Diagnostic du dispositif de formation des techniciens supérieurs de l hydraulique et de l équipement rural de l ETSHER 1 - Burkina Faso

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic du dispositif de formation des techniciens supérieurs de l hydraulique et de l équipement rural de l ETSHER 1 - Burkina Faso"

Transcription

1 Diagnostic du dispositif de formation des techniciens supérieurs de l hydraulique et de l équipement rural de l ETSHER 1 - Burkina Faso 56 François DENYS - CFPPA Carpentras Jérôme DJEGUI - ETSHER - Ouagadougou Dominique RAGOT - IF-CCADIFA 1 Présentation de l action : 11 Le contexte de l action L action développée dans l article porte sur la «rénovation» du dispositif Bac + 2 de l ETSHER et s attache d une part à identifier les différentes étapes ayant conduit à cette refondation (du diagnostic à un nouveau dispositif de formation) et d autre part à caractériser les fonctions clés d un tel chantier (conception, réalisation et évaluation). Cette action accompagnait le projet stratégique développé par l ETSHER en 1996, faisant suite à un séminaire de formation interne de 2 semaines sur l ingénierie de formation (1995). Ce séminaire auquel avait participé l ensemble de l équipe de direction et l équipe pédagogique contribuait à accompagner le processus d adaptation de l offre de formation 2 (initiale et continue) aux attentes sociales et professionnelles, engagé par l ETSHER Le projet initial prévoyait d une part de réaliser un diagnostic sur la formation BTS existante dans un objectif d amélioration de l offre existante et d autre part de réaliser des travaux permettant d apprécier l opportunité et la faisabilité d une deuxième filière ou d élargissement de la formation existante Le contexte général dans lequel s inscrivait l action en 1996 était le suivant : - Les pays membres de l ETSHER étaient pour nombre d entre eux engagés dans des programmes d ajustement structurel. Dans ce cadre ils se désengageaient et externalisaient certaines activités notamment celles de production afin de contribuer à l émergence et au développement d un secteur marchand. Ces politiques avaient pour corollaires une diminution du recrutement de la fonction publique et un développement potentiel de l emploi d un secteur privé parfois balbutiant. Une des hypothèses retenues par l ETSHER étant que des besoins en encadrement intermédiaires dans les organisations 3 seraient croissants dans les prochaines années - La recherche d une meilleure adaptation entre les formations dispensées et les attentes d une part des organisations, d autre part des individus ; en quelque sorte passer de la logique du catalogue de formation à la logique du sur mesure. Ces adaptations portant, entre autre, sur l analyse des besoins en formation, la définition des objectifs des formations (s appuyant sur un ou des référentiels professionnels), la recherche de modalités innovantes dans la définition des parcours de formation, leur mise en œuvre et leur évaluation (Pédagogie Par Objectifs, Unités Capitalisables ) 1 Ecole Inter Etats des Techniciens Supérieurs en Hydraulique et Equipement Rural Ouagadougou Burkina Faso. Etats membres : Bénin Burkina Faso Cameroun Centre Afrique Congo Cote d Ivoire Gabon Guinée Mali Mauritanie Niger Sénégal Tchad Togo. 2 L ETSHER intervenait dans les champs professionnels suivants ; Aménagement des bassins versants Energie, froid Alimentation en eau et assainissement Aménagements hydro-agricoles Génie civil Topographie et voirie Technologie et maintenance Barrages. A ces fins elle développait une formation Bac + 2 ainsi que des actions de formation continue 3 Par organisation nous entendons les entreprises du secteur marchand, les établissements ou structures publiques ou d état.

2 57 - La nécessité de doter l ensemble de l institution (notamment les formateurs intervenants) d une part de référents communs et partagés en matière de formation, d autre part d initier une expertise en ingénierie de formation afin d accompagner l élargissement du contenu de l emploi de formateur, ces derniers étant amenés à développer des compétences dans ce domaine Les attendus de l ETSHER dans la conduite de l action L équipe de direction de l ETSHER avait défini un certain nombre «d incontournables» à respecter dans la conduite du projet, ceci au-delà des résultats attendus : - L articulation de la conduite du projet avec le calendrier des instances décisionnelles (Conseil d orientation, CAMES, Conseil des Ministres) incontournables dans la définition des nouvelles orientations - L intervention devait se réaliser en accompagnement de l équipe de direction et de l équipe des formateurs, ces derniers devaient contribuer à l élaboration du dispositif, des outils et des résultats ; cette démarche de co-production participant à la définition de référents communs et au développement des compétences individuelles et collectives - L association de compétences extérieures 4 intervenant au cours du processus selon les compétences attendues - La sollicitation des professionnels (employeurs actuels ou potentiels) des secteurs d activité concernés, ceci sur l ensemble du processus tout au long des travaux pour consultation et validation, - La valorisation des travaux déjà réalisés en interne : étude de poste déjà effectuée, enquêtes, insertion, - Le changement engagé modifie les pratiques professionnelles considérant que celles ci ne se décrètent pas mais se construisent et nécessitent du temps 2 - La conduite du projet L action s est déroulée sur 5 grandes étapes sur la période 1996 à 2000 avec la constitution d un groupe projet réunissant l équipe de direction, les formateurs, les intervenants 21 Conception du processus de travail Cette étape a permis au cours de la période septembre 1996 : - de construire le processus opérationnel qui identifie chacune des étapes, les objectifs,, résultats attendus, arrête un calendrier de travail prévisionnel, définit les moyens humains, financiers, logistiques, - de produire les outils utilisés au cours du projet. de définir les instances de suivi, de validation des résultats (comité professionnel 5,, CAMES ) en séparant ce qui relève du pilotage à caractère politique et du champs technique. 22 Diagnostic et préconisations en matière de dispositif de formation Cette étape (septembre 96 à janvier 97) de diagnostic - préconisations s est appuyé sur 6 : 4 Intervenants extérieurs : D. Ragot (CCADIFA) F. Denys (CFPPA Carpentras) 5 Composé de professionnels (responsables d organisation employeurs ou susceptibles de l être) 6 Chacune des actions était sous la responsabilité d un formateur en charge de l atteinte des résultats

3 58 - La production d une nomenclature des secteurs professionnels et emplois adaptée à la sous région, - La définition d une terminologie, - L analyse de l offre de formation concurrentielle dans la sous-région, - Une enquête insertion des anciens élèves formation initiale - Une enquête insertion des anciens stagiaires formation professionnelle continue, - Une analyse prospective «emplois et compétences» des secteurs professionnels cibles par diagnostics d organisation Ces travaux conduits dans une approche «systémique» et leurs résultats ont été présentés pour expertise et validation au comité professionnel qui a validé le diagnostic et les préconisations, émis des recommandations et confirmé les secteurs professionnels et les emplois cibles du futur dispositif de formation 7 de l ETSHER 23 - Production de référentiel professionnel La réalisation du référentiel professionnel s est appuyée sur l analyse des situations professionnelles 8 cibles. Les éléments prospectifs recueillis lors de l étape précédente ont contribué à l élaboration du référentiel professionnel, préalable au référentiel de formation Ce référentiel professionnel a fait l objet d une validation par le comité professionnel au terme de l étape ( mai 97) Production des référentiels de formation Cette 4ème étape a été organisée par ateliers d écriture, au cours de plusieurs séminaires internes qui ont eu lieu de l automne 97 à l automne 99, l animation étant assurée par F. Denys. Plusieurs documents ont été élaborés : - le référentiel d évaluation qui est structuré en 10 unités communes et 4 unités optionnelles pour chacune des trois spécialisations (Réalisation d aménagements et de constructions Gestion d ouvrages et de réseaux hydrauliques Installation et maintenance des équipements). - le contenu de chaque séquence de formation a été re-formulé (thèmes abordés, évaluations formatives, activités ) et une nouvelle répartition horaire est proposée. - le dispositif d évaluations certificatives est basé sur le contrôle continu et le diplôme sera délivré après validation des 14 modules constitutifs du BTS ETSHER. Des épreuves type ont été élaborées et l évaluation en entreprise, basée sur le tutorat, a été développée. Les modules non acquis pourront être représentés l année suivante. 25 Mise en œuvre, suivi, contrôle et évaluation du dispositif de formation La mise en œuvre du dispositif a démarré en octobre 2000, effective en Pour renforcer la pertinence et la crédibilité du dispositif auprès des utilisateurs, un Comité professionnel, composé d'une dizaine de professionnels (venus de 7 des 14 pays membres de l'institution) des secteurs d'activités des diplômés de l'etsher, a validé les référentiels produits (référentiel professionnel et référentiel d'évaluation). Cette validation, intervenue en mai 2000, a porté aussi sur les grandes lignes des conditions de délivrance du diplôme. Après cette approbation des professionnels, il a fallu définir en interne, les conditions de démarrage réel du dispositif, c'est-à-dire, organiser dans la pratique la diffusion des enseignements selon la logique permettant de produire le mieux possible les capacités structurantes du diplôme. Cette étape n'était pas évidente à franchir en raison des réticences prévisibles et compréhensibles de certains formateurs à l'égard du nouveau dispositif. Leur implication dès le départ au processus global et la relative stabilité de l'équipe enseignante a permis la définition desdites conditions en 7 Au terme de cette étape l hypothèse d une nouvelle formation a été rejetée au bénéfice d un élargissement des cibles (secteurs professionnels et emploi) de la formation déjà existante 8 Analyse de 29 emplois lors d entretiens sur site par entretien avec les N et N+1 et validation des descriptions d emplois par les organisations

4 septembre 2000 (programmation et planification des enseignements avec identification des disciplines et des méthodes pédagogiques utilisées et toutes autres choses autorisant le démarrage des cours de la formation rénovée). La mise en œuvre complète du nouveau dispositif a nécessité son acceptation par les premiers bénéficiaires que représentent les élèves. Leur acceptation signifie compréhension et approbation des finalités du dispositif et détermine leur engagement individuel. A cet effet, une présentation générale a été réalisée dès la rentrée pour tous les élèves avec la participation de l'ensemble des formateurs. Cette présentation a eu pour conséquence une adhésion des nouveaux recrutés (les premiers bénéficiaires) qui ont tendance à se considérer comme des privilégiés par rapport à leurs collègues en fin de cycle. Enfin, l'application des nouvelles conditions de délivrance du diplôme exige son approbation préalable par le Conseil d'administration dont la prochaine réunion est prévue pour fin En attendant cette échéance, la Direction et l'équipe des formateurs finalisent la mise au point des outils opérationnels de réalisation des évaluations par capacité. 3 Quels enseignements? 31 Les situations clés L action engagée était au service du projet de l établissement ; elle n était pas subie mais a contribué à accompagner voir anticiper les évolutions structurelles concernant la relation emploi formation 9 dans la sous région concernée(plans d ajustement structurels, positions des bailleurs de fonds ). Cette orientation stratégique qui a modifié durablement l ensemble de l organisation a résisté au temps et aux changements dans l équipe de direction L action était accompagnée par la direction qui a veillé à la mise à disposition de moyens matériels et financiers, contrôlé, évalué son bon déroulement, l engagement de l équipe formateurs ceci tout au long du processus. Il n y a pas eu vacance de responsabilité en la matière L organisation en projet et ce que cela recouvre en matière de définition, d organisation, de conduite, de contrôle, d évaluation et de formalisation. Il est probable que la culture professionnelle en matière d'aménagements et de constructions de l ETSHER a contribué au bon déroulement des travaux La mobilisation des formateurs a été soutenue soit en qualité de responsable d une fonction du projet soit en qualité de producteur La recherche d un partenariat avec les professionnels qui ont été d une part sollicités lors des enquêtes et diagnostics et d autre part réunis lors des comités professionnels. Il est à signaler le fait que ce partenariat se pérennise par la mutation prochaine du comité professionnel en structure d'assurance qualité chargée de contribuer à la mise à jour des référentiels. La prise en compte du temps nécessaire à la conduite de l action à la fois dans son volume et dans sa temporalité et la capacité à réajuster les échéances (échéance initiale prévue : fin 1998, réalisé fin 2000) Les travaux ont accompagné l élargissement du contenu des emplois de formateurs dans le champ de l ingénierie de formation : développement des compétences individuelles et collectives de l ETSHER, développement de l activité formation continue et amélioration de l offre dans le cadre du CEFOC 10 Une meilleure formalisation et un meilleur suivi des stages en entreprise qui devraient garantir une meilleure professionnalisation des stagiaires 32 Les difficultés ou interrogations 59 9 A notre sens le directeur de l ETSHER a fortement contribué à ce positionnement stratégique 10 CEFOC= centre de formation continue EIER-ETSHER

5 Les difficultés rencontrées dans l identification et la collecte de données (bibliographiques, statistiques, études ) qui permettent de caractériser la stratégie des organisations, l emploi dans les secteurs d activité dans la sous-région dans un objectif de diagnostic et de «prospective» en matière de compétences. Il a donc fallu imaginer, construire des dispositifs de recueil, d assemblage de données contribuant au diagnostic, Même si nous avons identifié des invariants quant à la relation emploi formation dans les pays membres de l ETSHER, les situations nationales sont très diverses (parfois méconnues, voir inconnues) et nous pouvons être critique quant à la prise en compte de cette diversité dans les travaux, L hypothèse de l émergence et de l organisation d un secteur privé concurrentiel par abandon de l état de certaines activités doit probablement être examinée dans le sens ou la part de l économie informelle est importante est largement méconnue. Enfin cette situation ne contribue pas nécessairement à la structuration professionnelle, ce qui interroge le comité professionnel sur sa capacité à «parler pour» tout en nous laissant formuler l hypothèse que le travail réalisé peut être une contribution à cette structuration, Le fait que ce projet ait été conduit à son terme ne doit pas masquer les difficultés tant internes qu externes dés lors qu une organisation est engagée dans un processus de changement. 4 Les perspectives en matière d ingénierie de formation à l international Un des enseignements qu il apparaît possible de tirer de cette intervention porte sur l intérêt (et probablement la nécessité) de «produire avec» les principaux acteurs sollicités et engagés dans tout ou partie du processus ; élaboration du processus, des outils, mise en œuvre, élaboration des produits finaux. Dans cette configuration, proche de la formation action, la posture professionnelle de l intervenant, notamment dans la gestion et la mise en œuvre (ou mise à disposition) de son expertise sera déterminante. Il est fort probable que la demande de prestations pour ce type d'actions se multiplie rapidement en raison des nombreuses questions que se posent les responsables de l'enseignement supérieur (technique et professionnel en particulier ) en Afrique. François DENYS - Responsable Formation-CFPPA Carpentras - Jérôme DJEGUI - Directeur des Etudes et de la Recherche-ETSHER Ouagadougou Dominique RAGOT - Responsable IF-CCADIFA SRFD France-Comté Immeuble Orion 191 rue de Belfort Besançon cedex - 60

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Entretien Professionnel Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Date: Mars 2015 Rédacteur: AGEFOS PME Ile-de-France AGEFOS PME IDF / Appel à propositions Formations Entretien

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 1 Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 31.03.2011 Proposition d orientations et de préconisations concernant la GPEC Suite à la réunion du 29 mars 2011 1 ) Prospective socio économique

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME GRETA LAC : ANNEMASSE - ANNECY - THONON 9 rue des Marronniers- BP 503, 74105, ANNEMASSE, Rhône-Alpes email: greta.lac@ac-grenoble.fr www.greta-lac.com Tel:

Plus en détail

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV)

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) CMA séminaire international - 21 juin 20011 Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) 1- Contexte Contenu exposé Politique (intégrant les aspects organisationnels)

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP)

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Etude d évaluation des besoins en renforcement des capacités en matière de promotion de l emploi des jeunes au Maghreb (cas du Maroc) I) Contexte et justification

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE. Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 10 juillet 2006.

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE. Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 10 juillet 2006. PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 10 juillet 2006. Cameroun Gabon Madagascar Mauritanie RDC Sénégal Cameroun... 1 Gabon...

Plus en détail

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1 Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche Thème n 1 La réussite de tous les étudiants La réussite de tous les étudiants sera la première priorité, avec une attention spécifique portée au premier

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Mission de Formation des Cadres Tout au Long de la Vie Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Présentation du dispositif 1 Formation préparatoire aux fonctions de directeur

Plus en détail

MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES ET DROIT SOCIAL

MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES ET DROIT SOCIAL MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES ET DROIT SOCIAL Une question? Un conseil? Contactez-nous au 0 800 940 367 CONTACTS AFPI Responsable Christophe LHUILLIER / 05 56 57 44 31 c.lhuillier@afpiso.com Assistante

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST

ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLIE DE PARIS NORD-EST ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST «ATELIERS D EXPRESSION» Référence

Plus en détail

Nos atouts pour vous accompagner

Nos atouts pour vous accompagner Formations Les effets de seuils sociaux Tableaux de bord sociaux et pilotage social Assistance à la mise en place d accords d entreprise Audit social d optimisation / de conformité / de sécurisation Rupture

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

au cœur du développement rural

au cœur du développement rural Institut National de Formation Agricole de Tove BP 401 Kpalime TOGO Tél. (228) 441 01 29 / 01 48 / 07 75 E-mail : infatove2000@yahoo.fr Un centre de formation agricole au cœur du développement rural mai

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration économique et sociale de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles

Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles Note de cadrage 3 Promotion et éducation pour la santé face aux comportements à risques et aux maladies non-transmissibles Objet : Assises de la santé, groupe Promotion et éducation pour la santé faces

Plus en détail

email: app.servian-roujan@wanadoo.fr www.epl.agropolis.fr Tel: 04 67 39 06 30 Fax: 04 67 39 06 30 FICHE ACTEUR DIRECTEUR: Jean-Yves KERNEUR

email: app.servian-roujan@wanadoo.fr www.epl.agropolis.fr Tel: 04 67 39 06 30 Fax: 04 67 39 06 30 FICHE ACTEUR DIRECTEUR: Jean-Yves KERNEUR AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME EPLEA ORB HÉRAULT/CFPPA DE L'HÉRAULT/ATELIER DE PÉDAGOGIE PERSONNALISÉE DE SERVIAN 13 place du marché, 34290, Servian, Languedoc-Roussillon email: app.servian-roujan@wanadoo.fr

Plus en détail

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance»

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» formation professionnelle et apprentissage Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» Région Ile-de-France EXPERIENCE La démarche qualité développée en direction des CFA

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME GRETA VIVA 5 37/39 Rue Barthelemy de Laffemas BP 26, 26901, Valence cedex 9, Rhône-Alpes email: contact.viva5@greta-viva5.org www.greta-viva5.org Tel: 0475823790

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Agriculture raisonnée et certification environnementale de Montpellier SupAgro Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 L expression et la participation des personnes concernées sont des sujets consensuels, mais leur mise en œuvre effective

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines 2012 Dossier suivi par : Nadine FERRE, Inès MARANON Adresses de retour de la proposition

Plus en détail

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Industries de Santé Dans le cadre de l action Emploi formation n 8.3 : Concevoir des formations pilotes ciblant 100 assistantes sur 2014 et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et conduite de projet en PME-PMI de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

La GPEEC au ministère de l équipement

La GPEEC au ministère de l équipement ministère de l Équipement des Transports de l'aménagement du territoire du Tourisme et de la Mer La GPEEC au ministère de l équipement direction du Personnel des Services et de la Modernisation Mission

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Projet de feuille de route pour l élaboration d une stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) au Cameroun

Projet de feuille de route pour l élaboration d une stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) au Cameroun ATELIER PARIS21 - STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS BAMAKO, FÉVRIER 2005, SIÈGE D AFRISTAT. Atelier PARIS 21 sur la Stratégie nationale de Développement de la Statistique SNDS

Plus en détail

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST :

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST : MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWIAFRIQUE DE L OUEST : Projet GWIAfrique de l Ouest: BurkinaFaso, Ghana, Mali, Niger et Sénégal Expérience réussie de Gestion Intégrée des Ressources en

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Programme de formation Intitulé : Parcours «Création d entreprise» Public : Tout salarié issu d une entreprise du commerce de détail souhaitant créer son activité Pré-requis : Avoir un projet de création

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER-

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants comme aux employeurs

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME GRETA ARVE-FAUCIGNY (SITES DE BONNEVILLE, CLUSES, SALLANCHES) 210, quai du Parquet, 74130, BONNEVILLE, Rhône-Alpes email: gretaaf@ac-grenoble.fr Tel: 0450251515

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

BEPA - MAISON DE RETRAITE

BEPA - MAISON DE RETRAITE LOIR ET CHER BEPA - MAISON DE RETRAITE PUBLIC Salariés d une maison de retraite ne disposant d aucune qualification certifiée. RESUME DE L ACTION CERTIFICATIONS BEPA (Ministère de l agriculture) AVEC QUI?

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des entreprises et des organisations du monde agricole de l Université Lille 3 Sciences humaines et

Plus en détail

Carnet de Compétences ABIES

Carnet de Compétences ABIES Carnet de Compétences ABIES 1. Mon projet professionnel Qu allez-vous devenir, une fois la thèse soutenue? Vous êtes peut-être, en ce moment, davantage préoccupé par l avancée de votre projet de recherche

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable point de vente de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE Contenu des modules de formation Association I.E.F. 54 Rue de Rome 13001 Marseille tél 04 96 10 11 96 tél 04 96 10 11 98 Association I.E.F. Loi 1901 N 0133102851 DU 12

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

***** Un Peuple Un But Une Foi DIRECTION NATIONALE DES BIBLIOTHEQUES ET DE LA DOCUMENTATION (DNBD)

***** Un Peuple Un But Une Foi DIRECTION NATIONALE DES BIBLIOTHEQUES ET DE LA DOCUMENTATION (DNBD) MINISTERE DE LA CULTURE REPUBLIQUE DU MALI ***** Un Peuple Un But Une Foi DIRECTION NATIONALE DES BIBLIOTHEQUES ET DE LA DOCUMENTATION (DNBD) B.P : E4473 Tél. : (223) 20.29. 94 23 Fax : (223) 20.29. 93.

Plus en détail

email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28 FICHE ACTEUR

email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28 FICHE ACTEUR AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME FORMATION EMPLOI INSERTION 14 Bis, Rue Papangue, 97490, SAINTE CLOTILDE, La Réunion email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPERTISE FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE RESSOURCES COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPER EXPERTISE TISE EXPERTISE EXPERTISE

Plus en détail

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec 27 juin 2012 Note : Le masculin est utilisé pour alléger la présentation et désigne aussi bien les femmes que les

Plus en détail

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012.

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012. Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt pour le recrutement d un consultant international ou national pour la revue des Plans d investissements des pays AMI N 05 2012 Plans d investissement nationaux

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Prestation de consultant Action collective COMETES Collaboration et Organisation pour un Meilleure Entente Transverse des Entreprises du Spatial

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015005- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Aide méthodologique à la décision, la définition d

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA FORMATEUR/TRICE PROFESSIONNEL/LE D ADULTES. Un engagement professionnel pour le développement des compétences des adultes

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA FORMATEUR/TRICE PROFESSIONNEL/LE D ADULTES. Un engagement professionnel pour le développement des compétences des adultes FORMATEUR/TRICE PROFESSIONNEL/LE D ADULTES Un engagement professionnel pour le développement des compétences des adultes FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA 34 boulevard François Albert 86000 Poitiers Le métier

Plus en détail

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 TdR Evaluation Finale Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 A- Introduction Nom du Projet : «Projet d appui à la

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Mise en concurrence Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective. Négociateur immobilier

Mise en concurrence Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective. Négociateur immobilier Mise en concurrence Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective Négociateur immobilier Lieu de formation : Nantes Cet appel à propositions a pour objet la conception et la réalisation d actions de

Plus en détail

Appel à projets 2010. Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine

Appel à projets 2010. Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine Conseil Régional d'aquitaine Appel à projets 2010 CAHIER DES CHARGES Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine Présentation

Plus en détail

Certificat d Aptitude aux Fonctions d Encadrement et de Responsable d Unité d Intervention Sociale PROGRAMME 2015-2016

Certificat d Aptitude aux Fonctions d Encadrement et de Responsable d Unité d Intervention Sociale PROGRAMME 2015-2016 Certificat d Aptitude aux Fonctions d Encadrement et de Responsable d Unité d Intervention Sociale PROGRAMME 2015-2016 Non contractuel, ce programme peut faire l objet de modifications. VALIDATION 2 MODALITÉS

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail