LES FIEVRES AIGUES DE L ENFANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES FIEVRES AIGUES DE L ENFANT"

Transcription

1 LES FIEVRES AIGUES DE L ENFANT

2 LA FIEVRE AIGUE DE L ENFANT Introduction (1) Symptôme majeur Angoisse excessive Température = équilibre entre pertes et production de chaleur Fièvre = réponse normale de l organisme

3 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Quelle technique pour la prise de la température?

4 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Introduction (2) Définition : température rectale > 38 C Température axillaire peu fiable

5 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Physiopathogénie snsksndskds

6 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Physiopathogénie jsdhsd

7

8

9 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT La mêlée immunitaire

10 Rôle de la fièvre chez l enfant? Bénéfique ou maléfique?

11 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Rôle de la fièvre Fièvre = symptôme utile Indice commode et non dangereux Processus normal de défense Parfois = urgence médicale Indépendamment de son étiologie : - chez le nourrisson : risque de convulsions + DHA - chez le vieillard : risque de DHA et troubles de comportement.

12 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Introduction (2) Otite moyenne aiguë : 34 % IRA haute : 19 % Gastro-entérite : 7 % Fièvre sans foyer défini* : 14 % * fièvre évoluant depuis moins d une semaine et dont l interrogatoire minutieux et l examen physique n arrivant pas à révéler une cause probable

13 Fièvre sans foyer défini? Que faire?

14 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Introduction (3)

15 FIEVRE AIGUE CHEZ L ENFANT Démarche diagnostique Age : élément majeur groupes : 1 er groupe : 0-3 mois 2 ème groupe : 3-36 mois

16 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Nouveau-nés et nourrissons <3mois Température rectale > 38 C Risque d infection potentiellement sévère (IPS): méningite, ostéo-arthrite, cellulite, infection urinaire, pneumopathie, gastro-entérite ± otite moyenne aiguë. 2/3 à 3/4 : infection virale 5-10% : bactériémie avec risque de complications Avant 1 mois : incidence élevée des infections bactériennes

17 FIEVRE ISOLEE DU NOURRISSONS <3MOIS Examen clinique Signes méningés État du foie et de la rate Mobilité articulaire Masse anormale Examen de la peau, de la cavité buccale, et des tympans L examen somatique n est pas suffisant pour différentier une infection bactérienne d une infection virale quelque soit l expérience de l examinateur

18 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Nourrissons <3mois à haut risque Troubles de la vigilance et/ou du tonus Anomalies de l hémodynamique Anomalies de coloration Signes de détresse respiratoire Signes de déshydratation Signes d infection des parties molles / squelette Troubles du comportement Purpura

19 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Examens complémentaires?

20 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Examens complémentaires (1) Numération formule sanguine Hémoculture La C- reactive protein et /ou fibrinogène Examen cyto-bactériologique des urines Radiographie thoracique Coproculture Ponction lombaire

21 NOUVEAU-NÉS ET NOURRISSONS <3MOIS Bas risque Aucun signe clinique Aucun signe biologique en faveur d une infection bactérienne < globules blancs <15000/mm3 pas de syndrome inflammatoire : CRP <20mg/l et/ou fibrinogène < 4g/l examen des urines normal coproculture : < 5 globules blancs /champs

22 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Epidémiologie de la bactériémie Streptococcus pneumoniae Haemophilus influenzae type b Neisseria meningitidis Salmonella, staphylocoques.

23 NOUVEAU-NÉS ET NOURRISSONS <3MOIS Conduite à tenir?

24 NOUVEAU-NÉS ET NOURRISSONS <3MOIS Conduite à tenir nourrisson < 1 mois d origine inconnue : hospitalisation ATB si signe de haut risque ou anomalie biologique Céphalosporines 3 ème génération + aminoside nourrisson de 1 à 3 mois avec une IPS : hospitalisation et traitement sans délai hospitalisation si difficulté de prise en charge ambulatoire nourrisson de 1 à 3 mois à bas risque : Prise en charge en hôpital de jour ou à domicile et revu 24 heures après Deux attitudes : ceftriaxone IM (après PL et hémoculture) abstention jusqu au résultats des cultures.

25 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Nourrisson et enfant Fièvre > 38,4 C ( < 7 jours avec clinique normal ) Motif fréquent Origine infectieuse : virus +++ VRS : saison froide entérovirus : saison chaude Enfants < 2 ans : risque de bactériémie occulte : 3-8% germes : pneumocoque, Haemophilus, méningocoque, Escherichia Coli, Salmonella...

26 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Haut risque Troubles de la vigilance et/ou du tonus Anomalies de l hémodynamique Anomalies de coloration Signes de détresse respiratoire Signes de déshydratation Purpura

27 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Nourrisson et enfant Bandelettes urinaires : ECBU si positives La NFS et la CRP : cause bactérienne ou virale (intérêt de la procalcitonine dans l avenir?)

28 LA FIEVRE ISOLEE DE L ENFANT Nourrisson et enfant Enfant avec des signes de gravité : hospitalisation + ATB après bilan Enfant âgé de 3 mois à 2 ans : Bilan biologique : bandelette urinaire, NFS et CRP. CAT en fonction des résultats Enfant > 2 ans et sans signes de gravité : Risque d infection bactérienne faible Simple surveillance clinique Bilan si aggravation ou persistance de la fièvre au-delà de 3 jours.

29 Traitement de la fièvre aigue «la fièvre n est qu un symptôme, et nous ne sommes pas sûrs qu elle soit une ennemie. Peut- être est-elle une amie» DuBois 1948.

30 Traitement de la fièvre aigue Malgré la mise en évidence des effets bénéfiques traitement chez le jeune enfant car risque de complications moyens physiques + médicaments

31 Dévêtir l enfant TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Moyens physiques Diminuer le chauffage ambiant Donner des suppléments hydriques A prescrire sur ordonnance

32 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX Acide salicylique Paracétamol Ibuprofène

33 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Quel médicament?

34 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Acide acétylsalicylique Voie orale +++ : Absorption digestive rapide Dose unitaire : mg/kg /J Formes galéniques : 50/100/125 mg chez le nourrisson et 250mg si > 3ans. Voie parentérale IM ou IVL: En cas d urgence 10-20mg/Kg/J x 3-4/J Effets indésirables : Inhibition des prostaglandines : digestifs, respiratoires, rénale Immuno-allergiques: Lyell, hématologiques, hépatique Syndrome de Reye Intoxication salicylée si prise > 100mg/Kg/J

35 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Paracétamol Voie orale / rectale / injectable Forme galénique : 60mg chez le petit nourrisson Posologie moyenne : mg/kg toutes les 6heures si PO et 3-4 x si rectale Effets indésirables : toxicité hépatique si prise > 120mg/Kg/J

36 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Ibuproféne Voie orale Durée d action plus longue et activité antipyrétique dose- dépendante Forme sirop : forme galénique : 100 mg dose unitaire : 7-10 mg/kg x 3-4 /J (30mg/Kg/J)

37 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Monothérapie ou bi?

38 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Règles générales de prescription (1) Monothérapie +++ Problème de l association : «alternance» aspirine-paracétamol = anarchie et risque d inefficacité effet antipyrétique plus prolongé que chaque molécule utilisée seule mais signes d'intolérance multipliés par deux.

39 TRAITEMENT DE LA FIEVRE AIGUE Règles générales de prescription (2) Par voie orale de préférence Voir rectale si vomissement incoversible Voie IM/IV si urgence Formes galéniques adaptées à l age : 4 heures pour AAS et 6 heures pour paracétamol et ibuprofène Sans omission de la prise nocturne Prolonger la durée au moins 24-48heures

40

41

42 Enfant fébrile: les dix commandements d 'un bon examen clinique 1. Déshabiller complètement l'enfant 2. Rechercher d emblée les signes de gravité 3. Etablir les conditions d'un enfant calme et rassuré et d'une famille confiante 4. Ecouter l'histoire rapportée par la famille avant de pratiquer un interrogatoire orienté 5. Eviter les a priori diagnostiques (surtout en période épidémique) 6. Prendre le temps de l'observation de l'enfant (position couchée, assise et debout) 7. Examiner l'enfant en totalité sans se limiter au symptôme le plus bruyant 8. N examiner la gorge et les oreilles qu'à l'issue de l'examen général 9. Se méfier des pièges diagnostiques 10. Savoir revoir l'enfant et recommencer un examen clinique complet les jours suivants si la fièvre persiste

43 «La fièvre est témoin, mais elle n est pas complice» Hippocrate

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

Syndromes infectieux chez le petit enfant

Syndromes infectieux chez le petit enfant Syndromes infectieux chez le petit enfant Quelle conduite à tenir? Dr Nicolas Billaud pédiatre au CHR de Metz 11 octobre 2011 Enfants fiévreux Parents fébriles Fièvre motif le plus fréquent de consultation

Plus en détail

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil Définition : Fièvre =Température rectale > 38 c (déréglage du point d équilibre thermique au niveau Hypothalamus)

Plus en détail

Fièvre aiguë et Critères de gravité d'un syndrome infectieux chez l'enfant (203a) Professeur Dominique PLANTAZ Novembre 2004

Fièvre aiguë et Critères de gravité d'un syndrome infectieux chez l'enfant (203a) Professeur Dominique PLANTAZ Novembre 2004 Fièvre aiguë et Critères de gravité d'un syndrome infectieux chez l'enfant (203a) Professeur Dominique PLANTAZ Novembre 2004 Objectifs : Diagnostiquer une fièvre aiguë chez l enfant Planifier la prise

Plus en détail

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA Prise en charge de la fièvre chez l enfant Dr S. NAFA Définitions Température centrale > 38 C en l absence d activité intense chez un enfant normalement couvert dans une température ambiante tempérée Au

Plus en détail

FACULTE de MEDECINE - UNIVERSITE LOUIS PASTEUR - STRASBOURG 31/03/00 Prof. Umberto SIMEONI Service de Pédiatrie Diarrhée aiguë du nourrisson

FACULTE de MEDECINE - UNIVERSITE LOUIS PASTEUR - STRASBOURG 31/03/00 Prof. Umberto SIMEONI Service de Pédiatrie Diarrhée aiguë du nourrisson Diarrhée aiguë du nourrisson U. Simeoni Les points essentiels La diarrhée aiguë est une affection fréquente et banale du nourrisson. On estime son incidence chez l enfant en bas âge de 1,3 à 2,3 épisodes

Plus en détail

Actualités thérapeutiques des

Actualités thérapeutiques des Actualités thérapeutiques des infections cérébro-méningées Cours du collège Septembre 2011 Pr Ag N Kaabia Introduction Méningites purulentes (adulte+++) Méningo-encéphalites à liquide clair Abcès du cerveau

Plus en détail

Définition. Conduite à tenir devant un syndrome septicémique. Quand évoquer une septicémie? Quand évoquer une septicémie?

Définition. Conduite à tenir devant un syndrome septicémique. Quand évoquer une septicémie? Quand évoquer une septicémie? Conduite à tenir devant un syndrome septicémique Dr Vincent Le Moing Dr Christina Psomas Maladies Infectieuses et Tropicales CHRU de Montpellier Février 2011 Définition = bactériémie = présence de bactéries

Plus en détail

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique Méningites Définition Inflammation des méninges, les 3 membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière 1- définition 2- démarche diagnostique : PL 3- méningites bactériennes 4- méningites virales

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 3 ème Année de Médecine Session de juillet 2014 Question 1 (1 point) : Toute suspicion de brucellose doit être signalée au laboratoire réalisant

Plus en détail

Physiopathologie. Symptôme Elévation de la température centrale

Physiopathologie. Symptôme Elévation de la température centrale Fièvre de l enfant Physiopathologie Symptôme Elévation de la température centrale «Modification du Thermostat» Vasoconstriction, métabolisme Réponse immunitaire primaire Rarement: d origine centrale Différent

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

Dossier 1. Énoncé. 1 Quels sont les signes cliniques s'intégrant dans le syndrome méningé?

Dossier 1. Énoncé. 1 Quels sont les signes cliniques s'intégrant dans le syndrome méningé? Dossier 1 Énoncé Pour la dixième fois cette semaine aux urgences, en pleine épidémie d'entérovirus, vous accueillez un patient pour céphalées fébriles. M. R., 21 ans, 65 kg, interne dans un lycée de classe

Plus en détail

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis Introduction(1) L augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est inquiétante, et s explique entre

Plus en détail

Dossier 1. N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. N 331 Coma non traumatique chez l adulte et chez l enfant

Dossier 1. N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. N 331 Coma non traumatique chez l adulte et chez l enfant Dossier 1 N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte Complications : Diagnostiquer un diabète chez l enfant et l adulte. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise

Plus en détail

Convulsions Fébriles du Nourrisson

Convulsions Fébriles du Nourrisson Convulsions Fébriles du Nourrisson Dr A. Haegel 1 Le degré d urgence Les crises convulsives fébriles (CCF) du nourrisson sont banales et généralement bénignes. Elles nécessitent une prise en charge hospitalière

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail

LE SYNDROME INFECTIEUX

LE SYNDROME INFECTIEUX LE SYNDROME INFECTIEUX Les maladies infectieuses résultent de l'agression de l'organisme par un être vivant microscopique ou macroscopique, Cette agression entraine généralement une ou des altérations

Plus en détail

La fièvre du nourrisson. Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV

La fièvre du nourrisson. Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV La fièvre du nourrisson Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV La fièvre du nourrisson Symptôme (température rectale > 38 ) très fréquent, accompagnant de très nombreuses infections, le plus

Plus en détail

PNEUMOPATHIE DE L ENFANT: RECOMMANDATIONS ACTUELLES afssaps 2005 E. BONNEMAISON SERVICE DE PÉDIATRIE A CLOCHEVILLE

PNEUMOPATHIE DE L ENFANT: RECOMMANDATIONS ACTUELLES afssaps 2005 E. BONNEMAISON SERVICE DE PÉDIATRIE A CLOCHEVILLE PNEUMOPATHIE DE L ENFANT: RECOMMANDATIONS ACTUELLES afssaps 2005 E. BONNEMAISON SERVICE DE PÉDIATRIE A CLOCHEVILLE FMC, Tours le 11 Septembre 2007 Pneumopathies communautaires Fréquent chez l enfant de

Plus en détail

MÉNINGITE INFECTIEUSE CHEZ L ENFANT ET CHEZ L ADULTE

MÉNINGITE INFECTIEUSE CHEZ L ENFANT ET CHEZ L ADULTE Module 7 - Item n 96 MÉNINGITE INFECTIEUSE CHEZ L ENFANT ET CHEZ L ADULTE Professeur Michel Drancourt 2014-2015 michel.drancourt@univ-amu.fr Faculté de Médecine http://www.mediterranee-infection.com/ CAS

Plus en détail

Dr PILMIS Benoit (SAU Cochin) MÉNINGITES BACTÉRIENNES

Dr PILMIS Benoit (SAU Cochin) MÉNINGITES BACTÉRIENNES Dr PILMIS Benoit (SAU Cochin) MÉNINGITES BACTÉRIENNES DOGME Signes infectieux + purpura avec au moins 1 élément nécrotique ou ecchymotique d une taille > 3 mm 1 ère dose d ATB active sur le méningocoque

Plus en détail

Faq 1 - Mener l interrogatoire et l examen clinique d un enfant fébrile

Faq 1 - Mener l interrogatoire et l examen clinique d un enfant fébrile Fièvre aiguë de l enfant (et de l adulte : non traité) Critères de gravité d un syndrome infectieux Auteurs : J. Gaudelus, M.Voisin Objectifs : Objectifs terminaux Diagnostiquer une fièvre aiguë chez l

Plus en détail

Modifications de l écologie microbienne

Modifications de l écologie microbienne Modifications de l écologie microbienne Adaptation de l antibiothérapie et des recommandations vaccinales Dr J. Sarlangue Hôpital des Enfants -Bordeaux la résistance bactérienne aux antibiotiques concerne

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 82 page 1 Copyright CMIT ITEM N 82 : GRIPPE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2008 - Item 82 page 1 Copyright CMIT ITEM N 82 : GRIPPE OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2008 - Item 82 page 1 ITEM N 82 : GRIPPE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une grippe II. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient INTRODUCTION - Maladie

Plus en détail

Cas clinique 1. Que faites-vous?

Cas clinique 1. Que faites-vous? Cas clinique 1 Madame G., âgé de 32 ans, institutrice, et 3e pare. Actuellement au terme de 20 semaines d'aménorrhée, elle consulte pour une fièvre isolée dépassant 38 avec frissons depuis trois jours.

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 INVANZ 1g, poudre pour solution à diluer pour perfusion Flacon, B/1 et B/10 Laboratoires Merck SHARP & Dohme-Chibret

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Christine Pietrement 28 mai 2009 Particularités des infections urinaires de l enfant Grande fréquence : < 3mois + fièvre : IU 13% filles, IU 19% garçon

Plus en détail

DIARRHEES AIGUES INFECTIEUSES DU NOURRISSON ET DE L ENFANT

DIARRHEES AIGUES INFECTIEUSES DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DIARRHEES AIGUES INFECTIEUSES DU NOURRISSON ET DE L ENFANT Diarrhée apparition brutale de selles anormalement fréquentes et liquides. Déséquilibre entre l absorption et la sécrétion intestinale d eau et

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, caractérisée par une obstruction bronchique variable dans le temps. Sous-diagnostiqué et insuffisamment pris en charge dans la population

Plus en détail

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 INTRODUCTION Sinusites aigues se définissent comme une atteinte infectieuse de la muqueuse d une ou plusieurs cavités sinusiennes

Plus en détail

Pathologie hivernale chez l enfant. Journée de formation continue Mohammedia 16/o2/12 Pr Benjelloun Dakhama BS Rabat

Pathologie hivernale chez l enfant. Journée de formation continue Mohammedia 16/o2/12 Pr Benjelloun Dakhama BS Rabat Pathologie hivernale chez l enfant Journée de formation continue Mohammedia 16/o2/12 Pr Benjelloun Dakhama BS Rabat Affections respiratoires Mécanisme de défense des voies aériennes Appareil mucociliaire

Plus en détail

Pneumopathie Aiguë Communautaire

Pneumopathie Aiguë Communautaire Pneumopathie Aiguë Communautaire Table des matières Présentation du cas 3 Le patient 4 Exercice 5 Exercice : Quels sont les éléments en faveur : 6 Exercice 7 Suite du cas 8 Exercice 9 Diagnostic microbiologique

Plus en détail

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS BUT DE LA DEMARCHE : ce référentiel concerne l évaluation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des phlegmons périamygdaliens Définition. Cette collection

Plus en détail

Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte.

Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte. Item 154. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte Objectifs nationaux (ECN) Connaître les portes d'entrée et les localisations secondaires les plus fréquentes

Plus en détail

VOLUME 2 Aspects cliniques

VOLUME 2 Aspects cliniques VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 3 Les maladies infectieuses Les maladies infectieuses 198 Les maladies infectieuses W. Michielsen, R. Peleman Les personnes âgées sont plus susceptibles aux infections

Plus en détail

De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois

De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois 12e JUPSO Dr Camille Runel-Belliard, pédiatre Etat des lieux Infections néonatales précoces Diminution de la transmission et de la mortalité

Plus en détail

Clément Porte IMG 1 er semestre

Clément Porte IMG 1 er semestre Clément Porte IMG 1 er semestre Mme G, 57 ans, arrive aux urgences à 16h Adressée par son MT pour suspicion d AVC devant des signes apparus à 14h : Paralysie faciale droite de la partie inférieure du

Plus en détail

Formation continue "Traiter au mieux les infections des voies respiratoires au cabinet médical. La thérapie antibiotique moderne 2002"

Formation continue Traiter au mieux les infections des voies respiratoires au cabinet médical. La thérapie antibiotique moderne 2002 Dr. med. Eric Breitenstein Vidy-Med SA, Schweiz Formation continue "Traiter au mieux les infections des voies respiratoires au cabinet médical. La thérapie antibiotique moderne 2002" Keywords: pneumonie,

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

Question 1 Le diagnostic proposé est celui d infection urinaire. Quels arguments tirés de l énoncé permettent

Question 1 Le diagnostic proposé est celui d infection urinaire. Quels arguments tirés de l énoncé permettent Énoncé D1-2007 Une femme de 68 ans, tabagique non sevrée, est hospitalisée pour altération de l état général. À l arrivée, la tension artérielle est à 140/80 mmhg, le pouls à 110/ min, elle a une polypnée

Plus en détail

Réunion de territoire Omédit Pays de la Loire Observatoire des antibiotiques 24 février 2015. Dr Pierre Abgueguen Infectiologue

Réunion de territoire Omédit Pays de la Loire Observatoire des antibiotiques 24 février 2015. Dr Pierre Abgueguen Infectiologue Réunion de territoire Omédit Pays de la Loire Observatoire des antibiotiques 24 février 2015 Dr Pierre Abgueguen Infectiologue Cas clinique n 1 Cas clinique 1 Femme de 49 ans, mari vétérinaire ATCD médicaux

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

Les Méningites. Hervé TISSOT DUPONT. Service de Maladies Infectieuses Hôpital de la Conception

Les Méningites. Hervé TISSOT DUPONT. Service de Maladies Infectieuses Hôpital de la Conception Les Méningites Hervé TISSOT DUPONT Service de Maladies Infectieuses Hôpital de la Conception Méningite aiguë : définition Syndrome méningé Syndrome infectieux Plus de 10 cellules/mm 3 dans le LCR La présence

Plus en détail

Otites de l enfant. Item et objectifs du CNCI

Otites de l enfant. Item et objectifs du CNCI 34 Otites de l enfant I. POUR BIEN COMPRENDRE II. DIAGNOSTIQUER UNE OTITE III. ARGUMENTER L ATTITUDE THÉRAPEUTIQUE ET PLANIFIER LE SUIVI DE L ENFANT Item et objectifs du CNCI Item 98. Otalgies et otites

Plus en détail

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage ACTUALITÉS THERAPEUTIQUES Samedi 3 décembre 2011 Dr. Briend-Godet Valérie Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage Épidémiologie! Augmentation permanente des voyages sous les tropiques

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES 1 Définitions Infections pouvant atteindre tous les segments de l arbre urinaire Gravité variable: de la simple cystite à l urosepsis. 2 Définitions Forme simple ou

Plus en détail

R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue»

R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue» CAS CLINIQUE R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue» J17 de vie : Fièvre aigue chiffrée à 38,5 c + vomissements évoluant 24 heures Notion de contage virale (

Plus en détail

Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques

Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques Journée d information des professionnels de l urgence 30 septembre 2009 Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques Pr Marie-Caroline Meyohas Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) Hôpital

Plus en détail

Pathologie infectieuse en Pneumologie. Bronchite Pneumopathie Abcès

Pathologie infectieuse en Pneumologie. Bronchite Pneumopathie Abcès Pathologie infectieuse en Pneumologie Bronchite Pneumopathie Abcès Prélèvements à visée infectieuse Les VA sous glottiques sont»normalement»stériles 1.ECBC:conscient,coopèrent;efforts de toux(induit?).evaluation

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Les infections urinaires Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Plan du cours Généralités Principales étiologies Notions de sémiologie Diagnostic bactériologique

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Présentation e-learning Infections urinaires Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Objectifs du module de e-learning Optimiser la prise en charge des infections urinaires

Plus en détail

Infection urinaire de l'enfant (93) Docteur Guylène BOURDAT-MICHEL Avril 2003

Infection urinaire de l'enfant (93) Docteur Guylène BOURDAT-MICHEL Avril 2003 Infection urinaire de l'enfant (93) Docteur Guylène BOURDAT-MICHEL Avril 2003 Pré-Requis : Anatomie des voies urinaires Résumé : L infection urinaire, pyélonéphrite (PNA) ou cystite, est une pathologie

Plus en détail

DR SALAH AMOR JSB MAHDIA 03 mai 2014

DR SALAH AMOR JSB MAHDIA 03 mai 2014 PCIME Infections Respiratoires Aigues de l enfant DR SALAH AMOR JSB MAHDIA 03 mai 2014 DSP MAHDIA 1 Bibliographie PCIME OMS - UNICEF PCIME DSSB UNICEF PN de lutte contre les IRA Documents et circulaires

Plus en détail

Cas clin 7. Djeddi D

Cas clin 7. Djeddi D Cas clin 7 Djeddi D Etienne 3 mois (Poids 5000gr) est amené aux urgences par ses parents pour vomissements depuis le matin. Il est né à terme, ses parents sont fumeurs. Les antécédents familiaux d Etienne

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

MÉNINGITES INFECTIEUSES

MÉNINGITES INFECTIEUSES Méningites infectieuses MÉNINGITES INFECTIEUSES Généralités Virales +++ (entérovirus) = bénignes (sauf VIH, polio) Bactériennes = MEJPV ++, PEC précoce optimale Fongiques (cryptocoque chez ID) Méningo-encéphalite

Plus en détail

L ANTIBIOTHERAPIE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES ACQUISES DE L ADULTE TRAITEE EN VILLE

L ANTIBIOTHERAPIE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES ACQUISES DE L ADULTE TRAITEE EN VILLE L ANTIBIOTHERAPIE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES ACQUISES DE L ADULTE TRAITEE EN VILLE Les infections des voies respiratoires basses sont fréquentes, elles viennent au premier rang des infections

Plus en détail

SYSTÈME GÉNITO-URINAIRE

SYSTÈME GÉNITO-URINAIRE SYSTÈME GÉNITO-URINAIRE Infection urinaire en pédiatrie Syndrome Agents habituels < 1 mois E. coli Streptocoque B Entérobactéries Bilan Hémoculture Ponction lombaire Tx initial avant Ampicilline Céfotaxime

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES. La Tobramycine est particulièrement utilisée pour traiter les surinfections pulmonaires des patients atteints de mucoviscidose.

ANTIBIOTIQUES. La Tobramycine est particulièrement utilisée pour traiter les surinfections pulmonaires des patients atteints de mucoviscidose. ANTIBIOTIQUES 1 - RAPPELS PHARMACOLOGIQUES 1 1 AMINOSIDES INDICATIONS Elles sont limitées aux infections à bacilles Gram négatif définis comme sensibles, notamment dans leurs manifestations rénales et

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Ville d Antibes Juan-Les-Pins Direction Petite Enfance Etablissements et service d accueil des jeunes enfants SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Mise à jour Janvier 2012 Direction Petite Enfance

Plus en détail

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON Plan de cours 1-Etiologie... 2 1.1-Terrain :... 2 1.2-Caractère saisonnier :... 2 1.3-Agents en cause :... 2 2-Pathogénie... 2 2.1-Mode de transmission... 2 2.2-Agression

Plus en détail

L'allergie à la penicilline

L'allergie à la penicilline L'allergie à la penicilline Cas clinique Consultation en EPHAD pour un retour d'hospitalisation Pneumopathie basale droite avec décompensation cardiaque globale Traitée à l'ephad par Amoxicilline, transfert

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION CPE LE PETIT TRAIN POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION Sylvie Guay 12/03/2009 Révision 2013 CPE Le Petit Train inc. Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET

Plus en détail

Le syndrome méningé. Les méninges. Syndrome méningé. Syndrome méningé. Ensemble des symptômes liés à une irritation pathologique des méninges

Le syndrome méningé. Les méninges. Syndrome méningé. Syndrome méningé. Ensemble des symptômes liés à une irritation pathologique des méninges Les méninges Le syndrome méningé Dr B. MARTHA 16 février 2006 dure mère Méninges : 3 feuillets : arachnoïde pie mère Les méninges Les méninges Syndrome méningé Ensemble des symptômes liés à une irritation

Plus en détail

Agitation et urgence vitale : comment faire la part des choses?

Agitation et urgence vitale : comment faire la part des choses? Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s d urgence 2013 Sfar. Tous droits réservés. Agitation et urgence vitale : comment faire la part des choses? M. Bayeul, L.M. Joly Service des urgences adultes, CHU de

Plus en détail

Présentation de cas clinique. Agapitou Eleni 16.03.2012

Présentation de cas clinique. Agapitou Eleni 16.03.2012 Présentation de cas clinique Agapitou Eleni 16.03.2012 Anamnèse Patiente de 87 ans, résidente en EMS. Anamnèse actuelle: Depuis 3 semaines: - BEG. -Douleurs abdominales diffuses. -Pas d état fébrile, elle

Plus en détail

Mon enfant est malade

Mon enfant est malade Mon enfant est malade repères pour reconnaître et comprendre la maladie agir et soulager mon enfant savoir quand et où consulter Guide élaboré grâce à la collaboration de médiateurs socioculturels, de

Plus en détail

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) IRM CHEZ L'ENFANT

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) IRM CHEZ L'ENFANT Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Madame, Monsieur, IRM CHEZ L'ENFANT Un examen radiologique a été proposé pour votre enfant. Une information vous est fournie sur le déroulement

Plus en détail

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines.

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines. INFLUENZA INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L influenza est une infection virale aiguë saisonnière très contagieuse, qui peut être prévenue annuellement par la vaccination. La maladie est causée par le

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Session de JANVIER 2013 DCEM1 MODULE : MICROBIOLOGIE-PARASITOLOGIE-PHARMACOLOGIE-PATHOLOGIE INFECTIEUSE QROC N 1 : PATHOLOGIE INFECTIEUSE CLINIQUE Questions à réponses ouvertes

Plus en détail

1)Adultes: 2 gélules par jour à prendre au cours des repas, pendant 7 à 10 jours.

1)Adultes: 2 gélules par jour à prendre au cours des repas, pendant 7 à 10 jours. RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1.DENOMINATION DU MEDICAMENT Urfadyn PL, 100mg, gélules 2.COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Une gélule contient 100 mg de nifurtoïnol. Pour la liste complète

Plus en détail

Cas cliniques Diabète

Cas cliniques Diabète Cas cliniques Diabète 2012 Cas clinique diabète N 1 Un homme de 57 ans, 1,70m pour 87 kg, consulte après la découverte d une glycosurie positive lors d une visite à la médecine du travail. Il ne présente

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Ce document a été conçu à partir de la politique des CPE suivants : CPE La Ritournelle, CPE La P tite

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

INFECTIONS CHEZ LES VOYAGEURS

INFECTIONS CHEZ LES VOYAGEURS INFECTIONS CHEZ LES VOYAGEURS Vignettes 1. Damien 18 ans «babacool» le fils d une de vos patiente, vient vous voir en consultation car il part 1 an en Asie avec son sac à dos. 2. Un jeune couple vient

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

Quand, Comment prescrire un antibiotique?

Quand, Comment prescrire un antibiotique? Quand, Comment prescrire un antibiotique? Dr. Hanène Tiouiri Benaïssa Usage rationnel des antibiotiques Société des sciences pharmaceutiques de Tunisie (S.S.P.T) Le 13 Octobre 2010 Les antibiotiques :

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION DU MEDICAMENT Omeprazol Apotex 10 mg gélules gastro-résistantes Omeprazol Apotex 20 mg gélules gastro-résistantes Omeprazol Apotex 40 mg gélules gastro-résistantes

Plus en détail

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne généralités déficits de protéines enzymatiques communes à de nombreux organes - organelles

Plus en détail

Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale. Malaychanh, Hué, Todisoa

Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale. Malaychanh, Hué, Todisoa Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale Malaychanh, Hué, Todisoa 1 Données générales Un garçon, 14 ans, collégien Habitant à Salakham, district Hadsayphong, capitale Vientiane Date entrée:10/

Plus en détail

Prise en charge des méningites bactériennes communautaires

Prise en charge des méningites bactériennes communautaires Prise en charge des méningites bactériennes communautaires Table des matières Description du cas clinique Méningite bactérienne 4 Exercice : Quelle est la conduite à tenir? 5 Exercice : Examen biologique

Plus en détail

12/ Infections chez la femme enceinte

12/ Infections chez la femme enceinte SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 12/ Infections chez la femme enceinte Mêmes infections que dans population non obstétricale Bactériennes: infections urinaires, syphilis, streptocoque

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE Objectifs 1-Citer deux éléments qui peuvent interférer dans le dosage de la créatininémie

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE Dr Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat - Claude Bernard, Paris Mon domaine de compétence habituelle appartient plus à la pratique hospitalière

Plus en détail

testez-vous! «24 dossiers D4 par pôle» pour réussir vos ECN et votre classement!

testez-vous! «24 dossiers D4 par pôle» pour réussir vos ECN et votre classement! : t i u t a r g t i a Extr testez-vous! «24 dossiers D4 par pôle» pour réussir vos ECN et votre classement! Collection 24 heures / Pôle : Appareil locomoteur 8 Dossier N 1 2 Mme T, âgée de 65 ans se présente

Plus en détail

PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE

PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE MALADIES INFECTIEUSES PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La pharyngo-amygdalite virale consiste en une angine (mal de gorge) causée par différents virus

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de prescription médicamenteuse par le médecin traitant

Conduite à tenir en cas de prescription médicamenteuse par le médecin traitant Edition du 17.04.2015 Conduite à tenir en cas de chute page 2 Conduite à tenir en cas d inhalation d un corps étranger page 3 Conduite à tenir en cas de crise d asthme page 4 Conduite à tenir en cas de

Plus en détail

16/ Infections chez l enfant

16/ Infections chez l enfant SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 16/ Infections chez l enfant I. Epidémiologie des maladies infectieuses en pédiatrie Mortalité infantile aux USA, 1870-1900 Enfant < 5 ans =

Plus en détail