SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille"

Transcription

1 SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs littéraires et culturels Ressources numériques et outils informatiques mobilisés Compétences exercées Les étapes du projet Classe de cinquième Les programmes nous invitent à faire lire intégralement ou par extraits une comédie de Molière. Le choix s est porté sur les Fourberies de Scapin, pièce étudiée en œuvre intégrale. Pour cet article, nous avons choisi la scène 5 de l acte I. Les activités numériques proposées permettent de façon concrète d aider l élève à se rendre compte de l emploi d un mode et du pouvoir d une parole. Les Fourberies de Scapin, I, 5, Molière Les Fourberies de Scapin, I,5, mise en scène de Jean-Louis Benoît, Comédie française, Paris 1997 Bande dessinée, Je Bouquine, n 140, octobre Molière de Tirard, Faire découvrir l univers du théâtre et les métiers liés à cet univers - Etablir des liens entre le texte théâtral et le pouvoir de la parole - Employer le mode impératif et se rendre compte de façon immédiate de son pouvoir - VLC médiaplayer ou tout autre outil de lecture de support vidéo - La barre d outil dessin et le traitement de texte - Les sites internet : prezi.com / dictionnaire TVmonde / bescherelle - Dégager par écrit ou oralement l essentiel d une scène vue ou d un texte lu - Manifester par des moyens divers sa compréhension de la scène - Etablir des liens entre les œuvres pour mieux les comprendre - Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué - Maîtriser la langue française : employer à bon escient le mode impératif 1. étape 1 Découvrir les métiers du théâtre 2. étape 2 Une parole conative 3. étape 3 Une spécificité du texte théâtral : le théâtre dans le théâtre 4. étape 4 A vous de jouer! Votre parole agit-elle sur autrui? Pourquoi recourir au numérique? Le numérique permet de proposer à l élève plusieurs supports de différentes natures pour qu il puisse les appréhender, les mémoriser, les confronter pour mieux les comprendre. Les activités numériques proposées font de l élève un acteur de ses savoirs, savoirs qu il peut mettre en application lors de la dernière étape. Le numérique permet aux élèves de s approprier les connaissances linguistiques en les construisant par lui-même. Contexte de l activité

2 Lors des séances précédentes, les élèves ont découvert le dramaturge ainsi que les personnages de la pièce. Ils ont ensuite visualisé les premières scènes pour découvrir Les Fourberies de Scapin. A partir des scènes 2 et 3 de l acte I, les élèves ont enrichi le portrait de Scapin vu comme un personnage prêt à aider les jeunes gens et à jouer de mauvais tours au père d Octave, Argante. L activité proposée en salle pupitre va permettre aux élèves de découvrir un autre visage de Scapin, celui du double de Molière prêt à utiliser une parole qui emploie la fonction conative du langage et donc le mode impératif pour parvenir à ses fins. L activité proposée sera l occasion d enrichir la culture des élèves sur l univers du théâtre mais également de présenter de façon concrète un outil de la langue et son emploi : le mode impératif. étape 1 DECOUVRIR LES METIERS DU THEATRE DANS LA SCENE Il s agit dans cette première étape de placer les élèves dans le rôle de spectateurs pour leur faire comprendre que le théâtre est avant tout un genre fait pour être vu, un spectacle. Le professeur attend de leur part des capacités d écoute et d attention pour une scène certes courte, mais riche en informations et en intentions dans l univers du théâtre et dans l emploi du mode impératif. Après avoir vu la scène I.5 dans la version qu en donne Jean-Louis Benoît, les élèves sont invités à noter leur compréhension et leurs remarques. En tant que spectateurs, ils n auront pas l autorisation de visionner de nouveau la scène, ils sont au théâtre et non devant un écran de télévision qui permettrait des retours en arrière. Le fait d être seul face à l écran et face à la scène vue permet à l élève d exprimer ses émotions sans avoir peur du regard d autrui. Le numérique permet ici un isolement nécessaire pour pouvoir bien prendre en compte l enjeu de la scène et son sens pour la suite de la pièce. Puis le professeur souhaite vérifier si les élèves ont compris et interprété cette scène. En effet, quels métiers du théâtre se cachent derrière nos personnages? Les élèves sont invités à répondre à cette question en justifiant leurs réponses soit à l aide de la scène vue soit à l aide du texte. Pour justifier le rôle que joue chaque personnage, les élèves s appuient plus sur la scène vue que sur le texte, ils relèvent les jeux de scène effectués par Silvestre qui nous prouvent qu il est acteur face à un Scapin qui ne cesse de donner des ordres et de préparer Silvestre à son prochain rôle. Les élèves perçoivent à cette étape de l activité la parole exécutive et son action sur autrui mais ils ne repèrent pas l outil de la langue qui permet de mettre en place cette parole. L étape 2 sera alors l occasion de sensibiliser les élèves à l emploi du mode impératif. Cette étape 1 est l occasion d enrichir la

3 culture littéraire des élèves en leur proposant une ouverture sur un des métiers du théâtre celui de metteur en scène, métier incarné également par Molière. Le professeur propose aux élèves d enrichir leurs connaissances sur ce métier à l aide d une interview du metteur en scène Jérôme Savary. étape 2 UNE PAROLE CONATIVE Lors de cette deuxième étape, l image mobile (la scène 5,I mise en scène par Jean-Louis Benoît) et l image fixe ( la planche de BD proposée dans Je Bouquine) seront un adjuvant pour l élève pour qu il prenne conscience du pouvoir que le mode impératif exerce sur autrui. A partir d un relevé des répliques de Scapin, le professeur demande à l élève d associer les paroles ou les actes de Silvestre. Lors de la mutualisation, les élèves se rendront compte que Silvestre ne fait qu agir suite aux paroles de Scapin : il change sa position, il met les mains à la taille, il modifie les mimiques de son visage L élève est invité à signaler par des flèches à l aide de la barre outil dessin les actions que ferait Silvestre sur la planche de BD. L élève constate alors que sur l image mobile comme fixe, Silvestre agit suite aux paroles de Scapin. Qu a alors de particulier la parole de Scapin? L élève doit observer avec attention les bulles de Scapin et entourer à l aide de l outil ligne à main levée les indices qui lui prouvent que la parole de Scapin est persuasive. La planche proposée offre l avantage de conserver le texte théâtral original, les élèves ne sont donc pas déstabilisés, ils retrouvent des paroles qui font écho à la scène vue. Les élèves entourent et repèrent les verbes au mode impératif. Il est alors possible de mutualiser les réponses des élèves, de rebondir sur leurs acquis des années précédentes sur ce mode et d enrichir leurs connaissances à l aide des activités proposées dans l étape II. Les deux supports utilisés permettent à l élève de se rendre compte que Silvestre agit à chaque fois que Scapin parle. Les images et le support numérique rendent concret l emploi du mode impératif.

4 Cette étape se clôt par le fait de compléter le titre de l étape : une parole qui fait agir / qui entraîne des actions. Cette étape offre également pour l élève une ouverture culturelle, le professeur peut inviter l élève à confronter le personnage théâtral et le personnage romanesque. Suite à cette étape, l élève comprend que le personnage de théâtre existe essentiellement par ses paroles, ses gestes et son corps alors que le personnage romanesque existe plus à partir de son caractère, son état d âme. Le numérique loin d isoler les élèves est ici l occasion d une mutualisation, d une confrontation des idées et des arguments avant d arriver au titre adéquat qui conviendra au groupe classe.

5 étape 3 UNE SPECIFICITE THEATRALE : LE THEATRE DANS LE THEATRE Pour vérifier les acquis des élèves sur l emploi du mode impératif, le professeur leur propose une séance d écriture où l élève doit poursuivre les bulles de Scapin et imaginer les prochains conseils qu il pourrait donner à Silvestre. Un temps de mutualisation peut être utile pour revenir sur le personnage que jouerait Silvestre : sera-t-il sympathique ou antipathique? L usage du traitement de texte permettra aux élèves de proposer une première version de leur bulle puis une seconde si nécessaire en cas d erreur sur l emploi du mode impératif, soit si l élève emploie une autre expression de l ordre ou en cas d erreur sur le caractère du personnage à jouer. Il est alors utile de proposer aux élèves d écrire leurs différentes versions de différentes couleurs pour qu il se rende compte de leurs erreurs et/ou de leurs améliorations. Pendant ce travail d écriture, il est possible d individualiser le travail en proposant une aide plus ou moins guidée aux élèves. Soit les aides sont proposées et l élève consulte et utilise l aide s il en ressent le besoin, soit le professeur propose des fichiers différents en fonction des élèves. Les aides proposées sont diverses : du lexique autour des verbes d action ou de changement d état qui pourrait être attribué à Silvestre, une fiche outil de conjugaison autour du mode impératif, des sites internet autour du dictionnaire et du conjugueur. Le numérique permet ainsi à chaque élève d utiliser l outil adéquat en fonction de ses besoins et en toute autonomie. Depuis le début de l activité, à chaque étape, le numérique permet à l élève d être l acteur de ses apprentissages. Il est alors intéressant de proposer à l élève une séance de langue au cours de laquelle il constituera sa fiche outil soit sur les emplois du mode impératif soit sur l expression de l ordre. Après avoir ramassé le travail d écriture, le professeur pourra orienter la séance de langue en fonction des erreurs des élèves. Soit l élève aura effectué des erreurs sur l emploi du mode impératif et il faudra proposer une remédiation soit l élève aura employé davantage l expression de l ordre, il faudra alors orienter la séance de langue autour de l emploi du futur ou du lexique de l obligation. L outil numérique choisi pour mettre en place cette fiche langue sera le diaporama à l aide du logiciel prezi. Cet outil sera intéressant pour vérifier si l élève a bien compris par exemple le lien entre mode impératif et parole persuasive lorsqu il devra choisir le modèle de son prezi, le modèle sera-t-il en adéquation avec la spécificité du mode ou l expression de l ordre. Pour guider l élève et l aider dans la découverte de ce nouvel outil, le professeur a préparé un prezi : comment réaliser un prezi?

6 A la fin de cette séance langue, le professeur propose aux élèves une fiche d activités et un travail d écriture soit autour du mode impératif soit autour de l expression de l ordre. Après avoir réalisé le prezi, le professeur invite les élèves à découvrir une spécificité théâtrale. Cette scène I,5, si brève soit-elle, offre de nouveau une ouverture culturelle aux élèves sur le genre théâtral et ses spécificités et plus particulièrement la mise en abîme du théâtre ou le théâtre dans le théâtre. Maintenant que les élèves ont compris la scène et interprété le rôle de chaque personnage, il est aisé de leur demander à combien de pièces de théâtre ils assistent. Scapin joue son rôle de valet et en même temps celui de metteur en scène, de même Silvestre joue également le rôle de valet et celui d un personnage furieux prêt à agir et à être désagréable. Scapin apparaît ainsi comme un double de Molière, il est à la fois acteur et metteur en scène, il joue son rôle, puis il donne des conseils à Silvestre pour qu il joue un autre rôle que celui de valet. Cette mise en abîme du théâtre relance alors la découverte de la pièce et suscite la curiosité des élèves, ils se demandent quel rôle Silvestre va jouer et ce qu il fera à Argante. L élève se sentira valorisé quand il découvrira la suite de la pièce, l acte II, et qu il pourra confronter ses hypothèses de lecture avec le texte écrit par Molière. étape 4 A VOUS DE JOUER! VOTRE PAROLE AGIT-ELLE SUR AUTRUI? Cette dernière étape a pour objectif de vérifier les acquis des élèves sur l univers du théâtre et l emploi du mode impératif dans le cadre d une parole injonctive. A partir d un extrait du film de Tirard, Molière, (Il s agit de la scène où M Jourdain demande à Molière de l aider à devenir acteur pour qu il puisse séduire Elmire) le professeur demande aux élèves de repérer les rôles joués par chaque personnage, de distinguer l acteur du metteur en scène. L élève peut réactiver ses connaissances sur le metteur en scène en reprenant des propos de l interview de Jérôme Savary ou les répliques de Scapin. Il est ensuite proposé à l élève de se mettre dans la peau d un metteur en scène et de proposer des conseils pour jouer le rôle des différents chevaux. Pour différencier les chevaux, le professeur propose une brève définition accompagnée d une photographie. L élève peut effectuer des recherches supplémentaires via le moteur de recherches si nécessaire. L essentiel lors de cette activité est que l élève se rende compte qu il emploie le mode impératif pour exprimer un ordre, un souhait et qu à travers ce mode, il souhaite que la personne réalise une action. L élève écrit donc les différents conseils qu il pourrait donner à l acteur qui jouera le rôle du cheval. Puis pour vérifier si la parole écrite sera suivie d une action, le professeur propose aux élèves de jouer le rôle du metteur en scène et celui de l acteur. Au cours de ce petit jeu de scène, les élèves metteur en scène se rendent certes compte que leur parole est source d action mais qu elle peut vite s arrêter d agir s ils ne donnent pas assez de conseils aux acteurs et que les conseils doivent donc être nombreux et variés.

7 BILAN DES USAGES DU NUMERIQUE Intérêt et enjeux de l exploitation du numérique Le numérique favorise l observation et l écoute autonome et attentive des jeux de scène. L élève peut se concentrer sur ce qu il voit et éprouver des émotions sans être jugé par ses camarades dans le cadre d une projection de la scène en classe entière. L activité numérique proposée favorise les apprentissages de la langue de façon concrète. Les activités font vivre l outil de la langue et le placent dans son contexte pour que l élève se rende compte de l emploi et de l efficacité du mode impératif sur autrui. A la différence d un manuel scolaire qui propose essentiellement des phases d observation d un texte, d une leçon puis d une mise en pratique de l outil de la langue observé ; ici les activités numériques permettent à l élève de se confronter à l outil, d avoir un contact direct avec sa mise en pratique puis son application dans le jeu de scène observé ou à réaliser. Effets sur la gestion de classe L activité menée en salle pupitre permet de varier les moments de gestion de classe entre des activités autonomes et des activités de mutualisation. De plus, loin de laisser l élève seul face à son écran, l activité lui propose aussi de se mettre en scène et de jouer un rôle soit celui de l acteur ou celui du metteur en scène. La disposition de la salle pupitre n empêche pas le jeu de scène. Il peut ainsi y avoir une véritable continuité entre les activités et les supports qu ils soient informatiques ou oraux. Ecueils à éviter A la fin de l activité, il est bien entendu nécessaire de proposer aux élèves une fiche outil sur le mode impératif présent et plus précisément sur la construction et la conjugaison des verbes à l impératif présent. La fiche outil s accompagnera d activités de mise en pratique qui seront plus aisées pour les élèves puisqu ils auront compris l importance de la mise en situation de cette parole exécutive au mode impératif.

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

La relation textes/images à l école primaire

La relation textes/images à l école primaire La relation textes/images à l école primaire Réaliser des Vidéos, des BD et des photos romans Un dossier proposé par Fabienne Dachet Maître formateur CD 77 Réaliser un photo roman au C2 CE1 Insérer de

Plus en détail

Faire rédiger des synthèses en grammaire

Faire rédiger des synthèses en grammaire Faire rédiger des synthèses en grammaire 1/5 Observer la langue, la décrire sont des activités qui font partie intégrante du cours de français. Elles appartiennent à l univers des élèves depuis leur apprentissage

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS 1.1 LES ATELIERS DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS Les usagers du SESVAD de par leurs pathologies, leurs handicaps, leur parcours social, familial, peuvent être en rupture avec leur environnement, leurs

Plus en détail

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle Animation Pédagogique Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Groupe Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages

Plus en détail

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e )

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) Pascale Grégoire et Laurène Michaud, académie de Grenoble Niveaux et thèmes de programme 5 e, adaptable à tout niveau. Problématique

Plus en détail

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet La baladodiffusion Présentation de l outil La baladodiffusion, ou podcast en Anglais, est à l origine un moyen d écouter de manière différée de la musique au format MP3 sur des supports numériques tels

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Le tableau blanc interactif (TBI)

Le tableau blanc interactif (TBI) Le tableau blanc interactif (TBI) Depuis quelques années, Les TBI apparaissent dans les écoles primaires et leur déploiement est en constante augmentation. Contrairement à beaucoup d idées reçues, ce ne

Plus en détail

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires aux de l information L impact des sur la vie des jeunes n est plus à démontrer. Presse écrite, télévision, radio et surtout internet font aujourd hui partie intégrante de leur vie quotidienne. Présents

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE Titre : Le Photo-roman Cycle : 1 e cycle du secondaire, 2 ème année Durée : Étape 2 Nombre d élève : 34 Description de la situation d apprentissage : Pour

Plus en détail

Langue orale et nouvelles technologies. Alain Riess CPC Strasbourg 2 Stage à Varsovie octobre 2015

Langue orale et nouvelles technologies. Alain Riess CPC Strasbourg 2 Stage à Varsovie octobre 2015 Langue orale et nouvelles technologies Alain Riess CPC Strasbourg 2 Stage à Varsovie octobre 2015 Une question de départ En quoi et comment les nouvelles technologies peuvent-elle améliorer les performances

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS A) Le public concerné Le jardin d enfants est un lieu d accueil pour les enfants de 2,5ans à 4 ans, scolarisés à temps plein en 1 ère année d école maternelle. Il fonctionne

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les manuels de français Mon manuel de français et L île aux mots

Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les manuels de français Mon manuel de français et L île aux mots Direction de l'instruction publique du canton de Berne Avril 2014 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

DEMARCHE DE CONCEPTION DE SEQUENCE

DEMARCHE DE CONCEPTION DE SEQUENCE Espace collaboratif - Ressource de formations aux programmes de Français en Bac Pro 1 DEMARCHE DE CONCEPTION DE SEQUENCE Objet d étude - La parole en spectacle Etude d un groupement de textes et documents

Plus en détail

Chantier d écriture réflexive Esprit mathématique, es-tu là?» ESP Hainaut 2010/2011, module 3

Chantier d écriture réflexive Esprit mathématique, es-tu là?» ESP Hainaut 2010/2011, module 3 SUDOKU en images Règle : Dans une grille, positionner les images dans les cases vides de telle sorte que chaque illustration soit présente une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chaque fenêtre

Plus en détail

À propos d interaction (2)

À propos d interaction (2) fiche pédagogique FDLM N 379 / EXPLOITATION DES PAGES 26-27 PAR PAOLA BERTOCCHINI ET EDVIGE COSTANZO LES INTERACTIONS EN CLASSE DE LANGUE CONSTI- TUENT UN RÉSEAU COMPLEXE QUI CONCERNE ENSEI- GNANT ET APPRENANTS,

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE Compétence de fin de maternelle : le temps Utiliser des repères dans la journée, la semaine, le mois, l année Situer des événements les uns par rapport aux autres Comprendre

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message comprendre un message adressé aux parents rapporter un message 1. TRANSMETTRE UN MESSAGE 226 1.1. Les différentes façons de demander de transmettre un message 1.2. Donne ce mot à tes parents 2. LIRE LES

Plus en détail

Modalités de mise en œuvre : Professeurs concernés : un ou deux professeurs de lettres

Modalités de mise en œuvre : Professeurs concernés : un ou deux professeurs de lettres éduscol Travailler l'expression orale Constat La Poésie : du texte à la performance orale Ressources accompagnement personnalisé La classe de seconde se définit par une grande hétérogénéité : les élèves

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

FORMATION DE BASE COMMUNE (FBC)

FORMATION DE BASE COMMUNE (FBC) FORMATION DE BASE COMMUNE (FBC) DOMAINE D APPRENTISSAGE : Langues PROGRAMME D ÉTUDES : Français, langue d enseignement COURS : Français au quotidien COTE : FRA-P101-4 NIVEAU : Présecondaire PRESCRIT Classe

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Français Arts visuels. «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo»

Français Arts visuels. «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo» Français Arts visuels «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo» Paul Arène Aix-en-Provence Classe de Yannick Magnier MS / GS DELFINO Amélie D INNOCENZO Mylène DI MINO Marion 1 LE PROJET Nous avons travaillé

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs :

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Comment construire la compréhension et quels dispositifs pour l entrée en lecture? Comment s approprier les textes? Constats

Plus en détail

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Nom... Prénom... Date de naissance... Attestation de maîtrise de connaissances et compétences

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26 La résolution de problèmes 00 000 00 0 000 000 0 mathématiques Au Cycle 3 Atelier pour les suppléants Valence 26/0/ DDEC 07 / 26 Objectifs de l atelier 00 000 00 0 000 000 0 Relire les programmes 2008

Plus en détail

À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation

À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation STAGE FILÉ À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation A partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation et évaluation

Plus en détail

Les médias décortiquer la construction de l information et sa diffusion dans notre monde contemporain.

Les médias décortiquer la construction de l information et sa diffusion dans notre monde contemporain. Classes de seconde Année scolaire 2010/2011 Accompagnement personnalisé Les médias décortiquer la construction de l information et sa diffusion dans notre monde contemporain. Récupérer les fiches métiers

Plus en détail

Les «Copies sans faute»

Les «Copies sans faute» J.L. Coupel CPC Luçon 18 janvier 2007 «Les Copies sans faute» - V.1 - page 1/5 Les «Copies sans faute» Des constats : - un élève qui entre en sixième sans être capable de copier un texte rapidement, sans

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC?

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? BOÎTE A OUTILS Diffusion Auteur Suzanne Hême de Lacotte Date 2015 Descriptif COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? Éléments de synthèse d'une formation intitulée «Actions culturelles et cinéma

Plus en détail

Education à la route

Education à la route Education à la route de chez moi à l'école... en sécurité LIVRET PEDAGOGIQUE Sommaire 2. aide méthodologique au projet d action 3/4. quelques pistes de travail autour du Roman-Photo 5. Roman-Photo et constructions

Plus en détail

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR»

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» Participants : professeurs de l enseignement primaire, secondaire ou supérieur, enseignant le français langue étrangère

Plus en détail

La construction du langage de l enfant

La construction du langage de l enfant Compte rendu de la conférence de Monsieur P. Boisseau Mercredi 1 er décembre 2010-12-01 Circonscription de Cambrai Le Cateau IEN : Monsieur P Facon M. Philippe Boisseau a été instituteur, rééducateur,

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel Prénom et Nom de l élève :... Ecole :... Nom de l enseignant... Nom de l intervenant... Année scolaire... Classe à projet artistique et culturel Domaine choisi L éducation artistique permet à l élève d

Plus en détail

Qu est-ce que la lecture?

Qu est-ce que la lecture? Qu est-ce que la lecture? La lecture peut être définie comme une construction de sens résultant de la rencontre, dans un contexte particulier, entre un sujet et un texte écrit. Cette interaction permet

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

100 papiers, de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Matt7ieu Radenac, éditions du Caïman Utilisation en classe de GS

100 papiers, de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Matt7ieu Radenac, éditions du Caïman Utilisation en classe de GS 100 papiers, de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Matt7ieu Radenac, éditions du Caïman Utilisation en classe de GS En amont d'une lecture offerte S approprier le langage Activités Échanger, s exprimer

Plus en détail

Réunion de parents-classe de ce1-ce2

Réunion de parents-classe de ce1-ce2 Réunion de parents-classe de ce1-ce2 Elodie PLANTIER Présentation Effectifs : 12 CE2 et 13 CE1 Filles : 13 Garçons : 12 I - Organisation matérielle : Le Cahier jaune où est collé l ensemble des papiers

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent.

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. «Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. Type d outil : Démarche visant le développement de la compétence «Entrer en contact avec le temps». Auteur(s)

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES TPE

CARACTERISTIQUES DES TPE Une démarche inscrite dans la durée... CARACTERISTIQUES DES TPE Les TPE fournissent aux élèves le temps de mener un véritable travail, en partie collectif, qui va de la conception à la production achevée.

Plus en détail

CE1 et CM : 8 à 11 ans

CE1 et CM : 8 à 11 ans Documents préparatoires à destination des enseignants PRÉPARER, RÉALISER ET EXPLOITER UNE VISITE À L AQUARIUM DE VANNES Ce dossier, destiné aux enseignants, a été réalisé en concertation entre Julie Naudeau,

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : Thème : Les différentes façons de communiquer Après une mise en route, en situation, avec le début du film, les apprenants

Plus en détail

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité»

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» «Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» Compte-rendu de la formation Les 16 et 17 novembre 2011 Organisme prestataire : la FOCEL Seine et Marne, Ligue de l Enseignement Intervenante : Céline

Plus en détail

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ;

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; Disciplines qui vont évaluer LIRE Compétence 1 La maîtrise de la langue française Français Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

Correction du français écrit dans les travaux scolaires

Correction du français écrit dans les travaux scolaires Guide pratique Conseils et astuces Correction du français écrit dans les travaux scolaires Léandre Larouche Étudiant en Arts, lettres et communication Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 3 INTRODUCTION...

Plus en détail

- Atelier documentaire Cet atelier a pour but de faire découvrir et expérimenter le travail du documentaire :

- Atelier documentaire Cet atelier a pour but de faire découvrir et expérimenter le travail du documentaire : Que uelques projets d Ateliers - Le cinéma d Animation Le cinéma d Animation est une parfaite approche pour tous les publics et en particulier pour ceux en difficultés ou en reconstructions ou recherche

Plus en détail

Cognition & Emotions

Cognition & Emotions Université Nice Sophia-Antipolis Département Sociologie Anthropologie Cognition & Emotions L Emotion et le Virtuel : Le Cas Heavy Rain Julien ROCCHI Master 1 Sociologie Semestre 2 Enseignement A. HALLOY

Plus en détail

Quelques remarques générales sur l utilisation du jeu en classe

Quelques remarques générales sur l utilisation du jeu en classe Quelques remarques générales sur l utilisation du jeu en classe Les caractéristiques principales qu un jeu didactique devrait avoir pour une utilisation efficace dans l enseignement sont les suivantes

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire Animation Pédagogique Découverte du monde / Se repérer dans l espace Elaborer des représentations simples de l espace familier : la classe, l école, le quartier, le village Lien avec l EPS : la course

Plus en détail

Contrat de formation concernant les stages pratiques en 1ère année Educateur spécialisé Année académique 2009-2010

Contrat de formation concernant les stages pratiques en 1ère année Educateur spécialisé Année académique 2009-2010 Communauté française de Belgique Nom : Institut De Fré Prénom : Département pédagogique de la Classe : Haute Ecole de Bruxelles Section Educateur spécialisé Avenue De Fré, 62 B 1180 BRUXELLES Tél. 02 /

Plus en détail

Compte-rendu du stage Parcours Education Artistique et Culturelle

Compte-rendu du stage Parcours Education Artistique et Culturelle Compte-rendu du stage Parcours Education Artistique et Culturelle Bangkok, 19-21 janvier 2015 Dominique Martinez-Maréchal, Académie de Lyon Mathias Gross, Lycée Français International de Bangkok L ensemble

Plus en détail

Nouveau plan d enseignement du lycée,2010

Nouveau plan d enseignement du lycée,2010 1 PROGRESSION CONSEILLEE 1 ère année 2 ème année 3 ème année Obligatoires 3, 4, 1 2, 5 6 Optionnels 11, 12 7, 8, 13 9, 10, 14 D approfondissement 15, 16, 17, 18, 19 FRA 1: La société et le monde qui nous

Plus en détail

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel * Expression écrite : approche méthodologique et collaborative Laurence Langlois / Hélène Orivel * 1. Le projet a) Description générale du projet b) Objectifs du projet 2. Les supports a) Lieu d échanges

Plus en détail

Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable»

Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable» Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable» Titre du projet : TRIER AUJOURD HUI POUR MIEUX VIVRE DEMAIN. Motivation du projet (pourquoi engager les élèves dans ce projet précis?

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE crée la tentation Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls - Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls ACADEMIE DE NANCY-METZ Collège des Tilleuls Avenue des tilleuls - BP 85 55205 Commercy Cedex Téléphone :

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012 Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

Document d accompagnement

Document d accompagnement Document d accompagnement Plateforme pédagogique Autour de Wadjda Projet professionnel Master 1 ingénierie des médias pour l éducation Alexandre Bibiano, Claire Billerot, Maïlys Mével, Pascaline Roussel

Plus en détail

Construire le nombre à la maternelle IEN maternelle Créteil - Josette Denizart- Annie Talamoni- Annette Breiloux

Construire le nombre à la maternelle IEN maternelle Créteil - Josette Denizart- Annie Talamoni- Annette Breiloux Construire le nombre à la maternelle IEN maternelle Créteil - Josette Denizart- Annie Talamoni- Annette Breiloux 1 Éléments institutionnels l Historique : du calcul à des activités mathématiques complexes

Plus en détail

Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1

Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1 Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1 Laurent Peter, IEN - Isabelle Michel, CPAIEN Zone Maghreb -Est Machreck 9 octobre et 27 novembre 2013 Plan de l intervention

Plus en détail

Défi mathématique : école maternelle et CP. Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes.

Défi mathématique : école maternelle et CP. Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes. Défi mathématique : école maternelle et CP. Présentation : Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes. Les situations proposées visent d abord à favoriser

Plus en détail

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français Thierry LEBEAUPIN Centre de Linguistique Appliquée, Université de Franche-Comté Si l'enseignement

Plus en détail

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016 DOMAINES TRAVAILLES CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS Mobiliser le LANGAGE dans toutes ses dimensions : L ORAL Et l ECRIT (initiation

Plus en détail

Épisode 3 «Tout n est pas pour toi» Si t es choqué, faut en parler

Épisode 3 «Tout n est pas pour toi» Si t es choqué, faut en parler Épisode 3 «Tout n est pas pour toi» Si t es choqué, faut en parler Fiche d accompagnement Niveaux : cycle 2 et 3, 6 e Attention aux clichés, ce n est Âge pas la : 7 réalité à 12 ans Préambule L une des

Plus en détail

DEFINITION DE L ACTIVITE RAPPEL DES TEXTES OFFICIELS PRESENTATION DU FICHIER

DEFINITION DE L ACTIVITE RAPPEL DES TEXTES OFFICIELS PRESENTATION DU FICHIER DEFINITION DE L ACTIVITE RAPPEL DES TEXTES OFFICIELS PRESENTATION DU FICHIER QU EST-CE QUE LA DANSE? Art de s exprimer en interprétant des compositions chorégraphiques Suite rythmée et harmonieuse de gestes

Plus en détail

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective Auteur : M.A Alfonso, Ecole d Adé Références : Photographies de Michel Dieuzaide, photographe

Plus en détail

Domaine Déclinaison Activités : un exemple Trier des livres par titre/genre/illustration

Domaine Déclinaison Activités : un exemple Trier des livres par titre/genre/illustration Activités de BCD en maternelle, CP et CE1 Document élaboré par les enseignantes référentes des écoles homologuées de Tananarive à partir du tableau de programmation des activités BCD en ligne sur le site

Plus en détail

Fiche pédagogique français langue maternelle

Fiche pédagogique français langue maternelle DOMAINES 1 Maîtrise de la langue française (langage oral et écrit) 2 La culture humaniste (géographie - histoire - arts visuels) 3 Maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication

Plus en détail

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 PELISSERO Christian Institut franco-japonais de Tokyo, formateur labellisé TV5 cpelissero@institut.jp D'abord, je voudrais remercier tous les participants à cet atelier.

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Du verbal à sa représentation Corrigé. Un mot sur le thème «La recherche» :

Du verbal à sa représentation Corrigé. Un mot sur le thème «La recherche» : Expérience : Du verbal à sa représentation Corrigé Ce document est la correction de l expérience «Du verbal à sa représentation» présentée dans la ressource numérique «Se situer» du site www.iutenligne.net.

Plus en détail

Lecture(s) et littérature(s) La mise en œuvre des nouveaux programmes de français en collège

Lecture(s) et littérature(s) La mise en œuvre des nouveaux programmes de français en collège Lecture(s) et littérature(s) La mise en œuvre des nouveaux programmes de français en collège Que lire? Comment lire? Comment intégrer la lecture dans la séquence? Quelle(s) progression(s) annuelle(s) envisager

Plus en détail

ASSOCIATION ENTOUR âges

ASSOCIATION ENTOUR âges Nicole LOQUEN Vice-Présidente de l Association ENTOUR âges FAMILLES et EHPAD :Partenaires ou Rivaux?. Comment construire ensemble autour de la personne âgée? ASSOCIATION ENTOUR âges L association ENTOUR

Plus en détail