ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R"

Transcription

1 ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R SCENARIO TRAUMA THORACIQUE ETUDIANTS HOSPITALIERS POLE T5 - ARC URGENCES Date : le 18/12/2010 Version 2.0 Rédigé : Dr Ph Decléty Vérification : Dr J Picard Validation : Pr P Albaladejo, Pr JF Payen, Dr C Jacquot ORGANISATION GENERALE ET REPARTITION DES GROUPES DANS LE PARCOURS PEDAGOGIQUE Secrétaire universitaire : Peggy LECOMTE Tel Temps de préparation de la salle de cours du PAR : 20 min (mise en place de la salle, installation mannequin, check list matériel, PC, vidéoprojecteur, mise en place parcours pédagogique et ateliers) Accueil de tous les étudiants ensemble : explication des principes du parcours pédagogique : posters, atelier et simulateur : 5 minutes 3 groupes de 5 à 7 étudiants. Importance de la ponctualité et du respect de la répartition en groupes et séances +++ (les étudiants s étant rajoutés en plus du planning doivent être renvoyés s il n y a pas eu de désistement) Groupe 1 : Séance de Simulation (30 min) puis posters (20 min) et atelier ventilation (40 min) Groupe 2 : Posters et Atelier ventilation puis Simulation Groupe 3 : Posters puis Simulation puis fin des posters et Atelier de ventilation Tous les groupes en fin de séance : évaluation de la séance : 10 minutes VUE GLOBALE DE LA SEANCE DE SIMULATEUR Temps estimé de la séance : Briefing utilisation du simulateur : 2 minutes (courrier d introduction à la simulation envoyé par la faculté aux étudiants auparavant) Formation du groupe : 2 minutes Durée du scénario : 15 minutes Débriefing / enseignement trauma : 15 minutes Public cible : Etudiants hospitaliers (groupes de 5 à 7 étudiants) de la 4 ème à la 6 ème année : il convient d adapter les objectifs pédagogiques au niveau des étudiants Ce scénario s intègre dans les séances d ARC avec parcours pédagogique, le choix du scénario parmi les 3 principaux (trauma thoracique compliqué de pneumothorax, trauma crânien, polyfracturé compliqué de choc hémorragique) est laissé au libre choix des médecins encadrant la séance. Une alternance des scénarios entre les groupes est cependant préférable. Objectif pédagogique : Reconnaître les éléments de gravité d un traumatisme Conduire un examen clinique complet chez un polytraumatisé Reconnaître une détresse vitale d origine respiratoire post-traumatique Reconnaitre une défaillance vitale circulatoire Reconnaitre un pneumothorax S adapter à l évolution d une détresse vitale et ré-évaluer son diagnostic et sa thérapeutique Prise en charge spécifique d un pneumothorax : exsufflation à l aiguille, drainage thoracique. Scenario Trauma thoracique 1

2 VUE GLOBALE DU SCENARIO Description rapide de la progression du scénario : Traumatisme thoracique d évolution progressive vers un pneumothorax suffocant Reconnaissance rapide des signes de pneumothorax, de détresse respiratoire puis hémodynamique Examen clinique adapté à la reconnaissance des signes de détresse vitale Thérapeutique des différentes détresses et hiérarchisation de l urgence Un retard au traitement abouti à une dégradation nette de l état patient mais il convient de ne pas faire évoluer le scénario vers une situation trop défavorable afin de ne pas rester sur un message d échec (cf. principes de débriefing). Traitements et conduite à tenir proposés : Toujours : Evaluation bilatérale de la ventilation pulmonaire Auscultation pulmonaire Evaluation de la fréquence respiratoire Monitoring de la spo2 Oxygénothérapie Exsufflation à l aiguille Evaluation hémodynamique : prise du pouls clinique carotidien ou radial, prise de la tension artérielle au brassard Scope Pose de voie veineuse Remplissage Réévaluation ventilation Réévaluation hémodynamique Selon évolution et détérioration : Gestion de l aggravation CHECK LIST MATERIEL - Sim Kelly et Vital Sim - Logiciel Sim man pour affichage par vidéoprojecteur du scope simplifié si demandé par étudiants (scope, spo2, PNI) - Pc Portable Vidéoprojecteur et écran répétiteur - Scope et électrodes - Station anesthésie pince spo2, PNI - Stéthoscope - O2 Bouteille, lunettes O2, MHC - Nécessaire pour pose voie périphérique, Gants, compresses, garrots Préparation du mannequin : Habillage mannequin Dermabrasions thoraciques gauche Gonfler capacité ventilatoire à la pompe maxi 7 bar au niveau de la cuisse droite du mannequin Gonfler poche pneumothorax gauche («poire» poumon) Paramétrage du logiciel Simman : En attente de construction d un scénario pré paramétré enregistré sur le PC dédié à la simulation utiliser le logiciel Simman en paramétrage de base stable «scenario strated healthy patient». Pour les détériorations ou améliorations utiliser les trends préparamétrés : cliquer dans la fenêtre Scenario Trauma thoracique 2

3 «trends» en bas au milieu de l écran Simman «start stop», cela ouvre une fenêtre»trend et handler control» cliquer sur «Simman version 1» choisir le trend correspondant à la situation, cliquer sur «start»..puis «stop» quand plus de besoin du trend ou choix d un autre trend. Les temps sont donnés à titre indicatifs et doivent être adaptés au niveau d étudiants hospitaliers. Le contrôle du simulateur (télécommande vitalsim) et du logiciel Sim man se fera par un seul et même médecin qui adaptera les paramètres selon le déroulement de la séance mais en essayant de suivre la trame proposée. Pas de «scenario builder» pré-établi. BRIEFING 1. Ce simulateur est un mannequin qui peut reproduire toutes les conditions de la vraie vie et toutes les complications que peut présenter un patient traumatisé admis dans un service d urgence. 2. Ce simulateur peut donc s arrêter de respirer, crier s il a mal etc. 3. Vous pouvez lui prendre le pouls sur le bras gauche et le perfuser sur le bras droit. Attention tubulure en latex pour les allergiques. 4. Ce simulateur n est pas destiné à l apprentissage des gestes techniques mais à la reconnaissance de situations difficiles 5. Deux médecins sont présents pour encadrer la session, un pour le contrôle du simulateur et un pour faciliter la séance 6. Une telle séance est plus profitable quand on a travaillé le sujet auparavant, mais aussi quand on le travaille après! 7. A la fin de la séance de cas clinique sur simulateur un débriefing refera le tour de la question prise en charge d un traumatisé grave, vous pourrez alors et seulement alors poser toutes les questions que vous voulez 8. Définition du groupe : le groupe d étudiant est scindé en deux sous groupes : a. 1 groupe observateur (ex : jury) chargé de l évaluation : ce groupe observe ce que fait le deuxième groupe, et est chargé de participer au débriefing ultérieur en fin de séance. Il ne se manifeste pas pendant la séance a proprement parler de simulation mais à la fin de celle-ci. b. 1 groupe clinique responsable de la prise en charge de la simulation. 1 étudiant désigné est responsable de la prise en charge du patient comme s il était l interne de garde, lui seul est responsable du diagnostic et de la thérapeutique. 2 autres étudiants sont respectivement désignés infirmier et brancardier. Veuillez respecter ces rôles. Définir le groupe et les rôles ensuite (tirage au sort recommandé). REPARTITION DES ROLES Tirage au sort (boîte à rôles) - 1 FF interne 1 FF IDE 1 FF brancardier - 2 à 4 «jurys» observateurs critiques - PRESENTATION DU CAS CLINIQUE Patient de 35 ans (80kg 1m79) sans antécédents et sans traitement tombé d un toit à 5 mètres de hauteur. Tombé sur le côté gauche avec une douleur thoracique qui va en augmentant + douleur rachidienne ; notion de TC +/- PC (amnésie des faits). Patient pris en charge par une ambulance privée et amené aux urgences ou vous le recevez. Ne parle pas français, mais traducteur témoin sur place (instructeur facilitateur). Scenario Trauma thoracique 3

4 PRESET SIMULATEUR Scenario Trauma thoracique 4

5 . DEROULEMENT de la SEANCE BRIEFING : SIMULATION : Précision sur score de Glasgow uniquement sur demande étudiant. Affichage des données du scope par logiciel Simman uniquement à la demande de l étudiant (spo2, Fc, PNI) Affichage de radio, échographie, ecg uniquement sur demande de l étudiant. (En annexe et disponibles sur le PC) DEBRIEFING : Selon les objectifs pédagogiques visés par ce scénario (cf. supra) Cf. procédures des règles de débriefing Possibilité d utiliser le logiciel de débriefing du logiciel Simman qui permet d afficher un rappel des principaux temps et constantes physio. Cliquer sur «debrief» après avoir arrêté la sim. PROBLEMES SPECIFIQUES ORDRE DE BRANCHEMENT : Il faut toujours brancher puis allumer moniteurs et vidéoprojecteur AVANT d allumer l ordinateur portable afin qu il les reconnaisse. DUREE DE LA SEANCE : au bout d une durée d environ 60 minutes, le logiciel de simulation sur l ordinateur portable s arrête car la séance est trop longue. Il faut alors simplement le fermer et le redémarrer. Afin d éviter que cela ne survienne en plein milieu d une simulation, il convient donc de redémarrer la simulation à chaque nouveau groupe d étudiants. Scenario Trauma thoracique 5

ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R

ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R SCENARIO TRAUMA POLYFRACTURE CHOC HEMO ETUDIANTS HOSPITALIERS POLE T5 - ARC URGENCES Date : le 28/01/2011 Version 2.0 Rédigé : Dr Ph Decléty Vérification : Pr P. Albaladejo

Plus en détail

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques Le Collège des hautes études en médecine (CHEM), fondé en Bretagne en 1988, fait partie des premiers organismes français habilités au titre du développement professionnel continu (DPC). Le CHEM propose

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 L ARRET CARDIAQUE Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 INTRODUCTION On ne peut pas faire face à une situation que l on n a pas correctement évaluée L approche du malade en situation d urgence

Plus en détail

2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support

2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support 2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support Steve Greisch coordinateur national PHTLS Luxembourg Définition Concept

Plus en détail

Salle de déchocage : la check-list du matériel

Salle de déchocage : la check-list du matériel SEBA CORINNE Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE Salle de déchocage : la check-list du matériel Les urgences vitales ne constituent qu une minorité des cas de prise en charge dans un service d urgence,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER 1 : Introduction Le pronostic de l Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) est conditionné par la vitesse à laquelle l alerte est donnée,

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CENTRE HOSPITALIER ROBERT-PAX DE SARREGUEMINES

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CENTRE HOSPITALIER ROBERT-PAX DE SARREGUEMINES PROTOCOLE D ACCUEIL ET D ENCADREMENT DES ETUDIANTS EN STAGE 1. LES OBJECTIFS Objectif global : Cette procédure se propose de formaliser les modalités d accueil et d encadrement de l étudiant en stage Objectifs

Plus en détail

HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION. Syllabus TRAUMA 2000

HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION. Syllabus TRAUMA 2000 HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION Syllabus TRAUMA 2000 Hélène Quevillon, inf. Maître-instructeure de soins avancés en réanimation cardiovasculaire (ACLS) Maître-instructeure de soins avancés en pédiatrie

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 27/03/2008 Réf.: CMUB-027 Pagination : 1 de 6 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 27 Rédacteurs Dr JM YEGUYAIAN (SAMU 21), Dr DIDIER HONNART (SRAU

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière Centre Hospitalier Régional d Orléans Centre d Enseignement des Soins d Urgence 45 Formation d adaptation à l emploi des Conducteurs ambulanciers de SMUR de la fonction publique hospitalière Formation

Plus en détail

RÔLE DU MEDECIN EN CAS D ACCIDENT

RÔLE DU MEDECIN EN CAS D ACCIDENT RÔLE DU MEDECIN EN CAS D ACCIDENT PRISE EN CHARGE SOINS D URGENCE EVACUATIONS SANITAIRES Dr EGBOHOU SAR CHU SO Lomé QUELQUES CHIFFRES URGENCES DU CHU SO de Lomé: 12 mois: 10/2014 10/ 2015: 6874 traumatisés

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION Bienvenue dans le service de réanimation. Le livret que nous venons de te confier a pour principal intérêt de te permettre d avoir une

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière Programme Formation formative Cette formation comprend 4 modules conformément à l arrêté du 26

Plus en détail

LE SCOPE 1 BUT 2 DOMAINE D APPLICATION

LE SCOPE 1 BUT 2 DOMAINE D APPLICATION Procédures en réanimation 29/10/2007 Page 1/7 Rédaction : IDE Séverine Marmilloud Vérification :IDE Thomé C. Chable J-B Approbation : Dr Sirodot Michel 1 BUT Moniteur permettant la surveillance continue

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SECOURS/DEA OBJECTIFS D APPRENTISSAGE ÉVALUATION

INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SECOURS/DEA OBJECTIFS D APPRENTISSAGE ÉVALUATION PLAN DE COURS INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SECOURS/DEA Le cours Premiers secours prépare le candidat à assumer un rôle de premier intervenant lors d une situation d urgence demandant des

Plus en détail

Diplôme Universitaire L IDE l IADE au SMUR et en SAUV

Diplôme Universitaire L IDE l IADE au SMUR et en SAUV Diplôme Universitaire L IDE l IADE au SMUR et en SAUV Responsables: - Pr Nathalie NATHAN-DENIZOT, service Anesthésie Réanimation, CHU Dupuytren Limoges et Faculté de médecine, 2 avenue Martin Luther King

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

8 heures PLAN DE COURS

8 heures PLAN DE COURS 8 heures PLAN DE COURS Introduction et objectifs du cours PS/DEA - Soins aux enfants Le cours Soins aux enfants/dea prépare les éducatrices et les éducateurs à assumer un rôle de premier intervenant lors

Plus en détail

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé l IDE seul face à une situation de détresse médicale Le contexte Un IDE peut, dans l exercice de sa profession, être confronté à une situation inopinée

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE

LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE PRÉSENTATION HÔPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l Hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 30 décembre 2014 Validité 4 ans Acquérir les connaissances permettant l identifi cation d une situation d urgence

Plus en détail

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 Le chariot d urgence AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 1 Certification HAS V2 juin 2004 Référence 33 : La continuité des soins est assurée.

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Diplôme d Ambulancier 1/14 1. CARACTERISTIQUES DE LA SPECIALITE 2. CERTIFICATS PROFESSIONNELS UNITAIRES (CPU) 3. VOIES D ACCES A LA CERTIFICATION 4. DISPOSITIF D EVALUATION

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière Programme Formation formative Cette formation comprend 4 modules conformément à l arrêté du 26

Plus en détail

INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SECOURS /DEA IRS OBJECTIFS D APPRENTISSAGE

INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SECOURS /DEA IRS OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PLAN DE COURS INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SECOURS /DEA IRS Le cours Premiers secours Intervenant récréatifs et sportifs prépare le candidat à assumer un rôle de premier intervenant lors

Plus en détail

Exercices sur les échanges gazeux 1

Exercices sur les échanges gazeux 1 Exercices sur les échanges gazeux 1 1. ph 7.35-7.45 7.58 Alcalose pco2 35-45 23 Alcalose PO2 75-100 175 HCO3 21-28 30 alcalose Saturation artérielle 0.92-0.98 0.99 Glucose 3.9-6.0 5.5 1.1 Interprétez le

Plus en détail

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme DU soins infirmiers en réanimation, SSPI et urgences Module 10-surveillance postopératoire à court terme CRITERES DE SORTIE DE SSPI Critères de sortie SSPI But principal du séjour en SSPI réduire les complications

Plus en détail

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate des médicaments et matériels nécessaires au traitement

Plus en détail

Développer le travail collaboratif IDE / AS par la formation en simulation

Développer le travail collaboratif IDE / AS par la formation en simulation Développer le travail collaboratif IDE / AS par la formation en simulation Catherine Dupuy-Maribas, Catherine Millet, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette Plan! Présentation de l IFSI! Historique du

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste Poste occupé par : Depuis le : DOMAINE : médical Médecine d urgence INTITULE DU METIER Correspondance statutaire Qualification Corps des médecins Hospitaliers Exigences sur le poste Travail en 6 H UHCD,

Plus en détail

LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN. Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table.

LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN. Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table. LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table. Cécile Barrué IDE A L HÔPITAL PURPAN CET EXAMEN SE DÉROULE : Dans une salle de radiologie

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

Plan du document : 1. Réactions liées au stress :

Plan du document : 1. Réactions liées au stress : Fiche technique T1-B MODES OPERATOIRES A DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Version 01 décembre 2009 URGENCES MEDICALES A L OCCASION D UNE VACCINATION Document ayant fait l objet d une relecture scientifique

Plus en détail

Organisation de l atelier

Organisation de l atelier Organisation de l atelier 2 Briefing initial 10 mn Préparation d un cas pratique par les apprenants (50 mn) Désignation de 2 personnes pour présenter le travail collectif Debriefing final 15 mn Cas pratique

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

4 séances pour découvrir l'ordinateur en maternelle

4 séances pour découvrir l'ordinateur en maternelle 4 séances pour découvrir l'ordinateur en maternelle A la demande d'enseignants de Moyenne section et Grande section de maternelle, et dans le cadre de leur projet portant sur «l'entrée dans l'écrit», ces

Plus en détail

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL LE STAGE L alternance réserve une place privilégiée à la formation clinique des étudiants au travers du stage. Dès les prémisses de la réforme, l IFSI a réuni les différents acteurs du partenariat afin

Plus en détail

MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en une seule main

MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en une seule main MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en une seule main MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en un En réanimation, MEDUCORE Standard est un partenaire fiable

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Simulation en santé Passons à l action

Simulation en santé Passons à l action IX èmes JOURNEES MARTINIQUAISES PREVENTION des INFECTIONS ASSOCIEES aux SOINS 10 11 décembre 2015 Simulation en santé Passons à l action Daniel Zaro-Goni CCLIN Sud Ouest Bordeaux ... Il y a quelques années

Plus en détail

Logistique de Santé et Soutien Sanitaire Médicalisation d événement Rapatriement Sanitaire

Logistique de Santé et Soutien Sanitaire Médicalisation d événement Rapatriement Sanitaire MAJ JANVIER 2013 Services : Soutien de Personnel Prestation d installation Nettoyage des tentes Gestion des DASRI Mise à disposition de téléphone et de moyen informatique Re-Complément en médicaments Possibilité

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement de la fibrillation/flutter ventriculaire et de la tachycardie ventriculaire sans pouls. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

Urgences thoraciques. Tri IOA et préparation des patients aux examens radiologiques

Urgences thoraciques. Tri IOA et préparation des patients aux examens radiologiques Urgences thoraciques { Tri IOA et préparation des patients aux examens radiologiques Rémi Rupin / Mickael Perchoc IDE SAU Les ateliers de CERPICO Décembre 2013 Service d Accueil des Urgences (SAU) Hopital

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations»

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations» L ARRÊT CARDIAQUE ACR et RCP «Rappels et nouvelles recommandations» Dr L.Nivet - Formation Continue Secouristes 2006 Synthèse des nouvelles recommandations : Dr T.Sécheresse - SAMU 73 Arrêt Cardio-Circulatoire

Plus en détail

S entraîner pour mieux soigner. Programme de simulation des Hôpitaux et de l Université de Genève (SimulHUG)

S entraîner pour mieux soigner. Programme de simulation des Hôpitaux et de l Université de Genève (SimulHUG) S entraîner pour mieux soigner Programme de simulation des Hôpitaux et de l Université de Genève (SimulHUG) S entraîner avec SimulHUG Les HUG donnent la possibilité aux professionnels de la santé de s

Plus en détail

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : EHPAD Marcel Jacquelinet Pôle : Personnes âgées Adresse postale :65 route de Dijon 21604 LONGVIC

Plus en détail

Trois exemples de modèle de description d un métier

Trois exemples de modèle de description d un métier Trois eemples de modèle de description d un métier Infirmier en soins générau Secrétaire Technicien de maintenance des installations et équipements électriques Attention ceci est un document de travail

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS ORDONNANCE COLLECTIVE : OC-SLD-06 Référence à un protocole : Oui Non Protocole d immunisation du Québec pour les réactions survenant à la suite d une vaccination Administration

Plus en détail

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Préambule Une partie des informations suivantes est issue du rapport de jury 2014. On y trouvera notamment les compétences et situations d évaluations

Plus en détail

Intégration au système LMD (Licence, Master, Doctorat) et obtention du grade licence à l issue de la formation.

Intégration au système LMD (Licence, Master, Doctorat) et obtention du grade licence à l issue de la formation. PRESENTATION Le centre hospitalier de Villeneuve Saint-Georges, est un établissement qui accueille un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) d une capacité de 195 étudiants infirmiers (EI), ainsi

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX

PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX M. El Hajjam, P. Lacombe, C. Beigelman-Aubry Aubry, J. Desperramons,, S. Chagnon, S. Binsse Hôpital Ambroise Paré (APHP) Université de Versailles-St

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque

Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque U.F.R Médecine 51, rue Cognacq-Jay 51100 Reims Tel. 03 26 78 70 30, aleon@chu-reims.fr clepouse@chu-reims.fr, pgallet@chu-reims.fr www.lssc-med-reims.fr Chapitre 1

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DE CHIRURGIE CARDIAQUE. Le personnel de l Hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation.

LIVRET D ACCUEIL DE CHIRURGIE CARDIAQUE. Le personnel de l Hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. LIVRET D ACCUEIL DE CHIRURGIE CARDIAQUE PRESENTATION HOPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l Hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement privé à

Plus en détail

Bachelier-technologue en imagerie médicale

Bachelier-technologue en imagerie médicale Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé Code IPL Bachelier-technologue en imagerie médicale Techniques de soin M1080 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 1-2 Pondération 1 Nombre

Plus en détail

HTTPS : protocole de sécurisation des échanges internet (banque) SSL : couche de chiffrement de l HTTPS (permet le tunnel VPN) VPN : réseau virtuel

HTTPS : protocole de sécurisation des échanges internet (banque) SSL : couche de chiffrement de l HTTPS (permet le tunnel VPN) VPN : réseau virtuel HTTPS : protocole de sécurisation des échanges internet (banque) SSL : couche de chiffrement de l HTTPS (permet le tunnel VPN) VPN : réseau virtuel qui fait croire à votre ordinateur qu il est dans la

Plus en détail

Utilisation de la simulation en santé en formation d auxiliaires de puériculture. Delphine Boulier, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette

Utilisation de la simulation en santé en formation d auxiliaires de puériculture. Delphine Boulier, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette Utilisation de la simulation en santé en formation d auxiliaires de puériculture Delphine Boulier, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette Plan 1. Présentation de L IFSI Paris Saint-Joseph 2. La simulation

Plus en détail

simulation c est [parfois] formidable

simulation c est [parfois] formidable La simulation c est [parfois] formidable Thierry PELACCIA Faculté de médecine de Strasbourg SAMU - CESU 67 La simulation c est [parfois] formidable Thierry PELACCIA Faculté de médecine de Strasbourg SAMU

Plus en détail

Instructions d installation pixel-fox

Instructions d installation pixel-fox Instructions d installation pixel-fox Version 08/2015 V7 (FR) - Sous réserve d erreurs et de modifications techniques! Configurations système requises: Les configurations système générales requises pour

Plus en détail

Emergency department policy Implementation and management of the resuscitation room

Emergency department policy Implementation and management of the resuscitation room 1 RECOMMANDATIONS CONCERNANT LA MISE EN PLACE, LA GESTION, L UTILISATION, ET L EVALUATION D UNE SALLE D ACCUEIL DES URGENCES VITALES (SAUV) CONFERENCE D EXPERTS DE LA SOCIETE FRANCOPHONE DE MEDECINE D

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de Français Remarque importante pour les personnes portant des stimulateurs cardiaques, des défibrillateurs ou autres appareils électroniques implantés.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE L UNITÉ DE SOINS CONTINUS (USC).

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE L UNITÉ DE SOINS CONTINUS (USC). LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE L UNITÉ DE SOINS CONTINUS (USC). PRÉSENTATION HÔPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation.

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

Formation nitrox CMAS.CH

Formation nitrox CMAS.CH Formation nitrox CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES PLAN DE FORMATION...3 PLONGEUR NITROX...4 1 But...4 2 Définition...4 Admission aux cours...4 Organisation et durée

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

Arrêté du 26 septembre 2014 modifiant l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'etat d'infirmier

Arrêté du 26 septembre 2014 modifiant l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'etat d'infirmier Arrêté du 26 septembre 2014 modifiant l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'etat d'infirmier CEFIEC 2014 1 Dès la rentrée de septembre 2014 Révision des articles 55-56-57-61 Supplément au diplôme

Plus en détail

Encadrement des Etudiants en Soins Infirmiers, au Bloc Opératoire

Encadrement des Etudiants en Soins Infirmiers, au Bloc Opératoire Encadrement des Etudiants en Soins Infirmiers, au Bloc Opératoire Dominique LANQUETIN, cadre IBODE, Paris, Vice Présidente UNAIBODE Stéphanie GREDER, Ibode tuteur de stage, Colmar Objectifs Répondre aux

Plus en détail

Centre de sécurité et de formations hyperbares Caisson hyperbare «PROCEDURE DE MISE EN PRESSION DU CAISSON HYPERBARE» PRO 01 - HYP.

Centre de sécurité et de formations hyperbares Caisson hyperbare «PROCEDURE DE MISE EN PRESSION DU CAISSON HYPERBARE» PRO 01 - HYP. Centre de sécurité et de formations hyperbares Caisson hyperbare Date d application : 19.07.2004 Indice de révision : original «PROCEDURE DE MISE EN PRESSION DU CAISSON HYPERBARE» PRO 01 - HYP Sommaire

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE NEUROLOGIE. Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation.

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE NEUROLOGIE. Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE NEUROLOGIE PRESENTATION HOPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement privé

Plus en détail

Recommandations relatives au personnel d endoscopie

Recommandations relatives au personnel d endoscopie Acta Endosc. (2014) 44:196-200 DOI 10.1007/s10190-014-0007-7 RECOMMANDATIONS / RECOMMENDATIONS DOSSIER Recommandations relatives au personnel d endoscopie Endoscopy Personnel Guidelines P. Pienkowski I.

Plus en détail

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Chirurgie Ambulatoire Quelle organisation? Quel enjeu pour

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers

Stage Étudiants infirmiers Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : ü La définition du métier «Infirmier» ü Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 ü Le portfolio de l étudiant Version

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle)

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Crée par - Pr Pierre HAUSFATER Relecture - Pr Jean CHASTRE - Pr Pierre HAUSFATER - Pr Olivier

Plus en détail

Cours de réanimation pédiatrique Hôpital Sainte-Justine

Cours de réanimation pédiatrique Hôpital Sainte-Justine Cours de réanimation pédiatrique Hôpital Sainte-Justine Évaluation cardio-respiratoire rapide Identification du choc et de l insuffisance respiratoire @ 2001 American Heart association Objectifs du cours

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties :

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties : Titre : APPAREIL PLEUR-ÉVAC Modèle : Teleflex Ref. A-6000-08 Utilisation : Lors de l installation d un drain thoracique Préparé par : Comité de techniques Approuvé par : Direction de la qualité, des pratiques

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE D IMAGERIE MEDICALE PRESENTATION DU POLE MEDICO-TECHNIQUE

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE D IMAGERIE MEDICALE PRESENTATION DU POLE MEDICO-TECHNIQUE LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE D IMAGERIE MEDICALE PRESENTATION DU POLE MEDICO-TECHNIQUE Organigramme Mme PLAT-CASANOVA Cadre Supérieur de Santé Dr BRUNET Praticien hygiéniste Unité d Hygiène M. EL GHOBEIRA

Plus en détail

Infirmier une profession en pleine évolution

Infirmier une profession en pleine évolution Institut de Formation en Soins Infirmiers Sarreguemines Infirmier une profession en pleine évolution 1 SOMMAIRE Editorial 1 Conditions d admission 2 la formation infirmière 3-4 l ifsi de sarreguemines

Plus en détail

HYGIENE ET SIMULATION

HYGIENE ET SIMULATION HYGIENE ET SIMULATION XXIIIème Journée Annuelle Sud-Est Lyon 19 Mars 2015 C. Avril F. Raymond La simulation en santé C est l utilisation d une (haute) technologie Pour les gestes techniques (faire bien)

Plus en détail

Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente en Belgique, les règles générales d intervention

Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente en Belgique, les règles générales d intervention Concerne : Formation Premier Secours certifiée par le Ministère de l emploi Belge. Module proposé : 4 X 4heures à répartir selon des possibilités de chacun. Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente

Plus en détail

HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION. Syllabus APLS SOINS AVANCÉS EN PÉDIATRIE ANLS RÉANIMATION NÉONATALE

HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION. Syllabus APLS SOINS AVANCÉS EN PÉDIATRIE ANLS RÉANIMATION NÉONATALE HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION Syllabus APLS SOINS AVANCÉS EN PÉDIATRIE ANLS RÉANIMATION NÉONATALE Hélène Quevillon, inf. Maître instructeur soins avancés en cardiologie (ACLS) Maître instructeur soins

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication

Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication Filière Soins infirmiers Programme Bachelor Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

e formation en médecine d urgence http://www.efurgences.net

e formation en médecine d urgence http://www.efurgences.net Les infirmiers à l accueil des urgences Dr Mounir Gazzah, Pr Slah Ghannouchi e formation en médecine d urgence Plan : 1. L accueil : définition, qualité 2. Les urgences : définition, types 3. L infirmier(e)

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail