ROGAM CONSULTING Conseil Secteur Banque, Finance, Assurance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROGAM CONSULTING Conseil Secteur Banque, Finance, Assurance"

Transcription

1 ROGAM CONSULTING Conseil Secteur Banque, Finance, Assurance Associé Fondateur : Rony GAMIETTE - Tél :

2 L AUDIT DE PERFORMANCE 2

3 SOMMAIRE Introduction Audit interne Définition (page 5) Code de déontologie (page 8) Valeur (page 10) Les cinq plus grandes activités d audit interne (page 11) Les domaines audités (page 12) Audit de Performance Définition (page 13) Objectif (page 14) Avantages (page 15) Audit interne/de conformité/de performance (page 16) 3

4 SOMMAIRE mesure de performance Principes (page 17) Les trois «E» (page 18) Exemples (page 19) Les 12 attributs (page 21) Démarche utilisant les attributs (page 22) Planification (page 23) Méthodologie (page 24) L Audit de performance basé sur les Risques Définition du risque (page 25) Exemple de risques (page 26) Evaluation des risques (page 27) Matrice de contrôle des risques (page 29) 4

5 SOMMAIRE Cas du système bancaire Activité bancaire (page 31) Risques du système bancaire (page 32) Principe et organisation du système de contrôle bancaire (page 36) Organisation du contrôle interne dans les banques (page 37) Différents types d audit (page 38) Performance dans le système bancaire (page 39) Quelques leviers pour améliorer la performance bancaire (page 40) Conclusion (page 41) 5

6 AUDIT INTERNE DEFINITION L'audit interne est une activité d'assurance et de consultation indépendante et objective visant à ajouter de la valeur et améliorer les opérations de l'organisation. Il assiste une organisation à atteindre ses objectifs en apportant une approche systématique et disciplinée pour évaluer et améliorer l'efficacité des processus de gestion des risques, de contrôle et de gouvernance. Source : Cadre international des pratiques professionnelles 6

7 AUDIT INTERNE DEFINITION L'audit interne est : 7

8 AUDIT INTERNE DEFINITION L'audit interne aide : 8

9 AUDIT INTERNE CODE DE DEONTOLOGIE Intégrité : L'intégrité des auditeurs internes établit la confiance et fournit ainsi la base de la confiance en leur jugement. Objectivité : Les auditeurs internes montrent le plus haut niveau d'objectivité professionnelle en rassemblant, évaluant et en communiquant des informations sur l'activité ou le processus examiné. Les auditeurs internes procèdent à une évaluation équilibrée de toutes les circonstances pertinentes et ne sont pas indûment influencés par leurs propres intérêts ou par d'autres dans l'établissement des jugements. 9

10 AUDIT INTERNE CODE DE DEONTOLOGIE Confidentialité : Les auditeurs internes respectent la valeur et la propriété des informations qu'ils reçoivent et ne divulguent pas des informations sans autorisation appropriée à moins qu'il n'existe une obligation légale ou professionnelle de le faire. Compétence : Les auditeurs internes appliquent les connaissances, les compétences et l'expérience nécessaires dans l'exercice des services d'audit interne. 10

11 AUDIT INTERNE VALEUR 11

12 AUDIT INTERNE LES CINQ PLUS GRANDES ACTIVITES D AUDIT INTERNE Audit opérationnel Audits de la conformité avec les exigences du code de réglementation (y compris en termes de vie privée) Audit des risques financiers Enquêtes de fraudes et d'irrégularités Évaluation de l'efficacité des cadres de contrôle (par exemple en utilisant le COSO et COBIT) 12

13 AUDIT INTERNE LES DOMAINES AUDITES Procédures Processus Entités Systèmes Thématiques 13

14 AUDIT DE PERFORMANCE DEFINITION L'audit de performance est un examen indépendant de l efficience et de l'efficacité des entreprises du gouvernement, des programmes, ou des organisations, avec un souci d'économie, et l'objectif de mener des améliorations (INTOSAI ). L'audit de performance est un examen indépendant et objectif d'un programme, d'une fonction, d'une opération ou des systèmes de gestion d'une entité gouvernementale afin de : garantir que les objectifs de l'entité soient menés d'une manière économique, efficiente et efficace, et identifier les possibilités d'amélioration 14

15 AUDIT DE PERFORMANCE Evaluer une unité ou un programme et répondre aux questions comme : Gagnons-nous sur le plan qualité-prix? Est-il possible de dépenser l'argent de façon plus ou moins judicieuse? Les bonnes choses sont-elles faites? Si oui, les choses sont-elles faites de la bonne manière? Si non, quelles sont les causes? OBJECTIF 15

16 AUDIT DE PERFORMANCE AVANTAGES Pertinent Focus sur les principales initiatives Flexible Définir la portée de l'audit basé sur le Risque Améliorer la performance organisationnelle Renforcer la gouvernance Prévention et détection de la fraude Gagner la confiance du public 16

17 AUDIT INTERNE/DE CONFORMITE/ DE PERFORMANCE L'audit 17

18 MESURE DE PERFORMANCE PRINCIPES Mesure de ce qui est important pour l'organisation Utilisation de mesures axées sur les résultats Identification du coût total de la prestation de services Focalisation sur les processus d'amélioration continue Interconnection des mesures de performance dans toute l'organisation 18

19 MESURE DE PERFORMANCE LES TROIS «E» ÉCONOMIE : maîtrise des coûts. Disponibilité en temps utile, en quantité et qualité appropriées au meilleur prix, des ressources utilisées pour les activités de l'entité auditée. EFFICIENCE : meilleur rapport entre les ressources utilisées, les conditions données et les résultats obtenus. EFFICACITÉ : atteinte des objectifs spécifiques ou objectifs établis et/ou à réalisation des résultats escomptés. 19

20 MESURE DE PERFORMANCE EXEMPLES Efficacité : le résultat du processus est conforme aux exigences Efficience : le processus génère le produit à un coût minimum de ressources Qualité : le produit ou le service répond aux attentes des clients Respect des délais : une unité de travail a été faite correctement et à temps Sécurité : mesure de la santé et l'environnement de travail de l'organisation. 20

21 MESURE DE PERFORMANCE EXEMPLES Entrées : efforts de service (nombre d'heures, quantité de matériaux ) Sorties : niveau de service (nombre de résidences desservies, quantité de services offerts ) Résultats : réalisations de service (les mesures liées aux objectifs du programme, niveau de la qualité ) Efficacité : efforts de service aux réalisations de service (sortie/unité d'entrée, indices de productivité ) 21

22 MESURE DE PERFORMANCE 12 ATTRIBUTS DE L EFFICACITE Orientation de la gestion Pertinence Adéquation Atteinte des résultats attendus Acceptation Effets secondaires Coûts et productivité Réactivité Résultats financiers Environnement de travail Protection des avoirs Surveillance et rapport 22

23 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES DEMARCHE UTILISANT LES ATTRIBUTS Recueillir des informations générales sur le domaine de l'audit. Comprendre les activités, objectifs, mission, etc. de l'organisation Interroger la direction et le personnel. Utiliser les douze attributs pour approfondir l'audit en examinant chaque attribut afin de choisir ceux qui sont les plus applicables. Pour les attributs sélectionnés, développer des questions auxquelles il faudra répondre au cours de la prochaine phase. 23

24 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES PLANIFICATION La planification d un audit de performance doit intégrer : les objectifs de l'activité, les moyens par lesquels l'activité contrôle sa performance, les risques significatifs pour l'activité, ses objectifs, ressources et opérations et les moyens par lesquels l'impact potentiel du risque est maintenu à un niveau acceptable, l'adéquation et l'efficacité des processus de contrôle et gestion de risques de l'activité par rapport à un cadre de contrôle pertinent ou de modèle, Les possibilités d'effectuer d'importantes améliorations à la gestion des risques de l'activité et aux processus de contrôle. 24

25 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES METHODOLOGIE Commencer par les objectifs d'une organisation et les mesures de performance associées. Se focaliser sur une évaluation des risques de performance et les contrôles liés à ces objectifs. Aider l'organisation à atteindre les objectifs souhaitables et la protéger des différents types de risques Aider à réduire le risque d'occasions manquées. Fournir des suggestions d amélioration des contrôles pour atténuer les risques associés aux objectifs de performance. 25

26 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES DEFINITION DU RISQUE Les risques sont des faits qui pourraient empêcher une organisation d'atteindre ses objectifs. Le risque est la possibilité d'un événement qui aura un impact sur la réalisation des objectifs. Le risque est mesuré en termes d'impact et de probabilité (IIA) 26

27 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES EXEMPLES DE RISQUES Enregistrements et/ou informations erronés Interruption des activités (arrêt gouvernement) Critique publique ou action en justice Coûts élevés Perte ou destruction de biens Insatisfaction des clients en raison d une conception de programme/conception inefficace Fraude ou de conflit d'intérêt Processus décisionnel et/ou politique de la direction inadéquate 27

28 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES EVALUATION DES RISQUES 28

29 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES EVALUATION DES RISQUES 29

30 AUDIT DE PERFORMANCE AXE SUR LES RISQUES MATRICE DE CONTRÔLE DES RISQUES 30

31 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE ACTIVITE BANCAIRE La banque (loi bancaire du 24 janvier 1984) a pour activité principale la collecte de l'épargne et l'octroi des crédits : perception des fonds publics, distribution du crédit, délivrance de garanties en faveur d'autres établissements de crédit, mise à disposition et gestion des moyens de paiement. 31

32 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE RISQUES DU SYSTEME BANCAIRE Risque de contrepartie : inhérent à l'activité d'intermédiation traditionnelle: défaillance de la contrepartie sur laquelle une créance ou un engagement est détenu, d où une perte en capital (créance non remboursée) et en revenu (intérêts non perçus), qui dépasse le profit réalisé sur cette même contrepartie non défaillante. Causes : Insolvabilité de l emprunteur (raisons personnelles, professionnelles, force majeure, risque pays) Organisation de la fonction de distribution du crédit (politique de crédit, traitement des dossiers de crédit) 32

33 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE RISQUES DU SYSTEME BANCAIRE Risque de marché : Risque de taux d'intérêt : issu de la détention de créances et dettes dont la date de modification des taux d'intérêt qui leur sont attachés ne coïncident pas, sachant que pendant ce laps de temps les taux peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse. Risque de change qui résulte d'une évolution défavorable du cours d'une devise dans laquelle la banque détient des créances et des dettes. Risque de position sur actions qui est lié à l'évolution défavorable du cours des actions figurant dans le portefeuille titres de la banque. 33

34 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE RISQUES DU SYSTEME BANCAIRE Risque Opérationnel : Risque de pertes résultant de carences ou de défauts attribuables à des procédures, personnels et systèmes internes ou à des évènements extérieurs. Inclut les risques juridiques et exclut le risque stratégique et de réputation. Risque d insolvabilité de la banque : Montant des fonds propres Qualité de l actionnariat Taille de l établissement 34

35 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE RISQUES DU SYSTEME BANCAIRE Risque de d illiquidité de la banque: Incapacité de la banque à faire face à une demande massive et imprévue de retraits de fonds de la clientèle ou d'autres établissements de crédit 35

36 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE PRINCIPE ET ORGANISATION DU SYSTÈME DE CONTRÔLE BANCAIRE l'organisation, établie par la direction, l'intégration, mise en place d'un système d'autocontrôle, la permanence : pérennité des systèmes de régulation, l'universalité : le contrôle interne concerne toutes les personnes de l'entité, l'indépendance : le contrôle est indépendant des méthodes, procédés et moyens de l'entité, l'harmonie : adéquation du contrôle externe aux caractéristiques de l'entité et de son environnement, l'information : critère de pertinence, d'utilité, d'objectivité et de communicabilité, la réglementation 36

37 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE DANS LES BANQUES Contrôle Permanent Contrôle de premier niveau Contrôle de deuxième niveau Conformité À la réglementation, aux normes et pratiques professionnelles, à la stratégie définie Lutte anti-blanchiment/ anti-terroriste, déontologies, nouveaux produits et activités, conflits d intérêt Risque de réputation Audit Interne Instances de Gouvernance : organe exécutif (dirigeants effectifs), organe délibérant (Conseil de Surveillance ) Audits externes (CACs, ACPR, AMF ) 37

38 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE DIFFERENTS TYPES D AUDIT Audit Financier Audit Opérationnel Audit des contrôles opérationnels Audit de Gestion Audit de Stratégie Audit Juridique et Fiscal 38

39 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE PERFORMANCE DANS LE SYSTÈME BANCAIRE Performance financière : Capacité à : se procurer des ressources au moindre coût, les préserver ainsi que le patrimoine, les utiliser de la manière la plus productive possible. Performance stratégique : Capacité à déterminer et à mettre en œuvre de bonnes stratégies dans le cadre des finalités qu'elle poursuit. La productivité : Rapport entre une production et un volume de facteurs consommés (nombre de prêts vendu par conseillers de clientèle). 39

40 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE PERFORMANCE DANS LE SYSTÈME BANCAIRE Rentabilité économique: Mesure de la performance économique de l'entreprise dans l'utilisation de l'ensemble de son capital «employé», c'est-à-dire de l'ensemble de son actif financé par les capitaux permanents Rentabilité financière (rentabilité des capitaux propres ou rentabilité des actionnaires) : résultat net rapporté aux capitaux propres investis par les actionnaires. 40

41 CAS DU SYSTÈME BANCAIRE QUELQUES LEVIERS POUR AMELIORER LA PERFORMANCE BANCAIRE Réduction des charges générales : Notamment des charges de personnel Automatisation des traitements et des contrôles Contrôles a priori ou intégrés aux outils opérationnels Amélioration de la qualité du crédit (instruction, gestion crédit performante, recouvrement précoce ) Recherche de la ressource monétaire au meilleur coût Adaptation de la politique commerciale et des instruments de couverture à la composition du bilan (gestion actif-passif) Mesure de la rentabilité réelle du client par le compte d exploitation pour en tenir compte au plan commercial Développement de la comptabilité analytique pour optimiser le cout des opérations 41

42 CONCLUSION Dans une forte majorité des cas, l'audit interne consacre l'essentiel de ses activités à l'analyse des risques et des déficiences existants dans le but de donner des conseils, de faire des recommandations, de mettre en place des procédures ou encore de proposer de nouvelles stratégies, L'audit interne comprend donc toutes les missions visant à améliorer la performance de l'entreprise L audit de performance apporte de la valeur ajoutée en : réduisant l'exposition aux risques, améliorant les chances d'atteindre les objectifs, identifiant les améliorations opérationnelles. 42

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

PRINCIPES ET CONCEPTS GÉNÉRAUX DE L'AUDIT APPLIQUÉS AUX SYSTÈMES D'INFORMATION

PRINCIPES ET CONCEPTS GÉNÉRAUX DE L'AUDIT APPLIQUÉS AUX SYSTÈMES D'INFORMATION Audit Informatique PRINCIPES ET CONCEPTS GÉNÉRAUX DE L'AUDIT APPLIQUÉS AUX SYSTÈMES D'INFORMATION UE1 Jean-Louis Bleicher HEURES : 6 1) Systèmes d'information et audit : Les systèmes et technologies de

Plus en détail

Normes de qualification et de fonctionnement du cadre de référence de l audit interne dans l administration de l État

Normes de qualification et de fonctionnement du cadre de référence de l audit interne dans l administration de l État MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE COMITÉ D HARMONISATION DE L AUDIT INTERNE (CHAI) Normes de qualification et de fonctionnement du cadre de référence

Plus en détail

SOCIETE FRANCAISE EXXONMOBIL CHEMICAL S.C.A. Rapport du Président du Conseil de Surveillance

SOCIETE FRANCAISE EXXONMOBIL CHEMICAL S.C.A. Rapport du Président du Conseil de Surveillance SOCIETE FRANCAISE EXXONMOBIL CHEMICAL S.C.A. Rapport du Président du Conseil de Surveillance Procédures de contrôle interne relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS Direction de l audit interne www.cnrs.fr NE DAI 0 0 00 CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS INTRODUCTION La présente charte définit la mission, le rôle et les responsabilités de la Direction de l audit interne

Plus en détail

L Audit Interne vs. La Gestion des Risques. Roland De Meulder, IEMSR-2011

L Audit Interne vs. La Gestion des Risques. Roland De Meulder, IEMSR-2011 L Audit Interne vs. La Gestion des Risques Roland De Meulder, IEMSR-2011 L audit interne: la définition L audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance

Plus en détail

Politiques et normes d audit de la Cour des comptes (20 avril 2007)

Politiques et normes d audit de la Cour des comptes (20 avril 2007) Politiques et normes d audit de la Cour des comptes (20 avril 2007) Légende: Politiques et normes d audit de la Cour des comptes européennes (20 avril 2007). Source: Cour des comptes européenne. Politiques

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Les normes de l'audit interne de l État

Les normes de l'audit interne de l État Mission d'inspection générale et d'audit Mission ministérielle d audit interne Les normes de l'audit interne de l État octobre 2014 2 Sommaire Définitions propres à l audit interne de l État... 3 Précisions

Plus en détail

Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1

Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1 Olivier Terrettaz Expert diplômé en finance et controlling Economiste d'entreprise HES Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1 Gouvernement d'entreprise Définition Le gouvernement

Plus en détail

Concours EUR/B/164/00. Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a)

Concours EUR/B/164/00. Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a) Concours EUR/B/164/00 Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a) Test constitué d une série de questions à choix visant à évaluer les connaissances spécifiques dans le domaine choisi DOMAINE 2 Audit

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI)

Management des Systèmes d information (SI) ENGDE - DSCG 2 - Formation initiale Préparation au concours 2015 - UE5 Management des Systèmes d information (SI) S6 - Audit et Gouvernance Yves MEISTERMANN Rappel : Sommaire de l UE5 4. Gestion de la

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 AXIA Pôle Conseil RH & Formation Partenaire PGC-Paris CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 www.axiaconsulting.ma Edito AXIA Consulting Le partenaire de votre développement Nous avons élaboré le catalogue formation

Plus en détail

Normes internationales pour la pratique professionnelle de l'audit interne

Normes internationales pour la pratique professionnelle de l'audit interne Normes internationales pour la pratique professionnelle de l'audit interne Copyright 2004 de The Institute of Internal Auditors, 247 Maitland Avenue, Altamonte Springs, Florida 32701-4201, USA. Tous droits

Plus en détail

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Audit des systèmes d information Partie 5: Audit d une application informatique Emanuel Campos - version 2015 Les présentations personnelles

Plus en détail

Points d audit pour la fortune liée

Points d audit pour la fortune liée Points d audit pour la fortune liée Entreprise d assurance : Fortune liée : Société d audit : Auditeur responsable : Année d'exercice : 2015 Les champs d audit suivants sont applicables à la fortune liée

Plus en détail

Référentiel de compétences de l audit interne de l IIA

Référentiel de compétences de l audit interne de l IIA Référentiel de compétences de l audit interne de l IIA Septembre 2013 À propos du Référentiel de compétences de l'audit interne de l'iia Le référentiel de compétences de l'audit interne de l'iia (le «Référentiel»)

Plus en détail

Charte d audit interne

Charte d audit interne Charte d audit interne 25 novembre 2014 La publication de cette charte s inscrit dans la démarche préconisée par l article 2 «Principe général de transparence» de l ANI Modernisation et fonctionnement

Plus en détail

INTRODUCTION DES NORMES

INTRODUCTION DES NORMES INTRODUCTION DES NORMES L audit interne est exercé dans différents environnements juridiques et culturels ainsi que dans des organisations dont l'objet, la taille, la complexité et la structure sont divers.

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

Normes pour la pratique professionnelle de l'audit interne

Normes pour la pratique professionnelle de l'audit interne Normes pour la pratique professionnelle de l'audit interne Copyright 2001 de The Institute of Internal Auditors, 247 Maitland Avenue, Altamonte Springs, Florida 32701-4201. Tous droits réservés. Conformément

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S I~,0:.----------, c 1 M A CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES.'.- 1. ~ 0 0 0 SI: C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S REGLEMENT N,.ICIMAlPCMA/ CE/ SG/ 2DD9

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

Les Normes ont pour objet :

Les Normes ont pour objet : L audit interne est exercé dans différents environnements juridiques et culturels ainsi que dans des organisations dont l'objet, la taille, la complexité et la structure sont divers. Il peut être en outre

Plus en détail

Examen blanc Difficultés comptables

Examen blanc Difficultés comptables Examen blanc Difficultés comptables (Corrigé) Il vous est demandé de traiter les 4 dossiers indépendants qui suivent. Dossier n 1 : Vous avez été consulté par une entreprise importante pour l'assister

Plus en détail

Indorama Ventures Public Company Limited

Indorama Ventures Public Company Limited Indorama Ventures Public Company Limited Politique d administration d'entreprise (Approuvé par le Conseil d'administration du No.1/2009 en date du 29 septembre 2009) MESSAGE DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

NORMES INTERNATIONALES POUR LA PRATIQUE PROFESSIONNELLE DE L AUDIT INTERNE (LES NORMES)

NORMES INTERNATIONALES POUR LA PRATIQUE PROFESSIONNELLE DE L AUDIT INTERNE (LES NORMES) NORMES INTERNATIONALES POUR LA PRATIQUE PROFESSIONNELLE DE L AUDIT INTERNE (LES NORMES) Introduction L audit interne est exercé dans différents environnements juridiques et culturels ainsi que dans des

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE

CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE A. Objet. Le Comité d'audit est nommé par le Conseil d'administration (le "Conseil") du Groupe Delhaize (la "Société") afin (a) d assister le Conseil dans le

Plus en détail

Master Contrôle-Audit Apprentissage Master 2

Master Contrôle-Audit Apprentissage Master 2 Master Contrôle-Audit Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 CONTRÔLE AUDIT ET ORGANISATION Marion Soulerot Cette UE introductive est consacrée à la mise en perspective du contrôle et de l audit au sein

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties.

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties. Descriptif de la société Equigest est une société de gestion de portefeuille indépendante qui a reçu l agrément de la COB le 3 août 1999. La société Equigest a pour objet social la gestion pour compte

Plus en détail

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr FINANCES VOS CONTACTS : Nadège WADOUX Conseillère Formation Domaines Affaires juridiques, Finances et Europe nadege.wadoux@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Le CNA a diligenté un audit de sécurité du système de facturation des cliniques et de transmission à l Assurance Maladie,

Plus en détail

Charte de contrôle interne

Charte de contrôle interne Dernière mise à jour : 05 mai 2014 Charte de contrôle interne 1. Organisation générale de la fonction de contrôle interne et conformité 1.1. Organisation Le Directeur Général de la Société, Monsieur Sébastien

Plus en détail

Formation «Audit comptable des établissements de crédit»

Formation «Audit comptable des établissements de crédit» Formation «Audit comptable des établissements de crédit» REFERENCE : 800 1. Objectif général Identifier les risques bancaires de l'audit comptable dans un environnement bancaire. Construire une démarche

Plus en détail

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015 RAPPORT FINANCIER ANNUEL SOMMAIRE RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT 1 ÉTATS FINANCIERS État des résultats 2 État de l'évolution des actifs nets 3 Bilan 4 Flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États

Plus en détail

PARTIE I : PRINCIPES GENERAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE

PARTIE I : PRINCIPES GENERAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE PARTIE I : PRINCIPES GENERAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE CHAPITRE I - LA COMPTABILITÉ : UN ÉLÉMENT DU SYSTÈME D'INFORMATION DE L'ENTREPRISE. CHAPITRE I - LA COMPTABILITÉ : UN ÉLÉMENT DU SYSTÈME D'INFORMATION

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG

UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG MASTER 2 - CHAPITRE 4.b LE PILOTAGE DU PROJET ANALYSE DES RISQUES 1 LE PILOTAGE DU PROJET I. Software Development Plan II. III. IV. Risks Management Plan (Analyse des Risques)

Plus en détail

Modèle Cobit www.ofppt.info

Modèle Cobit www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Modèle Cobit DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI]

RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI] RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI] 1 Conditions générales de l'audit Les passages indiqués en italique dans le présent

Plus en détail

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CONTROLE GENERAL ECONOMIQUE ET FINANCIER MISSION AUDIT 3, boulevard Diderot 75572 PARIS CEDEX 12 CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CHARTE DE L'AUDIT Validée par le comité des audits du 4 avril 2012

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS "ECOUTE CLIENT" ET D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT QUALITE

MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS ECOUTE CLIENT ET D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT QUALITE MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS "ECOUTE CLIENT" ET D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT QUALITE Public : Direction Membres du comité de direction - Responsables de service Responsable qualité - Ensemble du personnel

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GESTION DU MONT-AVALANCHE RAPPORT FINANCIER ANNUEL

SOCIÉTÉ DE GESTION DU MONT-AVALANCHE RAPPORT FINANCIER ANNUEL SOCIÉTÉ DE GESTION DU MONT-AVALANCHE RAPPORT FINANCIER ANNUEL Exercice terminé le 30 avril 2012 TABLE DES MATIÈRES Exercice terminé le 30 avril 2012 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT 1 ÉTATS FINANCIERS

Plus en détail

Formation audit social : quelle formation choisir pour réaliser avec succès un audit social de votre organisation

Formation audit social : quelle formation choisir pour réaliser avec succès un audit social de votre organisation Formation audit social : quelle formation choisir pour réaliser avec succès un audit social de votre organisation Programme de formation Audit social Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 2

Plus en détail

Contrôle interne des banques et établissements financiers

Contrôle interne des banques et établissements financiers Contrôle interne des banques et établissements financiers Règlement n 11-08 du 28 novembre 2011 relatif au contrôle interne des banques et établissement financiers Sommaire Le nouveau règlement de la Banque

Plus en détail

Gestion des avoirs patrimoniaux. Est-il préférable d acheter ou de louer un bien immobilier? Comment augmenter la rentabilité de mes investissements?

Gestion des avoirs patrimoniaux. Est-il préférable d acheter ou de louer un bien immobilier? Comment augmenter la rentabilité de mes investissements? Vos Besoins Gestion des avoirs patrimoniaux Quel rendement attendre de mes placements au vu de ma situation personnelle? Comment placer mon épargne tout en satisfaisant mes besoins de liquidités? Immobilier

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS INTRA-ENTREPRISES

CATALOGUE DE FORMATIONS INTRA-ENTREPRISES CATALOGUE DE FORMATIONS INTRA-ENTREPRISES 2015 Groupe TALENTS PLUS Assistance de direction et Secrétariat... 4 Accueil... 4 Conduite automobile et services supports... 4 Gestion des Archives... 5 Informatique...

Plus en détail

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE ÉTATS FINANCIERS 2 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À l'attention des membres de Fondation Québécoise pour le progrès de la médecine interne

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Audit des systèmes d'information Partie 3: la dimension informatique de l audit du Système de Contrôle Interne Emanuel Campos - version 2015

Plus en détail

Atelier A N 13. Titre : Gestion des risques, audit interne et contrôle interne

Atelier A N 13. Titre : Gestion des risques, audit interne et contrôle interne Atelier A N 13 Titre : Gestion des risques, audit interne et contrôle interne Intervenants Georges BOUCHARD GAZ DE FRANCE Directeur de l'audit et des Risques. E.mail : georges.bouchard@gazdefrance.com

Plus en détail

L'assurance qualité dans l'audit Expériences pratiques

L'assurance qualité dans l'audit Expériences pratiques L'assurance qualité dans l'audit Expériences pratiques Présentation de l'inspection cantonale des finances de Genève Séminaire international EURORAI àvilnius Le Système de contrôle interne dans l'audit

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section M Division 70 70 ACTIVITÉS DES SIÈGES SOCIAUX ; CONSEIL DE GESTION Cette division comprend le conseil et l'assistance à des entreprises et autres organisations

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

BILAN 31/12/2010 31/12/2009 ETAT DES SOLDES DE GESTION COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (en milliers MAD) 31/12/2010

BILAN 31/12/2010 31/12/2009 ETAT DES SOLDES DE GESTION COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (en milliers MAD) 31/12/2010 BILAN ENGAGEMENTS DONNES Engagements de financement donnés en faveur d'établissements de crédit et assimilés Engagements de financement donnés en faveur de la clientèle Engagements de garantie d'ordre

Plus en détail

SOCIÉTÉ SANTÉ EN FRANÇAIS INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015

SOCIÉTÉ SANTÉ EN FRANÇAIS INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 TABLE DES MATIÈRES PAGE Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers État des résultats et de l'évolution de l'actif net 3 État de la situation financière 4 État des

Plus en détail

RÉSEAU POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'ALPHABÉTISME ET DES COMPÉTENCES CANADA INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015

RÉSEAU POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'ALPHABÉTISME ET DES COMPÉTENCES CANADA INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 RÉSEAU POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'ALPHABÉTISME ET DES ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 RÉSEAU POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'ALPHABÉTISME ET DES TABLE DES MATIÈRES PAGE Rapport de l'auditeur indépendant 1 États

Plus en détail

Contrôle interne et audit de projet. Formation. 3 Semaines Date : Du 25 Mai au 12 Juin 2015 Casablanca (Maroc)

Contrôle interne et audit de projet. Formation. 3 Semaines Date : Du 25 Mai au 12 Juin 2015 Casablanca (Maroc) Page 1/5 Formation Référence : Durée 1 : 3 Semaines Date : Du 25 Mai au 12 Juin 2015 Lieu : Casablanca (Maroc) Prix et modalités de payement Le bulletin d inscription doit être accompagné du justificatif

Plus en détail

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : janvier 1995 Réédité

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence Rapport de transparence 2 RAPPORT DE TRANSPARENCE à jour au 17 mai 2011 Sommaire 1 - PRESENTATION DU CABINET 3 à 5 1.1 Le Cabinet en France 3-4 1.1.1 Description de l entité commissariat

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

Solution logicielle IDEA

Solution logicielle IDEA 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Solution logicielle IDEA Intervenant: M. Michel PIRON 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Une initiative de l Ordre des

Plus en détail

L audit Informatique et la Qualité

L audit Informatique et la Qualité L audit Informatique et la Qualité Bennani Samir Ecole Mohammadia d Ingénieurs sbennani@emi.ac.ma emi.ac.ma Qu'est-ce que l'audit informatique? Pour Directeur général : voir plus clair dans l'activité

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE INC. ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012

ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE INC. ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE INC. ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 INDEX COMPLÉMENTAIRE AUX ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 Page RAPPORT DES

Plus en détail

Prise de position de l'iia LES TROIS LIGNES DE MAÎTRISE POUR UNE GESTION DES RISQUES ET UN CONTRÔLE EFFICACES

Prise de position de l'iia LES TROIS LIGNES DE MAÎTRISE POUR UNE GESTION DES RISQUES ET UN CONTRÔLE EFFICACES Prise de position de l'iia LES TROIS LIGNES DE MAÎTRISE POUR UNE GESTION DES RISQUES ET UN CONTRÔLE EFFICACES JANVIER 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 La surveillance du système de gestion des

Plus en détail

République Algérienne. Démocratique et Populaire. Cour des comptes. Plan Stratégique

République Algérienne. Démocratique et Populaire. Cour des comptes. Plan Stratégique République Algérienne Démocratique et Populaire Cour des comptes Plan Stratégique 2011-2013 Plan Stratégique 2011-2013 3 Table des Matières Mot du Président de la Cour des comptes... 5 Introduction...

Plus en détail

l audit interne dans la gestion de l entreprise Section 1. Positionnement de la fonction audit par rapport à l organisation de l entreprise

l audit interne dans la gestion de l entreprise Section 1. Positionnement de la fonction audit par rapport à l organisation de l entreprise L efficacité de la gestion est attendue en termes de performance de l entreprise. Cette performance peut être évaluée en termes de résultat spécifique, qui peut être le profit, ou en termes de résultat

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

«Audit Informatique»

«Audit Informatique» U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Formation «Audit Informatique» 2014 Formation «Audit Informatique» Du 20 mars au 14 juin 2014 DIRECTION DE PROGRAMME : Christine TRIOMPHE,

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Exploitation du potentiel de l'audit interne

Exploitation du potentiel de l'audit interne Exploitation du potentiel de l'audit interne 18 novembre 2014 Grant Thornton LLP. A Canadian Member of Grant Thornton International Ltd Introduction de Andy Poprawa, Président et chef de la direction,

Plus en détail

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec C H A P I T R E Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec 10 et placement du Québec La Caisse de dépôt et placement du Québec est une des entités les plus importantes de l appareil gouvernemental.

Plus en détail

«Audit Informatique»

«Audit Informatique» U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Formation «Audit Informatique» 2015/2016 Formation «Audit Informatique» Du 05 novembre 2015 au 07 février 2016 DIRECTION DE PROGRAMME :

Plus en détail

Charte du management des risques du groupe La Poste

Charte du management des risques du groupe La Poste Direction de l'audit et des Risques du Groupe Direction des Risques du Groupe Destinataires Tous services Contact Béatrice MICHEL Tél : 01 55 44 15 06 Fax : E-mail : beatrice.michel@laposte.fr Date de

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE

BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME... PAGE 2 I a. Référentiel des activités professionnelles...page 3 I b. Référentiel de certification... page 21 I c. Lexique....

Plus en détail

Recrutement 2015 des Form Acteurs

Recrutement 2015 des Form Acteurs Recrutement 2015 des Form Acteurs Préparation de la campagne de recrutement 2015 PROCHAINES ÉTAPES 22 octobre : validation en Conseil d administration IFCAM du bilan 2014 et des besoins en Form Acteurs

Plus en détail

Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing

Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing ! Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing Responsable Web Marketing! 3 1. Description du métier! 3 2. Profil! 4 2.1 Résumé du profil! 4 2.2 Profil détaillé! 5 Responsable Web

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS. 1. La définition de l activité des CIF

CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS. 1. La définition de l activité des CIF CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS 23/07/2012 La loi dite de sécurité financière du 1er août 2003 a donné un statut à l activité de conseil en investissements financiers (CIF) du fait de la complexité

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

Objet de la directive

Objet de la directive BANK AL-MAGHRIB LE GOUVERNEUR DN 29/G/2007 Rabat, le 13 avril 2007 Directive relative au dispositif de gestion des risques opérationnels Le gouverneur de Bank Al-Maghrib : vu la loi n 34-03 relative aux

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI Loi n 15/AN/98/4 ème L portant organisation du Ministère de l'économie, des Finances et de la Planification, Chargé de la Privatisation. L'ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00 Page: 1 / 11 1 OBJECTIF, EXIGENCES FONDAMENTALES... 2 2 VERIFICATION DES DOSSIERS DE CERTIFICATION... 2 2.1 REVUE DES CONTRATS... 2 2.2 REVUE FORMELLE ET TECHNIQUE... 4 2.3 REVUE DE LA BRANCHE EAC ADDITIONNELLE:...

Plus en détail

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] 2011-2012 Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen,

Plus en détail

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE Gouvernance du Système d Information Comment bien démarrer? Page 1 Soirée «Gouverner son informatique et sa sécurité : le défi des entreprises» CLUSIS / ISACA

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES LIES A L INNOVATION, A LA COMMUNICATION ET AUX CONNAISSANCES (BRICKS) TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT FINANCIER ET COMPTABLE 1. CONTEXTE

Plus en détail