Le timbre-poste, matériau idéal pour enseigner la construction européenne?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le timbre-poste, matériau idéal pour enseigner la construction européenne?"

Transcription

1 Le timbre-poste, matériau idéal pour enseigner la construction européenne? Enseigner l Europe en terme de construction est un enjeu des nouveaux programmes d histoire et géographie du collège : l éducation doit sensibiliser les jeunes à l histoire du rapprochement des peuples et des Etats européens Elle doit les aider à prendre conscience de la fabrique de l idée de construction européenne, sans qu ils perdent de vue pour autant leurs responsabilités à l échelle mondiale, ni leurs racines nationales, régionales et locales Les jeunes sont incités à penser l Europe conformément aux valeurs qui constituent leur héritage commun. Et si pour Gérard Bossuat «dans un cadre régional ou national, les lieux de mémoire sont davantage le fruit d une construction que d un inventaire, le processus semble encore balbutiant à l échelle de l Union. Dépourvue de capitale et de fêtes, celle-ci n a guère de héros communs à proposer à des citoyens par ailleurs en peine à décrire mentalement l iconographie de leur monnaie commune» 1. Notre projet ici est de donner à la fois aux élèves une conscience aiguë des facteurs historiques qui ont façonné l Europe et de dresser avec eux des repères culturels de l histoire de la construction européenne. En effet, si la construction européenne est bien une réalité, existe-t-il des traces iconographiques de cette construction? A ce titre l étude de timbres-poste pour enseigner l histoire de la construction européenne relève d une démarche originale qui peut aussi s articuler avec un travail en histoire des arts. Certes, les timbres sont avant tout le reflet d une demande institutionnelle (on peut y déceler des spécificités nationales? une volonté communautaire?) mais ils s inscrivent parfois aussi dans un contexte de commémoration soulignant le caractère particulier de certains évènements (dans cette perspective, il est alors intéressant de voir quels sont les choix opérés dans les types de représentations?). A mon sens, les timbres-poste sont des matériaux idéals pour enseigner la construction de l Europe en terme d histoire de soi et des autres à condition bien sûr de savoir décrypter les messages. 1- Le timbre-poste, matériau iconographique pour l historien? «En Histoire, tout commence par le geste de mettre à part, de rassembler, de muer ainsi en «documents» certains objets répartis autrement» dit Michel de Certeau. De ce fait, à côté du classement des timbres par le philatéliste, ne faut-il pas inventer le traitement des timbres comme matériau de l Histoire car cet objet présente la singularité de pouvoir être traité en totalité et/ou sous forme reproduite ou numérique? L étude de l image-timbre et de sa marque de fabrique permet une mise en perspective historique ce qui souscrit à l idée que la source timbre-poste puisse se lire comme un support de «propagande» au service de la construction européenne. Michel Coste confirme cet aspect : «il aurait été beaucoup plus économique et fonctionnel d émettre des vignettes avec le seul chiffre d affranchissement (joint à la mention de la poste et du pays) ; donc ici l image est suréogatoire, et, de ce fait, elle est susceptible de prendre pleine pertinence ou inanité, selon» 2. Les timbres-poste apparaissent de fait comme la frappe et la résonance de l histoire de la construction européenne. 1 Bossuat G., «Des lieux de mémoire pour l Europe unie», Vingtième siècle, n 61, janvier-mars Coste Michel, article «Timbre-poste» dans Dictionnaire mondial des images sous la direction de Laurent Gervereau, Nouveau monde éditions, 2007.

2 2- Le timbre-poste marqueur de l histoire de la construction européenne au regard des histoires nationales : le cas de l Irlande Les timbres-poste sont des images d Etat. Aux côtés du drapeau, de l hymne national et de la monnaie (avant l Euro), ce sont de petites vignettes, des symboles régaliens émis par la poste d Etat, avec la valeur d affranchissement et la mention du pays jointe à une de ses images symboles : «les timbres-poste sont des petites images anodines et mineures, dont la naïveté est feinte, l impact fort mais peu conscient, et dont on ne se méfie pas comme d un tract ou d une affiche» 3. Le paysage philatélique d un pays présente souvent plus d un millier d images différentes. Certes dans ces masses d images, tout n est pas significatif et pertinent, mais indéniablement, on dispose d une richesse considérable, au long du XX e et en ce début de XXI e siècles, qui sont autant d indices révélateurs des traits identitaires et culturels des Nations. A travers ce prisme, il est alors tout à fait envisageable, par exemple, de mesurer le pouls, la tension, la vigueur ou l inanité de l histoire d amour que le pays, où le timbre est édité, noue avec l Europe. Timbre irlandais, 1992 ; Commémoration de la mise en vigueur du Marché unique européen par les 12 Etats membres selon les caractéristiques communes de format, de thème et de présentation à la demande de la commission de Bruxelles. Chaque pays devait confier la réalisation de son timbre à un de ses plus grands artistes contemporains. Ce timbre irlandais permet de montrer les symboles nationaux (dolmen) et ceux qui relèvent de l Union européenne (étoiles dans un ciel bleu). Tous droits réservés. 3- Le timbre postal s européanise : un lieu de mémoire iconographique des événements, des grands personnages européens, des réalisations politiques, économiques, agricoles de l Europe? Célébrer, commémorer, en l honneur, en souvenir favorise la création d images plus ou moins consensuelles. Ainsi, l histoire de la construction européenne n échappe pas aux enjeux mémoriels. En effet, «Lorsqu un pays assez riche d une histoire et d un patrimoine culturel commence à choisir et à émettre dix images de marques nouvelles au cours d une année, puis 3 Alain Chatriot et Michel Coste, Article «Les timbres-poste» dans Dictionnaire critique de la République sous la direction de Vincent Duclerc et Christophe Prochasson, Flammarion, Paris, 2002.

3 dix autre l année suivante, puis 20, puis 30, puis 60 au bout de quelque ans, avec quelque 2000 à 4000 images singulières, ou plus encore par ce processus même d émission d images, absolument incomparable à tout autre, ce pays s est trahi, s est traduit, s est livré dans l essentiel des traits qui font son identité et sa culture du moins avec les correctifs de la marque de fabrique que nous avons expliquée (célébration, commémoration, bienséance ) et en tenant compte des appauvrissement récents, ou des usures de propagandes (comme en pays socialistes)» 4. Mais, cette considération de Michel Cote peut-elle s appliquer à l échelle de l Europe? Ce qui reviendrait à réfléchir sur les choix opérés pour élaborer une construction iconographique de l Histoire de la construction européenne : qui sont les personnages, quels sont les lieux, quels sont les évènements qui sont associés à la construction européenne dans le timbre-poste? Quels sont les pays qui adoptent une iconographie européenne dans le choix du visuel de leur timbre? Dans la même perspective, il pourrait aussi être envisagé de faire des études sur l actualité des timbres lors des présidences des différents pays de l Union à la tête de la communauté européenne. 1- Lumières philatéliques sur des processus de la construction européenne : - L exemple de l Europe verte où la politique agricole communautaire (PAC) Timbre émis au Luxembourg, 1993 ; Protection de l Environnement Européen ; Une fleur verte composée d étoiles pour les pétales, avec pour cœur le symbole de l euro figure une Europe plus verte et plus propre. Tous droits réservés. 4 Ibidem, n 1.

4 - L exemple de la mise en place d une monnaie unique De l Ecu à l Euro, ce choix de timbres montre les étapes de la construction d une Europe monétaire. Tous droits réservés. 2- Une focalisation sur quelques grands évènements de la construction européenne Timbre émis en France 1982 ; Europa 1982, Traité de Rome, France. Tous droits réservés.

5 3- Les grands personnages à l honneur Timbre émis en Allemagne 1977 ; Jean Monnet joua un rôle primordial dans la création de la CECA qu il préside de 1952 à 1955 et fut l un des plus ardents partisans de l Europe. Tous droits réservés. 4- Les espaces à l honneur FDC 1997, Luxembourg, émission conjointe France, Luxembourg, Allemagne. La Sarre, la Lorraine et le Luxembourg, trois régions proches mettent en commun leur espace économique.

6 Conclusion : La production de timbres-poste sur la construction européenne pose deux questions à l historien enseignant. La première concerne les prises de décision et les choix du motif au travers des concours, des décisions politiques, c est le travail d une administration centrale, jusque dans les contraintes matérielles liées aux techniques d impression, aux dessinateurs, aux graveurs La seconde renvoie aux difficultés de représentation allégorique de l Europe. En ce sens, le timbre-poste apparaît donc bien comme une source culturelle de l histoire de l Europe. En proposant une représentation d un homme fort, d un évènement, d une politique, ce matériau iconographique permet de penser l histoire de la construction de l Union européenne en termes de médiatisation de ses «lieux de mémoire» iconographiques. Le décryptage du timbre-poste comme objet de médiation culturelle peut être un auxiliaire pédagogique pertinent dans le cadre de l élaboration d un cours sur l histoire de la construction européenne.

7 Etude de cas Une «photographie en timbre poste» de l histoire de la construction européenne Un timbre de la série Europa 2000, France. Ce timbre est réalisé par Jean Paul Cousin, lauréat du prix PostEurop, remis à Monaco en novembre C est en fait une maquette qui sera reprise dans les pays membres de l association des postes. Le timbre concerne 42 pays. Il est émis selon un visuel unique le 9 mai 2000, le jour de la fête de l Europe.Tous droits réservés. Les timbres Europa sont des timbres qui sont spécialement émis par les administrations/entreprises postales européennes sous l égide PostEurop (cela concerne 42 pays) et qui ont l Europe pour thème central. Les timbres Europa soulignent la collaboration dans le domaine postal, en particulier en matière de promotion de la philatélie, et contribuent à sensibiliser le public aux racines, à la culture et à l histoire commune de l Europe ainsi qu à ses objectifs communs. Les émissions de timbres Europa entrent dans la catégorie des timbres les plus collectionnés et les plus populaires du monde. Depuis leur première émission en 1956, les timbres EUROPA ont constitué un symbole tangible de la volonté européenne d intégration et d étroite collaboration. En 1993, PostEurop s est vu confier la responsabilité de l émission des timbres Europa et détient depuis les droits du logo Europa. Objectifs : - Reconnaître les éléments symbolisant l Union européenne - Montrer à travers le visuel du timbre que l Europe est un espace en construction

8 Etude du timbre poste : Il s agit d une colonne d étoile se dressant sur une terre riche et saine (vert) vers le ciel bleu, couleur du drapeau de l Europe symbole de sérénité. Elle symbolise l attente et le rassemblement. Sur une ombre dessinant le E d Europe des enfants, symbolisant l avenir, viennent des quatre points cardinaux en apportant les étoiles futures, pour enrichir la construction actuelle. Les thèmes de la construction, de l élargissement, de l avenir des Etats-Unis d Europe sont représentés. L élève peut aussi y déceler les symboles de l Union européenne. Prolongements : Dossier de 3 timbres identiques pour évoquer les étapes de la construction européenne et l appropriation de cette construction par les pays choisis en exemples. - Un timbre à double affichage euro/monnaie locale (France) - D autres pays en devise nationale (Royaume-Uni) - Des pays candidats à l union européenne participent également (Turquie) Vincent MARIE Bibliographie : BOSSUAT G., «Des lieux de mémoire pour l Europe unie», Vingtième siècle, n 61, Janvier Mars COSTE Michel, article «Timbre-poste» dans Dictionnaire mondial des images sous la direction de GERVEREAU Laurent, Nouveau monde éditions, MARIE Vincent et LUCAS Nicole (dir.), L Europe enseignée, territoire(s), identité(s), culture(s), Manuscrit Université, CHATRIOT Alain et COSTE Michel, article «Les timbres-poste» dans Dictionnaire critique de la République sous la direction de DUCLERT Vincent et PROCHASSON Christophe, Flammarion, Paris, Webographie : Site Référence : Site Référence :

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par la préservation

Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par la préservation Thèse de doctorat, spécialité «sciences du territoire» Auteur : Yann Kohler Date : 2011 Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE PRIMAIRES

DOSSIER PÉDAGOGIQUE PRIMAIRES DOSSIER PÉDAGOGIQUE PRIMAIRES THÈME 1 : LA CRÉATION EUROPÉENNE L HISTOIRE DE LA CRÉATION EUROPÉENNE L acte fondateur de la construction européenne Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre français des Affaires

Plus en détail

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª 63((&+ 0PH9LYLDQH5(',1* Membre de la Commission européenne responsable de l Education et de la Culture 5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª Forum européen des villes

Plus en détail

Concours d admission en 1 er Cycle. Epreuve écrite principale 1/2. Correction de la Dissertation. Durée : 2 heures. Thématique 2 Changement climatique

Concours d admission en 1 er Cycle. Epreuve écrite principale 1/2. Correction de la Dissertation. Durée : 2 heures. Thématique 2 Changement climatique Concours d admission en 1 er Cycle Epreuve écrite principale 1/2 Correction de la Dissertation Durée : 2 heures Thématique 2 Changement climatique Sujet : Le développement durable : une réponse aux enjeux

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

AP2i Cahier des charges

AP2i Cahier des charges AP2i Cahier des charges Concours graphique Document de 8 pages. Contact : concours@ap2i.org Infos : http://concours.ap2i.org 1/8 Quels sont les besoins graphiques de l Agence? A travers ce concours, nous

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Réponses : Culture générale. Sport et Culture. Citoyenneté. Histoire et géographie. 1/ B. D une princesse de légende grecque. 1/ A.

Réponses : Culture générale. Sport et Culture. Citoyenneté. Histoire et géographie. 1/ B. D une princesse de légende grecque. 1/ A. Réponses : Culture générale Sport et Culture 1/ A. la force 2/ B. 25 pays membres 3/ B. 12 4/ C. L Ode à la joie, de Beethoven 5/ A. en 1957 1/ B. D une princesse de légende grecque 2/ A. autrichien 3/

Plus en détail

FRONT DE LIBERATION NATIONALE KANAK SOCIALISTE (FLNKS)

FRONT DE LIBERATION NATIONALE KANAK SOCIALISTE (FLNKS) FRONT DE LIBERATION NATIONALE KANAK SOCIALISTE (FLNKS) Séminaire Régional des Caraïbes organisé par le Comité Spécial des Vingt-Quatre du 23 au 25 mai 2001 à La Havane, Cuba Intervention du Représentant

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente La démocratie participative dans une association d'éducation permanente L'expérience de l'equipe centrale au Cefoc Analyse 3 mai 2015 Centre de Formation Cardijn asbl Rue Saint-Nicolas, 84 5000 NAMUR (Belgique)

Plus en détail

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans À l occasion du 60 e anniversaire du drapeau européen, cette brochure présente l histoire et la symbolique de l emblème commun des institutions européennes. Le de est la principale organisation de défense

Plus en détail

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE La MRC des Laurentides est située au cœur de la région du même nom. Elle s étale sur 2 500 km 2 et compte 20 villes et municipalités locales. Sa population de

Plus en détail

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Une Cité des métiers à Bruxelles pour fédérer tous les acteurs de l emploi, de la formation et de l enseignement! Contexte Une dualité

Plus en détail

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Un symbole pour toute l Europe LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Douze étoiles, 60 ans Il fotte désormais partout sur notre continent. Le drapeau bleu aux douze étoiles d or a 60 ans. Il symbolise depuis plus

Plus en détail

Introduction. A la différence des images produites par les différents arts, où la dimension poétique, mais aussi critique, domine, le

Introduction. A la différence des images produites par les différents arts, où la dimension poétique, mais aussi critique, domine, le Introduction A la différence des images produites par les différents arts, où la dimension poétique, mais aussi critique, domine, le message publicitaire relève d une stratégie de communication. Il est

Plus en détail

50 ans. Maisons Paysannes de France. 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager

50 ans. Maisons Paysannes de France. 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager Maisons Paysannes de France Patrimoine rural 50 ans au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager LE CINQUANTENAIRE 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + 8 passage des deux sœurs, 75009

Plus en détail

Constitution québécoise

Constitution québécoise PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 196 Constitution québécoise Présentation Présenté par M. Daniel Turp Député de Mercier Éditeur officiel du Québec 2007 1 NOTES EXPLICATIVES

Plus en détail

L Europe contre la gauche

L Europe contre la gauche GEORGES SARRE Référendum L Europe contre la gauche, 2005 ISBN : 2-7081-3322-5 Introduction DIRE LA VÉRITÉ! Disons-le clairement : la nation française est menacée en tant que projet politique. Les considérations

Plus en détail

Une recomposition de champ entre l éducation et le travail Discussion Pour une sociologie de l action publique en matière d éducation et de formation

Une recomposition de champ entre l éducation et le travail Discussion Pour une sociologie de l action publique en matière d éducation et de formation Dossier Une recomposition de champ entre l éducation et le travail Discussion Pour une sociologie de l action publique en matière d éducation et de formation ÉRIC VERDIER Laboratoire d économie et de sociologie

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLÉE Enquêtes sur l école maternelle Enquête Harris Interactive pour le SNUipp Enquête grand public réalisée en ligne entre le 03 et le 05 novembre 2015. Echantillon de 1 000 personnes, représentatif

Plus en détail

Le i-depot : un souci en moins

Le i-depot : un souci en moins Le i-depot : un souci en moins Par Brigitte Dauwe, avocat et associé chez Stibbe Bruxelles Il n est pas possible de dresser un inventaire de toutes les situations où un i-depot peut être utile. Il y a

Plus en détail

1) Introduction. 2) Pourquoi passons nous à l Euro? 3) Quand passerons nous à l Euro? 4) Les différents billets. 5) Les différentes pièces

1) Introduction. 2) Pourquoi passons nous à l Euro? 3) Quand passerons nous à l Euro? 4) Les différents billets. 5) Les différentes pièces 1) Introduction 2) Pourquoi passons nous à l Euro? 3) Quand passerons nous à l Euro? 4) Les différents billets 5) Les différentes pièces 6) Dans quels pays utilise-t-on l Euro? 7) Comment calculer en Euro?

Plus en détail

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013)

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) 1 CONCERTATION POUR LE PROJET DE RECONSTRUCTION DE LA LIGNE DE GRAND TRANSPORT D ELECTRICITE ENTRE ARRAS ET LILLE RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) RAPPEL Le débat public pour ce projet dont

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Titre de la communication : RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Par TUBLU Komi N kégbé Fogâ Gestionnaire de Patrimoine Culturel

Plus en détail

LE JARDIN PARTAGÉ LE JARDIN AUTREMENT

LE JARDIN PARTAGÉ LE JARDIN AUTREMENT LE JARDIN PARTAGÉ LE JARDIN AUTREMENT Le rôle social et écologique des jardins partagés Par Catherine CREUZE Les jardins partagés trouvent leur place dans la composante d un développement durable, force

Plus en détail

1) Brève présentation description des trois sites :

1) Brève présentation description des trois sites : 1) Brève présentation description des trois sites : Nous avions à comparer trois sites d entreprises de production audiovisuelle. A savoir : «Positif» «Dimson» «International Création Vidéo» Cependant

Plus en détail

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/ Plus que jamais, en ce terrible début d année 2015, nous apparaît la nécessité de partager nos valeurs, de les questionner à l aulne de nos métiers, de ce que représente le fait d être aujourd hui un professionnel

Plus en détail

Les intercommunalités en phase de réflexion

Les intercommunalités en phase de réflexion Les intercommunalités en phase de réflexion Communauté d agglomération Seine Défense La fiche d analyse de cette communauté est structurée, comme celle des autres intercommunalités de l étude, autour de

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de Ière Éducation artistique I I. Profil de la section Arts plastiques (E) A. Définition L enseignement artistique dispensé en section Arts plastiques (E) est un enseignement

Plus en détail

PRIX AMÉNAGEMENT. Dossier de candidature 2008

PRIX AMÉNAGEMENT. Dossier de candidature 2008 Identification de la réalisation Nom du projet : La Fontaine de Tourny à la place de l'assemblée-nationale Adresse et emplacement : Rond-point central de l'avenue Honoré-Mercier Concepteurs (artiste, architecte,

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

Le Culte moderne des monuments

Le Culte moderne des monuments Le Culte moderne des monuments aloïs riegl La Culte moderne des monuments sa nature et ses origines Traduit de l allemand par mat thieu dumont & arthur lochmann Éditions allia 16, rue charlemagne, paris

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

QUESTIONS. Nomme un célèbre volcan en Italie. Quels sont les pays qui bordent la Croatie?

QUESTIONS. Nomme un célèbre volcan en Italie. Quels sont les pays qui bordent la Croatie? QUESTIONS Nomme un célèbre volcan en Italie. Quels sont les pays qui bordent la Croatie? Combien d habitants vivent dans l Union européenne : 500 millions, 5 millions ou 50 millions? Jusqu où s étend l

Plus en détail

Recherche de logo UBFC

Recherche de logo UBFC Recherche de logo UBFC Dorian Lods Page 2 Qui? Informations sur l organisation, l entreprise, la marque Il s agit d une communauté d universités et d établissements (COMUE) regroupant plusieurs établissements

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071 PROTOCOLE ENTRE LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ET LE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA PROMOTION DE L ESPRIT DE DÉFENSE 20 AVRIL

Plus en détail

N 21 Du 7 au 15 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE

N 21 Du 7 au 15 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE N 21 Du 7 au 15 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 9 mai 2012 par Camille Brunier : Deviens incollable sur l Union européenne! FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE

Plus en détail

110 initiatives pour la métropole

110 initiatives pour la métropole 110 initiatives pour la métropole Nom de l initiative : Donner à voir la métropole aux citoyens : une maquette partagée Collectivité membre présentant l initiative : Le Kremlin-Bicêtre Maîtrise d ouvrage

Plus en détail

L apport de l IE dans la résolution d un problème décisionnel dans le domaine de l architecture

L apport de l IE dans la résolution d un problème décisionnel dans le domaine de l architecture L apport de l IE dans la résolution d un problème décisionnel dans le domaine de l architecture Marie-France ANGO -OBIANG *, Amos DAVID* ango@loria.fr amos.david@loria.fr * Equipe SITE, Laboratoire Lorrain

Plus en détail

Reconnaître et valoriser

Reconnaître et valoriser Reconnaître et valoriser le bénévolat et le volontariat Quelques rappels historiques La question de la reconnaissance et de la valorisation du bénévolat et du volontariat est somme toute récente. Du coup,

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

Les trousses pédagogiques EVB-CSQ, Club 2/3, Oxfam-Québec. pour changer le monde

Les trousses pédagogiques EVB-CSQ, Club 2/3, Oxfam-Québec. pour changer le monde Les trousses pédagogiques EVB-CSQ, Club 2/3, Oxfam-Québec Ensemble pour changer le monde 2Ensemble pour changer le monde Ensemble pour changer le monde Les trousses pédagogiques EVB-CSQ, Club 2/3, Oxfam-Québec

Plus en détail

Mémoire. Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay

Mémoire. Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay Mémoire Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay Novembre 2015 Maison du développement durable 50, rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 300 Montréal (Qc) H2X 3V4 Tél. : 514-842-2890

Plus en détail

3 ème Forum des habitants

3 ème Forum des habitants 3 ème Forum des habitants Mardi 12 novembre 2013 20h00 à la Ferme du Désert Synthèse de la séance Intervenants M. Oscar Tosato, municipal M. Laurent Chenu, Conservateur Cantonal des Monuments et Sites

Plus en détail

La Compagnie Mungo présente sa création 2015 : Guilhem Fierebrace au Cornet. Comment ce héros légendaire vint au monde bien après être né

La Compagnie Mungo présente sa création 2015 : Guilhem Fierebrace au Cornet. Comment ce héros légendaire vint au monde bien après être né La présente sa création 2015 : Guilhem Fierebrace au Cornet Comment ce héros légendaire vint au monde bien après être né Chanson de geste pour un comédien marionnettiste et une caisse à outils. Spectacle

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Projet Trois coeurs à louer, un «gymnase» pour l autonomie d habitat en faveur des personnes en situation de handicap Elisa CESAN (Italia) L objectif

Plus en détail

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Domaine Science Humaines et Sociales LICENCE MENTION Information-communication Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Où? Site de Nancy - Campus Lettres et Sciences Humaines

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde PETIT GUIDE DES TROPHéES AGENDA 21 de la Gironde édition 2013 Sommaire Ce guide propose une information détaillée et un règlement de participation aux Trophées Agenda 21 de la Gironde organisé par le Conseil

Plus en détail

CÉGEP MARIE-VICTORIN SCIENCES HUMAINES : PROFIL INDIVIDU

CÉGEP MARIE-VICTORIN SCIENCES HUMAINES : PROFIL INDIVIDU CÉGEP MARIE-VICTORIN SCIENCES HUMAINES : PROFIL INDIVIDU 1 re SESSION (formation spécifique seulement) 320-101-MV : L ESPACE MONDIAL Le cours L espace mondial est un cours d initiation à la géographie.

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

Evénement de Sensibilisation Grand Public Du 22 au 25 Septembre 2010 Parvis de l Hôtel de Ville de Paris

Evénement de Sensibilisation Grand Public Du 22 au 25 Septembre 2010 Parvis de l Hôtel de Ville de Paris Evénement de Sensibilisation Grand Public Du 22 au 25 Septembre 2010 Parvis de l Hôtel de Ville de Paris I LE PROJET - Raison d être - Originalité - Concept - Animations - Visuels II POURQUOI S ENGAGER

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012. CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail.

DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012. CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail. DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012 CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail.com - 2 - Agenda 21 faits et chiffres :... 5 Les défis à

Plus en détail

Politique sur la reconnaissance du personnel.

Politique sur la reconnaissance du personnel. Politique sur la reconnaissance du personnel. 1. Énoncé de principes La Politique sur la reconnaissance du personnel repose sur un principe général selon lequel il importe de reconnaître les contributions

Plus en détail

Etablissement secondaire d Orbe et environs Voie générale (10VG)

Etablissement secondaire d Orbe et environs Voie générale (10VG) Etablissement secondaire d Orbe et environs Voie générale (10VG) Présentation des options de compétences orientées métiers aux élèves et à leurs parents VOIE GÉNÉRALE 10 ÈME ANNÉE PRÉSENTATION DES OPTIONS

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

Au chevet des archives

Au chevet des archives Au chevet des archives Présentation Accompagnez Tiléo et Tilina dans la démarche de conservation des archives. Objectifs Sensibiliser à la conservation des documents et aux métiers des archives (le rôle

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ Une production du 2009 Réseau de recherché en santé des populations du Québec TABLE DES MATIÈRES Contexte...3 1. But poursuivi

Plus en détail

II- L'environnement matériel des séances d histoire

II- L'environnement matériel des séances d histoire Magali Chapelet-Guirriec - Pierrick Friquet Circonscription de Brest - Nord - Novembre 2012 Enseigner l'histoire en cycle 3 «Si nous voulons être les acteurs responsables de notre propre avenir, nous avons

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS NOTION EVALUATION L évaluation, c est la production d un jugement de valeur concernant une politique publique. Elle vise à mesurer les effets de la politique évaluée.

Plus en détail

BRA ND IDENTITY OVERVI EW

BRA ND IDENTITY OVERVI EW BRA ND IDENTITY OVERVI EW Le CONTEXTE En 2013, le GIE Tahiti Tourisme s est lancé dans un projet de grande envergure afin de définir et de construire le nouveau positionnement de la destination. Dans un

Plus en détail

Introduction générale à la comptabilité financière : le langage du monde des affaires

Introduction générale à la comptabilité financière : le langage du monde des affaires Introduction générale à la comptabilité financière : le langage du monde des affaires La comptabilité constitue un langage, le langage du monde des affaires, qui possède ses conventions propres. La comptabilité

Plus en détail

CONCOURS «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!»

CONCOURS «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!» CONCOURS «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!» Présentation Le concours «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!» est ouvert à tous du CM1 au lycée et à toutes les disciplines. Il a vocation à permettre aux classes participantes

Plus en détail

Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel...

Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel... Comment articuler «accompagnement spirituel» et «sciences humaines»? Un livre de Christine Aulenbacher et Robert Moldo Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel...

Plus en détail

Concours «Les arbres remarquables de ma ville»

Concours «Les arbres remarquables de ma ville» Les règlements sont disponibles sur les sites Internet de la Ville de Québec (www.ville.quebec.qc.ca) et de l (www.afqm.org) ainsi qu au bureau de l Association forestière Québec métropolitain et aux bureaux

Plus en détail

Musée de La Poste de Paris

Musée de La Poste de Paris de Paris 34 boulevard de Vaugirard 75731 Paris Cedex 15 Téléphone : 01 42 79 23 00 Télécopie : 01 42 79 24 00 Site Internet : http://www.museedelaposte.fr Collections postales et philatéliques - 1 - LE

Plus en détail

CONCOURS. Les métiers du BTP de la conception à la réalisation REGLEMENT DU CONCOURS

CONCOURS. Les métiers du BTP de la conception à la réalisation REGLEMENT DU CONCOURS CONCOURS Les métiers du BTP de la conception à la réalisation REGLEMENT DU CONCOURS Article 1 Objet COBATY est une association nationale à but non lucratif, régie par la loi du 1 er juillet 1901 COBATY

Plus en détail

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)» Préparation de l

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

RÉVÉLATIONS 2015. La Chambre Syndicale : 150 ans et une éternelle jeunesse!

RÉVÉLATIONS 2015. La Chambre Syndicale : 150 ans et une éternelle jeunesse! RÉVÉLATIONS 2015 L Union Française de la Bijouterie, Joaillerie, Orf èvrerie, des Pierres et des Perles (UFBJOP) est ses Ecoles participeront, du 9 au 13 septembre, à la deuxième édition du Salon Révélations,

Plus en détail

pas. Les modes d'exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l'innovation.

pas. Les modes d'exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l'innovation. Communauté de communes Bassée Montois Direction régionale des affaires culturelles d Ile-de-France (Service Développement Actions territoires) Act art, Action Artistique en Seine-et-Marne Appel à candidature

Plus en détail

Le financement public des associations entre subventions et commandes

Le financement public des associations entre subventions et commandes Le Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l Éducation populaire et de la Vie associative www.associations.gouv.fr Le financement public des associations entre subventions et commandes État des lieux

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

Réflexion sur votre identité culturelle

Réflexion sur votre identité culturelle Réflexion sur votre identité culturelle Objectifs : Comprendre les idées principales d un texte sur l interculturel ; approfondir la notion d identité. Thème : L identité culturelle Durée de l activité

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE III «Littératures françaises et comparée» Laboratoire de recherche EA4503 «Littérature française XIX e XXI e siècles» T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA CULTURE

POLITIQUE RELATIVE À LA CULTURE POLITIQUE RELATIVE À LA CULTURE ADOPTÉE LE : 21 octobre 2006 RÉSOLUTION : CC1684-06 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 1.0 Titre 4 2.0 Définition.. 4 3.0 Objectifs 4 4.0 Fondements. 4 5.0 Orientations... 5

Plus en détail

PENSER LA MONDIALISATION. Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation

PENSER LA MONDIALISATION. Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation 1 PENSER LA MONDIALISATION Par Zaki LAÏDI (CERI-Sciences Po Paris) I Problématique Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation exerce sur le sens et l action

Plus en détail

Association culturelle des Mines d asphalte DE LA PRESTA. Réalisation d un ouvrage de référence. sur l histoire industrielle et humaine

Association culturelle des Mines d asphalte DE LA PRESTA. Réalisation d un ouvrage de référence. sur l histoire industrielle et humaine Association culturelle des Mines d asphalte DE LA PRESTA Réalisation d un ouvrage de référence sur l histoire industrielle et humaine des Mines d asphalte de La Presta Dossier de financement Le 12 octobre

Plus en détail

Les infrastructures culturelles dans la municipalité

Les infrastructures culturelles dans la municipalité BULLETIN* VOLUME 8, NUMÉRO 17-2011 Les infrastructures culturelles dans la municipalité par Serge Bernier et Pascale Marcotte Laboratoire en loisir et vie communautaire Département d études en loisir,

Plus en détail

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT entre la Communauté française de Belgique et le Royaume du Maroc 2006-2007 2007-2008 2008-2009 1 1. Présentation générale du programme 1.1 Pour

Plus en détail

communication Construction

communication Construction Les compétences de base et la communication dans le secteur de la Construction Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de base et

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

Etude sur les besoins d'aides à la communication vus par les interprètes en langue des signes et les professionnels bilingues réalisée en 2009

Etude sur les besoins d'aides à la communication vus par les interprètes en langue des signes et les professionnels bilingues réalisée en 2009 Etude sur les besoins d'aides à la communication vus par les interprètes en langue des signes et les professionnels bilingues réalisée en 2009 Info-Sourds de Bruxelles Observatoire de l'accueil et de l'accompagnement

Plus en détail

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel Prénom et Nom de l élève :... Ecole :... Nom de l enseignant... Nom de l intervenant... Année scolaire... Classe à projet artistique et culturel Domaine choisi L éducation artistique permet à l élève d

Plus en détail