Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Compte-rendu. L Aventure 104

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Compte-rendu. L Aventure 104"

Transcription

1 Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu L Aventure 104 Valérie Senghor Directrice du Développement économique 104 Centquatre Séminaire Anciens HEC Jeudi 19 janvier 2012 Compte-rendu rédigé par Laura Callegari et Marie Mourad, étudiantes de la Majeure Alternative Management ( ) 1

2 L Aventure 104 La Majeure Alternative Management, spécialité de dernière année du programme Grande Ecole d HEC Paris, accueille dans le séminaire «Anciens HEC», des anciens élèves d HEC ayant connu des parcours originaux et venant témoigner de leurs expériences professionnelles. Ces séminaires ont lieu en présence des étudiants de la Majeure Alternative Management et font l objet d un compte-rendu rédigé par deux étudiants de la Majeure. Ce compte-rendu est relu et corrigé par l invité avant publication. Le séminaire Anciens HEC du 19 janvier 2012 a accueilli Valérie Senghor, actuellement Directrice du Développement économique du Centquatre (104), établissement culturel de la ville de Paris. Valérie a présenté son parcours professionnel, au croisement de l économique et du culturel, et nous a permis de découvrir le Centquatre à travers une visite des lieux et d une exposition temporaire. Résumé : A sa sortie d HEC en 1993, Valérie Senghor s est lancée dans une carrière originale alliant ses compétences en gestion à un goût pour l innovation et la culture. Elle a d abord travaillé dans des petites structures du secteur multimédia, et a créé sa propre entreprise de production multimédia. Elle a ensuite intégré des grandes entreprises de l édition, avant de rejoindre le secteur parapublic en se lançant dans l aventure du «Centquatre», un établissement culturel de la Ville de Paris. Elle gère aujourd hui le développement économique de ce lieu culturel, qu elle qualifie de véritable «OVNI»... Mots clés : 104, Centquatre, Etablissement public culturel, Art The 104 Adventure During the HEC Alumni Seminar, The Major Alternative Management, a final year specialised track in the Grande Ecole of HEC Paris, welcomes alumni that work in various fields and that want to give a statement of their professional experience. Students of the Major Alternative Management participate to these seminars and two of them write down a report of the seminar. This report is read and corrected by the Guest before publishing. The Seminar of January 19 th 2012 welcomed Valérie Senghor, responsible for the economic development of the 104 ( Centquatre ), cultural public establishment of Paris municipality. Valérie talked about her career and former experiences, before showing us the Centquatre on the spot. Abstract: Graduated in Corporate Law from HEC in 1993, Valérie Senghor has then always been trying to use her management abilities to serve her two passions: innovation and culture. First she worked for some small multimedia companies, then decided to take part in a start-up adventure, doing multimedia production. After this adventure, she switched to the big firms world, working on paperback editions and new media, and finally reached the public sector within the Centquatre, a cultural institution belonging to Paris city and located in the 19 th district. She is in charge of economic development of this cultural UFO Key words: 104, Centquatre, Public establishment, Culture, Arts Charte Ethique de l'observatoire du Management Alternatif Les documents de l'observatoire du Management Alternatif sont publiés sous licence Creative Commons pour promouvoir l'égalité de partage des ressources intellectuelles et le libre accès aux connaissances. L'exactitude, la fiabilité et la validité des renseignements ou opinions diffusés par l'observatoire du Management Alternatif relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs. 2

3 Table des matières 1. L invité Un parcours professionnel diversifié La question de l «Alternative Management» L organisation Présentation générale de l organisation Programmes «alternatifs» développés par l organisation et pistes de réflexion Commentaires sur le séminaire...7 3

4 1. L invité Valérie Senghor (diplômée d'hec en 1993) est Directrice du Développement économique du Centquatre, établissement artistique de la Ville de Paris. 1.2 Un parcours professionnel diversifié Valérie Senghor a terminé HEC en 1993, après une majeure «Stratégie Juridique et Fiscale» cumulée à un DESS de fiscalité internationale. Elle a rédigé son mémoire de recherche sur le sujet des fondations et du mécénat. Elle est ensuite entrée à Sciences Po dans la section «Communication», mais l école ne lui a pas plu (notamment en raison de l ambiance) et elle a arrêté pour entrer directement dans la vie active. Elle a travaillé d abord dans le secteur du multimédia, en tant que l une de deux fondateurs de la société 3001 Multimédia (avec le président du collectif Art 3000), spécialisée dans des projets de recherche et dans la production de CD-ROM et d outils de navigation pour des contenus artistiques et culturels. La production «phare» de l entreprise a ainsi été un CR-ROM reprenant l ensemble de l œuvre de Léopold Sédar Senghor. Avec 3001 Multimédia, Valérie a connu tous les déboires de entrepreneuriat, notamment la recherche de financements (subventions, commandes, co-production ) auprès d investisseurs frileux, l activité étant très «en amont» dans l innovation. Valérie a mené plusieurs projets, auprès de l Institut du Monde Arabe dans le développement d internet pour la diffusion de contenus, ou auprès de prestataires divers, à l époque où les premiers CD-ROM voyaient le jour dans certains musées (musée d Orsay par exemple). Valérie a ensuite intégré la branche Publishing du groupe Vivendi (dirigé à l époque par Jean-Marie Messier), chez qui elle est restée huit ans, pour travailler d abord sur des projets «innovants» comme les librairies en ligne et éditions électroniques, et ensuite rejoindre la filiale Univers Poche sur des problématiques de marketing éditorial plus «classiques» auprès du PDG et des éditeurs de tous types de collections existantes ou nouvelles : sciences humaines, jeunesse, manga, littérature dite de genre (policiers, sciencefiction), apprentissage des langues, etc. C est enfin en 2007, à la lecture d une offre d emploi, que Valérie décide de rejoindre le 104, établissement culturel et artistique de Paris. C est la première fois qu elle travaille dans le secteur public, qui l attirait pourtant avant même le début de sa carrière. Il s agit d un projet de développement social par la production et la diffusion artistique, pour lequel Valérie dirige le département du développement économique. 4

5 1.2 La question de l «Alternative Management» La dimension «alternative» de la trajectoire professionnelle de Valérie Senghor est de concilier des objectifs économiques avec une dimension artistique ; l enjeu est de s insérer dans le cadre du marché sans jamais déroger à un projet culturel et créatif. Au cours de toutes ses expériences, Valérie a toujours créé son propre métier, sans s insérer dans un cadre préconçu (même au sein des grandes entreprises dans lesquelles elle a travaillé). L innovation est essentielle pour elle. Enfin, le projet du 104 est en lui-même alternatif, puisqu il s agit selon Valérie d un «OVNI» dans le paysage des lieux artistiques. 2. L organisation Le Centquatre est un cas tout à fait particulier dans le paysage des lieux artistiques. Sa mission première est artistique, par le soutien à la création et diffusion dans toutes les disciplines (spectacle vivant, arts plastiques, musique, arts du cirque, arts culinaires, littérature, etc.) ; mais il constitue également un réel projet social et économique, angle que développe Valérie Senghor à travers les partenariats commerciaux. 2.1 Présentation générale de l organisation Le 104 correspond à : Un complexe architectural : dans le dix-neuvième arrondissement, il est un bâtiment datant de 1873 (qui correspond aux anciennes pompes funèbres de la ville de Paris), construit comme un «passage» ; Une ambition politique : le Centquatre répond à la volonté de la mairie de Paris d œuvrer au réaménagement urbain du nord-est parisien, une zone classée «politique de la ville» où le diagnostic social est représentatif (bas revenus, population très jeune à fort taux de chômage, etc.) ; Un lieu vivant : de création et d activités, pour des usages à la fois publics et privés. Inauguré en 2008, le 104 donné lieu à plusieurs polémiques, concernant le projet politique associé. Au début, la difficulté à aménager le lieu, un espace très grand, a donné lieu à des débats au sein de la direction. Les premiers directeurs étaient concentrés sur la création plus que sur la diffusion artistique, ce qui limitait le développement des activités. Une autre difficulté a été d atteindre les publics visés, et surtout les gens du quartier dans le cadre du projet social. Un «tarif voisins» permet par exemple aux gens du quartier de bénéficier des activités à prix réduit. 5

6 Aujourd hui, la démultiplication de la programmation et des créations permet l accaparement du lieu par les artistes, les spectateurs, et les habitants du quartier, ou même les gens de passage... Le Centquatre est organisé autour de 4quatre directions : Direction technique : gestion des divers lieux, du matériel ; Direction de la production : gestion de la production et diffusions, y compris de productions externes ; Direction des publics : gestion des relations et de la communication auprès des habitants du quartier, des délégations internationales (visites fréquentes) ; Direction du développement économique (dirigée par Valérie Senghor) : gestion des collaborations avec le monde de l entreprise via des partenariats, des actions de mécénat, programmation d événements publics dans le cadre de commercialisation, gestion déléguée de commerces, collaborations avec le monde de la recherche, de l enseignement supérieur, collaborations avec tout l écosystème de l innovation, incubation de jeunes entreprises innovantes, expérimentations de dispositifs innovants. Véritable petite ville, le Centquatre regroupe de multiples activités interconnectées les unes aux autres. Les quatre directions sont en interaction constante, et, comme l activité économique n est jamais déconnectée des activités artistiques et du projet social, la direction pilotée par Valérie Senghor est amenée à gérer les éléments suivants : Organisation des expositions temporaires, salons (salon des formations artistiques par exemple), défilés, concerts ; Partenariats avec les clients pour les intégrer au projet du Centquatre : communication, actions de médiation, développement du mécénat ; Création de liens avec et entre les entreprises du quartier pour un développement local de proximité ; Intégration de commerces ou autres espaces: Emmaüs, boutique éphémère (accueillant actuellement un magasin de vêtements éthiques, Ethos), brocanteur, librairie, restaurant, «café caché» (bar), la «maison des petits» (lieu d accueil des enfants et de leurs parents sur le modèle des «maisons vertes» de Françoise Dolto), etc. ; Gestion du «Cinq» (1+0+4=5) : lieu d accompagnement à la création réservé aux pratiques amateurs et accueillant des associations artistiques ou culturelles du quartier ; Mise en place d un «incubateur» pour porter des projets à la frontière entre l artistique et l économique (par exemple, projet de design de «tissu intelligent»). Le Centquatre est un lieu d émulation sur le plan artistique, et des synergies naissent grâce à une nouvelle conception de l espace (changement d ateliers, proximité avec les techniciens ) ainsi qu aux nombreux échanges entre les artistes, dans des domaines variés (musique, art contemporain, spectacle vivant ). Les artistes peuvent être présents «en résidence» au Centquatre, voire en résidence d «essai» (laboratoire de création), ou être associés au projet pour une période définie. Souvent, les productions réalisées touchent des publics qu elles n auraient jamais atteints dans d autres lieux (par exemple une pièce de Marivaux habituellement jouée à la Comédie Française). 6

7 Toutes ces caractéristiques font du Centquatre une organisation unique. 2.1 Programmes «alternatifs» développés par l organisation et pistes de réflexion Le projet du Centquatre peut être considéré comme «alternatif» dans trois sens : Ce n est pas une institution qui s impose à un public précis, mais un projet qui a pour priorité de s adapter en permanence à ceux à qui il bénéficie, pour leur correspondre au mieux. On peut par exemple citer la modularité extrême des salles en location (elles passent de salle de spectacle à salon d entreprise en un claquement de doigt), la totale liberté d occupation de l espace des artistes amateurs, étudiants ou autres publics, dans la grande halle, l incubateur qui par définition accueille des personnes dont le projet n est pas tout à fait défini, le projet architectural qui s est complètement adapté à l existant, la programmation qui tient compte du voisinage L établissement témoigne par ailleurs d un certain engagement social, en faisant par exemple travailler des personnes en insertion dans les commerces de proximité, en pratiquant une tarification dégressive et rendant accessible une programmation à un public non habitué Enfin, le Centquatre rétablit le rôle du lieu physique, de la dimension spatiale, dans la création de «lien social» (un peu à l instar du projet plus ancien des maisons de quartier), qui est certes de plus en plus à l honneur dans les projets architecturaux (espaces communs, mixité volontaire des habitants dans un même immeuble par exemple), mais demeure souvent sous-estimé dans de nombreux projets que l on voit passer en école de commerce (tout n est pas abstrait!) 3. Commentaires sur le séminaire Au-delà de l intérêt du projet et de l intervenante que nous espérons avoir assez bien mis en valeur dans ce compte-rendu! - notre visite du lieu a été un vrai plaisir! Le fameux «lien social» auquel contribue le Centquatre s est vu démontré en direct : l exposition In_Perceptions (qui comprend trois installations portant sur les illusions d optiques) nous a non seulement replongés en enfance (au point que plusieurs «vrais» enfants attendaient que nous libérions les lieux), mais également permis de faire ce qui restera sans doute comme une des plus belles photos de classe de promo Alter!! Un grand merci à Valérie pour cette très chouette après-midi, et longue vie au Centquatre! 7

8 Pour des questions concernant les séminaires, merci de contacter Fabien Hildwein 8

Nutriset : Combattre la faim dans le monde

Nutriset : Combattre la faim dans le monde Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu Nutriset : Combattre la faim dans le monde Rémi Vallet Direction de la Communication - Nutriset Séminaire Anciens HEC

Plus en détail

L'Atelier du Dirigeant Durable

L'Atelier du Dirigeant Durable Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu L'Atelier du Dirigeant Durable Marc Evrard Président de l'atelier du Dirigeant Durable Séminaire Anciens HEC Mardi

Plus en détail

Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory

Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu Le micro-crédit en France Laure Coussirat-Coustère Directrice développement du crédit ADIE Séminaire HEC Solidarité

Plus en détail

Raconter une marque construite autour du Made in France

Raconter une marque construite autour du Made in France Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu Raconter une marque construite autour du Made in France Guillaume Gibault Fondateur - Le Slip Français Séminaire Anciens

Plus en détail

Charte des musées muséomixés

Charte des musées muséomixés Charte des musées muséomixés Les fondamentaux de Museomix Museomix propose d imaginer le musée et de se l approprier : ouvrir de nouvelles perspectives, construire d autres représentations du musée et

Plus en détail

Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory

Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu Travailler dans le capital investissement éthique après HEC Jérémy Hajdenberg Chargé d investissement, Investisseur

Plus en détail

Waste concern. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Initiative

Waste concern. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Initiative Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Initiative Waste concern Laura Loffler Novembre 2012 Majeure Alternative Management HEC Paris 2012-2013 Loffler Laura Fiche Initiative

Plus en détail

Habitat et Humanisme. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory INITIATIVE

Habitat et Humanisme. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory INITIATIVE Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory INITIATIVE Habitat et Humanisme Fleur d Harcourt Décembre 2010 Majeure Alternative Management HEC Paris 2010-2011 D Harcourt F.

Plus en détail

LE SALON INTERNATIONAL DES PROFESSIONNELS DES MUSÉES ET SITES CULTURELS

LE SALON INTERNATIONAL DES PROFESSIONNELS DES MUSÉES ET SITES CULTURELS LE SALON INTERNATIONAL DES PROFESSIONNELS DES MUSÉES ET SITES CULTURELS 20 / 21 JANVIER 2016 INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION / MUSEUM CONNECTIONS 2015 / MUSEUM CONNECTIONS 2016 / POURQUOI PARTICIPER?

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Quand tous les chemins mènent à l homme

Quand tous les chemins mènent à l homme Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu Quand tous les chemins mènent à l homme Marion Streiff Directrice Commerciale Groupe Ares Séminaire Anciens HEC Mardi

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Forum jeunesse de l île de Montréal Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Adopté le 17 janvier 2005 Avant-propos Le Forum jeunesse de l île de Montréal

Plus en détail

Qui porte le Labo de l édition?

Qui porte le Labo de l édition? Qui porte le Labo de l édition? Le Laboratoire Paris Région Innovation est une association créée à l initiative de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France. Stimule et organise l expérimentation

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC

EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC Septembre 2013 Cette synthèse fait suite à la procédure d évaluation du Master en Management HEC, réalisée au semestre d automne 2011,et incluant

Plus en détail

Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory

Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory 1 Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Compte-rendu Créer une entreprise de mode éthique et écologique après HEC Rachel Liu Cofondatrice et directrice commerciale d

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Rencontres Cap Digital/ Master MTI

Rencontres Cap Digital/ Master MTI Rencontres Cap Digital/ Master MTI 2 Présentation du MTI «MTI est un master de premier plan, qui attire depuis sa création des étudiants d'horizons très divers. Issu d une coopération de plus de 30 ans

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO Un pôle multiculturel pour Strasbourg Projet de réaménagement du lot N 2 des entrepôts

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant gestionnaire de ressources humaines en PME de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

«ECLAT, une pépite pour votre entreprise»

«ECLAT, une pépite pour votre entreprise» «ECLAT, une pépite pour votre entreprise» Contact : Nathalie Arnoult Directrice ECLAT a.s.b.l. Education, Culture, Lecture, Art, Technologie Centre de Ressources Pédagogiques 8, Avenue Einstein - 1300

Plus en détail

Orientation et Insertion Professionnelle

Orientation et Insertion Professionnelle Orientation et Insertion Professionnelle A L ISSUE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE Enquête réalisée en 2011-2012 par Stéphane BOULAY pour le SUIO-IP - Avril 2012 Des métiers exercés - Assistant(e) de production

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Séminaire de formation

Séminaire de formation Séminaire de formation Une initiative proposée par le Centquatre-Paris et l Agence Tertius L APPROCHE (PLURI)TERRITORIALE DU CENTQUATRE-PARIS UNE SEMAINE EN IMMERSION AU CENTQUATRE Le CENTQUATRE-PARIS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de projets dans le domaine éducatif, social ou socioculturel de l Université de Haute-Alsace Vague C

Plus en détail

Master CST. Culture Scientifique et Technologique. IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» Service Communication - IUFM

Master CST. Culture Scientifique et Technologique. IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» Service Communication - IUFM Master CST Culture Scientifique et Technologique IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» 1 Architecture du Master Ouvert depuis sept. 2010 2 Spécialité Sciences Industrielles de l ingénieur Parcours Médiation

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information, communication

Plus en détail

Dossier de presse. «Couleurs et Contrastes» de Lisbonne. Exposition photos le 17 mars 2009 à l Espace de l Ouest Lyonnais

Dossier de presse. «Couleurs et Contrastes» de Lisbonne. Exposition photos le 17 mars 2009 à l Espace de l Ouest Lyonnais Contact Presse : Marion Daul Tel : 06.72.14.11.03 Contact mail : expolisbonne@lyon.iseg.fr Dossier de presse «Couleurs et Contrastes» de Lisbonne Exposition photos le 17 mars 2009 à l Espace de l Ouest

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Orange Campus. les principes d aménagement. ouverture expériences communauté. Le concept d Orange Campus repose sur 3 principes clés :

Orange Campus. les principes d aménagement. ouverture expériences communauté. Le concept d Orange Campus repose sur 3 principes clés : Orange Campus 2 les principes d aménagement Le concept d Orange Campus repose sur 3 principes clés : Ils ont aussi bien orienté la pédagogie des activités que les axes d aménagement des sites Orange Campus.

Plus en détail

RESPONSABLE MARKETING

RESPONSABLE MARKETING LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : ÉCONOMIE - GESTION - FINANCE RESPONSABLE MARKETING Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 35 s L'enseignement de découverte professionnelle

Plus en détail

Le nouveau média des arts visuels

Le nouveau média des arts visuels Le nouveau média des arts visuels Présentation...p. 2 Les services...p. 3 Fiche d identité...p. 5 LE NOUVEAU MÉDIA DES ARTS VISUELS L arrivée des nouvelles technologies dans le paysage médiatique a bouleversé

Plus en détail

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales partenaires 1 Encore L accompagnement à la médiation culturelle

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

arts en résidence réseau national

arts en résidence réseau national arts en résidence réseau national Le réseau Fédérer, mutualiser, structurer Mise en réseau et en action Outils Les résidences Principaux critères des membres Conditions d adhésion Une charte commune Membres

Plus en détail

#Educalab. Présentation Educalab

#Educalab. Présentation Educalab #Educalab Présentation Educalab Cap Digital, en bref Plus de 950 membres en juin 2015 : PME et Startups ETI/GE/EPIC Investisseurs en capital Ecoles et universités R&D et innovation : Depuis 2006 : 1950

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) le musicien intervenant (MI) dumiste, acteur du

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT Suite à un appel d offre qui s est déroulé en mai dernier, Necotrans a fait appel à Dagobert pour développer sa nouvelle

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace Licence professionnelle Assistant à chef de projet en aménagement de l espace ATELIER DE SYNTHÈSE 2014-2015 La formation La licence professionnelle «assistant à chef de projet en aménagement de l espace»

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Communication et Commerce Spécialité «Ingénierie de l information et de la communication» Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

AVIS PUBLIC D OPPORTUNITÉ DE LA CNCP SUR LA CRÉATION DES CERTIFICATIONS RELEVANT DE L ENREGISTREMENT DE DROIT

AVIS PUBLIC D OPPORTUNITÉ DE LA CNCP SUR LA CRÉATION DES CERTIFICATIONS RELEVANT DE L ENREGISTREMENT DE DROIT AVIS PUBLIC D OPPORTUNITÉ DE LA CNCP SUR LA CRÉATION DES CERTIFICATIONS RELEVANT DE L ENREGISTREMENT DE DROIT de Cergy Pontoise Licence professionnelle, activités et techniques de communication, spécialité

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion des bâtis de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle u n e f o n d a t i o n d a r t i s t e s La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle a été créée le 16 Février 1994, par un décret

Plus en détail

Paris, L Atelier Mardi 7 octobre 2014

Paris, L Atelier Mardi 7 octobre 2014 Paris, L Atelier Mardi 7 octobre 2014 1 LES INTERVENANTS Benoît GOFFAUX, Directeur des Achats & Facility Management, Alma Consulting Benoît Goffaux a rejoint Alma Consulting Group en qualité de Directeur

Plus en détail

Consulting Communication des organisations

Consulting Communication des organisations Nicolas Roux Master 2 Ingénierie des Médias Année 2006 / 2007 Consulting Communication des organisations Stage réalisé du 29 janvier au 30 juin 2007 Tuteur de stage : M. Christophe Queval Enseignante tutrice

Plus en détail

Les poursuites d études en lettres modernes? I Que faire après une L2?

Les poursuites d études en lettres modernes? I Que faire après une L2? Les poursuites d études en lettres modernes? I Que faire après une L2? Si vous visez une insertion professionnelle à court terme, vous pouvez postuler pour entrer dans certaines licences professionnelles

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales Spécialisation E-Business 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation)

BTS Management des Unités Commerciales Spécialisation E-Business 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) BTS Management des Unités Commerciales Spécialisation E-Business 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Langue d enseignement : Français ALTERNANCE ou INITIAL Fonctions Le titulaire du BTS

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

ESSEC BUSINESS SCHOOL. Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011

ESSEC BUSINESS SCHOOL. Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011 ESSEC BUSINESS SCHOOL Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011 L ESSEC, c est 2 3 4 L ESSEC, c est Une culture de l innovation Un dispositif complet de soutien à l entreprenariat L apprentissage

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Un lieu original pour votre séminaire d entreprise

Un lieu original pour votre séminaire d entreprise Un lieu original pour votre séminaire d entreprise QUI SOMMES-NOUS? 2 Mon Atelier En Ville, un concept d ateliers urbains à louer à l heure pour créer, customiser ou réparer Aujourd hui, dans les villes,

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

LE POSTE : Chargé(e) de mission en communication corporate Développement commercial Veille et Stratégie Gestion de projets

LE POSTE : Chargé(e) de mission en communication corporate Développement commercial Veille et Stratégie Gestion de projets Envie de rejoindre une belle agence à taille (et culture humaine) qui s ouvre au corporate et au monde? LE POSTE : Chargé(e) de mission en communication corporate Développement commercial Veille et Stratégie

Plus en détail

Faculté Administration et échanges internationaux

Faculté Administration et échanges internationaux Faculté Administration et échanges internationaux Master 2 - AEI Spécialité Commerce Electronique 23 octobre 2014 Page 1 Plan Faisons connaissance E-commerce : Bilan en 2013 Présentation du Master E-Commerce

Plus en détail

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée.

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée. La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue Un peu d histoire La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe a été créée le 7 février 1809 par Napoléon 1 er. Ses 9 membres

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

LES BARGES DU FAUBOURG Zone à Forte Turbulence Culturelle

LES BARGES DU FAUBOURG Zone à Forte Turbulence Culturelle MEDIA KIT 2012 PRÉSENTATION : LES BARGES DU FAUBOURG Les barges du Faubourg est une association Loi 1901 d événementiel culturel, qui gère et produit un webzine Dédié à l actualité artistique sous toutes

Plus en détail

Commercialisation de solutions informatiques, numériques et web

Commercialisation de solutions informatiques, numériques et web LICENCE PRO Commercialisation de solutions informatiques, numériques et web Définition de la discipline Le commercial en informatique intervient dans les problématiques commerciales des entreprises du

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci!

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! Sommaire Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! P 3 P 4 P 5 P 6 P 7 P 8 P 9 P 10 P 11 P 12 Pitch Mariage Serein est une jeune Start-Up parisienne

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

om * le meilleur pour vous Développez votre carrière * Libérez votre potentiel * Concrétisez votre réussite

om * le meilleur pour vous Développez votre carrière * Libérez votre potentiel * Concrétisez votre réussite Om* Cati Chambon Conseil, formation & coaching 11 chemin des Vivandes 26110 NYONS T 06 70 10 85 36 catichambon@culturecoaching.fr www.coachingculture.fr N Siret 502 989 700 000 21 Enregistré sous le numéro

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1)

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) 1 COMPTE-RENDU DU 29-03-2013 A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) Dispositifs généraux de licence à Paris 1 Panthéon-Sorbonne M. Boutry, président 51 000 inscrits sur

Plus en détail

l alternance chez Orange

l alternance chez Orange l alternance chez Orange les objectifs du Groupe France Télécom Orange en matière d insertion professionnelle par la voie de l alternance (1/2) l objectif principale de la formation en alternance est de

Plus en détail

Concepts d espaces Concepts de communication

Concepts d espaces Concepts de communication Concepts d espaces Concepts de communication Tertia design, l agence Conseil et Concept Sept. 2006 p. 1 Identité Date de création 1986 Filiale depuis 2005 Fondateur et DG Gérard Gaillard CA 2007 1,6 M

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

SALON NATIONAL DU CENTRE-VILLE

SALON NATIONAL DU CENTRE-VILLE EME 2 SALON NATIONAL DU CENTRE-VILLE INNOVER DYNAMISER ANIMER PALAIS DES CONGRÈS DE DIJON JEUDI 3 ET VENDREDI 4 JUILLET 2014 WWW.CENTRE-VILLE.ORG LE 2 EME SALON CENTRE-VILLE EXPO EST ORGANISÉ DANS LE CADRE

Plus en détail

Stages Individuels. www.crossknowledge.com

Stages Individuels. www.crossknowledge.com Stages Individuels www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : www.stages-individuels.fr

Plus en détail

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014!

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! vous invitent aux Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! Les premières Rencontres Nationales de la Démocratie Participative, organisées par le Département du Val de Marne en 2011, ont rassemblé

Plus en détail

Comment développer le volet numérique de l ITI?

Comment développer le volet numérique de l ITI? Comment développer le volet numérique de l ITI? Atelier de qualification, séance 3 19 mai 2015 à Lille. ITI / Dimension européenne du contrat de ville Programme matin 09h00 09h30 09h30 11h00 Café d accueil

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail