Le CSSS de Chicoutimi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le CSSS de Chicoutimi"

Transcription

1 Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi est un établissement dynamique, à l image des quelques 300 médecins et employés et professionnels de la santé qui œuvrent, jour après jour, à transmettre la passion de l excellence et à offrir leur support et leur expertise aux patients et à leurs proches. Le CSSSC est un centre près de la population, un partenaire important du réseau de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, offrant des services spécialisés et surspécialisés. Il regroupe 696 lits, dont 268 lits en soins longue durée. Il comprend 6 installations, soit un hôpital, un CLSC réparti sur deux installations, et 3 centres d hébergement. Le centre est désigné universitaire pour sa mission hospitalière et, à ce titre, il assume une mission importante en enseignement médical et autres sciences de la santé; il est affilié à l Université de Sherbrooke et à l Université de Montréal. En matière de soins de santé, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean est autonome à plus de 95 %. Au CSSS de Chicoutimi, respect, transparence, excellence et détermination sont les valeurs qui ont inspiré les choix stratégiques et qui guident son cheminement et celui du LEAN. Implanter une culture d amélioration continue LEAN- SANTÉ Le LEAN-SANTÉ est une culture d amélioration continue des processus avec une préoccupation constante pour la mobilisation et le développement du personnel, de l usager et de ses proches. Il permet de s interroger en permanence sur l adéquation des pratiques avec les attentes des usagers, rechercher des zones d amélioration et impliquer les personnes touchées. Il s appuie sur des valeurs centrées sur l humain et la sécurité, il implique le travail d équipe et nécessite l utilisation de données objectives et fiables. C est la destination choisie par le CSSSC en matière d amélioration continue. L usager au centre des préoccupations Le plan stratégique a marqué l introduction du Lean pour améliorer la qualité, la sécurité, l accessibilité et la continuité des soins et des services, plaçant l usager au cœur des priorités. Arrivé en 2011, le nouveau directeur général M. Gilles Gagnon pilote la transformation de l organisation avec assurance et conviction. Plusieurs projets Lean et activités Lean ont été tenus, avec un accueil très positif de tous les partenaires, que ce soit les médecins, les gestionnaires, les employés ou les partenaires syndicaux. Notons comme activités la participation d usagers dans les kaizen, la sélection de projets Lean visant l augmentation de la présence de l équipe soignante auprès des usagers, un projet Lean en hémato oncologie qui a permis l élimination de la liste d attente, l inscription de l établissement comme CSSS Promoteur de santé et l introduction dans nos pratiques cliniques du concept de patient-partenaire. Les réalisations Dans la poursuite des activités de notre plan de déploiement, plusieurs activités visant l adhésion et le développement de la connaissance du personnel au regard du Lean et de la transformation ont été réalisées depuis 2012 : Formation initiation au Lean (incluant une simulation) de plus de 450 personnes, depuis septembre 2012, incluant les membres du C. A., les partenaires syndicaux, les cadres de tous 1

2 les niveaux et les employés. Notons que la formation et la simulation ont été développées entièrement à l interne. Formation initiation au Lean (excluant la simulation) de 30 médecins et pharmaciens incluant l exécutif du CMDP. Participation de tous les directeurs, les coordonnateurs et les syndicats à plusieurs ateliers de travail portant sur la gouverne de la transformation, l identification des chaines de valeur et l évaluation de la maturité Lean, le système de gestion Lean (station visuelle), le Gemba, le rôle des directeurs dans les kaizen et l identification du vrai nord. Formation ceinture verte de 17 personnes, dont 14 gestionnaires, trois partenaires syndicaux et un employé non-cadre. Ces personnes proviennent de toutes les directions et/ou programmes du CSSSC. Activités de «shadowing» réalisées par tous les directeurs et certains coordonnateurs, incluant le directeur général, avec du personnel terrain. Ces activités consistent pour un directeur à «être dans l ombre» d un employé de terrain pour au moins une demi-journée. Par exemple, le directeur général a accompagné une assistante infirmière-chef. L objectif est de développer l aisance des dirigeants et celle du personnel terrain à se côtoyer quotidiennement dans un but d amélioration continue. Le CSSSC vise ainsi à rapprocher les dirigeants du gemba afin qu ils puissent mieux comprendre la réalité des activités, voir les gaspillages et soutenir les équipes à résoudre les problématiques au quotidien. Cette compréhension viendra enrichir leurs décisions. Le CSSSC a également réalisé plusieurs projets kaizen dont certains sont en cours. Il est important de mentionner que des usagers et des médecins font partie des équipes de plusieurs projets kaizen. Voici les principaux : Révision des processus à l'urgence ayant permis la standardisation de l'échelle de triage. Projet au bloc opératoire pour la gestion des stocks. Implantation des étagères haute densité à doubles casiers. L approvisionnement est géré par un système de gestion visuel combinant le Kanban et les dispositifs anti-erreur «Poka Yoke». Projet d amélioration du programme de chirurgie ayant permis de minimiser les déplacements des intervenants ainsi qu une efficience accrue via la centralisation de toutes les activités en lien avec la programmation opératoire. Kaizen en hémato-oncologie combiné à la signature d ententes avec d autres établissements pour attirer des hémato-oncologues, ayant amené à l élimination de la liste d attente en moins de trois mois et à la diminution du délai d attente à l unité pour l administration du traitement qui est passé de 3 h 30 à moins de 15 minutes, voir le document A3 en annexe. Kaizen portant sur le processus de facturation des chambres qui a permis une augmentation des revenus de plus de $ dans la dernière année. Transformation clinique à l unité de cardiologie où six kaizen ont été identifiés, notamment en lien avec la continuité des soins jour/soir/nuit, le rapport interquart, et la planification des congés/départs. L objectif est de passer d un pourcentage de présence de l équipe de soins auprès du patient de 30 % à 80 %. Projet de révision des processus liés aux revenus au tiers facturable (CSST et militaires), qui a permis d augmenter les revenus de plus de $ au cours de la dernière année. Projet d amélioration des processus dans le cadre du déploiement du module des frais de déplacement, qui permettra de générer des économies évaluées à $. Objectif SMART, lien avec la stratégie 2

3 Processus d indexation des résultats d examen au dossier du patient à l unité de médecine familiale. Processus de prise de rendez-vous avec un résident à l unité de médecine de famille. L attente téléphonique des patients est passée de 20 minutes à moins de 5 minutes. Processus de gestion sécuritaire de la médication en courte durée. Processus de traitement des demandes de libérations syndicales, réalisés conjointement entre les RH et le syndicat des infirmières. Processus d autorisation des impressions couleur. Processus de gestion de la documentation papier du syndicat des infirmières (FIQ). Processus de gestion des appels téléphoniques des membres de l APTS. Processus de livraison de la médication (et soluté) aux unités de soins. Cette liste permet d apprécier la variété des kaizen tant cliniques, administratifs que de soutien, et ce, dans l ensemble de l établissement. Projet structurant de réorganisation des soins et services Plus récemment, l établissement a débuté des travaux en lien avec un vaste projet de réorganisation de l ensemble des soins et services. Le défi de l atteinte de l équilibre budgétaire a représenté une opportunité pour le CSSSC d améliorer les soins et services offerts à nos usagers, de les adapter à leurs besoins et, ce faisant, d accroître notre performance. L établissement a décidé d accélérer la réalisation de cinq grands axes d amélioration que l on souhaitait entreprendre depuis plusieurs mois déjà et que l on sait porteurs de grands résultats, tant pour la santé de nos usagers que pour la santé financière de notre établissement. Identifiés grâce à l analyse de données probantes, ces axes auront une incidence notable sur la qualité et l accessibilité des soins tout en rendant possible une diminution du nombre de lits grâce au réaménagement de nos trajectoires vers la communauté, à une gestion améliorée des lits et de la durée moyenne de séjour ainsi qu à une évolution de nos façons de faire inspirée des meilleures pratiques reconnues dans le réseau de la santé. Ces travaux sont abordés avec la philosophie LEAN, 6 Kaizen ont été réalisés. LES GRANDS CONSOMMATEURS DES SOINS ET DES SERVICES 3

4 Axe 1 Plus de 450 usagers par année se présentent 6 fois et plus à l urgence en y occupant l équivalent de 14 civières. Ces 450 personnes ont en moyenne 3 hospitalisations et plus, occupant ainsi l équivalent de 52 lits. Planifier la prise en charge d une cohorte de 400 grands consommateurs de services hospitaliers en impliquant activement le réseau local de service. Consolider les travaux découlant du programme Arrimage ayant connu de bons résultats. Intensifier la gestion proactive des maladies chroniques, notamment par le biais du programme Hiver. Poursuivre l intensification des services de première ligne. Réduire de 50 % le nombre de visites à l urgence des 400 usagers formant la cohorte de grands consommateurs. Améliorer la prise en charge des usagers dans la communauté. 4

5 LA GESTION DES LONGS SÉJOURS Axe 2 La clientèle avec long séjour représente une proportion significative des lits utilisés dans notre établissement. Plus de 550 épisodes de soins ont une durée moyenne de séjour de 31,5 jours, soit l équivalent de 48 lits. Éliminer les hospitalisations des usagers de longue durée dans les lits de courte durée. Accroitre et adapter les services offerts dans la communauté afin qu ils correspondent aux besoins des personnes âgées, des personnes en perte d autonomie et des usagers nécessitant des soins de fin de vie. Travailler activement avec le réseau local de services sur le développement de solutions basées sur les meilleures pratiques. LA RÉORGANISATION DES LITS Axe 3 La dispersion actuelle de la clientèle sous la responsabilité de la médecine générale au niveau de plusieurs unités de soins engendre des problèmes clinico administratifs dans la continuité et la qualité des soins et des services. Les déplacements fréquents inter unités et intra unité entrainent également des risques en matière de qualité et de sécurité. Regrouper les usagers sous la responsabilité de la médecine générale dans une même unité de soins. Adapter les services de liaison et de réadaptation afin de les offrir au bon moment dès les premiers moments de l hospitalisation des usagers sous la responsabilité de la médecine générale. Améliorer et optimiser la gestion des épisodes de soins reliés aux volets suivants : sciences neurologiques, les AVC, les soins intensifs, les usagers au comportement perturbateur, la santé mentale, etc. LA GESTION DES LITS ET LA DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR Axe 4 Des délais importants sont causés par l absence d une synchronisation des activités des épisodes de soins, ce qui contribue à augmenter la durée moyenne de séjour. Viser, par étape, une planification des congés dès l admission. Diminuer la durée de certains épisodes de soins présentant des écarts avec les comparables observés. 5

6 L ACCESSIBILITÉ AUX SOINS ET SERVICES DE PREMIÈRE LIGNE Axe 5 Il existe actuellement de multiples points d accès menant aux services de première ligne, complexifiant ainsi la dynamique du continuum de soins et l accès au bon soin au bon moment pour la clientèle. Mettre en place un seul point d accès. Adapter les services de première ligne de manière à supporter la réalisation des différents axes d amélioration prévus dans le projet structurant de réorganisation des soins et des services. La réalisation des cinq grands axes d amélioration devrait nous permettre d améliorer et d adapter de manière importante l offre de soins et de services à notre population. Par ailleurs, selon les données probantes et les résultats observés ailleurs, ces améliorations comportent un potentiel important de réduction de l activité hospitalière et donc du nombre de lits. Ce projet structurant de réorganisation des soins et services est la priorité des prochains mois. L ensemble de l organisation est d ores et déjà à pied d œuvre afin de réaliser ce projet porteur. Conclusion La Phase 2 du Lean Santé du MSSS permettra à l établissement non seulement de développer un réseau inspiré des autres établissements du Québec et d ailleurs, mais aussi de contribuer à la transformation du réseau au Québec, de par l ensemble de ses travaux. Les travaux débutés permettent d entrevoir l atteinte de résultats plus qu intéressants pour l ensemble des programmes et secteurs de l organisation. 6

À propos de la signature

À propos de la signature Faire mieux ensemble! Au centre du quartier Limoilou, l Hôpital Saint François d'assise du CHU de Québec est un établissement centré sur sa communauté, offrant : des services généraux et spécialisés à

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Ministère de la Santé et des Services sociaux STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX 21 novembre 2013 Gilles Le Beau ing., directeur

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent (CSSS-06) & Hôpital Sacré-Cœur de Montréal 20

Plus en détail

Analyses de rentabilité : les meilleurs ratios coûts-bénéfices de l industrie

Analyses de rentabilité : les meilleurs ratios coûts-bénéfices de l industrie Analyses de rentabilité : les meilleurs ratios coûts-bénéfices de l industrie Faciliter, innover et accélérer les initiatives au sein de la chaîne d approvisionnement Des idées Des connaissances Logi-D

Plus en détail

Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma»

Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma» Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma» 1 Gouvernance des projets : NOS RÉALISATIONS Bureau de projets (planification et priorisation des projets, validation

Plus en détail

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec et des services sociaux au Québec David Levine Président-directeur général Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, 2005 Une réforme majeure Un

Plus en détail

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Rapport du programme de médecine du 1 er cycle de la Faculté de médecine de l Université de Montréal Le projet sur l Avenir de l éducation médicale

Plus en détail

GUY THIBODEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE CHARLEVOIX

GUY THIBODEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE CHARLEVOIX Charlevoix, un 1réseau intégré! GUY THIBODEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE CHARLEVOIX 1. Introduction 2. Le CSSS de Charlevoix Plan de présentation 3. La réorganisation des

Plus en détail

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec DANS LA PROPOSITION D APPROVISIONNEMENTS-MONTRÉAL DE MODIFIER LE MODÈLE ACTUEL D APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS MÉDICAUX ET CHIRURGICAUX

Plus en détail

DÉMYSTIFIER L APPROCHE LEAN UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER

DÉMYSTIFIER L APPROCHE LEAN UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER En novembre 2011, le ministre de la Santé et des Services sociaux Yves Bolduc a annoncé que le Centre hospitalier universitaire de Québec Hôpital Saint-François d Assise,

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2011-2012. Tiré à part

Rapport annuel de gestion 2011-2012. Tiré à part Rapport annuel de gestion 2011-2012 Tiré à part travail d amélioration de la santé et du mieux-être d une population de plus en plus vieillissante. Ce nouveau plan d organisation inclut des modèles de

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE DE SOUTIEN À LA DÉCISION CLINIQUE EN SANTÉ MENTALE ADULTE L OUTIL ALLIANCE alliancesantementale.org À QUI S ADRESSE CE GUIDE ET POURQUOI UN GUIDE

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Marie-France Demers, consultante, chargée du projet Nathalie Paradis, coordonnatrice des activités

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

Le développement des compétences

Le développement des compétences Le développement des compétences Comment, qui Pas LE modèle mais UN modèle Je vous propose * Portrait de la région * D où je viens la performance * Pourquoi ce choix et les thèmes abordés * Arrivé du nouveau

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc Conférence plénière La gestion des urgences Yves Bolduc La gestion des urgences au Québec Yves Bolduc Ministre de la santé et des services sociaux Le 9 février 2012 1 Clientèles prioritaires Personnes

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION LEG9 NUMÉRO 10 OCTOBRE 2012 BULLETIN D INFORMATION Ce 10 e bulletin G9 vous présente le programme d amélioration des conditions d exercice des cadres Lean Six Sigma du Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN Vincent Dumez Directeur du Bureau facultaire de l expertise patient partenaire de l Université de Montréal Michel Themens,

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

2012-2015. amélioration de la performance

2012-2015. amélioration de la performance 2012-2015 amélioration de la performance La performance est un concept multidimensionnel soutenant les enjeux stratégiques, ainsi que les orientations définies à notre CSSS. L ensemble de nos interventions

Plus en détail

LEAN HEALTHCARE. Points clés. Des résultats visibles et immédiats OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE

LEAN HEALTHCARE. Points clés. Des résultats visibles et immédiats OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE LEAN HEALTHCARE OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE Les établissements de santé ont la nécessité d améliorer la qualité de service et la sécurité du patient tout en réduisant considérablement leurs coûts.

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01)

POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01) POLITIQUE concernant l application de la Loi sur le tabac (L.R.Q., C. T-0.01) adoptée par le conseil d administration le 21 mai 2008 (résolution CHA-139-2008-12) Cette politique abroge et remplace: la

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

TÉMOIGNAGE DE MME. NATHALIE SCOTT, CHEF DE PROGRAMMES EN PETITE ENFANCE CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA

TÉMOIGNAGE DE MME. NATHALIE SCOTT, CHEF DE PROGRAMMES EN PETITE ENFANCE CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA TÉMOIGNAGE DE MME. NATHALIE SCOTT, CHEF DE PROGRAMMES EN PETITE ENFANCE CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA Assurer une meilleure couverture vaccinale pour l ensemble de notre clientèle ; Amélioration continue de

Plus en détail

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL L ORGANISATION MÉDICALE LES DIRECTEURS MÉDICAUX DES REGROUPEMENTS-CLIENTÈLES Préparé par: Préparé par: Dr Michèle Drouin Conseillère médicale aux dossiers stratégiques

Plus en détail

Première partie LE CONTEXTE

Première partie LE CONTEXTE 13 Première partie LE CONTEXTE LA LOI SUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET LE PROGRAMME NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2003-2012 Le Programme national de santé publique 2003-2012 a été institué par la Loi sur la santé

Plus en détail

Comment déployer le «Lean Healthcare»?

Comment déployer le «Lean Healthcare»? ISO 9001:2000 Colloque L'urgence et le réseau : une synergie...ou deux solitudes? 20 février 2009 Chantal Friset, inf., MBA Line Provencher, MBA Engagement Excellence Loyauté Complicité Respect et confiance

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer L intégration du concept à la pratique quotidienne...! Danièle Paquette-Desjardins Chargée de projet, co-auteur et formatrice Paquette-Desjardins,

Plus en détail

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession 1 Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession Optimisation de la gestion du diabète et réseautage interne au CSSS de Gatineau entre VERS SA Santé et l hôpital Pierre-Janet Marie

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

Programme de reconnaissance de produits

Programme de reconnaissance de produits Association canadienne des ergothérapeutes Programme de reconnaissance de produits Rapport d évaluation de la barre d appui Handybar Publié au www.caot/productrecognition Programme de reconnaissance de

Plus en détail

RÉSUMÉ. Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité. Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales

RÉSUMÉ. Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité. Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales RÉSUMÉ Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales Adopté par le Bureau de l OIIQ à sa réunion extraordinaire du 21

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/PFA/4/2 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUATRIÈME QUESTION

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

De l immigration comme vecteur de développement des régions et du rôle que peut y jouer l université régionale.

De l immigration comme vecteur de développement des régions et du rôle que peut y jouer l université régionale. CRC 015M C.G. Planification de l immigration au Québec 2012-2015 De l immigration comme vecteur de développement des régions et du rôle que peut y jouer l université régionale. Élaboration d une proposition

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

Partenariat CSSS CRD pour la détection et l'intervention précoce en dépendance auprès de la clientèle jeune et adulte de Sherbrooke

Partenariat CSSS CRD pour la détection et l'intervention précoce en dépendance auprès de la clientèle jeune et adulte de Sherbrooke Partenariat CSSS CRD pour la détection et l'intervention précoce en dépendance auprès de la clientèle jeune et adulte de Sherbrooke Optimiser la mise en réseau des offres de services en dépendance du CSSS

Plus en détail

SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX SERVICES EN LANGUE ANGLAISE

SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX SERVICES EN LANGUE ANGLAISE POUR ÉLABORER DES PROJETS CLIINIIQUES EN TENANT COMPTE DES BESOIINS ET DES PARTIICULARIITÉS DES PERSONNES D EXPRESSIION ANGLAIISE ET DU CADRE LÉGIISLATIIF EN PLACE L AIDE-MÉMOIRE SECRÉTARIAT À L ACCÈS

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc.

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc. L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître Jean Mireault, M.D., M.Sc. Objectifs de la présentation Démontrer l importance de l utilisation des données dans l engagement médical Présenter

Plus en détail

Le Traumatisé Craniocérébral Modéré ou Grave à sa sortie du Consortium: Enjeux et Défis

Le Traumatisé Craniocérébral Modéré ou Grave à sa sortie du Consortium: Enjeux et Défis Le Traumatisé Craniocérébral Modéré ou Grave à sa sortie du Consortium: Enjeux et Défis Par: Carl Montpetit, chargé de projet Pour: Le consortium TCC modéré grave adulte de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Plus en détail

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec 27 juin 2012 Note : Le masculin est utilisé pour alléger la présentation et désigne aussi bien les femmes que les

Plus en détail

Répertoire des guides cliniques pour l élaboration des. plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale

Répertoire des guides cliniques pour l élaboration des. plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale Répertoire des guides cliniques pour l élaboration des plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale Nom des conceptrices Lise Laberge, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers et

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

L approche Kaizen pour améliorer l organisation du travail

L approche Kaizen pour améliorer l organisation du travail L approche Kaizen pour améliorer l organisation du travail L exemple du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) Sylvain Chaussé Conseiller à l amélioration continue CHUS Février 2011 Sommaire

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

OBJET Politique relative au processus de budgétisation

OBJET Politique relative au processus de budgétisation OBJET Politique relative au processus de budgétisation 1. PRÉAMBULE La présente politique vise à garantir la présence d un bon processus budgétaire et est requise en vertu des normes et pratiques de gestion

Plus en détail

CERCLE EN AMÉLIORATION CONTINUE 2014-2015 CERTIFICATION CEINTURE JAUNE LEAN SIX SIGMA

CERCLE EN AMÉLIORATION CONTINUE 2014-2015 CERTIFICATION CEINTURE JAUNE LEAN SIX SIGMA CERCLE EN AMÉLIORATION CONTINUE 2014-2015 CERTIFICATION CEINTURE JAUNE LEAN SIX SIGMA CONTEXTE L innovation technologique (produits, procédés) est souvent perçue par beaucoup d organisations comme l innovation

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

CIUSSS du Centre-Sud-de-l île-de-montréal Modèle de gestion de la qualité et de la performance

CIUSSS du Centre-Sud-de-l île-de-montréal Modèle de gestion de la qualité et de la performance CIUSSS du Centre-Sud-de-l île-de-montréal Modèle de gestion de la qualité et de la performance 28 octobre 2015 Plan de présentation 2 1 Le contexte de la transformation en lien avec la Loi 2 3 Le portrait

Plus en détail

CHAPITRE IV: LES RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE IV: LES RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE IV: LES SECTION 4.2: LA MOBILISATION DES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE GESTION DES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5287 (30 03 93) Modifiée : CAD-8267 (14 03 06) 1. PRÉAMBULE La politique institutionnelle

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015-2016

PLAN D ACTION 2015-2016 Contexte d élaboration du plan d action Le plan d action a été établi en s appuyant sur les premières hypothèses de planification stratégique 2015-2020, à partir des orientations, objectifs et moyens qui

Plus en détail

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal Trousse d information L organisation des services médicaux de première ligne à Novembre 2004 L organisation des services médicaux de première ligne à Centre de santé et de services sociaux de La Petite

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT PARTIE 1: Portrait général du colloque Écodéveloppement 1- Contexte, historique et présentation du colloque En février 2004, le Collège de Rosemont et

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018 UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 À ses débuts, le Centre d excellence de l Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents (le Centre) était une petite

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Réapprovisionnement à double casier basée sur la reconnaissance vidéo. Des idées - Des ressources de

Réapprovisionnement à double casier basée sur la reconnaissance vidéo. Des idées - Des ressources de Réapprovisionnement à double casier basée sur la reconnaissance vidéo Des idées - Des ressources de Des idées Des connaissances Logi-D a été initialement créée à titre de groupe conseil en matière de chaîne

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET PRÉSENCE AU TRAVAIL

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET PRÉSENCE AU TRAVAIL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET PRÉSENCE AU TRAVAIL PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DE L EXPERTISE SUR LA GESTION DU RÉGIME D ASSURANCE SALAIRE À L INTENTION DES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Message du Directeur exécutif

Message du Directeur exécutif Immeubles Facilities 1 Message du Directeur exécutif Il me fait Plaisir de vous présenter le rapport de performance annuel 2014 15 des Immeubles de l Université d Ottawa, un tableau de bord qui illustre

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR L AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR L AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR L AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ «La qualité, c est davantage un voyage qu une destination» ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Le 14 mai 2007 TABLE DES MATIÈRES Introduction..

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-EST ET ANJOU 2002/2003

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-EST ET ANJOU 2002/2003 Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier MERCIER-EST ET ANJOU Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

M. Alain Boisvert. M. Laurent Caredda. Les panélistes

M. Alain Boisvert. M. Laurent Caredda. Les panélistes Le 3 décembre 2009, le 3e Forum de l industrie de la santé de Québec organisé par PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a réuni plus de 150 participants sous le thème de l innovation des entreprises au service

Plus en détail

CONGRÈS Services DEPremière Ligne DES. en action. 18 FÉVRIER 2016 Palais des congrès, Montréal DÉTAILS DE L ÉVÉNEMENT

CONGRÈS Services DEPremière Ligne DES. en action. 18 FÉVRIER 2016 Palais des congrès, Montréal DÉTAILS DE L ÉVÉNEMENT CONGRÈS 2016 18 FÉVRIER 2016 Palais des congrès, Montréal DÉTAILS L ÉVÉNEMENT BIENVENUE AU TOUT PREMIER CONGRÈS SERVICES PREMIÈRE LIGNE L ACMQ! L Association des cliniques médicales du Québec est heureuse

Plus en détail

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Carolyne Maltais, API Christian Morin, conseiller pédagogique Collège Ahuntsic Août 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

1. Hospitalisation : analyse de la répartition des services offerts.

1. Hospitalisation : analyse de la répartition des services offerts. Hospitalisation L information sur l offre en hospitalisation d un pays (nombre de lits par habitant, répartition géographique ou par spécialité médicale) est utile pour déterminer la différence entre l

Plus en détail

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h Améliorer continuité s soins pour clientèle cancer Le rôle l infirmière pivot Amélie Corbeil Inf., M.Sc., MBA Conseillère - Pratique santé Le 20 novembre 2007 15 h Pn présentation Contexte Objectifs l

Plus en détail

Les réformes de la santé dans les pays scandinaves : quelles leçons pour le Québec?

Les réformes de la santé dans les pays scandinaves : quelles leçons pour le Québec? 1 Les réformes de la santé dans les pays scandinaves : quelles leçons pour le Québec? Article n o 07.01.18 Mots-clés : réforme santé, comparaison Québec pays scandinaves, coûts. Est-il possible de maîtriser

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

CHARGÉ DE PROJET PARTENAIRE FINANCÉ PAR

CHARGÉ DE PROJET PARTENAIRE FINANCÉ PAR PARTENAIRE CHARGÉ DE PROJET FINANCÉ PAR Le programme de réorientation professionnelle pour médecins et autres professionnels de la santé formés à l étranger offre une formation ciblée et des services pour

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER 3, rue du Jeu de Paume 54210 SAINT NICOLAS DE PORT Juin 2008 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE SAINT-JÉROME Le 30 mars 2012 Avis Le présent rapport a été rédigé au terme d une intervention

Plus en détail

POINTE-AUX-TREMBLES ET MONTRÉAL-EST

POINTE-AUX-TREMBLES ET MONTRÉAL-EST Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier POINTE-AUX-TREMBLES ET MONTRÉAL-EST Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services

Plus en détail

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires Mylène Pigeon, Directrice Innovation productivité Marie-Pierre Poulin, Gestionnaire de projets senior Innovation productivité Mise

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES Titre : Politique de visite aux patients hospitalisés Codification : 0 2 4 5 0 0-0 0 0 Niveau d application : Général Responsable : Direction des opérations

Plus en détail

Franchir ensemble la deuxième génération!

Franchir ensemble la deuxième génération! Tournée du PDG/PDGA du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec Franchir ensemble la deuxième génération! M. Martin Beaumont, président-directeur

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Automatisation de la gestion des stocks

Automatisation de la gestion des stocks Martin Beaulieu professionnel de recherche, HEC Montréal Montréal, Québec, Canada Christine Ouellette spécialiste en procédés administratifs et Logistique hospitalière, Chum Montréal, Québec, Canada RFID

Plus en détail