ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014"

Transcription

1 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 pourquoi? Ce document présente le résultat de deux années de travail sur la stratégie de notre coopérative. Il indique : la raison d être, la vocation, les valeurs d Oxalis les activités de la structure et des entrepreneur.e.s les orientations stratégiques jusqu en 2014 les évolutions en matière de gouvernance. Depuis sa création en 1997, la coopérative a vécu plusieurs étapes de développement. En 2009, l analyse de la situation économique montre des difficultés à dégager un résultat, à constituer des réserves. Par ailleurs, de nouveaux enjeux apparaissent : > en interne : la taille de l entreprise, l apparition de groupes métiers 1, l accueil de collectifs, l adaptation de la gouvernance > en externe : le développement de l économie sociale et solidaire, la création du statut d'auto-entrepreneur, de nouveaux partenariats, des sollicitations dans de nouveaux territoires Le projet a déjà évolué. En juillet 2010, Oxalis se positionne en tant que coopérative d entrepreneur.e.s à la place de coopérative d activités. De plus, l accompagnement des groupes métiers est renforcé. L accompagnement individuel est accentué au démarrage de l activité. 1.Groupes réunissant des activités proches. Textes disponibles sur rubrique Vie coopérative Documents de cadrage Validé par le CA du 22 avril 2011 ce document prend appui sur :.Le sens de notre projet, texte d orientation soumis à l AG de 2009.Vers une stratégie collective, document d orientation Compte-rendu du séminaire décisionnel, janvier 2011

2 Constats Les activités au sein d Oxalis regroupent : > les activités des entrepreneur.e.s, > les activités de la structure elle-même (services et moyens développés par et pour la mutualisation). La stratégie à moyen terme s appuie sur plusieurs constats concernant ces activités. Activités des entrepreneur.e.s On dénombre près de 100 domaines de compétences dans Oxalis. CONSTAT > Des filières émergent. Certaines pourraient justifier à terme la création de filiales pour différentes raisons commerciales, réglementaires, financières Actuellement, les groupes métiers et les formations internes sont les lieux privilégiés pour la construction de synergies entre entrepreneur.e.s. CONTEXTE EXTÉRIEUR > L économie et le travail se déstructure, favorisant ainsi des réponses souples et réactives des entreprises, devant démontrer des capacités continues d adaptation. OPPORTUNITÉS > L organisation de la coopérative et l approfondissement des synergies entre entrepreneur.e.s offre des possibilités pertinentes de positionnement sur le marché des biens et services. Activités de la structure Oxalis L accueil de porteurs de projet CONSTAT > Le soutien à la création d activités s effectue majoritairement par l utilisation d un statut intermédiaire, le CAPE 2, avec un soutien des pouvoirs publics. CONTEXTE EXTÉRIEUR > Il y a un risque que les financements publics diminuent. OPPORTUNITÉ > De nouvelles formes d appui à la création sont à développer, en accentuant les relations avec des organisations comme des incubateurs, pour construire des parcours cohérents. Le soutien au développement d activité CONSTAT > L équilibre entre les activités développées et les activités en démarrage est important. CONTEXTE EXTÉRIEUR > Le contexte économique actuel fragilise les Très Petites Entreprises et rend difficile leur développement. OPPORTUNITÉS > Des TPE, en forme coopérative ou associative, proches de nos valeurs, peuvent trouver dans Oxalis des outils répondant à leurs besoins à travers l accueil de groupes d entrepreneur.e.s. Le développement socio-économique (partenariats avec des acteurs publics, prestations d études, essaimage, alliances ) CONSTAT > Oxalis est repéré comme un acteur important du développement des territoires et un acteur économique porteur d innovation. CONTEXTE EXTÉRIEUR > La période est propice au développement de l économie sociale et solidaire. Les acteurs publics recherchent des structures en capacité de porter des projets et des activités innovantes. OPPORTUNITÉS > Les entrepreneur.e.s d Oxalis ont la possibilité de s appuyer sur leur entreprise partagée pour développer des projets partenariaux. 2. Cf Glossaire

3 Oxalis, raison d être, vocation et valeurs Les valeurs et la vocation d Oxalis sont décrites dans la charte et les statuts de la coopérative. Elle ne fait pas l objet de modifications ni d ajouts particulier. Notre raison d être s articule autour de trois dimensions sans que l une supplante l autre, l équilibre est à maintenir. Il s appuie sur la diversité des entrepreneur.e.s, de leur origine, de leur parcours. Les feuilles du trèfle, logo d Oxalis, symbolisent ces trois dimensions Le développement d activités économiques par la coopération L émancipation des personnes Être acteur référent de transformation sociale Extrait de la charte d Oxalis (maj. 2010) Notre intention est de permettre à chacun de réaliser son projet personnel professionnel par la coopération. Notre démarche est de mettre l économie au service de la personne et non l inverse afin que chacun puisse être pleinement acteur de sa vie professionnelle. Les objectifs attendus sont de faire vivre une entreprise ( ) où il est possible d être pleinement acteur, responsable, créatif, ( ) où l on invente des modes d organisation adaptés à nos valeurs, et de favoriser la création de liens car chacun recèle une richesse pour l autre et peut apporter de l aide dans la réciprocité. Oxalis est une entreprise qui cherche à favoriser la participation du plus grand nombre aux processus de décisions sur les orientations et préoccupations de la coopérative. Cette intention est une démarche en cohérence avec la vocation première d Oxalis qui est d inventer des modes d organisation où chacun est acteur et de créer des rapports au travail respectueux des personnes (pas de lien de subordination...). La démocratie participative n est pas une fin en soi, mais un moyen au service d une société portée par ses membres. Extrait des statuts (AGE du 30 août 2008) 6 e principe du Préambule La coopérative attache une attention particulière à une place équilibrée des hommes et des femmes à tous les niveaux de l entreprise. Les valeurs et la vocation d Oxalis constituent un socle commun sur lequel s appuie le fonctionnement de la coopérative et le développement des activités de la structure et des porteurs de projets.

4 STRATÉGIE 4 AXES DÉVELOPPER ET CONSOLIDER LA COOPÉRATIVE D ENTREPRENEUR.E.S Évoluer vers un accompagnement plus collectif et par métiers ; S adresser à des activités existantes ; Développer les activités des entrepreneur.e.s présent.e.s dans la coopérative ; Adapter nos moyens aux caractéristiques des activités des entrepreneur.e.s, y compris par la création éventuelle d autres formes juridiques. RENFORCER LA COOPÉRATION Accentuer les synergies entre les activités et les entrepreneur.e.s ; Accentuer fortement les modes de travail collaboratif à distance ; S appuyer sur une équipe de permanent.e.s intervenant sur l ensemble des établissements de la coopérative 3 ; Créer des liens de coopération externe. OFFRIR DE NOUVELLES RÉPONSES À LA CRÉATION D ACTIVITÉ AVANT L ENTRÉE DANS OXALIS S associer à des acteurs spécialisés sur les territoires où l entreprise est présente ; Proposer des parcours cohérents et dynamiques aux créateurs d activités ; Développer un incubateur Oxalis pour des activités choisies. ÊTRE LE MOTEUR D UN GROUPE DE L ESS 4 Nouer des alliances stratégiques, porteuses de sens ; Essaimer des coopératives issues d Oxalis ; Mutualiser à plus grande échelle et pour plus de transformation sociale La coopérative se développe sur la base de valeurs éthiques, avec les porteurs de projets qui souhaitent la rejoindre. 4. Une réflexion est à l œuvre sur la constitution d un groupe Oxalis de l ESS. Cf. glossaire. 5. Cette démarche est à l œuvre avec le projet européen ICS-MED dans lequel la scop est engagée.

5 2011>2014 ÉVOLUTION DE L ORGANISATION ET DU FONCTIONNEMENT LA GOUVERNANCE Renforcer une gouvernance de proximité en cohérence avec le projet global ; Piloter de manière collégiale et paritaire ; Rendre la prise de décisions transparente, faciliter l accès à l information ; Favoriser la participation de tous-tes au sein des groupes (métiers, projets, locaux) par la mise en place de délégations ; Favoriser le transfert de compétences ; Garantir le sens du projet par une instance dédiée. UNE ÉQUIPE AU SERVICE DE LA MUTUALISATION Gagner en efficacité pour dégager du temps afin d accueillir de nouveaux types de projets et/ou de moyens, dans la perspective d une nouvelle structuration de l entreprise (groupe ESS) ; Mettre une équipe d animateur-trices au service de la coopération, soutenue par les salariés en charge des fonctions mutualisées (comptabilité, paie, gestion, formation). LA PRISE EN CHARGE DE LA RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT Mieux mesurer le temps passé et les moyens affectés à cette dimension ; Créer une association pour exercer cette mission.

6 Coopérative d activités Désigne une forme d entreprise, inventée à partir du statut SCOP dans les années 2000, destinée à rendre accessible la coopération aux entrepreneurs individuels. Son fonctionnement se rapproche des couveuses. Taux de financement public : 50% du budget en moyenne. Coopérative d emploi Cette forme de coopérative permet aux personnes, après la phase de test de l activité, d inscrire durablement leur emploi dans l entreprise partagée et de devenir associé.e.s. Coopérative d entrepreneur.e.s Cette forme de coopérative fait évoluer le principe de la coopérative d activités et d emploi en maximisant les synergies entre les entrepreneur.e.s et en s ouvrant à d autres formes de mutualisation plus poussées, notamment autour d activités collectives. Ces trois formes de coopératives sont généralistes (accueillant tout type d activités ou thématiques, centrées autour d un secteur comme la culture ou le bâtiment). Couveuse Structure, souvent associative, où des entrepreneur.e.s passent du projet d activité à sa réalisation avec un accompagnement renforcé. La présence au sein de la couveuse est limitée en temps. Taux de financement public : 80 % du budget. Duplication Principe qui consiste à s inspirer d une activité existante réussie en l implantant sur d autres territoires. Différents modes sont possibles comme la dissémination simple ou l essaimage organisé. Groupe d économie solidaire Groupe d entreprises associatives ou coopératives unies dans une finalité commune. Un groupe peut se structurer de manière verticale (holding de contrôle) ou horizontale (pouvoir partagé des entreprises membres). Groupes locaux Ce sont les groupes qui forment la base de la SCOP. Ils regroupent tous les membres, quel que soit leur statut, sur la base de la proximité géographique. Ils sont consultés sur des sujets importants. Groupe métiers Oxalis comprend actuellement 10 groupes métiers permettant aux entrepreneur.e.s de développer leurs activités autour de l échange de compétences, du soutien mutuel, d outils spécifiques et de commercialisation commune. Groupes projets, dits en ox Ces groupes traduisent la volonté d Oxalis de faire participer le plus grand nombre à construction d outils transversaux et à la gestion de l entreprise. Générateur d entreprise Le générateur est un système citoyen de création d entreprises construit à partir du besoin des habitants ou des futurs bénéficiaires. Il remet la création d entreprises au cœur de l intérêt général et porte les germes de l économie participative. LPO La Petite Oseille est une société coopérative couplée à Oxalis permettant à des personnes ou structures extérieures d investir pour le financement des activités de la coopérative. Pépinière Lieu identifié permettant à des créateurs d activités de bénéficier de locaux à un coût inférieur au prix du marché pour lancer leur activité avec des services associés. SCOP Société COopérative et Participative à forme Société Anonyme ou SARL, société à responsabilité limitée (OXALIS est une SA SCOP depuis 2006) SCOP-SA à capital variable Membre du réseau COPEA groupes métiers Artisanat d art et de la culture Artisanat bâtiment (second œuvre) Appui Economie Sociale et Solidaire Boulange et métiers de bouche Commerce Communication & Tic Développement personnel Éco-construction Environnement&Développement durable Agri-rural FORMATION Responsable de la publication Jean-Luc Chautagnat (président d Oxalis scop sa) Conception réalisation Sandra Decelle-Lamothe en collaboration avec Patricia Neyret et Régis Fraisse (administrateurs) Relecture et validation CA Maquette Claire Bourdais

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage ADASI - Association de Développement de l Accompagnement à la Stratégie et à l Innovation de l intérêt général Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

Formation des entrepreneur(e)s Création d entreprise Option économie sociale et solidaire et développement durable CREOPSS 2015-2016

Formation des entrepreneur(e)s Création d entreprise Option économie sociale et solidaire et développement durable CREOPSS 2015-2016 SCIC sarl KEJAL 14 rue de la bise 22100 TADEN Tél : 0296860594 Mail : info@kejal.fr Site : www.kejal.fr Siret : 47917849300041 APE : 8559A N déclaration centre de formation : 532208613 22 Formation des

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Panorama des aides pour créer une entreprise sociale et solidaire en Rhône-Alpes

Panorama des aides pour créer une entreprise sociale et solidaire en Rhône-Alpes Panorama des aides pour créer une entreprise sociale et solidaire en Rhône-Alpes Entreprendre en économie sociale et solidaire, c est entreprendre autrement L ESS regroupe les activités économiques développées

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Pôle Territorial de Coopération Economique

Pôle Territorial de Coopération Economique Pôle Territorial de Coopération Economique CHARTE DE COOPÉRATION DES MEMBRES DU PTCE DE RESTO PASSERELLE PRÉAMBULE En 2013, les associations APPUI, TAF ET MAFFÉ, MARMITE D AFRIQUE ET COALLIA se sont engagées

Plus en détail

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay - 1 - Association COMPRENDRE 15 E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400 Orsay Tél. : 06 88 18 09 05 courriel: michel.mosse@wanadoo.fr Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay " Les Sociétés

Plus en détail

Prix étudiant entrepreneur 2016

Prix étudiant entrepreneur 2016 Prix étudiant entrepreneur 2016 Audition des candidats et jury : 17 mars 2016 Lieu : Entreprise Michelin Place des Carmes Déchaux Date limite d inscription : le 11 février 2016-16h Date limite d envoi

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I I ORGANISATEUR I La (association Loi 1901) est l organisation régionale représentante des entreprises, des fédérations et des syndicats d employeurs de l Économie Sociale et Solidaire (ESS) en Rhône-Alpes.

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Charte d Entreprise. 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes»

Charte d Entreprise. 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes» Charte d Entreprise 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes» Pour répondre à cet engagement fondamental, notre choix s est porté naturellement vers le recrutement de

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Volet A : Création/reprise d'activité Les actions proposées auront pour effet de : insérer socialement et professionnellement un public

Plus en détail

Stratégie de communication autour du «Packaging Femmes» mis en place par Initiative Doubs Territoire de Belfort en Novembre 2015

Stratégie de communication autour du «Packaging Femmes» mis en place par Initiative Doubs Territoire de Belfort en Novembre 2015 CAHIER DES CHARGES Stratégie de communication autour du «Packaging Femmes» mis en place par Initiative Doubs Territoire de Belfort en Novembre 2015 Initiative Doubs Territoire de Belfort Novembre 2015

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

UNIVERSITE «SOLIDAIRE ET CITOYENNE»

UNIVERSITE «SOLIDAIRE ET CITOYENNE» UNIVERSITE «SOLIDAIRE ET CITOYENNE» Par l ESEAC de l IEP de Grenoble : Synthèse phase exploratoire Recherche-Action Les innovations organisationnelles dans la création d activités artisanales et culturelles

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

«Dynamiques territoriales et innovations sociales : des leviers incontournables au développement économique»

«Dynamiques territoriales et innovations sociales : des leviers incontournables au développement économique» «Dynamiques territoriales et innovations sociales : des leviers incontournables au développement économique» Intervention Françoise Bernon - Déléguée Générale Le LABO de l ESS 15 janvier 2016 Présentation

Plus en détail

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle Métiers porteurs : le rôle de l entrepreneuriat, de la formation et de l insertion professionnelle Synthèse analytique préparée par la MICI - juin 2013 A l occasion de la relance du débat sur l insertion

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire. Etude de cas. Banque Coopérative. Ex. Le Crédit Coopératif

Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire. Etude de cas. Banque Coopérative. Ex. Le Crédit Coopératif Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire Etude de cas Banque Coopérative Ex. Le Crédit Coopératif Sommaire : Article 1 Une banque coopérative, c est quoi? Article 2 - Un peu d histoire

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

Territorialisation et coordination des services aux entreprises sur le Pays Thur Doller: schéma d organisation et d animation

Territorialisation et coordination des services aux entreprises sur le Pays Thur Doller: schéma d organisation et d animation Schéma d organisation et d animation territoriale sur le Pays Thur Doller Pépinières et hôtels d entreprises Accompagnement des porteurs de projet Pôle de service aux entreprises 1 Sommaire Préliminaire

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES

NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Paris, 23 mars 2016 NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Objet : Réponse au livre vert de la Commission européenne sur les services financiers de détail. Réf. : COM(2015) 630 final P. J. : Réponse des autorités

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES ENTRE L ÉTAT, LE MOUVEMENT ASSOCIATIF ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SIGNÉE PAR LE PREMIER MINISTRE, LA PRÉSIDENTE DU MOUVEMENT ASSOCIATIF, LE PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION

Plus en détail

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching contact@acces-conseil.fr www.creafem.fr www.facebook.com/bge.accesconseil

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 12/12/2014. PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR PRÉSENTATION

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Le diagnostic d une association les grandes étapes»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Le diagnostic d une association les grandes étapes» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Le diagnostic d une association les grandes étapes» Points clés Le diagnostic, un outil incontournable! C est en prenant en compte ces éléments que l association peut

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

Décide d adopter le règlement d intervention relatif aux Couveuses et CAE en annexe 1 de la présente délibération.

Décide d adopter le règlement d intervention relatif aux Couveuses et CAE en annexe 1 de la présente délibération. CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 APRES EN AVOIR DELIBERE Article 1 : Décide d adopter le règlement d intervention relatif aux Couveuses et CAE en annexe 1 de la présente délibération. Article 2 : Décide

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

Charte de déontologie du CSTB

Charte de déontologie du CSTB Charte de déontologie du CSTB La présente charte définit et fait connaitre la déontologie que le CSTB s engage à respecter en tant que support d innovation et tiers de confiance. Dans cette perspective,

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Charte de gouvernement d entreprise du Crédit Coopératif

Charte de gouvernement d entreprise du Crédit Coopératif Charte de gouvernement d entreprise du Crédit Coopératif Adoptée par le Conseil d administration du 15 septembre 2005 1 PREAMBULE Le Groupe CREDIT COOPERATIF constitue une branche spécialisée de la coopération

Plus en détail

Ecovallée de la Marne

Ecovallée de la Marne Fiche de capitalisation d expérience «des projets, des acteurs, un réseau» Ecovallée de la Marne Partie 1 : Présentation synthétique du projet Thématiques : Economie, Ecologie, Agriculture, Ecoconstruction,

Plus en détail

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances»

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Direction de l Action Sociale Ile-de-France APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Cahier des charges 2015 Dépôt des dossiers au plus tard le 16/04/2015 1/9 PREAMBULE LA CNAV Les orientations prioritaires

Plus en détail

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4 Projet associatif 2012-2017 1 Préambule 3 Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3 Nos valeurs comme principes d action 3 Les PEP 71 aujourd hui 4 Des orientations prioritaires de développement 7 2 Préambule

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

Associations et fonds structurels européens :

Associations et fonds structurels européens : économie Janvier 2015 Associations et fonds structurels européens : ce qui change avec la nouvelle programmation 2014-2020 1 Associations et fonds structurels européens : ce qui change avec la nouvelle

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de l'union européenne de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Master Management et administration des entreprises

Master Management et administration des entreprises Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management et administration des entreprises Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Plan régional pour l emploi

Plan régional pour l emploi Plan régional pour l emploi 2 La Région se mobilise en faveur de l emploi durable En adoptant le Plan régional pour l emploi en novembre 2004, le Conseil régional a affiché sa détermination à œuvrer activement

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Stratégie Régionale d'innovation Evolution des aides régionales en faveur des entreprises, des acteurs de la recherche et de l'innovation

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Inauguration du Périscope. Un nouveau lieu dédié à la création d entreprises

Inauguration du Périscope. Un nouveau lieu dédié à la création d entreprises Communiqué de presse Labège, le 10 mars 2016 Inauguration du Périscope Un nouveau lieu dédié à la création d entreprises Le siège du Périscope, Pôle Territorial de Coopération Economique, a été inauguré

Plus en détail

I. Description des chantiers Inforqua ( insertion, formation, qualification ).

I. Description des chantiers Inforqua ( insertion, formation, qualification ). Inforqua I. Description des chantiers Inforqua ( insertion, formation, qualification ). Responsable, mél, tél : Bertrand Lebert bartleby94@hotmail.fr Tel 33 0977008700 1. Co-responsable, mél, tél Patrick

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Quelques exemples Méthodologie et accompagnement Introduction Ce document présente quelques registres, critères et indicateurs d évaluation

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie Compte-rendu de la soirée-débat organisée le 20 avril 2012 par le Syndicat des Travailleurs de l Industrie et des Services du Nord (CNT-STIS 59) sur le thème «Les sociétés coopératives, une alternative

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes * Règlement Année 2014 REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : Pour le jury du 10 octobre 2014 : dépôt des dossiers AU PLUS TARD LE 1er octobre

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

Insertion et économie

Insertion et économie > Insertion et économie Pôle développement durable Le contexte Données Consolidées 09-2014 Population départementale 1 : 1 107 730 Ensemble population couverte RSA : 108 524 Nombre foyers allocataires

Plus en détail

L ARC DE L INNOVATION DU GRAND PARIS

L ARC DE L INNOVATION DU GRAND PARIS L ARC DE L INNOVATION DU GRAND PARIS 1) Un défi métropolitain commun : l amélioration des quartiers populaires aux portes de Paris La bordure du périphérique constitue une des frontières les plus visibles

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES Synthèse du rapport relatif au contrôle de la gestion de L Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Janvier 2016 SYNTHESE Présentation L Office

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE. CPNEFP de la branche des Services funéraires Observatoire des Métiers. Mai 2009

NOTE DE SYNTHÈSE. CPNEFP de la branche des Services funéraires Observatoire des Métiers. Mai 2009 NOTE DE SYNTHÈSE Une identité professionnelle à valoriser 2 Des activités convergentes 2 Visibilité de la branche 2 Des métiers qui évoluent 2 La structure de l emploi 3 Pyramide d âge et ancienneté des

Plus en détail

Article 2 Participants

Article 2 Participants Prix de l innovation sociale 2015 en Essonne Règlement de l Appel à Initiatives Article 1 Présentation Le prix de l innovation sociale est organisé par le Conseil général de l Essonne, en collaboration

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 Lyon, le 23 janvier 2014 Le Conseil Métropolitain, réunissant les élus de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d'agglomération

Plus en détail

Le secteur protégé : état des lieux, enjeux et perspectives

Le secteur protégé : état des lieux, enjeux et perspectives Le secteur protégé : état des lieux, enjeux et perspectives Restitution des conclusions du rapport OPUS 3 Présentation du plan d adaptation et de développement des ESAT RENCONTRES INTER-REGIONALES RENNES

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

Programme d accompagnement à l essaimage de projets 2016

Programme d accompagnement à l essaimage de projets 2016 Programme d accompagnement à l essaimage de projets 2016 «Favoriser le lien social et l inclusion des personnes». Appel à candidatures Date limite : jeudi 10 décembre 2015. Projets proposés : 1. Parcours

Plus en détail

Créer son activité et la tester en Coopérative d Activité

Créer son activité et la tester en Coopérative d Activité Créer son activité et la tester en Coopérative d Activité 1. Situation dans le parcours de la création LVE 2. Coopératives d activité: fonction et fonctionnement 3. Tester et développer son activité en

Plus en détail

Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE (Syndicat National des cabinets- Conseil en Ergonomie)

Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE (Syndicat National des cabinets- Conseil en Ergonomie) Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE ( des cabinets- Conseil ) Préambule : Ce référentiel est destiné aux sociétés de conseil en ergonomie employant des consultants salariés, aussi bien

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil

Plus en détail

Les outils de gestion et de pilotage de la délégation des aides à la pierre Les attentes

Les outils de gestion et de pilotage de la délégation des aides à la pierre Les attentes Les outils de gestion et de pilotage de la délégation des aides à la pierre Les attentes Eléments de synthèse des entretiens avec les organismes Hlm et les associations régionales Hlm 12 octobre 2007 1.

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

GENERATION ENTREPRENEURS SOLIDAIRES

GENERATION ENTREPRENEURS SOLIDAIRES SYNTHESE DE LA CANDIDATURE DU CONSORTIUM : GENERATION ENTREPRENEURS SOLIDAIRES Programme interrégional d éducation à l innovation sociale, à l entrepreneuriat collectif et à l Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail