Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure"

Transcription

1 Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure

2 Sources Etude 2009 ISM/FNC réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises de coiffure créées ou reprises ces 3 dernières années. Avec le soutien de la DGCIS Structure de l échantillon Indicateurs de référence sur l artisanat: données INSEE études ISM «nouveaux entrepreneurs de l artisanat» Salons franchisés 9% Coiffure hors salon 15% Salons indépenda nts 76%

3 6700 immatriculations d entreprises de coiffure en Source : FNC Ensemble artisanat: Près de immatriculations en Comment se déroule le processus d installation? Quelles sont les caractéristiques de ces entreprises et de leurs dirigeants? Quels sont les besoins d accompagnement de ces jeunes entreprises? Créations Reprises

4 Etat civil du créateur-repreneur 83% des créateurs-repreneurs d entreprises sont des femmes. L installation intervient plus tôt dans la coiffure (âge moyen à l installation : 34 ans) 5% ont plus de 50 ans. Ensemble artisanat: 82% des nouveaux entrepreneurs sont des hommes. Age moyen : 39 ans 11% ont plus de 50 ans. Sexe des dirigeants Total Salon indépendant Salon franchisé Coiffure hors salon Homme 17% 18% 35% 6% Femme 83% 82% 65% 94%

5 Parcours de formation 90% des dirigeants détiennent une qualification professionnelle : 75% le BP et 15% le CAP. Dans la coiffure, la part de diplômés de l enseignement supérieur augmente peu, à l exception des salons franchisés. Ensemble artisanat: 63% des créateurs et repreneurs ont une formation technique ou professionnelle 15% sont diplômés de l enseignement supérieur. Quel est votre niveau de diplôme le plus élevé? Salons indépendants 10% 80% 2% 6% Salons franchisés 19% 59% 7% 14% Coiffure hors salon 36% 59% 3% 4% Total 15% 75% 3% 6% Pas de diplôme CAP ou BEP Brevet professionnel Bac Enseignement supérieur

6 Parcours de formation L apprentissage est la voie royale de formation des dirigeants (76%). L installation intervient après une expérience moyenne de 14 ans dans le métier. Les cas de reconversion professionnelle sont rares. Ensemble artisanat (créateurs et repreneurs formés par apprentissage) BTP : 34% Artisanat alimentaire : 30% Métiers de production : 14% Comment vous êtes-vous formé à l activité principale de votre entreprise? Autres J ai préparé un diplôme en centre de formation dans le cadre d une reconversion professionnelle J'ai préparé un diplôme en centre de formation dans le cadre de ma scolarité Par la voie de l'apprentissage 2% 5% 17% 76%

7 L installation est surtout le fait d anciens salariés. Ensemble artisanat : 44% des créateurs ont réalisé leur parcours Dans la coiffure, le parcours reste traditionnel : apprenti, salarié puis patron. 19% avaient déjà créé ou repris une entreprise auparavant. 7% sont à la tête de plusieurs entreprises (20% dans les salons franchisés). professionnel en dehors de l artisanat. 4% sont à la tête de plusieurs entreprises. Quelle était votre situation avant l installation? Hors salon 58% 6% 27% 9% Salon franchisé 65% 23% 10% 2% Salon indépendant 74% 10% 12% 3% Salarié Chef d entreprise (salarié ou indépendant) Demandeur d emploi Etudiant/scolaire Sans activité

8 Création ou reprise Les cas de reprises concernent principalement les activités en salon indépendant ou franchisé. Un tiers des reprises sont le fait d anciens salariés de l entreprise (il y a très peu de reprises familiales : 2%). Ensemble artisanat : 13% des installations se font par reprise (la part est plus importante dans les activités de nature commerciale). Artisanat de production : un repreneur conserve en moyenne 80% de la clientèle de son prédécesseur. Le choix de la reprise obéit à : - une circonstance : l opportunité d une affaire ; - une motivation : limiter les risques commerciaux lors de l ouverture ; - des moyens financiers : la reprise coûte en moyenne plus cher qu une création pure.

9 Le processus d installation : coût Combien en moyenne a coûté votre installation? Ensemble artisanat : Le ticket d entrée dans l artisanat peut varier entre quelques milliers et plus de euros, notamment dans les activités à caractère commercial. À domicile Dans un salon franchisé Dans un salon indépendant Total % des dirigeants en salon sont propriétaires de leur fonds de commerce (14% sont propriétaires des murs). Le coût moyen de l installation s élève à euros pour les reprises et euros pour les créations pures.

10 Le processus d installation : financement le montant des emprunts bancaires est de 80% environ du coût total de l installation (durée moyenne de remboursement : 7 ans). Avez-vous bénéficié d aides financières? NSP NON 2% 53% 68% des dirigeants sont caution personnelle de leur prêt. 45% des installations bénéficient d aides financières. Autres Prêt de plate-forme d initiative locale Prêt à la Création d Entreprise (PCE - OSEO) Aide régionale ACCRE 4% 4% 7% 8% 33%

11 Le processus d installation : appuis mobilisés Quels ont été vos principaux appuis au moment de l'installation? Mon entourage familial Mon comptable La Chambre des Métiers et de PERSONNE Mon ancien patron, des collègues Autres La mairie Mes fournisseurs La Chambre de Commerce et de Le syndicat professionnel 2% 0% 7% 4% 4% 22% 18% 14% 14% 64% Ensemble artisanat (adhésion des créateurs et repreneurs à un syndicat prof.) BTP : 30% Artisanat alimentaire : 30% Métiers de production : 12% les créateurs-repreneurs d entreprises d appuient peu sur les réseaux d accompagnement. 18% sont adhérents d un syndicat professionnel.

12 Localisation La coiffure hors salon est un mode d exploitation plus fréquent en milieu rural, à l inverse des franchises qui concernent majoritairement les villes de plus de habitants. L installation par reprise est plus fréquente dans les aires urbaines denses. Une installation dans une agglomération de plus de habitants entraîne un coût 2.4 fois plus élevé qu en zone rurale. Ensemble artisanat : dans tous les secteurs de proximité, l entreprise rurale diffère de l entreprise urbaine.

13 Modalités d organisation des jeunes entreprises Statut juridique des entreprises Ensemble artisanat 59% des nouvelles entreprises artisanales s immatriculent sous forme d entreprise individuelle. Coiffure hors-salon 97% 3% Salon franchisé 15% 85% Les deux tiers des entreprises de coiffure sont créées sous forme d entreprise individuelle. Salon indépendant 63% 37% Le choix du statut de société ne devient majoritaire que pour les affaires de plus de euros. Personne physique Personne morale

14 Modalités de gestion Votre conjoint travaille-t-il pour l'entreprise? Salons Salons Coiffure indépendants franchisés hors salon Oui 7% 12% 4% Non 93% 88% 96% Ensemble artisanat Présence du conjoint dans l entreprise : 14% BTP : 50% Farine : 74% ; sucre : 52% ; boucherie 41% Artisanat de production : 15% Gestion avec un ou plusieurs associés : 9% L implication du conjoint est faible. mais 17% des jeunes entreprises fonctionnent dans le cadre d une association entre deux dirigeants, ce qui permet de suppléer l emploi d un salarié, proposer des compétences complémentaires et diviser le coût d installation. Ce mode de gestion est plus rare dans la coiffure hors salon et en zones rurales, plus fréquent dans les salons franchisés (31% des cas) et à Paris (41% des cas). La gestion est dans les faits souvent déléguée à l expert comptable.

15 Positionnement commercial Quelle est votre activité principale 92% des salons ont une activité de coiffure mixte. Coiffure mixte Coiffure femme 5% Coiffure homme 3% 92% 75% des salons ont une activité complémentaire à la coiffure : - vente de produits de coiffage ( 72%) ; - vente de bijoux (19% ; 28% en milieu rural) ; - esthétique (7%). Avez-vous une activité secondaire? Ensemble Salons indépendants Salons franchisés Coiffure hors salon Non 25% 17% 6% 81% Vente de produits de coiffure 72% 81% 92% 16% Vente de bijoux fantaisie 19% 23% 12% 5% Manucure 4% 4% 2% 2% Esthétique 7% 7% 11% 3% Tatouage 1% 1% 0% 0% Autres 2% 3% 2% 1%

16 Besoins d accompagnement Avant l installation Dans quels domaines conseils et appuis vous ont-ils le plus manqué? Autres (pas de besoin) Estimation des charges 23% 41% Ensemble artisanat. Avant l installation, les créateurs-repreneurs se focalisent sur les démarches administratives. Le plan de financement est souvent sous-traité au comptable. Gestion administrative Embauche et gestion du Montage financier, Démarche commerciale Evaluation financière Recherche de Etude de marché Diagnostic technique 17% 11% 10% 8% 7% 6% 5% 1% Avant tout techniciens, les entrepreneurs de coiffure sont peu conscients de leurs lacunes en matière de gestion et de management. Durant le processus d installation, le besoin d accompagnement prioritaire porte sur les questions financières : en général, il y a eu surestimation des recettes et sous-estimation des charges.

17 Besoins d accompagnement Après l installation Après l installation, les dirigeants découvrent l importance de la fonction commerciale : afficher un positionnement clair vis-à-vis de la clientèle, l attirer et la fidéliser. Les problèmes administratifs deviennent secondaires. Préoccupations actuelles Salons indépendants Salons franchisés Coiffure hors salon Développer la clientèle 66% 86% 55% La baisse de mes revenus 18% 20% 17% L installation de concurrents 12% 5% 15% Les problèmes administratifs 10% 3% 6% Trouver du personnel 11% 20% 0% Moderniser et améliorer l'équipement 24% 20% 10% de l'entreprise Aucun 7% 4% 22%

18 Résultats et perspectives Facteurs clés de succès Niveau d apport personnel permettant de réaliser les investissements nécessaires (taille du salon, qualité de la vitrine, des équipements ) Choix de l emplacement (local, situation, passage ) Positionnement (identité, spécialité, activités complémentaires, choix des fournisseurs ) Facteurs d échec ou de difficulté Manque de potentiel lié à une mauvaise implantation (passage faible, manque de dynamisme des commerces, pouvoir d achat faible, concurrence ) Absence d efforts commerciaux (faible fidélisation de la clientèle, taux de rotation trop bas ) Positionnement inadapté (pas de valeur ajoutée perçue, cohérence prix/prestation, manque de différenciation )

19 Résultats et perspectives Par rapport à votre dernière activité professionnelle, vos revenus sont-ils? 1/3 des jeunes entreprises de coiffure rencontrent des difficultés (dont 10% sont en grande difficulté). Coiffure hors salon Salons franchisés 19% 27% 53% 22% 36% 41% 50% ont des revenus inférieurs à ceux de leur dernière activité professionnelle. Salons indépendants 25% 32% 43% Les mêmes Supérieurs Inférieurs 1/3 sont dans une dynamique positive et de développement.

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise L année 2009 a été le témoin d un grand bouleversement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de l auto-entrepreneur. Institué

Plus en détail

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet Pour Les et le microcrédit Résultats détaillés Le 29 mars 2006 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude... 3

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Adises Active 180 rue du Genevois, bâtiment F, 73000 Chambéry 04 79 69 11 01 info@adises.com

PLAN D AFFAIRES. Adises Active 180 rue du Genevois, bâtiment F, 73000 Chambéry 04 79 69 11 01 info@adises.com PLAN D AFFAIRES Adises Active 180 rue du Genevois, bâtiment F, 73000 Chambéry 04 79 69 11 01 info@adises.com 6 rue de l Annexion, 74000 Annecy 04 50 67 16 86 info@adises.com FICHE D IDENTITE Comment avez-vous

Plus en détail

INITIATIVE BOURGOGNE & LES ENTREPRISES AU FEMININ

INITIATIVE BOURGOGNE & LES ENTREPRISES AU FEMININ INITIATIVE BOURGOGNE & LES ENTREPRISES AU FEMININ 1 DOSSIER DE CANDIDATURE Cadre réservé aux plateformes N Dossier : Cliquez ici pour taper du texte. Dossier reçu le : Cliquez ici pour taper du texte.

Plus en détail

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 18 octobre 2010 DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 1 2 Les entreprises artisanales démontrent chaque jour leur vitalité et sont l un des moteurs de

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE Management d un salon de coiffure Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-994-3 2 La présentation du secteur de la coiffure

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions Les chambres de métiers Rôle et missions sont le lieu de passage obligé et le lieu ressources des chefs d entreprises artisanales pour toutes les formalités intéressant la vie de leur entreprise. Accueillir

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CREATION, REPRISE OU CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

Les jeunes entreprises du secteur de la coiffure

Les jeunes entreprises du secteur de la coiffure Les jeunes entreprises du secteur de la coiffure CARACTERISTIQUES ET BESOINS D ACCOMPAGNEMENT En partenariat avec la Fédération Nationale de la Coiffure française Avec le soutien de la Direction générale

Plus en détail

ENTREPRISES ARTISANALES 2014

ENTREPRISES ARTISANALES 2014 LE SUIVI DES JEUNES ENTREPRISES ARTISANALES 2014 Création? Mai 2015 PRÉSENTATION Cette nouvelle action menée par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat a été lancée dans le courant de l année

Plus en détail

VOLET CREATION - PRET PHAR -

VOLET CREATION - PRET PHAR - VOLET CREATION - PRET PHAR - DOSSIER DE DEMANDE A remplir par le porteur de projet A RETOURNER A LA PLATEFORME ACCOMPAGNATRICE IMPERATIVEMENT COMPLETE DES ELEMENTS COMPTABLES DEMANDES 1. Identification

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

DEFI JEUNES CREATEURS

DEFI JEUNES CREATEURS DEFI JEUNES CREATEURS CREATEUR D ENTREPRISE? UN PROJET INNOVANT? La FAPAL vous soutient et vous accompagne. Dossier à Déposer avant le 31 juillet 2014 Créateur : Adresse : Code postal : Ville : Tél. :

Plus en détail

Les jeunes entreprises du secteur de la coiffure. Caractéristiques et besoins d accompagnement

Les jeunes entreprises du secteur de la coiffure. Caractéristiques et besoins d accompagnement Les jeunes entreprises du secteur de la coiffure Caractéristiques et besoins d accompagnement Cette étude a été réalisée à la demande de la Fédération Nationale de la Coiffure (FNC), avec le soutien de

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE AU 27/05/2008

RAPPORT D ANALYSE AU 27/05/2008 RAPPORT D ANALYSE AU 27/05/2008 ENQUETE DE DETERMINATION DES BESOINS DES ENTREPRISES BOURSE DE L APPRENTISSAGE Le 27 mai 2008 1 REMERCIEMENTS Nous remercions les 51 entreprises qui ont participé à cette

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l automobile RAPPORT D ETUDE

Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l automobile RAPPORT D ETUDE Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l automobile RAPPORT D ETUDE REMERCIEMENTS L Institut Supérieur des Métiers remercie l ensemble des organisations associées

Plus en détail

L Envol au féminin 2015

L Envol au féminin 2015 Dossier de candidature L Envol au féminin 2015 Le prix de l Entrepreneuriat des femmes en Limousin Chère créatrice, 3 ème édition «Pour la troisième fois en Limousin, l Etat, la Caisse des Dépôts et Consignations

Plus en détail

financières de Pôle Emploi

financières de Pôle Emploi Accompagnement Comment reprendre un fonds de et commerce aides? M. Dimitri DUCHEMIN Gérant SUPER U Me François-Eric PAULET Notaire Associé à RENNES Reprendre un fonds de commerce ou en créer un? La reprise

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Réunion d information à la création / reprise d entreprises

Réunion d information à la création / reprise d entreprises Réunion d information à la création / reprise d entreprises Protocole d accord depuis 1997 CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE AGENCE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE CCI90

Plus en détail

Pharmaciens de moins de 35 ans

Pharmaciens de moins de 35 ans Partie 1 - Votre profil et votre parcours Q01. Vous êtes? 001. Une femme 002. Un homme Q02. Agé(e) de : ans Q03. Dans quelle ville exercez-vous votre activité? Pharmaciens de moins de 35 ans Q03.1. Ville

Plus en détail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail Policy Brief Employment Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires ociales International Labour Office Note synthétique de politique L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi La création d'entreprise pas à pas, spécial étudiants Catherine BERTHY Audrey HURAULT Les chiffres de la création Le processus de la création Pépite Bretagne Les chiffres de la création 2013 sources :

Plus en détail

Enjeux. Avec le régime de l auto-entrepreneur, les profils des créateurs d entreprises franciliens ont été modifiés. n 166 - juillet 2014

Enjeux. Avec le régime de l auto-entrepreneur, les profils des créateurs d entreprises franciliens ont été modifiés. n 166 - juillet 2014 Centre REGIONAL d Observation du commerce de l industrie et des services Enjeux Avec le régime de l auto-entrepreneur, les profils des créateurs d entreprises franciliens ont été modifiés Depuis la mise

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR?

LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR? LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR? Construire son projet de reprise -Devenir dirigeant -Concrétisation -Financer la reprise -réalisation du plan de reprise -Diagnostiquer & évaluer -Trouver l

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos le 4 décembre 2008 1 La méthodologie de l étude Cette enquête a été menée du 7 au 24 octobre 2008 auprès de 403 DRH/RF et de

Plus en détail

Métiers de la coiffure et de l esthétique en Aquitaine

Métiers de la coiffure et de l esthétique en Aquitaine POINT D'ANALYSE Métiers de la coiffure et de l esthétique en Aquitaine Aquitaine Cap Métiers / Janvier 2011 SOMMAIRE Cadrage statistique Contexte économique Enjeux et perspectives de recrutement Métiers

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

les dossiers thématiques de l académie de Rennes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014

les dossiers thématiques de l académie de Rennes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014 les dossiers thématiques de l académie de Rennes avril 2015 la une voie d accès aux diplômes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014 116 diplômes

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 14 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Entreprendre au féminin Réalisé dans le cadre d un partenariat

Plus en détail

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/ Photo Syda Productions Les expatriés français et l immobilier Enquête 2016 http://www.myexpat.fr/ My expat p.3 Résumé de l étude Qui sont les Français de l étranger? Les expatriés français dans le monde.

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature (à retourner à l Espace Entreprendre de votre CCI avant le 30 octobre 2010) 2010 pour le prix (cochez la mention choisie) > Créateur > Repreneur > Jeune entreprise innovante > Une

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise?

Comment valoriser une entreprise? Comment valoriser une entreprise? Les patrons de PME françaises ont en général peu d idées de ce que vaut leur entreprise, ou alors des idées approximatives voir fausses. Ils ne se poseront la question

Plus en détail

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes * Règlement Année 2014 REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : Pour le jury du 10 octobre 2014 : dépôt des dossiers AU PLUS TARD LE 1er octobre

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre RAPPORT ANNUEL Lauréat au palmarès 2010 France Initiative pour la bonne appropriation de la démarche qualité et la très forte implication de la plateforme à tous les niveaux du réseau dans les groupes

Plus en détail

Animée par Thierry GARBAYE. CONFERENCE du 14/11/2014

Animée par Thierry GARBAYE. CONFERENCE du 14/11/2014 SAVOIR LIRE ET INTERPRÉTER SES DOCUMENTS COMPTABLES Animée par Thierry GARBAYE CONFERENCE du 14/11/2014 Les 3 + du CECOGEB CENTRE CONSULAIRE DE GESTION AGRÉÉ DE BORDEAUX Le + fiscal : sécurisation Le +

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

NOM DE L AIDE PUBLIC BENEFICIAIRE NATURE DE L AIDE CONTACT

NOM DE L AIDE PUBLIC BENEFICIAIRE NATURE DE L AIDE CONTACT CCI Littoral Nonnand Picard 1 PRINCIPALES AIDES A LA CREATION I REPRISE D ENTREPRISE NATIONALES REGIONAIJES ET DEPARTEMENTALES (SOMME) NOM DE L AIDE PUBLIC BENEFICIAIRE NATURE DE L AIDE CONTACT ACCRE (sans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION I. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET ETAT CIVIL Nom : Prénom...:. Adresse :. Code postal :. Date de naissance : Nationalité : Commune

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises Communauté de Communes de l île de Noirmoutier 2014 Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises instruites par la Communauté de Communes de l île de Noirmoutier «MOCA»

Plus en détail

Le cas des migrants tunisiens

Le cas des migrants tunisiens Projet MIREM (Migration de retour au Maghreb) Action collective de soutien à la réintégration des migrants de retour dans leur pays d origine Réponses aux questionnements soulevés au cours de la première

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Contacts Presse : Chambre de Métiers et Chambre de Commerce et Chambre d Agriculture de l Artisanat d Industrie Michel GEORJON Sandrine CARQUEX Rodhène POPINEAU Responsable

Plus en détail

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Espace Entreprendre

Plus en détail

Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers

Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE L AVEYRON Création / reprise d entreprise Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers L Artisanat, 1 re entreprise du département Vous avez un projet de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER NON CONTRACTUEL. LOCAL COMMERCIAL RUE DE L'HÔTEL DE VILLE (1 A Cours Gambetta)

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER NON CONTRACTUEL. LOCAL COMMERCIAL RUE DE L'HÔTEL DE VILLE (1 A Cours Gambetta) DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER NON CONTRACTUEL LOCAL COMMERCIAL RUE DE L'HÔTEL DE VILLE (1 A Cours Gambetta) ACTIVITE DE RESTAURATION Les renseignements que vous porterez dans ce dossier nous permettrons

Plus en détail

TROPHEE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE 2013

TROPHEE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE 2013 TROPHEE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE 2013 Dossier complet à retourner ou déposer avant le 22 septembre 2013 à : jeunesentreprises@strasbourg.cci.fr OU CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Pôle Création/Cession

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Guide de préparation. à remettre lors de votre entretien individuel avec un conseiller de la CCI

Guide de préparation. à remettre lors de votre entretien individuel avec un conseiller de la CCI Guide de préparation à remettre lors de votre entretien individuel avec un conseiller de la CCI Ce guide doit vous permettre de préparer votre entretien individuel avec un conseiller CCI. Il vous facilitera

Plus en détail

TROPHEE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE 2011

TROPHEE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE 2011 TROPHEE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE 2011 Dossier complet à retourner ou déposer avant le 30 septembre 2011 à : 1) jeunesentreprises@strasbourg.cci.fr OU 2) CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Pôle

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015 Trophées Les étoiles de l éco Date limite de retour des dossiers : vendredi 2 octobre 2015 Adresse de retour des dossiers : CGPME des - 10 bis, avenue du Général de Gaulle - BP 2-88001 épinal CEDEX Dossier

Plus en détail

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 FICHE MÉNAGE Code fiche 1 Tableau de bord Secteur de tirage d échantillon

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

«OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL. Jeudi 25 juin 2015

«OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL. Jeudi 25 juin 2015 «OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL Jeudi 25 juin 2015 I- ODACE un outil pour créer II- Données chiffrées sur la création III TABLE RONDE LES 5 GRANDES ETAPES D UN PROJET DE CREATION / REPRISE

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

Elus locaux et acteurs économiques, ensemble pour l attractivité des territoires

Elus locaux et acteurs économiques, ensemble pour l attractivité des territoires Elus locaux et acteurs économiques, ensemble pour l attractivité des territoires Vendredi 18 septembre 2015 Présentée par Sylvie MERIGEAU Responsable du pôle Création Reprise Transmission d entreprises

Plus en détail

MON IDÉE DEVIENT PROJET À QUI M ADRESSER?

MON IDÉE DEVIENT PROJET À QUI M ADRESSER? MON IDÉE À QUI M ADRESSER? 5 HP_Photo - Fotolia.com Étape 1 > Mon activité et mon offre > Mes qualités et mes compétences > Mes ressources > Je reprends une entreprise > Je cumule ma future création d

Plus en détail

OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS

OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES DIRECTES validé par les membres du comité de pilotage le 16 mai 2011

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

DÉCLARATION DE CONSTITUTION D UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE RÉSERVÉ AU CFE M G U I D B E F K T

DÉCLARATION DE CONSTITUTION D UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE RÉSERVÉ AU CFE M G U I D B E F K T 7 8 9 1 1 1 1 16 17 18 19 M0 N 11680*0 DÉCLARATION DE CONSTITUTION D UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE RÉSERVÉ AU CFE M G U I D B E F K T SARL, SELARL y compris à associé unique (EURL) sauf activité

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Commerçant, vous êtes créatif, innovant, dynamique et performant, participez et gagnez les Organisées par la Chambre de commerce et d industrie de Grenoble Avec le concours de :

Plus en détail

L équipement du centre ville. Zone d attraction et courants d achats des ménages. Enquête auprès des socioprofessionnels

L équipement du centre ville. Zone d attraction et courants d achats des ménages. Enquête auprès des socioprofessionnels ETUDE DE L ACTIVITE COMMERCIALE, ARTISANALE ET DE SERVICES DE HYERES L équipement du centre ville Zone d attraction et courants d achats des ménages Enquête auprès des socioprofessionnels ETUDE DE L APPAREIL

Plus en détail

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie Compte-rendu de la soirée-débat organisée le 20 avril 2012 par le Syndicat des Travailleurs de l Industrie et des Services du Nord (CNT-STIS 59) sur le thème «Les sociétés coopératives, une alternative

Plus en détail

BAROMETRE 2014 L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE. Etude réalisée par l'indicateur de la Franchise

BAROMETRE 2014 L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE. Etude réalisée par l'indicateur de la Franchise BAROMETRE 2014 L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE Etude réalisée par l'indicateur de la Franchise Etude réalisée du 01/08/2013 au 31/07/2014 Nombre de franchisés répondants : 1027 1 Sommaire

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching contact@acces-conseil.fr www.creafem.fr www.facebook.com/bge.accesconseil

Plus en détail

DÉCLARATION DE CONSTITUTION D UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE RÉSERVÉ AU CFE M G U I D B E F K T

DÉCLARATION DE CONSTITUTION D UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE RÉSERVÉ AU CFE M G U I D B E F K T 7 8 9 1 1 1 1 16 17 18 19 M0 N 11680*0 DÉCLARATION DE CONSTITUTION D UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE RÉSERVÉ AU CFE M G U I D B E F K T SARL, SELARL y compris à associé unique (EURL) sauf activité

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

Du business plan au lancement de l entreprise?

Du business plan au lancement de l entreprise? Du business plan au lancement de l entreprise? Sommaire Qu est ce qu un BP? Pour qui doit on faire un BP et qui le demande? Pourquoi et à quoi sert un BP? Comment se présente-t-il? Qui peu m aider à faire

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 FACILITER LES EMBAUCHES Mesure 1 Faciliter les embauches RELANCER L ACTIVITE ET L EMPLOI Mesure 2 Soutenir

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Les Métiers de l Alimentation

Les Métiers de l Alimentation Les Métiers de l Alimentation Deux principaux secteurs : L Artisanat et le commerce alimentaire de proximité Boucherie, Boulangerie, Charcuterie, Chocolaterie, Confiserie, Crémerie Fromagerie, Epicerie,

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D'HONNEUR

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D'HONNEUR DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D'HONNEUR Créateur : Nom de l'entreprise : Activité : Type de projet : Création Reprise Croissance Date de premier contact : Montant du prêt d honneur sollicité : Liste des pièces

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

SE FORMER POUR ENTREPRENDRE

SE FORMER POUR ENTREPRENDRE SE FORMER POUR ENTREPRENDRE Vous avez un projet de création ou de reprise d entreprise? Besoin d acquérir une méthodologie? De structurer votre projet? Plusieurs étapes : Une réunion d information : Les

Plus en détail

Méthodologie : OBJECTIF :

Méthodologie : OBJECTIF : 1 Méthodologie : Deux questionnaires distincts / «Dirigeants d organismes de formation» élaborés par le Comité de pilotage de l étude : les responsables du GARF et de la FFP avec la collaboration du cabinet

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude :

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude : ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011 Étude réalisée par le bureau d étude : 1 SOMMAIRE Introduction A. CARACTERISTIQUES ET ATTENTES DE LA POPULATION DU MICROCREDIT B. COMMERCIALISATION DES PRETS

Plus en détail

COMMENT FINANCER VOTRE PROJET

COMMENT FINANCER VOTRE PROJET ATELIER/CONFERENCE Présenté le: 16 octobre 2012 à HASPARREN COMMENT FINANCER VOTRE PROJET 18 octobre 2012 à BAYONNE 1 PLAN Pourquoi un dossier de financement Les 10 conseils Les différentes types d aide

Plus en détail

Présentation projet d activité. Parc d activités Combe Martèle SAUVE. Parc d activités des Batailles ST HIPPOLYTE DU FORT

Présentation projet d activité. Parc d activités Combe Martèle SAUVE. Parc d activités des Batailles ST HIPPOLYTE DU FORT Communauté de Communes Piemont cevenol 13b Rue Dr Rocheblave BP11 30260 QUISSAC Tel : 04 66 93 06 12 Mail : dev-economique@piemont-cevenol.fr Présentation projet d activité Parc d activités Combe Martèle

Plus en détail

Réalisée pour small IZ beautiful par Reims Junior Conseil

Réalisée pour small IZ beautiful par Reims Junior Conseil Réalisée pour small IZ beautiful par Reims Junior Conseil répartition de l'échantillon Étude réalisée auprès d un échantillon de 207 répondants représentatif de l ensemble de la population des étudiants

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Publicité et traitement de l image. ressources humaines

Publicité et traitement de l image. ressources humaines Artisans 2016 Conjoints Collaborateurs Salariés Comptabilité et gestion Informatique et bureautique Développement de l entreprise Publicité et traitement de l image Internet ressources humaines COMMUNICATION

Plus en détail