L année a incontestablement été marquée par l impact de

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L année a incontestablement été marquée par l impact de"

Transcription

1 Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes sur la métropole lilloise, et dans une moindre mesure sur l ensemble de la région. Les résultats de l hôtellerie sont d autant plus significatifs que la grande majorité des régions françaises connaît une stagnation du nombre de nuitées. Les Britanniques, venus moins nombreux dans les hôtels pour la première fois depuis 2000, sont revenus dans les campings. Toutefois, la saison estivale s est révélée morose pour l hôtellerie de plein air. L'hôtellerie régionale a renoué avec la croissance Après une année 2003 marquée par un recul de l activité, les indicateurs principaux repartent à la hausse en Les nuitées hôtelières, au nombre de 6,1 millions progressent de 4% et dépassent ainsi le niveau record de Le taux d occupation passe de 61,8% à 63,0%, sans retrouver son niveau record de Il repasse toutefois au deuxième rang des régions de France métropolitaine, à 4,4 points devant la moyenne nationale. L année 2004 s avère donc bonne pour l hôtellerie du Nord-Pas-de-Calais par rapport à l hôtellerie française, aux résultats globalement stables par rapport à Évolution mensuelle des nuitées dans l'hôtellerie régionale en 2003 et 2004 Évolution mensuelle du taux d'occupation régional en 2003 et 2004 Source : Insee, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais - Enquête de fréquentation hôtelière Hormis pendant le premier trimestre, l année 2004 voit les taux d occupation progresser, particulièrement celui du mois de mai qui enregistre une hausse de 6,8 points. Même constat positif pour les arrivées et les nuitées qui enregistrent une augmentation sur chacun des mois de l année. Excepté les une étoile, déjà en perte de vitesse auparavant, toutes les catégories progressent. Les hôtels haut de gamme, très pénalisés en 2003, profitent vraisemblablement de l effet «Lille 2004» et réalisent de bonnes performances. Les hôtels les mieux remplis sont toujours les sans étoile, qui frôlent la barre des 70% d occupation en Ils sont suivis des trois étoiles, désormais à égalité avec les deux étoiles. Quatre étoiles et une étoile connaissent les moins bons taux d occupation. De bonnes performances grâce au Nord Source : Insee, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais - Enquête de fréquentation hôtelière C est incontestablement le Nord qui a permis les bons résultats de cette année. Il voit en effet son taux d occupation progresser de 2,4 points tandis que celui du Pas-de-Calais baisse de 0,5 point. Plus marquants encore sont les résultats des quatre étoiles du Nord qui bondissent de 8,5 points grâce à 40% de nuitées supplémentaires. Dans le même temps, ceux du Pas-de-Calais perdaient 2,9 points de taux d occupation, malgré 4,0% de nuitées supplémentaires. Les écarts entre les autres catégories ne sont toutefois pas aussi marqués. Les trois étoiles présentent même de bons résultats dans les deux départements. Bilan socio-économique Insee Nord-Pas-de-Calais

2 Catégorie d'hôtel Nombre d arrivées Variation 2004/2003 en % Taux d'occupation en % (étoiles) Région Nord Pas-de-Calais Région Nord Pas-de-Calais Région Nord Pas-de-Calais ,4 74,4 61, ,6 61,5 50, ,1 63,4 57, ,7 61,8 61, ,8 57,4 58,2 Total ,0 65,5 59,3 Catégorie d'hôtel (étoiles) Résultats pour l'hôtellerie homologuée pour l'année 2004 Part des étrangers dans les nuitées en % Durée moyenne de séjour en jours Part de la clientèle d affaires dans les nuitées en % Région Nord Pas-de-Calais Région Nord Pas-de-Calais Région Nord Pas-de-Calais 0 24,9 21,5 31,0 1,5 1,6 1,5 60,6 65,0 52,7 1 25,8 20,7 35,7 1,7 1,7 1,7 54,7 61,4 41,5 2 29,7 21,8 41,4 1,6 1,6 1,6 53,9 66,0 36,1 3 43,6 35,8 54,6 1,6 1,6 1,6 52,4 64,4 35,6 4 58,5 57,8 59,0 1,7 1,7 1,7 37,7 53,4 25,8 Total 32,9 26,2 42,9 1,6 1,6 1,6 54,6 64,6 39,6 Source : Insee, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais - Enquête de fréquentation hôtelière Reprise de la clientèle d affaires La part régionale de clientèle d affaires remonte à 54,6% en 2004, après une forte baisse en 2003 (53,5%). Les affaires motivent ainsi nuitées, avec une hausse estimée à près de , essentiellement dans le Nord, qui concentre d ailleurs près des trois quarts des nuitées d affaires. Le Pas-de-Calais, plus orienté vers les séjours d agrément puisqu il attire 53% des nuitées de ce type, connaît une baisse de fréquentation. La région a toutefois bénéficié d une participation accrue des autres clientèles, en particulier des Belges et des Néerlandais (respectivement +31% et +39%). Globalement, pour l ensemble de la région, le nombre d étrangers passe de 1,249 à 1,241 million, soit une baisse de 1%. L augmentation de leur durée de séjour a toutefois permis de stabiliser le nombre de nuitées à 2,11 millions. Répartition des nuitées étrangères par pays de résidence Les hôtels de chaîne favorisés par la croissance En 2004, l hôtellerie indépendante représente 41% des chambres offertes et accueille 35% des nuitées régionales. Traditionnellement, l hôtellerie indépendante présente des taux d occupation inférieurs à ceux de l hôtellerie de chaîne. Ce constat se renforce en 2004 avec un écart de 14 points en faveur des hôtels de chaîne (68,7%). Ces derniers enregistrent une hausse des nuitées de 6,8% tandis que les hôtels indépendants en perdent 0,4%. Une surprise : la désaffection des Britanniques Pour la première fois depuis 2000, les Britanniques sont venus moins nombreux dans le Nord-Pas-de-Calais (-8%, soit nuitées hôtelières de moins). Source : Insee, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais - Enquête de fréquentation hôtelière De nombreux secteurs ont pâti de cette désaffection britannique, et seuls Lille et les littoraux calaisien et boulonnais tirent vraiment leur épingle du jeu. Par contre, les Français sont venus plus nombreux en 2004, et pas seulement dans la métropole lilloise. Au total, ils représentent 2,571 millions d arrivées (+8%) soit 4,100 millions de nuitées (+7%). Insee Nord-Pas-de-Calais 39 Bilan socio-économique 2004

3 Lille, Capitale européenne de la culture en 2004 : Une année exceptionnelle pour la fréquentation hôtelière dans la métropole lilloise La métropole lilloise totalise, pour l'année 2004, 2,4 millions nuitées pour 1,4 million de touristes. Ces résultats sont en hausse respectivement de 13,6% et 8,9% par rapport à 2003, +7,4% et +7,5% par rapport à 2002 qui avait été considérée comme une bonne année. Même si depuis 1999, année 2003 exceptée, la métropole lilloise bénéficie d'une augmentation régulière de la fréquentation des hôtels, le gain d'activité enregistré en 2004 s'avère exceptionnel. Chaque mois de l'année a quasiment connu son meilleur niveau depuis 1999, tant en ce qui concerne les nuitées que les arrivées. Le record de fréquentation est enregistré en mai qui comportait le week-end de Pentecôte. Ces résultats expliquent en grande partie le bilan annuel positif de la région pour ce qui concerne la fréquentation hôtelière. En effet sans la région de Lille, les nuitées pour l'ensemble de l'année seraient en baisse de 1,1% par rapport à 2003 et de 2,5% par rapport à Les établissements haut de gamme en ont davantage profité Tandis que les hôtels de moins de trois étoiles, qui proposaient une offre stable en nombre de chambres, ont gagné 3 points de taux d'occupation avec un nombre de nuitées en hausse de 10,7%, les établissements de trois étoiles ou plus, dont l'offre en chambres a progressé encore en 2004 de 4,5% - soit une capacité augmentée d'un tiers en cinq ans -, ont amélioré de 6 points leur taux d'occupation pour un nombre de nuitées en hausse de 21,5%. La clientèle étrangère s'est particulièrement tournée vers les hôtels haut de gamme : ceux-ci ont comptabilisé plus de 20% de clients étrangers de plus qu'en Ainsi, le poids de la clientèle étrangère dans les hôtels haut de gamme a augmenté de 6 points entre 2003 et 2004 et diminué de 2,5 points dans les hôtels des autres catégories. Évolution des nuitées dans la zone de Lille et environs Source : Insee - Enquête de fréquentation hôtelière, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais Un bénéfice plus grand encore dans Lille intra-muros Lille intra-muros regroupe 40% des chambres offertes et 71% des chambres quatre étoiles et de luxe de la zone. Cette commune qui voit affluer les touristes depuis 2003, a probablement bénéficié en plus de l'évènement " Lille 2004 ". Le surplus d'arrivées dans la métropole lilloise est en effet uniquement imputable à Lille, le reste des communes bénéficiant plutôt d'un allongement de la durée des séjours. En fait ce qui distingue Lille, c'est son attraction sur les étrangers (+37% de nuitées, +31% d'arrivées), alors que pour le reste de la métropole lilloise, c'est uniquement la clientèle française qui contribue aux évolutions positives. À Lille, la part des nuitées étrangères sur l'ensemble de l'année 2004, toutes catégories d'hôtels confondues, a augmenté de 2,2 points alors que la tendance est plutôt à la baisse au niveau du reste de la métropole lilloise (-3,2 points) et de la région (-1,4 point). Si les touristes du Royaume-Uni représentent toujours la première clientèle étrangère de la métropole, leur effectif a tendance à diminuer (-19,8% pour la métropole lilloise sans Lille). La progression des nuitées étrangères y est ainsi expliquée uniquement par celle des Belges et des Néerlandais dont le nombre a doublé par rapport à Lille intra-muros, en revanche, gagne une clientèle très cosmopolite. Les nuitées de toutes les principales nationalités sont en hausse : multipliées par deux pour les Allemands, par trois pour les Belges et Néerlandais. La clientèle du Royaume-Uni ( nuitées) a augmenté de 15,3% pour les nuitées et de 8,9% pour les arrivées. Évolution 2003/2004 des arrivées, des nuitées et du taux d occupation Métropole lilloise Lille Unité : % Métropole lilloise sans Lille Arrivées françaises +11,7 +21,1 +6,6 Arrivées étrangères +1,4 +31,3-14,9 Arrivées totales +8,9 +23,8 +0,8 Nuitées françaises +15,0 +23,2 +10,5 Nuitées étrangères +9,7 +37,0-7,0 Nuitées totales +13,6 +27,1 +6,0 Taux d occupation +4,2 +7,3 +2,2 Source : Insee - Enquête de fréquentation hôtelière, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais Bilan socio-économique Insee Nord-Pas-de-Calais

4 Des retombées économiques dans les secteurs touristiques lillois L'activité de certains secteurs s'est trouvée dopée en 2004 par le regain de fréquentation de la métropole lilloise. Ainsi, les chiffres d'affaires de l'hôtellerie et de la restauration auraient progressé davantage à Lille intra-muros que dans le reste de la région. Les résultats disponibles, qui ne concernent que l'activité des établissements uniques d'entreprises exclusivement implantées dans la région 1, évaluent à environ 15% la progression du chiffre d'affaires de l'hôtellerie lilloise et à seulement à 2% celle de l'hôtellerie régionale. La restauration aurait bénéficié dans des proportions comparables d'une année favorable avec +11% à Lille et +3% dans l'ensemble de la région, toujours en ce qui concerne les établissements uniques d'entreprises monorégionales. Les professionnels du centre-ville pourraient afficher un bilan plus positif encore, gagnant 5 points de plus dans la restauration. En extrapolant à l'ensemble de la restauration du centre ville, l'impact de cette évolution plus favorable serait de l'ordre de 200 à 300 emplois, sous forme de contrats saisonniers ou non. Les retombées sont également perceptibles sur l'emploi. Bien que Lille 2004 ait constitué un événement d'assez longue durée (de décembre 2003 à novembre 2004), un surcroît de charge de travail pouvait a priori d'abord être absorbé autrement que par des recrutements. Or, dans la restauration les effectifs employés progressent de 7% pendant l'évènement à Lille contre 3% au plan régional. En centre-ville, le résultat est plus favorable encore (+13%). Dans l'hôtellerie aussi, les effectifs salariés lillois ont fait un bond (+15%) qui tranche avec la stagnation enregistrée au plan régional. D'autres secteurs semblent avoir tiré un bénéfice de l'évènement pour l'emploi : directement, les activités culturelles qui ont accru leurs effectifs salariés à Lille de 22% contre seulement 4% au plan régional et un peu moins directement mais de façon probablement liée à l'accroissement du flux de visiteurs, le commerce de détail qui a accru l'emploi salarié de 3% à Lille contre 1% au plan régional. Ces deux dernières activités ont ainsi redressé localement la courbe de l'emploi qui déclinait les deux années précédentes. Évolution des arrivées et des nuitées sur la commune de Lille (données mensuelles) (1) (1) Les données sont lissées des variations saisonnières et des aléas conjoncturels afin de bien dégager la tendance. Source : Insee - Enquête de fréquentation hôtelière, Direction du Tourisme, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais (1) Cette restriction diminue bien sûr le champ d observation. Les résultats présentés ici concernent cependant des ensembles (secteur d activité croisé avec secteur géographique) où les salariés des établissements uniques d entreprises monorégionales constituent au moins un quart de l emploi. Insee Nord-Pas-de-Calais 41 Bilan socio-économique 2004

5 Hôtellerie de plein air a été marquée par une saison morose, mais la région se distingue par la hausse de sa clientèle étrangère Une offre atypique La région Nord-Pas-de-Calais compte, en 2004, 365 campings classés, totalisant places. Les emplacements loués à l'année sont les plus nombreux. Seules 24% des places sont proposées à la clientèle de passage. C'est une caractéristique que la région partage avec la Picardie et l'île-de-france, car sur le plan national, cette part est de 79%. En 2004, l'offre de passage continue de baisser (-2,4%), alors que les emplacements loués à l'année progressent fortement (+43%) comme dans le reste de la France (+38%). Les commentaires qui suivent concernent les 262 campings ouverts à la clientèle de passage proposant emplacements. 60% d'entre eux appartiennent à un terrain de catégorie inférieure à trois étoiles (France : 45%), 94% sont proposés nus (France : 86%), et 60% sont situés dans l'espace touristique littoral (France : 48%). Le département du Pas-de-Calais concentre les trois quarts des emplacements de la région. Saison 2004 : les principaux indicateurs en baisse Les résultats 2004 sont en baisse par rapport à Les arrivées ont été moins nombreuses (-3,8%) et les nuitées ont diminué (-2,9%), essentiellement du fait d'une désaffection de la clientèle française (arrivées : -13,8%). La baisse de fréquentation et d'activité ne touche que l'espace touristique littoral. Celui-ci voit le nombre des ses nuitées se réduire de 21,8% par rapport à 2003, tandis que l'espace touristique hors littoral affiche des évolutions positives (+1,3% pour les arrivées et +15,1% pour les nuitées). L'activité recule de 6,9% dans les campings de moins de trois étoiles et s'accroît de 1,3% dans les campings haut de gamme. Le taux d'occupation moyen régional atteint 23,8% en 2004 (31,7% sur le plan national), en baisse d'environ un point par rapport à 2003 (-2,3 points sur le plan national). Les emplacements locatifs sont nettement mieux occupés que les emplacements nus (43% contre 22%). Les emplacements non équipés sont par ailleurs moins bien loués qu'au plan national, où leur taux d'occupation frôle les 30%. Variation des nuitées dans l'hôtellerie de plein air Source : Insee, Direction du Tourisme Plus de la moitié des touristes de passage dans les campings sont des étrangers Contrairement au bilan national qui enregistre une baisse de la fréquentation des étrangers, la région se distingue par une augmentation de leurs arrivées (+7,7%) et de l'activité qu'elles génèrent (+20,9% de nuitées) grâce à l'allongement des durées de séjour (+0,3 jour par rapport à 2003). Pour l'ensemble de la saison, 52% des arrivées sont étrangères. Cette part est largement majoritaire en mai (62%), juin (59%) et septembre (64%), tandis qu'elle descend à 43% en juillet et 39% en août du fait de la forte fréquentation estivale des Français. La contribution de la clientèle étrangère à l'activité des campings s'élève globalement à 38% en progression de 7 points par rapport à Les touristes étrangers séjournent préférentiellement dans les terrains haut de gamme (70% de leurs nuitées contre 21% pour les Français) : c'est d'ailleurs sur ces campings que l'augmentation de l'activité est la plus remarquable (+35%). Cependant, l'affluence des étrangers ne permet pas de compenser les baisses engendrées par la désaffection des touristes français. Champ des enquêtes L enquête de fréquentation dans l hôtellerie est effectuée mensuellement de janvier à décembre auprès des hôtels homologués de 0 à 4 étoiles et des hôtels non homologués de chaîne. L enquête de fréquentation dans l hôtellerie de plein air est effectuée mensuellement de mai à septembre auprès des campings homologués classés de 1 à 4 étoiles ouverts à la clientèle de passage. Les emplacements réservés à la clientèle résidentielle ne sont pas pris en compte. À partir de 2004, l enquête est rénovée pour prendre en compte l évolution de l activité : on mesure la fréquentation selon le type d emplacements, nus ou locatifs. Bilan socio-économique Insee Nord-Pas-de-Calais

6 Les Britanniques reviennent L'afflux de clientèle en provenance du Royaume-Uni explique la progression importante de la fréquentation des étrangers dans la région. Le nombre de leurs nuitées a été multiplié par 1,5. Les Britanniques qui avaient un peu boudé les campings en 2003, y sont revenus encore plus nombreux qu'en Ils arrivent en tête du classement pour le nombre d'arrivées (37,3% des séjours étrangers). Évolution du nombre de nuitées dans l'hôtellerie de plein air par pays de résidence Les Néerlandais (30,9% des séjours étrangers) tiennent toujours la première place pour leur contribution aux nuitées étrangères, car ils séjournent plus longtemps (3 jours en moyenne, 2 jours pour les Britanniques). L'activité qu'ils engendrent continue de progresser avec une augmentation de près de 25% entre 2003 et Source : Insee, Direction du Tourisme Fréquentation dans l hôtellerie de plein air de la région Nord-Pas-de-Calais de mai à septembre 2004 (1) Région Département du Nord Département du Pas-de-Calais Arrivées totales Taux de variation 2004/2003 en % -3,8-10,3-1,5 Arrivées étrangères Taux de variation 2004/2003 en % +7,7-3,2 +12,0 Arrivées françaises Taux de variation 2004/2003 en % -13,8-17,4-12,7 Nuitées totales Taux de variation 2004/2003 en % -2,9-2,9-2,9 Nuitées étrangères Taux de variation 2004/2003 en % +20,9 +15,8 +22,7 Nuitées françaises Taux de variation 2004/2003 en % -13,2-12,2-13,5 Taux d occupation 23,8 24,1 23,7 Différence en points -1,0-2,7-0,5 Durée moyenne de séjour 3,7 3,6 3,7 Différence en jours +0,0 +0,3-0,1 Durée moyenne de séjour des Français 4,8 4,7 4,8 Différence en jours +0,0 +0,3-0,1 Durée moyenne de séjour des étrangers 2,6 2,6 2,7 Différence en jours +0,3 +0,4 +0,3 (1) Le changement de méthodologie de l enquête ne permet pas de fournir cette année des comparaisons au niveau infradépartemental. Source : Insee, Direction du Tourisme Insee Nord-Pas-de-Calais 43 Bilan socio-économique 2004

7 Hôtellerie de plein air Définitions Le nombre de nuitées est le nombre de personnes (arrivées) multiplié par le nombre de nuits passées sur le terrain (dans l hôtel) pour la période considérée. Ex : une famille de 3 personnes qui séjourne 4 nuits compte pour 3 arrivées et 12 nuitées. Le taux d occupation est le rapport (en %) entre le nombre cumulé d emplacements (pour l hôtellerie de plein air), de chambres (pour l hôtellerie) occupé(e)s et le nombre cumulé d emplacements (chambres) offert(e)s à la clientèle de passage pour la période considérée. Ex : en juin, pour un camping de 25 emplacements, le nombre d emplacements offerts est de 750 : (30 jours*25 emplacements); si 225 emplacements sont occupés en cumul sur le mois, le taux d occupation est de (225/750)*100, soit 30%. Pour l enquête hôtellerie de plein air, les emplacements nus (non équipés) sont dépourvus de toute forme d hébergement, les emplacements locatifs sont eux dotés d un hébergement (bungalow, bungatoile, mobile-home, habitation légère de loisir, etc.). Un touriste est une personne qui se rend dans un lieu distinct de son environnement habituel pour une période inférieure à douze mois consécutifs et dont le motif principal est autre que celui d exercer une activité rémunérée dans le lieu visité. Il doit passer au moins une nuit dans un établissement d hébergement collectif ou privé du lieu/pays visité. Hôtellerie Définitions La clientèle d agrément est obtenue par déduction de la clientèle d affaires (calculée sur les nuitées). Les hôtels de chaîne comprennent également les indépendants franchisés. Les hôtels indépendants comprennent également les chaînes volontaires. Pour en savoir plus Bilan annuel de l hôtellerie régionale - Comité Régional de Tourisme, à paraître en juin Hôtellerie : Fabienne BASLÉ, Comité régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais Lille 2004 : Madeleine ROLAND - Élisabeth VILAIN - Karim MOUSSALLAM, Insee - Service statistique Hôtellerie de plein air : Madeleine ROLAND, Insee - Service statistique Bilan socio-économique Insee Nord-Pas-de-Calais

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

Les hébergements dans les Yvelines

Les hébergements dans les Yvelines BILAN DE FREQUENTATION TOURISTIQUE YVELINES 2013 Les hébergements dans les Yvelines Statistiques liées à l offre d hébergement Etablissements hôteliers = 138 établissements dont : Sans classement : 33

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin 2015 1 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre,

Plus en détail

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013.

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. BAROMETRE DE L HOTELLERIE 3 ème trimestre 2014 Le taux d occupation hôtelier Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. «Après un bon

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

Le baromètre économique des services en France

Le baromètre économique des services en France Le baromètre économique des services en France M a i 2 0 1 3 Sommaire Editorial... p. 3 L indicateur avancé de l emploi... p. 4 salarié dans les services Le chiffre d affaires des services... p. 5 La valeur

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE Le rôle respectif des taux à court terme et des taux à long terme dans le financement de l économie française

Plus en détail

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances Direction Départementale de l'equipement Ain Service Politique Ville Habitat Mars 2009 Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain Evolutions et tendances Mars 2009 www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE 2013 Méthodologie MKG Hospitality réalise pour la Chambre de Commerce et d'industrie de Caen et Tourisme un reporting

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

La création d entreprises dans le Centre en 2009

La création d entreprises dans le Centre en 2009 La création d entreprises dans le Centre en 2009 17 655 créations d entreprises en 2009 dans la région Centre Comme dans l ensemble des régions de France, le Centre a enregistré un nombre record de créations

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 n 40 mars 2014 Enquête de fréquentation hôtelière Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 Golf Hôtel de Digne-les-Bains www.alpes-haute-provence.com ENQUÊTE DE t FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Evolution du taux d occupation

Plus en détail

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 La formation professionnelle et statutaire s agents s ministères 2008 à 2012 Salah Idmachiche Entre 2008 et 2012, le

Plus en détail

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création.

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création. n 182 - mai 2016 L économie en Île-de-France Enjeux Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création En 2013, hors statut de l auto-entrepreneur, les trois

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES Les surfaces Le nombre d exploitations légumières, 3 86 en 1, est en diminution comme l ensemble des exploitations agricoles. Cette baisse a davantage concerné les plus petites

Plus en détail

5 ème Conseil de Gouvernance. Plan Local de Développement Economique du Boulonnais

5 ème Conseil de Gouvernance. Plan Local de Développement Economique du Boulonnais 5 ème Conseil de Gouvernance Plan Local de Développement Economique du Boulonnais Note de conjoncture juin 2014 Chiffres clés conjoncture % Boulonnais Région NPdC Evolution sur Emploi salarié du privé

Plus en détail

Les îles sont plus fréquentées que les États continentaux. Évolution du nombre de touristes

Les îles sont plus fréquentées que les États continentaux. Évolution du nombre de touristes TOURISME Le tourisme, qu il représente une part importante ou négligeable de l économie des pays de l espace Caraïbe, s est massivement développé au cours de la dernière décennie. Ce sont plus de 25 millions

Plus en détail

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux n 2007, les touristes internationaux ont dépensé 6,8 milliards de F.CFP sur

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS 5 note n 5, septembre 25 L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU LUXEMBOURG ENTRE 197 ET 22 I I NTRODUCTION Ce 5ème numéro de la Note de l Observatoire a comme objet l analyse de la production de

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

Etude du recrutement des étudiants de Licence 1 et 2 inscrits dans les filières proposées à la fois à Marseille et à Aix en 2005/06 et 2006/07

Etude du recrutement des étudiants de Licence 1 et 2 inscrits dans les filières proposées à la fois à Marseille et à Aix en 2005/06 et 2006/07 Etude du recrutement des étudiants de Licence 1 et 2 inscrits dans les filières proposées à la fois à Marseille et à Aix en 2005/06 et 2006/07 Note établie par l Sylvie David Juin 2007 Présentation L Espace

Plus en détail

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les adultes handicapés 5.2 Le contexte L'enquête décennale sur la santé effectuée par l INSEE en 1991 auprès des ménages ordinaires, estime à 5 48 (tous âges

Plus en détail

Note de l Institut d émission

Note de l Institut d émission en Nouvelle-Calédonie entre 1999 et 26 AGENCE DE NOUMÉA Octobre 26 Note de l Institut d émission Établissement public Dotation 1 - SIRET 78 43 111 1 APE 651 A Siège social : 5 rue Roland Barthes 75598

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques L hôtellerie dans l Orne en 2015 : Collection Etudes sous-collection Tourisme et CHR. Juillet 2015 Sommaire Le parc hôtelier ornais homologué «Tourisme» au 1er janvier 2015... 4 Répartition par catégorie...

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

Études. Les PEA bancaires huit ans après

Études. Les PEA bancaires huit ans après Institué pour susciter, grâce à des incitations fiscales, le développement d une épargne des ménages durablement investie en actions, le plan d épargne en actions (PEA) bancaire a trouvé sa place face

Plus en détail

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014 L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS Agence de Développement Touristique de la Drôme Année 2014 ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : Les données relatives au tourisme des étrangers dans la Drôme sont les nuitées

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015 Les résultats de l étude - novembre 2015 Méthodologie des enquêtes festivaliers Interrogation en vis-à-vis de 962 festivaliers du

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 1 tourisme n 35 juin 213 L hôtellerie genevoise a vécu une année 212 mitigée. En repli de,9 % par rapport à 211, le nombre de nuitées enregistrées s élève à 2,8 millions en 212. Un contexte économique

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Transitoire pour les jeunes, le logement social constitue souvent la première étape d'un itinéraire

Plus en détail

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE Une étude d Entreprendre en France pour le tourisme Données et calculs par MKG Hospitality CONTEXTE L Assemblée Nationale a

Plus en détail

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 o Au 30 septembre 2007, revenus en hausse de 19 %, à 8,2 milliards contre 6,9 milliards pour les neuf premiers mois de 2006, reflétant l intégration des activités

Plus en détail

Octant Analyse. Hôtels et campings privés en Bretagne : à la recherche d un nouveau modèle

Octant Analyse. Hôtels et campings privés en Bretagne : à la recherche d un nouveau modèle INSEE BRETAGNE Octant Analyse Tourisme Numéro 4 - Juillet 2010 Hôtels et campings privés en Bretagne : à la recherche d un nouveau modèle Une partie de l hôtellerie bretonne s est fragilisée entre 2002

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon LANGUEDOC ROUSSILLON pour l économie du Languedoc-Roussillon N 5 - Juin 2007 Les technologies de l information et de la communication L emploi salarié progresse fortement en Languedoc-Roussillon dans les

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Seuil d accès à l aide sociale Résultats de l évaluation partielle. Theres Egger, bureau d'études de politique du travail et de politique sociale BASS

Seuil d accès à l aide sociale Résultats de l évaluation partielle. Theres Egger, bureau d'études de politique du travail et de politique sociale BASS Mise en œuvre des nouvelles normes CSIAS dans le canton de Berne: évaluation partielle concernant le seuil d accès à l aide sociale Conférence de presse du 11 mai 2006 Seuil d accès à l aide sociale Résultats

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

NOTE D EXPERT IMPACT DES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 ET DE LA MENACE TERRORISTE SUR LE TOURISME. pour le

NOTE D EXPERT IMPACT DES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 ET DE LA MENACE TERRORISTE SUR LE TOURISME. pour le NOTE D EXPERT IMPACT DES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 ET DE LA MENACE TERRORISTE SUR LE TOURISME MKG Hospitality Paris Londres Berlin Athènes Nicosie I tion 1. Etude de cas historiques d impact de la

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire Economique

Les dossiers de l Observatoire Economique Direction Prospection et Développement LES ENTREPRISES DE SERVICES MARCHANDS Les dossiers de l Observatoire Economique A. Présentation générale du secteur...2 1. Avant-propos...2 2. Le cadre des services...2

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) nº 139 août 2012 53 % DES EMPLOIS LIÉS AU TOURISME EN FRANCHE-COMTÉ SE SITUENT DANS L ESPACE URBAIN En Franche-Comté, les activités

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

La situation des jeunes sur le marché du travail lors de la dernière récession

La situation des jeunes sur le marché du travail lors de la dernière récession La situation des jeunes sur le marché du travail lors de la dernière récession Quand le marché de l emploi marque le pas, le chômage touche particulièrement les jeunes, car nombre d entre eux doivent surmonter

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1

Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1 Qualité Tourisme et taux d occupation 1 Objectif Evaluer l impact de la possession de la marque «Qualité Tourisme», pour un camping ou un hôtel, sur le niveau de ses taux d occupation mensuels. Cette note

Plus en détail

La libre circulation des personnes renforce la place économique suisse

La libre circulation des personnes renforce la place économique suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Note de discussion Date 26 mai 2011 La libre circulation des personnes renforce la place économique suisse Serge Gaillard, Chef

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

La situation économique des Hautes-Pyrénées

La situation économique des Hautes-Pyrénées La situation économique des Hautes-Pyrénées Juillet 2009 CONTEXTE GENERAL Morosité ambiante des chefs d entreprises déjà constatée lors de l enquête de conjoncture en octobre 2008. Hautes-Pyrénées initialement

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de juillet 2014 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de juillet 2014

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

L 'Action Régionale pour le Développement

L 'Action Régionale pour le Développement L 'Action Régionale pour le Développement d'activités Nouvelles (Ardan) a permis aux entreprises du Nord-Pas-de-Calais qui ont bénéficié d'aide, d'améliorer leurs croissances de l'emploi et de la valeur

Plus en détail

Qui reçoit de l'assurance-chômage?

Qui reçoit de l'assurance-chômage? Été 1994 (Vol. 6, N o. 2) numéro d'article 4 Qui reçoit de l'assurance-chômage? André Picard En 1940, le Canada s'est doté d'un programme de soutien de revenu pour ceux qui perdent leur emploi : le programme

Plus en détail