Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février 2003. Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1"

Transcription

1 Barrière Emmanuel MST 1 MPE Rapport de stage Stage du 24 au 28 Février 2003 Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1

2 J ai réalisé cette semaine de stage à la Maison de Kirikou à Angoulême, et après avoir vu de qu elle type de structure il s agit, nous nous intéresserons aux activités effectuées par les enfants, leurs résultats et leurs analyses. La Maison de Kirikou : La maison de Kirikou est une structure gérée par le service petite enfance de la mairie d Angoulême, elle compte deux service principaux : la halte-garderie et la crèche. C est dans ce dernier service que j ai effectué mon stage. La crèche est divisée en trois secteurs : les bébés, les moyens (12-24 mois), les grands (24-30 mois). Et c est avec ces deux derniers que je suis resté le plus souvent. La crèche accueille habituellement 60 enfants âgés de 12 à 30 mois et une dizaine de bébés. Mais pendant cette période de vacances, les effectifs étaient moindres. Les enfants sont généralement inscrits à l année et jusqu à ce qu ils soient suffisamment propres pour entrer à la maternelle. L étude : J ai décidé de mener mes observations sur des enfants âgés de 18, 24 et 30 mois, le but était de voir s il existait de grandes différences entre ces différents âges dans un premier temps au niveau moteur avec une activité de course et au niveau intellectuel avec une activité de classification Les activités : L activité motrice : Pour la réalisation de cette activité j ai été assisté par l animatrice de puériculture. Il s agissait donc d une épreuve de course. Les enfants devaient parcourir une distance d une huitaine de mètres dans un premier temps en courant normalement puis en courant en arrière, puis en pas chassés et enfin en slalomant entre des obstacles (au nombre de 6 et matérialisés par des briques en plastique). Cette épreuve avait pour but de montrer si les enfants observés avaient acquis les stades de course (ceci s observe essentiellement par leur degré de réussite aux variantes de la course élaborées) et si de réelles différences étaient observables entre les enfants du premier stade (18 mois) et ceux du deuxième (30 mois) et évalué également le stade auquel pouvait se trouver les enfants à un âge intermédiaire (24 mois) P.2

3 L activité intellectuelle : Il s agissait dans un premier temps pour les enfants de retrouver un intrus parmi les images qui leur étaient présentées. Trois feuilles leur étaient proposée une où se trouvaient 9 dessins de personnages humains plus un intrus d ordre animalier, une autre feuille où se trouvaient 9 véhicules et un intrus humain et enfin une feuilles où se trouvaient 9 personnages animaliers et un intrus véhicule. (cf. annexe). Malheureusement cette épreuve fut un échec, moins par le fait que les enfants de ces âges là n auraient pas de système de classification que par le fait qu ils ne comprenaient pas ce qu ils devaient faire et, qu il est également possible que le mode de l épreuve (les feuilles avec les dessins) n ait pas été adapté à leur âge. Peut être un épreuve similaire avec des photos ou avec des peluches ou figurines aurait plus faciles. A noter que ce type d épreuve de recherche d intrus sur feuille fait, parait-il, parti des tests pour entrer au CP. P.3

4 J ai donc modifié l épreuve en restant dans l optique d étudier leur façon de classer les choses. La nouvelle épreuve consistait à prendre trois seaux et mettre des Kapla (jeux de construction en bois) dans un, des Lego dans le second et des Clipo dans le troisième puis de demander à l enfant de mettre un Kapla, un Lego et un Clipo dans le seau qui semblait lui convenir. Résultats et analyse : Afin de préserver l anonymat des enfants que j ai observés, je leur ai donné des noms fictifs tirés du Seigneur des anneaux de JRR Tolkien, et cela me facilitera la tâche dans le cas où j aurai besoin de me référer à l une de leur performance pour expliquer mon propos. L activité motrice : Il s agissait donc pour les enfants de parcourir une petite distance de différentes façons. L épreuve se dérouler ainsi, on prenait un petit groupe d enfants (5-6) et on les emmenait dans l atrium où, ils réalisent habituellement des activités de motricité, peuvent faire du vélo ou utiliser une structure avec toboggan. Après les avoir regroupés au niveau du point de départ de l épreuve, je leur montrait ce qu ils auraient à faire, puis nous le faisions tous ensemble ensuite il le faisait un par un pour que je puisse noter leur performances. Pour cette activité, j ai, afin, d évalué les enfants, chronométré leurs différents passages et tenté de compter le nombre de pas qu ils faisaient à chaque parcours. A noter que j ai considéré que l enfant faisait un pas lorsque la jambe arrière passe devant la jambe qui était en avant. Ainsi, l enfant qui se trouve dans la position suivante : jambe gauche en arrière et jambe droite devant, aura fait un pas lorsque la jambe gauche sera passée devant la droite. Toutefois, malgré toutes les précautions que j ai prises pour être le plus juste possible dans mes évaluations, les résultats obtenus sont à relativiser. Tout d abord à cause du fait que certains enfants n ont pas très bien assimilé les consignes de l exercice comme par exemple pour l épreuve de slalom où ils oubliaient de contourner les obstacles et préféraient courir droit devant eux. D autre part, il est particulièrement complexe de compter avec précision les pas qu ils effectuent tout en les encourageant à faire l activité. Et il encore plus difficile (à moins de les attacher! :-p) d empêcher l un des enfants de courir en même temps que son petit camarade qui est noté et surtout de l empêcher d enlever les obstacles du slalom. Ceci a donné les résultats suivants : P.4

5 P.1

6 Activité motrice (moyenne en secondes) 18 Mois 24 Mois 30 Mois Course 5,48 5,44 4,34 Slalom 10,39 14,09 6,83 Arrière 17,21 23,33 17,09 Activité motrice (moyenne en pas) 18 Mois 24 Mois 30 Mois Course Slalom Arrière Activité motrice (moyenne en seconde) Activité motrice (moyenne en pas) Mois 24 Mois 30 Mois Age Course Slalom Arrière Mois 24 Mois 30 Mois Age Course Slalom Arrière P.5 Temps en seconde Nombre de pas

7 On peut alors remarquer dans l ensemble la tendance générale à la baisse de toutes ces valeurs. Et on peut par conséquent conclure qu il existe un réelle différence entre les enfants âgés de 18 mois étant au premier stade de modèle de la course et ceux âgés de 30 mois qui eux se trouve dans le deuxième stade. En effet, même si la différence est minime, on s aperçoit tout de même d un écart d une seconde et de 9 pas entre ces deux âges au niveau de la course. Mais là où de vraies différences sont notables c est aux niveaux des différentes variantes qu ils ont dû effectuer. On remarque par exemple sur l épreuve de slalom un écart de près de 4 secondes et de 30 secondes sur l épreuve très difficile qu était celle de la marche arrière. Il est alors bon de préciser que cette dernière variante constituée avec les pas chassés de épreuves très difficiles qui ont très rapidement montré les limites des enfants. Je n ai par ailleurs pas noté les enfants sur l épreuve de pas chassés car j ai remarqué qu ils avaient tendance soit à faire une course sautée en gardant le buste vers l avant et en tournant la tête sur le coté, soit à marcher en essayant de mettre les jambes l une devant l autre tout en restant de profil. Rappelons également, que le pas chassé consiste à parcourir une distance en se déplaçant tel un crabe c'est-à-dire en se mettant face à un coté et en faisant des pas dits «de cotés», avec un pied qui chasse l autre. D autre part, même si j ai noté les enfants sur l épreuve de marche arrière, j ai néanmoins pu me rendre là encore compte de leurs limites. En effet, ils éprouvèrent d énormes difficultés à se déplacer sans regarder derrière eux et faisaient de petits pas peu assurés et avaient tendance à ne pas aller bien droit. Les comportements observés sur ces deux épreuves témoignent du fait que les enfants, quelque soit leur âge, n ont pas encore assimilé l ensemble des modèles de déplacement. Seul point obscur de ces résultats, les moyennes obtenues, mise à part celle pour la course, par les 24 mois sont plus élevées que celles des 18 mois. Ceci peut avoir plusieurs raisons comme par exemple les difficultés que j ai eues à évaluer les enfants ayant entraîné des erreurs de mesure, ou encore la présence parmi les 18 mois d un enfant qui réalise des performances proches de celles d un 30 mois (cf. les résultats d Elrond), voire même le fait qu il y a deux filles dans ce groupe alors qu il n y en avait qu une chez les 18 mois (quoiqu à l étude des résultats individuels, c est toujours une fille qui réalise les meilleurs performances). Il m est donc par conséquent difficile de déduire l existence d un stade intermédiaire entre le premier et le deuxième stade de la course, même si ceci semble vrai pour l épreuve de course simple (cf. sur les graphiques, les courbes de course sont strictement décroissantes). La possibilité que ces résultats soient erronés m empêche d autre part de conclure que les enfants de 24 mois n ont, par rapport à ceux de 18, pas acquis les modèles de déplacement. P.6

8 L activité intellectuelle : Il s agissait donc de mettre le bon jouet dans le bon sceau. Il y avait trois sceaux avec trois types de jouet, l enfant obtenait un point à chaque jouet mis dans le bon sceau. Voici les résultats obtenus : Epreuve de classification Moyenne des résultats 18 mois 2,3 24 mois 2,7 30 mois 3 On remarque ici, que les enfants les plus âgés ont parfaitement réussi l épreuve, tout comme la quasi-totalité des enfants observés (78% d entre eux pour être précis). Mais le plus intéressant reste ici le fait que deux des trois enfants de 18 mois ont parfaitement réussi et que le troisième, Legolas, n a mis qu un seul jouet dans un des sceaux correspondant (pour être plus juste, il a mis tous les jouets dans le même sceau). D autre part, Eowyn a commis elle aussi une erreur, ce fut avec le premier jouet, mais avec le deuxième jouet alors qu elle allait le mettre dans un mauvais sceau, elle a arrêté son geste pour, je pense, réfléchir, évaluer les possibilités et le mettre dans le bon sceau ; ceci n a prit qu une fraction de seconde mais la rapidité de sa réflexion fut particulièrement marquante. A la lumière de ces quelques observations je peux supposer que les enfants possède un modèle ou une stratégie de classification, toutefois cette épreuve fut je pense relativement trop facile pour eux car ils sont généralement très sollicités pour le rangement des jouets et ils ont une certaine habitude de ce genre de classement. P.7

9 Les jeux et jouets : A partir de ce que j ai pu observé lors de ces épreuves, je suis incapable de citer un jeu ou un jouet existant dans le commerce particulièrement adapté ou non aux enfants. Toutefois avec tout ce que j ai pu observé lors de ce stage de la manière dont les enfants jouent, je peux cité par exemple le crocodile à bascule comme jouet particulièrement inadapté. Il s agit d un jeu de plein air en plastique qui permet à deux enfants de s asseoir en face l un de l autre à chaque extrémité du crocodile (et selon les versions, un troisième peut se mettre au milieu) le but étant de se balancer. Seul problème, les enfants ne sont pas toujours deux sur le crocodile, il arrive qu ils se retrouvent seuls et comme le crocodile n est pas lesté aux extrémités, lorsque l enfant seul s assoit à une extrémité et commence à se balancer, le crocodile se renverse. L enfant tombe, peut se blesser, voire même rester coincé en dessous. Ce genre d incident est particulièrement courant mais reste jusqu à présent sans gravités grâce au professionnalisme et à la vigilance de l équipe encadrante. A l opposé de cet exemple, j ai été particulièrement surpris par la facilité avec laquelle les enfants faisaient du vélo. Pour être plus précis, la crèche possède deux types de vélos qui sont quasi-semblables si ce n est qu un de ces vélos possède un système de pédalage central contrairement à l autre où le pédalage est au niveau de la roue avant. Ce dernier système de pédalage est typique des jouets roulants pour enfants. Et le système central, identique à celui des vélos adultes, est très rare sur des jouets. Et ce qui m a le plus frappé c est que les enfants avaient pris conscience (même s ils ne le formuler pas ainsi), que ce système leur permettait de pédaler plus facilement et qu avec moins d efforts ils allaient plus vite par rapport à un vélo avec un système avant. Cette prise de conscience était telle que le vélo en question devenait objet de discorde. P.8

10 Conclusion Pour conclure, ce stage fut, pour ma part, particulièrement enrichissant, de part tout ce que j ai pu observé tant au niveau du développement moteur et intellectuel des enfants, que de leur comportement, je dirais, social, la manière de se comporter entre eux et vis-à-vis des adultes, d affirmer leur personnalité, de leur aptitude à intégrer l avis d autrui et de prendre en compte les différences des autres (notamment lorsque les grands et les moyens se retrouvent ensemble dans l atrium et que les grands adaptent leur jeux en fonction des plus petits) ; enfin, je fut surpris de leur aptitude à jouer «avec rien», de leur faculté à ne pas se lasser et de leur infatigabilité. Je pense que cette expérience est essentielle pour une parfaite connaissance de la cible sur laquelle nous nous spécialisons et qu il serait réellement intéressant d avoir au sein de nos locaux un «laboratoire» pour observer des enfants, voir et analyser en détail comment ils jouent, s expriment, interagissent... P.9

PB JE FAIS MA TOILETTE 1 PB LE BALLON SAUTEUR 2

PB JE FAIS MA TOILETTE 1 PB LE BALLON SAUTEUR 2 JE JUE DANS L EAU 1 PB JE FAIS MA TILETTE 1 PB LE BALLN SAUTEUR 2 - prendre de l eau dans ses mains, avec un seau, un arrosoir, un gobelet, s arroser comme pour sa toilette. - se regarder dans la glace,

Plus en détail

Ecole maternelle La Bâtie neuve 2010 /

Ecole maternelle La Bâtie neuve 2010 / «Permettre aux élèves d accéder à des notions scientifiques et technologiques en acquérant des compétences transversales notamment dans les domaines... De l autonomie, De l apprentissage de la vie sociale

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

1) Passation de la consigne (en collectif) Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite.

1) Passation de la consigne (en collectif) Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite. Séance n : 1 Objectifs : - explorer le matériel - mettre les élèves acteurs de l activité Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite. 4) Découverte et réalisation

Plus en détail

Le Roller à l Ecole 2004 CPC LYON : M. BERGER, JL MAMMET, A. SERRES EDUCATEURS VILLE DE LYON : A. MOHR, S. RUILLIER

Le Roller à l Ecole 2004 CPC LYON : M. BERGER, JL MAMMET, A. SERRES EDUCATEURS VILLE DE LYON : A. MOHR, S. RUILLIER Le Roller à l Ecole 2004 CPC LYON : M. BERGER, JL MAMMET, A. SERRES EDUCATEURS VILLE DE LYON : A. MOHR, S. RUILLIER DEROULEMENT DU MODULE D'APPRENTISSAGE Compétence spécifique: REALISER UNE PERFORMANCE

Plus en détail

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques Cette séquence permet l acquisition des compétences nécessaires à la construction des connaissances : - Connaître et enrichir le lexique de base de l action «se déplacer» : marcher, ramper, courir, grimper-escalader,

Plus en détail

16 ateliers pour se jouer des obstacles

16 ateliers pour se jouer des obstacles 16 ateliers pour se jouer des obstacles Situation : Parcours d obstacles Dispositif : Mettre en place un petit circuit sur différents revêtements (herbe, sable, macadam, terre, tapis de mousse), utiliser

Plus en détail

Vers l autonomie JEUX DE CONSTRUCTION

Vers l autonomie JEUX DE CONSTRUCTION Benjamin Bonhomme Julie Dadet - Elisabeth Macé Anne Nenzel Stage Ambition réussite Strasbourg 1 Sept-Oct 2007 Vers l autonomie JEUX DE CONSTRUCTION Objectifs généraux -affirmer son autonomie par rapport

Plus en détail

Trophée Régional Des Jeunes Cyclistes

Trophée Régional Des Jeunes Cyclistes Trophée Régional Des Jeunes Cyclistes 31 mai 2015 à VENDENHEIM organisé par L UNION CYCLISTE DE VENDENHEIM Trophée Régional des Jeunes Cyclistes 1 Règlement Général Trophée régional des jeunes cyclistes

Plus en détail

Club de soccer Le Sprint Cahier de l éducateur U4 à U6

Club de soccer Le Sprint Cahier de l éducateur U4 à U6 Club de soccer Le Sprint Cahier de l éducateur U4 à U6 Bonjour, Ce cahier de l éducateur est un outil conçu dans l optique de guider, d accompagner et d aider les parents-entraineurs de la catégorie U6

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ

01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ 01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La rue peut être un lieu dangereux. L enfant doit connaître les risques liés à sa petite taille pour agir en conséquence.

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort Définition : Activité individuelle de performance mesurable (temps / espace) qui implique la réalisation d un geste adapté spécifique dans le respect des règles établies. généraux : Développer de façon

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

Règlement de fonctionnement du

Règlement de fonctionnement du Règlement de fonctionnement du Club «Pirouette et patouille» édition 2015 Le Club «Pirouette et Patouille» est une association créée à l initiative des assistantes maternelles. Elles sont adhérentes et

Plus en détail

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS L agencement des espaces de la classe de tout-petits et de l école Les espaces et les équipements de l école sont conçus pour être au service des apprentissages

Plus en détail

Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation

Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation Référence à l Annexe III de l arrêté du 24 février 2003 modifié, portant création de la spécialité

Plus en détail

LA DESCRIPTION DE L HÔTEL

LA DESCRIPTION DE L HÔTEL 1 HÔTEL NOS CHAMBRES LA DESCRIPTION DE L HÔTEL Le P4W Hotel-Residence accueille les visiteurs de Szombathely, la ville surnommée aussi la Reine de l Ouest, désirant de se détendre ou en visite d affaires

Plus en détail

Illustrations des bonnes pratiques

Illustrations des bonnes pratiques Illustrations des bonnes pratiques Informer et sensibiliser les usagers Critère 1.3. Descriptif de l animation proposée lors du salon du jouet SIMIGEDA (73) Labellisation du Service Public de Collecte

Plus en détail

Règles de bonne conduite des élèves de l école CAMBON. Conseil des élèves délégués du 11 mars 2010

Règles de bonne conduite des élèves de l école CAMBON. Conseil des élèves délégués du 11 mars 2010 Règles de bonne conduite des élèves de l école CAMBON Conseil des élèves délégués du 11 mars 2010 Règles de bonne conduite A tout moment, je respecte mes camarades et les adultes (enseignants, animateurs,

Plus en détail

Jouer avec des cartons

Jouer avec des cartons Jouer avec des cartons Trois modules EPS pour TPS PS Stage accueil des moins de trois ans novembre 2013 Les situations proposées doivent servir de base à l élaboration des séances. Chaque séance comprendra

Plus en détail

Aménagement classe TPS

Aménagement classe TPS Aménagement de classe TPS L aménagement de l espace classe comprend au moins les éléments suivants : - une grande table pour l atelier dirigé et des chaises adaptées ; - un vaste espace de regroupement

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois

eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois 1 SOMMAIRE 3 4 8 Introduction Entre 12 et 18 mois Entre 18 et 24 mois 2 La marche et le langage sont 2 étapes jouant un rôle considérable dans l évolution de l

Plus en détail

Proposition module maternelle : lancer

Proposition module maternelle : lancer Proposition module maternelle : lancer Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

Questionnaires sur les étapes du développement

Questionnaires sur les étapes du développement Questionnaires sur les étapes du développement De 31 mois 16 jours à 34 mois 15 jours Questionnaire 33 mois S il vous plaît, veuillez répondre aux questions suivantes. Veuillez utiliser un stylo à encre

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

COIN GARAGE S'APPROPRIER LE LANGAGE

COIN GARAGE S'APPROPRIER LE LANGAGE COIN GARAGE Aménagement matériel (remarques spécifiques liées à cet espace): - des voitures, - un garage, - un tapis de sol représentant routes et chemins - d'autres types de véhicules, camion, remorques,

Plus en détail

Ecoles : La Roche des Arnauds et Gap La Gare 2012 / 2013

Ecoles : La Roche des Arnauds et Gap La Gare 2012 / 2013 «Permettre aux élèves d accéder à des notions scientifiques et technologiques en acquérant des compétences transversales notamment dans les domaines... De l autonomie, De l apprentissage de la vie sociale

Plus en détail

Instrument de mesure du développement de la petite enfance

Instrument de mesure du développement de la petite enfance Instrument de mesure du développement de la petite enfance Québec 2011-2012 Directives Pour tout renseignement supplémentaire, communiquez avec la Direction des stratégies et opérations de collecte de

Plus en détail

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Lire, oui mais pourquoi? En professionnels de l éducation, nous sommes souvent à la recherche

Plus en détail

SOMMAIRE. LE PROJET D AMENAGEMENT Page 3. Les objectifs pédagogiques Page 3. Responsabilités et maintenance Page 7

SOMMAIRE. LE PROJET D AMENAGEMENT Page 3. Les objectifs pédagogiques Page 3. Responsabilités et maintenance Page 7 SOMMAIRE LE PROJET D AMENAGEMENT Page 3 Les objectifs pédagogiques Page 3 Responsabilités et maintenance Page 7 PETIT MATERIEL INDISPENSABLE EN EPS POUR L ECOLE MATERNELLE Page 9 Caractéristiques d une

Plus en détail

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION Programme d éducation et de motivation à l hygiène pour les patients en psychiatrie Cécile GABRIEL-BORDENAVE C.H. St Egrève (38) Problèmes d hygiène corporelle

Plus en détail

Ecole maternelle Jacques Prévert 3 rue Jean d Ayen 28130 MAINTENON 02.37.27.61.33. Année scolaire 2008/2009. Période 4 : mars - avril

Ecole maternelle Jacques Prévert 3 rue Jean d Ayen 28130 MAINTENON 02.37.27.61.33. Année scolaire 2008/2009. Période 4 : mars - avril Ecole maternelle Jacques Prévert 3 rue Jean d Ayen 28130 MAINTENON 02.37.27.61.33 Année scolaire 2008/2009 Période 4 : mars - avril Séance : 1 Vivre des situations mettant en œuvre 2 actions successives

Plus en détail

DS n 6 (1h30) Chap D3+D4 27/03/2015. DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!!

DS n 6 (1h30) Chap D3+D4 27/03/2015. DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!! DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!! Brenda Semeda-Moreiro, une élève de, décide de passer tout son week-end à réviser le contrôle de physique prévu pour lundi.

Plus en détail

Situation-problème : Comment éviter d être au Soleil pour avoir moins chaud?

Situation-problème : Comment éviter d être au Soleil pour avoir moins chaud? Instructions officielles Objectifs : observation des effets de la lumière (jeux d ombres) fabrication d objets : projet de réalisation d un objet (théâtre d ombres), choix des outils et des matériaux adaptés

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 5

Table des matières. Introduction... 5 Table des matières Introduction... 5 Évaluation... 15 Évaluation diagnostique... 17 Évaluation sommative... 35 Module 1 : Moi, ma famille et mon école Thème 1 Me voici!... 42 Thème 2 Mes vêtements et mon

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN PROGRAMMES COLLEGE BO spécial n 6 du 28 août 2008) FIN OBJ CP CMS PROGRA L EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR l. HORAIRES De 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi Classe maternelle

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Table des matières MOT DE LA DIRECTION TECHNIQUE 3 RÈGLES ET FORMAT DE JEU 4 PLANIFICATION DES SÉANCES U4-U5-U6 5

Table des matières MOT DE LA DIRECTION TECHNIQUE 3 RÈGLES ET FORMAT DE JEU 4 PLANIFICATION DES SÉANCES U4-U5-U6 5 Table des matières MOT DE LA DIRECTION TECHNIQUE 3 RÈGLES ET FORMAT DE JEU 4 PLANIFICATION DES SÉANCES U4-U5-U6 5 PLANIFICATION DES SÉANCES U7-U8-U9 13 Mot de la direction technique Bonjour chers entraîneurs,

Plus en détail

Ce que l équipe pédagogique a fait :

Ce que l équipe pédagogique a fait : Intitulé : Art postal et jardins du monde Ecole : Maternelle de Saint-Léon Classe : Nathalie TEODORESCO Niveau : PS et MS Ville : 31560 Saint Léon Si vous voulez faire partie du projet thalie.teo@laposte.net

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

2 ème étape : le «savoir rouler».

2 ème étape : le «savoir rouler». «MON PERMIS CYCLISTE». 2 ème étape : le «savoir rouler». Nom : Prénom : Ecole : Année scolaire : «MON PERMIS CYCLISTE» 2 ème étape. Fiche n 1. Consigne : Tu réalises seul, et à vélo, le parcours proposé.

Plus en détail

Jeux multi-joueurs, projet ISN Par Matthias Creach Jonas Bouscharain Clément Lamoureux Elèves de TS2 Lycée Aristide Briand

Jeux multi-joueurs, projet ISN Par Matthias Creach Jonas Bouscharain Clément Lamoureux Elèves de TS2 Lycée Aristide Briand Jeux multi-joueurs, projet ISN Par Matthias Creach Jonas Bouscharain Clément Lamoureux Elèves de TS2 Lycée Aristide Briand http://isn.codelab.info/e-portfolio/e-portfolios-du-groupevendredi/clement-ts2/mes-mini-projets-isn/mon-cv/

Plus en détail

LES JEUX D ORIENTATION A L ECOLE MATERNELLE

LES JEUX D ORIENTATION A L ECOLE MATERNELLE Circonscription d Andolsheim LES JEUX D ORIENTATION A L ECOLE MATERNELLE Catherine Metz, CPC EPS Jeux d orientation à l école maternelle, circonscription d Andolsheim Page 0 Sommaire : 1. Repères d apprentissages

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION

COURSE D ORIENTATION COMPETENCE SPECIFIQUE "Adapter ses déplacements à différents types d'environnement" COMPETENCE GENERALE "Mesurer et apprécier les effets de l activité" Cycle 3 COURSE D ORIENTATION - module n 2 - OBJECTIFS

Plus en détail

CONGRES DES KINES PREVENTEURS

CONGRES DES KINES PREVENTEURS CONGRES DES KINES PREVENTEURS 2010-Santé du dos et Métiers de la Petite Enfance Exemple d une action de prévention auprès des assistantes maternelles CONGRES 2010 / PLAN DE L INTERVENTION Les métiers de

Plus en détail

Bilan de stage à Montréal!

Bilan de stage à Montréal! Bilan de stage à Montréal! J'ai commencé mon deuxième stage au Centre de Réadaptation en Déficiences Intellectuelles et en Troubles Envahissants du Développement (CRDITED) de Montréal pour une durée de

Plus en détail

Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois

Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois Thérapie d oxygène energétisé avec l appareil AIRNERGY+ Professional pour la maladie de Parkinson Monsieur Erz avec le chien Jacky 1 Listage des

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

Nos activités avec le robot Thymio II

Nos activités avec le robot Thymio II Nos activités avec le robot Thymio II Le Thymio est un robot. Il a des fonctions préprogrammées qui sont associées à des couleurs. Il contient de nombreux capteurs qui contiennent chacun un led coloré

Plus en détail

CREST d Oloron IEN Oloron. Centre administratif 2 ème étage, 14 rue adoue 64 400 Oloron Ste Marie cedex Tel : 05 59 39 79 09 - Email:

CREST d Oloron IEN Oloron. Centre administratif 2 ème étage, 14 rue adoue 64 400 Oloron Ste Marie cedex Tel : 05 59 39 79 09 - Email: Séquence : l'électricité au cycle 2 Place dans les programmes : 4. Le monde des objets Ils réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Compte-rendu d une expérience Un album à jouer... Le château de Radégou

Compte-rendu d une expérience Un album à jouer... Le château de Radégou Compte-rendu d une expérience Un album à jouer... Le château de Radégou (Publié par la revue EPS1) Deux classes... TPS/PS : Julie NIELSEN MS/GS : Karine BONIFACE (Mail : ec-taulignan@montelimar.ac-grenoble.fr)

Plus en détail

La sécurité des aires de jeux, des installations et des équipements sportifs

La sécurité des aires de jeux, des installations et des équipements sportifs La sécurité des aires de jeux, des installations et des équipements sportifs Thibaut Le Bolloch Personne Ressource en EPS (DDEC/UGSEL 22) Janvier 2013 Comme l indique la circulaire N 2004-138 du 13 juillet

Plus en détail

Rey Florian Année 2011

Rey Florian Année 2011 Rey Florian Année 2011 Lieu : CHINE Guangzhou (Canton) Durée : 8 Semaines Type de poste occupé : Aide pour des cours de Français en Université Page 0 Sommaire : Introduction I/ Vie pratique A) Logement

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Ensemble pour des jeunes et des familles en santé!

Ensemble pour des jeunes et des familles en santé! Ensemble pour des jeunes et des familles en santé! Du plaisir au parc municipal, un jeu d enfant! Les parcs municipaux sont de merveilleux endroits pour s amuser en famille en profitant du beau temps;

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

L information des aidants et le secret médical

L information des aidants et le secret médical 1 L information des aidants et le secret médical Destinée à l ensemble des professionnels de santé (médecin, infirmier, kinésithérapeute, etc.), cette fiche entend préciser ce que vous pouvez dire aux

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

La dyspraxie Pour mieux comprendre ces enfants qui ne savent pas quoi faire du monde dans lequel ils vivent.

La dyspraxie Pour mieux comprendre ces enfants qui ne savent pas quoi faire du monde dans lequel ils vivent. Pour mieux comprendre ces enfants qui ne savent pas quoi faire du monde dans lequel ils vivent. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie,

Plus en détail

MODE D EMPLOI. La Vie en version numérique

MODE D EMPLOI. La Vie en version numérique MODE D EMPLOI La Vie en version numérique MODE D EMPLOI La Vie en version numérique SOMMAIRE p.3 p.5 p.14 p.25 Présentation de la liseuse (PDF interactif) Je ne suis pas abonné à La Vie : Je souhaite acheter

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Casse-têtes sur des jouets

Casse-têtes sur des jouets Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves Activités pour les niveaux 2 et 3 Les activités de Le Canada au jeu! appuient les objectifs en matière d initiation aux médias

Plus en détail

TOUR EN VOITURE. Le graphique ci-dessous est un relevé simplifié de la vitesse de la voiture pendant ce tour. Le tour en voiture de Karine.

TOUR EN VOITURE. Le graphique ci-dessous est un relevé simplifié de la vitesse de la voiture pendant ce tour. Le tour en voiture de Karine. TOUR EN VOITURE Karine part faire un tour en voiture. Pendant qu elle roule, un chat surgit devant sa voiture. Karine freine brutalement et évite le chat de justesse. Karine, un peu secouée, décide de

Plus en détail

Animation Pédagogique. BADMINTON au cycle 2. Année scolaire F. Avédissian 2008-2009 CPC.EPS Montluçon 1

Animation Pédagogique. BADMINTON au cycle 2. Année scolaire F. Avédissian 2008-2009 CPC.EPS Montluçon 1 Animation Pédagogique BADMINTON au cycle 2 Année scolaire F. Avédissian 2008-2009 CPC.EPS Montluçon 1 Table des matières Descriptif du matériel page 1 Dimensions du terrain page 2 Surfaces de jeu page

Plus en détail

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ).

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ). Fiche 1 Exercice 1 : Dans un élevage de punaises, on trouve des individus de formes différentes (des œufs, des jeunes et des adultes) que l on a représentés ici dans le désordre. Numérote de 1 à 4 les

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

G. Segay Course d Orientation Cycle 3-1 -

G. Segay Course d Orientation Cycle 3-1 - G. Segay Course d Orientation Cycle 3-1 - Un exemple d unité d apprentissage, au cycle 3 10 séances environ. Pour apprendre à : Se repérer avec un plan sur un parcours jalonné. Se situer avec un plan dans

Plus en détail

Les Aimants en cycle 2

Les Aimants en cycle 2 E Plé IUFM CA Centre de Troyes 1 Les Aimants en cycle 2 Représentations initiales des enfants Pour les enfants de cet âge, un aimant est un objet magique du fait de sa capacité à attirer les objets à distance

Plus en détail

Etat et cultures juridiques autochtones : Un droit en quête de légitimité. Intervention à l école primaire de Gours

Etat et cultures juridiques autochtones : Un droit en quête de légitimité. Intervention à l école primaire de Gours Etat et cultures juridiques autochtones : Un droit en quête de légitimité Intervention à l école primaire de Gours Mardi 24 juin 2014 Présentation du projet - Cadre de l intervention : Date : Mardi 24

Plus en détail

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE Ce document s adresse à des adultes. Bien qu il mette en relief les savoirs essentiels du programme, on y dépasse les attentes de fin de cycle

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS

PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS PROPOSITION ACADÉMIQUE PROGRAMMES OUVERTS OU FERMÉS PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS JUSTIFICATION: Pourquoi améliorer votre niveau d espagnol dans le domaine des affaires? L apprentissage

Plus en détail

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999)

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999) Délégation ANCREAI Ile-de-France CEDIAS - 5 rue Las-Cases 75007 PARIS Tél : 01 45 51 66 10 Fax : 01 44 18 01 81 E-mail : creai.idf@9online.fr Contact : Carole PEINTRE LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION

Plus en détail

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 Dossier technique DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 I) Qui sommes nous? Nous sommes les élèves de la 3 ème Préparation Professionnelle

Plus en détail

Localiser S orienter «Le local»

Localiser S orienter «Le local» «Le local» 5-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs - Etre capable de repérer en fonction des points cardinaux. - Etre capable de se repérer en fonction des points cardinaux. Applications En classe : orienter

Plus en détail

Dossier Enseignant Rollers, patinage à roulettes

Dossier Enseignant Rollers, patinage à roulettes Dossier Enseignant Rollers, patinage à roulettes Livret de compétences EPS Fin de cycle 3 1 Cycle des approfondissements Compétence 2 Adapter ses déplacements à différents types d environnements Compétences

Plus en détail

GS - CP LE TENNIS A L'ECOLE. Cycle 2 / 1 classe / 2 intervenants. EDUCATION NATIONALE Circonscription de Tremblay en France TENNIS CLUB TREMBLAYSIEN

GS - CP LE TENNIS A L'ECOLE. Cycle 2 / 1 classe / 2 intervenants. EDUCATION NATIONALE Circonscription de Tremblay en France TENNIS CLUB TREMBLAYSIEN EDUCATION NATIONALE Circonscription de Tremblay en France TENNIS CLUB TREMBLAYSIEN SERVICE DES SPORTS LE TENNIS A L'ECOLE GS - CP Cycle 2 / 1 classe / 2 intervenants Doc. C.BARBOSA, CPC-EPS, B.BELLOUCHAT,CPC-EPS

Plus en détail

Portes Ouvertes chez votre assistant maternel

Portes Ouvertes chez votre assistant maternel Coordonnées utiles www.cg59.fr de Métropole Lille 108/112, rue Pierre Legrand CS 70511-59022 LILLE Cedex Tél. : 03 59 73 92 70 de Métropole Roubaix Tourcoing 12, Boulevard de l Egalité 59200 TOURCOING

Plus en détail

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Handicap Voyages scolaires Refus de fourniture d un service Recommandations La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité a été saisie

Plus en détail

Guide Calorg pour les organisateurs

Guide Calorg pour les organisateurs Mis à jour le 28/03/2015 1 Guide Calorg pour les organisateurs Table des matières Je suis un organisateur de courses Créer mes identifiants et mon profil d Organisateur Le site Calorg Déclarer mes Compétitions

Plus en détail

Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012. Evelyne Touchard - CPC Grenoble 4

Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012. Evelyne Touchard - CPC Grenoble 4 Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012 Objectifs - Proposer une réflexion sur l utilisation des coins en maternelle : quels coins? Pour faire quoi? - Identifier les coins permettant

Plus en détail