Session plénière jeudi 27 et vendredi 28 juin 2013 Budget supplémentaire Investissement, emploi et innovation au cœur de l action régionale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Session plénière jeudi 27 et vendredi 28 juin 2013 Budget supplémentaire Investissement, emploi et innovation au cœur de l action régionale"

Transcription

1 Session plénière jeudi 27 et vendredi 28 juin 2013 Budget supplémentaire Investissement, emploi et innovation au cœur de l action régionale Adoption d un Plan d urgence pour les filières de la construction durable : BTP et du Schéma régional «Recherche, enseignement supérieur et innovation » - Hôtel de Région à Nantes DOSSIER DE PRESSE 1 Communiqué de presse p.2 et 3 2 Le BS 2013 en bref p.4 3 Le plan d urgence pour les filières de la construction durable p.5 à 7 4 Le Schéma régional «Recherche, enseignement supérieur et innovation».. p.8 et 9 5 Le CRJ : une voix issue des territoires ligériens p CONTACTS PRESSE Laurence Guimard :

2 Nantes, le 24 juin 2013 Session plénière jeudi 27 et vendredi 28 juin 2013 Budget supplémentaire Investissement, emploi et innovation au cœur de l action régionale Adoption d un Plan d urgence pour les filières de la construction durable : BTP et du Schéma régional «Recherche, enseignement supérieur et innovation » Chiffres clés 2013 : BP + BS = 1,475 M + 53 M, soit 1,53 milliard d de crédits annuels Investissements prévus pour 2013 : 604 M + 42 M = 646 M (484 M réalisés en 2012 M en 2012) La poursuite des investissements régionaux, l emploi et l innovation au sens large seront au cœur de la prochaine session du Conseil régional les jeudi 27 et vendredi 28 juin Les élus régionaux seront en effet réunis en séance plénière durant 2 jours afin de voter le Budget supplémentaire (BS) pour 2013, mais aussi un «Plan régional d urgence en faveur des filières de la construction durable : Bâtiment et Travaux Publics» et le Schéma régional de l Enseignement supérieur, de la Recherche et de l Innovation pour La priorité absolue : l emploi régional. «Dans un contexte économique et social toujours difficile, où la croissance tarde à repartir, la Région des Pays de la Loire garde le cap qu elle s est fixé au service des territoires et des ligériens», explique Jacques Auxiette, président de la Région des Pays de la Loire. «Il s agit de mener une politique contracyclique en investissant massivement dans des projets structurants pour le territoire, porteurs de développement et d emploi, mais aussi d anticiper les mutations économiques, sociales et environnementales, tout en absorbant les conséquences financières de la crise sur les finances régionales (baise des immatriculations, de la TIPCE ou encore hausse de 7% des dépenses de la formation professionnelle liées à la hausse du chômage). Le budget supplémentaire porte sur 53 M de crédits annuels nouveaux (35 M d engagements pluriannuels) donne la priorité à 3 axes majeurs : L amplification et l accélération des investissements en faveur du territoire avec notamment : - 15 M pour l accélération des travaux dans les lycées- 20 M pour des travaux d infrastructures ferroviaires - et 6,8 M pour des investissements en faveur de l apprentissage, du logement et du patrimoine régional. Des actions renforcées en faveur de l économie et de l emploi avec près de 5M pour le renforcement de la compétitivité et de l attractivité du territoire régional, notamment pour le financement du centre de ressources CEA-Tech, pour appuyer les pôles de compétitivité et les filières, ou encore l IRT Jules Verne. Un plan d urgence pour les filières de la construction durable, secteurs du BTP. L adoption d un plan d urgence pour les filières de la construction durable, secteurs du Bâtiment et travaux publics qui connaissent de vives tensions et des perspectives de croissance dégradées : compte tenu du poids dans l économie régionale, du rôle de l artisanat dans l économie de proximité, des besoins importants en logements, du défi majeur de la transition énergétique, la Région souhaite contribuer à donner aux acteurs du BTP les moyens de rebondir. Ce plan d urgence qui mobilise l ensemble des compétences régionales - économie, emploi, formation, marchés publics, logement -, s appuie sur 7 leviers : 1. Soutenir et financer les entreprises du BTP 2. Aider les entreprises du BTP à porter la transition énergétique et à innover socialement et techniquement 3. Consolider l effort de formation face aux besoins de recrutements et de qualifications des entreprises, des jeunes et des actifs. 4. Poursuivre l effort d investissement régional et faciliter l accès à la commande publique régionale pour toutes les entreprises. 5. Donner une nouvelle impulsion à la politique d aide à la rénovation énergétique pour les particuliers. 6. Accentuer l effort pour le logement social et le logement étudiant. 7. Aider à la construction-rénovation énergétique des bâtiments professionnels de certains secteurs d activité 2 2

3 Cette session est enfin l occasion de voter le Schéma régional Enseignement supérieur, recherche et innovation pour la période Ce schéma est le fruit d une concertation exemplaires lancée il y a plusieurs mois et sera piloté de façon collective avec, par et pour les acteurs. Il fixe des objectifs ambitieux pour l avenir : l accès et la réussite du plus grand nombre dans l enseignement supérieur est le premier objectif. «Le développement d une économie de la connaissance ouverte à tous, l élaboration d une offre de formation attractive et de qualité, la mobilité internationale des étudiants, la réalisation d équipements structurants, le soutien aux projets de recherche, diffusion de l innovation et de la culture scientifique, la vie étudiante, font également partie de nos priorités.» explique Christophe Clergeau, 1 er Vice président de la Région en charge de l économie et de l innovation. En cohérence avec le SREED (schéma économie et emploi durables), il s agit d une feuille de route ambitieuse pour renforcer les atouts et rattraper les retards. 50 actions prioritaires sont d ores et déjà fixées à échéance Elles seront mises en œuvre dans le cadre de la Stratégie régionale d innovation fondée sur 6 «spécialisations intelligentes», préalables à l utilisation des prochains fonds Feder et FSE 2014/2020. Les 5 axes du schéma sont : 1. Une ambition collective pour les Pays de la Loire, région de la connaissance 2. Permettre l accès et la réussite du plus grand nombre dans l enseignement supérieur 3. Engager de nouvelles dynamiques collectives de développement 4. Conforter l attractivité et le rayonnement des Pays de la Loire 5. Mobiliser les connaissances au service de tous («les valorisations») «Même si le contexte économique et social continue de peser fortement sur l activité, des résultats encourageants viennent conforter la Région dans sa volonté de se mobiliser pour l emploi» précise Jean-Philippe Magnen, Vice-président en charge de l emploi, la formation professionnelle et les métiers de demain. Une étude réalisée par deux cabinets d étude (France industrie Emploi et Kurt Salmon), publiée en mai 2013, souligne ainsi que les Pays de la Loire, hors Ile de France, sont la région la plus créatrice d emplois. Pour Jacques Auxiette, «la Région entend assumer pleinement son rôle moteur en faveur de la relance économique. Nous sommes en effet convaincus que cette mobilisation dans la durée et le maintien de ce cap, en lien avec tous les acteurs du territoire, se traduiront par une réussite collective. En Pays de la Loire, l efficacité de notre action a toujours reposé sur la force de notre jeu collectif, que ce soit à l occasion du Plan de lutte contre la crise, en 2009, le Plan des mutations en 2010 ou encore aujourd hui avec le plan régional d urgence en faveur des filières de la construction durable». «C est un message de confiance en l avenir, que nous voulons adresser aujourd hui : nous partageons avec l ensemble des acteurs institutionnels, économiques et sociaux, une ambition au service de ce territoire, un engagement constant et un discours positif et volontariste. Les habitants semblent partager cet état d esprit, puisqu ils se déclaraient récemment à 93%, ou encore lors des Ateliers du Futur et des Assises Pays de la loire 2040, satisfaits de vivre ici et optimistes pour l avenir de leur région!» a conclu Jacques Auxiette. Une gestion rigoureuse et des engagements tenus : poursuite des investissements, emploi, solidarité Cette session est traditionnellement l occasion de voter les comptes pour l année précédente : les objectifs financiers et prévisions budgétaires pour 2012 ont été réalisés, comme en témoignent en effet un très bon d exécution de 90% pour l investissement (lutte contre la crise) et quelques chiffres marquants : +16% = évolution des dépenses d investissement sur 2012 (+ 50 % sur l éducation et l apprentissage : avec la réalisation en phase travaux des lycées de Clisson, du Pays de Retz, Externat du Lycée La Roseraie à Angers) ces dépenses d investissement sont autofinancées à hauteur de 85% (concrètement, à titre de comparaison, pour un particulier achetant une maison à , cela signifierait qu il aurait un apport de et donc un emprunt de seulement ). + 0,7% : c est l évolution des recettes de fonctionnement, à comparer à l inflation de 1,9% enregistrée en ,3 années : c est la capacité de désendettement soit bien en dessous du plafond cible de 5 années (nombre d années qu il faudrait à la Région pour rembourser l intégralité de sa dette si elle y consacrait toute son épargne). La Région garde le cap pour ce budget supplémentaire 2013: 35 M d autorisations pluriannuelles supplémentaires et 53 M de crédits annuels en plus, dont 42 M en investissement, grâce à un abondement de recettes de fonctionnement de 13,6 M et d un excédent de l exercice 2012 de 27,4 M. Ceci permet une diminution du recours à l emprunt inscrit au Budget primitif à hauteur de 1,8 M CONTACTS PRESSE Laurence Guimard :

4 Le Budget 2013, c est aussi... Développement et activités économiques, enseignement supérieur, recherche et innovation 2 opérations dont la maitrise d ouvrage sont assurées par la Région sont abondées à hauteur de 0,75 M : restructuration du bâtiment de l IRESTE de Polytech Nantes et extension de l école supérieure des Géomètres Topographes du Mans 1 M pour les projets de maturation technologique dans le cadre de l implantation effective du centre de ressources du CEA Tech Pays de la Loire. par ailleurs, 0,3 M supplémentaires iront au dispositif «nouvelles thématiques, nouvelles équipes» de recherche 2,5 M pour un nouveau programme lancé par l IRT Jules Verne qui vise à mettre au point un procédé économique innovant de mise en forme de matériaux pour toute la filière aéronautique 0,5 M supplémentaires pour le dispositif PRCEI, prime régionales de création d entreprise- industrielle 0,8 M pour accompagner des investissements dans le secteur du tourisme social et associatif 3 M pour abonder le programme régional de renforcement des fonds propres des entreprises (notamment le fonds régional de garantie OSEO-Pays de la Loire) 0,65 M pour le soutien à la création d entreprises Près de 3 M pour l innovation, les filières ou l énergie (1 M ), les PRI et le développement technologique. Stratégie européenne et internationale et coopérations interrégionales pour des opérations collectives à l internationalisation des entreprises pour la montée en puissance des démarches stratégiques de diplomatie économique vers la Chine, l Inde et le Brésil, et le soutien aux projets soutenus dans le cadre des coopérations avec le Burundi, la Tunisie et le peuple palestinien. 1 M pour le dispositif «Envoléo» de mobilité internationale pour les jeunes (entrante et sortante) Emploi, formation professionnelle et métiers de demain Afin de permettre la continuité du financement des parcours de formation, une enveloppe de 8 M est adoptée ainsi qu une autre de 8 M pour le financement des frais d hébergement et de transports des stagiaires de la formation professionnelle les plus éloignés de leur domicile (par redéploiement de crédits) Solidarités, santé, et égalité des droits pour permettre d intégrer les conséquences de la formation en soins infirmiers (licence) 2 M supplémentaires, ce qui porte à 8,3 M l intervention régionale pour la réhabilitation thermique du parc social locatif 1,9 M pour le fonctionnement, notamment pour le Plan Tremplin vers l emploi, la lutte contre les discriminations, l égalité des droits et le financement des formations sanitaires et sociales Infrastructures, transports et déplacements 21,8 M nouveaux consacrés aux grands projets d infrastructures tels que Nantes-Châteaubriant ou l atelier de maintenance de Nantes-Doulon et du Grand Blottereau Aménagement du territoire et environnement 1 M supplémentaire pour le FRES, fonds régional d études stratégiques, qui a déjà permis d accompagner 55 projets de SCOT, Plans climat énergie ou encore diagnostics territoriaux de santé sur m ensemble du territoire régional. Education et apprentissage Accélération du Plan d investissement dans une logique contracyclique en anticipant des opérations prévues au PIL sur : lycées Racan (72), Boulloche (44), et Terres rouges (49) + travaux de sécurité et»équipements (lycée de Clisson et pôle aéronautique de Saint Nazaire) 1,5 M supplémentaires pour l informatisation des lycées Culture, Sport, citoyenneté et éducation populaire supplémentaires pour l action culturelle notamment pour les arts de la scène (promotion de la création régionale au Festival d Avignon, de l ONPL en Chine etc ) et pour le soutien à la filière Livre pour le soutien aux équipements sportifs structurants 2,8 M supplémentaires en fonctionnement notamment 1,94 M dans le cadre du soutien au secteur du Bâtiment Les enveloppes indiquées sont pluriannuelles 45 4

5 Le Plan régional d urgence en faveur des filières de la construction durable : Bâtiment et Travaux Publics Après avoir connu une forte croissance au début des années 2000, le secteur du bâtiment a enregistré ces trois dernières années un ralentissement de son activité. Les perspectives inquiètent encore davantage les professionnels du secteur avec la baisse conjointe des autorisations de construire, des mises en chantiers et des ventes dans le neuf. Le secteur du bâtiment est déjà aujourd hui, mais encore plus demain, un maillon indispensable pour faire de la transition énergétique une réalité sur le territoire régional, via notamment la rénovation énergétique ou l innovation dans l éco-construction. «Dans la continuité des Plans de lutte contre la crise et des mutations en 2009 puis 2011, ce plan d actions s inscrit pleinement dans le cadre d une déclinaison de la stratégie économique régionale sur les grandes filières qui portent le développement de notre région et qui s est traduite par ailleurs par un plan «Navale 2013», un «plan Automobile 2013», ainsi qu un plan d actions en faveur de la filière agroalimentaire» expliquent Christophe Clergeau et Jean-Philippe Magnen, vice-présidents de la Région en charge de l économie et de l innovation d une part, de l emploi, de la formation professionnelle et des métiers de demain d autre part. Le BTP en Pays de la Loire en bref 7,5 milliards de CA entreprises Plus de salariés et intérimaires, emplois non délocalisables Compte tenu de son poids dans l économie régionale, du rôle important de l artisanat dans l économie de proximité, des besoins importants en logements mais aussi du défi majeur de la transition énergétique, la Région souhaite contribuer à donner aux acteurs du BTP tous les moyens de rebondir. L action régionale s inscrit en cohérence, à la fois, avec le plan national d investissement en faveur du Logement et en particulier son volet relatif à la rénovation énergétique de l habitat, et avec les mesures déjà adoptées précédemment dans ses plans de lutte contre la crise. En tant que maitre d ouvrage, la Région a depuis plusieurs années décidé d activer le levier contracyclique de l investissement public. Ainsi dès 2009, le plan régional de lutte contre la crise avait prévu une anticipation de 260M d investissement, notamment dans les projets de maîtrise d ouvrage régionale pour la réhabilitation et la construction de lycées. En 2013, elle a accentué très fortement son effort avec plus de 600 M d investissement pour des équipements inscrits à son budget, dont deux tiers générant de l activité pour le secteur Bâtiment Travaux Publics ce qui représente le chiffre symbolique de 1 M par jour dépensés directement ou indirectement pour le BTP, induisant 5 M de retombées économiques Au-delà de cet effort massif d investissement à la fois défensif et offensif, la Région a décidé de mobiliser l ensemble de ses compétences (économie, emploi, formation, marchés publics, logement ) autour de nouvelles propositions d actions spécifiques pour les entreprises et les salariés du secteur. Ces actions sont aujourd hui rassemblées dans un plan régional d urgence en faveur du secteur du Bâtiment en Pays de la Loire. L élaboration de ce plan a donné lieu à plusieurs concertations avec les représentants du secteur, que ce soit dans le cadre existant des rencontres emploi-formation (dialogues sectoriels) ou dans le cadre dédié du groupe de travail sur la commande publique. La concertation, appréciée des acteurs du secteur, sera poursuivie dans la mise en œuvre du plan. Ce plan s appuie sur les sept leviers suivants : 1 Soutenir et financer les entreprises du BTP, 2 Aider les entreprises du BTP à porter la transition énergétique et à innover socialement et techniquement 3Consolider l effort de formation face aux besoins de recrutements et de qualifications des entreprises, des jeunes et des actifs. 4 Poursuivre l effort d investissement régional et faciliter l accès à la commande publique régionale pour toutes les entreprises. 5 Donner une nouvelle impulsion à la politique d aide à la rénovation énergétique pour les particuliers. 6 Accentuer l effort pour le logement social et le logement étudiant. 7 Aider à la construction-rénovation énergétique des bâtiments professionnels de certains secteurs d activité Apprentissage dans le secteur du BTP : la Région aux côtés des professionnels Dans le contexte économique actuel, l adoption de ce Plan régional d urgence en faveur des secteurs du BTP, est un signe supplémentaire en direction des chefs d entreprises et artisans pour les inciter à accueillir de jeunes apprentis en formation par alternance. L apprentissage est en effet un moyen privilégié pour les entreprises de maintenir et développer des compétences et disposer de salariés qualifiés leur permettant de répondre aux évolutions de la profession et d être en situation de répondre au moment de la reprise. Pour mémoire, la Région a mis en place des aides à destination des jeunes et des entreprises afin de sécuriser les parcours de formation : les CFA (Centre de formation d apprentis) sont la porte d entrée pour faciliter la mise en relation entre les professionnels et les jeunes. 5

6 Synthèse des mesures du Plan régional d urgence en faveur du BTP 1 Pour soutenir et financer les entreprises Renforcer l information des acteurs du BTP sur la boite à outils régionale par des actions de communication dédiées Mobiliser le Fonds régional de Garantie OSEO-Région sur des crédits de court terme Mobiliser jusqu à 1 million supplémentaire pour les entreprises du BTP sur le fonds IDEE Assurer un suivi particulier du secteur BTP avec la plateforme de financement de la BPI, intégrant les projets des entreprises s engageant dans la transition énergétique ou l éco construction. Mobiliser le P2RI pour les entreprises du BTP Consacrer pour les entreprises du BTP 20% des dossiers du réseau France Initiative et 10% des dossiers du Fondes, Atteindre pour les entreprises du BTP l objectif de 15% des Primes Régionales à la Création d Entreprise «jeunes» et 10% des PRCE «solidaires» avec une attention particulière pour la reprise ou la création d entreprise s orientant vers la rénovation énergétique des bâtiments ou l éco construction Pour répondre aux situations d urgence, assurer une communication particulière auprès des entreprises du BTP sur l action de la «Cellule régionale des entreprises en difficulté» Mener avec l Etat et la place financière un travail global sur les besoins de financement des entreprises du BTP Inscrire le secteur du bâtiment en partenariat avec l URSCOP dans le programme reprise/transmission des entreprises par les salariés. 2 Pour aider les entreprises du BTP à affiner leur stratégie et à innover Améliorer la communication sur DINAMIC et CAPEA Atteindre pour le secteur BTP l objectif de 10% des dossiers aidés par le Fonds «Pays de la Loire, territoire d innovation» Soutenir NOVABUILD dans son action de fédération des acteurs du BTP sur l écoconstruction Favoriser l émergence de clusters «éco-construction» sur les territoires à l instar d Echobat à Ancenis 3 Pour consolider l effort de formation face aux besoins de recrutement Apporter à tous les publics une information précise et actualisée sur les métiers du BTP au sein de la nouvelle plateforme «MeFormer.Org» Mener une action particulière sur les métiers du BTP auprès des jeunes sans qualification (programme «je m oriente, je me prépare à la formation» Aider les établissements de formation (Lycées et CFA) à compléter l offre de formation par apprentissage dans les métiers du BTP Accompagner l ouverture du Lycée de Clisson sur l éco-construction et la PRI qu il abritera Créer un comité d orientation régional sur les formations socles du BTP pour la formation des demandeurs d emploi Accompagner l adaptation des formations aux évolutions d activités liées au développement durable Intégrer l initiative européenne «Build-up skills» inititée par Alliance Ville Emploi, l Ademe, l Afpa et plusieurs collectivités Fédérer l ensemble des acteurs de l emploi et de la formation autour du «dialogue régional sectoriel» et proposer sa pérennisation par un «comité de filière sur la formation tout au long de la vie» 4 Pour poursuivre l effort d investissement et faciliter l accès à la commande publique Maintenir l effort d investissement régional au service de l économie. Adopter une série de mesures pour un meilleur contrôle du chiffrage des projets et de la responsabilité sociale des entreprises candidates Mettre en œuvre des mesures pour donner aux entreprises une meilleure visibilité sur les consultations lancées par la Région (avis semestriel de publicité, plateforme dématérialisée, délais adaptés ) Mettre en place un plus grand accompagnement de la filière dans l innovation (groupements momentanés d entreprises, qualification Qualibat, expérimentation de construction innovante ) Diffuser les «16 engagements régionaux pour faciliter l accès à la commande publique régionale» auprès d autres collectivités pour les inciter à en reprendre les engagements. 5 Pour donner une nouvelle impulsion à l aide à la rénovation énergétique des particuliers Expérimenter dès l automne 2013 avec l ensemble des agglomérations et des territoires volontaires un nouveau dispositif de guichet unique pour la rénovation thermique (du diagnostic à la réalisation des travaux) Suite à la conférence financière prévue par les «états régionaux de l énergie», ajuster les dispositifs existants et créer de nouveaux outils d aide au financement Valoriser les entreprises prêtes à s investir sur le nouveau dispositif de «guichet unique» et les inciter à adhérer à une Charte d engagement et de qualité Mobiliser les structures d information et de conseil en énergie pour la pleine réussite du nouveau dispositif 6

7 6 Pour aider le logement social et le logement étudiant Accompagner la création d un Etablissement Public Foncier Régional en Pays de la Loire d ici 2014 et contribuer au financement de son action. Faire des opérations de réhabilitation thermique du logement social une priorité de la future programmation des fonds européens et travailler sur la simplification des procédures d instruction par l autorité de gestion ; Abonder de 2 M le budget régional dédié à la réhabilitation thermique du parc locatif social, portant ainsi l effort de la collectivité à 6 M pour Inscrire l action de la Région dans le cadre du Pacte National avec les opérateurs HLM Travailler avec le CROUS à une nouvelle convention pour le logement étudiant ( ), ayant pour objectif la réhabilitation de près de logements et le développement d une offre supplémentaire de plus de logements neufs. 7 Pour aider la construction dans certains secteurs économiques Soutenir la construction neuve des bâtiments d élevage avicole à travers le plan Signe d Identification de la Qualité d Origine (SIQO). Poursuivre par anticipation le versement de la part régionale des financements des Opérations de Restructuration de l Artisanat et du Commerce Quelques chiffres clés. En tant que maitre d ouvrage, la Région a depuis plusieurs années décidé d activer le levier contra-cyclique de l investissement public. Ainsi dès 2009, le plan régional de lutte contre la crise avait prévu une anticipation de 260M d investissement (notamment pour la réhabilitation et la construction de lycées). En 2013, elle a accentué très fortement son effort avec plus de 400 M d investissement générant de l activité pour le secteur Bâtiment Travaux Publics ce qui représente le chiffre symbolique de 1 M par jour dépensés directement ou indirectement pour le BTP. P2RI a été ouvert au secteur du Bâtiment. 12 entreprises du BTP en ont déjà bénéficié, pour un montant total de crédits de euros (dont euros d avances remboursables de la Région). Soutien régional à la Plateforme Régionale d Innovation NOVABUILD : qui contribue à la mutation de la filière du BTP vers l éco-construction. la Plateforme Régionale d Innovation ECHOBAT, qui a pour objectif de promouvoir une construction durable et socialement responsable, basée sur un circuit productif court, employant des matériaux naturels (bois, chanvre, paille, terre ) produits et transformés localement : soutien régional de dispositif "500 projets de développement économique pour les territoires" : jusqu à 2 M en 2013 pour les projets locaux portés par les acteurs du BTP. En apprentissage, les métiers du bâtiment et des travaux publics sont très présents avec plus de jeunes sortants de formation chaque année, et près de 8500 jeunes actuellement en formation en Ceci correspond à 29% des effectifs d apprentis de la région. La Région mobilise ainsi chaque année de l ordre de 39,6 M pour mettre en place les formations par apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics : 26,6 M pour le fonctionnement des centres ; 8,9 M pour les aides aux employeurs d apprentis ; 4,1 M pour les aides aux apprentis. En formation continue pour les demandeurs d emploi, le nouveau programme «je me qualifie» vise la formation de à stagiaires par an. L effort financier de la Région pour le secteur BTP s élève à environ 13 M par an. Ce montant conséquent correspond à 24% de l ensemble de la commande régionale du programme «je me qualifie». En formation continue pour les salariés du bâtiment et des travaux publics, la Région s est engagée au-delà de ses compétences obligatoires pour faire face aux difficultés rencontrées par les salariés dans la construction. Elle accompagne ainsi la formation de 605 salariés ligériens avec une enveloppe financière à hauteur de La Région facilite l accès à la commande publique de toutes les entreprises : plus de 87% des attributaires de marchés de travaux lancés par le Conseil régional des Pays de la Loire sont des entreprises de la région En 2012, la Région a financé la rénovation de près de logements : logements de propriétaires occupants par le dispositif AREEP, pour un montant de 8 millions d aide pour 25 millions de travaux, soit par logement. La 5000 e AREEP a été remise en logements sociaux, pour un montant de 4 millions d aide pour 37,8 millions de travaux. Dans le cadre du Plan de rénovation énergétique, l objectif national est de « habitations rénovées en France par an d ici à 2017» ce qui représente la rénovation d au moins logements par an en Pays de la Loire. - Dès cet automne, 1ères expérimentations d un nouveau dispositif de «guichet unique» pour les particuliers - Au vu des résultats de la conférence financière des «Etats Régionaux de l Energie», la Région ajustera ses dispositifs existants pour créer de nouveaux outils de financement et disposer de l effet levier nécessaire, complémentaires des AREEP (bonification d intérêt de prêt, système d avance, organisme tiers financement ). -Pour faire face aux besoins des bailleurs sociaux en Pays de la Loire, la Région abondera de 2 M le budget régional dédié à la réhabilitation thermique du parc locatif social, portant ainsi l effort de notre collectivité à 6 M pour La Région travaillera sur une future convention avec le CROUS ( ). Objectif : la réhabilitation de près de logements permettant d achever la rénovation de l ensemble du parc géré par le CROUS, soit 50 % de plus que sur la période ; le développement d une offre supplémentaire de plus de logements neufs. Opérations de restructuration de l Artisanat, du Commerce et des Services (ORAC) : depuis 2009, 345 entreprises ont été accompagnées à hauteur de 3,4 M (2 M par la Région et 1,37 M par l Etat). Le montant prévisionnel de ces investissements est de 17. La part régionale représente un montant total de 1,8 M pris sur l enveloppe de 5 M prévue pour l économie de proximité

8 Enseignement supérieur, Recherche et Innovation : la Région présente un schéma pour Une ambition collective pour les Pays de la Loire, région de la connaissance Pour faire face aux nouveaux défis économiques, sociaux et environnementaux, l accès de tous à la connaissance et à la formation, le soutien à la recherche, et à l innovation, sont stratégiques. Cette ambition collective, partagée avec l ensemble des acteurs sur le territoire (avec la communauté universitaire et de recherche, le monde économique et social, et les agglomérations concernées), dans le cadre d une concertation exemplaire et de longue haleine, se traduit aujourd hui par le Schéma régional Enseignement supérieur, recherche et innovation pour la période «Dans un environnement en mutation, il apparaît indispensable d avoir une vision ambitieuse du développement de l enseignement supérieur, de la recherche et de I innovation, partagée par les acteurs institutionnels, économiques et sociaux. Pour donner corps à cette ambition collective, le schéma de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation 2014/2020 porte une ambition forte et renouvelle les dispositifs d intervention de la Région», explique Christophe Clergeau, 1 er vice-président en charge de l économie et de l innovation. Une large concertation a été menée depuis octobre 2012 (acteurs du territoire, CCRRDT) avant l adoption définitive par le Conseil régional le 27 juin Mise en place de démarches intégrées et collectives Recherche Formation Innovation, émergence d une université fédérale et principes des appels à projets sont au cœur de ce schéma et doivent renforcer le modèle ligérien et préparer l avenir. «Les stratégies collectives sont au cœur de notre vision de l animation du territoire sur les sujets de l enseignement supérieur et la recherche. Parce que ces stratégies sont gagnantes et nous ont permis de combler pour partie notre retard. La prime à l initiative collective restera donc un élément central de la politique régionale sur la période Néanmoins, si l appel à projets doit rester une modalité privilégiée d intervention de la Région, l autonomie croissante des acteurs sur certaines thématiques doit conduire à la mise en œuvre de stratégies collectives de développement dont l objectif sera de rendre visibles des pôles de compétences fédérateurs à l échelle régionale, et, le cas échéant, à l échelle de l ouest de la France.» explique Christophe Clergeau. La préparation de ce schéma est intervenue dans un nouveau contexte institutionnel : le rôle des Régions comme acteurs essentiels du soutien et de l organisation des structures de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation est aujourd hui pleinement reconnu par la stratégie européenne «horizon 2020», et prochainement renforcé par l acte III de la décentralisation (compétence réaffirmée en matière de développement économique et d innovation, coordination du Service Public de l Orientation, association au pilotage de la carte des formations, coordination de la diffusion de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle Ce schéma vient en complémentarité et en cohérence avec les 2 schémas précédents adoptés, le Schéma Régional des Jeunesse (SRJ) et le Schéma Régional de l Economie et de l Emploi Durable (SREED). Les Pays de la Loire disposent de nombreux atouts (plus de 150 laboratoires et près de 7000 chercheurs public/privé, étudiants) et la Région intervient avec volontarisme en posant des objectifs ambitieux pour l avenir : accès et réussite du plus grand nombre dans l enseignement supérieur, développement d une économie de la connaissance ouverte à tous, accompagnement de l élaboration d une offre de formation de qualité attractive, mobilité internationale des étudiants, réalisation d équipements structurants, soutien aux projets de recherche, diffusion de l innovation, ouverture sur la société civile, vie étudiante Priorité politique réaffirmée, l enseignement supérieur, la recherche et l innovation mobilisent plus de 10% du budget régional, soit 150 M par an, un effort financier qui a été plus que doublé depuis 2004 et qui constitue le plus important des Régions françaises par habitant. En cohérence avec le SREED (schéma économie et emploi durables), et dans le cadre d un pilotage collectif, il s agit d une feuille de route ambitieuse pour renforcer les atouts et rattraper les retards. 50 actions prioritaires sont d ores et déjà fixées à échéance 2015 qui déclinent 5 axes stratégiques : 1. Une ambition collective pour les Pays de la Loire, région de la connaissance 2. Permettre l accès et la réussite du plus grand nombre dans l enseignement supérieur 3. Engager de nouvelles dynamiques collectives de développement 4. Conforter l attractivité et le rayonnement des Pays de la Loire 5. Mobiliser les connaissances au service de tous («les valorisations») 8

9 3 questions à Maï Haeffelin, Vice-présidente de la Région déléguée à l enseignement supérieur et la recherche Quel impact de ce Schéma sur le paysage de l ESR pour les années à venir? Ce Schéma, c est la stratégie des acteurs, par les acteurs, pour les acteurs ; l action régionale, seule, ne saurait évidemment suffire. Collectivement, nous avons doté les Pays de la Loire d un document-cadre ambitieux, vecteur de transformation pour l avenir. Le Schéma est une feuille de route robuste, qui montre le chemin à suivre pour renforcer nos atouts et rattraper nos retards. Le cap est fixé pour , nous entrons à présent dans une phase opérationnelle. Quels sont les principaux objectifs et avec quelle méthode? Nous voulons peser sur tous les leviers qui feront des Pays de la Loire une région de la connaissance en Nos objectifs portent donc sur l accès et la réussite du plus grand nombre dans l enseignement supérieur, le développement d une économie de la connaissance ouverte à tous, l élaboration d une offre de formation attractive et de qualité, la mobilité internationale des étudiants, la réalisation d équipements structurants, le soutien aux projets de recherche, la diffusion de l innovation et de la culture scientifique, la vie étudiante, font également partie de nos priorités. La Région apportera son appui aux dynamiques collectives : soutien aux actions collectives et projets collaboratifs, accompagnement de l émergence de l université fédérale, structuration des forces de recherche à l échelle régionale, lien entre la recherche, la formation et l innovation. Dans ce cadre, la Région veillera au maillage harmonieux du territoire. et donc un plan d actions? Nous avons défini avec le CCRRDT 50 actions prioritaires à mettre en œuvre dès cette année et jusqu en La première priorité sera le conventionnement entre la Région et les universités sur les sujets d intérêt fédéral. Quelques sujets sont d ores et déjà sur la table : le lien lycée/université, l insertion professionnelle, l accueil de chercheurs étrangers, l entreprenariat étudiant, l université numérique Une autre priorité sera le déploiement des démarches Recherche-Formation-Innovation, (RFI), le nouveau prisme à travers lequel la Région entend mobiliser ses financements. L appel à projets recherche de la Région doit privilégier une logique d appui aux stratégies d émergence et de montée en puissance. Le ressourcement scientifique sera également un sujet d attention particulière à travers le soutien aux paris scientifiques. Les stratégies collectives d internationalisation des laboratoires feront par ailleurs l objet d un soutien accru. 9

10 Conseil Régional des Jeunes : une «voix» issue des territoires ligériens La Région a fait des jeunesses un axe de politique publique prioritaire et emblématique traduit et porté dans son Schéma Régional des Jeunesses. A ce titre, elle souhaite accorder une réelle place à la parole des jeunes mais aussi les réunir en tant qu acteurs des politiques qui les concernent dans un esprit de co-construction. Le Conseil Régional des Jeunes (CRJ), créé dès 2006, incarne ce souhait de démocratie participative en rassemblant les forces vives que constituent les 15/30 ans en Pays de la Loire. Revu dans son format en 2011, le CRJ a adopté un mode de fonctionnement différent permettant d inclure dans son cycle de travail, calqué sur l année scolaire, un large temps de consultation au sein de l ensemble des territoires. 6 journées de réflexion ont été organisées à l Hôtel de Région entre février et juin 2013 (la dernière a eu lieu le 15 juin dernier) afin de formaliser l ensemble des propositions des jeunes sur les thématiques débattues lors des rencontres territorialisées et des forums. Ces journées régionales ont permis d aborder, à titre consultatif, des problématiques telles que la Prospective 2040, l orientation, l accès au premier emploi.. Un travail de synthèse, aboutissement de l ensemble des contributions des jeunes ligériens et des conseillers régionaux jeunes, fera l objet d une présentation lors de la séance du Budget Supplémentaire démontrant ainsi l engagement de la collectivité régionale à accorder une véritable «voix» institutionnelle au CRJ et à ses jeunes représentants. La restitution réalisée par les jeunes abordera notamment leur contribution au Schéma Régional Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation, leurs propositions sur les thématiques de l orientation et de l accès à un premier emploi Ils interviendront à la tribune : François BAUSSON, 22 ans, étudiant en sociologie à Nantes et militant au Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) dans le Maine-et-Loire, dont il est originaire Kévin DUBOIS, 23 ans, étudiant infirmier à Angers et formateur BAFA à l Association pour la formation des cadres de l animation et des loisirs (AFOCAL) Jessica BROSSARD, 22 ans, en service civique à la Fédération des Œuvres Laïques de Vendée Frédérique RAYMOND, 26 ans, termine un service civique à l association Léo Lagrange ouest à Nantes (dispositif «Plan job»). Elle est diplômée en psychologie du travail et, après cette année de césure, se lancera sur le marché de l emploi. 10

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin

Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Première Agglomération

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

avec La Région s engage et pour l emploi

avec La Région s engage et pour l emploi avec La Région s engage pour le financement des PME et pour l emploi 2 Financer les projets des petites et moyennes entreprises La Banque Publique d Investissement Pays de la Loire a été inaugurée au début

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental sur le rapport N 1 du Conseil Régional du 27 mai 20 11 intitulé :

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental sur le rapport N 1 du Conseil Régional du 27 mai 20 11 intitulé : REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL & ENVIRONNEMENTAL Session plénière du 25 mai 2011 Avis adopté à l unanimité (-10 abstentions / Groupe CGT) Le Président Gérard MAURICE Avis du Conseil

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 a rappelé le rôle de l apprentissage pour l intégration des jeunes

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics Plan de soutien BTP Région Franche-Comté La Région soutient le bâtiment et les travaux publics aides aux collectivités et entreprises de franche-comté www.franche-comte.fr Ce livret, que j ai souhaité

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique

VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique Contexte et historique Un territoire en situation de fragilité d approvisionnement électrique : Faible production régionale : 11% Difficultés

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

La Région investit sur ses territoires

La Région investit sur ses territoires Dossier de presse Contrats Auvergne + Aménagement du territoire La Région investit sur ses territoires 5,9 millions d euros pour le Pays de la Vallée de la Dore La troisième génération (2015-2018) de Contrats

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy L action du Conseil général en faveur des jeunes Conseil Cantonal d Etréchy Les engagements pour la jeunesse 3 missions majeures dans le cadre de la délibération adopté le 12 décembre 2011 : Inciter les

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE Information presse + de 130 exposants 1 11 ème édition des Rendez-vous de l Emploi, de la formation et de la création d entreprise RENDEZ-VOUS A MÂCON vendredi edi 17 octobre 2014 de 9h à 17h PARC DES

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

CPER 2015/20. 17/06/2015 CPER Numérique 1

CPER 2015/20. 17/06/2015 CPER Numérique 1 CPER 2015/20 Contexte Transition numérique dans l ESR Savoir connecté, intelligence collective, un monde en réseaux Impacte les établissements sur l ensemble de leurs missions et au cœur même de leur organisation

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL RÉGIONAL. budget 2014. 855,4 Millions d euros pour La Réunion et les Réunionnais. LA Réunion, terre d avenir

ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL RÉGIONAL. budget 2014. 855,4 Millions d euros pour La Réunion et les Réunionnais. LA Réunion, terre d avenir ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL RÉGIONAL budget 2014 RESPECT, MAITRISE, DYNAMISME, VOLONTARISME 855,4 Millions d euros pour La Réunion et les Réunionnais ;) :) ;) LA Réunion, terre d avenir :) DOSSIER DE

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Schéma Départemental de Développement Touristique des Hautes-Alpes 2014-2020

Schéma Départemental de Développement Touristique des Hautes-Alpes 2014-2020 Schéma Départemental de Développement Touristique des Hautes-Alpes 2014-2020 Le poids du tourisme dans l économie locale Moteurs de développement DDT05 - Public 13% : revenus des trois fonctions publiques

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

pour le développement de la formation en alternance

pour le développement de la formation en alternance Dossier de Presse signature des conventions du Programme d Investissements d Avenir (PIA) pour le développement de la formation en alternance Vendredi 22 novembre 2013 à 9h30 Pôle Formation de la CCI du

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Quoi?

Plus en détail