ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS"

Transcription

1 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS I La hauteur d un son La hauteur d un son est la qualité qui fait qu il est grave ou aigu. Elle est égale à sa fréquence. - un son est d autant plus grave que sa fréquence est faible - un son est d autant plus aigu que sa fréquence est élevée Domaine des fréquences audibles par l oreille humaine : Infrasons 16Hz - Son audibles Hz Ultrasons Dans le cas d un son complexe émis par un instrument de musique, la hauteur du son émis correspond à la fréquence du fondamental. En musique, chaque note à une fréquence bien déterminée. Les notes ascendantes d une gamme (do, ré, mi, fa sol, la, si do) sont perçues différemment par l oreille : elles ont des hauteurs différentes. II Le timbre d un son Le timbre d un son est la sensation sonore liée à la forme du signal acoustique. Une même note émise par des instruments de musique différents ne donne pas le même timbre. 1) Son simple (ou pur) Le son émis par un diapason ne correspond qu à une seule fréquence, il est rigoureusement sinusoïdal : s est un son pur. Exemple : diapason émettant la note la 3 de fréquence f = 440 Hz : Le spectre sonore n est dans ce cas formé que d une seule raie à la fréquence f = 440 Hz. 2) Sons complexes analyse fréquentielle Le son émis par un instrument de musique est un son complexe.

2 Un son complexe de fréquence f 1 est le résultat de la superposition : - d un son pur de fréquence f 1 appelé le fondamental (ou harmoniques de rang 1) - d autres harmoniques de fréquences multiples : 2f 1, 3f 1, 4f 1 (harmoniques de rang n) Le timbre (la sonorité) d un instrument est lié à la présence d harmoniques plus ou moins nombreux et d amplitude plus ou moins grande. Ce timbre, lié à la forme et à la nature des matériaux utilisés par l instrument et à la nature de la source vibrante (corde pincée ou frottée, embouchure de flûte ) est responsable de la sonorité propre à chaque instrument. Exemple : comparaison des oscillogrammes et de spectres sonores dans le cas de 2 instruments différentes (clarinette et trompette) émettant une même note, la la 3 de fréquence 440 Hz. La comparaison des deux spectres sonores montre la présence du fondamental (f 1 = 440 Hz) et des harmoniques à 880 Hz, 1230 Hz, 1760 Hz, mais avec des amplitudes différentes, donnant ainsi un timbre différent auquel l oreille est sensible. Remarque : le fondamental est l harmonique de fréquence la plus faible mais n a pas forcément l amplitude la plus grande. 3) Synthèse d un son complexe Utilisation d un générateur d harmoniques : somme de tensions sinusoïdales. Cet appareil permet de produire une tension sinusoïdale de fréquence f 1 donnée, choisie comme fréquence fondamentale. Il est possible, ensuite, d ajouter les divers harmoniques de fréquence f n = n.f 1 avec des amplitudes choisies. C est le principe des synthétiseurs. III L intensité d un son

3 1) Définition L intensité d un son est la grandeur physique qui permet la distinction entre un son faible et un son fort. Elle est liée à l amplitude de la vibration sonore. Soit P la puissance sonore (en Watt) émise par une source sonore. A la distance R de cette source, la puissance est répartie uniformément sur une sphère de rayon R. La surface de cette 2 sphère est donnée par S = 4π R. L intensité sonore est définie comme la puissance par unité de surface : P P I = = S 4π R 2 I en W.m -2 P en W S en m 2 Pour un récepteur sonore de surface petite s (tympan, membrane d un microphone ), une petite partie de la puissance est reçue seulement. I P = reçue Preçue s s = P S Pour le tympan de l oreille, il existe deux seuils (voir les 2 paragraphe suivant) : - seuil d audibilité : I 0 = W.m -2 - seuil de douleur : I = 100 W.m -2 2) Le niveau sonore L Un niveau sonore s exprime en décibels acoustiques (dba). Il est relié à l intensité par la relation suivante : L = 10 log I I Avec I 0 = W.m -2 0

4 3) Sensibilité de l oreille diagramme d audibilité - seuil d audibilité : c est l intensité sonore I 0 au dessous de laquelle un son n est plus perceptible à une fréquence donnée. Elle varie beaucoup avec la fréquence. Par convention, on a posé I 0 = W.m -2 à f = 1000 Hz. Des sons très graves ou très aigus doivent avoir un niveau sonore beaucoup plus élevé pour être perceptibles. - seuil de sensation douloureuse : c est l intensité sonore au dessus de laquelle un son provoque une sensation de douleur pour l oreille. Elle varie peu avec la fréquence.

5 I max 100 W.m -2 donc L 140 dba à f = 1000 Hz Les sons très aigus et très graves représentent beaucoup plus de danger. IV Gammes et intervalles musicaux L oreille humaine saisit le passage d un son de fréquence F 1 à un autre de fréquence F 2 par la différence de hauteur, ou intervalle, qui les sépare. Lorsque le rapporte des fréquences de deux sons est égal à 2 (F 2 /F 1 = 2), ces 2 sons sont séparés par un intervalle musical appelé octave. Une gamme musicale est une suite de sons se succédant sur un intervalle d une octave, ces sons se succédant avec une régularité préétablie et leur hauteur ayant été choisie pour être agréable à l oreille. Dans la gamme tempérée (imaginée au XVIII ème par Jean-Sébastien Bach), gamme qui domine la musique encore actuellement, l intervalle d une octave est divisé en 12 demi-tons équidistants, chaque note ayant reçu un nom (do, ré, mi, fa, sol, la). Le rapport f 2 /f 1 correspondant à 2 notes séparées par un demi-ton est toujours défini par : f 1 f 2 12 = 2 Ainsi, lorsque l on passe d une note à la suivante (séparées d un demi-ton), la fréquence est multipliée par ,06. Les instruments de musique émettent des sons recouvrant jusqu à 6-7 octaves. La note de référence en musique étant le la Hz.

6 Altérations : - le symbole dièse (#) indique que l on doit élever d un demi-ton la note correspondante. - le symbole bémol (b) indique que l on doit abaisser d un demi-ton la note correspondante. C est sur le principe de la gamme tempérée que sont construits les claviers des pianos, des orgues où avec 7 touches blanches (do, ré, mi ) et 5 touches noires (do #, ré #, fa #...) on produit tous les sons compris dans une octave.

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

Musique et mathématiques

Musique et mathématiques Cours de L1 MIPC - Qu est ce qu un son? - Qu est ce qu un bruit? - Qu est ce qu un son musical? - Qu est ce qu une note musicale? - Quelles relations entre la musique et les mathématiques? Qu est ce qu

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE 1 T.P-cours de Physique n 6 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Citer quelques instruments de musique. Quelles sont les trois catégories d'instruments que l on trouve dans un orchestre?

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

ACOUSTIQUE 1 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

ACOUSTIQUE 1 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Pro ACOUSTIQUE : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Matériel : Bécher de 250 ml Eau Elastique large Tige en er ou agitateur en verre Diapason + caisse de résonnance Guitare Ordinateur + synchronie

Plus en détail

Séquence 1. Sons et musique. Sommaire

Séquence 1. Sons et musique. Sommaire Séquence 1 Sons et musique Sommaire 1. Prérequis de la séquence 2. Acoustique musicale 3. Les instruments de musique 4. Récepteurs et émetteurs sonores 5. Sons et architecture 6. Fiche de synthèse 1 1

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LE BRUIT Introduction Le bruit est la cause de nombreuses surdités mais également d autres pathologies telles

Plus en détail

Exercices d application

Exercices d application Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. fréquence b. 2 Hz ; 2 khz c. élevée d. timbre e. Wm -2 ; db f. purs ; f ou 22 Hz ; 2f ou 44 Hz ; 3f ou 66 Hz ; le fondamental ; harmoniques

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Annexe 2. Notations mélodique et harmonique abrégées (conventions)

Annexe 2. Notations mélodique et harmonique abrégées (conventions) Annexe 2. Notations mélodique et harmonique abrégées (conventions) J.A. Monfort (21 / 04 / 2015) L intérêt d une connaissance, même sommaire, des règles de base de l harmonie réside, comme on l a déjà

Plus en détail

«Tous les sons sont-ils audibles»

«Tous les sons sont-ils audibles» Chapitre 6 - ACOUSTIQUE 1 «Tous les sons sont-ils audibles» I. Activités 1. Différents sons et leur visualisation sur un oscilloscope : Un son a besoin d'un milieu matériel pour se propager. Ce milieu

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES L usage des instruments de calcul et de dessin est autorisé selon les termes de la circulaire 99-186 du

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 2008

Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 2008 Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 008 EXERCICE 5 points Pour chacune des cinq questions à 5, trois affirmations sont proposées dont une seule est exacte. Pour chaque

Plus en détail

Programme enrichi de musique du Prélude

Programme enrichi de musique du Prélude Historique Programme enrichi de musique du Prélude Septembre 2000 : Ouverture de l école et décision d offrir un programme enrichi de musique et de science comme projet éducatif pour l école suivi du recrutement

Plus en détail

Rapport d acoustique : La hauteur d un son

Rapport d acoustique : La hauteur d un son Rapport d acoustique : La hauteur d un son Sylvain Daudé Magistère de mathématiques et applications 2 ème année Juin 2000 Responsable : M. Yann Malécot Introduction Un son est déterminé par sa hauteur,

Plus en détail

La chanson lumineuse ou Peut-on faire chanter la lumière?

La chanson lumineuse ou Peut-on faire chanter la lumière? BUTAYE Guillaume Olympiades de physique 2013 DUHAMEL Chloé SOUZA Alix La chanson lumineuse ou Peut-on faire chanter la lumière? Lycée des Flandres 1 Tout d'abord, pourquoi avoir choisi ce projet de la

Plus en détail

Bandes Critiques et Masquage

Bandes Critiques et Masquage Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation

Plus en détail

L onde sonore : 6 réalités physiques et perception. I. L onde acoustique. 1. Qu est-ce qu une onde acoustique? I Neurophysiologie

L onde sonore : 6 réalités physiques et perception. I. L onde acoustique. 1. Qu est-ce qu une onde acoustique? I Neurophysiologie I Neurophysiologie L onde sonore : de la parole 6 réalités physiques et perception A. Ghio - Ingénieur de recherche Laboratoire Parole et Langage, CNRS UMR 6057 Université de Provence 29, Avenue Robert

Plus en détail

Chapitre 3 : Ondes sonores

Chapitre 3 : Ondes sonores Chapitre 3 : Ondes sonores De toutes les ondes mécaniques longitudinales se propageant dans l'air ou dans un autre milieu matériel, les ondes sonores sont les plus banales. Si leur fréquence est comprise

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Le bruit, une nuisance quotidienne Un phénomène physique Le bruit est la perception par l ouïe des vibrations ou

Plus en détail

Production d un son par les instruments de musique

Production d un son par les instruments de musique Producion d un son par les insrumens de musique ACTIVITÉ 1 : Recherche documenaire : Les foncions d un insrumen de musique Objecif : découvrir commen les insrumens de musique acousique peuven remplir leurs

Plus en détail

Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores

Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores Manuel pages 79 à 96 Choix pédagogiques Ce chapitre est dans la continuité du chapitre précédent «Instruments de musique» du thème «Son et musique». En effet,

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Transmettre la voix à distance

Transmettre la voix à distance Pour quoi faire? Par quels moyens? Ressentir et observer sa voix, c était un très vieux rêve, comme l était aussi celui de voler dans les airs Aujourd hui, les moyens de communication modernes permettent

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Courriel : {prenom.nom}@univ-lorraine.fr .. Lecture La perception humaine. . Lecture La perception humaine.. Partie 1. 1. La et les espaces

Plus en détail

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous :

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous : Fiche professeur FMB 4 : ACOUSTIQUE TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : caractéristiques d un son, intensité, hauteur et timbre, niveau d intensité acoustique, période, fréquence, harmoniques,

Plus en détail

Electrocinétique : Analyse spectrale & Filtrage analogique d un signal

Electrocinétique : Analyse spectrale & Filtrage analogique d un signal Travaux pratiques Série 1 Electrocinétique : Analyse spectrale & Filtrage analogique d un signal Objectifs du TP : Réaliser l acquisition numérique et l analyse spectrale d un signal électrique périodique.

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Système d Information & Numérique. Projet en classe terminale

Système d Information & Numérique. Projet en classe terminale Système d Information & Numérique Projet en classe terminale Problématique proposée Comment régler facilement la justesse de la note produite par un instrument de musique? Contexte du projet Effectifs

Plus en détail

Notes du cours ACOUSTIQUE. Denis DUHAMEL

Notes du cours ACOUSTIQUE. Denis DUHAMEL Notes du cours ACOUSTIQUE Denis DUHAMEL 2 mars 23 2 Table des matières Introduction 3. Historique.......................................... 3.2 Onde sonore......................................... 5.3

Plus en détail

Cours d acoustique et mécanique ondulatoire

Cours d acoustique et mécanique ondulatoire Cours d acoustique et mécanique ondulatoire I.U.P. GDP Option GET 2012 2013 xavier.vuylsteke@cstb.fr 2 Table des matières 1 Notions générales d acoustique 7 1.1 Introduction........................................

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303 =1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen Objectif Permettre aux apprenants d approfondir des connaissances essentielles

Plus en détail

L effet Doppler en option Sciences Expérimentales

L effet Doppler en option Sciences Expérimentales N 780 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 121 L eet Doppler en option Sciences Expérimentales Retrouver la vitesse d une voiture à partir d un enregistrement sonore par J.-C. PIVOT 21000 Dijon La séance

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

Son et Mathématiques

Son et Mathématiques Son et Mathématiques Maïtine Bergounioux To cite this version: Maïtine Bergounioux. Son et Mathématiques. Association des Professeurs de Mathématiques de l Enseignement Public (APMEP). Bulletin de l APMEP,

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON Société Française d Acoustique (SFA) Section Grand Nord Ouest (GNO) Salle Jean Noël Decarpigny Institut Supérieur de l Électronique et du Numérique (ISEN) Agenda

Plus en détail

Sons et ultrasons applications: échographie et doppler PACES 2010-11

Sons et ultrasons applications: échographie et doppler PACES 2010-11 Sons et ultrasons applications: échographie et doppler PACES 2010-11 Plan Définition Propagation des sons Interactions avec la matière Notion d échographie Effet doppler Rappel : onde acoustique Le son

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

TPE : LES DANGERS DES SONS

TPE : LES DANGERS DES SONS TPE : LES DANGERS DES SONS SOMMAIRE Intro Problématique I) Les différents aspects du son 1) Fréquence du son (Hz) 2) Le niveau sonore (db) 3) Le champ auditif 4) Le son et la distance Conclusion II) L'oreille

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce"

INFORMATION PRESSE. La lutte contre les bruits de voisinage se renforce Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé INFORMATION PRESSE "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce" Arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage

Plus en détail

P2: Perception auditive

P2: Perception auditive P2: Perception auditive Daniel Pressnitzer Laboratoire des Systèmes Perceptifs, CNRS & Département d études cognitives, Ecole normale supérieure 29 rue d Ulm, 75230 Paris cedex 05 daniel.pressnitzer@ens.fr

Plus en détail

sécurité GBF avec amplificateur intégré Cordon BNC / Bananes Oscilloscope Numérique

sécurité GBF avec amplificateur intégré Cordon BNC / Bananes Oscilloscope Numérique Document élève 1/7 Nom : Prénom : Classe : Date Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé ANALYSE DE SIGNAUX PERIODIQUES APPLIQUEE AUX SONS - Analyse d'un son : comprendre ce qui distingue un son simple

Plus en détail

Les bases du Solfège. Dans ce chapitre...

Les bases du Solfège. Dans ce chapitre... Les bases du Solfège Dans ce chapitre... La portée et les clés Nom et position des notes sur la portée Les lignes supplémentaires Indications de doigté Valeur des notes Mesures et barres de mesure Silences

Plus en détail

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique Lycée Denis-de-Rougemont Neuchâtel et Fleurier Nom, prénom: Classe: Examen de maturité Session de juin 2006 Option complémentaire: Physique Pour obtenir la note maximale, il faut résoudre complètement

Plus en détail

Production de documents audio-numériques

Production de documents audio-numériques Technique de l Information et de la Communication Production de documents audio-numériques 1. Technique Acoustique : --------------------------------------------------- 2 notions de base sur le son. Fréquence,

Plus en détail

LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT

LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION Dr. Aziz TIBERGUENT LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION I. INTRODUCTION II. LES VIBRATIONS TRANSMISES A L ENSEMBLE DU CORPS III. LES

Plus en détail

TP Filtrage numérique

TP Filtrage numérique TP Filtrage numérique Capacités exigibles du programme : Analyse spectrale Mettre en évidence le phénomène de repliement du spectre provoqué par l échantillonnage avec un oscilloscope numérique ou une

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

ONDES & ELECTROMAGNETISME

ONDES & ELECTROMAGNETISME ONDES & ELECTROMAGNETISME M. NICOLAS ondes mécaniques 10h ME, MT, GC H. TORTEL ondes électromagnétiques 10h ME, MT 2009 / 2010 Plan du cours 1. Domaines d application 2. Définitions et rappels 3. L oscillateur

Plus en détail

Éléments d acoustique et nuisances sonores

Éléments d acoustique et nuisances sonores Éléments d acoustique et nuisances sonores 1 e partie : Évaluation de la gêne et du danger. A) Éléments d acoustique. L acoustique est la partie de la physique qui étudie les sons. Le son est défini en

Plus en détail

Delphi : Projet Musique

Delphi : Projet Musique Delphi : Projet Musique Objectif de ce projet, réaliser un programme qui va permettre de jouer des sons soit à l aide de la souris, soit à l aide du clavier. Voici la première interface à réaliser A l'aide

Plus en détail

Bureau d étude : AUDIT BRUIT

Bureau d étude : AUDIT BRUIT GIRAULT Romuald LACRABERIE Julien Année universitaire 2008-2009 Bureau d étude : AUDIT BRUIT Tuteurs : S. GOMBERT, F. RIBEYRE Sommaire Introduction...3 I)Notions générales sur le bruit...4 I.1 - Nature

Plus en détail

Intensité sonore et niveau d intensité sonore

Intensité sonore et niveau d intensité sonore ntensité sonore et niveau d intensité sonore Dans le programme figure la compétence suivante : Connaître et exploiter la relation liant le niveau d intensité sonore à l intensité sonore. Cette fiche se

Plus en détail

SONS. Dossier pédagogique. Enseignants Niveau lycée

SONS. Dossier pédagogique. Enseignants Niveau lycée SONS Dossier pédagogique Enseignants Niveau lycée Département Education Cité des sciences et de l industrie 2014 30, avenue Corentin Cariou 75019 Paris www.cite.science.fr/education 1 1) Liens avec le

Plus en détail

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les ambiances de travail (bruits, éclairage, ambiance thermique ) sont des éléments essentiels pour une bonne exécution d une tâche, tant leur impact sur l

Plus en détail

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012 Présentation du programme de physique-chimie de Terminale S applicable en septembre 2012 Nicolas Coppens nicolas.coppens@iufm.unistra.fr Comme en Seconde et en Première, le programme mélange la physique

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

Atelier «son» Séance 2

Atelier «son» Séance 2 R IO 2 0 0 9-2 0 1 0 Animateur : Guy PANNETIER Atelier «son» Séance 2 A) 1. Rappels Mathématiques En physique, les hommes ont été confrontés à des nombres très grands ou très petits difficiles à décrire

Plus en détail

Multi Son. Etude des sonneries «mosquitone» et d effets sonores.

Multi Son. Etude des sonneries «mosquitone» et d effets sonores. Olympiades de la Physique 2006-2007 Lycée Louis Pergaud et Lycée Victor Hugo de Besançon (25 000) Multi Son Etude des sonneries «mosquitone» et d effets sonores. Elèves : Pierre MARAVAL Alexandre FLEURET

Plus en détail

DANIEL ICHBIAH MALIN LE SOLFÈGE. Une méthode claire et simple pour lire et comprendre la musique

DANIEL ICHBIAH MALIN LE SOLFÈGE. Une méthode claire et simple pour lire et comprendre la musique DANIEL ICHBIAH LE SOLFÈGE MALIN Une méthode claire et simple pour lire et comprendre la musique LE SOLFÈGE MALIN Des exercices agréables et progressifs pour un apprentissage tout en douceur! Qui a dit

Plus en détail

LES ACCORDS : APPLICATION A LA GUITARE

LES ACCORDS : APPLICATION A LA GUITARE LES ACCORDS : APPLICATION A LA GUITARE Connaissance du manche I) Les notes Les accords sont principalement joués en partant de la 6ème ou 5ème corde (Mi et La), mais ceci n'exclut pas des positions d'accord

Plus en détail

MINWii Édition de partitions

MINWii Édition de partitions MINWii Édition de partitions Introduction MINWii est une application de musicothérapie à l'usage des patients atteints de maladie d'alzheimer. MINWii a pour but d'entretenir la mémoire des patients en

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

Présentation de JC Nageleisen du 03/02/2009

Présentation de JC Nageleisen du 03/02/2009 Présentation de JC Nageleisen du 03/02/2009 Réalisation de «MP3» (petits lecteurs + µcasques), transcription «HIFI» (chaîne de salon) piste «son» de diaporama ou film video. Sources : Chaîne (platine +

Plus en détail

De Varèse à la libération du son

De Varèse à la libération du son De Varèse à la libération du son Très tôt, Varèse exprime son désir d une musique qui ne se soumettrait plus aux contraintes des instruments existants. Il passera sa vie en croisade à la recherche de nouveaux

Plus en détail

LE CONTROLE DE LA DIRECTIVITE PAR UN SYSTEME MULTI HAUT-PARLEURS APPLICATIONS

LE CONTROLE DE LA DIRECTIVITE PAR UN SYSTEME MULTI HAUT-PARLEURS APPLICATIONS LE CONTROLE DE LA DIRECTIVITE PAR UN SYSTEME MULTI HAUT-PARLEURS APPLICATIONS Misdariis N., Warusfel O., Caussé R., Nicolas F. IRCAM 1, place Igor Stravinsky - 75004 PARIS - France [misdarii@ircam.fr]

Plus en détail

V 1.0 2006 corr. 2009. Jacques Ferber. LIRMM - Université Montpellier II 161 rue Ada 34292 Montpellier Cedex 5

V 1.0 2006 corr. 2009. Jacques Ferber. LIRMM - Université Montpellier II 161 rue Ada 34292 Montpellier Cedex 5 V 1.0 2006 corr. 2009 Jacques Ferber LIRMM - Université Montpellier II 161 rue Ada 34292 Montpellier Cedex 5 Email: ferber@lirmm.fr Home page: www.lirmm.fr/~ferber Problématique: Comment créer des sons

Plus en détail

Schéma de la chaîne sonore analogique 05

Schéma de la chaîne sonore analogique 05 Qu est ce que le son? 01 Le son est une vibration 01 Les vibrations produisent des ondes sonores... 01 La propagation des ondes 02 L oreille Humaine... 03 Le décibel : la mesure du niveau sonore. 04 Schéma

Plus en détail

CHAP 07-COURS Emetteurs et récepteurs sonores

CHAP 07-COURS Emetteurs et récepteurs sonores Thème : Son et musique CHAP 07-COURS Emetteurs et récepteurs sonores Mots clés : Voix ; acoustique physiologique. Microphone ; enceintes acoustiques ; casque audio. Reconnaissance vocale 1/11 Domaine :

Plus en détail

Les chiffres du bruit Christian Meyer-Bisch

Les chiffres du bruit Christian Meyer-Bisch MEDECINE/SCIENCES 2005 ; 21 : 546-50 Les chiffres du bruit Christian Meyer-Bisch > Parmi les organes des sens qui nous permettent d entrer et de rester en contact avec notre environnement, l audition a

Plus en détail

A la découverte du Traitement. des signaux audio METISS. Inria Rennes - Bretagne Atlantique

A la découverte du Traitement. des signaux audio METISS. Inria Rennes - Bretagne Atlantique A la découverte du Traitement des signaux audio METISS Inria Rennes - Bretagne Atlantique Les conférences scientifiques au Lycée Descartes Imagerie médicale et neuronavigation par Pierre Hellier Le respect

Plus en détail

Les Fiches Conseils. Qu est-ce qui fait la qualité (et donc le prix) d un piano?

Les Fiches Conseils. Qu est-ce qui fait la qualité (et donc le prix) d un piano? Les Fiches Conseils Qu est-ce qui fait la qualité (et donc le prix) d un piano? Quelle différence entre un piano d étude à moins de 3000 (neuf) et un piano de concert à 125 000? Le piano est un instrument

Plus en détail

http://jb-musique.wifeo.com/

http://jb-musique.wifeo.com/ LE PIANO Volume 1 Edition 2010 version 1.1 Par Jérémy BEZIE - 1 - Préface Ce guide est destiné aux débutants et aux personnes souhaitant avoir une méthode simple pour apprendre à jouer rapidement des morceaux

Plus en détail

ENCHAINER LES ACCORDS

ENCHAINER LES ACCORDS TUTORIEL LES BASES DE L'HARMONIE TONALE CLASSIQUE Attention! Je considère comme acquises les notions de bases : intervalles, gammes, degrés et tonalités, données dans le tutorial de Setzer. Je ne parlerais

Plus en détail

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX ONDES MECANIQUE : PROPAGATION R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX «J'allai au bord de la rivière, j'ai toujours aimé l'eau et le doux mouvement des vagues qui se poussent;

Plus en détail

BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES. Dr. Aziz TIBERGUENT 2006

BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES. Dr. Aziz TIBERGUENT 2006 BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES PROFESSIONNELS Dr. Aziz TIBERGUENT 2006 BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES PROFESSIONNELS PLAN DU COURS 1. Introduction, Quelques données 2. Définitions 3. Les

Plus en détail

5½ À partir de 1475$ /MOIS

5½ À partir de 1475$ /MOIS 5½ 1475$ TYPE A : 1500 pi 2 TYPE B : 1250 pi 2 4½ 1350$ TYPE C : 1230 pi 2 4½ 1350$ TYPE D : 1200 pi 2 4½ 1350$ TYPE E : 1500 pi 2 5½ 1475$ 3½ 1100$ TYPE F : 800 pi 2 3½ 1100$ TYPE G : 850 pi 2 TYPE H

Plus en détail

Mobile Keys 25 & 49. Manuel de pilotage. Pour en savoir plus, visitez le site http://line6.com/mobilekeys.

Mobile Keys 25 & 49. Manuel de pilotage. Pour en savoir plus, visitez le site http://line6.com/mobilekeys. Mobile Keys 25 & 49 Manuel de pilotage Pour en savoir plus, visitez le site http://line6.com/mobilekeys. Egalement disponible sur le site http://line6.com/manuals. Contrat de licence du logiciel IMPORTANT:

Plus en détail

MODULATEURS EN ANNEAU ET SAXOPHONE : LE DISPOSITIF D'ECRITURE MIXTE ET L'INTERPRETATION PARTICIPATIVE DANS L'ŒUVRE LE PATCH BIEN TEMPERE II

MODULATEURS EN ANNEAU ET SAXOPHONE : LE DISPOSITIF D'ECRITURE MIXTE ET L'INTERPRETATION PARTICIPATIVE DANS L'ŒUVRE LE PATCH BIEN TEMPERE II MODULATEURS EN ANNEAU ET SAXOPHONE : LE DISPOSITIF D'ECRITURE MIXTE ET L'INTERPRETATION PARTICIPATIVE DANS L'ŒUVRE LE PATCH BIEN TEMPERE II Tom Mays CICM Université de Paris VIII CNSMD de Paris contact@tommays.net

Plus en détail

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible). «À force d écouter la musique trop fort, on finit par l entendre à moitié» Dossier de presse octobre 2008 1 Sommaire Les jeunes de plus en plus exposés aux risques auditifs... p.3 Le fonctionnement de

Plus en détail

Plans des cours: Formation pratique pour souffleurs

Plans des cours: Formation pratique pour souffleurs Plans des cours: Formation pratique pour souffleurs Les programme suivants se réfèrent aux instruments: Flûte, clarinette, saxophone, petits cuivres et cor alto, baryton et euphonium Pour les instruments

Plus en détail

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage?

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Comment isoler une pièce du bruit? À l issue de ce chapitre,

Plus en détail

Séquence 1. Ondes et matière. Sommaire

Séquence 1. Ondes et matière. Sommaire Séquence 1 Ondes et matière Problématique Des sources «froides» (rayonnement cosmologique, nuages interstellaires, corps solides, etc.) aux plus «chaudes» (étoiles et sources associées), en passant par

Plus en détail