chaleur pour 1 kilowatt absorbé, ainsi que le gain financier concernant la facture électrique. Afin de répondre à ce dernier, votre chef de projet vous demande de calculer le Coefficient de Performance réel du système total (en abrégé C.O.P). Il se calcule en utilisant la formule suivante : avec, la puissance thermique produite par le condenseur en kw. Elle correspond à la puissance fournie par la pompe à chaleur pour chauffer l eau du réseau chauffage primaire COP inst : COefficient de Performance instantanée ; P thco : Puissance thermique produite au niveau du Condenseur (en kw) ; q vc : débit de la pompe P2 du condenseur (en m 3 /s) ; ρ : masse volumique de l eau, soit 1000 kg/m 3 ; C eau : chaleur massique de l eau, soit 4,18 kj/(kg. C) ; θ cond : différence de température en degré Celsius ( C) de l eau entre les températures en entrée et en sortie du condenseur (réseau primaire chauffage) (θ sortie θ entrée ). Ces températures sont mesurées grâce aux sondes T1 et T2 (voir descriptif technique page 2) ; P a comp : puissance électrique absorbée par le compresseur ; P aux : puissances des équipements auxiliaires. Les équipements auxiliaires de l étude correspondent aux deux pompes et divers autres auxiliaires. Hypothèses : Débit de la pompe P2 = 50m 3 /h Température mesurée par la sonde T1= 59,5 c Température mesurée par la sonde T2 = 53,8 c. 2.1) Déterminer la puissance thermique produite au niveau du condenseur. On supposera pour la suite du problème que la puissance thermique P thco est de 330 kw. 2.2) Déterminer la puissance électrique nominale absorbée par la P.A.C (compresseur) en mode calorifique à l aide de la documentation technique 3. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 5 sur 13

6 2.3) Calculer la puissance électrique d utilisation P u sachant que la P.A.C (compresseur) fonctionne à 75% de sa puissance nominale. On supposera pour la suite du problème, que la PAC absorbe une puissance de 83 kw. 2.4) Il faut ensuite déterminer la puissance des auxiliaires. Votre chef de projet souhaite que vous calculiez la puissance totale demandée par la pompe de relevage P1. Elle doit acheminer l eau de la nappe phréatique à 40 mètres de hauteur à un débit de 75 m 3 /h. Il vous donne la formule suivante : P pompe = ρ x g x H x Q Avec : ρ : masse volumique de l eau, soit 1000 kg/m 3 ; g : 9.81m/s² ; H : hauteur manométrique en mètre (m) ; Calculer la puissance hydraulique totale absorbée P h. Q : débit en m 3 /s. Pour la suite du problème, votre chef de projet vous indique que la pompe fournit une puissance totale hydraulique de 10 kw. Cette valeur prend en compte les pertes de charges du circuit hydraulique. 2.5) Calculer la puissance électrique P abs absorbée par la pompe de relevage sachant que son rendement est de 0,8. Pour la suite du problème, on supposera une puissance absorbée au niveau de la totalité des auxiliaires vaut 15 kw. Cette puissance est essentiellement due à cette pompe de relevage. 2.6) Calculer le COP système instantané. Pour la suite du problème, on supposera un COP. de 3,4. 2.7) Votre chef de projet vous rappelle que le client souhaite connaitre la puissance fournie par la pompe à chaleur pour 1 kilowatt absorbé. Quelle réponse allez-vous donner au client? Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 6 sur 13

7 2.8) Si on souhaite produire la même puissance thermique P thco avec des résistances électriques, quelle serait la puissance électrique consommée? 2.9) Evaluer le gain sur la facture électrique si on utilise une P.A.C. au lieu d un chauffage électrique à résistances? Activité 3 Etudier la régulation de température Mise en situation Votre chef de projet vous fournit une documentation technique expliquant le principe de la régulation centrale d un chauffage réalisée par une pompe à chaleur via un ballon tampon. Principe de la régulation (voir le schéma page 2) : Le régulateur calcule la température de consigne à fournir en sortie du ballon tampon 5 en fonction de la température extérieure afin de prendre en compte les déperditions dues aux murs, fenêtres, toitures. Ce type de régulation est appellé loi d eau. Plus la température extérieure est basse, plus la température d eau en sortie du chauffage est haute. Cette partie de la régulation n est pas étudiée. La PAC se met à fonctionner si la température mesurée par la sonde du haut (T3) est inférieure à la consigne de température calculée par le régulateur. Cela implique, dans un premier temps, la fermeture du circuit secondaire 4via la vanne motorisée V1. Lorsque l information «vanne V1 fermée» est détecté par l automate, la pompe à chaleur 2, la pompe P1 et la pompe primaire P2 démarrent. La température du circuit primaire augmente, chauffant par conduction ainsi l eau du ballon tampon 5. Lorsque la température détectée par la sonde du bas du ballon tampon (T4) a atteint la consigne de température désirée, la pompe à chaleur 2 est arrêtée ainsi que les pompes P1 et P2. La vanne motorisée s ouvre jusqu à ce que l information «vanne V1 ouverte» soit détecté par l automate. Les circuits de chauffage sont lors alimentés en chaleur par le réservoir tampon 5. Le cycle ne recommencera que lorsque la température détectée par la sonde du haut T3 sera inférieure à la consigne. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 7 sur 13

8 Liste des variables API (Automate Programmable Industriel) utilisées pour la régulation de température Désignation Mnémonique Adresse automate Nature de l information Caractéristique Capteur de température T3 _sonde3_ %IW1.1 Entrée analogique Capteur * plage -25 C/70 C sortie 0-10V Capteur de température T4 _sonde4_ %IW1.2 Entrée analogique Capteur * plage 0 C/70 C sortie 0-10V Consigne température _consigne_ %MW200 Mot binaire Image de la température au niveau de la sonde T3 _temp3_ %MW201 Mot binaire Consigne de température calculée en fonction de la loi d eau Image de la température en haut du ballon tampon Image de la température au niveau de la sonde T4 _temp4_ %MW202 Mot binaire Image de la température en bas du ballon tampon Départ cycle _dcy_ %M100 Bit interne Départ cycle régulation Arrêt cycle _acy_ %M101 Bit interne Arrêt de cycle Vanne V1 fermée _V1fermée_ %I1 Entrée TOR Détecteur Vanne V1 ouverte _V1ouverte_ %I2 Entrée TOR Détecteur Contacteur Pompe P1 _P1_ %Q1 Sortie TOR Contacteur Pompe P2 _P2_ %Q2 Sortie TOR Contacteur PAC _PAC_ %Q3 Sortie TOR Fermer vanne V1 _FERMER V1_ %Q4 Sortie TOR Contacteur enclencher pompe P1 Contacteur enclencher pompe P2 Contacteur enclencher la P.A.C Electrovanne fermer la Vanne V1 Ouvrir vanne V1 _OUVRIR V1_ %Q5 Sortie TOR Electrovanne ouvrir la Vanne V1 * : Le capteur est constitué d une sonde PT100 et de son transmetteur associé. Votre chef de projet souhaite savoir si vous avez bien compris le principe de la régulation centrale du chauffage. Il vous demande de réaliser un chronogramme puis d en déduire le programme gérant la régulation. Remarque : La température en haut du ballon est supérieure à la température en bas du ballon. Ce phénomène physique est dû au mouvement de convection. 3.1) Compléter le chronogramme suivant qui vous permettra de mieux appréhender la gestion des pompes. Attention, dans cette question on ne gère pas les vannes. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 8 sur 13

9 Remarque : lorsque l état d un contacteurs est à 1, l équipement concerné est en service et lorsque l état d un contacteurs est à 0, l équipement concerné est à l arrêt. Température mesurée en haut du ballon T3 Température mesurée en bas du ballon T4 56 c 51 c Température de consigne Contacteur pompe P1 Contacteur pompe P2 Contacteur PAC t t t t 3.2) Compléter le schéma de raccordement du capteur T3 associé à son transmetteur sur l entrée analogique 1 de l automate en vous aidant des documentations techniques DT1 «Capteur de température JUMO» et DT2 «Entrée Analogique TWIDO». Votre chef de projet vous impose l emploi d une sonde à résistance à montage 3 fils. Schéma de raccordement du capteur de température au CAN : Symbole de la sonde à résistance à montage 3 fils. Alimentation Automate 0v + 24v Entrée Analogique %IW1.1 I- I+ Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 9 sur 13

10 3.3) Compléter le schéma bloc suivant. Le transmetteur fournit une tension 0-10v pour une plage de mesure de 0-70 c. Aidez vous de la documentation technique DT2 du Convertisseur Analogique Numérique (CAN). 70 c T3 θ V Capteur + transmetteur T3 V =. tension d entrée CAN V mot CAN %IW1.1=... X COEFF _temp3_= 7000 Calculer la valeur du coefficient «COEFF», afin que le mot _temp3_ prenne la valeur 7000, lorsque la température mesurée par le capteur T3 est de 70 c. COEFF =.. 3.4) Compléter le diagramme d états ci-contre en vous aidant : - du principe de la régulation, du chronogramme (qu. 3.1), - de la listes des variables utilisées par l API (tableau en page 8). ATTENTION : vous devez compléter les noms des états, des activités et des transition. Votre chef de projet vous demande dans cette question de prendre aussi en compte la gestion des vannes. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 10 sur 13

11 Activité 4 Vérifier la protection moteur Situation du problème : Vous devez justifier du choix de la protection électrique du départ moteur compresseur. La pompe à chaleur Carrier a la référence 30XW 452. Le démarrage de ce moteur triphasé est direct. Le moteur est protégé par un disjonteur moteur. Sa référence est un NS250N avec un déclencheur STR22ME. Les caractéristiques principales du départ sont les suivantes : Caractéristique du réseau : réseau triphasé : 230 V / 400 V, 50 Hz. Caractéristiques du disjoncteur : calibre du déclencheur In = 220 A, réglage protection thermique Ir = 187 A. La protection du déclencheur magnétique est réglée à 13xIr avec une précision de ±15%. Vous devez maintenent calculer l intensité nominale du compresseur en mode calorifique puis vérifier les réglages du déclencheur. 4.1) On suppose que la puissance électrique consommée par le compresseur en hiver est de 110 kw. Calculer l intensité nominale du compresseur en vous aidant de ses caractéristiques électriques DT3. On supposera pour la suite du problème, un courant nominal de 185A. 4.2) Vérifier que le réglage Ir de la protection thermique du déclencheur est correct. Votre chef de projet souhaite savoir si, lors de la phase de démarrage, la protection magnétique du disjoncteur ne déclenche pas. 4.3) A partir de la documentation technique de la pompe à chaleur DT3, donner la valeur de l intensité maximale de démarrage du compresseur. 4.4) Calculer les intensités haute et basse du déclencheur magnétique du disjoncteur en prenant en compte la précision du déclencheur magnétique. Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 11 sur 13

12 Vérifier que la protection magnétique ne déclenche pas lors de la phase de démarrage. E. Documentations techniques DT1 - DOCUMENTATION TECHNIQUE 1: Capteur de température JUMO Documentation simplifiée Technique sonde PT100 Marque: Sonde PT100 JUMO Etemp B Symbole Type : 3 fils Plage de températures: -50 c à 260 c Documentation simplifiée du Transmetteur Marque: JUMO dtrans T03 TU Plage de mesures 0 c à 70 c Schéma de raccordement : Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 12 sur 13

13 DT2 - DOCUMENTATION TECHNIQUE 2: Entrée Analogique Automate TWIDO Marque: Référence Module de conversion Analogique Numérique pour micro contrôleur TWIDO TM2AMM6HT Résolution 12 Bit (-2048 à 2047) Caractéristique de transfert %IWx.y 4096 Entrée Tension différentielle 0-10V Schéma de raccordement Unité de Traitement API Mot numérique %IWx.y CAN V I+ I- V entrée V entrée %IWx.y : 10v IW : Mot d entrée Analogique X : Adresse du module Y : numéro de l entrée Exemple %IW1.2 est l entrée analogique 2 située dans le rack d adresse 1 DT3 - DOCUMENTATION TECHNIQUE 3: Pompe à chaleur Carrier Caractéristiques thermiques et frigorifiques Caractéristiques électriques du compresseur électrique électrique AC électrique électrique DT4 - DOCUMENTATION TECHNIQUE 4: Déclencheur STR22ME Chauffage du conservatoire de musique de Bourges - Page 13 sur 13

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

DOSSIER SUJET SESSION 2014 UNITÉ U 2 4H COEF. 3

DOSSIER SUJET SESSION 2014 UNITÉ U 2 4H COEF. 3 ÉPREUVE E.2: ANALYSE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE 1406-TMS T Documents à rendre : Les candidats doivent uniquement rendre le dossier réponses. Le dossier réponses - 20 pages - sera agrafé dans une copie anonymée

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

HAUTE TEMPéRATURE 80 c

HAUTE TEMPéRATURE 80 c Fioul Pompe à chaleur Hybride Avec appoint FIOUL intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Fioul Qu est ce qu un produit «Hybrid Atlantic»?

Plus en détail

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR 1) Introduction : DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR Respect de l environnement : Les réserves de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le pétrole sont limitées. La conscience

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des solutions pour le

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Pompes à chaleur électriques

FICHE EXPLICATIVE Pompes à chaleur électriques Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE04 FICHE EXPLICATIVE Pompes à chaleur électriques Fiches d opérations standardisées concernées : Bâtiments résidentiels : BAR-TH-104 : Pompe à chaleur

Plus en détail

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c ALFéA HYBRID DUO GAZ Pompe à chaleur Hybride Avec appoint gaz condensation intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Alféa Hybrid Duo Gaz

Plus en détail

DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017)

DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017) DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017) Janvier 2015 SOMMAIRE OPERATIONS ET EVOLUTION DES VALORISATION 3 Bâtiment résidentiel 4

Plus en détail

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur NBN EN 15450:2008 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération GUIDE DU FROID Date : 01/2008 Rév. : 0 Par : PARTNERS 18, rue Nelson Mandela2045 L Aouina-Tunis Tél. : (00 216) 71 724 032/760

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 CCTP : CONSTRUCTION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Traitement d eau. Fourniture et pose d un traitement d eau destiné à l alimentation d eau froide

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ Technologie Hybride POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS U.21 FLUIDIQUE ÉNERGÉTIQUE ENVIRONNEMENTS

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS U.21 FLUIDIQUE ÉNERGÉTIQUE ENVIRONNEMENTS BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS U.21 FLUIDIQUE ÉNERGÉTIQUE ENVIRONNEMENTS Session 2014 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

U.21 : Analyse scientifique et technique

U.21 : Analyse scientifique et technique U.21 : Analyse scientifique et technique d une installation Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES Session 2015 CORRIGÉ «Mise en service et maintenance

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le groupe de production d eau glacée Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le groupe de production d eau glacée Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T3.1 : Implantation et mise en place des ensembles et sous-ensembles Compétence C1.3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technique Thème

Plus en détail

HyBo STATION INDIVIDUELLE DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION ECS

HyBo STATION INDIVIDUELLE DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION ECS HyBo STATION INDIVIDUELLE DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION ECS FICHE PRODUIT Certification ACS Application La station individuelle de chauffage et de production ECS HyBo a été développée pour être utilisée

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la!

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la! *** ** PomPE à CHALEUr Air / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la! * module hydraulique

Plus en détail

8-11-14 kw. Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1

8-11-14 kw. Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1 8-11-14 kw Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1 Conformité CE et ROHS Ce produit est conforme aux directives européennes : LVD n 73/23 modifiée 93/68 CEE relative à la basse tension EMC n 89/336 modifiée

Plus en détail

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Sommaire 1) Coût des énergies 2) Les différents systèmes 3) Choix du système Serres horticoles

Plus en détail

Chapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PAC)

Chapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PAC) Objectifs Lahrouni, A. hap 4 Thermo 2 FSSM hapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PA) La connaissance du principe de fonctionnement des machines frigorifiques à compression et l application des

Plus en détail

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE A : partie écrite EP1 A : Dossier de travail 1 ère partie : Etude de l installation 2 ème partie : Electrique 3 ème partie : Etude de l électrovanne

Plus en détail

SYSTÈME PACEA. la chaleur extérieure le bien-être intérieur. pompe à chaleur EFEX

SYSTÈME PACEA. la chaleur extérieure le bien-être intérieur. pompe à chaleur EFEX SYSTÈME PACEA la chaleur extérieure le bien-être intérieur pompe à chaleur EFEX Système PACEA Le système PACEA se compose d une pompe à chaleur EFEX et d un pilote hydro-électronique MODULOFEX ou RENOFEX

Plus en détail

Département Aérospatiale et mécanique.

Département Aérospatiale et mécanique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Pompes à chaleur géothermiques TELLUS

Pompes à chaleur géothermiques TELLUS Pompes à chaleur s Pompes à chaleur eau/eau Le meilleur de la Géothermie : - maîtrise d œuvre unique (pompe à chaleur - forage) - captage adapté aux terrains paysagés, même de petite taille - installation

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible 6 C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur 6 C Radiateurs

Plus en détail

Air ARIANEXT NOUVELLE GAMME DE POMPES À CHALEUR

Air ARIANEXT NOUVELLE GAMME DE POMPES À CHALEUR Air ARIANEXT NOUVELLE GAMME DE POMPES À CHALEUR DOSSIER DE PRESSE Septembre 2013 ARIANEXT, UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS PAC POUR ÉQUIPER LES MAISONS À FAIBLE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Chaffoteaux élargit

Plus en détail

+ + PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Avec une gamme complète de 2 solutions, Arianext s adapte à toutes les configurations d installation :

+ + PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Avec une gamme complète de 2 solutions, Arianext s adapte à toutes les configurations d installation : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les solutions Arianext assurent la production du chauffage et de l eau chaude sanitaire. Elles sont constituées de deux modules : > Le module extérieur : il puise l energie dans

Plus en détail

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Séminaire sur les entraînements électriques Yverdon-les-Bains, le 12 novembre 2015 Christophe BESSON 1 Les

Plus en détail

GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois

GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois LE GUIDE DU CHAUFFAGE GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois Deuxième édition 2011 2009, 2011 pour la présente édition, Groupe Eyrolles, ISBN : 978-2-212-13242-7 SOMMAIRE Z SOMMAIRE AVANT-PROPOS 5 ÉLÉMENTS DE

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR (ER 10)

LA POMPE A CHALEUR (ER 10) LA POMPE A CHALEUR (ER 10) Réchauffer l intérieur d une pièce en captant la chaleur naturelle de l extérieur. 1 INTRODUCTION Depuis quelques années dans notre pays, la pompe à chaleur bénéficie d un regain

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

POMPES à CHALEUR. AIR EAU / SOL-EAU 3 à 540 kw. N ART. PV (CHF) Hors Taxes

POMPES à CHALEUR. AIR EAU / SOL-EAU 3 à 540 kw. N ART. PV (CHF) Hors Taxes AERO SPLIT, pompe à chaleur air/eau split inverter (3.5 à 12kW) avec production d eau chaude sanitaire intégrée, DescriptiF et prix N ART. PV (CHF) Hors Taxes Aéro Split est un système «tout en un» pour

Plus en détail

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Mise a jour le 12/01/12 Source APAVE Sur votre devis de pompe à chaleur (ou PAC) doivent apparaître les éléments suivants : Client Entreprise Nom : Dénomination:

Plus en détail

Pompe à chaleur au CO2

Pompe à chaleur au CO2 Document SANYO date mai 9 tous droits réservés Pompe à chaleur au CO La problématique Le COP de 3 qui diminue fortement quand les besoins de chauffage augmentent, n est pas une fatalité. L utilisation

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. APPAREIL DE CHAUFFAGE ADDITIONNEL WEBASTO Thermo Top S

DOSSIER TECHNIQUE. APPAREIL DE CHAUFFAGE ADDITIONNEL WEBASTO Thermo Top S DOSSIER TECHNIQUE APPAREIL DE CHAUFFAGE ADDITIONNEL WEBASTO Thermo Top S 1 PRESENTATION ET FONCTIONNEMENT 1.1 Mise en situation 1.2 Principe de fonctionnement 1.3 Chronogramme de fonctionnement 1.4 Régulation

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

AUDIT DATACENTER HEXANET Visite du 18/06/2015

AUDIT DATACENTER HEXANET Visite du 18/06/2015 Audrey CHOPITON Génie Climatique et Energétique INSA de Strasbourg BE Alain Garnier Projet de Fin d Études : Les Green Datacenters AUDIT DATACENTER HEXANET Visite du 18/06/2015 Table des matières I) Remerciements...

Plus en détail

Systèmes de chauffage thermodynamique

Systèmes de chauffage thermodynamique Systèmes de chauffage thermodynamique Un chauffage confortable respectueux de l environnement Le principe Un principe simple, bien pensé et performant Comparable au principe d'un réfrigérateur, le fonctionnement

Plus en détail

il y a des économies dans l air!

il y a des économies dans l air! Avec les Pompes à Chaleur... il y a des économies dans l air! Jusqu à 70% d économies de chauffage (1) Crédit d impôt possible jusqu à 8 000 (1) et 5 fois moins d émissions de CO 2 (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation ** POMPE À CHALEUR AIR / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE * module hydraulique pour pompe à chaleur ** la

Plus en détail

a Déterminer l évolution du fluide frigorigène sur le diagramme enthalpique du R407C à l aide des tables thermodynamiques.

a Déterminer l évolution du fluide frigorigène sur le diagramme enthalpique du R407C à l aide des tables thermodynamiques. 6. ANNEXE B : Corrigé du sujet de l admissibilité A- FROID a) Cycle frigorifique Conditions nominales de fonctionnement : Conditions nominales de fonctionnement des groupes frigorifiques voir conditions

Plus en détail

Arbre des causes CESI Email

Arbre des causes CESI Email 2014 Arbre des causes CESI Email CLIPSOL 05/06/2014 Sommaire Contenu Sommaire... 1 Glossaire... 2 Sondes... 2 Circulateur... 2 Présence d un défaut sur régulation CESI... 2 Disfonctionnement sur appoint

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

1 ) Qu est-ce qu un bâtiment BBC? Le label français BBC Effinergie Document 1a

1 ) Qu est-ce qu un bâtiment BBC? Le label français BBC Effinergie Document 1a Type d'activité La maison BBC Activité avec étude documentaire Notions et contenus du programme de T erm S Compétences exigibles du programme de T erm S Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques

Plus en détail

aquaciat 2 Groupes de production d eau glacée Pompes à chaleur utilisation Efficacité énergétique élevée avec le R410a compacts et silencieux

aquaciat 2 Groupes de production d eau glacée Pompes à chaleur utilisation Efficacité énergétique élevée avec le R410a compacts et silencieux Efficacité énergétique élevée avec le R410a compacts et silencieux compresseurs Scroll Echangeurs à plaques brasées Régulation électronique auto adaptative AQUACIAT 2 EVOLUTION NOUVELLES PERFORMANCES FROID

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée

EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée MHG Mieux, tout simplement. EcoStar Hybride Le meilleur de deux mondes Votre installation fioul date d une autre époque? Avec

Plus en détail

Chaudière Hybride Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama

Chaudière Hybride Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Domaine d application Chaudière Hybride Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version 4.1.5.3 du 27/05/2013 - Logiciel évalué conforme à la RT 2012 sous le n EL-04 La modélisation

Plus en détail

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet :

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : www.becsa.fr La consommation électrique Le cycle frigorifique

Plus en détail

La PAC fonctionnement, Usages, dimensionnement

La PAC fonctionnement, Usages, dimensionnement La PAC fonctionnement, Usages, dimensionnement Journée de sensibilisation à la géothermie en Languedoc Roussillon 12 novembre 2013 - Espace Capdeville, Conseil Régional à Montpellier Jean-Marc Percebois

Plus en détail

Nouvelle solution de chauffage et d eau chaude sanitaire

Nouvelle solution de chauffage et d eau chaude sanitaire Nouvelle solution de chauffage et d eau chaude sanitaire à chaleur AIR/EAU bi-bloc - inverter crédit d impôt éligilible aux crédits d impôts dédié au développement durable et aux économies d énergie. Nouvelle

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

NexPro Pompe à chaleur d eau sanitaire. Résidentiel chaud. riello.it

NexPro Pompe à chaleur d eau sanitaire. Résidentiel chaud. riello.it DOC0067380 FR_rev 0 07/2012 Résidentiel chaud NexPro Pompe à chaleur d eau sanitaire Production ACS avec des températures allant jusqu à 60 C Haut coefficient de rendement Résistance électrique de support

Plus en détail

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT Une entreprise est spécialisée dans le traitement de surface par trempage de pièces métalliques de tailles diverses. Un pont roulant permet de faire progresser

Plus en détail

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION M07 CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION 18 Heures ISET MAHDIA Techniciens de bureau d études et installateurs. - Connaître le système de fonctionnement d une climatisation, - Connaître l ensemble

Plus en détail

La meilleure PAC très haute température du marché

La meilleure PAC très haute température du marché Les + Hitachi PAC Bibloc très haute température La meilleure PAC très haute température du marché Solution idéale pour le remplacement de chaudière Capable de produire de l eau à 80 C jusqu à -20 C de

Plus en détail

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTF» avec circuit à haute température s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en

Plus en détail

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin).

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin). TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT D AIR Tâche T3.3 : câblage et raccordement électrique des appareils. Compétence C1.2 : s informer, décider, traiter. Thème :S2 : communication technique. Séquence

Plus en détail

DS 5. Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service. Édition du 16 avril 2014

DS 5. Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service. Édition du 16 avril 2014 DS 5 Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service 1 Édition du 16 avril 2014 Contexte réglementaire REGLEMENTATION THERMIQUE Si la RT2012 n interdit pas d équiper un logement d une pompe à chaleur réversible

Plus en détail

Énergétique du bâtiment : Ventilation et quelques équipements 2

Énergétique du bâtiment : Ventilation et quelques équipements 2 1 Énergétique du bâtiment : Ventilation et quelques équipements 2 M. Pons CNRS-LIMSI, Rue J. von Neumann, BP133, 91403 Orsay Cedex http://perso.limsi.fr/mpons 1 Organisation Deuxième partie Notions de

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif

DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif Inverter» Économies d énergie» Faibles émissions de CO 2» Flexible» Technologie Inverter» Technologie

Plus en détail

CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN

CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN La consommation énergétique par poste La ventilation 42% Le chauffage de l eau des bassins 24% L éclairage et l électricité 22% Le chauffage 10% La production d

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

GEOTHERMIE OCEA EAU/EAU POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE GROUP

GEOTHERMIE OCEA EAU/EAU POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE GROUP GEOTHERMIE OCEA POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE EAU/EAU A OCEA 800-000-200-500 LA MAÎTRISE DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIES RENOUVELABLES GÉOTHERMIE Eau, terre et air sont sources d énergies inépuisables

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Micro-cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne)

Micro-cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne) Micro-cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne) Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.26 du 30/07/2013 - Logiciel évalué conforme à la RT 2012

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Gamme Pompes à chaleur. PAC eau/eau Réversibles CWP

Gamme Pompes à chaleur. PAC eau/eau Réversibles CWP Gamme Pompes à chaleur PAC eau/eau Réversibles CWP GAMME VIVRÉLEC L eau et le sol emmagasinent naturellement toute l année des calories grâce au rayonnement solaire, à la pluie et au vent. Ces éléments

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

Le confort pour longtemps.

Le confort pour longtemps. pompe à chaleur air/eau Chauffage Eau Chaude Sanitaire Rafraîchissement Le confort pour longtemps. Faire le bon choix... Vous projetez de faire construire ou de rénover votre maison? C est donc le moment

Plus en détail

hydrobox * split Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE SEUL POMPE à CHALEUR AIR / EAU

hydrobox * split Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE SEUL POMPE à CHALEUR AIR / EAU *** ** POMPE à CHALEUR AIR / EAU hydrobox * split Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE SEUL * module hydraulique pour pompe à chaleur ** la culture du meilleur

Plus en détail

Une solution simple et intelligente, idéale en construction neuve

Une solution simple et intelligente, idéale en construction neuve Genia Air Pompes à chaleur Une solution simple et intelligente, idéale en construction neuve La pompe à chaleur intelligente qui associe simplicité et économie Examaster, le contrôleur intelligent L élément

Plus en détail

HRC 70. 100 kw 15 % 23 % POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C AUER 1892-2012. 1892-2012 - 120 ans d innovations

HRC 70. 100 kw 15 % 23 % POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C AUER 1892-2012. 1892-2012 - 120 ans d innovations AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C Le chauffage garanti même par grands froids! Chauffe seule et confortablement la maison pendant

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée LABEL PROMOTELEC PERFORMANCE LES EXIGENCES TECHNIQUES à RESPECTER PAR POSTE CLé DU BÂTiMENT Spécifications des pompes à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz Caractéristiques Les matériels destinés

Plus en détail

DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température

DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température Inverter - Petites Tailles : 6 à 8 kw / Grandes Tailles : 11 à 16 kw» Idéal pour les bâtiments basse consommation (BBC)» Chauffage»

Plus en détail

DOSSIER VANNES 3 VOIES

DOSSIER VANNES 3 VOIES DOSSIER VANNES 3 VOIES REGULATION CIRCUIT DE CHAUFFAGE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT TECHNOLOGIES PRINCIPE DE REGULATION MONTAGE EN MELANGE MONTAGE EN REPARTITION MONTAGE EN DECHARGE MONTAGE EN INJECTION

Plus en détail

8 COGÉNÉRATION. Extrait de "Systèmes Energétiques, tome 2", Presses de l'ecole des Mines de Paris

8 COGÉNÉRATION. Extrait de Systèmes Energétiques, tome 2, Presses de l'ecole des Mines de Paris 8 COGÉNÉRATION On appelle cogénération la production combinée d'énergie thermique et d'énergie mécanique ou d'électricité. L'électricité étant très souvent la forme sous laquelle l'énergie noble est produite,

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Le meilleur de la Géothermie : Pompes à chaleur eau/eau. - maîtrise d œuvre unique (pompe à chaleur - forage)

Le meilleur de la Géothermie : Pompes à chaleur eau/eau. - maîtrise d œuvre unique (pompe à chaleur - forage) Pompe à chaleur ELLU Pompes à chaleur eau/eau Le meilleur de la Géothermie : - maîtrise d œuvre unique (pompe à chaleur - forage) - captage adapté aux terrains paysagés, même de petite taille - installation

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

ClimaFlex en un clin d œil. Plus d informations sur www.erm-automatismes.com. Sections Energétique

ClimaFlex en un clin d œil. Plus d informations sur www.erm-automatismes.com. Sections Energétique ClimaFlex Plate-forme modulaire d étude des solutions «résidentiel» et «petit tertiaire» de production, distribution et émission de chauffage / rafraîchissement ClimaFlex en un clin d œil Sections Energétique

Plus en détail

Groupes d eau glacée Arcoa

Groupes d eau glacée Arcoa Groupes d eau glacée Arcoa groupes de production d eau glacée de 45 à 160 kw - Échangeurs côté eau : à plaques en inox avec isolation en mousse polyuréthane expansée à cellules fermées, équipés de pressostat

Plus en détail

Ecolane SE. Pompes à chaleur géothermique. www.geminox.fr. CRÉDIT D IMPÔT Selon la Loi de Finances en vigueur

Ecolane SE. Pompes à chaleur géothermique. www.geminox.fr. CRÉDIT D IMPÔT Selon la Loi de Finances en vigueur Ecolane SE Pompes à chaleur géothermique www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT Selon la Loi de Finances en vigueur 0 modèles de pompes à chaleur géothermique Sol eau de 5, à 5,8 kw Avec ou sans production d eau

Plus en détail

Cliquer ici pour obtenir la version complète.

Cliquer ici pour obtenir la version complète. Cliquer ici pour obtenir la version complète. www.elektor.fr/nrj Chauffage des locaux par géothermie et par aérothermie (dossier pédagogique destiné aux enseignants) Objectifs : S INFORMER des différentes

Plus en détail

DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température

DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température Inverter - Petites tailles 6 et 8 kw / Grandes tailles 11 à 16 kw» Idéal pour les bâtiments basse consommation (BBC)»» Eau chaude sanitaire»

Plus en détail

Les kits solaires thermiques

Les kits solaires thermiques ÉQUIPEMENT 1 Les kits solaires thermiques L équipement solaire pour les particuliers a le vent en poupe si l on ose dire. En quelques années l offre de matériel s est dès lors considérablement étoffée.

Plus en détail

Compresseur Scroll. Fluide Frigorigène R410a. De 21.0 à 35.0 kw. SyScroll 20-35 Air. De 20.0 à 33.0 kw. Groupes froid Pompes à chaleur réversibles

Compresseur Scroll. Fluide Frigorigène R410a. De 21.0 à 35.0 kw. SyScroll 20-35 Air. De 20.0 à 33.0 kw. Groupes froid Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Fluide Frigorigène R410a De 21.0 à 35.0 kw ycroll 20-35 ir Groupes froid Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 33.0 kw 1 ycroll 20-35 ir Les unités ycroll 20-35 ir sont des groupes froid

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

Energétique du bâtiment

Energétique du bâtiment Energétique du bâtiment Chaudières à combustibles Pompes à chaleur E. Gnansounou Oxydation du combustible Notion de combustion C +O 2 CO 2 12 g+32 g 44 g+ 393 kj Exemple du méthane CH 4 + 2 O 2 + 2 ( 3,76

Plus en détail