Moselle et Madon. En 2005, les projets ne gèleront pas! Un espace en mouvement, une qualité de vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Moselle et Madon. En 2005, les projets ne gèleront pas! Un espace en mouvement, une qualité de vie"

Transcription

1 Un espace en mouvement, une qualité de vie De nouveaux transports en commun en Moselle et Madon! Moselle et Madon En 2005, les projets ne gèleront pas! Magazine trimestriel de la communauté de communes Décembre 2004 N o12

2 Photo Michel Abherve Editorial Vivre mieux ensemble Pour la 4 e fois, une centaine de personnes ont participé à cet exercice annuel de démocratie directe. Les actes des assises leur donnent un prolongement et laissent trace. Ils sont à la disposition de tous sur demande. Le lycée professionnel, qui nous a accueilli cette année, nous a permis d évoquer le rôle essentiel d un équipement de ce type dans un territoire qui doit pouvoir s appuyer sur des outils de formation capables de préparer les métiers de demain. Si les priorités de notre projet de territoire restent inchangées, l éducation, la formation tout au long de la vie et la culture partagée, doivent y trouver une place essentielle au côté de l économie, de l emploi, de la qualité environnementale et de la cohésion sociale. Pour autant il ne faudrait pas que le désengagement de l Etat d un côté, celui des responsables pédagogiques et des familles de l autre, obligent les collectivités territoriales et locales à supporter et à partager les déficits et les manquements de tous. Le coût social risquerait en effet de ne pas se limiter à la seule augmentation des impôts locaux. L installation, il y a quelques jours, du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance en Moselle et Madon, démontre que les élus locaux et leurs partenaires de l éducation nationale, de la gendarmerie, de la justice, des associations et des services sociaux, ne fuient pas leur responsabilité. Au sommaire de ce numéro 12 Photo de couverture : Viterne sous la neige, novembre 2004 / Transports en commun Pages Transports : l offre du Réseau T2M De nouveaux transports en commun, vers l'amélioration des réseaux, TER, taxi bus, financement du réseau Pages 6-7 L eau, un enjeu majeur / Les écocitoyens de demain Page 8 Regards sur Regarts Page 9 Habitat : une OPAH pour aider les propriétaires Page 10 Une commune du territoire : Neuves-Maisons Page 11 Épopée du 14 : voyage dans le temps en tram Page 12 Agenda / Pour un meilleur accès à la culture : bibliothèque - clic Souhaitons seulement qu au-delà des bonnes intentions affichées, il y ait un effort partagé pour développer des actions de prévention et ne pas se contenter d orchestrer la répression. En cette fin d année, je ne reviendrai pas sur tous les dossiers qui ont fait l objet de nombreuses réunions et délibérations dans les communes et au sein de la communauté de communes. Plusieurs de ces dossiers sont évoqués ou présentés dans ce magazine. Je voudrais très simplement remercier publiquement ici tous les élus communaux et communautaires, tous nos collaborateurs et tous les citoyens et acteurs de ce territoire qui se sont investis, parfois au-delà du raisonnable, pour faire progresser le service public, pour transformer les idées en projets et les projets en actions. Je suis souvent admiratif et me sens débiteur vis-à-vis des uns et des autres qui sont rarement mis en avant et qui travaillent dans l ombre ou dans les galeries les plus reculées de la fourmilière. C est à eux d abord et à vous tous lecteurs, habitants ou partenaires de ce territoire, que j adresse mes vœux de bonne et heureuse année 2005, en famille, au travail, dans le quartier, dans vos organisations, en Moselle et Madon et ailleurs. Si nous autres les gens d ici, dont beaucoup sont venus d ailleurs, nous savons nous souhaiter à tous une bonne année nous saurons aussi partager demain les moments les plus festifs et vivre mieux ensemble les évènements plus douloureux. Claude Grivel Maire de Messein, Président de la CCMM Les élus et le personnel de la communauté de communes Moselle et Madon vous souhaitent une bonne année 2005 et la réalisation de tous vos souhaits! Magazine diffusé avec le concours du Moselle et Madon est édité par la communauté de communes Moselle et Madon 145 rue du Breuil Neuves-Maisons Tél Fax Site internet : Directeur de la publication : Claude Grivel Rédacteur en chef : Filipe Pinho Coordination du magazine : Hélène Attenont, Séverine Jacquot Ont contribué à ce numéro : élus et agents : Hélène Attenont, Marie Brichet, Séverine Jacquot, Dominique Kinderstuth, Maxime Lehembre, Catherine Morise, Hervé Tillard, Aurélie Roger Crédit photo : CCMM, Connex Est - Didier Cocatrix, Conseil général 54, Atelier de mémoire ouvrière, Association Regarts Conception graphique : Imprimeur : Les Impressions Dohr ISSN P a g e 2

3 T R A N S P O R T S Réseau "T2M" : de nouveaux transports en commun en Moselle et Madon! Les changements de modes de vie et l arrivée de nouveaux habitants en Moselle et Madon engendrent de nouveaux déplacements liés au travail, à l école, aux achats, aux loisirs... Les besoins en transport évoluent à la fois pour les liaisons avec le Grand Nancy et pour les déplacements internes en Moselle et Madon. Le conseil communautaire de juin 2004 a approuvé un schéma d organisation des transports collectifs et a créé un poste de chargé de mission. L objectif est de mettre en place fin début 2006 un réseau de transport en commun interne à la CCMM et en complémentarité avec le réseau urbain du Grand Nancy. Hervé Tillard, vice-président de la communauté de communes, chargé des transports, présente le projet. Pourquoi mettre en place un nouveau système de transport en commun en Moselle et Madon? Nous sommes partis d un constat simple : plus de résidents de Moselle et Madon vont chaque jour travailler dans le Grand Nancy, et plus de personnes font le chemin inverse. L offre de service actuelle se révèle insuffisante pour faire face à ces flux. Il devient donc urgent d offrir aux habitants des modes de déplacements alternatifs à la voiture, performants et adaptés à la réalité. Les enjeux sont de taille : accroître le service rendu aux habitants, fluidifier le trafic, notamment aux heures de pointe et améliorer la qualité de vie des résidents sont nos principaux objectifs. Quels seront les avantages pour les usagers? Tout d abord, et c est le plus important, les résidents de toutes les communes de notre territoire seront dorénavant desservis par les transports en commun. En effet, l offre du réseau "T2M" permettra aux habitants des communes les plus éloignées de se rendre à Neuves-Maisons et jusque dans le Grand Nancy pour accéder au tramway. Ensuite, la création d une nouvelle ligne, en plus de la ligne 14, apportera au territoire une autre possibilité d accès à Nancy via de nouvelles communes desservies : Ludres, Houdemont, Heillecourt. L intérêt de cette ligne est double puisqu elle apportera une liaison directe avec les principaux établissements scolaires mais aussi avec les pôles d attraction de loisirs. Les nouveaux itinéraires passeront par les zones économiques du Breuil et Louis Pasteur à des horaires pertinents de manière à permettre aux salariés de venir travailler en transports en commun. Enfin, en complément de cette offre, la CCMM proposera un service de transport à la demande pour les habitants les plus isolés et pour les déplacements qui ont lieu en heures creuses. Le projet prévoit-il une relance du transport ferroviaire? Bien sûr! Développer le transport par le train est un de nos principaux défis. Il faut savoir que pour se rendre dans le centre de Nancy depuis notre territoire, le train est le moyen le plus rapide : pas de perte de temps dans les embouteillages, pas besoin de chercher une place de stationnement. Le principe des lignes du nouveau réseau est d offrir une large possibilité de rabattement sur les gares (Neuves-Maisons, Pont-Saint- Vincent, Bainville-sur-Madon et Xeuilley). A partir de 2006, les dessertes par le train proposeront de nouveaux horaires et de nouveaux cadencements attractifs aussi bien en heures de pointe qu en journée, avec des correspondances bus adaptées. Les habitants auront-ils leur mot à dire sur le nouveau dispositif? La CCMM a dessiné les grandes lignes de son réseau de transport. Mais elle doit encore ouvrir la discussion avec les autres acteurs concernés : conseil général, communauté urbaine du Grand Nancy, syndicat mixte des transports suburbains et syndicat intercommunal scolaire. Pour finaliser le projet, nous avons besoin d engager un dialogue avec la population pour connaître ses besoins. C est pourquoi, dans les prochaines semaines, nous mettrons en place des outils de communication et d échange pour recueillir les remarques, idées et besoins de la population. Outre les informations sur l avancée du projet qui seront diffusées dans notre magazine, nous ouvrirons le dialogue par le biais du site Internet et nous organiserons des temps de dialogue avec le public. Arrêt de bus au point central de Neuves-Maisons P a g e 3

4 Vers l'amélioration des réseaux de transports Ligne 14 Avec plus de habitants, la communauté de communes Moselle et Madon a acquis la taille requise pour réaliser et gérer un réseau de transport public. Elle a lancé une étude sur les déplacements en Moselle et Madon pour adapter au mieux le réseau à la géographie locale et aux besoins spécifiques de la population. Pour diversifier l offre de transport, la CCMM a décidé de percevoir une nouvelle ressource : le versement transport. Les réseaux de transports actuels en Moselle et Madon Outre les services du bus 14 et des taxi-bus, il existe deux autres réseaux de transports sur le territoire. Les Transports en département (Ted'), développés par le conseil général traversent le territoire sur 5 lignes : Les réseaux TER de la SNCF et de la région Lorraine desservent les communes de Messein, Neuves-Maisons, Pont-Saint-Vincent, Bainville-sur-Madon et Xeuilley sur la ligne Nancy / Vézelise / Merrey. La gare de Pont-Saint-Vincent dispose en outre d'un service de vente et réservation de billets pour des trajets nationaux, transfrontaliers, hôtels, et location de voitures. Gare de Pont-Saint-Vincent A la ligne R 510 Sexey-aux-Forges / Nancy, dessert la commune de Maron A la ligne R 570 Favières / Nancy, dessert les communes de Viterne, Maizières, Bainville-sur-Madon, Pont-Saint- Vincent, Neuves-Maisons et Chavigny A la ligne R 580 Vézelise / Nancy, dessert les communes de Thélod, Xeuilley, Bainville-sur-Madon, Pont-Saint-Vincent, Neuves-Maisons et Chavigny A la ligne R 620 Frolois / Nancy, dessert les communes de Pont-Saint-Vincent, Neuves-Maisons et Chavigny A la ligne R 670 Charmes / Nancy, dessert la commune de Richardménil Retrouvez les fiches horaires et informations tarifaires au point information. Ces 5 lignes privilégient les transports d'une zone rurale vers Nancy le matin, et de Nancy vers la zone rurale le soir. Le tarif est unique, quelque soit le trajet effectué : 1,50 maximum le trajet, avec des possibilités de correspondance. Un système d'abonnement pour les voyageurs réguliers permet une tarification dégressive des déplacements. Transports en département P a g e 4

5 L offre de transport envisagée pour fin 2005 : Cette carte représente le nouveau réseau envisagé par la CCMM. Il est susceptible d être modifié en fonction des négociations avec les différents partenaires. Transport à la demande T R A N S P O R T S Depuis plusieurs années, la CCMM a mis en place un système de taxi bus permettant aux personnes non desservies par les lignes régulières de se rendre dans n importe quelle commune du territoire. Pour répondre à la demande grandissante des usagers, ce système va se transformer en "transport à la demande", solution moins coûteuse et offrant des économies d énergie. En pratique, ce service de proximité correspondra à des itinéraires créés en fonction des besoins précis des usagers (horaires de travail, desserte de centres commerciaux ). Ces lignes assureront non seulement les correspondances avec les lignes régulières mais elles permettront aussi aux habitants de se déplacer à l intérieur du territoire pour leurs activités quotidiennes (achats, loisirs, travail ). Grâce à un système de réservation préalable, les véhicules prendront en charge les clients à leur domicile ou à des points de passage en regroupant les usagers dans les voitures. Nous ne manquerons pas de vous informer sur l avancée du projet et nous nous tiendrons à votre disposition pour répondre à vos interrogations. Financement du réseau : instauration du versement transport Deux lignes suburbaines pour desservir la CCMM : A L itinéraire de la ligne 14, ici en jaune, sera maintenu, sauf pour la branche de Messein, désormais desservie par la nouvelle ligne. Le terminus sera déplacé au "Vélodrome" à Vandœuvre (au lieu de Nancy-Carnot actuellement). A La nouvelle ligne 16 et 16 bis (numérotation provisoire) assurera la desserte des principaux établissements scolaires de Vandœuvre et des environs : Lycées Stanislas, Callot et Chopin, C.E.S. Haut de Penoy. Elle constituera un nouvel accès à Nancy avec des terminus à Ludres ou au Vélodrome selon les heures. Le réseau "T2M" assurera les dessertes internes à la CCMM : A Ligne A : desserte de rabattement vers les lignes principales et les gares SNCF de Pont-Saint-Vincent et Neuves-Maisons avec 2 allers le matin et 2 retours le soir. A Ligne B : desserte depuis Maron, Viterne et Thélod vers Neuves-Maisons permettant d assurer les correspondances avec la ligne 14 et le tramway pour les déplacements vers Nancy. A Ligne C : desserte à la demande offrant des possibilités de séjours à la demi-journée à Neuves-Maisons, Pont-Saint- Vincent et Chaligny. Parallèlement à ce projet, la CCMM poursuivra sa réflexion autour de l accès aux transports pour les personnes à mobilité réduite avec la mise en place d un dispositif spécifique. Tout le monde le sait : les transports en commun coûtent cher. L effort financier de la CCMM pour la mise en place du nouveau service de transports est significatif, les ressources actuelles et les recettes commerciales ne seront pas suffisantes. Il est donc nécessaire d avoir recours à d autres sources de financement. La CCMM a décidé d instaurer le versement transport, comme c est le cas dans la quasi-totalité des agglomérations de France. Pourquoi? Le versement transport est exclusivement affecté au financement des dépenses d investissement et de fonctionnement des transports publics urbains. Il peut également servir au financement d aménagements de chaussée visant à favoriser la cohabitation entre transports collectifs et vélos. Par qui sera-t-il payé? Les structures publiques ou privées employant plus de neuf salariés sont assujetties à cette contribution. Ce versement sera effectif à compter du 1 er janvier Le taux maximum de 0,6% s appliquera à partir de En 2005, année charnière de mise en place du réseau, il sera de 0,4% de la masse salariale. A titre de comparaison, les entreprises situées dans le périmètre du Grand Nancy (Ludres-Fléville par exemple) acquittent un versement transport à hauteur de 1,80% de la masse salariale. P a g e 5

6 Eau potable : pour une gestion durable et solidaire des ressources en eau en Moselle et Madon Par délibération du 22 juillet 2004, le conseil communautaire a proposé le transfert à la CCMM de la compétence "eau potable". La majorité des communes a voté favorablement. Au 1 er janvier 2005, la gestion de l'eau sera confiée à la communauté de communes. L'eau, un enjeu majeur L'eau est un enjeu de plus en plus important pour les communes et leurs habitants. La ressource n'est pas inépuisable, les exigences de qualité de l'eau distribuée sont de plus en plus fortes, la consommation d'eau augmente, notamment avec le développement de l'urbanisation du territoire. Face à cet enjeu majeur, les communes de Moselle et Madon ne sont pas à égalité : certaines ont des ressources et ont investi pour les utiliser, d'autres ont des ressources insuffisantes, voire inexistantes et font largement appel à des achats d'eau à des fournisseurs hors Moselle et Madon. Même abondantes, les ressources sont toujours vulnérables : elles peuvent être mises en cause par des mouvements du sol, par des pollutions ou sécheresses. Enfin, la plupart des communes n'a pas la taille suffisante pour aborder ces questions avec les moyens financiers, techniques et humains adaptés. Or, des solutions existent, pour gérer l'eau de manière plus efficace et plus solidaire. Certaines communes, par exemple, ont trop d'eau. Faute d'être consommée, elle est rejetée dans la Moselle. Pourquoi ne pas en faire profiter l'ensemble des communes de Moselle et Madon? souligne Claude Grivel, président de la CCMM. Relever ensemble ces défis Aussi, les élus ont-ils engagé dès 2002 une réflexion autour du transfert de la production et de la distribution de l'eau à la CCMM. Ils ont orienté leur décision autour de 5 objectifs : sécuriser et diversifier les approvisionnements, interconnecter les réseaux communaux, conforter et améliorer la qualité de l'eau, améliorer le rendement des réseaux de distribution, développer une gestion économe des ressources. Cette compétence complète celle de la collecte et du traitement des eaux usées déjà détenue par la CCMM. Un budget qui respecte la diversité des communes, et qui permet de maîtriser le prix de l'eau Pour maîtriser le prix de l'eau, et respecter les spécificités communales, le budget communautaire sera construit en deux temps : A un volet par commune, dans lequel apparaîtront les recettes et dépenses liées à la distribution de l'eau. Les travaux liés à la distribution seront répercutés sur le prix de l'eau des seuls usagers de la commune concernée. Il y aura donc des prix de l'eau différents. A un volet communautaire, regroupant les dépenses et recettes liées à la production et à l'interconnexion, et les frais de fonctionnement communs. Ces dépenses seront répercutées sur le prix de l'eau de l'ensemble des usagers de la communauté de communes. Les élus ont encadré ce volet, pour maîtriser l'évolution globale du prix de l'eau. Optimiser la gestion pour financer les investissements La gestion communautaire de ce service permettra de réaliser des économies d'échelle, et d'obtenir des conditions plus favorables des partenaires extérieurs. La CCMM sera également en mesure de solliciter des aides supplémentaires pour financer les investissements, dans le cadre d'un contrat pluriannuel global, auprès de l'agence de l'eau et du conseil général de Meurthe-et- Moselle. Les moyens ainsi dégagés contribueront à financer les investissements sur la production, la qualité, les interconnexions nécessaires, tout en maîtrisant le prix facturé aux usagers. Rendez-vous en 2005 pour un dossier détaillé sur la gestion de l eau. P a g e 6

7 Comment le prix de l'eau est-il calculé? Le budget de l'eau est séparé du budget principal de la commune (ou de la communauté de communes, à partir du 1 er janvier 2005). On y trouve toutes les charges de fonctionnement (personnel, entretien, éventuels achats d'eau ), du service, et les charges d'investissement. En recettes, le budget est équilibré par le produit de la vente d'eau aux usagers. C'est-à-dire que le prix de l'eau est calculé de manière à couvrir l'intégralité des dépenses liées à l'eau (il est interdit de financer l'eau par les impôts), et uniquement celles-ci : les recettes des ventes d'eau ne peuvent pas financer d'autres opérations de la collectivité. Un dispositif qui préserve les différents modes de gestion Tri : Les éco-citoyens de demain trient leurs déchets E A U P O T A B L E E N V I R O N N E M E N T Trier, c est chouette! Les écoles néodomiennes Léon Blum, François Villon et de la Plaine, ont accueilli dans leurs classes Aurélie Roger, animatrice du service environnement de la CCMM. Équipée d'un sac poubelle, d'un écobac bleu et jaune, d'une boîte à piles et d'un carton pour le verre, Aurélie a encouragé tous les enfants à adopter un geste éco-citoyen en leur faisant trier leurs déchets. Actuellement, les communes ont opté pour des gestions différentes de la production et la distribution de l'eau. Six communes (Bainville-sur-Madon, Maizières,Maron,Pont-Saint-Vincent Viterne, Xeuilley) ont choisi de sous-traiter cette gestion à une entreprise, sous la forme d'un contrat d'affermage. Il s'agit d'une convention par laquelle la commune confie la gestion de l'eau à l'entreprise, pour un temps déterminé et moyennant un prix. Les six autres communes (Chaligny, Chavigny, Messein, Neuves-Maisons, Richardménil, Thélod) gèrent directement le service, par l'intermédiaire d'une régie communale. Elles entretiennent les réseaux, s'assurent de la qualité et de la quantité des ressources et procèdent à la facturation de l'eau auprès des usagers. Au 1 er janvier 2005, la CCMM se substituera aux communes en régie, renforçant ainsi ce mode de gestion qui concerne près de habitants. Dans les communes affermées, la CCMM reprend à son compte les contrats d'affermage. A l'échéance de chaque contrat, les élus se prononceront sur la mise en place d'un nouveau contrat d'affermage ou d'une gestion en régie. Ainsi Hugo et tous ses camarades ont pu apprendre tout en s'amusant à mettre les bouteilles en plastique dans l'écobac jaune et à jeter les papiers, les petits cartons d'emballage, les journaux, les magazines et les publicités dans l'écobac bleu. Les piles et les accumulateurs usagés doivent être apportés à l'école. Mais il existe d'autres points de collecte, à savoir les artisans-commerçants, les postes, les mairies et la CCMM. Quant au verre, les enfants accompagnés de leurs parents l'apporteront aux conteneurs verre en veillant à retirer les bouchons, les couvercles et les capsules. Les enfants l'ont bien compris : pour préserver leur planète, il faut conserver ses ressources naturelles et donc trier Pour tout renseignement : Service environnement Aurélie Roger Mois impairs : grand balayage sur l'ensemble de la commune. Mois pairs : petit balayage uniquement des axes principaux des communes. Calendrier de balayage des rues au cours du 1 er trimestre 2005 COMMUNE BAINVILLE-SUR-MADON CHALIGNY CHAVIGNY MAIZIERES MARON MESSEIN NEUVES-MAISONS PONT-SAINT-VINCENT RICHARDMENIL THELOD VITERNE XEUILLEY JANVIER FÉVRIER MARS P a g e 7

8 Regards sur Regarts Créée depuis décembre 2001, Regarts est une association de "Sensibilisation aux Arts Plastiques", rencontre avec son agent de développement, Maxime Lehembre. B Atelier sculpture avec Florence Grivot, Messein, avril 2003 BB Atelier graff avec Jérémy Carreau, Chaligny, juillet 2004 D Atelier photo avec Stéphane Lempereur, Richardménil, juin 2003 Ouverture à l art Mon rôle en tant qu'agent de développement, est de rendre accessible à un large public les diverses pratiques artistiques actuelles. Les arts plastiques c est la peinture, la sculpture, les installations mais aussi la photo, la vidéo, le design, la mode, les nouvelles technologies, les arts graphiques Je propose aux associations, écoles, foyers, centres aérés, communes, structures périscolaires de monter avec eux des projets de qualité encadrés par des artistes professionnels. Notre philosophie est d'amener les habitants à participer à la richesse humaine d un territoire d une grande diversité géographique, économique et sociale. Croisement de regards Nous créons des ateliers de pratiques artistiques, dont le but est de favoriser l épanouissement de la personne par le biais de l ouverture culturelle, les rapprochements entre les artistes et les habitants, et de générer du lien social entre les habitants. Nous sommes à l écoute des attentes de la population et cherchons à l associer dans les actions de diffusion et de création. Enfin, il n'y a pas de réalisation sans exposition. Nous mettons un point d'œuvre à animer nos expositions, afin de permettre à tous de découvrir les pratiques artistiques d'aujourd'hui, mais aussi de montrer que tout le monde peut s'exprimer. A travers nos activités, on peut dire que l'association met tout en œuvre pour participer à l animation locale et qu elle est véritablement un outil de développement culturel sur le territoire de la CCMM. Les manifestations organisées par Regarts s inscrivent dans une démarche pédagogique, en lien avec un réel projet artistique. L accent est mis sur une rencontre enrichissante entre l artiste et les participants aux ateliers, dans une optique d échanges et de partage. Regarts et "les gens d ici" Avec une telle activité, Regarts se doit de participer à la mise en place de l évènement culturel de mai 2005 "Légendes d'ici, les gens d ici, les gens disent si ". Elle est même très impliquée, car elle prend en charge la coordination de l'ensemble des projets arts plastiques. J'ai concocté une quinzaine de projets (vidéo, photo, installations, land art ), et des ateliers en direction des enfants, adolescents et adultes seront proposés à partir de février 2005 Place aux artistes! CONTACT : Association Regarts 240 rue de Cumène Neuves-Maisons Maxime Lehembre Agent de développement Tél : ou Mail : B Atelier peinture avec JC Massinon, P a g e 8 Maizières, juin 2003 A

9 Propriétaires : bientôt des aides pour rénover l habitat Une opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) est une action concertée entre l'etat, l'agence Nationale pour l'amélioration de l'habitat (ANAH) et une collectivité. Elle vise à améliorer des logements anciens qui concernent aussi bien les propriétaires occupants que les bailleurs et à remettre sur le marché des logements vacants qui appartiennent à des propriétaires privés. Dans le cadre d'une convention signée avec l'etat et l'anah, la CCMM décide de lancer en janvier 2005 une OPAH, axée sur 7 objectifs, pour une durée de 3 ans. 1/ Soutenir les propriétaires occupants. Dans le cadre d'une OPAH les propriétaires occupants peuvent obtenir une aide suivant des plafonds de ressources. Pour permettre l'attribution d'aides aux propriétaires ayant des revenus dépassant de peu le plafond de ressources, la CCMM a décidé de créer une aide communautaire complémentaire. 2/ Développer l offre locative de qualité. L'OPAH devra notamment contribuer à améliorer l'offre locative existante. L'aide consentie auprès des propriétaires bailleurs pourra s'échelonner de 20 à 60 %, suivant le montant de loyer retenu, grâce au soutien de l'anah et de la CCMM. 3/ Lutter contre les nuisances sonores. Les aides accordées concernent le remplacement de fenêtres, à hauteur de 80 pour l'anah, 50 pour la CCMM, selon les conditions d'attribution de la réglementation ANAH. Seuls les logements situés sur des axes de circulation bruyants définis seront éligibles à ces aides. 4/ Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et handicapées. Il s'agit notamment d'aider au financement de travaux permettant l'adaptation du logement. L'ANAH apporte des aides complémentaires aux aides classiques. Une information spécifique sera diffusée par la CCMM, les comités communaux d'action sociale (CCAS) et les partenaires sociaux. H A B I T A T 5/ Prévenir et lutter contre l habitat indigne. Cet objectif est particulièrement sensible aux conditions de vie de certains foyers. Il fera l'objet d'un suivi tout particulier. L'accompagnement pourra être mis en place auprès du propriétaire et des locataires, sous réserve d'un signalement préalable de la vétusté du logement. 6/ Poursuivre le programme de ravalement de façades. Les aides à la rénovation des façades, dans le but de préserver et valoriser le patrimoine bâti, seront prolongées jusque Un nouveau règlement permettra d'attribuer de meilleures aides pour le patrimoine bâti, tout en conservant une participation pour les maisons en lotissement. 7/ Favoriser les dispositifs utilisant les énergies renouvelables. Les conditions d'attribution des aides visant à favoriser l'installation de dispositifs utilisant les énergies renouvelables restent à définir. Elles feront l'objet d'une information ultérieure. L'Arim est chargée du suivi-animation de cette opération. Elle apportera une assistance au montage technique et administratif du dossier financier, individualisée et gratuite auprès des particuliers. Elle pourra par exemple aider le propriétaire à monter un plan de financement, comprenant les coûts des travaux et les subventions possibles. IMPORTANT : Pour l'ensemble de ces aides, les informations sont données à titre indicatif. Les aides attribuées seront définies en fonction du dossier et de conditions particulières, notamment de ressources (pour les propriétaires occupants), de situation du logement (remplacement des fenêtres, ravalement de façades) Les travaux ne devront pas débuter avant la notification écrite de l'acceptation du dossier. Des plaquettes d information seront diffusées par l'intermédiaire des communes aux habitants de Moselle et Madon. L'Arim Lorraine tiendra des permanences dans les communes et à la CCMM. Les dates des permanences seront communiquées par voie de presse. P a g e 9

10 Neuves-Maisons C O M M U N E Un peu d'histoire Neuves-Maisons est la plus jeune commune du bassin. La ville s'est construite sur des terrains découpés des communes voisines. Jusqu'en 1850, la commune constituait un petit bourg, comptant moins de 800 habitants. Elle a grandi autour de ses axes principaux dessinés en croix, au travers de prés, et de la culture de vignes et de céréales. La construction des hauts fourneaux a changé le profil de la commune à partir de 1884, qui connaît un essor économique et industriel de taille. Le territoire s'agrandit, et notamment de 1920 à 1950, et de nouveaux quartiers de Neuves-Maisons se dessinent autour de l'usine. A partir de 1970, la ville a fortement muté. L'usine qui employait près de ouvriers n'en conserve plus que 450. Face à cette perte d'emplois, la commune, avec le district urbain, a engagé sa reconversion, mais aussi celle de son centre urbain et de ses citoyens, et a encouragé la diversification économique du territoire, en créant notamment la zone Louis Pasteur et le Centre Ariane. Au plus près des besoins de la population La reconversion aujourd'hui terminée, les élus municipaux se soucient des besoins de la population, et notamment autour des problèmes de circulation, de logement, et de l'embellissement de la ville. Autour de ces questions, la commune a engagé 2 plans d'actions pour les 20 années à venir : - Le plan de requalification du centre-ville a pour objectif d'augmenter le parc de logements en déficit, notamment par la construction d'une résidence rue Salengro ; de créer des voiries intermédiaires, pour délester la circulation des axes principaux ; de réhabiliter l'église, le marché couvert, la place de la gare et la place Poirson. Ce plan de requalification devrait permettre de s'adapter aux nouveaux styles de vie, en agissant en faveur des populations les plus pauvres, et en favorisant l'installation des nouveaux habitants. - Le plan local d'urbanisme remplace le plan d'occupation des sols devenu inadapté au profil de la commune. Un tiers des terrains est occupé par une activité économique, qui pour certains nécessitent une revalorisation. Un autre tiers est consacré au logement, et le PLU projette de densifier les offres de logement au centre-ville. Le dernier tiers constitue les zones en friche et à risque de glissement de terrain, et devrait être valorisé par la création de jardins pour les particuliers, ou de zones de loisirs. Pour un renforcement de la démocratie participative au travers la vie associative La municipalité renforce également la citoyenneté en lançant des réunions de travail dans les quartiers avec les habitants, et en organisant des conférences culturelles. Les 83 associations néodomiennes constituent un élément fort de la participation des habitants dans la vie de la commune. Cette dernière favorise d'ailleurs leur développement en finançant leurs projets, en créant une maison des associations, et en relançant le rôle d'océan pour une meilleure coordination, communication et animation du monde associatif. Des équipements communaux au service des habitants du bassin La commune de Neuves-Maisons développe notamment trois services accessibles aux habitants. La maison de l'enfant est un service de crèche collective et parentale. Le foyer résidence André Clerbout a développé ses animations en direction des personnes âgées, en réalisant notamment un disque compact. Enfin, le centre culturel Jean l'hôte est mis à la disposition des établissements scolaires et associations de la commune et des communes voisines. Il est également le lieu clé de la politique culturelle de la commune, comme l'explique Jean-Paul Vinchelin, maire de Neuves-Maisons : "Notre objectif est d'encourager les gens à sortir. Il nous faut donc démocratiser la culture. La programmation du centre Jean L'Hôte touche davantage les néodomiens sur des spectacles grand public, et les fidélise grâce à un abonnement. C'est encourageant!" L'équipe d'élus de Neuves-Maisons œuvre en faveur du respect et de la place de chacun dans la vie locale, et souhaite que chaque citoyen soit acteur de la vie néodomienne. Maire : Jean-Paul Vinchelin Mairie : 1 rue du Capitaine Caillon Neuves-Maisons Tel : Fax : Horaires d ouverture au public : du lundi au vendredi : 09h00-11h45 et 13h45-18h00, le samedi : 9h30-11h30 Nombre d habitants : Superficie : 445 ha P a g e 1 0

11 L'épopée du 14 : voyage dans le temps en tram Il y a 100 ans déjà, le tram de la ligne 14 faisait couler beaucoup d'encre Véritable événement local, la construction de la ligne et sa mise en service ont largement été suivies par la presse de l'époque. Retour vers le passé. C'est en 1908 qu'un ingénieur a l'idée de créer des lignes de tramway suburbaines au départ de Nancy. En 1910, il crée la "Compagnie des Tramways Suburbains" (CTS) et engage la construction de la ligne reliant Nancy à Pont-Saint-Vincent, et qui sera plus tard nommée ligne 14. D E C O U V E R T E et des piétons. La première version de ce pont était bien plus courte que celle qui Le pont du tram à Chavigny est connue maintenant et avait tôt fait d'achever les émotions des malheureux voyageurs. Enfin, le tram empruntait la rue Aristide Briand, passait les ponts pour finir sa course à Pont-Saint-Vincent. Des téléphones portables en 1910! La CTS avait installé un système téléphonique privé, le long du parcours du tram. Tous les 500 mètres, des bornes de communication avaient été disposées pour servir de poste de secours en cas de panne. Le wattman (conducteur du tram) avait dans sa cabine un téléphone portatif qu'il emportait pour le brancher sur la borne la plus proche et signalait sa panne. Un parcours digne d'un grand huit A Nancy, le 14 empruntait le tronçon urbain appartenant à la Compagnie Générale Française des Tramways (CGFT). Il suivait la route actuelle pour rejoindre Brabois. C'est à partir de l'auberge de la Belle Vallée, devenue la Forestière, puis le Criquet, que le tram connaît un parcours atypique, imposé par le relief de la vallée. Il devait d'abord éviter l'épingle à cheveux de Chavigny. Il zigzaguait alors dans les sous-bois, les vignes et vergers, au grand bonheur des amoureux de la nature, mais au détriment des voyageurs quelque peu sensibles! Dans la commune de Chavigny, un pont a été aménagé pour pouvoir franchir la ligne du train minier. Le tram effectuait une halte, puis empruntait l'actuelle rue de l'ancienne voie du tram jusqu'à la route nationale par laquelle il rejoignait Neuves-Maisons. Le premier arrêt néodomien se situait au niveau du café dont la curieuse enseigne annonçait "A l'œil, demain!" ; il est devenu aujourd'hui le "Rallye". Le 14 descendait ensuite au point central, puis poursuivait son chemin rue du Capitaine Caillon. La route de Pont-Saint-Vincent reliait à l'époque les actuelles impasses Capitaine Caillon et Aristide Briand. La route était coupée par le chemin de fer de Pont-Saint-Vincent à Toul, et un passage à niveau sécurisait le passage des trains. Mais c'est un obstacle pour le tram. La compagnie a donc fait construire un pont au-dessus de la voie ferrée, séparant le trafic routier et celui du tram, et le 14 continuait sa route vers Pont-Saint-Vincent. Ce pont a été reconstruit en 1929 pour permettre le passage du tram, des véhicules Les péripéties de la ligne, de 1910 à 1952 Après un an de travaux, et une mise en service quelque peu bousculée par des problèmes techniques, le tram peut enfin circuler fin Quatre ans plus tard, la guerre éclate, le matériel est réquisitionné et quitte Nancy. Ce n'est qu'en 1920 que le tram est remis en service, avec quelques changements de terminus, dus à la deuxième guerre mondiale et à la destruction des ponts reliant Neuves-Maisons à Pont-Saint-Vincent. C'est après 35 ans de bons et loyaux services que l'épopée du tram 14 se termine en juillet 1952, lors de la construction de l'autoroute à Brabois, la voie du tram est supprimée et la ligne est remplacée par un service de bus. Bibliographie : Histoire méconnue de ma Vallée, tome III, Bernard PERRIN P a g e 1 1

12 Votre Agenda Janvier, février, mars Petit Théâtre de Bainville Pour sa saison 2005, le petit théâtre de Bainville présente 5 pièces : "Les poireaux radioactifs" de Jacques Daumont, "La rumeur" de Jean-Michel Ribes, "Fric Frac au rez-de-chaussée" de Guy Peyrichout, "Dimanche" de Jean-Michel Ribes et "Façon de parler" de François Florentin. Représentations : En soirée à 20h15 : Samedi 22 janvier Vendredi 28 janvier Samedi 29 janvier Vendredi 4 février Samedi 5 février Samedi 12 février En après-midi à 14h15 : Les dimanche 23 janvier 30 janvier 6 février Sortie sportive Lundi 7 février : Baptême de plongée sous-marine, piscine de Neuves-Maisons, de 20h30 à 22h30 Centre culturel Jean L'Hôte Jeune public : Mercredi 12 janvier : "Le petit peuple de la brume", Théâtre du Papyrus, marionnettes Mercredi 19 janvier : "Curieuses!", Théâtre de Cuisine, théâtre danse Mercredi 9 février : "Marine et Belouga", Théâtre Dest, conte Dimanche 27 février : "Nosferatu", Bob Théâtre, théâtre d objets Mercredi 16 mars : "Au voleur!", Compagnie Jabron Rouge, marionnettes Tout public : Vendredi 28 janvier : Sonia Cat-Berro Quintet, jazz vocal Samedi 5 février : Pierre Perret, chanson Mardi 8 mars : "Contre-temps", nouveau cirque Les P'tites Fugues de Chaligny Offrez-vous une petite escapade à Chaligny et découvrez son programme culturel Le programme rassemble les initiatives des associations de Chaligny, dans des domaines artistiques variés : le Versolid'air (musique), l'arrêt obligatoire (cinéma, vidéo, musique), l'harmonie municipale (musique), le Foyer des jeunes du Preyles (animations), la Clé des chants (chant choral), la commune de Chaligny et leurs partenaires. Au programme prochainement : Samedi 29 janvier 2005 : Little Big Jazz Concert Samedi 19 mars 2005 : Solid'air concert 3 en avril : Festival de chant choral les 16 et 17 avril : Renc'arts des talents chalinéens (peinture, sculpture, photo, invention ) Associations, n'oubliez pas d'annoncer vos manifestations auprès du point information Moselle et Madon. P a g e 1 2 Pour un meilleur accès à la culture Les nouveaux locaux de la bibliothèque de Maron et clic de Maizières ont été inaugurés le 6 novembre dernier. D'un service à l'autre, les invités et participants ont découvert des équipements conçus dans le souci de l'accueil des habitants et de leur accès à la lecture et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication. A cette occasion, les professionnels et bénévoles de la bibliothèque et de clic, avec l'aide de l'association Regarts, ont programmé des animations originales et ludiques. A Maron, les enfants de l'école primaire ont lu des textes qu'ils ont préparés avec leur instituteur, puis un film réalisé par les jeunes de Maron sur la lecture a été projeté. Enfin ont suivi deux représentations du spectacle "les vaches en lecture" du théâtre de l'escalier. A Maizières, André Lozano, artiste plasticien et spécialiste du cybermonde a tiré le portrait des visiteurs, pour créer une mosaïque intitulée "Vous!", réalisée toute la journée. La progression du travail était projetée sur grand écran et accessible sur Internet. Découvrez-la sur le site : N'hésitez pas à rendre visite aux animateurs de ces services : Bibliothèque de Maron - 15 rue de Toul - Tél Mardi 17h-19h Mercredi 14h-16h Vendredi 17h-19h Samedi 10h-12h clic, Maizières 26 rue du Fort - Tél Mercredi 9h-12h, 16h-18h Samedi 9h-12h Le reste de la semaine est réservé aux groupes Bainville-sur-Madon Chaligny Chavigny Maizières Maron Messein Neuves-Maisons Pont-Saint-Vincent Richardménil Thélod Viterne Xeuilley La communauté de communes au service du public Siège : 145 rue du Breuil Neuves-Maisons Tél. : Fax : Site Internet : Le secrétariat vous accueille tous les jours du lundi au vendredi de 8h à 18h clic Bibliothèque de Maron

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 9 janvier 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 9 janvier 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons 2014/1 Bureau communautaire Procèsverbal des délibérations du jeudi 9 janvier 2014 à 18h Espace Ariane à NeuvesMaisons Étaient présent(e)s : Filipe PINHO Hervé TILLARD Etienne THIL JeanMichel PERRIN MarieLaure

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Le nouveau réseau de transport public de La Roche-sur-Yon Agglomération

Le nouveau réseau de transport public de La Roche-sur-Yon Agglomération La Roche-sur-Yon, le 23 août 2010 DOSSIER DE PRESSE Le nouveau réseau de transport public de La Roche-sur-Yon Agglomération En présence de Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur-Yon et Président de La

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Asnières bénéficie d'une excellente connexion au réseau de transports en commun de l Île-de-France. Toutefois, le territoire génère de nombreux déplacements motorisés et supporte les déplacements pendulaires

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013 Objet : LR 900 : Comité des usagers n 1 Participants : Usagers : Ø Madame MOKBEL Ø Monsieur

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN

PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN DOSSIER DE PRESSE Vendredi 9 novembre 2012 FERMETURE DU PONT MATHILDE PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN Suite à l important accident sur le pont Mathilde, qui a entraîné sa fermeture, la circulation

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

édition janvier 2015 les horaires Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie

édition janvier 2015 les horaires Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie 2015 édition janvier 2015 les horaires du lundi 5 janvier à debut juillet 2015 Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie SOMMAIRE Plan de la ligne.............................................

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

Moselle & Madon. Communauté de communes. Dossier LE MAGAZINE D INFORMATION. #42 - Hiver 2014/2015. Les rythmes scolaires

Moselle & Madon. Communauté de communes. Dossier LE MAGAZINE D INFORMATION. #42 - Hiver 2014/2015. Les rythmes scolaires #42 - Hiver 2014/2015 Communauté de communes Moselle & Madon LE MAGAZINE D INFORMATION Dossier Les rythmes scolaires Page 5 Zoom sur... La nouvelle saison de la Filoche Page 4 Cadre de vie Habitat : une

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance :

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance : en Bref Une nouvelle façon d aller à l école : un ramassage organisé, à pied, d une caravane d enfants : C'est un groupe d'écoliers conduit à pied par des adultes (souvent des parents) bénévoles, qui suit

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

Tempo : rentrée 2015

Tempo : rentrée 2015 Tempo : rentrée 2015 Des tarifs bas en comparaison avec d autres villes Un réseau qui s adapte aux évolutions de la demande : rationalisation de l offre Des nouvelles dessertes I. Un réseau urbain réajusté

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation MONTPELLIER - MÉDITERRANNÉE L'aéroport de Montpellier Méditerranée est situé sur la commune de Mauguio, à 10 km de Montpellier, 30 de Sète, 50 de Nîmes et 70 de Béziers.

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Délibération N 2013-10-02 création poste adjoint administratif territorial suite au transfert agent de la Communauté de Communes

Délibération N 2013-10-02 création poste adjoint administratif territorial suite au transfert agent de la Communauté de Communes Le dix octobre deux mil treize à 20h30 s est réuni le Conseil Municipal sous la présidence de Monsieur MORIN Loïc Maire Etaient présents : Ms ALIX PICHOUX REBILLARD Mme POULAIN (Adjoints) Ms KPALMA KRUGLER-

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Mardi 27 mars 2012. Dossier de presse BILAN 2011 DU RESEAU IDELIS

Mardi 27 mars 2012. Dossier de presse BILAN 2011 DU RESEAU IDELIS Mardi 27 mars 2012 Dossier de presse BILAN 2011 DU RESEAU IDELIS SOMMAIRE L ANNEE 2011... page 3 LE NOMBRE DE VOYAGES... page 3 L EVOLUTION DEMANDE/OFFRE... page 4 LES TITRES OBLITERES... page 4 LA COXITIS...

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques Grand Nausicaà République-Eperon Capécure Zones économiques 1 Imaginons le Boulonnais L'agglomération de Boulogne-sur-Mer aborde une période charnière de son développement. Territoire en pleine dynamique,

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Les comptes-rendus précédents ont tous été transmis et signés préalablement à la séance.

Les comptes-rendus précédents ont tous été transmis et signés préalablement à la séance. Département du Tarn Nombre de membres en exercice: 15 Présents : 14 Votants: 15 République Française Commune de Parisot Séance du lundi 01 décembre 2014 L'an deux mille quatorze et le premier décembre

Plus en détail

11 décembre 2013 à partir de 14h OOSTEZ. vos déplacements! Nouveau! Gare d Oullins Part-Dieu MÉDIACITÉ

11 décembre 2013 à partir de 14h OOSTEZ. vos déplacements! Nouveau! Gare d Oullins Part-Dieu MÉDIACITÉ 11 décembre 2013 à partir de 14h OOSTEZ vos déplacements! Gare d Nouveau! MÉDIACITÉ à minutes de la! Le mercredi 11 décembre à partir de 14 h, la ligne du métro B est prolongée de la station «Stade de

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal X k v.ville-chamblyfr RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015 Ordre du jour : Installation d un nouveau conseiller municipal + Compte rendu des décisions prises

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE MOBILITE DURABLE EN MILIEU RURAL Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin OBJECTIF PLAN CLIMAT Réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre Se déplacer

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

DEPARTEMENT DE MOSELLE

DEPARTEMENT DE MOSELLE DEPARTEMENT DE MOSELLE Nombre de membres en exercice: 13 Présents : 11 Votants: 13 République Française Nom de l'assemblée COMMUNE D'ABRESCHVILLER Séance du mardi 05 novembre 2013 L'an deux mille treize

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPAH RR du Pays du Ternois est un dispositif d aides financières ouvert aux propriétaires privés occupants

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

info + DE BUS POUR VOUS RENDRE AU TRAVAIL tisseo.fr pour mieux vous déplacer octobre 2012

info + DE BUS POUR VOUS RENDRE AU TRAVAIL tisseo.fr pour mieux vous déplacer octobre 2012 info tisseo.fr + DE BUS POUR VOUS RENDRE AU TRAVAIL édito en bref Notre réseau de transport s adapte, innove et crée sans cesse des services dont l objectif est de répondre à vos attentes et de faciliter

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

Synthèse Sondagetransport. Clayes. FM Nov-14

Synthèse Sondagetransport. Clayes. FM Nov-14 Synthèse Sondagetransport Clayes Age 18-25 5 9% 25-35 2 3% 35-50 33 57% >50 10 17% Avez-vous des enfants? oui 42 72% non 8 14% Si oui, combien? 1 2 3% Enfant 1 [Age des enfants] De 0 à 10 ans 7 12% 2 26

Plus en détail

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 6 février 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons

Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 6 février 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons 2014/1 Bureau communautaire Procès-verbal des délibérations du jeudi 6 février 2014 à 18h Espace Ariane à Neuves-Maisons Étaient présent(e)s : Filipe PINHO _ Hervé TILLARD _ Etienne THIL _ Jean-Michel

Plus en détail

TARIFS. Abonnements - Titres à voyages TARIFS. au 1 er juillet 2015. lemet.fr. N Vert 0 800 00 29 38

TARIFS. Abonnements - Titres à voyages TARIFS. au 1 er juillet 2015. lemet.fr. N Vert 0 800 00 29 38 TARIFS au 1 er juillet 2015 Abonnements - Titres à voyages TARIFS lemet.fr N Vert 0 800 00 29 38 LES BILLETS SANS CONTA Un Billet Sans Contact est valable 1 heure à partir de la 1 ère validation, aller

Plus en détail

I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET

I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET 1 SOMMAIRE I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET 2 I- RAPPEL DU PROJET Impacts Environnement est une association étudiante dont les objectifs

Plus en détail

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord 1 Centre Communal d Action Sociale Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord DOCUMENT UNIQUE VALANT : ACTE D ENGAGEMENT CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Date

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire, P. GOUPIL, R. FOLTETE, B NUYTEN, N. DUPUIS, C. LECHARPENTIER, B. JEAN, L. PARDOEN, DELAUNAY Elodie,

Plus en détail

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Direction de l Exploitation Offre Ferroviaire 10-01-2014 Thomas WEHRLE COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Présidé par M. Pierre SERNE, Vice-président du conseil régional

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX Livret d accueil du Parc d entreprises La Radio Ce livret d accueil a pour but de vous présenter l organisation du Parc d entreprises La Radio. Notre

Plus en détail

D o s sier de p r e sse

D o s sier de p r e sse D o s sier de p r e sse Les semaines creilloises du développement durable Du 1 er au 15 avril Maison de la Ville éco-citoyenne Inauguration mardi 2 avril à 18h Sommaire Présentation des semaines creilloises

Plus en détail

ISTRES ET LE HANDICAP

ISTRES ET LE HANDICAP ISTRES ET LE HANDICAP Contexte : La situation des handicapés est à l ordre du jour. Les médias se penchent sur les problèmes généraux, mais qu en est-il de la vie au quotidien chez nous? L enquête : Elle

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER N 1 - DÉCEMBRE 2014 - JANVIER 2015 LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER UN PETIT MOT... La période estivale de 2014, au sein du dispositif L'été à Gentilly, a été l'occasion pour les Antennes

Plus en détail

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1 Lucens-Info Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens Mars 2012 N 1 Billet du Syndic - Intention de fusion Lors du prochain Conseil communal du 26 mars 2012, la Municipalité présentera

Plus en détail