Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "0820 000 688 info@vigirisk.com"

Transcription

1 vous invite à lire attentivement cette fiche de tâche et à exécuter l action qui vous incombe dans le délai imparti. «Les constructeurs, propriétaires et exploitants des établissements recevant du public sont tenus, tant au moment de la construction qu'au cours de l'exploitation, de respecter les mesures de prévention et de sauvegarde propres à assurer la sécurité des personnes» (article R du code de la construction et de l habitation). TRES IMPORTANT Le caractère complexe et fluctuant de la réglementation incendie impose à de mettre régulièrement à jour cette fiche de tâche. POUR BENEFICIER EN PERMANENCE DE LA MEILLEURE INFORMATION, DETRUISEZ CETTE FICHE APRES UTILISATION. En effet, une fiche actualisée est systématiquement jointe à chaque alarme . MAITRISER LA SECURITE INCENDIE FICHE DE TACHE «SECURITE INCENDIE» Etablissement Recevant du Public de type L SALLES A USAGE D AUDITION, DE CONFERENCES, DE REUNIONS, DE SPECTACLE OU A USAGES MULTIPLES «DESENFUMAGE : VERIFICATION TECHNIQUE DU SYSTEME DE DESENFUMAGE» Rubrique Désenfumage Action Vérification technique du système de désenfumage Références Arrêté ministériel du 25 juin 1980 modifié :- article DF 10 Nature de votre tâche Déclencher la vérification Périodicité Annuelle Fit verif technique du système de désenfumage DF10 Page 1 sur 5

2 CE QUE VOUS AVEZ A FAIRE Votre contrôle consiste à vérifier que lors de la mise en œuvre du système de désenfumage, tous les éléments composants le système de désenfumage fonctionne correctement. Les différentes parties formant le système de désenfumage sont les suivantes : -Système des transmissions et des signalisations -Système de ventilation mécanique permanente -Système de fermeture des éléments mobiles de compartimentage et fonctionnement des ventilations de désenfumage -Système de fonctionnement des bouches, exutoires et ouvrants Lorsque vous allez remplir votre Registre de Sécurité Incendie électronique à distance, vous indiquerez en tout état de cause la date de votre contrôle et les mesures précises que vous aurez prises dans le cas où votre ERP n est pas conforme. 1-Le système des transmissions et des signalisations : Les transmissions permettent à l ordre de mise en fonctionnement d arriver à (aux) l élément(s) à manœuvrer et aux informations relatives au fonctionnement du système de revenir au dispositif de signalisation. Les dispositifs de signalisation permettent la visualisation du fonctionnement du système de désenfumage. Les éléments devant obligatoirement faire l objet d une signalisation de position d attente et de sécurité sont : >les volets pour conduits collectifs ; >les ventilateurs de désenfumage. Cette signalisation est visible sur l Unité de Signalisation du Centralisateur de Mise en Sécurité d Incendie au moyen de voyants pouvant avoir trois couleurs : - VERT : (en appuyant sur le bouton «bilan») en position d attente aucun défaut de position ; - JAUNE clignotant : un des Dispositif Actionné de Sécurité (D.A.S) de la fonction a quitté sa position sans ordre de mise en sécurité (exemple : un volet s est ouvert sans commande de désenfumage) ; - JAUNE fixe : la fonction est en dérangement (rupture de ligne par exemple) ; - ROUGE clignotant : un des D.A.S. de la fonction n est pas passé en position de sécurité lors d une commande automatique ou manuelle (exemple : un volet est resté fermé) ; - ROUGE fixe : tous les D.A.S. de la fonction sont en position de sécurité. Les vérifications s opèrent simultanément avec celle des commandes manuelles et automatiques. Fit verif technique du système de désenfumage DF10 Page 2 sur 5

3 2-Le système de ventilation mécanique permanente : (renouvellement d air, chauffage ou conditionnement d air) est utilisé pour le confort d utilisation de l établissement. La ventilation mécanique contrôlée (V.M.C) est utilisée pour assurer le renouvellement d air des pièces «humides». Ce système utilise des bouches à forte perte de charge. Il n est pas obligatoirement mis à l arrêt. -Les vérifications doivent s opérer comme suit : > vous devez mettre en œuvre le système de désenfumage. > vous devez contrôler pratiquement l arrêt du système de ventilation. Si votre établissement dispose d un Système de Sécurité Incendie de catégorie A ou B, il doit afficher les informations relatives au fonctionnement du système (voyant rouge fixe sur l Unité de Signalisation du Centralisateur de Mise en Sécurité d Incendie fonction «arrêt technique»). 3-Système de fermeture des éléments mobiles de compartimentage et fonctionnement des ventilations de désenfumage : Les éléments mobiles de compartimentage sont les portes, les clapets coupe-feu, qui permettent une fois fermés, de : > contenir la surpression due à l incendie ; > éviter les propagations ; > limiter les courants d air parasites ; > renforcer l action du désenfumage. Ces éléments isolent la zone de désenfumage (Z.F). Les ventilateurs de désenfumage interviennent pour permettre l extraction forcée des fumées d incendie. Dans des systèmes plus complets, ils permettent également l introduction forcée d air frais. La mise en route, après l ouverture des volets, est essentielle pour permettre le libre fonctionnement des volets. Après la mise en route des ventilateurs, la surpression existante dans les conduits (d amenée d air notamment) peut empêcher l ouverture des volets. Les vérifications doivent s opérer comme suit : > vous devez mettre en œuvre le système de désenfumage (automatiquement ou manuellement) ; > vous devez contrôler visuellement la fermeture des portes et des clapets coupe-feu qui sont associés à la fonction «désenfumage». Si votre établissement dispose d un Système de Sécurité Incendie de catégorie A ou B, les informations relatives au fonctionnement du système doivent être affichées (voyant rouge fixe sur l Unité de Signalisation du Centralisateur de Mise en Sécurité d Incendie fonction «désenfumage»). Le fonctionnement des ventilateurs de désenfumage fait obligatoirement l objet d une signalisation de fonctionnement spécifique (voyant rouge fixe sur l Unité de Signalisation du Centralisateur de Mise en Sécurité d Incendie fonction «moteurs de désenfumage»). Fit verif technique du système de désenfumage DF10 Page 3 sur 5

4 La position «ouvert» de l interrupteur de proximité, situé près de chaque ventilateur et qui permet sa mise hors circuit pour les opérations d entretien doit être signalée sur l Unité de Signalisation (voyant jaune fixe défaut de ligne fonction «désenfumage»). 4-Système de fonctionnement des bouches, exutoires et ouvrants : Les bouches permettent la mise en communication des circulations et/ou des locaux avec l extérieur par l intermédiaire de conduits. Elles sont fermées en position d attente par des volets. Les exutoires sont placés en toiture, ils permettent la mise en communication directe des locaux et/ou circulations avec l extérieur. Ils doivent avoir un angle d ouverture minimal de 110 par rapport à l horizontale. Les ouvrants sont placés en façade, ils permettent la mise en communication directe des locaux et/ou circulations avec l extérieur. Les ouvrant abattants (verticaux, horizontaux, hauts, bas ou latéraux) doivent avoir un angle d ouverture minimal de 60. Les vérifications doivent s opérer comme suit : >vous devez mettre en œuvre le système de désenfumage. >vous devez contrôler visuellement le fonctionnement des matériels et, si votre établissement dispose d un Système de Sécurité Incendie de catégorie A ou B, qu il affiche les informations relatives au fonctionnement du système (voyant rouge fixe sur l Unité de Signalisation du Centralisateur de Mise en Sécurité d Incendie). Nota : Nous vous conseillons de réunir au préalable les moyens permettant le réarmement des dispositifs de désenfumage, notamment si des ouvrants ou des exutoires sont actionnés par des commandes pneumatiques (cartouches de CO2). EXPLICATION Le fonctionnement de ce système est essentiel pour permettre l évacuation des personnes pendant la phase de développement du sinistre en évacuant vers l extérieur les fumées et les gaz de combustion. Il contribue ensuite à limiter la pression générée par le feu et sa propagation dans les autres pièces, niveaux Il permet enfin d améliorer les conditions d intervention des sapeurs-pompiers si ceux-ci ont été alertés suffisamment tôt. En cas d incendie dans un local, les fumées sont le principal danger auquel sont soumis les occupants. Peu de fumée (21%/m) réduit radicalement la visibilité. Les matériaux en dégagent de grandes quantités. Par exemple, la combustion de PVC. (22 x 22 cm) d une épaisseur de 1,6 mm dans un local de 34 m 3 réduit la visibilité à environ 2,8 m à 3 m et 10 kg de papier dégagent environ m 3 de fumée lors de leur combustion. Les fumées contiennent des composés extrêmement toxiques dont le plus fréquemment évoqué est le Monoxyde de Carbone (CO). Les produits modernes dégagent en outre, des gaz encore plus toxiques tels que le gaz Cyanhydrique (HCN), le gaz Chlorhydrique (HCl) ou les Oxydes d Azote (NOx). Fit verif technique du système de désenfumage DF10 Page 4 sur 5

5 Le système de ventilation permanente, s il n est pas mis à l arrêt, peut perturber le fonctionnement du système de désenfumage. Plus grave, les bouches d extraction peuvent contribuer à propager les fumées et les gaz de combustion et donc l incendie en des points éloignés du foyer initial. Un système de ventilation peut contribuer au désenfumage s il en possède les caractéristiques définies par l Instruction Technique 246, relative au désenfumage dans les établissements recevant du public. Le système de désenfumage, qu il soit naturel ou mécanique est inclus dans un Système de Sécurité Incendie pour lequel les normes NF S à NF S s appliquent. -La vérification du système de désenfumage doit être fait dans la mesure du possible, en même temps que la vérification du Système de Sécurité Incendie. A QUI VOUS ADRESSER? La vérification du fonctionnement est possible par vos propres moyens. En cas de mauvais fonctionnement, l installateur du système devra être averti le plus tôt possible pour y remédier. Toutefois, il est préférable que les pressions, débit et vitesse d air soient vérifiés par une personne maîtrisant parfaitement les outils de mesures nécessaires. Le contrôle suivant l installation d un système de désenfumage ou après une modification ou un remplacement d éléments de ce système doit obligatoirement être effectué par un organisme ou une personne agréée par le ministère de l intérieur pour effectuer les vérifications de sécurité. Fit verif technique du système de désenfumage DF10 Page 5 sur 5

NOUVELLE FICHE TECHNIQUE : HAND/ERP/2010-1

NOUVELLE FICHE TECHNIQUE : HAND/ERP/2010-1 NOUVELLE FICHE TECHNIQUE : HAND/ERP/2010-1 «SECURITE DES PERSONNES HANDICAPEES CONTRE LES RISQUES D INCENDIE ET DE PANIQUE» Cette nouvelle fiche tient compte : - de la loi n 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

DESENFUMAGE NATUREL 1 LES FUMÉES :

DESENFUMAGE NATUREL 1 LES FUMÉES : DESENFUMAGE NATUREL 1 LES FUMÉES : La fumée est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement mécanique. Ces particules sont principalement de la suie (du carbone imbrûlé), ainsi que

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant N O T I C E ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant ATTENTION : CONTRAT D ENTRETIEN Toute installation de détection doit faire l objet d un contrat d entretien par un

Plus en détail

LES ALARMES INCENDIE

LES ALARMES INCENDIE 1 LES ALARMES INCENDIE 1. Généralités Les systèmes d'alarme sont destinés à équiper les établissements recevant du public des quatre premières catégories sont classés en quatre types appelés, par ordre

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes principe Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de propagation du feu, en facilitant

Plus en détail

Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie

Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie Sinteso TM, détection et mise en sécurité incendie Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie STT20 www.siemens.fr/buildingtechnologies Certifié NF - SSI La réglementation de sécurité incendie des Etablissements

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

LABORATOIRE CENTRAL DÉPARTEMENT D ÉLECTRICITÉ ET PRÉVENTION INCENDIE. Physique et chimie au LCPP : Enquête et prévention des risques d incendies

LABORATOIRE CENTRAL DÉPARTEMENT D ÉLECTRICITÉ ET PRÉVENTION INCENDIE. Physique et chimie au LCPP : Enquête et prévention des risques d incendies LABORATOIRE CENTRAL DÉPARTEMENT D ÉLECTRICITÉ ET PRÉVENTION INCENDIE Physique et chimie au LCPP : Enquête et prévention des risques d incendies (atelier 433 à l ENCPB) Karine VAN NIEL karine.van-niel@interieur.gouv.fr

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

83100 TOULON CREATION D UN DESENFUMAGE NATUREL DE L ESCALIER DE SECOURS

83100 TOULON CREATION D UN DESENFUMAGE NATUREL DE L ESCALIER DE SECOURS Maître d Ouvrage INSPECTION ACADEMIQUE DU VAR RUE MONTEBELLO 83100 TOULON Projet CREATION D UN DESENFUMAGE NATUREL DE L ESCALIER DE SECOURS LOT UNIQUE Maitrise d œuvre BUREAU D ETUDES INGECOM AGENCE VAR

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

MISE EN OEUVRE D'UN DÉSENFUMAGE NATUREL

MISE EN OEUVRE D'UN DÉSENFUMAGE NATUREL 1 MISE EN OEUVRE D'UN DÉSENFUMAGE NATUREL PRINCIPES DE BASE Assistance Technique : 06........ 2 INTRODUCTION Environ 90 000 incendies en France par an. Le feu naît si 3 éléments sont réunis : le combustible,

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Les établissements recevant du public (ERP) sont définis aux articles R. 123-1 et suivants du Code de la construction

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Objet de la consultation : GROUPEMENT DE COMMANDE POUR LES VERIFICATIONS PERIODIQUES DES EQUIPEMENTS ET DES INSTALLATIONS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TRIEVES

Plus en détail

Communauté de Communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune 3, Place de la Mairie 81330 VABRE

Communauté de Communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune 3, Place de la Mairie 81330 VABRE MAITRE D OUVRAGE : Communauté de Communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune 3, Place de la Mairie 81330 VABRE CONSTRUCTION D UN FOYER POUR HANDICAPES ADULTES A CASTELNAU DE BRASSAC CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Système de sécurité incendie SUJET

Système de sécurité incendie SUJET Système de sécurité incendie SUJET TABLE DES MATIERES I Description... 2 I.1 Présentation du rôle d un Système de Sécurité Incendie dans un ERP... 2 I.2 Présentation de l établissement... 2 II Recherche

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant N O T I C E CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant Fonction Type Zone de sécurité 1 2 3 4 5 6 7 8 Signification des voyants et commandes en face avant Voyant SOUS TENSION Voyant vert. S'allume quand le

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de

Plus en détail

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI Mise en sécurité Choisissez votre système de mise en sécurité Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Les systèmes de mise en sécurité (SMSI) sont des automates qui ont pour finalité de protéger les

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI

DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI DÉTECTION ET PROTECTION CONTRE L'INCENDIE L'INTÉGRALE DE LA SÉCURITÉ Maintenance des SSI Maintenance des Systèmes de Sécurité Incendie Extraits commentés des textes réglementaires DE L EXCELLENCE NAÎT

Plus en détail

SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE

SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE www.sih.fr DOCUMENT N 54304-06-15 SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE ORGANES DE COMMANDE La mise en place d un dispositif de commandes à distance est un impératif pour le bon fonctionnement d un Système de

Plus en détail

LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE. Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie

LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE. Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie LILLE CENTRE LILLOIS DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE Remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL SSI Maître d ouvrage UGECAM Maître d œuvre KHEOPS Ingénierie

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

Cahier des Charges Fonctionnelles du S.S.I.

Cahier des Charges Fonctionnelles du S.S.I. Maître d ouvrage : VILLE DE MONSWILLER 4, rue du Général Leclerc BP 50211 67700 MONSWILLER CONSTRUCTION DE L ESPACE CULTUREL LE ZORNHOF Architecte Mandataire / Economiste / Pilote OPC : - SCHWEBLIN SOLDERMANN

Plus en détail

Servomoteurs et systèmes de contrôle pour clapets de protection-incendie

Servomoteurs et systèmes de contrôle pour clapets de protection-incendie Systèmes de protection-incendie et de désenfumage d intérêt commun www.ig-bsk.ch Servomoteurs et systèmes de contrôle pour clapets de protection-incendie Quels sont les critères de choix pour une commande

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

Guide pour Exutoires de Fumée et de Chaleur EFC

Guide pour Exutoires de Fumée et de Chaleur EFC Guide pour Exutoires de Fumée et de Chaleur EFC 1 4 Introduction : Ce guide a pour but de vous informer sur les différents Exutoires de Fumée et de Chaleur. La législation belge prévoit une série de définitions

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

CONSEILS POUR L ENTRETIEN DE VOTRE BATIMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES COURANTS FORTS / COURANTS FAIBLES

CONSEILS POUR L ENTRETIEN DE VOTRE BATIMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES COURANTS FORTS / COURANTS FAIBLES CONSEILS POUR L ENTRETIEN DE VOTRE BATIMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES COURANTS FORTS / COURANTS FAIBLES GENERALITES Les installations électriques courant forts (haute et basse tensions) et courants faibles

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

S.S.I. de catégorie A

S.S.I. de catégorie A S.S.I. de catégorie A Alarme incendie type a MANUEL DE MISE EN ŒUVRE Tableau d extension de mise en sécurité Réf. 0 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. 0 90 A V 0 Sommaire Présentation Contenu

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Travaux en cours Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Triangle du feu Que ce soit un feu controlé ou un incendie, la combustion est une réaction chimique

Plus en détail

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies!

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les détecteurs de fumée : Questions / Réponses Le SDIS 70, en partenariat avec le Conseil général, la Préfecture et l Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Principes d'installation d'un détecteur de fumée

Principes d'installation d'un détecteur de fumée Principes d'installation d'un détecteur de fumée Principe n 1 Espace minimal de 50 cm de toute source lumineuse. Le rayonnement d une lumière "zone chaude" bloque les fumées. ATTENTION : Les ampoules à

Plus en détail

La Lettre du Préventionniste

La Lettre du Préventionniste La Lettre du Préventionniste Chers lecteurs préventionnistes, L année 2015 débute par la création d une antenne d Antérisque dans l Ouest de la France. L objectif est de poursuivre notre mission au plus

Plus en détail

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5 Les NORMES de S ÉCURITÉ dans les Etablissements Recevant du Public de Type 5 SOMMAIRE 1 Rappel et définitions...page 1 2 Vérifications techniques...page 1 3 Structures...Page 2 4 Isolement...Page 2 5 Accès

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D un projet de construction d un ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Soumis : Aux dispositions générales des articles R 123-1 à R 123-55 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Dispositif de détection de fumée

Dispositif de détection de fumée 4/6/F/4 Dispositif de détection de fumée Type RM-O/2 gréé par l Institut allemand technique de construction Description Utilisation Description Le dispositif de détection de fumée de type RM-O fonctionne

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

ALARME ET DETECTION INCENDIE

ALARME ET DETECTION INCENDIE ALARME ET DETECTION INCENDIE une gamme complete 162 160 NUGELEC NUGELEC de SYSTEMES DE SECURITE incendie >> GUIDE DE CHOIX Guide de choix des produits incendie 164 SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE SSI C,

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Mémento. Aéraulique de protection incendie. Protéger

Mémento. Aéraulique de protection incendie. Protéger Mémento Aéraulique de protection incendie. Protéger Préface préface PRÉSENTATION GÉNÉRALE Préface En 1990, Marius Gentaz, Responsable marketing protection incendie, préfaçait ainsi la première édition

Plus en détail

Les solutions de. Protection Incendie. pour l habitat collectif. Pilotage & Détection. Désenfumage mécanique. Désenfumage naturel.

Les solutions de. Protection Incendie. pour l habitat collectif. Pilotage & Détection. Désenfumage mécanique. Désenfumage naturel. Les solutions de Protection Incendie pour l habitat collectif Pilotage & Détection Désenfumage naturel Désenfumage mécanique Compartimentage L offre protection incendie dédiée à l habitat collectif Volet

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

Détecteurs Esthétiques gamme Ei605

Détecteurs Esthétiques gamme Ei605 HABITATION > > détecteurs autonomes pour habitation Les détecteurs de la gamme Ei605 sont conformes à la norme NF EN 14-604. Les modèles interconnectables (Ei105C, Ei605C et Ei605TYC) permettent de raccorder

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Bâtiments à façades double-peau

Bâtiments à façades double-peau Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

SQY SAFETY SSIAP 1 PLANNING DES SEQUENCES DISPENSES

SQY SAFETY SSIAP 1 PLANNING DES SEQUENCES DISPENSES SQY SAFETY SSIAP 1 PLANNING DES SEQUENCES DISPENSES 1re Partie : LE FEU ET SES CONSEQUENCES 6h00 FORMATEUR DE LA SESSION : M WITKOWSKI SSIAP 3 SEQUENCE 1 LE FEU 4 h00 Éclosion et développement du feu Théorie

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique ISONE/Ap circulaire ISONE/Ap circulaire

pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique ISONE/Ap circulaire ISONE/Ap circulaire Présentation gamme ISONE applique Clapets circulaire coupe-feu et rectangulaire pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique Description Certifié et conforme

Plus en détail

S5.3 Réglementation incendie DISPOSITIFS DE PROTECTION ET D EXTINCTION

S5.3 Réglementation incendie DISPOSITIFS DE PROTECTION ET D EXTINCTION 1 - La sécurité dans les bâtiments La protection des personnes et des biens est primordiale dans les établissements accueillant du public et/ou des travailleurs. Les étapes de la sécurité : 1.1 - Détecter

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

Une protection incendie maximale

Une protection incendie maximale murs coupe-feu 67 P.4.0 Une protection incendie maximale Les dégâts par le feu et la fumée constituent un danger à ne pas sous-estimer pour la subsistance d une entreprise. Malgré tous les soins et toutes

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.)

Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) Qu est-ce que c est? L'article R123-2 du Code de la Construction et de l'habitation précise : "... constituent des établissements recevant du public tous

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2 Préconisations pour la mise en place de panneaux Service PréveNTiON edition mars 2010 En l absence de réglementation applicable à l installation de panneaux,

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Corrigendum 2010-09 E+C. 5.6 Alimentations pour services de sécurité

Corrigendum 2010-09 E+C. 5.6 Alimentations pour services de sécurité 5.6 Alimentations pour services de sécurité 5.6 Alimentations pour services de sécurité.1 Selon les prescriptions de l'aeai (4Norme de protection incendie de l'association des établissements cantonaux

Plus en détail

Livre blanc. Meilleures pratiques en matière de surveillance des gaz dans des cuisines professionnelles

Livre blanc. Meilleures pratiques en matière de surveillance des gaz dans des cuisines professionnelles Livre blanc Meilleures pratiques en matière de surveillance des gaz dans des cuisines professionnelles Renforcement de la sécurité des cuisines par le biais de la surveillance stratégique des gaz Les cuisines

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours Arrêté du 22 juin 1990 modifié, complétant l arrêté du 25 juin 1980 A R T I C L E S PE 5 À PE 27 ÉTABLISSEMENTS DE 5 e CATÉGORIE F I C H E 9.02 ERP LIVRE III CHAPITRE II SECTIONS I À VIII SECTION I CONSTRUCTION,

Plus en détail

REUNION AGREPI EST DU 17/04/15 PSA TREMERY

REUNION AGREPI EST DU 17/04/15 PSA TREMERY REUNION AGREPI EST DU 17/04/15 PSA TREMERY BUREAU PREVENSSION 1A, Avenue Gabriel Lippmann F- 57970 YUTZ SARL au Capital de 10 000 Tél : (+33) 03 87 37 07 82 E-mail : accueil@bureauprevenssion.fr SIRET

Plus en détail

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS

Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Maître de l ouvrage : Ville d Amiens place de l Hôtel de ville - BP 2720 80027 AMIENS Opération : Hôtel «Bullot» Travaux de mise en sécurité 6, boulevard Carnot 80000 AMIENS Mission : Coordination des

Plus en détail

Solutions pour toitures sèches

Solutions pour toitures sèches Solutions pour toitures sèches NOUVEAU VENTURHIS Tourelle et embase pour tourelle Tourelle à haut débit et à consommation d énergie réduite FONCTIONS STANDARDS Extraction de l air vicié de bâtiments AVANTAGEs

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

ASSURANCES DE DOMMAGES INCENDIE DE L ANALYSE AU COÛT DU RISQUE

ASSURANCES DE DOMMAGES INCENDIE DE L ANALYSE AU COÛT DU RISQUE ASSURANCES DE DOMMAGES INCENDIE DE L ANALYSE AU COÛT DU RISQUE 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 1 AGREPI? ASSOCIATION DES INGÉNIEURS & CADRES SPÉCIALISTES DE LA MAÎTRISE DES RISQUES INCENDIE

Plus en détail

Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre tablette.

Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre tablette. 1 idom KNX pad Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre tablette. Vous avez accès aux fonctions domotiques KNX suivantes : - Lumières, intensité des variateurs - Montée et descente

Plus en détail

une approche Globale de la Sécurité Incendie

une approche Globale de la Sécurité Incendie Sommaire MATERIEL INCENDIE MATERIEL INCENDIE R.I.A. R.I.A. () Autres matériels SYSTEME INCENDIE SYSTEME INCENDIE FORMATION CONSEIL FORMATION - CONSEIL IMEM n 309/06/04-285 RIA n 072/04/J5.F5 Le rôle d'un

Plus en détail

LES IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR (IGH)

LES IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR (IGH) Roger Cadiergues MémoCad nr11.a LES IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR (IGH) SOMMAIRE nr11.1. Les définitions nr11.2. Les obligations nr11.3. Extraits de textes officiels La loi du 11 mars 1957 n autorisant,

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

Les textes et règlements

Les textes et règlements Réglementation applicable aux chapiteaux, tentes et Note : cette fiche est extraite pour l essentiel de l ouvrage «Organiser un événement artistique dans l espace public : Guide des bons usages», édité

Plus en détail

Etude de sécurité jointe à la demande de permis d urbanisme COMMENTAIRES ET EXPLICATIONS

Etude de sécurité jointe à la demande de permis d urbanisme COMMENTAIRES ET EXPLICATIONS Etude de sécurité jointe à la demande de permis d urbanisme COMMENTAIRES ET EXPLICATIONS La terminologie utilisée dans l étude est celle de l annexe 1 de l A.R. du 07.07.1994 fixant les normes de base

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN

Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN COLLECTIF 6 TRAITEMENT DES DGI 7 LES AUTRES MODIFICATIONS 2 A la une INFO La mise en application prévue au 1er juin 2013 nécessitera la publication de son arrêté de

Plus en détail

COMPTE RENDU DE VISITE DE MAINTENANCE SSI

COMPTE RENDU DE VISITE DE MAINTENANCE SSI DOC 86 V 5 COMPTE RENDU DE VISITE DE MAINTENANCE SSI 8 Z.A. de Manhity 97 232 LE LAMENTIN - MARTINIQUE - FWI S.A.R.L. Marine Services Sécurité au capital de 200 000 - R.C. 80 B 25 - SIRET 317 807 030 00034

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie N O T I C E D E S E C U R I T E Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie L article R 123-14 du Code de la Construction et de l Habitation stipule que : «les établissements, dans lesquels

Plus en détail