TRAITEMENTS. Caen 2015 DU douleur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMENTS. Caen 2015 DU douleur"

Transcription

1 TRAITEMENTS

2 Prise en charge Expliquer, rassurer: Maladie non dangereuse Parfois très gênante, parfois handicapante Cause de la migraine : héréditaire, familiale Rôle des facteurs déclenchants Ce n est pas une maladie psychologique Les facteurs déclenchants psychologiques sont souvent au premier plan relaxation, hypnose, prise en charge psychologique Agenda des céphalées choix du ttt de crise / interêt d un ttt de fond

3 Migraine : traitement de la crise Les antalgiques non spécifiques de la migraine Paracétamol Aspirine AINS Les antalgiques spécifiques de la migraine Dérivés de l ergot de seigle Triptans Les adjuvants Anti-émétique Caféine

4 Migraine : traitement de la crise Les antalgiques non spécifiques Les AINS : Ketoprofene: P.O. max 2 mg/kg/j Ibuprofène : P.O. 10mg/kg/8h Diclofénac (Voltarène*) : P.O. ou rectal 2-3mg/kg/24h en 2 à 3 prises; enf >17 kg Naproxène (Apranax) : P.O. 10mg/kg ; enf>25kg Acide acétylsalicylique : P.O mg/kg/6 heures Paracétamol : P.O. ou rectal 15 mg/kg/6 heures moins efficace

5 Migraine : traitement de la crise Les adjuvants L'association à des anti-émétiques : Métopimazine (Vogalène*) ; PO ou rectal ; 0,2mg/kg Dompéridone (Motilium*, Péridys*) ; P.O. ; 1,25mg/5kg/8heures Métoclopramine (Primpéran*) ; P.O. ou rectal ; 0,5mg/kg/24heures Associations : Migpriv* (900mg aspirine+10mg métoclopramine) > 15 ans Attention : dystonie aiguë.

6 Migraine : traitement de la crise Les antalgiques opiacés Augmentent les nausées et vomissements Exposent au risque de pharmacodépendance Doivent être évités

7 Migraine : traitement de la crise Antalgiques spécifiques Dérivés de l ergot de seigle : chez l'enfant de plus de 10 ans Faible bio disponibilité par voie orale Intérêt de la forme spray nasal en cas de vomissement Diergospray* (pul. 0,5mg), 1 pulvérisation dans chaque narine soit 1 mg à renouveler après 15mn si inefficace ne pas dépasser 4mg/24h, 8mg/semaine attendre l apparition de la céphalée pour traiter une crise avec aura

8 Migraine : traitement de la crise Antalgiques spécifiques Les triptans : Le sumatriptan peut être utilisé par voie nasale chez l'enfant après 11ans et de plus de 35kg dans les crises sévères et en cas d'échec des autres traitements (AMM). Pas de données sur la voie orale ou injectable chez l enfant et l ado attendre l apparition de la céphalée pour traiter une crise avec aura Imigrane* :Spray nasal : 10, 20mg dose max : 40mg/j

9 Migraine : traitement de la crise Antalgiques spécifiques Les triptans : Contre-indications: Migraine basilaire ou à aura prolongée, ATCD d'ischémie vasculaire, HTA, syndrome de Raynaud, Allergie aux sulfamides, Insuffisance hépatique et rénale, Troubles du rythme cardiaque, Association aux IMAO Association aux dérivés de l'ergot de seigle : espacer les prises d'un dérivé ergoté puis d'un triptan d'au moins 24 heures, celle d'un triptan puis d'un ergoté de 6 heures

10 Migraine : Traitement de fond Non médicamenteux Proposer une prise en charge par l apprentissage de techniques de relaxation, auto-hypnose ou thérapies cognitivo-comportementales. Ces traitements sont plus efficaces que les bêtabloquants

11 Migraine : Traitement de fond Non médicamenteux Les données de la littérature permettent de conclure à l efficacité de la relaxation, du rétrocontrôle,des thérapies comportementales et cognitives dans la prévention de la migraine chez l enfant et l adolescent,ou`ces méthodes sont préférables de première intention aux traitements médicamenteux. Diminution d au moins 50% du nombre de crise Diminution de l intensité des crises Action plus rapide des médicaments de crise

12 Migraine : traitement de fond Traitement médicamenteux Il est plus rarement nécessaire chez l'enfant que chez l'adulte. Il faut vérifier la fréquence et l'intensité des crises (agenda). différencier céphalées de tension et migraines. Quand crises > 3/mois pendant plus de 3 mois avec absentéisme scolaire Le traitement doit être jugé sur un minimun de 3 mois et doit réduire de 50% la fréquences des crises Pas de recommendations basées sur études

13 Migraine : traitement de fond Traitement médicamenteux Amitriptyline: Laroxyl* ou Elavil* jusqu à 0,5 à 1 mg/kg/j Les bétabloquants : propanolol (avlocardyl*) : 2-4mg/kg/j Les antisérotoninergiques : pizotifène (sanmigran*) : 1 mg/j, enfant> 10 ans Oxétorone (nocertone*) : 1 à 2 cp/j Antagoniste calcique : flunarizine (sibélium*) : 5mg/j, enfant > 10 ans Antiépileptiques : valproate de sodium

14 Céphalée de tension Pas de médicaments systématiquement Repos, distraction, relaxation, hypnose, psy

15 Prise en charge thérapeutique et Conclusion Information Education thérapeutique

La douleur en neurologie

La douleur en neurologie La douleur en neurologie Pr. Hamid Ouhabi Chef de pôle Neurologie-Neurophysiologie Hôpital Cheikh Khalifa, Casablanca 22 Mai 2016 DEFINITION : Définition de l IASP : International Association for Study

Plus en détail

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS TRAITEMENT DE LA MIGRAINE I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES PARACETAMOL PEU OU PAS EFFICACE ASSOCIATIONS ASPIRINE-METOCLOPRAMIDE (CEPHALGAN MIGPRIV ) -ANTINFLAMMATOIRES -TRIPTANS BIPROFENID 1

Plus en détail

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX Groupe de travail du RRDBN Y.Perier, A.S.Sergent, E.Touchard, V.Lepelletier, S.Sladek FMC 2009 1 PLAN Migraine sans aura Epidémiologie Critères

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE. MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM

PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE. MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM 1 PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM 2 2016-2017 2 La migraine données générales La migraine est une maladie : Fréquente : prévalence = 12 à 15 %, à prédominance féminine

Plus en détail

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond LES ANTIMIGRAINEUX Migraine : maladie qui peut être handicapante selon fréquence, durée, intensité des crises, signes d accompagnement (digestifs), retentissement sur la vie quotidienne, professionnelle,

Plus en détail

MIGRAINE - TRAITEMENT

MIGRAINE - TRAITEMENT MIGRAINE - TRAITEMENT Restauration d une bonne qualité de vie Adapté à chaque patient Reposant sur trois axes : éviction des facteurs déclenchants traitement de crise traitement prophylactique ANAES 2002

Plus en détail

Migraine : traitement de la crise. SAETD Alger 20 octobre 2016

Migraine : traitement de la crise. SAETD Alger 20 octobre 2016 Migraine : traitement de la crise SAETD Alger 20 octobre 2016 Recommandations ANAES Traitement médicamenteux Migraine: maladie sous-diagnostiquée 30 à 45% des migraineux n ont jamais consulté, ignorent

Plus en détail

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans?

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans? Migraine : traitement de la crise Comment utiliser les triptans? 6 ème congrès national de lutte contre la douleur 19-20 Mars Alger Alain Serrie Service de Médecine de la douleur, médecine palliative et

Plus en détail

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Céphalées par abus médicamenteux Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Définition Céphalées d allure migraineuse et ou tensive survenant plus de 15 jours par mois chez un patient aux antécédents

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

La migraine ANEPF ANEPF ANEPF. Chapitre 5. ANEPF Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 NEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF AN

La migraine ANEPF ANEPF ANEPF. Chapitre 5. ANEPF Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 NEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF AN Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 Chapitre 5 N N F La migraine 1 AN PF PF Migraine 23/10/02 15:47 Page 2 Chapitre 5 : La migraine Deuxième Partie AN ANE F La migraine est une affection très fréquente, souvent

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT

MIGRAINE DE L ENFANT MIGRAINE DE L ENFANT Pathologie fréquente : 1ère cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent les accès migraineux Excès d examens complémentaires

Plus en détail

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE La migraine est une pathologie chronique, évoluant par crises : ces crises sont des céphalées unilatérales, pulsatiles, accompagnées de nausées et/ou de vomissements,

Plus en détail

Traitement actuel de la migraine

Traitement actuel de la migraine Traitement actuel de la migraine Pr M. AIT- KACI - AHMED Chef du Service de Neurologie E.H.S Ali Aït Idir (Alger) Alger, 04 Juin 2009 Importance du sujet 1. Sur le plan médical - 12 à 15 % de la population

Plus en détail

SUMATRIPTAN TEVA. Publié par Le pharmacien (http://www.lepharmacien.fr) Antimigraineux

SUMATRIPTAN TEVA. Publié par Le pharmacien (http://www.lepharmacien.fr) Antimigraineux Publié par Le pharmacien (http://www.lepharmacien.fr) Antimigraineux SUMATRIPTAN TEVA Substances actives : sumatriptan Laboratoire : TÉVA SANTÉ Générique Référent: IMIGRANE comprimé et solution nasale

Plus en détail

La migraine M BOULIN 2014

La migraine M BOULIN 2014 La migraine M BOULIN 2014 Cas clinique Mlle B Q1 Mlle B, 28 ans se dit migraineuse mais ne sait pas trop quoi prendre au moment de ses crises. Que lui dire? Réponse 1 Sans être médecin, vous devez quand

Plus en détail

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE SEPTEMBRE 2009 A. AUTRET, TOURS au moins 5 crises : de MIGRAINE SANS AURA 4 72 heures, 2 des caractères : 1 signe d accompagnement : modérée ou sévère, pulsatile,

Plus en détail

Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG. JNMG 2011 - AC Benoteau

Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG. JNMG 2011 - AC Benoteau Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG JNMG 2011 - AC Benoteau 1 Conflits d intérêts Anne-Claire Benoteau Membre du CA de la SFDRMG Cédric Bonifacj Néant JNMG 2011 - AC Benoteau 2 Les

Plus en détail

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans)

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Recommandations pour la pratique clinique Septembre 2004 (ANAES) CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Définition

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Céphalées trigémino-autonomiques (TACs)

Céphalées trigémino-autonomiques (TACs) Céphalées trigémino-autonomiques (TACs) douleurs unilatérales, à prédominance périorbitaire accompagnées de signes végétatifs (larmoiement, rhinorrhée) du même côté. La douleur évolue par crises, plusieurs

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique. D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger

Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique. D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger Le traitement de la douleur chronique Adapté Intensité

Plus en détail

La fièvre du nourrisson. Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV

La fièvre du nourrisson. Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV La fièvre du nourrisson Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV La fièvre du nourrisson Symptôme (température rectale > 38 ) très fréquent, accompagnant de très nombreuses infections, le plus

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 avril 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 avril 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 avril 2007 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 DESERNIL 1,65 mg, comprimé B/20 (CIP: 302 982-0) Laboratoire CENTRE SPECIALITES PHARMACEUTIQUES Méthysergide (maléate de) Code ATC : N02CA04 (alcaloïde de

Plus en détail

Expert : Docteur BARBIEUX Animateur : Docteur TSIN

Expert : Docteur BARBIEUX Animateur : Docteur TSIN PEGASE, JANVIER 2001 LA MIGRAINE Expert : Docteur BARBIEUX Mardi 9 janvier 2001 PRE-TEST Chez un patient migraineux, l examen clinique est normal entre les crises Un individu peut souffrir de plusieurs

Plus en détail

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 Dr A.S. Koskas Sergent Consultation Migraine Traitement de la Douleur CHU Clémenceau de Caen CH de Bayeux Céphalées primaires Migraine Céphalée de tension Algie vasculaire

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 GYNERGENE CAFEINE, comprimés B/20 (CIP : 304 678-7) Laboratoire CENTRE SPECIALITES PHARMACEUTIQUES Ergotamine (tartrate de) Caféine anhydre Code ATC : N02CA52

Plus en détail

Migraines, céphalées de tension, céphalées chroniques : comment s y retrouver? quels traitements proposer?

Migraines, céphalées de tension, céphalées chroniques : comment s y retrouver? quels traitements proposer? Migraines, céphalées de tension, céphalées chroniques : comment s y retrouver? quels traitements proposer? DR B.TOURNIAIRE CENTRE DE LA DOULEUR ET DE LA MIGRAINE DE L ENFANT HÔPITAL TROUSSEAU - PARIS SAETD

Plus en détail

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA Prise en charge de la fièvre chez l enfant Dr S. NAFA Définitions Température centrale > 38 C en l absence d activité intense chez un enfant normalement couvert dans une température ambiante tempérée Au

Plus en détail

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? TEMPS Douleur paroxystique? INTENSITE LOCALISATION TYPE Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Topographie de la ou des

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT FANSD500CP AMM : 29/06/05 1/6 1. DENOMINATION FANSIDAR, comprimé quadrisécable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE SULFADOXINE... 500,0 mg PYRIMETHAMINE...

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 4 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 4 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 octobre 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

A NE PAS RATER CAR TYPIQUE!!!

A NE PAS RATER CAR TYPIQUE!!! A NE PAS RATER!!!! CEPHALEE aigue CHEZ UN NON CEPHALALGIQUE les alarmes.(confusion,effort,fièvre,nuque raide.). hémorragie méningée,méningite,phlébite.. poussée HTA bof. CEPHALEE persistante CHEZ NON CEPHALALGIQUE

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

Imitrex 20 mg Solution pour pulvérisation nasale : Spray à usage unique pour administration intranasale. Le dispositif délivre 20 mg de

Imitrex 20 mg Solution pour pulvérisation nasale : Spray à usage unique pour administration intranasale. Le dispositif délivre 20 mg de Société pharmaceutique (GLAXOSMITHKLINE) 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Imitrex 10 mg Solution pour pulvérisation nasale. Imitrex 20 mg Solution pour pulvérisation nasale. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 NAPROSYNE 250 mg, comprimé 1 plaquette thermoformée de 10 comprimés (CIP : 34009 316 843 8 1) NAPROSYNE 500 mg, comprimé 1 plaquette thermoformée de 10

Plus en détail

Diagnostiquer et traiter une céphalée récurrente de l'enfant

Diagnostiquer et traiter une céphalée récurrente de l'enfant Diagnostiquer et traiter une céphalée récurrente de l'enfant Elisabeth Fournier-Charrière CETD, CHU Bicêtre avec la participation de l'équipe du centre de la migraine de l enfant de Trousseau 2015 Tom,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MIGRAINE ET DES CEPHALEES. Pr Fabien Zagnoli Hôpital d Instruction des Armées Brest

PRISE EN CHARGE DE LA MIGRAINE ET DES CEPHALEES. Pr Fabien Zagnoli Hôpital d Instruction des Armées Brest PRISE EN CHARGE DE LA MIGRAINE ET DES CEPHALEES Pr Fabien Zagnoli Hôpital d Instruction des Armées Brest CAS CLINIQUE 1 Une jeune femme de 28 ans vous consulte car la veille elle a présenté, dans la matinée,

Plus en détail

MIGRAINES. Diagnostic. A rechercher aussi. Critères IHS de la migraine. Type d aura. Particularités chez l enfant. Paraclinique.

MIGRAINES. Diagnostic. A rechercher aussi. Critères IHS de la migraine. Type d aura. Particularités chez l enfant. Paraclinique. MIGRAINES Diagnostic Critères IHS de la migraine SANS AURA : 5 crises 4-72 heures sans traitement 2 caractéristiques suivantes : Unilatérales Pulsatiles Modérées ou sévères Aggravation par activités physiques

Plus en détail

Solutés de perfusion. IFSI Saint-Antoine. Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt

Solutés de perfusion. IFSI Saint-Antoine. Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt Solutés de perfusion IFSI Saint-Antoine Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt Troubles hydro-électrolytiques Déséquilibres acido-basiques États de choc Véhicules pour apports de médicaments Nutrition

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 SEGLOR 5 mg, gélule B/30 (CIP: 321 899-8) SEGLOR LYOC 5 mg, lyophilisat oral B/30 (CIP: 334 062-4) Laboratoire UCB PHARMA dihydroergotamine (mésilate de)

Plus en détail

Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil La nuit La nuit réveille les angoisses, et les besoins de chacun diffèrent : silence ou bruit rassurant ; lumière ou obscurité La nuit, le personnel est peu nombreux et non soumis à la vigilance collective

Plus en détail

Liste limitative de posologies Doses usuelles et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament

Liste limitative de posologies Doses usuelles et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament Liste limitative de posologies et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament Version du 18/09/2012 Pour un travail personnel, le stagiaire devra actualiser, le cas échéant, ces tableaux

Plus en détail

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004 11/02/10 Structures sensibles du crâne neurogénétique Cheveux Cuir chevelu Tissu sous cutané Périoste Os Dure mère Méninges molles Cerveau vaisseaux MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 novembre 2011. Motif de la demande : Inscription Sécurité Sociale et Collectivités.

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 novembre 2011. Motif de la demande : Inscription Sécurité Sociale et Collectivités. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 2 novembre 2011 GINKGO BIOGARAN 40 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP: 498 213-5) Boîte de 90 (CIP: 498 214-1) Laboratoire BIOGARAN Ginkgo biloba Code ATC : N06DX01

Plus en détail

MIGRAINE SANS AURA. 5 CRISES de 4 à 72 h. unilatérale. Pulsatiles. Modérées à sévères. Aggravées par le mouvement. Avec au moins une caractéristique

MIGRAINE SANS AURA. 5 CRISES de 4 à 72 h. unilatérale. Pulsatiles. Modérées à sévères. Aggravées par le mouvement. Avec au moins une caractéristique Photophonophobie MIGRAINE SANS AURA 5 CRISES de 4 à 72 h unilatérale Pulsatiles Modérées à sévères Aggravées par le mouvement Avec au moins une caractéristique Nausées vomissements MIGRAINE PROBABLE MIGRAINE

Plus en détail

Les douleurs neuropathiques

Les douleurs neuropathiques Les douleurs neuropathiques Dr LALLIER Emmanuelle Hôpital Louis Pasteur DOLE 1 Thérapeutiques médicamenteuses (1) : les traitements locaux Cibles d actions : décharges ectopiques et sensibilisation des

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 BIPROFENID 150mg, comprimé sécable Boîte de 4 Boîte de 20 et 100. Laboratoires AVENTIS Kétoprofène Liste II Date

Plus en détail

CEPHALEES ET ALGIES FACIALES Diagnostic selon les critères actuels de l IHS "http://www.i-h-s.org/".

CEPHALEES ET ALGIES FACIALES Diagnostic selon les critères actuels de l IHS http://www.i-h-s.org/. 1 Il faut séparer : CEPHALEES ET ALGIES FACIALES Diagnostic selon les critères actuels de l IHS "http://www.i-h-s.org/". Céphalées primaires (idiopathiques) - Origine inconnue : ces céphalées ont des caractéristiques

Plus en détail

A. Définitions des paliers I, II et III. B. Douleur d intensité intermédiaire C. Douleur d intensité forte. C. Les anesthésiques locaux D.

A. Définitions des paliers I, II et III. B. Douleur d intensité intermédiaire C. Douleur d intensité forte. C. Les anesthésiques locaux D. TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR A. Définitions des paliers I, II et III A. Douleur d intensité ité modérée é B. Douleur d intensité intermédiaire C. Douleur d intensité forte B. Autres traitements

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT FLUNATOP 5 mg gélules FLUNATOP 10 mg gélules RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE La substance active est la flunarizine. Flunatop

Plus en détail

Si vous avez besoin de plus d'informations et de conseils, adressez-vous à votre pharmacien.

Si vous avez besoin de plus d'informations et de conseils, adressez-vous à votre pharmacien. Humex Rhume, comprimé et gélule Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. Si vous avez d'autres questions,

Plus en détail

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Médicaments de l insuffisance coronaire Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Mécanismes physiopath apports O 2 sténose athéromateuse=angor d effort Spasme = angor de repos Normalement,

Plus en détail

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Un problème de santé publique méconnu Dr. Christian Lucas Dr Francine Hirszowski Framig III. - 2010/2015 Lanteri-Minet Valade Géraud Chauttard Radat

Plus en détail

Céphalées primaires et migraines. Quelles stratégies de traitements?

Céphalées primaires et migraines. Quelles stratégies de traitements? Céphalées primaires et migraines Quelles stratégies de traitements? Pr Philippe Cornet SFTG 2012 Migraine Votre définition de la crise ou migraine épisodique Classification des migraines (1) Critères de

Plus en détail

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE&

CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& CENTRE&HOSPITALIER&UNIVERSITAIRE&DE&NICE& DEPARTEMENT&HOSPITALO2UNIVERSITAIRE&DE&MEDECINE&D URGENCE& Protocole&de&service&accueil&des&urgences& Titre Prise en charge d une céphalée aux urgences - Migraine

Plus en détail

MIGRAINES. par le Dr H. Hallak le 02 décembre 2009

MIGRAINES. par le Dr H. Hallak le 02 décembre 2009 MIGRAINES par le Dr H. Hallak le 02 décembre 2009 1 Epidémiologie (I) Prévalence : 12,4% 16,5 % de femmes 8,3 % d hommes Age : 86 % entre 20 et 50 ans 75 % se savent migraineux, 25 % l ignorent Nombre

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Douleurs neuropathiques : approches diagnostiques et traitements médicamenteux. Journée APHNEP 13 mars 2008

Douleurs neuropathiques : approches diagnostiques et traitements médicamenteux. Journée APHNEP 13 mars 2008 Douleurs neuropathiques : approches diagnostiques et traitements médicamenteux Journée APHNEP 13 mars 2008 La douleur neuropathique Appartient aux douleurs neurogènes avec la névralgie Ensemble des douleurs

Plus en détail

Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent. Acide acétylsalicylique

Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent. Acide acétylsalicylique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent Acide acétylsalicylique Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

STREFEN 8,75 mg, pastille Flurbiprofène

STREFEN 8,75 mg, pastille Flurbiprofène ANSM - Mis à jour le : 26/02/2016 Dénomination du médicament STREFEN 8,75 mg, pastille Flurbiprofène Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations

Plus en détail

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011 Recommandations formalisées d experts Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire Actualisation 2011 NOM DE LA PRESENTATION 1 Facteurs de risque de MTEV Les recommandations concernant

Plus en détail

Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ).

Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ). Questions/Réponses Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ). Malformations congénitales et troubles neurodéveloppementaux chez les enfants

Plus en détail

Cas-cliniques céphalées

Cas-cliniques céphalées Cas-cliniques céphalées Cas N 1 Un homme de 48 ans sans antécédent, présente brutalement lors d un éternuement, une céphalée diffuse et d emblée très intense, suivie de vomissements Vous le voyez 1 heure

Plus en détail

Gestion inrmière du migraineux en crise

Gestion inrmière du migraineux en crise Gestion inrmière du migraineux en crise P. Gilet 18/09/2009 La migraine est mal perçue car elle ne se voit pas, de plus elle est épisodique => on y croit pas (crise courte) Automédication Épidémiologie

Plus en détail

En raison de leur fréquence élevée chez les

En raison de leur fréquence élevée chez les Neuro-gynécologie Gestion des céphalées pendant la grossesse et le post-partum Management of headaches during pregnancy and postpartum A. Ducros* En raison de leur fréquence élevée chez les femmes en âge

Plus en détail

Les e s a n a t n ié i p é i p l i e l pt p iqu q e u s s de d Les e s n o n uv u ea e u a x u p e r m i r e r ord r r d e méd é i d c i am e t n s

Les e s a n a t n ié i p é i p l i e l pt p iqu q e u s s de d Les e s n o n uv u ea e u a x u p e r m i r e r ord r r d e méd é i d c i am e t n s Antiépileptiques NEUROLOGIE Antimigraineux Antiparkinsoniens Dr. Christophe Bazin CHG Longjumeau 1 ANTIEPILEPTIQUES 2 1 Epilepsies - Définitions Crise d épilepsie: phénomène paroxystique correspondant

Plus en détail

NOTICE. RHUMAGRIP, comprimé Paracétamol/Chlorhydrate de pseudoéphédrine

NOTICE. RHUMAGRIP, comprimé Paracétamol/Chlorhydrate de pseudoéphédrine NOTICE ANSM - Mis à jour le : 01/06/2011 Dénomination du médicament RHUMAGRIP, comprimé Paracétamol/Chlorhydrate de pseudoéphédrine Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

Interactions médicamenteuses

Interactions médicamenteuses Interactions médicamenteuses quelques associations formellement contre-indiquées Une association formellement contre-indiquée correspond à une contre-indication absolue pouvant entraîner selon le cas,

Plus en détail

MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT*

MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT* !287!_MG899_DOS_lanteri-minet 4/04/13 11:14 Page 287 DOSSIER 287 SOMMAIRE 287 Migraine de l adulte 288 Place des examens complémentaires 289 Comment évaluer le handicap du migraineux? Traitements médicamenteux

Plus en détail

Clément Porte IMG 1 er semestre

Clément Porte IMG 1 er semestre Clément Porte IMG 1 er semestre Mme G, 57 ans, arrive aux urgences à 16h Adressée par son MT pour suspicion d AVC devant des signes apparus à 14h : Paralysie faciale droite de la partie inférieure du

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. AVIS DE LA COMMISSION 4 janvier 1995

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. AVIS DE LA COMMISSION 4 janvier 1995 - 15 - COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 4 janvier 1995 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 1 er septembre 1992 (J.O. du 6 septembre

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc

MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc MIGRAINE DE L ENFANT une autre version de la «crise de foie» L. Rambaud Consultation douleurs Oullins et Hôpital St Luc Epidémiologie Prévalence : 2,7 à 10% (Effectif de plus de 1000 patients et critère

Plus en détail

AGONISTES 5HT1 (TRIPTANS, DERIVES ERGOT DE SEIGLE)

AGONISTES 5HT1 (TRIPTANS, DERIVES ERGOT DE SEIGLE) TABLEAU I SYSTEME TRIGEMINO VASCULAIRE CORTEX DOULEUR THALAMUS GASSER Vasodilatation lors de la crise R. 5HT1B Vm R. 5HT1D NOYAU SPINAL DU TRIJUMEAU Traitement de la crise CGRP NKA SP VASOCONSTRICTION

Plus en détail

Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux

Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux Cette fiche concerne la pandémie grippale en cours à virus A (H1N1)v. Elle nécessite des travaux permanents. Elle est actualisée au fur et

Plus en détail

TDAH Point de vue du neuropédiatre. Catherine Allaire CHU de Rennes Journée CRTLA Oct 2013

TDAH Point de vue du neuropédiatre. Catherine Allaire CHU de Rennes Journée CRTLA Oct 2013 TDAH Point de vue du neuropédiatre Catherine Allaire CHU de Rennes Journée CRTLA Oct 2013 Données utilisées Littérature médicale nombreuses publications Rapport HAS 2012 réévaluation des spécialités contenant

Plus en détail

Sommaire. Sommaire 1. 1./ Introduction 2

Sommaire. Sommaire 1. 1./ Introduction 2 Sommaire Sommaire 1 1./ Introduction 2 2./ Les antalgiques 3 A. Qu'est-ce qu'un antalgique? 3 B. Les différents paliers 3 C. Les avantages et les inconvénients des antalgiques 4 3./ La place et l'utilité

Plus en détail

SPEDIFEN 200 mg, comprimé. Ibuprofène

SPEDIFEN 200 mg, comprimé. Ibuprofène SPEDIFEN 200 mg, comprimé Ibuprofène Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. Ce médicament peut

Plus en détail

FICHES DE TRANSPARENCE: MISE A JOUR

FICHES DE TRANSPARENCE: MISE A JOUR FICHES DE TRANSPARENCE: MISE A JOUR Seules les adaptations les plus pertinentes pour la pratique sont mentionnées ici. Vous trouverez plus d informations dans la rubrique Fiches de transparence sur notre

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Rhinospray + Eucalyptus 1,18 mg/ml solution pour pulvérisation nasale chlorhydrate de tramazoline

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Rhinospray + Eucalyptus 1,18 mg/ml solution pour pulvérisation nasale chlorhydrate de tramazoline NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Rhinospray + Eucalyptus 1,18 mg/ml solution pour pulvérisation nasale chlorhydrate de tramazoline Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament

Plus en détail

Clinicien Hospitalier CHU de Caen Secteur Orthopédie Vasculaire. Aucun lien d intérêt

Clinicien Hospitalier CHU de Caen Secteur Orthopédie Vasculaire. Aucun lien d intérêt Clinicien Hospitalier CHU de Caen Secteur Orthopédie Vasculaire Aucun lien d intérêt Dr Georges DACCACHE - 19 Octobre 2103 Lésion tissulaire ou nerveuse Individu Lésion faible Palier 1 Lésion modérée Palier

Plus en détail

La rotation des opioïdes

La rotation des opioïdes La rotation des opioïdes Prof. Omar BOUDEHANE - UNITE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR - Faculté de médecine & CHU Constantine Université «3» de Constantine 9 ème Congrés de la SAETD Université

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

10.5.2 Inf intranasal : vaccin intranasal contre l influenza 2015-2016

10.5.2 Inf intranasal : vaccin intranasal contre l influenza 2015-2016 Section 10.5.2 Inf intranasal 10.5.2 Inf intranasal : vaccin intranasal contre l influenza 2015-2016 Composition Un vaccin quadrivalent vivant atténué contre la grippe est distribué au Canada : Flumist

Plus en détail

Antimigraineux. Mise à jour janvier 2005. (date de recherche jusqu au 1 er décembre 2004)

Antimigraineux. Mise à jour janvier 2005. (date de recherche jusqu au 1 er décembre 2004) Antimigraineux Mise à jour janvier 2005 (date de recherche jusqu au 1 er décembre 2004) Une information surlignée signifie qu il y a des modifications dans la Fiche de transparence 1. Traitement de la

Plus en détail

Les céphalées J.Sommer N.Vokatch

Les céphalées J.Sommer N.Vokatch Les céphalc phalées J.Sommer N.Vokatch Objectifs: Connaître les critères res diagnostiques des céphalées primaires Connaître les critères res de gravité Savoir évaluer l impact l socio-professionnel et

Plus en détail

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Référence : CLUD 31 Version : 1 Date de diffusion Intranet : 01/07/07 Objet

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques.

Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques. Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques. Commission des Anti-Infectieux CHU de Limoges Les traitements utilisables (AMM 2005) lors des candidoses systémiques sont : DCI Nom commercial

Plus en détail

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE Docteur Annick LANTEAUME-VAILLANT Addictologue et Tabacologue Praticien hospitalier attaché Assistance publique des Hôpitaux de Marseille Mars 2009 QuickTimeª et un džcompresseur

Plus en détail

Le patient Toxicomane substitué peut-il se permettre d avoir mal?

Le patient Toxicomane substitué peut-il se permettre d avoir mal? Le patient Toxicomane substitué peut-il se permettre d avoir mal? Ou la prise en charge de la douleur modérée à forte chez le patient substitué par buprénorphine ou méthadone 1 Alain HOUCHARD, USS CHU

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne CardioRanceance Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne PROTOCOLE RESEAU : CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE Auteurs : Dr Hamonic,

Plus en détail