Note sur la Formation Professionnelle tout au Long de la Vie (couramment nommée FPTLV) Mise à jour Juin 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note sur la Formation Professionnelle tout au Long de la Vie (couramment nommée FPTLV) Mise à jour Juin 2009"

Transcription

1 Ministère du travail des relations sociales, de la famille et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Note sur la Formation Professionnelle tout au Long de la Vie (couramment nommée FPTLV) Mise à jour Juin 2009 La politique de formation professionnelle des agents de l Etat a été profondément réformée par les décrets de le nouveau dispositif de formation (FPTLV) a été mis en œuvre par les services de l Etat dès le principal objectif de cette réforme est le suivant : mettre en œuvre une formation professionnelle tout au long de la vie, fondée sur les besoins en compétences de l administration et les projets professionnels et personnels des agents, mieux accompagner le déroulement de carrière des agents et améliorer la prise en compte de leur expérience professionnelle, renforcer le dialogue social, le rôle des acteurs nationaux et les instruments de mutualisation et de déconcentration en matière de formation professionnelle tout en organisant plus nettement le dialogue avec l agent dans ce domaine. Les actions de formation continue sont aujourd hui classées selon une nouvelle typologie, qui se réfère aux finalités de la formation ainsi redéfinies 1 : assurer l adaptation des agents à leur poste de travail veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi proposer des formations qui contribuent au développement des compétences Par ailleurs, la réforme a introduit le Droit Individuel à la Formation (DIF) qui ne peut être mobilisé que pour accéder à des formations : inscrites au plan de formation mais ne relevant pas de l adaptation au poste de travail T1. Enfin, le plan régional de formation 2009 (PRF) a été élaboré selon de nouvelles modalités de recueil des besoins de formation : il tient compte des priorités des services et des besoins individuels exprimés par les agents, ainsi que des priorités du CTRI. Les agents ont exprimé leurs besoins de formation au cours de l entretien de formation associé à l entretien d évaluation ; en 2009, celui-ci est remplacé par l entretien professionnel qui comprend une rubrique pour recenser les besoins de formation des agents. Remarques sur le DIF : Le Droit Individuel à la Formation 2 est une nouvelle possibilité d acquérir et de développer des compétences professionnelles, ouverte à l ensemble des agents titulaires et non titulaires. Le DIF constitue, pour un agent, le moyen à privilégier pour consolider un parcours professionnel et développer des compétences transversales. Il doit permettre à chaque agent de s approprier son projet professionnel en participant à des formations en lien avec ses objectifs de progression et ses aspirations professionnelles. Les actions de formation souhaitées au titre du DIF sont demandées à l initiative exclusive de l agent, en accord avec sa hiérarchie. Pour les DDASS et la DRASS PACA, le cadre dans lequel pourront s inscrire les demandes de DIF est le suivant: Les agents pourront demander l inscription au plan, d actions contribuant à leur développement personnel en lien avec un projet professionnel et auxquelles ils accèderont en mobilisant leur DIF. 1 Cf. annexe 1 2 Cf. annexe 2

2 En PACA, il est souhaitable de limiter le champ des actions DIF au champ professionnel (l emploi actuellement occupé ou l emploi que l agent est susceptible d occuper à court terme) car les moyens budgétaires ne permettent pas d aller au-delà. Par développement personnel, on entend par exemple l acquisition de compétences transversales : communication, gestion du stress, lecture rapide, remise à niveau en français, Ces formations seront organisées dans un cadre collectif et la mobilisation du DIF sera obligatoire pour y accéder. Par ailleurs, l ensemble des formations inscrites au plan de formation (hors développement personnel) seront accessibles par le DIF dés lors que la demande de formation ne relève pas de l adaptation au poste de travail. Dans ce cas la demande de formation au titre du DIF s inscrit dans un projet personnel à caractère professionnel : acquisition de bases utiles pour se présenter à un concours (droit public, ) ou préparation d un changement d affectation ou d orientation. La demande formelle de DIF doit se faire au moyen d une lettre type 3, une fois le plan de formation publié. 3 Cf. annexe 3

3 ANNEXE 1 : Les différents types d actions de formation continue l adaptation immédiate au poste de travail (a), l adaptation à l évolution prévisible des métiers (b), le développement des qualifications ou l acquisition de nouvelles qualifications œuvre. T1 : actions d adaptation immédiate au poste de travail visant à : - faciliter l exercice de nouvelles fonctions après une mutation ou après une promotion (stage d adaptation à l emploi, stage avant une prise de poste, cycle de formation des cadres). Il s agit des formations qui interviennent dans le cadre de la prise de fonctions et qui permettent à l agent d être rapidement opérationnel. Elles se distinguent, le cas échéant, des formations statutaires en ce qu elles ne sont pas prévues dans les statuts particuliers du ou des corps des agents concernés, mais sont organisées à l initiative de l administration. Elles couvrent également les actions d adaptation au premier poste. - adapter l agent en poste aux évolutions du poste de travail et ou de l environnement professionnel direct en raison, notamment, de l introduction d une réforme ayant déjà un caractère opérationnel (structures, organisation du travail, réglementation exemples : Actions d initiative nationale AIN), ou de la mise en place d un nouveau système d information ou d un nouvel applicatif métier. T2 : actions de formation relatives à une évolution prévisible des métiers définies comme devant permettre d anticiper une évolution prévisible des métiers ou des conditions de travail. Elles visent à : - approfondir les compétences techniques de l agent pour le maintenir au niveau d exigence requis pour l exercice de son métier. Ce cas de figure correspond à la nécessité pour les agents d actualiser régulièrement leurs savoir-faire professionnels, sans que ce besoin d actualisation soit directement imputable à une réforme précisément identifiée (exemple : en 2008 déploiement de la version 9 de Synergie RH) - préparer aux changements induits par la mise en place d une réforme à venir (structures, organisation du travail, réglementation), d un nouveau système d information, de nouvelles technologies : changements dont la probabilité est forte ou certaine, mais dont les effets sur l emploi détenu peuvent ne pas être immédiats ou ne peuvent pas encore être traduits sous forme de nouveaux savoir-faire opérationnels. Dans ces cas, la formation permet à l agent d acquérir les «fondamentaux» nécessaires pour faire face aux changements ; elle répond à des besoins de requalification ou de remise à niveau (exemple : futur déploiement de CHORUS). T3 : actions d amélioration ou d acquisition de nouvelles qualifications visant deux cas de figure : - L agent approfondit sa culture professionnelle ou son niveau d expertise. Il s agit du cadre habituel des actions de formation continue accordées aux agents. Ce besoin résulte d une démarche volontaire de l intéressé et n est pas déterminé par des exigences comparables à celles relatives aux actions d adaptation immédiate à l emploi. A titre d exemple, les actions relevant de l efficacité professionnelle (conduite de réunion, techniques rédactionnelles, communication, ) et du management (motivation, animation et gestion d équipe, techniques de management) la demande de formation d un rédacteur de marchés publics qui souhaite, indépendamment d une réforme des règles de la commande publique, approfondir ses connaissances dans ce domaine, relève de cette catégorie. De la même façon, un agent peut demander à suivre une formation de cette catégorie (le cas échéant en choisissant de mobiliser son DIF), ou une administration peut proposer à l agent de suivre une formation, s il ressort de l entretien d évaluation et de formation qu une action prévue au plan de formation pourrait aider cet agent à surmonter les difficultés qu il rencontre dans l exercice de ses missions. - L agent construit un projet personnel à caractère professionnel tel que l acquisition des bases utiles pour se présenter à terme à un concours (hors dispositif spécifique de préparation concours) ou la préparation d un changement d orientation pouvant impliquer le départ de son ministère ou de la fonction publique.

4 ANNEXE 2 LE DROIT INDIVIDUEL À LA FORMATION Le D.I.F ou Droit Individuel à la Formation professionnelle a été créé dans le cadre de la loi n du 4 mai 2004 relative à «la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social». Ce droit ne s appliquait initialement qu aux salariés du secteur privé. Contexte Général Avec la loi n du 2 février 2007 de modern isation de la fonction publique, les agents du secteur public jouissent désormais, dans le domaine de la formation professionnelle, des mêmes droits que les salariés soumis à des contrats de droit privé. Le Droit Individuel à la Formation est un des outils proposés par la loi de Christian Jacob, alors Ministre de la fonction publique, au même titre que la Validation des Acquis de l Expérience (V.A.E) et le Bilan de compétences. Le décret n du 15 octobre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires de l État apporte des précisions à la loi du 2 février Objectifs Quels sont ses objectifs? L objectif souhaité avec la mise en place de cet outil est de favoriser l accès des agents, à leur demande, à certaines formations et cela en accord avec l administration d affectation. Bénéficiaires Qui peut bénéficier du D.I.F? Tous les agents de la fonction publique, qu ils soient à temps complet ou à temps partiel peuvent bénéficier du Droit Individuel à la Formation. Actions Quelles sont les formations qui peuvent être suivies dans le cadre du D.I.F? En vertu de l article 1 er du décret n du 15 octobre 2007, sont él igibles au titre du D.I.F les actions qui sont inscrites au plan de formation de l administration de tutelle de l agent et : - les actions d adaptation à l évolution des métiers T2 : qui ont pour objet de favoriser l adaptation des fonctionnaires à l évolution des emplois, ainsi que leur maintien dans l emploi c est-à-dire de permettre à l agent d acquérir des compétences qui ne sont pas directement utilisables dans le cadre de ses fonctions mais qui correspondent à une évolution prévue ou à une modification de ses fonctions dans le cadre de son contrat de travail. - les actions de développement des qualifications et des compétences T3: qui doivent participer à l évolution de la qualification des agents et donner lieu à une reconnaissance de l administration. De plus, outre ces deux types d actions de formation s ajoutent : - les actions de préparation aux examens et concours administratifs et aux procédures de sélection prévu au Chapitre V du décret du 15 octobre 2007, - les bilans de compétences, - la Validation des Acquis de l Expérience. À noter que seules les actions de formation réalisées à la demande explicite de l agent, ainsi que les compléments de temps consacrés aux bilans de compétences et V.A.E peuvent être imputés sur le DIF.

5 Quels sont les droits en matière de D.I.F? Les fonctionnaires occupant un emploi permanent se voient attribuer un droit individuel à la formation de vingt heures par an pouvant être cumulé pendant six ans. Les droits à la formation annuellement acquis ne peuvent dépasser un plafond de cent vingt heures. Au-delà de ces six années, les heures non utilisées par l agent restent plafonnées à cent vingt heures. Si l agent utilise une partie de son crédit d heures pour suivre une formation, les heures utilisées sont décomptées de son crédit et se reconstituent chaque année jusqu à atteindre à nouveau cent vingt heures au maximum. Pour les agents à temps partiel, cette durée est calculée au prorata du nombre d heures travaillées. Exception est faite pour les fonctionnaires à temps partiel de droit (travailleur handicapé, victime d un accident du travail ou de maladie professionnelle, titulaire d une pension, d une allocation ou d une rente d invalidité ou de l allocation aux adultes handicapés ou enfin titulaire de la carte d invalidité art L323-3 du Code du travail) qui bénéficient d un crédit annuel de vingt heures. Quelles sont les périodes d activités prisent en compte lors du calcul des droits? Sont prisent en compte : les périodes de mise à disposition ou de détachement ; congés maternité et parental ; congés maladie ; congé de formation professionnelle. Mise en œuvre Comment connaître le nombre d heures accumulé? L administration doit annuellement fournir à tous les fonctionnaires un relevé du niveau de droits qu ils ont acquis au titre du droit individuel à la formation. Qui est à l initiative d une demande de D.I.F? Tout fonctionnaire, à temps complet ou non, peut demander à faire valoir ses droits en matière de formation. L administration devra donner son accord pour la réalisation des actions choisies par l agent. Le choix de la formation doit faire l objet d un accord écrit et signé entre le fonctionnaire et l administration dont il relève. L administration dispose-t-elle d un délai de réponse? Oui, cette dernière devra donner suite à la demande de l agent dans un délai de deux mois. Si aucune réponse motivée n est apportée à l issue de ce délai, alors la demande sera considérée comme acceptée. L administration peut-elle refuser une demande? Oui, l administration n est pas obligée de satisfaire toutes les requêtes des agents en matière de D.I.F et cela pour plusieurs raisons telle la non inscription du stage au plan de formation ou bien encore du fait que la formation désirée n est pas nécessaire pour l exercice des fonctions de l agent. Cependant, en cas de refus de l administration durant deux années civiles, l agent bénéficie d une priorité d accès au congé de formation professionnelle. Doit-on réaliser la formation durant le temps de service? Non, les heures peuvent être réalisées hors temps de service ; elles donnent lieu dans ce cas au versement par l administration de l allocation de formation, égale à 50 % de son traitement horaire (non soumise à prélèvement relatif à l assurance vieillesse). Peut-on utiliser son quota d heures par anticipation? Oui, dès le 1 er janvier 2009, les fonctionnaires auront la possibilité d anticiper avec l accord de leur administration, leurs droits au D.I.F à hauteur d une durée supplémentaire au plus égale à celle acquise, dans la limite de cent vingt heures.

6 Cette anticipation est soumise à une convention entre l agent et son administration de tutelle, précisant la formation retenue, les modalités de contrôle de l assiduité de l agent, la part d heures éventuellement réalisées hors temps de travail ainsi que la durée de l obligation à servir de l agent (correspondant au temps de service requis pour l obtention des heures de D.I.F ayant fait l objet d anticipation). À défaut de respect de cette obligation, l agent rembourse la somme correspondant au coût de la formation ainsi que, le cas échéant, l allocation reçue pour les heures réalisées hors temps de travail. Que se passe-t-il en cas de changement d affectation? Le D.I.F antérieurement acquis par un fonctionnaire est utilisable dans toute administration ou établissement public auquel il vient d être affecté. S il utilise son D.I.F auprès de sa nouvelle administration d affectation, celle-ci prend en charge l ensemble des frais liés au D.I.F. Aspect financier Qui prend en charge les frais de formation? Les frais de la formation sont pris en charge par l administration d affectation de l agent. Le D.I.F étant un droit reconnu à l agent, celui-ci est libre ou non de l utiliser. S il décide de ne pas l utiliser, il ne peut pas demander de compensation financière à son employeur au titre des heures acquises et non utilisées. Qu en est-il de la rémunération? La rémunération de l agent qui participe à une formation reste inchangée. Cependant, celui-ci peut bénéficier, sous certaines conditions, d indemnités pour ses frais de déplacement, ses repas et ses nuitées.

7 ANNEXE 3 Ministère du Travail, des Relations Sociales, de la Famille et de la Solidarité Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative Lettre de demande de DIF DDASS de. Nom : Prénom : Date de naissance: Date d entrée dans l administration : Direction: Service ; Grade : Catégorie : Fonctions exercées : Intitulé de la formation : Objectif : Nombre d heures de formation : Réalisation : en interne en externe pendant le temps de travail en dehors du temps de travail Coût de la formation (si externe) : Date de la remise de la demande signature de l agent : Avis et visa du chef de service Favorable Défavorable Finalité de l action T2 T3 Hors temps de travail Oui Non Avis et visa du service des Ressources Humaines Favorable Défavorable Droits disponibles : Hors temps de travail Favorable Défavorable Action inscrite au Plan de formation Oui Non Finalité de l action T2 T3 Décision et signature du Directeur Accordé Refusé

8 ANNEXE 4 : Processus de mise en œuvre d une demande de DIF : La procédure de mise en œuvre d une demande de DIF est partagée entre l agent, le supérieur hiérarchique, le service des ressources humaines et la CEREFOC. Une réponse doit être apportée dans un délai de 2 mois à compter de la remise de la demande. A défaut, la non réponse vaut acceptation de la demande dans tous ses aspects (financement de la formation, versement de l allocation formation). Il est donc particulièrement important que les demandes de DIF soient traitées rapidement. L agent : il est à l initiative de la demande. Celle-ci doit être abordée et discutée dans le cadre de l entretien de formation. Cela permet la validation de ses besoins individuels de formation dans le cadre de la procédure de recueil des besoins de formation. Une fois la formation inscrite au plan (condition réglementaire), la demande doit être formulée par écrit au moyen de la lettre type et être adressée au supérieur hiérarchique direct pour avis. Le supérieur hiérarchique : il est responsable de la qualification de la demande au regard de la typologie des actions de formation. Il donne son avis sur l exercice du DIF dans ou hors le temps de travail et transmet la fiche au service des ressources humaines. Le service des Ressources Humaines : il vérifie que les droits sont disponibles. s il est envisagé que le DIF soit mis en œuvre hors du temps de travail, il doit donner un accord préalable (versement de l allocation formation). il vérifie, en lien avec la CEREFOC, que la formation demandée est bien inscrite au plan de formation. en cas d avis favorable du supérieur hiérarchique, il propose à la direction de valider l acceptation de la demande. il notifie la décision à l agent. Celle-ci doit intervenir dans le délai de 2 mois à compter de la date de la remise de la demande. Le défaut de réponse dans ce délai, vaut accord écrit. Il transmet la demande validée à la CEREFOC pour suite à donner La CEREFOC : elle met en œuvre l action demandée. Elle assure, dans la limite des places disponibles, l inscription de l agent. A l issue de la formation, elle transmet au service RH les attestations de formation nécessaires à la gestion du compteur individuel de l agent. Elle rend compte de l utilisation du DIF dans le bilan formation annuel et transmet les données statistiques à la DGAFP dans le cadre de l enquête annuelle relative à la formation professionnelle des agents de l'etat. Cas particulier des formations en dehors du temps de travail : La ventilation des heures de formation sur le temps de travail ou en dehors du temps de travail ouvre une possibilité supplémentaire d organisation et de partage du temps de formation entre périodes de temps libre et de temps travaillé. Les actions de formation continue T2 ou T3 peuvent avoir lieu en partie en dehors du temps de travail, dans la limite d un plafond horaire fixé respectivement à 50 et 80 heures par an. Parce que réalisées en dehors du temps de travail, ces heures de formation ne sont pas rémunérées. L accord préalable écrit de l agent est nécessaire à la mise en œuvre de cette modalité. Ces mêmes actions peuvent donner lieu à mobilisation du DIF. Les heures de formation décomptées du DIF et réalisées en dehors du temps de travail donnent lieu au paiement de l allocation de formation après accord signé entre l agent et son administration, conformément à l article 13 du décret n susvisé. Dans tous les cas, un accord écrit entre l agent et l administration est nécessaire, qu il s agisse de mobiliser le DIF ou de réaliser, hors DIF, les actions de formation en dehors du temps de travail. Lorsqu un agent se forme en dehors de son temps de service avec l accord de l administration, il bénéficie de la législation de la sécurité sociale relative à la protection en matière d accidents du travail et de maladies professionnelles.

La réforme de la formation professionnelle

La réforme de la formation professionnelle direction des Transports terrestres sous-direction du Travail et des Affaires sociales Christelle Libourel téléphone : 33 (0)1 40 81 17 06 site internet : www.transports. equipement.gouv.fr direction des

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 26 juillet 2012 relative à la mise en œuvre du dispositif d accès à l emploi titulaire

Plus en détail

Mise en œuvre du Droit Individuel à la Formation (D.I.F.) Année scolaire 2015-2016. 11 mai 2015

Mise en œuvre du Droit Individuel à la Formation (D.I.F.) Année scolaire 2015-2016. 11 mai 2015 Mise en œuvre du Droit Individuel à la Formation (D.I.F.) Année scolaire 2015-2016 305 11 mai 2015 Mise en œuvre du Droit Individuel à la Formation (D.I.F.) Année scolaire 2015-2016 Références : - Loi

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE (9 e édition. Décembre

Plus en détail

HANDICAP. Qu est ce que l obligation d emploi des travailleurs handicapés?

HANDICAP. Qu est ce que l obligation d emploi des travailleurs handicapés? ? Foire aux questions HANDICAP Qu est ce que l obligation d emploi des travailleurs és? Afin de promouvoir l emploi des personnes ées, la loi n 87-517 du 10 juill 1987 impose à tout employeur qui occupe

Plus en détail

REGLEMENT DE FORMATION TYPE DES AGENTS EN EHPAD

REGLEMENT DE FORMATION TYPE DES AGENTS EN EHPAD REGLEMENT DE FORMATION TYPE DES AGENTS EN EHPAD SOMMAIRE LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE : QU EST-CE QUE C EST? 1- Préambule : l objectif de la formation tout au long de la vie 1 2- Le cadre juridique

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COLLABORATEURS SALARIES DES CABINETS D ECONOMISTES DE LA CONSTRUCTION ET DE METREURS-VERIFICATEURS DU 16 AVRIL 1993 AVENANT N 8 du 25 Mars 2005 ACCORD DE BRANCHE RELATIF

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION CONNAITRE LES DISPOSITIFS BRANCHE PROFESSIONNELLE DU TOURISME GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION 2012 POURQUOI? L objectif du droit individuel à la formation (DIF) est de permettre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE ACCORD DU 3 SEPTEMBRE

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions Sujétions Expertise Engagement Professionnel (RIFSEEP)

Le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions Sujétions Expertise Engagement Professionnel (RIFSEEP) 1 Le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions Sujétions Expertise Engagement Professionnel (RIFSEEP) Références réglementaires : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations

Plus en détail

www.cftc.fr Le droit individuel à la formation (DIF) est un

www.cftc.fr Le droit individuel à la formation (DIF) est un Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le droit individuel à la formation (DIF) est un dispositif permettant aux salariés (en CDI ou en CDD) d acquérir un crédit d heures de formation. Ces heures sont

Plus en détail

SALARIÉS PERMANENTS ETT DE 10 SALARIÉS ET PLUS PLAN DE FORMATION MODE D EMPLOI. v1-11/2013 - photo : gettyimages

SALARIÉS PERMANENTS ETT DE 10 SALARIÉS ET PLUS PLAN DE FORMATION MODE D EMPLOI. v1-11/2013 - photo : gettyimages Adapter les salariés permanents à leur poste de travail et à l évolution de leur emploi Favoriser le maintien dans l emploi de vos collaborateurs Développer les compétences des permanents, en vue d une

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014

STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014 STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014 Références : - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 11 mai 2016 TEXTE SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ENGAGE SA RESPONSABILITÉ

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 11 mai 2016 TEXTE SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ENGAGE SA RESPONSABILITÉ Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 11 mai 2016 TEXTE

Plus en détail

des travailleurs handicapés dans la Fonction Publique

des travailleurs handicapés dans la Fonction Publique Fonction Publique n 132 Le point sur... Personnes handicapées dans la Fonction Publique Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11-2-2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la

Plus en détail

Loi du pays n 2009-1 du 7 janvier 2009. relative à l emploi des personnes en situation de handicap

Loi du pays n 2009-1 du 7 janvier 2009. relative à l emploi des personnes en situation de handicap relative à l emploi des personnes en situation de handicap Historique : Créée par : relative à l emploi des personnes en situation de handicap JONC du 13 janvier 2009 page 249 Textes d application : Délibération

Plus en détail

la formation professionnelle des agents territoriaux Dans le Syndicalement Vôtre N 20, nous avons abordé la règlementation de la formation des agents

la formation professionnelle des agents territoriaux Dans le Syndicalement Vôtre N 20, nous avons abordé la règlementation de la formation des agents SNUCLIAS-FSU : 173, Rue de CHARENTON 75012 PARIS / Tél. : 01. 43. 47. 53. 95 / Fax : 01.49.88.06.17 / Mail : snuclias-fsu@orange.fr les cahiers de syndicalement vôtre n 4 décembre 2010 Union nationale

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Fiche critères de prise en charge 2010 EXPERTISE COMPTABLE

Fiche critères de prise en charge 2010 EXPERTISE COMPTABLE Attention, ces critères peuvent être modifiés en cours d année. Fiche critères de prise en charge 2010 Pour toutes les actions débutant à partir du 01/01/2010 CONTRAT DE PERIODE DE TUTORAT DIF PLAN DE

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 06/10/2012 21:24:02

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 06/10/2012 21:24:02 Circulaire du 19 décembre 2007 d application du décret n 2007-1470 du 15 octobre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires de l Etat. MINISTERE DU BUDGET, DES

Plus en détail

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Sommaire Fiche 1 Déterminer la finalité d une action de formation Fiche 2 Le droit individuel a la formation (DIF), mode d emploi Fiche 3 Mour de d une talite d u d une ne action de forma Fiche 4 Mode

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession Permettre à des demandeurs d emploi éloignés du marché du travail rencontrant des difficultés d insertion ou de réinsertion, du fait de leur âge, d un handicap, de leur situation professionnelle, sociale

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 21 AVRIL 2010

AVENANT N 2 DU 21 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3159 Convention collective nationale IDCC : 2596. COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES AVENANT N 2 DU 21

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales ACCORD DU 6 JUIN 2006. La Promotion à La Poste 1/16

Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales ACCORD DU 6 JUIN 2006. La Promotion à La Poste 1/16 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales La Promotion à La Poste ACCORD DU 6 JUIN 2006 La Promotion à La Poste 1/16 Sommaire PREAMBULE...3 CHAPITRE 1: LES OBJECTIFS...3 CHAPITRE 2: LES

Plus en détail

DIF : le droit individuel à la formation

DIF : le droit individuel à la formation DIF : le droit individuel à la formation Tissot Formation 2013 Page 1 sur 5 Instauré en 2004, le droit individuel à la formation (DIF) vous permet de suivre la formation de votre choix pour diversifier

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 Le point sur la Formation professionnelle LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES POINTS CLÉS DE LA RÉFORME La loi du 5 mars 2014 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation

Plus en détail

Baliser les parcours de formation professionnelle. Bretagne

Baliser les parcours de formation professionnelle. Bretagne Baliser les parcours de formation professionnelle Bretagne édito Les personnels en charge de l encadrement des équipes dans la Fonction Publique Hospitalière sont la cheville ouvrière de la formation continue.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque, module 2 : Administration, gestion Lundi 23 novembre Lidwine HARIVEL Formation ABF d auxiliaire de bibliothèque 2015 / 2016 Sommaire Partie I Organisation institutionnelle et

Plus en détail

I Les personnels bénéficiaires

I Les personnels bénéficiaires Nice, le 16 septembre 2013 Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités à Mesdames et Messieurs les Chefs des établissements d enseignement privés sous contrat Mesdames et messieurs les

Plus en détail

Charte des CDD au CNRS

Charte des CDD au CNRS Charte des CDD au CNRS www.cnrs.fr SOMMAIRE LE MOT DU PRESIDENT DU CNRS ADRESSE AUX DIRECTEURS D UNITE... 3 I. LA POPULATION CONCERNEE... 4 II. LE RECRUTEMENT... 5 A.L OFFRE D UN CONTRAT A DUREE DETERMINEE...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Les guides. pratiques d Actalians DIF. Droit Individuel à la Formation SALARIÉ. Construire un projet de formation partagé avec mon employeur!

Les guides. pratiques d Actalians DIF. Droit Individuel à la Formation SALARIÉ. Construire un projet de formation partagé avec mon employeur! Les guides pratiques d Actalians DIF Droit Individuel à la Formation SALARIÉ Construire un projet de formation partagé avec mon employeur! Actalians est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) des

Plus en détail

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Le plan 1. La réforme de la formation 1.1 La philosophie de la réforme 1.2 Quelques dates 2. Les principales innovations 2.1 Changements

Plus en détail

Le directeur académique des services départementaux de l'éducation nationale

Le directeur académique des services départementaux de l'éducation nationale Le directeur académique des services départementaux de l'éducation nationale à Mesdames et messieurs les instituteurs et professeurs des écoles Mesdames et messieurs les assistants de vie scolaire et d

Plus en détail

Statuts et Formation en bibliothèque 3. Cadre légal et réglementaire de la formation continue Rappels législatifs Les outils

Statuts et Formation en bibliothèque 3. Cadre légal et réglementaire de la formation continue Rappels législatifs Les outils Statuts et Formation en bibliothèque 3 Cadre légal et réglementaire de la formation continue Rappels législatifs Les outils Rappels législatifs La loi 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

La Formation des Personnels à l UM3

La Formation des Personnels à l UM3 La Formation des Personnels à l UM3 Le Plan de formation Le Plan de formation reprend les priorités retenues par l université pour une année. Il tient compte des besoins spécifiques de l établissement,

Plus en détail

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion CIRCULAIRE N DGCS/DIHAL/DHUP/2013/219 du 30 mai 2013 relative au soutien et au développement de l offre de logement accompagné par un renforcement de l Aide à la Gestion Locative Sociale (AGLS) des résidences

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

UNION SYNDICALE SNUI-SUD TRESOR

UNION SYNDICALE SNUI-SUD TRESOR Section de la Meurthe et Moselle Janvier 2011 spécial«dif»droit individuel à la Formation UNION SYNDICALE SNUI-SUD TRESOR «Je me révolte, donc Nous sommes». Albert Camus EDITO Comment mieux travailler

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3130 Convention collective nationale IDCC : 1607. INDUSTRIES DES JEUX, JOUETS,

Plus en détail

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT AVENANT

Plus en détail

Catalogue des aides du FIPHFP

Catalogue des aides du FIPHFP Catalogue des aides du FIPHFP 1 Sommaire Introduction... 3 Liste des aides concernées... 5 Fiche Postes de travail : Aménagements, Maintenances, Réparations, Renouvellement, Travaux d accessibilité aux

Plus en détail

Accord industrie de la chaussure du 22/09/2004

Accord industrie de la chaussure du 22/09/2004 Accord industrie de la chaussure du 22/09/2004 Date de l extension : 12/04/2005 Convention collective : n 3163 Codes NAF : 192Z - 193Z - 205A - 212L OPCA : FORTHAC Priorités de la branche -Maintien ou

Plus en détail

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités?

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Organisation et encadrement des activités Modalités d encadrement Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Un

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DU 28 AVRIL 2005

PROTOCOLE D ACCORD DU 28 AVRIL 2005 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel DROIT INDIVIDUEL À LA FORMATION DANS L AUDIOVISUEL PROTOCOLE D ACCORD DU 28 AVRIL 2005 RELATIF

Plus en détail

L évolution des compétences et la formation à l INRA. Note de cadrage et document de référence

L évolution des compétences et la formation à l INRA. Note de cadrage et document de référence L évolution des compétences et la formation à l INRA Note de cadrage et document de référence Sommaire Introduction... 5 Une nouvelle étape pour la formation à l Inra... 7 1. La loi et les décrets...

Plus en détail

onction publique Congé VAE de 24h Congé Bilan de compétences de 24h

onction publique Congé VAE de 24h Congé Bilan de compétences de 24h onction publique FPT Fiche n 27.1 territoriale Agent titulaire, comment se former? Tout dépend de l objectif : Si le but est de... On peut utiliser... Préparer un concours ou un examen afin de changer

Plus en détail

LE CPF Financer la formation

LE CPF Financer la formation LE CPF Financer la formation Quelles que soient la forme et la durée de son contrat de travail, le salarié peut se former en tout ou partie pendant le temps de travail. Le statut du salarié pendant la

Plus en détail

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD DE CLASSIFICATIONS Entre les parties : La Chambre Syndicale de la Répartition Pharmaceutique - C.S.R.P., Syndicat professionnel inscrit au Registre

Plus en détail

EX Exemple : II - Quelles sont les obligations de l employeur?

EX Exemple : II - Quelles sont les obligations de l employeur? LE DROIT INDIVIDUEL À LA FORMATION (DIF) Notez-le : La loi du 4 mai 2004 précise qu en cas de rupture du contrat de travail, le salarié a la possibilité de suivre, au titre du DIF, une action de bilan

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

A l attention de : des entreprises (du privée) de la Polynésie Française, Organismes de formation, prescripteurs

A l attention de : des entreprises (du privée) de la Polynésie Française, Organismes de formation, prescripteurs Page 1 sur 21 PROCEDURE Auteur : TURM Création : 16/12/2011 MAJ Le : 03/02/2015 REGLES DE GESTION du Fonds Paritaire Fondements des financements A l attention de : des entreprises (du privée) de la Polynésie

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE

LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE Le GE doit avant tout être considéré comme un employeur comme les autres pour lequel les règles du droit commun et conventionnelles s appliquent pleinement. Toutefois,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3295 Convention collective nationale IDCC : 1951. CABINETS OU ENTREPRISES D EXPERTISES EN AUTOMOBILES (3

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Convention-cadre nationale du 25 juin 2010 relative au contrôle, à titre expérimental, des arrêts de travail des fonctionnaires

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3330 Convention collective nationale IDCC : 2526. ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE L HABITAT SOCIAL ACCORD DU

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3011 Convention collective nationale IDCC : 700. PRODUCTION DES PAPIERS-CARTONS ET CELLULOSES (Ingénieurs et cadres)

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 35

NOTE D INFORMATION N 35 Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Service Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 NOTE D INFORMATION N 35 LE TEMPS PARTIEL REFERENCES : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant

Plus en détail

REFORME FORMATION (fonctionnaires & contractuels) 2 nouvelles mesures

REFORME FORMATION (fonctionnaires & contractuels) 2 nouvelles mesures REFORME FORMATION (fonctionnaires & contractuels) 2 nouvelles mesures 1 Période de professionnalisation (avoir au moins 45 ans ou 20 ans de services, mais pas exclusif): DIF accompagner les agents en difficulté/évolution

Plus en détail

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 Décembre 2014 Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 A compter du 1 er janvier 2015 le DIF ou Droit Individuel à la Formation n existera plus, il est remplacé

Plus en détail

CNFPT. La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale

CNFPT. La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale CNFPT La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale . Présentation 2009 de la loi du 19/02/2007 et du Décret d application du 26/12/2007 Le chapitre 1er de la loi du 19/02/07 relative

Plus en détail

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

Comparatif entre contrat d apprentissage et contrat de professionnalisation

Comparatif entre contrat d apprentissage et contrat de professionnalisation Comparatif entre d apprentissage et de professionnalisation Références juridiques Contrat de professionnalisation Articles L 6324-5 et 2 et L6325-1, et suivants du code du travail Contrat d apprentissage

Plus en détail

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n 92.722 du 29 juillet 1992 et du décret n 93.671 du 27 mars 1993.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Février 2015 n 95 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines.

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP 16/11/2006 Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP - 2 - Annexe 1 Éléments constitutifs du dossier de conférence de gestion prévisionnelle

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3104 Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ACCORD

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3184 Convention collective nationale IDCC : 2075. ŒUFS ET INDUSTRIES EN

Plus en détail

DIF du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire

DIF du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire DIF du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire DIF 3305 L'info pratique en droit du travail. AVERTISSEMENT : Ce document ne dispense en rien de consulter un spécialiste pour adapter au

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

BAFA BREVET D APTITUDE AUX FONCTIONS D ANIMATEUR EN ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS

BAFA BREVET D APTITUDE AUX FONCTIONS D ANIMATEUR EN ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS D LIVRET BAFA DE FORMATION N 12063*02 Vous êtes engagé dans une formation qui permet d obtenir le BAFA et d exercer les fonctions d animateur en accueils collectifs de mineurs. Vous trouverez ci-joints

Plus en détail

Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Fiches outils. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil

Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Fiches outils. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Fiches outils Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 INFIRMIER TERRITORIAL INFIRMIER TERRITORIAL EN SOINS GENERAUX

CIRCULAIRE CDG90 INFIRMIER TERRITORIAL INFIRMIER TERRITORIAL EN SOINS GENERAUX CIRCULAIRE CDG90 13/13 INFIRMIER TERRITORIAL INFIRMIER TERRITORIAL EN SOINS GENERAUX Loi n 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives

Plus en détail

ACCORD PORTANT SUR LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DES SALARIES INTERIMAIRES

ACCORD PORTANT SUR LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DES SALARIES INTERIMAIRES ACCORD PORTANT SUR LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DES SALARIES INTERIMAIRES PREAMBULE La branche du travail temporaire se singularise par son dialogue social et le souhait d améliorer la sécurisation

Plus en détail

L effectivité du droit à la qualification : objectif structurant de la réforme annoncée de la formation professionnelle.

L effectivité du droit à la qualification : objectif structurant de la réforme annoncée de la formation professionnelle. L effectivité du droit à la qualification : objectif structurant de la réforme annoncée de la formation professionnelle. 1. De l affirmation du droit à la qualification à son «effectivité». L accès à la

Plus en détail