Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14"

Transcription

1 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale ( )» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires ( )» Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

2 Liste des documents composant le dossier Document 1 Textes officiels - Document 1a - Extrait du programme (Bulletin officiel n 42 du 14 novembre 2013) - Document 1b - Extraits des Ressources pour la classe d avril 2014 (Eduscol) Document 2 Textes scientifiques - Document 2a - François BEDARIDA, «Penser la Seconde Guerre mondiale», in André VERSAILLE (dir.), Penser le XXe siècle, Bruxelles, Complexe, 1990, p Document 2b Paul JANKOWSKI, Verdun, 21 février 1916, septembre 2013, 408 p. Éditions Gallimard. Documents 3 et 4 Extraits de manuels scolaires - Document 3 - Extrait du manuel Histoire- Géographie BORDAS, Troisième, sous la direction de C. DALBERT et D. LE PRADO- MADAULE, Paris, 2012, p Document 4 - Extrait du manuel Histoire- Géographie HATIER, Troisième, sous la direction de M. IVERNEL et B. VILLEMAGNE, Paris, 2012, pp et 44 Document 5 Production liée à la pratique de la classe «Extrait du devoir d histoire n 2. Type DNB (questions puis travail sur document). Octobre 2013.» (évaluation, 1 heure) Questions à traiter par le candidat 1. Au regard des textes scientifiques et officiels, formulez une problématique et déterminez des objectifs au sujet. 2. Confrontez les démarches des manuels aux textes scientifiques et aux instructions officielles. 3. Proposez un découpage du thème en séances, analysez la production liée à la pratique de la classe du dossier et proposez une évaluation pour la séquence. 2/14

3 Documents Document 1 Textes officiels - Document 1a - Extrait du programme (Bulletin officiel n 42 du 14 novembre 2013) 3/14

4 - Document 1b - Extraits des Ressources pour la classe d avril 2014 (Eduscol) Sens général de la partie en classe de troisième (13 à 14 h) Les bornes chronologiques confèrent une réelle cohérence à la période : celle- ci est bornée par un double ébranlement justifiant l idée d une ère de la guerre. Les deux guerres ont chacune dépassé un seuil décisif quant à la mobilisation des masses, au degré de violence, exercée sur le champ de bataille et contre les civils, mais aussi quant au rôle de l État. Cette perspective fait donc de 1914 le moment décisif, et de la Première Guerre mondiale la «catastrophe originelle du vingtième siècle». (...) Problématiques du thème La Première Guerre mondiale a fait et continue de faire l objet d une recherche historique tout à fait unique par son ampleur. Ont ainsi été explorés successivement sans qu un enjeu ne chasse le précédent : les enjeux militaires et diplomatiques, la dimension économique du conflit ; sa dimension sociale, sa dimension culturelle, enfin, avec l émergence d une historiographie qui insiste sur la violence de guerre, sur les violences extrêmes et au- delà sur une «culture de guerre» (opinion publique, imaginaires sociaux, construction de la figure de l ennemi...). C est dans ce cadre que s opposent l école du «consentement à la guerre» et celle de la «contrainte». Le thème invite à orienter le cours vers une définition de la Première Guerre mondiale comme une étape conduisant à la guerre totale. En effet, la guerre entre alors dans une dimension nouvelle : mobilisation de toutes les ressources des États, processus de radicalisation dans l engagement des belligérants, extension du conflit à de très larges portions du monde et mobilisation militaire importante. Les populations civiles sont impliquées par cette mobilisation des masses, et vont souvent être victimes des violences de la guerre mais en être également des cibles comme jamais elles ne l avaient été auparavant. Il faut cependant noter que le déploiement de la violence envers les civils reste limité, surtout en comparaison du second conflit mondial. (...) Supports d étude Le concept de guerre totale doit guider les deux études. La guerre des tranchées, à travers l exemple de la bataille de Verdun renvoie à l expérience combattante, significative d un changement de degré et de nature dans la violence. Le choix de quelques aspects doit permettre une approche du concept de guerre totale : tribut payé par les combattants (physique et moral), bouleversement de la société. (...) Orientations pour le DNB Repères de 3ème évaluables pour le DNB : : La Première Guerre mondiale ; 1916 : Verdun ; 11 novembre 1918 : Armistice de la Grande Guerre ; 1917 : La révolution russe Première partie de l épreuve : «Questions» Tous les points de ce thème peuvent donner lieu à des questions à réponse courte. La capacité «décrire et expliquer la guerre des tranchées et le génocide des Arméniens comme des manifestations de la violence de masse.» peut donner lieu à des développements construits Seconde partie de l épreuve : «Travail sur un document» On pourra proposer au candidat un document textuel ou iconographique emblématique de la violence de masse portant sur la guerre des tranchées, sur le génocide des Arméniens ainsi que la carte de l Europe au sortir de la guerre. 4/14

5 Document 2 Textes scientifiques - Document 2a - François BEDARIDA, «Penser la Seconde Guerre mondiale», in André VERSAILLE (dir.), Penser le XXe siècle, Bruxelles, Complexe, 1990, p «Quant au concept de guerre totale, il apparaît à la fois comme nécessaire, prégnant et flou. En un sens toutes les guerres du XXe siècle sont des guerres totales, mais on a fait remarquer qu'il n'y a pas plus de guerre totale que de victoire totale ou de paix totale. En revanche, on peut soutenir sans paradoxe qu'il y a des guerres plus totales que d'autres... Durant la Première Guerre mondiale, c'est seulement en 1917, avec l'arrivée de Clemenceau au pouvoir, que l'un des belligérants avait parlé ouvertement de conduire une guerre totale - encore que le terme employé fut celui de «guerre intégrale». En fait, le concept de «guerre totale» a été élaboré à l'origine par Ludendorff dans un livre portant ce titre et publié à Munich en Ludendorff y développe l'idée que le pouvoir politique doit être entièrement subordonné à la guerre afin d'assurer la stabilité idéologique et le moral à l'arrière (c'était une des leçons qu'il tirait de l'amère expérience de 1918). Par guerre totale l'on doit donc entendre une guerre engageant la totalité de la population, une guerre dans laquelle l'organisation du front intérieur est aussi importante que celle du front extérieur, une guerre faisant appel à toutes les ressources de la science, de la technique, de la propagande et de l'idéologie, bref une guerre à mort visant à la destruction totale de l'adversaire. À cet égard, la Seconde Guerre mondiale constitue le paradigme par excellence de la guerre totale. D'autant mieux que la fragile ligne de démarcation entre soldats et civils, déjà érodée en , a pratiquement disparu entre En effet, si dans le premier cas il y a bien eu mobilisation pour la guerre d'une grande partie de la population et si les civils ont subi indirectement les atteintes et les souffrances du conflit, c'est aux soldats qu'il revenait de combattre et de mourir.» 5/14

6 - Document 2b Paul JANKOWSKI, Verdun, 21 février 1916, septembre 2013, 408 p. Éditions Gallimard. «Dans les années 1980 et 1990, les historiens ont manifesté moins d intérêt pour les batailles en général (sans contester la place éminente qu occupait Verdun parmi elles) et pour l histoire militaire classique traitant de stratégie, de commandement, de logistique et de toutes sortes de considérations plus ou moins concrètes quant à l issue des combats. Les spécialistes se sont alors concentrés sur de nouveaux sujets d étude : l arrière et les civils, les colonies et leurs populations, le corps des soldats et leur état d esprit, l expérience de la guerre et, surtout, sa survivance dans la culture nationale. En France, de nouveaux centres et organismes professionnels ont entrepris de réorienter et de renouveler l étude de la guerre ; s il leur arrivait encore d analyser telle bataille, tel affrontement ou tel secteur particulier du front, la plupart de ces chercheurs évitaient désormais de faire de Verdun, de la Marne ou de la Somme un objet d étude en soi. (...) Faute de bataille, point de séquelles à observer, ni de suites à analyser. Ces phénomènes sont indissociables : pas de mémoire culturelle sans la violence des tranchées ; pas de crispations entre civils et militaires sans la longue guerre d usure séparant et unissant à la fois guerriers et travailleurs ; pas d attitude ambiguë vis à- vis de la guerre et des autorités sans les souffrances physiques, l ennui et la sédimentation des expériences vécues au front par chaque combattant. Aujourd hui, la plupart des historiens abordent ces questions séparément. Dans l idéal, pourtant, il faudrait les poser ensemble : et quel meilleur point de départ pour ce faire que l événement même qui les rassemble toutes, cette bataille si longtemps décriée? Elle se prête aux questionnements les plus récents, pour peu qu on leur adjoigne les vieilles questions essentielles et que l on s interroge à nouveau sur le pourquoi et sur le comment de l événement (...) en associant l historiographie ancienne à la nouvelle, en mêlant la froide évaluation des surfaces regagnées, des obus dépensés et des vies perdues à la profondeur de l expérience humaine dans les deux camps adverses : de faire, en somme, l histoire totale d une bataille.» 6/14

7 Documents 3 et 4 Extraits de manuels scolaires - Document 3 - Extrait du manuel Histoire- Géographie BORDAS, Troisième, sous la direction de C. DALBERT et D. LE PRADO- MADAULE, Paris, 2012, p. 56 7/14

8 8/14

9 - Document 4 - Extrait du manuel Histoire- Géographie HATIER, Troisième, sous la direction de M. IVERNEL et B. VILLEMAGNE, Paris, 2012, pp et 44 9/14

10 10/14

11 11/14

12 12/14

13 Document 5 Production liée à la pratique de la classe : «Extrait du devoir d histoire n 2. Type DNB (questions puis travail sur document). Octobre 2013.» (évaluation, 1 heure) Question 7. Décrivez et expliquez la guerre des tranchées et le génocide des Arméniens comme manifestations de la violence de masse. (5 points sur 20) Votre réponse doit être organisée et correctement présentée. 13/14

14 Correction de l enseignant La Première Guerre mondiale ( ) est une guerre totale qui entraîne une violence de masse. Sur le front, les combats atteignent une violence extrême, notamment dans les tranchées. La bataille de Verdun (1916) en témoigne. Les Allemands cherchent à percer le front, les Français à le défendre. La vie des poilus est marquée par le froid, la pluie, la faim, les rats, la mort quotidienne. Des deux côtés, on mobilise toutes ses forces : la bataille dure presque un an, l industrie fournit des armes toujours plus nombreuses et plus puissantes. Des millions d obus sont tirés, faisant des centaines de milliers de morts, mais aussi de veuves et d orphelins. Les villages et terres situés le long du front sont complètement détruits. Cette violence s exerce aussi contre les civils. Le cas le plus extrême est celui du génocide des Arméniens mene par le gouvernement turc dans l Empire ottoman qui connaît de grosses difficultés militaires. En 1915, afin de se débarrasser de cette minorite, le gouvernement décide de déporter les Arméniens dans les déserts de Mésopotamie et de les massacrer. Ceci aurait entraîne la mort de près d un million de civils. La Première Guerre mondiale conduit donc à une mort de masse, avec près de 10 millions de morts. 14/14

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918)

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) Pourquoi dit-on de la Première Guerre mondiale

Plus en détail

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137 N 137 NOVEMBRE 2011 LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE HISTOIRE ET TUIC SÉANCES D APPRENTISSAGE nombre de séances 5 durée de l activité 4h30 Séance 1 : le départ des soldats à la guerre en 1914 (durée : 1 heure)

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE Manuel p. 32-33 ÉTAPE 1 : A FAIRE SUR UNE COPIE DOUBLE a/ Relevez et recopiez le vocabulaire spécifique de cette leçon, proposé en bas de la page 33.

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE Le CICR dans la Première Guerre mondiale Août 1914. Le monde entre en guerre et, durant 52 mois, brutalité, violence et souffrances déchirent l humanité.

Plus en détail

Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Droits & Démarches

Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Droits & Démarches Les Guides de l ONACVG Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Service de l office national des anciens combattants et victimes de guerre Sommaire Introduction page 03 Première

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs Première Guerre mondiale 2014 Évaluation préalable d un panel de visiteurs 1. Principe et déroulement de l enquête Une évaluation préalable Font-End evaluation Un instrument au service de la conception

Plus en détail

Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay

Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay Dossier de Presse 1 Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Conservation départementale des Musées de la Meuse

Plus en détail

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises 1 Dossier VI Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises A/ Les guerres au XX ème siècle 1 La Première Guerre mondiale (la «Grande Guerre») a) Quelles sont

Plus en détail

La 1 ère Guerre mondiale

La 1 ère Guerre mondiale CM2 La 1 ère Guerre mondiale Histoire L Epoque contemporaine Objectifs notionnels : o o o -Prendre conscience de l ampleur du conflit -Comprendre la notion de guerre mondiale - Comprendre les conséquences

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine [...][...][...][...][...][...][...][...][...][...] (N d enregistrement attribué par la bibliothèque) THESE pour obtenir

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

NOTE SUR LE CENTENAIRE DE LA GUERRE DE 1914-1918

NOTE SUR LE CENTENAIRE DE LA GUERRE DE 1914-1918 NOTE SUR LE CENTENAIRE DE LA GUERRE DE 1914-1918 La France a été en 1914-1918 au cœur d une tragédie mondiale qui fut pour elle, une épreuve nationale sans précédent. La guerre n a pas été seulement militaire

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes Préface Toute personne est un jour confrontée à devoir prendre une décision, qu il s agisse de l étudiant qui réfléchit à son orientation académique, du chercheur qui doit privilégier une option scientifique

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-324 QPC du 21 juin 2013. Mme Micheline L.

Commentaire. Décision n 2013-324 QPC du 21 juin 2013. Mme Micheline L. Commentaire Décision n 2013-324 QPC du 21 juin 2013 Mme Micheline L. (Droits du conjoint survivant pour l attribution de la pension militaire d invalidité) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 8 avril

Plus en détail

Charlemagne. Il y a eu de nombreuses invasions par les barbares. La vie était alors très dangereuse car il y avait de nombreux combats.

Charlemagne. Il y a eu de nombreuses invasions par les barbares. La vie était alors très dangereuse car il y avait de nombreux combats. Charlemagne Il y a eu de nombreuses invasions par les barbares. La vie était alors très dangereuse car il y avait de nombreux combats. Ensuite, il y a eu Clovis qui est devenu roi des Francs. Quand il

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Fait sur mesure pour les écoles, Trop jeunes est un projet pédagogique qui veut attirer l attention de nos jeunes sur ce monde qui tourne de plus

Plus en détail

Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne

Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne 17 novembre 2014 Sommaire 100 ans après le déclenchement de la Grande Guerre, le bureau de Georges Clemenceau restauré Le bureau de Georges

Plus en détail

Les conséquences de la violence

Les conséquences de la violence LEÇON Années scolaire : Au sujet de l auteur : Durée : 1 re à 6 e année HabiloMédias De 2 à 3 heures Les conséquences de la violence Aperçu Les élèves reconnaissent l'absence ou la représentation irréaliste

Plus en détail

Le Centenaire de la Grande Guerre. Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015

Le Centenaire de la Grande Guerre. Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015 Le Centenaire de la Grande Guerre Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015 Réunion du 26 janvier 2015 Préfecture de l Orne Le centenaire de la Première Guerre mondiale permet à

Plus en détail

POINT PRESSE MENSUEL DON D ORGANES

POINT PRESSE MENSUEL DON D ORGANES POINT PRESSE MENSUEL DON D ORGANES [ Contact presse ARS : Sarah Izza 03 62 72 86 27 sarah.izza@ars.sante.fr ] 1 Communiqué Campagne régionale d information et de sensibilisation sur le don d organes à

Plus en détail

spécifique lié aux notions étudiées.

spécifique lié aux notions étudiées. Compétences du socle commun : Programmes de 2008 : Identifier les principales périodes de l histoire en les situant dans l ordre chronologique et en les caractérisant simplement, par le recours à des récits

Plus en détail

Tout savoir sur la guerre. (chronologie, leçons, glossaire) A toi de jouer!! (questionnaire, mots croisés, recherche monument aux morts)

Tout savoir sur la guerre. (chronologie, leçons, glossaire) A toi de jouer!! (questionnaire, mots croisés, recherche monument aux morts) LIVRET PÉDAGOGIQUE LES FRANÇAIS ET LA GRANDE G U E R R E 1914-1918 Tout savoir sur la guerre (chronologie, leçons, glossaire) A toi de jouer!! (questionnaire, mots croisés, recherche monument aux morts)

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UN GRAND RENDEZ-VOUS MÉMORIEL L arrivée des quotidiens dans la zone des armées. Carte postale

Plus en détail

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Dossier enseignant Exposition du 25 avril au 30 juillet Musée des Armes de Tulle Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Récit du dimanche 12 mai 1940 : «Le soir venu, plus un anglais ne reste sur le terrain

Plus en détail

DONNÉES ET DIMENSIONS POSTALES DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

DONNÉES ET DIMENSIONS POSTALES DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE DONNÉES ET DIMENSIONS POSTALES DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE 1 LA POSTE DANS LES PTT EN 1914 2 DIMENSION HUMAINE Exténuation Féminisation élargie Havre d accueil pour les meurtris 3 DIMENSION VOLUMETRIQUE

Plus en détail

Sylvia PINEL et Kader ARIF ont signé le contrat de Destination «Centenaire de la Grande Guerre»

Sylvia PINEL et Kader ARIF ont signé le contrat de Destination «Centenaire de la Grande Guerre» SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME KADER ARIF MINISTRE DELEGUE CHARGE DES ANCIENS COMBATTANTS Communiqué de presse www.artisanat-commerce-tourisme.gouv.fr Communiqué de presse

Plus en détail

LE QUESNOY. Et les néo-zélandais : une amitié historique

LE QUESNOY. Et les néo-zélandais : une amitié historique LE QUESNOY Et les néo-zélandais : une amitié historique La Nouvelle-Zélande : à l autre bout du monde SOMMAIRE I > A l autre bout du monde: amitié entre Le Quesnoy et la Nouvelle-Zélande II > La bataille

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Coalition Nationale pour la Cour Pénale Internationale (CN-CPI) RDC Fondation Congolaise pour la Promotion des Droits humains et la Paix REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO E-mail : focdpandre arobase hotmail.com

Plus en détail

HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE.

HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE. HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE. AVIS SUR HONORAIRES Extrait du procès-verbal de la séance du conseil

Plus en détail

Pathfinder RPG et Golarion sont des créations de Paizo (www.paizo.com). Toutes les images sont Paizo. Un petit guide pour les maîtres de jeu jouant :

Pathfinder RPG et Golarion sont des créations de Paizo (www.paizo.com). Toutes les images sont Paizo. Un petit guide pour les maîtres de jeu jouant : Une aide de jeu pour Pathfinder Pathfinder RPG et Golarion sont des créations de Paizo (www.paizo.com). Toutes les images sont Paizo. Un petit guide pour les maîtres de jeu jouant : La conquête du Val

Plus en détail

Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918

Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918 Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918 Nom de l élève : Prénom : Classe : Niveau : lycée Dossier pédagogique Des documents et des questionnaires, un lexique et une notice biographique Pour

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

INDOCHINE, REGARDS CROISéS p.2. rachel richez. louis de Coppet. louis raymond. notre facebook mémoires de Civils

INDOCHINE, REGARDS CROISéS p.2. rachel richez. louis de Coppet. louis raymond. notre facebook mémoires de Civils INDOCHINE, REGARDS CROISéS p.2 Une exposition réalisée par l Histoire par la vidéo Commissaire d exposition rachel richez Comité éditorial louis de Coppet aladin farré hadrien mercier louis raymond Graphisme

Plus en détail

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi?

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? L'outil militaire A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? Un manuel de l outil militaire? La mésange qui explique à l oursin comment le lézard doit se servir de sa clé USB. Les conflits après

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton 1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE Archives Municipales de Menton 1 Le service des Archives Municipales de Menton vous propose une sélection de documents en relation avec la Première Guerre Mondiale.

Plus en détail

L Allemagne déclare la guerre à la France. L Allemagne déclare la guerre à la Belgique qui a rejeté l ultimatum de la veille.

L Allemagne déclare la guerre à la France. L Allemagne déclare la guerre à la Belgique qui a rejeté l ultimatum de la veille. 1914 28 juin : L archiduc héritier du trône d Autriche-Hongrie, François Ferdinand, et son épouse, sont assassinés à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) par Gavrilo Prinzip. Cet événement sert de prétexte à

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE LA SECONDE GUERRE MONDIALE LE GHETTO DE VARSOVIE Gaumont Pathé archives, collection Pathé Les documents d archives Pathé nous transportent dans une actualité devenue, aujourd hui, de l histoire. Ces fragments

Plus en détail

L OMBRE DE LA GUERRE LUTTE POUR LA JUSTICE DANS LE SRI LANKA DE L'APRÈS-GUERRE

L OMBRE DE LA GUERRE LUTTE POUR LA JUSTICE DANS LE SRI LANKA DE L'APRÈS-GUERRE L OMBRE DE LA GUERRE LUTTE POUR LA JUSTICE DANS LE SRI LANKA DE L'APRÈS-GUERRE 0 La guerre civile sanglante, qui a ravagé le Sri Lanka pendant 26 ans, s est officiellement terminée en 2009 avec la défaite

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Quizz du centenaire de la guerre de 1914-1918

Quizz du centenaire de la guerre de 1914-1918 Quizz du centenaire de la guerre de 1914-1918 Questionnaire réservé aux enfants et adolescents du CM2 à la 3ème Nom :... Prénom :... Adresse :... Numéros de téléphone : Fixe :... Mobile :... Adresse courriel

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

6 L'art face à la guerre

6 L'art face à la guerre INTRODUCTION La guerre est un fait majeur des sociétés, un «fait social total», comme l écrit Marcel Mauss. L anthropologue français parlait en connaissance de cause, lui qui avait fait la Grande Guerre

Plus en détail

Humaniser la guerre? CICR - 150 ans d action humanitaire MUSÉE RATH, GENÈVE 30 AVRIL 20 JUILLET 2014. Plongée dans l humanité en guerre

Humaniser la guerre? CICR - 150 ans d action humanitaire MUSÉE RATH, GENÈVE 30 AVRIL 20 JUILLET 2014. Plongée dans l humanité en guerre Humaniser la guerre? CICR - 150 ans d action humanitaire MUSÉE RATH, GENÈVE 30 AVRIL 20 JUILLET 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE L histoire du CICR n est autre que l agrégat de milliers de biographies, toutes

Plus en détail

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration n 8 Collection «Mémoire et Citoyenneté» LE 11 NOVEMBRE Un Jour-Mémoire MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Secrétariat général pour l administration DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES Le 11 Novembre

Plus en détail

Introduction. Figure 1 L effondrement du taux d emploi. Source : enquête «Emploi» (calcul de l auteur).

Introduction. Figure 1 L effondrement du taux d emploi. Source : enquête «Emploi» (calcul de l auteur). Introduction Contrairement à une idée répandue, la préretraite a encore cours en France aujourd hui : non sous la forme des préretraites publiques peu à peu disparues depuis le début des années 2000, mais

Plus en détail

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès.

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Qu il s agisse de trouver ou de garder un emploi ou encore d optimiser votre évolution professionnelle, il apparaît que le succès est lié

Plus en détail

Les particularités des rémunérations des réservistes militaires

Les particularités des rémunérations des réservistes militaires Les particularités des rémunérations des réservistes militaires PRESENTATION Pour favoriser le développement et l attractivité de la réserve militaire, les rémunérations versées aux réservistes sont exonérées

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

Leningrad la Rouge. Visite chez un dignitaire soviétique (musée Kirov) Le pays des pionniers. Souvenirs de la grande guerre patriotique

Leningrad la Rouge. Visite chez un dignitaire soviétique (musée Kirov) Le pays des pionniers. Souvenirs de la grande guerre patriotique Leningrad la Rouge 1924 : Lénine, le père de la Révolution s'éteint ; Petrograd est rebaptisée Leningrad en son honneur, un nom qu'elle gardera jusqu'en 1991, date de la disparition de l'urss. Entre-temps,

Plus en détail

(8h30-11h30) (durée : 3h, coefficient 3, dissertation, un sujet à choisir parmi deux). Thèmes 2016 : «L école» et/ou «La démocratie»

(8h30-11h30) (durée : 3h, coefficient 3, dissertation, un sujet à choisir parmi deux). Thèmes 2016 : «L école» et/ou «La démocratie» Nature des épreuves 1) Questions contemporaines (8h30-11h30) (durée : 3h, coefficient 3, dissertation, un sujet à choisir parmi deux). Thèmes 2016 : «L école» et/ou «La démocratie» 2) Histoire (entre 13h30

Plus en détail

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface PRÉFACE Avaient-ils le don d ubiquité? Aux origines de ce livre, il y a une constatation qui a suscité la curiosité du chercheur : parmi les représentants de l Angleterre à l étranger, certains appartiennent

Plus en détail

L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012

L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012 L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012 La profession d infirmier(ière) La profession connait depuis 2001 un mouvement de contestation. Au travers de revendications liées

Plus en détail

EXPOSITION TARDI ET LA GRANDE GUERRE - 1914-2014

EXPOSITION TARDI ET LA GRANDE GUERRE - 1914-2014 EXPOSITION TARDI ET LA GRANDE GUERRE - 1914-2014 DOSSIER D ITINÉRANCE - MARS 2014 Une exposition produite par le Festival international de la bande dessinée d Angoulême «Je me suis perdu, je ne sais même

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

«Nous connaissons ces photos ou vidéos d enfants tout petits crou-

«Nous connaissons ces photos ou vidéos d enfants tout petits crou- F i c h e n 1 5 Quelques idées pour chanter Un chœur qui reprend le thème (voix intro), couplets pour solistes, refrains peuvent se travailler en canon Dominique DIMEY Pourquoi j ai écrit cette chanson

Plus en détail

Justice et guerre sont-elles compatibles?

Justice et guerre sont-elles compatibles? Justice et guerre sont-elles compatibles? Il est un élément commun à chacune des époques de l histoire et à l ensemble des sociétés humaines connues jusqu à aujourd hui : la guerre. Selon Sigmund Freud,

Plus en détail

notamment au Soudan en 1885 et en Afrique du Sud au tournant du 20e siècle.

notamment au Soudan en 1885 et en Afrique du Sud au tournant du 20e siècle. 1 Les archives de la Première Guerre mondiale au Canada : un survol Marcelle Cinq-Mars, archiviste, Bibliothèque et Archives Canada Introduction La Grande Guerre fut pour le Canada la première expérience

Plus en détail

Loctudy et la Guerre 1914-1918

Loctudy et la Guerre 1914-1918 Loctudy et la Guerre 1914-1918 A Un peu d histoire. Rappel B Le Monument aux Morts - Qui sont-ils? - Quelle était leur origine? - Quel âge avaient-ils? - Quelle était leur formation? - Quel était leur

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES NIVEAU COLLèGE-LYCéE LES GRANDES ACCélératiOns pendant la seconde guerre mondiale Ce livret d accompagnement a été réalisé en 0 dans le cadre d un projet

Plus en détail

FICHES POUR RÉVISER LE BREVET EN HISTOIRE, GÉOGRAPHIE & ÉDUCATION CIVIQUE

FICHES POUR RÉVISER LE BREVET EN HISTOIRE, GÉOGRAPHIE & ÉDUCATION CIVIQUE FICHES POUR RÉVISER LE BREVET EN HISTOIRE, GÉOGRAPHIE & ÉDUCATION CIVIQUE Sources : ces fiches ont été réalisées essentiellement à l aide de deux manuels : - Hatier 3 ème - Le livre scolaire 3 ème FICHES

Plus en détail

Histoire des Arts session 2012 : liste des œuvres proposées aux élèves de M. LANARO Histoire-géographie - Collège Jean Macé 3 èmes 8-9

Histoire des Arts session 2012 : liste des œuvres proposées aux élèves de M. LANARO Histoire-géographie - Collège Jean Macé 3 èmes 8-9 Histoire des Arts session 2012 : liste des œuvres proposées aux élèves de M. LANARO Histoire-géographie - Collège Jean Macé 3 èmes 8-9 Thèmes : Arts et pouvoirs / ruptures et continuités : Problématiques

Plus en détail

Unité 5 : Le Canada dans la Seconde Guerre mondiale (1939 à 1945)

Unité 5 : Le Canada dans la Seconde Guerre mondiale (1939 à 1945) Résultats d apprentissage spécifiques Unité 5 : Le Canada dans la Seconde Guerre mondiale (1939 à 1945) programme d études - histoire du canada 1231 (version provisoire 2011) 83 RAS 5 Les élèves doivent

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide de visite LADROME.FR 1 Édito 2014 est une année marquée par le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 70 e anniversaire des combats du Vercors et de la Libération. Les

Plus en détail

Le Musée canadien de la guerre

Le Musée canadien de la guerre 1, place Vimy Ottawa (Ontario) K1R 1C2 www.museedelaguerre.ca Le Musée canadien de la guerre Instruire. Préserver. Commémorer. Voilà le mandat du Musée canadien de la guerre (MCG), le musée national canadien

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE. Depuis plus de 35 ans, notre famille recherche et étudie les objets de la 1ère guerre mondiale.

LIVRET PÉDAGOGIQUE. Depuis plus de 35 ans, notre famille recherche et étudie les objets de la 1ère guerre mondiale. LIVRET PÉDAGOGIQUE Situé à 10km au sud de Lille, le fort de Seclin est le dernier Fort intact de la ceinture de Lille. Oublié pendant de longues années, notre famille le restaure depuis plus de 18 ans

Plus en détail

Lutter contre le sentiment d impuissance

Lutter contre le sentiment d impuissance ANALYSE 2010 Lutter contre le sentiment d impuissance Publié avec le soutien de la Communauté française Lutter contre le sentiment d impuissance Les phénomènes sociétaux et les conflits qui font l actualité

Plus en détail

Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire. depuis la Première Guerre mondiale

Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire. depuis la Première Guerre mondiale Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire Histoire du Canada depuis la Première Guerre mondiale 10 e année Écoles secondaires publiques de langue française de l Ontario Table

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945)

H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) En 1939, débute le conflit le plus meurtrier de l'histoire, la 2 nde Guerre Mondiale. Ce fut une vraie guerre mondiale et idéologique qui mobilisa l'ensemble

Plus en détail

Tâches Complexes. Noël LAVERNY. Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE

Tâches Complexes. Noël LAVERNY. Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE Tâches Complexes Noël LAVERNY Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE Tâches complexes Mobilise Connaissances, capacités, attitudes, culture Différentes ressources (aides méthodologiques,

Plus en détail

daycare 2012 Un jour pour notre avenir Sous le patronage de www.daycare.lu

daycare 2012 Un jour pour notre avenir Sous le patronage de www.daycare.lu daycare 2012 PwC / CARE Sous le patronage de Un jour pour notre avenir Madame Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle Monsieur Nicolas Schmit, Ministre

Plus en détail

Le jeu d échecs à l école maternelle

Le jeu d échecs à l école maternelle Ecole «L Oiseau Vert» 800 VOGELGRUN Le jeu d échecs à l école maternelle Développer les capacités de stratégie et de raisonnement Action du projet d école 0/0 Etape n : notion de quadrillage Construction

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Séminaire d introduction au droit international humanitaire 24-26 mars 2014

Séminaire d introduction au droit international humanitaire 24-26 mars 2014 Séminaire d introduction au droit international humanitaire 24-26 mars 2014 Description du séminaire Le cours explore des sujets du droit international humanitaire (DIH) auxquels sont exposés des acteurs

Plus en détail

Une organisation du Pôle muséal de la Ville de Mons, avec le soutien de la Fédération WallonieBruxelles et de la Fondation Mons 2015

Une organisation du Pôle muséal de la Ville de Mons, avec le soutien de la Fédération WallonieBruxelles et de la Fondation Mons 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Du 13 juin au 27 septembre 2015, le Mons Memorial Museum accueille sa première exposition temporaire : «Un numéro, un destin. Au service de Napoléon». Cette exposition propose aux

Plus en détail

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987)

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1 MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1) Le témoin : Le témoin se nomme Jacqueline Perquel (nom de jeune fille). Elle est née le 23 avril 1909 à Paris. Elle est issue d une famille juive d origine

Plus en détail

Formulaire A : Mesures d application nationales

Formulaire A : Mesures d application nationales Formulaire A : Mesures d application nationales Article 7 ; Par. 1 : «Chaque Etat partie présente au Secrétaire Général un rapport sur a) - Les mesures d application nationales visées à l article 9.» Après

Plus en détail