Mariana Otero : Entre nos mains

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mariana Otero : Entre nos mains"

Transcription

1 Mariana Otero : Entre nos mains Confrontés à la faillite de leur entreprise de lingerie, des salariés majoritairement des femmes tentent de la reprendre sous forme de coopérative. Au fur et à mesure que leur projet prend forme, ils se heurtent à leur patron et à la réalité du «marché». L entreprise devient alors un petit théâtre où se jouent sur un ton espiègle, entre soutiens-gorges et culottes, des questions fondamentales économiques et sociales. Les salariés découvrent dans cette aventure collective une nouvelle liberté. Mariana Otero revient sur l élaboration et le tournage de son film Entre nos mains qui sort en salles le 6 octobre prochain. Toute votre filmographie jusqu à Entre nos mains témoigne de votre grand intérêt pour les questions de société et les combats de vos contemporains pour se réapproprier leur destin. Etre documentariste, est-ce un engagement citoyen? Dans pratiquement tous mes films, j interroge les institutions : le collège (dans La loi du collège), la prison (dans Non-lieux), la télévision (dans Cette télévision qui est la vôtre) et même dans Histoire d un secret qui est plus personnel j observe aussi le fonctionnement d une autre institution : la famille, ses lois internes et son rapport à la Loi et en l occurrence la loi anti avortement. Mes films sont des films politiques, au sens littéral du terme, qui s intéressent au collectif, à la façon dont les gens fonctionnent ensemble et se débrouillent avec les institutions, avec les règles, comment ils sont parfois amenés à jouer avec ces règles pour rester fidèles à leurs principes. Pourquoi le choix de la SCOP? Avec Entre nos mains, je voulais voir comment les gens peuvent essayer de changer les règles, sans attendre le grand soir et la révolution, pour changer leur monde au quotidien. La création d une SCOP me semblait le meilleur exemple : comment dans une entreprise qui existe déjà, les salariés, au quotidien essayent d inventer autre chose. Comment font-ils concrètement, comment y pensent-ils, quels sont leurs peurs et leurs espoirs, comment cela change-t-il les relations entre eux au travail et au sein de leur famille? J ai découvert les SCOP au moment de la sortie d Histoire d un secret grâce à un article qui m avait passionné. J ai alors commencé par prendre contact avec le réseau des coopératives et avec une entreprise de lingerie mais elle a fermé avant que je puisse commencer à tourner. Je suis passée alors à un tout autre projet qui impliquait des femmes d origines et de cultures différentes que je voulais réunir dans une sorte d atelier d écriture pour qu elles créent une œuvre littéraire à partir de leur propre histoire. Cela m a pris 3 ans. Mais je n ai pas pu le réaliser et je suis revenue au projet sur les SCOP avec cette même volonté d impliquer les protagonistes dans une création commune et d expérimenter des formes plus libres. J ai replongé dans les repérages. Etrangement au final, j ai retrouvé des femmes d origine culturelles différentes qui s engagent dans la création mais dans ce cas, une coopérative.

2 Il existe environ 2000 SCOP en France qui représentent à peu près salariés et réalisent un chiffre d affaires de 3,9 milliards d Euros. Ce n est pas très connu pourtant les salariés y sont beaucoup plus heureux et c est une structure plus résistante, plus viable qu une entreprise normale en cas de crise car bénéficiant d un fonds de réserve qui permet de faire face aux coups durs et aussi d un plus grand investissement personnel des gens. On ignore par exemple que l entreprise «chéques déjeuner» est une SCOP. Réaliser un documentaire est toujours une entreprise risquée en raison des nombreux aléas que cela comporte mais ce projet-là était particulièrement ardu. Comment se lance-t-on dans une telle aventure? La chose fondamentale est d être sûre de son désir, d avoir une envie chevillée au corps. C était mon cas puisque je portais ce projet depuis 2003 et que l idée me taraudait depuis mes premiers essais inaboutis. Je fais peu de films : un tout les 4 ans environ. J aime la nouveauté et les défis. La répétition m ennuie alors que l incertitude et la difficulté aiguisent mon désir. Avec Entre nos mains, je voulais filmer le processus de la création d une SCOP depuis le tout début sans savoir si l aventure irait jusqu au bout. Il fallait donc commencer à tourner sans savoir si cela marcherait et dans ce cas-là il est très difficile de trouver des financements. Sans l apport décisif de l aide au développement renforcé, ce film n existerait pas. Ce dispositif était parfaitement adapté aux contraintes de mon film. Aucun producteur n aurait pu s engager à ce stade où l on ne savait même pas si un film était possible. Aucune chaîne ne voulait prendre ce risque. J ai donc pu commencer à tourner. Denis Freyd (Archipel 33) à qui j ai présenté le projet fin octobre 2008 a tout de suite été partant. J ai sillonné entre octobre et décembre toutes les régions de France où il y avait des unions régionales de coopératives pour leur expliquer mon projet et essayer de les convaincre. Elles étaient un peu réticentes au départ : un échec pouvait donner une mauvaise image des SCOP, mais l intervention de Madame Nourry, que l on voit dans mon film, a été décisive. Les films tournés en entreprise sont assez rares. Les dirigeants sont très réticents alors que les entreprises sont le quotidien de la majorité des gens. Mon choix s est arrêté sur l entreprise Starissima, une entreprise de lingerie féminine, comme celle que j avais vue quelques années plus tôt, employant essentiellement des femmes. Le patron de l entreprise a accepté que je tourne mais n a pas voulu que je le filme puisque disait-il, il ne ferait pas partie de la coopérative. J ai aussi longuement discuté avec les employés qui m ont tous donné leur accord hormis deux personnes qui ne voulaient pas non plus participer à la SCOP. Comment les ouvrières ont-elles vécu la présence de la caméra? Contrairement à mes précédents films, je ne pouvais pas faire de repérages dans cette entreprise puisque j arrivais dès le 1 er jour pour filmer. J ai donc voulu être d emblée avec les ouvrières, pouvoir discuter avec elles. Comme le tournage pouvait durer longtemps (une année ou plus) et que je ne pourrais être présente en permanence dans chacun des services de l entreprise je voulais pouvoir poser des questions qui me permettraient de savoir ce qui se passait en mon absence. Cela me donnait une grande liberté au niveau du récit. De plus avec Histoire d un secret j avais expérimenté aussi à quel point être dans le film permettait

3 d engager des scènes avec une plus grande liberté. Dans celui-ci je décidais d être aussi un personnage qui par sa présence, ses questions, provoque le dialogue. L attitude des ouvrières face à la caméra a évolué au fil du tournage. Au début elles ne comprenaient pas bien pourquoi je m intéressais à elles, à leur projet, elles ne se trouvaient pas intéressantes. Mais au fur et à mesure du tournage et de l évolution du projet coopératif, elles se sont «emparées» aussi du récit. Elles sont devenues des sujets. Si au début, c est moi qui les questionnais, ensuite c est elles qui m informaient de ce qu elles pensaient être utile au récit. Elles n ont pas oublié la présence de la caméra car c est impossible même avec une équipe légère. Elles ont par contre oublié leur gêne et ont gagné en aisance et en liberté. Chacune a trouvé son ton propre et a exprimé sa personnalité et son sens de l humour. D ailleurs, au fil du tournage, je leur posais de moins en moins de questions, ce n était plus nécessaire. La simple présence de la caméra déclenchait la parole. Leur place dans le film évoluait parallèlement à leur place dans l entreprise : plus libre, plus autonome. La caméra ne change pas les événements ni les comportements mais donne une plus grande qualité au dialogue parce que les gens sont dans une certaine acuité intellectuelle, font attention à ce qu ils disent et ne se laissent pas aller. J ai observé ce même phénomène dans La loi du collège. C est là que l on entre dans le cinéma, dans la représentation et non dans le simple enregistrement du réel. Je ne cherche pas à restituer le réel mais à lui apporter une qualité supérieure, à le rendre plus beau. Dans ce film, il y a eu un échange entre le film et le réel. Le film nourrissait le projet de coopérative et vice-versa. Les ouvrières créaient une coopérative et nous partagions la création d un film. Le film faisait partie de leur vie. Il y a en plus des similitudes entre la création d une coopérative et celle d un film. Dans les deux cas il faut y croire : c est seulement parce qu on y croit que cela a des chances de voir le jour comme le dit très bien, dans le film, un des salariés. Je leur ai montré le film à la fin du montage image pour être sûre qu elles étaient d accord avec ce qu elles avaient pu dire ou avec leur image. Puis, à la fin du montage il ya eu une deuxième projection en présence de leur famille. C était très émouvant. Par ailleurs ce tournage reste mon meilleur souvenir. Est-ce facile pour la réalisatrice d être également derrière la caméra? Je suis toujours derrière la caméra (hormis pour Histoire d un secret). J aime filmer, faire mes propres images. Il y a quelque chose de très physique et sensuel dans le fait de filmer qui est important pour le film. Par ailleurs, ce n est pas évident d interviewer et de filmer en même temps et donc d avoir le regard caché. Mais filmer dans à une entreprise à deux, c est déjà compliqué alors à trois La fin est très surprenante. Comment avez-vous eu l idée de la comédie musicale? J adore les comédies musicales et j y pensais dès le début sans l avoir écrit parce que je n étais pas sûre que cela soit réalisable et que le personnel soit d accord.

4 Au départ le film devait être très long (2 ou 3 heures) et des scènes de comédie musicale pouvaient servir à mon sens à ponctuer les grandes étapes de la création de la SCOP. Par ailleurs, à un moment où les financements commençaient à manquer, j ai proposé aux employés de réaliser une séquence musicale pour la diffuser sur le net et obtenir des contributions. Tout le monde était d accord mais le temps a manqué. L idée s est réimposée en fin de tournage car les ouvrières avaient vraiment envie de transmettre l idée que la SCOP n est pas une utopie, que c est réalisable malgré les difficultés et les impondérables. Elles avaient envie de transmettre la joie, le bonheur que leur avaient apportés le tournage et toute cette aventure. La comédie musicale était la forme la plus appropriée pour exprimer cette expérience collective. La parole y circule de l une à l autre, librement, joyeusement. La comédie musicale enchante le film, comme le projet coopératif a enchanté durant trois mois l entreprise. Ce sont deux ouvrières qui ont écrit les paroles. J ai ensuite appelé un ami musicien qui a composé la musique en un week-end puis est venu deux jours pour les faire répéter et j ai tourné sur 3 jours. Cela aurait été impossible sans l aide rapide et enthousiaste de cet ami musicien, Fred Fresson, et de mon compagnon réalisateur, Pascal Deux qui lui est aussi un réalisateur de fiction. C était un défi auquel je croyais car il avait tout son sens dans ce film, tout en ayant, je dois l avouer, une grande incertitude sur le résultat. Comment se passe le travail avec le producteur? Je travaille régulièrement avec Denis Freyd depuis La loi du collège, ce qui fait presque 17 ans. Il me fait confiance. C est une aide très précieuse. Il me laisse une grande liberté. Il m a donné son accord pour tourner dès les premiers rushes que je lui ai montrés. Mais à la fin du tournage, les événements ayant tourné tout à fait différemment de ce qui avait été prévu, je n étais pas sûre qu il y ait un film. L association Périphérie*m a alors généreusement accueillie dans ses locaux pendant 3 semaines pour me permettre de sélectionner des rushes avec l idée de les montrer aux chaînes TV et d essayer de les convaincre à nous aider à finir le film. J ai pu faire un pré-montage et me rendre compte que je «tenais» vraiment un film. Denis Freyd a alors décidé de prendre des risques pour un film cinéma et d engager une monteuse. Ensuite, il a obtenu une aide de la région Centre puis une aide de la région Ile-de-France pour la postproduction avant d obtenir récemment, en 2010, l avance sur recettes après réalisation du CNC. Comment se passe la sortie du film? Notre distributeur est Diaphana. Le film sortira sur cinquante à soixante copies. La grande chance d Entre nos mains est d avoir été vu à Cannes, dans le cadre de la programmation ACID et aux journées de l AFCAE qui se déroulent en début de Festival. Beaucoup d exploitants l ont ainsi vu et apprécié et il a aussi obtenu le soutien de l AFCAE qui renforce sa circulation dans les salles classées art et essai sur tout le territoire français. Allez-vous accompagner la sortie du film? Après les avant-premières, j ai une cinquantaine de débats prévus à travers la France, jusqu en décembre Le moment du débat est passionnant bien que ces déplacements soient épuisants. C est aussi toute une période pendant laquelle le réalisateur ne peut pas travailler et ne touche généralement rien hormis ses frais de déplacement. A ce propos, l ACID a déjà exprimé son souhait que soit

5 créé avec de l argent public un fonds de soutien qui permettrait de défrayer les réalisateurs pour ce travail d accompagnement. Faute de ce fonds pour l instant, c est Denis Freyd, mon producteur, qui rémunère mes débats, ce que je trouve remarquable car tous les producteurs ne le font pas alors que c est un travail à part entière. De nouveau projets? Je n aime pas parler de mes projets en cours. Je peux juste vous dire que je suis plusieurs pistes en parallèle. Il n est plus possible à l heure actuelle de travailler sur un seul projet. Les conditions de production sont très difficiles et faire aboutir un projet est de plus en plus aléatoire. J aimerais travailler pour la télévision car son potentiel d audience est énorme mais les contraintes s avèrent souvent trop lourdes. Par exemple, pour Entre nos mains, j aurais dû faire plus pédagogique, peut-être introduire une voix off pour expliquer ce qu est une SCOP... J ai préféré laissé le spectateur pénétrer doucement dans le film, penser par lui-même et lui permettre de s émouvoir de manière plus subtile. J ai besoin de la liberté que permet le cinéma. Je suis attentive aussi à l évolution du web média et à la nouvelle création et liberté qu il pourra entraîner. Ceci dit, je m impose beaucoup de contraintes dans mes films mais ma liberté, c est de les choisir. Propos recueillis par Catherine Merlhiot et Sylvie Reipau, service de la création du CNC, le 9 septembre Ce projet a bénéficié d une aide au développement renforcé dans le cadre du Fonds d aide à l innovation audiovisuelle pour le documentaire de création du CNC. En prolongement de l aide à l écriture et de l aide au développement du Fonds d aide à l innovation audiovisuelle, le Centre national du cinéma et de l image animée, en concertation avec le Réseau des Organisations du Documentaire (ROD), a lancé en 2008 un nouveau dispositif pour soutenir le documentaire de création, l aide au développement renforcé. Cette aide, qui permet le financement du tournage et du pré-montage d un nombre limité de projets, est reconduite pour une nouvelle session, avec un dépôt unique le 18 octobre Le montant moyen de l aide s élève à Elle a pour objectif d aider les projets les plus créatifs et les plus singuliers qui, pour rencontrer l adhésion des diffuseurs et convaincre de leur pertinence, ont besoin d aller au-delà du stade du scénario. Centre National de la cinématographie Direction de la création, des territoires et des publics-service de la création Contact : Amélie Benassayag / Tél /

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Le jour des corneilles

Le jour des corneilles Le jour des corneilles TABLE DES MATIERES I. A propos du film 1. Informations générales 2. Résumé du film II. Activités en classe A) Avant la séance ACTIVITE N 1 : Découvrir le film par l affiche ACTIVITE

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

Histoire d une rencontre

Histoire d une rencontre Histoire d une rencontre Il y a des films qu on attend impatiemment, des films qu on nous conseille et des films qu on voit par hasard. J ai vu Histoire d un secret par hasard aux États Généraux du film

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

La Ruche documentaire du FIDADOC Une initiative au service du développement du cinéma documentaire au Maroc

La Ruche documentaire du FIDADOC Une initiative au service du développement du cinéma documentaire au Maroc La Ruche documentaire du FIDADOC Une initiative au service du développement du cinéma documentaire au Maroc A l occasion du 7 ème Festival International de film Documentaire à Agadir qui se déroulera du

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien TÉMOIGNAGE FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012 Espoir dans la cité Les groupes d entraide et de soutien C est avec enthousiasme et fébrilité que je viens témoigner de ma pratique et de ma passion pour

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

insieme, juin 2015 15

insieme, juin 2015 15 Cinq minutes émouvantes Le film «5min insieme, un monde ensemble» est visible sur internet depuis le 25 avril. Il montre des personnes avec et sans handicap mental qui se rencontrent pour la première fois.

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange 1 Soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Campagne TV et radio Site internet Brochures

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Dossier pédagogique. Entre nos mains. Synopsis. S.E.S. - Management des organisations Lycée - BTS. Un film de Mariana Otero

Dossier pédagogique. Entre nos mains. Synopsis. S.E.S. - Management des organisations Lycée - BTS. Un film de Mariana Otero S.E.S. - Management des organisations Lycée - BTS Dossier pédagogique entre nos ARCHIPEL 33 PRéSENTE mains Un film de Mariana Otero Entre nos mains Un film de Mariana Otero Durée : 1 h 28 - Couleur - 2010

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Les objectifs Ce fonds a pour objectifs de soutenir l écriture, le développement et la production d œuvres produites

Plus en détail

Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre)

Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre) Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre) Entretiens avec Jérôme le Maire et Isabelle Truc, réalisateur et productrice du documentaire "Le thé ou l'électricité". Article d Amélie Navarro

Plus en détail

Master 2 Concepteur audiovisuel : représentations plurimédia de l histoire, de la société et de la science. Syllabus 2015-2016

Master 2 Concepteur audiovisuel : représentations plurimédia de l histoire, de la société et de la science. Syllabus 2015-2016 Master 2 Concepteur audiovisuel : représentations plurimédia de l histoire, de la société et de la science Syllabus 2015-2016 Intitulés des UE de l'ue Heures encadrées Formes du remploi dans le cinéma

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

INDUSTRIES TECHNIQUES

INDUSTRIES TECHNIQUES Mixeur Version 1 «Mixeur» APPELLATION(S) DU METIER Ingénieur du son mixeur Ingénieur du son postproduction DEFINITION DU METIER Le mixeur (souvent ingénieur du son mixeur) effectue un travail de mixage

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Passages de Paris 8 (2013) 13-19 www.apebfr.org/passagesdeparis UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Entretien avec Nino MONTALTO Nino Montalto est né en Sicile. Très jeune, il travaille dans un

Plus en détail

Le jour le plus Court

Le jour le plus Court Le jour le plus Court La fête du court métrage pilotée par le Centre national du cinéma et de l image animée est parrainée par Jeanne Moreau, Jacques Perrin, Mélanie Laurent et Michel Gondry. Le 21 décembre

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Version 1 «Chargé de postproduction» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Assistant de postproduction Responsable de postproduction DEFINITION DU METIER Le chargé

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

Gestion dynamique de votre compte BullionVault

Gestion dynamique de votre compte BullionVault Mostafa Belkhayate Gestion dynamique de votre compte BullionVault Lorsque vous ouvrez un compte BullionVault, vous avez le choix entre 3 compartiments devises, l euro, le dollar et la livre sterling et

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000 GROUPE : 40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DES ARTS

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

dominique manotti Le Rêve de Madoff Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e

dominique manotti Le Rêve de Madoff Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e Le Rêve de Madoff dominique manotti Le Rêve de Madoff Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e 2013 Éditions Allia, Paris, 2013. i je suis assis sur un banc en pierre, en plein soleil. Un beau jour

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

La mise en place d un département théâtre à Avignon, entre 1996 et 2007 Pascal Papini (entretien et transcription par Cécile Guillier) 2011

La mise en place d un département théâtre à Avignon, entre 1996 et 2007 Pascal Papini (entretien et transcription par Cécile Guillier) 2011 La mise en place d un département théâtre à Avignon, entre 1996 et 2007 Pascal Papini (entretien et transcription par Cécile Guillier) 2011 Le parcours de Pascal Papini : Pascal Papini a fait une formation

Plus en détail

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Le Jeudi 20 mars 2008, La Joie par les livres recevait Hervé Tullet interviewé par Véronique Soulé. Votre premier livre «Comment Papa a rencontré Maman»,

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

BOURSE DE LA MUSIQUE DE FILM EDITION 2015

BOURSE DE LA MUSIQUE DE FILM EDITION 2015 BOURSE DE LA MUSIQUE DE FILM EDITION 2015 EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL DU CINEMA DE LA FOA FICHE D INSCRIPTION Vous êtes (cochez la case correspondante et complétez) : Une société de production... Une

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC Catherine Blangonnet IMAGES documentaires n 47/48

ENTRETIEN AVEC Catherine Blangonnet IMAGES documentaires n 47/48 ENTRETIEN AVEC Catherine Blangonnet IMAGES documentaires n 47/48 «Quand il s agit d entreprendre, je n ai pas trop de doutes...» Lapsus : de la distribution à la production, entretien avec Esther Hoffenberg

Plus en détail

Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool.

Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool. Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool. Chère Denine, L'idée de chercher à définir votre propre programme contre l'influence de l'alcool dans votre vie est extraordinaire. Comme vous l'aviez

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 5 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 5 «ON SE RETROUVE!» Objectifs : Prendre contact avec une personne francophone / Parler de son pays, de ses modes de vie et comportements Points de langue : Utiliser des

Plus en détail

Expédition au Startup Weekend Le Havre (1 ère édition)

Expédition au Startup Weekend Le Havre (1 ère édition) Expédition au Startup Weekend Le Havre (1 ère édition) Introduction Je suis Simon RUBUANO, étudiant en seconde année d Analyste Développeur à l EIN, l Ecole Supérieure d'informatique de Normandie. Je ne

Plus en détail

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!»

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Source : Christine Hoor, coach certifiée, Nantes, www.christine-hoor.com Propos recueillis par : Happylogie, www.happylogie.com Ce guide t est offert

Plus en détail

La concordance des modes

La concordance des modes DES TEMPS L EMPLOI CONCORDANCE DU MODE DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS CIRCONSTANCIELLE 1 La concordance des modes La concordance des modes L emploi du mode dans la subordonnée circonstancielle RAPPEL :

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015 Les règlements seront sujets à modifications courant 2015, pour plus d'information, veuillez vous adresser au 03-80-44-37-09 et le site internet de la Région www.regionbourgogne.fr

Plus en détail

REFLEXION sur le/les FILMS DOCUMENTAIRES

REFLEXION sur le/les FILMS DOCUMENTAIRES REFLEXION sur le/les FILMS DOCUMENTAIRES SOMMAIRE : I) Définition - Objectivité - Reportages II) Phase de Conception - Ecriture - Amateurs/Pros III) Phase de Réalisation - Tournage - Montage IV) La Production

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

MJAM Prod 12, rue Jacques Kablé 94130 Nogent sur Marne I Tél : 01 48 72 66 37 I Email :contact@mjamprod.fr I www.mjamprod.fr

MJAM Prod 12, rue Jacques Kablé 94130 Nogent sur Marne I Tél : 01 48 72 66 37 I Email :contact@mjamprod.fr I www.mjamprod.fr Agence de Communication & Production Ausiovisuelle >> Présentation de la société Communication Audiovisuel Multimédia Pédagogique >> Qui sommes-nous? MJAM Prod est une société de production audiovisuelle

Plus en détail

Coaching de la prise de parole médiatique des dirigeants d entreprises

Coaching de la prise de parole médiatique des dirigeants d entreprises [ MEDIA TRAINING ] Coaching de la prise de parole médiatique des dirigeants d entreprises PILBS Pour Inventer La Bonne Stratégie Cabinet conseil & organisme de formation Catalogue disponible en ligne :

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS H. le Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes (GIAA)

DEVENEZ UN HÉROS H. le Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes (GIAA) DEVENEZ UN HÉROS H POUR le Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes (GIAA) 1 POURQUOI DEVENIR UN HÉROS? Le Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes agit depuis plus de 60 ans pour favoriser

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Interview avec Céline Boura de Selma Païva Publiée le 26.06.15

Interview avec Céline Boura de Selma Païva Publiée le 26.06.15 Interview avec Céline Boura de Selma Païva Publiée le 26.06.15 SELMA : Bonjour, c est Selma Païva du blog Selmapaiva.com et j ai un sujet formidable aujourd hui. Avec Céline Boura qui a fondé Le luxe d

Plus en détail

Fiche me tier. Chargé de l action culturelle/ relations avec le public. Charlotte Laquille / option MACC 2012/2013

Fiche me tier. Chargé de l action culturelle/ relations avec le public. Charlotte Laquille / option MACC 2012/2013 Fiche me tier Chargé de l action culturelle/ relations avec le public Charlotte Laquille / option MACC 2012/2013 19/11/2012 I DESCRIPTION DU POSTE Source : http://www.studya.com/formations_metiers/culture/charge_action_culturelle.htm

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Ce document doit être écrit de façon lisible, en LETTRES CAPITALES, sans oublier de mentionner les accents ou diverses ponctuations afin de permettre une saisie correcte des informations

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

presse mardi 11 septembre 2012

presse mardi 11 septembre 2012 La fiction TV à l ère industrielle : Quel avenir pour les scénaristes? D après la deuxième édition de l étude de l OPCA-SACD (Observatoire Permanent des Contrats Audiovisuels) presse mardi 11 septembre

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT. CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com

DOSSIER DE PARTENARIAT. CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com DOSSIER DE PARTENARIAT CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com 1 PRÉSENTATION PLAN9 est une association de soutien et de promotion du cinéma, en particulier de ses formes

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant ce signal très spécial et ce pour 10 épisodes. Une série très spéciale pour vous, coachs et consultants qui nous écoutez durant

Plus en détail

D IRQUE ET FIEN Carrousel des moutons

D IRQUE ET FIEN Carrousel des moutons D IRQUE ET FIEN Carrousel des moutons Jonglage, acrobatie, piano tournant. Un spectacle sans mots... Vendredi 6 janvier 14h30 (représentation scolaire) & 20H La Luna MAUBEUGE Durée : 1h Le Manège Rue de

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, BERCEAU DU CINÉMA En 1895, les frères Lumière inventaient le cinématographe. La France compte des groupes historiques tels que Pathé

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

LE WEBPROGRAMME. Coproduction ARTE / Once Upon - Le choix d un sujet de société - Le choix d un ton décalé - Un programme initialement bi-média

LE WEBPROGRAMME. Coproduction ARTE / Once Upon - Le choix d un sujet de société - Le choix d un ton décalé - Un programme initialement bi-média LE WEBPROGRAMME Coproduction ARTE / Once Upon - Le choix d un sujet de société - Le choix d un ton décalé - Un programme initialement bi-média Soutiens Soutien du CNC nouveaux médias en développement et

Plus en détail