Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise"

Transcription

1 Objectifs particuliers Administration Objectifs évaluateurs Expliquer et respecter les procédures en Remplir correctement les rapports de travail et les listes vigueur dans l'entreprise de matériel Citer et respecter les principales procédures administratives en vigueur dans l'atelier Citer les droits et devoirs des constructeurs d'installations de ventilation Décrire le plan directeur et l'organigramme de l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Décrire les principaux travaux et principales expériences dans le dossier de formation Développement durable Utiliser avec discernement les substances dangereuses pour la santé et l'environnement Utiliser et stocker correctement les combustibles, détergents et lubrifiants Interpréter correctement les étiquettes d'identification des produits dangereux pour l'homme et l'environnement Manipuler les produits chimiques conformément à l'ordonnance Manipuler correctement les produits antigel Semestre (recommandé) 5 6 Gérer les ressources de manière écologique 5 Éviter l'infiltration de radon dans les bâtiments lors de la réalisation de conduites Utiliser les matériaux avec discernement et économie Utiliser avec économie les ressources naturelles telles que les agents énergétiques et l'eau Trier les déchets dans l'entreprise et sur le chantier selon des critères écologiques suissetec 0

2 Objectifs particuliers Sécurité au travail Objectifs évaluateurs Semestre (recommandé) 5 6 Réduire des risques par des mesures de protection de la santé, de prévention des accidents et de protection contre le feu Respecter les consignes et directives applicables lors de la manipulation de substances dangereuses Respecter les directives de prévention des accidents et des incendies dans l'entreprise et sur le chantier Porter l'équipement de protection personnelle de manière conséquente Respecter les consignes lors de la manipulation de bouteilles de gaz Faire preuve de prudence lors de l'utilisation d'outils, de machines, de dispositifs électriques, d'échelles et d'échafaudages 5 Réaliser systématiquement un contrôle de sécurité à la mise en / hors fonction d'équipements de soudage 6 Prendre toutes les mesures de prévention contre l'incendie indiquées lors de travaux de soudage et de brasage 7 Mettre en oeuvre les premiers secours de manière adéquate en fonction de la situation Agir de manière responsable lors de la manipulation de substances dangereuses dans l'entreprise Stocker et éliminer les substances dangereuses de manière conforme aux règles de l'art et au respect de l'environnement Prévenir des dangers pour l'environnement Outils et machines Nommer, utiliser à bon escient, manipuler, nettoyer et entretenir correctement les outils et les machines Mettre en oeuvre, en fonction de la situation, les premiers secours lors du maniement des substances chimiques et combustibles Utiliser les machines et outils usuels Utiliser les machines et outils usuels en fonction de la situation et en toute sécurité Effectuer correctement des tâches simples de nettoyage et d'entretien des machines et des outils suissetec 0

3 Utiliser correctement l'outillage de soudage et de brasage Citer les caractéristiques des gaz usuels Appliquer les règles de sécurité lors du maniement, de l'utilisation et du stockage de bonbonnes de gaz Identifier les équipements de réglage et de sécurité Calculs Maîtriser l'arithmétique de base en contexte professionnel Effectuer des calculs de longueur, de surface et de volume dans des contextes professionnels Résoudre des calculs dans le cadre de la pratique professionnelle Effectuer des calculs de superficie pour l'emploi de matériaux 6 Connaissances de base en chimie Énoncer les mesures de protection contre la corrosion et en tenir compte Appliquer les mesures de protection contre la corrosion dans l'exercice de sa profession Stocker, utiliser et éliminer correctement les acides et les bases Énoncer et appliquer les mesures de protection liées à la manipulation des Savoir appliquer la neutralisation des acides et des bases produits chimiques 7 Connaissances de base en physique Contrôler et utiliser correctement les équipements de réglage et de sécurité 5 Choisir le bon chalumeau et pouvoir l'utiliser correctement en fonction de la situation 6 Choisir et mettre en oeuvre la bonne procédure de soudage en fonction de la situation 7 Mettre en oeuvre les équipements de brasage en fonction de la situation et conformément aux règles de l'art Expliquer la propagation des sons et la protection phonique dans les Identifier les sources sonores et leurs voies de transmission sur le chantier installations de ventilation et Éviter de manière ciblée la transmission de sons par climatisation les appareils et les conduites suissetec 0

4 8 Matériaux Expliquer simplement l'origine, la production et l'utilisation des matériaux employés dans le cadre de la profession Traiter dans les règles de l'art les matériaux utilisés au travail 5 6 Citer les causes et types de corrosion ainsi et appliquer les mesures de protection contre la corrosion 0 Mécanique des fluides Expliquer les bases de l'hydrostatique au moyen d'exemples issus de la pratique professionnelle Expliquer le fonctionnement des Collaborer aux mesures de pression pour les appareils appareils de mesure de la pression de ventilation Procéder à l'équilibrage hydraulique d'installations Collaborer à l'équilibrage hydraulique d'installations Prendre les mesures appropriées permettant de réduire les pertes de charge Électrotechnique Connaître les dangers liés à la manipulation du courant électrique et en tenir compte dans le travail quotidien Mesure, commande, régulation Expliquer les notions de mesure, commande et régulation. Décrire la structure et le fonctionnement d'appareils de mesure simples Expliquer les modes de fonctionnement des appareils de régulation et effectuer des réglages simples Ajuster les organes de réglage en fonction des instructions Distinguer les appareils de terrain Protéger correctement les éléments en acier contre la corrosion, par un nettoyage mécanique et l'application d'une peinture Identifier des câbles défectueux et prendre les mesures appropriées Identifier les dangers liés aux appareils électriques défectueux Effectuer des travaux autorisés sur des appareils électriques Installer correctement des appareils de mesure, de commande et de régulation d'après un plan Désigner des appareils de régulation par les numéros de trajet du courant, d'après un schéma électrique suissetec 0

5 Expliquer les modes de fonctionnement des appareils de commande et de régulation et effectuer des réglages simples Identifier les circuits hydrauliques et connaître l'emplacement de montage des organes de réglage Dessin professionnel Appliquer correctement les normes de base et les types de représentation usuels dans les plans de montage Connaître les appareils de régulation courants Contrôler le réglage d'un thermostat antigel Effectuer les réglages de base de capteurs de pression différentielle Installer correctement des appareils de mesure, de commande et de régulation d'après un plan Lire des plans de montage et les mettre en oeuvre sur le chantier Connaître l'importance de plans de montage correctement suivis Effectuer des ajouts simples dans les plans 5 6 Réaliser des croquis de détail et des développements Interpréter les points d'intersection avec les autres corps de métiers sur les plans de coordination Prendre sur le chantier les mesures nécessaires à l'exécution de raccords et les consigner dans un croquis à main levée Utiliser les projections horizontale, verticale et/ou latérale pour des croquis de détail Réaliser des développements simples d'après croquis Tracer diverses pièces sur une feuille de tôle conformément au plan suissetec 0 5

6 Préparation du travail (PREPTRAV) Organiser le déroulement du montage / de la finition Estimer les temps de travail nécessaires Formuler les exigences qualitatives relatives au montage et aux composants Déterminer les étapes de travail en tenant compte des contraintes économiques et qualitatives Connaître les connections entre la livraison et le montage des composants de l'installation 5 Préparer les matériaux d'assemblage et de montage à partir des plans de montage 6 Organiser le transport et le stockage du matériel 5 6 Définir les responsabilités et les compétences sur le lieu de travail 7 Effectuer les contrôles de réception des éléments de construction livrés Planifier les phases de travail en concertation avec les autres artisans Citer les interlocuteurs Effectuer les rapports de chantier Aménager le poste de travail de manière à permettre une exécution professionnelle Préparer de manière rationnelle le matériel livré Préparer les outils de montage/fabrication au bon moment et les utiliser à bon escient Commander le matériel à temps et en quantité adéquate Préparer les machines et outils nécessaires Préparer le matériel sur la base de plans et de croquis Sur la base de plans, inventorier le matériel nécessaire sous forme de liste des pièces Préparer le matériel nécessaire sur la base de la liste des pièces suissetec 0 6

7 5 Techniques de façonnage Façonner les métaux par enlèvement : séparer, couper, percer, limer, buriner, scier Tracer et percer des trous Fileter et tarauder 5 6 Scier et limer des pièces Tracer et découper des pièces Façonner la tôle sans enlèvement de copeaux : sertir, dégorger, emboutir, replier, plier, couper, arrondir Assembler les pièces à souder : souder, braser, visser, sertir, river, souder par points, coller 6 Composants et systèmes Expliquer la structure et la fonction des composants Nommer et utiliser les assemblages, leurs avantages et inconvénients Effectuer différents assemblages à l'aide de rivets, de vis ou de colles Énumérer les critères de qualité des assemblages et décrire leurs méthodes d'évaluation Modifier et terminer des pièces après traçage Exécuter des types courants d'assemblage Expliquer la structure des composants Désigner la place d'un composant dans le système Expliquer la structure et la fonction d'installations de ventilation Montrer les propriétés des installations de ventilation (pression, température, étanchéité, bruit) Décrire les effets des principaux systèmes de ventilation sur le montage Expliquer la structure des composants suissetec 0 7

8 7 Technique de montage et d'atelier Utiliser les matériaux courants d'assemblage et de fixation Utiliser les techniques courantes de fixation Expliquer les techniques de fixation répondant à des exigences plus strictes (par ex. protection phonique ou transmission de chaleur) Réaliser des consoles 5 6 Stocker les matériaux conformément aux prescriptions 5 6 Utiliser les techniques courantes d'assemblage Expliquer les techniques d'assemblage répondant à des exigences plus strictes (par ex. étanchéité, pression, etc.) Réaliser des assemblages étanches entre des parties d'installation constituées de différents matériaux (tels que tôle, matières synthétiques, bois, béton, maçonnerie etc.) Respecter les prescriptions de stockage pour les différents matériaux Mettre en oeuvre des prescriptions d'assurance qualité Isoler des installations de ventilation et de climatisation Isoler des ouvertures à travers des parois Préparer des ouvertures à travers des parois pour une isolation ultérieure de protection contre le feu ou thermique Monter correctement des raccords avec isolation intérieure dans une installation Exécuter l'isolation intérieure de gaines Assembler correctement des parties d'installations de ventilation et de climatisation Assembler correctement des parties d'installation d'après des plans (par ex. appareils, équipements, gaines etc.) suissetec 0 8

9 5 Utiliser des auxiliaires de montage et installer des échafaudages 6 Mettre en service des installations de ventilation 7 Exécuter les travaux d'entretien et de maintenance sur des installations de ventilation et de climatisation Utiliser des auxiliaires de montage Installer et déplacer des échafaudages de montage simples Connaître et appliquer les principales prescriptions relatives aux auxiliaires de montage courants Expliquer la procédure correcte de mesure du débit d'air Effectuer et consigner par écrit une mesure de débit d'air Effectuer et consigner par écrit des mesures de température et d'humidité Changer un filtre à air, un palier de ventilateurs, une courroie trapézoïdale/plate Nettoyer un échangeur de chaleur, un appareil humidificateur Contrôler et entretenir les clapets Exécuter et assembler des composants Établir des listes de matériel et de découpe Préparer le matériel nécessaire sur la base de la liste des pièces Exécuter des gaines de ventilation et des pièces 8 Bases de la construction Connaître les éléments usuels de la construction d'une maison Décrire le déroulement de la construction d'une maison Assembler des composants correctement et vérifier leur fonctionnement Reconnaître et nommer les composants Connaître la succession des corps de métiers du bâtiment suissetec 0 9

Plan d'études pour l enseignement en entreprise

Plan d'études pour l enseignement en entreprise Plan d'études pour l enseignement en entreprise Monteur frigoriste CFC Monteuse frigoriste CFC Utilisation du plan d'étude pour l enseignement en entreprise Le présent plan d'étude pour l enseignement

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien GUIDE D INSTRUCTION Montage Entretien INSTRUCTIONS PARTICULIÈRES Dès réception des marchandises, veuillez vérifier le bon état de l'emballage. Veuillez mentionner tout dégât éventuel de transport sur le

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Référentiel Professionnel

Référentiel Professionnel Référentiel Professionnel INSTALLATEUR EN SANITAIRE ET ÉNERGIES RENOUVELABLES 1/26 SOMMAIRE 1. INTITULE DE L'EMPLOI-TYPE...3 1.1 Fiche(s) ROME de rattachement... 3 1.2 Autres(s) appellation(s) de l emploi-type...

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé

Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé L'installation de votre propre plan de travail vous donne l'opportunité de vous exprimer et d'économiser de l'argent. Pour

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16 4 464 Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m 3 /h Corps filetés avec étanchéité par joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à vis

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Simplicity & Comfort* Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Ce manuel fait partie intégrante du kit et ne doit jamais être séparé de celui-ci F interphone vidéo à encastrer 2 fils platine

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Installateur/installatrice d'équipements sanitaires et thermiques (42212 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Monteur en sanitaire

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Depuis 1990 Sarl CLIMLAMBERT 472, rue de Béthemont 78630 ORGEVAL 01.39.75.59.31 01.39.75.22.11 contact@climlambert.com PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Sommaire Présentation... 3 Historique... 3 Organigramme...

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Systèmes d aspiration pour plan de travail

Systèmes d aspiration pour plan de travail Systèmes d aspiration pour plan de travail Les systèmes d aspiration Nederman pour plan de travail peuvent être utilisés dans tout type d environnement en partant des postes d assemblage où des fumées

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE

MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE ETAPE 1 L'AXE CENTRAL 1.a Tracé Tracé Selon les mesures indiquées par le fabricant et en fonction de la position de la trémie (ou chevêtre) au plafond, tracez l emprise de

Plus en détail

MODE DE POSE DU SYSTÈME AXIOM MC PROFILÉ

MODE DE POSE DU SYSTÈME AXIOM MC PROFILÉ MODE DE POSE DU SYSTÈME AXIOM MC PROFILÉ Axiom Profilé est un système de garniture de périmètre sur mesure conçu pour les systèmes de suspension de panneaux acoustiques ou de mur sec d'armstrong. En tant

Plus en détail

Vfoyers centraux chauffent

Vfoyers centraux chauffent Fiche technique - Série 9000 LES FOYERS isibles depuis tous les coins de la maison, nos Vfoyers centraux chauffent jusqu'à 1500 pi. car. sans besoin de ventilateurs électriques. Ils dégagent une douce

Plus en détail

MODE OPERATOIRE Réf. : MOP-11-03 Révision : 00 Date : 05/04 Page : 1/5 MAINTENANCE-ENTRETIEN D'UN DETENDEUR EAU/GAZ/AIR

MODE OPERATOIRE Réf. : MOP-11-03 Révision : 00 Date : 05/04 Page : 1/5 MAINTENANCE-ENTRETIEN D'UN DETENDEUR EAU/GAZ/AIR Réf. : MOP-11-03 Révision : 00 Date : 05/04 Page : 1/5 1. INTRODUCTION : DETENDEUR EAU PREREQUIS QUI DOIT INTERVENIR? 1-Electromécanicien X Spécialiste froid 2-Mécanicien Hydraulique X Chaudière / brûleurs

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993)

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Modifié par: (1) arrêté royal du 17 juin 1997 concernant la signalisation de sécurité et de santé au travail

Plus en détail

LIVRET DE COMPETENCES SELLIER. De Madame ou Monsieur. Formation du

LIVRET DE COMPETENCES SELLIER. De Madame ou Monsieur. Formation du - 1 - LIVRET DE COMPETENCES De Madame ou Monsieur Formation du au Entreprise (1 er stage) : Entreprise (2 ème stage) : Fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes en Bretagne Centre

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

- Tente de réception louée complète (structure, bâches de toit et cotés, piquets)

- Tente de réception louée complète (structure, bâches de toit et cotés, piquets) Location tente de réception 5x10 état neuf gris clair et blanc La tente de réception est conçue pour une utilisation lors des fêtes et autres événements est, en tant que tels, uniquement destiné à un montage

Plus en détail

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010 Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR LI214x FR 704776/00 10/2010 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques 4 3.1 Application

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

Présentation de nos Solutions de stockage pour vos produits chimiques et Vos produits dangereux

Présentation de nos Solutions de stockage pour vos produits chimiques et Vos produits dangereux Présentation de nos Solutions de stockage pour vos produits chimiques et Vos produits dangereux SOMMAIRE Présentation générale de notre gamme Plans des différents modules Spécifications techniques Vues

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade Schalung & Gerüst Echafaudage de façade Simple, pratique et économique Qu'il s'agisse d'une nouvelle construction ou d'une réfection, de petits ou de grands bâtiments, NOR48 est un système d'échafaudage

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI ET D'EVALUATION

LIVRET DE SUIVI ET D'EVALUATION Pôle de l'automobile - 093 1609 U 55 boulevard Louis Armand, 93330 Neuilly/Marne tél : 01.49.44.81.10 - mél : 0932291u@ac-creteil.fr LIVRET DE SUIVI ET D'EVALUATION Baccalauréat Professionnel Maintenance

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1 / CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 Dimensions d encastrement 04 Inventaire des pièces livrées 04 Raccordement à l eau 05 Evacuation des

Plus en détail

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 15 PLOMBERIE

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 15 PLOMBERIE DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 15 PLOMBERIE 1. DESCRIPTION DU CONCOURS 1.1. But de l épreuve Évaluer les connaissances et les habiletés de la participante ou du participant dans l installation

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Électromécanique de systèmes automatisés

Électromécanique de systèmes automatisés Électromécanique de systèmes automatisés Formation professionnelle www.cfplevis.qc.ca Élève d un jour Inscription en ligne www.formationprofessionnelle.org Électromécanique de systèmes automatisés (5281)

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf?

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf? La nouvelle directive G 1 quoi de neuf? La Chaux-de-Fonds le 6.3.13 S.Reymond 1 Chapitre 2.4.1 2 Chapitre 3 3 Chapitre 3 définitions et rappels légaux et normatifs Le chapitre 3 contient les définitions

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le gaz à Nyon Rénovation But de la présentation : La «nouvelle»g1 Les changements principaux, (non exhaustifs) Donner des pistes pour appliquer ces nouvelles prescriptions

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement 00 A-MIP 00 Manuel d installation et de fonctionnement Informations Générales Important Lisez ce mode d'emploi avant l installation et l utilisation de l Aivia. Lisez attentivement cette section et suivez

Plus en détail

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier (en tant qu'annexe 3 de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes» reconnue officiellement

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES AQUASNAP TM REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES 30RY/30RYH TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER S INTÉGRER SANS ÊTRE VU UN VÉRITABLE CONCEPT URBAIN INVISIBLE! Invisible, inaudible, discret, l

Plus en détail

La fabrication des objets techniques

La fabrication des objets techniques CHAPITRE 812 STE Questions 1 à 7, 9, 11, 14, A, B, D. Verdict 1 LES MATÉRIAUX DANS LES OBJETS TECHNIQUES (p. 386-390) 1. En fonction de leur utilisation, les objets techniques sont susceptibles de subir

Plus en détail

Manuel de montage et d emploi

Manuel de montage et d emploi Manuel de montage et d emploi Barrière manuelle Index Page 1. Caractèristiques techniques 2 2. Dimensions de montage 3 3. Montage 4 3.1. Montage de la barrière manuelle 4 3.2. Montage de l haubannage 5

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Manuel du conducteur Système d extinction du moteur

Manuel du conducteur Système d extinction du moteur Manuel du conducteur Système d extinction du moteur Activation hydropneumatique Activation mécanique Activation électrique Edition 2013-1 Machines de construction/véhicules, outils et machines spéciales

Plus en détail

Marquage laser des métaux

Marquage laser des métaux 62 Colorer Marquage laser des métaux TherMark Produit à base aqueuse pour un nettoyage rapide. Appliquer une fine couche de produit sur le métal, laisser sécher moins de 2 minutes et graver au laser. L

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3/4 B. Déroulement du concours... 5 C. Matériaux et consommables... 6/7 D. Caisse à outils... 8 E. Barème de correction...

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES. 20 Exemples Des solutions individuelles.

Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES. 20 Exemples Des solutions individuelles. 8 DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES 20 Exemples Des solutions individuelles Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES Pièces techniques Des solutions individuelles Caissespalettes Bacs pour

Plus en détail

FR Interphone vidéo couleur 7. réf. 512162. www.thomsonsecurity.eu

FR Interphone vidéo couleur 7. réf. 512162. www.thomsonsecurity.eu FR Interphone vidéo couleur réf. 512162 v1 www.thomsonsecurity.eu Interphone vidéo couleur SOMMAIRE A - consignes de sécurité 03 1 - précautions d utilisation 03 2 - entretien et nettoyage 03 3 - recyclage

Plus en détail

Réussir la pose d'une serrure multipoints

Réussir la pose d'une serrure multipoints Réussir la pose d'une serrure multipoints DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les outils LES OUTILS marteau ciseau à bois pointeau tournevis crayon équerre scie cloche perceuse forets lime à métaux

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent LES AMÉNAGEMENTS USUELS DES IMMEUBLES Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent normalement d installations et d aménagements relativement similaires qui répondent aux normes applicables et aux

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction des formations professionnelles Arrêté du 1 er août 2002

Plus en détail

ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ

ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC Notre société est la seule à proposer ce type de mur autoporteur révolutionnaire.

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 n EFR-14-002348 Selon les normes EN 15650 : 2010 et EN 13501-3 : 2007 Concernant Une gamme de clapets type

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION ET DE MAINTENANCE SÉRIE : CG

MANUEL D UTILISATION ET DE MAINTENANCE SÉRIE : CG 27/11/2014 MANUEL D UTILISATION ET DE MAINTENANCE SÉRIE : CG cmo@cmo.es http://www.cmo.es page 1 MONTAGE LA VANNE CG REMPLIT LES DIRECTIVES CI-DESSOUS : Directive de machines : DIR 2006/42/CE (MACHINES).

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS Avertissement : Dans ce manuel d installation, le mot rampe est utilisé pour les modules inclinés et le mot plateforme pour les modules horizontaux. Généralités Commencer l installation par le point culminant

Plus en détail

Voies d évacuation et de sauvetage

Voies d évacuation et de sauvetage Institut de Sécurité Voies d évacuation et de sauvetage Jean-Paul Bassin Institut de Sécurité Institut de Sécurité INSTITUT SUISSE DE PROMOTION DE LA SÉCURITÉ Evacuation_Lignum_2010 1 Histoire 1995 1945

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : CHAUDRONNERIE Codification NAA : DJ 28 30 Codification ONS : 28 30

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : CHAUDRONNERIE Codification NAA : DJ 28 30 Codification ONS : 28 30 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : CHAUDRONNERIE Codification NAA : DJ 28 30 Codification ONS : 28 30 DESCRIPTION DE L ACTIVITE Codification Agriculture : / Codification Artisanat :

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique)

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Enseignement professionnel 2 ème degré Electricité Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré professionnel Electricité Grille Horaire ELEC 3 4 A. FORMATION OBLIGATOIRE Religion 2 Français

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

Vanne à tête inclinée VZXF

Vanne à tête inclinée VZXF Caractéristiques et fourniture Fonction LavanneàtêteinclinéeVZXF est un distributeur 2/2 à pilotage externe. Les distributeurs de ce type sont commutés par le biais d'un fluide de commande supplémentaire.

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société MARIE DIDIER AUTOMOBILES Il ressort de l inventaire des accidents technologiques

Plus en détail

Commission pour la technique de construction

Commission pour la technique de construction Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Commission pour la technique de Récapitulation des concordances admissibles entre la classification

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail