Christian Jacob, présente d abord l historique du projet «Lieux de Savoir».

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Christian Jacob, présente d abord l historique du projet «Lieux de Savoir»."

Transcription

1 Séminaire organisé par : Institut des Humanités de Paris Séminaire «Réinventer les Humanités» Vendredi 20 janvier h h Grands Moulins (995C) Pour une anthropologie historique des savoirs Christian Jacob, directeur d'études à l'ehess, directeur de recherche au CNRS. Directeur scientifique des Lieux de Savoir (Albin Michel vol.1, 2007, vol. 2, 2011) et Aurélien Berra, maître de conférences à l'université Paris- Ouest Nanterre La Défense et enseignant à l EHESS (Édition savante et humanités numériques) et contributeur aux Lieux de savoir Résumé programmatique : Peut- on concevoir une anthropologie des savoirs allant au- delà des barrières des disciplines, au- delà des clivages entre sciences et humanités, entre techniques et spiritualités? Telle est la question au cœur du projet des Lieux de savoir, dont deux volumes ont été publiés par les éditions Albin Michel (2007 et 2011). Interdisciplinaire, comparatiste, cette entreprise tente de renouveler les questionnements et les approches portant sur les formes et les modalités du savoir humain, les gestes et les opérations qui les produisent et les transmettent, les supports matériels et les instruments qu'elles mobilisent. Nous présenterons les hypothèses de travail à la base de ce projet, sa problématique d'ensemble. Nous discuterons également quelques exemples précis, portant notamment sur la mise en forme graphique des savoirs et sur les opérations intellectuelles. Nous ouvrirons enfin la réflexion sur les étapes à venir de ce travail collectif, auquel nous souhaitons donner une dimension nouvelle, sous la forme d'une édition numérique et d'une communauté de recherche ouverte. Bibliographie sur Historique du projet. Compte- rendu par Florence Dupont 1 Christian Jacob, présente d abord l historique du projet «Lieux de Savoir». Celui- ci a une double origine. Il est lié à l histoire récente : à l ouverture de la Biblioteca Alexandrina en Égypte (http://www.bibalex.org/) et à l édification de la nouvelle BNF qui ont été l occasion d une réflexion sur le rôle des bibliothèques, le type de savoirs qu elles impliquaient et plus généralement la culture du livre. C est l époque où la nouvelle BNF suscite de 1 Vu l importance pour les Humanités des Lieux de savoir, j ai ajouté au compte- rendu des informations sur les travaux qui ont précédé leur publication et un questionnement qui m est apparu postérieurement.

2 nombreuses polémiques. D où deux publications à la BNF destinées à rappeler qu une bibliothèque est un lieu de savoir et de travail «le pouvoir des bibliothèques», de la tradition occidentale entre Alexandrie et la modernité. Christian Jacob. La carte des mondes lettrés DES ALEXANDRIES I. DU LIVRE AU TEXTE Sous la direction de Luce Giard et de Christian Jacob, Paris, Bibliothèque nationale de France, Des Alexandries Jean Sirinelli. Alexandrie royaume du livre Mostafa El Abbadi. Alexandrie : carrefour des cultures Mohsen Zahran. Naissance d'une bibliothèque : la Bibliotheca Alexandrina Gérald Grunberg. Bibliotheca Alexandrina: Identité, coopération, nouvelles technologies Daniel Renoult. Les Bibliothèques numériques Jean- Gabriel Ganascia. Le bâtisseur, l'informaticien et le cogniticien Corpus Christian Jacob. Fonder Gilles Dorival. La fixation du Canon de la Bible. Entre Jérusalem et Alexandrie Charles Malamoud. Le corpus védique Gregory Nagy. Homère comme modèle classique pour la Bibliothèque antique: les métaphores du corpus et du cosmos Anne Cheng. Le corpus canonique confucéen Alfred- Louis de Prémare. Coran et Hadîth Bibliothèques et lettrés Christian Jacob. Réunir Jean- Jacques Glassner. Scribes, érudits et bibliothèques en Mésopotamie Nicolas Grimal. Les scribes et la transmission des savoirs en Égypte ancienne Tiziano Dorandi. Pratiques "philologiques" à la bibliothèque de la Villa dei Papiri à Herculanum. Javier Teixidor. D'Antioche à Bagdad: bibliothèques et traductions syriaques Guglielmo Cavallo. Les bibliothèques monastiques et la transmission des textes en Occident Pierre Petitmengin. Collections de manuscrits et bibliothèques européennes : un tournant (fin XVIe- début XVIIe siècle) Traditions de textes Luce Giard. Conserver Gérard Colas. Critique et transmission des textes dans la littérature sanskrite Bernard Faure. Texte et " tradition orale " dans le Bouddhisme japonais médiéval et prémoderne Bernard Vitrac. La transmission des textes mathématiques : l'exemple des Éléments d'euclide Luciano Canfora. La tradition indirecte: le cas de la Bibliothèque de Photius Pierre Lardet. Variante, conjecture, apparat : la philologie en acte Construction sociale des traditions Luce Giard. Composer Olga Davidson. La 'publication' des textes arabes sous forme de lectures publiques dans les mosquées Christian Förstel. La transmission des manuscrits grecs de Byzance en Italie Anthony Grafton. Les correcteurs d'imprimerie et la publication des textes classiques Jean- Marc Chatelain. Polymathie et science antiquaire à la Renaissance Benjamin Elman. La crise de l'éducation classique en Chine au XVIIIe siècle Peter Kornicki. Le nationalisme et la construction d'une tradition philologique au Japon au XIXe siècle Et

3 Ouverture Christian Jacob. L'art de lire Henri- Jean Martin. Du livre à la lecture DES ALEXANDRIES II. LES MÉTAMORPHOSES DU LECTEUR sous la direction de Christian Jacob Paris, Bibliothèque nationale de France, 2003 Le lettré et ses livres Manier - Jean- Jacques Glassner. La circulation et la transmission des oeuvres en Mésopotamie - Jean- Luc Fournet. Le cabinet d'un homme de lettres d'après le dossier de Dioscore d'aphrodite. - Guglielmo Cavallo. Lire, écrire et mémoriser les Saintes Écritures - Jean- Pierre Drège. Comment devient- on lecteur dans la Chine impériale? - Ayman Fu'ad Sayyid. Que reste- t- il de la bibliothèque des Fatimides? La fabrique de la lisibilité Maîtriser - Gregory Nagy. Lire la poésie grecque à haute voix - François de Polignac. Décomposition et recomposition d'une culture savante: l'exemple des Vies d'alexandre - Olga Davidson. Une "publication" non canonique dans le monde perse classique: un poème de Rudaki. - Jean- Marc Chatelain. Les lecteurs humanistes à la Renaissance - Mona Tolba. Deux lectures de Abu El Alaa El Maari ( ) Les chantiers du lecteur Penser - Jean Irigoin. Lire, c'est chercher à comprendre - Anne Cheng. Comment lit- on les classiques dans la Chine impériale - Mary Carruthers. Lecteurs et art de la mémoire dans l'occident médiéval - Jean Céard. Portrait de Guillaume Budé, lecteur humaniste - Natania Meeker. Les troubles du lecteur selon La Mettrie Lire pour écrire Maîtriser - Peter Bing. La poésie érudite à Alexandrie: l'exemple de Philetas de Cos - Lorenzo Perrone. Le commentaire biblique d'origène entre philologie, herméneutique et réception - Ann Moss. L'organisation du savoir: le livre de lieux communs à la Renaissance - Jean- Pierre Lefebvre. Traduire avec des machines - Bernard Stiegler. Sociétés d'auteurs et sémantiques situées On voit d après ces deux tables des matières la seconde origine du travail de Christian Jacob et de l équipe qui l entoure. Leur point de départ intellectuel est l anthropologie historique de l Antiquité telle qu elle a été initiée par Jean- Pierre Vernant et Pierre Vidal- Naquet au Centre Louis Gernet. Le noyau dur de l ouvrage est constitué par les domaines grecs où s est construite une méthode de intellectuelle appelée à l étranger l École de Paris, puis une volonté comparatiste a agrégé aux hellénistes, un second cercle : romanistes, médiévistes, spécialistes du Moyen Orient ancien et des cultures arabo- islamiques, enfin de la Chine et du Japon. Tous travaillant sur des cultures lettrées. Le pluriel «des Alexandries» montre le refus d une centralité de la Grèce et au contraire la volonté d un pluricentrisme, évitant toute historicisation impérialiste («miracle grec»). S ajoute un troisième cercle, encore maigre, celui de la modernité.

4 Déjà se dessine un mode d exposition «thématique», ni diachronique ni géographique qui regroupe des monographies, dans des rubriques définissant des processus comme «lire pour écrire», qui sera celui des Lieux de savoir. Le soutien de diverses institutions, dont le CNRS, a permis le vaste projet des Lieux de savoir, qui reprend les méthodes de travail et d exposition des deux Des Alexandries. Il ne s agit plus seulement de savoirs lettrés organisés autour de la question du livre et des bibliothèques, mais de tous les savoirs englobant les sciences humaines, les sciences exactes et techniques, appartenant à toutes les aires culturelles. Le projet consiste donc à constituer le champ anthropologique des savoirs. Il est intéressant de comparer les tables des matières (documents joints) à celles des Des Alexandries. Christian Jacob présente la notion de savoir Christian Jacob s explique sur le choix du terme «savoir». Choix stratégique du terme «savoir» plutôt que celui de «sciences» ou tout autres. Choix d un titre englobant au lieu d une énumération des différents savoirs pris en compte. Ce qui permet de faire disparaître les cloisonnement disciplinaires ou autres clivages posés à priori dans la définition de l objet ; par exemple entre sciences humaines et sciences exactes, mais aussi savoir- faire et spiritualités, théories et pratiques ou sciences et techniques C est un titre ouvert qui peut accueillir des savoirs nouveaux. Le savoir n est pas une catégorie philosophique ferme, elle appartient plutôt à l anthropologie. (Le terme est celui choisi par Foucault dans l archéologie du savoir, La volonté de savoir. FD). C.J. propose la définition suivante. Les savoirs sont (verbatim) «l ensemble des procédures, discours et formes d action par lesquels les membres d une société située dans le temps et dans l espace, ou d une communauté englobée dans cette société, vont donner sens au monde dans lequel ils vivent, monde physique ou métaphysique, visible ou invisible, vivant et matériel, bien entendu le monde humain lui- même dans la pluralité de ses traditions de son rapport à l espace et au temps». Le savoir est un (verbatim) «processus de sémantisation, socialisation et appropriation du monde par des groupes humains», Qui se réalise «des médiations comme les langages, signes symboliques ou protocoles particuliers d action comme la construction, la guérison.» (Définition à la fois théorique et empirique qui utilise à son tour l énumération, mais sans donner une liste définitoire et définitive, c est une liste d exemples, ouverte FD) Les collaborateurs des LS ont voulu non pas placer au centre de l enquête un type de rationalité particulier mais envisager d emblée des rationalités multiples, comme celles du devin du magicien, du scientifique ; ils ont aussi refusé des clivages du type culture avec écriture vs culture sans écriture. Regardées du point de vue des savoirs, toutes les cultures témoignent de la sémantisation et de l appropriation du monde. Donc sans présupposer une hiérarchie des cultures ou même des proximités, il est possible d établir des analogies de fonctionnement, inattendues, pour des types d opération incluses dans des protocoles d établissement du savoir très différents. Certes il y a un présupposé : il n y a pas de sociétés humaines sans savoirs, des plus spéculatifs aux plus opératifs et quotidiens. Un ouvrage de référence pour le 2 ème

5 vol. a été le fameux livre d Yvonne Verdier, Facons De Dire, Facons De Faire - La Laveuse, La Couturière, La Cuisinière, Gallimard 1979, sans cesse réimprimé. Cette étude d ethnographie rurale dans le Dijonnais vers des années 1960, est exemplaire par sa minutie. Elle montre comment sont à l oeuvre à chaque moment de la vie une multitude de savoirs cohérents qui informent la vie sociale et construisent une représentation du monde totale incluant une cosmologie. Minot, le village étudié par Yvonne Verdier est un lieu de savoirs. Comme de nombreuses sociétés traditionnelles ou communautés minoritaires, le plus souvent exclues des espaces savants. Ce qui ne sera pas le cas pour les Lieux de Savoir.. Le champ anthropologique des savoirs est donc un champ épistémologiquement multipolaire. Ce qui est un choix humaniste et politique. Le projet date du début du XXIe s. Au moment où «le choc des civilisations» s imposait comme paradigme. D où la visée humaniste de ce projet : tisser des liens entre les cultures, retrouver des formes d identités profondes sans faire d amalgame, affirmer l unité des cultures humaines à travers les savoirs. Aurélien Berra présente la notion de lieux Notion centrale dans l ouvrage, particulièrement visible dans le Premier volume ; «Espaces et communautés». Cette notion de lieu est déclinée de plusieurs façons. Ce sont des espaces concrets : bureaux, laboratoires, écran d ordinateur ou des espaces métaphoriques, groupes sociaux ou individus, réseau de savants, traditions L ouvrage veut être lui- même un lieu de savoirs. Tous les articles sont fondés sur des cas, définissant les lieux. Il s agit de faire une cartographie des savoirs, chaque article est un point sur une carte, créant un espace «granulé», ce qui induit un nombre potentiel infini de lieux de savoir. Comment organiser un livre à partit de lieux uniques et a priori incomparables? (Question posée par Marcel Detienne il y a quelques années dans Comparer l'incomparable. Paris, Seuil 2000). Comment faire dialoguer des anciens lettrés chinois et des biologistes contemporains? Ils sont juxtaposés et le comparatisme sera un effet de la lecture. Le livre va faire dialoguer ces lieux par le dispositif éditorial qui ignore les regroupements géographiques ou temporels, mais suggère des rapprochements entre des dispositifs pratiques, comme on le voit à cet extrait de la table des matières du vol. 1. PARTIE 2 LIEUX DU TRAVAIL SAVANT SECTION 3 Laboratoires 5 Entre intimité et ostentation «Un monde à soi ou les espaces privés de la pensée», Sophie Houdart «Le studiolo à la Renaissance», Christopher S. Celenza «Jardins et pavillons dans la Chine des Ming», Richard Schneider «La maison de Karl Otfried Müller à Göttingen. L autoreprésentation d un professeur allemand vers 1835», Paul Zanker 6 Espaces partagés «Réseaux, généalogies, contrats : collectifs savants», Rafael Mandressi

6 «Secrets de famille : prêtres et astronomes à Uruk à l époque hellénistique», Eleanor Robson «Leopold von Ranke, la passion de la critique et le séminaire d histoire», Kasper Risbjerg Eskildsen «Naissance d une biopolitique des médicaments. La fabrication de l insuline ( )», Christiane Sinding Aucune théorie ni conceptualisation n ancre ce travail dans une tradition philosophique ou une science humaine particulière. C est un ouvrage interdisciplinaire, sans ancrage théorique unique : les éditeurs ne font référence ni à Foucault ni à Bourdieu ni à de Certeau qui sont pourtant à l horizon intellectuel de l entreprise. La seule référence est Yvonne Verdier. (Qui pour moi aussi est la Bible FD). L ouverture théorique va de pair avec l accueil de jeunes des chercheurs en devenir (doctorants). Cela tient à ce que Jean- Pierre Vernant et les antiquisants qui ont travaillé avec lui et à sa suite ont toujours formé une communauté sans hiérarchie et hétérogène philosophes, historiens, anthropologues, philologues, psychologues - créant ainsi une tradition. Exemple d un «lieu de savoir», où espace physique et communauté sont intrinsèquement liés : Le bureau d un lettré. «Leopold von Ranke, la passion de la critique et le séminaire d histoire» par Kasper Risbjerg Eskildsen La relation maître et élèves est inscrite dans un lieu : le bureau du maître Leopold von Ranke, accueillant chez lui, dans son espace personnel de travail, ses étudiants en histoire qu il choisissait (pour les former à sa propre méthode. Créant ainsi une communauté savante, espace de sélection et de transmission. Usages de la métaphore du lieu Il est possible d établir des liens entre ces lieux :en suivant les itinéraires de savants, les trajets des philosophes antiques, les voyages des étudiants, la circulation des livres, les importations de technique, permettant ainsi de dessiner une cartographie culturelle avec des espaces reconstitués à partir de lieux singuliers (points). La métaphore intellectuelle de la cartographie culturelle est essentielle au projet, Ces lieux de savoir ont certes une généalogie : une parenté certaine avec les lieux communs (loci ou topoi) de la rhétorique ; et une parenté plus vague avec les Lieux de mémoire de Pierre Nora. Les lieux de savoir, en effet, sont bien souvent inconnus du grand public : à la différence des lieux de mémoire de Nora qui appartiennent à une mémoire partagée par la majorité de ceux pour qui ils fonctionnent. II Matérialité des savoirs Ouvert sur les sciences expérimentales, les mathématiques et tous les langages artficiels, les LS. s intéressent aussi au renouvellement du savoir par les pratiques numériques. En abordant par leur aspect pratiques ces savoirs numérisés, les LS montre que la prétendue dématérialisation du savoir est un pur mythe : ils présupposent des postures physique, induisent des comportements intellectuels (habitus), ont des implications sociales (délocalisation..), permettent des stratégies de

7 pouvoir (Google), suscitent des conflits d intérêt (Adopi). Ils sont aussi matériels et historiques que les autres. C est contre une transparence illusoire de ce savoir numérique et l idée que la pensée n a pas de mains que le 2d volume a pour titre «Les Mains de l intellect». Il ne s agit pas d affirmer que l instrument détermine la pensée, mais de constater que le savoir est toujours instrumenté : par des livres (cf. Les travaux de Roger Chartier), qu il est liée aux techniques de l écriture, ou de la parole, ou encore de la numérisation. Il n y a pas non plus de savoir sans corps. Exemple des Véda, que les 3 classes des initiés (les Brahmanes : les prêtres, Les Ksatriyas : les rois et guerriers, les Vaishyas : les producteurs) doivent apprendre par cœur. La récitation védique est une inscription dans le corps, elle demande des récitants et non des savants. Jacob Les LS ont pour objet les opérations et non pas les contenus : ce n est ni une histoire des idées ni une histoire des cultures ni une histoire intellectuelle. Ces opérations permettent de produire du savoir ou sont induites par les artefacts du savoir matérialisé. C est le codage, inscription. et par contrecoup le décodage, la réactualisation et l appropriation. Les types d opération étudiés supposent des apprentissages locaux, des techniques apprises dans des communautés de savoir- faire, des techniques sociales. Ces savoir- faire, opérations graphiques et discursives, ne relèvent pas des sciences cognitives. Le modèle de référence est l ethnographie du laboratoire par Bruno Latour, type d enquête qui dépayse avec des situations de travail qui sembleraient anodines celles de la science contemporaine en train de se dérouler. Rien d accessoire (cf. le trombone). Ambition du vol 2 : présenter un modèle intellectuel pour étudier la génétique des savoirs. A partir des brouillons, des calculs préparatoires, expériences ou répétitions et apprentissages. Aucun ancrage théorique de départ dans une philosophie particulière : les articles partent de situations concrètes, la théorie «essaie de suivre». Au départ il y a seulement des choix méthodologiques. Ce volume est une base de travail et des lecteurs ont fait part aux auteurs d applications imprévues à toutes sortes de disciplines. D où un site de dialogue.http://lieuxdesavoir.hypotheses.org Quelques pistes de réflexion pour les Humanités? Une fois encore nous rencontrons une communauté de chercheurs qui font sauter le découpage disciplinaire, comme cadre intellectuel, tout en s appuyant sur la compétence pointue de chaque chercheur dans sa spécialité. Allons- nous étendre les Humanités à tous les Savoirs? Paradoxalement C. Jacob fait un usage traditionnel et restreint du mot. Cependant il affirme que le savoir est, en gros, le propre de l homme Ce que les Lieux de savoir appellent les processus de sémantisation, socialisation et appropriation pourraient être une voie pour libérer les Humanités de leur carcan qui les réduit à la littérature et aux idées, et les penser aussi comme des pratiques sociales et matérielles.

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

FICHE N 13 Lire, écrire, se cultiver grâce à un réseau social numérique

FICHE N 13 Lire, écrire, se cultiver grâce à un réseau social numérique FICHE N 13 Lire, écrire, se cultiver grâce à un réseau social numérique Delphine Regnard, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Lycée, terminale (latin) Autres niveaux et thèmes de programme

Plus en détail

Présentation du séminaire : Les Disciplines corporelles

Présentation du séminaire : Les Disciplines corporelles Présentation du séminaire : Les Disciplines corporelles À un moment où de nouveaux axes se créent à la MESHS (quinquennal 2015-2019) et où une restructuration du paysage institutionnel de la recherche

Plus en détail

Comparer les traditions savantes

Comparer les traditions savantes 1 Comparer les traditions savantes (work in progress) Journées "Exercice de la comparaison : comparer au plus proche, comparer au pluriel" (7-8 Décembre 2000), ISSMM/EHESS. @ Christian Jacob Je ne proposerai

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes Plus de 30 000 pages de documents numérisés, 2 000 plaques de verres photographiques d Etienne-Jules Marey, pionnier

Plus en détail

L échiquier de la distribution des œuvres en format numérique

L échiquier de la distribution des œuvres en format numérique L échiquier de la distribution des œuvres en format numérique Guylaine Beaudry Directrice de la Bibliothèque Webster, Université Concordia Présidente de la Corporation des bibliothécaires professionnels

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Réunion d information des nouveaux inscrits 21 mai 2014 Comité des programmes de 1 er cycle Département

Plus en détail

Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales?

Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales? Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales? Cette formule n est pas pure provocation. Confronté à l emprise croissante de l idéologie «économiste» sur nos sociétés logique comptable,

Plus en détail

Présentation de la session 2015 du Master de deuxième niveau

Présentation de la session 2015 du Master de deuxième niveau Présentation de la session 2015 du Master de deuxième niveau MEDIATIONS INTERCULTURELLES LES SIGNES, LES MOTS, LES IMAGES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PROJETS PERSONNELS D UTILITE PUBLIQUE Directeur : prof.

Plus en détail

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel 1 HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel Documents d aide pour débuter Synthèse de la réflexion du groupe d experts -----------------oooooooooooooooooo----------------- Emmanuelle Kalonji professeure

Plus en détail

Rapport d évaluation. de l'université Paris 1. Unité de recherche : Histoire culturelle et sociale de l art (HiCSA) EA 4100

Rapport d évaluation. de l'université Paris 1. Unité de recherche : Histoire culturelle et sociale de l art (HiCSA) EA 4100 Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Histoire culturelle et sociale de l art (HiCSA) EA 4100 de l'université Paris 1 Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Méthodes de travail ID / Fiche récapitulative 2014

Méthodes de travail ID / Fiche récapitulative 2014 Où trouver de l information? Médiathèque, bibliothèque, centres de documentation, centres de ressources Un système d information documentaire est composé de trois éléments : - Un public - Une offre de

Plus en détail

SYLLABUS 2015-2016 LICENCE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES HISTOIRE L3

SYLLABUS 2015-2016 LICENCE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES HISTOIRE L3 Contact Accueil Scolarité : Valérie Séris Responsable pédagogique : Sandrine VICTOR Coordonnées CUFR Jean-François Champollion, Campus d'albi Place Verdun F 81012 Albi Cedex 9 Téléphone : 05 63 48 19 81

Plus en détail

HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET DIDACTIQUE DES SCIENCES

HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET DIDACTIQUE DES SCIENCES 1 UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD LYON 1 LIRDHIST http://lirdhist.univ-lyon1.fr MASTER RECHERCHE HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET DIDACTIQUE DES SCIENCES Diplôme national triple sceau : Université Claude Bernard Lyon

Plus en détail

cathédrale intellectuelle!

cathédrale intellectuelle! http://classiques.uqac.ca/ Les Classiques des sciences sociales Par Jean-Marie Tremblay, sociologue fondateur et président directeur-général 23 mai 2011. On m a demandé de vous écrire un petit mot sur

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI Introduction sur la formation Le master ReLAI propose une formation de haut niveau couvrant tous les domaines

Plus en détail

PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS 2014-2017 MASTER «SCIENCES DES RELIGIONS ET SOCIÉTÉS» ENSEIGNEMENT À DISTANCE

PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS 2014-2017 MASTER «SCIENCES DES RELIGIONS ET SOCIÉTÉS» ENSEIGNEMENT À DISTANCE PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS 2014-2017 MASTER «SCIENCES DES RELIGIONS ET SOCIÉTÉS» ENSEIGNEMENT À DISTANCE - Judaïsme - Christianisme - Islam - Laïcité - Histoire - Éthique - Épistémologie - Langue - Sociologie

Plus en détail

SUJETS MASTER EN HISTOIRE GRECQUE I. UNE MONOGRAPHIE SUR UNE CITÉ II. ATHÈNES CLASSIQUE ET HELLÉNISTIQUE

SUJETS MASTER EN HISTOIRE GRECQUE I. UNE MONOGRAPHIE SUR UNE CITÉ II. ATHÈNES CLASSIQUE ET HELLÉNISTIQUE SUJETS MASTER EN HISTOIRE GRECQUE PROPOSÉS PAR L ÉQUIPE D HISTOIRE GRECQUE DE BORDEAUX-3 Les sujets proposés ci-dessous constituent des pistes de réflexion ; une discussion est toujours possible pour les

Plus en détail

2013 / 2014 MASTER RECHERCHE EN ÉTUDES ENS DE LYON

2013 / 2014 MASTER RECHERCHE EN ÉTUDES ENS DE LYON MASTER RECHERCHE EN ÉTUDES ENS DE LYON La candidature doit obligatoirement être enregistrée entre le 2 mai et le 21 août 2013 de l année Candidature en ligne http://www.ens-lyon.eu/master_chinois ENS DE

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

Lire, écrire, apprendre la langue dans toutes les disciplines

Lire, écrire, apprendre la langue dans toutes les disciplines MASTER MEF - M1 Séminaire d initiation à la recherche Lire, écrire, apprendre la langue dans toutes les disciplines Responsable : Annie Camenisch IUFM d Alsace - Université de Strasbourg 1 A l école primaire

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

Maîtrise universitaire ès Lettres (MA) Liste des modules du PROGRAMME À OPTIONS. Version du 22 novembre 2013. (entrée en vigueur le 14 février 2014)

Maîtrise universitaire ès Lettres (MA) Liste des modules du PROGRAMME À OPTIONS. Version du 22 novembre 2013. (entrée en vigueur le 14 février 2014) Principe général Maîtrise universitaire ès Lettres (MA) Liste des modules du PROGRAMME À OPTIONS Version du 22 novembre 2013 (entrée en vigueur le 14 février 2014) L étudiant compose son programme à options

Plus en détail

DOMAINE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

DOMAINE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DOMAINE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES LICENCE MENTION PHILOSOPHIE Parcours (à partir de la L3) : (a) Métaphysique et épistémologie (Nancy et/ou Sarrebrück) (b) Philosophie et anthropologie (Metz et Luxembourg)

Plus en détail

Discours d Alain Fuchs A l Assemblée générale 2015 de l Alliance ATHENA

Discours d Alain Fuchs A l Assemblée générale 2015 de l Alliance ATHENA Discours d Alain Fuchs A l Assemblée générale 2015 de l Alliance ATHENA L alliance nationale des sciences humaines et sociales, ATHENA, a fait la preuve, après ses quatre années d existence, qu elle pouvait

Plus en détail

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES EN INSERTION et FORMATION D ADULTES & PARCOURS UNIVERSITAIRE ALLISON BAUGIN 13/03/2013 1/16

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES EN INSERTION et FORMATION D ADULTES & PARCOURS UNIVERSITAIRE ALLISON BAUGIN 13/03/2013 1/16 EXPERIENCES PROFESSIONNELLES EN INSERTION et FORMATION D ADULTES & PARCOURS UNIVERSITAIRE ALLISON BAUGIN 13/03/2013 1/16 SOMMAIRE EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Responsable Ingénierie de Formation, CFTA

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva.

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva. The master thesis The master thesis (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) Code: thesis-writing Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva thesis-writing Menu 1. Introduction: le mémoire est

Plus en détail

Institut des Humanités de Paris. «Réinventer les Humanités» Compte-rendu du séminaire du Vendredi 23 mars 2012

Institut des Humanités de Paris. «Réinventer les Humanités» Compte-rendu du séminaire du Vendredi 23 mars 2012 Institut des Humanités de Paris «Réinventer les Humanités» Compte-rendu du séminaire du Vendredi 23 mars 2012 Humanités/Sciences «Humanités scientifiques» (Enregistrement sur le site (provisoire) de l

Plus en détail

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Aurélien Troisœufs, doctorant en anthropologie Bonjour. Je m appelle Aurélien Troisoeufs. Je suis doctorant en anthropologie au laboratoire du CERMES 3

Plus en détail

BHAP : philosophie. Sep-14 Toendury (basé sur documents de A.Vallotton) 1

BHAP : philosophie. Sep-14 Toendury (basé sur documents de A.Vallotton) 1 BHAP : philosophie Classification décimale universelle (CDU). Explication du système de classification adopté par la bibliothèque de philosophie et présentation du plan de classement. Sep-14 Toendury (basé

Plus en détail

À la découverte de notre quartier

À la découverte de notre quartier Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique À la découverte de notre quartier 1/14 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Les élèves réalisent en équipe des affiches, murales

Plus en détail

Licence Domaine Arts, Lettres, Langues Mention Arts Parcours type Histoire des Arts et Archéologie

Licence Domaine Arts, Lettres, Langues Mention Arts Parcours type Histoire des Arts et Archéologie UFR des Arts La Teinturerie 30, Rue de la Teinturerie 80080 Amiens Tél. 03 22 22 43 43 infos-arts@u-picardie.fr www.u-picardie.fr Objectifs Publics Licence Domaine Arts, Lettres, Langues Mention Arts Parcours

Plus en détail

Informations sur le programme et description des cours

Informations sur le programme et description des cours SCIENCES HUMAINES - 300.A0 Profil A3 Développement humain et société Informations sur le programme et description des cours Service de la gestion et du développement des programmes d études 2015-2016 SCIENCES

Plus en détail

Licence Culture humaniste et scientifique

Licence Culture humaniste et scientifique Licence Culture humaniste et scientifique Objectifs de la formation La licence Culture humaniste et scientifique est une formation à l interdisciplinarité. Son objectif n est pas de juxtaposer des disciplines,

Plus en détail

LES REPRÉSENTATIONS SPATIALES DES ENFANTS

LES REPRÉSENTATIONS SPATIALES DES ENFANTS LES REPRÉSENTATIONS SPATIALES DES ENFANTS Recherche comparative (France et Pologne) par Katarzyna Bogacz Institut de recherches géographiques Campus Porte des Alpes 5 avenue Pierre Mendès-France, bâtiment

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Programme du séminaire. Islam & Science

Programme du séminaire. Islam & Science Programme du séminaire Islam & Science Perspectives Islamiques et Approches Interreligieuses Organisé en partenariat avec : L Institut Français de Civilisation Musulmane, l Université Américaine de Sharjah

Plus en détail

SEMAINE PORTES OUVERTES 3, rue Lafayette Bordeaux. du lundi 7 au vendredi 11 septembre 2015 CALENDRIER 2015-2016

SEMAINE PORTES OUVERTES 3, rue Lafayette Bordeaux. du lundi 7 au vendredi 11 septembre 2015 CALENDRIER 2015-2016 SEMAINE PORTES OUVERTES 3, rue Lafayette Bordeaux du lundi 7 au vendredi 11 septembre 2015 Venez découvrir nos activités et leurs intervenants Programme détaillé dans Liaisons, sur le site www.oareil.org

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Stratégies métacognitives. Leur intégration dans la classe de FLE (1) 1- Introduction 2- Domaine d action 3- L apport théorique

Stratégies métacognitives. Leur intégration dans la classe de FLE (1) 1- Introduction 2- Domaine d action 3- L apport théorique Stratégies métacognitives. Leur intégration dans la classe de FLE (1) Raquel Partemi rpartemi@logos.uncu.edu.ar María Cristina Azcona sanchere@speedy.com.ar Noemí Jiménez castellotejimenez@yahoo.com.ar

Plus en détail

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE Table Ronde : L'ACTIVITÉ DE PUBLICATION DU JEUNE CHERCHEUR La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne 13 décembre 2013 Bibliothèque de Paris MINES ParisTech Aboubekeur ZINEDDINE

Plus en détail

Analyse des discours et de la communication publics

Analyse des discours et de la communication publics Faculté des lettres Programme de spécialisation à 30 crédits ECTS en Analyse des discours et de la communication publics dans le cadre de la Maîtrise universitaire ès Lettres avec spécialisation à 120

Plus en détail

MASTER MENTION Lettres : master recherche et professionnel

MASTER MENTION Lettres : master recherche et professionnel DOMAINE ARTS, LETTRES ET LANGUES MASTER MENTION Lettres : master recherche et professionnel Année universitaire 2014/2015 Informations pratiques Site de l UFR : http://www.univ-metz.fr/ufr/ll/ Contacter

Plus en détail

SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE «RENCONTRES DE JEUNES CHERCHEURS EN SCIENCES HUMAINES»

SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE «RENCONTRES DE JEUNES CHERCHEURS EN SCIENCES HUMAINES» SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE «RENCONTRES DE JEUNES CHERCHEURS EN SCIENCES HUMAINES» Ecole Doctorale Thématique en Sciences Sociales www.edtss.be Université Libre de Bruxelles Université catholique de Louvain

Plus en détail

Le cadre transcendantal de l analyse journalistique

Le cadre transcendantal de l analyse journalistique Les Cahiers du journalisme n o 7 Juin 2000 Le cadre transcendantal de l analyse journalistique Gilles Gauthier Professeur Département d Information et de Communication Université Laval à Québec «Journaliste

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Les quatre licences du département Lettres Langues et Sciences Humaines :

Les quatre licences du département Lettres Langues et Sciences Humaines : Les quatre licences du département Lettres Langues et Sciences Humaines : Licence Arts, Lettres et Langues, Mention Anglais Licence Arts, Lettres et Langues, Mention Langues, Littératures et Civilisations

Plus en détail

Une discipline scolaire

Une discipline scolaire Les éléments constitutifs d une discipline scolaire Selon Michel Develay, De l apprentissage à l enseignement, Paris ESF éditeur, 1992, 2004 6, p. 32, «une discipline scolaire peut être définie par objets

Plus en détail

Éducation aux médias : lire la presse en ligne

Éducation aux médias : lire la presse en ligne FICHE 8 Éducation aux médias : lire la presse en ligne Niveau et thème de programme Séquence interdisciplinaire Lettres / Éducation civique / Documentation. Classe de 3 ème : Éducation aux médias Séquence

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

recherche L enseignement des littératures étrangères et la traduction - pourquoi et comment enseigner les littératures asiatiques?

recherche L enseignement des littératures étrangères et la traduction - pourquoi et comment enseigner les littératures asiatiques? CERC Centre d'études et de Recherches Comparatistes recherche Colloque L enseignement des littératures étrangères et la traduction - pourquoi et comment enseigner les littératures asiatiques? Jeudi 4 juin

Plus en détail

LA RENAISSANCE SOUS FRANÇOIS 1 er PAR LES IMAGES POULAIN

LA RENAISSANCE SOUS FRANÇOIS 1 er PAR LES IMAGES POULAIN INTRODUCTION C est autour de l œuvre publicitaire d Auguste POULAIN, né à Pontlevoy, à la Ferme des Bordes en 1825 et fondateur de la chocolaterie de Blois, que nous vous invitons à découvrir les grands

Plus en détail

Proposition de cours pour les étudiants d'échange (liste non exhaustive) Licence

Proposition de cours pour les étudiants d'échange (liste non exhaustive) Licence Explications Proposition de cours pour les étudiants d'échange (liste non exhaustive) S1 1er semestre 1ère année de licence S3 1er semestre 2ème année de licence S5 1er semestre 3ème année de licence S7

Plus en détail

séminaires de recherche

séminaires de recherche séminaires de recherche Théologie - philosophie Réservés à des doctorants, enseignants et chercheurs de Recherche Anthropologie et justice sociale (p33s) Cécile RENOUARD Lundi de 13h30 à 16h, les 13 octobre,

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 UNIVERSITE POPULAIRE DE PARIS 8 CONTRIBUER A L EDUCATION POPULAIRE DU XXI E SIECLE

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 UNIVERSITE POPULAIRE DE PARIS 8 CONTRIBUER A L EDUCATION POPULAIRE DU XXI E SIECLE ANN UNIVRITAIR 2010-2011 UNIVRIT POPULAIR D PARI 8 CONTRIBUR A L DUCATION POPULAIR DU XXI ICL PRNTATION D L UNIVRIT POPULAIR D PARI 8 L université populaire expérimentale de Paris8 (U2P8) est une structure

Plus en détail

L Europe en dialogue avec le monde au XXI e siècle Conférences illustrées Débats Visites guidées

L Europe en dialogue avec le monde au XXI e siècle Conférences illustrées Débats Visites guidées L Europe en dialogue avec le monde au XXI e siècle Conférences illustrées Débats Visites guidées 5 e cycle Les migrations et les grands bouleversements de l Europe et du monde ***** PROGRAMME ***** PARLEMENT

Plus en détail

Appel à contribution

Appel à contribution Appel à contribution La vie dans l homme ou l homme dans la vie? Généalogies franco-allemandes entre anthropologie et anti-humanisme École d été franco-allemande de l Université franco-allemande (UFA)

Plus en détail

Faculté des lettres. Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAIS MODERNE. Discipline de base

Faculté des lettres. Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAIS MODERNE. Discipline de base Faculté des lettres Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAI MODERNE Discipline de base Version du 14 août 2013 (entrée en vigueur le 17 septembre 2013) Le programme

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes La rubrique «Ressources pour enseigner» reflète les choix qui ont été ceux de la discipline dans la conception

Plus en détail

Programme : 300.11 - Sciences humaines & Musique

Programme : 300.11 - Sciences humaines & Musique Programme : 300.11 - Sciences & Musique Cheminement 1 en mathématiques : Cheminement à quatre cours de mathématiques. Ce parcours donne accès aux facultés de commerce, de finance et de gestion. Cheminement

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine Doctorat conjoint de l université d Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) France et de l université du Québec à Montréal (UQAM) Québec,

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472».

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472». 1 Préambule La fondation en 1115 de l abbaye de Clairvaux, par le futur saint Bernard, constitue à l époque un événement non seulement religieux, mais aussi politique et culturel d importance. La bibliothèque,

Plus en détail

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année :

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année : Classes préparatoires - nature des classes composant les classes préparatoires économiques et commerciales aux grandes écoles Arrêté du 23-03-1995 http://mentor.adc.education.fr/exl-doc/scanbo/resk9500106a.pdf

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

MENER L ENQUÊTE. GUIDE DES ÉTUDES DE PUBLICS EN BIBLIOTHÈQUE #22. sous la direction de Christophe Evans. Découvrir un extrait

MENER L ENQUÊTE. GUIDE DES ÉTUDES DE PUBLICS EN BIBLIOTHÈQUE #22. sous la direction de Christophe Evans. Découvrir un extrait Découvrir un extrait Pour consulter le sommaire : < www.enssib.fr/presses/catalogue/ > PRESSES DE L enssib LA BOÎTE À OUTILS #22 MENER L ENQUÊTE. GUIDE DES ÉTUDES DE PUBLICS EN BIBLIOTHÈQUE sous la direction

Plus en détail

L IFÉ et les ESPÉ : un partenariat pour l éducation, la formation et la recherche Les LéA, comme pierre d angle de ce partenariat

L IFÉ et les ESPÉ : un partenariat pour l éducation, la formation et la recherche Les LéA, comme pierre d angle de ce partenariat L IFÉ et les ESPÉ : un partenariat pour l éducation, la formation et la recherche Les LéA, comme pierre d angle de ce partenariat Catherine Loisy et Luc Trouche Catherine.Loisy@ens-lyon.fr, Luc.Trouche@ens-lyon.fr

Plus en détail

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Table des matières Avertissement... 7 Introduction... 9 Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Définition et constitution d un objet D étude Qqu est-ce qu une clef? Étude du signifiant....

Plus en détail

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE 209 DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE Pierre Caspard Service d Histoire de l Éducation, France. En février 2013, Antoine Prost a reçu des mains du ministre de l Éducation nationale français,

Plus en détail

Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille»

Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille» Vestiges de JV9 : Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille» Vers 600 avant J-C, des Grecs d Asie Mineure, actuellement

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Bibliodiversité(s), revue universitaire du livre dans la mondialisation

Bibliodiversité(s), revue universitaire du livre dans la mondialisation Bibliodiversité(s), revue universitaire du livre dans la mondialisation une publication de l Alliance internationale des éditeurs indépendants, en partenariat avec Double ponctuation ( ::?!! ;; ) D O U

Plus en détail

ouveaux enjeux et défis de la traduction spécialisée

ouveaux enjeux et défis de la traduction spécialisée ouveaux enjeux et défis de la traduction spécialisée PROJET DE RECHERCHE Stage professionnel Université de Bourgogne Dijon, France, UFR Langues et Communication période 22 septembre- 13octobre 2013 Elena-Cristina

Plus en détail

Le livre numérique désigne le contenu de lecture que l on intègre dans ces liseuses. Ses synonymes sont : le livre électronique, l ebook et le livrel.

Le livre numérique désigne le contenu de lecture que l on intègre dans ces liseuses. Ses synonymes sont : le livre électronique, l ebook et le livrel. Cette installation vous propose de tester de nouveaux appareils de lecture : les liseuses électroniques. Le mot liseuse désigne le contenant, le matériel permettant de lire un livre numérique. Il existe

Plus en détail

Référentiels de compétences des mentions de licence

Référentiels de compétences des mentions de licence Référentiels de compétences des mentions de licence Version du 28 novembre 2014 1 LA MENTION D UNE LICENCE La mention d une licence atteste d acquis d apprentissage. Ils constituent une base scientifique,

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

Séminaire général, CRHIA et M2 RIHMA 2014-2015. 10h00-10h20 : Accueil des participants et présentation de la journée

Séminaire général, CRHIA et M2 RIHMA 2014-2015. 10h00-10h20 : Accueil des participants et présentation de la journée 1 ERE SEANCE : «LES CADRES DU DEPLACEMENT» Date : Jeudi 27 novembre 2014 Lieu : Université de Nantes Campus Lettres Bâtiment Tertre UFR Histoire, Histoire de l Art et Archéologie Amphithéâtre C Chemin

Plus en détail

Programme du séminaire.

Programme du séminaire. Programme du séminaire. Mercredi 4 avril. _Théorie de l'écriture numérique. 9h. Accueil des invités. 9h15-9h30. Serge BOUCHARDON (UTC, Costech). Introduction du séminaire. 9h30-10h15. Stéphane CROZAT (UTC,

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DU FRANçAIS AU COLLÈGE ET AU LYCÉE

L ENSEIGNEMENT DU FRANçAIS AU COLLÈGE ET AU LYCÉE L ENSEIGNEMENT DU FRANçAIS AU COLLÈGE ET AU LYCÉE Les tableaux ci-dessous ont été élaborés en regroupant dans un cadre commun de présentation les éléments constitutifs des programmes des lycées et des

Plus en détail

Défi Science 2012/2013. Cycle 3

Défi Science 2012/2013. Cycle 3 Défi Science 2012/2013 Cycle 3 Le véhicule Trappe à Souris Le véhicule doit être construit uniquement avec du matériel de récupération (pas de roues de jouets) (sauf pour la trappe) Le véhicule doit être

Plus en détail

CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur

CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur Cette note vise à évaluer la diffusion de l œuvre de Paul Ricœur dans l univers des revues scientifiques.

Plus en détail

LES MÉTHODES D INVESTIGATION

LES MÉTHODES D INVESTIGATION LES MÉTHODES D INVESTIGATION Une méthode d investigation est une procédure définie qui permet d interroger scientifiquement une certaine réalité. Pour appréhender un phénomène, tout chercheur doit faire

Plus en détail

STAGE. La place du dessin dans le cours d'arts plastiques SALLE 306

STAGE. La place du dessin dans le cours d'arts plastiques SALLE 306 STAGE La place du dessin dans le cours d'arts plastiques SALLE 306 Les évolutions en arts plastiques - Académie de Nice année 2012/2013 La place du dessin dans le cours d'arts plastiques Les évolutions

Plus en détail

CERASA PARIS 8. Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique

CERASA PARIS 8. Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique CERASA PARIS 8 Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique Site web : www.ipt.univ-paris8.fr/cerasa/ couriel : cerasa@univ-paris8.fr téléphone : 01 49 40 72 68 2, rue de la Liberté

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

AGORHA ENTREPÔT OAI PMH 5 février 2015

AGORHA ENTREPÔT OAI PMH 5 février 2015 AGORHA ENTREPÔT OAI PMH 5 février 2015 PRÉSENTATION L application Agorha (http://agorha.inha.fr), qui rassemble les bases de données patrimoniales et de recherche en histoire de l'art et archéologie produites

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES

PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES DÉPARTEMENT D ÉTUDES EST-ASIATIQUES PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES MAÎTRISE UNIVERSITAIRE MASTER OF ARTS (MA) Entrée en vigueur : Septembre 2011 Avant-propos Les objectifs

Plus en détail

L'Histoire des Arts à l'école

L'Histoire des Arts à l'école Florence Jouhanet CPD arts visuels Petit guide d'accompagnement de L'Histoire des Arts à l'école proposé en réponse aux demandes des enseignants de la circonscription Objectif : Aider les enseignants des

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 Sommaire Avant-propos... 11 PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement CHAPITRE 1 Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 I. Les différents champs disciplinaires de la

Plus en détail