Moselle et Madon. En 2005, les projets ne gèleront pas! Un espace en mouvement, une qualité de vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Moselle et Madon. En 2005, les projets ne gèleront pas! Un espace en mouvement, une qualité de vie"

Transcription

1 Un espace en mouvement, une qualité de vie De nouveaux transports en commun en Moselle et Madon! Moselle et Madon En 2005, les projets ne gèleront pas! Magazine trimestriel de la communauté de communes Décembre 2004 N o12

2 Photo Michel Abherve Editorial Vivre mieux ensemble Pour la 4 e fois, une centaine de personnes ont participé à cet exercice annuel de démocratie directe. Les actes des assises leur donnent un prolongement et laissent trace. Ils sont à la disposition de tous sur demande. Le lycée professionnel, qui nous a accueilli cette année, nous a permis d évoquer le rôle essentiel d un équipement de ce type dans un territoire qui doit pouvoir s appuyer sur des outils de formation capables de préparer les métiers de demain. Si les priorités de notre projet de territoire restent inchangées, l éducation, la formation tout au long de la vie et la culture partagée, doivent y trouver une place essentielle au côté de l économie, de l emploi, de la qualité environnementale et de la cohésion sociale. Pour autant il ne faudrait pas que le désengagement de l Etat d un côté, celui des responsables pédagogiques et des familles de l autre, obligent les collectivités territoriales et locales à supporter et à partager les déficits et les manquements de tous. Le coût social risquerait en effet de ne pas se limiter à la seule augmentation des impôts locaux. L installation, il y a quelques jours, du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance en Moselle et Madon, démontre que les élus locaux et leurs partenaires de l éducation nationale, de la gendarmerie, de la justice, des associations et des services sociaux, ne fuient pas leur responsabilité. Au sommaire de ce numéro 12 Photo de couverture : Viterne sous la neige, novembre 2004 / Transports en commun Pages Transports : l offre du Réseau T2M De nouveaux transports en commun, vers l'amélioration des réseaux, TER, taxi bus, financement du réseau Pages 6-7 L eau, un enjeu majeur / Les écocitoyens de demain Page 8 Regards sur Regarts Page 9 Habitat : une OPAH pour aider les propriétaires Page 10 Une commune du territoire : Neuves-Maisons Page 11 Épopée du 14 : voyage dans le temps en tram Page 12 Agenda / Pour un meilleur accès à la culture : bibliothèque - clic Souhaitons seulement qu au-delà des bonnes intentions affichées, il y ait un effort partagé pour développer des actions de prévention et ne pas se contenter d orchestrer la répression. En cette fin d année, je ne reviendrai pas sur tous les dossiers qui ont fait l objet de nombreuses réunions et délibérations dans les communes et au sein de la communauté de communes. Plusieurs de ces dossiers sont évoqués ou présentés dans ce magazine. Je voudrais très simplement remercier publiquement ici tous les élus communaux et communautaires, tous nos collaborateurs et tous les citoyens et acteurs de ce territoire qui se sont investis, parfois au-delà du raisonnable, pour faire progresser le service public, pour transformer les idées en projets et les projets en actions. Je suis souvent admiratif et me sens débiteur vis-à-vis des uns et des autres qui sont rarement mis en avant et qui travaillent dans l ombre ou dans les galeries les plus reculées de la fourmilière. C est à eux d abord et à vous tous lecteurs, habitants ou partenaires de ce territoire, que j adresse mes vœux de bonne et heureuse année 2005, en famille, au travail, dans le quartier, dans vos organisations, en Moselle et Madon et ailleurs. Si nous autres les gens d ici, dont beaucoup sont venus d ailleurs, nous savons nous souhaiter à tous une bonne année nous saurons aussi partager demain les moments les plus festifs et vivre mieux ensemble les évènements plus douloureux. Claude Grivel Maire de Messein, Président de la CCMM Les élus et le personnel de la communauté de communes Moselle et Madon vous souhaitent une bonne année 2005 et la réalisation de tous vos souhaits! Magazine diffusé avec le concours du Moselle et Madon est édité par la communauté de communes Moselle et Madon 145 rue du Breuil Neuves-Maisons Tél Fax Site internet : Directeur de la publication : Claude Grivel Rédacteur en chef : Filipe Pinho Coordination du magazine : Hélène Attenont, Séverine Jacquot Ont contribué à ce numéro : élus et agents : Hélène Attenont, Marie Brichet, Séverine Jacquot, Dominique Kinderstuth, Maxime Lehembre, Catherine Morise, Hervé Tillard, Aurélie Roger Crédit photo : CCMM, Connex Est - Didier Cocatrix, Conseil général 54, Atelier de mémoire ouvrière, Association Regarts Conception graphique : Imprimeur : Les Impressions Dohr ISSN P a g e 2

3 T R A N S P O R T S Réseau "T2M" : de nouveaux transports en commun en Moselle et Madon! Les changements de modes de vie et l arrivée de nouveaux habitants en Moselle et Madon engendrent de nouveaux déplacements liés au travail, à l école, aux achats, aux loisirs... Les besoins en transport évoluent à la fois pour les liaisons avec le Grand Nancy et pour les déplacements internes en Moselle et Madon. Le conseil communautaire de juin 2004 a approuvé un schéma d organisation des transports collectifs et a créé un poste de chargé de mission. L objectif est de mettre en place fin début 2006 un réseau de transport en commun interne à la CCMM et en complémentarité avec le réseau urbain du Grand Nancy. Hervé Tillard, vice-président de la communauté de communes, chargé des transports, présente le projet. Pourquoi mettre en place un nouveau système de transport en commun en Moselle et Madon? Nous sommes partis d un constat simple : plus de résidents de Moselle et Madon vont chaque jour travailler dans le Grand Nancy, et plus de personnes font le chemin inverse. L offre de service actuelle se révèle insuffisante pour faire face à ces flux. Il devient donc urgent d offrir aux habitants des modes de déplacements alternatifs à la voiture, performants et adaptés à la réalité. Les enjeux sont de taille : accroître le service rendu aux habitants, fluidifier le trafic, notamment aux heures de pointe et améliorer la qualité de vie des résidents sont nos principaux objectifs. Quels seront les avantages pour les usagers? Tout d abord, et c est le plus important, les résidents de toutes les communes de notre territoire seront dorénavant desservis par les transports en commun. En effet, l offre du réseau "T2M" permettra aux habitants des communes les plus éloignées de se rendre à Neuves-Maisons et jusque dans le Grand Nancy pour accéder au tramway. Ensuite, la création d une nouvelle ligne, en plus de la ligne 14, apportera au territoire une autre possibilité d accès à Nancy via de nouvelles communes desservies : Ludres, Houdemont, Heillecourt. L intérêt de cette ligne est double puisqu elle apportera une liaison directe avec les principaux établissements scolaires mais aussi avec les pôles d attraction de loisirs. Les nouveaux itinéraires passeront par les zones économiques du Breuil et Louis Pasteur à des horaires pertinents de manière à permettre aux salariés de venir travailler en transports en commun. Enfin, en complément de cette offre, la CCMM proposera un service de transport à la demande pour les habitants les plus isolés et pour les déplacements qui ont lieu en heures creuses. Le projet prévoit-il une relance du transport ferroviaire? Bien sûr! Développer le transport par le train est un de nos principaux défis. Il faut savoir que pour se rendre dans le centre de Nancy depuis notre territoire, le train est le moyen le plus rapide : pas de perte de temps dans les embouteillages, pas besoin de chercher une place de stationnement. Le principe des lignes du nouveau réseau est d offrir une large possibilité de rabattement sur les gares (Neuves-Maisons, Pont-Saint- Vincent, Bainville-sur-Madon et Xeuilley). A partir de 2006, les dessertes par le train proposeront de nouveaux horaires et de nouveaux cadencements attractifs aussi bien en heures de pointe qu en journée, avec des correspondances bus adaptées. Les habitants auront-ils leur mot à dire sur le nouveau dispositif? La CCMM a dessiné les grandes lignes de son réseau de transport. Mais elle doit encore ouvrir la discussion avec les autres acteurs concernés : conseil général, communauté urbaine du Grand Nancy, syndicat mixte des transports suburbains et syndicat intercommunal scolaire. Pour finaliser le projet, nous avons besoin d engager un dialogue avec la population pour connaître ses besoins. C est pourquoi, dans les prochaines semaines, nous mettrons en place des outils de communication et d échange pour recueillir les remarques, idées et besoins de la population. Outre les informations sur l avancée du projet qui seront diffusées dans notre magazine, nous ouvrirons le dialogue par le biais du site Internet et nous organiserons des temps de dialogue avec le public. Arrêt de bus au point central de Neuves-Maisons P a g e 3

4 Vers l'amélioration des réseaux de transports Ligne 14 Avec plus de habitants, la communauté de communes Moselle et Madon a acquis la taille requise pour réaliser et gérer un réseau de transport public. Elle a lancé une étude sur les déplacements en Moselle et Madon pour adapter au mieux le réseau à la géographie locale et aux besoins spécifiques de la population. Pour diversifier l offre de transport, la CCMM a décidé de percevoir une nouvelle ressource : le versement transport. Les réseaux de transports actuels en Moselle et Madon Outre les services du bus 14 et des taxi-bus, il existe deux autres réseaux de transports sur le territoire. Les Transports en département (Ted'), développés par le conseil général traversent le territoire sur 5 lignes : Les réseaux TER de la SNCF et de la région Lorraine desservent les communes de Messein, Neuves-Maisons, Pont-Saint-Vincent, Bainville-sur-Madon et Xeuilley sur la ligne Nancy / Vézelise / Merrey. La gare de Pont-Saint-Vincent dispose en outre d'un service de vente et réservation de billets pour des trajets nationaux, transfrontaliers, hôtels, et location de voitures. Gare de Pont-Saint-Vincent A la ligne R 510 Sexey-aux-Forges / Nancy, dessert la commune de Maron A la ligne R 570 Favières / Nancy, dessert les communes de Viterne, Maizières, Bainville-sur-Madon, Pont-Saint- Vincent, Neuves-Maisons et Chavigny A la ligne R 580 Vézelise / Nancy, dessert les communes de Thélod, Xeuilley, Bainville-sur-Madon, Pont-Saint-Vincent, Neuves-Maisons et Chavigny A la ligne R 620 Frolois / Nancy, dessert les communes de Pont-Saint-Vincent, Neuves-Maisons et Chavigny A la ligne R 670 Charmes / Nancy, dessert la commune de Richardménil Retrouvez les fiches horaires et informations tarifaires au point information. Ces 5 lignes privilégient les transports d'une zone rurale vers Nancy le matin, et de Nancy vers la zone rurale le soir. Le tarif est unique, quelque soit le trajet effectué : 1,50 maximum le trajet, avec des possibilités de correspondance. Un système d'abonnement pour les voyageurs réguliers permet une tarification dégressive des déplacements. Transports en département P a g e 4

5 L offre de transport envisagée pour fin 2005 : Cette carte représente le nouveau réseau envisagé par la CCMM. Il est susceptible d être modifié en fonction des négociations avec les différents partenaires. Transport à la demande T R A N S P O R T S Depuis plusieurs années, la CCMM a mis en place un système de taxi bus permettant aux personnes non desservies par les lignes régulières de se rendre dans n importe quelle commune du territoire. Pour répondre à la demande grandissante des usagers, ce système va se transformer en "transport à la demande", solution moins coûteuse et offrant des économies d énergie. En pratique, ce service de proximité correspondra à des itinéraires créés en fonction des besoins précis des usagers (horaires de travail, desserte de centres commerciaux ). Ces lignes assureront non seulement les correspondances avec les lignes régulières mais elles permettront aussi aux habitants de se déplacer à l intérieur du territoire pour leurs activités quotidiennes (achats, loisirs, travail ). Grâce à un système de réservation préalable, les véhicules prendront en charge les clients à leur domicile ou à des points de passage en regroupant les usagers dans les voitures. Nous ne manquerons pas de vous informer sur l avancée du projet et nous nous tiendrons à votre disposition pour répondre à vos interrogations. Financement du réseau : instauration du versement transport Deux lignes suburbaines pour desservir la CCMM : A L itinéraire de la ligne 14, ici en jaune, sera maintenu, sauf pour la branche de Messein, désormais desservie par la nouvelle ligne. Le terminus sera déplacé au "Vélodrome" à Vandœuvre (au lieu de Nancy-Carnot actuellement). A La nouvelle ligne 16 et 16 bis (numérotation provisoire) assurera la desserte des principaux établissements scolaires de Vandœuvre et des environs : Lycées Stanislas, Callot et Chopin, C.E.S. Haut de Penoy. Elle constituera un nouvel accès à Nancy avec des terminus à Ludres ou au Vélodrome selon les heures. Le réseau "T2M" assurera les dessertes internes à la CCMM : A Ligne A : desserte de rabattement vers les lignes principales et les gares SNCF de Pont-Saint-Vincent et Neuves-Maisons avec 2 allers le matin et 2 retours le soir. A Ligne B : desserte depuis Maron, Viterne et Thélod vers Neuves-Maisons permettant d assurer les correspondances avec la ligne 14 et le tramway pour les déplacements vers Nancy. A Ligne C : desserte à la demande offrant des possibilités de séjours à la demi-journée à Neuves-Maisons, Pont-Saint- Vincent et Chaligny. Parallèlement à ce projet, la CCMM poursuivra sa réflexion autour de l accès aux transports pour les personnes à mobilité réduite avec la mise en place d un dispositif spécifique. Tout le monde le sait : les transports en commun coûtent cher. L effort financier de la CCMM pour la mise en place du nouveau service de transports est significatif, les ressources actuelles et les recettes commerciales ne seront pas suffisantes. Il est donc nécessaire d avoir recours à d autres sources de financement. La CCMM a décidé d instaurer le versement transport, comme c est le cas dans la quasi-totalité des agglomérations de France. Pourquoi? Le versement transport est exclusivement affecté au financement des dépenses d investissement et de fonctionnement des transports publics urbains. Il peut également servir au financement d aménagements de chaussée visant à favoriser la cohabitation entre transports collectifs et vélos. Par qui sera-t-il payé? Les structures publiques ou privées employant plus de neuf salariés sont assujetties à cette contribution. Ce versement sera effectif à compter du 1 er janvier Le taux maximum de 0,6% s appliquera à partir de En 2005, année charnière de mise en place du réseau, il sera de 0,4% de la masse salariale. A titre de comparaison, les entreprises situées dans le périmètre du Grand Nancy (Ludres-Fléville par exemple) acquittent un versement transport à hauteur de 1,80% de la masse salariale. P a g e 5

6 Eau potable : pour une gestion durable et solidaire des ressources en eau en Moselle et Madon Par délibération du 22 juillet 2004, le conseil communautaire a proposé le transfert à la CCMM de la compétence "eau potable". La majorité des communes a voté favorablement. Au 1 er janvier 2005, la gestion de l'eau sera confiée à la communauté de communes. L'eau, un enjeu majeur L'eau est un enjeu de plus en plus important pour les communes et leurs habitants. La ressource n'est pas inépuisable, les exigences de qualité de l'eau distribuée sont de plus en plus fortes, la consommation d'eau augmente, notamment avec le développement de l'urbanisation du territoire. Face à cet enjeu majeur, les communes de Moselle et Madon ne sont pas à égalité : certaines ont des ressources et ont investi pour les utiliser, d'autres ont des ressources insuffisantes, voire inexistantes et font largement appel à des achats d'eau à des fournisseurs hors Moselle et Madon. Même abondantes, les ressources sont toujours vulnérables : elles peuvent être mises en cause par des mouvements du sol, par des pollutions ou sécheresses. Enfin, la plupart des communes n'a pas la taille suffisante pour aborder ces questions avec les moyens financiers, techniques et humains adaptés. Or, des solutions existent, pour gérer l'eau de manière plus efficace et plus solidaire. Certaines communes, par exemple, ont trop d'eau. Faute d'être consommée, elle est rejetée dans la Moselle. Pourquoi ne pas en faire profiter l'ensemble des communes de Moselle et Madon? souligne Claude Grivel, président de la CCMM. Relever ensemble ces défis Aussi, les élus ont-ils engagé dès 2002 une réflexion autour du transfert de la production et de la distribution de l'eau à la CCMM. Ils ont orienté leur décision autour de 5 objectifs : sécuriser et diversifier les approvisionnements, interconnecter les réseaux communaux, conforter et améliorer la qualité de l'eau, améliorer le rendement des réseaux de distribution, développer une gestion économe des ressources. Cette compétence complète celle de la collecte et du traitement des eaux usées déjà détenue par la CCMM. Un budget qui respecte la diversité des communes, et qui permet de maîtriser le prix de l'eau Pour maîtriser le prix de l'eau, et respecter les spécificités communales, le budget communautaire sera construit en deux temps : A un volet par commune, dans lequel apparaîtront les recettes et dépenses liées à la distribution de l'eau. Les travaux liés à la distribution seront répercutés sur le prix de l'eau des seuls usagers de la commune concernée. Il y aura donc des prix de l'eau différents. A un volet communautaire, regroupant les dépenses et recettes liées à la production et à l'interconnexion, et les frais de fonctionnement communs. Ces dépenses seront répercutées sur le prix de l'eau de l'ensemble des usagers de la communauté de communes. Les élus ont encadré ce volet, pour maîtriser l'évolution globale du prix de l'eau. Optimiser la gestion pour financer les investissements La gestion communautaire de ce service permettra de réaliser des économies d'échelle, et d'obtenir des conditions plus favorables des partenaires extérieurs. La CCMM sera également en mesure de solliciter des aides supplémentaires pour financer les investissements, dans le cadre d'un contrat pluriannuel global, auprès de l'agence de l'eau et du conseil général de Meurthe-et- Moselle. Les moyens ainsi dégagés contribueront à financer les investissements sur la production, la qualité, les interconnexions nécessaires, tout en maîtrisant le prix facturé aux usagers. Rendez-vous en 2005 pour un dossier détaillé sur la gestion de l eau. P a g e 6

7 Comment le prix de l'eau est-il calculé? Le budget de l'eau est séparé du budget principal de la commune (ou de la communauté de communes, à partir du 1 er janvier 2005). On y trouve toutes les charges de fonctionnement (personnel, entretien, éventuels achats d'eau ), du service, et les charges d'investissement. En recettes, le budget est équilibré par le produit de la vente d'eau aux usagers. C'est-à-dire que le prix de l'eau est calculé de manière à couvrir l'intégralité des dépenses liées à l'eau (il est interdit de financer l'eau par les impôts), et uniquement celles-ci : les recettes des ventes d'eau ne peuvent pas financer d'autres opérations de la collectivité. Un dispositif qui préserve les différents modes de gestion Tri : Les éco-citoyens de demain trient leurs déchets E A U P O T A B L E E N V I R O N N E M E N T Trier, c est chouette! Les écoles néodomiennes Léon Blum, François Villon et de la Plaine, ont accueilli dans leurs classes Aurélie Roger, animatrice du service environnement de la CCMM. Équipée d'un sac poubelle, d'un écobac bleu et jaune, d'une boîte à piles et d'un carton pour le verre, Aurélie a encouragé tous les enfants à adopter un geste éco-citoyen en leur faisant trier leurs déchets. Actuellement, les communes ont opté pour des gestions différentes de la production et la distribution de l'eau. Six communes (Bainville-sur-Madon, Maizières,Maron,Pont-Saint-Vincent Viterne, Xeuilley) ont choisi de sous-traiter cette gestion à une entreprise, sous la forme d'un contrat d'affermage. Il s'agit d'une convention par laquelle la commune confie la gestion de l'eau à l'entreprise, pour un temps déterminé et moyennant un prix. Les six autres communes (Chaligny, Chavigny, Messein, Neuves-Maisons, Richardménil, Thélod) gèrent directement le service, par l'intermédiaire d'une régie communale. Elles entretiennent les réseaux, s'assurent de la qualité et de la quantité des ressources et procèdent à la facturation de l'eau auprès des usagers. Au 1 er janvier 2005, la CCMM se substituera aux communes en régie, renforçant ainsi ce mode de gestion qui concerne près de habitants. Dans les communes affermées, la CCMM reprend à son compte les contrats d'affermage. A l'échéance de chaque contrat, les élus se prononceront sur la mise en place d'un nouveau contrat d'affermage ou d'une gestion en régie. Ainsi Hugo et tous ses camarades ont pu apprendre tout en s'amusant à mettre les bouteilles en plastique dans l'écobac jaune et à jeter les papiers, les petits cartons d'emballage, les journaux, les magazines et les publicités dans l'écobac bleu. Les piles et les accumulateurs usagés doivent être apportés à l'école. Mais il existe d'autres points de collecte, à savoir les artisans-commerçants, les postes, les mairies et la CCMM. Quant au verre, les enfants accompagnés de leurs parents l'apporteront aux conteneurs verre en veillant à retirer les bouchons, les couvercles et les capsules. Les enfants l'ont bien compris : pour préserver leur planète, il faut conserver ses ressources naturelles et donc trier Pour tout renseignement : Service environnement Aurélie Roger Mois impairs : grand balayage sur l'ensemble de la commune. Mois pairs : petit balayage uniquement des axes principaux des communes. Calendrier de balayage des rues au cours du 1 er trimestre 2005 COMMUNE BAINVILLE-SUR-MADON CHALIGNY CHAVIGNY MAIZIERES MARON MESSEIN NEUVES-MAISONS PONT-SAINT-VINCENT RICHARDMENIL THELOD VITERNE XEUILLEY JANVIER FÉVRIER MARS P a g e 7

8 Regards sur Regarts Créée depuis décembre 2001, Regarts est une association de "Sensibilisation aux Arts Plastiques", rencontre avec son agent de développement, Maxime Lehembre. B Atelier sculpture avec Florence Grivot, Messein, avril 2003 BB Atelier graff avec Jérémy Carreau, Chaligny, juillet 2004 D Atelier photo avec Stéphane Lempereur, Richardménil, juin 2003 Ouverture à l art Mon rôle en tant qu'agent de développement, est de rendre accessible à un large public les diverses pratiques artistiques actuelles. Les arts plastiques c est la peinture, la sculpture, les installations mais aussi la photo, la vidéo, le design, la mode, les nouvelles technologies, les arts graphiques Je propose aux associations, écoles, foyers, centres aérés, communes, structures périscolaires de monter avec eux des projets de qualité encadrés par des artistes professionnels. Notre philosophie est d'amener les habitants à participer à la richesse humaine d un territoire d une grande diversité géographique, économique et sociale. Croisement de regards Nous créons des ateliers de pratiques artistiques, dont le but est de favoriser l épanouissement de la personne par le biais de l ouverture culturelle, les rapprochements entre les artistes et les habitants, et de générer du lien social entre les habitants. Nous sommes à l écoute des attentes de la population et cherchons à l associer dans les actions de diffusion et de création. Enfin, il n'y a pas de réalisation sans exposition. Nous mettons un point d'œuvre à animer nos expositions, afin de permettre à tous de découvrir les pratiques artistiques d'aujourd'hui, mais aussi de montrer que tout le monde peut s'exprimer. A travers nos activités, on peut dire que l'association met tout en œuvre pour participer à l animation locale et qu elle est véritablement un outil de développement culturel sur le territoire de la CCMM. Les manifestations organisées par Regarts s inscrivent dans une démarche pédagogique, en lien avec un réel projet artistique. L accent est mis sur une rencontre enrichissante entre l artiste et les participants aux ateliers, dans une optique d échanges et de partage. Regarts et "les gens d ici" Avec une telle activité, Regarts se doit de participer à la mise en place de l évènement culturel de mai 2005 "Légendes d'ici, les gens d ici, les gens disent si ". Elle est même très impliquée, car elle prend en charge la coordination de l'ensemble des projets arts plastiques. J'ai concocté une quinzaine de projets (vidéo, photo, installations, land art ), et des ateliers en direction des enfants, adolescents et adultes seront proposés à partir de février 2005 Place aux artistes! CONTACT : Association Regarts 240 rue de Cumène Neuves-Maisons Maxime Lehembre Agent de développement Tél : ou Mail : B Atelier peinture avec JC Massinon, P a g e 8 Maizières, juin 2003 A

9 Propriétaires : bientôt des aides pour rénover l habitat Une opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) est une action concertée entre l'etat, l'agence Nationale pour l'amélioration de l'habitat (ANAH) et une collectivité. Elle vise à améliorer des logements anciens qui concernent aussi bien les propriétaires occupants que les bailleurs et à remettre sur le marché des logements vacants qui appartiennent à des propriétaires privés. Dans le cadre d'une convention signée avec l'etat et l'anah, la CCMM décide de lancer en janvier 2005 une OPAH, axée sur 7 objectifs, pour une durée de 3 ans. 1/ Soutenir les propriétaires occupants. Dans le cadre d'une OPAH les propriétaires occupants peuvent obtenir une aide suivant des plafonds de ressources. Pour permettre l'attribution d'aides aux propriétaires ayant des revenus dépassant de peu le plafond de ressources, la CCMM a décidé de créer une aide communautaire complémentaire. 2/ Développer l offre locative de qualité. L'OPAH devra notamment contribuer à améliorer l'offre locative existante. L'aide consentie auprès des propriétaires bailleurs pourra s'échelonner de 20 à 60 %, suivant le montant de loyer retenu, grâce au soutien de l'anah et de la CCMM. 3/ Lutter contre les nuisances sonores. Les aides accordées concernent le remplacement de fenêtres, à hauteur de 80 pour l'anah, 50 pour la CCMM, selon les conditions d'attribution de la réglementation ANAH. Seuls les logements situés sur des axes de circulation bruyants définis seront éligibles à ces aides. 4/ Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et handicapées. Il s'agit notamment d'aider au financement de travaux permettant l'adaptation du logement. L'ANAH apporte des aides complémentaires aux aides classiques. Une information spécifique sera diffusée par la CCMM, les comités communaux d'action sociale (CCAS) et les partenaires sociaux. H A B I T A T 5/ Prévenir et lutter contre l habitat indigne. Cet objectif est particulièrement sensible aux conditions de vie de certains foyers. Il fera l'objet d'un suivi tout particulier. L'accompagnement pourra être mis en place auprès du propriétaire et des locataires, sous réserve d'un signalement préalable de la vétusté du logement. 6/ Poursuivre le programme de ravalement de façades. Les aides à la rénovation des façades, dans le but de préserver et valoriser le patrimoine bâti, seront prolongées jusque Un nouveau règlement permettra d'attribuer de meilleures aides pour le patrimoine bâti, tout en conservant une participation pour les maisons en lotissement. 7/ Favoriser les dispositifs utilisant les énergies renouvelables. Les conditions d'attribution des aides visant à favoriser l'installation de dispositifs utilisant les énergies renouvelables restent à définir. Elles feront l'objet d'une information ultérieure. L'Arim est chargée du suivi-animation de cette opération. Elle apportera une assistance au montage technique et administratif du dossier financier, individualisée et gratuite auprès des particuliers. Elle pourra par exemple aider le propriétaire à monter un plan de financement, comprenant les coûts des travaux et les subventions possibles. IMPORTANT : Pour l'ensemble de ces aides, les informations sont données à titre indicatif. Les aides attribuées seront définies en fonction du dossier et de conditions particulières, notamment de ressources (pour les propriétaires occupants), de situation du logement (remplacement des fenêtres, ravalement de façades) Les travaux ne devront pas débuter avant la notification écrite de l'acceptation du dossier. Des plaquettes d information seront diffusées par l'intermédiaire des communes aux habitants de Moselle et Madon. L'Arim Lorraine tiendra des permanences dans les communes et à la CCMM. Les dates des permanences seront communiquées par voie de presse. P a g e 9

10 Neuves-Maisons C O M M U N E Un peu d'histoire Neuves-Maisons est la plus jeune commune du bassin. La ville s'est construite sur des terrains découpés des communes voisines. Jusqu'en 1850, la commune constituait un petit bourg, comptant moins de 800 habitants. Elle a grandi autour de ses axes principaux dessinés en croix, au travers de prés, et de la culture de vignes et de céréales. La construction des hauts fourneaux a changé le profil de la commune à partir de 1884, qui connaît un essor économique et industriel de taille. Le territoire s'agrandit, et notamment de 1920 à 1950, et de nouveaux quartiers de Neuves-Maisons se dessinent autour de l'usine. A partir de 1970, la ville a fortement muté. L'usine qui employait près de ouvriers n'en conserve plus que 450. Face à cette perte d'emplois, la commune, avec le district urbain, a engagé sa reconversion, mais aussi celle de son centre urbain et de ses citoyens, et a encouragé la diversification économique du territoire, en créant notamment la zone Louis Pasteur et le Centre Ariane. Au plus près des besoins de la population La reconversion aujourd'hui terminée, les élus municipaux se soucient des besoins de la population, et notamment autour des problèmes de circulation, de logement, et de l'embellissement de la ville. Autour de ces questions, la commune a engagé 2 plans d'actions pour les 20 années à venir : - Le plan de requalification du centre-ville a pour objectif d'augmenter le parc de logements en déficit, notamment par la construction d'une résidence rue Salengro ; de créer des voiries intermédiaires, pour délester la circulation des axes principaux ; de réhabiliter l'église, le marché couvert, la place de la gare et la place Poirson. Ce plan de requalification devrait permettre de s'adapter aux nouveaux styles de vie, en agissant en faveur des populations les plus pauvres, et en favorisant l'installation des nouveaux habitants. - Le plan local d'urbanisme remplace le plan d'occupation des sols devenu inadapté au profil de la commune. Un tiers des terrains est occupé par une activité économique, qui pour certains nécessitent une revalorisation. Un autre tiers est consacré au logement, et le PLU projette de densifier les offres de logement au centre-ville. Le dernier tiers constitue les zones en friche et à risque de glissement de terrain, et devrait être valorisé par la création de jardins pour les particuliers, ou de zones de loisirs. Pour un renforcement de la démocratie participative au travers la vie associative La municipalité renforce également la citoyenneté en lançant des réunions de travail dans les quartiers avec les habitants, et en organisant des conférences culturelles. Les 83 associations néodomiennes constituent un élément fort de la participation des habitants dans la vie de la commune. Cette dernière favorise d'ailleurs leur développement en finançant leurs projets, en créant une maison des associations, et en relançant le rôle d'océan pour une meilleure coordination, communication et animation du monde associatif. Des équipements communaux au service des habitants du bassin La commune de Neuves-Maisons développe notamment trois services accessibles aux habitants. La maison de l'enfant est un service de crèche collective et parentale. Le foyer résidence André Clerbout a développé ses animations en direction des personnes âgées, en réalisant notamment un disque compact. Enfin, le centre culturel Jean l'hôte est mis à la disposition des établissements scolaires et associations de la commune et des communes voisines. Il est également le lieu clé de la politique culturelle de la commune, comme l'explique Jean-Paul Vinchelin, maire de Neuves-Maisons : "Notre objectif est d'encourager les gens à sortir. Il nous faut donc démocratiser la culture. La programmation du centre Jean L'Hôte touche davantage les néodomiens sur des spectacles grand public, et les fidélise grâce à un abonnement. C'est encourageant!" L'équipe d'élus de Neuves-Maisons œuvre en faveur du respect et de la place de chacun dans la vie locale, et souhaite que chaque citoyen soit acteur de la vie néodomienne. Maire : Jean-Paul Vinchelin Mairie : 1 rue du Capitaine Caillon Neuves-Maisons Tel : Fax : Horaires d ouverture au public : du lundi au vendredi : 09h00-11h45 et 13h45-18h00, le samedi : 9h30-11h30 Nombre d habitants : Superficie : 445 ha P a g e 1 0

11 L'épopée du 14 : voyage dans le temps en tram Il y a 100 ans déjà, le tram de la ligne 14 faisait couler beaucoup d'encre Véritable événement local, la construction de la ligne et sa mise en service ont largement été suivies par la presse de l'époque. Retour vers le passé. C'est en 1908 qu'un ingénieur a l'idée de créer des lignes de tramway suburbaines au départ de Nancy. En 1910, il crée la "Compagnie des Tramways Suburbains" (CTS) et engage la construction de la ligne reliant Nancy à Pont-Saint-Vincent, et qui sera plus tard nommée ligne 14. D E C O U V E R T E et des piétons. La première version de ce pont était bien plus courte que celle qui Le pont du tram à Chavigny est connue maintenant et avait tôt fait d'achever les émotions des malheureux voyageurs. Enfin, le tram empruntait la rue Aristide Briand, passait les ponts pour finir sa course à Pont-Saint-Vincent. Des téléphones portables en 1910! La CTS avait installé un système téléphonique privé, le long du parcours du tram. Tous les 500 mètres, des bornes de communication avaient été disposées pour servir de poste de secours en cas de panne. Le wattman (conducteur du tram) avait dans sa cabine un téléphone portatif qu'il emportait pour le brancher sur la borne la plus proche et signalait sa panne. Un parcours digne d'un grand huit A Nancy, le 14 empruntait le tronçon urbain appartenant à la Compagnie Générale Française des Tramways (CGFT). Il suivait la route actuelle pour rejoindre Brabois. C'est à partir de l'auberge de la Belle Vallée, devenue la Forestière, puis le Criquet, que le tram connaît un parcours atypique, imposé par le relief de la vallée. Il devait d'abord éviter l'épingle à cheveux de Chavigny. Il zigzaguait alors dans les sous-bois, les vignes et vergers, au grand bonheur des amoureux de la nature, mais au détriment des voyageurs quelque peu sensibles! Dans la commune de Chavigny, un pont a été aménagé pour pouvoir franchir la ligne du train minier. Le tram effectuait une halte, puis empruntait l'actuelle rue de l'ancienne voie du tram jusqu'à la route nationale par laquelle il rejoignait Neuves-Maisons. Le premier arrêt néodomien se situait au niveau du café dont la curieuse enseigne annonçait "A l'œil, demain!" ; il est devenu aujourd'hui le "Rallye". Le 14 descendait ensuite au point central, puis poursuivait son chemin rue du Capitaine Caillon. La route de Pont-Saint-Vincent reliait à l'époque les actuelles impasses Capitaine Caillon et Aristide Briand. La route était coupée par le chemin de fer de Pont-Saint-Vincent à Toul, et un passage à niveau sécurisait le passage des trains. Mais c'est un obstacle pour le tram. La compagnie a donc fait construire un pont au-dessus de la voie ferrée, séparant le trafic routier et celui du tram, et le 14 continuait sa route vers Pont-Saint-Vincent. Ce pont a été reconstruit en 1929 pour permettre le passage du tram, des véhicules Les péripéties de la ligne, de 1910 à 1952 Après un an de travaux, et une mise en service quelque peu bousculée par des problèmes techniques, le tram peut enfin circuler fin Quatre ans plus tard, la guerre éclate, le matériel est réquisitionné et quitte Nancy. Ce n'est qu'en 1920 que le tram est remis en service, avec quelques changements de terminus, dus à la deuxième guerre mondiale et à la destruction des ponts reliant Neuves-Maisons à Pont-Saint-Vincent. C'est après 35 ans de bons et loyaux services que l'épopée du tram 14 se termine en juillet 1952, lors de la construction de l'autoroute à Brabois, la voie du tram est supprimée et la ligne est remplacée par un service de bus. Bibliographie : Histoire méconnue de ma Vallée, tome III, Bernard PERRIN P a g e 1 1

12 Votre Agenda Janvier, février, mars Petit Théâtre de Bainville Pour sa saison 2005, le petit théâtre de Bainville présente 5 pièces : "Les poireaux radioactifs" de Jacques Daumont, "La rumeur" de Jean-Michel Ribes, "Fric Frac au rez-de-chaussée" de Guy Peyrichout, "Dimanche" de Jean-Michel Ribes et "Façon de parler" de François Florentin. Représentations : En soirée à 20h15 : Samedi 22 janvier Vendredi 28 janvier Samedi 29 janvier Vendredi 4 février Samedi 5 février Samedi 12 février En après-midi à 14h15 : Les dimanche 23 janvier 30 janvier 6 février Sortie sportive Lundi 7 février : Baptême de plongée sous-marine, piscine de Neuves-Maisons, de 20h30 à 22h30 Centre culturel Jean L'Hôte Jeune public : Mercredi 12 janvier : "Le petit peuple de la brume", Théâtre du Papyrus, marionnettes Mercredi 19 janvier : "Curieuses!", Théâtre de Cuisine, théâtre danse Mercredi 9 février : "Marine et Belouga", Théâtre Dest, conte Dimanche 27 février : "Nosferatu", Bob Théâtre, théâtre d objets Mercredi 16 mars : "Au voleur!", Compagnie Jabron Rouge, marionnettes Tout public : Vendredi 28 janvier : Sonia Cat-Berro Quintet, jazz vocal Samedi 5 février : Pierre Perret, chanson Mardi 8 mars : "Contre-temps", nouveau cirque Les P'tites Fugues de Chaligny Offrez-vous une petite escapade à Chaligny et découvrez son programme culturel Le programme rassemble les initiatives des associations de Chaligny, dans des domaines artistiques variés : le Versolid'air (musique), l'arrêt obligatoire (cinéma, vidéo, musique), l'harmonie municipale (musique), le Foyer des jeunes du Preyles (animations), la Clé des chants (chant choral), la commune de Chaligny et leurs partenaires. Au programme prochainement : Samedi 29 janvier 2005 : Little Big Jazz Concert Samedi 19 mars 2005 : Solid'air concert 3 en avril : Festival de chant choral les 16 et 17 avril : Renc'arts des talents chalinéens (peinture, sculpture, photo, invention ) Associations, n'oubliez pas d'annoncer vos manifestations auprès du point information Moselle et Madon. P a g e 1 2 Pour un meilleur accès à la culture Les nouveaux locaux de la bibliothèque de Maron et clic de Maizières ont été inaugurés le 6 novembre dernier. D'un service à l'autre, les invités et participants ont découvert des équipements conçus dans le souci de l'accueil des habitants et de leur accès à la lecture et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication. A cette occasion, les professionnels et bénévoles de la bibliothèque et de clic, avec l'aide de l'association Regarts, ont programmé des animations originales et ludiques. A Maron, les enfants de l'école primaire ont lu des textes qu'ils ont préparés avec leur instituteur, puis un film réalisé par les jeunes de Maron sur la lecture a été projeté. Enfin ont suivi deux représentations du spectacle "les vaches en lecture" du théâtre de l'escalier. A Maizières, André Lozano, artiste plasticien et spécialiste du cybermonde a tiré le portrait des visiteurs, pour créer une mosaïque intitulée "Vous!", réalisée toute la journée. La progression du travail était projetée sur grand écran et accessible sur Internet. Découvrez-la sur le site : N'hésitez pas à rendre visite aux animateurs de ces services : Bibliothèque de Maron - 15 rue de Toul - Tél Mardi 17h-19h Mercredi 14h-16h Vendredi 17h-19h Samedi 10h-12h clic, Maizières 26 rue du Fort - Tél Mercredi 9h-12h, 16h-18h Samedi 9h-12h Le reste de la semaine est réservé aux groupes Bainville-sur-Madon Chaligny Chavigny Maizières Maron Messein Neuves-Maisons Pont-Saint-Vincent Richardménil Thélod Viterne Xeuilley La communauté de communes au service du public Siège : 145 rue du Breuil Neuves-Maisons Tél. : Fax : Site Internet : Le secrétariat vous accueille tous les jours du lundi au vendredi de 8h à 18h clic Bibliothèque de Maron

Etablir un compte transport fiche1

Etablir un compte transport fiche1 Mémento de la mobilité Etablir un compte transport fiche1 Méthode Le compte transport regroupe toutes les recettes et dépenses inscrites dans le budget annuel de l entreprise, au démarrage du PDE, et imputables

Plus en détail

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche!

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Communiqué de presse Mercredi 27 mars 2013 Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Fin 2012, le Conseil d Amiens Métropole choisissait de se doter

Plus en détail

Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées

Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées Les Logements bleus Des logements adaptés au vieillissement La plupart des personnes âgées souhaitent vieillir

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Olivier Finet VP déplacement - Pays Voironnais Jérôme Marcuccini Adjoint en charge des Déplacements, Stationnement, qualité de l air

Plus en détail

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 9 janvier 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 9 janvier 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons 2014/1 Bureau communautaire Procèsverbal des délibérations du jeudi 9 janvier 2014 à 18h Espace Ariane à NeuvesMaisons Étaient présent(e)s : Filipe PINHO Hervé TILLARD Etienne THIL JeanMichel PERRIN MarieLaure

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Les déplacements sur le territoire angevin

Les déplacements sur le territoire angevin Les déplacements sur le territoire angevin Conseil des Jeunes Angevins 24 janvier 2011 Bernadette CAILLARD-HUMEAU Première adjointe au Maire Vice-présidente Angers Loire Métropole Transports Déplacements

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Avenant relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Programmes d Intérêt Général de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du mardi 3 février 2015 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du mardi 3 février 2015 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons Communauté de communes Moselle et Madon Bureau communautaire Séance du 3 février 2015 2015/1 Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du mardi 3 février 2015 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons

Plus en détail

Le réseau de bus intercommunal. solution pour. déplacements. Colibri un service de la CCMP

Le réseau de bus intercommunal. solution pour. déplacements. Colibri un service de la CCMP Le réseau de bus intercommunal LA solution pour VOS déplacements Colibri un service de la CCMP lignes pour desservir l ensemble du territoire! Conçues pour améliorer vos trajets domicile-travail, mais

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Développez le covoiturage sur votre territoire

Développez le covoiturage sur votre territoire Développez le covoiturage sur votre territoire Sommaire L association Covoiturage Auvergne...p.3 Nos partenaires...p.4 Les avantages du covoiturage...p.5 Notre partenariat...p.6 La Charte de Covoiturage

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE BRIONNE

DOSSIER DE PRESSE BRIONNE OPAH 2007-2010 DOSSIER DE PRESSE BRIONNE Trois logements de qualité à prix abordable en centre ville créés dans le parc privé 19 rue du Maréchal Foch En partenariat avec : une opération exemplaire réalisée

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Dossier de presse. mercredi 19 septembre 2012 SEMAINE EUROPÉENNE DE LA MOBILITÉ 16-22 SEPTEMBRE 2012

Dossier de presse. mercredi 19 septembre 2012 SEMAINE EUROPÉENNE DE LA MOBILITÉ 16-22 SEPTEMBRE 2012 Dossier de presse mercredi 19 septembre 2012 SEMAINE EUROPÉENNE DE LA MOBILITÉ 16-22 SEPTEMBRE 2012 BUS + VÉLO + TRAIN une autre façon de se déplacer www.ouestprovence.fr www.paysdemartigues.fr www.lepilote.com

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

FACILITER LE QUOTIDIEN : 12 SERVICES EN UN COUP D ŒIL

FACILITER LE QUOTIDIEN : 12 SERVICES EN UN COUP D ŒIL // Service Presse Tél. 02 40 99 67 06 presse@nantesmetropole.fr CONFERENCE DE PRESSE DU MARDI 26 MAI 2015 Le numérique et l innovation au service de la ville facile Lancement d une application mobile multi-services

Plus en détail

Les bus de l'agglo roulent vers les entreprises et l'emploi!

Les bus de l'agglo roulent vers les entreprises et l'emploi! Communiqué de Presse www.perpignanmediterranee.com Les bus de l'agglo roulent vers les entreprises et l'emploi! A travers 11 nouveaux arrêts, la ligne 5 va assurer dès le début de l'année 2010 la desserte

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA

DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA DOSSIER DE PRESSE Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA Ville/CCAS de Besançon Marie-Noëlle SCHOELLER Première Adjointe chargée de la Solidarité 03 81 41 56 80 Contact presse

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Foire attractive de Nancy

Foire attractive de Nancy DOSSIER DE PRESSE Foire attractive de Nancy 672 ème édition Du 1 er avril au 1 er mai 2011 Conférence de presse Jeudi 24 mars 2011 à 11h Page 1 sur 6 SOMMAIRE 1. Attractions inédites pour l édition 2011

Plus en détail

Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau

Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau eau potable et assainissement des eaux usées Editorial est le temps de la rentrée scolaire! L heure, donc, de faire un premier bilan

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D.

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D. PAYS (SI NECESSAIRE) NOM DU CLIENT SERVICECOMMUNE 'AUREILHANE PUYOO(65) DE GENOS NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL (faire en sorte que le Titre vienne se poser sur la forme ci dessous

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Valorisation de l habitat privé

Valorisation de l habitat privé Opération expérimentale: Valorisation de l habitat privé Programme Juillet 2012-2015 Réunion Publique 31 Juillet 2013 Les partenaires de l opération Un engagement commun pour mener une opération expérimentale.

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

Dossier de presse Mardi 17 novembre 2015

Dossier de presse Mardi 17 novembre 2015 «TOUS DIFFERENTS, TOUS VOYAGEURS» SMTC Tisséo s engage pour un réseau de transport pour tous 1 Sommaire Accessibilité : un réseau pour tous, la démarche ambitieuse du syndicat mixte des transports en commun

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES?

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? Par Bruno CORDIER, directeur du cabinet ADETEC Le transport à la demande est souvent présenté comme la panacée pour les territoires peu denses,

Plus en détail

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement?

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? La Fête du Lycée, le 22 décembre 2006 a été le point d ancrage d une réflexion de notre établissement sur le thème du DEVELOPPEMENT DURABLE où

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

Cette délibération abroge les délibérations 2014-0385 du Conseil municipal du 8 décembre 2014 et 2015-0058 du Conseil municipal du 16 février 2015.

Cette délibération abroge les délibérations 2014-0385 du Conseil municipal du 8 décembre 2014 et 2015-0058 du Conseil municipal du 16 février 2015. 622 N : 33 Date réception Préfecture : Conseil du 29/06/2015 Identifiant : 2015-0222 Titre : 70 - Produits des services, du domaine et ventes diverses : tarifs dans les parcs de stationnement Hôtel de

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Tempo : rentrée 2015

Tempo : rentrée 2015 Tempo : rentrée 2015 Des tarifs bas en comparaison avec d autres villes Un réseau qui s adapte aux évolutions de la demande : rationalisation de l offre Des nouvelles dessertes I. Un réseau urbain réajusté

Plus en détail

Recevoir au Théâtre Luxembourg

Recevoir au Théâtre Luxembourg Recevoir au Théâtre Luxembourg Location d espaces en Pays de Meaux Coup de projecteur sur le Théâtre Luxembourg! Le Théâtre Luxembourg c est une salle de spectacles de 601 places assises en fauteuil réparties

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Projet urbain. Cœur de ville. Information. Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez. Menu. Plateau piéton.

Projet urbain. Cœur de ville. Information. Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez. Menu. Plateau piéton. Projet urbain Cœur de ville i Information Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez Menu Plateau piéton Renseignements 0800 560 006 Respirez, flânez, savourez 2010 : le visage de votre

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 22 & 23 janvier 2008, Skhirat, Maroc UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 Marc le Tourneur, Directeur Général SOMMAIRE 1. L ORGANISATION DES DEPLACEMENTS

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPAH RR du Pays du Ternois est un dispositif d aides financières ouvert aux propriétaires privés occupants

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

«Courir ici pour éclairer là-bas»

«Courir ici pour éclairer là-bas» Vendredi 26 juin 12h-14h Réservé aux salariés, commerçants et entreprises Samedi 27 juin 8h-12h30 Pour tout le monde «Courir ici pour éclairer là-bas» Fiche d inscription à la course solidaire (A déposer

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 22 novembre 2013. Lancement d un service de transport à la demande sur le réseau MOOVI

DOSSIER DE PRESSE Le 22 novembre 2013. Lancement d un service de transport à la demande sur le réseau MOOVI DOSSIER DE PRESSE Le 22 novembre 2013 Lancement d un service de transport à la demande sur le réseau MOOVI 9 communes, 4 points d arrêt SOMMAIRE 9 communes, 4 points d arrêt page 3 Carte du TAD page 4

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MISE SUR LE VELO!

LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MISE SUR LE VELO! LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MISE SUR LE VELO! La Communauté d agglomération de Marne-la-Vallée/Val Maubuée s est engagée dans son projet de territoire, voté à l unanimité en 2013, à proposer de nouveaux

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette Direction de la voirie plan modes doux Vélos Marche à pied Rollers Trotinette 2009 2020 plan modes doux D i re c t i o n d e l a v o i r i e 2009 2020 sommaire Le bilan du plan modes doux 2003 Le plan

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

Règlement 2013 «ados en action» 11 17 ans

Règlement 2013 «ados en action» 11 17 ans Règlement 2013 «ados en action» 11 17 ans Préambule «ados en action» est un dispositif initié par le STAJ en partenariat étroit avec la CAF de Valenciennes. Il a pour objectif de : - Favoriser l autonomisation

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Recevoir au Théâtre Luxembourg

Recevoir au Théâtre Luxembourg Recevoir au Théâtre Luxembourg Location d espaces en Pays de Meaux Coup de projecteur sur le Théâtre Luxembourg! Le Théâtre Luxembourg c est une salle de spectacles de 601 places assises en fauteuil réparties

Plus en détail

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 17 janvier 2013 à 17h30 Salle polyvalente de Neuves-Maisons

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 17 janvier 2013 à 17h30 Salle polyvalente de Neuves-Maisons 2013/1 Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 17 janvier 2013 à 17h30 Salle polyvalente de Neuves-Maisons Étaient présent(e)s : Filipe PINHO - Hervé TILLARD - Etienne THIL - Jean-Michel

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

LE SALON DES SENIORS

LE SALON DES SENIORS LE SALON DES SENIORS 4 ème édition Dossier de présentation Du lundi 12 octobre Au mercredi 14 octobre 2015 Organisé par le CCAS de Vienne 1 SOMMAIRE Introduction Les objectifs et le contexte L approche

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail