FOIRE AUX QUESTIONS RELEVANT DE L OFFRE DE 1 ER RECOURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FOIRE AUX QUESTIONS RELEVANT DE L OFFRE DE 1 ER RECOURS"

Transcription

1 1. Pôle d attractivité 1.1. Qu'est-ce qu'un pôle d'attractivité? Il s'agit d'une notion développée par le groupe territoire au cours des travaux qu'il a conduit en 2009/2010. Dans le cadre des travaux visant à déterminer les zones fragiles (annexe opposable de la partie ambulatoire du SROS), l ARS s est d abord basée sur l identification de pôle d attractivité ou pôle de proximité. 290 pôles de proximité ont ainsi été repérés sur la région. Ces pôles ont été déterminés à partir de la Base Permanente des Equipements selon les regroupements de services marqueurs de l activité économique et sociale et de services connus comme déterminants de l installation des professionnels de santé libéraux. Les communes disposant de 7 des 8 services suivants, dont au moins un généraliste, sont considérées comme pôles : médecin omnipraticien libéral, infirmier, masseurkinésithérapeute, la Poste ou banque, épicerie ou superette, boulangerie, école primaire et/ou école maternelle, centres médicaux sociaux (regroupement de plusieurs services dans ce domaine). Tous les pôles disposent d au moins une pharmacie. 2. Cartographie des zones dites "déficitaires" 2.1. Nouvelles zones pour les médecins généralistes? Le volet ambulatoire du Schéma Régional d'organisation des Soins (SROS) paru avec la publication du PRS en novembre 2012, comporte la liste des "zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition géographique des professionnels de santé, des maisons de santé, des pôles de santé et des centres de santé prévues à l article L du code de la santé publique". Il est possible de consulter ces nouvelles zones à la lecture du volet ambulatoire du SROS, sur le site de l ARS Rhône-Alpes : ALPES/RA/Direc_strategie_projets/PRS_Programmes_CNP/prs_ /DSPRO_ _ SROS-Vdef.pdf 2.2. Nouvelles zones pour les infirmiers, les masseurs kinésithérapeutes, les sages femmes, les orthophonistes? Comme pour les zones relatives aux médecins, le nouveau zonage pour ces professions figure en annexe du volet ambulatoire du Schéma Régional d'organisation des Soins (SROS) A quelle date les dispositions de l avenant n 3 à la Convention Nationale des Masseurs Kinésithérapeutes pourront être mises en œuvre? La mise en œuvre de ces dispositions conventionnelles s applique à la date de parution du volet ambulatoire du SROS, soit le 30 novembre 2012.

2 3. Zones de vigilance 3.1. Qu est-ce qu une zone de vigilance? Il s agit de zones non officielles non opposables déterminées en concertation avec les représentants des professionnels de santé (URPS et Ordre des médecins). Elles permettent de dépasser le critère populationnel fixé ( habitants) pour la définition des zones fragiles, tout en identifiant d autres secteurs géographiques où des initiatives de terrain pourront être impulsées et accompagnées. Ces zones de vigilance seront par exemple utilement prises en compte dans l instruction des dossiers de MSP dont les services de l ARS sont saisis pour avis par les partenaires financiers des projets de création de MSP. 4. MSP 4.1. Un médecin de secteur 2 peut-il intégrer une MSP? Les dispositions du cahier des charges national ne sont pas restrictives au point d interdire un médecin de secteur 2 d intégrer une MSP. Le cahier des charges précise toutefois que le projet indique «les actions de communication mises en place ( ) en faveur des usagers pour les informer ( ) de l existence d une offre aux tarifs opposables». A la lumière de ces précisions, on peut comprendre qu un médecin de secteur 2 peut intégrer une MSP si d autres médecins de l équipe appliquent des tarifs opposables. Pour rappel, il est attendu d une MSP qu elle contribue à faciliter l accès aux soins de premier recours. A ce titre, l offre de soins qui la compose doit naturellement garantir un accès aux médecins généralistes de secteur Les pharmacies peuvent-elles faire partie d'une MSP? 4.3. Intégration ou non des ostéopathes dans les MSP? Le pharmacien est un professionnel de santé reconnu par le Code de la Santé Publique. Il peut par conséquent faire partie de l'équipe de professionnels de la MSP. L'officine ne peut par contre avoir des locaux et espaces communs à ceux de la MSP. Il faut que la pharmacie ait une entrée distincte et n ait pas d espaces communicants avec la MSP. On reste donc sur la seule possibilité qu'une pharmacie puisse être adossée à une MSP, pharmacie dont le bâti n'a pas vocation à être subventionné par des fonds publics. Les ostéopathes ne peuvent intégrer une MSP que s'ils sont avant tout médecin ou masseur kinésithérapeute. Le seul titre d'ostéopathe exclusif ne peut leur permettre d'intégrer une équipe MSP. Comme pour les pharmacies, le cabinet professionnel d un ostéopathe peut toutefois être adossé à la MSP en prévoyant bien une entrée distincte et des locaux non communicants avec ceux de la MSP.

3 4. MSP 4.4. Quel professionnel de santé peut intégrer une MSP? Tous les professionnels reconnus dans le Code de la Santé Publique (Livre IV) soit : médecin, chirurgien-dentiste, sage femme, pharmacien, infirmier, masseur kinésithérapeute, pédicure podologue, ergothérapeute, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, manipulateur radio, technicien de laboratoire médical, audioprothésiste, opticien, prothésiste, orthésiste, diététicien. Tout professionnel appartenant à une autre catégorie ne peut pas intégrer l équipe pluriprofessionnelle de la MSP. Il peut toutefois signer le projet de santé élaboré par l équipe de la MSP si ce dernier prévoit explicitement l intervention du professionnel pour la mise en œuvre des actions prévues Comment décide t-on qu une MSP doit s implanter sur une commune plutôt qu une autre? 4.6. Quels sont les éléments constitutifs d un projet de santé? 4.7. Quelles sont les conditions et les modalités de versement des subventions à l investissement immobilier pour une MSP? 4.8. Les services de la Médecine du Travail peuvent-ils signer un projet de santé commun? Une MSP doit partir d'un diagnostic territorial. Sans parler du critère géographique lié aux zones fragiles publiées avec la partie ambulatoire du SROS, la décision d'implanter une MSP sur une commune plutôt qu'une autre doit répondre à différentes logiques. Pour établir correctement ce diagnostic, le porteur du projet (élus et/ou professionnels) doit avoir pris en compte l'ensemble des acteurs en santé d'un territoire qui dépasse les frontières d'une commune (en zone rurale), donc leurs attentes et leur position sur leur participation au projet. Lors du diagnostic, les élus, l population, tous les acteurs doivent avoir été informés de la réflexion engagée et invités à se positionner. Le choix du lieu est généralement effectué dans un consensus des acteurs locaux. Les services de l ARS restent dans tous les cas vigilants afin d établir une corrélation entre la commune choisie et les pôles de proximité qu elle a identifiés dans la région afin de garantir l attractivité du projet au regard des attentes des jeunes professionnels. Le contenu d un projet de santé est défini à l annexe 3 du cahier des charges national des maisons de santé (juillet 2010). Il doit obligatoirement comprendre un diagnostic préalable des besoins, et doit s articuler autour d un projet professionnel et d un projet d organisation de la prise en charge (cf. annexe 3 du cahier des charges). Les conditions et modalités de versement sont propres à chaque «financeur» (préfecture, conseil régional, conseils généraux). Néanmoins, avant de notifier leur accord et procéder au versement, ces financeurs se retournent systématiquement auprès des services de l ARS afin de recueillir son avis. Les services de la Médecine du Travail peuvent s intégrer au projet de santé. Par contre, le code de la santé publique oppose une interdiction de partager les données médicales avec les services de Santé au Travail.

4 5. Types de structure 5.1. Quels sont les différents types de structure ambulatoire? Qu est-ce qui les différencie techniquement et juridiquement? Cabinet individuel : lieu d exercice principal d un professionnel de santé libéral. Cabinet de groupe mono disciplinaire : lieu d exercice principal de plusieurs professionnels de santé libéraux de même catégorie (cabinet de médecins, cabinet de dentistes, cabinet d infirmières, etc..). Cabinet de groupe pluridisciplinaire (ou pluriprofessionnel) : lieu d exercice principal de plusieurs professionnels de santé libéraux de différentes catégories (cabinet de médecins et de dentistes, cabinet d infirmières et de kinésithérapeutes, etc ). Centre de santé mono disciplinaire : lieu d exercice principal de plusieurs professionnels de santé salariés de même catégorie (centre médical, centre de soins infirmiers, etc ). Centre de santé pluridisciplinaire : lieu d exercice principal de plusieurs professionnels de santé salariés représentant au moins deux catégories différentes (médecins, dentistes, infirmières, orthophonistes, etc ) rassemblés autour d un projet de santé commun. Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP) : lieu d exercice principal de plusieurs professionnels de santé libéraux de différentes catégories (au moins deux médecins généralistes et professionnel médical) rassemblés autour d un projet de santé commun. Les éventuels locaux de la MSP peuvent également accueillir d autres services de santé (diététicienne, psychologue, permanence de services sociaux, de la PMI, etc ). La MSP s engage par ailleurs à accueillir des professionnels de santé en formation. Maison Médicale de Garde (MMG) : lieu d exercice mis à disposition des médecins généralistes libéraux assurant la permanence des soins en dehors des heures normales d ouverture (8 H 00/20 H 00) des cabinets médicaux. 6. Aides à l installation : dispositions conventionnelles 6.1. Médecins avenant n 3 Qu'est-ce qui différenciera les cabinets de groupes et MSP qui toucheront ou 5 000? Le professionnel exerçant au sein d un groupe, est-ce un cabinet de groupe de médecins? Est-ce une MSP? Les deux. C est tout sauf dans un cabinet individuel isolé. Cabinet de groupe : avec au moins un médecin, au moins deux en tout pour former un groupe. Une maison de santé se distingue bien d un cabinet de groupe en répondant à la définition légale des MSP et aux critères du cahier des charges national des MSP, essentiellement par un projet de santé (retour à l'art. L : Le projet de santé est ( ) transmis pour information à l'agence régionale de santé. [Il] est signé par chacun des professionnels de santé membres de la maison de santé. Il peut également être signé par toute personne dont la participation aux actions envisagées est explicitement prévue par le projet de santé.).

5 6. Aides à l installation : dispositions conventionnelles Lors de l adhésion à option, le médecin doit renvoyer à la CPAM l imprimé prévu, sur lequel il doit : - indiquer l adresse de son lieu d exercice principal - attester d un exercice, soit au sein d un groupe (quel que soit sa forme juridique), soit au sein d un pôle. Dans les deux cas, il doit annexer au formulaire une copie de tout document attestant de l exercice au sein d un groupe ou de la participation à un pôle. Il peut par ailleurs accepter que le versement soit fait à la structure plutôt qu en son nom. Dans ce cas, il doit fournir un RIB de la structure. Avec le projet de santé transmis à l ARS, l ensemble de ces pièces doit permettre de distinguer chaque cas, et de différencier notamment cabinet de groupe et exercice en pôle. La question du cumul reste par contre posée pour le professionnel exerçant en groupe (MSP ou pas), et au sein d'un pôle. 7. Financements 7.1. Quels types d aide au financement peut-on attendre ou demander? A qui? (ARS, CG, CR, Com Com ). Sont-ils prévus pour la «mise en place» et/ou le fonctionnement? Sont-ils pérennes le cas échéant et sontils utilisables pour des fonctions non médicales mais indispensables telles «responsable administratif et coordonateur de la MSP»? Cf. rubrique «financement MSP» sur le site de la PAPS : 8. Nouveaux Modes de Rémunération 8.1. Quels sont les actes ou activités financés dans le cadre des nouveaux modes de rémunération? Gestes délégués aux infirmiers (prise TA, poids, taille, mesures diverses )? 1/3 temps commun notamment «réunions» sur des cas patients compliqués pluridisciplinaires? Autres actions telles ETP par infirmiers? A ce jour trois modules économiques ont été déclinés dans le cadre des ENMR, et couvrent chacun un champ d activité différent : - module 1 : temps de management et de coordination (par exemple indemnisation des professionnels participant aux réunions de concertation pluriprofessionnelles, financement d un poste de coordinatrice, etc.) - module 2 : activité d éducation thérapeutique du patient - module 3 : protocole de coopération interprofessionnelle (rémunération de l acte délégué)

6 FOIRE AUX QUESTIONS RELEVANT DE L OFFRE DE SOINS DE 1 er RECOURS 9. Fonds d Intervention Régional (FIR) 9.1. Quelles sont les aides financières du FIR? Elles sont identiques à celles apportées par l ex-fiqcs, tant sur le type de dispositif (réseaux de santé, MMG, MSP, centres de santé, expérimentation de soins de ville) que sur le type de dépenses Dans les dépenses éligibles au FIR, peut-il y avoir des prestations de conseils? Des études préalables? 9.3. Est-il possible de demander un financement FIR pour l étude préalable d un projet de MSP et de consacrer la somme au financement des heures et déplacements de professionnels de santé travaillant sur ce projet? 9.4. Est-ce que le versement de la dotation FIR intervient avant ou après transmission des factures? 9.5. Existe-t-il des dates ou des plages de dépôt pour déposer un dossier FIR à l ARS? 9.6. Les MSP qui ont déjà reçu un financement FIR peuvent-elles déposer une autre demande pour être soutenues sur un nouveau projet? (ex : financement déjà attribué pour un SI, mais nouveau besoin qui concerne l équipement d une salle de réunion ou la sécurité à travers la mise aux normes du bâtiment). Si oui, cela doit-il se faire dans le respect strict d un plafond total de ? Le FIR peut effectivement financer des prestations de conseils et d accompagnement. Toutefois, au regard des contraintes financières observées en Rhône-Alpes sur cette enveloppe, l ARS a toujours privilégié la mobilisation de ses moyens en interne ainsi que les partenaires de la PAPS pour aider et accompagner tous les porteurs de projet. Le financement de cabinets privés devrait donc rester exceptionnel pour des projets présentant une problématique particulière qui ne peut trouver de réponse avec le dispositif d appui régional. Si d autres ARS accordent un financement pour couvrir ce type de dépense, l ARS Rhône Alpes ne l a jamais envisagé, principalement en raison des mêmes contraintes budgétaires et partant du principe que les représentants des professionnels (URPS notamment) sont à même de faciliter ce travail. Le versement de la subvention du FIR intervient toujours avant la réalisation de la dépense. Le promoteur doit transmettre à l ARS au terme de l exercice civil toutes les pièces justificatives des dépenses engagées. L excédent budgétaire éventuellement constaté en fin d exercice est soit récupéré, soit reporté sur l année suivante. Depuis 2012, il n existe plus de plage de dépôt pour les dossiers de MSP (ni même pour les autres dossiers). Les promoteurs peuvent donc le déposer tout au long de l année. Même s il serait particulièrement appréciable que les demandes proviennent de sites qui n ont pas encore bénéficié d un financement ARS, une MSP qui a déjà eu un financement à un instant T peut très bien produire une demande pour obtenir un autre financement pour autre chose. La règle des maximum reste toujours présente ici.

7 FOIRE AUX QUESTIONS RELEVANT DE L OFFRE DE SOINS DE 1 er RECOURS 10. SISA 10.1 Les psychologues peuvent-ils faire partie d'une SISA? Aux termes de l article L «les SISA peuvent être constituées entre des personnes physiques exerçant une profession médicale, d auxiliaire médical ou de pharmacien». Les psychologues ne faisant partie d aucune de ces catégories, ils ne peuvent être associés d une SISA. En revanche, ils peuvent intervenir comme vacataires ou salariés, et à ce titre être cosignataires du projet de santé qui doit prévoir leur intervention Quelle peut être la place d'un membre non professionnel de santé? Seuls les professionnels de santé peuvent être associés d une SISA (article L du code de la santé publique). Lorsqu une personne physique qui ne remplit pas les conditions d association à une SISA souhaite participer aux actions prévues dans le projet de santé de manière ponctuelle ou permanente, une convention de partenariat doit être établie. Ce professionnel peut également intervenir en tant que vacataire ou salarié de la SISA. Le cas échéant, il peut même être cosignataire du projet de santé Une personne non associée de la SISA peut-elle participer aux frais de la structure? 10.4 Tous les signataires du projet de santé doivent-ils être associés de la SISA? La SISA peut mettre ses moyens à disposition de toute personne engagée avec les professionnels qui la composent dans une action de coordination car cette activité est conforme à l'objet de la société. Cette mise à disposition de moyens peut avoir une contrepartie financière. Non, ce n est pas une obligation. Dans certains cas, c est même impossible. En effet, le projet de santé est signé par tous les professionnels de l équipe pluriprofessionnelle de la maison de santé. Ilpeut également être signé par toute personne participant aux activités de la structure (psychologue, personnel administratif, etc.). Ces derniers ne peuvent toutefois pas être associés de la SISA, car ils ne font pas partie de l une des catégories prévues («profession médicale, d auxiliaire médical ou de pharmacien»).

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire é t n a s e d s n o s i a m s e L s e r i a n i l p i c s i d i plur e i d n a m r o N en Haute Projet de santé Accès et continuité des soins Education thérapeutique et prévention Coordination, partage

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Qu est-ce que l ENMR? Ses enjeux et objectifs principaux Le financement du système de soins constitue

Plus en détail

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité»

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» «Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» Mai 2014 La définition de territoires prioritaires : les espaces d équipes de soins fragiles et sous vigilances Enjeux des espaces d

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu

Le Développement Professionnel Continu G U I D E P R A T I Q U E Le Développement Professionnel Continu Date arial 18 points Responsable : Viviane BAYAD 03.83.19.22.34 Assistant : Alexandre Laversin 03.83.19.22.09 Le Développement Professionnel

Plus en détail

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Exco Clermont-Ferrand Audit Expertise Comptable - Conseil Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Réunion d information sur le montage juridique des projets et les SISA 22 novembre

Plus en détail

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins Les aides à l installation et au maintien des professionnels de santé Médecins Les territoires, en Aquitaine, bénéficiant des aides à l installation de l Assurance maladie et des collectivités territoriales.

Plus en détail

Mai 2014 BILAN D ACTIVITÉ DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM)

Mai 2014 BILAN D ACTIVITÉ DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM) Mai 2014 BILAN D ACTIVITÉ DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM) ANNÉE 2012 Bilan d activité des groupes d entraide mutuelle (GEM) Année 2012 Sommaire Introduction... 3 I] Les GEM créés et financés depuis

Plus en détail

Matinée de travail du 14 décembre 2011 organisée par l Observatoire de la Régionalisation

Matinée de travail du 14 décembre 2011 organisée par l Observatoire de la Régionalisation Matinée de travail du 14 décembre 2011 organisée par l Observatoire de la Régionalisation Comment déployer l éducation thérapeutique en ambulatoire? Quelles perspectives pour les actions d accompagnement?

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule Introduits par la loi «handicap» du 11 février 2005, les Groupes d Entraide Mutuelle

Plus en détail

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Site des Joncherolles, 43 chemin des joncherolles - Bâtiment H2 Site Jacques Prévert, 129 boulevard Jean Mermoz L association Créa pôle et ses partenaires

Plus en détail

REPONSE AUX QUESTIONS PORTANT SUR LA MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS ACS. Document du 20 janvier 2015. I. Candidature

REPONSE AUX QUESTIONS PORTANT SUR LA MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS ACS. Document du 20 janvier 2015. I. Candidature REPONSE AUX QUESTIONS PORTANT SUR LA MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS ACS Document du 20 janvier 2015 I. Candidature Un organisme complémentaire qui ne dispose pas de l agrément dit «branche 2» peut-il

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

TERRITOIRES ET SANTE

TERRITOIRES ET SANTE TERRITOIRES ET SANTE UNE REPONSE A L EVOLUTION DE LA DEMOGRAPHIE DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET A L AMELIORATION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : LES MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES GUIDE DE MISE

Plus en détail

FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE

FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE ANNEXE III - 1 FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE SECTEUR SOCIAL CADRES D EMPLOIS DE DETACHEMENT CONDITIONS A REMPLIR PIECES A FOURNIR CONSEILLER SOCIO-EDUCATIF Peuvent être détachés dans le cadre d emplois

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

L accès aux soins est aujourd hui au cœur de multiples débats, qui ont conduit ces quinze dernières années à

L accès aux soins est aujourd hui au cœur de multiples débats, qui ont conduit ces quinze dernières années à L action des Agences régionales de santé face à la désertification médicale : une boîte à outils perfectible Par Thibaut L HERMITTE, Raphael BONNIER, Bahar BILGIN, Emmanuelle CAYADO et Magali JACQUET Anciens

Plus en détail

dossier de demande de subvention "association loi 1901" ANNEE 2009

dossier de demande de subvention association loi 1901 ANNEE 2009 dossier de demande de subvention "association loi 1901" ANNEE 2009 Vous trouverez dans ce dossier l'ensemble des éléments nécessaires à l'établissement d'une demande de subvention dans le cadre des compétences

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Le Conseil Général de l Oise précise qu à ce jour, aucune donnée chiffrée n est disponible pour répondre à cette question.

FOIRE AUX QUESTIONS. Le Conseil Général de l Oise précise qu à ce jour, aucune donnée chiffrée n est disponible pour répondre à cette question. FOIRE AUX QUESTIONS Appel à projets relatif à la création et/ou à l extension importante d un FAM (Foyer d Accueil Médicalisé) sur le département de l Oise L objet de la présente «Foire aux Questions»

Plus en détail

Octobre 2014 BILAN D ACTIVITE DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM)

Octobre 2014 BILAN D ACTIVITE DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM) Octobre 2014 BILAN D ACTIVITE DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM) ANNEE 2013 Bilan d activité des groupes d entraide mutuelle (GEM) Année 2013 Sommaire Introduction... 3 I] Les GEM créés et financés

Plus en détail

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014 II Annexes 132 133 1 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 2 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 3 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 4 Filière : Logistique Cadres - Regroupement

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

dossier de demande de subvention "association loi 1901" Projet Educatif Local ANNEE 2013

dossier de demande de subvention association loi 1901 Projet Educatif Local ANNEE 2013 dossier de demande de subvention "association loi 1901" Projet Educatif Local ANNEE 2013 Vous trouverez dans ce dossier l'ensemble des éléments nécessaires à l'établissement d'une demande de subvention

Plus en détail

3. Un éco-prêt à taux zéro peut-il financer à la fois des travaux d assainissement et des bouquets de travaux?

3. Un éco-prêt à taux zéro peut-il financer à la fois des travaux d assainissement et des bouquets de travaux? Questions sur l éco - PTZ 1. Dans le cas d un logement achevé avant 1990 qui a fait l objet d une division en plusieurs logements après 1990, les logements résultants peuvent-ils bénéficier chacun d un

Plus en détail

Elements financiers équipes en maisons, pôles et centres de santé en quartiers populaires

Elements financiers équipes en maisons, pôles et centres de santé en quartiers populaires Elements financiers équipes en maisons, pôles et centres de santé en quartiers populaires Contexte En 2011, il a semblé intéressant à l ACSBE 1, alors en montage de projet de centre de santé associatif,

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE POLE RESSOURCES - FORMATION CHU DE GRENOBLE

INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE POLE RESSOURCES - FORMATION CHU DE GRENOBLE INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE POLE RESSOURCES - FORMATION CHU DE GRENOBLE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE GRENOBLE CS 10217-38043 Grenoble Cedex 9 I.F.C.S - 04.76.76.50.70 - Fax : 04.76.76.88.79

Plus en détail

Publication des liens

Publication des liens Le Leem vous informe Publication des liens entre professionnels de santé et entreprises du médicament Vous êtes médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, professionnel paramédical ou tout autre

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION "ASSOCIATION LOI 1901"

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION LOI 1901 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION "ASSOCIATION LOI 1901" Vous trouverez dans ce dossier l'ensemble des éléments nécessaires à l'établissement d'une demande de subvention dans le cadre des compétences de

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

74 QUESTIONS-REPONSES RELATIVES AUX SOCIETES INTERPROFESSIONNELLES DE SOINS AMBULATOIRES (SISA)

74 QUESTIONS-REPONSES RELATIVES AUX SOCIETES INTERPROFESSIONNELLES DE SOINS AMBULATOIRES (SISA) 1 THEMES QUESTIONS REPONSES I - Date de début des SISA Quand pourra-t-on créer une SISA? On peut créer une SISA depuis le 25 mars 2012 (date de parution du décret d application). Cette possibilité est

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE SOMMAIRE 1.DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE... 3 1.1.Les modes d ouverture d une pharmacie... 3 1.2.Le

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

Texte conventionnel. La Commission paritaire nationale (CPN), créée et organisée par les articles 59 et 60 de la convention :

Texte conventionnel. La Commission paritaire nationale (CPN), créée et organisée par les articles 59 et 60 de la convention : Texte conventionnel ANNEXE II-3 de la convention nationale organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d officine et l assurance maladie : de la formation continue conventionnelle A N N E

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail

La société interprofessionnelle de soins ambulatoires 12 /2012. Jean VILANOVA Juriste jean.vilanova@ca-predica.fr

La société interprofessionnelle de soins ambulatoires 12 /2012. Jean VILANOVA Juriste jean.vilanova@ca-predica.fr La société interprofessionnelle de soins ambulatoires 12 /2012 Jean VILANOVA Juriste jean.vilanova@ca-predica.fr Le décret n 2012-407 du 23 /03 /2012 (JO du 25 /03) relatif aux sociétés interprofessionnelles

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt Maison de santé Définition Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé Intérêt Gestion des Polypathologies, chroniques, complexité Accessibilité, qualité Attractivité

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

Questions / Réponses. Expérimentation «Jardin d éveil»

Questions / Réponses. Expérimentation «Jardin d éveil» Annexe 2 Caisse nationale des allocations familiales Questions / Réponses Relatif à la lettre circulaire Cnaf n 2009-076 du 13/05/09 et au décret n 2010-613 du 7 juin 2010 relatif aux établissements et

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles?

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? Docteur Christian VEDRENNE, Médecin généraliste, Gérant de la MSP de Saint Paul de Fenouillet

Plus en détail

Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire

Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire 1 Visa 1. Le code de la sécurité sociale, notamment les articles L.162-1-7, L.162-9, L.162-14-1

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Votre installation en libéral

Votre installation en libéral Votre installation en libéral Au moment de votre installation et dans votre exercice au quotidien, l Assurance Maladie souhaite vous accompagner à chaque étape clé de votre vie professionnelle et renforcer

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3

DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3 Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3 DIRECTION DE LA

Plus en détail

Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté

Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté Pôle Culture, Sport, Santé, Associations - Secteur Santé Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté Réseaux de santé Groupements de Coopération Sanitaire Etablissements publics de santé Etablissements

Plus en détail

Dossier de demande de subvention 1 er /01/2011 31/12/2011

Dossier de demande de subvention 1 er /01/2011 31/12/2011 Dossier de demande de subvention 1 er /01/2011 31/12/2011 Conseil Général des Côtes d Armor Année 2012 Fonds social européen Compétitivité régionale et emploi - 2007-2013 Intitulé de l opération Reprendre

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD Mai 2013 1 2 S informer sur le DMP Préparer votre q ALIMENTATION établissement Sur le site dmp.gouv.fr espace Structure

Plus en détail

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST Article 59 de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l Hôpital et relative aux Patients, à la Santé et aux Territoires

Plus en détail

Contrat d engagement de service public (CESP) 4 Indemnité forfaitaire de déplacement 5 Bourses d études 6

Contrat d engagement de service public (CESP) 4 Indemnité forfaitaire de déplacement 5 Bourses d études 6 AIDES à l installation et au maintien des professionnels de santé en Auvergne AIDES à l installation et au maintien des professionnels de santé en Auvergne SOMMAIRE 1 ETUDIANT OU INTERNE EN MEDECINE ETUDIANT

Plus en détail

Droits et accueil des usagers

Droits et accueil des usagers Système de santé Droits et accueil des usagers Les règles d accessibilité aux informations de santé à caractère personnel Que ce soit lors d une consultation en ville ou, au sein d un établissement de

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

!! "!! # "$ * +, *-. * *./**.0* /*01 ) $ 222$$$ * %! % 3222$$$ 4 $ % # "#$ $ ) 5 #

!! !! # $ * +, *-. * *./**.0* /*01 ) $ 222$$$ * %! % 3222$$$ 4 $ % # #$ $ ) 5 # !! "!! # " %& #'"# ( ) +, -../.0 /01 ) 222 %! % 222! 4 % # "# ) 5 # #% % ( & 6! '7! 222 ) /0 6 8 8. 7!222 9 " / 10 !" # # %& ' (!" # # %# )&!+!#,-.",,#+/.0,%-.",,#+/.0,-.1",,%2!"#"#!%%&'!!!( 4 5%%6%% %%

Plus en détail

Comment réussir ce rendez-vous annuel?

Comment réussir ce rendez-vous annuel? Direction des Ressources Humaines Guide pratique de l évaluateur pour L Entretien Annuel Campagne 2011 Comment réussir ce rendez-vous annuel? 1 1. L entretien annuel, qu est- ce que c est? Un temps de

Plus en détail

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD Qu est-ce que le réseau LCD? Le réseau Lutter Contre la Douleur a pour objectif d améliorer la prise en charge des patients douloureux chroniques.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES REGIONAL DE LA PERMANENCE DES SOINS DENTAIRES EN REGION RHÔNE-ALPES

CAHIER DES CHARGES REGIONAL DE LA PERMANENCE DES SOINS DENTAIRES EN REGION RHÔNE-ALPES CAHIER DES CHARGES REGIONAL DE LA PERMANENCE DES SOINS DENTAIRES EN REGION RHÔNE-ALPES 1 SOMMAIRE I. Les principes organisationnels de la permanence des soins dentaires A. Champ d application.. 3 B. Modalités

Plus en détail

Questionnaire général (court)

Questionnaire général (court) 1 sur 6 29/12/2014 10:00 Questionnaire général (court) Il peut bien entendu être diffusé à des professionnels de votre connaissance pouvant être s par le projet. Les informations renseignées ont vocation

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N

C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N Le présent document complète la Convention initiale ainsi

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins?

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Laurent QUENEC HDU Descriptif : Le métier de cadre de santé est en constante évolution : le cadre est aujourd

Plus en détail

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents.

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents. Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents Décembre 2011 Classification : Public 1 / 90 Synthèse ASIP Santé Une lettre

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Mise à jour le : 20/01/2015 Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Cher B.P 2001 18026

Plus en détail

Accéder aux concours de la Fonction Publique sans diplôme

Accéder aux concours de la Fonction Publique sans diplôme Accéder aux concours de la Fonction Publique sans diplôme Le recrutement dans la fonction publique territoriale s effectue majoritairement après réussite à un concours ce qui garantit le principe d égal

Plus en détail

QUESTIONS. décembre 2014

QUESTIONS. décembre 2014 QUESTIONS RéPONSES RELATIF à l agrément, aux missions et au fonctionnemement des organismes paritaires collecteurs agréés au titre de la formation professionnelle continue décembre 2014 questions-réponses

Plus en détail

Présentation accessibilité URPS ML

Présentation accessibilité URPS ML Présentation accessibilité URPS ML 25 juin 2015 Fabien LENOUVEL Sommaire Nouveaux textes règlementaires Ad AP et ajustements normatifs et retours d expériences ERP dans un cadre bâti existant 2 Nouveautés

Plus en détail

Foire aux questions Appel à labellisation de la Grande École du Numérique - «APGEN»

Foire aux questions Appel à labellisation de la Grande École du Numérique - «APGEN» 1. A quoi correspond le label Grande Ecole du Numérique? Le label correspond à l octroi d une appellation «Fabrique de la Grande Ecole du Numérique» pour une session de formation (exemple, la formation

Plus en détail

Programme Télémédecine 1 :

Programme Télémédecine 1 : Date limite de dépôt des candidatures : 30 novembre 2010 Programme Télémédecine 1 : Téléconsultation, Télé-expertise, Téléassistance Cahier des charges de l appel à projets Octobre 2010 Sommaire 1. Contexte

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA PRÉAMBULE L objet de la présente convention constitutive est de décrire l organisation, le fonctionnement et la démarche d évaluation

Plus en détail

REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES

REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES RAPID est un dispositif de subvention à des projets d innovation duale portés par une entreprise indépendante de moins de 2000 salariés,

Plus en détail

Le Groupement de Cooperation Sanitaire et les Systemes d information QUESTIONS / REPONSES

Le Groupement de Cooperation Sanitaire et les Systemes d information QUESTIONS / REPONSES Le Groupement de Cooperation Sanitaire et les Systemes d information QUESTIONS / REPONSES Les URPS peuvent elles devenir membres à part entière d un GCS? Leur adhésion est elle souhaitable? Seules les

Plus en détail

Le Directeur général de l Agence régionale de santé Centre-Val de Loire,

Le Directeur général de l Agence régionale de santé Centre-Val de Loire, AGENCE REGIONALE DE SANTE CENTRE-VAL DE LOIRE ARRÊTÉ N 2015-OSMS-0109 Portant fixation du cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Position AMF Guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA en France DOC 2014-04

Position AMF Guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA en France DOC 2014-04 Position AMF Guide sur les régimes de commercialisation des OPCVM et des FIA en France DOC Texte de référence : articles L. 214-2-2 et L. 214-24-1 du code monétaire et financier. L AMF, soucieuse d accompagner

Plus en détail

Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012

Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012 Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012 Une enquête de l Institut des Risques Majeurs (IRMa) www.irma-grenoble.com L IRMa souhaite favoriser l émergence des réserves communales de

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Fonds social européen Programme Opérationnel National FSE 2014-2020 Intitulé de l opération Organisme porteur de projet Date du dossier Personne chargée du suivi de l opération

Plus en détail

Programme : Projet d Appui à la Formation Technique et Professionnelle (PAFTP)

Programme : Projet d Appui à la Formation Technique et Professionnelle (PAFTP) Programme : Projet d Appui à la Formation Technique et Professionnelle (PAFTP) APPEL A PROPOSITIONS «Appui aux micro-projets de formation et d insertion professionnelle aux Comores» Référence : EuropeAid/136-984/ID/ACT/KM

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Fonds social européen Compétitivité régionale et emploi - 2007-2013 Fonds social européen Compétitivité régionale et emploi - 2007-2013

Plus en détail

Cadre de coopération avec les associations de patients et d usagers

Cadre de coopération avec les associations de patients et d usagers Cadre de coopération avec les associations de patients et d usagers 1 Préambule La HAS est une autorité administrative indépendante. Dans le cadre de ses missions 1, elle est amenée à conduire des expertises

Plus en détail

SOMMAIRE. N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL

SOMMAIRE. N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 SOMMAIRE MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL QUESTIONS PRATIQUES (les nouvelles questions/réponses par rapport

Plus en détail

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux.

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux. POSITION DE L UNPS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE ÂGÉE EN PERTE D AUTONOMIE Présentation de l UNPS L Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS) est l institution crée par la loi qui regroupe

Plus en détail

FAQ SEPA Dispositions générales Qu est-ce qu un virement SEPA? Qu est-ce qu un prélèvement SEPA?

FAQ SEPA Dispositions générales Qu est-ce qu un virement SEPA? Qu est-ce qu un prélèvement SEPA? FAQ SEPA Dispositions générales Auprès de qui puis-je domicilier un virement ou un prélèvement SEPA? Combien coûte un virement/prélèvement SEPA? Ma banque peut-elle appliquer des dates de valeur sur la

Plus en détail

LES MSP DE MIDI-PYRENEES EN 2015 ETAT DES LIEUX

LES MSP DE MIDI-PYRENEES EN 2015 ETAT DES LIEUX LES MSP DE MIDI-PYRENEES EN 2015 ETAT DES LIEUX Journée d automne de la FMP MPS Samedi 3 octobre 2015 L Agence régionale de santé Midi-Pyrénées en action 2015 : toujours le même point d entrée : le projet

Plus en détail