La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie"

Transcription

1 La désensibilisation Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie

2 Désensibilisation I. Mécanismes II. Indications, modes d administration III. Contre-indications, précautions d emploi IV. Effets indésirables V. Preuves d efficacité, durée VI. Désensibilisation aux venins d hyménoptères

3 Désensibilisation = Immunothérapie spécifique (ITS) Administration allergène Induction mécanisme immunologique de tolérance Dose croissante Voie sous-cutanée / sublinguale / orale

4 La réaction allergique

5 Les mécanismes Théorie humorale & IgG4 Diminution infiltration éosinophiles Modulation TH2/TH1 Rôle de l IL-10

6 Théorie humorale IgG4 : Anticorps «bloquants» Ly B Balance IgE/IgG4 Variabilité selon allergène Formation complexe IgG4/Antigène avant fixation à la surface mastocytes Diminution dégranulation mastocytes Diminution concentration IgE Récepteur faible affinité (Daëron, J Clin Invest, 1995)

7 Infiltration éosinophiles Eosino (Rak, J Allergy Clin Immunol, 1988)

8 Balance TH2/TH1 Gènes Environnement Allergènes Lymphocyte TH1 Lymphocyte TH2 IL-2, IL-12, IFN- IL-4, IL-5, IL-10, IL-13 Réponse anti-infectieuse Réponse allergique

9 Balance TH2/TH1

10 Propriétés anti-allergiques de l IL-10

11 Cellules dendritiques, IL-10 et TGF-ß

12 Effets de l ITS

13 Indications Asthme Reconnue dans plupart des pays Allemagne, pays scandinaves, France, Europe du Sud, USA Non admise dans certains pays Grande-Bretagne, Pays-Bas, Afrique du Sud Pas un ttt de 1 ère intention Multiples allergènes : pas d ITS Consensus européen > 3 allergènes sans parenté : ITS rarement indiquée Essais cliniques en cours

14 Indications Asthme Conditions nécessaires facteur allergique déclenchant histoire clinique tests allergologiques éviction ou évitement impossible traitement médicamenteux en cours, au palier thérapeutique correspondant à sévérité de maladie traitement adapté ne permet pas maîtrise suffisante de maladie

15 Indications Rhinite Intermittente : modérée et sévère Persistante : légère, modérée et sévère Allergie aux pollens ou acariens

16 Modes d administration Sous-cutanée ex : Phostal Sublinguale ex : Staloral à domicile compte-gouttes, seringue doseuse ou pompe le matin à jeun Déposé sous langue, conservé pendant 2 min puis avalé Éviter de se brosser les dents dans les min qui précèdent ou qui suivent la prise Per os (lyophylisat oral) 1 molécule avec AMM / plusieurs essais cliniques

17 ITS lyophilisat oral AMM européenne Extrait allergénique standardisé de pollen de graminée de phléole des prés (Phleum pratense) GRAZAX SQ-T Traitement rhinite et conjonctivite allergiques déclenchées par pollens graminées Procédure reconnaissance mutuelle AMM française

18 ITS voie sous-cutanée Protocole ITS injectable aux pollens Injections tous les 7 j puis espacées à 2 ou 3 semaines lors passage au flacon le plus concentré (Rufin, Revue Fra Allergol Immunol Clin, 2005)

19 Indice de Réactivité (IR) Valeur 100 IR dilution de l extrait de référence interne, qui produit par prick test sur face interne avantbras, avec une pointe de scarification, une papule moyenne équivalente à celle d une solution de phosphate de codéine à 9% (soit environ 6 mm diamètre), chez population cliniquement allergique à la matière première allergénique correspondante

20 ITS voie sublinguale Protocoles pour pollens de bétulacées flacon muni d une pompe dose maximum atteinte répétée 1 jour/2 (Rufin, Revue Fra Allergol Immunol Clin, 2005)

21 Posologie ITS sublinguale Didier, J Allergy Clin Immunol, 2007

22 Posologie ITS sublinguale Didier, J Allergy Clin Immunol, 2007

23 Contre-indications Absolues Affections malignes ou dysimmunitaires Circonstances rendant difficile le traitement des réactions anaphylactiques pathologie coronarienne symptomatique HTA sévère traitement bêta-bloquant même sous forme topique défaut d accord du patient pour observance régulière

24 Contre-indications Relatives Enfant < 5 ans Sujet âgé Grossesse car risque choc anaphylactique pour mère et foetus poursuivre une ITS commencée avant grossesse et bien tolérée Asthme sévère non contrôlé par traitement médicamenteux VEMS < 70% théorique corticothérapie orale continue

25 Contre-indications Spécifiques pour la voie sublinguale Maladies buccales chroniques aphtose lichen érosif parodontopathies persistantes Temporaires plaie buccale chute d une dent ou extraction dentaire gingivite

26 Précautions d emploi (ITS injectable) Prescription par médecin expérimenté en allergologie Administration par médecin ou sous sa surveillance directe Trousse d urgence à disposition ampoules injectables antihistaminiques, corticoïdes et adrénaline Nébulisation β-2 mimétique Éviter erreur posologie flacon correspondant à concentration correcte volume injecté Surseoir à l injection symptômes d asthme VEMS (ou DEP) < 70% théorique maladie intercurrente en particulier fièvre Surveiller patient > 30 min après injection

27 Effets indésirables (ITS injectable) Réactions locales oedème, érythème, nodules sous-cutanés diamètre < 5 cm : normale > 5 cm : antihistaminique et éventuellement application poche de glace Réactions syndromiques rhino-conjonctivite asthme Réactions systémiques rares (<1%) exceptionnellement fatales : 1 pour 2,5 millions d injections urticaire, oedème de Quincke, choc anaphylactique

28 Effets indésirables (ITS sublinguale) Réactions locales Démangeaisons, sensation brûlure lèvres, léger gonflement sous la langue Déposer l allergène sur un morceau de sucre ou de mie de pain que l enfant va laisser fondre sous la langue, boire un peu d eau après avoir dégluti l allergène Réactions systémiques + rares Douleurs digestives avec ou sans diarrhée Si reproduction symptômes revenir à dose antérieure, de la à 3 ou 4 reprises et reprendre progression des doses Réapparition signes allergie ou asthénie Rhinorrhée, prurit oculaire, gêne respiratoire Discuter traitement antihistaminique

29 Preuves d efficacité Efficacité dans l asthme pollens de graminées, bouleau et ambroisie acariens domestiques phanères d animaux (chat, chien) 2 moisissures : Alternaria et Cladosporium + efficace chez enfant et adulte jeune que sujets + âgés Ne pas utiliser poussières de maison extraits bactériens Candida albicans Antigènes alimentaires : essais cliniques en cours

30 Durée Inconnue pas de consensus Asthme efficacité clinique, consommation bêta-2-stimulants inhalés et EFR tests allergologiques : sans intérêt Période de 6 à 12 mois nécessaire pour juger absence d efficacité Si ITS efficace : poursuivre durant 3 à 5 ans pour limiter risques rechute à l arrêt du traitement

31 Désensibilisation aux venins d hyménoptères

32 Désensibilisation aux venins d hyménoptères Guêpe vespula Guêpe poliste Abeille (apis mellifera) Frelon (vespa crabro) Bourdon (bombus)

33 Indication ITS hyménoptères Type de réaction TC allergo et/ou IgE sp ITS Locale Loco-régionale Générale Sévère (cardio-respiratoire) Légère (cutanéo-muqueuse) Inhabituelle Positif Négatif Positif Négatif Positif Négatif Positif Négatif Positif Négatif Non Non Non Non Oui Non (à discuter) Non (à discuter) Non Non Non

34 Sélection du venin pour l ITS Hyménoptère TC allergo et/ou IgE sp ITS Identifié + pour le même venin pour ce venin Identifié + pour plusieurs venins Uniquement venin insecte identifié Non identifié + pour un seul venin pour ce venin Non identifié + pour plusieurs venins venins avec bilan biologique + Frelon + pour guêpe vespula vespula Bourdon + pour abeille Abeille (à discuter)

35 Protocole ITS hyménoptères Protocole ultra-rush en 3 h 30 Exemple de molécule Alyostal (venin de guêpe vespula)

36 Durée ITS hyménoptères Au minimum 5 ans Effet protecteur après arrêt ITS enfants : 3% récidive adultes : 13,5% récidive

37 Conclusion Efficacité de la méthode dans certaines conditions ITS hyménoptères +++ Rapport bénéfice/risque à évaluer dans l asthme

38

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 GRAZAX 75 000 SQ-T, lyophilisat oral B/30 (CIP 378 011-6) B/100 (378 012-2) Laboratoires ALK ABELLO Extrait allergénique standardisé de pollen de graminées

Plus en détail

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES QUI, COMMENT ET COMBIEN DE TEMPS DESENSIBILISER? JOËLLE BIRNBAUM UPRES EA 3287 Université de la Méditerranée Service Pneumo-alergologie Hôpital Ste Marguerite, Marseille

Plus en détail

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo A. LES ALLERGIES 26 /03/09 Dr Porri Pneumo I. Définitions II. Physiopathologie A. La phase de sensibilisation B. La phase d allergie III. Pneumoallergènes A. Les acariens B. Les phanères d animaux C. Les

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères 22/9/2015 Dr Xavier Van der Brempt pneumo-allergologue Allergopôle, Clinique Saint-Luc, Namur (Belgique) xavier@bremptallergy.be Quelques

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 XYZALL 0,5 mg/ml, solution buvable Flacon de 200 ml avec seringue pour administration orale (CIP : 376 538-7) UCB PHARMA SA lévocétérizine Liste II Date

Plus en détail

Prise en charge des. EpidÄmiologie. est estimäe e entre 0,15 et 3,3% DeuxiÉme cause de choc anaphylactique

Prise en charge des. EpidÄmiologie. est estimäe e entre 0,15 et 3,3% DeuxiÉme cause de choc anaphylactique Prise en charge des piqåres d hymd hymänoptéres Docteur Jean-Marc Minguet Accueil des Urgences - SMUR Centre Hospitalier de la DracÄnie EpidÄmiologie Environ 10 däcés d s par an en France La prävalence

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. Connaître mon allergie L'allergie L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. 18 millions de Français sont allergiques (30 % de la population),

Plus en détail

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 Je m informe Comprendre l allergie Il y a de plus en plus d allergiques VRAI : L OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l allergie au 4ème rang des affections

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

Stallergenes, acteur d une meilleure prise en charge des allergies à travers le monde. Août 2013

Stallergenes, acteur d une meilleure prise en charge des allergies à travers le monde. Août 2013 Stallergenes, acteur d une meilleure prise en charge des allergies à travers le monde Août 2013 1 I. UN LABORATOIRE BIOPHARMACEUTIQUE ENGAGÉ DANS LE TRAITEMENT DES ALLERGIES Laboratoire biopharmaceutique

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*)

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) Objectifs Pédagogiques : - Reconnaître une allergie respiratoire chez l enfant - Connaître les principes généraux du traitement d une

Plus en détail

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS B. BAKONDE*, K. TCHANGAI-WALLA***, A.K. TATAGAN, O. TIDJANI****, K. KESSIE*, K. ASSIMADI** RESUME Afin

Plus en détail

L IMMUNOTHERAPIE SPECIFIQUE (ITS) en pratique

L IMMUNOTHERAPIE SPECIFIQUE (ITS) en pratique L IMMUNOTHERAPIE SPECIFIQUE (ITS) en pratique Principe de l ITS Mode d action Voies d administration Allergènes Protocoles Indications et contre-indications Evaluer le bénéfice de l ITS en pratique ITS

Plus en détail

Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria. Michel Miguéres AART, janvier 2011

Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria. Michel Miguéres AART, janvier 2011 Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria Michel Miguéres AART, janvier 2011 Allergènes répandus Pouvoir pathogène élevé Éviction difficile voire impossible ITS peut être considérée Quels

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX VENINS D HYMÉNOPTÈRES

ALLERGIQUE AUX VENINS D HYMÉNOPTÈRES ALLERGIQUE AUX VENINS D HYMÉNOPTÈRES L ALLERGIE DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière anormale au contact d une substance

Plus en détail

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique La désensibilisation Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique, est actuellement le seul traitement modifiant le cours

Plus en détail

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K.

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K. University of Zurich Zurich Open Repository and Archive Winterthurerstr. 190 CH-8057 Zurich Year: 2011 Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions Ballmer-Weber, B K Ballmer-Weber, B K

Plus en détail

Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant

Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mars 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant C est le sujet d une importante étude britannique

Plus en détail

cas de désensibilisation au cabinet

cas de désensibilisation au cabinet 5 cas de désensibilisation au cabinet Par Ethel Higgins, MD, CMFC Présenté à la conférence Urologie, néphrologie, allergies de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le 13 juin 2003. À qui

Plus en détail

your life* gynécologie immunologie et transplantation infectiologie et parasitologie métabolisme, diabète, nutrition neurologie ophtalmologie

your life* gynécologie immunologie et transplantation infectiologie et parasitologie métabolisme, diabète, nutrition neurologie ophtalmologie Acteur majeur dans le domaine de la santé, le laboratoire Mylan offre dans plus de 140 pays et territoires dans le monde, l une des plus larges gammes de produits pharmaceutiques, intervenant dans tous

Plus en détail

pratensis, Phleum pratense (Mélange de 5 graminées) Dactylis glomerata, Anthoxanthum odoratum, Lolium perenne, Poa

pratensis, Phleum pratense (Mélange de 5 graminées) Dactylis glomerata, Anthoxanthum odoratum, Lolium perenne, Poa ALUSTAL, Suspension injectable Composition : Principe actif : Extrait allergénique d un ou plusieurs allergènes selon la préparation. Pollinis allergeni extractum Alnus glutinosa (Aulne) Ambrosia elatior

Plus en détail

Les piqûres par hyménoptères

Les piqûres par hyménoptères : : : Les piqûres par hyménoptères DOSSIER Sommaire : 1. Travailleurs professionnellement exposés 2. Risques pour la santé 2.1. Réactions locale et loco-régionales par piqûre unique ou nombre faible de

Plus en détail

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com La processionaire et l Homme Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com 1 Introduction La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa, TP) provoque des lésions cutanées

Plus en détail

Allergie au venin d hyménoptères : prescrire une trousse d urgence!

Allergie au venin d hyménoptères : prescrire une trousse d urgence! SYNTHÈSE Allergie au venin d hyménoptères : prescrire une trousse d urgence! Objectif : Traiter et prévenir les réactions allergiques au venin d hyménoptères. Les piqûres d hyménoptères sont parfois suivies

Plus en détail

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Généralités Introduction: Réactions croisées entre allergènes: 1970 1980. Grand nombre

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Pharmacothérapie des antihistaminiques...

Pharmacothérapie des antihistaminiques... Pharmacothérapie des antihistaminiques... manifestations cutanées rhinites conjonctivites Anti-histaminiques H1 éviter l usage topique 1 Allergie: conseils à l officine Identifier la cause : médicament?

Plus en détail

PIQURES D HYMENOPTERES

PIQURES D HYMENOPTERES Docteurs Erik BOQUET et François ROLLIN Page 1 21/06/2008 PIQURES D HYMENOPTERES (Docteurs Erik BOQUET* et François ROLLIN**) Les hyménoptères forment un ordre important parmi les insectes avec plus de

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

Vipères Hyménoptères. Pr. Vincent Danel. Toxicologie Clinique et Toxicovigilance Centre Hospitalier Universitaire et UFR de Pharmacie Grenoble

Vipères Hyménoptères. Pr. Vincent Danel. Toxicologie Clinique et Toxicovigilance Centre Hospitalier Universitaire et UFR de Pharmacie Grenoble Vipères Hyménoptères Pr. Vincent Danel Toxicologie Clinique et Toxicovigilance Centre Hospitalier Universitaire et UFR de Pharmacie Grenoble Vipères et Hyménoptères Leurs atteintes s opposent point par

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Allergie. Les outils du diagnostic. Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014

Allergie. Les outils du diagnostic. Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014 Allergie Les outils du diagnostic Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014 Plan Physiopathologie Outils : Anamnèse Prick test IgE tot. et spécif. Patch test Intradermoréaction Épreuve de provocation 4 situations

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE?

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? Connaître mon allergie Définition Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les poils d animaux qui sont responsables de l allergie, mais des substances (protéines)

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

Communiqué de presse. Janvier 2013. La désensibilisation (ou immunothérapie allergénique)

Communiqué de presse. Janvier 2013. La désensibilisation (ou immunothérapie allergénique) Communiqué de presse Janvier 2013 UNE NOUVELLE ANNÉE DÉBUTE, UNE NOUVELLE SAISON POLLINIQUE COMMENCE : DE BONNES RÉSOLUTIONS PEUVENT ÊTRE PRISES POUR LUTTER CONTRE L ALLERGIE AUX POLLENS DE BOULEAU ET

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE Exemple de Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001(BO Spécial

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES : Infirmières, infirmiers Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier

Plus en détail

newsletter Edito Avril Patrick Alexandre Président du Directoire

newsletter Edito Avril Patrick Alexandre Président du Directoire newsletter Avril Edito Patrick Alexandre Président du Directoire SUPERGENERIQUES Développement et élargissement du portefeuille de supergénériques QUATRE MEDICAMENTS Méthotrexate, Adrénaline, Sumatriptan,

Plus en détail

Plan. Plan. Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé. Asthme du consensus aux phénotypes. Asthme du nourrisson: 3 phénotypes

Plan. Plan. Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé. Asthme du consensus aux phénotypes. Asthme du nourrisson: 3 phénotypes Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé Jocelyne JUST Centre de l Asthme et des Allergies Groupe Hospitalier Trousseau- La Roche Guyon Université Pierre et Marie Curie, Paris6 Stepwise approach

Plus en détail

6La vaccination et les allergies

6La vaccination et les allergies CHAPITRE 6 Ursule@Fotolia.com 6La vaccination et les allergies OBJECTIFS Être capable de : Énoncer le principe de vaccination. Indiquer les caractéristiques de l immunité conférée par les vaccins. Présenter

Plus en détail

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Particularités communes! Ac monoclonaux «humanisés»! AMM 1999 pour le palivizumab, 2006 pour omalizumab!

Plus en détail

AVIS. 7 septembre 2011. Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 09/09/2006 (JO du 28/02/2008).

AVIS. 7 septembre 2011. Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 09/09/2006 (JO du 28/02/2008). COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 septembre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 09/09/2006 (JO du 28/02/2008). VIRLIX 10 mg, comprimé pelliculé sécable

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES L ALLERGIE QU'EST CE QUE C'EST? DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière

Plus en détail

Les facteurs environnementaux interviennent néanmoins de manière prépondérante par rapport aux critères génétiques.

Les facteurs environnementaux interviennent néanmoins de manière prépondérante par rapport aux critères génétiques. FICHE N 4 : LES ALLERGIES I. DEFINITION ET MECANISMES L allergie est la conséquence d une réaction immunitaire exagérée. Etymologiquement, c est l état d un individu qui réagit autrement (allos : autre

Plus en détail

Notes sur les technologies de la santé en émergence

Notes sur les technologies de la santé en émergence Notes sur les technologies de la santé en émergence numéro 107 novembre 2007 Grazax : vaccin oral contre l'allergie au pollen des graminées (rhume des foins) Sommaire Grazax est un vaccin auto-administré

Plus en détail

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :...

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... PATIENT : Nom :... Date de naissance :... Age :...ans Poids :...kg Profession :... Origine ethnique:... Sexe : M F Taille :...cm PLAINTES

Plus en détail

03/09/2012. But du programme. Objectifs d apprentissage. Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique

03/09/2012. But du programme. Objectifs d apprentissage. Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Formation s adressant aux intervenants scolaires Personnes dont l allergie est connue (1,5 heure) Ŕ MAJ-2012-3

Plus en détail

ALLERGIE RESPIRATOIRE

ALLERGIE RESPIRATOIRE ALLERGIE RESPIRATOIRE Catherine NEUKIRCH Service de Pneumologie et Allergologie INSERM U700 Hôpital Bichat, Université Paris 7 Enquête allergologique chez l asthmatique : oui! Cause allergique retrouvée

Plus en détail

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999 Inspection Académique de la Haute-Savoie Service de Promotion de la Santé en faveur des élèves Document Confidentiel PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181

Plus en détail

Avis 4 septembre 2013. AVAMYS 27,5 µg/pulvérisation, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 pulvérisations (CIP : 34009 383 224 4 6)

Avis 4 septembre 2013. AVAMYS 27,5 µg/pulvérisation, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 pulvérisations (CIP : 34009 383 224 4 6) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 septembre 2013 AVAMYS 27,5 µg/pulvérisation, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 pulvérisations (CIP : 34009 383 224 4 6) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr «Angioedemes médicamenteux m : quel risque, quelles explorations» Frédéric ric BérardB Service d Allergologie d et Immunologie Clinique Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr Dans la plupart

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

QUELQUES DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES...

QUELQUES DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES... QUELQUES DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES... Prévalence dans la population générale Tests cutanés et/ou IgEs : Adultes : 9,3-28,7% Enfants : 3,7% IGEs abeille : 6-17% IGEs guêpe : 12-21% Prévalence chez les apiculteurs

Plus en détail

SYNTHÈSE. Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques

SYNTHÈSE. Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques SYNTHÈSE Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières années.

Plus en détail

Allergie aux animaux de laboratoire / Dr F. Zysset / Lausanne

Allergie aux animaux de laboratoire / Dr F. Zysset / Lausanne Allergies aux animaux de laboratoire Dr F. Zysset, Lausanne Allergie aux animaux de laboratoire / Dr F. Zysset / Lausanne V1.1 du 8.11.2006 1/7 Allergies aux animaux de laboratoires 1. Introduction L allergie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mai 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mai 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mai 2008 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 avril 2003 (JO du 11 avril 2003) XYZALL 5 mg, comprimé pelliculé Boîte

Plus en détail

AVIS 16 novembre 2011

AVIS 16 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 novembre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31 décembre 2006 (JO du 28 février 2008) POLERY ADULTES, sirop Flacon

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

Abeilles et allergies

Abeilles et allergies ou Les excès du système immunitaire Les hyménoptères (en grec hymên = membrane et ptéron = aile ) portent des ailes membraneuses par paires. Les crochets présents sur la nervure antérieure des ailes postérieures

Plus en détail

L éruption d Aymeric (9 ans)

L éruption d Aymeric (9 ans) L éruption d Aymeric (9 ans) Une lésion érythémateuse annulaire non prurigineuse constatée la veille Une petite papule en son centre? Aucun signe général L éruption d Aymeric (9 ans) QU EST-CE QUE C EST?

Plus en détail

PRE TEST X X X X X X X X X X X

PRE TEST X X X X X X X X X X X PRE TEST La allergies alimentaires sont plus fréquentes chez l adulte Les maladies allergiques ont doublé en 15 ans Un taux d IgE totales élevé est en faveur de l atopie Le Phadiatop est un test de dépistage

Plus en détail

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay Unité de pneumologie, d allergologie d et de pathologie respiratoire de l environnementl Pôle de Pathologie thoracique Hôpitaux universitaires

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 9 septembre 2001 (avis de renouvellement

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mai 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** * 1. Les tests d allergie chez l enfant 2. Test de Provocation Alimentaire chez l enfant: cas particulier de l allergie

Plus en détail

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS ANNEXES 1 LETTRE POUR LES PARENTS A Mme, M.. Parents de l Enfant Classe Madame, Monsieur Vous m avez indiqué que votre enfant présente une allergie pouvant nécessiter un traitement ou des soins à l école.

Plus en détail

STALLERGÈNES aborde une nouvelle phase de son histoire.

STALLERGÈNES aborde une nouvelle phase de son histoire. Message du Président STALLERGÈNES aborde une nouvelle phase de son histoire. Madame, Monsieur, Cher Actionnaire, L exercice 2005 a été une année marquante pour STALLERGÈNES à deux titres : Albert SAPORTA

Plus en détail

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny EA 3999 : Maladies allergiques:diagnostic et thérapeutique. Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie. Nancy Le malade atopique Notre

Plus en détail

VENINS D INSECTES. Conseils et renseignements pour les patients allergiques. Curing Allergy. Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy

VENINS D INSECTES. Conseils et renseignements pour les patients allergiques. Curing Allergy. Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy VENINS D INSECTES Conseils et renseignements pour les patients allergiques Curing Allergy Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, cher patient allergique, Seuls quelques

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT RAGWITEK. Extrait d allergène standardisé, petite herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia) Comprimé sublingual, 12 Amb a 1-U

MONOGRAPHIE DE PRODUIT RAGWITEK. Extrait d allergène standardisé, petite herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia) Comprimé sublingual, 12 Amb a 1-U MONOGRAPHIE DE PRODUIT RAGWITEK Extrait d allergène standardisé, petite herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia) Comprimé sublingual, 12 Amb a 1-U Comprimé d immunothérapie contre l allergie Merck Canada

Plus en détail

ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITES item 113. ALLERGIES RESPIRATOIRES item 115

ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITES item 113. ALLERGIES RESPIRATOIRES item 115 Collège des Enseignants de Pneumologie Référentiel pour la préparation de l ECN Dr Bourdin (Montpellier), Pr Godard (Montpellier) Pr Charpin (Marseille), Pr Tillie-Leblond (Lille) Pr Raherison (Bordeaux),

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la nouvelle unité de production 11.09.08

DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la nouvelle unité de production 11.09.08 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la nouvelle unité de production 11.09.08-1 - SOMMAIRE I. STALLERGENES, UN LABORATOIRE BIOPHARMACEUTIQUE ENGAGE DANS LE TRAITEMENT DE L ALLERGIE L expertise de Stallergenes

Plus en détail

allergique aux moisissures?

allergique aux moisissures? allergique aux moisissures? Connaître mon allergie Définition Les moisissures sont des champignons microscopiques présents partout dans l environnement : dans le sol, l eau et sur les plantes. Dans la

Plus en détail

L anaphylaxie : quand l allergie conduit à un choc mortel

L anaphylaxie : quand l allergie conduit à un choc mortel www. afpral.fr Communiqué de presse juin 2015 AFPRAL Association Française pour la Prévention des allergies L anaphylaxie : quand l allergie conduit à un choc mortel Le 4 juin 2015, l association française

Plus en détail

Faculté de Médecine de Marseille

Faculté de Médecine de Marseille Allergies et hypersensibilités chez l'enfant et l'adulte : aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement (113) Denis Charpin Mars 2005 (Mise à jour 2008-2009) Objectifs pédagogiques

Plus en détail

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann Borréliose de Lyme Borrelia burgdorferi stricto sensu, B. afzelii, B. garinii, B. spielmanii, B. valaisiana Eléments de physiopathologie inoculation

Plus en détail

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I 28/10/2013 MAIROT Kévin D1 Immunopathologie et immunointervention Professeur J. Vitte 8 pages Plan: Allergies Hypersensibilité de type I A. Physiopathologie de l'allergie : I. Schéma global de la réaction

Plus en détail

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte Réalisé par: - Anca M Chiriac - Farah Hannachi - Pascal DEMOLY Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve -

Plus en détail

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007 : Biologie de l allergie, CERM 2007 Allergie : Le poids des chiffres! Exploration des hypersensibilités à IgE 4% de la population générale ~ 10% des enfants de moins de 2 ans (USA) Les manifestations s'aggravent!

Plus en détail

IgE. IgE totales. infections virales : mononucléose infectieuse, cytomégalovirus

IgE. IgE totales. infections virales : mononucléose infectieuse, cytomégalovirus IgE La présence d anticorps ayant une activité homocytotrope et apparaissant dans les pathologies allergiques fut démontrée par le test de transfert sérique de Prausnitz et Kustner en 1921, bien avant

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT HUMEX ALLERGIE CETIRIZINE 10 mg, comprimé pelliculé sécable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Pour un comprimé pelliculé sécable

Plus en détail

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Dr Hakima OUKSEL Département de Pneumologie 1 Le traitement de fond de l asthme 1. Est

Plus en détail

Allergie aux piqûres d insecte un article qui tombe à pic!

Allergie aux piqûres d insecte un article qui tombe à pic! L anaphylaxie: mythes et réalités Allergie aux piqûres d insecte un article qui tombe à pic! Anne Des Roches et Louis Paradis 5 Dionysos,dieu du vin,marchait dans ses champs de vignes.il s apprêtait à

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique!

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Pr David LAUNAY launayd@gmail.com @DLaunay Service de Médecine Interne. Unité d'immunologie Clinique CNRMR Maladies Autoimmunes et Systémiques Rares Hôpital

Plus en détail

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé!

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! MISES AU POINT Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! Publié le 12/08/2009 D. DE BOISSIEU Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Devant une cassure de la courbe de poids chez le nourrisson, le

Plus en détail

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007 L'avis du clinicien : place de la biologie dans la prise en charge de l'allergie de l'enfant Dr Caroline THUMERELLE Unité de Pneumologie-Allergologie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille ALLERGIE SENSIBILISATION

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail