FONDAFIP - GERFIP LETTRE DE LA BIBLIOTHÈQUE JUILLET 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FONDAFIP - GERFIP LETTRE DE LA BIBLIOTHÈQUE JUILLET 2012"

Transcription

1 FONDAFIP - GERFIP LETTRE DE LA BIBLIOTHÈQUE JUILLET 2012 Bibliothèque de l Association pour la Fondation Internationale de Finances Publiques et du Groupement Européen de Recherches en Finances Publiques 26 rue de Lille PARIS Tel : La bibliothèque de FONDAFIP GERFIP est le seul espace de recherche entièrement dédié aux étudiants et aux enseignants-chercheurs en finances publiques et fiscalité, françaises et étrangères. Les chercheurs pourront trouver dans notre bibliothèque des ouvrages, revues et documents en finances publiques et en fiscalité, mais aussi toute une gamme de livres et de revues concernant l ensemble des branches du droit. Vous trouverez dans cette lettre la liste des nouvelles acquisitions faites dans les trois derniers mois. Elles viennent s ajouter à nos titres déjà référencés. Le catalogue est consultable sur Nous vous rappelons que l accès de tous à la bibliothèque est conditionné par une demande de rendez-vous à l adresse mail suivante : Actuellement fermée pour les vacances d été, elle rouvrira le lundi 17 septembre. Bibliothèque de recherche de Fondafip 26 rue de Lille Paris Bureaux 12 et 13 Document rédigé par : E. Moysan, Doctorante contractuelle à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Responsable de la bibliothèque de recherche de FONDAFIP C. Riou, Doctorante contractuelle à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne 1

2 Ouvrages - AFD, 70 ans d engagement pour le développement, 2011, 223 p. - J-L. Albert, Fiscalité et personnes publiques, LGDJ, 2012, 184 p. - F. Allaire, L essentiel du Droit des marchés publics, 5 ème édition, Gualino, 2012, 130 p. - J-R. Alventosa, Les outils du management public, LGDJ, 2012, 258 p. - J-R. Alventosa, Management public et gestion des ressources, LGDJ, 2012, 233 p. - M. Bouvier, Introduction au droit fiscal général et à la théorie de l impôt, LGDJ, 2012, 316 p. - M. Bouvier (dir.), La cohérence des finances publiques au Maroc et en France, Actes du 5 ème colloque international de Rabat, LGDJ, 2012, 194 p. - Chambre régionale des comptes de Haute-Normandie, Jugements , Volumes I et II, Colloque Berger-Levrault du 20 juin 2011, Nouvelles attentes nouveaux services Une nouvelle donne public-privé, Berger Levrault, Comité d histoire de la Cour des comptes, La Cour des comptes et l affaire des avions renifleurs, La Documentation française, 2011, 956 p. - M. Collet, Droit fiscal, PUF, 2012, 433 p. - S. Creusot, Une nouvelle organisation décentralisée de la République, LGDJ, 2012, 225 p. - N. Cros, Marchés publics : choisir la meilleure offre, Berger-Levrault, 2011, 138 p. - V. Duchaussoy, La Banque de France et l Etat, L Harmattan, 2011, 225 p. - Gestion et Finances publiques, Les Trésoriers Payeurs Généraux et Receveurs des Finances : les hauts fonctionnaires d un grand service public ( ), 2012, 319 p. - L. Jégouzo, Le droit du Tourisme, Lextenso, 2012, 321 p. - T.I. Khabrieva et G. Marcou, Les procédures administratives et de contrôle à la lumière de l expérience européenne en France et en Russie, 2012, 309 p. - KPMG, Actes de la conférence sur les dix ans de la LOLF, Palais d Iéna, 16 décembre 2011, 50 p. - S. Manson, L opposition dans les assemblées locales, LGDJ, 2012, 183 p. - J-B. Mattret, La nouvelle comptabilité publique, LGDJ, 2010, 255 p. - L. Mauduit, Les imposteurs de l économie, Jean-Claude Gawsewitch, 2012, 292 p. - A. Orléan, L empire de la valeur, Seuil, 2011, 331 p. - République et canton de Genève, Rapport sur les comptes consolidés 2010, 2011, 119 p. - G. Sainteny, Plaidoyer pour l écofiscalité, Buchet Chastel Ecologie, 2012, 262 p. 2

3 - J. Saurel, Le sport face à la fiscalité, Economica, 2011, 167 p. - E. Tort, L essentiel de la consolidation des comptes, Lextenso éditions, 2011, 122 p. - S. Traoré, L usager du service public, LGDJ, 2012, 212 p. - A. Verjat, Préservation et mise en valeur des monuments historiques privés : la fiscalité de l impôt sur le revenu, L Harmattan, 2011, 420 p Ouvrages en langue étrangère - Commonwealth of Australia, Consolidates financial statements for the year ended 30 june 2010, 2010, 241 p. - Confédération suisse, Federal consolidated financial statements financial report, 2010, 67 p. - J.M. Conti, F.F. Scaff, Orçamentos publicos e direito financeiro, Editora Revista dos tribunais, Sao Poalo, 2011, 1342 p. - HM Treasury, Whole of Government Accounts, 2011, 201 p. - IFA, Cahiers de droit fiscal international, volume 97a et 97b, 2012, 850 p. - D. Marin-Barnuevo Fabo, Los tributos locales, Thomson Civitas, 2005, 910 p. - J. Matwiejuk, K. Prokop, Evolution of constitutionnalism in the selected states of central and eastern europe, 2010, 430 p. - M. Mozdzen-Marcinkowski, Introduction to Polish Administrative Law, Wydawnictwo C. H. Beck, 25009, 164 p. - Office for budget responsibility, Fiscal sustainability report, 2011, 120 p. - M. Poplawski, Introduction to polish tax law, 2011, 203 p., 2 exemplaires - G. Waldemer, Consolidaço orçamental e politica financeira, Universidade de Lisboa, Setembro de 2011, 471 p. Thèses - A-C Dufour, Les pouvoirs du Parlement sur les finances de la sécurité sociale- Etude des lois de financement de la sécurité sociale, Thèse de doctorat rédigée sous la dir. d A. Hastings-Marchadier. Dalloz, 2012, 846 p. - N. Havas, La responsabilité ministérielle en France, Thèse de doctorat rédigée sous la dir. de L. Fontaine, Dalloz, 2012, 846 p. 3

4 - A. Mangiavillano, Le contribuable et l Etat, Thèse rédigée sous la dir. du Professeur E. Oliva, Université Paul Cézanne Aix Marseille III, 2011, 670 p. - M. Setti, La fiscalité immobilière marocaine applicable aux non résidents, Thèse rédigée sous la dir. du Professeur D. Gutmann, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2012, 280 p. - P. Taillon, Le référendum expression directe de la souveraineté du peuple?, Thèse rédigée sous la dir. du Professeur B. Mathieu et de G. Otis, Dalloz, 2012, 585 p. - T. Wei, L autonomie financière locale en Chine, Thèse rédigée sous la dir. du Professeur Michel Bouvier, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2011, 419 p. Mémoires de recherche du Master 2 de finances publiques de l Université Paris 1 - Y. Abouyaccoub, Le recouvrement des impôts au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 89 p. - A. Agnaou, L autonomie financière des collectivités locales au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 63 p. - E. Badet, Gestion de la dépense publique au Tchad, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier année universitaire , 83 p. - Y. Badi, La gouvernance fiscale au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 78 p. - D. Barelier, Modernisation et consolidation des comptes de l Etat, Mémoire rédigé sous la direction de D. Litvan, année universitaire , 82 p. - M. Belmkadem, La gestion de la dette publique au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M-C. Esclassan, année universitaire , 107 p. - M. Boushadi, Relations financières entre l Etat et les collectivités locales au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 102 p. - B. Brahim, La réforme de la comptabilité publique en Algérie, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 89 p. - A. Cheurfa, La réforme budgétaire en Algérie, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 106 p. - S. De Luze, La gouvernance du Grand Paris, Mémoire rédigé sous la direction d A. Barilari, année universitaire , 144 p. - A. Fala, Quelle norme de dépense pour les collectivités locales, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 62 p. 4

5 - F. Giraud, Chorus, Mémoire rédigé sous la direction de D. Litvan, année universitaire , 109 p. - I. Guezzar, L emprunt des collectivités locales au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 62 p. - H. Hamoz, Les juridictions financières au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 76 p. - N. Hiol, Les dynamiques de réformes fiscales au Cameroun, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M.-C. Esclassan, année universitaire , 83 p. - G. Jénin, La police fiscale, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M.-C. Esclassan, Année universitaire , 118 p. - A.-S. Marcelli, L exit taxe au regard des règles de l Union européenne, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. G. Gest, année universitaire , 155 p. - H. Maroc, La réforme de la comptabilité publique au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 90 p. - S. Mazet, La soutenabilité budgétaire des programmes d armement, Mémoire rédigé sous la direction de F. Mordacq, année universitaire , 96 p. - C. Michelliza, La valorisation du patrimoine culturel, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M.-C. Esclassan, année universitaire , 87 p. - A. Nazet, La Caisse des Dépôts et Consignations, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 89 p. - S. Nouhi, La mobilisation et la sécurisation des recettes fiscales au Maroc, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M-C. Esclassan, année universitaire , 85 p. - M. Sivade, Les dépenses d avenir, Mémoire sous la direction du Pr. M. Bouvier, année universitaire , 145 p. - L. Temmal, La fiscalité de crise, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. B. Castagnède, année universitaire , 126 p. - A. Viral, Le contrôle parlementaire et la maîtrise des finances publiques, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M-C. Esclassan, année universitaire , 138 p. - N. Virton, L évaluation des Etats par les agences de notation, Mémoire rédigé sous la direction de P. Josse, année universitaire , 87 p. - M-A. Vo, Pilotage de l action de l Etat et indicateurs de performance, Mémoire rédigé sous la direction de A. Barilari, année universitaire , 118 p. 5

6 - FL Zoure, Les cadres de dépenses à moyen terme et budgets-programme en Afrique Sub- Saharienne, Mémoire rédigé sous la direction du Pr. M-C. Esclassan, année universitaire , 63 p. Rapports parlementaires - Rapport sénatorial n 204, Loi de finances pour 2012, , 316 p. - Rapport de la Délégation à la prospective du Sénat n 504, Le défi alimentaire à l horizon 2050, , 605 p. Rapports de la Cour des comptes - Rapport public thématique, Les relations de l administration fiscale avec les particuliers et les entreprises, février 2012, 215 p. Rapports du Conseil des prélèvements obligatoires - Rapport Prélèvements à la source et impôt sur le revenu, février 2012, 218 p. Rapports du Centre d analyse stratégique - Centre d analyse stratégique, Les aides publiques dommageables à la biodiversité, La documentation française, 2012, 409 p. Rapport de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques - Quatorzième rapport d activité de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, 2011, 87 p. Rapports de DEXIA - Dexia Crédit Local, 25 ans d action sociale dans les finances départementales, avril Dexia Crédit Local, Investissement local : premières tendances 2012, avril

7 - Dexia Crédit Local, Note de conjoncture Finances hospitalières, avril 2012 Rapport de l observatoire des finances locales - Rapport sur les finances des collectivités locales 2011, 224 p. Revues en langue française Acteurs publics - n 78, novembre 2011, «RGPP, LOLF, l impossible cohabitation» Bulletin fiscal Francis Lefebvre - n 12/11, «Notion de branche complète d activité» - n 20/11, «Loi de financement de la sécurité sociale pour 2012» - n 3/12, «Réduction ISF-PME, Check-list des points sensibles» - n 4/12, «La déductibilité fiscale des jetons de présence Cahiers français - n 366, «Pays riches, Etats pauvres», 2012 Juris Classeur - Fasc. 3625, Patrimoine architectural et urbain, J. Morand-Deviller, Fasc 3630, Patrimoine architectural et urbain, J. Morand-Deviller, 2011 (2 exemplaires) - Fasc 3635, Patrimoine architectural et urbain, J. Morand-Deviller, 2011 La Gazette des communes - n 43/2101, «RGPP, lourd passage de relai aux collectivités» - n 46/2104, «Employeurs territoriaux» - n 47/2105, «Culture, de nouveaux financements» - n 1/2107, «Quinquennat 2007/2012, un bilan en retrait pour les collectivités locales» - n 2/2108, «Aménagement du territoire, le très haut débit» Les Petites affiches - n 1, 2 janvier 2012, «EIRL : saison 2» 7

8 - n 2, 3 janvier 2012, «Entreprises en difficulté» - n 3, 4 janvier 2012, «Transferts de capitaux non déclarés» - n 8, 11 janvier 2012, «Acte anormal de gestion et cession d action» - n 9, 12 janvier 2012, «Que reste-t-il de la nullité du contrat pour absence d objet?» - n 34, 16 février 2012, «La détermination de la date d achèvement de la vérification de comptabilité» - n 35, 17 février 2012, «Don intracommunautaire : un projet d instruction décevant» - n 36, 20 février 2012, «La majoration de 40% est conforme à la Constitution» - n 37, 21 février 2012, «Panorama droit rural et agroalimentaire» - n 38, 22 février 2012, «Plus on es transparent, plus on gagne en crédit» - n 39, 23 février 2012, «Prélèvement à la source de l impôt sur le revenu : un avis réservé du Conseil des prélèvements obligatoires» - n 46, 5 mars 2012, «Désaccords sur le projet de loi de finances rectificative pour 2012» - n 60, 23 mars 2012, «La gestion et le contrôle de la TVA» - n 63, 28 mars 2012, «La restauration d un objet d art et l erreur sur la susbtance» - n 68, 4 avril 2012, «Plus-values immobilières : les précisions de l administration» - n 70, 6 avril 2012, «La SCI est-elle un instrument de défiscalisation?» - n 74, 12 avril 2012, «Tracfin et la lutte contre le blanchiment d argent : le rapport de la Cour des comptes» - n 75, 13 avril 2012, «Cadeaux d affaires et rémunération versée par un tiers» - n 76, 16 avril 2012, «Aménagement du délai de rappel fiscal des donations! les commentaires de Bercy» - n 77, 17 avril 2012, «Le conjoint échappe à l action en réunion d actif» - n 81, 23 avril 2012, «Révisions des valeurs locatives des locaux professionnels» - n 82, 24 avril 2012, «La loi sur la protection de l identité est-elle conforme à la Constitution?» - n 83, 25 avril 2012, «Fiscalité et personnes publiques» - n 81, 23 avril 2012, «Révisions des valeurs locatives des locaux professionnels» - n 84, 26 avril 2012, «Panorama de droit social» - n 85, 27 avril 2012, «Responsabilité de l Etat : les commentaires de l Administration» - n 91, 7 mai 2012, «Intégration fiscale : les suites de l arrêt Papillon» - n 102, 22 mai 2012, «En route vers le market share liability?» - n 103, 23 mai 2012, «Les conséquences fiscales de la majorité fiscale» - n 109, 31 mai 2012, «Le médiateur de Bercy à 10 ans d existence» 8

9 Regards ENSSS - n 41, janvier 2012, «Quels territoires pour la protection sociale?» Revue de jurisprudence fiscale - n 1/12, janvier 2012, «Quel contrôle des validations législatives en matière fiscale?» - n 2/12, février 2012, «Le régime de responsabilité de l administration fiscale : premier bilan de la jurisprudence post-krupa» - n 3/12, mars 2012, «Absence de déductibilité de la taxe grevant une opération hors champ de la TVA, même de bonne foi» - Supplément au n 3/12, Tables de n 5/12, mai 2012, «Le Conseil d Etat met fin à une apparent divergence fiscalo-comptable sur le traitement des provisions pour risques et charges couverts par un contrat d assurance» Revue de droit public - n 6, 2011 Revue française de finances publiques - n 117, février 2012, «Constitution et équilibre des finances publiques, un débat d avenir» - n 118, avril 2012, «Les redevances : quelle actualité?» Le trait d union - n 142, décembre n 143, mars 2012 Revue bancaire et financière - n 2/3, «Les enjeux des finances publiques en Belgique et en France,» mars-avril 2012 Revues en langue étrangtère - Enjeux locaux, perspectives locales, 01/ Rivista di diritto finanziario e scienza delle finanze,giugno 2011, 54 p. - Revista de finanças publicas Edireito fiscal, n 3, settembre 2011, 74 p. 9

10 - Anuario de derecho municipal * 2007, n 1, 2007 * 2008, n 2, 2009 * 2009, n 3, 2010 * 2010, n 4,

La lettre de la bibliothèque de FONDAFIP - GERFIP n 7 AvRIL 2010*

La lettre de la bibliothèque de FONDAFIP - GERFIP n 7 AvRIL 2010* La lettre de la bibliothèque de FONDAFIP - GERFIP n 7 AvRIL 2010* La bibliothèque de FONDAFIP GERFIP, se présente assurément comme le seul espace de recherche entièrement dédié aux étudiants et aux enseignantschercheurs

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

Activités d enseignement

Activités d enseignement Activités d enseignement Depuis septembre 2007 : Maître de conférences à l Université de Nice Sophia-Antipolis Directeur du M2 Juriste du sport o Année universitaire 2014-2015 : - Police administrative

Plus en détail

FINANCES PUBLIQUES, PROGRAMMATION ET CRISE ECONOMIQUE

FINANCES PUBLIQUES, PROGRAMMATION ET CRISE ECONOMIQUE Association pour la Fondation internationale de finances publiques FINANCES PUBLIQUES, PROGRAMMATION ET CRISE ECONOMIQUE Compte-rendu du colloque organisé le 12 février 2010 à Bruxelles (Fondation Universitaire)

Plus en détail

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015 La réforme territoriale, quelle place pour la culture dans la recomposition des territoires? Réforme des collectivités territoriales Europe Acte 3 de la décentralisation Points d étapes et actualités «Rencontres

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit et gestion des finances publiques de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Aout 2012 Une information de notre partenaire Texte phare de la session parlementaire extraordinaire convoquée en juin dernier par le nouveau président de

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)... PARC HOSINGEN 1 PARC HOSINGEN Sommaire Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...................................................................................

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT :

POLITIQUE DU LOGEMENT : POLITIQUE DU LOGEMENT : ET LES INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS? Par le pôle Logement de Terra Nova Le 7 mai 2013 Pour construire 500 000 logements par an, les mesures gouvernementales déjà prises doivent

Plus en détail

Maître de conférences HDR A l Université de Franche-Comté

Maître de conférences HDR A l Université de Franche-Comté Jean-Philippe TRICOIRE 8 rue de la Mouillère 25000 Besançon Né le 26 février 1979 Marié, 1 enfant Nationalité Française Maître de conférences HDR A l Université de Franche-Comté PARCOURS UNIVERSITAIRE

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

J adresse mes sincères remerciements à Maître VIANES pour avoir accepté d encadrer ce travail de recherche, pour son accompagnement et son aide

J adresse mes sincères remerciements à Maître VIANES pour avoir accepté d encadrer ce travail de recherche, pour son accompagnement et son aide J adresse mes sincères remerciements à Maître VIANES pour avoir accepté d encadrer ce travail de recherche, pour son accompagnement et son aide précieuse au cours de cette année. Je remercie le Docteur

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse

Les assurances sociales en Suisse Dimensions et enjeux / facteurs d influences des assurances sociales Introduction : Alain Berset souhaite bien cerner les perspectives et les enjeux actuels et futurs des assurances sociales, notamment

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012. 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre

Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012. 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre Plan I. Exit Tax II. Expatriation III. Présentation synthétique

Plus en détail

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD Adresse : 1 bis place de la Banque 21042 DIJON CEDEX Tél : 03 80 59 26 00 Fax : 03 80 50 14 75 Mail : tg21.contact@cp.finances.gouv.fr

Plus en détail

Droit constitutionnel de la Vème République

Droit constitutionnel de la Vème République Droit constitutionnel de la Vème République Auteur(s) : Bertrand Mathieu et Michel Verpeaux Présentation(s) : Professeurs à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne Leçon 1 : La mise en place de la 5ème

Plus en détail

Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014

Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014 Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014 Provisions - Dotation pour dépenses accidentelles destinée à faire face à des calamités et pour dépenses imprévisibles - Dotation pour mesures

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

FINANCEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES : La Banque Postale élargit son offre de financement aux prêts moyen/long terme

FINANCEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES : La Banque Postale élargit son offre de financement aux prêts moyen/long terme COMMUNIQUE DE PRESSE Dijon, le 8 novembre 2012 FINANCEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES : La Banque Postale élargit son offre de financement aux prêts moyen/long terme En présence de Monsieur Pierre Moscovici,

Plus en détail

Formations ou expertise en directes

Formations ou expertise en directes Finances Territoriales 1/12 REFERENCES - Détail des références pédagogiques - -I- Les références directes de Finances Territoriales Formations ou expertise en directes CERIJICLE - Ressources régionales

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

II. - Dispositions du projet de loi

II. - Dispositions du projet de loi Le développement de l économie passe en priorité par la réhabilitation du travail comme moyen de procurer aux salariés un meilleur confort de vie et de relancer la machine économique. Le confort de vie,

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

LISTES DES REVUES. Accountancy 1948 Accountancy SA 2003

LISTES DES REVUES. Accountancy 1948 Accountancy SA 2003 LISTES DES REVUES REVUES ANNEES DISPONIBLES Accountancy 1948 Accountancy SA 2003 Accountant (The) 1937 1939 1986 à 1999 Accounting & Tax 2003 Accounting And Business Research 1981 2002 Accounting Auditing

Plus en détail

22 23 janvier 2008 Strasbourg. XXVème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm

22 23 janvier 2008 Strasbourg. XXVème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm 22 23 janvier 2008 Strasbourg XXVème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm Le programme des rencontres Jeudi 22 janvier 9h00 Questions d actualité 10h00 Les coopératives d Hlm face à la crise

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

9. FRANCE - Impôt sur le revenu Déduction des frais de double résidence. 10. FRANCE - TVA Location partielle de locaux nus à usage professionnel

9. FRANCE - Impôt sur le revenu Déduction des frais de double résidence. 10. FRANCE - TVA Location partielle de locaux nus à usage professionnel Lettre mensuelle Décembre 2004 La loi de finances pour 2005 et la loi de finances rectificative pour 2004 feront l objet d une lettre spéciale courant janvier 2005. SOCIETES 1. FRANCE - Retenue à la source

Plus en détail

Damien GARDEY. Formation. Expérience professionnelle

Damien GARDEY. Formation. Expérience professionnelle Mail : damien.gardey@esc-pau.fr Téléphone : 05.59.92.64.48 Professeur de Management Responsable Académique Département Management Professeur Associé ENAP - Québec Damien GARDEY Formation 2012 : Qualification

Plus en détail

Le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen à l Assemblée nationale

Le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen à l Assemblée nationale Le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen à l Assemblée nationale Ce document a été réalisé sur la base des études du Président de la Commission des Finances, Didier MIGAUD 1 1 2 3 4 5 Le bouclier fiscal

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif :

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Un dispositif d une telle ampleur et avec tant d innovations, de simplications et de sécurisation, du jamais

Plus en détail

PUBLICATIONS DE GILLES J MARTIN

PUBLICATIONS DE GILLES J MARTIN PUBLICATIONS DE GILLES J MARTIN DROIT DE L ENVIRONNEMENT De 1978 à 2013 Le Droit à l environnement, éd. P.P.S., Lyon 1978, 292 p. Chronique de la jurisprudence civile de la Cour de Cassation en matière

Plus en détail

(2015) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01

(2015) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01 3.5 Annexes Centres de Gestion Agréés (2015) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01 Tableau obligatoirement transmis pour la campagne fiscale 2015. Généralités Nom de la personne à contacter sur ce dossier au

Plus en détail

FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC

FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC Rabat, 19 octobre 21 M. Ahmed HAJOUB Adjoint au Directeur du Trésor et des Finances Extérieures chargé du pôle macroéconomie I- Consolidation budgétaire: expérience

Plus en détail

FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES

FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES Territoriales Finances. Territoriales Finances. et Ressources Finances Ressources Humaines - Intercommunalité Management Public FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES Formation Expertise Recrutement Accompagnement-

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

LES IMPLICATIONS FISCALES DE L ACCORD D ASSOCIATION UE- MAROC

LES IMPLICATIONS FISCALES DE L ACCORD D ASSOCIATION UE- MAROC LES IMPLICATIONS FISCALES DE L ACCORD D ASSOCIATION UE- MAROC Mohamed SBIHI Professeur à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Rabat-Agdal Dans un contexte d ouverture, caractérisé

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

Anne-Dominique MERVILLE

Anne-Dominique MERVILLE Anne-Dominique MERVILLE Maître de Conférences à l Université de Cergy-Pontoise (HDR) Directrice du Master II Professionnel Droit pénal financier Directrice de la Chaire Droit & Sécurité financière I. CURSUS

Plus en détail

LA REFORME FISCALE 2014 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 11 février 2014 CGPME AIN

LA REFORME FISCALE 2014 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 11 février 2014 CGPME AIN LA REFORME FISCALE 2014 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES 11 février 2014 CGPME AIN 1 La réforme fiscale 2014 Application pratique 8 aux chefs d entreprises Jacques - Vincent PIROUX Expert -

Plus en détail

VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE?

VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE? PARIS, LE 17 FEVRIER 2011 VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE? I - LA FISCALITE SUR LE PATRIMOINE EN QUELQUES CHIFFRES La fiscalité sur les biens immobiliers représente 2,2% du PIB (1% pour

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Saison 2015-2016

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Saison 2015-2016 VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSES Service des Sports DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Saison 2015-2016 À retourner 1 exemplaire au service : Hôtel de Ville Place Charles De Gaulle 94107 SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

[Présentation] Juillet 2005

[Présentation] Juillet 2005 [Présentation] Juillet 2005 Présentation générale Histoire Création en 1765 Situation Étudiants Personnels 6 Composantes Au centre de la Corse En 2005 : 4111 Population de 260.000 personnes 230 enseignants

Plus en détail

Taxes universitaires

Taxes universitaires Taxes universitaires Les prestations sociales de la Division administrative et sociale des étudiants sont regroupées au 4, rue de Candolle. Ouverture des bureaux de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00 les

Plus en détail

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 22 AVRIL 2009 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE A DIFFUSÉ LE

Plus en détail

Remarques introductives, décentralisation fiscale

Remarques introductives, décentralisation fiscale Remarques introductives, décentralisation fiscale Forum Régional sur la Décentralisation Marseille, 23 juin 2007 Hélène Grandvoinnet Plan Variété des CL RESSOURCES Trois grands types de ressources Ressources

Plus en détail

LE CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITÉ DE LAUSANNE

LE CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITÉ DE LAUSANNE LE CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITÉ DE LAUSANNE Faculté de droit et des sciences criminelles co-dirigé par: M. Denis Piotet, Professeur à l Université de Lausanne Me Yves Noël, Avocat, Professeur

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA STRATEGIE LIEE AU VIH: L EXEMPLE DU REGIME OBLIGATOIRE D ASSURANCE MALADIE AU GABON. Par la Direction Générale de la CNAMGS

FINANCEMENT DE LA STRATEGIE LIEE AU VIH: L EXEMPLE DU REGIME OBLIGATOIRE D ASSURANCE MALADIE AU GABON. Par la Direction Générale de la CNAMGS FINANCEMENT DE LA STRATEGIE LIEE AU VIH: L EXEMPLE DU REGIME OBLIGATOIRE D ASSURANCE MALADIE AU GABON Par la Direction Générale de la CNAMGS Introduction Dans le souci d améliorer l accès aux soins de

Plus en détail

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement?

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La nouvelle loi organique relative aux lois de finances a été promulguée en août 2001. Deux ans plus tard, et bien que la mise en œuvre de cette

Plus en détail

Dossier de Presse SEMINAIRE FISCALITE. Mercredi 10 et Jeudi 11 Décembre 2014

Dossier de Presse SEMINAIRE FISCALITE. Mercredi 10 et Jeudi 11 Décembre 2014 Dossier de Presse SEMINAIRE FISCALITE Mercredi 10 et Jeudi 11 Décembre 2014 avec la participation exceptionnelle de Jean Claude DRIE, avocat fiscaliste SOMMAIRE LE CONTEXTE P. 3 LES ORGANISATEURS P. 4

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

EI, AE, EIRL, EURL ou SASU? social pour la création. (activités commerciales, artisanales et libérales) Dossiers numériques

EI, AE, EIRL, EURL ou SASU? social pour la création. (activités commerciales, artisanales et libérales) Dossiers numériques Dossiers numériques social pour la création (activités commerciales, artisanales et libérales) EI, AE, EIRL, EURL ou SASU? Francis VARENNES Juriste-Fiscaliste Edition Janvier 2015 www.editions-ipsofacto.fr

Plus en détail

Note d actualité : Analyse de la loi de finances 2013

Note d actualité : Analyse de la loi de finances 2013 Note d actualité : Analyse de la loi de finances 2013 Les premières mesures gouvernementales en matière d imposition des revenus (IR) et d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) sont désormais connues.

Plus en détail

Les News d ESPACIMMO

Les News d ESPACIMMO JUILLET/ AOUT 2012 Les News d ESPACIMMO ESPACIMMO PATRIMOINE 28, rue de l Amiral Hamelin 75 016 PARIS Tél : 01 49 52 60 12 corinne.santos@espacimmo.fr www.espacimmo.fr Page.1 POINT BOURSE SOMMAIRE Page.1-3

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Novaxia Immo Opportunité. La lettre trimestrielle N 8. Période analysée juillet au 30 septembre 2014

Novaxia Immo Opportunité. La lettre trimestrielle N 8. Période analysée juillet au 30 septembre 2014 Novaxia Immo Opportunité La lettre trimestrielle N 8 4 ème t r i m e s t r e 2 0 1 4 1er Période analysée juillet au 30 septembre 2014 Novaxia Immo Opportunité La lettre trimestrielle n 8 L ÉDITO - A LA

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H Direction de la Coordination Administrative PG/MC CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H ORDRE DU JOUR 2011-10 1 - DECISION MODIFICATIVE N 1 EXERCICE 2011 BUDG ET PRINCIPAL 2 - ADHESION DE

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Jean-Marc MOULIN. Célibataire. Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom.

CURRICULUM VITAE. Jean-Marc MOULIN. Célibataire. Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom. CURRICULUM VITAE Jean-Marc MOULIN Nationalité : Française Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom.) Célibataire Né le 9 août 1969 à Falaise (l4) Maître de conférences

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M.

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M. Direction des finances - 1DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances,

Plus en détail

TARIFICATION DES SERVICES

TARIFICATION DES SERVICES TARIFICATION DES SERVICES au 16 mai 2011 Exemplaire Client Tarification commune au Compte à Terme et au Compte Épargne Rémunéré Ouverture du Compte 0 Tenue du Compte 0 Clôture du Compte 0 Tarification

Plus en détail

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable.

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable. BOURSES SCOLAIRES 2011/2012 LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Les dossiers complétés doivent être déposés personnellement par les familles, uniquement sur rendez-vous, au Secrétariat général du Bureau français,

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Catalogue. E-learning TV Learn Storytelling Quiz d évaluation. FormaLearning Notre expertise pédagogique au service de vos projets!

Catalogue. E-learning TV Learn Storytelling Quiz d évaluation. FormaLearning Notre expertise pédagogique au service de vos projets! Catalogue E-learning TV Learn Storytelling Quiz d évaluation E-learning Banque, fi nance, assurance Initial Le compte bancaire La procuration Les incidents de fonctionnement du compte Les moyens de paiement

Plus en détail

Formations et Diplômes

Formations et Diplômes Ahmed BOUSSELHAMI Docteur -Economiste Enseignant- Chercheur. Responsable du Master : Finance-Banque et Marchés(FBM). Equipe de recherche en Economie, Finance et Développement(EFED). Département Economie

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements :

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt Dossier de financement modélisé élaboré conjointement par

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE!

REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE! REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE! L'ACTUALITE 12 février 2014 CGPME Ain Le 11 février dernier La CGPME de l'ain a organisé une réunion d'information pratique à la Chambre des Professions libérales, pour

Plus en détail

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Joëlle Garriaud- Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Au 31 décembre

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

C U R R I C U L U M V I T A E

C U R R I C U L U M V I T A E Mme Anne Pélissier Faculté de Droit Centre du Droit de l Entreprise 39, rue de l Université 34060 MONTPELLIER cedex 2 e-mail : anne.pelissier@univ-montp1.fr C U R R I C U L U M V I T A E FONCTIONS Professeur

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION

COOPÉRATION EN ÉDUCATION CENTRE INTERNATIONAL D ÉTUDES PÉDAGOGIQUES Au service du français et de l éducation dans le monde COOPÉRATION EN ÉDUCATION Un établissement public pour la coopération internationale en éducation, opérateur

Plus en détail

PIGNARRE Louis-Frédéric

PIGNARRE Louis-Frédéric PIGNARRE Louis-Frédéric Laboratoire de droit privé 14, rue Cardinal de Cabrières 34 060 Montpellier Louis-frederic.pignarre@univ-montp1.fr Fonctions et responsabilités universitaires - Professeur de droit

Plus en détail

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB126/25 Cent vingt-sixième session 30 décembre 2009 Point 7.2 de l ordre du jour provisoire Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport

Plus en détail

ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES

ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT ACTE D ENGAGEMENT Marché passé selon une procédure adaptée (articles 28

Plus en détail