La veille à la CMA74

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La veille à la CMA74"

Transcription

1 La veille à la CMA74 Retour sur une expérimentation pour l Artisanat Annecy, le 20 septembre 2007 Séverine Verguet, Chef de projet Veille Informative Virginie Fleury, Chargée de mission Veille 1

2 La CMA, une entreprise de services nos missions : Accueillir / informer, former et favoriser l apprentissage, accompagner le développement des entreprises, représenter et promouvoir le secteur des métiers Missions «régaliennes» : gestion du fichier des entreprises (RM) le réseau nos clients : Entreprises artisanales, futurs artisans, jeunes, collectivités / partenaires le contexte économique L information est au cœur de notre métier! 2

3 Le service Veille Informative Le service Veille Informative Historique Fondements politiques Contexte d une démarche Maîtrise de l Information Stratégique Etapes, orientations Équipe : Un chef de projet Une chargée de veille Une assistante Missions Collecter, traiter, analyser et diffuser l information utile pour nos clients internes comme externes Sensibiliser, former et accompagner les entreprises à des démarches de veille Assurer une veille sur la veille permanente Coordonner le projet Maîtrise de l Information Stratégique 3

4 La démarche Maîtrise de l Information Stratégique Pourquoi? Améliorer la connaissance de l Artisanat pour développer le secteur des métiers (promotion, services) Quoi? une démarche visant à favoriser l accès à l information stratégique comme opérationnelle, ainsi que son appropriation utile à la prise de décision Comment? La démarche écoute client L observatoire territorial L intranet / extranet Rôle d expertise technique (méthodologique / fonctionnelle) des projets liés au système d information La veille informative : une équipe, un process, des produits Rôle de conception, animation et pilotage de la veille informative 4

5 La Veille Informative : fondements de la mission Pourquoi? Améliorer la connaissance de l environnement de la CMA74 (menaces/opportunités) : Répondre aux attentes des clients Se positionner sur un marché concurrentiel des services aux entreprises Proposer des services nouveaux aux entreprises et des prestations à forte valeur ajoutée Apporter une information ciblée et filtrée pour nos clients artisans Les aider à intégrer cette information utile à la prise de décision Quoi? Une offre de services d information stratégique Des actions de sensibilisation, formation et accompagnement à la veille Pour qui? En interne : l équipe de Direction, les agents veille alerte, centre de ressources documentaires, assistance à la recherche, expertise technique sur les projets de systèmes d information En externe : les artisans, futurs artisans, les partenaires Information et veille stratégique, transfert de compétences sur la veille 5

6 La Veille Informative : organisation Comment? Une équipe de 3 personnes : Chef de projet Veille info : Chargé de mission veille info : Assistante info doc : Le processus : Procédures et guides, référentiel, plan de veille, indicateurs, groupe de pilotage Les outils : Du fichier excel à une base extranet sous KMS de Knowings : Info Veille : outil de capitalisation et diffusion d informations stratégiques Plus de 50 sources d informations traitées quotidiennement pour enrichir la base veille, le fonds documentaire et réaliser une veille alerte aux agents Veille : outils du web2.0 (flux rss, blogs ), outils de recherche, surveillance en continu de nouvelles sources Budget doc : 160 euros / personnes 84 abonnements gérés pour l ensemble des agents représentant un budget de euros 6

7 La Veille Informative : résultats Production / expertise développées Prestations d études et de recherches d informations stratégiques Clients externes : Recherche d information : 107 recherches en 2006 Réalisation d analyse : 34 analyses de marché en 2006 Lettre de veille transfrontalière France / Suisse ULAM.info Clients internes : Production de lettres d informations et de veille : lettre de veille, bulletins d alerte juridique / convention collective / synthèse de presse 40 recherches ou fournitures d informations stratégiques en alertes aux agents en rapport à leurs missions ou actions en 2006 Sensibiliser et former les entreprises dans des démarches de veille : 3 sessions de sensibilisation soit 25 personnes sensibilisées au 1 er semestre stages de formation soit plus de 55 personnes formées au 1 er semestre

8 Quel bilan? Points forts : Une volonté politique affirmée et une implication de la Direction inscrits dans la durée pour les actions initiées Une appropriation de la culture de veille et d information pour beaucoup d agents Le service veille n est pas un service isolé, imbrication dans les projets transverses, rôle d expert Des démarches transversales et partenariales structurantes pour les actions de la CMA74 Un système d information avec des technologies évolutives et pérennes L intranet / extranet avec la base Veille Info, une opportunité Les outils et méthodologies utilisées, la formalisation 8

9 Quel bilan? Points faibles : La visibilité sur du long terme compte tenu des modes de financement, rupture entre la subvention et l autofinancement La valorisation et commercialisation de l offre de services Difficultés à passer d un système «tout subventionné» à une logique du «tout payant» Susciter le besoin chez le client, l amener à consommer ce genre de nouvelles prestations Faire connaître la veille aux entreprises artisanales, majoritairement des TPE Un périmètre de veille très large et domaines de compétences variés (techniques, économiques, réglementaires, statistiques ) Mobilisation de réseaux et compétences déjà en place Le temps à consacrer en interne par manque de ressources, notamment pour mobiliser un réseau d expert veilleur inscrit dans la durée La veille collective : une information à partager et enrichir pour une diffusion ciblée Les limites de l exploitation statistique Être des généralistes pointus? Peu de retours par les clients internes Opération «séduction», transversalité et reporting 9

10 Quels enseignements? Démarche de veille = investissement sur du moyen voir long terme Un projet d entreprise Une volonté politique et une direction impliquée Des objectifs clairs, une stratégie L animation et la communication sont essentiels Identifier un animateur pour mobiliser les acteurs de la démarche Respecter la structure en place, la culture et les pratiques individuelles Ne pas négliger le réseau Les NTIC : un levier un facteur de différenciation dans la diffusion d information et de valorisation auprès de ces cibles Les NTIC évoluent vite et sont de plus en plus complexes Humilité et pragmatisme Savoir se positionner dans un contexte économique et politique Initier des actions à l échelle de la structure et des moyens en place, bien cerner le périmètre d actions Les bénéfices ou retours ne sont parfois pas immédiats, la veille reste une mission demandant beaucoup d implication pour peu de retours «exprimés» 10

11 Et vous? 11

Créer son organisme de formation en entreprise

Créer son organisme de formation en entreprise Créer son organisme de formation en entreprise Une offre du groupe DYADEO 1 La création d un organisme de formation STRATÉGIE Créer une adhésion à l entreprise Mettre en adéquation les RH et l évolution

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Compétences Fonctions Capacités Compétences terminales F1, F2, F3 C1 Analyser F3, F4 C2 Concevoir F2, F4 C3 Réaliser Toutes fonctions Toutes fonctions C4 S informer, informer,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES 422 Finances publiques Le domaine fonctionnel Finances publiques regroupe les emplois relatifs à la gestion des finances publiques, en matière de ressources, de dépenses, d établissement et de vérification

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME KNOWLEDGE MANAGEMENT EN MATIERE DE BUDGETISATION SENSIBLE AU GENRE (KM-BSG)

RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME KNOWLEDGE MANAGEMENT EN MATIERE DE BUDGETISATION SENSIBLE AU GENRE (KM-BSG) RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME KNOWLEDGE MANAGEMENT EN MATIERE DE BUDGETISATION SENSIBLE AU GENRE (KM-BSG) Rédacteurs BOUBA Zineb SALEM Ghizlane ARROUSSI IDRISSI Soumia

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions Les chambres de métiers Rôle et missions sont le lieu de passage obligé et le lieu ressources des chefs d entreprises artisanales pour toutes les formalités intéressant la vie de leur entreprise. Accueillir

Plus en détail

Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral

Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral Chrétiens dans le Monde Rural Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral Préambule Le concept d emploi type La fiche métier Animateur Permanent Fédéral décrit 5 grandes

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Remarques générales sur les modifications effectuées par les services du SGG :

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie www.ottnormandie.fr Un environnement touristique en pleine mutation Nouveaux comportements des clientèles,

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2016

Axes de travail et plan d action 2016 1 Sommaire Introduction Partager largement une information simple et utile sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle sur les territoires... 3 Axes de travail, objectifs et ressources 1.

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Des nouveaux outils pour la veille sur Internet

Des nouveaux outils pour la veille sur Internet Des nouveaux outils pour la veille sur Internet D après un plan de Thomas Chaimbault de École Nationale Supérieure des Sciences de l Information et des Bibliothèques T. Pouzaud 2009-2010 1 Objectifs Apprendre

Plus en détail

Synthèse. journée du 28 novembre 2013 à Pescalis. Offices de Tourisme des Deux Sèvres et Agence de Développement Touristique des Deux Sèvres

Synthèse. journée du 28 novembre 2013 à Pescalis. Offices de Tourisme des Deux Sèvres et Agence de Développement Touristique des Deux Sèvres Synthèse journée du 28 novembre 2013 à Pescalis Offices de Tourisme des Deux Sèvres et Agence de Développement Touristique des Deux Sèvres Déroulé de la journée : 1. Point d étape sur les groupes de travail

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Schéma Directeur de l Artisanat

Schéma Directeur de l Artisanat Schéma Directeur de l Artisanat Rapport d étape Actions 2010-2012 Nouvelle-Calédonie Conseille, accompagne, soutient les artisans Mot du Président Introduction 53 % des objectifs du Schéma Directeur réalisés

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

VOUS ETES UN ACTEUR DU E-COMMERCE ARDECHOIS!

VOUS ETES UN ACTEUR DU E-COMMERCE ARDECHOIS! Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce message : cliquez ici et allez dans communiqué de presse INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS VOUS ETES UN ACTEUR DU E-COMMERCE ARDECHOIS! En 2012,

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste FICHE DE POSTE Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture Présentation du poste Définition du poste : Directeur des Affaires Culturelles et Sportives, Bibliothèque, Tourisme Positionnement

Plus en détail

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1 AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES APCE Octobre 2008 1 Son histoire L APCE est une agence gouvernementale Créée en 1996, sa mission s inscrit dans le prolongement de celle de l ANCE lancée en 1979 à

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Programme de formation Intitulé : Parcours «Création d entreprise» Public : Tout salarié issu d une entreprise du commerce de détail souhaitant créer son activité Pré-requis : Avoir un projet de création

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global 02 avril 2015 Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global l opportunité de raisonner global Dérégulation incertitudes opportunités Nouvelles

Plus en détail

Appel à candidature des «Experts Spécialistes»

Appel à candidature des «Experts Spécialistes» Appel à candidature des «Experts Spécialistes» CONTEXTE NATIONAL // Le projet Industrie du futur, nouvelle matrice de la France industrielle Le projet, lancé par le président de la République le 14 avril

Plus en détail

LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle

LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle L exemple du Pays Mellois Présentation du territoire Les acteurs Pays CBE CCI CMA CA Une démarche

Plus en détail

ORGANIGRAMME FONCTIONNEL MISSION MAITRISE DES RISQUES

ORGANIGRAMME FONCTIONNEL MISSION MAITRISE DES RISQUES Responsable de mission : Date de mise à jour de l'of : MISSION MAITRISE DES RISQUES / / Processus transverse Gestion des congés Gestion des horaires variables Gestion des imprimés Correspondant informatique/gestionnaire

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

Séminaire ENS Cachan 2011-2012 TICs formation scolaire et supérieure Evaluation des coûts et des gains d un projet numérique Nicolas Monsarrat, 16

Séminaire ENS Cachan 2011-2012 TICs formation scolaire et supérieure Evaluation des coûts et des gains d un projet numérique Nicolas Monsarrat, 16 Séminaire ENS Cachan 2011-2012 TICs formation scolaire et supérieure Evaluation des coûts et des gains d un projet numérique Nicolas Monsarrat, 16 février 2012 Agenda Qu est-ce que le Coût Total de Possession?

Plus en détail

espaceentreprises.rhonealpes.fr CAP SUR LA CROISSANCE

espaceentreprises.rhonealpes.fr CAP SUR LA CROISSANCE espaceentreprises.rhonealpes.fr CAP SUR LA CROISSANCE BESOIN DE DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ? PENSEZ AU PLAN PME Dans le cadre de la stratégie régionale de développement économique et d innovation 2011-2015,

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

Rapport technique n 9 :

Rapport technique n 9 : Modernisation de l action publique Groupe de travail interministériel sur les agences et opérateurs de l Etat Rapport technique n 9 : Leviers et outils pour associer les opérateurs au redressement des

Plus en détail

INSERTION.EMPLOI.NET: FAVORISER L ACCES AUX T.I.C. POUR TOUS. Présentation de la démarche et du bilan

INSERTION.EMPLOI.NET: FAVORISER L ACCES AUX T.I.C. POUR TOUS. Présentation de la démarche et du bilan INSERTION.EMPLOI.NET: FAVORISER L ACCES AUX T.I.C. POUR TOUS Présentation de la démarche et du bilan Comment s est construit le programme? A partir d une évaluation du PDI & de l appel à projet EQUAL le

Plus en détail

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 1 Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 31.03.2011 Proposition d orientations et de préconisations concernant la GPEC Suite à la réunion du 29 mars 2011 1 ) Prospective socio économique

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

L apport du réseau social d entreprise pour la veille collaborative

L apport du réseau social d entreprise pour la veille collaborative L apport du réseau social d entreprise pour la veille collaborative Vincent BOUTHORS PDG Tél : 01 39 23 92 88 e-mail : vincent.bouthors@jalios.com Agenda Présentation de Jalios Veille, collaboration et

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 AIDE À LA CRÉATION ET A LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Le fonds d aides à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle vise - en pleine

Plus en détail

Gestion d'un projet web Planification, pilotage et bonnes pratiques (2ième édition)

Gestion d'un projet web Planification, pilotage et bonnes pratiques (2ième édition) Avant-propos 1. Les objectifs du livre 13 2. À qui s'adresse ce livre? 14 3. La structure du livre 15 Qu est-ce qu un projet web? 1. La définition d un projet web 17 2. Les enjeux d un projet web 17 3.

Plus en détail

Cahier de Propositions du Cercle de Kolokani. Salle de conférence de conférence du centre multifonctionnel de Kolokani 20 Décembre 2010

Cahier de Propositions du Cercle de Kolokani. Salle de conférence de conférence du centre multifonctionnel de Kolokani 20 Décembre 2010 Assemblée malienne des citoyens Bâtir le Mali à partir des perspectives locales Cahier de Propositions du Cercle de Kolokani Salle de conférence de conférence du centre multifonctionnel de Kolokani 20

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

Présentation ANAPEC. Agence Nationale de Promotion de l Emploi et des Compétences. Dakar les 17 & 18 Septembre 2015

Présentation ANAPEC. Agence Nationale de Promotion de l Emploi et des Compétences. Dakar les 17 & 18 Septembre 2015 Présentation Agence Nationale de Promotion de l Emploi et des Compétences ANAPEC Dakar les 17 & 18 Septembre 2015 1 2 Loi régissant l ANAPEC L Agence Nationale de Promotion de l Emploi et des Compétences

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 1. Les objectifs du livre... 13 2. À qui s'adresse ce livre?... 14 3. La structure du livre... 14

Table des matières. Avant-propos 1. Les objectifs du livre... 13 2. À qui s'adresse ce livre?... 14 3. La structure du livre... 14 Table des matières 1 Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr. Saisissez la référence ENI de l'ouvrage DPGPRW dans la zone de

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F)

CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CENTRE DE RECHERCHE LILLE NORD EUROPE PHASE D ADMISSION : EPREUVE ECRITE DUREE : 2 HEURES

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne

Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne Les outils pour décider ensemble : nouveau territoires, nouveaux paradigmes Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne Jacques

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

du bâtiment lorrain se mobilisent Présentation du CNIDEP

du bâtiment lorrain se mobilisent Présentation du CNIDEP les Artisans Durables du bâtiment lorrain se mobilisent Présentation du CNIDEP Assemblée Générale de LQE, 23 mars 2009 Le CNIDEP L'artisanat en France 920 000 entreprises Plus de 40% dans le secteur du

Plus en détail

Son centre opérationnel à Bruxelles : un Référent technique réadaptation

Son centre opérationnel à Bruxelles : un Référent technique réadaptation Fédération Handicap International recrute pour Son centre opérationnel à Bruxelles : un Référent technique réadaptation Envoyez votre CV et lettre de motivation au plus tard le dimanche 1 novembre 2012

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES Vu le discours du président de la République du 24 avril 2009 relatif au plan pour l emploi des jeunes, Vu la circulaire DGEFP

Plus en détail

COMMERCIAL PUBLICITÉ

COMMERCIAL PUBLICITÉ Activités commerciales publicitaires COMMERCIAL PUBLICITÉ Le ou la commercial(e) Publicité a pour fonction essentielle de prospecter et rencontrer les annonceurs, les agences média et les agences de publicité,

Plus en détail

CNRS. Retour d expérience. Conduite du changement du projet Sirhus. Marc Duschenes. CNRS, Direction de projet Sirhus.

CNRS. Retour d expérience. Conduite du changement du projet Sirhus. Marc Duschenes. CNRS, Direction de projet Sirhus. CNRS Retour d expérience Conduite du changement du projet Sirhus Marc Duschenes CNRS, Direction de projet Sirhus 5 février 2008 1 Présentation de Mr Duchesnes (-1 min) Présentation du CNRS ( -1 min) Le

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme spécialité Gestion ou reprise d une PME hôtelière Autorité responsable

Plus en détail

Ecovallée de la Marne

Ecovallée de la Marne Fiche de capitalisation d expérience «des projets, des acteurs, un réseau» Ecovallée de la Marne Partie 1 : Présentation synthétique du projet Thématiques : Economie, Ecologie, Agriculture, Ecoconstruction,

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION VALORISEZ VOTRE OUTIL COLLABORATIF ET SON IMPACT EN PARTICIPANT AU PRIX DE L ENTREPRISE COLLABORATIVE INTRANETS RH, PORTAILS, RESEAUX SOCIAUX Il y a dix-huit ans, le Groupe Cegos

Plus en détail

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat Proximité Expertise Partenariat Charte du Le Point A est le service d information, d orientation professionnelle et d appui aux entreprises pour le développement de l alternance et l emploi des jeunes

Plus en détail

HOPITECH 2011 - Bordeaux Dématérialisation de la Gestion des Ressources Humaines. DUMONT Jean-Rémy

HOPITECH 2011 - Bordeaux Dématérialisation de la Gestion des Ressources Humaines. DUMONT Jean-Rémy HOPITECH - Dématérialisation de la Gestion des Ressources Humaines DUMONT Jean-Rémy Définition générale de la GRH Sommaire La dématérialisation des RH et le SIRH Retour d expérience de la gestion des temps

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Calendrier des formations 2016 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2016 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2016 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Chargé de relations à distance 280 heures (40 jours) 2016 AVRIL Du lundi 11 (13h30) au vendredi 15 (12h15) MAI

Plus en détail

CORRESPONDANT INFORMATIQUE ET LIBERTÉS

CORRESPONDANT INFORMATIQUE ET LIBERTÉS CORRESPONDANT INFORMATIQUE ET LIBERTÉS GUIDE PRATIQUE DE LA PRISE DE FONCTION e et Liber té s n t Inf or mat iq u DE LA DÉSIGNATION AU PILOTAGE Co rrespond a et Libertés Informatique Correspondant FICHE

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

La veille informationnelle

La veille informationnelle La veille informationnelle Qu est-ce que c est? 1 Plan 1 Définition et objectifs 2 Exemples de veilles 3 Étapes de la veille 4 Éviter les écueils 5 Méthodes de veille 2 1 Définition et Objectifs «Activité

Plus en détail

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise «Toutes les générations en entreprise, avec l Europe les Acteurs du Val d Oise s engagent» www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Les principaux objectifs

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Présentation du cours Objectifs Il s agit notamment de : Sensibiliser à la conduite du changement Comprendre les problématiques associées

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 DP1

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire est un outil

L Economie Sociale et Solidaire est un outil Numero special en Coeur d ostrevent juillet 08 L Economie Sociale et Solidaire est un outil précieux pour renforcer la cohésion sociale L Economie Sociale et Solidaire est un outil précieux pour renforcer

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

NOS DOMAINES D INTERVENTION

NOS DOMAINES D INTERVENTION NOS DOMAINES D INTERVENTION Finances & Stratégies dispose d'une réelle expertise dans l'accompagnement et la gestion opérationnelle d'entreprises, qu'il s'agisse de start-up innovantes ou de PME-PMI plus

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

Des outils adaptés pour de grands résultats

Des outils adaptés pour de grands résultats Des outils adaptés pour de grands résultats S u i v r e l e s a c t i o n s E v a l u e r l a s t r a t é g i e Une gamme de logiciels adaptés pour le suivi et l évaluation de votre politique de développement

Plus en détail

Formation diplômante

Formation diplômante 75 Bd Lamartine 72 000 Le Mans 06 11 71 88 45 / 02 43 47 00 30 Formation diplômante Technicien Médiation de Services Titre professionnel inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles

Plus en détail

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1 1 1 Sommaire A PROPOS p. 3 INTRODUCTION p. 4 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS p. 5-6 MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE p. 7 RÉSULTATS ET ANALYSES p. 8-20 2 A propos Nom de l étude : Baromètre des pratiques de veille 2012

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Introduction Ce jour 16 Décembre 2014 s est tenu dans la salle LAGOUNA 1

Introduction Ce jour 16 Décembre 2014 s est tenu dans la salle LAGOUNA 1 Rapport de synthèse des travaux du Groupe n o 7 Introduction Ce jour 16 Décembre 2014 s est tenu dans la salle LAGOUNA 1 l atelier n o 7 sur la thématique artisanat et les métiers au cœur du développement

Plus en détail

Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre pour maximiser les chances de succès?

Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre pour maximiser les chances de succès? Intervenants Marjorie BONCOUR, Responsable Clientèle Eric TSUROUPA, Directeur Marketing et du Développement des Services Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

développement local mené par les acteurs locaux Date d effet Date de signature de la présente convention

développement local mené par les acteurs locaux Date d effet Date de signature de la présente convention ANNEXE 6 FICHES-ACTIONS MOBILISEES PAR LE GAL LEADER 2014-2020 GAL DU PAYS D AURILLAC FICHE-ACTION N 1 Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences, Mutualisation des Emplois, emploi des jeunes

Plus en détail

Recherche, Formation et Innovation pour le développement

Recherche, Formation et Innovation pour le développement Académie de Recherche et d Enseignement supérieur ARES Commission de la Coopération au Développement FINANCEMENT DE PROJETS COLLABORATIFS VIA L ARES : Recherche, Formation et Innovation pour le développement

Plus en détail