Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février 2003. Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1"

Transcription

1 Barrière Emmanuel MST 1 MPE Rapport de stage Stage du 24 au 28 Février 2003 Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1

2 J ai réalisé cette semaine de stage à la Maison de Kirikou à Angoulême, et après avoir vu de qu elle type de structure il s agit, nous nous intéresserons aux activités effectuées par les enfants, leurs résultats et leurs analyses. La Maison de Kirikou : La maison de Kirikou est une structure gérée par le service petite enfance de la mairie d Angoulême, elle compte deux service principaux : la halte-garderie et la crèche. C est dans ce dernier service que j ai effectué mon stage. La crèche est divisée en trois secteurs : les bébés, les moyens (12-24 mois), les grands (24-30 mois). Et c est avec ces deux derniers que je suis resté le plus souvent. La crèche accueille habituellement 60 enfants âgés de 12 à 30 mois et une dizaine de bébés. Mais pendant cette période de vacances, les effectifs étaient moindres. Les enfants sont généralement inscrits à l année et jusqu à ce qu ils soient suffisamment propres pour entrer à la maternelle. L étude : J ai décidé de mener mes observations sur des enfants âgés de 18, 24 et 30 mois, le but était de voir s il existait de grandes différences entre ces différents âges dans un premier temps au niveau moteur avec une activité de course et au niveau intellectuel avec une activité de classification Les activités : L activité motrice : Pour la réalisation de cette activité j ai été assisté par l animatrice de puériculture. Il s agissait donc d une épreuve de course. Les enfants devaient parcourir une distance d une huitaine de mètres dans un premier temps en courant normalement puis en courant en arrière, puis en pas chassés et enfin en slalomant entre des obstacles (au nombre de 6 et matérialisés par des briques en plastique). Cette épreuve avait pour but de montrer si les enfants observés avaient acquis les stades de course (ceci s observe essentiellement par leur degré de réussite aux variantes de la course élaborées) et si de réelles différences étaient observables entre les enfants du premier stade (18 mois) et ceux du deuxième (30 mois) et évalué également le stade auquel pouvait se trouver les enfants à un âge intermédiaire (24 mois) P.2

3 L activité intellectuelle : Il s agissait dans un premier temps pour les enfants de retrouver un intrus parmi les images qui leur étaient présentées. Trois feuilles leur étaient proposée une où se trouvaient 9 dessins de personnages humains plus un intrus d ordre animalier, une autre feuille où se trouvaient 9 véhicules et un intrus humain et enfin une feuilles où se trouvaient 9 personnages animaliers et un intrus véhicule. (cf. annexe). Malheureusement cette épreuve fut un échec, moins par le fait que les enfants de ces âges là n auraient pas de système de classification que par le fait qu ils ne comprenaient pas ce qu ils devaient faire et, qu il est également possible que le mode de l épreuve (les feuilles avec les dessins) n ait pas été adapté à leur âge. Peut être un épreuve similaire avec des photos ou avec des peluches ou figurines aurait plus faciles. A noter que ce type d épreuve de recherche d intrus sur feuille fait, parait-il, parti des tests pour entrer au CP. P.3

4 J ai donc modifié l épreuve en restant dans l optique d étudier leur façon de classer les choses. La nouvelle épreuve consistait à prendre trois seaux et mettre des Kapla (jeux de construction en bois) dans un, des Lego dans le second et des Clipo dans le troisième puis de demander à l enfant de mettre un Kapla, un Lego et un Clipo dans le seau qui semblait lui convenir. Résultats et analyse : Afin de préserver l anonymat des enfants que j ai observés, je leur ai donné des noms fictifs tirés du Seigneur des anneaux de JRR Tolkien, et cela me facilitera la tâche dans le cas où j aurai besoin de me référer à l une de leur performance pour expliquer mon propos. L activité motrice : Il s agissait donc pour les enfants de parcourir une petite distance de différentes façons. L épreuve se dérouler ainsi, on prenait un petit groupe d enfants (5-6) et on les emmenait dans l atrium où, ils réalisent habituellement des activités de motricité, peuvent faire du vélo ou utiliser une structure avec toboggan. Après les avoir regroupés au niveau du point de départ de l épreuve, je leur montrait ce qu ils auraient à faire, puis nous le faisions tous ensemble ensuite il le faisait un par un pour que je puisse noter leur performances. Pour cette activité, j ai, afin, d évalué les enfants, chronométré leurs différents passages et tenté de compter le nombre de pas qu ils faisaient à chaque parcours. A noter que j ai considéré que l enfant faisait un pas lorsque la jambe arrière passe devant la jambe qui était en avant. Ainsi, l enfant qui se trouve dans la position suivante : jambe gauche en arrière et jambe droite devant, aura fait un pas lorsque la jambe gauche sera passée devant la droite. Toutefois, malgré toutes les précautions que j ai prises pour être le plus juste possible dans mes évaluations, les résultats obtenus sont à relativiser. Tout d abord à cause du fait que certains enfants n ont pas très bien assimilé les consignes de l exercice comme par exemple pour l épreuve de slalom où ils oubliaient de contourner les obstacles et préféraient courir droit devant eux. D autre part, il est particulièrement complexe de compter avec précision les pas qu ils effectuent tout en les encourageant à faire l activité. Et il encore plus difficile (à moins de les attacher! :-p) d empêcher l un des enfants de courir en même temps que son petit camarade qui est noté et surtout de l empêcher d enlever les obstacles du slalom. Ceci a donné les résultats suivants : P.4

5 P.1

6 Activité motrice (moyenne en secondes) 18 Mois 24 Mois 30 Mois Course 5,48 5,44 4,34 Slalom 10,39 14,09 6,83 Arrière 17,21 23,33 17,09 Activité motrice (moyenne en pas) 18 Mois 24 Mois 30 Mois Course Slalom Arrière Activité motrice (moyenne en seconde) Activité motrice (moyenne en pas) Mois 24 Mois 30 Mois Age Course Slalom Arrière Mois 24 Mois 30 Mois Age Course Slalom Arrière P.5 Temps en seconde Nombre de pas

7 On peut alors remarquer dans l ensemble la tendance générale à la baisse de toutes ces valeurs. Et on peut par conséquent conclure qu il existe un réelle différence entre les enfants âgés de 18 mois étant au premier stade de modèle de la course et ceux âgés de 30 mois qui eux se trouve dans le deuxième stade. En effet, même si la différence est minime, on s aperçoit tout de même d un écart d une seconde et de 9 pas entre ces deux âges au niveau de la course. Mais là où de vraies différences sont notables c est aux niveaux des différentes variantes qu ils ont dû effectuer. On remarque par exemple sur l épreuve de slalom un écart de près de 4 secondes et de 30 secondes sur l épreuve très difficile qu était celle de la marche arrière. Il est alors bon de préciser que cette dernière variante constituée avec les pas chassés de épreuves très difficiles qui ont très rapidement montré les limites des enfants. Je n ai par ailleurs pas noté les enfants sur l épreuve de pas chassés car j ai remarqué qu ils avaient tendance soit à faire une course sautée en gardant le buste vers l avant et en tournant la tête sur le coté, soit à marcher en essayant de mettre les jambes l une devant l autre tout en restant de profil. Rappelons également, que le pas chassé consiste à parcourir une distance en se déplaçant tel un crabe c'est-à-dire en se mettant face à un coté et en faisant des pas dits «de cotés», avec un pied qui chasse l autre. D autre part, même si j ai noté les enfants sur l épreuve de marche arrière, j ai néanmoins pu me rendre là encore compte de leurs limites. En effet, ils éprouvèrent d énormes difficultés à se déplacer sans regarder derrière eux et faisaient de petits pas peu assurés et avaient tendance à ne pas aller bien droit. Les comportements observés sur ces deux épreuves témoignent du fait que les enfants, quelque soit leur âge, n ont pas encore assimilé l ensemble des modèles de déplacement. Seul point obscur de ces résultats, les moyennes obtenues, mise à part celle pour la course, par les 24 mois sont plus élevées que celles des 18 mois. Ceci peut avoir plusieurs raisons comme par exemple les difficultés que j ai eues à évaluer les enfants ayant entraîné des erreurs de mesure, ou encore la présence parmi les 18 mois d un enfant qui réalise des performances proches de celles d un 30 mois (cf. les résultats d Elrond), voire même le fait qu il y a deux filles dans ce groupe alors qu il n y en avait qu une chez les 18 mois (quoiqu à l étude des résultats individuels, c est toujours une fille qui réalise les meilleurs performances). Il m est donc par conséquent difficile de déduire l existence d un stade intermédiaire entre le premier et le deuxième stade de la course, même si ceci semble vrai pour l épreuve de course simple (cf. sur les graphiques, les courbes de course sont strictement décroissantes). La possibilité que ces résultats soient erronés m empêche d autre part de conclure que les enfants de 24 mois n ont, par rapport à ceux de 18, pas acquis les modèles de déplacement. P.6

8 L activité intellectuelle : Il s agissait donc de mettre le bon jouet dans le bon sceau. Il y avait trois sceaux avec trois types de jouet, l enfant obtenait un point à chaque jouet mis dans le bon sceau. Voici les résultats obtenus : Epreuve de classification Moyenne des résultats 18 mois 2,3 24 mois 2,7 30 mois 3 On remarque ici, que les enfants les plus âgés ont parfaitement réussi l épreuve, tout comme la quasi-totalité des enfants observés (78% d entre eux pour être précis). Mais le plus intéressant reste ici le fait que deux des trois enfants de 18 mois ont parfaitement réussi et que le troisième, Legolas, n a mis qu un seul jouet dans un des sceaux correspondant (pour être plus juste, il a mis tous les jouets dans le même sceau). D autre part, Eowyn a commis elle aussi une erreur, ce fut avec le premier jouet, mais avec le deuxième jouet alors qu elle allait le mettre dans un mauvais sceau, elle a arrêté son geste pour, je pense, réfléchir, évaluer les possibilités et le mettre dans le bon sceau ; ceci n a prit qu une fraction de seconde mais la rapidité de sa réflexion fut particulièrement marquante. A la lumière de ces quelques observations je peux supposer que les enfants possède un modèle ou une stratégie de classification, toutefois cette épreuve fut je pense relativement trop facile pour eux car ils sont généralement très sollicités pour le rangement des jouets et ils ont une certaine habitude de ce genre de classement. P.7

9 Les jeux et jouets : A partir de ce que j ai pu observé lors de ces épreuves, je suis incapable de citer un jeu ou un jouet existant dans le commerce particulièrement adapté ou non aux enfants. Toutefois avec tout ce que j ai pu observé lors de ce stage de la manière dont les enfants jouent, je peux cité par exemple le crocodile à bascule comme jouet particulièrement inadapté. Il s agit d un jeu de plein air en plastique qui permet à deux enfants de s asseoir en face l un de l autre à chaque extrémité du crocodile (et selon les versions, un troisième peut se mettre au milieu) le but étant de se balancer. Seul problème, les enfants ne sont pas toujours deux sur le crocodile, il arrive qu ils se retrouvent seuls et comme le crocodile n est pas lesté aux extrémités, lorsque l enfant seul s assoit à une extrémité et commence à se balancer, le crocodile se renverse. L enfant tombe, peut se blesser, voire même rester coincé en dessous. Ce genre d incident est particulièrement courant mais reste jusqu à présent sans gravités grâce au professionnalisme et à la vigilance de l équipe encadrante. A l opposé de cet exemple, j ai été particulièrement surpris par la facilité avec laquelle les enfants faisaient du vélo. Pour être plus précis, la crèche possède deux types de vélos qui sont quasi-semblables si ce n est qu un de ces vélos possède un système de pédalage central contrairement à l autre où le pédalage est au niveau de la roue avant. Ce dernier système de pédalage est typique des jouets roulants pour enfants. Et le système central, identique à celui des vélos adultes, est très rare sur des jouets. Et ce qui m a le plus frappé c est que les enfants avaient pris conscience (même s ils ne le formuler pas ainsi), que ce système leur permettait de pédaler plus facilement et qu avec moins d efforts ils allaient plus vite par rapport à un vélo avec un système avant. Cette prise de conscience était telle que le vélo en question devenait objet de discorde. P.8

10 Conclusion Pour conclure, ce stage fut, pour ma part, particulièrement enrichissant, de part tout ce que j ai pu observé tant au niveau du développement moteur et intellectuel des enfants, que de leur comportement, je dirais, social, la manière de se comporter entre eux et vis-à-vis des adultes, d affirmer leur personnalité, de leur aptitude à intégrer l avis d autrui et de prendre en compte les différences des autres (notamment lorsque les grands et les moyens se retrouvent ensemble dans l atrium et que les grands adaptent leur jeux en fonction des plus petits) ; enfin, je fut surpris de leur aptitude à jouer «avec rien», de leur faculté à ne pas se lasser et de leur infatigabilité. Je pense que cette expérience est essentielle pour une parfaite connaissance de la cible sur laquelle nous nous spécialisons et qu il serait réellement intéressant d avoir au sein de nos locaux un «laboratoire» pour observer des enfants, voir et analyser en détail comment ils jouent, s expriment, interagissent... P.9

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié Thierr y SCHALLER CPC EPS Pour vous qu est-ce l activité d orientation? Que faire à l école maternelle? Les programmes de l école

Plus en détail

Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées. Activité support : projection et réception

Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées. Activité support : projection et réception Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées Activité support : projection et réception Dans un système de contraintes, l enfant va, pour répondre à des

Plus en détail

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux Titre partie sommaire Introduction..............................11 La conception des jumeaux «Avoir des jumeaux saute une génération.»...........17 «Les vrais jumeaux sont toujours dans la même poche.»..23

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Aperçu de la leçon : La leçon porte sur les facteurs d incitation positifs et négatifs liés à la migration, les outils et les techniques utilisés par les

Plus en détail

Chantier d écriture réflexive Esprit mathématique, es-tu là?» ESP Hainaut 2010/2011, module 3

Chantier d écriture réflexive Esprit mathématique, es-tu là?» ESP Hainaut 2010/2011, module 3 SUDOKU en images Règle : Dans une grille, positionner les images dans les cases vides de telle sorte que chaque illustration soit présente une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chaque fenêtre

Plus en détail

RÉCIT DES DÉCOUVERTES

RÉCIT DES DÉCOUVERTES RÉCIT DES DÉCOUVERTES Motivations: En raison de la validation du stage de découverte de première année, mon choix s est porté beaucoup plus sur un emploi salarié en période estivale. En effet, il était

Plus en détail

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes.

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. 754 ans nos classes PMP éométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. J.-P. Massola et article traite de trois problèmes de distances sur la surface

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES

REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES V REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES Les règles et les directives pour la réalisation et le jugement des exercices sont formées de A) Une partie générale qui

Plus en détail

CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE. 2 Ordinalité et cardinalité

CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE. 2 Ordinalité et cardinalité CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE 2 Ordinalité et cardinalité Yvonne SEMANAZ Groupe Mathématiques Stage Maternelle - IA 38 janvier 2012 Compétences abordées : Cardinalité = être capable de dire

Plus en détail

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens?

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? 26 janvier 2015 Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? La parole des élèves est peu analysée dans la recherche. C'est pourquoi le Cnesco a décidé de mener

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION CHLOROPHYLLE. Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s

COURSE D ORIENTATION CHLOROPHYLLE. Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s CHLOROPHYLLE COURSE D ORIENTATION Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s Ce film s inscrit dans la série Chlorophylle. La course d orientation, en milieu naturel,

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

Achat en ligne et réduction des déplacements : quels effets en milieu urbain et périurbain?

Achat en ligne et réduction des déplacements : quels effets en milieu urbain et périurbain? Préparer la transition mobilitaire VIDÉOS 22/04/2016 Achat en ligne et réduction des déplacements : quels effets en milieu urbain et périurbain? Par Frédéric De Coninck (Sociologue) 22 Avril 2016 Comment

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché?

Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché? Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché? Ce qui a comme conséquence de développer des portefeuilles performants, stables et sécuritaires. D'entrée de jeu je dois vous dire que

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

kinésiologie institut de du québec

kinésiologie institut de du québec questionnaire sur l'aptitude à l'activité physique (Q AAPm) et formulaires de consentement pour l'évaluation de la condition physique et la prescription d'exercices institut de kinésiologie du québec Consignes

Plus en détail

WAKFU. Principaux résultats. GameStatistics. Une enquête indépendante basée sur les opinions des joueurs. Octobre 2012

WAKFU. Principaux résultats. GameStatistics. Une enquête indépendante basée sur les opinions des joueurs. Octobre 2012 GameStatistics WAKFU Principaux résultats Une enquête indépendante basée sur les opinions des joueurs Octobre 2012 La passion du Jeu l expérience de la Statistique A propos de cette enquête GameStatistics

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Un grand merci pour ta participation!

Un grand merci pour ta participation! Chère élève, cher élève, Quels sont tes vœux pour l avenir? Participes-tu activement à la vie publique? Où aimerais-tu pouvoir t exprimer davantage? Nous souhaitons en savoir plus à ce sujet: ce questionnaire

Plus en détail

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage?

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? I Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? Le milieu interne de l entreprise est un milieu où la négociation est nécessaire et permanente. On a besoin de convaincre son équipe et ses

Plus en détail

Comité départemental de Tennis de Table - 1 -

Comité départemental de Tennis de Table - 1 - Comité départemental de Tennis de Table - 1 - La séance de tennis de table de 1heure est constituée de : UN ECHAUFFEMENT (Il doit durer une dizaine de minutes) Les situations sont préparatoires aux situations

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Activités et course d orientation à l école

Activités et course d orientation à l école Activités et course d orientation à l école Nicolas Blanchet CPC EPS Programmes 2002 : Les activités et la course d orientation relèvent de la COMPÉTENCE SPÉCIFIQUE EPS : Adapter ses déplacements à différents

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour a) Vie pratique - Logement : Mon logement s est situé à Tananarive, la capitale de Madagascar. J ai été accueilli par une famille très sympathique, qui habite à 40 minutes de l

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CE1 Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et E.PUMO, éducatrice sportive 1 / 22 ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Objectifs généraux : Le but est

Plus en détail

Les TIC dans les écoles primaires en Allemagne/ Baden-Württemberg

Les TIC dans les écoles primaires en Allemagne/ Baden-Württemberg (salon de l éducation, novembre 2003) Les TIC dans les écoles primaires en Allemagne/ Baden-Württemberg Thomas Kniep (Discours pour le Salon de l Education le 23 novembre 2003) 1. Présentation 2. Schulen

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Nations Unies UNW/2015/CRP.15 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Deuxième session ordinaire de 2015 15-16 septembre 2015 Point

Plus en détail

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille Compte rendu des manifestations 12 mars 2005 Ecole des Mines de Douai 19 mars 2005 Ecole d Ingénieur du Pas de Calais -Longuenesse 2 avril 2005 Ecole Nouvelle d Ingénieurs en Informatique -Villeneuve d

Plus en détail

COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION

COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION INDIVIDUELLE D UN APP? EFSTATHIOU Emilie 1, KARFAL Ghizlane 2 1 4 ème année Génie Mécanique Ingénierie Système, INSA Toulouse 2 4 ème année Génie Mécanique Ingénierie

Plus en détail

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour

Plus en détail

3a-2 Proportionnalité

3a-2 Proportionnalité Cours 3a-2 Proportionnalité Didactique Sommaire 1 La proportionnalité dans les programmes................................ 2 2 Les procédures de résolution à l école....................................

Plus en détail

La Pédagogie Différenciée

La Pédagogie Différenciée 1 juin 2012 La Pédagogie Différenciée Pourquoi me suis- je intéressée à la pédagogie différenciée? Après dix ans à enseigner le français et l histoire-géographie en lycée professionnel auprès d élèves

Plus en détail

Qu est ce que la vitesse?

Qu est ce que la vitesse? 34 La vitesse J Actuellement, beaucoup d accidents de la route sont dus à une vitesse mal maîtrisée et mal adaptée qui, dans le cas des cyclomotoristes, résulte souvent du non-respect des distances de

Plus en détail

BILAN FIN DE SAISON 2014-2015

BILAN FIN DE SAISON 2014-2015 Ski club Saint Jean d Aulps BILAN FIN DE SAISON 2014-2015 BONNEPART Jérémy Catégorie Benjamins : Effectifs : Le groupe des benjamins est constitué de 11 jeunes de 12 et 13 ans. Il y en a trois de 2001

Plus en détail

Tests de l évaluation par compétences en Seconde

Tests de l évaluation par compétences en Seconde Tests de l évaluation par compétences en Seconde 1 Présentation 1.1 La grille de compétences / aptitudes La grille de compétences a été distribuée et explicitée aux élèves le jour de la rentrée à la suite

Plus en détail

Préalables à la soustraction posée

Préalables à la soustraction posée La soustraction Les trois sens de la soustraction Il y a 3 manières de concevoir la soustraction. Il est préférable de les aborder simultanément et non les unes derrière les autres. Le sens «enlever» :

Plus en détail

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Décembre 2015 À propos de moi Je m appelle Harman Chaudhry et je suis en troisième année de résidence (R3) en chirurgie orthopédique à l Université

Plus en détail

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie Couper en deux, encore et encore : la dichotomie I : Jeu du nombre inconnu Un élève volontaire choisit un nombre entier compris entre 0 et 56. Un autre élève cherche à deviner ce nombre, en adoptant la

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS. Laetitia Mabriez septembre 2015

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS. Laetitia Mabriez septembre 2015 TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES MIND MAPS Laetitia Mabriez septembre 2015 QUI SUIS-JE? QUI SUIS-JE? Laetitia Mabriez maman de Guillaume classe de CM2 travaille chez Orange utilise les mind maps depuis

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

Interview de Daniel Attias professeur de français à l université d Oulu

Interview de Daniel Attias professeur de français à l université d Oulu Interview de Daniel Attias professeur de français à l université d Oulu par Sylve Gautier, proviseur du Lycée Roosevelt de Reims Politique générale du gouvernement à l égard de l Université en Finlande

Plus en détail

Le modèle IS-LM en économie fermée

Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Modèle IS-LM : interaction entre le secteur réel et le secteur financier 2 courbes équilibre sur le marché des biens et services (IS)

Plus en détail

Apprendre Twitter à l école maternelle.

Apprendre Twitter à l école maternelle. Apprendre Twitter à l école maternelle. Source : http://fragmentsdeclasse.blogspot.fr/2011/12/apprendre-twitter-lecole-maternelle.html Apprendre les réseaux sociaux à l école maternelle. Ces derniers mois

Plus en détail

Comprendre un plan «L itinéraire»

Comprendre un plan «L itinéraire» «L itinéraire» 6-13 Niveau 1 Entraînement 3 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Extension (s) - S entraîner à suivre un itinéraire sur un plan. - Se décentrer. - S entraîner à analyser

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Projet de Règlement sur la certification des résidences privées pour aînés

Projet de Règlement sur la certification des résidences privées pour aînés Québec, le 27 novembre 2015 Monsieur Gaétan Barrette Ministre de la Santé et des Services sociaux 1075, chemin Sainte-Foy, 15 e étage, Québec (Québec) G1S 2M1 Objet : Projet de Règlement sur la certification

Plus en détail

VANDENBROUCKE Jimmy. RAPPORT DE STAGE Découverte de l entreprise CELTIC LEVAGE

VANDENBROUCKE Jimmy. RAPPORT DE STAGE Découverte de l entreprise CELTIC LEVAGE VANDENBROUCKE Jimmy TC1C RAPPORT DE STAGE Découverte de l entreprise CELTIC LEVAGE CELTIC LEVAGE Manutention Transfert Stockage int / ext - Transport 03 21 45 04 28 03 21 45 22 68 PRESENTATION Celtic levage

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 PREAMBULE La course longue, trop souvent associée à l endurance dont elle prend parfois le nom, occupe une place parfois insuffisante

Plus en détail

Mes compétences en orientation

Mes compétences en orientation Mes compétences en orientation Cycle 3 Mes progrès au cours des séances d orientation Actions visées Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Coche un timbre chaque fois que tu as atteint un niveau : 1/ Gérer ma motricité

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg)

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) «J étais vraiment surpris de gagner le Prix de la réadaptation professionnelle! Ce prix est une bonne chose, il peut

Plus en détail

Gymnastique à l école Unité d apprentissage gymnastique

Gymnastique à l école Unité d apprentissage gymnastique Direction des sports Gymnastique à l école Unité d apprentissage gymnastique Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de Joué Lès Tours 2011/2012

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 L ESPACE. Leçon 6 et 7 Leçon 8 EVALUATION

Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 L ESPACE. Leçon 6 et 7 Leçon 8 EVALUATION PROPOSITION D UN PREMIER CYCLE AUTOUR DES PARAMETRES DU MOUVEMENT 1 Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 LE TEMPS OBJECTIF : Utiliser la notion de temps dans un souci de composition Etre capable de se repérer

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

GUIDE DU STAGE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL GUIDE DU STAGE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vous représentez le collège dans l organisme qui a accepté de vous accueillir. La semaine que vous allez passer en milieu professionnel a pour but de

Plus en détail

Une éducation à l orientation identique pour les filles et les garçons?

Une éducation à l orientation identique pour les filles et les garçons? Une éducation à l orientation identique pour les filles et les garçons? Séquence de français en classe de seconde, et séquence d accompagnement personnalisé dans cette même classe. Ce document vient en

Plus en détail

Contexte. Problèmes posés

Contexte. Problèmes posés CONCEPTION ET EVALUATION D UN COURS EN LIGNE DESTINE A AMELIORER LES COMPETENCES DE FUTURS ENSEIGNANTS EN EDUCATION PHYSIQUE A L ANALYSE DE TACHES. DES SAVOIRS TECHNIQUES AUX COMPETENCES PEDAGOGIQUES Catherine

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Ministère de l'enseignement supérieur et recherche scientifique. Institut Supérieur des Etudes Technologiques du KEF. Département RAPPORT DE

Ministère de l'enseignement supérieur et recherche scientifique. Institut Supérieur des Etudes Technologiques du KEF. Département RAPPORT DE Ministère de l'enseignement supérieur et recherche scientifique Institut Supérieur des Etudes Technologiques du KEF Département RAPPORT DE STAGE DE PERFECTION Elaboré par Prénom NOM Encadré par : Mr Prénom

Plus en détail

Des modifications faciles, utiles, obligatoires et à petits prix.

Des modifications faciles, utiles, obligatoires et à petits prix. Des modifications faciles, utiles, obligatoires et à petits prix. Bien des modèles sortent sur le marché du train miniature, qui par économie de production, sont adaptés de modèles déjà créés comme jouet,

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44)

PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44) PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44) Eléments de connaissance et de compétences sur les objets techniques (Cycle 3, documents de janvier 2012, DEGESCO) : Objets mécaniques, la transmission

Plus en détail

L Imprimerie nationale

L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale, qui était un service central du ministère des finances jusqu en 1993, est devenue à partir du 1er janvier 1994 une société anonyme appartenant à l Etat. La

Plus en détail

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 1 RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 2 Le présent rapport constitue le rapport final des résultats provenant

Plus en détail

Hiérarchie et dominance par Dr Ian Dunbar (USA)

Hiérarchie et dominance par Dr Ian Dunbar (USA) Hiérarchie et dominance par Dr Ian Dunbar (USA) Les informations contenues dans cet article sont tirées d un entretien avec le docteur Ian Dunbar, qui a passé neuf années à étudier le comportement social

Plus en détail

Le Class Tri : un outil d évaluation pertinent pour la compétition?

Le Class Tri : un outil d évaluation pertinent pour la compétition? Le Class Tri : un outil d évaluation pertinent pour la compétition? La présente analyse fait suite à celle réalisée l an passé par Mickaël AYASSAMI, alors CTL de la ligue Côte d Azur 1 et parue dans la

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

L ORIENTATION en MATERNELLE

L ORIENTATION en MATERNELLE L ORIENTATION en MATERNELLE Les activités d orientation contribuent à l acquisition de compétences de l ordre de l adaptation à l environnement. L équipe des conseillers pédagogiques EPS du Haut-Rhin les

Plus en détail

Document proposé par Véronique COCHET - CPC EPS Reims 2. Ressources en ATHLETISME OUVRAGES REVUES EPS

Document proposé par Véronique COCHET - CPC EPS Reims 2. Ressources en ATHLETISME OUVRAGES REVUES EPS Document proposé par Véronique COCHET - CPC EPS Reims 2 Ressources en ATHLETISME OUVRAGES - Athlétisme des 3/12 ans- Anne-Marie et Olivier Havage -1993 - Edition Revue EPS - Le guide de l enseignant -

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

8 Etapes Pour Créer Votre Entreprise Rapidement

8 Etapes Pour Créer Votre Entreprise Rapidement 8 Etapes Pour Créer Votre Entreprise Rapidement Cette fois ci, c est décidé, je crée ma boîte! Moi ce que je veux, c est faire ce que j aime, vivre de ma passion, et avoir du temps à consacrer à ma petite

Plus en détail