DPC DIABETE GESTATIONNEL. Dépistage. Conduite à tenir pendant et après la grossesse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DPC DIABETE GESTATIONNEL. Dépistage. Conduite à tenir pendant et après la grossesse"

Transcription

1 DPC DIABETE GESTATIONNEL Dépistage Conduite à tenir pendant et après la grossesse Promoteur CNGOF

2 Justification Prévalence Dépistage non consensuel Critères diagnostiques flous Pratiques hétérogènes Complications périnatales Complications à long terme Prise en charge multidisciplinaire Santé publique

3 Déroulement de la journée Atelier N 1 Repérage des facteurs de risque Dépistage du DG Atelier N 2 Prise en charge prénatale du DG Atelier N 3 Prise en charge de la mère au décours de l accouchement et à plus long terme

4 Atelier N 1 Repérage des facteurs de risque Dépistage du DG

5 Atelier N 1 Objectifs Dépistage du DG Pourquoi? Chez qui? Quand? Comment? Critères diagnostiques?

6 1- Définition du DG Définition du DG Commentaires Connue Méconnue Définition DG

7 2- Le DG englobe un DT2 découvert pendant la grossesse Le DG englobe un DT2 découvert pendant la grossesse Oui Non 5 0 oui non DT2

8 3- Quels sont les facteurs de risques du DG Facteurs de risque du DG oui non FDR connus

9 4- Quand repérer les facteurs de risques du DG Repérage des FDR du DG préconceptionnel Oui Non 1 ère consultation prénatale Oui Non SA Oui Non PréC T SA Repérage

10 5- Quand dépister le DG? Dépistage du DG préconceptionnel Oui Non 1 ère consultation prénatale Oui Non SA Oui Non PréC T SA Dépistage : Quand?

11 6- Dépistage du DG : Qui? Dépistage du DG: Qui? Universel Oui Non Ciblé sur FDR Oui Non 5 0 Universel Ciblé / FDR Dépistage : Qui?

12 7- Dépistage du DG au 1 er trimestre: Comment? Modalités de dépistage du DG au 1 er trimestre Comment? Connu Méconnu Dépistage T1 : Comment?

13 8- Dépistage du DG entre 24 et 28 SA: Comment? Modalités de dépistage du DG entre 24 et 28 SA Comment? Connu Méconnu Dépistage : Comment?

14 9- Critères diagnostiques du DG au 1 er trimestre Critères diagnostiques du DG au 1 er trimestre Connu Méconnu Critères DG - T1

15 10- Critères diagnostiques du DG entre SA Critères diagnostiques du DG entre 24 et 28 SA Connu Méconnu Critères DG

16 11- Complications maternelles du DG Complications maternelles du DG connues méconnues Complications maternelles

17 12- Complications fœtales et néonatales du DG Complications périnatales connues méconnues Complications périnatales

18 Atelier N 2 Prise en charge prénatale du DG

19 Atelier N 2 - Objectifs Traitement du DG Intervenants Planification Thérapeutiques Prise en charge obstétricale Surveillance prénatale Accouchement Lieu Modalités

20 Cas clinique 1 Madame O, 40 ans, 160 cm, 80 kg consulte au terme théorique de 10 semaines d aménorrhée d une seconde grossesse. Elle n a pas d antécédent personnel notable. Elle a accouché deux ans auparavant d une fille de 3600 grammes, bien portante. Sa mère a un diabète de type 2 découvert à l âge de 50 ans. La pression artérielle est de 130/80 mmhg ; l utérus est gravide. Son groupe sanguin est O Rhésus + ; elle est immunisée contre la rubéole et la toxoplasmose, la sérologie de la syphilis est négative. La recherche de glycosurie est négative à la bandelette.

21 Question 1 1. Vous ne faites pas de dépistage du DG car le poids de naissance de sa fille était normal 2. Vous prescrivez une glycémie à jeun dès le 1 er trimestre 3. Vous prescrivez une HGPO 75 g à SA 4. Compte tenu de ses facteurs de risque, vous l adressez directement à la diététicienne 5. Vous prescrivez un lecteur de glycémie et une surveillance glycémique avant et deux heures après chaque repas

22 Question 1 1. Vous ne faites pas de dépistage du DG car le poids de naissance de sa fille était normal 2. Vous prescrivez une glycémie à jeun dès le 1 er trimestre 3. Vous prescrivez une HGPO 75 g à SA 4. Compte tenu de ses facteurs de risque, vous l adressez directement à la diététicienne 5. Vous prescrivez un lecteur de glycémie et une surveillance glycémique avant et deux heures après chaque repas

23 Cas clinique 1 Madame O, 40 ans, 160 cm, 80 kg consulte au terme théorique de 10 semaines d aménorrhée d une seconde grossesse. Elle n a pas d antécédent personnel notable. Elle a accouché deux ans auparavant d une fille de 3600 grammes, bien portante. Sa mère a un diabète de type 2 découvert à l âge de 50 ans. La pression artérielle est de 130/80 mmhg ; l utérus est gravide. Son groupe sanguin est O Rhésus + ; elle est immunisée contre la rubéole et la toxoplasmose, la sérologie de la syphilis est négative. La recherche de glycosurie est négative à la bandelette.

24 Question 2 La glycémie à jeun à 14 SA est à 0.80 g/l (4.4mmol/L) 1. La patiente a un DG 2. Vous prescrivez une HbA1c 3. Vous prescrivez une HGPO 75 g entre 24 et 28 SA 4. Vous arrêtez là le dépistage puisque la GAJ est < 0.92 g/l 5. Vous prescrivez une échographie supplémentaire à 18 SA pour une étude morphologique précoce

25 Question 2 La glycémie à jeun à 14 SA est à 0.80 g/l (4.4mmol/L) 1. La patiente a un DG 2. Vous prescrivez une HbA1c 3. Vous prescrivez une HGPO 75g entre 24 et 28 SA 4. Vous arrêtez là le dépistage puisque la GAJ est < 0.92 g/l 5. Vous prescrivez une échographie supplémentaire à 18 SA pour une étude morphologique précoce

26 Commentaires 1 et 2 rappel des FDR : âge maternel 35 ans, IMC 25 kg/m2, ATCD familial 1er degré, ATCD personnels de DG ou d enfant macrosome des modalités de dépistage : place de l HbA1c place de la glycosurie en présence de FDR : dépistage précoce = GAJ critères diagnostiques en début de grossesse : GAJ 1,26g/ = DT2, GAJ 0,92g/ (et < 1,26g/L) = DG

27 Commentaires 1 et 2 rappel des FDR : âge maternel 35 ans, IMC 25 kg/m2, ATCD familial 1er degré, ATCD personnels de DG ou d enfant macrosome des modalités de dépistage : place de l HbA1c place de la glycosurie en présence de FDR : dépistage précoce = GAJ critères diagnostiques en début de grossesse : GAJ 1,26g/ = DT2, GAJ 0,92g/ (et < 1,26g/L) = DG Objectif = dépistage précoce d un DT2 méconnu Question = comment dépister avant la conception?

28 DT2 méconnu au cours de la grossesse X 6 mortalité périnatale / contrôles DT1 DT2 DT2 connu DT2 méconnu DG DG sans DT2 M T Cundy et al., Diabet Med, 2000

29 DT2 vs DT1: pronostic de la grossesse Méta-analyse de 33 études observationnelles, DT1, 3781 DT2 DT1 DT2 OR Malformations Mort fœtale Mort néonatale Mort périnatale Prééclampsie, FCS, ITG, prématurité, macrosomie, RCIU, HNN, détresse R, ictère: NS Césariennes: OR = 0.80 M Basells et al., J Clin Endocrinol Metab, 2009

30 DT2 et grossesse: un diagnostic méconnu Nouvelle Zélande: 15% des DG sont des DT2 T Cundy et al. Diabet Med, 2000 Japon: 35% des DG sont des DT2 Y Omori et al., Diabetes Care, 2005 Santa Barbara : 40% des DG sont des DT2 Y Omori et al., Diabetes Care, 2005 France :???

31 Commentaires 1 et 2 rappel des FDR : âge maternel 35 ans, IMC 25 kg/m2, ATCD familial 1er degré, ATCD personnels de DG ou d enfant macrosome des modalités de dépistage : place de l HbA1c place de la glycosurie en présence de FDR : dépistage précoce = GAJ critères diagnostiques en début de grossesse : GAJ 1,26g/L = DT2, GAJ 0,92g/L (et < 1,26g/L) = DG nécessité de faire l HGPO à SA (insulinorésistance) mais pas de données pour la répéter si elle est normale pas de risque accru de malformation (chez cette patiente)

32 Question 3 Les résultats de l HGPO réalisée à 25 SA sont : GAJ : 0.90 g/l, G-1H : 1.95 g/l, G-2H: 1.50 g/l 1. La patiente a un DG 2. Vous prescrivez un arrêt de travail car le repos peut contribuer à améliorer les glycémies pendant la grossesse 3. Vous l hospitalisez pour instaurer une insulinothérapie compte tenu du niveau de la glycémie à une heure 4. Vous l adresserez à la diététicienne lors de votre prochaine consultation 5. Vous prescrivez une autosurveillance glycémique et instaurerez des mesures diététique si les glycémies sont anormales

33 Question 3 Les résultats de l HGPO réalisée à 25 SA sont : GAJ : 0.90 g/l, G-1H : 1.95 g/l, G-2H: 1.50 g/l 1. La patiente a un DG 2. Vous prescrivez un arrêt de travail car le repos peut contribuer à améliorer les glycémies pendant la grossesse 3. Vous l hospitalisez pour instaurer une insulinothérapie compte tenu du niveau de la glycémie à une heure 4. Vous l adresserez à la diététicienne lors de votre prochaine consultation 5. Vous prescrivez une autosurveillance glycémique et instaurerez des mesures diététique si les glycémies sont anormales

34 Commentaires 3 Rappel des critères diagnostiques : une valeur GAJ 0,92 g/l ; H+1 1,80 g/l ; H+2 1,53 g/l

35 Points de discussion Dépistage universel vs ciblé sur FDR? Liste des FDR? Critères diagnostiques? Critères IADPSG

36 Point de discussion : critères diagnostiques? Critères de l IADPSG, adoptés en France 15% des femmes 30% des macrosomies

37 Commentaires 3 Rappel des critères diagnostiques : une valeur GAJ 0,92 g/l ; H+1 1,80 g/l ; H+2 1,53 g/l Diagnostic surveillance + diététique (pas de bénéfice insuline syst.) Place de l activité physique Surveillance = glycémie (vs HbA1c) Efficacité attendue de la diététique dans la majorité des cas

38 Question 4 Quels sont les principes de votre prise en charge? 1. Régime hypocalorique ( Kcal/J) compte tenu du surpoids 2. Autosurveillance glycémique avant et deux heures après chaque repas 3. Arrêt de l autosurveillance si objectifs atteints avec le régime seul 4. Vous la revoyez en consultation dans un mois avec les résultats de l autosurveillance 5. Fractionnement des apports glucidiques en trois repas et trois collations

39 Question 4 Quels sont les principes de votre prise en charge? 1. Régime hypocalorique ( Kcal/J) compte tenu du surpoids 2. Autosurveillance glycémique avant et deux heures après chaque repas 3. Arrêt de l autosurveillance si objectifs atteints avec le régime seul 4. Vous la revoyez en consultation dans un mois avec les résultats de l autosurveillance 5. Fractionnement des apports glucidiques en trois repas et trois collations

40 Question 5 Quels sont les objectifs glycémiques (en g/l)? 1. GAJ 0.92 et GPP GAJ 0.95 et GPP GAJ 0.92 et GPP GAJ 0.95 et GPP GAJ 0.95 ou GPP 1.20

41 Question 5 Quels sont les objectifs glycémiques (en g/l)? 1. GAJ 0.92 et GPP GAJ 0.95 et GPP GAJ 0.92 et GPP GAJ 0.95 et GPP GAJ 0.95 ou GPP 1.20

42 Commentaires 4 et 5 Modalités de l autosurveillance glycémique : 6 vs 4/j - PP Justification des objectifs glycémiques G moyenne g/l SGA % LGA % < * 12* > 1.05? 24 * idem population contrôle Langer et al. Am J O G, 1989

43 Db et grossesse: objectifs de plus en plus stricts Glycémies normales au cours de la grossesse TL Hernandez et al., Diabetes Care, 2011

44 Commentaires 4 et 5 Modalités de l autosurveillance glycémique : 6 vs 4/j Justification des objectifs glycémiques Poursuite de l ASG car de l insulinorésistance Objectifs glycémiques critères diagnostiques Principes diététiques apports totaux 1600 Kcal fractionnement index glycémique, fibres Diététique 7-10 jours puis décision

45 Évolution Après 12 jours de suivi correct, la patiente vous apporte son carnet m M =

46 Question 6 Que faites-vous? 1. Vous la renvoyez en consultation chez la diététicienne 2. Vous instaurez une insulinothérapie 3. Vous prescrivez des anti-diabétiques oraux 4. Vous l hospitalisez jusqu à ce que les objectifs soient atteints 5. Vous organisez un suivi obstétrical rapproché

47 Question 6 Que faites-vous? 1. Vous la renvoyez en consultation chez la diététicienne 2. Vous instaurez une insulinothérapie 3. Vous prescrivez des anti-diabétiques oraux 4. Vous l hospitalisez jusqu à ce que les objectifs soient atteints 5. Vous organisez un suivi obstétrical rapproché

48 Commentaires 6 Définition de l échec diététique Fréquence insuline nécessaire Place des ADO : glibenclamide, metformine, autres Insulinothérapie rassurer (BB, Ins-dépendance, hypoglycémies ) quelles insulines (analogues rapides, lents)? quels schémas? modalités d instauration, adaptation des doses, éducation

49 Question 7 Sous insuline, les glycémies se normalisent rapidement 1. Vous prescrivez une échographie vers 36 SA pour EPF 2. Vous organisez un suivi régulier avec monitorage fœtal 3. Vous programmez un déclenchement à 38 SA 4. Vous programmez une césarienne à 39 SA 5. Vous laissez la patiente entrer en travail spontané si le fœtus est eutrophe

50 Question 7 Sous insuline, les glycémies se normalisent rapidement 1. Vous prescrivez une échographie vers 36 SA pour EPF 2. Vous organisez un suivi régulier avec monitorage fœtal 3. Vous programmez un déclenchement à 38 SA 4. Vous programmez une césarienne à 39 SA 5. Vous laissez la patiente entrer en travail spontané si le fœtus est eutrophe

51 Commentaires 7 Surveillance obstétricale prénatale Clinique Échographie RCF Accouchement Lieu : environnement pédiatrique Date : critères du choix Voie : critères du choix

52 Cas clinique 2 Lors d'une consultation de routine, votre patiente Mme DP, mentionne qu'elle a arrêté sa contraception parce qu'elle veut un 3 ème enfant. Elle a 39 ans, G3P2 (2 accouchements par césarienne, une fille de 3800 g, un garçon de 4100 g). Elle est traitée par metformine pour un DT2 découvert lors de sa 2 ème grossesse. A l'examen, poids 89 kg, taille 1,62 m, PA = 122/70, pas d'anomalie clinique. Elle fume 5 cigarettes par jour.

53 Question 1 1. Vous faites le point sur les complications du diabète: fond d œil, albuminurie 2. Vous prescrivez une HbA1c 3. Vous ne faites pas de bilan car le dernier bilan il y a 2 ans était strictement normal et l HbA1C était à 6% 4. Vous poursuivez la metformine et demandez à la patiente de venir vous voir dès que le test de grossesse sera positif 5. Vous instaurez une autosurveillance glycémique et relayez la metformine par l insuline si les glycémies sont élevées

54 Question 1 1. Vous faites le point sur les complications du diabète: fond d œil, albuminurie 2. Vous prescrivez une HbA1c 3. Vous ne faites pas de bilan car le dernier bilan il y a 2 ans était strictement normal et l HbA1C était à 6% 4. Vous poursuivez la metformine et demandez à la patiente de venir vous voir dès que le test de grossesse sera positif 5. Vous instaurez une autosurveillance glycémique et relayez la metformine par l insuline si les glycémies sont élevées

55 Commentaires 1 Pronostic DT2 pré-gestationnel Non programmation (Vit B9)

56 Programmation de la grossesse diabète pré-gestationnel programmation effective E Bismuth et al., Diabetes Metab, 2012 contraception bilan des complications du diabète arrêt des médicaments prescription d acide folique optimisation du contrôle glycémique Etude multicentrique - France programmation DT2 24% Étude de population - GB programmation DT2 29% acide folique DT2 27% Diabetes and Pregnancy Group, Diabetes Care, 2003 R Bell et al., Diabetologia, 2012

57 Commentaires 1 Pronostic DT2 pré-gestationnel Non programmation (Vit B9) Complications de microangiopathie possibles, risques spécifiques (rétinopathie, néphropathie) Modalités de prise en charge Autosurveillance glycémique ADO contre-indiqués en France Agents hypotenseurs, hypolipémiants

58 Question 2 Elle revient vous voir 2 semaines plus tard avec un test de grossesse positif. L HbA1c est à 9% 1. Vous rassurez la patiente 2. Vous prévoyez un suivi obstétrical rapproché avec une adaptation régulière des doses d insuline 3. Vous prévoyez une échographie morphologique précoce vers 18 SA 4. Vous prévoyez une échocardiographie fœtale en centre spécialisé vers 18 SA 5. Le risque de malformations augmente avec le taux d HbA1C périconceptionnel

59 Question 2 Elle revient vous voir 2 semaines plus tard avec un test de grossesse positif. L HbA1c est à 9% 1. Vous rassurez la patiente 2. Vous prévoyez un suivi obstétrical rapproché avec une adaptation régulière des doses d insuline 3. Vous prévoyez une échographie morphologique précoce vers 18 SA 4. Vous prévoyez une échocardiographie fœtale en centre spécialisé vers 18 SA 5. Le risque de malformations augmente avec le taux d HbA1C périconceptionnel

60 Commentaires 2 HbA1c et risque de malformations

61 HbA1c péri-conceptionnelle et malformations congénitales HbA1c : + 1% = + 30% néphropathie précarité acide folique R Bell et al., Diabetologia, 2012

62 Commentaires 2 HbA1c et risque de malformations Obésité et risque de malformations Échographie du 1 er trimestre et dépistage des malformations Échographie du 2 ème trimestre (22 vs. 18 SA) Échocardiographie fœtale Obésité et dépistage des malformations

63 Question 3 Comment organisez vous le suivi de cette grossesse? 1. Trois échographies à 12, 22, 32 SA 2. Suivi régulier des glycémies et adaptation de l insuline en temps réel 3. Monitorings fœtaux réguliers à partir de 32 SA avec surveillance pression artérielle, protéinurie 4. Hospitalisation systématique à 36 SA pour surveillance rapprochée 5. Transfert dans un centre périnatal de type 3

64 Question 3 Comment organisez vous le suivi de cette grossesse? 1. Trois échographies à 12, 22, 32 SA 2. Suivi régulier des glycémies et adaptation de l insuline en temps réel 3. Monitorings fœtaux réguliers à partir de 32 SA avec surveillance pression artérielle, protéinurie 4. Hospitalisation systématique à 36 SA pour surveillance rapprochée 5. Transfert dans un centre périnatal de type 3

65 Commentaires 3 Prise en charge diabétologique Prise en charge obstétricale Clinique Échographique RCF bi-hebdomadaire > 32 SA Hospitalisation : indications du fait du diabète Non univoque si déséquilibre important Non systématique Transfert in utero : indications

66 Question 4 Comment organisez vous l accouchement? 1. Programmation de l accouchement à 37 SA 2. Programmation de l accouchement à SA 3. Déclenchement de l accouchement 4. Césarienne programmée 5. Voie basse acceptée si entrée spontanée en travail

67 Question 4 Comment organisez vous l accouchement? 1. Programmation de l accouchement à 37 SA 2. Programmation de l accouchement à SA 3. Déclenchement de l accouchement 4. Césarienne programmée 5. Voie basse acceptée si entrée spontanée en travail

68 Commentaires 4 Accouchement Lieu : environnement pédiatrique Date : critères du choix Voie : critères du choix (utérus bi-cicatriciel) Insuline pendant l accouchement

69 Atelier N 3 Prise en charge de la mère au décours de l accouchement à plus long terme

70 Atelier N 3 - Objectifs Prise en charge de la mère dans le post partum Le diabète : confirmer DG ou DT2 méconnu La contraception La consultation post natale: Importance du médecin généraliste Les grossesses futures : programmation Le suivi à long terme: prévention du DT2

71 Cas clinique 1 Rappel clinique Mme O, 40 ans, 160cm, 80 Kg Diabète gestationnel à 25 SA Insulino-requérant Accouchement spontané à 38 SA d un garçon de 3800 g

72 Question 1 Quelle est votre attitude dans le post partum? 1. Vous divisez les doses d insuline par deux 2. Vous arrêtez l insuline 3. Vous poursuivez l autosurveillance glycémique lors du séjour en maternité 4. Vous arrêtez l autosurveillance glycémique lors du séjour en maternité

73 Question 1 Quelle est votre attitude dans le post partum? 1. Vous divisez les doses d insuline par deux 2. Vous arrêtez l insuline 3. Vous poursuivez l autosurveillance glycémique lors du séjour en maternité 4. Vous arrêtez l autosurveillance glycémique lors du séjour en maternité

74 Commentaires 1 «Les femmes ayant eu un DG doivent être surveillées dans le postpartum immédiat pour s assurer de la normalisation des glycémies sans traitement (accord professionnel)» Objectif s assurer qu il ne s agit pas d un DT2 méconnu ou plus rarement un mode d entrée dans le diabète Cette patiente n est pas suspecte de DT2 : glycémie normale au premier trimestre et un dépistage positif par HGPO au 2e trimestre Surveillance légère : GAJ, une GPP en suites de couches

75 Question 2 Quelle contraception prescrivez-vous dans le post partum? 1. Pilule oestroprogestative 2 ème génération 2. Pilule oestroprogestative 3 ème génération 3. Pilule progestative 4. Patchs 5. Implant

76 Question 2 Quelle contraception prescrivez-vous dans le post partum? 1. Pilule oestroprogestative 2 ème génération 2. Pilule oestroprogestative 3 ème génération 3. Pilule progestative 4. Patchs 5. Implant

77 Question 3 Quelle contraception proposer à distance de l accouchement (après 6 semaines)? 1. Pilule oestroprogestative de 2 ème génération 2. Pilule oestroprogestative de 3 ème génération 3. Pilule progestative 4. Stérilet 5. Implant

78 Question 3 Quelle contraception proposer à distance de l accouchement (après 6 semaines)? Pilule oestroprogestative de 2ème génération Pilule oestroprogestative de 3ème génération Pilule progestative Stérilet Implant

79 Commentaires 2 et 3 Contraception en suites de couches : contre-indication générale aux OP en raison du risque thromboembolique (6-8 semaines) OP déconseillés pendant l allaitement A distance de l accouchement Chez la diabétique type 2 : CI aux OP En cas de DG : OP possibles mais seulement si pas d autre facteur de risque : Dans les recommandations : HTA, obésité, dyslipidémie Tabac, ATCD thrombose, age > 35

80 Question 4 Quel examen complémentaire avez-vous prescrit pour la consultation post natale? 1. Glycémie à jeun 2. HbA1c 3. HGPO 75 g 4. Aucun

81 Question 4 Quel examen complémentaire avez-vous prescrit pour la consultation post natale? 1. Glycémie à jeun 2. HbA1c 3. HGPO 75 g 4. Aucun

82 Commentaires 4 Le risque élevé de DT2 après un DG justifie l information de la patiente et le dépistage (grade A) L allaitement ou la contraception ne modifient pas le risque Le dépistage peut être réalisé par la glycémie à jeun ou l HGPO Sensibilité de la glycémie à jeun pour le diagnostic de DT2 inférieure à celle de l HGPO (grade A) Le dosage de l HbA1c est simple et pragmatique, mais n est pas actuellement recommandé Pas de dépistage systématique par les anticorps anti-gad

83 Question 5 Prise en charge ultérieure 1. Vous l informez d un dépistage régulier du diabète car elle est à risque de DT2 2. Son risque d avoir un DT2 est 7 fois plus élevé que celui des femmes sans DG 3. Vous lui préconisez de perdre du poids en poursuivant les mêmes principes diététiques et de reprendre une activité physique 4. Vous instaurez d emblée un traitement par Metformine

84 Question 5 Prise en charge ultérieure 1. Vous l informez d un dépistage régulier du diabète car elle est à risque de DT2 2. Son risque d avoir un DT2 est 7 fois plus élevé que celui des femmes sans DG 3. Vous lui préconisez de perdre du poids en poursuivant les mêmes principes diététiques et de reprendre une activité physique 4. Vous instaurez d emblée un traitement par Metformine

85 Commentaires 5 Informer la patiente et le médecin traitant Attention aux facteurs associés à un risque accru de DT2 après DG surpoids, diagnostic DG avant 24 SA, glycémies de l HGPO élevées, nécessité d insuline Pour Mme O : consultation diabétologue souhaitable, mais le médecin traitant peut faire le nécessaire

86 Cas clinique 2 Rappel clinique Mme DP, 39 ans, G3P2 (2 accouchements par césarienne, une fille de 3800 g, un garçon de 4100 g). Elle est traitée par metformine pour un DT2 découvert lors de sa 2 ème grossesse. A l'examen, poids 89 kg, taille 1.62 m, PA = 12/7, pas d'anomalie clinique. Elle fume 5 cigarettes par jour Elle a accouché de son 3 ème enfant par césarienne, d une fille de 4000 g

87 Question 1 Mme DP souhaite reprendre son traitement par Metformine tout en allaitant son enfant 1. L allaitement maternel est possible 2. L allaitement maternel est contre-indiqué et indique la poursuite de l insuline 3. Il existe un bénéfice prouvé de l allaitement maternel sur l équilibre glycémique maternel 4. Il existe un bénéfice prouvé de l allaitement maternel sur le risque d hypoglycémie néonatale

88 Question 1 Mme DP souhaite reprendre son traitement par Metformine tout en allaitant son enfant 1. L allaitement maternel est possible 2. L allaitement maternel est contre-indiqué et indique la poursuite de l insuline 3. Il existe un bénéfice prouvé de l allaitement maternel sur l équilibre glycémique maternel 4. Il existe un bénéfice prouvé de l allaitement maternel sur le risque d hypoglycémie néonatale

89 Commentaires 1 Bénéfices de l allaitement maternel prouvés pour l enfant et pour la mère En cas de diabète : meilleur équilibre maternel Moins d hypoglycémie néonatale Bénéfice à long terme

90 Question 2 Quelle contraception proposer à distance de l accouchement (après 6 semaines)? 1. Pilule oestroprogestative de 2 ème génération 2. Pilule oestroprogestative de 3 ème génération 3. Pilule progestative 4. Stérilet 5. Implant

91 Question 2 Quelle contraception proposer à distance de l accouchement (après 6 semaines)? 1. Pilule oestroprogestative de 2 ème génération 2. Pilule oestroprogestative de 3 ème génération 3. Pilule progestative 4. Stérilet 5. Implant

92 Commentaires 2 Patiente diabétique type 2, obésité, tabac, age 40 ans Diabète type 2 : CI aux OP En cas de DG : OP possibles mais seulement si pas d autre facteur de risque cardiovasculaire : Dans les reco : HTA, obésité, dyslipidémie Tabac, ATCD thrombose, age > 35

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

DIABÈTE GESTATIONNEL. 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue

DIABÈTE GESTATIONNEL. 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue DIABÈTE GESTATIONNEL 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue DIABÈTE GESTATIONNEL EN CHIFFRES 6% des grossesses Problème de santé public croissant avec une augmentation

Plus en détail

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Grossesse chez la femme diabétique Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Introduction 0.5 à 1% femmes enceintes présentent un diabète préexistant: 1/3 cas: Diabète de type1

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

Retentissement sur la mère. Retentissement sur l enfant

Retentissement sur la mère. Retentissement sur l enfant Retentissement sur la grossesse HTA et préeclampsie Accouchement prématuré Retentissement sur la mère Retentissement sur le diabète Acidocétose HypoG Accélération complications microvasculaires La grossesse

Plus en détail

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 DIABÈTE GESTATIONNEL Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 Qui dépister? Un dépistage universel doit être optimalement proposé entre 24 et

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

ACTUALITES EN DIABETOLOGIE. Adeline THORIN SAVOURE Mardi 20 septembre 2011

ACTUALITES EN DIABETOLOGIE. Adeline THORIN SAVOURE Mardi 20 septembre 2011 ACTUALITES EN DIABETOLOGIE Adeline THORIN SAVOURE Mardi 20 septembre 2011 Diabète gestationnel Définition Trouble de la tolérance glucidique débutant ou du moins diagnostiqué pour la première fois pendant

Plus en détail

Le diabète gestationnel : quel test conseiller?

Le diabète gestationnel : quel test conseiller? Le diabète gestationnel : quel test conseiller? Pr. Sanae Bouhsain Service de Biochimie Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V, Rabat Journées AMBM, El Jadida Avril 2014 1 Qu est ce qu un diabète gestationnel?

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel 2010 ANSFL Nicole MESNIL Sage-femme formateur 1 Le diabète: cause mondiale Découverte de l insuline? Combien de diabétiques dans le monde? 2 Le diabète: quelques données 1922 découverte

Plus en détail

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Validé par le Dr Bertel Intérêts de l examen prénuptial Obligatoire avant le mariage civil datant < 2 mois, il est divisé en 2 consultations : - Première consultation :

Plus en détail

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg LA GROSSESSE Consultation préconceptionnelle Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg généralité La déclaration doit être effectuée avant la fin de la 14e

Plus en détail

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur F. P u e ch EXTRAIT d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Publié le 10 décembre 2010 N o t a. Le

Plus en détail

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer votre grossesse? Avec la collaboration du Docteur Françoise Lorenzini Diabétologue - Services de diabétologie

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr Surveillance d une grossesse en médecine générale Professeur Bruno LANGER Département de Gynéco-Obstétrique - Hôpital de Hautepierre - CHU de Strasbourg Introduction Mesdames, messieurs, Nous allons voir

Plus en détail

Insulin therapy for diabetes mellitus : Treatment regimens and associated costs

Insulin therapy for diabetes mellitus : Treatment regimens and associated costs DIMENSION ÉCONOMIQUE Insulin therapy for diabetes mellitus : Treatment regimens and associated costs B. Chardonnel, et al. Diabetes Metab. 2012 Apr;38(2):156-63 Contexte et objectifs Contexte Augmentation

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Janvier 2013 Recommandation de bonne pratique Service des bonnes pratiques professionnelles Service évaluation économique et santé publique

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Diabète Gestationnel

Diabète Gestationnel Situation du problème 1. Définition du diabète gestationnel Diabète Gestationnel (à partir des RPC du CNGOF, 1996) Le diabète gestationnel (DG) est un trouble de la tolérance glucidique de gravité variable,

Plus en détail

Diabète de type 2. Principes de la prise en charge. Michel Varroud-Vial

Diabète de type 2. Principes de la prise en charge. Michel Varroud-Vial Diabète de type 2 Principes de la prise en charge Michel Varroud-Vial L épidémie de diabète: en France aussi USA 7,8% 8 7 6 5 4 3 2 1 0 en 2007 USA 3,9% en 1998 2,1 1998 n a / % 5 + 3,6 2,7 2001 2005 3,95

Plus en détail

Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse

Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse Dr Véronique TAILLARD Service MME Unité Transversale de Nutrition Clinique Chirurgie

Plus en détail

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI ? Vous avez besoin de conseils sur la manipulation de vos stylos injecteurs d insuline ou sur votre lecteur de glycémie Sanofi Diabète? Des outils à votre service pour

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

CAS CLINIQUES DIABETE SUCRE CAS CLINIQUE N 1

CAS CLINIQUES DIABETE SUCRE CAS CLINIQUE N 1 CAS CLINIQUES DIABETE SUCRE CAS CLINIQUE N 1 Dr Ariane Sultan Service des Maladies Métaboliques Homme 55 ans Découverte glycémie à jeun à 1.80 g/l sur bilan de la Médecine du travail. A l examen clinique,

Plus en détail

Aucun conflit d intérêt

Aucun conflit d intérêt HISTOIRE THERAPEUTIQUE D UN PATIENT DIABETIQUE DE TYPE 2 Dr HALTER Charles Praticien Hospitalier Endocrinologue 02/12/2011 Aucun conflit d intérêt Homme de 51 ans Antécédents familiaux : diabète type 2

Plus en détail

Le texte de l HAS (actualisation des recommandations

Le texte de l HAS (actualisation des recommandations RECOMMANDATIONS Recommandations Cœur et pour diabète les troubles de du type métabolisme 2 glucidique M. GENEST Service de Cardiologie, Centre Hospitalier, PROVINS. Recommandations récentes françaises

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

Cas cliniques. Cas clinique n 1. Les avis des trois experts sont consultés :

Cas cliniques. Cas clinique n 1. Les avis des trois experts sont consultés : 9 Cas cliniques Au terme de cet ouvrage sur l insulinothérapie dans le diabète de type 2, nous aimerions proposer quelques cas cliniques pratiques pour illustrer les données théoriques que nous avons développées

Plus en détail

GROUPES QUALITE SUIVI DE LA GROSSESSE A BAS RISQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE. Mars 2011

GROUPES QUALITE SUIVI DE LA GROSSESSE A BAS RISQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE. Mars 2011 GROUPES QUALITE SUIVI DE LA GROSSESSE A BAS RISQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE Mars 2011 Groupe de travail (Pays de la Loire) : http://urps-ml-paysdelaloire.fr/upload/suivi_grossesse_bas_risque_mai2011.pdf Dr

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 13. FACULTE DE MEDECINE DE BOBIGNY «Léonard de Vinci» THESE. Pour le. DOCTORAT en MEDECINE (Diplôme d Etat) Par

UNIVERSITE PARIS 13. FACULTE DE MEDECINE DE BOBIGNY «Léonard de Vinci» THESE. Pour le. DOCTORAT en MEDECINE (Diplôme d Etat) Par UNIVERSITE PARIS 13 FACULTE DE MEDECINE DE BOBIGNY «Léonard de Vinci» ANNEE 2014 N THESE Pour le DOCTORAT en MEDECINE (Diplôme d Etat) Par Mme BELGHITH Baraa Née le 27 août 1985 à TOULOUSE Présentée et

Plus en détail

SOMMAIRE. Pour le lecteur pressé page 2. Cas clinique n 1 page 4. Cas clinique n 2 page 6. Cas clinique n 3 page 9. Cas clinique n 4 page 10

SOMMAIRE. Pour le lecteur pressé page 2. Cas clinique n 1 page 4. Cas clinique n 2 page 6. Cas clinique n 3 page 9. Cas clinique n 4 page 10 SOMMAIRE Sommaire page 1 Pour le lecteur pressé page 2 Pré test page 3 Cas clinique n 1 page 4 Cas clinique n 2 page 6 Cas clinique n 3 page 9 Cas clinique n 4 page 10 Messages page 11 Introduction page

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1 Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la contraception et complète plusieurs documents sur ce

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

La place des incrétines dans le diabète de type 2. Dr Vanessa Preumont

La place des incrétines dans le diabète de type 2. Dr Vanessa Preumont La place des incrétines dans le diabète de type 2 Dr Vanessa Preumont M.A. Nauck et al. J Clin Endocrinol Metab. 1986; 63: 492-498. L effet incrétine Glycémie plasmatique veineuse (mmol/l) 11 5.5 0 Temps

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

En France, la contraception est très médicalisée

En France, la contraception est très médicalisée Contraception Synthèse et risque vasculaire Véronique Kerlan Service d endocrinologie, CHU de Brest, Université de Bretagne Occidentale E-mail : veronique.kerlan@ chu-brest.fr Pierre Gourdy Service de

Plus en détail

L autosurveillance glycémique chez le diabétique de type 2 non-insulinotraité. Le Contre. Pr. Serge Halimi

L autosurveillance glycémique chez le diabétique de type 2 non-insulinotraité. Le Contre. Pr. Serge Halimi L autosurveillance glycémique chez le diabétique de type 2 non-insulinotraité Le Contre Pr. Serge Halimi 1969 Laboratoire Miles Ames Anton H. Clemens (right) was the inventor of the first blood glucose

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la et complète plusieurs documents sur ce thème produits

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

Bilan du Programme DPC ACFM 2011

Bilan du Programme DPC ACFM 2011 Bilan du Programme DPC ACFM 2011 Janvier 2012 Plan Contexte Méthodologie et déroulement Résultats du programme DPC Synthèse Participation Satisfaction Audits cliniques et mesure de l impact Annexe Exemple

Plus en détail

DIABETE ET EXAMENS COMPLEMENTAIRES. Huguette Miguel - Promotion 2008-2011 1

DIABETE ET EXAMENS COMPLEMENTAIRES. Huguette Miguel - Promotion 2008-2011 1 DIABETE ET EXAMENS COMPLEMENTAIRES Huguette Miguel - Promotion 2008-2011 1 1 Les examens sanguins a Le cycle glycémique b L hypoglycémie provoquée par voie orale (HGPO) c L hémoglobine glycosylée (HbA1c)

Plus en détail

LE SUIVI DE GROSSESSE Actualités. Dr Christelle BESNARD-CHARVET AMIFORM, 28 septembre 2013

LE SUIVI DE GROSSESSE Actualités. Dr Christelle BESNARD-CHARVET AMIFORM, 28 septembre 2013 LE SUIVI DE GROSSESSE Actualités Dr Christelle BESNARD-CHARVET AMIFORM, 28 septembre 2013 LE PREMIER TRIMESTRE DE GROSSESSE LA DATATION DE LA GROSSESSE Bien fixer la date de la grossesse DR Echographie

Plus en détail

Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf?

Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf? Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf? R. Guermaz Service de médecine interne EPH d El Biar - Alger Le diabète explose 2004 Algérie 2005 Monde Steps OMS Algérie

Plus en détail

Prescrire les incrétines. Module FMC à distance ANCRED N 3

Prescrire les incrétines. Module FMC à distance ANCRED N 3 Prescrire les incrétines Module FMC à distance ANCRED N 3 1 Qu est ce que l effet incrétine? Une sécrétion accrue d insuline après charge Glucose oral Glucose IV orale en glucose comparée à la charge Peptide

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe LE DIABETE SUCRE EST DEFINI EN DEHORS DE TOUT EPISODE DIABETOGENE : 1.26 g/l SOIT 7 mmol/l PREVALENCE DU DIABETE DE TYPE 2 EN FRANCE METROPOLITAINE 3.4 % AGE = 63 ANS HOMMES = 54% 25% > 75 ans OUTRE MER

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE Présenté par JAOUEN Léna DIU Suivi gynécologique LE SCANFF Ghislaine DIU Périnalité Addictions Contraception du post-partum Une constatation: 5 % des

Plus en détail

Un diabète de type 2. Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec. Atelier animé par :

Un diabète de type 2. Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec. Atelier animé par : Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec Un diabète de type 2 Atelier animé par : Pr Martine Duclos CHU Montpied, Clermont-ferrand Dr Julien Aucouturier UFR STAPS, Lille Séminaire interactif

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL TRAME DES ELEMENTS MEDICAUX INDISPENSABLES POUR L ADMISSION NOM : Prénom :.. NOM de Jeune Fille :. Date de naissance :... Médecin adresseur :... Motif d hospitalisation

Plus en détail

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUES :... 2 I Rappels physiologiques

Plus en détail

Rapport de synthèse sur le dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel

Rapport de synthèse sur le dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel Rapport de synthèse sur le dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel Juillet 2005 Service des recommandations professionnelles Ce document a été réalisé à la demande de la Société de nutrition

Plus en détail

Auto-surveillance glycémique directives pour la Suisse Recommandations de la Société Suisse d Endocrinologie et de Diabétologie (SSED)

Auto-surveillance glycémique directives pour la Suisse Recommandations de la Société Suisse d Endocrinologie et de Diabétologie (SSED) Auto-surveillance glycémique directives pour la Suisse Recommandations de la Société Suisse d Endocrinologie et de Diabétologie (SSED) L auto-surveillance glycémique (ASG) joue un rôle essentiel dans le

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013 Prise en charge du diabète de type 2 Dr Morera Julia 04/04/2013 Un véritable enjeu de santé publique Augmentation de l incidence du DT2 obésité++ monde entier pays en voie de développement occidentalisation

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE

LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE LA DECLARATION DE GROSSESSE Vous devez établir la déclaration de grossesse de votre patiente dans le premier trimestre de sa grossesse à l'aide de l'imprimé «Premier

Plus en détail

XVIII - DIABETE ET GROSSESSE

XVIII - DIABETE ET GROSSESSE XVIII - DIABETE ET GROSSESSE 1 - INTRODUCTION Parmi les adaptations de l organisme maternel à la grossesse, on sait qu il se constitue progressivement un état d'insulino-résistance en relation principalement

Plus en détail

La première contraception orale des adolescentes en médecine générale : une évaluation des pratiques professionnelles dans le Morbihan

La première contraception orale des adolescentes en médecine générale : une évaluation des pratiques professionnelles dans le Morbihan La première contraception orale des adolescentes en médecine générale : une évaluation des pratiques professionnelles dans le Morbihan Anne-Sophie MAES Directeur de thèse : Dr HUGE INTRODUCTION Stratégies

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

DIABÈTE DE TYPE 1. Physiopathologie Carence absolue en insuline par destruction AI des ilôts β pancréatiques

DIABÈTE DE TYPE 1. Physiopathologie Carence absolue en insuline par destruction AI des ilôts β pancréatiques DIABÈTE DE TYPE 1 Physiopathologie Carence absolue en insuline par destruction AI des ilôts β pancréatiques Définition bio 2x GAJ > 7 mm = > 1,26 g/l 2x Gly > 2 g/l à tout moment 1x Gly > 2 g/l à tout

Plus en détail

Les nouveaux Anti-Diabètiques : Quelle place dans le traitement du diabète de type 2?

Les nouveaux Anti-Diabètiques : Quelle place dans le traitement du diabète de type 2? Les nouveaux Anti-Diabètiques : Quelle place dans le traitement du diabète de type 2? Guillaume Charpentier, Corbeil Essonnes Les 3 Confrontations Para-Médicales d Endocrino-Diabétologie de l Ile de France

Plus en détail

Diabète gestationnel : en avant, bougeons!

Diabète gestationnel : en avant, bougeons! Diabète gestationnel : en avant, bougeons! Guide à l usage des sages-femmes Dominique Rouge, Infirmière Sage-femme Directeur mémoire Prof. Michel Boulvain, HUG Genève Un diabète gestationnel est une des

Plus en détail

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN Journée de lancement du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en charge de l Obésité de Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2 Docteur Michaël NEMORIN DIANEFRA Président de

Plus en détail

Prise en charge du diabète de type 2 non compliqué

Prise en charge du diabète de type 2 non compliqué Prise en charge du diabète de type 2 non compliqué Dr Mesmin DEHAYEM Service d Endocrinologie d Diabétologie Centre National de l Obl Obésité Hôpital Central Yaoundé Objectifs 1. Amélioration de la qualité

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL : comparaison de deux modes de dépistage

DIABETE GESTATIONNEL : comparaison de deux modes de dépistage Université d'angers, UFR des sciences médicales, École de sages-femmes - René ROUCHY DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME DIABETE GESTATIONNEL : comparaison de deux modes de dépistage Étude rétrospective réalisée

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Un pa&ent chronique complexe. Séminaire de médecine générale (séance 2) 12 décembre 2013 Dr Mar&nez L.,Dr Chastang J.

Un pa&ent chronique complexe. Séminaire de médecine générale (séance 2) 12 décembre 2013 Dr Mar&nez L.,Dr Chastang J. Un pa&ent chronique complexe. Séminaire de médecine générale (séance 2) 12 décembre 2013 Dr Mar&nez L.,Dr Chastang J. Items étudiés Diabète 2 : Item 233 (maladies et grands syndromes) HTA de l adulte :

Plus en détail

Le diabète au quotidien

Le diabète au quotidien Le diabète au quotidien La fièvre et les maladies intercurrentes L alimentation Les activités s sportives Les fêtes et les sorties Le tabac, l alcool, l la contraception Maurice nov 2010 1 La fièvre et

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!»

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!» Le diabète gestationnel «Prévention pour la mère et l enfant!» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

LES GRANDES ETUDES DANS LE DIABETE DE TYPE 2

LES GRANDES ETUDES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 LES GRANDES ETUDES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Dr Ariane Sultan Dépt Endocrinologie, Diabète, Nutrition Équipe Nutrition-Diabète CHU Lapeyronie, Montpellier Les données épidémiologiques 1/Relation + HbA1c

Plus en détail

Extrait gratuit : testez-vous!

Extrait gratuit : testez-vous! Extrait gratuit : testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Vos réponses : Diabète et grossesse Vous recevez en consultation Madame Marion C, 26 ans, troisième geste primipare, qui souhaite

Plus en détail

ENQUÊTE NATIONALE PÉRINATALE 2003

ENQUÊTE NATIONALE PÉRINATALE 2003 DGS, DREES, INSERM, PMI ENQUÊTE NATIONALE PÉRINATALE 2003 A remplir pour tous les enfants nés vivants, les mort-nés et les IMG, si la naissance ou l issue de la grossesse a eu lieu après au moins 22 semaines

Plus en détail

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique Conséquences des modifications anatomiques Docteur Agnès Sallé Département d Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition

Plus en détail

Activité physique et diabète de type 2

Activité physique et diabète de type 2 Activité physique et diabète de type 2 D après le référentiel de la Société francophone du diabète : Duclos M et al, Médecine des maladies Métaboliques. 2011; 6 : 80-96 Forum Santé Vertolaye Le 10/10/2013

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

équilibre glycémique du diabétique insuliné

équilibre glycémique du diabétique insuliné La télésurveillance t des maladies chroniques à domicile Aide à la décision en diabétologie Docteur Pierre FONTAINE Service de diabétologie, CHRU de Lillle Faculté de médecine, m Université de Lille 2

Plus en détail

C. Gaudry et A. Durrbach Centre Hospitalier Sud Francilien ( EVRY) Hopital Le Kremlin Bicetre

C. Gaudry et A. Durrbach Centre Hospitalier Sud Francilien ( EVRY) Hopital Le Kremlin Bicetre C. Gaudry et A. Durrbach Centre Hospitalier Sud Francilien ( EVRY) Hopital Le Kremlin Bicetre «État physiologique en condition pathologique» Importance des facteurs génétiques et environnementaux (hémodynamiques)

Plus en détail

Contraception à risque

Contraception à risque Contraception à risque DIU de Formation Complémentaire en Gynécologie Obstétrique pour les Médecins Généralistes 18 janvier 2013 Héloïse GRONIER, assistante en Gynécologie Médicale Université de Versailles

Plus en détail

Item 17 : Diabète et grossesse

Item 17 : Diabète et grossesse Item 17 : Diabète et grossesse Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Rappels physiologiques...1 1. 1 Glycorégulation chez la femme enceinte non diabétique...1 1. 1. 1 1 ère moitié

Plus en détail

L autosurveillance glycémique, c est la surveillance de votre glycémie faite par vous-même. C est un moyen très utile et souvent indispensable pour

L autosurveillance glycémique, c est la surveillance de votre glycémie faite par vous-même. C est un moyen très utile et souvent indispensable pour L autosurveillance glycémique, c est la surveillance de votre glycémie faite par vous-même. C est un moyen très utile et souvent indispensable pour vous aider à mieux comprendre et à contrôler votre diabète.

Plus en détail