Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes"

Transcription

1 Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Introduction Le Secrétariat National de la Ligue Démocratique des Droits des Femmes (LDDF) constate le progrès enregistré dans l'arsenal juridique qui va dans le sens de la consécration de l'égalité., La volonté de mettre un terme à la discrimination sur la base du sexe et là. protection des femmes de la violence la nouvelle philosophie du code de la famille et ses innovations juridiques les amendements du code du travail, du code de la procédure pénale et la levée des réserves sur la convention de la lutte contre toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes),la LDDF salut toutes les mesures prises et les déclarations officielles exprimant la volonté politique de s'opposer au fléau de la violence contre les femmes et même de le combattre (la circulaire du ministère de la justice relative aux cellules d'accueil et l'annonce du projet de loi de la lutte contre la violence à l'encontre des femmes de la part du secrétariat d'etat chargée de la Famille et de l'enfance et des personnes handicapes). Ceci dit, la LDDF doit rappeler la montée du phénomène de la violence à l'encontre des femmes son ampleur et ses graves effets dévastateurs sur les femmes et les enfants en particulier et sur toute la société en général. Toutes les études effectuées sur la question, notamment l'étude menée par la Ligue Démocratique des Droits des Femmes, le Centre d'information et d'observation des FEmmes Marocaines (CIOFEM), le réseau des Centres d'écoute, d'orientation juridique et de soutien psychologique«lddf Assistance» implanté dans 12 régions, montrent que la violence contre les femmes vient à la tête des problèmes relevés par les centres d'accueil. Et c'est la violence conjugale qui occupe la première place, ce qui impose l'adoption de lois et institutions adéquates pour lutter contre ce phénomène.

2 Parmi les premières observations enregistrées est le non respect de la part du secrétariat d'etat Chargée de la Famille et de l'enfance et des Personnes Handicapes, des engagements contenus dans le Plan Opérationnel pour la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Violence à l'egard des Femmes. Il s'agissait de la réalisation d'études et de recherches à ce sujet pour permettre aux acteurs dans ce domaine de disposer de données scientifiques exactes et des indicateurs précis. Ce qui permettrait à ces acteurs, à leur tête l'etat, de se rendre compte de l'ampleur de ce phénomène et tout cela dans l'objectif de prendre les mesures à même de nous prémunir et d'endiguer ce fléau et sauver ses victimes. Toutefois. nous soulignons les points positifs du projet : - La reconnaissance de la montée du phénomène de la violence; - La reconnaissance que les lois antérieures ne présentent pas de protection suffisante pour les femmes violentées ; La reconnaissance de la nécessité de l'adaptation de notre législation aux conventions internationales ratifiées; - La considération que la protection des femmes contre la violence est une condition de développement de la société vers la modernité et la démocratie; Le fait d'inclure le harcèlement sexuel; Le fait d'inclure les formes de violence économique et sociales; Le soulignement du rôle des centres d'accueil; Principales propositions et reconunandations - La mise sur pied d'une Loi Cadre qui dépasse la perspective des sanctions répressives pour établir une conception claire et globale des violences contre les femmes. Cette loi cadre répertorie les formes de la violence contre les femmes, les classes par catégories y compris la violence psychologique définit aussi les formes des violences et détermine les caractéristiques des catégories sociales les plus vulnérables. Elle propose également la création de tribunaux spécialisés dans cette question dotés de magistrats habilités et formés qui respectent la hiérarchie des sanctions. Ces tribunaux seront la garantie d'une homogénéité des décisions pénales (comme la sanction des violences) et les décisions des tribunaux familiaux ( 2

3 comme la garde des enfants). Aujourd'hui, elles sont prises par des magistrats différents d'où la possibilité des contradictions des décisions La création d'une unité centrale pour l'assistance des femmes victimes des violences, qui présente ses services 24h/24h, en offrant les services des spécialistes dans l'assistance sociale, psychologique, juridique et en mettant à la disposition des victimes une maison d'accueil pour les protéger. La création et le soutien par l'etat des structures d'accueil des victimes de la violence, et la mise en œuvre d'une politique de communication, d'éducation et de sensibilisation et de prévention contre la violence. Donner le droit aux associations féminines, crées depuis 5 ans avant les faits, de pouvoir se constituer partie civile aux côtés de la victime. Donner des pouvoirs à la police judiciaire pour détenir ou éloigner l'auteur pendant une durée déterminée dans les cas où il y a un danger sur la sécurité physique ou psychologique de la victime. Considérer la prostitution comme une violence contre les femmes qui nécessite des investigations et enquêtes ainsi que la poursuite des réseaux de la traite des femmes et de la pédophilie Le refus de considérer la prostitution individuelle comme un libre choix et la nécessité de l'adoption d'une loi qui incrimine le client. Elargir la notion du harcèlement sexuel de manière à englober les publicités et des programmes de télévision sexistes. Créer une autorité administrative indépendante chargée de lutter contre l'écoulement des films pornographiques. 3

4 Les axes constitutifs de la loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Définition: La définition de l'union Européenne de juillet 1997, qui est plus précise et plus globale que celle de la Déclaration des Nations Unies de 1993 relative à l'éradication de la violence contre les femmes. "La violence est tout acte de négligence, tout comportement causant à la femme un préjudice physique, sexuel ou mental, direct ou indirecte, par le biais de la ruse, de la séduction, de la menace ou de la contrainte, ou tout autre moyen; dont les conséquences seraient de la terroriser, de la punir, de l'humilier, ou la cantonner dans des rôles typiques d'infériorité liés à son sexe, ou la priver de sa dignité humaine, de son indépendance sexuelle, de son intégrité physique, mentale et morale, ou de la déstabiliser dans sa sûreté personnelle, sa confiance en elle-même, ou en sous estimant ses capacités physiques et intellectuelles." Présentation 1. La Loi cadre a pour objet d'agir contre la violence de genre - toute manifestation de la discrimination, de la situation d'inégalité et des relations de pouvoir des hommes sur les femmes -, que cette violence soit exercée sur les femmes par leur conjoint ou par ceux qui leur sont liés par des rapports affectifs, ou autres 2. la loi doit mettre en œuvre des mesures de protection intégrale en but de prévenir, sanctionner et éradiquer cette violence et de prêter assistance à ses victimes. 3. La violence de genre comprend tout acte de violence physique et psychologique, économique et juridique y compris les agressions contre la liberté sexuelle, les menaces, les contraintes ou la privation arbitraire de liberté. La loi cadre vise à : a) Renforcer les mesures de sensibilisation citoyenne, en dotant les pouvoirs publics d'instruments efficaces dans les domaines éducatif, social, sanitaire et publicitaire. b) Reconnaître les droits des femmes victimes de violence de genre, pour qu'elles puissent les revendiquer devant les administrations publiques, et assurer ainsi un accès rapide, transparent et efficace aux services sociaux établis à cet effet. c) Etablir un système de services sociaux de soins, d'urgence, d'appui et de récupération intégrale. d) Garantir les droits dans le domaine du travail dans le secteur privé comme dans le secteur public. e) Garantir les droits économiques des femmes victimes de violence de genre, afin de faciliter leur intégration sociale. 4

5 :0 Etablir une système intégral de protection institutionnelle dans lequel l'administration générale de l'état, par sa Délégation contre la violence sur la femme, en collaboration avec l'observatoire national de la violence sur la femme, impulse des politiques publiques permettant d'offrir un soutien aux victimes. g) Renforcer le droit pénal existant pour leur assurer une protection intégrale devant les instances juridictionnelles. h) Coordonner les recours et instruments des différents pouvoirs publics pour assurer la prévention des faits de violence sur la femme, ainsi que les sanctions adéquates. i) Promouvoir la collaboration et la participation des associations et organisations de la société civile qui agissent contre la violence de genre. Axes d'inteivention Mesures de sensibilisation Dans le domaine éducatif, de la publicité et des medias et de la santé publique Droits des femmes victimes de violences Droit à l'information, à l'aide sociale et à l'assistance juridique gratuite Droit du Travail et prestations de la Sécurité Sociale et un programme spécifique d'aide à l'emploi Aides sociales et l'accès au logement et aux centres d'hébergements Protection institutionnelle La mise en place: d'une Délégation gouvernementale contre la Violence sur la Femme un Observatoire National des Violences faites aux femmes des Forces de sécurité des Plans de collaboration entre les différents ministères. Protection pénale :Des mesures pour garantir la Protection contre la violence physique. la violence psychologique, les mauvais traitements, les menaces les contraintes infligées et les humiliations la mise en place des programmes spécifiques par l'administration pénitentiaire au profit des détenues condamnes par la violence de genre Protection juridique ; un ensemble des mesures concernant la formation des juges spécifiques dans le domaine de la Violence contre la femme avec une juridiction. Des normes des procédures civiles et des procédures pénales avec des mesures judiciaires de protection et de sécurité des victimes Casablanca, le: 15 Décembre2006 5

Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes L'Assemblée générale, Considérant qu'il est urgent de faire en sorte que les femmes bénéficient universellement des droits et principes

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains

Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains 5ème Conférence internationale sur l observation de la criminalité et l analyse criminelle. I. Présentation

Plus en détail

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants NATIONS UNIES CAT Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Distr. GÉNÉRALE CAT/C/MUS/Q/3 20 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CONTRE LA

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)] Nations Unies A/RES/58/137 Assemblée générale Distr. générale 4 février 2004 Cinquante-huitième session Point 108 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005 Principes fondamentaux et directives concernant le droit à un recours et à réparation des victimes de violations flagrantes du droit international des droits de l homme et de violations graves du droit

Plus en détail

Liste de points à traiter établie avant la soumission du troisième rapport périodique du Sénégal (CAT/C/SEN/3)*

Liste de points à traiter établie avant la soumission du troisième rapport périodique du Sénégal (CAT/C/SEN/3)* Nations Unies Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Distr. générale 3 août 2010 Français Original: anglais CAT/C/SEN/Q/3 Comité contre la torture

Plus en détail

Référentiel national des espaces de rencontre

Référentiel national des espaces de rencontre Annexe 1 1 Référentiel national des espaces de rencontre 1. Définition des espaces de rencontre A. Objectifs et nature de l activité des espaces de rencontre L espace de rencontre est un lieu permettant

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

25 Novembre: Journée internationale de lutte contre toutes les violences faites aux femmes

25 Novembre: Journée internationale de lutte contre toutes les violences faites aux femmes 25 Novembre: Journée internationale de lutte contre toutes les violences faites aux femmes «La violence faite aux femmes désigne tout acte de violence fondé sur l appartenance au sexe féminin, causant

Plus en détail

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste 12 Type d exercice : Public : Durée : Application en contexte Toute personne participant aux processus de traitement de la violence sexuelle et sexiste (ex. : personnels ministériels, OSC, personnels de

Plus en détail

INTRODUCTION CONCLUSION PROTECTION JURIDIQUE DU MINEUR EN CONFLIT AVEC LA LOI

INTRODUCTION CONCLUSION PROTECTION JURIDIQUE DU MINEUR EN CONFLIT AVEC LA LOI Protection juridique de l enfant en conflit avec la loi INTRODUCTION I- CADRE JURIDIQUE DE PROTECTION A- NOTION D ENFANT EN CONFLIT AVEC LA LOI B- INSTRUMENTS JURIDIQUES DE PROTECTION II- MESURES DE PROTECTION

Plus en détail

Assise nationale de la santé Marrakech - Juillet 2013

Assise nationale de la santé Marrakech - Juillet 2013 Droit à la santé des groupes vulnérables Assise nationale de la santé Marrakech - Juillet 2013 INTRODUCTION Droit à la santé : élément fondamental des droits de l homme et de la conception d une vie dans

Plus en détail

Allocution d ouverture de Monsieur Nizar Baraka

Allocution d ouverture de Monsieur Nizar Baraka Allocution d ouverture de Monsieur Nizar Baraka Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Séminaire sur «Une nouvelle perspective pour l égalité de genre au Maroc : quelle responsabilité

Plus en détail

Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée

Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée Nations Unies CTOC/COP/2012/4 Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée Distr. générale 2 juillet 2012 Français Original: anglais Sixième session

Plus en détail

STOP VIOLENCE AGAINST ELDERLY WOMEN: STOP VI.E.W Projet DAPHNE JUST/2009-2010/DAP/AG/0992

STOP VIOLENCE AGAINST ELDERLY WOMEN: STOP VI.E.W Projet DAPHNE JUST/2009-2010/DAP/AG/0992 STOP VIOLENCE AGAINST ELDERLY WOMEN: STOP VI.E.W Projet DAPHNE JUST/2009-2010/DAP/AG/0992 1. Situation générale 2. Dispositifs et ressources 3. Conclusion Pour réaliser notre recueil de données, nous nous

Plus en détail

APT POSITION PAPER A. INSTITUTIONS NATIONALES DES DROITS DE L'HOMME (INDH)

APT POSITION PAPER A. INSTITUTIONS NATIONALES DES DROITS DE L'HOMME (INDH) APT POSITION PAPER Le rôle des Institutions nationales des droits de l'homme dans la prévention de la torture et des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Au cours de la décennie écoulée,

Plus en détail

Intégration de l égalité entre les femmes et les hommes dans le processus de GRH

Intégration de l égalité entre les femmes et les hommes dans le processus de GRH Intégration de l égalité entre les femmes et les hommes dans le processus de GRH Les Jeudis de la Gouvernance Publique France Paquet Coordonnatrice égalité entre les femmes et les hommes PARGEP 22 novembre

Plus en détail

22. Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles Une campagne sans précédent de l ECPAT et de The Body Shop

22. Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles Une campagne sans précédent de l ECPAT et de The Body Shop 22. Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles Une campagne sans précédent de l ECPAT et de The Body Shop Patchareeboon Sakulpitakphon ECPAT International Bangkok Introduction L ONG ECPAT (End Child

Plus en détail

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants La République Tunisienne, l'union européenne (ci-après "UE") et les États membres

Plus en détail

INDICATEURS EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

INDICATEURS EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS SÉNÉGAL SITUATION ACTUELLE INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN. Les données du PNUD de!2010 indiquent que le Sénégal occupe la 144 e position du classement des 169 pays présentant le pire indicateur de développement

Plus en détail

LOI n 2008 030. portant protection des droits des Personnes Agées

LOI n 2008 030. portant protection des droits des Personnes Agées REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana LOI n 2008 030 portant protection des droits des Personnes Agées EXPOSE DES MOTIFS Le préambule de la Constitution énonce clairement le respect

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (90) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (90) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (90) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LES MESURES SOCIALES CONCERNANT LA VIOLENCE AU SEIN DE LA FAMILLE 1 (adoptée par le Comité

Plus en détail

Le présent document vise à compléter la réponse de la COFACE au questionnaire de la Commission européenne, soumise en ligne (cf : annexe).

Le présent document vise à compléter la réponse de la COFACE au questionnaire de la Commission européenne, soumise en ligne (cf : annexe). Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la consultation publique de la Commission européenne concernant l élaboration d'une nouvelle stratégie européenne

Plus en détail

Synthèse de l actualité - 25 mai 2009

Synthèse de l actualité - 25 mai 2009 Service des droits des femmes et de l égalité Synthèse de l actualité - 25 mai 2009 Action gouvernementale 10 000 femmes bientôt interrogées sur l égalité salariale et professionnelle Lors de son intervention

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

Résolution adoptée par consensus * par la 111 ème Assemblée de l'uip (Génève, 1 er octobre 2004)

Résolution adoptée par consensus * par la 111 ème Assemblée de l'uip (Génève, 1 er octobre 2004) Document UIP No 9 (111 ème Assemblée de l UIP) distribué à la 59 ème session de l Assemblée générale, conformément à la résolution A/57/47 au titre du point 98 de l ordre du jour UNION INTERPARLEMENTAIRE

Plus en détail

Conclusions du séminaire régional organisé à l intention des parlements d Afrique de l Est et d Afrique australe sur le thème

Conclusions du séminaire régional organisé à l intention des parlements d Afrique de l Est et d Afrique australe sur le thème Séminaire à l intention des Parlements d Afrique de l Est et d Afrique australe Prévenir et combattre la violence envers les femmes et les filles : de la législation à sa mise en application Assemblée

Plus en détail

Droits des enfants. Fiche 8. Juridictions de droit commun pour les mineurs

Droits des enfants. Fiche 8. Juridictions de droit commun pour les mineurs Fiche 8. DROITS DES ENFANTS Droits des enfants Les principes énoncés dans le cadre international des droits de l'homme s'appliquent à la fois aux enfants et aux adultes. Les enfants sont explicitement

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme L'éducation et la formation des femmes CSW41 Conclusions concertées (1997/4) Nations Unies, mars 1997 L'éducation et la formation des femmes 1. On s'accorde largement

Plus en détail

Des discriminations vécues par les femmes au Québec

Des discriminations vécues par les femmes au Québec Des discriminations vécues par les femmes au Québec Soumis par la Fédération des femmes du Québec Annexe L inégalité des femmes au Canada Soumis par l Alliance canadienne féministe pour l action internationale

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 012 du 27 juin 2008 du Conseil supérieur du logement portant sur l avant-projet de décret relatif à l Egalité de traitement. En date du 20 juin 2008, le Ministre du

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 207 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2013 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, renforçant la lutte contre le système prostitutionnel,

Plus en détail

RESOLUTION 24/16 DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME SUR «LE ROLE DE LA PREVENTION DANS LA PROMOTION ET PROTECTION DES DROITS DE L HOMME»

RESOLUTION 24/16 DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME SUR «LE ROLE DE LA PREVENTION DANS LA PROMOTION ET PROTECTION DES DROITS DE L HOMME» RESOLUTION 24/16 DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME SUR «LE ROLE DE LA PREVENTION DANS LA PROMOTION ET PROTECTION DES DROITS DE L HOMME» En réponse aux questions évoquées, Madagascar a adopté des mesures

Plus en détail

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS Cat. 2.600.214 LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS M e Roger Lefebvre, vice-président M e Claire Bernard, conseillère juridique Allocution présentée, le 14 avril

Plus en détail

Projet de loi. 2. Tout intéressé peut demander l application des mesures visées au paragraphe 1er.

Projet de loi. 2. Tout intéressé peut demander l application des mesures visées au paragraphe 1er. Projet de loi concernant certaines modalités d application et la sanction du règlement (UE) N 995/2010 du Parlement Européen et du Conseil du 20 octobre 2010 établissant les obligations des opérateurs

Plus en détail

Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris

Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris DOSSIER DE PRESSE 13 Juillet 2012 Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris Contacts presse : Mairie de Paris Aurélien Pérol - 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Tribunal de Grande

Plus en détail

droits des personnes handicapées

droits des personnes handicapées Le Canada et la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées La Convention relative aux droits des personnes handicapées (la «Convention») a été élaborée dans le but de «promouvoir,

Plus en détail

Association Tutélaire des Majeurs. Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF

Association Tutélaire des Majeurs. Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF Association Tutélaire des Majeurs Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF L ATMP intervient depuis bientôt 40 ans au service des personnes socialement fragilisées qui ne peuvent plus pourvoir seules à

Plus en détail

Dossier d information LA HALDE Contre les discriminations et pour l Égalité

Dossier d information LA HALDE Contre les discriminations et pour l Égalité H AU TE AU T ORITÉ PO UR LA L UT TE C ONT RE LES DISCRIM INAT ION S ET POU R L É G A L I T É Dossier d information LA HALDE Contre les discriminations et pour l Égalité 2 0 0 5 La Haute autorité de lutte

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (92) 17 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (92) 17 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (92) 17 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES RELATIVE À LA COHÉRENCE DANS LE PRONONCÉ DES PEINES (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

UNION INTERPARLEMENTAIRE 112 ème Assemblée et réunions connexes Manille, 31 mars - 8 avril 2005

UNION INTERPARLEMENTAIRE 112 ème Assemblée et réunions connexes Manille, 31 mars - 8 avril 2005 UNION INTERPARLEMENTAIRE 112 ème Assemblée et réunions connexes Manille, 31 mars - 8 avril 2005 Troisième Commission permanente C-III/112/DR-am.1 Démocratie et droits de l'homme 21 mars 2005 COMMENT LES

Plus en détail

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 1/ Discrimination : de quoi parle-t-on? 2/ Les voies de recours 3/ Le processus de reconnaissance des discriminations 4/ Les discriminations liées

Plus en détail

ANNEXE: Questions relatives aux pratiques conseillées susceptibles de promouvoir et de protéger le droit à la liberté de réunion et d association pacifiques Nous vous saurions gré de bien vouloir répondre

Plus en détail

Information Appel à participant e s

Information Appel à participant e s DDCP YD/NHSM (2015) 26 FR Strasbourg, le 3 décembre 2015 en coopération avec l Unité Egalité de genre Combattre le discours de haine sexiste Un séminaire réunissant des militant e s, chercheuses, chercheurs

Plus en détail

8. La prévention et le signalement de la violence sexuelle contre les enfants Politiques et normes européennes en matière d aide sociale à l enfance

8. La prévention et le signalement de la violence sexuelle contre les enfants Politiques et normes européennes en matière d aide sociale à l enfance 8. La prévention et le signalement de la violence sexuelle contre les enfants Politiques et normes européennes en matière d aide sociale à l enfance Idália Moniz Secrétaire d Etat aux personnes handicapées

Plus en détail

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 Textes de référence I. Code de l action sociale et des familles p.2 II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 III. Loi n 2010-625 du 9 juin 20010 relative à

Plus en détail

Le rôle des avocats dans la prise en charge des femmes victimes de violences

Le rôle des avocats dans la prise en charge des femmes victimes de violences Le rôle des avocats dans la prise en charge des femmes victimes de violences Me Sophie PENNARUN 22/01/2015 Pourquoi faire appel à un avocat? L'assistance d'un avocat est importante : face à l'impossibilité

Plus en détail

Mécanismes internationaux pour la promotion de la liberté d expression DÉCLARATION CONJOINTE RELATIVE AUX CRIMES CONTRE LA LIBERTÉ D EXPRESSION

Mécanismes internationaux pour la promotion de la liberté d expression DÉCLARATION CONJOINTE RELATIVE AUX CRIMES CONTRE LA LIBERTÉ D EXPRESSION Mécanismes internationaux pour la promotion de la liberté d expression DÉCLARATION CONJOINTE RELATIVE AUX CRIMES CONTRE LA LIBERTÉ D EXPRESSION Le Rapporteur spécial des Nations Unies (ONU) sur la promotion

Plus en détail

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Le Gabon est un pays d Afrique Centrale, peuplé d environ deux millions d habitants. A cause de ses nombreuses

Plus en détail

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques SÛRETE, SECURITE : Quelques précisions sémantiques SÛRETÉ SÉCURITÉ La signification attribuée aux termes «sûreté» et «sécurité» varie selon les métiers et les cultures professionnelles. Par exemple : La

Plus en détail

POSITION AFRICAINE COMMUNE SUR METTRE FIN AU MARIAGE DES ENFANTS EN AFRIQUE

POSITION AFRICAINE COMMUNE SUR METTRE FIN AU MARIAGE DES ENFANTS EN AFRIQUE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 011-551 7700 Fax: 011-551 7844 Website: www.au.int POSITION AFRICAINE COMMUNE SUR METTRE FIN AU MARIAGE DES

Plus en détail

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Christina Hausammann, humanrights.ch/mers Sur mandat du Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées, du Bureau

Plus en détail

Loi du 4 avril 2006 : Renforcement de la prévention et de la répression des violences au sein du couple

Loi du 4 avril 2006 : Renforcement de la prévention et de la répression des violences au sein du couple Loi du 4 avril 2006 : Renforcement de la prévention et de la répression des violences au sein du couple Les principales mesures de la nouvelle loi visent à mieux protéger des violences les femmes, notamment

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons :

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons : http://www.lecap.be/ Octobre 2014 /2 Madame, Monsieur, La loi sur le bien-être du 4 août 1976 consacre un chapitre entier aux mesures que l'employeur doit prendre afin d'éviter que ses collaborateurs ne

Plus en détail

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral.

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. FICHE 1. La notion d État Les différentes formes d État Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. A. L État unitaire On appelle État unitaire celui dans lequel une volonté

Plus en détail

La maltraitance des personnes âgées et/ou handicapées vue par le droit Comment le droit appréhende-t- il la maltraitance? Point important: la maltraitance ne constitue pas une notion juridique C est un

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

Droit de la protection de l adulte

Droit de la protection de l adulte 26 CHAPITRE 3 Droit de la protection de l adulte A l issue de longs travaux préparatoires, le droit de la protection de l adulte (art. 360 à 456 CC 21 ) a été adopté par les Chambres fédérales le 19 décembre

Plus en détail

30 mars 2007. Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention

30 mars 2007. Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention 30 mars 2007 Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention SOMMAIRE - Qu est ce qu une discrimination?...p 3 - Les enjeux de la prévention

Plus en détail

Liste de points établie avant la soumission du cinquième rapport périodique du Cameroun

Liste de points établie avant la soumission du cinquième rapport périodique du Cameroun Comité contre la torture Liste de points établie avant la soumission du cinquième rapport périodique du Cameroun À sa trente-huitième session (A/62/44, par. 23 et 24), le Comité contre la torture a mis

Plus en détail

La politique de jeunesse : une priorité nationale de la Russie

La politique de jeunesse : une priorité nationale de la Russie La politique de jeunesse : une priorité nationale de la Russie Alina Levitskaya Directrice du Département en charge de la Politique de Jeunesse, de l'éducation et de la Protection sociale des Enfants Ministère

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 25 septembre 2012 Français Original: anglais ECE/AC.30/2012/3 Commission économique pour l Europe Groupe de travail sur le vieillissement Conférence

Plus en détail

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE du groupe Generali Assicurazioni Generali S.p.A. Piazza Ducca degli Abruzzi, 2 34132 Trieste Italie Approuvé par le Conseil d Administration Milan, le 12 mai 2010

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes 16. 4. 96

Journal officiel des Communautés européennes 16. 4. 96 N L 95/16 1 FR j Journal officiel des Communautés européennes 16. 4. 96 DECISION N 647/96/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL du 29 mars 1996 adoptant un programme d'action communautaire concernant

Plus en détail

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise FICHE N 27 LES INFRACTIONS SEXUELLES DONT SONT VICTIMES LES MINEURS I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise Ces agressions sont punies quel que

Plus en détail

Booster la gouvernance de la santé publique

Booster la gouvernance de la santé publique Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) La gouvernance de la santé influence le droit à la santé en son fondement et sa finalité. Tel que défini dans l article 12

Plus en détail

L autorisation de création, de transformation et d extension

L autorisation de création, de transformation et d extension Mois AAAA Mois mars AAAA 2011 Etablissements et services sociaux et médico-sociaux et lieux de vie et d accueil de création, de transformation et d extension En bref Depuis la loi du 30 juin 1975 relative

Plus en détail

A/HRC/28/NGO/142. Assemblée générale. Nations Unies

A/HRC/28/NGO/142. Assemblée générale. Nations Unies Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 26 février 2015 A/HRC/28/NGO/142 Français seulement Conseil des droits de l homme Vingt-huitième session Point 6 de l ordre du jour Examen périodique universel

Plus en détail

LES MESURES POSITIVES MISES EN OEUVRE DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE D ACCUEIL DES DEMANDEUSES D ASILE EN BELGIQUE

LES MESURES POSITIVES MISES EN OEUVRE DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE D ACCUEIL DES DEMANDEUSES D ASILE EN BELGIQUE LES MESURES POSITIVES MISES EN OEUVRE DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE D ACCUEIL DES DEMANDEUSES D ASILE EN BELGIQUE Colloque «Les demandes d asile liées au genre. Etat des lieux des législations et des pratiques»

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI relative à la modification de la mention du sexe à l'etat Civil

PROPOSITION DE LOI relative à la modification de la mention du sexe à l'etat Civil PROPOSITION DE LOI relative à la modification de la mention du sexe à l'etat Civil Présentée par Mesdames et Messieurs Pascale CROZON, Erwann BINET, Michele DELAUNAY,, et les membres du groupe socialiste,

Plus en détail

Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois

Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois CREATION D UN SERVICE D AIDE AUX VICTIMES D URGENCE (SAVU) Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois Le vendredi 31 mai à 11h A l association valenciennoise AJAR Adresse : à l association

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique F I C H E 4 1 AIDE AUX VICTIMES I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique II. MESURES EN FAVEUR DES VICTIMES

Plus en détail

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe,

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe, Recommandation CM/Rec(2009)4 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l éducation des Roms et des Gens du voyage en Europe (adoptée par le Comité des Ministres le 17 juin 2009, à la 1061e réunion

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI CHARTE DE TURIN SUR L EXERCICE DE

Plus en détail

Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015

Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015 Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015 Tableau d affichage Annexe 1 Egalité salariale hommes-femmes : Articles du Code du Travail

Plus en détail

L'ADMINISTRATION DU TRAVAIL

L'ADMINISTRATION DU TRAVAIL L'ADMINISTRATION DU TRAVAIL DOCUMENT D'INFORMATION DE L'OIE ORGANISATION INTERNATIONALE DES EMPLOYEURS Septembre 2005 INTRODUCTION Les termes "administration du travail" sont définis par l'organisation

Plus en détail

Une avancée majeure :

Une avancée majeure : d i t o édito Une avancée majeure : Fatima LALEM Adjointe au Maire de Paris en charge de l Égalité femmes hommes La possibilité pour les femmes victimes de violences de demander une ordonnance de protection,

Plus en détail

Mise en œuvre de la procédure civile de l ordonnance de protection

Mise en œuvre de la procédure civile de l ordonnance de protection Mise en œuvre de la procédure civile de l ordonnance de protection Brochure à destination des professionnels La loi du 9 juillet 2010 relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences

Plus en détail

1) ONG : Association des Femmes Juristes du Bénin (AFJB) - Contribution Collective - Bénin Mai 2008

1) ONG : Association des Femmes Juristes du Bénin (AFJB) - Contribution Collective - Bénin Mai 2008 EXAMEN PERIODIQUE UNIVERSEL I/- Fiche de présentation de l Association 1) ONG : Association des Femmes Juristes du Bénin (AFJB) - Contribution Collective - Bénin Mai 2008 2) Représentante de l Association

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 152 25 juillet 2011. S o m m a i r e PROTECTION DES ENFANTS CONTRE L EXPLOITATION ET LES ABUS SEXUELS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 152 25 juillet 2011. S o m m a i r e PROTECTION DES ENFANTS CONTRE L EXPLOITATION ET LES ABUS SEXUELS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2233 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 152 25 juillet 2011 S o m m a i r e PROTECTION DES ENFANTS CONTRE

Plus en détail

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique Guide pratique pour la rédaction des offres d emploi Département Internet / Direction de la Réglementation Copyright 2010, Pôle emploi 1 Sommaire Introduction

Plus en détail

Education-civique. Chapitre n L enfant

Education-civique. Chapitre n L enfant Education-civique Chapitre n L enfant I) L enfant : une personne mineure Problématiques : Comment est définie l identité de l enfant? Qu est-ce que l autorité parentale? A/ L enfant acquiert une identité

Plus en détail

Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité

Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité Accueil des Enfants Maltraités Positionnement des professionnels (1) Art 226-13 & 226-14 du Code Pénal Le personnel de santé est soumis

Plus en détail

Colloque sur la coopération judiciaire internationale et européenne Barreau de Paris, 7 avril 2008

Colloque sur la coopération judiciaire internationale et européenne Barreau de Paris, 7 avril 2008 Colloque sur la coopération judiciaire internationale et européenne Barreau de Paris, 7 avril 2008 Pour l amélioration de l entraide judiciaire. La position des Procureurs européens Stéphane Leyenberger

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES En sa séance du 29 mars 2013 le Comité d Entreprise a adopté le règlement intérieur suivant. Il est applicable au 1 er avril 2013 Le règlement

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI Table des matières INTRODUCTION...3 1. NATURE ET PORTÉE...4 2. CHAMP D APPLICATION...4 3. PRINCIPES ET VALEURS...5 4. OBJECTIFS GÉNÉRAUX...6 5. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES...6

Plus en détail

Expulsion des étrangers en Algérie, entre dispositions normatives et pratiques pertinentes.

Expulsion des étrangers en Algérie, entre dispositions normatives et pratiques pertinentes. Expulsion des étrangers en Algérie, entre dispositions normatives et pratiques pertinentes. Ziad LATTOUF 1 LZ Pour entrer en Algérie, l étranger doit accomplir quelques formalités. Etre détenteur d'un

Plus en détail

1. Introduction. Les grands axes du rapport

1. Introduction. Les grands axes du rapport Rapport alternatif sur la mise en oeuvre du Protocole facultatif à la Convention des droits de l enfant sur la vente d enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne accueillie

Charte des droits et libertés de la personne accueillie Charte des droits et libertés de la personne accueillie Arrêté du 8 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée à l'article L. 311-4 du code de l'action

Plus en détail

Une démarche participative PREAMBULE

Une démarche participative PREAMBULE PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 PREAMBULE Edito En 2012, une nouvelle équipe d administrateurs-trices a souhaité redonner un nouveau souffle à l association, ce qui a conduit à mettre en place un Dispositif

Plus en détail

Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale

Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale Les agents territoriaux participent par l'intermédiaire de leurs délégués siégeant dans des organismes consultatifs à l'organisation

Plus en détail

Draft Proposal of CICMA

Draft Proposal of CICMA COMMENTAIRE AU PROJET DU DEUXIEME PROTOCOLE FACULTATIF SE RAPPORTANT AU PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS ECONOMIQUES, SOCIAUX ET CULTURELS SUR LE DROIT A L EAU ET A L ASSAINISSEMENT Introduction

Plus en détail