Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques»."

Transcription

1 Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1

2 Cette formation vous permet de : comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques savoir comment remplir le tableau relatif aux lacunes programmatiques savoir ce que le Secrétariat du Fonds mondial recherche Pour vous diriger dans ce cours, cliquez sur «Suivant» et «Précédent». Les documents et les liens mentionnés dans le module de formation, ainsi que d autres informations, se trouvent sous l onglet «Ressources». Vous pouvez lire le contenu et la narration en cliquant sur «Narration». Un glossaire de termes couramment utilisés au Fonds mondial est également disponible pour référence. 2

3 Le tableau relatif aux lacunes programmatiques fait partie de la section 3 de la note conceptuelle. Il réunit des éléments-clés du nouveau modèle de financement tels que l analyse épidémiologique, l investissement et l établissement de priorités stratégiques, l éclairage sur la couverture et l impact produit et le financement de contrepartie. Il fournit une vision d ensemble des informations sur les besoins en termes de programmes et les objectifs à atteindre. Son objectif est de relever les régions du pays où la couverture est encore insuffisante et d estimer comment remédier à ce manque par l intermédiaire de l investissement du Fonds mondial. 3

4 Le tableau relatif aux lacunes programmatiques a un but explicatif. Il nous fournit des informations sur le pays et synthétise les discussions qui ont eu lieu lors du dialogue au niveau du pays. Le tableau relatif aux lacunes programmatiques fournit les informations suivantes : Où se situe le problème? Qui est affecté? Quelles sont les populations dans le besoin? Quels sont les besoins programmatiques et où se situent-ils? Quelles sont les lacunes au niveau de la couverture et où se situent-elles? Quelles sont les zones géographiques où l on compte les taux de prévalence les plus élevés? Quelles ressources sont disponibles? Il synthétise également : Le plan à long terme et les objectifs du pays ; Les changements réalisables à l aide des contributions nationales et des partenaires ; Les gains supplémentaires qu offre l investissement du Fonds mondial ; La couverture prévue par rapport au besoin total. 4

5 Que ce soit sous une forme ou sous une autre, le tableau relatif aux lacunes programmatiques a toujours fait partie des demandes de financement au Fonds mondial. Dans le nouveau modèle de financement, le tableau relatif aux lacunes programmatiques fournit le ciblage stratégique des demandes de financements : Les pays sont invités à fournir des informations sur trois à six modules prioritaires clés dans lesquels ils souhaitent que le Fonds mondial investisse. Ce soutien à l investissement financier peut se faire par l intermédiaire de la somme allouée, par une demande de financement qui se situe au-delà de la somme allouée ou les deux. 5

6 Le tableau relatif aux lacunes programmatiques est un outil générique dont les instructions fournissent une liste de modules prioritaires parmi lesquels les pays peuvent choisir. Il se compose de cinq éléments, ayant chacun un objectif précis : Elément 1 : les lignes A et B indiquent le besoin général de couverture en services dans la population (lignes A et B) Elément 2 : la ligne C indique la part de besoin déjà couvert. Elément 3 : la ligne D indique l écart restant pour répondre au besoin. Elément 4 : les lignes E et F indiquent la part du besoin à couvrir à l aide de la somme allouée par le Fonds mondial et la couverture prévue avec tous les fonds disponibles. Elément 5 : les lignes E et F indiquent la part du besoin à couvrir à l aide du montant au-delà de la somme allouée par le Fonds mondial et la couverture prévue avec tous les financements existants et demandés. Si le format du tableau relatif aux lacunes programmatiques reste le même, la signification de chaque élément changera en fonction du module. C est pourquoi il est important de lire les instructions avant de remplir le tableau. Celles-ci sont personnalisées pour chaque module. Cliquez sur «Suivant» pour apprendre à remplir un tableau relatif aux lacunes programmatiques. 6

7 Comment remplir un tableau relatif aux lacunes programmatiques? Remplir le tableau relatif aux lacunes programmatiques peut sembler difficile au départ. Lire les instructions, poser les bonnes questions pour chaque élément et procéder par étape rendra la tâche plus facile. Cliquez sur «Suivant» pour connaître chaque question à poser pour chaque élément. Pour remplir l élément 1 - le besoin général de couverture en services dans la population -, vous devez répondre aux questions suivantes : Où se situe le problème?s Qui est affecté? Quel est le besoin? Quels sont les besoins programmatiques et où se situent-ils? Quels sont les objectifs du plan stratégique? Pour remplir l élément 2 - la part de besoin déjà couvert -, vous devez répondre à la question suivante : Quelles sont les ressources mises à disposition par le gouvernement et 7

8 autres donateurs? Pour remplir l élément 3 - l écart restant pour répondre au besoin - vous devez répondre à la question suivante : Quel écart reste-t-il après avoir pris en compte les financements publics et autres que ceux du Fonds mondial? Pour remplir l élément 4 - la part du besoin à couvrir à l aide de la somme allouée par le Fonds mondial et la couverture prévue avec tous les fonds disponibles - vous devez répondre aux questions suivantes : Quels sont les objectifs à atteindre à l aide de la somme allouée? Quelle couverture totale peut être atteinte à l aide des financements publics, des financements autres que ceux du Fonds mondial et de la somme allouée? Pour remplir l élément 5 - la part du besoin à couvrir à l aide du montant audelà de la somme allouée par le Fonds mondial et la couverture prévue avec tous les financements existants et demandés - vous devez répondre aux questions suivantes : Quels sont les objectifs à atteindre à l aide du montant demandé au-delà de la somme allouée? Quelle couverture totale peut être atteinte à l aide des financements publics, des financements autres que ceux du Fonds mondial et du montant au-delà de la somme allouée? 7

9 Téléchargez une étude de cas sur l onglet «Ressources» pour analyser un exemple de tableau relatif aux lacunes programmatiques sur la prévention de la transmission de la mère à l enfant, ou PTME, et un tableau vierge. À partir des informations fournies dans l étude de cas, prenez quelques minutes pour compléter le tableau relatif aux lacunes programmatiques. Une fois que vous avez terminé, téléchargez la réponse sur l onglet «Ressources». 8

10 Que cherche le Fonds mondial dans un tableau relatif aux lacunes programmatiques? Il cherche six domaines en particulier. Cliquez sur «Suivant» pour savoir ce que le Fonds mondial cherche dans un tableau relatif aux lacunes programmatiques. 1. Vue d ensemble Le Fonds mondial regarde ce que le pays cherche à réaliser dans sa globalité et le rôle de son financement dans ce plan d ensemble. Il regarde le rapport des investissements stratégiques au besoin total et aux résultats escomptés. 2. Plan stratégique national Le Fonds mondial évalue si les objectifs du plan national stratégique sont assez solides pour atteindre l effet souhaité. Il encourage les pays à élaborer des plans stratégiques nationaux ambitieux qui couvrent encore mieux les manques que ne le ferait la somme totale allouée. Si les financements sont disponibles, ces manques peuvent également être comblés à l aide du montant situé au-delà de la somme allouée. 9

11 Un plan stratégique national solide peut également servir au pays d outil de plaidoyer avec les partenaires pour mobiliser davantage de ressources. 3. Contribution des partenaires Le Fonds mondial regarde également ce que les autres partenaires et contributions domestiques financent. Il cherche à comprendre les manques importants que le financement du Fonds mondial n arrive pas à couvrir. L analyse des manques est une occasion pour les pays de tirer profit des investissements supplémentaires accordés par d autres bailleurs de fonds et gouvernements et d en obtenir de nouveaux. 4. Priorités des investissements Le Fonds mondial vérifiera que l investissement proposé est bien stratégique. Un investissement est stratégique si : La demande de financement établit une liste de priorités parmi les modules et interventions-clés, qui ont été sélectionnés pour avoir le plus grand impact possible ; La demande de financement atteint les populations exposées à un risque ; La demande de financement établit des priorités selon les zones géographiques et en fonction des taux de transmission ; Elle soutient non seulement les interventions adaptées au pays, mais également une bonne répartition entre les interventions pour maximiser leur effet. 5. Ambitieux, mais réalisable Il peut parfois y avoir un décalage entre ce qui doit être fait pour répondre aux besoins et ce que les pays peuvent réellement faire. Le Fonds mondial souhaite examiner des demandes de financement ambitieuses, mais réalistes sur le plan opérationnel. Cela signifie que les objectifs généraux de couverture doivent trouver le bon équilibre entre ambition et réalisme. Par exemple : Si un pays vient de démarrer son programme et que la mise à l échelle est possible, il est important de la souligner dans la note conceptuelle. Si un pays a connu un changement d échelle rapide et rencontre maintenant des difficultés à cause de la faiblesse des systèmes de santé, il 9

12 est important de démontrer comment continuer à s étendre. Par exemple, par le renforcement des capacités, la participation communautaire et/ou le renforcement des systèmes de santé. 6. Rapport coût-efficacité Le Fonds mondial évalue le bon rapport coût-efficacité des programmes qu il soutient et s assure qu il soit bien atteint en examinant le choix des outils et la robustesse des processus mis en œuvre pour élaborer le plan stratégique national et les notes conceptuelles. Par exemple, le Fonds mondial examinera la solidité du travail analytique ayant mené à la sélection des interventions et leurs cibles, afin de maximiser l impact des fonds disponibles. Le Fonds mondial examinera également dans quelle mesure l analyse a pris en compte des facteurs liés au contexte, tels que l équité, les droits de l homme et la faisabilité. 9

13 L exemple suivant indique que le Fonds mondial ne regarde pas seulement les chiffres de couverture quand il examine un tableau relatif aux lacunes programmatiques. Il estime également si la population ciblée est adéquate. Prenez quelques minutes pour analyser cet exemple de tableau relatif aux lacunes programmatiques présenté par l instance de coordination nationale X. Si vous étiez le Fonds mondial, accorderiez-vous la subvention ou demanderiez-vous une autre itération? Cliquez sur «Suivant» pour savoir ce que le Fonds mondial a recommandé. 10

14 Dans cet exemple, l instance de coordination nationale X cible la population générale, en particulier la population jeune. Cependant, comme les taux élevés de prévalence du VIH l indiquent dans le tableau, les transgenres et les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes sont les populations-clés les plus touchées par l épidémie. Comme l indique le tableau, le programme de prévention comprend des paquets de prévention destinés à une large population jeune. Les populations-clés les plus nécessiteuses ne sont pourtant que faiblement couvertes. Seulement 23 % de la population transgenre, estimée à personnes, ont été atteints par le programme de prévention. Cet exemple indique clairement un décalage entre la zone où l'épidémie est concentrée et où sont dirigées les ressources. Dans ce cas, l'épidémie ne serait pas contrôlée si le programme de prévention en question était mis en œuvre. Le Fonds mondial a demandé à l instance de coordination nationale X de recentrer et de concevoir de nouveau le programme. Comment recentreriez et reconcevriez-vous le programme si vous étiez 11

15 l instance de coordination nationale X? Prenez quelques minutes pour réfléchir à ce sujet. Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur «Suivant» pour savoir ce que l instance de coordination nationale X a proposé. 11

16 Dans sa nouvelle demande au Fonds mondial, l instance de coordination nationale X a amendé le tableau relatif aux lacunes programmatiques de la manière suivante : La priorité a été accordée aux interventions destinées aux populations clés les plus touchées : les populations transgenres et des hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes. La requête révisée a exclu la population générale, qui a été prise en charge par le gouvernement. Pour essayer de réduire l épidémie, l instance de coordination nationale X a aussi réduit la couverture géographique pour se focaliser sur des zones dans lesquelles ces populations sont concentrées et là où les niveaux des transmissions sont les plus élevés. ONUSIDA a participé à l élaboration des cartes. Sur la base de ces révisions pertinentes, le Fonds mondial a recommandé que cette note conceptuelle passe à la phase de l élaboration de la subvention. 12

17 Cet exemple montre comment le pays Y cible la prévention et le contrôle du paludisme selon la stratification épidémiologique afin d atteindre un meilleur rapport coût-efficacité. C est un bon exemple de pays ayant mis en œuvre un programme adéquat pour contrôler l épidémie avec des ressources limitées. Dans le pays Y, 70 % de la population est exposée au risque de paludisme, dont 66 % vivant dans des zones endémiques, dans les hautes terres sujettes à des épidémies et dans des zones de transmission saisonnière. Le programme de prévention cible les zones épidémiologiques avec les taux d infection au paludisme les plus élevés. Ce sont les zones bleues sur le plan. La zone avec le taux de transmission du paludisme la plus élevée est couverte à 100 %. C est la zone bleu foncé sur le plan. Avec son nouveau modèle de financement, le Fonds mondial espère que les demandes de financement démontreront que les pays comprennent bien où se trouvent les risques d épidémie. Comme les fonds disponibles sont limités, il est particulièrement important de s assurer que les ressources soient dirigées vers les zones les plus affectées. 13

18 Cliquez sur «Suivant» pour voir les indications qui aideront les instances de coordination nationales à remplir le tableau relatif aux lacunes programmatiques. Avant de remplir le tableau relatif aux lacunes programmatiques : Lisez les instructions dans la section Directives de la plate-forme en ligne. Mettez-vous d accord sur 3 à 6 modules prioritaires selon leur impact : - Essentiels pour combattre les maladies. - Là où la couverture est encore insuffisante. Décrivez de manière narrative dans la note conceptuelle les modules prioritaires qui ne peuvent pas être quantifiés. Par exemple, lever des obstacles juridiques et le renforcement des systèmes communautaires. Faites valider la couverture par les autres partenaires et le gouvernement. Au moment de remplir le tableau relatif aux lacunes programmatiques : Sélectionnez les modules selon le menu déroulant. Expliquez les hypothèses et fournir les sources de données dans la section commentaires. Donnez d autres informations pertinentes dans la section commentaires si nécessaire. Expliquez si certaines informations ne sont pas disponibles. 14

19 Assurez-vous que les investissements sont bien focalisés pour s attaquer aux zones épidémiques. Après avoir rempli le tableau relatif aux lacunes programmatiques : Assurez-vous que les niveaux de couverture correspondent bien aux objectifs de couverture dans le modèle du module. Fondez la demande de financement sur : - les lacunes programmatiques ayant été identifiées ; - les investissements nécessaires pour atteindre les objectifs Par exemple : prestations de service, le renforcement des systèmes et/ou l assistance technique. 14

20 Le Fonds mondial a lancé une plate-forme de gestion des subventions en ligne pour que l instance de coordination nationale, le récipiendaire principal, l agent local du Fonds et le Secrétariat du Fonds mondial puissent travailler ensemble sur les demandes de financement, leur approbation et leur administration. Les données des tableaux de la note conceptuelle seront complétées sur la plate-forme. Elles comprennent les objectifs, les indicateurs, les modules, le budget, l écart programmatique, le tableau de financement de contrepartie, etc. Les réponses écrites aux questions seront consignées dans le modèle de note conceptuelle sur Word. Elles seront ensuite téléchargées. Une vidéo indiquant comment se servir de la plate-forme de gestion des subventions sera disponible sur le site Internet du Fonds mondial. Le lien se trouve sur l onglet «Ressources». 15

21 Nous voici à la fin du module de formation. Rappelez-vous : Le tableau relatif aux lacunes programmatiques fait partie de la section 3 de la note conceptuelle. Il fournit une vision d ensemble des besoins généraux en financement, des besoins en termes de programmes, des manques en matière de couverture et des demandes de financement. Quand il examine une note conceptuelle, le Fonds mondial regarde la vision globale de ce que le pays cherche à réaliser et quel rôle son financement a à jouer dans ce plan d ensemble. Cette vision globale est fournie par le tableau relatif aux lacunes programmatiques. Le tableau se remplit en cinq étapes. Poser des questions précises à chaque étape vous aidera à le compléter. Il se complète directement en ligne sur la plate-forme de gestion des subventions. 16

22 Maintenant que vous avez terminé le cours, nous vous invitons à communiquer vos impressions dans le cadre d une petite enquête. Le Fonds mondial s appuiera sur vos commentaires pour améliorer la formation. Cliquez sur l icône pour accéder à l enquête en ligne. N oubliez pas de cliquer sur l onglet «Ressources» pour accéder aux documents et liens correspondants. D autres modules de formation portant sur d autres sujets relatifs au nouveau modèle de financement sont accessibles sur le site Internet du Fonds mondial. Merci d avoir participé à ce cours! 17

Cliquez sur le bouton «Suivant» pour continuer

Cliquez sur le bouton «Suivant» pour continuer Bienvenue au module de formation en ligne du Fonds mondial «Participez! Conseils pratiques pour garantir que le nouveau modèle de financement produit l'impact recherché par les communautés.» Ce module

Plus en détail

INTERNE ET EXTERNE Document de communication sur le financement de contrepartie et la volonté de payer

INTERNE ET EXTERNE Document de communication sur le financement de contrepartie et la volonté de payer Document de communication sur le financement de contrepartie et la volonté de payer Juillet 2014 Sommaire 1 2 3 4 5 Présentation du financement de contrepartie et de la volonté de payer Critères d admissibilité

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Manager Pub Manager Publicité Linux ici Mac

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Manager Pub Manager Publicité Linux ici Mac Avec le Manager Publicité de bluevizia toutes vos activités de publicité seront facilement planifiées et implémentées. Installation du logiciel Windows Double cliquez avec le bouton gauche de la souris

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance L Elaboration d un plan stratégique pour un Développé comme partie du Programme de renforcement institutionnel, par Citi Première édition Mai, 2008 L Elaboration d un plan stratégique pour un La planification

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

pour les professionnels Guide Pinterest Analytics

pour les professionnels Guide Pinterest Analytics Guide Pinterest Analytics Avec Pinterest Analytics, obtenez davantage d informations sur votre audience et sur ce que vous apporte Pinterest. Version 10.2015 Guide Pinterest Analytics 2 Table des matières

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME CANADA DERNIÈRE RÉVISION AOÛT 2015 Table des matières INTRODUCTION...1 À PROPOS DES PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME... 1 OBJECTIFS DU PROJET DE RECHERCHE... 1 PRA ACTIVITÉ 1

Plus en détail

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) COUNTRY MULTILATERAL D O N O R MOPAN Réseau d évaluation de la performance des organisations multilatérales (MOPAN). Note de synthèse L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Plus en détail

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT 1.L a.s.b.l. FVS/AMADE Burundi désire recruter un consultant pour faire une étude de faisabilité pour la création des mutualités de santé pour les groupements

Plus en détail

Scouts Canada. Système de gestion de l apprentissage (LMS) Guide de l utilisateur

Scouts Canada. Système de gestion de l apprentissage (LMS) Guide de l utilisateur (LMS) Guide de l utilisateur Bienvenue au système de gestion de l apprentissage Le système de gestion de l apprentissage offre les outils nécessaires pour atteindre les objectifs d apprentissage et de

Plus en détail

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Comment réussir une demande de subvention» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la demande

Plus en détail

RECTO DE LA CARTE 1. Directives pour la qualité des programmes. Compréhension commune des objectifs du programme

RECTO DE LA CARTE 1. Directives pour la qualité des programmes. Compréhension commune des objectifs du programme RECTO DE LA CARTE 1 Compréhension commune des objectifs du programme Bases de référence réalistes pour la qualité et l échelle Coordination au niveau national Identification et mesure des participants

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

et contrôle des ressources financières

et contrôle des ressources financières MAI 2014 GUIDE DE GOUVERNANCE 9 Mobilisation, gestion et contrôle des ressources financières Rôle du Conseil d administration en matière de contrôle financier DANS CETTE SECTION Cette section fournit des

Plus en détail

Cliquez sur le bouton «Suivant» ci-dessous pour commencer.

Cliquez sur le bouton «Suivant» ci-dessous pour commencer. Bienvenue à la formation en ligne du Fonds mondial sur les exigences de financement de contrepartie et les engagements sur la volonté de payer. Ce module est particulièrement utile aux instances de coordination

Plus en détail

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Table des matières Introduction... 3 Méthodes... 4 Résumé des résultats... 5 Conclusion

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

Guide de préparation

Guide de préparation Guide de préparation Dernière mise à jour: septembre 2006 TOWES a été développé par le Conseil de développement des compétences de l industrie de la construction de Colombie-Britannique et Bow Valley College.

Plus en détail

Un GPF Qu est-ce que c est?

Un GPF Qu est-ce que c est? Guide Un GPF Qu estce que c est? Le GPF, c est un guide de planification de la formation. Autrement dit, c est un document qui, en proposant une démarche systématisée de planification de la formation,

Plus en détail

Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement

Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement Guide Utilisateur pour compléter le Formulaire de Modification Investir dans notre futur commun Guide Utilisateur

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse 1.0 CONTEXTE Le programme Partenariats entrepreneuriat

Plus en détail

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice D une convivialité sans pareil, le portail eservice permet, en quelques clics, d échanger des informations

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

Application des principes de gestion axée sur les résultats dans la conception des projets de PUCD

Application des principes de gestion axée sur les résultats dans la conception des projets de PUCD Partenariats Universitaires en Coopération et Développement Application des principes de gestion axée sur les résultats dans la conception des projets de PUCD Janvier 2006 Tables des matières 1. Application

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Le Conseil canadien de développement social (CCDS) a le plaisir de présenter ses arguments devant le Comité permanent de

Plus en détail

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP)

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Etude d évaluation des besoins en renforcement des capacités en matière de promotion de l emploi des jeunes au Maghreb (cas du Maroc) I) Contexte et justification

Plus en détail

1 Introduction aux études de marché export

1 Introduction aux études de marché export 1 Introduction aux études de marché export Avec des marchés de plus en plus compétitifs à travers la planète, les études de marché sont à l ordre du jour d un nombre croissant d organisations, qu elles

Plus en détail

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION Dernière mise à jour : novembre 2013 (Décision BOD/2013/11-02) éducation de qualité pour tous les enfants page 1 de 15 Chartre du PME PRÉAMBULE 1.1 Le Partenariat

Plus en détail

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme L'éducation et la formation des femmes CSW41 Conclusions concertées (1997/4) Nations Unies, mars 1997 L'éducation et la formation des femmes 1. On s'accorde largement

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

APP1 : Enquêtes sur les éclosions et prise en charge

APP1 : Enquêtes sur les éclosions et prise en charge APP1 : Enquêtes sur les éclosions et prise en charge But L objectif du module est de présenter les principes fondamentaux et les étapes des enquêtes sur et de la gestion des éclosions. Le matériel d apprentissage

Plus en détail

stratégie de gestion des connaissances de l Alliance mondiale pour les personnels de santé pour 2009-2011

stratégie de gestion des connaissances de l Alliance mondiale pour les personnels de santé pour 2009-2011 stratégie de gestion des connaissances de l Alliance mondiale pour les personnels de santé pour 2009-2011 Photo on the cover: Chris Black/WHO stratégie de gestion des connaissances de l Alliance mondiale

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC Octobre 2014 Table des matières INTRODUCTION... 3 L ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Vers l excellence en recherche au service du développement

Vers l excellence en recherche au service du développement ÉVALUATION DES RÉSULTATS DU CRDI Excellence en recherche Vers l excellence en recherche au service du développement L outil d appréciation Qualité de la recherche plus (QR+) Résumé Le CRDI a décidé d entreprendre

Plus en détail

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Rapport national Rapport final 26 Mars 2010 Copyright 2010 PricewaterhouseCoopers S.à r.l. "PricewaterhouseCoopers" réfère

Plus en détail

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Confederation of Family Organisations in the European Union Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre

Plus en détail

Renforcer votre présence grâce aux Pages Facebook

Renforcer votre présence grâce aux Pages Facebook Pages 1 Renforcer votre présence grâce aux Pages Un guide pour les politiciens et les personnalités officielles Votre Page Chaque jour, des millions de personnes dans le monde utilisent pour entrer en

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Guide de l utilisateur d é-valuation

Guide de l utilisateur d é-valuation e-valuation é-valuation Guide de l utilisateur d é-valuation Accéder au système é-valuation Inscrire les coordonnateurs et les programmes Gérer vos renseignements de coordonnateur(trice) et ceux de votre

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

ÉCOUTER LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ET PASSER À L ACTION

ÉCOUTER LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ET PASSER À L ACTION ÉCOUTER LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ET PASSER À L ACTION MÉMOIRE AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES PRÉSENTÉ LE 6 AOÛT 2014 La Société canadienne

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

REMPLIR UNE DEMANDE DE BOURSE POUR PARTICIPER À AIDS 2014. www.sidaction.org

REMPLIR UNE DEMANDE DE BOURSE POUR PARTICIPER À AIDS 2014. www.sidaction.org REMPLIR UNE DEMANDE DE BOURSE POUR PARTICIPER À AIDS 2014 SOMMAIRE DE MANIÈRE GÉNÉRALE. 3 DEUX POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT 4 CRÉER UN PROFIL 5 REMPLIR LE FORMULAIRE DE DEMANDE DE BOURSE INTERNATIONALE

Plus en détail

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME EVALUATION DES BESOINS GLOBAUX I. INTRODUCTION

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME EVALUATION DES BESOINS GLOBAUX I. INTRODUCTION COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Distr. RESTREINTE EC/60/SC/CRP.14 29 mai 2009 COMITE PERMANENT FRANCAIS 45 e réunion Original : ANGLAIS EVALUATION DES BESOINS GLOBAUX I. INTRODUCTION 1.

Plus en détail

Pour une approche systémique du renforcement des systèmes de santé

Pour une approche systémique du renforcement des systèmes de santé Pour une approche systémique du renforcement des systèmes de santé Les réponses du secteur de la santé à l évolution du monde ont été inadéquates et naïves....les carences du système exigent une solution

Plus en détail

BOURSES DE STAGE EN SÉCURITÉ DES PATIENTS DE L ICSP 2014-2015. ANNONCE DU CONCOURS Le 2 septembre 2014

BOURSES DE STAGE EN SÉCURITÉ DES PATIENTS DE L ICSP 2014-2015. ANNONCE DU CONCOURS Le 2 septembre 2014 BOURSES DE STAGE EN SÉCURITÉ DES PATIENTS DE L ICSP 2014-2015 ANNONCE DU CONCOURS Le 2 septembre 2014 POUR LES SUPERVISEURS D ÉTUDIANTS DIPLÔMÉS ET/OU LES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE D ORGANISATIONS CANADIENNES

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS

CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS PLUS DE TRENTE COMITÉS NATIONAUX EXISTENT DÉJÀ. SEREZ-VOUS LE PROCHAIN PAYS? SOMMAIRE Guide de création d un comité national - 2 1. ÉTAPE 1 : MIEUX CONNAÎTRE

Plus en détail

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS Conclusions et partage d expérience Réunion du Cluster Sécurité Alimentaire 10/02/2015 Bangui - RCA DE QUOI S

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients Table des matières Introduction à EDC en Direct... 2 Section A : Mise en marche... 3 Section B : Approbations de crédit... 5 Demander une approbation

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

DOSSIERS PRIORITAIRES POUR LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DE L ONTARIO

DOSSIERS PRIORITAIRES POUR LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DE L ONTARIO www.monassemblee.ca PRISES DE POSITION DOSSIERS PRIORITAIRES POUR LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DE L ONTARIO Santé Éducation employabilité communications immigration droits linguistiques 2015 L ASSEMBLÉE DE

Plus en détail

Évaluations des capacités des ONG humanitaires : répondent-elles à leur objectif? Résume

Évaluations des capacités des ONG humanitaires : répondent-elles à leur objectif? Résume Évaluations des capacités des ONG humanitaires : répondent-elles à leur objectif? Résume Juin 2015 REMERCIEMENTS ICVA remercie ses membres, son bureau et les partenaires de leurs cotisations, financements

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) Outil national de rapports en ligne (ONRE)

Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) Outil national de rapports en ligne (ONRE) Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) Outil national de rapports en ligne (ONRE) GUIDE DE L ADMINISTRATEUR MINISTÉRIEL Mise à jour : octobre 2015 1 Table des matières

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

Le financement : un défi

Le financement : un défi Mars 2015 Bulletin sur le rapport nal Conclusions générales Ce bulletin souligne les rétroactions recueillies lors des consultations ainsi que les conclusions et recommandations du rapport final. Recherche

Plus en détail

ICARUS Les bonnes pratiques

ICARUS Les bonnes pratiques ICARUS Les bonnes pratiques Voici une liste des choses que nous pouvons faire pour rendre plus efficaces les actions syndicales sur les Comités d entreprise européens (CEE). 1 Actions possibles des représentants

Plus en détail

CINEDI art et essai guide d'utilisation pour la saisie du formulaire de demande de classement art et essai 2013

CINEDI art et essai guide d'utilisation pour la saisie du formulaire de demande de classement art et essai 2013 CINEDI art et essai guide d'utilisation pour la saisie du formulaire de demande de classement art et essai 2013 CINEDI ART ET ESSAI guide d utilisation pour la saisie du formulaire de demande de classement

Plus en détail

Un allié déterminant pour un service gagnant

Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant impact client, la meilleure façon de favoriser le développement de votre service à la clientèle. Depuis plus de

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS

ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS AUX ANTENNES DE FRANCE TELEVISIONS Le Conseil supérieur de l audiovisuel a adopté le 4 janvier 2011 le rapport au Premier ministre élaboré par une commission de réflexion,

Plus en détail

COOPERATION TECHNIQUE EN MATIERE DE SANTE DANS LE CONTEXTE MIGRATOIRE DANS LE ROYAUME HASHEMITE DE JORDANIE

COOPERATION TECHNIQUE EN MATIERE DE SANTE DANS LE CONTEXTE MIGRATOIRE DANS LE ROYAUME HASHEMITE DE JORDANIE COOPERATION TECHNIQUE EN MATIERE DE SANTE DANS LE CONTETE MIGRATOIRE DANS LE ROYAUME HASHEMITE DE JORDANIE Type de projet : Type de projet secondaire : Couverture géographique : Organisme d exécution :

Plus en détail

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Acheter une demeure n est pas une décision frivole. Il importe de bien faire sa recherche et de prendre son temps avant de décider du type de

Plus en détail

Fonds Lefèvre. Les Bourses : Conseils pour compléter votre formulaire

Fonds Lefèvre. Les Bourses : Conseils pour compléter votre formulaire Fonds Lefèvre Les Bourses : Conseils pour compléter votre formulaire British Council A guide to applying for grants 2 Sommaire A. Les bourses A.1 Soumettre une candidature A.2 Critères d éligibilité A.3

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada

Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada Numéro de la recommandation et date REC-2010-1 (29/03/2010) REC-2010-2 (29/03/2010) REC-2010-3 (29/03/2010) REC-2010-4

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste 12 Type d exercice : Public : Durée : Application en contexte Toute personne participant aux processus de traitement de la violence sexuelle et sexiste (ex. : personnels ministériels, OSC, personnels de

Plus en détail

(Document de présentation)

(Document de présentation) SÉDUCTION, LEADERSHIP & WEB MARKETING POUR UNE IMAGE DE MARQUE ÉCORESPONSABLE. (Document de présentation) Voici un programme unique de formation et de coaching, offert en français qui vous révèlera, étape

Plus en détail

PhytoActéa vous répond

PhytoActéa vous répond PhytoActéa vous répond Comment utiliser le gestionnaire d activité (BONS DE COMMANDES)? Conserver vos Bons de commandes ne suffit pas pour gérer votre activité. Combien ai-je fais de commandes clients,

Plus en détail

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario Supplément destiné aux bureaux de santé publique en partenariat avec Santé publique Ontario Table des matières Remerciements...3 Introduction.......................................................... 4

Plus en détail

Gestion des incidents Administrateurs des écoles

Gestion des incidents Administrateurs des écoles Système d enseignement public de la Nouvelle-Écosse Gestion des incidents Administrateurs des écoles Dernière révision : I. Ajouter une alerte disciplinaire... 3 2. Incidents de comportement perturbateur...

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Quels que soient vos projets de retraite

Quels que soient vos projets de retraite MD Quels que soient vos projets de retraite le programme Étapes vers la retraite MD peut vous aider à atteindre votre objectif. MD Bienvenue au programme Étapes vers la retraite MD! Vous avez une occasion

Plus en détail

Nom et signature de l enquêteur : ---------------------------------------------------------------------------------------------

Nom et signature de l enquêteur : --------------------------------------------------------------------------------------------- MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE TOGOLAISE ------------------- Travail Liberté- Patrie DIVISION DE L IMMUNISATION EVALUATION DE LA CAMPAGNE ROUGEOLE/VITA/ALBENDAZOLE 2015 QUESTIONNAIRE DE REGION (DRS)

Plus en détail

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Atelier sur le renforcement des programmes Partenariats provinciaux en action Du 14 au 16 mars 2007 Comment planifier une campagne provinciale

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail