QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF) est heureuse de présenter ses résultats financiers pour l année se terminant le 31 décembre RÉALISATIONS 2003 Augmentation des ventes d or de $ en 2002 à en Taux de récupération de 92 % à Kiniero, à la fin de Finalisation du financement de $ et relance de la construction du projet Samira Hill. Avancement de l étude de faisabilité du projet Mana, au Burkina Faso. Programme fructueux de sondage de certification des ressources du projet Mana. Prolongement du dépôt Wona, au Burkina Faso. Réalisation d un placement privé de $ CA avec Haywood Securities. Entente de co-participation complétée avec FNX Mining Company inc. pour le projet Mont Kakoulima. Négociation du contrat de vente de la filiale Semafo Ghana Limited avec Adamus Resources Limited. REVUE DES ACTIVITÉS D EXPLOITATION MINIÈRE Statistiques opérationnelles Tonnage extrait (tonnes) Tonnage traité (tonnes) Teneur (g/tonne) 3,71 5,42 Récupération (%) Or produit (onces) Coûts comptants d exploitation ($/once produite) Réserves minérales de Kiniero (onces)

2 Page 2 Au cours de l exercice 2003, nous avons extrait un total de tonnes de minerai comparativement à tonnes au cours de l exercice En 2003 l extraction a été réalisée sur les douze mois de l année comparativement à seulement 9 mois en L extraction en 2003 provient principalement des fosses Gobélé B Nord et Jean A. Nous avons traité à Kiniero tonnes de minerai ayant une teneur moyenne de 3,71 g/t en 2003 comparativement à tonnes de minerai à une teneur moyenne de 5,42 g/t en Le traitement du minerai pendant douze mois en 2003 explique l augmentation de 48% du tonnage traité par rapport à 2002, où la production n avait débuté qu au cours du deuxième trimestre. La forte intensité de la saison des pluies cette année a rendu l extraction plus difficile et n a pas permis l accès au minerai prévu. Par conséquent, une plus grande quantité de minerai provenant des piles à plus faible teneur a été traité en De plus, cette baisse de teneur est due au minerai extrait de la fosse de Gobélé B Nord qui a révélé des teneurs plus faibles que prévu. Le taux de récupération s est améliorée sensiblement passant de 85% en 2002 à 88% en Cette amélioration s explique par la réduction de la granulométrie du minerai broyé ainsi que par les effets positifs de la nouvelle cuve de traitement, entrée en fonction au cours du troisième trimestre de 2003, qui ont amélioré le processus de lixiviation de l or. Depuis septembre 2003 le taux de récupération se maintient à plus de 92 %. Au cours des douze mois d opération en 2003 nous avons produit onces d or à un coût comptant d exploitation de 232 $ par once comparativement à une production de onces, à un coût comptant d exploitation de 170 $ par once, au cours des neuf mois d opération en Cette augmentation de 36% du coût comptant d exploitation par once produite s explique principalement par le traitement de minerai ayant une teneur plus faible en 2003, par rapport à 2002, tel que discuté précédemment. RÉSULTATS Principales informations financières Résultats et situation financière ($) Ventes d or Perte nette ( ) ( ) Perte nette par action (0,11) (0,01) Flux de trésorerie lié à l exploitation excluant la mauvaise créance* Bilan ($) Espèces et quasi-espèces Actif total Total de la dette à long terme Capitaux propres Exploitation minière Ventes d or (onces) Prix de vente moyen ($/once) Coûts comptants totaux ($/once vendue)** * excluant la variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement représentant un flux positif de $ (( $) en 2002). ** correspond au coût comptant d exploitation auquel s ajoutent les royautés et taxes payées au gouvernement local. Pour l exercice terminé le 31 décembre 2003, Semafo présente une perte nette de $ (0,11 $ par action), comparativement à une perte nette de $ (0,01 $ par action) pour l exercice Cette forte augmentation est principalement due à la perte non réalisée sur contrat de ventes à terme de $, à la mauvaise créance de $ relativement à la taxe de vente en Guinée, à la radiation et à la dévaluation d actifs totalisant $ et à la hausse des coûts de production. Ces points sont expliqués subséquemment.

3 Page 3 Ventes d or Les ventes d or pour l exercice 2003 totalisent $, comparativement à $ en Cette année nous avons vendu onces d or au prix moyen de 323 $ comparativement à au prix moyen de 306 $ au cours de l exercice précédent. Les ventes de 2003 correspondent à 12 mois de production contre seulement neuf mois en L augmentation des ventes est principalement le résultat de la hausse du cours de l or sur le marché au comptant, le prix moyen du marché étant passé de 310 $ l once en 2002 à 363 $ en Afin de profiter de cette hausse du cours de l or sur le marché au comptant, nous avons reporté certaines livraisons prévues dans le cadre de nos programmes de ventes à terme, ce qui nous a permis de réaliser un prix de vente moyen de 323 $ l once en Au cours de l exercice nous avons vendu onces d or selon nos programmes de ventes à terme au prix moyen de 308 $ l once et onces d or aux prix moyen du marché de 345 $ l once. Charges d exploitation Les charges d exploitation de l exercice terminé le 31 décembre 2003 s établissent à $, comparativement à $ pour l exercice Ces charges d'exploitation correspondent à la production de onces d or à un coût comptant total de 255 $ l once en 2003, comparativement à la production de onces d'or à un coût comptant total de 194 $ l once en Tel que mentionné précédemment, cette augmentation des coûts est principalement due au traitement de minerai ayant une teneur plus faible en 2003 par rapport à La teneur moyenne étant de 3,71 g/t en 2003 comparativement à 5,42 g/t en Rapprochement du coût comptant total par once aux états financiers $ $ CHARGES D EXPLOITATION SELON LES ÉTATS FINANCIERS DÉVALUATION DES STOCKS ( ) - FRAIS DE RESTAURATION ET DE FERMETURE ( ) ( ) CHARGES D EXPLOITATION POUR LE CALCUL DU COÛT À L ONCE ONCES VENDUES COÛT COMPTANT TOTAL DES ONCES VENDUES Le coût comptant total par once est calculé selon les normes de l Institut de l or. Perte non réalisée sur contrat de ventes à terme Au cours de l exercice 2003, nous avons enregistré une perte non réalisée de $ sur des contrats de ventes à terme suite au report de positions, dont l échéance prévue en 2003 a été reportée à une année ultérieure. Lorsque le prix au comptant dépasse notre prix de vente à terme, nous avons la possibilité de différer la livraison sur nos contrats à terme pour ainsi profiter des prix plus élevés du marché, ce que nous avons fait occasionnellement en De plus, le traitement d un minerai ayant une teneur plus faible que prévu au cours des deux derniers trimestres ne nous a pas permis de rencontrer nos obligations relativement à nos contrats de ventes à terme et nous avons été dans l obligation de reporter certaines positions sur les années 2004 et La perte non réalisée sur contrat de ventes à terme varie en fonction du cours de l or sur le marché à la date du report de la livraison par rapport au prix de la livraison à terme. Cette perte non réalisée ne représente pas une obligation de paiement sur le plan économique, mais plutôt la valeur de remplacement des contrats en fonction des conditions sur le marché à la date du report. Amortissement des immobilisations La quasi-totalité de la charge d amortissement provient des immobilisations de Kiniero utilisées dans les activités d exploitation. La grande majorité de ces immobilisations représente les frais d exploration et de développement antérieur ainsi que les bâtiments et le matériel relatifs à l exploitation minière, qui sont essentiellement amortis selon la méthode de l amortissement proportionnel à la production sur la durée prévue d exploitation, en fonction du nombre estimatif d onces d or récupérables. La charge d amortissement s établit à $ pour l exercice 2003, comparativement à une charge d amortissement de $ pour La charge d amortissement par once vendue est de 81 $ en 2003 contre 102 $ en Cette diminution de la charge d amortissement par once vendue est le résultat de l augmentation des réserves prouvées et probables servant de base de calcul aux amortissements suite à la mise à jour des réserves de Kiniero, à la fin de 2003.

4 Page 4 Rapprochement de l amortissement par once aux états financiers $ $ AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS SELON LES ÉTATS FINANCIERS AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS HORS DES SITES D EXPLOITATION (38 351) (59 248) AMORTISSEMENT AUX FINS DU CALCUL PAR ONCE ONCES VENDUES AMORTISSEMENT PAR ONCE VENDUE Administration Les charges d administration ont augmenté, passant de $ en 2002 à $ $ pour l exercice Cette augmentation est principalement due à une hausse des honoraires de consultation technique et à l appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain, considérant que les charges d administration représentent principalement les dépenses du siège social qui sont réalisées en dollars canadiens. Mauvaise créance Nous avons accumulé en Guinée un montant de taxe à recevoir de $. Tel que le prévoit le Code Minier et notre Convention Minière, cette taxe doit être payée par les compagnies mais elle est ensuite remboursable par la République de Guinée. Cependant, des problèmes de liquidités empêchent la République de rembourser cette taxe. En l absence de remboursement depuis plus d un an et considérant que cette situation est totalement hors de notre contrôle, nous avons jugé plus prudent de radier ce montant à recevoir. Depuis 2004, les compagnies minières n ont plus à payer cette taxe. La République de Guinée travaille actuellement avec les compagnies minières pour en venir à une entente fixant les modalités de remboursement des taxes accumulées par les compagnies. Lorsque nous recevrons des remboursements, un gain sera alors comptabilisé à l état des résultats. Radiation d actifs miniers Au cours de l exercice 2003, nous avons a radié des actifs miniers pour un total de $ représentant les coûts associés à la propriété de nickel Mont Kakoulima en Guinée. Ce projet ne répond plus à notre stratégie désormais concentrée sur les projets aurifères. Au cours de l exercice nous avons signé une entente avec FNX Mining Company («FNX») en vertu de laquelle FNX a l option d acquérir une participation de 100 % dans le projet Mont Kakoulima. L entente prévoit que FNX doit engager des frais d exploration et de mise en valeur totalisant $ avant le 12 décembre Après cette date, notre participation dans la propriété de Mont Kakoulima sera remplacée par une redevance de 1,5 % du revenu net de fonderie (NSR). Dévaluation d immobilisations En 2003 nous avons dévalué des immobilisations pour un montant de $. Ces immobilisations représentent des pièces d équipements initialement acquises pour l exploitation de la mine de Kiniero, mais suite à des modifications de la capacité de production, ces pièces d équipement n ont jamais été utilisées. Intérêts créditeurs et autres revenus Les intérêts créditeurs et autres revenus ont légèrement diminué, passant de $ en 2002 à $ en Cette diminution est le résultat d un plus faible niveau de liquidité en 2003 par rapport à 2002 et de la baisse des taux d intérêts sur les fonds détenus en dollars américains. Gain sur cession de participation dans une filiale Au cours de l exercice de 2002, nous avons cédé notre participation dans Segala Mining Corporation S.A. («Segala») pour une contrepartie totale évaluée à $. Cette contrepartie incluait une débenture ne portant pas intérêt évalué à $. Considérant les incertitudes entourant sa perception et sa mesure, cette débenture n avait pas été comptabilisée. Les sommes reçues relativement à cette débenture ont été comptabilisées en diminution de la valeur comptable de notre participation dans Segala, qui à la fin de 2003, totalisait $. Cependant en décembre 2003, Nevsun Resources Limited a réalisé un important placement privé qui, jumelé à la hausse de la valeur marchande des actions de Nevsun, réduit les incertitudes concernant le recouvrement et la mesure de la contrepartie de $ à recevoir en Nous avons donc comptabilisé cette contrepartie comme un montant à recevoir, ce qui a généré un gain de $. Cependant considérant les incertitudes entourant la contrepartie à recevoir en 2005, nous ne l avons pas comptabilisée. Un gain potentiel de $ sera alors réalisé lorsque ces incertitudes seront réduites. Intérêts sur la dette à long terme Les intérêts sur la dette à long terme ont augmenté, passant de $ en 2002 à $ en Cette variation est le résultat de la capitalisation des intérêts au cours des premiers mois de 2002, durant la phase de construction de la mine de Kiniero.

5 Page 5 Perte de change Au cours de l exercice terminé le 31 décembre 2003, nous avons enregistré une perte de change de $, comparativement à une perte de change de $ au cours de l exercice Ces pertes de change s expliquent principalement par la conversion d'une avance à payer, à un actionnaire sans contrôle d une filiale, libellée en dollars canadiens, convertie au taux de change en vigueur à la clôture de l exercice. Cette avance ne porte pas intérêt et est sans modalités de remboursement. Ces pertes de change ont toutefois été compensées en partie par un gain de change sur la conversion des espèces et quasi-espèces détenues en dollars canadiens qui étaient plus élevés au cours de l année suite à la vente des actions de Nevsun et suite au placement privé réalisé en décembre FLUX DE TRÉSORERIE Exploitation Les activités d exploitation, avant variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement, excluant la mauvaise créance ont généré un flux de trésorerie de $ au cours de l exercice terminé le 31 décembre 2003, comparativement à $ en Cette variation s explique principalement par l augmentation des coûts d exploitation due au traitement d un minerai ayant une plus faible teneur qu en La radiation de la taxe de vente à recevoir en Guinée d un montant de $ a affecté négativement le flux de trésorerie provenant des activités d exploitation, avant variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement, ce qui a mené à un flux de trésorerie négatif de $ en En 2003, les éléments du fonds de roulement ont dégagé des liquidités de $ principalement par l augmentation importante des comptes créditeurs et frais courus découlant des activités de construction sur le projet de Samira Hill. En 2003, nous avons également investi $ dans les autres actifs à court terme représentant principalement des travaux de préparation des fosses qui seront exploitées en 2004 à la mine de Kiniero. De plus un montant de $ a été investi dans les stocks, principalement pour l acquisition de pièces de rechange. En 2002, les éléments du fonds de roulement avaient nécessité l utilisation de liquidités totalisant $ principalement dans les stocks et les comptes débiteurs, tous deux reliés à la nouvelle activité d exploitation. Financement À la fin de l exercice 2003 nous avons réalisé un placement privé par lequel d unités, comprenant chacune une action et 0,50 bon de souscription ont été émises, générant ainsi des liquidités totales de $ ( $CA) avant le paiement des frais relatifs à l émission d actions totalisant $. Nous avons également émis actions d une valeur de 0,33 $ (0,45 $CA) suite à l exercice d options d achat d actions, ce qui a généré des liquidités de $. De plus, au cours de l exercice, nous avons assuré le développement du projet Samira Hill par l obtention d emprunts bancaires totalisant $ auprès de trois institutions financières. Au 31 décembre 2003, nous avions encaissé $ relativement à ces nouveaux emprunts. Au cours de l année nous avons effectué un remboursement anticipé de $ sur notre dette à long terme portant intérêt au taux de 12 %. Ce remboursement a nécessité la disposition de $ de nos placements à long terme. Investissement Au cours de l année 2003, des liquidités de $ ont été investies dans les actifs miniers, comparativement à $ au cours de l année La grande majorité des investissements en 2003 est relié à la construction du projet Samira Hill alors qu en 2002 ils étaient principalement reliés à la construction de la mine de Kiniero. Des investissements de $ ont été réalisés dans le cadre de la construction de Samira Hill en 2003, alors que cette phase de construction est évaluée à $. En 2002 nous avions investi des liquidités de $ pour compléter la construction de Kiniero. Au Burkina Faso, nous avons investi des liquidités de $ dans l étude de faisabilité du projet Mana. Cette étude devrait être complétée au cours du deuxième trimestre de Nous avons également investi $ en exploration sur cette propriété au cours de l année 2003.

6 Page 6 Nous avons également investi $ en immobilisations, principalement sur le site de Kiniero. Ces investissements représentent les efforts de recherches qui ont mené au remplacement et à l augmentation des réserves de Kiniero, les coûts de constructions d une nouvelle cuve de traitement et le remplacement de certaines pièces d équipements. Un total de $ a également été investi dans l opération de décapage. Conformément à notre convention comptable, nous reportons ces frais à titres d immobilisations lorsque le ratio réel, du total des tonnes de stériles par rapport au total des tonnes de minerai extrait, est supérieur au ratio moyen estimatif pour la durée de la vie de la mine. Au cours de l année 2003, relativement à la cession de notre participation dans Segala Mining Corporation réalisée en juillet 2002, nous avons encaissé $ comptant et avons reçu et cédé actions de Nevsun, d une valeur de $, En 2003, nous avons utilisé des liquidités de $ en relation avec les emprunts bancaires obtenus totalisant $. Le total des frais reportés reliés à ces financements est de $. Ces frais seront amortis sur la durée des dettes correspondantes. BILANS Notre actif total s établit à $ au 31 décembre 2003, comparativement à $ à la fin de l exercice Cette augmentation est essentiellement attribuable à la hausse des liquidités provenant des différents financements réalisés en 2003 et aux investissements dans les actifs miniers, principalement reliés à la construction du projet Samira Hill. Au 31 décembre 2003 nous possédons des espèces et quasi-espèces de $ comparativement à $ à la même date l an dernier. Pour ce qui est des actifs miniers, ils sont passés de $ en 2002 à $ en L augmentation des autres actifs à court terme représente principalement le montant de $ à recevoir de Nevsun en 2004 et les frais de préparation des fosses à exploiter en Les autres actifs à court terme totalisent $ au 31 décembre 2003 comparativement à $ à la fin de l exercice Les autres actifs à long terme ont grandement diminué passant de $ en 2002 à $ en Cette diminution est le résultat de l encaissement de $ sur le solde de participation de la filiale Segala, cédée à Nevsun, de la réalisation du recevable de Nevsun en 2004 présenté dans les autres actifs à court terme et de la cession de placement à long terme pour permettre le remboursement de $ de la dette à long terme. Notre passif total s établit à $ au 31 décembre 2003 comparativement à $ en Les comptes créditeur et frais courus ont augmenté de $, hausse essentiellement attribuable à la construction du projet Samira Hill au Niger. La dette à long terme a augmenté de $ suite à l obtention des emprunts bancaires servant au financement du projet Samira Hill et au remboursement de $ de la dette à long terme. Des gains reportés de $ sont également présentés au passif et représentent la juste valeur des positions de ventes à terme dont l échéance initiale en 2003 a été reportée sur les exercices financiers de 2004 et L augmentation de l avoir des actionnaires de $ en 2003 provient des émissions d actions totalisant $ amputés par la perte nette de $ et des frais d émission d actions de $. Semafo inc. est une compagnie minière dont la mission est de découvrir et de développer des gisements aurifères et de métaux de base en Afrique de l Ouest Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : MONTRÉAL: Benoit La Salle, Chef de la direction Tél : (514) CASABLANCA Rachid Benyakhlef Administrateur délégué Tél: 212 (22) RENMARK : Tina Cameron Tél : (514) AUCUN ORGANISME DE RÉGLEMENTATION N A APPROUVÉ NI DÉSAPPROUVÉ LE CONTENU DU PRÉSENT COMMUNIQUÉ

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens)

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens) États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre (en dollars canadiens) États intermédiaires de la situation financière (Non audités) (en dollars canadiens) Note

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sportscene maintient le cap malgré le contexte économique actuel Montréal, le 22 janvier 2015 À l occasion de son assemblée annuelle des actionnaires tenue ce matin à la Cage aux Sports

Plus en détail

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.3 Conception J.A. inc Le 2 janvier 2001, Jérôme Anderson démarre sa propre entreprise Conception J.A. inc. Jérôme est un informaticien ayant accumulé plus de dix années d expérience

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RAPPOR T TRIMESTRIEL 30 SEPTEMBRE 1998 Message aux détenteurs de parts Au nom des Fiduciaires, des officiers et employés du Fonds de placement immobilier Cominar (le

Plus en détail

LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012

LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 LA MAISON FRANCO-MANITOBAINE LTÉE États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 Matière Rapport de

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Pour la période prenant fin le 31 décembre 2011 Message du président du Conseil d administration et du président directeur général

Plus en détail

États financiers consolidés de. Trimestre terminé le 31 mars 2006 (non vérifié)

États financiers consolidés de. Trimestre terminé le 31 mars 2006 (non vérifié) États financiers consolidés de 1(:32573$571(56,1&20()81' Trimestre terminé le 31 mars 2006 1(:32573$571(56,1&20()81' Bilan consolidé (en milliers de dollars) 31 mars 2006 31 décembre 2005 $FWLI Actif à

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18 Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 18 RSC/MAJ 2008 MGLBD Page 570 Les principales caractéristiques des travaux mis à jour Question N o 17 Exercices 1. Choix multiples 8. Une opération de refinancement 10

Plus en détail

Fort,aine cpa s.a. Société de comptables professionnels agïéés et services fiscaux

Fort,aine cpa s.a. Société de comptables professionnels agïéés et services fiscaux Fort,aine cpa s.a. Société de comptables professionnels agïéés et services fiscaux ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES TECHNICIENNES ET RAPPORT FINANCIER (NON AUDITÉ) 1065, route de l Église, Québec (Québec)

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS 31 mars 2015 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

A E R N Association créée en 1910 Anciens Elèves De l'ecole des Roches Et du Collège de Normandie

A E R N Association créée en 1910 Anciens Elèves De l'ecole des Roches Et du Collège de Normandie A E R N Association créée en 1910 Anciens Elèves De l'ecole des Roches Et du Collège de Normandie 1 Assemblée Générale Ordinaire du 19 mars 2015 RAPPORT FINANCIER du COMITE Exercice 2013 2014 Comptes de

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens)

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens) Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets États financiers 31 décembre 2014 Le 5 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au fiduciaire de Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets

Plus en détail

CHAPITRE 5 Le passif

CHAPITRE 5 Le passif CHAPITRE 5 Le passif Problème 5.1 L existence et l estimation des éléments de passif a) Oui. La partie des articles que la boutique s est engagée à acheter crée un passif au 25 novembre 20X6, puisque ces

Plus en détail

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale COURS 470 Série 19 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:21 PM Page 790 5. Le dividende en numéraire constitue la forme la plus courante de dividende. Il s agit d une distribution d argent aux actionnaires. Un certificat

Plus en détail

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007 Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec États financiers Le 26 mai 2008 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard

Plus en détail

FNX MINING COMPANY INC.

FNX MINING COMPANY INC. États financiers consolidés pro forma de FNX MINING COMPANY INC. Neuf mois terminés le 30 septembre 2005 et exercice terminé le 31 décembre 2004 RAPPORT SUR LA COMPILATION DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

Plus en détail

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE CANADA. État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE CANADA. État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017 État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017 État des résultats prospectif consolidé (non audité) (en milliers de dollars) Charges Gestion des

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

Beaudet Fontaine CPA s.a.

Beaudet Fontaine CPA s.a. Beaudet Fontaine CPA s.a. Société de comptables proi~ssionnels agréés ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES TECHNICIENNES ET RAPPORT FINANCIER (NON AUD~TÉ) 2875, Boul. Laurier, Édifice Delta 3, Suite 1090 Québec

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière L établissement, la présentation et l intégrité des états financiers consolidés ci-joints, du rapport de gestion

Plus en détail

Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas Mise à jour 2008 1 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments

Plus en détail

13 Les flux de trésorerie

13 Les flux de trésorerie 13 Les flux de trésorerie Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension L utilité et le contenu de 1, 5 1, 5, 9 b) l état des flux de trésorerie

Plus en détail

Ecritures d inventaire

Ecritures d inventaire Date début :.. Date fin : Problématique : L exercice comptable découpe la vie de l entreprise. A chaque fin d exercice, il est nécessaire de procéder à un inventaire comptable qui permettra d élaborer

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

1 Normes IFRS applicables... 1. 2 Types de droits et engagements hors bilan... 3. 3 Plan comptable... 5

1 Normes IFRS applicables... 1. 2 Types de droits et engagements hors bilan... 3. 3 Plan comptable... 5 Chapitre 34 Table des matières 1 Normes IFRS applicables... 1 1.1 Références... 1 1.2 Champ d application... 1 1.3 Définitions... 2 2 Types de droits et engagements hors bilan... 3 2.1 Engagements au titre

Plus en détail

GUIDE DE REDRESSEMENT

GUIDE DE REDRESSEMENT GUIDE DE REDRESSEMENT BASCULEMENT AUX NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) LIÉS PAR UNE CONVENTION AVEC LA SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL)

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

un excédent des produits sur les charges (solde de fonds net); une subvention ou une contribution spécialement affectée à cette fin.

un excédent des produits sur les charges (solde de fonds net); une subvention ou une contribution spécialement affectée à cette fin. 2.3.3 L avoir investi en immobilisations L avoir investi en immobilisations correspond à des actifs nets qui ne peuvent servir à d'autres fins, puisqu'ils ont été investis dans des immobilisations. Selon

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

Portes et Fenêtres Design ltée 1

Portes et Fenêtres Design ltée 1 Portes et Fenêtres Design ltée 1 Le 15 janvier 2007, Robert Lemeilleur, président et chef de la direction de Portes et Fenêtres Design ltée (PFD) est sorti tout content de la réunion du conseil d administration.

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements 1 Les Placements Les placements sont des actifs détenus par une entreprise dans l objectif d en tirer des bénéfices sous forme d intérêts de dividendes ou de revenus assimilés, des gains en capital ou

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatées d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

Exercice 2.7. Maison D isabelle. Problèmes et solutions

Exercice 2.7. Maison D isabelle. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.7 Maison D isabelle À l automne 20-6, Isabelle Gilbert a accepté de quitter son poste de travailleuse sociale à l hôpital où elle exerçait sa profession et en contrepartie,

Plus en détail

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas Mise à jour 2006 1 QEPC/maj 2006 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RAPPOR T TRIMESTRIEL 30 JUIN 1998 Message aux détenteurs de parts Au nom des Fiduciaires et des employés du Fonds de Placement Immobilier Cominar (le FPI ), il nous

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 (en dollars canadiens)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 (en dollars canadiens) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 Les états financiers consolidés intermédiaires condensés ci-joints ont été dressés par la Direction de Ressources Strateco

Plus en détail

TD 1 : La constitution de la société anonyme

TD 1 : La constitution de la société anonyme TD 1 : La constitution de la société anonyme Cas n 1 La société anonyme «SORAYA» s est constituée le 1 er janvier N, au capital de 900 000 DH composé de 4 500 actions de 200 DH. Parmi les actionnaires,

Plus en détail

Comme expliqué dans la note d information, les organismes municipaux ne peuvent plus inscrire de débiteurs pour de tels transferts.

Comme expliqué dans la note d information, les organismes municipaux ne peuvent plus inscrire de débiteurs pour de tels transferts. Précisions sur le traitement comptable des paiements de transfert lorsque les dépenses de fonctionnement subventionnées ont déjà été réalisées et que le transfert est versé de façon pluriannuelle par la

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

Mesures de calcul non conformes aux PCGR

Mesures de calcul non conformes aux PCGR Mesures de la performance rajustées La direction est d avis que le bénéfice net rajusté et le bénéfice par action rajusté sont des mesures utiles de calcul de la performance qui peuvent faciliter les comparaisons

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail

EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE

EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE INTRODUTION Le tableau de l OEC tout comme le tableau de la banque

Plus en détail

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT (CPEC BENIN) Agrément n L.99.0004.A MFE du 05/052011 Tel : (229) 21385007 / 97 49 92 75 Email : cpecp@yahoo.fr RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu Compagnies d assurance Loi de l impôt sur le revenu 138 L article 138 de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi)

Plus en détail

Picard, Choronzey Ilarvey. Picard,Choronzey,IlarveyInc. CGA, EXPERTS-COMPTABLES. Fondation des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau

Picard, Choronzey Ilarvey. Picard,Choronzey,IlarveyInc. CGA, EXPERTS-COMPTABLES. Fondation des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau Picard, Choronzey Ilarvey - Fondation des écoles Victor-Doré États financiers 30 juin 2011 Picard,Choronzey,IlarveyInc. CGA, EXPERTS-COMPTABLES - Table des matières Rapport de mission d'examen 2 États

Plus en détail

Compte du régime de pension des Forces canadiennes

Compte du régime de pension des Forces canadiennes 30 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons vérifié le bilan et l état du portefeuille

Plus en détail

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Les faits caractéristiques de l exercice : L exercice 2012 a été marqué par les faits suivants : La DTN a quitté ses fonctions en septembre 2012,

Plus en détail

Harmonisation des règles comptables

Harmonisation des règles comptables CONTEXTE À compter de l année 2007, l ensemble des municipalités appliqueront les principes comptables généralement reconnus (PCGR) recommandés par le conseil sur la comptabilité du secteur public (CCSP)

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie.

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie. PricewaterhouseCoopers s.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 5C2 Téléphone +1 (418) 522 7001 Télécopieur +1 (418) 522

Plus en détail

11 Les résultats et les bénéfices

11 Les résultats et les bénéfices 11 Les résultats et les bénéfices non répartis des sociétés par actions Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les résultats des sociétés par

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Application rétroactive avec retraitement de l exercice comparatif (recommandée par le MAMROT)

Application rétroactive avec retraitement de l exercice comparatif (recommandée par le MAMROT) Précisions sur le traitement comptable des paiements de transfert pour le programme TECQ lorsque les dépenses d investissement subventionnées ont déjà été réalisées et que le transfert est versé de façon

Plus en détail

INTEMA SOLUTIONS Inc.

INTEMA SOLUTIONS Inc. Intégration des technologies au marketing INTEMA SOLUTIONS Inc. États financiers Consolidés Intermédiaires (non vérifiés) Périodes de trois mois terminées les 31 mars 2009 et 2008 AVIS EXIGIBLES EN VERTU

Plus en détail

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 26 mars 2010 MEMSCAP (NYSE Euronext:

Plus en détail

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004 La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise 17 janvier 2004 1. Distinction stocks et flux 2. Une situation financière 3. Le bilan 4. Le compte

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015 Revue financière 2 e trimestre 2015 Le 5 août 2015 AVERTISSEMENT Déclarations prospectives Certaines déclarations contenues dans cette présentation, incluant celles ayant trait aux résultats et au rendement

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES 3 Manuel de la présentation de l information financière municipale ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES Ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Gouvernement du Québec

Plus en détail

GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC

GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC ÉTABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) SCHL Décembre 2014 Le Centre d administration

Plus en détail

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 23 : COÛTS DES EMPRUNTS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9 UNITÉ 3 THÈME 4 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits Cned Site de Lyon Page 1 / 9 Thème 4 Unité 3 Thème 4 UNITÉ 3 THÈME 4...1 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et

Plus en détail

2015 Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole: DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 245 111

2015 Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole: DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 245 111 2015 Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole: DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 245 111 DYNACOR TERMINE 2014 AVEC UN RÉSULTAT NET DE 6,1 M $ US (0,17 $ US /ACTION) ET

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 5N PLUS PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2015 Montréal (Québec), le 3 novembre 2015 5N Plus

Plus en détail

10 Le capital d apport des

10 Le capital d apport des 10 Le capital d apport des sociétés par actions Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les composantes des capitaux propres 1, 3 des sociétés

Plus en détail

Bilan au 31/12/N Capitaux propres et passifs Immobilisations (6) Stocks (7)

Bilan au 31/12/N Capitaux propres et passifs Immobilisations (6) Stocks (7) Chapitre 2. Le bilan 1. Présentation générale du bilan 1.1. Définition C'est une représentation à une date donnée (à la clôture de l'exercice en général) du patrimoine de l'entreprise c'est-à-dire de tout

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2015 BILAN Arrêté au 30 Juin 2015 (en Milliers de dinars) Note 30/06/2015 30/06/2014 31/12/2014 ACTIFS Caisse et avoirs

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

Cours 4-900-04 : Information comptable : états financiers et outils de gestion

Cours 4-900-04 : Information comptable : états financiers et outils de gestion Cours 4-900-04 : Information comptable : états financiers et outils de gestion Maxime Chambreuil maxime.chambreuil@hec.ca Travail 1 Ce travail permet de faire la synthèse de la matière vue en ce qui concerne

Plus en détail

Corporation Minière Golden Share (une société d'exploration minière)

Corporation Minière Golden Share (une société d'exploration minière) (une société d'exploration minière) États financiers intermédiaires des périodes de trois mois terminées les 31 mars 2010 et 2009 États financiers Bilans 2 Frais d'exploration reportés 3 Résultats et résultat

Plus en détail

8 Le passif à court terme

8 Le passif à court terme 8 Le passif à court terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments composant 1 le passif à court terme Les dettes dont le montant

Plus en détail

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité Principes et définitions Titre I - Objet et principes de la comptabilité Chapitre I - Champ d'application 110-1. Les dispositions du présent règlement s appliquent à toute personne physique ou morale soumise

Plus en détail

Premier trimestre terminé le 31 mars 2003, comparativement au premier trimestre terminé le 28 février 2002 (en dollars américains)

Premier trimestre terminé le 31 mars 2003, comparativement au premier trimestre terminé le 28 février 2002 (en dollars américains) ANALYSE PAR LA DIRECTION ET APERÇU FINANCIER MODIFIÉS Premier trimestre terminé le 31 mars, comparativement au premier trimestre terminé le 28 février 2002 (en dollars américains) Sommaire des résultats

Plus en détail

Résultats 1. Bilan 2. Déficit et surplus d apport 3. Flux de trésorerie 4. Notes afférentes aux états financiers 5-11

Résultats 1. Bilan 2. Déficit et surplus d apport 3. Flux de trésorerie 4. Notes afférentes aux états financiers 5-11 RAPPORT FINANCIER INTERMÉDIAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Résultats 1 Bilan 2 Déficit et surplus d apport 3 Flux de trésorerie 4 Notes afférentes aux états financiers 5-11 1 RÉSULTATS CONSOLIDÉS POUR

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatés d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail