REVUE DE PRESSE 24 octobre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVUE DE PRESSE 24 octobre 2013"

Transcription

1 REVUE DE PRESSE 24 octobre 2013

2 1 Incendies et interventions

3 Revue de presse APM médias électroniques TVA incendie rue Duquesne dans l est de Montréal CBC tentative de meurtre et incendie rue Duquesne 2

4 Revue de presse APM Date de publication : 23 octobre 2013 Auteur(s) : agence QMI Incendie dans un immeuble à logements Un incendie a éclaté mercredi matin dans un immeuble de huit logements situé sur la rue Du Quesne, dans l'est de Montréal. Personne n a été blessé et la majorité des gens évacués avaient déjà réintégré leur domicile en matinée. Trois logements ont été trop lourdement endommagés pour que les locataires y retournent. Ceux-ci ont été pris en charge par la Croix-Rouge. «À 8 h 30, l incendie était complètement maîtrisé», a confirmé M. Yvons Daunais, du Service de sécurité incendie de Montréal. Les pompiers avaient reçu l appel d urgence vers 7 h 30. Le feu avait pris naissance au rez-de-chaussée du bâtiment de trois étages, dans la chambre de l appartement 4. L immeuble situé près des rues Dickson et Notre-Dame est détaché de tous les côtés et les flammes ne se sont pas propagées aux bâtiments voisins. En matinée, les enquêteurs se trouvaient toujours sur les lieux afin de déterminer ce qui était à l origine du brasier. 3

5 2 Enjeux

6 Revue de presse APM Médias électroniques Vrai Négociateur Suicide d un pompier de Lévis qui dénonçait du harcèlement TVA Suicide pompier Québec 5

7 Revue de presse APM Date de publication : 23 octobre 2013 Auteur(s) : TVA web «Je me suis suicidé revêtu du symbole qui m'a tué» Vêtu de son uniforme de pompier qui le rendait si fier, François Després s'est élancé au volant de sa voiture contre un viaduc à Saint-Augustin-de-Desmaures dans la région de Québec, le 25 juin dernier. Il venait d'avoir 46 ans et ne nourrissait plus d'espoir de s'en sortir. Le préventionniste vivait du harcèlement psychologique au travail depuis une décennie. Avant de se suicider, l'homme a écrit une longue lettre à Claude Poirier et préparé une boîte remplie de documents afin qu'après sa mort, le journaliste judiciaire et policier de TVA Nouvelles la remette à la Sûreté du Québec (SQ) dans le but qu'une enquête criminelle soit ouverte. Le quadragénaire, qui travaillait comme préventionniste pour le SPCI de la Ville de Québec, s'est battu durant des années d'après sa missive pour que son syndicat intervienne et que le harcèlement multiforme dont il était victime cesse de la part de son supérieur qu'il qualifie de «chef de meute» et de ses collègues «lâches». Dernières volontés François Després aura dans ses dernières volontés adressées à Claude Poirier voulu que ses harceleurs soient punis. Sa lettre est infiniment touchante et ceux qui lui ont voulu du mal selon ce qu'il avance sont clairement identifiés. «On m'a fait comprendre l'existence de l'omerta dans ce milieu, que ce qui se passe en caserne reste à la caserne, sinon t'es un stool, et tu seras supprimé du groupe», écrit le pompier. François Després change de fonctions et d'environnement, mais le harcèlement se poursuit. Il demande à un retour de congé de maladie à être muté, mais le sapeur est réintégré dans ses fonctions. Désespéré, l'homme dont le harcèlement a débuté en 2001 explique qu'il a été bien traité au bureau médical de la Ville jusqu'à ce qu'il «réplique par une plainte». Ayant brisé l'omerta, le climat toxique serait devenu infernal. Aucun espoir «J'ai perdu toute qualité de vie, je n'ai plus aucun espoir. J'ai dû mettre un terme à toute cette souffrance intérieure qui m'affligeait sans cesse, jour après jour, me tuant, ainsi inévitablement à petit feu», écrit-il encore dans sa lettre d'adieux. 6

8 «Je me suis suicidé, revêtu du symbole qui m'a tué, à l'extérieur des limites territoriales de la Ville de Québec afin qu'une enquête criminelle soit entreprise par la Sûreté du Québec», souhaite l'homme qui ne voyait plus d'issue à ses ennuis au travail. Harcèlement criminel «Le harcèlement psychologique tue beaucoup de gens et en ce sens la loi devrait rendre imputables criminellement les auteurs du harcèlement», soutient François Després. La mère du défunt s'est entretenue ce matin avec Claude Poirier. «Mon fils avait fait porter ses dernières volontés par un huissier à quatre personnes différentes, dont moi. Il n'avait plus d'identité, il avait tout perdu. Heureusement, il n'avait pas d'enfants», a raconté avec émotions Denise Bolduc. La SQ a ouvert une enquête assure cette dernière. «La police est dans le dossier depuis ce soir-là [le soir du suicide]. Elle a l'ordinateur de mon fils qui avait fait des recherches pour se monter un dossier. C'est important que ça ce sache, car il n'était pas le seul [pompier à vivre du harcèlement au travail]», souffle la maman. «Mon fils a tenté l'arbitrage en 2011, mais chaque fois, le syndicat aurait repoussé ses demandes sous prétexte, entre autres, que les pompiers avaient des ennuis avec le maire [Labeaume], affirme Denis Bolduc. Il se battait seul.» 7

9 Revue de presse APM Date de publication : 24 octobre 2013 Auteur(s) : Catherine Bouchard «Ce qui se passe en caserne reste à la caserne, sinon t es un stool» AGENCE QMI Vêtu de son uniforme de pompier de Québec qui le rendait si fier, François Després s est élancé au volant de sa voiture contre un viaduc à Saint-Augustin-de-Desmaures, le 25 juin. Le préventionniste de 46 ans, qui vivait du harcèlement psychologique au travail, ne nourrissait plus d espoir de s en sortir. Avant de se suicider, l homme a écrit une longue lettre à Claude Poirier. Il a aussi préparé une boîte remplie de documents. Dans sa lettre, il qualifie son supérieur de «chef de meute» et ses collègues de «lâches». François Després signale qu il aurait voulu que ses harceleurs soient punis. «On m a fait comprendre l existence de l omerta dans ce milieu, que ce qui se passe en caserne reste à la caserne, sinon t es un stool, et tu seras supprimé du groupe», a écrit le pompier. Désespéré, l homme explique qu il a été bien traité au bureau médical de la Ville jusqu à ce qu il «réplique par une plainte». Ayant brisé l omerta, il aurait vu le climat toxique devenir infernal. AUCUN ESPOIR «J ai perdu toute qualité de vie, je n ai plus aucun espoir», écrit-il encore dans sa lettre d adieu. «Je me suis suicidé, revêtu du symbole qui m a tué, à l extérieur des limites territoriales de la ville de Québec afin qu une enquête criminelle soit entreprise par la Sûreté du Québec.» La mère du défunt, Denise Bolduc, a affirmé hier à Claude Poirier que la SQ avait été saisie du dossier. «Mon fils a tenté l arbitrage en 2011, mais chaque fois, le syndicat aurait repoussé ses demandes sous prétexte, entre autres, que les pompiers avaient des ennuis avec le maire (Labeaume), a affirmé Denise Bolduc. Il se battait seul.» 8

10 ABSENTÉISME TROP ÉLEVÉ La Ville de Québec soutient que son congédiement n est pas relié au harcèlement, mais plutôt à un absentéisme trop élevé. «Nous avons tout fait, comme Ville, pour encadrer M. Després», assure le porte-parole Jacques Perron. Éric Gosselin, président de l Association des pompiers professionnels de Québec (APPQ), estime également que tous les moyens ont été pris pour accommoder M. Després. «Il a été changé de poste, éloigné des collègues qui lui causaient des problèmes. Après plusieurs essais, nous sommes venus à la conclusion de mettre fin à l emploi», se désole M. Gosselin. 9

11 Revue de presse APM Date de publication : 24 octobre 2013 Auteur(s) : David Rémillard Harcelé au travail, un pompier de Québec s est enlevé la vie Victime de harcèlement au travail, un préventionniste incendie employé par la Ville de Québec s est enlevé la vie le 25 juin, en propulsant son véhicule sur un viaduc, à Saint-Augustin- de- Desmaures, vêtu de son uniforme. François Després venait d avoir 46 ans lorsqu il a commis l irréparable, un peu plus d un an après avoir été congédié par son employeur, en février Le cas de M. Després a fait grand bruit au sein du Service de protection contre l incendie et à la Ville de Québec. Le préventionniste avait porté plainte pour harcèlement psychologique en janvier 2011 et avait réclamé un arbitrage, se disant pris à partie par ses collègues et ses supérieurs. Dans des documents qu il a transmis au journaliste judiciaire Claude Poirier avant de commettre son geste, M. Després écrivait qu il s était suicidé «revêtu du symbole qui m a tué, à l extérieur des limites territoriales de la Ville de Québec, afin qu une enquête criminelle soit entreprise par la Sûreté du Québec». La Sûreté du Québec reconnaît toutefois n avoir ouvert aucune enquête criminelle dans le cas de M. Després et a suggéré de se référer au Bureau du coroner. Jacques Perron, porte-parole de la Ville de Québec, assure que «tout a été fait» à l époque pour régler le cas de François Després. «On a même fait appel à un enquêteur externe», a-t-il expliqué hier. L enquêteur en était venu à la conclusion que le plaignant était bel et bien victime de harcèlement psychologique. La Ville a aussitôt pris des mesures pour le transférer, se souvient M. Perron. Selon Jacques Perron, M. Després a été congédié pour «absentéisme» et pour des troubles de comportement répétés. TROUBLES BIPOLAIRES Selon nos informations, M. Després présentait des troubles de bipolarité et était suivi par un psychiatre. Il aurait également été transféré à plusieurs reprises au cours de sa carrière à la Ville de Québec. Chaque fois, des problèmes survenaient, et ce, depuis Éric Gosselin, président de l Association des pompiers professionnels de Québec, était en poste et se souvient de la demande d arbitrage de François Després. 10

12 «On s en est occupé. On a fait en sorte qu il soit déplacé», a-t-il dit en entrevue téléphonique. «On a fait le nécessaire. Dans les dossiers de harcèlement, on est dans une position qui est délicate. On assiste à ces enquêtes-là.» En entrevue avec Claude Poirier, la mère de M. Després a affirmé que son fils était isolé et qu il avait dû mener son combat seul malgré des demandes d appui du syndicat. Des propos que n endosse pas Éric Gosselin. «On a assisté aux plaintes comme on fait à toutes les fois. Il n y a rien de différent qui a été fait dans le cas de M. Després.» 11

13 3 Campagne électorale

14 Revue de presse APM Médias électroniques SRC Campagne électorale 13

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

COD, COI ou COS? o Le COI devient COS si il y a un COD dans la phrase. Indique la fonction de chaque groupe de mots.

COD, COI ou COS? o Le COI devient COS si il y a un COD dans la phrase. Indique la fonction de chaque groupe de mots. Mélanie enfile ses bottes dans le garage. J ai emprunté un livre de lecture à ma mère. Ces immeubles lui appartiennent. Nous étudierons votre dossier. Julie l attend dans la rue. J aime les fraises. Il

Plus en détail

Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé au Téléjournal Grand Montréal, le 5 août 2015.

Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé au Téléjournal Grand Montréal, le 5 août 2015. 1 Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé au Téléjournal Grand Montréal, le 5 août 2015. LA PLAINTE Le plaignant, M. Nicolas Landry, est policier enquêteur

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Nous par vendre notre voiture. (PC) Les gens leurs vacances à la campagne. (I) Nous de manger et nous arrivons. (P)

Nous par vendre notre voiture. (PC) Les gens leurs vacances à la campagne. (I) Nous de manger et nous arrivons. (P) PRÉNOM : DATE : Vous de manger. (PC) Demain, les enfants de ranger leurs chambres. (F) Nous par vendre notre voiture. (PC) Les gens leurs vacances à la campagne. (I) -tu toujours le premier? (I) Tu le

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Opération «Ils chantent pour le coeur»

Opération «Ils chantent pour le coeur» DOSSIER DE PRESSE Opération «Ils chantent pour le coeur» Album au profit de l'association les Défibrill'Acteurs Contact Presse Les Défibrill Acteurs Stéphanie Cassan Téléphone : 01 75 51 30 67 Email :

Plus en détail

«Après 60 ans il faut penser à l avenir»

«Après 60 ans il faut penser à l avenir» - DOSSIER DE PRESSE - 1 er octobre 2015 «Après 60 ans il faut penser à l avenir» Campagne d information à destination des personnes âgées en perte d autonomie et des aidants de Reims et de sa métropole

Plus en détail

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu Objectif : DELF A2 Ecrire un courriel Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu donnes des précisions sur le livre (auteur, titre, ), des détails sur

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants

Plus en détail

Conseil municipal à La Rochelle : le récit d'une soirée surréaliste

Conseil municipal à La Rochelle : le récit d'une soirée surréaliste Conseil municipal à La Rochelle : le récit d'une soirée surréaliste 1 COMMENTAIRE Publié le 15/12/2015 à 08h54, modifié le 15/12/2015 à 08h54 par Marie- Claude Aristégui et Luc Bourrianne Le maire a fait

Plus en détail

La dent de dieu cassé :

La dent de dieu cassé : La dent de dieu cassé : Je viens de casser aujourd'hui ma dent de devant, pour la premier fois de ma vie, je ne vous dis pas le choc je me suis casser la dent comme sur la photo.. ça c'est passé vers 3h00

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (2)

PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (2) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) Ils (chanter) chantent une belle chanson. Est-ce que vous (acheter) ce pantalon? Tu (jouer) très bien de la guitare! Nous (écouter) la radio tous les matins.

Plus en détail

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a)

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) DEUXIÈME LECTURE Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) Moi, Jean, j'ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

Micheline revit et essaie de réapprendre à sourire.

Micheline revit et essaie de réapprendre à sourire. Région Son mari la faisait dormir dans la grange: "si les gendarmes n'étaient pas venus, je ne serais pas là aujourd'hui" [+vidéo] Recluse dans sa ferme de Couture, Micheline en était réduite à dormir

Plus en détail

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg)

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) «J étais vraiment surpris de gagner le Prix de la réadaptation professionnelle! Ce prix est une bonne chose, il peut

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Eliane NICOUD et Charles PASQUA

Eliane NICOUD et Charles PASQUA Mme BEGUIN-NICOUD Eliane Boutique "Tentation" 13 rue raymond Daujat 26200 MONTELIMAR Eliane BEGUIN-NICOUD Chez M. Gardet Bernard 6 ter rue Voltaire 92800 - PUTEAUX Eliane NICOUD et Charles PASQUA Président

Plus en détail

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé UFR EILA Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Adresse postale : Bâtiment Biopark Case courrier 7002 Site PRG 75205 Paris cedex 13 GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures -

Plus en détail

Le règlement collectif de dettes en pratique

Le règlement collectif de dettes en pratique Le règlement collectif de dettes en pratique Centre d Appui aux services de médiations de dettes de la Région de Bruxelles-Capitale Janvier 2014 Boulevard du Jubilé, 153-155 à 1080 Bruxelles Tél : 02 217

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Déroulé : Vendredi 17 Avril 2015 Accueil à l hôtel de Ville - SDF 14h30 Acceuil Républicain de Monsieur le Ministre de la défense 15h Allocution du MinDef

Plus en détail

Sainte-Marie Infos. N 11-2013/2014 - Vendredi 11/04/2014

Sainte-Marie Infos. N 11-2013/2014 - Vendredi 11/04/2014 Sainte-Marie Infos N 11-2013/2014 - Vendredi 11/04/2014 C est une histoire vraie : Jean, 20 ans, avait fait beaucoup de mal à ses parents. Vous savez... quelque chose dont une famille ne se remet pas,

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Mes DROITS. au travail

Mes DROITS. au travail Mes DROITS au travail Défendre ses droits, c est important. Pour le faire et éviter des représailles qui sont par ailleurs illégales, informe-toi auprès des organismes de défense de droits, de la Commission

Plus en détail

Carnet de Voyage Morgane Woeffler Université Internationale d Eté de Nice, Juillet 2011 Groupe B2, Enseignante : Bouchra Bejjaj-Ardouni

Carnet de Voyage Morgane Woeffler Université Internationale d Eté de Nice, Juillet 2011 Groupe B2, Enseignante : Bouchra Bejjaj-Ardouni Carnet de Voyage Morgane Woeffler Université Internationale d Eté de Nice, Juillet 2011 Groupe B2, Enseignante : Bouchra Bejjaj-Ardouni Lundi, 4 juillet. Aujourd'hui c'est le premier jour à Nice. Sebi

Plus en détail

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Résidences d auteur en Seine-et-Mar ne Les résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Afin de favoriser la présence artistique sur le territoire seine-et-marnais, le Conseil général de Seine-et-Marne

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION DES BÉNÉVOLES RENSEIGNEMENTS SONNELSPERSONNNNNNN NPERSONNELSRSONAL INFORMATION. écrit parlé - couramment parlé - limité

FORMULAIRE D INSCRIPTION DES BÉNÉVOLES RENSEIGNEMENTS SONNELSPERSONNNNNNN NPERSONNELSRSONAL INFORMATION. écrit parlé - couramment parlé - limité FORMULAIRE D INSCRIPTION DES BÉNÉVOLES Nom: Adresse postale: Ville: Code postal: Téléphone cellulaire: RENSEIGNEMENTS SONNELSPERSONNNNNNN NPERSONNELSRSONAL Prénom: INFORMATION App./Unité n o Province:

Plus en détail

Chapitre 1 : Prologue : "Réveillez vous."

Chapitre 1 : Prologue : Réveillez vous. Par Curdonsepasecrire Publié sur Fanfictions.fr. Voir les autres chapitres. J'entendit le bruit du train qui me réveiller de mon long sommeille. Enfin après des heures de voyage, nous sommes arriver a

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

HISTOIRES DROLES. 1. l athée et l ours

HISTOIRES DROLES. 1. l athée et l ours HISTOIRES DROLES 1. l athée et l ours Un athée se promenait dans les bois tout en s'extasiant devant la nature : «Quels arbres majestueux, quelle puissante rivière, quels beaux animaux!» Se disait-il.

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

BIENVENUE DANS. Nouvelle. Statutaire. des personnels Sociaux. De la Fonction Publique État, Territoriale, Hospitalière

BIENVENUE DANS. Nouvelle. Statutaire. des personnels Sociaux. De la Fonction Publique État, Territoriale, Hospitalière BIENVENUE DANS LE LA Nouvelle Escroquerie Espace Statutaire des personnels Sociaux De la Fonction Publique État, Territoriale, Hospitalière Commençons par voir comment nous sommes considérés aujourd hui

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2010 Κρατικό Πιστοποιητικό

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

LES RÉPERCUSSIONS SOCIALES DES INFESTATIONS DE PUNAISES DE LIT

LES RÉPERCUSSIONS SOCIALES DES INFESTATIONS DE PUNAISES DE LIT LES RÉPERCUSSIONS SOCIALES DES INFESTATIONS DE PUNAISES DE LIT D re Elizabeth Comack Department of Sociology University of Manitoba comack@cc.umanitoba.ca LES DÉTERMINANTS SOCIAUX DE LA SANTÉ Les conditions

Plus en détail

LE BRAS LONG DES MOUKHABARAT : VIOLENCES ET HARCÈLEMENT DIRIGÉS CONTRE DES SYRIENS VIVANT À L'ÉTRANGER ET CONTRE LEURS FAMILLES EN SYRIE

LE BRAS LONG DES MOUKHABARAT : VIOLENCES ET HARCÈLEMENT DIRIGÉS CONTRE DES SYRIENS VIVANT À L'ÉTRANGER ET CONTRE LEURS FAMILLES EN SYRIE LE BRAS LONG DES MOUKHABARAT : VIOLENCES ET HARCÈLEMENT DIRIGÉS CONTRE DES SYRIENS VIVANT À L'ÉTRANGER ET CONTRE LEURS FAMILLES EN SYRIE INTRODUCTION De nombreux Syriens expatriés ont exprimé publiquement

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AUX ACTIVITES EXTRASCOLAIRES MUNICIPALES

DOSSIER D INSCRIPTION AUX ACTIVITES EXTRASCOLAIRES MUNICIPALES Mairie de Champagne au Mont d Or Service Enfance-Jeunesse Adresse Postale : 10, rue de la mairie Adresse du bureau : 123, avenue de Lanessan 69542 Champagne au Mont d Or Cedex 69410 Champagne au Mont d

Plus en détail

Page 2/6. Diriger des résidences sociales dans le 93. [Témoignage recueilli par Pauline Miel.]

Page 2/6. Diriger des résidences sociales dans le 93. [Témoignage recueilli par Pauline Miel.] Page 1/6 Diriger des résidences sociales dans le 93. [Témoignage recueilli par Pauline Miel.] Je louais un appartement à Saint-Denis, dans le privé, et mon compagnon m a rejoint. Il est dans le transport

Plus en détail

CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C

CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C CARLIER Jean AD18 140 J 25 Sa fonction de secrétaire de mairie lui permet de transmettre de précieux renseignements en faveur de la Résistance à l ennemi. Début

Plus en détail

Villersexel 27 août 1915 Cher Edmond J ai reçu ta lettre du 17 avec quelques jours de retard. Comme tu me l avais adressé à Saint-Loup m y croyant

Villersexel 27 août 1915 Cher Edmond J ai reçu ta lettre du 17 avec quelques jours de retard. Comme tu me l avais adressé à Saint-Loup m y croyant Villersexel 27 août 1915 Cher Edmond J ai reçu ta lettre du 17 avec quelques jours de retard. Comme tu me l avais adressé à Saint-Loup m y croyant encore. Nous étions parties toutes les 2 Paule pour 15

Plus en détail

RAPPORT DE VOYAGE À KIKWIT

RAPPORT DE VOYAGE À KIKWIT RAPPORT DE VOYAGE À KIKWIT du 04 au 06 avril 2015 Du 4 au 6 avril 2015, j'ai été à Kikwit, avec pour objectif principal : préparer le grand voyage de Maja Brenner (prévu en mai 2015) visites dans les villages

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse La naissance Texte : Cécile Galliot Créatrice de Fleur de Lune de Fleur de Lune Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse http://prenomino.voila.net/ Bonjour! Je m appelle Tortillon. Tortillon, l'escargot.

Plus en détail

la COUR de CASSATION et mes avocats le cabinet WAQUET

la COUR de CASSATION et mes avocats le cabinet WAQUET Eliane NICOUD 13, rue du Meunier Clos du Moulin 34350 VENDRES Eliane BEGUIN-NICOUD Chez M. Gardet Bernard 6 ter rue Voltaire 92800 - PUTEAUX Mme BEGUIN-NICOUD Eliane Boutique "Tentation" 13 rue raymond

Plus en détail

ПРИМЕРЕН ТЕСТ ЗА КАНДИДАТСТУДЕТСКИ ИЗПИТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК. Ma vie

ПРИМЕРЕН ТЕСТ ЗА КАНДИДАТСТУДЕТСКИ ИЗПИТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК. Ma vie ПРИМЕРЕН ТЕСТ ЗА КАНДИДАТСТУДЕТСКИ ИЗПИТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК 96 І. TEXTE DE COMPRÉHENSION Ma vie Je suis né à Paris il y a 52 ans, d'une mère française et d'un père qui a choisi la France lorsque son pays,

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION ANNÉE SCOLAIRE 2016-2017

DOSSIER D INSCRIPTION ANNÉE SCOLAIRE 2016-2017 DOSSIER D INSCRIPTION ANNÉE SCOLAIRE 2016-2017 Le dossier d inscription est un outil indispensable à la bonne gestion de la garderie. Il vous permet d indiquer les informations nécessaires pour assurer

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-08-00004 DATE : 31 décembre 2009 LE COMITÉ : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!.

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!. Accroche ta chance à une étoile Cette étoile c'est toi!!!. Lors de notre séjour à Hogar Shalom nous avons été touchées par la vie des jeunes résidents, leur joie de vivre et leur capacité à transformer

Plus en détail

QUI ES TU. Primaire : Secondaire : L ÉCOLE

QUI ES TU. Primaire : Secondaire : L ÉCOLE Le vandalisme c est briser volontairement quelque chose qui ne t appartient pas. C est un geste gratuit qui peut prendre plusieurs formes tel que feu, bris d aménagement paysager, renverses de poubelles,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

26 cols blancs sanctionnés pour des moyens de pression

26 cols blancs sanctionnés pour des moyens de pression LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 19 décembre 2014-26 cols blancs sanctionnés pou... http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=cc09c380-cec4-445c... Page 1 sur 2 19 décembre

Plus en détail

1. Un dîner presque parfait

1. Un dîner presque parfait 1. Un dîner presque parfait Fülle die Lücken mit dem passenden Artikel bzw. Teilungsartikel (article partitif) ( le, la, les, l, un, une, du, de la, de l, d, de ou des) : Les parents de Marguerite ont

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Madame M.K., 56 ans Grenoble

Madame M.K., 56 ans Grenoble Madame M.K., 56 ans Grenoble Scolarisée jusqu en Troisième, Mireille est titulaire d un équivalent CAP Dactylo. De l expérience en usine, en passant par la plonge et le ménage, elle est maintenant agent

Plus en détail

Entente d Évaluation et de Thérapie

Entente d Évaluation et de Thérapie Entente d Évaluation et de Thérapie Bienvenue au Centre de Thérapie de l Ouest de Montréal. Nous sommes une équipe de psychologues, psychothérapeute, orthophonistes et conseillers pédagogique qui travaillent

Plus en détail

Rapport de fin de mandat. Vice-présidence interne FÉÉCUM 2010-2011

Rapport de fin de mandat. Vice-présidence interne FÉÉCUM 2010-2011 Rapport de fin de mandat Vice-présidence interne FÉÉCUM 2010-2011 Rachel Losier Déposé le 23 mars 2011 Université de Moncton Nous voici à la fin du mandat 2010-2011! Je peux constater, avec un recul, que

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

1 - LES RELATIONS HUMAINES

1 - LES RELATIONS HUMAINES 1 - LES RELATIONS HUMAINES dans la vie quotidienne Dans le cadre familial Dans le voisinage les liens sociaux Les liens amicaux Dans la vie associative - sportives - culturelles - politiques - religieuses

Plus en détail

Site INTERNET Mémoire de Magny de Mars 2015. Sœur Hermine Campion raconte «La solitude du Mérantais»

Site INTERNET Mémoire de Magny de Mars 2015. Sœur Hermine Campion raconte «La solitude du Mérantais» Site INTERNET Mémoire de Magny de Mars 2015 Sœur Hermine Campion raconte «La solitude du Mérantais» Quelle belle histoire que celle de ce magnifique domaine, lieu de repos pour les Petites Sœurs de l Assomption

Plus en détail

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison?

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison? Chapitre 2 : La police Partie 1: Contact avec la police 1. Quand puis-je être en contact avec la police? La police pourrait entrer en contact avec toi si elle a des motifs raisonnables de croire que tu

Plus en détail

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 I. 1. Si l un de vous, messieurs les juges, ou quelqu un dans l assistance s étonne par hasard de me voir moi qui suis mêlé aux

Plus en détail

Que dit-on sur les pauvres aujourd'hui? Dans quoi on les enferme?

Que dit-on sur les pauvres aujourd'hui? Dans quoi on les enferme? Intervention de Martine Le Corre, militante d'atd Quart Monde aux Rencontres de Montreuil en hommage à Geneviève de Gaulle Anthonioz pour son entrée au Panthéon, en mai 2015 Résistance d hier, résistance

Plus en détail

LA CONFIANCE FAIT DES MIRACLES

LA CONFIANCE FAIT DES MIRACLES TANGUY MARIE POULIQUEN LA CONFIANCE FAIT DES MIRACLES selon sainte Thérèse de Lisieux «Petits Traités Spirituels» Série I «Spiritualité» Éditions des Béatitudes «Ma confiance était si grande que je ne

Plus en détail

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Mardi 20 juillet 2010 Dans le but de minimiser les impacts ferroviaires sur les secteurs résidentiels avoisinant l actuel garage des trains de banlieue de la ligne

Plus en détail

Que savons-nous de la Bible?

Que savons-nous de la Bible? [ Cours téléchargé depuis www.croire-en-dieu.net ] Introduction Leçon 1 Que savons-nous de la Bible Introduction Parmi les questions importantes que les êtres humains se posent en ce qui concerne leur

Plus en détail

LA NÉGATION I. Transformez les phrases à la forme négative (Attention aux articles) Répondez négativement aux questions comme dans l'exemple:

LA NÉGATION I. Transformez les phrases à la forme négative (Attention aux articles) Répondez négativement aux questions comme dans l'exemple: LA NÉGATION I Transformez les phrases à la forme négative (Attention aux articles) 1. Elles adorent la pétanque. 2. Ma tante fait de l'escalade. 3. Mon cousin achète un livre tous les samedis. 4. Je vais

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Fiche d'inscription PARENTS

Fiche d'inscription PARENTS Fiche d'inscription PARENTS IDENTITE Nom : Prénom : Adresse :.. Tel : Portable : Courriel : @. VOTRE DEMANDE DE GARDE D ENFANTS Vos enfants : Nom Prénom Âge Lieu de garde : Garde souhaitée : Occasionnelle

Plus en détail

InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.!

InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.! aide et protection de la jeunesse InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.! Tu as commis un délit (vol, coups et blessures)? Tu vas ou tu es placé en I.P.P.J.? A partir

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de chirurgie orthopédique et traumatologie Le but de mon séjour est de réaliser une intervention chirurgicale et de me rendre un maximum d autonomie. Pour y arriver, toute

Plus en détail

Naissance des fantômes

Naissance des fantômes Marie Darrieussecq Naissance des fantômes Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Elle était en train de promener autour d elle son regard à la recherche de quelque moyen de s enfuir, et elle

Plus en détail

Formulaire de plainte à l'ombudsman des vétérans

Formulaire de plainte à l'ombudsman des vétérans Formulaire de plainte à l'ombudsman des vétérans Protégé une fois rempli. Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique dans le seul but de ne pas alourdir le texte. Appel : M. Nom de

Plus en détail

La Ville défie l interdiction d incinération

La Ville défie l interdiction d incinération LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 16 décembre 2013 - La Ville défie l interdiction d i... Page 1 sur 2 16 décembre 2013 Le Soleil SAMUEL AUGER sauger@lesoleil.com La Ville défie l interdiction d incinération

Plus en détail

Il racontait n importe quoi, que le directeur de l hôpital l avait invité à manger le dimanche midi chez lui, chaque jour il avait une feuille avec

Il racontait n importe quoi, que le directeur de l hôpital l avait invité à manger le dimanche midi chez lui, chaque jour il avait une feuille avec Intervention de Madame JOURNET Annick, présidente de la Croix Bleue et membre du Collège des groupes d entraide au sein d ECLAT/GRAA.Nord- Pasde-Calais le 18/06/2011 à Roubaix Bonjour à Tous, Je m appelle

Plus en détail

Faire compter les votes dans nos milieux de vie

Faire compter les votes dans nos milieux de vie Faire compter les votes dans nos milieux de vie Les personnes à faible revenu sont moins portées à voter. Par conséquent, les élus sont moins portés à les écouter et à écouter les gens de leurs communautés.

Plus en détail

Affaires. RÉPERTOIRE DE L Essentiel DE MES ASSOCIATION POUR LA PRÉVOYANCE, L ENTRAIDE ET LES SERVICES

Affaires. RÉPERTOIRE DE L Essentiel DE MES ASSOCIATION POUR LA PRÉVOYANCE, L ENTRAIDE ET LES SERVICES ASSOCIATION POUR LA PRÉVOYANCE, L ENTRAIDE ET LES SERVICES RÉPERTOIRE DE L Essentiel DE MES Affaires à remettre à une personne de confiance après l avoir complété. Vos coordonnées NOM (Tel que figurant

Plus en détail

LOCATION- ACCESSION. On parie que vous allez devenir propriétaires. BÂTISSEUR DE VIES...

LOCATION- ACCESSION. On parie que vous allez devenir propriétaires. BÂTISSEUR DE VIES... Société Régionale des Cités Jardins - SA d HLM au capital de 350 567 - RCS Lille Métropole 454 501 289-7, rue de Tenremonde 59000 Lille. Illustrations non contractuelles : LD3D, Concept Archi et O Architecture.

Plus en détail

de la GRATUITÉ Chantons les louanges du Seigneur (Benedictus ) Je te salue Marie Mon âme est ravie Et mon cœur chante sa joie (Magnificat)

de la GRATUITÉ Chantons les louanges du Seigneur (Benedictus ) Je te salue Marie Mon âme est ravie Et mon cœur chante sa joie (Magnificat) PAIN de la LOUANGE, de la GRATUITÉ Chantons les louanges du Seigneur (Benedictus ) Je te salue Marie Mon âme est ravie Et mon cœur chante sa joie (Magnificat) 3 e soirée de prière durant l AVENT 1 1 er

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Planification stratégique - Chantier services et infrastructures

Planification stratégique - Chantier services et infrastructures Planification stratégique - Chantier services et infrastructures Sous-chantier : Communication Mon nom est Jean Morin, résident permanent depuis 1993, je suis à la retraite depuis 1998. Après avoir été

Plus en détail