B.P , RUE DE LA MONTAT F SAINT-ÉTIENNE CEDEX 2 TÉL FAX Rapport annuel 2001

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B.P. 306-24, RUE DE LA MONTAT F-42008 SAINT-ÉTIENNE CEDEX 2 TÉL. 04 77 45 31 31 - FAX 04 77 45 38 38 WWW.GROUPE-CASINO.FR. Rapport annuel 2001"

Transcription

1 B.P , RUE DE LA MONTAT F SAINT-ÉTIENNE CEDEX 2 TÉL FAX Rapport annuel 2001

2 Profil 2 MESSAGE DU DIRECTOIRE 3 MESSAGE DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PANORAMA DU GROUPE 6 CHIFFRES CLÉS 7 CASINO EN BOURSE 8 FAITS MARQUANTS RAPPORT DE GESTION DU GROUPE THÈMES ET ACTUALITÉS DU GROUPE 14 SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 15 PASSAGE À L EURO 16 INSERTION, SOLIDARITÉ, ÉTHIQUE 17 RESSOURCES HUMAINES 18 SYSTÈMES D INFORMATION 18 PRISE DE PARTICIPATION DANS VINDÉMIA 19 WWRE 20 MARKETING RELATIONNEL e ANNIVERSAIRE DES PRODUITS CASINO RÉSULTATS FRANCE 32 INTERNATIONAL 44 COMMENTAIRES SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS 45 PERSPECTIVES 46 ÉVÈNEMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE DE L EXERCICE 48 STATISTIQUES ÉLÉMENTS FINANCIERS DU GROUPE 49 COMPTES CONSOLIDÉS 89 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE DU 30 MAI INFORMATIONS GÉNÉRALES Fondé en 1898, Casino est un Groupe plus que centenaire ; en 2001, il a fêté le centième anniversaire du lancement des premiers produits vendus sous la marque Casino. Casino est un groupe de distribution multiformat, l un des tout premiers groupes français du secteur, avec un parc total (1) au 31 décembre 2001 de plus de unités, comprenant 260 hypermarchés, supermarchés, supérettes et 235 restaurants. Depuis sa prise de participation dans Vindémia (en décembre 2001), Casino est présent dans 12 pays (France, Pologne, Etats-Unis, Mexique, Brésil, Argentine, Uruguay, Colombie, Venezuela, Thaïlande, Taïwan et Vietnam) et dans la zone intertropicale (îles de la Réunion, Madagascar, Mayotte, Maurice). La prise de participation dans le groupe néerlandais Laurus, qui devrait être finalisée en juin 2002, permettra à Casino de renforcer sa présence en Europe continentale. Au 31 décembre 2001, le Groupe employait près de personnes (1) à travers le monde. L histoire récente de Casino est marquée par sa forte expansion à l étranger : le Groupe exploite 145 hypermarchés hors de France, fin 2001, contre seulement 1 hypermarché en Pologne, fin 1996, soit 144 nouveaux hypermarchés sur les cinq dernières années. En 2001, le volume d affaires commercial hors taxes (2) de Casino s est élevé à 31,2 milliards d euros (dont plus de 35 % à l international) et son chiffre d affaires consolidé, hors taxes, à 22,0 milliards d euros (dont près de 25 % à l international). En 2001, le résultat net, part du Groupe, a progressé de 20 % et a atteint 379,0 millions d euros. (1) incluant à 100 % les sociétés consolidées par intégration proportionnelle ou mises en équivalence, notamment CBD au Brésil et Exito en Colombie. (2) le volume d affaires commercial hors taxes totalise le chiffre d affaires pris à 100 % des sociétés qui entrent dans le périmètre de consolidation du Groupe dont notamment l activité des sociétés mises en équivalence comme CBD au Brésil et Exito en Colombie. Il intègre également le chiffre d affaires réalisé sous enseigne par l activité franchise. 1

3 Message du Directoire Message du Conseil de surveillance Christian Couvreux Président du Directoire Pierre Bouchut Membre du Directoire, Directeur général Antoine Guichard Président du Conseil de surveillance Madame, Monsieur, Cher actionnaire, Madame, Monsieur, Cher actionnaire, Une nouvelle fois, les résultats de votre Groupe sont conformes à ce que nous avions annoncé et aux attentes de la place financière : le résultat net, part du Groupe (après amortissement des survaleurs), a atteint 379 millions d euros, en hausse de 20 % par rapport à Le résultat d exploitation, qui est l indicateur de nos performances opérationnelles, a, quant à lui, enregistré une progression encore supérieure (+ 31 %), s établissant à plus de 853 millions d euros (contre 653 millions d euros en 2000). Cette excellente performance provient en grande partie de nos activités en France, où le résultat d exploitation a progressé de 35 %, mais également de nos activités internationales, où, en dépit d une conjoncture contrastée et parfois difficile, le résultat d exploitation a enregistré une croissance de 18,4 % à taux de change et périmètre constants. En France, outre l effet lié à la consolidation proportionnelle en année pleine de Monoprix (contre 6 mois seulement en 2000), tous nos réseaux de magasins ont connu des performances très satisfaisantes (dépassant l indice FCD) et une amélioration de leur marge opérationnelle, démontrant le bien-fondé des politiques mises en œuvre au cours des dernières années ( réalimentarisation des hypermarchés, baisse des prix en supermarchés, développement du réseau de proximité, programme renforcé de fidélisation de nos clients, pour n en citer que quelques-unes majeures). A l international, la croissance du résultat d exploitation a résulté principalement de la poursuite du redressement de Smart & Final aux Etats-Unis (malgré les évènements du 11 septembre 2001) et de l accroissement de la contribution de Big C, notre filiale en Thaïlande. L exercice écoulé a également été marqué par la réalisation d une augmentation de capital, en début d année 2001, qui représente une marge de manœuvre financière additionnelle de 3,6 milliards d euros (en tenant compte de l exercice des bons étalé jusqu en 2005 et avec une hypothèse d endettement égal aux capitaux propres) et permettra au Groupe de poursuivre sa stratégie de développement tout en consolidant sa structure financière. Dans le cadre de la poursuite de sa politique sélective de conquête de nouveaux marchés, Casino a réalisé deux opérations importantes au cours des derniers mois : en décembre 2001, Casino a acquis une participation de 33,34 % dans Vindémia, la branche distribution alimentaire du groupe Bourbon. Avec 11 hypermarchés et 15 supermarchés à la Réunion, à Madagascar, à Mayotte, à l île Maurice et au Vietnam, Vindémia est un acteur important de la distribution dans la zone intertropicale et constitue une alliance stratégique pour Casino. en mars 2002, Casino a signé une lettre d intention en vue de prendre une participation de 38,6 % dans le groupe néerlandais de distribution alimentaire Laurus. Cette participation s effectuera par la souscription à une augmentation de capital réservée de Laurus. Avec une part de marché de 25 %, Laurus est le numéro deux de la distribution alimentaire aux Pays-Bas avec un chiffre d affaires sur ce marché de l ordre de 4,2 milliards d euros et un parc de 856 supermarchés. Laurus est également présent en Belgique et en Espagne. Cette opération devrait être finalisée en juin Par ailleurs, Casino a conclu avec Deutsche Bank, en octobre 2001, un contrat d Equity Swap d une durée de cinq années pendant laquelle Casino a la faculté d acquérir 42,39 % des actions de la société GMB, holding de contrôle des activités françaises du groupe Cora, sous réserve de l accord préalable de l actionnaire majoritaire de ce dernier (sauf en cas de dissolution d Opéra ou en cas de changement de contrôle de Cora). Cette opération, qui n a aucune vocation hostile à l égard de Cora, vise uniquement à préserver les intérêts vitaux de Casino face aux risques d acquisition de la totalité de GMB/Cora par un concurrent. Les dirigeants de cette dernière ont cependant contesté judiciairement l opération et ont dénoncé l accord de centrale d achats commune Opéra. Casino est confiant dans l issue des procédures judiciaires. En outre, si la fin de la centrale d achats Opéra devait se concrétiser à échéance du 31 décembre 2002, du fait de la dénonciation des accords par le groupe Cora, les perspectives pour l année 2002 et pour les années à venir ne sont pas pour autant remises en cause. En effet la taille acquise par Casino depuis la création d Opéra, sa culture et son expérience en matière d achats, ainsi que les systèmes d information et d aide à la décision qui ont été développés, permettront de prendre le relais d Opéra sans dommage. Au-delà de l année écoulée, les atouts de Casino demeurent des appuis solides pour le futur et la stratégie du Groupe est claire. En ce qui concerne ses atouts, Casino est un distributeur à dominante alimentaire, secteur très défensif (la consommation alimentaire croît même en période de crise) avec un potentiel de croissance élevé, plus élevé encore dans les pays émergents (même si certains pays peuvent ponctuellement traverser une période de crise). Son positionnement multiformat (de l hypermarché à la supérette de quartier), sur des formats porteurs et différenciés, lui permet d être au plus près de tous les besoins de ses clients, avec un souci et une exigence de qualité constants. Enfin, son actionnariat stable et confiant dans l avenir du Groupe, d une part, et ses équipes, compétentes et motivées, d autre part, lui permettent de continuer sur la voie du succès. En ce qui concerne sa stratégie, Casino poursuivra les politiques mises en œuvre ces dernières années en vue d accroître ses parts de marché en France, que ce soit à travers ses réseaux traditionnels ou le développement extrêmement rapide de certains formats tels que Leader Price. Par ailleurs, le Groupe poursuivra sa politique active de développement international, à travers le modèle original d expansion qui a été le sien au cours des dernières années : flexibilité, acquisitions et/ou partenariats dans des sociétés ayant des parts de marché significatives (n 1 ou n 2 localement), adaptation des formules, des enseignes, des concepts et des assortiments à chaque pays. Ainsi, Casino dispose d importants leviers de croissance organique que complètera une politique active de développement et d acquisitions. Les perspectives de croissance et de rentabilité de votre Groupe sont donc confirmées ainsi que son ambition de figurer, dans les prochaines années, parmi les tout premiers distributeurs globaux. Au nom du Conseil de surveillance, c est avec grand plaisir que je renouvelle, comme les années précédentes, toutes mes félicitations au Directoire et à l ensemble des hommes et des femmes qui composent le groupe Casino à travers le monde pour avoir su le conduire aux bons résultats de Casino a ainsi démontré qu il possédait les moyens de ses ambitions et la dynamique indispensable pour la poursuite de ses objectifs. Le Groupe a réalisé en 2001 un volume d affaires commercial hors taxes* de 31,2 milliards d euros ; si l on ajoute à ce chiffre Vindémia et le projet de reprise de Laurus, retenus tous deux à 100 % sur 12 mois, c est environ 5 milliards d euros additionnels qui viendront renforcer la véritable puissance économique de Casino. Permettez-moi de faire ici un constat simple : votre Groupe dispose d actifs de grande valeur, d un large éventail de formats de magasins performants à dominante alimentaire, de dirigeants compétents, de collaborateurs motivés et du soutien constant de son actionnaire majoritaire, le groupe Rallye. Il dispose également de nombreuses opportunités de développement et poursuivra activement sa politique de croissance. Les perspectives pour les prochaines années sont donc très favorables. La régularité des performances de Casino depuis cinq ans en est certainement le meilleur gage et nous permet de réaffirmer notre profonde confiance dans le Groupe. * le volume d affaires commercial hors taxes totalise le chiffre d affaires pris à 100 % des sociétés qui entrent dans le périmètre de consolidation du Groupe dont notamment l activité des sociétés mises en équivalence comme CBD au Brésil et Exito en Colombie. Il intègre également le chiffre d affaires réalisé sous enseigne par l activité franchise. 2 3

4 Chiffres clés Croissance TMCA* en millions d euros / /1997 Volume d affaires commercial HT (1) , , , , ,3 7,0 % 24,3 % Chiffre d affaires , , , , ,8 15,3 % 17,3 % EBITDA (2) 534,8 691,5 814, , ,4 26,9 % 25,3 % Résultat d exploitation 312,2 429,1 516,3 652,8 853,6 30,8 % 28,6 % Résultat courant avant impôts 288,1 389,7 477,8 526,4 701,7 33,3 % 24,9 % Résultat net, part du Groupe 169,8 215,4 262,0 315,0 379,0 20,3 % 22,2 % (1) Le volume d affaires commercial HT totalise le chiffre d affaires pris à 100 % des sociétés qui entrent dans le périmètre de consolidation du Groupe dont notamment l activité des sociétés mises en équivalence comme CBD (Brésil) et Exito (Colombie) depuis le 1 er octobre 1999 et Monoprix entre le 1 er octobre 1997 et le 30 juin Il intègre également le chiffre d affaires réalisé sous enseigne par l activité franchise. (2) EBITDA = résultat d exploitation + dotations aux amortissements d exploitation. * TMCA : taux moyen de croissance annuelle. Croissance TMCA* en euros / /1997 Nombre moyen pondéré d actions sur l exercice Résultat net, part du Groupe, par action 2,10 2,41 2,83 3,16 3,46 9,5 % 13,3 % * TMCA : taux moyen de croissance annuelle. Résultat courant avant impôts multiplié par 2,4 sur la période soit un taux moyen de croissance annuelle de 24,9 % millions d euros , , , , ,7 Répartition du chiffre d affaires par zone géographique millions d euros ,7 France 5 470,1 International 2 244,0 Amérique du Nord 818,4 Europe centrale 1 262,6 Amérique latine 1 145,1 Asie Résultat net, part du Groupe multiplié par 2,2 sur la période soit un taux moyen de croissance annuelle de 22,2 % millions d euros , , , , ,0 Répartition du résultat d exploitation par zone géographique millions d euros 776,0 France 77,6 International 35,8 Amérique du Nord 11,2 Europe centrale 4,2 Amérique latine 26,4 Asie Volume d affaires commercial HT multiplié par 2,4 sur la période soit un taux moyen de croissance annuelle de 24,3 % millions d euros , , , , ,3 Chiffre d affaires international HT multiplié par 3,9 sur la période soit un taux moyen de croissance annuelle de 40,4 % millions d euros Chiffre d affaires multiplié par 1,9 sur la période soit un taux moyen de croissance annuelle de 17,3 % millions d euros , , , , ,8 Résultat d exploitation multiplié par 2,7 sur la période soit un taux moyen de croissance annuelle de 28,6 % millions d euros Capacité d autofinancement et investissements en millions d euros Capacité d autofinancement 392,6 504,0 540,3 690,7 887,6 Investissements totaux 1 089, , , , ,8 dont acquisitions 717,6 596, , ,3 224,9 Endettement et fonds propres en millions d euros Fonds propres (après répartition) 1 739, , , , ,9 Dette financière nette (DFN) 1 386, , , , ,1 Ratio DFN / Fonds propres 80 % 71 % 86 % 98 % 75 % , , , ,1 Effectifs moyens , , , , , ,6 France International Total

5 Bourse Pour connaître le cours de l action ordinaire (AO) et de l action à dividende prioritaire (ADP) Casino en temps réel, consulter (rubrique Information Financière ) Actions cotées Action ordinaire (AO) Casino : Premier marché de la Bourse de Paris (France) - Code SICOVAM : Valeur admise au Service de Règlement Différé (SRD) Action à dividende prioritaire (ADP) Casino : Premier marché de la Bourse de Paris (France) - Code SICOVAM : Répartition du capital et des droits de vote au 31 mars 2002 Indices L action ordinaire (AO) Casino appartient aux indices suivants : CAC 40 (Bourse de Paris) Dow Jones Stoxx et Dow Jones Euro Stoxx (secteur Non-cyclical Goods & Services ) AO ADP AO + ADP % du capital Droits de vote % des droits de vote Groupe Rallye ,68 % ,50 % Descendants de Geoffroy Guichard ,13 % ,13 % Galeries Lafayette ,88 % ,58 % FCP des salariés du groupe Casino ,26 % ,73 % Autocontrôle/autodétention ,93 % - - Public ,12 % ,06 % Total ,00 % ,00 % TSR (Total Shareholder Return ou Rentabilité totale pour l actionnaire) sur cinq ans Le TSR mesure, pour un actionnaire, le rendement de son investissement dans une société : c est le taux qui égalise, d une part, le prix initial d achat d une action et, d autre part, le flux correspondant aux dividendes touchés pendant la période de détention + le prix de revente de cette action à la fin de la période. Prix initial de l action ordinaire (AO) Casino au 31 décembre , Dividende brut par action (avoir fiscal inclus) encaissé au cours de l exercice 1,03 1,78 1,90 1,90 2,00 Prix final de l action ordinaire (AO) Casino au 31 décembre ,65 TSR nominal sur 5 ans (1997/2001) de l action ordinaire (AO) Casino = 21,4 % TSR nominal sur 5 ans (1997/2001) du marché (CAC 40) = 17,2 % Source du calcul TSR (cours et dividendes, avoir fiscal inclus, ajustés) : The Boston Consulting Group (BCG) Action ordinaire Historique du cours de l action ordinaire (AO) Casino sur cinq ans Moyenne journalière des transactions en nombre de titres en millions d euros 7,90 13,89 20,90 19,59 22,48 Cours extrêmes plus haut 55,80 90,55 129,70 117,90 113,00 plus bas 35,83 50,48 78,15 88,00 74,60 Dernier cours de l année 51,07 88,73 113,70 107,40 86,65 Action à dividende prioritaire Historique du cours de l action ordinaire (ADP) Casino sur cinq ans Moyenne journalière des transactions en nombre de titres en millions d euros 2,21 2,09 2,52 1,38 2,24 Cours extrêmes plus haut 43,37 59,30 87,90 79,00 75,40 plus bas 28,81 36,89 49,50 58,05 51,60 Dernier cours de l année 40,17 54,73 76,55 69,50 62,50 Taux de distribution (pay-out ratio) de l action ordinaire (AO) Casino Résultat net, part du Groupe, par action 2,10 2,41 2,83 3,16 3,46 Dividende net par action ordinaire (AO) au titre de l exercice 1,19 1,27 1,27 1,33 1,54 * Taux de distribution (dividende / résultat net par action) 56,7 % 52,7 % 44,9 % 42,1 % 44,5 % Taux de distribution (pay-out ratio) de l action à dividende prioritaire (ADP) Casino Résultat net, part du Groupe, par action 2,10 2,41 2,83 3,16 3,46 Dividende net par action ordinaire (AO) au titre de l exercice 1,23 1,31 1,31 1,37 1,58 * Taux de distribution (dividende / résultat net par action) 58,6 % 54,4 % 46,3 % 43,4 % 45,7 % * dividende soumis à l approbation de l Assemblée générale du 30 mai 2002 * dividende soumis à l approbation de l Assemblée générale du 30 mai 2002 Evolution boursière de l action ordinaire (AO) Casino depuis janvier 2001 (base 100 : 2 janvier 2001) Evolution boursière de l action à dividende prioritaire (ADP) Casino depuis janvier 2001 (base 100 : 2 janvier 2001) J F M A M J J A S O N D J F M 50 J F M A M J J A S O N D J F M 6 7

6 Faits marquants depuis le 1 er janvier 2001 Depuis l augmentation de capital sous forme d une ABASA (01/2001), de nombreux évènements ont ponctué l année 2001 et le début de l année 2002 parmi lesquels l acquisition d une participation de 33,34 % dans Vindémia (12/2001) et le projet d entrée au capital de Laurus (03/2002) janvier - France - Casino lance une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription par émission de actions ordinaires assorties de bons d acquisition ou de souscription d actions ordinaires au prix de 99 euros par unité (ABASA). Cette augmentation de capital est destinée à permettre au Groupe de poursuivre sa politique de croissance externe, notamment par acquisitions, tout en consolidant sa structure financière. Le produit brut immédiat de l émission est de 785 millions d euros et le produit brut différé de l exercice des bons est de l ordre de millions d euros additionnels. Au total, il s agit d environ 1,8 milliard d euros d augmentation de capital d ici au 15 décembre 2005 (date d expiration des derniers bons). Si l on retient une hypothèse d endettement égal aux capitaux propres, la marge de manœuvre financière générée par cette augmentation de capital est de 3,6 milliards d euros. Rallye, actionnaire majoritaire de Casino, a suivi cette augmentation de capital, témoignant ainsi de sa confiance dans le Groupe. La branche Proximité du Groupe reprend l activité commerciale des établissements Montagne dont les magasins sont principalement localisés dans le quart sud-est de l Hexagone, plus particulièrement le long de la vallée du Rhône. Le parc, constitué d une centaine de points de vente sous enseigne Proxi, a été transformé dans le courant du premier trimestre 2001 pour partie en Petit Casino (magasins intégrés) et pour la plupart en Vival (magasins de franchise). Casino crée Banque Casino, en partenariat avec Cofinoga, afin de mieux valoriser les services financiers apportés aux clients du Groupe, à travers un meilleur service et une attractivité renforcée pour les enseignes du Groupe. Parmi les premiers projets de Banque Casino, on citera la redynamisation des cartes Géant auprès des clients de l enseigne avec une carte plus attractive et plus moderne. Banque Casino développe également ses services auprès des 1,6 million de porteurs de cartes de fidélité Casino, avec d abord une carte de paiement, mais aussi des produits d épargne et d assurance. mars - France - Casino fête le 100 ème anniversaire des produits Casino. De nombreuses opérations ont accompagné cet événement tout au long de l année, à partir du mois de mars, dont l opération Les produits complices qui offre, pour un produit Casino acheté et 1 franc de plus, un deuxième produit Casino. avril - Thaïlande - Casino annonce son accord avec le groupe Auchan par lequel ce dernier cède à Casino son hypermarché et sa galerie marchande de Chiang Mai en Thaïlande. Situé au nord-ouest du pays, il s agit de l un des hypermarchés les plus importants du réseau de Big C, avec une superficie de plus de m 2. mai - Bahreïn - Ouverture d un hypermarché Géant à Bahreïn dans le cadre du contrat d affiliation signé par Casino avec le groupe Sana en août Cet accord vise à développer un réseau d hypermarchés à l enseigne Géant dans les six pays du Moyen-Orient regroupés sous l appellation Gulf Cooperation Council (Bahreïn, Koweït, Emirats Arabes Unis, Qatar, Oman et Arabie Saoudite). juillet - Thaïlande - Ouverture de 3 hypermarchés Big C en Thaïlande, en l espace d une semaine : deux ont été ouverts dans la banlieue de Bangkok (le premier, le 28 juin, à Don Muang et le second, le 5 juillet à Fashion Island) et le troisième à Chiang Mai, le 6 juillet, suite à l accord signé avec Auchan en avril France - Casino crée l association internationale Les Ecoles du Soleil ayant pour vocation de mener en France et à l international des actions à caractère humanitaire et de solidarité pour la promotion de l éducation des enfants. septembre - France - La branche Proximité du groupe conclut deux accords importants : le premier est signé avec N.D.S., un fabricant de machines automatiques, stipulant la mise en service de 100 Petit Casino 24 et Spar Atout heure, sous forme de franchise, pour les trois années à venir dans les villes de Paris, Marseille, Lyon et Nice ; le second est conclu avec Carrefour et porte sur la reprise de 11 magasins à l enseigne Frio, situés dans le sud-est et le sud-ouest de la France, qui ont été réouverts sous l enseigne Petit Casino ou Eco Service début janvier Lancement en France de l opération Le mois de la carte afin de relancer les cartes de paiement et de fidélité au sein des enseignes Géant et Casino Supermarchés. Cette opération a rencontré un très vif succès entraînant une hausse de 30 % des ventes réalisées avec les porteurs de la carte en hypermarchés Géant et de 20 % avec les porteurs de la carte en supermarchés Casino. La branche hypermarchés signe un partenariat pour une durée de 5 ans avec Michel Desjoyeaux, dernier vainqueur du Vendée Globe et double vainqueur de la Solitaire du Figaro. Ce partenariat inclut la construction d un trimaran aux couleurs de Géant, dont la première course sera la Route du Rhum en novembre Il constitue un élément fédérateur pour les équipiers de la branche. octobre - France - Casino conclut avec Deutsche Bank un contrat d Equity Swap d une durée de cinq ans selon les termes duquel Casino a la faculté d acquérir la participation de 42,39 % dans GMB, holding de contrôle des activités françaises du groupe Cora, que la Deutsche Bank vient elle-même d acquérir auprès de Carrefour. Cette faculté d acquérir ladite participation ne pourra être exercée par Casino qu avec l accord préalable du groupe Cora (sauf en cas de dissolution d Opéra ou en cas de changement de contrôle de Cora). - Pologne - Géant Polska ouvre son quinzième hypermarché en Pologne. Il s agit de son quatrième hypermarché à Varsovie. Implanté au cœur d un centre commercial de m 2, Géant Fort Wola dispose d une surface de m 2 et emploie environ 450 salariés. Au total, références y sont proposées aux clients, dont la grande majorité (95 %) est fabriquée en Pologne. Géant Polska crée avec Banque Casino et Cofinoga une société spécialisée dans la vente de produits financiers Géant Kredyt. Il s agit de la première étape de l accord conclu entre Casino et Cofinoga en vue de l accompagnement de Casino dans son développement international par Cofinoga. 8 9

7 2002 novembre - France - Inauguration de Quartier Libre à Pau Lescar : il s agit d une réalisation immobilière innovante consistant à créer un centre commercial de m 2 sans réacteur alimentaire. Cette nouvelle enseigne marie trois pôles : le commerce, l artisanat et le loisir avec une soixantaine de boutiques, un espace culture-loisirs, une patinoire pouvant accueillir des compétitions officielles, un bowling moderne, une garderie, le tout organisé autour d un parc tropical de 500 m 2. décembre - France - Casino souscrit à une augmentation de capital réservée d un montant de 91,5 millions d euros lui permettant ainsi de détenir une participation de 33,34 % dans Vindémia, la branche distribution de groupe Bourbon. Vindémia est un acteur important dans la zone intertropicale où il a su développer un modèle multiformat performant et rentable. Avec un parc de 11 hypermarchés et 15 supermarchés à la Réunion, à Madagascar, à Mayotte, à Maurice et au Vietnam, Vindémia a réalisé en 2001 un chiffre d affaires de 695,8 millions d euros. -Brésil- CBD, la filiale brésilienne du groupe Casino, annonce l acquisition de la chaîne ABC Supermercados, essentiellement implantée dans l Etat de Rio de Janeiro. Avec 26 supermarchés et une surface totale de vente de plus de m 2, la chaîne ABC Supermercados réalise un chiffre d affaires de l ordre de 400 millions de reals brésiliens et renforce la part de marché de CBD dans un des Etats les plus peuplés du Brésil. janvier - France - Accompagnement du passage à l euro par les Ambassadeurs de l euro, personnes ayant suivi une formation approfondie en vue d aider les consommateurs du groupe Casino à se familiariser avec leur nouvelle monnaie, au cours des deux premières semaines de l année. Cora dénonce le mandat d agent commercial confié à Opéra à effet au 31 décembre En outre, le groupe Louis Delhaize et sa filiale Cora engagent une procédure judiciaire à l encontre de Deutsche Bank, de Carrefour et de Casino concernant la cession par Carrefour à Deutsche Bank de 42,39 % des titres GMB et le contrat d Equity Swap conclu entre Deutsche Bank et Casino. février - France - C-mescourses.com, filiale des groupes Casino et Rallye, annonce l arrêt définitif de son activité de e-commerce alimentaire pour le mois d avril Le potentiel d évolution du marché des ventes alimentaires sur internet et ses perspectives de rentabilité à court ou moyen terme ne justifient pas son maintien dans le portefeuille d activités du groupe Casino. mars - Europe - Casino signe une lettre d intention avec la société néerlandaise Laurus et ses trois principales banques (ABN Amro, ING et Rabobank). Le capital de Laurus sera augmenté de 400 millions d euros par : une souscription en numéraire par Casino à hauteur de 200 millions d euros ; une souscription offerte au public et garantie par les banques à hauteur de 135,6 millions d euros ; une souscription directe des banques à hauteur de 64,4 millions d euros par conversion de créances. Sous réserve d une conclusion favorable des procédures en cours, Casino détiendra alors une participation de 38,6 % du capital de Laurus et bénéficiera par ailleurs d une option d achat lui permettant d atteindre 51 % du capital de Laurus. Avec une part de marché de 25 %, Laurus est le numéro deux de la distribution alimentaire aux Pays-Bas avec un chiffre d affaires de l ordre de 4,2 milliards d euros et un parc de 856 magasins. Laurus est par ailleurs présent en Belgique et en Espagne. Cette opération devrait être finalisée au mois de juin France - Les groupes Casino et Galeries Lafayette lancent S Miles, un programme de fidélisation nouvelle génération commun à leurs enseignes et aux partenaires de leurs programmes Club Avantages et Points Ciel (au total, une cinquantaine d enseignes). L opération vise 5 millions de personnes et espère recruter 1 million de nouveaux adhérents à fin Simultanément, les hypermarchés Géant lancent leur carte de fidélité en complément de la carte de paiement / crédit déjà existante. - Thaïlande - Ouverture des deux premiers magasins Leader Price en Thaïlande : ces magasins ont été ouverts dans des quartiers commerçants très populaires de Bangkok. D une superficie moyenne de 800 m 2, ils proposent actuellement un assortiment de références, composé à près de 100 % de produits thaïlandais et qui devrait atteindre références dans les prochains mois. avril - France - Les groupes Casino et Shell signent un accord au terme duquel Casino rachète à Shell les stations-service exploitées jusqu alors sous l enseigne Shell sur les parkings des hypermarchés Géant et supermarchés Casino. Il s agit de 59 stations-service (29 sur des sites d hypermarchés et 30 sur des sites de supermarchés) qui ont réalisé en 2001 un volume total de m 3 de carburant et un chiffre d affaires TTC de 210 millions d euros. Casino gère désormais la totalité des stations-service situées sur les sites de ses magasins et les rénovations prévues ainsi qu une politique tarifaire plus agressive renforceront l attractivité des points de vente concernés et accélèreront encore leur dynamique de chiffre d affaires

8 Le Groupe en 2001 SÉCURITÉ ALIMENTAIRE PASSAGE À L EURO INSERTION, SOLIDARITÉ ET ÉTHIQUE RESSOURCES HUMAINES SYSTÈMES D INFORMATION PRISE DE PARTICIPATION DANS VINDÉMIA WWRE MARKETING RELATIONNEL 100 e ANNIVERSAIRE DES PRODUITS CASINO Qualité et sécurité alimentaire, préservation de l environnement, solidarité, actions humanitaires, développement de l intéressement local des salariés : le groupe Casino mène une politique ambitieuse d information, d insertion et de motivation. Elle s inscrit dans une optique plus large : celle d améliorer la vie au quotidien. De ses salariés comme des consommateurs

9 Sécurité alimentaire Toujours plus de transparence Passage à l euro Une opération parfaitement réussie Malgré la succession des différentes crises alimentaires qui se sont produites au cours de ces dernières années, le plaisir de manger, lui, est resté intact. Ainsi, pour la majorité des consommateurs, la qualité d un aliment est d abord synonyme de goût. Néanmoins, ceux-ci formulent une exigence d information de plus en plus forte, exigence pour le moins légitime. Ceci doit se traduire par une transparence de l information croissante en terme de qualité et de sécurité. Le consommateur a besoin de connaître et de comprendre les conditions d élevage et de production, mais aussi d être informé sur d autres critères comme les valeurs nutritionnelles, la présence d allergène, C est la raison pour laquelle une opération s est déroulée en 2001 au niveau des magasins avec pour leitmotiv En toute transparence. Un guide a été diffusé auprès des consommateurs afin d expliquer les démarches qualité mises en place par Casino, depuis le choix des matières premières jusqu à la mise en rayon. Cette opération réalisée en collaboration avec un grand nombre d industriels a permis de montrer toute la rigueur qu accorde le Groupe à la sécurité alimentaire des produits qu il commercialise dans ses magasins. Les démarches entreprises par Casino dans le secteur des produits frais traditionnels, secteur affecté par les récentes crises alimentaires, sont également des axes importants pour contribuer à rassurer le consommateur. A travers les produits Terre et Saveur, les démarches Qualité ont une approche amont qui permet une meilleure connaissance et maîtrise des conditions de production des produits commercialisés. A cette connaissance des produits est associée la sélection d un paramètre incontournable pour les clients : la saveur. La Direction Qualité d Opéra a également renforcé ses effectifs de manière à accentuer son expertise dans le choix des produits : elle comprend maintenant 45 personnes réparties en deux pôles d activité (alimentaire et non-alimentaire). En 2001, ce sont encore plus de contrôles et audits industriels qui ont été menés. La mise en place d un réseau scientifique, maintenant pleinement opérationnel, permet d appréhender les différents risques alimentaires et d établir des politiques qualité et sécurité en phase avec les attentes de nos consommateurs. A ce titre le réseau scientifique a longuement travaillé sur des thèmes comme les allergies alimentaires, l étiquetage des produits, les contaminants des produits de la mer et d aquaculture, les OGM,... D autres thèmes sont en cours d étude comme la nutrition, les produits issus de l agriculture biologique, la traçabilité, afin d obtenir une expertise encore plus riche et de pouvoir garantir des produits sûrs et sains même s il faut rappeler que le risque zéro n existe pas. La Direction Qualité d Opéra dispose également d un système de gestion de crise parfaitement opérationnel intégrant toutes les fonctions de l entreprise, l objectif étant d accroître sa réactivité et sa capacité à résoudre toute crise pouvant intervenir aussi bien dans le domaine alimentaire que non alimentaire. Enfin, en 2001, une grande initiative citoyenne sous le titre Maman, viens on va ranger le frigo a visé à mettre la sécurité alimentaire à la portée de chacun, chez soi. Si je ne sais pas ce que je mange, je ne sais pas ce que je vais devenir : cette phrase résume toute l attente de nos consommateurs. Face à cette attente, le groupe Casino, depuis de nombreuses années, axe ses efforts pour faire en sorte que les consommateurs soient rassurés par la qualité, la sécurité et la transparence des informations données sur leur alimentation. L année 2001 a permis au groupe Casino de basculer à l euro de façon progressive et sans heurt. Les étapes se sont enchaînées dès le début de l année avec le basculement à l euro des systèmes administratifs, comptables et financiers entre janvier et avril, puis, début juillet 2001, avec celui des flux de marchandises à l intérieur du Groupe. Les relations avec les fournisseurs ont progressivement et régulièrement migré vers l euro tout au long de l année avec un règlement systématique des factures en euro à compter du 1 er juillet Le deuxième semestre a été plus particulièrement consacré aux bascules des systèmes des points de vente (encaissement et monétique), à la préparation du changement de monnaie fiduciaire et à la formation des équipes en contact avec la clientèle. De septembre à décembre, collaborateurs ont été formés par Ambassadeurs de l euro pour les préparer à maîtriser les changements induits par l arrivée de la nouvelle monnaie et pour répondre aux interrogations et aux attentes des clients dans les points de vente. Pour réaliser l échange de la monnaie fiduciaire, les besoins en pièces et billets euro ont été évalués au cours du premier semestre et transmis aux partenaires du Groupe, banques et transporteurs de fonds. Les livraisons de près de 200 tonnes de pièces et de 36 millions de billets ont été réalisées de septembre à décembre 2001 pour parvenir à rendre la monnaie aux clients systématiquement en euro et dans tous les magasins dès le 1 er janvier Cette montée en charge puis l échange de monnaie se sont déroulés sans difficultés et sans problèmes de sécurité

10 Insertion, solidarité et éthique Ressources humaines La culture de l entreprise puise traditionnellement ses valeurs auprès de ses racines centenaires et de son savoir-faire acquis au fil du temps, grâce à son expérience enrichie par ses partenaires et à la formation sans cesse renouvelée de ses collaborateurs. Les valeurs de l entreprise se déclinent aujourd hui autour d un triptyque orienté vers la société civile, l éthique, l environnement et l humanitaire. L insertion et la solidarité sont les deux axes de l implication du Groupe dans la société civile. Cet engagement s est traduit en 2001 par la signature de quatre conventions avec le Ministère de la Ville, le Ministère de la Famille et les municipalités de Roubaix et Argenteuil. Ces conventions formalisent le travail de solidarité entrepris par le service Politique de la Ville en direction des publics les plus défavorisés. Des contrats ont aussi été passés avec les régions concernant la mise en place dans l entreprise de Stages d Expérience Professionnelle Contrat de Ville, véritables passerelles pour l emploi. Par ailleurs, la politique menée depuis plusieurs années en faveur de l insertion et du maintien dans l emploi des personnes handicapées a porté ses fruits. Suite aux accords passés sur le plan départemental puis sur le plan national, les sociétés du Groupe signataires (Distribution Casino France, Easydis, Comacas, L Immobilière, Casino Services, Nazairdis) employaient, à fin 2001, travailleurs handicapés, ce qui représente, sur la base de l effectif de référence, un pourcentage de 7,59, supérieur au quota légal exigé de 6 %. En ce qui concerne le deuxième volet du triptyque des valeurs de l entreprise, un Monsieur Environnement vient d être nommé pour coordonner les actions des branches opérationnelles, notamment dans le domaine du traitement des déchets et du recyclage des emballages. Casino a aussi beaucoup œuvré dans le domaine de l éthique par la mise en place d une charte de respect des droits de l homme et de l enfant pour les produits fabriqués hors de nos frontières. Trente-deux audits ont été réalisés en 2001 en Chine, Indonésie, Inde, Maroc et au Vietnam. Des actions correctives seront développées en 2002 pour améliorer les situations anormales. Enfin, compte tenu de la dimension internationale du Groupe, ont été créées, en octobre 2001, les Ecoles du Soleil. Cette association, à vocation humanitaire, a pour but de participer aux programmes d éducation des enfants dans les pays où le Groupe est implanté. Les fondations des partenaires en Colombie, au Venezuela et en Thaïlande ont déjà pris le relais et réalisent, depuis le début de l année 2002, des opérations de soutien à l enfance déshéritée. En France, un partenariat déjà actif a aussi été établi avec l association SOS Villages d enfants. Au plan social, l année 2001 a été marquée par un fort développement de l intéressement local. En effet, l accord d intéressement, qui vient s ajouter à la participation des salariés, comprend deux volets : d une part, l intéressement solidarité, qui vise à affirmer le sentiment d interdépendance qui existe entre le personnel des différentes sociétés du Groupe et à associer les salariés au développement collectif de la société résultant des performances de chaque établissement ; cet intéressement est calculé sur le résultat d exploitation consolidé (avant intéressement) diminué de la part réservée à la rémunération des capitaux immobilisés consolidés et il constitue un moyen important de motivation et d implication de chaque salarié aux résultats de son établissement dans un esprit de solidarité ; d autre part, l intéressement local, qui vise à associer plus étroitement les salariés au fonctionnement et aux résultats de leur propre établissement en leur permettant, trimestriellement, de percevoir le fruit de leurs efforts ; c est un outil de management important dans la mesure où il permet à chaque directeur de site commercial, grâce à un tableau de suivi mensuel, d analyser les résultats de chacun, d expliquer l incidence sur l intéressement local et de définir les leviers d amélioration des performances. En 2001, la participation des salariés comptabilisée en frais de personnel dans les comptes consolidés du groupe Casino, s est élevée à 43,7 millions d euros (contre 24,5 millions d euros deux ans plus tôt) et l intéressement total a représenté, quant à lui, 56,3 millions d euros (contre 33,4 millions d euros en 1999). Entre 2000 et 2001, l intéressement local a plus que doublé

11 Systèmes d information WWRE Montée en puissance en 2001 Conscient de la contribution primordiale des systèmes d information dans la compétitivité de ses métiers, Casino a conduit en 2001 une réflexion de type schéma directeur dont a été issu un plan de travail ambitieux pour les 3 à 4 prochaines années. Ce plan vise à hisser l ensemble du système d information du Groupe à un niveau d état de l art, autour d éléments existants qui lui ont déjà donné un temps d avance, comme son référentiel produits ou son entrepôt de données. Il s appuie sur trois lignes principales : le remplacement d applications spécifiques par des progiciels : le Groupe souhaite ainsi tirer parti de l arrivée à maturité de progiciels dont il a expérimenté certains sur ses marchés étrangers ; le remplacement d une logique de traitement par lots par une logique de traitement événementiel : il s agit là de rendre le système d information plus réactif en temps réel ; la refonte de l architecture du système d information exploitant les techniques récentes de l internet : celle-ci passe par une centralisation des données et des traitements relatifs aux entrepôts et magasins pour en assurer une plus grande fiabilité et cohérence tout en offrant une ergonomie accrue pour le poste de travail de l utilisateur. La mise en œuvre de ce schéma directeur a été organisée en grands chantiers, avec une priorité sur la chaîne d approvisionnement et l animation commerciale des réseaux de magasins. Enfin, une approche graduelle a été choisie dans la planification des projets pour sécuriser la progression dans la mise en œuvre de ce plan, avec des premiers résultats concrets et visibles dès la fin de l année Prise de participation de 33,34 % dans Vindémia Casino, en sa qualité de membre fondateur de WWRE (WorldWide Retail Exchange) avec 16 autres groupes mondiaux de la distribution, avait deux ambitions pour l année 2001 : la première, participer au développement de cette place de marché pour en faire la première de son secteur, et la deuxième, y implanter les solutions permettant de réaliser les gains organisationnels et financiers attendus lors de sa création. WWRE est devenu aujourd hui, conformément à l ambition de ses fondateurs, la première place de marché mondiale B-to-B (business-to-business) du secteur de la distribution. Cette taille lui permet d offrir à des coûts particulièrement compétitifs des solutions élaborées basées sur l utilisation de techniques avancées. Ces solutions couvrent des domaines aussi variés que la recherche de produits, leur négociation, leur commande, leur approvisionnement et leur acheminement vers les lieux de stockage dans un cadre technologique permettant la collaboration entre les divers acteurs impliqués dans la chaîne d approvisionnement. La conséquence du développement de ces solutions fut l arrivée au sein de WWRE de nouveaux membres, non seulement des distributeurs, mais aussi des industriels désireux de profiter de l utilisation des outils mis à leur disposition. Conscient de l importance des standards régissant les relations entre les divers acteurs, WWRE a joué un rôle très actif pour inciter les organismes internationaux de standardisation à accélérer la définition et la mise en place de ces standards. Le groupe Casino a naturellement profité des services offerts par WWRE et 2001 a été l année de montée en puissance de l utilisation de l outil d enchères, non seulement en France mais aussi à travers quelques-unes de ses filiales à l international, ainsi que celle du démarrage opérationnel de deux outils : le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) et l e-procurement. L année 2002 sera pour Casino l année de la consolidation des solutions mises en place et de leur extension à d autres domaines du Groupe en France et à l international. En décembre 2001, Casino a souscrit à une augmentation de capital réservée de Vindémia, la branche distribution du groupe Bourbon. Cette augmentation de capital d un montant de 91,5 millions d euros permet à Casino de détenir une participation de 33,34 % dans Vindémia. De plus, ce partenariat s accompagne d un pacte d actionnaires et d accords permettant de régir les relations futures entre les deux groupes, les magasins restant exploités sous les enseignes actuelles. Vindémia est un acteur important de la distribution dans la zone intertropicale où il a su développer un modèle multiformat performant et rentable. Son parc actuel compte 11 hypermarchés et 15 supermarchés à la Réunion, à Madagascar, à Mayotte, à Maurice et au Vietnam. En 2001, son chiffre d affaires s est élevé à 695,8 millions d euros et son résultat d exploitation à 33,7 millions d euros. Grâce à cette prise de participation, le groupe Casino renforce sa présence à l international, bénéficie des implantations et des connaissances particulières du groupe Bourbon, notamment en matière d importations et de logistique internationale, dans la zone intertropicale où Casino n est pas directement présent. Enfin, de nombreuses synergies peuvent s envisager entre le Vietnam, où Vindémia est présent avec 3 hypermarchés, et la Thaïlande, où le Groupe Casino est co-leader avec Big C

12 Marketing relationnel Une politique ambitieuse et profitable 10 0 e anniversaire des produits Casino C est Géant et c est pour vous C est Géant et c est pour vous Le groupe Casino a récolté en 2001 les fruits de son engagement dans le marketing relationnel et a bénéficié des résultats de la refonte de sa politique de cartes de fidélité. Toutes les cartes émises par les enseignes du Groupe sont désormais acceptées et récompensées par toutes les autres enseignes du Groupe et elles participent toutes au même programme de fidélité. Lancées en septembre 2001 à l occasion de l opération Le mois de la carte, la nouvelle carte de paiement / crédit Géant et la nouvelle carte de fidélité Casino Supermarchés ont rencontré un vif succès auprès de nos clients : nouveaux porteurs ont ainsi été recrutés pendant cette opération. Depuis lors, l évolution du chiffre d affaires cartes a été de l ordre de 20 % et a activement contribué au dynamisme commercial des enseignes du Groupe. Ces nouvelles cartes sont récompensées par toutes les enseignes du Groupe et favorisent donc la circulation des clients entre les différents formats de magasins. De plus, cet effet réseau s accélèrera et verra son périmètre s élargir à partir de mars 2002 à la faveur de la création de S Miles, la nouvelle monnaie fidélité développée en collaboration avec le groupe Galeries Lafayette. D une part, les cartes du Groupe seront récompensées dans plus de 50 enseignes partenaires et points de ventes, et d autre part, les enseignes du Groupe bénéficieront du trafic des 5 millions de clients membres de cette nouvelle communauté. Le groupe Casino a, cette année encore, intensifié l exploitation de sa base de données clients, opérationnelle depuis fin 1998, pour mener des opérations de marketing direct à forte rentabilité. Les outils géomarketing mis en place en 2000 ont également permis d optimiser la diffusion des prospectus toutes boîtes et de générer ainsi des économies substantielles. Par ailleurs, Banque Casino a efficacement accompagné Géant et Casino Supermarchés dans le lancement de leur nouvelle carte de paiement. De plus, cette joint-venture Casino / Cofinoga a fortement développé la production de crédit à la consommation sur les porteurs de cartes. Riche de son savoir-faire en matière de gestion et d animation de cartes privatives, Banque Casino a également assisté Géant Polska en Pologne et Big C en Thaïlande dans le lancement de leur carte. Enfin, capitalisant sur les acquis du Groupe en terme de marketing relationnel, les hypermarchés Géant ont décidé de déployer à partir de mars 2002 une carte de fidélité, en complément de la carte de paiement / crédit. A la fin de l année en cours, l enseigne devrait piloter activement, à travers les cartes émises, près de 50 % de son chiffre d affaires et compte sur la fidélisation pour gagner à nouveau des parts de marché en En 2001, le groupe Casino a fêté les 100 ans de la marque Casino, symbole de qualité auprès des consommateurs français. Quatre temps forts ont marqué cet anniversaire : dès le mois de mars, hypermarchés et supermarchés lançaient l opération Produits complices qui consistait à offrir, pour un produit Casino acheté et 1 franc de plus, un deuxième produit Casino ; fin mai, dans la quasi-totalité des Géant, étaient organisées les Rencontres de la transparence destinées à rapprocher les clients des hypermarchés et les fabricants de produits Casino, afin de démontrer la qualité des produits Casino ; toujours en mai, pendant une journée ou plus, les gérants et affiliés de quelque magasins de proximité ont offert à leurs clients une série de petits cadeaux dans le cadre d une opération baptisée Jour de fête destinée à récompenser leur fidélité aux produits dont ils sont de fidèles consommateurs ; enfin, en juin, les clients des Géant, supermarchés Casino et Petit Casino ont bénéficié d une réduction de 20 % sur des produits de consommation courante fréquemment achetés par eux dans le cadre du dispositif Les indispensables des produits Casino. A ces quatre temps forts, s ajoutait, en mai, le lancement de la marque sur internet avec l ouverture du site La marque Casino compte à ce jour plus de références (y compris sous les noms Ysiance, Club des Sommeliers, Explor, Bébérêve, Valoisir, Tilapin, Claude Saint Genet) et représente : en alimentaire : 16 % des ventes en hypermarchés Géant, 22 % des ventes en supermarchés Casino et 42 % des ventes en magasins de proximité Petit Casino ; en non-alimentaire : 21 % des ventes de textile et 15 % des ventes BLS (Bazar Libre Service) en hypermarchés Géant. Elle repose sur deux axes stratégiques complémentaires. Le premier vise à couvrir l assortiment de produits basiques de grande consommation en offrant une alternative aux marques nationales avec un différentiel de prix de 15 à 25 % pour un rapport qualité/prix optimal. Le second consiste à développer des produits périphériques, soit à travers des gammes transversales, soit à travers des initiatives produits au cœur des familles standards. En matière de gammes transversales, le succès des gammes Casino Saveurs ( Saveurs gourmandes, Saveurs d ailleurs et Saveurs de toujours ) et Bio démontre qu elles répondent de façon claire à des tendances fortes de la consommation actuelle. En moyenne, les produits Casino sont vendus 2% moins chers que les marques de distributeurs concurrentes en hypermarchés (selon l indice Opus MDD)

13 Répartition du chiffre d affaires Répartition du résultat d exploitation Résultats 2001 Tous les réseaux de magasins en France ont connu des performances très satisfaisantes (dépassant l indice FCD) et une amélioration de leur marge opérationnelle, démontrant le bien-fondé des politiques mises en œuvre au cours des dernières années. 10,7 % 18,9 % 8,6 % 2,6 % 18,7 % 40,5 % 8,9 % 14,1 % 3,2 % 27,4 % 13,3 % 33,1 % HYPERMARCHÉS GÉANT SUPERMARCHÉS CASINO FRANPRIX ET LEADER PRICE MONOPRIX PROXIMITÉ (SUPÉRETTES PETIT CASINO ET FRANCHISÉS) AUTRES ACTIVITÉS 22 23

14 NOMBRE D IMPLANTATIONS Géant Casino Franprix Leader Price Monoprix Petit Casino Eco Service Vival Spar Affiliés et franchisés Cafétérias Casino Imagica Komogo Les Chais Beaucairois en millions d euros variation Chiffre d affaires HT Hypermarchés Géant 6 431, ,6 + 4,0 % Supermarchés Casino 2 910, ,8 + 5,8 % Franprix - Leader Price 2 707, ,3 + 15,5 % Monoprix 866, ,1 non comparable Proximité (supérettes et franchisés) 1 237, ,3 + 14,5 % Autres activités 358,1 430,6 non comparable Total , ,7 + 13,8 % Résultat d exploitation Réaménagement de l offre des hypermarchés et développement de leur parc, augmentation de l attractivité des supermarchés et rénovation des points de vente, progression des réseaux Franprix et Leader Price, croissance de l activité et des performances de Monoprix, accroissement du leadership français dans la distribution de proximité : le groupe Casino est présent de manière équilibrée et différenciée sur tous les segments de la distribution. Hypermarchés Géant 202,7 256,8 + 26,7 % Supermarchés Casino 79,3 103,1 + 30,0 % Franprix - Leader Price 158,1 213,0 + 34,7 % Monoprix 31,9 68,7 non comparable Proximité (supérettes et franchisés) 93,6 109,8 + 17,3 % Autres activités 11,4 24,6 non comparable Total 577,0 776,0 + 34,5 % Malgré un environnement concurrentiel intense (forte pression publi-promotionnelle de la part de la concurrence et apparition du ticket Leclerc) et la montée en puissance des supermarchés face aux hypermarchés, l année 2001 a été une excellente année pour les hypermarchés Géant. A magasins comparables, le chiffre d affaires TTC de Géant a progressé deux fois plus vite que l ensemble de la profession, soit 4 % contre 1,9 % pour l indice FCD. Ce gain de part de marché a pu être réalisé grâce aux mesures récemment mises en œuvre, notamment la révision en profondeur des gammes alimentaires et du permanent nonalimentaire, tant en terme de linéaires que de nombre de références. Cette révision des assortiments sera achevée en 2002 avec 60 magasins supplémentaires qui seront réaménagés au cours du premier semestre. La totalité du parc d hypermarchés aura alors été mise à la nouvelle norme. Par ailleurs, des opérations promotionnelles optimisées grâce à un meilleur ciblage de la communication et des offres plus attractives ont également contribué au gain de part de marché sur l année écoulée et à l amélioration constante du panier moyen sur les 12 mois. Parmi les évènements majeurs de 2001, on rappellera la reprise, en février, des deux hypermarchés de Bourges Saint-Doulchard (Cher) et de Chasse-sur- Rhône (Isère), jusqu alors exploités par Hyparlo sous enseigne Carrefour, ainsi que l ouverture, en mai, d un affilié Géant à Bahreïn (dans le golfe Persique). Présent depuis déjà plusieurs années dans les DOM-TOM à travers des contrats d affiliation avec des sociétés locales développant des hypermarchés Géant et des supermarchés Hypermarchés Géant en millions d euros (y compris carburant) variation Chiffre d affaires HT 6 431, ,6 + 4,0 % Résultat d exploitation 202,7 256,8 + 26,7 % Marge d exploitation 3,2 % 3,8 % Casino, le Groupe poursuit ainsi son développement sous cette forme de partenariat à l international avec des hypermarchés Géant. Après l ouverture du Géant de Bahreïn, d autres projets sont en cours de réalisation au Liban, en Tunisie et en Arabie Saoudite pour des ouvertures en fin 2003 et début On notera également le lancement de la nouvelle carte privative Géant, en juin, plus attractive notamment grâce à une offre de crédit améliorée (rendue possible par la création de Banque Casino). Avec 115 hypermarchés au 31 décembre 2001, le chiffre d affaires consolidé HT a progressé de 4,0 % (ou de 6,5 % si l on retraite l année 2000 des livraisons de carburant faites à Cora au 4 ème trimestre 2000 et non récurrentes en 2001) et le résultat d exploitation de 26,7 % : la marge d exploitation s est ainsi fortement améliorée à 3,8 % (contre 3,2 % en 2000). L année 2002, outre la poursuite du programme de réalimentarisation, verra l ouverture de 3 nouveaux hypermarchés : Tours La Riche (Indre-et-Loire) en avril, Roubaix (Nord) en septembre et Argenteuil (Val-d Oise) en novembre. Ces trois nouveaux magasins représentent une surface de vente totale de près de m 2 à laquelle s ajouteront plus de m 2 d agrandissements de magasins existants. Les trois nouveaux magasins développeront un nouveau concept d hypermarché, visant à répondre aux besoins des clients de trouver, dans un magasin à taille humaine, un assortiment de produits suffisant. Enfin, le lancement de la carte de fidélité, en mars, en complément de la carte de paiement / crédit permettra d accroître le processus de fidélisation des clients de Géant pour gagner de nouvelles parts de marché en Marge d exploitation 4,0 % 4,7 % 24 25

15 Supermarchés Casino en millions d euros (y compris carburant) variation Franprix & Leader Price en millions d euros variation Chiffre d affaires HT 2 910, ,8 + 5,8 % Résultat d exploitation 79,3 103,1 + 30,0 % Marge d exploitation 2,7 % 3,3 % Chiffre d affaires HT 2 707, ,3 + 15,5 % Résultat d exploitation 158,1 213,0 + 34,7 % Marge d exploitation 5,8 % 6,8 % Au niveau national, les supermarchés ont continué à bénéficier du regain d intérêt de la part des consommateurs pour le commerce de proximité. L indice FCD des supermarchés a progressé de 4,5 % en 2001 contre 1,9 % pour les hypermarchés. Pour la troisième année consécutive, les performances de Casino Supermarchés ont été, quant à elles, largement supérieures à celles de la profession, avec une progression du chiffre d affaires TTC à magasins comparables de 8,3 % (à comparer aux 4,5 % précédemment cités pour l indice FCD). Ces performances très satisfaisantes sont le résultat des stratégies et des actions menées depuis 3 ans notamment en terme de repositionnement tarifaire (achevé en novembre 2000), de refonte des politiques de communication et de fidélité, d amélioration des assortiments et surtout de la dynamisation des équipes des magasins. La marguerite, point fort de la nouvelle identité visuelle de l enseigne synthétise les 3 engagements qui nous rapprochent des clients : simplicité et prix serrés pour maîtriser ses dépenses ; fraîcheur et qualité assurées pour acheter en confiance ; convivialité et vie facile pour venir avec plaisir dans les magasins. Le gain de part de marché enregistré en 2001 reflète la meilleure perception de Casino Supermarchés par les consommateurs : l image de l enseigne a connu une très forte progression dans de nombreux domaines (amabilité et disponibilité du personnel, dynamisme de l enseigne, positionnement tarifaire, qualité, services, animations, ambiance des magasins, ). Avec 433 supermarchés au 31 décembre 2001, le chiffre d affaires consolidé HT a progressé de 5,8 % et le résultat d exploitation de 30,0 % : comme pour les hypermarchés, la marge d exploitation s est fortement améliorée passant de 2,7 % en 2000 à 3,3 % en En 2002, l enseigne poursuivra ses gains de part de marché avec, notamment, la rénovation de 25 nouveaux magasins sur un concept commercial affiné, la capitalisation sur la carte de fidélité ouverte désormais au réseau S Miles, le renforcement de la politique tarifaire (incluant la baisse des prix de 250 produits Casino) et un programme d expansion de 5 à 10 nouveaux magasins. Malgré des bases de comparaison très élevées, le réseau Franprix & Leader Price a poursuivi une forte croissance organique tout au long de l année 2001 : à magasins comparables, le chiffre d affaires TTC de Franprix a progressé de 3,8 % et celui de Leader Price de 10,8 %. Avec 532 magasins Franprix en région parisienne et 339 magasins Leader Price en France, le chiffre d affaires consolidé HT de l ensemble Franprix & Leader Price a atteint plus de 3 milliards d euros (en hausse de 15,5 % par rapport à 2000) et son résultat d exploitation s est établi à 213 millions d euros (en hausse de 34,7 % par rapport à 2000), ce qui représente environ 25 % du résultat d exploitation consolidé du groupe Casino. Le concept de magasins Franprix repose sur des magasins de surface moyenne (400 à 500 m 2 ), implantés en région parisienne, présentant environ références (hors frais libre-service et viandes libre-service) dont environ 70 % du chiffre d affaires sont réalisés en marques nationales et 30 % en marque Leader Price. L année 2001 a connu l ouverture de 43 magasins et le rythme d ouvertures annuel devrait se ralentir à partir de 2002 (10 à 12 nouveaux magasins par an), compte tenu de la densité actuelle du réseau de magasins sur Paris et sa région. Le concept de magasins Leader Price repose, quant à lui, entièrement sur la notion d une marque discount unique et qualitative, implantée de façon nationale dans des magasins de surface moyenne (800 à m 2 ), offrant un assortiment nécessaire et suffisant d environ références (hors frais libre-service et viandes libre-service). Le succès de cette formule, qui ne se dément pas d année en année, tient à la capacité de ce format très différencié à offrir des prix bas sans promotion (panier moyen inférieur de 25 % à 30 % à qualité comparable), à satisfaire environ 90 % des besoins alimentaires de sa clientèle dans un seul magasin et à pouvoir, quel que soit la tendance d évolution de la consommation, faire face à tout autre format concurrent de magasins (hypermarchés, supermarchés, hard-discounters, ). En 2001, Leader Price a ouvert 13 nouveaux magasins et le potentiel de développement de cette enseigne sur le territoire national reste très important ; environ 20 à 25 magasins par an seront ouverts à partir de

16 Monoprix en millions d euros 2000 (6 mois) 2001 (12 mois) variation Chiffre d affaires HT 866, ,1 non comparable Résultat d exploitation 31,9 68,7 non comparable Marge d exploitation 3,7 % 3,9 % Proximité (supérettes Petit Casino & franchisés) en millions d euros variation Chiffre d affaires HT 1 237, ,3 + 14,5 % Résultat d exploitation 93,6 109,8 + 17,3 % Marge d exploitation 7,6 % 7,7 % Spécialiste du commerce de centre-ville généraliste, Monoprix a poursuivi en 2001 une forte croissance de son activité et l amélioration de ses performances opérationnelles (Casino consolide Monoprix par intégration proportionnelle depuis le 1 er juillet 2000). A magasins comparables, le chiffre d affaires TTC de Monoprix a progressé de 5,2 % sur l ensemble de l année (à comparer à l indice FCD de 4,5 %). Cette bonne performance résulte de la forte croissance des rayons alimentaires frais (+ 5,5 %) et parfumerie (+ 7,9 %), de l impact favorable des rénovations de magasins et de leur transformation en Citymarchés et, enfin, de l évolution de l offre marchandises couplée avec la mise en place de nouveaux concepts de vente. En outre, Monoprix a poursuivi le programme de rationalisation de ses magasins, en utilisant la complémentarité avec Casino pour repositionner une dizaine de magasins sous enseignes Casino ou Leader Price, et a rénové une trentaine de magasins, la superficie totale rénovée représentant plus de m 2. En alimentaire, Monoprix a optimisé l assortiment en fonction de la typologie des magasins et en plus grande synergie avec la centrale d achat Opéra, a développé ses marques propres et en a lancé deux nouvelles ( Monoprix Bien Vivre et Une Vie- Une Vigne-Un Vin ). En non-alimentaire, l effort de style a été poursuivi pour renforcer dans tous les domaines l image mode et modernité de l enseigne. Avec un réseau de près de magasins (répartis en Petit Casino, Spar, Vival et Eco Service), la proximité du groupe Casino détient le leadership sur le marché français, avec une compétence et un savoir-faire uniques. En 2001, la proximité du groupe Casino a intensifié sa présence au niveau national, sur le plan qualitatif et sur le plan quantitatif. Tout d abord, en janvier, elle a repris l activité commerciale des établissements Montagne dont les magasins sont principalement localisés dans le quart sud-est de l Hexagone, plus particulièrement le long de la vallée du Rhône. Ce parc, constitué d une centaine de points de vente sous enseigne Proxi, a été transformé dans le courant du premier trimestre 2001 pour partie en Petit Casino (magasins intégrés) et pour la plupart en Vival (magasins de franchise). Ensuite, en septembre, un accord a été conclu avec Carrefour portant sur la reprise de 11 magasins à l enseigne Frio, situés dans le sud-est et le sud-ouest de la France, qui ont été réouverts sous l enseigne Petit Casino ou Eco Service début janvier Au total, plus de 600 magasins ont été ouverts pendant l année 2001 sous les quatre enseignes Petit Casino, Spar, Vival et Eco Service et plus de 400 magasins ont été rénovés. Le dynamisme de cette branche, l adaptation de ses enseignes aux besoins de ses clients (en milieu urbain comme en milieu rural) et la rigueur de sa gestion lui ont permis de conquérir de nouvelles parts de marché en 2001 et d améliorer sa contribution aux résultats du groupe Casino, auquel elle offre la meilleure marge opérationnelle en France (7,7 % en légère amélioration par rapport à 2000). En effet, le chiffre d affaires consolidé HT de la branche Proximité a atteint plus de 1 417,3 millions d euros (en hausse de 14,5 % par rapport à 2000) et son résultat d exploitation s est établi à près de 110 millions d euros (en hausse de 17,3 % par rapport à 2000). L année 2002 sera celle du développement du chiffre d affaires pour toutes les enseignes : création de 120 Petit Casino, poursuite de l intégration des Eco Service et confirmation des bons résultats chez Spar, ouverture de 300 magasins Vival dont l inauguration du millième à cette enseigne. Les principales ouvertures de l année 2001 se sont caractérisées par un positionnement qualitatif des enseignes de Monoprix : Inno Annecy (Haute-Savoie), inauguré en mars dans le cadre du nouveau centre commercial Courier ; Inno Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), inauguré en juin et intégré au centre commercial Les Passages de l Hôtel de Ville ; Inno Passy Plaza (Paris), inauguré en novembre dernier et qui ambitionne de devenir une référence sur les métiers traditionnels et sur les vins ; Monoprix Nancy (Meurthe-et-Moselle), inauguré en novembre dans le centre commercial Saint-Sébastien et qui met en œuvre les concepts de dernière génération en marchandises générales aussi bien qu en alimentaire. Monoprix dispose d un positionnement unique et renforcera sa spécificité en développant son concept original de Citymarché sur les années à venir. Grâce à l amélioration de ses marges (notamment dans les rayons de produits frais), grâce aux effets positifs des synergies opérationnelles réalisées avec Casino et grâce à un bon contrôle des frais généraux, Monoprix a réalisé une croissance de près de 40 % de son résultat d exploitation en 2001 (137,5 millions d euros pour 100 % de Monoprix contre 98,3 millions d euros en 2000). Ainsi, l objectif de doublement du résultat d exploitation en trois ans qui avait été annoncé en 2000 se trouve conforté

17 Autres activités en millions d euros variation Chiffre d affaires HT 358,1 430,6 non comparable* Restauration 283,3 291,1 + 2,8 % Production 40,7 43,3 + 6,4 % Nouvelles activités 34,1 96,2 non comparable* Résultat d exploitation 11,4 24,6 non comparable* Restauration 19,5 20,2 + 3,6 % Production 8,0 9,7 + 21,3 % Nouvelles activités (16,1) (5,3) non comparable* * en raison de variations du périmètre de consolidation le test de livraison de plateaux-repas sur 4 sites (Paris, Saint-Etienne, Grenoble et Lyon) ; la poursuite de la restructuration et de la rénovation du parc de cafétérias ; l intensification de la communication publicitaire ; le renforcement constant de la sécurité alimentaire ; la création de nouvelles gammes de produits (sandwiches, poissons, pâtes fraîches et pâtisseries). Production Le chiffre d affaires HT consolidé des Chais Beaucairois a progressé, quant à lui, de 6,4 % sur la même période. Nouvelles activités Le chiffre d affaires HT et le résultat d exploitation consolidés de l ensemble Nouvelles activités en 2001 ne sont pas comparables à ceux de 2000 en raison des variations suivantes du périmètre de consolidation : sur les six premiers mois de 2000, les activités de C-mescourses et de C-online étaient consolidées par intégration globale au sein de Casino Entreprise alors que, à partir du 1 er juillet 2000, elles sont mises en équivalence au sein de Caly-on-line (détenue à 40 % par Casino et à 60 % par Rallye) ; l activité de C-Discount est consolidée par intégration globale depuis le 1 er avril 2000 ; l activité nouvelle de Banque Casino est consolidée par intégration proportionnelle depuis le 1 er janvier L ensemble Autres activités du groupe Casino est constitué de trois activités distinctes : la restauration (avec Casino Cafétéria), la production (avec Les Chais Beaucairois), et les nouvelles activités (avec Imagica, KoMoGo, Casino Entreprise et Banque Casino). Cet ensemble représente seulement 2 % du chiffre d affaires consolidé HT du groupe Casino et moins de 3 % de son résultat d exploitation consolidé. Restauration Le chiffre d affaires HT consolidé de Casino Cafétéria en 2001 a progressé de 2,8 % grâce au dynamisme commercial des nouveaux concepts mis en place en Parmi les principales réalisations de 2001, on citera : la diversification ciblée sur d autres créneaux de restauration (restauration de type évènementielle comme au stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne ou restauration collective en entreprises) ; 30 31

18 Résultats 2001 Répartition du chiffre d affaires 20,9 % 41,0 % Répartition du résultat d exploitation 34,1 % 46,1 % En dépit d une conjoncture contrastée, le résultat d exploitation international a enregistré une croissance de 18,4 % à taux de change et périmètre constants. 23,1 % 15,0 % 5,4 % 14,4 % AMÉRIQUE DU NORD EUROPE CENTRALE AMÉRIQUE LATINE ASIE 32 33

19 NOMBRE D IMPLANTATIONS Etats-Unis Mexique Pologne Argentine Uruguay Brésil Colombie Venezuela Taïwan Thaïlande Smart & Final Smart & Final Géant Leader Price Libertad Leader Price autres magasins Géant Disco Devoto Extra Pão de Açúcar Barateiro Eletro Exito & Optimo Ley et autres Exito Cada et divers Géant Big C en millions d euros variation Chiffre d affaires HT Amérique du Nord 2 091, ,0 + 7,3 % Europe centrale 635,7 818,4 + 28,7 % Amérique latine 950, ,6 non comparable Asie 884, ,1 + 29,4 % Total 4 561, ,1 + 19,9 % Résultat d exploitation Développement de la chaîne Smart & Final et élargissement de son offre sur le continent Nord américain, renforcement de la position de leader en Pologne et accélération des ouvertures de magasins Leader Price, ouverture des premiers magasins Leader Price en Argentine malgré la crise économique, renforcement de la présence en Uruguay et au Brésil, rénovation et rationalisation du parc en Colombie, nouvelles ouvertures au Venezuela, accroissement de l offre et refonte logistique à Taïwan, poursuite du programme d expansion en Thaïlande : le groupe Casino poursuit sa politique de croissance à l international. Amérique du Nord 32,0 35,8 + 11,9 % Europe centrale 10,2 11,2 + 9,8 % Amérique latine 10,5 4,2 non comparable Asie 23,2 26,4 + 13,8 % Total 75,9 77,6 + 2,2 % En 2001, Smart & Final a poursuivi le redressement entamé depuis 1999 avec une croissance supérieure à 30 % de son résultat net (14,4 millions de dollars contre 11,0 millions de dollars en 2000). Le chiffre d affaires réalisé par Smart & Final en Amérique du Nord a atteint 1 946,7 millions de dollars contre 1 863,9 millions de dollars en 2000, soit une augmentation de 4,4 %. Le chiffre d affaires de l exercice écoulé se répartit entre les magasins Smart & Final qui représentent 1 542,9 millions de dollars (en hausse de 5,4 % par rapport à 2000) et l activité de foodservice qui représente 403,8 millions de dollars (en hausse de 0,9 % par rapport à 2000). En ce qui concerne l activité des magasins Smart & Final, celle-ci a été globalement satisfaisante sur l ensemble de l année 2001 avec des ventes TTC à magasins comparables en monnaie locale en hausse de 3,9 %. L activité de foodservice, quant à elle, a souffert des conséquences des évènements tragiques du 11 septembre 2001 et a connu une baisse ponctuelle de son chiffre d affaires au quatrième trimestre 2001, à la fois en Floride et en Californie. Treize magasins ont été ouverts ou réinstallés au cours de l exercice écoulé et une quinzaine de nouveaux magasins devraient voir le jour en 2002, auxquels s ajoutera la rénovation d environ 35 magasins existants. Amérique du Nord Smart & Final en millions d euros variation Chiffre d affaires HT 2 091, ,0 + 7,3 % Résultat d exploitation 32,0 35,8 + 11,9 % Marge d exploitation 1,5 % 1,6 % Outre la croissance de son chiffre d affaires, l amélioration des performances de Smart & Final s est traduite par l augmentation d environ 13 % de son résultat d exploitation (33,8 millions de dollars contre 30,0 millions de dollars en 2000). Cette amélioration repose sur le succès de la politique d achats mise en place pour l activité de magasins, une meilleure efficacité logistique et un élargissement de l offre de produits. Le ralentissement de l économie américaine consécutif aux évènements du 11 septembre, notamment son impact sur les activités de voyages, a provisoirement freiné les progrès significatifs que connaissait l activité de foodservice, rendus possibles grâce aux nombreuses opérations de restructuration qui avaient été engagées en La mise en place de nouveaux services à la clientèle a néanmoins permis d attirer de nouveaux clients majeurs en Californie du Nord et des mesures de réduction des coûts mises en place au quatrième trimestre 2001 devraient permettre à l activité de foodservice de poursuivre son redressement dès le début de Marge d exploitation 1,6 % 1,4 % 34 35

20 Pologne Géant Polska en millions d euros variation Argentine Libertad en millions d euros variation Chiffre d affaires HT 635,7 818,4 + 28,7 % Résultat d exploitation 10,2 11,2 + 9,8 % Marge d exploitation 1,6 % 1,4 % Chiffre d affaires HT 609,8 618,8 + 1,5 % Résultat d exploitation 9,7 8,7-10,3 % Marge d exploitation 1,6 % 1,4 % En Pologne, malgré un contexte concurrentiel toujours intense, les résultats enregistrés par les activités du groupe Casino demeurent très satisfaisants avec un chiffre d affaires consolidé HT en hausse d environ 29 % (818,4 millions d euros contre 635,7 millions d euros en 2000) et un résultat d exploitation en hausse de près de 10 % (11,2 millions d euros contre 10,2 millions d euros en 2000). L évolution favorable du chiffre d affaires résulte notamment de l ouverture de 3 nouveaux hypermarchés (Gdynia en juin, Sosnowiec en août et Fort Wola en octobre) et de 39 nouveaux magasins Leader Price, ce qui porte respectivement à 15 et 60 le nombre d hypermarchés et de magasins Leader Price en fonctionnement au 31 décembre A magasins comparables, l évolution du chiffre d affaires TTC en monnaie locale a été de - 1,7 % reflétant le ralentissement de la croissance économique du pays et la montée du chômage, qui pénalise plus fortement les ventes de produits nonalimentaires (sans oublier les taux d intérêt élevés). Malgré cette conjoncture défavorable et le contexte concurrentiel, les activités polonaises du groupe Casino ont confirmé leur position de leader sur le marché local, grâce au double positionnement sur le segment des hypermarchés et sur celui des magasins discount Leader Price. Les hypermarchés Géant ont mis en place une politique de réalimentarisation des magasins, pour pallier la baisse structurelle du marché des ventes non-alimentaires, tandis que Leader Price poursuivra en 2002 son développement accéléré avec l ouverture prévue d environ 40 magasins supplémentaires. Ce nouveau format, qui rencontre un grand succès en Pologne, vise un parc de l ordre de 180 magasins ouverts à fin 2004 (le premier ayant été ouvert en avril 2000). L Argentine a été secouée en 2001 par une crise économique et politique majeure, qui avait commencé dès le premier semestre 2000 et n a fait que s amplifier au cours l année Cette crise économique a connu une tension extrême en décembre dernier où une partie de la population a attaqué et pillé des magasins alimentaires (en ce qui concerne Casino, aucun hypermarché Libertad n a été touché mais seulement un magasin Leader Price à Buenos Aires et un entrepôt Cash & Carry à Tucuman). En janvier 2002, le Parlement a approuvé une loi d urgence économique qui a mis fin à la parité peso-dollar en vigueur depuis 1991 et le nouveau cours du peso représentait, à la date d établissement des comptes, une dévaluation de 37,5 % par rapport au dollar. Un train de mesures a également été adopté afin de mettre un terme à plus de trois années de récession ; ce plan inclut une conversion en pesos des dettes contractées en dollars par les particuliers, ainsi que les petites et moyennes entreprises, à hauteur de dollars et l application de la même conversion aux loyers. Cette crise aiguë a continué à peser fortement sur la fréquentation des magasins et sur le niveau du panier moyen. A la baisse des prix des produits de grande consommation (déflation) et à celle des revenus des ménages sont venues s ajouter les mesures de plafonnement des retraits bancaires ( coralito ) qui ont fortement pesé sur l évolution des ventes, notamment en produits non-alimentaires. Ainsi, sur l ensemble de l année, le chiffre d affaires TTC à magasins comparables en monnaie locale de Libertad a régressé de 16,3 % (oscillant de - 14 % à - 19 % selon les trimestres). Malgré ce contexte difficile, deux nouveaux hypermarchés ont été ouverts en 2001 (Posadas en juin et Metro Max en août) et trois premiers magasins Leader Price ont été inaugurés en Argentine. Ces magasins devraient répondre au besoin des consommateurs argentins de disposer de produits premiers prix et à marque distributeur et de limiter leurs achats aux produits de première nécessité. Ils connaissent, pour leurs débuts, une évolution très positive tant en nombre de clients qu en panier moyen. Il convient, en outre, de rappeler que, compte tenu de la part de marché de Libertad en Argentine, la contribution de ce pays aux résultats consolidés du groupe Casino demeure mineure (l Argentine représente seulement 1 % du résultat d exploitation consolidé total de Casino) et que l impact de la crise sur les résultats d ensemble du Groupe est donc limité. Par ailleurs, l excellente gestion opérationnelle des activités argentines (gestion très rigoureuse des coûts, amélioration des conditions d achat et de la productivité en magasins) a permis de maintenir le résultat d exploitation consolidé à un niveau très satisfaisant, eu égard à la conjoncture. Bien qu en baisse, la marge opérationnelle s est établie à 1,4 % et le résultat d exploitation à 8,7 millions d euros (contre 9,7 millions d euros en 2000)

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés COMMUNIQUE DE PRESSE Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés - Chiffre d affaires T1 11 : 204,9 millions d euros o +18,3% en données publiées o +9,2% 1 en

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

RALLYE. Résultats semestriels 2013

RALLYE. Résultats semestriels 2013 Paris, le 26 juillet 2013 RALLYE Résultats semestriels 2013 Bonnes performances sur ce semestre marquées par : La forte croissance des ventes totales de Casino (+37%) ainsi que du ROC (+51,9%) au premier

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 lundi 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 Stratégie et modèle économique

Plus en détail

1948 Ouverture du premier magasin en libre-service dans le magasin d origine à Saint-Etienne

1948 Ouverture du premier magasin en libre-service dans le magasin d origine à Saint-Etienne 2007 1898 Ouverture de la première succursale à Veauche (Loire) et fondation de la Société des magasins du Casino 1901 Lancement des premiers produits à marque Casino Geoffroy Guichard Fondateur du Groupe

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

Résultats semestriels

Résultats semestriels Résultats semestriels Lettre aux actionnaires N 9 - Avril 2003 Cher actionnaire, Chiffre d affaires + 4,4 % Résultat d exploitation + 14,3 % Résultat net PdG + 22,4 % Malgré les vents contraires rencontrés

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

EDENRED Lyon 16 décembre 2010. Anne-Lise de RIVOIRE Responsable Communication financière et Relations Actionnaires

EDENRED Lyon 16 décembre 2010. Anne-Lise de RIVOIRE Responsable Communication financière et Relations Actionnaires EDENRED Lyon 16 décembre 2010 Anne-Lise de RIVOIRE Responsable Communication financière et Relations Actionnaires Edenred : qui sommes-nous? La société issue de la scission de Accor créée en juin 2010

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

Croissance organique hors essence T1 2011 Activités poursuivies +4,7% France +1,2% International +10,5%

Croissance organique hors essence T1 2011 Activités poursuivies +4,7% France +1,2% International +10,5% Très forte croissance du chiffre d affaires au er trimestre 20 : +8,8% sous l effet notamment des variations de périmètre au Brésil et en Thaïlande A périmètre comparable progression du chiffre d affaires

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006. Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006. Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants Le 12 avril 2006 CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006 Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants Une croissance solide en France: - Forte croissance à magasins

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Croissance organique au 4 ème trimestre 2008 : +3,9% (hors essence) France : +1,2% et International : +9,2%

Croissance organique au 4 ème trimestre 2008 : +3,9% (hors essence) France : +1,2% et International : +9,2% Croissance organique au 4 ème trimestre 200 : +3,9% (hors essence) France : +1,2% et International : +9,2% Forte progression du chiffre d affaires en 200 :+,9% Accélération de la croissance organique :

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005 BNP Paribas Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation 29 mars 2005 1 Plan de la présentation Une opportunité unique Cofinoga: un acteur majeur du crédit à la consommation

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante.

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante. Rapportannuel2005 Pierre Milchior Gérant L année 2005 a été très encourageante. Elle restera incontestablement marquée par une progression de notre activité, associée à un retour des bénéfices. Cela s

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

Casino: risque France confirmé

Casino: risque France confirmé 29/09/2014 Cours:45 Casino: risque France confirmé Le modèle financier de Casino fait porter par la France le coût de l internationalisation. La cession en juillet 2015 de 8% de CBD est l expression d

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 %

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 % Vilmorin & Cie SA Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 317 717 005,50 euros Siège social : 4, Quai de la Mégisserie 75001 PARIS R.C.S. Paris 377 913 728 Exercice social du 1 er juillet

Plus en détail

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre Croissance des ventes encourageante au premier trimestre CA TTC T1 2011 : + 3,9% à taux de changes courants, +2,1% à taux de changes constants + 0,6% en comparable hors essence, ajusté de l effet calendaire

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

SOLVING INTERNATIONAL

SOLVING INTERNATIONAL SOLVING INTERNATIONAL RESULTATS DU 1ER SEMESTRE 2006 4 octobre 2006 Sommaire Introduction L activité du semestre Résultats financiers Perspectives Solving International octobre 2006 2 Introduction Solving

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

Sopra Group Objectifs 2007 atteints

Sopra Group Objectifs 2007 atteints Communiqué de Presse Paris, le 14 février 2008 Sopra Group Objectifs atteints Chiffre d affaires : 1 milliard d euros Croissance totale : + 11,6% Croissance organique : +9,4% Marge opérationnelle courante

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre :

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre : Limoges, le 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés Réalisations du premier trimestre : - Croissance totale des ventes hors effets de change

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009

RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009 Société anonyme au capital de 1.437.099 Siège Social à LYON (69009) - 51 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009 1 Principe comptable 1.1

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

REUNION CLIFF / FFCI. Rouen 6 mai 2010

REUNION CLIFF / FFCI. Rouen 6 mai 2010 REUNION CLIFF / FFCI Rouen 6 mai 2010 Le Groupe BIC Un modèle économique durable bénéficiant de positions fortes dans le monde entier Une politique d utilisation de la trésorerie claire et une rémunération

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011

Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011 Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011 Le pôle ingénierie a constaté une activité commerciale au 1 er semestre 2011 en deçà de ses prévisions en raison du décalage entre la montée en puissance de la

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 27 août COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES 1 er SEMESTRE BONS RÉSULTATS COMMERCIAUX ET AMÉLIORATION DES RÉSULTATS FINANCIERS DE BOUYGUES TELECOM DYNAMISME DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION À L INTERNATIONAL

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

COMMUNIQUE. Actionnaires individuels : le goût retrouvé pour la bourse

COMMUNIQUE. Actionnaires individuels : le goût retrouvé pour la bourse Communiqué COMMUNIQUE Actionnaires individuels : le goût retrouvé pour la bourse PARIS - 17 novembre 2009 SEITOSEI, agence de communication et marketing financiers, en partenariat avec la Fédération Française

Plus en détail

Décision n 10-DCC-88 du 4 août 2010 relative à la prise de contrôle conjoint de la société Nico par la société Machal

Décision n 10-DCC-88 du 4 août 2010 relative à la prise de contrôle conjoint de la société Nico par la société Machal RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-88 du 4 août 2010 relative à la prise de contrôle conjoint de la société Nico par la société Machal L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Bilan général de l année 2009

Bilan général de l année 2009 Bilan général de l année 2009 2009 : l économie Conséquences de la crise financière Récession dans les économies évoluées, et ralentissement dans les économies émergentes Incertitude, et recherche de sécurité

Plus en détail

/// COMMUNIQUÉ DE PRESSE

/// COMMUNIQUÉ DE PRESSE 24 mars 2015 /// www.id-logistics.com /// COMMUNIQUÉ DE PRESSE En 2014, a franchi une nouvelle étape dans son développement Forte croissance du chiffre d affaires : +19% à 874,5M (+11,4% en organique)

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action

OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action COMMUNIQUE DE PRESSE OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action Un premier semestre riche de trois nouveaux investissements conclu le 31 juillet par

Plus en détail

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE.

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. NOTRE MISSION La mission du Centre financier aux entreprises Desjardins Est de l Ontario est de contribuer à la croissance des entreprises

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m Rapport Annuel 2005 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m ... The Marketingroup La relation client est aujourd hui plurimédia. Pour leurs actions de conquête et de fidélisation, les marques doivent

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés 1. Résultats semestriels 1998 2. Tendances d activité à fin septembre 3. Sensibilités et opportunités actuelles Perspectives 1998 4. Actions stratégiques en cours 1 1. Premier semestre 1998 Chiffres clés

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

Rapport trimestriel 30 septembre 2001

Rapport trimestriel 30 septembre 2001 F O N D S D E P L A C E M E N T I M M O B I L I E R C O M I N A R Rapport trimestriel 30 septembre 2001 Message aux porteurs de parts Au nom des fiduciaires, des dirigeants et du personnel du Fonds de

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013 LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE Résultats 2012/2013 Novembre 2013 1 Résultats annuels 2012/2013 Profil Les faits marquants 2012/13 Des résultats en fort redressement Une nouvelle dynamique

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 3 novembre 03 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE ET DES NEUF PREMIERS MOIS 03 POURSUITE AU TROISIÈME TRIMESTRE DES TENDANCES CONSTATÉES AU DEUXIÈME TRIMESTRE - BONNE

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 mardi 3 avril 2007 Présentation et positionnement du Groupe Sqli Faits marquants et résultats

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013

RESULTATS ANNUELS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 Progression de l activité en France Forte croissance à l international Forte croissance du résultat net normalisé part du Groupe Forte progression de l activité et des résultats

Plus en détail

2014 : VALIDATION DE LA STRATEGIE

2014 : VALIDATION DE LA STRATEGIE 2014 : VALIDATION DE LA STRATEGIE Pôle B to B : - Croissance continue du chiffre d affaires - Runrate signé de 2 Mds pour Be2bill Pôle B to C : - EBIT conforme aux attentes Bruxelles, le 17 février 2015,

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 26 mars 2010 MEMSCAP (NYSE Euronext:

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre 2011

Résultats du 2 ème trimestre 2011 Résultats du 2 ème trimestre 2011 Des résultats en croissance, soutenus par l activité bancaire RNPG T2 2011 : 11,7 M, +21 % RNPG S1 2011 : 22,8 M, +27 % Produit net bancaire 52,9 55,4 5 % 100,8 112,2

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail