Marketing Mix: Distribution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marketing Mix: Distribution"

Transcription

1 Marketing Mix: Distribution 1

2 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le Marketing mix déterminer les principes directeurs sous tendant l'élaboration d une stratégie de distribution identifier les défis de leur application au secteur de l assainissement proposer des options stratégiques 2

3 Une fois que les résultats de la recherche formative sont disponibles, la prochaine étape consiste à identifier les objectifs et à élaborer la stratégie de marketing. Généralement, une stratégie de marketing a un horizon de trois à cinq ans et elle est soutenue par des plans de marketing annuels qui incluent un plan d'action détaillé, un calendrier, un budget et un plan de suivi. 3

4 La stratégie de marketing de l'assainissement est basée sur ce qu'on appelle les «quatre P» du marketing ou le Marketing mix. Les quatre P sont produit, prix, promotion et distribution (ou place en anglais). 4

5 Le terme «distribution» (ou place en anglais) désigne le point de vente, le fournisseur ou le prestataire auprès duquel le produit est obtenu. Il peut également designer l'endroit où le comportement se manifeste.. 5

6 Les fournisseurs doivent être facilement accessibles aux clients. La distance, le temps et le coût nécessaires pour atteindre un fournisseur peuvent représenter un obstacle, surtout dans les zones rurales, où le transport est souvent limité et onéreux. En règle générale dans le cadre des programmes de marketing social, les consommateurs ne doivent pas marcher plus de dix minutes pour acheter un produit de santé. Bien qu il n'y ait pas d'équivalent pour les produits d'assainissement, le principe est le même. Une femme en Mauritanie James Martone/ La Banque mondiale Des hommes portent du bambou en Indonésie Curt Carnemark / La Banque mondiale 6

7 Les fournisseurs doivent savoir comment développer un assainissement salubre qui répond aux normes nationales. Il est également important et indispensable d avoir certains prestataires dans la chaîne d'approvisionnement qui savent comment assurer l'entretien à long terme et éliminer en toute sécurité les boues et les excrétas. 7

8 Les fournisseurs doivent être courtois et orientés vers le client. Cela semble évident, mais c'est souvent très difficile dans la pratique! L idéal serait que les prestataires soient en mesure de découvrir les besoins des clients et les faire correspondre avec les produits et services, y compris les produits financiers. Au Cambodge, certains fournisseurs offrent une garantie prévoyant la réparation gratuite des latrines cassées à cause d'un composant défectueux. La garantie a pour effet de renforcer la réputation du fournisseur et peut aboutir à d'autres travaux ou services.. 8

9 Quels sont les défis? Souvent, la chaîne d'approvisionnement est très fragmentée et informelle. Par exemple, dans l'est de Java, il y a des milliers de maçons, mais la plupart d entre eux n ont pas de vitrines. Les clients potentiels ne savent pas toujours où s adresser. Et pour la plupart des fournisseurs, l'assainissement n'est pas leur activité principale, ce qui peut limiter leur intérêt pour les efforts de renforcement des capacités. Au Vietnam, les propriétaires de petites entreprises qui avaient été formés pour promouvoir l'assainissement n'ont pas poursuivi la promotion de l'assainissement au cours des années suivantes. En revanche, trois ans plus tard, la plupart d entre eux étaient des vendeurs passifs qui comptaient sur leur réputation et des références pour faire croître leur entreprise. Malgré ces défis, il y a quelques options à considérer lors de l'élaboration d'une stratégie de distribution. Ces options ne s excluent pas mutuellement, il faut envisager une combinaison. A noter également que la plupart des stratégies de distribution décrites contiennent le renforcement des capacités et le développement commercial, en plus des considérations liées au marketing. 9

10 Tout d'abord, il faut favoriser la mise en réseau entre les fournisseurs. Les réseaux fournissent des références permettant aux fournisseurs de développer leur entreprise d'assainissement. Certains réseaux sont des groupements libres, d'autres fonctionnent comme des associations formelles. 10

11 AuVietnam,lesréseauxinformelsontaidélesfournisseursd'assainissementàfairecroître leur entreprise et même étendre leur activité dans les communes voisines. Après la fin d'un projet pilote de marketing de l'assainissement, de nombreux fournisseurs sont restés actifs dans leurs réseaux pendant des années. Dans l'est de Java, les entrepreneurs ont formé un groupe de maçons et ont préféré les grossistes qui fournissent des matériaux à de meilleurs prix. En Ouganda, l Association privée des vidangeurs (Private Pit Emptiers Association) est une plate forme pour le développement économique. 11

12 Deuxièmement, il faut envisager la franchise sociale, qui est presque pareille à la franchise commerciale. Il n est pas nécessaire d inclure toutes les composantes qui se trouvent normalement dans une franchise. L'idée est de normaliser les aspects clés du modèle économique tels que les produits, les prix et la gestion des stocks. Dans l'est de Java, le WSP soutient le développement de "guichets uniques" pour reproduire les éléments d'un modèle commercial prometteur. Seize guichets uniques ont été créés à la fin de l'année

13 Il y a des variations du concept de franchise dans le secteur de l'eau. Aquaya, par exemple, a utilisé cette approche pour lancer le Water Business Kit TM à Java, en créant environ entreprises. La vente d eau est maintenant une industrie dans cette province. 13

14 L'accréditation est une stratégie utile pour renforcer les capacités et garantir que les normes nationales soient enseignées et utilisées. Afin de développer l'accès à des fournisseurs qualifiés, l'accréditation lorsqu elle est mise en œuvre au sein d'une organisation, offre des moyens potentiellement plus rentables qu'un processus de formation des formateurs qui doit être géré en permanence. Dans l'est de Java, l'institut de Technologie de Surabaya a formé environ maçons et d'autres personnes. Pour les leçons apprises à ce jour, voir «Garder à l'esprit». L accréditation ouvre également des perspectives pour développer le marketing, l image de marque et d'autres possibilités de promotion. Dans l'est de Java, les fournisseurs formés à l'institut ont été encouragés à utiliser le logo «WC ku sehat» ou «Toilettes salubres» sur les matériaux pour que les ménages puissent reconnaître des fournisseurs qualifiés. 14

15 En fonction des résultats de la recherche formative, il est possible d identifier les entreprises intéressées dans le développement d'un marché durable pour l'assainissement. Ces entreprises pourraient fonctionner comme un point d ancrage ou un agrégateur et organiser toute la chaîne d'approvisionnement, y compris les maçons, les producteurs, etc. Nous serions axés sur nos efforts d'assistance technique auprès de ces agrégateurs d'activités économiques. 15

16 L Organisation néerlandaise de développement (la SNV) utilise cette approche dans ses efforts de développement économique dans plusieurs secteurs. La SNV place ses efforts de renforcement des capacités en plein cœur de la chaîne d'approvisionnement. Une application hypothétique utilisant l'agrégation d activités économiques d'assainissement permettrait d attribuer des concessions limitées dans le temps pour les quincailleries au niveau du district. Ces magasins recevraient l assistance technique et l'exclusivité commerciale et ils bénéficieraient des campagnes destinées à stimuler la demande pour une durée limitée. Leur but est d assurer un approvisionnement durable des produits à la demande. Cette approche peut exiger l établissement de contrats ou de partenariats avec des cabinets de conseil ou d'autres organisations qui ont une expérience dans la transformation du marché et le développement du secteur. Crédit image : SNV. title of presentation 16

17 C est la fin de l aperçu. Pour en savoir plus, vous êtes invité à explorer l ensemble du module. Vous y trouverez le chapitre correspondant, des termes clés et conseils à garder à l esprit, des outils et ressources supplémentaires. 17

Qu est ce que le Marketing de l assainissement?

Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Qu est ce que le Marketing de l assainissement? 1 Ce module porte sur la recherche formative. Les objectifs d apprentissage de ce module visent à : comprendre le cadre conceptuel du WSP pour les initiatives

Plus en détail

Élaboration d une campagne de communication.

Élaboration d une campagne de communication. Élaboration d une campagne de communication. 1 Vu que la communication est un élément essentiel du marketing de l'assainissement, nous voulions consacrer un module entier à l'élaboration d'une campagne

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Élaborer une stratégie marketing Le Programme Eau et assainissement est un partenariat multidonateur

Plus en détail

Session 4 : Quels sont les stratégies marketing à développer en assainissement?

Session 4 : Quels sont les stratégies marketing à développer en assainissement? Session 4 : Quels sont les stratégies marketing à développer en assainissement? Jeu des 4 P Séquence prévue : 3 février 2012, de 14h30 à 17h15 Format : - Jeu des 4P : jeu de plateau, inspiré du jeu de

Plus en détail

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37 Livret pour l Assainissement en Milieu Rural ²²² Communes de Ngogom et de Gainte Kaye Plan du livret Page 02 Présentation du projet Page 05 La mise en œuvre du service public d assainissement Page 08 L

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

L utilisation de téléphones portables pour le suivi de la fonctionnalité des points d eau en zone rurale : expériences de Triple-S Ouganda

L utilisation de téléphones portables pour le suivi de la fonctionnalité des points d eau en zone rurale : expériences de Triple-S Ouganda L utilisation de téléphones portables pour le suivi de la fonctionnalité des points d eau en zone rurale : expériences de Triple-S Ouganda Webinaire WSP-RWSN Valérie Bey, Chargée de Programme, IRC Centre

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Mise à l échelle du marketing de l assainissement:

Mise à l échelle du marketing de l assainissement: Série Hygiène et Assainissement Note de terrain Avril 2011 Mise à l échelle du marketing de l assainissement: Expérience du Bénin en milieu rural Cette note décrit l expérience du Bénin dans la mise en

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Prix d'un site Internet ou e-commerce professionnel

Prix d'un site Internet ou e-commerce professionnel Prix d'un site Internet ou e-commerce professionnel Lors de vos recherches concernant le prix d'un site Internet, vous avez dû voir un peu tout et n'importe quoi. Des sites Internet (soi-disant) gratuits.

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Gestion du flux d informations relatives au suivi dans le but d améliorer l assainissement en milieu rural à Java-Est

Gestion du flux d informations relatives au suivi dans le but d améliorer l assainissement en milieu rural à Java-Est PROGRAMME EAU ET ASSAINISSEMENT DOCUMENT DE TRAVAIL Programme global de mise à l échelle de l assainissement Gestion du flux d informations relatives au suivi dans le but d améliorer l assainissement en

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Élaborer une campagne de communication Le Programme Eau et assainissement est un partenariat multidonateur

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure Fiche 2 Programme pour l eau et l assainissement Un partenarait international pour aider les populations défavorisées a avoir un accès durable à des services d eau et d assainissement améliorés Réforme

Plus en détail

EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION

EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION Document énonçant la position du CSEE sur la proposition de recommandation du Parlement européen et du Conseil établissant

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Lignes directrices du Programme de développement de l industrie

Lignes directrices du Programme de développement de l industrie Lignes directrices du Programme de développement de l industrie Veuillez lire attentivement l'ensemble des lignes directrices avant de commencer à remplir votre demande, et entamer le processus bien avant

Plus en détail

Email Mobile & marketing. conquête

Email Mobile & marketing. conquête Email Mobile & marketing conquête BtoC - BtoB - Lead de Réseaux Sociaux géoemail marketing Ciblez géographiquement tous vos futurs clients! Analyses des retours géomail marketing Le principe A travers

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

IBM Unica emessage Version 8.x. Présentation du démarrage d'un compte de messagerie électronique

IBM Unica emessage Version 8.x. Présentation du démarrage d'un compte de messagerie électronique IBM Unica emessage Version 8.x Présentation du démarrage d'un compte de messagerie électronique Important Avant d'utiliser le présent document et le produit associé, prenez connaissance des informations

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 3, Le cercle vertueux du pay per click. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 3, Le cercle vertueux du pay per click. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 3, Le cercle vertueux du pay per click WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social,

Plus en détail

HSP Preferred Partner Program

HSP Preferred Partner Program HSP Preferred Partner Program Ensemble vers plus de sécurité Appartenant au groupe Honeywell Safety Products, notre mission en France sera de développer la culture de la sécurité auprès de nos clients

Plus en détail

ÉNONCÉ DU PROBLÈME Il est indispensable, aux fins du développement

ÉNONCÉ DU PROBLÈME Il est indispensable, aux fins du développement PROGRAMME EAU ET ASSAINISSEMENT : NOTE D'APPRENTISSAGE Projet global de mise à l échelle de l'assainissement Analyse comparative des performances des autorités locales en matière d'assainissement rural

Plus en détail

ERP open source une solution pour les entreprises. 17/02/2010 Page: 1

ERP open source une solution pour les entreprises. 17/02/2010 Page: 1 ERP open source une solution pour les entreprises 17/02/2010 Page: 1 Sommaire Définition d'un ERP Les grands modules d'un ERP Retour sur investissement Les avantages d'un ERP open source Ou peut on envisager

Plus en détail

PLANIFIEZ VOTRE SUCCÈS P a g e 0

PLANIFIEZ VOTRE SUCCÈS P a g e 0 PLANIFIEZ VOTRE SUCCÈS P a g e 0 PLANIFIEZ VOTRE SUCCÈS P a g e 1 Planifiez votre succès Guide de préparation d un plan d affaires et de marketing Le présent guide est conçu pour vous aider à esquisser

Plus en détail

Modèle/Exemple - Business plan

Modèle/Exemple - Business plan Modèle/Exemple - Business plan Insérez ici le logo de votre enseigne/société NOM/Prénom Addresse 1 Addresse 2 Ville Code Postal Téléphone Fax Mobile E-mail Site Internet Sommaire Page 1. Introduction -

Plus en détail

LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé

LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé Ralph Denizé Montréal, Canada 1. TABLE DES MATIERES Le FOMIN en Bref Le mandat du FOMIN Le FOMIN en chiffres Le FOMIN en Haiti FOMIN Haiti en chiffres FOMIN

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

Resume des discussions autour des recents modeles de distribution de produits de la sante de la reproduction

Resume des discussions autour des recents modeles de distribution de produits de la sante de la reproduction 5/1/2015 Resume des discussions autour des recents modeles de distribution de produits de la sante de la reproduction 1 Vue d'ensemble et But Malgré la prolifération de projets utilisant l'approche Informed

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS Le papier, c est fini. Maintenant, il faut passer sur Internet. Il y a trop de monde sur Internet, C est impossible de

Plus en détail

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine v Renforcement des compétences opérationnelles dans le développement mené par la communauté 15 au 19 avril 2002 Washington, D.C. Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

Microsoft Dynamics AX. Solutions flexibles avec la technologie Microsoft Dynamics AX Application Object Server

Microsoft Dynamics AX. Solutions flexibles avec la technologie Microsoft Dynamics AX Application Object Server FLEXIBILITÉ Microsoft Dynamics AX Solutions flexibles avec la technologie Microsoft Dynamics AX Application Object Server Livre blanc Comment les entreprises peuvent-elles utiliser la technologie Microsoft

Plus en détail

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010 Compte Rendu de l Atelier Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques 1. Contexte Le 9 décembre 2010 Beyrouth - Liban Les besoins en investissement pour

Plus en détail

Les effets positifs de la gestion de l information

Les effets positifs de la gestion de l information Une seule solution Les effets positifs de la gestion de l information Conseils pratiques pour savoir comment réduire vos couts, renforcer votre niveau de conformité et accroitre votre efficacité Les données

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

A agrafer à la fiche d enquête impérativement. Logement dans une concession avec cour et plusieurs logements

A agrafer à la fiche d enquête impérativement. Logement dans une concession avec cour et plusieurs logements 62 Numéro questionnaire (par équipe) Numéro échantillon Date de l enquête: Nom de la famille déplacée Ville/Commune Latitude (GPS) - si applicable 1. SITUATION ABRI 1. Comment définiriez-vous l abri actuel?

Plus en détail

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence 4 CaLP ARGENT TRAVAILLER CONTRE AVEC TRAVAIL LES BANQUES

Plus en détail

Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations

Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations Examens professionnels supérieurs de logisticiennes / logisticiens du 16.10.2014 Annexe 9.6 Description et objectifs de performance des

Plus en détail

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z.

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. 1 Mesdames et messieurs, Une gestion de fortune clairvoyante, réaliste et compétente

Plus en détail

FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L EST ET AUSTRALE M.BRADLEY, FIDA, 2001 RESUME DE LA COMMUNICATION

FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L EST ET AUSTRALE M.BRADLEY, FIDA, 2001 RESUME DE LA COMMUNICATION Le financement de l agriculture familiale dans le contexte de libéralisation : quelle contribution de la microfinance?/ Séminaire de Dakar, 21-24 janvier 2002 / Contribution FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU

Plus en détail

L assainissement. non collectif. Vous avez une «fosse septique» ou vous devez en installer une. Ce que vous devez savoir

L assainissement. non collectif. Vous avez une «fosse septique» ou vous devez en installer une. Ce que vous devez savoir L assainissement non collectif Vous avez une «fosse septique» ou vous devez en installer une Ce que vous devez savoir Sommaire. Une fosse septique, c est quoi?...3. Fosse septique ou assainissement non

Plus en détail

IBM SPSS Direct Marketing

IBM SPSS Direct Marketing IBM SPSS Statistics 19 IBM SPSS Direct Marketing Comprenez vos clients et renforcez vos campagnes marketing Points clés Avec IBM SPSS Direct Marketing, vous pouvez : Comprendre vos clients de manière plus

Plus en détail

28.8.2014 Journal officiel de l Union européenne L 257/73

28.8.2014 Journal officiel de l Union européenne L 257/73 28.8.2014 Journal officiel de l Union européenne L 257/73 RÈGLEMENT (UE) N o 910/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 23 juillet 2014 sur l identification électronique et les services de confiance

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Un guide LE CLOUD COMPUTING DÉMYSTIFIÉ 5 IDÉES REÇUES QUE TOUTES LES PETITES ENTREPRISES DEVRAIENT CONNAÎTRE SUR LE CLOUD COMPUTING

Un guide LE CLOUD COMPUTING DÉMYSTIFIÉ 5 IDÉES REÇUES QUE TOUTES LES PETITES ENTREPRISES DEVRAIENT CONNAÎTRE SUR LE CLOUD COMPUTING Un guide LE CLOUD COMPUTING DÉMYSTIFIÉ 5 IDÉES REÇUES QUE TOUTES LES PETITES ENTREPRISES DEVRAIENT CONNAÎTRE SUR LE CLOUD COMPUTING Les avantages considérables promis par le cloud computing aux petites

Plus en détail

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement Supplément technique à l intention des coopératives qui ont Octobre 1998 une convention d exploitation administrée par la SCH Une introduction au nouveau guide de la SCH sur les réserves de remplacement

Plus en détail

Assurances. Introduction. Objectifs d apprentissage

Assurances. Introduction. Objectifs d apprentissage Assurances Introduction Si vous possédez une automobile au Canada, vous devez avoir quelques notions de base sur l assurance. Les autres types d assurances sont semblables, mais il existe de grandes différences.

Plus en détail

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU).

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). www.coopami.org COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). Abidjan 15 juillet 2014 Michel Vigneul Cellule Expertise&COOPAMI Mutuelle

Plus en détail

Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM)

Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM) Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM) Cahier des charges du Groupe de Travail sur le Plaidoyer pour la lutte contre le paludisme (MAWG) Révision basée sur l examen du cadre de responsabilisation

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER 2 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER Un groupe d'entreprises locales prospère apporte non seulement un avantage économique à une communauté, mais

Plus en détail

R A P P O R T D É T A P E 2010-2011 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É )

R A P P O R T D É T A P E 2010-2011 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É ) R A P P O R T D É T A P E 00-0 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É ) Pour la période du er octobre 00 au février 0 Page de T A B L E D E S M A T I È R E S AFFAIRES RÉGLEMENTAIRES

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS 1. INSCRIPTION

FOIRE AUX QUESTIONS 1. INSCRIPTION FOIRE AUX QUESTIONS 1. INSCRIPTION 1.1 Quelles sont les dates de la période d inscription? La période d inscription commence le 28 janvier 2015 et se termine le 18 mars 2015 à midi, heure avancée de l'est.

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Utiliser le secteur privé comme levier?

Utiliser le secteur privé comme levier? Utiliser le secteur privé comme levier? Comprendre et analyser la collaboration des organisations canadiennes de développement international avec le secteur privé par le biais du plaidoyer, du dialogue,

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR Tous les produits achetés auprès d'apple, y compris les produits qui ne sont pas de la marque Apple, bénéficient de la garantie légale de conformité de 2 ans du vendeur, prévue

Plus en détail

When Recognition Matters

When Recognition Matters When Recognition Matters PROGRAMME DE PARTENARIAT DU PECB www.pecb.com A propos du PECB /// Le PECB (Professional Evaluation and Certification Board) est un organisme de certification des personnes pour

Plus en détail

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015).

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015). NOTE DE SERVICE À : De : Tous les actuaires des régimes de retraite Bruce Langstroth, président Direction de la pratique actuarielle Manuel Monteiro, président Commission des rapports financiers des régimes

Plus en détail

Union des Mutelles de Santé de Guinée Forestière - Programme 2007-2012

Union des Mutelles de Santé de Guinée Forestière - Programme 2007-2012 Objectifs et résultats Indicateurs Hypothèses 1. Objectifs globaux 1. Participation à la mise en oeuvre de la politique nationale de développement de la mutualité définie par le Ministère de la Santé.

Plus en détail

Le dispositif du «Permis à un euro par jour»

Le dispositif du «Permis à un euro par jour» Le dispositif du «Permis à un euro par jour» Rappel du principe du dispositif du «Permis à un euro par jour» Le dispositif du «Permis à un euro par jour» a été mis en place par décret du 29 septembre 2005

Plus en détail

QLIKVIEW POUR SALESFORCE

QLIKVIEW POUR SALESFORCE QLIKVIEW POUR SALESFORCE Exploiter rapidement et facilement les données issues de votre CRM QlikView simplifie l intégration de la Business Discovery à une Plate-forme PaaS (Platform as a Service) éprouvée

Plus en détail

Norme de la Chaîne de Traçabilité

Norme de la Chaîne de Traçabilité Norme de la Chaîne de Traçabilité Mars 2014 Réseau d'agriculture Durable et Rainforest Alliance, 2012-2014. www.san.ag Ce document est disponible sur les sites suivants: www.san.ag - www.rainforest-alliance.org

Plus en détail

la Stratégie nationale d extension de la couverture maladie du Mali Comment le Rwanda a informé Health Economics and Policy Association (AfHEA)

la Stratégie nationale d extension de la couverture maladie du Mali Comment le Rwanda a informé Health Economics and Policy Association (AfHEA) 2 nd Conference of the African Health Economics and Policy Association (AfHEA) 2 eme Conférence de l Association Africaine d Economie et de Politique de la Santé (AfHEA) Comment le Rwanda a informé la

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT PARCOURS DE FORMATION WEBMARKETING Devenir autonome pour animer une marque, gérer un site internet et développer sa visibilité sur le Web Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 93.13.14965.13

Plus en détail

PROGRAMME EAU ET ASSAINISSEMENT: DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet global sur la mise à l échelle de l assainissement

PROGRAMME EAU ET ASSAINISSEMENT: DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet global sur la mise à l échelle de l assainissement PROGRAMME EAU ET ASSAINISSEMENT: DOCUMENT DE TRAVAIL Projet global sur la mise à l échelle de l assainissement Présentation de SaniFOAM: Un cadre pour l analyse des comportements en matière d assainissement,

Plus en détail

Financial Insurance Management Corp.

Financial Insurance Management Corp. Financial Insurance Management Corp. Augmenter le taux de renouvellement grâce à une solution mobile fournie en tout juste trois mois Les faits Le besoin FIMC souhaitait offrir une meilleure valeur ajoutée

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

Entreprises sociales et approvisionnement durable

Entreprises sociales et approvisionnement durable Entreprises sociales et approvisionnement durable Politique d approvisionnement durable de 2009 Les décisions concernant l approvisionnement prennent en compte les bienfaits pour l environnement et pour

Plus en détail

Au cours des trois dernières décennies, dans un environnement hyper- concurrentiel, les entreprises ont

Au cours des trois dernières décennies, dans un environnement hyper- concurrentiel, les entreprises ont DOSSIER : Gestion d entreprise La gestion des partenariats : les bons principes pour améliorer la gestion d un réseau de distributeurs Dans un grand nombre de secteurs, la distribution indirecte a pris

Plus en détail

Multi Menu franchising inc. Franchiseur 1700 Boul. St-Elzear Ouest, local 105 Laval, Qc H7L 3N2 1-877-462-0056 info@multimenu.ca

Multi Menu franchising inc. Franchiseur 1700 Boul. St-Elzear Ouest, local 105 Laval, Qc H7L 3N2 1-877-462-0056 info@multimenu.ca Multi Menu franchising inc. Franchiseur 1700 Boul. St-Elzear Ouest, local 105 Laval, Qc H7L 3N2 1-877-462-0056 info@multimenu.ca Bonjour, Nous vous remercions de votre intérêt pour Multi Menu. Si vous

Plus en détail

setup news financement Soutien aux projets syndicaux européens

setup news financement Soutien aux projets syndicaux européens setup news financement Soutien aux projets syndicaux européens Bulletin d information de l ETUI sur les opportunités de financements européens pour les syndicats N 23 février 2014 Le nouveau programme

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES TABLEAUX DE BORD CIGREF DES. Indicateurs RH de la DSI

RESSOURCES HUMAINES TABLEAUX DE BORD CIGREF DES. Indicateurs RH de la DSI 2007 TABLEAUX DE BORD CIGREF DES RESSOURCES HUMAINES «Promouvoir l'usage des systèmes d'information comme facteur de création de valeur et source d'innovation pour l'entreprise» Publications du CIGREF

Plus en détail

Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA

Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA (directive 2010/45/UE du Conseil) Pourquoi des notes explicatives? Les notes explicatives visent à mieux faire comprendre la législation adoptée

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS DOSSIER D INFORMATION N 4 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS INTRODUCTION Les festivals d arts visent à célébrer la richesse et la diversité des cultures dans le monde en réunissant des

Plus en détail

Atelier sur L Equité dans la Couverture santé Universelle: Comment Atteindre les plus Pauvres 24 27 septembre 2012 Marrakech, Maroc.

Atelier sur L Equité dans la Couverture santé Universelle: Comment Atteindre les plus Pauvres 24 27 septembre 2012 Marrakech, Maroc. Atelier sur L Equité dans la Couverture santé Universelle: Comment Atteindre les plus Pauvres 24 27 septembre 2012 Marrakech, Maroc Rapport Final Atelier sur L Equité dans la Couverture santé Universelle:

Plus en détail

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES TRAVAILLER AVEC LES BANQUES GUIDE PRATIQUE DE NÉGOCIATION AVEC LES BANQUES DANS LE CADRE DE PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Accès à l eau potable et à l assainissement dans les Andes du Sud en Equateur Région de Saraguro-Oña ecobeton

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Exploiter et diffuser des flux RSS Pourquoi exploiter les flux d information pour votre veille professionnelle?

Exploiter et diffuser des flux RSS Pourquoi exploiter les flux d information pour votre veille professionnelle? 6 Exploiter et diffuser des flux RSS Pourquoi exploiter les flux d information pour votre veille professionnelle? Comment fonctionne les RSS? Lire et recevoir vos informations Où trouver des flux RSS pertinents?

Plus en détail

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM La maturité des solutions PLM mettent en évidence les données analytiques Tech-Clarity, Inc. 2009 Table

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail