PLAN GENERAL D EVACUATION DES EAUX - PGEE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN GENERAL D EVACUATION DES EAUX - PGEE"

Transcription

1 COMMUNE DE CELIGNY PLAN GENERAL D EVACUATION DES EAUX - PGEE RAPPORT SUR L ETAT DES CANALISATIONS Septembre 2011 Version 1.1 GED Gestion des Eaux et Déchets SA Le Trési 6D 1028 Préverenges Tel : /42, Fax : Site Web :

2

3 TABLE DES MATIERES 1. Introduction Réseau d assainissement des eaux Longueur totale et pentes des collecteurs Age des collecteurs et matériaux Valeur économique de remplacement du réseau Passages caméras Tronçons inspectés Résultats Conclusions recommandations Curages et fraisages à effectuer dès à présent Futurs passages-caméras...10 DOCUMENTS CARTOGRAPHIQUES «Détail des défectuosités - Secteur Sud» «Détail des défectuosités Secteur Nord» «Etat général et âge des canalisations» «Durée de vie probable des canalisations» ANNEXES Annexe 1 : «Liste des défauts - Correspondance entre la carte PGEE et le rapport d'inspection caméra» Rapport d inspection, Entreprise Liaudet Pial, juillet 2008 (non annexé au présent rapport mais archivé à la commune) 2

4

5 1. INTRODUCTION Le présent rapport présente l état constructif et d entretien du réseau d assainissement communal. Il est essentiellement basé sur l analyse des passages-caméras réalisés dans le cadre du présent PGEE en juillet Les données de la base CRAE sur la longueur du réseau, les matériaux et l âge des collecteurs ont été aussi analysées. La valeur économique de remplacement du réseau communal a également été évaluée grâce au module de calcul fourni par le SPDE. A noter que l exploitation du réseau communal (inspections et entretien courant) est désormais déléguée aux SIG, qui fixera notamment les fréquences de curages et d inspection du réseau. 2. RESEAU D ASSAINISSEMENT DES EAUX 2.1 Longueur totale et pentes des collecteurs Les statistiques de longueur totale et pentes des réseaux secondaires d EU et EP apparaissent dans le tableau ci-dessous. Longueur totale du réseau et pentes < 1.5% Longueur (m) dont pente < 1.5% EC 5180m 1305m 25% EU gravitaire 5660m 2635m 47% EU sous pression - Vacuflow EU sous pression classique (ch. de la Poissonnière) Total 1180m 360m 12380m Selon la directive cantonale d exploitation des réseaux publics d assainissement (version 1.1, février 2009), lorsque la pente est inférieure à 1.5%, la fréquence de curage doit être augmentée, en particulier pour les collecteurs EU. Ces collecteurs EU de faible pente sont essentiellement localisés sur le tronçon traversant la commune du Nord au Sud, de l aval du chemin de Murat jusqu à la STEP de Founex. Les fréquences de curage des collecteurs devront être définies dans le concept d exploitation du réseau, qui fait l objet d un mandat attribué aux SIG et distinct du présent PGEE. 2.2 Age des collecteurs et matériaux La date exacte de construction de chaque collecteur n est pas connue mais peut-être déduite pour la plupart des tronçons. En effet, le réseau initial d eaux usées séparées date de la construction de la STEP de Founex (début des années 1970). Il a été essentiellement construit en béton (avec certains collecteurs en amiante-ciment). Il est cependant probable que certains collecteurs d eau pluviale en béton soient antérieurs à cette construction. Les collecteurs posés plus récemment (raccords de hameaux à la STEP, remplacement de collecteurs EP) sont en PVC. Les dates de construction du réseau, par tronçon, apparaissent dans le tableau ci-après. 3

6 Date de construction 2009 Matériaux Localisation / contenu Longueur Ch. de la Poissonnière -EU (gravitaire et sous-pression) 840m 2004 Rive droite du Brassu - EP 400m 2002 Les Verneys - EP 470m 1999 PVC, fibre de Passage sous la ligne CFF - EU 90m 1995 verre, PE Carrefour devant la mairie - EP 125m 1990 Rte. des Coudres - EP 320m 1988 Ch. de Murat - EU et EP 1825m Années 1970 à 1990* Début des années 1970* Plus ancien?* Béton, amianteciment Autres PVC (EU Verneys, autres...) Autres EU sous pression (Vacuflow) Reste du réseau EU Reste du réseau EP 1000m 1180m 3500m 2625m * = Dates approximées Longueur totale : m Actuellement, la moitié du réseau est constituée de collecteurs en béton ou amianteciment (voir graphique ci-dessous), cette proportion atteignant 60% pour le seul réseau EU gravitaire. Ces collecteurs sont donc les plus anciens : leur âge serait d environ 40 ans, voire peut-être plus pour certains collecteurs d EP. L âge des collecteurs, lorsqu il est connu, apparaît sur la carte «Etat général et âge des canalisations». Matériaux du réseau secondaire Matériaux Longueur % de la longueur totale du réseau PVC 4325m 35% Béton 4115m 34% Amiante-ciment 1995m 16% Fibre de verre 400m 3% PE (EU sous pression) 1540m 11% Fibre de verre 3% Amianteciment 16% PE (EU sous pression) 11% PVC 36% Béton 34% 4

7 2.3 Valeur économique de remplacement du réseau La valeur économique de remplacement du réseau communal a été évaluée grâce au module de calcul fourni par le SPDE. Les valeurs totales par type de réseau (EP, EU gravitaire, EU sous pression) apparaissent ci-dessous. Valeur économique de remplacement des réseaux EC EU gravitaire EU sous pression (+STAP) Total Valeur totale (CHF) 6 millions 5 millions 1 million 12 millions La valeur économique de remplacement du réseau est d environ 12 millions de francs TTC, y compris honoraires, divers et imprévus. Le coût de remplacement moyen au mètre linéaire est donc d environ CHF/m. Le coût de remplacement moyen par équivalent-habitant est d environ 20'000 CHF/EH. Ces valeurs sont plutôt élevées puisque les valeurs moyennes 1 pour une commune de cette taille sont de CHF/m et 10'000 CHF/EH. 1 Selon la publication de l OFEV «Coûts de l assainissement»,

8 3. PASSAGES CAMERAS 3.1 Tronçons inspectés L entreprise Liaudet-Pial a été mandatée pour effectuer des passages-caméras dans le cadre du PGEE. Ceux-ci ont eu lieu en juillet L inspection s est essentiellement concentrée sur les collecteurs EU communaux en béton, ainsi que sur le réseau EP de la route des Coudres. Les collecteurs inspectés apparaissent sur la carte ci-dessous. 6

9 L inspection de tout les tronçons prévus n a pas pu être entièrement effectuée, soit pour cause d obstruction par des dépôts, soit pour cause d accès difficile (chambres EU difficiles d accès, voire introuvables le long du Brassu). Au final, environ 3250m de collecteurs ont pu être inspectés (2850m de collecteurs EU et 400m de collecteurs EP environ). Cela représente en tout environ 25% des réseaux publics d assainissement (40% du réseau EU et 8% du réseau EP). 3.2 Résultats Les défauts relevés lors de l inspection ont été intégrés à la base CRAE et apparaissent sur les cartes «Détail des défectuosités», secteurs Nord et Sud. Chaque défaut y est numéroté et la légende y fait apparaître le type de défaut et l urgence d intervention. Les arrivées de branchements observées par caméras ont également été intégrées à la base CRAE. La priorité d intervention sur chaque collecteur inspecté apparaît également avec l âge des collecteurs sur la carte «Etat général et âge des canalisations». L évaluation des défauts rencontrés et l attribution d un degré d urgence d intervention se fait selon les critères du tableau ci-dessous (pour plus de précision, se reporter également à la description en début du rapport d inspection de l entreprise Liaudet-Pial). Symbologie de la carte PGEE Priorité d'intervention Description du type de défaut selon le rapport Liaudet-Pial Degré d'urgence selon la VSA/ASPEE* Action immédiate nécessaire 5 : Défauts mettant fortement la canalisation en danger. 0 Urgent (1 à 2 ans) Moyen terme (3 à 5 ans) Long terme (+5 ans) 4 : Défauts de construction qui n assurent plus la sécurité statique, l hydraulique ou l étanchéité du collecteur. 3 : Défauts de construction qui influencent l hydraulique, l étanchéité ou la résistance du collecteur. 2 : Défauts de construction ou constats qui peuvent influencer l'étanchéité, l'hydraulique ou la portance du tuyau Pas d'intervention - Simple constat 1 : Constat sans dommage. 4 * VSA/ASPEE = association suisse des professionnels de la protection des eaux. N.B : Les degrés d'urgence tels que fixés par la VSA suivent un ordre opposé à ceux utilisés par l'entreprise de passages- caméra. La liste détaillée des défauts apparaît dans l annexe 1. Elle permet la correspondance entre le rapport d inspection de l entreprise TV et les cartes du détail des défectuosités. Le rapport d inspection de l entreprise présente également des photos de chaque défaut. Les dépôts et défauts importants sont les suivants : - EU, Carrefour devant la mairie : deux très gros dépôts (défauts n 57 et 31 sur la carte) et un branchement privé très obstrué (n 32). - Pénétration de racines : sur les EP et les EU, route des Coudres et chemin des Hutins. 7

10 - EP, chemin des Hutins : un collecteur béton en mauvais état (cassure, fissurations, racines et contre-pentes). - EU, nombreux autres dépôts à curer/fraiser rapidement (voir sur le plan du chapitre 4.1). Le tableau ci-dessous comptabilise les défauts observés par type de défauts et priorité d intervention. Nombre de défauts observés par type de défauts et priorité d intervention Action immédiate nécessaire Urgent (1 à 2 ans) Priorité d'intervention A moyen terme (3 à 5 ans) A long terme (+ de 5 ans) Type de défaut Dépôts Racines Fissurations Infiltration d'eau parasite 1 1 Contre-pente Défaut de branchement 3 3 Déformation (ovalisation) 1 1 Autres 4 4 Total Total L état strictement constructif des collecteurs inspectés est globalement bon mais ceux-ci présentent de nombreux dépôts qu il serait nécessaire de curer/fraiser (environ 2/3 des défauts observés sont en fait des dépôts). Les pénétrations de racines sont liées à des défauts d étanchéité, pouvant drainer des eaux claires parasites (ECP) dans le réseau d eaux usées. De même, certains dépôts calcaires, au niveau des joints, peuvent cacher des défauts d étanchéité. Les défauts d étanchéité avec infiltration visible d ECP dans le réseau EU n étaient par contre pas nombreux (une seule infiltration répertoriée au niveau d un joint à la route des Coudres, défaut n 29). Aucun faux branchement n a été mis en évidence lors des passages caméra effectués. Les durées de vie résiduelles de chaque collecteur ont été estimées en fonction de leur âge et des défauts constructifs observés. Elles apparaissent sur la carte «Durée de vie probable des canalisations». Celles-ci ont été définies en soustrayant l âge des collecteurs à une durée de vie théorique de 75 ans. Lorsque des tronçons présentaient des défauts constructifs importants, leur durée de vie résiduelle estimée a été diminuée (un seul tronçon EP, chemin des Huttins). La synthèse des durées de vie résiduelles apparaît dans le tableau ci-dessous. Durées de vie résiduelles Durées de vie résiduelles Longueur % de la longueur totale du réseau Plus de 50 ans 4070m 33% De 20 à 49 ans 6180m 50% De 10 à 19 ans 0m 0% De 5 à 9 ans 70m 1% Moins de 5 ans 0m 0% Non évaluée* 2050m 17% * Réseau EP béton et amiante-ciment d'âge inconnu et non inspecté 8

11 4. CONCLUSIONS RECOMMANDATIONS 4.1 Curages et fraisages à effectuer dès à présent Les tronçons présentant des dépôts répertoriés comme nécessitant une action «immédiate», «urgente (1 à 2 ans)» ou «à moyen terme (3 à 5 ans)» dans la carte du détail des défectuosités devraient être curés / fraisés dès à présent. Ils apparaissent sur le plan ci-dessus et représentent environ 1200m au total. Les pénétrations de racines y apparaissent également. Les dépôts les plus durs (calcaire) et les racines nécessiteraient un fraisage alors que les autres dépôts (boueux) devraient subir un hydrocurage. Après fraisage des racines et des joints calcifiés, une réparation ponctuelle de l étanchéité du tuyau (gainage) serait 9

12 éventuellement nécessaire pour le réseau d eaux usées (limitation des eaux claires parasites). L intervention adéquate pour chaque tronçon devra être discutée avec l entreprise mandatée, sur la base des photos du rapport d inspection existant. 4.2 Futurs passages-caméras Les fréquences d inspection caméra des collecteurs doivent être définies dans le cadre du mandat d exploitation du réseau. Suite aux observations effectuées, le PGEE préconise cependant dans un premier temps les priorités d inspections suivantes : - Les tronçons qui n ont pas pu être inspectés en 2008 (700 mètres environ) pour cause de chambres inaccessibles ou d interruption de la caméra par des dépôts devraient être inspectés prioritairement (après curage préliminaire pour ceux présentant des dépôts). L inspection à partir de chambres se trouvant sur des parcelles privées et/ou légèrement enterrées en champs (EU le long du Brassu), devra être planifiée par l exploitant et la commune avec les propriétaires concernés. - Le reste du réseau EU pourrait ensuite être inspecté (ch. du Pré-au-Clerc, Murat, amont de la rte. des Coudres, etc.). 10

13 ANNEXES

14

15 PGEE de Céligny Rapport sur l'état des canalisations Annexe 1 : Liste des défauts - Correspondance entre la carte PGEE et le rapport d'inspection caméra Données du rapport d'inspection Liaudet-Pial - Juillet 2008 N du défaut - carte PGEE Type de défaut Identifiant unique du collecteur - base CRAE N du tronçon dans le rapport d'inspection REMARQUES Priorité d'intervention 1 Défaut de branchement Branchement à 02 h., légèrement pénétrant A long terme (+ de 5 ans) 2 Dépôts Formation de calcaire de 06 à 08 h. A long terme (+ de 5 ans) 3 Autre Réparation de 08 à 12 h. A long terme (+ de 5 ans) 4 Dépôts Dépôt dur sur le radier, de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 5 Dépôts Dépôt dur sur le radier, de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 6 Dépôts Dépôt dur de 05 à 07 h., début A moyen terme (3 à 5 ans) 7 Dépôts Dépôt dur de 05 à 07 h., début A moyen terme (3 à 5 ans) 8 Dépôts Dépôt sur le radier, de 04 à 08 h., début A moyen terme (3 à 5 ans) 9 Dépôts Dépôt dur de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 10 Dépôts Concrétions calcaires au niveau du joint (faible)de 11 à 01 h. A long terme (+ de 5 ans) 11 Dépôts Dépôt sur le radier, de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 12 Dépôts Dépôt sur le radier, de 05 à 07 h., début A moyen terme (3 à 5 ans) 13 Dépôts Concrétions calcaires au niveau du joint (moyenne)de 06 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 14 Dépôts Concrétions calcaires au niveau du joint (moyenne)de 04 à 06 h., début A moyen terme (3 à 5 ans) 15 Dépôts Dépôt sur le radier, de 05 à 07 h., début (formation calcaire au joint) A moyen terme (3 à 5 ans) 16 Dépôts Formation de calcaire de 01 à 05 h. Urgent (1 à 2 ans) 17 Dépôts Dépôt sur le radier, de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 18 Racines Raccord défectueux, pénétration de racines moyenne à 06 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 19 Racines Branchement à 12 h., forte pénétration de racines A moyen terme (3 à 5 ans) 20 Autre Réparation de 10 à 02 h. A long terme (+ de 5 ans) 21 Dépôts Branchement à 10 h., moyennement calcifié A moyen terme (3 à 5 ans) 22 Autre Réparation de 10 à 12 h. A long terme (+ de 5 ans) 23 Dépôts Formation de calcaire de 07 à 10 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 24 Dépôts Concrétions calcaires au niveau du joint (moyenne)de 12 à 12 h. A long terme (+ de 5 ans) 25 Racines Branchement à 11 h., légère pénétration de racines A long terme (+ de 5 ans) 26 Dépôts Formation de calcaire de 04 à 06 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 27 Dépôts Formation de calcaire de 05 à 07 h. (?) A moyen terme (3 à 5 ans) 28 Autre Réparation de 11 à 01 h. A long terme (+ de 5 ans) 29 Infiltration d'eau parasite Joint non étanche à 03 h., légère infiltration d'eau A long terme (+ de 5 ans) 30 Déformation (ovalisation) Paroi du tuyau, déformée de 12 à 12 h. A long terme (+ de 5 ans) 31 Dépôts Dépôt sur le radier, de 02 à 10 h., début Action immédiate nécessaire 32 Dépôts Branchement à 01 h. (fortement obstrué) Action immédiate nécessaire 33 Défaut de branchement Branchement à 11 h., moyennement pénétrant A long terme (+ de 5 ans) 34 Dépôts Concrétions calcaires au niveau du joint (moyenne)de 04 à 08 h. A long terme (+ de 5 ans) 35 Dépôts Formation de calcaire de 02 à 10 h. Urgent (1 à 2 ans) 36 Dépôts Dépôt sur le radier, de 05 à 07 h., début A long terme (+ de 5 ans) 37 Dépôts Formation de calcaire de 02 à 10 h. Urgent (1 à 2 ans) 38 Dépôts Concrétions calcaires au niveau du joint (faible)de 12 à 12 h., début A long terme (+ de 5 ans) 39 Contre-pente Retenue d'eau, de 05 à 07 h. A long terme (+ de 5 ans) 40 Dépôts Dépôt dur de 05 à 07 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 41 Dépôts Formation de calcaire de 07 à 10 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 42 Dépôts Dépôt sur le radier, de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 43 Dépôts Dépôt sur le radier, de 05 à 07 h. A long terme (+ de 5 ans) 44 Dépôts Dépôt sur le radier, de 05 à 07 h., début A long terme (+ de 5 ans) 45 Dépôts Formation de calcaire de 12 à 12 h. Urgent (1 à 2 ans) 46 Dépôts Dépôt sur le radier, de 04 à 08 h., début Urgent (1 à 2 ans) 47 Racines Branchement à 02 h., forte pénétration de racines Urgent (1 à 2 ans) 48 Racines Importante pénétration de racines de 04 à 08 h., début Urgent (1 à 2 ans) 49 Défaut de branchement Branchement à 02 h., moyennementt pénétrant A long terme (+ de 5 ans) 50 Fissurations Cassure de 03 à 09 h. Urgent (1 à 2 ans) 51 Fissurations Fissures, à 12 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 52 Contre-pente Retenue d'eau, de 04 à 08 h., début A long terme (+ de 5 ans) 53 Racines Raccord défectueux, pénétration de racines moyenne de 04 à 08 h. A moyen terme (3 à 5 ans) 54 Contre-pente Contre-pente ou flache, de 04 à 08 h., début A long terme (+ de 5 ans) 55 Contre-pente Retenue d'eau, de 04 à 08 h., début A moyen terme (3 à 5 ans) 56 Dépôts Dépôt dur de 03 à 09 h. (calcaire?) Urgent (1 à 2 ans) 57 Dépôts Dépôt sur le radier, de 01 à 11 h., début Action immédiate nécessaire

Etude diagnostic du réseau d assainissement. Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III.

Etude diagnostic du réseau d assainissement. Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III. Etude diagnostic du réseau d assainissement Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III Mars 2013 Adresse postale : RDA Conseil Général 74 1 rue du 30 ème R.I.

Plus en détail

PREAVIS N 02/2016 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL EAUX - EPURATION. Préavis présenté au Conseil communal en séance du 28 janvier 2016

PREAVIS N 02/2016 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL EAUX - EPURATION. Préavis présenté au Conseil communal en séance du 28 janvier 2016 Commune d'echichens PREAVIS N 02/2016 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE DE CREDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 1'100'000.00 POUR LE REMPLACEMENT ET LA REFECTION DE COLLECTEURS EAUX CLAIRES-EAUX

Plus en détail

Association intercommunale pour l épuration des eaux usées de la Côte

Association intercommunale pour l épuration des eaux usées de la Côte Association intercommunale pour l épuration des eaux usées de la Côte Préavis no 20 relatif à l octroi d un crédit de 386'000 fr. pour la réalisation des travaux d entretien à moyen terme du réseau intercommunal

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL Préavis no 08-2015 Demande de crédit pour l'entretien de deux collecteurs EU/EC communaux en application du PGEE Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

PGEE. Plan général d évacuation des eaux. Phase diagnostic. Rapport sur l état du bassin versant. hydro.com PERRETEN & MILLERET SA FRANCIS LACHENAL

PGEE. Plan général d évacuation des eaux. Phase diagnostic. Rapport sur l état du bassin versant. hydro.com PERRETEN & MILLERET SA FRANCIS LACHENAL République et Canton de Genève Commune d Anières Commune de Corsier Commune d Hermance PGEE Plan général d évacuation des eaux Phase diagnostic Rapport sur l état du bassin versant hydro.com Gestion des

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 4.6.3 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l'appui d'une demande de crédit pour des travaux sur les canalisations Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, 1. INTRODUCTION En adéquation avec

Plus en détail

Municipalité N o de téléphone : 021 781 17 17

Municipalité N o de téléphone : 021 781 17 17 Municipalité N o de téléphone : 021 781 17 17 La Municipalité de Forel (Lavaux) au Conseil communal de 1072 Forel (Lavaux) PREAVIS MUNICIPAL NO 2/2012 concernant le déplacement de la conduite d eau potable

Plus en détail

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés Ville de ROCHEFORT 119 Rue Pierre Loti BP 60030 17301 ROCHEFORT Cedex Centre Technique Municipal SERVICE ASSAINISSEMENT CREATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT SUR LA VILLE DE ROCHEFORT Cahier des charges

Plus en détail

Réaménagement des réseaux sur la zone de Levitt

Réaménagement des réseaux sur la zone de Levitt Réaménagement des réseaux sur la zone de Levitt Introduction Les Levitt Ville dans une ville: 1640 habitations 5000 habitants 37 % de la population de Mennecy. ZAC créée entre 1971 et 1980. Age entre 30

Plus en détail

Ce projet vise donc à mettre en conformité les réseaux communaux parallèlement aux travaux réalisés par le Groupe E et Viteos soit :

Ce projet vise donc à mettre en conformité les réseaux communaux parallèlement aux travaux réalisés par le Groupe E et Viteos soit : Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit de Fr. 615'000.- relative au remplacement des équipements, à l amélioration de l éclairage

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

Débitmètres électromagnétiques sur réseau gravitaire

Débitmètres électromagnétiques sur réseau gravitaire Débitmètres électromagnétiques sur réseau gravitaire Retour d expérience de Cholet 1 Chronologie de mise en œuvre Journées techniques 1998-2000 : Étude spécifique du fonctionnement des réseaux d assainissement

Plus en détail

Demande de fouille sur les voies publiques

Demande de fouille sur les voies publiques Le présent formulaire, dûment rempli et signé, doit être transmis au Secrétariat communal au moins 1 semaine avant le début des travaux de fouille sur le domaine public communal. Dans tous les cas, il

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

DIRECTIVE COMMUNALE TECHNIQUE Concernant le Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux et son Annexe

DIRECTIVE COMMUNALE TECHNIQUE Concernant le Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux et son Annexe DIRECTIVE COMMUNALE TECHNIQUE Concernant le Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux et son Annexe 1 Contexte... 2 2 Raccordement obligatoire des privés, notion de «raisonnablement exigé» 2 2.1

Plus en détail

ASSOCIATION INTERCOMMUNALE POUR L EPURATION DES EAUX USEES DU BASSIN VERSANT GERINE NESSLERA

ASSOCIATION INTERCOMMUNALE POUR L EPURATION DES EAUX USEES DU BASSIN VERSANT GERINE NESSLERA Table des matières Etude générale Page 2 / 6 Objectif Examen télévisuel Classification des dommages Représentation Bassin versant de l association Page 4 / 6 Examen télévisuel - Synthèse Tronçons pour

Plus en détail

Arrêté concernant une demande de crédit pour la restauration-conservation de la Collégiale en étape 2 (Du 31 mars 2014) a r r ê t e :

Arrêté concernant une demande de crédit pour la restauration-conservation de la Collégiale en étape 2 (Du 31 mars 2014) a r r ê t e : concernant une demande de crédit pour la restauration-conservation de la Collégiale en étape 2 Article premier.- Un crédit de 15 200 000 francs, dont à déduire les subventions fédérale et cantonale estimées

Plus en détail

Indicateurs de performance et de conformité

Indicateurs de performance et de conformité Indicateurs de performance et de conformité 16 novembre 2004 Référentiel issu des travaux de l'igd, adopté par la FP2E (ex SPDE) pour les comptes rendus 2004 aux collectivités Service concerné Domaine

Plus en détail

1 LE RESEAU D ASSAINISSEMENT

1 LE RESEAU D ASSAINISSEMENT CARACTERIISTIIQUES DU RESEAU D ASSAIINIISSEMENT 1 LE RESEAU D ASSAINISSEMENT 1.1 Typologie des réseaux La commune dispose de collecteurs unitaires et pluviaux : Réseau en système unitaire : ce système

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 07/2012 Objet du préavis Demande de crédit pour les études d assainissement du pont Guillermaux et le remplacement des infrastructures

Plus en détail

Dimensions et matériaux employés------------------------------------------------------------------2

Dimensions et matériaux employés------------------------------------------------------------------2 PLAN DU GUIDE TECHNIQUE PLAN DU GUIDE TECHNIQUE ------------------------------------------------------------------------1 INTRODUCTION-------------------------------------------------------------------------------------------1

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE JM Préavis no 29 15 août 2005 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit d investissement de fr. 735'000.- pour le curage des

Plus en détail

PROGRAMME DE L'OPERATION

PROGRAMME DE L'OPERATION MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'EXTENSION DU RÉSEAU DE COLLECTE DES EAUX USÉES VERS L'HABITAT EXISTANT ET LA RÉHABILITATION DU RÉSEAU D'EAU POTABLE «LE FORT» - TRANCHE 2 PROGRAMME DE L'OPERATION Maître

Plus en détail

IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT»

IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT» IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT» IV.1. INTRODUCTION Le présent chapitre intitulé «schéma directeur d assainissement» permet de formaliser les choix opérés par la collectivité

Plus en détail

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Séance d information 10 mars 2014 2 Message de bienvenue par M. Renevey, Conseiller administratif Présentation du futur concept d assainissement

Plus en détail

Etude de diagnostic structurel des réseaux d assainissement Paradou

Etude de diagnostic structurel des réseaux d assainissement Paradou SEERC EAUX DE PROVENCE Etude de diagnostic structurel des réseaux d assainissement Paradou DIRECTION TECHNIQUE 795/815 rue André Ampère BP 20008 13791 Aix en Provence cedex 3 Tel : 04.42.24.40.17 - Fax

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL STEP 14-4612 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l'appui d'une demande de crédit de Fr. 360'000.- pour des travaux sur les canalisations (Du 11 juin 2014) Monsieur le Président, Mesdames,

Plus en détail

Evolution du message : Validé par : Quand : Suivi par : Décision de commencer l élaboration Conseil administratif 23.03.

Evolution du message : Validé par : Quand : Suivi par : Décision de commencer l élaboration Conseil administratif 23.03. VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N : 1 FIGÉE LE : 20.04.2011 Evolution du

Plus en détail

Service de l assainissement collectif

Service de l assainissement collectif Préfecture du Territoire de Belfort D.D.T. 90 Observatoire de l eau et de l assainissement VADE MECUM des indicateurs de contexte et de performance Service de l assainissement collectif Les indicateurs

Plus en détail

Direction générale de l'eau - Service de la planification de l'eau Secteur coordination préavis

Direction générale de l'eau - Service de la planification de l'eau Secteur coordination préavis Modalités de calcul de la taxe unique de raccordement (TUR) Outils à disposition : tableurs Excel "TUR NouvelleConstruction.xls" et "TUR Agrandissement.xls" Principes 1. Bases légales A partir du 1 er

Plus en détail

n de l affaire : BOUP.13.0047 Intitulé de l affaire :

n de l affaire : BOUP.13.0047 Intitulé de l affaire : Agence Rhône-Alpes Méditerranée Client : SETUREC Site de production rue des Cuirassiers JOSEPH DROUHIN, BEAUNE (21) n de l affaire : BOUP.13.0047 Intitulé de l affaire : Assistance dans le cadre de la

Plus en détail

COMMUNE DE SAVIGNY. Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 12/2010

COMMUNE DE SAVIGNY. Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 12/2010 COMMUNE DE SAVIGNY Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 12/2010 l aménagement d une déchetterie aux Gavardes Réf. : TR 1939 I:\4-travaux\classement\1939\Preavis_12-2010.doc Savigny,

Plus en détail

RAPPORTN 14.178 CP CONVENTIONSD'OCCUPATIONPOURLESTRAVAUX DE RACCORDEMENT D'UN COLLECTEURDEPARTEMENTAL SURL'EMISSAIREDU SIAAP CAA R15 A GENNEVILLIERS

RAPPORTN 14.178 CP CONVENTIONSD'OCCUPATIONPOURLESTRAVAUX DE RACCORDEMENT D'UN COLLECTEURDEPARTEMENTAL SURL'EMISSAIREDU SIAAP CAA R15 A GENNEVILLIERS RAPPORTN 14.178 CP CONVENTIONSD'OCCUPATIONPOURLESTRAVAUX DE RACCORDEMENT D'UN COLLECTEURDEPARTEMENTAL SURL'EMISSAIREDU SIAAP CAA R15 A GENNEVILLIERS DIRECTIONGENERALEDESSERVICES DIRECTIONDE L'EAU Direction

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

5-1- Annexes Sanitaires 5.1.3- Assainissement

5-1- Annexes Sanitaires 5.1.3- Assainissement REVISION GENERALE 5-1- Annexes Sanitaires 5.1.3- Assainissement PLU approuvé par DCC du 27/06/2013 COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND TOULOUSE 1, Place de la Légion d Honneur Quartier Marengo 31 505 TOULOUSE

Plus en détail

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement,

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette filière a été élaborée par

Plus en détail

C est une question de sécurité!

C est une question de sécurité! C est une question de sécurité! Qu est ce qu Info-Excavation? Info-Excavation est un organisme à but non lucratif créé en 1993 Un centre de traitement des demandes de localisation, dédié à la prévention

Plus en détail

22.05.2014 / 4.1. Conduite d eaux claires au chemin de Vertmont (voir plan page 4.3)

22.05.2014 / 4.1. Conduite d eaux claires au chemin de Vertmont (voir plan page 4.3) 22.05.2014 / 4.1 4. Crédit de CHF 77'000 pour l'assainissement et le remplacement d un collecteur d eaux claires dans les secteurs du Chemin de Vertmont et des berges du Merdasson aux Clouds Arrêté 1273

Plus en détail

1. Présentation du territoire

1. Présentation du territoire PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES RESEAUX PRIVES D ASSAINISSEMENT ET D EAU POTABLE Dans le cas de réseaux privés d assainissement et d eau potable, la Communauté de Communes du Genevois

Plus en détail

Méthodologie pour l établissement du diagnostic et des préconisations de travaux de mise en conformité d un réseau d assainissement non visitable

Méthodologie pour l établissement du diagnostic et des préconisations de travaux de mise en conformité d un réseau d assainissement non visitable Méthodologie pour l établissement du diagnostic et des préconisations de travaux de mise en conformité d un réseau d assainissement non visitable Exemple concret de réhabilitation de 1,4 km de canalisation

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DE GESTION DES EAUX

SCHÉMA DIRECTEUR DE GESTION DES EAUX PLQ SURVILLE SCHÉMA DIRECTEUR DE GESTION DES EAUX VERSION 2. Carouge, le 24 août 212 CSD INGENIEURS SA Avenue Industrielle 12 CH-1227 Carouge t + 41 22 38 89 f + 41 22 38 89 11 e geneve@csd.ch www.csd.ch

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAÔNE Commune de VILLEPAROIS Section B, lieu-dit «La Roche» Parcelles n 458, 520, 578, 579, 585, 587 LOTISSEMENT «Les côteaux de la Roche» NOTE DE PRESENTATION Applicable au lotissement

Plus en détail

Directive D'exploitation Des réseaux Publics D'assainissement des eaux

Directive D'exploitation Des réseaux Publics D'assainissement des eaux REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département du territoire Directive D'exploitation Des réseaux Publics D'assainissement des eaux Version 1.1 février 2009 Page 2 / 35 TABLE DES MATIERES 0. PREAMBULE... 5

Plus en détail

DOSSIER ASSAINISSEMENT AUTONOME

DOSSIER ASSAINISSEMENT AUTONOME DOSSIER ASSAINISSEMENT AUTONOME NORMES COMPOSITION D UNE INSTALLATION AUTONOME DISTANCE ET PENTE LA FOSSE TOUTES EAUX EPANDAGE LA VENTILATION ENTRETIEN 1 1 NORMES Les installations d assainissement autonome

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention :

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention : RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur est établi en conformité avec les statuts du Syndicat Mixte Départemental d Eau et d Assainissement I - Compétences : Le SMDEA est chargé par le Conseil

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 6/2008

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 6/2008 MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 6/2008 Réseau communal d'évacuation des eaux Assainissement dans le secteur chemin du Coteau et chemin de Veilloud Crédit de construction AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD

Plus en détail

COMMUNE DE VAL-DE-TRAVERS

COMMUNE DE VAL-DE-TRAVERS COMMUNE DE VAL-DE-TRAVERS Règlement d application du plan général d évacuation des eaux Sanctionné par arrêté du Conseil d Etat du 25 janvier 2010 2 Commune de Val-de-Travers REGLEMENT D'APPLICATION DU

Plus en détail

COMMUNE DE CESSON SEVIGNE. AMENAGEMENT DU LOTISSEMENT «Le Haut Grippé» PA 8-1 PROGRAMME DES TRAVAUX

COMMUNE DE CESSON SEVIGNE. AMENAGEMENT DU LOTISSEMENT «Le Haut Grippé» PA 8-1 PROGRAMME DES TRAVAUX COMMUNE DE CESSON SEVIGNE AMENAGEMENT DU LOTISSEMENT «Le Haut Grippé» PA 8-1 PROGRAMME DES TRAVAUX SOMMAIRE TITRE I : PREAMBULE... 4 1 - PRESENTATION...4 2 - OBJET DU DOCUMENT...4 3 - SITUATION...4 4 -

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Maître d Ouvrage DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES. Schéma directeur d assainissement RAPPORT DE PHASE 5

Maître d Ouvrage DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES. Schéma directeur d assainissement RAPPORT DE PHASE 5 Maître d Ouvrage DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE SAINT-PANCRACE Chef-lieu - 73300 SAINT-PANCRACE Tél. 04 79 64 41 19 Fax 04 79 64 21 48 Nature des Ouvrages ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES Schéma directeur

Plus en détail

Ecovillage de VILLE SUR YRON MISE AUX NORMES DE L ASSAINISSEMENT SUR L ECOVILLAGE DE. Etude préliminaire SEPTEMBRE 2009 09EMT004 VERSION N 2

Ecovillage de VILLE SUR YRON MISE AUX NORMES DE L ASSAINISSEMENT SUR L ECOVILLAGE DE. Etude préliminaire SEPTEMBRE 2009 09EMT004 VERSION N 2 Ecovillage de VILLE SUR YRON VERSION N 2 SEPTEMBRE 2009 MISE AUX NORMES DE L ASSAINISSEMENT SUR L ECOVILLAGE DE VILLE SUR YRON SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Direction

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

La Municipalite de Froideville a l'honneur de vous soumettre Ie present preavis extrabudgetaire.

La Municipalite de Froideville a l'honneur de vous soumettre Ie present preavis extrabudgetaire. Preavis de la Municipalite concernant la demande d'un credit extrabudghaire pour financer les travaux de rem placement d'un tron~on de collecteur au Chemin du Closel. No 109/2011 Monsieur Ie President,

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général

Rapport du Conseil communal au Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit d étude de 110 000 francs afin de chiffrer l assainissement du cadastre souterrain et le réaménagement urbain de la rue de

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l appui d une demande de crédit de CHF 427'000.-- TTC pour des travaux de réfection de la toiture du bâtiment de l école du secteur tertiaire (ESTER),

Plus en détail

VILLE DE BULLE Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux SITUATION ACTUELLE

VILLE DE BULLE Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux SITUATION ACTUELLE SITUATION ACTUELLE SITUATION ACTUELLE Secteur AIS (secteur Bulle) : Taxe de raccordement : 17.16 Fr/m 2 x IBUS (indice brut d utilisation du sol) Taxe annuelle de base : 0.15 Fr/m2 x IBUS Taxe de consommation

Plus en détail

Formulaire de diagnostic de l'existant

Formulaire de diagnostic de l'existant Informations générales Dossier numéro : I 0000 Date de réalisation de la filière ANC : 1986 Habitation Adresse CHEMIN DE BARO NUECHO Date du contrôle : 14/02/2013 Bât. Appart. Esc. Etg. CP 83330 BP Commune

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE

CONTRAT D ASSISTANCE SPANC de la Région de Fontaine le Dun ENTRETIEN DES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REHABILITEES ET PRESTATIONS DIVERSES CONTRAT D ASSISTANCE Article 1 : Objet et définition de la prestation

Plus en détail

LOGEMENTS INDIVIDUELS OU COLLECTIFS

LOGEMENTS INDIVIDUELS OU COLLECTIFS FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION DE RACCORDEMENT AUX RESEAUX D EAUX USEES ET D EAUX PLUVIALES LOGEMENTS INDIVIDUELS OU COLLECTIFS A retourner au : SIARP 73, rue de Gisors 95 300 PONTOISE Tél. : 01

Plus en détail

1. Objet de la mission

1. Objet de la mission 34, rue des Moulins CS 20001 51725 REIMS Cedex Tél : 03.26.40.60.40 Fax : 03.26.40.03.00 Cconstruction.reims@socotec.com Rapport de repérage de l amiante avant vente d un immeuble Bien immobilier concerné

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL STEP 15-4608 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l'appui d'une demande de crédit urgent de Fr. 340'000.- pour une remise en état de l installation Actiflo (Du 19 août 2015) Madame la Présidente,

Plus en détail

Techniques de maintenance des réseaux de collecte, de stockage et d'évacuation des eaux et des déchets

Techniques de maintenance des réseaux de collecte, de stockage et d'évacuation des eaux et des déchets Techniques de maintenance des réseaux de collecte, de stockage et d'évacuation des eaux et des déchets CURAGE HYDRODYNAMIQUE DES CANALISATIONS Objectif :donner le principe de cette technique donner le

Plus en détail

GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF

GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF L assainissement des eaux usées a pour but de protéger la santé publique et l environnement. Il vise à la collecte, au transport et au traitement

Plus en détail

Commune de Cornaux. REGLEMENT CONCERNANT L'EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX du 3 février 2004

Commune de Cornaux. REGLEMENT CONCERNANT L'EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX du 3 février 2004 Commune de Cornaux REGLEMENT CONCERNANT L'EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX du 3 février 2004 En préambule, les dénominations, telles que : "propriétaire, utilisateur, maître d'ouvrage et contrevenant",

Plus en détail

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable Département de la Savoie Commune de Saint FRANC PHASE 2 : MODELISATION Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable CY00618 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES)

Plus en détail

Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Message de bienvenue par M.Lorenzini Conseiller administratif Présentation du concept d assainissement Par M. Dubois service des travaux et de l urbanisme Par M. Martin

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT

REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT Communauté de Communes du Pays d Alby B.P. 39-74540 Alby-sur-Chéran Tél: 50.68.11.99. Fax: 50.68.14.47. REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT CHAPITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Objet

Plus en détail

1. Introduction. 2. Situation initiale. 2.1 Etat des ouvrages spéciaux

1. Introduction. 2. Situation initiale. 2.1 Etat des ouvrages spéciaux 18.02.2010 / 3.1 3. Crédit de CHF 222'000 pour la modification de déversoirs d'orage et l'assainissement de collecteurs d'eaux usées dans les secteurs "Vieux Puits" et "Bellerive Ouest" en vue de la suppression

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

La commune de CHATELGUYON a fait réaliser r étude diagnostique de son réseau r

La commune de CHATELGUYON a fait réaliser r étude diagnostique de son réseau r 1. CONTEXTE La commune de CHATELGUYON a fait réaliser r une étude diagnostique de son réseau r d Assainissement. d La priorité des travaux à réaliser est située e sur le secteur aval de Châtel-Guyon. Il

Plus en détail

Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement. Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement

Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement. Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) VALANT ACTE D ENGAGEMENT Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement Cette consultation a

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT. Règlement numéro 39-05-92

CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT. Règlement numéro 39-05-92 CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT Règlement numéro 39-05-92 Règlement concernant les branchements à l égout dans la Municipalité de Saint-Albert. ATTENDU QU UN AVIS DE MOTION a été donné

Plus en détail

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec André Gagnon, ingénieur, Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur «Les Innovations

Plus en détail

Devis-type pour l'élaboration d'un plan d'intervention pour le renouvellement des conduites d'eau potable, d'égouts et des chaussées

Devis-type pour l'élaboration d'un plan d'intervention pour le renouvellement des conduites d'eau potable, d'égouts et des chaussées Devis-type pour l'élaboration d'un plan d'intervention pour le renouvellement des conduites d'eau potable, d'égouts et des chaussées Présenté par: Nathalie Periche, ing. DESS Aqua Data INFRA 2015 Plan

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MARS 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MARS 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MARS 2015 L an deux mille quinze, le 30 mars 2015, le Conseil Municipal, convoqué le 13 mars, s est réuni en ses lieux habituels sous la présidence

Plus en détail

Préavis N 6-2009 au Conseil communal

Préavis N 6-2009 au Conseil communal Municipalité Préavis N 6-2009 au Conseil communal Crédits supplémentaires au budget communal de l'exercice 2009, 1 re série Crédit demandé CHF 166'300.00 Responsabilité(s) du dossier : Direction de l administration

Plus en détail

Zonage d assainissement

Zonage d assainissement COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE L EMBRUNAIS Commune de Crévoux (05) Zonage d assainissement Notice justificative Rapport final Mai 2008 Page : 1 Communauté de Communes de l Embrunais Commune de Crévoux (05)

Plus en détail

PA 10 REGLEMENT D URBANISME. Lotissement «Les Brigauderies Sud» Longué-Jumelles. Département de Maine et Loire. Lieudit : «Brigauderies Sud»

PA 10 REGLEMENT D URBANISME. Lotissement «Les Brigauderies Sud» Longué-Jumelles. Département de Maine et Loire. Lieudit : «Brigauderies Sud» M a î t r e d O u v r a g e : Sarl Foncière Terre Neuve 4 rue de la Charpraie 37170 CHAMBRAY LES TOURS Département de Maine et Loire Longué-Jumelles Lieudit : «Brigauderies Sud» Lotissement «Les Brigauderies

Plus en détail

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.7 Commune de AUBIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail

Plus en détail

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART Original : 2006-10-30 Page 1 de 25 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE...5 2 CARACTÉRISTIQUES DES POSTES DE DÉPART...6 3 COÛTS DE RÉFÉRENCE...8 3.1 MODULES...8 3.2 RÈGLES

Plus en détail

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

Prescriptions de Mise en Oeuvre

Prescriptions de Mise en Oeuvre PMEO module de stockage d'eau pluviale ble ôla ntr Co le ab pil Em M Bassins de rétention le lab u od / d'infiltration - Puits perdus - Réserves incendie Prescriptions de Mise en Oeuvre Fabriqué en France

Plus en détail

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations VENDARGUES 1 èè r ee rrév isi ion i valanl tt élabol rra tt ion i du PLU 6..7 Schéma diirectteur dʼʼassaiiniissementt plluviiall centtre viilllle Procédure Prescription Arrêt du projet Approbation Elaboration

Plus en détail

Annexe à la demande d établissement d un branchement au réseau d assainissement parisien NOTICE D INFORMATION AU PETITIONNAIRE

Annexe à la demande d établissement d un branchement au réseau d assainissement parisien NOTICE D INFORMATION AU PETITIONNAIRE Annexe à la demande d établissement d un d assainissement parisien NOTICE D INFORMATION AU PETITIONNAIRE Cadre juridique Le règlement d'assainissement, approuvé par le Conseil de Paris, définit les droits

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018. Témoignages des prestataires : Illustrations par des cas types. Christelle FERRIER Sébastien THIERRY

PROGRAMME D ACTION 2013-2018. Témoignages des prestataires : Illustrations par des cas types. Christelle FERRIER Sébastien THIERRY PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Témoignages des prestataires : Christelle FERRIER Sébastien THIERRY Illustrations par des cas types Journée d échanges sur le contrôle des aides (Lyon le 18 mars 2016) IRH

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE SUR MER PIECE 3 REGLEMENT

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE SUR MER PIECE 3 REGLEMENT PREFECTURE DU CALVADOS direction départementale de l'équipement Calvados service urbanisme PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 BRED EXPERTISES 1 avenue du Docteur Roux le front de Mer C 06200 Nice Email : bred.expertises@bred-expertises.com Compagnie d assurance : ALLIANZ N de police : 50002758 Date de validité : 31/12/2015 Tél.

Plus en détail

Règlement d Assainissement Collectif ----- Régie Municipale Commune de MONEIN -----

Règlement d Assainissement Collectif ----- Régie Municipale Commune de MONEIN ----- Règlement d Assainissement Collectif ----- Régie Municipale Commune de MONEIN ----- Approuvé par délibération en date du 25 mars 2009 Modifié par délibération en date du 3 juillet 2012 Sommaire Chapitre

Plus en détail

APPROBATION DES PLANS DE CONSTRUCTIONS MILITAIRES

APPROBATION DES PLANS DE CONSTRUCTIONS MILITAIRES Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS APPROBATION DES PLANS DE CONSTRUCTIONS MILITAIRES DANS LE CADRE D UNE PROCÉDURE SIMPLIFIÉE D APPROBATION DES PLANS,

Plus en détail

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 Conseil de Communauté Juin 2013 1. Présentation des services et modes de gestion La Direction Eau & Assainissement : SERVICE DE L EAU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Instruction du dossier d assainissement non collectif

Instruction du dossier d assainissement non collectif Madame, Monsieur, Service Public de l Assainissement Non Collectif Communauté de communes Terre de Cro-Magnon 4 place de la mairie 24620 LES EYZIES DE TAYAC SIREUIL Tél. : 05 53 35 05 43 Fax : 05 53 45

Plus en détail

AUTO BILAN RESEAUX RAPPORT DE CONTROLE AUTO BILAN OBJECTIF : ETANCHEITE VIDEO RESEAU EAUX PLUVIALES

AUTO BILAN RESEAUX RAPPORT DE CONTROLE AUTO BILAN OBJECTIF : ETANCHEITE VIDEO RESEAU EAUX PLUVIALES 20 VILLAGE DE LA GARE Tel : 02.33.10.14.30 Fax : 02.33.10.14.31 RAPPORT DE CONTROLE AUTO BILAN RESEAUX CHANTIER : SAINTE MERE EGLISE CLIENT : OBJECTIF : ETANCHEITE VIDEO RESEAU EAUX PLUVIALES DATE DES

Plus en détail

Communauté de Communes Chalaronne Centre 100 Avenue Foch 01400 Châtillon-sur-Chalaronne www.cc-chalaronne-centre.fr

Communauté de Communes Chalaronne Centre 100 Avenue Foch 01400 Châtillon-sur-Chalaronne www.cc-chalaronne-centre.fr REGLEMENT SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Annexe n 1 : Règlement du service entretien pour les douze communes formant auparavant la Communauté de Communes Chalaronne Centre Communauté de

Plus en détail

RESULTATS DES INSPECTIONS TELEVISEES

RESULTATS DES INSPECTIONS TELEVISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE COMMUNE DE BOURG ARGENTAL ----------- ETUDE DE DIAGNOSTIC DE FONCTIONNEMENT DU RESEAU D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES ET USEES RAPPORT DE PHASE 3 RESULTATS DES INSPECTIONS TELEVISEES

Plus en détail