La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie"

Transcription

1 La désensibilisation Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie

2 Désensibilisation I. Mécanismes II. Indications, modes d administration III. Contre-indications, précautions d emploi IV. Effets indésirables V. Preuves d efficacité, durée VI. Désensibilisation aux venins d hyménoptères

3 Désensibilisation = Immunothérapie spécifique (ITS) Administration allergène Induction mécanisme immunologique de tolérance Dose croissante Voie sous-cutanée / sublinguale / orale

4 La réaction allergique

5 Les mécanismes Théorie humorale & IgG4 Diminution infiltration éosinophiles Modulation TH2/TH1 Rôle de l IL-10

6 Théorie humorale IgG4 : Anticorps «bloquants» Ly B Balance IgE/IgG4 Variabilité selon allergène Formation complexe IgG4/Antigène avant fixation à la surface mastocytes Diminution dégranulation mastocytes Diminution concentration IgE Récepteur faible affinité (Daëron, J Clin Invest, 1995)

7 Infiltration éosinophiles Eosino (Rak, J Allergy Clin Immunol, 1988)

8 Balance TH2/TH1 Gènes Environnement Allergènes Lymphocyte TH1 Lymphocyte TH2 IL-2, IL-12, IFN- IL-4, IL-5, IL-10, IL-13 Réponse anti-infectieuse Réponse allergique

9 Balance TH2/TH1

10 Propriétés anti-allergiques de l IL-10

11 Cellules dendritiques, IL-10 et TGF-ß

12 Effets de l ITS

13 Indications Asthme Reconnue dans plupart des pays Allemagne, pays scandinaves, France, Europe du Sud, USA Non admise dans certains pays Grande-Bretagne, Pays-Bas, Afrique du Sud Pas un ttt de 1 ère intention Multiples allergènes : pas d ITS Consensus européen > 3 allergènes sans parenté : ITS rarement indiquée Essais cliniques en cours

14 Indications Asthme Conditions nécessaires facteur allergique déclenchant histoire clinique tests allergologiques éviction ou évitement impossible traitement médicamenteux en cours, au palier thérapeutique correspondant à sévérité de maladie traitement adapté ne permet pas maîtrise suffisante de maladie

15 Indications Rhinite Intermittente : modérée et sévère Persistante : légère, modérée et sévère Allergie aux pollens ou acariens

16 Modes d administration Sous-cutanée ex : Phostal Sublinguale ex : Staloral à domicile compte-gouttes, seringue doseuse ou pompe le matin à jeun Déposé sous langue, conservé pendant 2 min puis avalé Éviter de se brosser les dents dans les min qui précèdent ou qui suivent la prise Per os (lyophylisat oral) 1 molécule avec AMM / plusieurs essais cliniques

17 ITS lyophilisat oral AMM européenne Extrait allergénique standardisé de pollen de graminée de phléole des prés (Phleum pratense) GRAZAX SQ-T Traitement rhinite et conjonctivite allergiques déclenchées par pollens graminées Procédure reconnaissance mutuelle AMM française

18 ITS voie sous-cutanée Protocole ITS injectable aux pollens Injections tous les 7 j puis espacées à 2 ou 3 semaines lors passage au flacon le plus concentré (Rufin, Revue Fra Allergol Immunol Clin, 2005)

19 Indice de Réactivité (IR) Valeur 100 IR dilution de l extrait de référence interne, qui produit par prick test sur face interne avantbras, avec une pointe de scarification, une papule moyenne équivalente à celle d une solution de phosphate de codéine à 9% (soit environ 6 mm diamètre), chez population cliniquement allergique à la matière première allergénique correspondante

20 ITS voie sublinguale Protocoles pour pollens de bétulacées flacon muni d une pompe dose maximum atteinte répétée 1 jour/2 (Rufin, Revue Fra Allergol Immunol Clin, 2005)

21 Posologie ITS sublinguale Didier, J Allergy Clin Immunol, 2007

22 Posologie ITS sublinguale Didier, J Allergy Clin Immunol, 2007

23 Contre-indications Absolues Affections malignes ou dysimmunitaires Circonstances rendant difficile le traitement des réactions anaphylactiques pathologie coronarienne symptomatique HTA sévère traitement bêta-bloquant même sous forme topique défaut d accord du patient pour observance régulière

24 Contre-indications Relatives Enfant < 5 ans Sujet âgé Grossesse car risque choc anaphylactique pour mère et foetus poursuivre une ITS commencée avant grossesse et bien tolérée Asthme sévère non contrôlé par traitement médicamenteux VEMS < 70% théorique corticothérapie orale continue

25 Contre-indications Spécifiques pour la voie sublinguale Maladies buccales chroniques aphtose lichen érosif parodontopathies persistantes Temporaires plaie buccale chute d une dent ou extraction dentaire gingivite

26 Précautions d emploi (ITS injectable) Prescription par médecin expérimenté en allergologie Administration par médecin ou sous sa surveillance directe Trousse d urgence à disposition ampoules injectables antihistaminiques, corticoïdes et adrénaline Nébulisation β-2 mimétique Éviter erreur posologie flacon correspondant à concentration correcte volume injecté Surseoir à l injection symptômes d asthme VEMS (ou DEP) < 70% théorique maladie intercurrente en particulier fièvre Surveiller patient > 30 min après injection

27 Effets indésirables (ITS injectable) Réactions locales oedème, érythème, nodules sous-cutanés diamètre < 5 cm : normale > 5 cm : antihistaminique et éventuellement application poche de glace Réactions syndromiques rhino-conjonctivite asthme Réactions systémiques rares (<1%) exceptionnellement fatales : 1 pour 2,5 millions d injections urticaire, oedème de Quincke, choc anaphylactique

28 Effets indésirables (ITS sublinguale) Réactions locales Démangeaisons, sensation brûlure lèvres, léger gonflement sous la langue Déposer l allergène sur un morceau de sucre ou de mie de pain que l enfant va laisser fondre sous la langue, boire un peu d eau après avoir dégluti l allergène Réactions systémiques + rares Douleurs digestives avec ou sans diarrhée Si reproduction symptômes revenir à dose antérieure, de la à 3 ou 4 reprises et reprendre progression des doses Réapparition signes allergie ou asthénie Rhinorrhée, prurit oculaire, gêne respiratoire Discuter traitement antihistaminique

29 Preuves d efficacité Efficacité dans l asthme pollens de graminées, bouleau et ambroisie acariens domestiques phanères d animaux (chat, chien) 2 moisissures : Alternaria et Cladosporium + efficace chez enfant et adulte jeune que sujets + âgés Ne pas utiliser poussières de maison extraits bactériens Candida albicans Antigènes alimentaires : essais cliniques en cours

30 Durée Inconnue pas de consensus Asthme efficacité clinique, consommation bêta-2-stimulants inhalés et EFR tests allergologiques : sans intérêt Période de 6 à 12 mois nécessaire pour juger absence d efficacité Si ITS efficace : poursuivre durant 3 à 5 ans pour limiter risques rechute à l arrêt du traitement

31 Désensibilisation aux venins d hyménoptères

32 Désensibilisation aux venins d hyménoptères Guêpe vespula Guêpe poliste Abeille (apis mellifera) Frelon (vespa crabro) Bourdon (bombus)

33 Indication ITS hyménoptères Type de réaction TC allergo et/ou IgE sp ITS Locale Loco-régionale Générale Sévère (cardio-respiratoire) Légère (cutanéo-muqueuse) Inhabituelle Positif Négatif Positif Négatif Positif Négatif Positif Négatif Positif Négatif Non Non Non Non Oui Non (à discuter) Non (à discuter) Non Non Non

34 Sélection du venin pour l ITS Hyménoptère TC allergo et/ou IgE sp ITS Identifié + pour le même venin pour ce venin Identifié + pour plusieurs venins Uniquement venin insecte identifié Non identifié + pour un seul venin pour ce venin Non identifié + pour plusieurs venins venins avec bilan biologique + Frelon + pour guêpe vespula vespula Bourdon + pour abeille Abeille (à discuter)

35 Protocole ITS hyménoptères Protocole ultra-rush en 3 h 30 Exemple de molécule Alyostal (venin de guêpe vespula)

36 Durée ITS hyménoptères Au minimum 5 ans Effet protecteur après arrêt ITS enfants : 3% récidive adultes : 13,5% récidive

37 Conclusion Efficacité de la méthode dans certaines conditions ITS hyménoptères +++ Rapport bénéfice/risque à évaluer dans l asthme

38

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

Allergies alimentaires de l enfant

Allergies alimentaires de l enfant Allergies alimentaires de l enfant N. Faure FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Définitions Réaction adverse aux protéines alimentaires (animales ou végétales) par un mécanisme immunoallergique

Plus en détail

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens 1820-1900 Ancestors of Allergy. Compte pollinique Se teste lui-même 1865 Tests cutanés

Plus en détail

La désensibilisation Mise au point et Impact Economique

La désensibilisation Mise au point et Impact Economique La désensibilisation Mise au point et Impact Economique Dr Maud Deschampheleire Service de Pneumo-Allergologie STR et CHR CITADELLE Liège Rappel Mécanismes-Définitions Allergie; forme d hypersensibilité

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

Le médecin généraliste est de plus en plus confronté à des patients souffrant d allergie.

Le médecin généraliste est de plus en plus confronté à des patients souffrant d allergie. * Pneumo-allergologue Clinique Saint-Luc 5004 Bouge La désensibilisation allergique par voie sublinguale par le Dr Lise-Marie Vandezande* Le médecin généraliste est de plus en plus confronté à des patients

Plus en détail

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale?

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? JAMA La pratique de l'allergie alimentaire Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? Antoine DESCHILDRE Pédiatrie, CHRU de Lille JAMA-CFA, avril 2009 QUAND et COMMENT PRATIQUER

Plus en détail

Nom de la préparation Oralair 100 IR et 300 IR comprimés sublinguaux

Nom de la préparation Oralair 100 IR et 300 IR comprimés sublinguaux Nom de la préparation Oralair 100 IR et 300 IR comprimés sublinguaux Composition Principe(s) actif(s): extrait allergénique de pollens des graminées suivantes: dactyle aggloméré (Dactylis glomerata L.),

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 juin 2010 LEVOFREE 0,05 %, collyre en solution en récipient unidose Boîte de 30 récipients unidoses de 0,3 ml (CIP : 576 713-7) Laboratoires CHAUVIN BAUSCH & LOMB

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral Extrait allergénique standardisé de pollen de graminée (fléole des prés, Phleum pratense) Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Une allergie typique?

Une allergie typique? CAS CLINIQUE Une allergie typique? Commencer Réalisé par le Pr Demoly Coordinateur du Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier Bastien, 15 ans Tous les ans

Plus en détail

La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES

La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES RHINITE ALLERGIQUE : PROBLEME IMPORTANT CAR: > Prévalence: 5 à 50% dans la population générale (600 millions). Estimée à 15% en Algérie

Plus en détail

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale L.MALOT Diagnostic : allergènes recombinants Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale DIAGNOSTIC Camille 10 ans Cs pour une rhinite perannuelle Interro : éternuements

Plus en détail

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE *Centre Hospitalier Saint Joseph et Saint Luc 20 quai Claude Bernard 69007 LYON Cabinet Médical 1 rue Laborde 69500 BRON girodet.bru@voila.fr

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères 22/9/2015 Dr Xavier Van der Brempt pneumo-allergologue Allergopôle, Clinique Saint-Luc, Namur (Belgique) xavier@bremptallergy.be Quelques

Plus en détail

Les Allergies. Dossier réalisé avec la collaboration du conseil scientifique de la Société Francaise d'allergologie

Les Allergies. Dossier réalisé avec la collaboration du conseil scientifique de la Société Francaise d'allergologie Les Allergies Les allergies sont connues de longue date : Hippocrate et Lucrèce en ont déjà donné des descriptions dans l Antiquité. A la Renaissance, on attribue le rhume des foins (rhinoconjonctivite

Plus en détail

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu - Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie H Dhivert Donnadieu Philippe 55 ans, habite à Amiens Antc: symptômes polliniques

Plus en détail

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015 Item 184 Asthme Figure 1 : Physiopathologie de l asthme Figure 2 : Courbe debit-volume typique de TVO significativement réversible. Après broncho-dilatateurs (BD), le VEMS gagne 500 ml soit 14%. Tableau

Plus en détail

Pharmacothérapie des antihistaminiques...

Pharmacothérapie des antihistaminiques... Pharmacothérapie des antihistaminiques... Anti-histaminiques H1 manifestations cutanées rhinites conjonctivites éviter l usage topique Allergie: conseils à l officine Identifier la cause : médicament?

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 avril 2008 WYSTAMM 10 mg, comprimé Boîte de 15 comprimés (CIP : 382 884-0) Boîte de 30 comprimés (CIP : 384 162-2) Laboratoires BOUCHARA RECORDATI rupatadine Date

Plus en détail

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Département de Biologie Année Universitaire : 2004-2005 Filière SVI Semestre 4 Immunopathologie Module optionnel (M 16.1): Biologie Humaine Élément : Immunologie

Plus en détail

Les allergies et les apiculteurs

Les allergies et les apiculteurs Les allergies et les apiculteurs Yvonand le 22 avril 2016 Dr. Jean-Dominique Lavanchy Méd. gén. FMH, médecine manuelle SAMM 1462 Yvonand Définition de l allergie Les réactions allergiques: eczéma, urticaire,

Plus en détail

COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND

COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND LE SUIVI D UN ALLERGIQUE APRES SON PASSAGE AU SAU COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND Le rôle de prévention secondaire fait partie de la tâche du parfait petit urgentiste..mais ce dernier est souvent pris

Plus en détail

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 L asthme en 2008 Les faits importants Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 Gérard Peiffer Pneumologue-Allergologue CHR Metz Epidémiologie de l asthme en France

Plus en détail

1 L histoire de l allergologie en quelques dates

1 L histoire de l allergologie en quelques dates 1 L histoire de l allergologie en quelques dates Dès 1873, Charles Blackley en Angleterre mit au point la collecte de pollens grâce à un cerf-volant et provoqua sur sa propre peau, car il était atteint

Plus en détail

Prise en charge des. EpidÄmiologie. est estimäe e entre 0,15 et 3,3% DeuxiÉme cause de choc anaphylactique

Prise en charge des. EpidÄmiologie. est estimäe e entre 0,15 et 3,3% DeuxiÉme cause de choc anaphylactique Prise en charge des piqåres d hymd hymänoptéres Docteur Jean-Marc Minguet Accueil des Urgences - SMUR Centre Hospitalier de la DracÄnie EpidÄmiologie Environ 10 däcés d s par an en France La prävalence

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 GRAZAX 75 000 SQ-T, lyophilisat oral B/30 (CIP 378 011-6) B/100 (378 012-2) Laboratoires ALK ABELLO Extrait allergénique standardisé de pollen de graminées

Plus en détail

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES QUI, COMMENT ET COMBIEN DE TEMPS DESENSIBILISER? JOËLLE BIRNBAUM UPRES EA 3287 Université de la Méditerranée Service Pneumo-alergologie Hôpital Ste Marguerite, Marseille

Plus en détail

ALLERGIES CUTANEO - RESPIRATOIRES ET ACRYLATES

ALLERGIES CUTANEO - RESPIRATOIRES ET ACRYLATES ALLERGIES CUTANEO - RESPIRATOIRES ET ACRYLATES E. Marquand,, V. Spinelli, L. Domeny,, M.P. Lehucher-Michel Consultation de Pathologie Professionnelle GIMS - CRAM 23 novembre 2004 1 INTRODUCTION! Pathologies

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 XYZALL 0,5 mg/ml, solution buvable Flacon de 200 ml avec seringue pour administration orale (CIP : 376 538-7) UCB PHARMA SA lévocétérizine Liste II Date

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 Lien entre AA et asthme 10% des enfants sont asthmatiques 10% des asthmatiques sont all alimentaires (2% chez

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Allergie alimentaire. Chapitre 10

Allergie alimentaire. Chapitre 10 229 Chapitre 10 Allergie alimentaire Dr. Michèle RAFFARD Allergologue Centre Médical de l Institut Pasteur, 75 rue de l Eglise 75015, Paris mraffard@free.fr Dr. Martine VIGAN Praticien Hospitalier Unité

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 17 janvier 2012 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif au guide pour l'accueil en restauration

Plus en détail

Rachel Frély. Les allergies. alimentaires. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol

Rachel Frély. Les allergies. alimentaires. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Rachel Frély Les allergies alimentaires Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol CHAPITRE 1 Les allergies alimentaires en questions 1. Quels sont les mécanismes de l allergie? Au début du

Plus en détail

Information professionnelle ELUDRIL N. Color: E 124, Conserv. : Alcohol benzylicus, Excipiens ad solutionem pro 1 ml.

Information professionnelle ELUDRIL N. Color: E 124, Conserv. : Alcohol benzylicus, Excipiens ad solutionem pro 1 ml. Information professionnelle ELUDRIL N COMPOSITION Principe actif: Chlorhexidini digluconas. Excipients: Propylenglycolum, Aromatica Vanillinum et alia, Color: E 124, Conserv. : Alcohol benzylicus, Excipiens

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Surveillance des pollens d ambroisies assurée par la RNSA

Surveillance des pollens d ambroisies assurée par la RNSA Surveillance des pollens d ambroisies assurée par la RNSA Au microscope optique Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique réalise la surveillance en continu de la concentration en pollens allergisants

Plus en détail

Produits de contraste et Allergie : Hypersensibilité de type immédiat

Produits de contraste et Allergie : Hypersensibilité de type immédiat Fiche de recommandation pour la pratique clinique Produits de contraste et Allergie : Hypersensibilité de type immédiat Définitions Ces recommandations concernent les produits de contraste iodés et gadolinés.

Plus en détail

INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Les rendez vous de l allergologie Moléculaire Les rendez vous de l allergologie Moléculaire L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Dr H. Masson Juin 2014 Allergène purifié Extrait allergénique

Plus en détail

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo A. LES ALLERGIES 26 /03/09 Dr Porri Pneumo I. Définitions II. Physiopathologie A. La phase de sensibilisation B. La phase d allergie III. Pneumoallergènes A. Les acariens B. Les phanères d animaux C. Les

Plus en détail

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA Prise en charge de la fièvre chez l enfant Dr S. NAFA Définitions Température centrale > 38 C en l absence d activité intense chez un enfant normalement couvert dans une température ambiante tempérée Au

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

Position actualisée de l OMS concernant les vaccins antirabiques Genève (Suisse) Août 2010

Position actualisée de l OMS concernant les vaccins antirabiques Genève (Suisse) Août 2010 Position actualisée de l OMS concernant les vaccins antirabiques Genève (Suisse) Août 2010 1 Introduction La note remplace celle publiée sur le même sujet dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire en

Plus en détail

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD r Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD 27/11/2007 EPP - Service de médecine statutaire r Hevea Brasiliensis (Asie

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI)

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) Etablissement : Année scolaire 20-20 Adresse de l établissement :... Chef d établissement :... Tél. :... Mairie de COORDINATEUR

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, caractérisée par une obstruction bronchique variable dans le temps. Sous-diagnostiqué et insuffisamment pris en charge dans la population

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques Traitement

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA 1. INTRODUCTION. La PCA (patient controlled analgesia) est un système d'administration de morphine qui permet au patient de recevoir un débit continu

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Dermatoses professionnelles Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Introduction Incidence des dermatoses professionnelles: entre 0,5 et 0,7 cas pour 1000 travailleurs

Plus en détail

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Habib Chabane (Paris) Initialement commercialisés via Internet, beaucoup de patients ont recours à ces tests sans prescription médicale,

Plus en détail

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient).

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient). Lexique ALLERGÈNE : Protéine qui provoque la formation d IGE en quantité élevée chez les patients atopiques déclenchant ensuite une réaction allergique. On distingue les allergènes alimentaires ou trophallergènes

Plus en détail

Plan du document : 1. Réactions liées au stress :

Plan du document : 1. Réactions liées au stress : Fiche technique T1-B MODES OPERATOIRES A DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Version 01 décembre 2009 URGENCES MEDICALES A L OCCASION D UNE VACCINATION Document ayant fait l objet d une relecture scientifique

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques 28 février 2013 Denis Comte Chef de clinique Service d immunologie et allergie CHUV Introduction 75 millions d examens radiologiques avec injections

Plus en détail

Loceryl vernis à ongles contient 50mg/g d amorolfine (sous forme de chlorhydrate). Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Loceryl vernis à ongles contient 50mg/g d amorolfine (sous forme de chlorhydrate). Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1. 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Loceryl 5 % vernis à ongles médicamenteux. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Loceryl vernis à ongles contient 50mg/g d amorolfine (sous forme de chlorhydrate). Pour

Plus en détail

A LA PÊCHE AUX POLLENS

A LA PÊCHE AUX POLLENS CAS CLINIQUE A LA PÊCHE AUX POLLENS Commencer Réalisé par le Dr Fontaine Allergologue, Praticien attaché au CHU de Reims SITUATION Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen. HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.fr PHYSIOPATHOLOGIE DEFINITIONS Réaction immédiate : < 1

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. ORALAIR 300 IR comprimés sublinguaux. Pour adultes, adolescents et enfants à partir de 5 ans

Notice : information de l utilisateur. ORALAIR 300 IR comprimés sublinguaux. Pour adultes, adolescents et enfants à partir de 5 ans Produit ORALAIR 300 IR comprimés sublinguaux. Traitement d entretien Société pharmaceutique (STALLERGENES BELGIUM) Notice : information de l utilisateur ORALAIR 300 IR comprimés sublinguaux Pour adultes,

Plus en détail

Allergies : le printemps est là

Allergies : le printemps est là N 1 NutriDoc Allergies : le printemps est là Avec l arrivée des beaux jours, on pense être enfin débarrassés des nez qui coulent et des yeux qui piquent mais pour 30% d entre nous, les allergies prennent

Plus en détail

Prick test. Patch test. Introduction. Schéma 1. C. de Langerhans. IgE. Mastocyte avec IgE fixées par leur récepteur Fc, pontées par l allergène

Prick test. Patch test. Introduction. Schéma 1. C. de Langerhans. IgE. Mastocyte avec IgE fixées par leur récepteur Fc, pontées par l allergène D OSSIER TESTS CUTANES AL LERGOLOGIQUES Mai 2011 Introduction Les tests cutanés allergologiques sont un outil d investigation des dermatoses allergiques ou de manifestations allergiques atopiques touchant

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

DEFINITION / EPIDEMIOLOGIE

DEFINITION / EPIDEMIOLOGIE Pneumologie 2010 Dr Gilles DARNEAU ASTHME 1. GENERALITES: Pathologie fréquente, 8 % des adultes, 10% des enfants. C'est plus un état qu'une maladie : le patient vit avec son asthme et s'adapte à cet état.

Plus en détail

Avis 9 janvier 2013. Phosphate disodique de bétaméthasone

Avis 9 janvier 2013. Phosphate disodique de bétaméthasone COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 9 janvier 2013 BETNESOL 0,50 mg, comprimé effervescent B/30 (CIP : 34009 301 097 3-1) BETNESOL 4 mg/ml, solution injectable B/3 (CIP : 34009 301 096 7-0) BETNESOL 5 mg/100

Plus en détail

Prévenir... l allergie

Prévenir... l allergie Prévenir... l allergie 26 Serions nous tous des allergiques? NON Les maladies allergiques sont des manifestations anormales de notre corps qui réagit de manière excessive, contre des substances dénommées

Plus en détail

1. Immunothérapie sublinguale au Pollen de Graminées : (ITSL au PG)) Données récentes :

1. Immunothérapie sublinguale au Pollen de Graminées : (ITSL au PG)) Données récentes : ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE - Octobre2011 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** 1. Immunothérapie sublinguale au Pollen de Graminées 2. Urticaire chronique traitée par une seule dose d Omalizumab

Plus en détail

Dans une stratégie de contrôle de la fréquence [...], on

Dans une stratégie de contrôle de la fréquence [...], on 1 Fibrillation auriculaire et bêtabloquants Les bêtabloquants et les bloqueurs calciques sont-ils nécessaires pour empêcher une réponse ventriculaire rapide chez un patient avec fibrillation auriculaire

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

LES ANTIBIOTIQUES. Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur LES ANTIBIOTIQUES Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Rapide Historique Généralités Les grandes familles d'antibiotiques Surveillance Evaluation de l'efficacité du traitement Education

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

L allergie alimentaire chez le petit enfant

L allergie alimentaire chez le petit enfant Expression généraliste_ Soirée du 18 / 01 / 2005. Page 1 sur 6 L allergie alimentaire chez le petit enfant Quelques rappels de définition : A. Les effets néfaste ou adverses des aliments se répartissent

Plus en détail

28 MARS 13 Hebdomadaire Province

28 MARS 13 Hebdomadaire Province Page 1/6 La saison des pollens arrive et avec elle, son lot annuel de rhumes des foins, conjonctivites et autres maux. Les dernières déceni Aujourd'hui un Français sur trois serait concerné par l'allergie

Plus en détail

Allergie partie 2. I. Clinique -Epidémiologie et définitions -Clinique

Allergie partie 2. I. Clinique -Epidémiologie et définitions -Clinique UE : Immunopathologie et Immunointervention Date : 06/12/2010 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-18h Enseignant : Pierre-Olivier Girodet Ronéistes : Mesnard Clémence Vatbled Floriane Allergie partie 2 I.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

Anaphylaxie & angiœdèmes

Anaphylaxie & angiœdèmes Anaphylaxie & angiœdèmes DESC médecine d urgence Février 2016 Dr MEYNIEU P-E Pôle des Urgences Hôpital Pellegrin, Bordeaux 1/ Identifier le type d angiœdème 2/ Evaluer la gravité de la crise 3/ Mettre

Plus en détail

Allergie alimentaire : LE PAI (Projet d Accueil Individualisé)

Allergie alimentaire : LE PAI (Projet d Accueil Individualisé) CAS CLINIQUE Allergie alimentaire : LE PAI (Projet d Accueil Individualisé) Réalisé par Le Dr Delphine de Boissieu Gastro-Entérologue-Pédiatre Hôpital Necker- Paris Commencer Algorithme de prise en charge

Plus en détail

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. Connaître mon allergie L'allergie L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. 18 millions de Français sont allergiques (30 % de la population),

Plus en détail

Antiallergiques et Territoires

Antiallergiques et Territoires Antiallergiques et Territoires Un dossier IMS Health - 2014 Contacts IMS Dominique Perrot Directeur du Développement 01.41.35.12.09 dperrot@fr.imshealth.com Emmanuelle Berrebi 01.43.34.73.15 Responsable

Plus en détail

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie)

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie) Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés Définitions Quelques définitions Substituer, pourquoi? Médicaments utilisables La méthadone La buprénorphine (Subutex) Opiacés : alcaloïdes de

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Desloratadine Actavis 5 mg comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé contient 5 mg

Plus en détail

TEST DE PROVOCATION NASALE (TPN) J.F. DESSANGES Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles, Hôpital Cochin Paris

TEST DE PROVOCATION NASALE (TPN) J.F. DESSANGES Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles, Hôpital Cochin Paris TEST DE PROVOCATION NASALE (TPN) J.F. DESSANGES Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles, Hôpital Cochin Paris «Quand un peu de pollen, juste assez pour jaunir le bout des doigts, était appliqué

Plus en détail

Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire.

Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire. ALLERGOLOGIE PRATIQUE: Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire. Emmanuelle Schneider (pneumo-allergologue), Carine Nootens (dermato-allergologue), Françoise Genard (ORL). Résumé Ce texte est

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR GRASTEK (Extrait d allergène standardisé, comprimé sublingual de fléole des prés [Phleum pratense], 2 800 UAB) Le présent dépliant constitue la troisième

Plus en détail

Séminaire AA AFPA Avignon, le 02/03/2012 Dr S.-A. Gomez Paul né le 28/07/2009 Atcd atopique familial : asthme paternel, allergie Acariens et pollens Eczéma du tronc et des plis Asthme post bronchiolite

Plus en détail