TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu"

Transcription

1 P a g e 1 TS Physique Exercice résolu Enoncé Remarque : les deux premières parties sont indépendantes. A. Première partie : temps de demi-vie Le thorium 23 Th est utilisé dans la datation des coraux et concrétions carbonatées ainsi que dans la datation des sédiments marins et lacustres. Dans un échantillon de «thorium 23», on appelle (t) le nombre de noyaux de thorium présents à chaque date t et celui des noyaux (t) présents à la date t = an. On a représenté ci-dessous la courbe donnant le rapport en fonction (t) du temps : (t) 1. Le noyau 23 Th est un émetteur α et se désintègre pour donner du 88 Ra. Indiquer ce que représente α et écrire l équation de la réaction nucléaire correspondante, en précisant les lois utilisées (le noyau de radium est obtenu dans un état non excité). 2. Donner la définition du temps de demi-vie et vérifiez graphiquement que sa valeur est de 7,5 1 4 années. 3. Donner l expression mathématique de la loi de décroissance radioactive et calculer la constante radioactive λ en année Parmi ces grandeurs : - l âge de l échantillon de noyaux, - la quantité initiale de noyaux, - la température, - la nature des noyaux, quelle est la seule grandeur qui fait varier le temps de demi-vie?

2 P a g e 2 5. Le thorium 23 Th fait partie de la famille radioactive de l uranium U. Une famille radioactive est composée d un ensemble de noyaux radioactifs, tous issus d un noyau initial instable qui, de père en fils, par désintégrations successives conduisent à un noyau stable, ici le «plomb 26». L «uranium», dissous à l état de traces dans l eau de mer, produit des atomes de «thorium 23» suivant les réactions nucléaires suivantes : U 9Th 91Pa Z U 4 Z Th 5 Donner les valeurs de Z 4 et Z 5 et indiquez le type de radioactivité pour les deux premières transformations. 6. Au début de leur formation, les concrétions carbonatées des coraux contiennent de l «uranium» et pas de «thorium 23». La méthode de datation de ces carbonates repose sur le rapport des nombres de noyaux : 23 ( Th) ( U). Ce rapport augmente au cours du temps jusqu à «l équilibre séculaire». Celui-ci correspond à l état où les deux populations des noyaux d «uranium» et de «thorium 23» ont même activité. d(t) a) L activité A(t) d une population de noyaux identiques est définie ici par : A(t) =. dt Montrer que, pour une population de noyaux donnée, A(t) = λ.(t). b) En déduire qu à l équilibre séculaire le rapport B. Deuxième partie : temps de demi-réaction 23 ( Th) ( U) est constant. On étudie maintenant la décomposition chimique au cours du temps, en présence d un catalyseur, d une solution aqueuse de peroxyde d hydrogène ou eau oxygénée, de concentration molaire initiale [H 2 O 2 ] = 9, 1 2 mol.l 1 en soluté apporté. Le peroxyde d hydrogène se décompose à température ambiante suivant la réaction d équation : 2 H 2 O 2 (aq) = O 2 (g) + 2 H 2 O La courbe 1 de l annexe n 1 donne l évolution de la concentration de la solution aqueuse d eau oxygénée en fonction du temps. 1. L eau oxygénée est le réducteur du couple O 2 (g) /H 2 O 2 (aq). En utilisant l équation associée à la réaction précédente, donner le second couple auquel appartient l eau oxygénée, en précisant le rôle de celle-ci. 2. Justifier, en exploitant la courbe et sans calcul, le fait que l on peut considérer la décomposition du peroxyde d hydrogène comme une transformation chimique lente et totale. 3. Définir le temps de demi-réaction. Déterminer sa valeur approximative à partir de la courbe Effet de la concentration initiale La courbe 2 en annexe n 1 donne l évolution de la concentration de la solution d eau oxygénée en fonction du temps, avec [H 2 O 2 ] = 1,8 1 1 mol.l -1. En utilisant les courbes 1 et 2, dire quelle est l influence de la concentration molaire initiale sur le temps de demi-réaction? 5. Effet de la température Sur la figure en annexe tracer l allure de la courbe donnant, pour une température plus faible, l évolution de la concentration de la solution d eau oxygénée en fonction du temps, avec [H 2 O 2 ] = 9, 1 2 mol.l -1.

3 P a g e 3 C. Troisième partie : Conclusion (t) et [H 2O 2 ](t) évoluent dans le temps suivant la même loi mathématique (résultat obtenu dans le cas de la réaction étudiée et non généralisable à toute transformation chimique). Quelle(s) analogie(s) et quelle(s) différence(s) peut-on constater en ce qui concerne les facteurs qui influencent le temps de demi-vie et le temps de demi-réaction dans les exemples étudiés? Répondre à cette question en complétant le tableau de l annexe n 2 par OUI ou O dans chaque case (ne pas justifier).

4 P a g e 4 Annexe Annexe n 1 [H 2 O 2 ] (mol.l 1 ) Courbe Courbe 1 1, 1 2 t (min) 1 5

5 P a g e 5 Annexe n 2 FACTEURS Age de l'échantillon Quantité initiale de noyaux ou de réactifs Température du milieu ature du noyau ou du réactif Temps de demi-vie Temps de demi-réaction

6 P a g e 6 Corrigé A. Première partie : temps de demi-vie 1. Le noyau 23 Th est un émetteur α et se désintègre pour donner du 88Ra. Indiquez ce que représente α et écrivez l équation de la réaction nucléaire correspondante, en précisant les lois utilisées (le noyau de radium est obtenu dans un état non excité). α est un noyau d'hélium. On applique les lois de conservation de Soddy. On trouve : A = 226 et Z = 9. On obtient l'équation suivante : 23 9 Th 4 2 He Ra 2. Donnez la définition du temps de demi-vie et vérifiez graphiquement que sa valeur est de 7,5 1 4 années. Le temps de demi-vie est la durée au bout de laquelle la moitié des noyaux radioactifs initialement présents dans un échantillon s est désintégrée. Donc à t =, on a ( ) = 2 => (t 1 / 2) 1 =. 2 Graphiquement, pour (t 1 / 2) 1 = on trouve : = 7,5 1 4 années Donnez l expression mathématique de la loi de décroissance radioactive et calculez la constante radioactive λ en année 1..t Loi de décroissance radioactive : (t) =. e λ avec λ : constante radioactive λ = Ln2 t 1 / 2 Ln2 soit λ = 4 7,5 1 = 9,2 1 6 année 1 4. Parmi ces grandeurs : l âge de l échantillon de noyaux, la quantité initiale de noyaux, la température, la nature des noyaux quelle est la seule grandeur qui fait varier le temps de demi-vie? Le temps de demi-vie est caractéristique de la nature des noyaux et est indépendant des autres paramètres. 5. L «uranium», dissous à l état de traces dans l eau de mer, produit des atomes de «thorium 23» suivant les réactions nucléaires suivantes : U Th Pa U Th Z Z 4 5 Donnez les valeurs de Z 4 et Z 5 et indiquez le type de radioactivité pour les deux premières transformations. On applique les lois de conservation de Soddy: - 1 ère transformation : 92 U Th + Z AX : A = 4 et Z = 2 A Z X est donc un noyau d'hélium 4 2 He : la première désintégration est de type α. - 2 nde transformation : Th Pa + Z A X : A = et Z = -1 A Z X est un électron 1 e : la seconde désintégration est du type β. - Valeurs de Z 4 et Z 5 : Un élément chimique est caractérisé par le nombre de charge Z. Le noyau 234 Z4 U appartient à l'élément uranium, donc Z 4 =92. Le noyau 23 Z Th appartient à l'élément thorium, donc 5 Z 5 = 9.

7 P a g e 7 6. a) Montrez que, pour une population de noyaux donnée, A(t) = λ.(t). d(t) A(t) = avec (t) =. e λ.t dt On dérive la fonction (t) par rapport à la variable t : λ.t λ.t d(t) d(.e ) d(e ).t = =. = -λ.. e λ => A(t) = λ.(t) dt dt dt 23 ( Th) b) En déduire qu à l équilibre séculaire le rapport est constant. ( U) - Soit λ 1 la constante radioactive du noyau 23 Th : A(t) = λ 1.( 23 Th). - Soit λ 2 la constante radioactive du noyau U : A(t) = λ 2.( U). A «l équilibre séculaire», les deux populations des noyaux d «uranium» et de «thorium 23» ont même activité : λ 1.( 23 Th) = λ 2. ( 23 ( Th) λ2 U) => = ( U) λ. Comme λ 1 et λ 2 sont des constantes, alors le rapport B. Deuxième partie : temps de demi-réaction 23 ( Th) ( U) 1 est constant. 1. L eau oxygénée est le réducteur du couple O 2 (g)/h 2O 2 (aq). En utilisant l équation associée à la réaction précédente, donnez le second couple auquel appartient l eau oxygénée, en précisant le rôle de celle-ci. L'équation d'une réaction d'oxydo-réduction s'obtient par l'addition de deux demi-équations. La première, pour le couple indiqué O 2 / H 2 O 2, est l oxydation de l'eau oxygénée qui joue alors le rôle de réducteur : H 2 O 2 = O e + 2 H + (1) La deuxième, pour le couple H 2 O 2 / H 2 O recherché, est la réduction de l'eau oxygénée qui joue alors le rôle d'oxydant : H 2 O 2 (aq) + 2 e + 2 H + (aq) = 2 H 2 O (aq) (2) En faisant (1) +(2), on retrouve bien : 2 H 2 O 2 (aq) = O 2 (g) + 2H 2 O 2. Justifiez en exploitant la courbe, sans calcul, le fait que l on peut considérer la décomposition du peroxyde d hydrogène comme une transformation chimique lente et totale. Transformation chimique lente car elle dure environ 1h. Transformation chimique totale car en fin de transformation [H 2 O 2 ] = mol.l 1 : le seul réactif (donc limitant) est totalement consommé. 3. Définissez le temps de demi-réaction. Déterminez sa valeur approximative à partir de la courbe 1 en annexe. Le temps de demi-réaction est la durée nécessaire pour que l'avancement x atteigne la moitié de sa valeur finale. x Ici la transformation est totale, soit x final = x max et, pour t =, on a : x = max 2. Donc : [H 2 O 2 ] = x n(h2 O 2) 2 V max où encore : [H 2 O 2 ] = [H 2 O 2 ] x max 2V

8 P a g e 8 avec : - V : volume réactionnel, - n(h 2 O 2 ) : quantité de matière initialement présente de peroxyde d'hydrogène. L'eau oxygénée est totalement consommée, donc : n(h 2 O 2 ) x max = soit x max = n(h 2 O 2 ) donc x max = [H 2 O 2 ].V => [H 2 O 2 ] = [H 2 O 2 ] [H2 O 2] 2 Graphiquement on trouve : [H 2 O 2 ] = et [H 2 O 2 ] = 9, [H2 O 2] 2 = 4,5 x 1-2 mol.l -1 pour t = = 5, min. 4. En utilisant les courbes 1 et 2, dites quelle est l influence de la concentration molaire initiale sur le temps de demi-réaction? Pour [H 2 O 2 ] = 1,8 1 1 mol.l 1, la courbe 2 permet de déterminer = 5,5 min Il semble que la concentration molaire initiale n'ait que peu ou pas d'influence sur la valeur du temps de demi-réaction. 5. Sur la figure en annexe tracez l allure de la courbe donnant, pour une température plus faible, l évolution de la concentration de la solution d eau oxygénée en fonction du temps, avec [H 2O 2] = 9, 1 2 mol.l -1. Si la température est plus faible, la réaction est plus lente mais sa limite est la même. L allure de la courbe est donc la même mais le temps de demi-réaction est plus élevé et la concentration [H 2 O 2 ] = mol.l -1 est atteinte après une durée plus importante. C. Troisième partie : conclusion Quelle(s) analogie(s) et quelle(s) différence(s) peut-on constater en ce qui concerne les facteurs qui influencent le temps de demi-vie et le temps de demi-réaction dans les exemples étudiés? Répondez à cette question en complétant le tableau ci-dessous par OUI ou O dans chaque case : FACTEURS Age de l'échantillon Quantité initiale de noyaux ou de réactifs Température du milieu ature du noyau ou du réactif Temps de demi-vie O O O OUI Temps de demi-réaction O O (dans cet exercice) OUI OUI

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

Devoir Commun 1S de sciences physiques 2013

Devoir Commun 1S de sciences physiques 2013 Devoir Commun 1S de sciences physiques 2013 L usage de la calculatrice est autorisé. EXERCICE 1 : radioactivité (5 points) Voici un extrait d un article du journal Ouest-France du 18 septembre 2006 à propos

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011. Durée: 3 heures Coefficient : 4

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011. Durée: 3 heures Coefficient : 4 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011 Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biochimie - Génie biologique Durée: 3 heures Coefficient : 4 L'emploi de toute calculatrice

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC. Janvier 2009 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DUREE DE L EPREUVE : 3h30 COEFFICIENT : 6. L usage des calculatrices n est pas autorisé

BACCALAUREAT BLANC. Janvier 2009 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DUREE DE L EPREUVE : 3h30 COEFFICIENT : 6. L usage des calculatrices n est pas autorisé BACCALAUREAT BLANC Janvier 2009 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DUREE DE L EPREUVE : 3h30 COEFFICIENT : 6 L usage des calculatrices n est pas autorisé Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et deux exercices

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C C4 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 30 C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les nucléons:

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 I. La source d énergie du Soleil : calcul de son temps de vie. Question

Plus en détail

Lois de probabilité à densité Loi normale

Lois de probabilité à densité Loi normale DERNIÈRE IMPRESSIN LE 31 mars 2015 à 14:11 Lois de probabilité à densité Loi normale Table des matières 1 Lois à densité 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Densité de probabilité

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE. Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique

PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE. Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique Le sujet de chimie inorganique comporte quatre parties indépendantes consacrées à différentes étapes mises en jeu lors de la synthèse industrielle

Plus en détail

Partie A : «Pôle Énergie» et développement durable

Partie A : «Pôle Énergie» et développement durable Sujet zéro bac STL SPCL (Correction) Partie A : «Pôle Énergie» et développement durable A-1 L utilisation du bois comme source d énergie. 1.1 Quantité de combustible consommée annuellement a) D après le

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226.

THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226. CEA-R 2419 - BUTAYE Michel ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RAJDIOCHIMIQUE DU RADIUM 226. 223 Sommaire.- Ce rapport décrit une méthode d'isolement du Ra à partir d'un minerai d'uranium et son utilisation

Plus en détail

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172)

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172) B. La datation absolue, en donnant accès à l âge des roches et des fossiles permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques. Elle permet aussi de situer dans le temps l échelle relative des temps

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z :

Plus en détail

L effet Tunnel. Microscopie à effet tunnel. Approche documentaire. http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/effet_tunnel_ Radioactivite_Alpha.

L effet Tunnel. Microscopie à effet tunnel. Approche documentaire. http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/effet_tunnel_ Radioactivite_Alpha. L effet Tunnel L effet tunnel désigne la propriété que possède un objet quantique de franchir une barrière de potentiel même si son énergie est inférieure à l énergie minimale requise pour franchir cette

Plus en détail

Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org. Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons

Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org. Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons Afrique 2008 Les parties A et B sont indépendantes. Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons Les ultrasons sont des

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Epreuve de physique chimie tronc commun : (Durée 3h30)

Epreuve de physique chimie tronc commun : (Durée 3h30) Bac blanc Avril 2012 Lycée de la Côtière Epreuve de physique chimie tronc commun : (Durée 3h30) L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Pour faciliter le travail des correcteurs, rédiger chaque

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : densité de probabilité Exercice 2 : loi exponentielle de paramètre

Plus en détail

QUASAR 95. Club d Astronomie de Valmondois RADIO ACTIVITE

QUASAR 95. Club d Astronomie de Valmondois RADIO ACTIVITE RADIO ACTIVITE Introduction La Radioactivité est un domaine de recherche où les scientifiques français se sont distingués, notamment avec la famille Curie (Pierre et Marie pour la découverte de la radioactivité

Plus en détail

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé

Plus en détail

Prix Nobel de Chimie 1935 : Irène Joliot-Curie

Prix Nobel de Chimie 1935 : Irène Joliot-Curie Prix Nobel de Chimie 1935 : Irène Joliot-Curie I) Présentation II) La radioactivité III) Les applications d'aujourd'hui Carrière Damien 1 I) Présentation Née le 12 Septembre 1987 dans le 13ème arrondissement

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 Le sujet est numéroté de 1 à 5. L annexe 1 est à rendre avec la copie. L exercice Vrai-Faux est

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa Audioprothésiste (annuel) - MATHEMATIQUES 8 : EQUATIONS DIFFERENTIELLES - COURS + ENONCE EXERCICE - Olivier

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

NOYAU, MASSE ET ENERGIE

NOYAU, MASSE ET ENERGIE NOYAU, MASSE ET ENERGIE I - Composition et cohésion du noyau atomique Le noyau atomique est composé de nucléons (protons+neutrons). Le proton a une charge positive comparativement au neutron qui n'a pas

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Traitements des surfaces. Partie I - Codépôt électrochimique cuivre-zinc.

PHYSIQUE-CHIMIE. Traitements des surfaces. Partie I - Codépôt électrochimique cuivre-zinc. PHYSIQUE-CHIMIE Traitements des surfaces Partie I - Codépôt électrochimique cuivre-zinc IA - Pour augmenter la qualité de surface d une pièce en acier, on désire recouvrir cette pièce d un alliage cuivre-zinc

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA 3-1 : Physique Chapitre 8 : Le noyau et les réactions nucléaires Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Finalité du chapitre

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

Compétences présentes dans le programme de Sciences Physiques et Chimiques Terminale ST2S

Compétences présentes dans le programme de Sciences Physiques et Chimiques Terminale ST2S Compétences présentes dans le programme de Sciences Physiques et Chimiques Terminale ST2S Les compétences listées respectent la taxonomie qui figure au programme officiel. Le code de couleur utilisé correspond

Plus en détail

Concours ATPL 2011 EXTERNE

Concours ATPL 2011 EXTERNE Concours ATPL 011 EXTERNE Sciences physiques et chimiques Dans les questions numérotées de 1 à 13, vous ne cocherez que les réponses exactes. Pour chacune de ces 13 questions, il y a entre 0 et 5 réponses

Plus en détail

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points)

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org 1.La batterie : principe de fonctionnement La batterie d'une voiture est un accumulateur au plomb constitué

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie? Type d'activité Activité avec démarche d investigation, étude documentaire (synthèse

Plus en détail

Activité n 2 : Optimisation de la gestion et de l utilisation de l énergie Chapitre 13

Activité n 2 : Optimisation de la gestion et de l utilisation de l énergie Chapitre 13 Activité n 2 : Optimisation de la gestion et de l utilisation de l énergie Chapitre 13 Compétences attendues : Rechercher et exploiter des informations pour comprendre : la nécessité de stocker et de transporter

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther.

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther. PCSI 2013/2014 Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1 I) L éther de diéthyle Conservation de l éther dans une bouteille hermétique 1) La bouteille a une capacité de V = 1,000 L. On la remplit avec un

Plus en détail

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points)

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org 1.La batterie : principe de fonctionnement La batterie d'une voiture est un accumulateur au plomb constitué

Plus en détail

Programme de formation de l'école québécoise Science et technologie de l'environnement Sec IV

Programme de formation de l'école québécoise Science et technologie de l'environnement Sec IV Programme de formation de l'école québécoise Science et technologie de l'environnement Sec IV Leçons de Facile Learning Source: http://www.mels.gouv.qc.ca/progression/secondaire/pdf/prograpprsec_st_pfg_fr-2011-08-22.pdf

Plus en détail

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes Examen 2 Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes L usage de la calculatrice programmable est autorisé. La bonne présentation de la copie est de rigueur. Cet examen comporte 7 pages et 5 exercices.

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Nassiba Tabti A.E.S.S. Physique (A.E.S.S. Physique) 5 mai 2010 1 / 47 Plan de l exposé 1 La Radioactivité Découverte de la radioactivité

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG Chapitre 1. TAUX D EVOLUTION... 5 1. TAUX D EVOLUTION ET COEFFICIENTS MULTIPLICATEURS... 5 a. Taux d évolution... 5 b. Coefficient multiplicateur... 5 c. Calcul d une

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION L.T. 1 LINÉAISATION D'UNE THEMISTANCE PA LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION BUT Utilisation d'une thermistance pour réaliser un capteur de température linéaire au voisinage d'une température donnée. La thermistance

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2 Les parties A et B sont indépendantes. Partie A Exercice 3 (5 points) Commun à tous les candidats On considère la fonction A définie sur l'intervalle [1 ; + 00 [ par A(x) = 1-e -0039' ' x 1. Calculer la

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011

Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011 Lycée Privé Alfarabi SFAX Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011 2011 / 2012 Section : Sciences de l informatiques Coefficient : 3 EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures M. Abdmouleh Nabil Le devoir

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

DIAGRAMMES BINAIRES. Sommaire. G.P. Diagrammes binaires 2013

DIAGRAMMES BINAIRES. Sommaire. G.P. Diagrammes binaires 2013 DIAGRAMMES BINAIRES Sommaire I.Éléments de thermochimie maths spé...2 A.Introduction de la notion d'enthalpie libre...2 B.Évolution d'une même espèce chimique sous deux phases à P et constants...2 C.Expression

Plus en détail

SEMINAIRES. Introduction - Définitions - Stoechiométrie

SEMINAIRES. Introduction - Définitions - Stoechiométrie SEMINAIRES Les séminaires proposés aux étudiants adoptent la structure suivante : chaque série est décomposée en deux parties : 1. des questions de réflexion sur la matière théorique du cours 2. des exercices

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés.

MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés. Année universitaire 2006-2007 M1S1 1 ère session Jeudi 28 Juin 2007 MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés.

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail