Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois"

Transcription

1 CREATION D UN SERVICE D AIDE AUX VICTIMES D URGENCE (SAVU) Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois Le vendredi 31 mai à 11h A l association valenciennoise AJAR Adresse : à l association AJAR, (service d aides aux victimes) 117, rue de Paris Valenciennes

2 Fiche technique CREATION D UN SERVICE D AIDE AUX VICTIMES D URGENCE (SAVU) Lancement d une expérience pilote dans le valenciennois NATURE DE L ACTION : Le Service d Aide aux Victimes d Urgence est une initiative qui sera mise en place à titre expérimental, dans le valenciennois, pour une durée de six mois. CONTEXTE : Cette expérimentation est proposée par le Procureur de la République de Valenciennes et sera portée et coordonnée par l association valenciennoise l AJAR, l Aide aux Jeunes Adolescents de la Rue, qui bénéficie d une expérience de 20 ans dans ce domaine. DEMARRAGE : prévu pour le 3 juin 2002 à Valenciennes. TERRITOIRE D ACTION : L ensemble de la circonscription judiciaire de Valenciennes, c est à dire, la communauté d agglomération de Valenciennes Métropole, et la communauté d agglomération de la Porte d Hainaut. OBJECTIFS ET FONCTIONNEMENT : Service d aide d urgence fonctionnant 24h/24h, pour toute victime d infraction pénale (prise en charge psychologique et juridique ). Ce service est appelé directement par les services de police et de gendarmerie. D autres villes se portent d ores et déjà candidates pour devenir des sites pilotes de ce dispositif (Marseille, Blois, Mulhouse ) A la suite de cette expérience l extension du dispositif sera étudié en coordination avec le Ministère de la Justice et en liaison avec les associations d aide aux victimes, et notamment l INAVEM, l Institut National d Aide aux Victimes et de Médiation.

3 Sommaire I. Le Service d Aide aux Victimes d Urgence dans l arrondissement de Valenciennes Les principes d organisation du Service d Aide aux Victimes d Urgence Un dispositif expérimental durant les six prochains mois...3 II. Formation de l équipe du SAVU de l arrondissement de Valenciennes...5 III. L Association l AJAR : «Auprès des Jeunes Adolescents de la Rue»...8 IV. Le Plan de Financement...10

4 Page 1 Le Service d'aide aux Victimes d'urgence de l'arrondissement de Valenciennes (SAVU) Introduction Le Contrat Local de Sécurité de l'arrondissement de Valenciennes par le Président de l'association pour le Développement du Valenciennois (A.D.V.), le Préfet du Nord, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Valenciennes et le Sous-Préfet de Valenciennes prévoit "l'aide aux victimes" parmi ses cinq priorités. Il prescrit, à ce titre, notamment les orientations suivantes : créer ou optimiser les lieux d'accueil, de suivi et d'accompagnement des victimes sur l'arrondissement favoriser et étendre la prise en charge précoce des victimes améliorer l'accueil des victimes au moment du dépôt de plainte C'est dans ce contexte qu'a été préparée la mise en place d'un Service d'aide aux Victimes d'urgence. 1 - Les principes d'organisation du Service d'aide aux Victimes d'urgence de l'arrondissement de Valenciennes Le dispositif suivant est prévu : Dans le cadre de l'association AJAR qui assure actuellement un Service d'aide aux Victimes sous forme de permanences dans ses locaux, les mairies ou les commissariats de police, sera mise en place une équipe de deux personnes composées :. d'un psychologue ou d'un travailleur social. d'un juriste de formation

5 Page 2 Dès qu'une personne, victime d'une des infractions pénales suivantes :. agression sexuelle. violences. cambriolage. vol avec violence. abus de faiblesse se présentera dans un commissariat ou une brigade de gendarmerie, les services de police ou de gendarmerie appelleront immédiatement, de leur propre initiative, le SAVU qui se déplacera au commissariat ou à la brigade de gendarmerie pour rencontrer la victime. Seuls les services de police ou de gendarmerie peuvent appeler le SAVU. Le SAVU pourra aussi être appelé lorsque les services de police ou de gendarmerie constateront qu'une victime présente un état de choc important et ce, quelque soit la nature de l'infraction (accident de la circulation, suicide ou disparition inquiétante d'un proche, ). Dans le cas où la police ou la gendarmerie se rendront sur les lieux d'un cambriolage au domicile de la victime, ils appelleront également le SAVU pour qu'il se rende sur place. De même si la victime est transportée à l'hôpital par les services compétents, le SAVU s'y rendra pour rencontrer la victime. L'équipe du SAVU apportera à la victime un soutien moral et psychologique. Elle informera la victime sur les suites de la procédure judiciaire (dépôt de plainte, aide juridictionnelle éventuelle, documents à fournir, ) ; différents documents seront remis à la victime : sur le Service d'aide aux Victimes, sur les avocats qui peuvent être sollicités,

6 Page 3 Elle proposera à la victime de prendre contact avec la Maison de l'avocat en vue d'un rendez-vous avec un avocat de son choix. L'équipe du SAVU proposera également à la victime un rendez-vous avec le Service d'aide aux Victimes de l'ajar ou d'autres associations (CIDF - Centre d'information et des droits des femmes, ). L'équipe s'assurera ensuite de la venue de la personne à ce rendez-vous et, dans le cas contraire, le service d'aide aux victimes de l'ajar reprendra contact avec la victime. Ce dispositif est appelé à fonctionner de façon continue 365 jours par an et 24 heures sur 24 ; toutefois, il sera mis en place progressivement, au cours d'une période expérimentale de six mois. 2 - Le dispositif expérimental durant les six prochains mois (3 juin - 30 novembre 2002) Durant les six prochains mois, afin d'évaluer le dispositif le plus adapté pour répondre aux besoins du territoire de l'arrondissement de Valenciennes, le dispositif suivant sera mis en place, le mode de fonctionnement définitif devant être arrêté à l'issue de cette période. Huit personnes seront recrutées sous contrat à durée déterminée de six mois. Elles recevront une formation (fiche ci-jointe) avant leur prise de fonction, et travailleront en binôme avec un membre actuel du Service d'aide aux Victimes de l'ajar. a - La montée en puissance du dispositif durant le mois de juin 2002 Dès le lundi 3 juin, le dispositif transitoire suivant sera mis en place afin de permettre le recrutement et l'approfondissement de la formation de l'ensemble des personnes nécessaires durant le mois de juin.

7 Page 4 Les horaires d'intervention du SAVU seront les suivants : de 8 heures à 24 heures et de façon continue durant la nuit du samedi au dimanche. A cet effet, une équipe assurera une permanence au siège du SAVU, du lundi au vendredi de 8 heures à 24 heures et le samedi de 8 heures à 17 heures ; du samedi 17 heures au dimanche 24 heures, les membres de l'équipe assureront le service en étant d'astreinte à leur domicile. Les équipes seront constituées de deux personnes, un membre expérimenté du Service d'aide aux Victimes de l'ajar et une personne nouvellement recrutée. Les membres de l'équipe du SAVU seront porteurs d'un badge attestant de leur identité et se déplaceront dans un véhicule marqué au nom du SAVU. Durant le mois de juin, le SAVU se rendra dans les quatre commissariats de police et les dix brigades de gendarmerie de l'arrondissement et seulement dans un second temps dans les bureaux et les postes de police de proximité. b- le dispositif à partir du 1 er juillet Les horaires d'intervention du SAVU durant la période d'expérimentation seront les suivants : de 8 heures à 3 heures du matin et de façon continue durant la nuit du samedi au dimanche, afin de tenir compte du plus grand nombre de délits dans la nuit du samedi au dimanche. A cet effet, une équipe assurera une permanence au siège du SAVU, du lundi au vendredi de 8 heures à 3 heures du matin et le samedi de 8 heures à 17 heures ; du samedi 17 heures au dimanche 3 heures, les membres de l'équipe assureront le service en étant d'astreinte à leur domicile. Le SAVU se rendra dans les quatre commissariats de police et les dix brigades de gendarmerie de l'arrondissement et à partir du 1 er juillet également dans les bureaux de police et les postes de police de proximité durant leurs heures d'ouverture.

8 Page 5 AJAR Service Justice AIDE AUX VICTIMES D'URGENCE FORMATION DE L'EQUIPE du SAVU de l'arrondissement de valenciennes 1 module de formation avant la prise de fonction 1 module de formation après 1 mois de fonctionnement : analyse et bilan 1/2 journée par semaine de réunion d'analyse des pratiques 1 semaine de formation par l'institut National d'aide aux Victimes et de médiation (INAVEM)

9 Page 6 FORMATION DE L'EQUIPE du SAVU de l'arrondissement de VALENCIENNES 1er module de formation - l'association AJAR : présentation - fonctionnement - le service Justice de l'ajar : le SAVU - les enjeux contemporains de l'aide aux victimes Module juridique - la procédure pénale - la loi du 15 juin 2000 sur la présomption d'innocence et les droits des victimes - Police - Gendarmerie : missions. le déroulement de la garde à vue. la place de la victime. la place du mis en cause - la victime mineure particularités juridiques, psychologiques - service des urgences de l'hôpital - la victime et l'avocat Module concernant les victimes L'aide aux victimes Mission : contenu et limites - Juridique - éducatif - psychologique

10 Page 7 Le partenariat local et les ressources associatives La victime : dépasser le traumatisme - mise en contact et entretien - le traumatisme et le stress post-traumatique - le debriefing - la relation victime-agresseur - l'enfant et son parent abuseur - l'enfant et sa fratrie, sa famille Organisation pratique - horaires - saisines - cahier de bord - fiche victime Coordination du Service d'aide aux Victimes et du SAVU

11 Page 8 L'A.J.A.R. en 2002 Contact : Association AJAR M. Fine Tél L'Association AJAR (Auprès des Jeunes Adolescents de la Rue), association 1901, a été créée en 1975 sur l'initiative de l'abbé Henri HESSE. I - Centre d'hébergement et de Réadaptation Sociale : Capacité d'accueil : 26 places Public concerné : Jeunes hommes de 18 à 27 ans Objectif : Aider le jeune à définir et réaliser son projet individuel d'insertion sociale et professionnelle II - Point d'accueil - Ecoute : Public concerné : toute personne en grande difficulté sociale, en errance, SDF. Objectif : Accueillir, écouter, orienter. III - Insertion par l'activité économique : Capacité d'accueil : 51 personnes Public concerné : Demandeurs d'emploi de longue durée, Rmistes, Personnes en Travail d'intérêt Général

12 Page 9 Alternance de Formation et de Travaux sur chantiers (second œuvre bâtiment, entretien espaces verts) Objectif : Aider les personnes loin de l'emploi, touchées souvent par des multiples affections (problèmes de santé, rupture familiale, illétrisme, toxicomanie), à retrouver une dignité et à se repositionner sur le marché du travail. IV - Service Justice : a) Mesures réalisées sur réquisition ou ordonnance des magistrats : - Contrôle judiciaire socio-éducatif - Médiation pénale - Enquêtes de personnalité - Enquêtes sociales rapides, b) Service d'aide aux Victimes : - il accueille toute personne victime ou se définissant comme telle et offre une relation d'aide, d'écoute et d'accompagnement prenant en compte le préjudice subi. - l'ajar favorise l'accès aux droits et met en place un soutien technique moral ou psychologique adapté à la demande et aux besoins exprimés. - L'objectif est de développer une solidarité concrète et effective au profit des victimes, de contribuer à une justice de proximité et de concourir au respect des droits fondamentaux de l'individu. Ce service est d'accès libre et gratuit. Des permanences ont été instaurées dans les communes plus éloignées. A ce titre l'ajar est adhérente à l'institut National d'aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM).

13 Page 10 Service d'aide aux Victimes d'urgence de Valenciennes (SAVU) Plan de financement Coût de mise en place du SAVU de Valenciennes et de fonctionnement pour six mois : euros Subvention : 100% au titre de la Politique de la Ville Compte tenu des règles de présentation comptable au niveau de la Trésorerie Générale de Région le plan de financement doit prévoir des contreparties du bénéficiaire à hauteur de 20% ; le dossier de demande de subvention est donc présenté ainsi : coût : euros subvention (80%) : euros autofinancement : euros Le versement de cette subvention aura lieu selon l'échéancier suivant afin d'éviter toute charge de trésorerie à l'association AJAR : - 50% de la subvention au mois de juillet % au cours du semestre de l'expérimentation (septembre 2002) - 20% à l'issue de l'expérimentation (décembre 2002) Pour réaliser ces missions, l'ajar emploie 42 personnes en contrat à durée indéterminée et 7 personnes en contrat d'emploi consolidé.

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr

solidarité www.aulnay-sous-bois.fr bureau d aide aux solidarité www.aulnay-sous-bois.fr Violences conjugales Vol avec violence Accidents de circulation Harcèlement Viol Agression Agression, Viol, Vol avec violence, Discriminations, Violences

Plus en détail

Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit.

Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit. T I O R D U A S È C C A L Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit. La Ville de Rueil-Malmaison propose une offre diversifiée pour permettre un accès au droit à l'ensemble

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

Une avancée majeure :

Une avancée majeure : d i t o édito Une avancée majeure : Fatima LALEM Adjointe au Maire de Paris en charge de l Égalité femmes hommes La possibilité pour les femmes victimes de violences de demander une ordonnance de protection,

Plus en détail

Conseil national de l aide aux victimes. Rapport. La prise en charge des victimes en urgence. présidé par. Madame Anne d HAUTEVILLE

Conseil national de l aide aux victimes. Rapport. La prise en charge des victimes en urgence. présidé par. Madame Anne d HAUTEVILLE Conseil national de l aide aux victimes Rapport La prise en charge des victimes en urgence présidé par Madame Anne d HAUTEVILLE INTRODUCTION Le présent rapport consacré à «la prise en charge des victimes

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

Ne restez pas seule!

Ne restez pas seule! Violences conjugales Accueil - écoute - soutien Ne restez pas seule! PREFET DE LA SEINE-SAINT-DENIS Direction départementale de la cohésion sociale Mission départementale aux Droits des Femmes et à l Ẻgalité

Plus en détail

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 Textes de référence I. Code de l action sociale et des familles p.2 II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 III. Loi n 2010-625 du 9 juin 20010 relative à

Plus en détail

Edition 2016. le Guide. Si vous êtes victime de violences. Les aides au logement et les solutions d hébergement Si vous êtes mineure

Edition 2016. le Guide. Si vous êtes victime de violences. Les aides au logement et les solutions d hébergement Si vous êtes mineure Edition 2016 JE SUIS ENCEINTE le Guide Si vous êtes victime de violences Les démarches essentielles Les aides financières et matérielles Si vous êtes victime de violences Les aides au logement et les solutions

Plus en détail

Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris

Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris DOSSIER DE PRESSE 13 Juillet 2012 Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris Contacts presse : Mairie de Paris Aurélien Pérol - 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Tribunal de Grande

Plus en détail

La Communauté d agglomération du Val d Orge,

La Communauté d agglomération du Val d Orge, La Communauté d agglomération du Val d Orge, considérant que l accès au droit pour tous facilite le plein exercice de la citoyenneté, a ouvert en 2006 la Maison de Justice et du Droit du Val d Orge dans

Plus en détail

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter 08VICTIMES (08 842 846 37) http://www.inavem.org Les associations

Plus en détail

Mise en œuvre de la procédure civile de l ordonnance de protection

Mise en œuvre de la procédure civile de l ordonnance de protection Mise en œuvre de la procédure civile de l ordonnance de protection Brochure à destination des professionnels La loi du 9 juillet 2010 relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences

Plus en détail

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE SYNTHESE Le 15 septembre 2003, Madame Anne D HAUTEVILLE, professeur

Plus en détail

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique F I C H E 4 1 AIDE AUX VICTIMES I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique II. MESURES EN FAVEUR DES VICTIMES

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes POINT D ACCÈS AU DROIT EN ÉTABLISSEMENT PÉNITENTIAIRE

Plus en détail

FORMATIONS PROFESSIONNELLES CATALOGUE 2014/2015

FORMATIONS PROFESSIONNELLES CATALOGUE 2014/2015 FORMATIONS PROFESSIONNELLES CATALOGUE 2014/2015 Nouvelle adresse : 5 rue du Palais de Justice à Troyes 03.25.73.26.26 contact@solidaritefemmes-aube.fr Site : wwwsolidaritefemmesaube.fr Solidarité Femmes

Plus en détail

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales Institutions Acteurs Procédures Vos droits Les violences conjugales F i c h e P r a t i q u e Les violences conjugales Toute personne qui subit des violences physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles

Plus en détail

Maison Citoyenne. de l Accès au Droit et à l Emploi. guide pratique

Maison Citoyenne. de l Accès au Droit et à l Emploi. guide pratique Maison Citoyenne de l Accès au Droit et à l Emploi guide pratique Bernard Sprotti Président de la Communauté de Communes de l Arpajonnais Edito Madame, Monsieur, L ouverture de la Maison Citoyenne de l

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) 12825*01 (Articles 706-3 et suivants, R 50-1 à R.50-28 du code de procédure

Plus en détail

Direction de la Cohésion Sociale de la Sarthe Droit des femmes et Égalité entre les femmes et les hommes

Direction de la Cohésion Sociale de la Sarthe Droit des femmes et Égalité entre les femmes et les hommes Direction de la Cohésion Sociale de la Sarthe Droit des femmes et Égalité entre les femmes et les hommes Structures d accompagnement au sein du couple A l initiative de la mission départementale aux droits

Plus en détail

EVALUATION DU SERVICE D AIDE AUX VICTIMES D URGENCE DE MARSEILLE. Rapport corrigé

EVALUATION DU SERVICE D AIDE AUX VICTIMES D URGENCE DE MARSEILLE. Rapport corrigé EVALUATION DU SERVICE D AIDE AUX VICTIMES D URGENCE DE MARSEILLE Rapport corrigé Novembre 2003 19, rue Paul Séramy - 77300 Fontainebleau - Tél. : 01 64 22 62 88 - Fax : 01 64 22 59 18 email : cerfcontact@club-internet.fr

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

Infractions. Livret de l indemnisation. Conditions d indemnisation 1. Délai de saisine 2. Faits générateurs 3 des dommages. Lieu de l infraction 4

Infractions. Livret de l indemnisation. Conditions d indemnisation 1. Délai de saisine 2. Faits générateurs 3 des dommages. Lieu de l infraction 4 Livret de l indemnisation Infractions Conditions d indemnisation 1 Délai de saisine 2 Faits générateurs 3 des dommages Lieu de l infraction 4 Faute de la victime 5 Nature et gravité 6 du préjudice Procédure

Plus en détail

ETAT CIVIL. Extrait d acte de naissance :

ETAT CIVIL. Extrait d acte de naissance : ETAT CIVIL Extrait d acte de naissance : S'adresser à la mairie du lieu de naissance, indiquer, noms et prénoms, la date de naissance et filiation (noms et prénoms des parents), joindre également une enveloppe

Plus en détail

CRECHE DE BEL-AIR REGLEMENT INTERIEUR

CRECHE DE BEL-AIR REGLEMENT INTERIEUR 1 CRECHE DE BEL-AIR FRANCHEVILLE REGLEMENT INTERIEUR I - DIISPOSIITIIONS FONDAMENTALES ARTICLE 1 : ADMINISTRATION La Crèche de Bel-Air est administrée par le Centre Communal d Action Sociale de FRANCHEVILLE.

Plus en détail

Rapport d activités 2013. Alma Paris

Rapport d activités 2013. Alma Paris Rapport d activités 2013 Sommaire Sommaire... 1 Préambule... 3 I- Contexte de l activité 2013... 7 A- Les ressources humaines d... 7 1- Composition de l équipe d... 7 2- Stagiaires... 7 B- Les axes de

Plus en détail

Observatoire des violences envers les femmes du Conseil général de la Seine-Saint-Denis www.seine-saint-denis.fr

Observatoire des violences envers les femmes du Conseil général de la Seine-Saint-Denis www.seine-saint-denis.fr Observatoire des violences envers les femmes du Conseil général de la Seine-Saint-Denis www.seine-saint-denis.fr Art. 515-9. Lorsque les violences exercées au sein du couple ou par un ancien conjoint,

Plus en détail

L'ACTION EDUCATIVE Ā DOMICILE

L'ACTION EDUCATIVE Ā DOMICILE Annexe à la convention relative aux Actions Educatives à Domicile CAHIER DES CHARGES DE L'ACTION EDUCATIVE Ā DOMICILE dans le Département des Vosges - 2012 Préambule Le service de l'aide Sociale à l'enfance

Plus en détail

Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes

Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Introduction Le Secrétariat National de la Ligue Démocratique des Droits des Femmes (LDDF)

Plus en détail

Pièces à fournir ou renseignements à donner

Pièces à fournir ou renseignements à donner Où s adresser Pièces à fournir ou renseignements à donner Coût Observations Aide juridictionnelle Bureau de l aide judiciaire du tribunal de grande instance * Justificatif des ressources * Imprimé à remplir

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009. Région Ile de France Département : Seine Saint Denis

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009. Région Ile de France Département : Seine Saint Denis MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 Région Ile de France Département : Seine Saint Denis La maison des adolescents: Date d'ouverture : septembre 2004 Nom : CASITA Centre d Accueil, de Soins,

Plus en détail

page 3 page 4 Eléments de contexte Le contrat d apprentissage page 5 L exécution du contrat d apprentissage

page 3 page 4 Eléments de contexte Le contrat d apprentissage page 5 L exécution du contrat d apprentissage Dossier de presse Signature des contrats d apprentissage de l éducation nationale Vendredi 16 octobre 2015 Sommaire Eléments de contexte Le contrat d apprentissage L apprenti La rémunération de l apprenti

Plus en détail

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Comité de la Jeunesse au plein air des Landes Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Notre objectif : informer et sensibiliser les élus et les professionnels pour l'accueil d'un enfant

Plus en détail

Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains

Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains 5ème Conférence internationale sur l observation de la criminalité et l analyse criminelle. I. Présentation

Plus en détail

L'établissement public du palais de justice de Paris

L'établissement public du palais de justice de Paris L'ÉTABLISSEMENT PUBLIC DU PALAIS DE JUSTICE DE PARIS 113 L'établissement public du palais de justice de Paris La Cour des comptes a contrôlé à plusieurs reprises les projets immobiliers des services judiciaires

Plus en détail

Le Conseil général : chef de file de la protection de l enfance dans le département P. 3

Le Conseil général : chef de file de la protection de l enfance dans le département P. 3 Dossier de presse SOMMAIRE Le Conseil général : chef de file de la protection de l enfance dans le département P. 3 Deux modes de protection : la protection administrative et la protection judiciaire p.

Plus en détail

Permanences juridiques

Permanences juridiques Permanences juridiques Information Jeunesse Ile-de-France PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70 www.ville-palaiseau.fr Avocat du barreau de l Essonne Quel que soit le problème, l avocat du barreau de

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 VAR LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 MODULE 1 Violences faîtes aux femmes, violences au sein du couple Intitulé de la formation : Violences faîtes aux femmes, violences

Plus en détail

NE LAISSER AUCUNE VIOLENCE CONJUGALE DECLAREE SANS REPONSE PENALE ET SOCIALE

NE LAISSER AUCUNE VIOLENCE CONJUGALE DECLAREE SANS REPONSE PENALE ET SOCIALE PREFET DE L AISNE Laon, le 5 juin 2014 Dossier de presse NE LAISSER AUCUNE VIOLENCE CONJUGALE DECLAREE SANS REPONSE PENALE ET SOCIALE 5 juin 2014 LAON Table des matières Une action publique réorganisée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2015-1166 du 21 septembre 2015 pris pour l application de la loi n o 2015-925 du 29 juillet 2015 relative à la réforme

Plus en détail

Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2

Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2 Département de Seine-Maritime Direction de l Action Sociale et de l Insertion Service Accompagnement Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2 1 Mars 2015 Sommaire

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 207 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2013 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, renforçant la lutte contre le système prostitutionnel,

Plus en détail

Et si... c était un mariage forcé?

Et si... c était un mariage forcé? Et si... c était un mariage forcé? Un mariage forcé, c est un mariage avec une personne que vous n avez pas choisie, qui vous est imposée sans tenir compte de vos choix et de vos désirs, que ce soit le

Plus en détail

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET INTRA-FAMILIALES

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET INTRA-FAMILIALES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET INTRA-FAMILIALES SECTEUR DE COLMAR ET NORD DU HAUT-RHIN Pas le droit d avoir de l argent... Pas le droit de sortir de chez moi... Pas le droit de travailler! Régulièrement

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes MESURE D ACCOMPAGNEMENT PROTÉGÉ DES ENFANTS

Plus en détail

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques SÛRETE, SECURITE : Quelques précisions sémantiques SÛRETÉ SÉCURITÉ La signification attribuée aux termes «sûreté» et «sécurité» varie selon les métiers et les cultures professionnelles. Par exemple : La

Plus en détail

CISPD 2015-2017. Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Sécurité et de Prévention de la Délinquance

CISPD 2015-2017. Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Sécurité et de Prévention de la Délinquance CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance 2015-2017 DOSSIER DE PRESSE CCOPF - STRATÉGIE TÉRRITORIALE

Plus en détail

élections départementales Dossier spécial

élections départementales Dossier spécial élections Dossier spécial départementales Contact presse : Préfecture de l Isère Service communication 04 76 60 48 05 communication@isere.pref.gouv.fr www.isere.gouv.fr édito L année 2015 marque un changement

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 PRÉFET DU RHÔNE DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 Dossier de presse 1 Sommaire Le dispositif d hébergement du Rhône 3 La période hivernale 4 Les moyens mis en œuvre 5 L organisation de la

Plus en détail

AIDE SOCIALE À L ENFANCE PROTECTION JUDICIAIRE PARQUET SIGNALEMENT INFORMATIONS PRÉOCCUPANTES

AIDE SOCIALE À L ENFANCE PROTECTION JUDICIAIRE PARQUET SIGNALEMENT INFORMATIONS PRÉOCCUPANTES ENFANCE EN DANGER INTÉRÊT DE L ENFANT URGENCE PROTECTION SOCIALE PRÉVENTION ACCOMPAGNEMENT PROTECTION GUIDE À L USAGE MATERNELLE DES PROFESSIONNELS ET INFANTILE AIDE SOCIALE À L ENFANCE PROTECTION JUDICIAIRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du plan hiver 2009-2010

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du plan hiver 2009-2010 Lundi 7 décembre 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation du plan hiver 2009-2010 Le préfet, Dominique SCHMITT et le maire de Bordeaux, Alain JUPPE ont présenté ce jour, dans les locaux du SAMU social, le plan

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) En partenariat avec :

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) En partenariat avec : GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) 1 INTRODUCTION Vous êtes parent (communément désigné sous le terme de particulier employeur)

Plus en détail

Lancement du nouveau permis de conduire sécurisé dans la Drôme : 16 septembre 2013

Lancement du nouveau permis de conduire sécurisé dans la Drôme : 16 septembre 2013 PRÉFET DE LA DRÔME DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau permis de conduire sécurisé dans la Drôme : 16 septembre 2013 Conférence de presse - mercredi 11 septembre 2013 Contacts presse : 04.75.79.29.46

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 2008 Action intégration Ville de paris

Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 2008 Action intégration Ville de paris Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 008 Action intégration Ville de paris Notre action comporte deux volets : l'accueil, l'information, l'aide aux démarches, dans les domaines juridique, administratif,

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) N 12825*02 (Articles 706-3 à 706-15, R 50-1 à R 50-28 du code de procédure

Plus en détail

Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles

Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles 04.10.2011 Dossier de presse Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles L Office National de l Enfance est une administration qui dépend du Ministère de la Famille et de

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail

POINT D ACCÈS AUX DROITS. Coulommiers

POINT D ACCÈS AUX DROITS. Coulommiers POINT D ACCÈS AUX DROITS Coulommiers ÉDITO Parce que l accès à l information juridique de proximité est essentiel pour une ville telle que la nôtre, je suis fier d ouvrir ce Point d Accès aux Droits (PAD),

Plus en détail

TARIFS MÉDIATION FAMILIALE JUDICIAIRE Aide Juridictionnelle (AJ) acceptée

TARIFS MÉDIATION FAMILIALE JUDICIAIRE Aide Juridictionnelle (AJ) acceptée Paiements par : Cartes Bancaires, Espèces, Chèques bancaires, Paypal, Devises étrangères en cours acceptées (billets uniquement si espèces et rendu de monnaie en euros selon le cours du change du jour

Plus en détail

CARTE NATIONALE D IDENTITÉ SÉCURISÉE

CARTE NATIONALE D IDENTITÉ SÉCURISÉE DIRECTION DE LA CITOYENNETÉ AFFAIRES GÉNÉRALES CARTE NATIONALE D IDENTITÉ SÉCURISÉE Pour déposer vos demandes de carte nationale d identité, vous serez accueillis uniquement sur rendez-vous du lundi au

Plus en détail

Association L Enfant Bleu - Enfance maltraitée DOSSIER DE PRESSE

Association L Enfant Bleu - Enfance maltraitée DOSSIER DE PRESSE Association L Enfant Bleu - Enfance maltraitée DOSSIER DE PRESSE Ecouter - Accompagner - Sensibiliser - Défendre - Février 2016 - Découvrir l association en un coup d oeil L Enfant Bleu Paris Ecouter -

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

1 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014. Réouverture du tribunal de grande instance de Saumur

1 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014. Réouverture du tribunal de grande instance de Saumur 1 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014 Réouverture du tribunal de grande instance de Saumur le 1 er septembre 2014 2 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014 3 Réouverture du TGI de

Plus en détail

Règlement départemental d aide sociale du Rhône en faveur de l enfance et de la famille

Règlement départemental d aide sociale du Rhône en faveur de l enfance et de la famille Règlement départemental d aide sociale du Rhône en faveur de l enfance et de la famille MESURES ACCOMPAGNEMENT DROITS DES USAGERS PRISE EN CHARGE PRÉVENTION PROTECTION MINEURS ENFANCE FAMILLE - 2011 FAMILLE

Plus en détail

Hébergement d urgence ; transfert de compétence.

Hébergement d urgence ; transfert de compétence. Hébergement d urgence ; transfert de compétence. I. Rappel des réflexions engagées. Présenté par : Monsieur le Maire La Communauté Urbaine a engagé, suite à la réforme de l'intercommunalité définie par

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme 2015-2016 Cabinet de psychothérapie

Plus en détail

I. TEMPS DE TRAVAIL. La durée du travail des fonctionnaires actifs de la police nationale est fixée à 39 h 00 par semaine.

I. TEMPS DE TRAVAIL. La durée du travail des fonctionnaires actifs de la police nationale est fixée à 39 h 00 par semaine. La présente instruction a pour objet de préciser les dispositions à caractère réglementaire concernant l'aménagement du temps de travail mais, également, de présenter de nouveaux cycles de travail qui

Plus en détail

BPJEPS. Loisirs Tout Public. Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'education Populaire et du Sport qualification de niveau 4

BPJEPS. Loisirs Tout Public. Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'education Populaire et du Sport qualification de niveau 4 BPJEPS Loisirs Tout Public Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'education Populaire et du Sport qualification de niveau 4 INCLUS MODULES : UC8 «FONCTIONS DE DIRECTION» UC10 «ENFANCE 3/13 ANS» ou «ADOLESCENTS

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES BÉNÉFICIAIRES DE L'AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE À L'ENFANCE

QUESTIONNAIRE SUR LES BÉNÉFICIAIRES DE L'AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE À L'ENFANCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS APE2A 88 Rue de la Forêt 35300 FOUGERES Tél : 02-99-99-18-66 Mail : ape2a@wanadoo.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS Préambule : Le règlement de fonctionnement du service Hébergement est établi conformément

Plus en détail

Préfecture de l Orne ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DÉPARTEMENT DE L ORNE

Préfecture de l Orne ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DÉPARTEMENT DE L ORNE Préfecture de l Orne ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DÉPARTEMENT DE L ORNE SOMMAIRE Accueil des auteurs de violences... p.3 Associations spécialisées... p.5 Autorités administratives... p.11 Auxiliaires de

Plus en détail

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Repérer les situations à risques liées au site : La sécurité doit être intégrée dès la conception des locaux. Il faut repérer et évaluer les vulnérabilités du

Plus en détail

Que faire après un BTS SP3S?

Que faire après un BTS SP3S? Que faire après un BTS SP3S? CDI LA TRONCHE 2015-2016 Retrouvez ce document sur le portail documentaire du CDI La Tronche : http://vps61320.ovh.net/index.php?lvl=infopages&pagesid=12 LICENCES La licence

Plus en détail

Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS)

Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS) Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS) Circulaire de la DACG n o CRIM 08 16/Q du 29 octobre 2008 concernant l application de l article 42 de la

Plus en détail

Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité

Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité Place de l U.H.E.D. dans la prise en charge de l Enfant Maltraité Accueil des Enfants Maltraités Positionnement des professionnels (1) Art 226-13 & 226-14 du Code Pénal Le personnel de santé est soumis

Plus en détail

Lettre de l'état en Corrèze. La sécurité en Corrèze

Lettre de l'état en Corrèze. La sécurité en Corrèze Lettre de l'état en Corrèze La sécurité en Corrèze En ce début d'année, l'examen des chiffres de la délinquance de l'année 2010 me donne l'occasion de rappeler que la sécurité est la première des obligations

Plus en détail

LES VICTIMES DE LA TRAITE DES ETRES HUMAINS

LES VICTIMES DE LA TRAITE DES ETRES HUMAINS Boîte à outils «Aide aux victimes et accès au droit» LES VICTIMES DE LA TRAITE DES ETRES HUMAINS 1. Quel type de victime? La traite des êtres humains compte parmi les activités criminelles les plus développées

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST

ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLIE DE PARIS NORD-EST ACHAT DE PRESTATION DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROGRAMMATION ANNUELLE DU PLIE PARIS NORD-EST «ATELIERS D EXPRESSION» Référence

Plus en détail

Accueil périscolaire, mercredis éducatifs, secteur ados et accueils de loisirs REGLEMENT INTERIEUR 2015/16 RETONFEY

Accueil périscolaire, mercredis éducatifs, secteur ados et accueils de loisirs REGLEMENT INTERIEUR 2015/16 RETONFEY Accueil périscolaire, mercredis éducatifs, secteur ados et accueils de loisirs REGLEMENT INTERIEUR 2015/16 RETONFEY L'objectif de l'accueil périscolaire est de : - répondre aux besoins des familles en

Plus en détail

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE Goutatou 6 bis rue du clos 51390 Pargny-lès-Reims Tel : 03.26.05.87.25 Mail : goutatou@orange.fr Site internet : www.goutatou.fr Règlement intérieur Le règlement intérieur ne saurait se substituer aux

Plus en détail

ITEP Internat. LE LOGIS SAINT FRANÇOIS 6 rue du Chêne Saint Martin 76540 THIETREVILLE Téléphone : 02 35 10 39 20

ITEP Internat. LE LOGIS SAINT FRANÇOIS 6 rue du Chêne Saint Martin 76540 THIETREVILLE Téléphone : 02 35 10 39 20 ITEP Internat LE LOGIS SAINT FRANÇOIS 6 rue du Chêne Saint Martin 76540 THIETREVILLE Téléphone : 02 35 10 39 20 Article 1 : Procédure d élaboration et de révision du règlement de fonctionnement Le présent

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE VEILLEUR DE NUIT À LA MAISON DES ENFANTS POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :Direction des Solidarités Service :Direction Enfance

Plus en détail

S O M M A I R E. Le métier 4. Les étapes avant le dépôt de dossier 5 La procédure d'agrément 6

S O M M A I R E. Le métier 4. Les étapes avant le dépôt de dossier 5 La procédure d'agrément 6 S O M M A I R E Le métier 4 Les étapes avant le dépôt de dossier 5 La procédure d'agrément 6 Les conditions requises pour être agréé(e) 6-7 La décision 8 Le suivi 8 La formation 9 L'aspect juridique 9

Plus en détail

Dispositifs d accueil des femmes victimes de violences Bas-Rhin Répertoire à l usage des professionnels (mise à jour : novembre 2015)

Dispositifs d accueil des femmes victimes de violences Bas-Rhin Répertoire à l usage des professionnels (mise à jour : novembre 2015) Dispositifs d accueil des femmes victimes de Bas-Rhin Répertoire à l usage des professionnels (mise à jour : novembre 2015) La Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Bas-Rhin (DDCS 67) -mission

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. TEXTE ADOPTÉ n 308 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE Département DE LA LOIRE Arrondissement DE MONTBRISON MAIRIE DE 42130 BOËN-SUR-LIGNON Tél. 04 77 97 72 40 Fax. 04 77 24 09 06 Courriel : mairie@boen.fr Site internet : www.boen.fr REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

Plus en détail

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs Sommaire Edito 2 Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs - Les nouvelles procédures budgétaires pour les établissements et les services médico-sociaux tarifés 3 - La loi 1901, le projet associatif,

Plus en détail

LA DISCRIMINATION : PARLONS-EN!

LA DISCRIMINATION : PARLONS-EN! LA DISCRIMINATION : PARLONS-EN! Hello Jó napot kívánok Je suis croyant Je suis étranger Je suis une femme Je suis vieux Je suis handicapé Nous Nous sommes tous tous DIFFÉRENTS, différents. nous Nous formons

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Nom de la structure : Association Terres à Vivre Adresse : Siège social : 28 rue Jean Baptiste Thiery Solet 54000 - Nancy Téléphone : permanence d écoute, d accueil téléphonique 06-76-26-02-35

Plus en détail

Les enfants se retrouvent dans un lieu qu'ils découvrent puis connaissent pour passer ensemble un temps d éveil.

Les enfants se retrouvent dans un lieu qu'ils découvrent puis connaissent pour passer ensemble un temps d éveil. Définition de l accueil La Communauté de Communes Rurales du Beauvaisis, par les actions de son centre d'animation agréé "centre social", cherche à développer et à promouvoir les différents modes d'accueil

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU POINT D ACCES AU DROIT de la ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

CONVENTION CONSTITUTIVE DU POINT D ACCES AU DROIT de la ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE CONVENTION CONSTITUTIVE DU POINT D ACCES AU DROIT de la ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE La Ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, avec le soutien du Conseil Départemental d Accès au Droit (CDAD) des YVELINES a

Plus en détail

Recherches dans les fonds d archives judiciaires

Recherches dans les fonds d archives judiciaires Recherches dans les fonds d archives judiciaires Parmi l ensemble des fonds d archives judiciaires conservés, les Archives départementales détiennent les jugements rendus par les diverses cours depuis

Plus en détail

GUIDE DE PRISE EN CHARGE DES ENFANTS VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES

GUIDE DE PRISE EN CHARGE DES ENFANTS VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES GUIDE DE PRISE EN CHARGE DES ENFANTS VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES LE MOT DE LA PRÉSIDENTE Madame Najat Anwar Présidente de l organisation Ce guide a pour vocation de remplir un vide dans le processus

Plus en détail

Le juge est là pour me protéger

Le juge est là pour me protéger Le juge est là pour me protéger Guide à l usage des enfants et adolescents pour se repérer dans une procédure judiciaire Ce guide appartient à : NOM :... Prénom :... Date de naissance : / / Sommaire Est-ce

Plus en détail

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Sésame, «Service Educatif de Suivis Alternatifs à la Maison de l Enfance», est un dispositif adossé à la Maison

Plus en détail

COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD

COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD I - RAPPELS HISTORIQUES Didier JOLIVET. Diplôme Universitaire Médecin Coordonnateur Année 2008-2009 La dénomination «État» regroupe le ministère

Plus en détail

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 26 janvier 2011. LETTRE RECTIFICATIVE au projet de loi (n 2494) relatif

Plus en détail

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Capsule juridique Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Au Canada, le taux d incarcération des adolescents est plus élevé que chez les adultes. Environ 80 pour cent des peines de placement

Plus en détail