Perspectives pour l année 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perspectives pour l année 2015"

Transcription

1 Le mensuel des produits structurés de la Banque Vontobel Janvier 2015 Edition Suisse Perspectives pour l année 2015 Outlook 2015, page 6 Double Coupon Multi Defender VONTI L opportunité d un deuxième coupon Know-how, page 12 Les réformes de la Chine portent leurs fruits Idées d investissement, page 14

2 2 Sommaire 3 Editorial 4 Bulletin de marché Evolutions actuelles sur le marché mondial 6 Outlook 2015 Notre scénario de base pour l économie mondiale en 2015: «Poursuite de la reprise malgré des vents contraires» 10 Rétrospective thématique «Les investisseurs sont restés fidèles aux fonds et aux actions du secteur immobilier» 11 Marché suisse des actions «De nombreuses industries profitent des prix bas du pétrole» 12 Know-how Double Coupon Multi Defender VONTI L opportunité d un deuxième coupon 14 Idées d investissement Les réformes de la Chine portent leurs fruits 16 Le point sur les débiteurs Baisse des prix du pétrole: quelles craintes sont justifiées? 17 Bon à savoir 18 Actualités et conseils 19 Remarques «Selon notre scénario de base, la croissance de l économie américaine pourrait atteindre 3 % en 2015.» Christophe Bernard (stratège en chef du groupe Vontobel) et Ralf Wiedenmann (responsable Economic Research chez Vontobel)

3 3 Editorial Chère lectrice, cher lecteur, Dans les prévisions relatives à l évolution de l économie mondiale, ce sont les Etats-Unis qui donnent le ton. Christophe Bernard (stratège en chef de Vontobel) et Ralf Wiedenmann (responsable Economic Research chez Vontobel) ont élaboré pour vous trois scénarios possibles et analysé leurs probabilités de réalisation. Que peut bien nous réserver l année 2015? Notre «Outlook» en page 6 vous le dira. Comme son nom l indique, le Double Coupon Multi Defender VONTI se distingue de la variante classique par la possibilité d obtenir un coupon supplémentaire conditionnel. Vous saurez tout sur le fonctionnement de ce produit dans la rubrique «Know-how» en page 12. Le gouvernement chinois a engagé des réformes qui portent leurs fruits et prend de nouvelles mesures dans tous les domaines: ses efforts se concentrent actuellement sur l urbanisation, les énergies renouvelables et les technologies. Dans cette optique, le «Vontobel China Policy Performance-Index» a été orienté sur les entreprises les plus prometteuses de ces secteurs. Vous en lirez davantage à ce sujet en page 14. Nous vous souhaitons une lecture instructive, des idées d investissement fructueuses et un excellent début d année. Avec nos meilleures salutations, Frédéric Rouiller Head of Advisory & Distribution Financial Products Suisse Romande and Middle East Nous attendons avec plaisir vos commentaires et vos réactions sur derinews. Envoyez-nous un à Nos spécialistes vous répondront dans la rubrique «Questions & Réponses».

4 4 Bulletin de marché Evolutions actuelles sur le marché mondial Marchés des actions Swiss Market Index (SMI ) EURO STOXX 50 MSCI Emerging Markets Index Points de l indice Points de l indice Points de l indice Déc 13 Déc Déc 13 Déc Déc 13 Déc 14 Swiss Market Index (SMI ) EURO STOXX 50 MSCI Emerging Markets Index USA 1 Début décembre, les indices US se sont une nouvelle fois envolés vers des plus hauts historiques avant de subir de lourdes pertes. Tandis que le S&P 500 atteignait un nouveau record à 2079 points, le Dow Jones visait la barre des points. En revanche, le Nasdaq 100 avait déjà décroché fin novembre de son récent plus haut annuel à 4330 points entraînant les autres indices US dans son sillage. Au cours du mois, le Nasdaq est tombé à 4100 points, le S&P s est stabilisé à 1970 points et le Dow Jones est revenu en terrain positif au-dessus de 9300 points. Selon de nombreux analystes, cette correction brutale se faisait attendre depuis longtemps mais certains ont relevé que les signes d une baisse encore plus forte ne manquaient pas: la chute des prix du pétrole brut en fait partie, car un affaiblissement sur le long terme impliquerait des problèmes importants pour l économie mondiale. Mais après la conférence de presse de la présidente de la Fed Janet Yellen le 17.12, qui a annoncé que la Réserve fédérale américaine ne relèverait pas ses taux d intérêt dans l immédiat et serait «patiente» avec le processus de normalisation de la politique monétaire, les indices US sont repartis à la hausse. D après les analystes, les déclarations de Mme Yellen semblent indiquer qu un premier resserrement des taux n interviendra pas avant la mi Suisse 2 La reprise amorcée du marché s est poursuivie sans faiblir et a permis aux indices boursiers suisses d atteindre un nouveau plus haut annuel début décembre. Au cours du mois, la volatilité a d abord augmenté en raison des baisses brutales des prix du pétrole. Après la clôture de la saison des rapports financiers du 3T14, les nouvelles macroéconomiques ont été le principal moteur des cours. Le rythme de l activité économique américaine demeure soutenu, de sorte qu il faut s attendre au 2T15 à un premier relèvement des taux d intérêt qui devrait laisser des traces sur les marchés boursiers. En Suisse, l attention a été monopolisée par les événements concernant le groupe Sika, l une des valeurs vedettes du marché. Les prévisions des experts de Vontobel restent modérées pour La croissance bénéficiaire attendue de 13 % se répartit comme suit: 6 % pour les banques, 2 % pour les effets de change et 5 % pour le reste. Si l on exclut les grandes banques et l influence positive du dollar, les analystes de Vontobel jugent conservatrice une croissance bénéficiaire de l ordre de 5 6 %. A prime de risque constante, ce taux devrait également correspondre au potentiel de hausse des indices. 1 Contribution de GodmodeTrader (www.godmode-trader.de) 2 Contribution de Vontobel Research Investment Banking 3 Contribution de Vontobel Research Asset Management

5 5 Bulletin de marché Marché des matières premières Taux d intérêt Devises JPMCCI Aggregate 3-Mois LIBOR CHF 5 y CHF Swap Points de l indice Déc 14 Valeur absolue (en CHF) Déc 13 Déc 14 3-Mois LIBOR CHF 5 y CHF Swap Valeur absolue (en CHF) EUR/CHF USD/CHF Déc 13 Déc 14 Valeur absolue (en CHF) Valeur absolue (en CHF) 200 Déc 13 JPMCCI Aggregate EUR/CHF USD/CHF Europe 1 L annonce surprise du gouvernement grec, qui a décidé d avancer de deux mois au 17 décembre l élection présidentielle prévue en février, a plongé les investisseurs dans l incertitude sur les marchés boursiers européens. Cette annonce a été faite dans le contexte de la fin des aides de l UE, planifiée en décembre 2014, et des craintes du gouvernement en exercice qui redoute une prise de pouvoir par le parti de la gauche radicale. La nouvelle a été très mal accueillie par la Bourse d Athènes qui a dégringolé de 13 %, les investisseurs craignant que les accords politiques ne deviennent caducs en cas de changement de gouvernement. Ebranlé par cet événement, l indice phare de la zone euro EURO STOXX 50 a cédé 2.4 % à 3169 points au début de la deuxième semaine de décembre. Les Bourses de Paris, Londres et Milan ont également enregistré des pertes supérieures à 2 %. Mais lorsque la présidente de la Fed Janet Yellen a assuré le qu un relèvement des taux directeurs n était pas à l ordre du jour, les Bourses européennes ont retrouvé le moral: L EURO STOXX 50 a bondi de 2.44 % et le DAX a gagné plus de 2 % pour dépasser la barre des 9700 points. Le CAC 40 s est inscrit en hausse de 2.6 % à plus de 4200 points et le FTSE 100 a progressé de 0.42 % pour s afficher à 6420 points. Marchés émergents 3 L effondrement des prix du pétrole, le faible niveau de liquidité sur les marchés financiers en décembre et une aversion au risque croissante avant la réunion de la Fed avaient fortement pesé sur les classes d actifs des marchés émergents. Sur le plan des fondamentaux, la situation n a guère changé ces dernières semaines. Les indicateurs conjoncturels légèrement décevants et les taux d inflation qui tendent à faiblir soutiennent des attentes de baisse des taux dans les pays émergents alors que leur vulnérabilité économique s atténue. Enfin, les balances courantes de nombreux pays émergents se sont nettement améliorées et les modèles d évaluation indiquent une valorisation équitable. En outre, le rendement courant des emprunts de pays émergents en devises locales se situe actuellement à 6.6 %. Dans le contexte de la baisse des rendements des pays industrialisés et des injections de liquidité élevées des banques centrales, une reprise se dessine et pourrait se poursuivre dans les prochaines semaines. C est notamment le cas face à l euro et au franc car ces deux devises devraient continuer à se déprécier en raison de la politique monétaire accommodante. Evolution des devises CHF/EUR/USD 1 Le 18.12, la Banque nationale suisse (BNS) a créé la surprise en présentant de nouvelles mesures de politique monétaire dans le contexte de la chute accélérée du rouble: pour la première fois depuis les années 70, elle fait passer les banques commerciales à la caisse en prélevant un taux d intérêt négatif de 0.25 % sur les avoirs en compte de virement que ces instituts financiers détiennent auprès d elle. La BNS a en outre souligné que le cours plancher de CHF 1.20 face à l euro resterait le principal instrument pour contrer une hausse indésirable de la devise helvétique. Le taux de change de l euro face au dollar US a été marqué par une forte volatilité en décembre. Après s être affiché à 1.25 le 1.12, la paire de devises est tombée en dessous de 1.23 le 8.12 pour remonter à 1.25 le 16. Au lendemain de la réunion de la Fed (17.12), l euro a dévissé jusqu à dollar. La devise unique a cédé du terrain en raison de la mesure de taux d intérêt punitif de la BNS. En effet, l annonce de la Banque nationale suisse a non seulement affaibli le franc face à l euro mais aussi au dollar, qui a également gagné du terrain sur l euro dans la foulée. Source: Bloomberg, Etat au Les performances et simulations passées ne sauraient constituer un indicateur fiable des performances futures. Les impôts et frais éventuels ont un impact négatif sur le rendement.

6 6 Outlook 2015 Notre scénario de base pour l économie mondiale en 2015: «Poursuite de la reprise malgré des vents contraires» Une prévision de Christophe Bernard (stratège en chef du groupe Vontobel) et Ralf Wiedenmann (responsable Economic Research) Nos prévisions concernant la trajectoire de l économie mondiale restent largement tributaires de la situation outre-atlantique. Alors qu il y a tout juste un an, les débats pour le moins houleux entre Républicains et Démocrates à propos du budget monopolisaient toute l attention, ce sont aujourd hui les performances de la première puissance économique mondiale qui suscitent l intérêt. Ce constat nous a amené à échafauder trois scénarios: «Poursuite de la reprise malgré des vents contraires» «Essoufflement de la reprise» «Reprise soutenue» Par ailleurs, les probabilités de concrétisation des scénarios envisagés ont changé: tandis que l an passé, le scénario de base était clairement prédominant, il n en va pas de même cette année. Les deux scénarios d appoint ont gagné en vraisemblance, de sorte que les chances de réalisation se répartissent désormais comme suit: 50 % pour le scénario de base «Poursuite de la reprise malgré des vents contraires», et 25 % pour chacun des scénarios auxiliaires, le plus pessimiste comme le plus optimiste. Scénario 1 «Poursuite de la reprise malgré des vents contraires» Probabilité: 50 % Notre scénario de base, fondé sur une relance durable de l économie moyennant quelques vents contraires, repose sur l hypothèse d une croissance d environ 3 % aux Etats-Unis en Il part également du principe que le Japon comme la zone euro, tous deux actuel lement en proie à un accès de faiblesse, tireront profit de la solidité américaine et verront leur demande interne s orienter légèrement à la hausse, même s ils sont voués à n enregistrer qu une croissance modérée, de l ordre de 1 % pour le Japon et de 1.4 % pour la zone euro. Toutes les économies importatrices nettes de pétrole bénéficieront également des prix bas de l or noir. L économie américaine, moteur de la croissance La conjoncture américaine est dopée par toute une série de facteurs, au premier rang desquels: 1. La forte réduction du niveau d endettement des ménages depuis sept ans, passé de 135 % du revenu disponible en 2007 à tout juste 108 % aujourd hui. De quoi permettre à la consommation d augmenter au même rythme que le revenu disponible, puisqu il n est désormais plus nécessaire de freiner les dépenses des ménages et les achats de logements pour démanteler la dette privée. 2. Les mises en chantier de logements et la consommation des ménages sont reparties à la hausse, favorisées par des conditions de financement propices, conjuguées à une légère progression des salaires réels et à la croissance de l emploi de l ordre de 2 % (le graphique 1 à la page 14 illustre l amélioration sur le marché du travail). Autant de facteurs positifs auxquels s ajoute la forte décrue du chômage, dont le taux a chuté de 6.7 % fin 2013 à 5.8 % en octobre Un recul dont de nombreuses prévisions, à commencer par celles de l OCDE et de la Réserve fédérale, n avaient pas anticipé l ampleur. Pour preuve, l OCDE, dans ses perspectives économiques de mai 2014, ne tablait que sur un repli de 5.9 % d ici à fin Or ce seuil a été franchi dès octobre Graphique 1: En 2014, le chômage a reculé aux Etats-Unis plus vite que ne l avait prévu l OCDE Taux de chômage en % Chiffres des autorités statistiques sur le travail (publiés tous les mois) Chiffres tirés des perspectives économiques de l OCDE (publiées au deuxième trimestre 2014) Sources: Thomson Reuters Datastream, Vontobel Asset Management 3. Le boom du gaz et du pétrole de schiste se poursuit outre-atlantique, comme le montrent la production de pétrole brut, qui a bondi de 5 millions de barils par jour en 2008 à près de 9 millions aujourd hui tandis que dans le même temps, celle de gaz naturel montait en flèche, de 48 à 62 milliards de mètres cubes ou encore le nombre d emplois dans l industrie gazière et pétrolière, porté de en 2008 à plus de Au-delà de son impact bénéfique sur la création de valeur nationale, cette hausse de la production pétrolière et gazière a également pour effet de réduire sensiblement le déficit de la balance courante. Ce serait également le cas si le bas niveau actuel des prix du pétrole devait freiner le boom du pétrole de schiste. 4. Tous deux au beau fixe, le moral des ménages et le climat des affaires témoignent de la confiance qu inspire l économie américaine. Notre scénario de base anticipe également un maintien du taux d inflation aux alentours de 1.7 % en 2015, un niveau relativement bas dû essentiellement au cours modéré du brut. Si l on exclut les prix de l énergie, le renchérissement du coût de la vie devrait se monter à 2.4 % d ici à décembre 2015, dépassant ainsi l objectif d inflation fixé par la Réserve fédérale. Dans ces conditions, tout porte à croire que le taux directeur américain subira un premier relèvement vers la mi-2015, avant de s établir selon nous à 1 % en fin d année. Le taux directeur devrait entraîner dans son sillage le rendement des emprunts d Etat à dix ans, même si nous demeurons convaincus que ce dernier ne dépassera pas la barre des 3 % dans ce scénario. De leur côté, les gardiens de la monnaie japonaise et européenne devraient s en tenir à leur politique monétaire très accommodante, voire l accentuer. De quoi atténuer les effets de la hausse des taux américains.

7 7 Outlook 2015 Reprise modérée dans la zone euro La zone euro devrait elle aussi renouer avec la croissance, en premier lieu grâce à ses exportations. Il faut dire que la faiblesse de l euro, conjuguée au redressement de l économie américaine, a fortement dopé la demande en faveur des produits européens outre-atlantique. La conjoncture interne étant elle aussi vouée à retrouver quelques couleurs, nous tablons sur une reprise des investissements consentis par les entreprises, d autant que les taux de vraient rester très bas. Les sociétés capables de se financer sur le marché des capitaux profitent déjà aujourd hui de la faiblesse des rendements offerts par les obligations d entreprise. Quant aux PME, tributaires des prêts bancaires, elles devraient pouvoir accéder plus facilement au crédit, dans la mesure où la deuxième tranche des opérations ciblées de refinancement à long terme (TLTRO) de la BCE est désormais pleinement mise à profit par les banques, dont la plupart ont passé haut la main les derniers tests de résistance. Aussi les taux d intérêt appliqués aux prêts accordés aux PME devraientils s orienter à la baisse. Les premiers signes témoig nant d une reprise de la demande de crédits bancaires apparaissent d ailleurs déjà, accréditant la thèse d une accélération des octrois de prêts. Autre élément encourageant, certains pays dits de la périphérie sont, semble-t-il, défini tivement sortis des affres de la récession et sont voués à enregistrer prochainement des taux de croissance élevés, à l image des économies grecque et espagnole, qui ont d ores et déjà progressé de 2.6 % et 2 % respectivement au troisième trimestre. La Grèce, l Espagne et le Portugal voient également leur taux de chômage quitter les sommets vertigineux qu ils avaient atteints (graphique 2). Graphique 2: La plupart des pays d Europe du Sud voient leur taux de chômage diminuer Taux de chômage en % Espagne France Italie Grèce Portugal Zone euro Sources: Thomson Reuters Datastream, Vontobel Asset Management Allemagne Shinzo Abe sollicite un nouveau mandat pour mener à bien ses «Abenomics» C est peu dire que le Japon a suivi une trajectoire conjoncturelle décevante en Après avoir dévissé de plus de 7 % au deuxième trimestre, le PIB a encore chuté de 1.6 % en rythme annuel au troisième. Ce plongeon n a pas tardé à avoir de lourdes conséquences politiques: tout en convoquant des élections anticipées pour le 14 décembre prochain, le premier Ministre Shinzo Abe a annoncé de nouvelles mesures de relance et le report de la hausse de la TVA d octobre 2015 à avril Il espère que le scrutin lui apportera un mandat solide pour mener à bien son programme de relance, désormais connu sous le nom d «Abenomics». Plusieurs des objectifs fixés n ont pas encore été atteints, à commencer par la réforme des marchés des produits et du travail ou des régimes de retraite. La politique monétaire devrait par ailleurs donner un coup de pouce à l économie puisque la Banque du Japon a annoncé, en octobre, son intention de racheter davantage d emprunts d Etat, ce qui devrait avoir pour effet d affaiblir le yen et de relancer les exportations. Autre objectif annoncé: le redémarrage des centrales nucléaires. Une des provinces du sud du pays a d ores et déjà décidé de remettre l une d entre elles en service. Cette réouverture devrait permettre de baisser la facture énergétique (gains de compétitivité) et de diminuer les importations de combustibles fossiles (amélioration de la balance courante). Dans ces conditions, nous tablons sur une croissance. Scénario 2 «Essoufflement de la reprise» Probabilité: 25 % Notre deuxième scénario, plus pessimiste, s appuie sur l éventualité d événements négatifs en 2015, susceptibles d entraîner de graves crises politico-économiques dans la zone euro et au Japon ou de se traduire par un tassement conjoncturel aux Etats-Unis. La zone euro et le Japon seraient alors promis à une croissance nulle qui, par ricochet, ramènerait la croissance américaine à tout juste 1.5 % malgré la solidité de l économie. Même les pays émergents, et tout particulièrement la Chine, pâtiraient de ce scénario. Dans l ensemble, l économie mondiale ralentirait et les risques de déflation se feraient davantage sentir, notamment en Europe puis, plus tard, au Japon. Dans un tel contexte, nos prévisions font état d une déflation de 0.5 % dans la zone euro et d une très faible progression des prix à la consommation au Japon et aux Etats-Unis (0.5 % et 1.5 % respectivement). Ce scénario se fonde sur l hypothèse de risques avant tout politiques, mais qui pourraient aboutir à une période de stagnation économique en Europe et au Japon. Carton rouge pour les «Abenomics»? Si le Parti libéral démocrate (PLD) ne parvenait pas, au soir du 14 décembre, à conserver la très nette majorité dont il dispose à la chambre basse du Parlement où il détient 63 % des sièges, le programme de relance économique voulu par le premier Ministre pourrait bien prendre l eau. Cette contre-performance mettrait en péril la politique monétaire ultra-expansive actuellement menée par la BoJ, compromettrait le retour à la production d électricité d origine nucléaire et, ce faisant, ruinerait la croissance économique escomptée l an prochain. Une courte victoire du PLD à l issue du scrutin aurait des conséquences tout aussi désastreuses si l opposition ragaillardie venait, par une politique d obstruction délibérée, à torpiller l action du gouvernement. De l avis général, les trois flèches du carquois gouvernemental n atteindront leur cible qu à condition d être tirées ensemble et avec force. Les deux premières salves, qui conjuguent politique budgétaire et monétaire expansive, ont déjà été lancées. Si la troisième celle des réformes structurelles ne faisait pas mouche, la stabilité politico-économique du pays pourrait s en trouver durablement compromise et la marge de manœuvre d un gouvernement déjà confronté à une dette brute endémique (200 % du PIB) et au vieillissement croissant de sa population, réduite à peau de chagrin. Autre revers de fortune à craindre, la stagnation des exportations en dépit d un yen devenu entre-temps très faible. Il faut dire que l économie nipponne, qui est résolument tournée vers le commerce extérieur, voit, depuis une bonne dizaine d années, sa contribution au volume mondial des exportations fondre comme neige au soleil (graphique 3), exception faite d octobre dernier où elles ont frisé les 10 % de hausse, un taux de croissance inédit depuis fin Mais pour renouer durablement avec des scores aussi élevés, il faudrait que la nation exportatrice qu est le Japon maintienne ce rythme de progression pendant plusieurs années.

8 8 Outlook 2015 Les électeurs boudent la zone euro Paralysée par les dysfonctionnements de son marché du travail, l Europe piétine. De grandes nations européennes telles que la France et l Italie enregistrent des taux de chômage record, alors que les pays dits de la périphérie sont finalement venus à bout de leurs déboires passés, à l instar de l Irlande, de l Espagne et même de la Grèce qui, à en juger par le redressement soutenu de leurs PIB et le recul de leurs taux de chômage quoique toujours situés à un niveau très élevé (graphique 2) sortent chaque jour un peu plus des affres de la crise de l euro (voir aussi le scénario 1). Reste que des foyers de tensions sont apparus dans quelques pays, qui menacent de troubler la cohésion de l Espace économique européen et de déstabiliser l Union européenne tout entière. La sortie de l Union européenne de la province nord-espagnole de Catalogne en cas de sécession avec le reste du pays pourrait faire des émules parmi d autres entités régio nales françaises, anglaises ou grecques qui aspirent à une plus grande autonomie politique et économique. Mais il existe aussi une autre pierre d achoppement sur le chemin de la reprise conjoncturelle, non plus d ordre économique ou politique mais juridique cette fois: l Allemagne a déposé auprès de la Cour de justice de l Union européenne à Luxembourg une plainte actuellement pendante contre le programme de rachat massif d obligations (Outright Monetary Transactions) lancé par la BCE. De cet arrêt de la Cour dépend également le sort réservé à d autres mesures d injection de liquidités éventuellement prises par la BCE dans le futur, telles que le rachat d emprunts d Etat. Compte tenu des risques en présence, il n est pas impossible que les pays de la périphérie lourdement endettés, mais aussi la Graphique 3: Le Japon perd des parts sur le marché mondial des exportations Part dans les exportations mondiales, en % Etats-Unis Allemagne Japon Sources: Thomson Reuters Datastream, Vontobel Asset Management Chine France, se retrouvent rapidement confrontés à une brusque envolée des taux d intérêt, susceptible de nuire considérablement à leur prospérité. On devrait savoir d ici Noël si la zone euro donne ou non des signes tangibles de reprise. Le recours massif s il a lieu des banques de la zone euro aux opérations ci blées de refinancement à long terme mises en œuvre par la BCE devrait en principe se traduire par des facilités d octroi de crédits aux PME et dynamiser, à moyen terme, la croissance. Si au contraire, les banques tournent le dos aux mesures prises par la BCE, cette dernière sera contrainte d élaborer un autre plan de relance conjoncturelle. Scénario 3 «Reprise soutenue» Probabilité: 25 % Dans notre scénario 3, le redécollage de l économie américaine se traduirait par une croissance de 3.8 %. L inflation et surtout le socle d inflation dépasseraient courant 2015 l objectif d inflation fixé à 2 %. Comment ne pas se demander, dans ces conditions, si la Réserve fédérale n a pas mené une politique trop expansive trop longtemps? De plus, un recul plus marqué du taux de chômage se solderait par une majoration des salaires, qui se répercuterait ensuite sur les prix. Tout porte donc à croire que dans ce cas, la Fed relèverait son taux directeur à 1.75 % d ici à la fin de 2015, propulsant ainsi le rendement des Graphique 4: La pression salariale devrait augmenter aux Etats-Unis en % (tous secteurs économiques confondus, hors agriculture) Evolution en rythme annuel des salaires horaires, en % Evolution en rythme annuel de la productivité du travail, en % Evolution en rythme annuel du coût unitaire de la main-d oeuvre, en % Sources: Thomson Reuters Datastream, Vontobel Asset Management emprunts d Etat à dix ans bien au-delà de la barre des 3 %. Le renchérissement actuel du coût du salaire horaire, déjà de l ordre de 3.3 % au troisième trimestre en glissement annuel, augure une pression salariale plus forte. Pour l heure, la revalorisation soutenue des salaires peut encore être atténuée par l augmentation de la productivité, ce qui a pour mérite de limiter la hausse du coût unitaire de la main-d œuvre à 2.4 %. Mais la décrue du chômage induit malgré tout une hausse des charges salariales et une baisse du rythme de progression de la productivité: plus le taux de chômage est faible, plus les employeurs sont contraints d exploiter aussi le potentiel de main-d œuvre moins productif disponible sur le marché du travail avec, à la clé dans ce scénario, une majoration en conséquence du coût unitaire de la main-d œuvre (graphique 4). Dans notre scénario «Reprise soutenue», la croissance de la zone euro et du Japon tournerait autour des 2 %, drainée à la fois par l accroissement de leurs exportations respectives vers les Etats-Unis et, dans le cas du Japon, par des réformes structurelles propres à générer un surcroît de dynamique conjoncturelle. En Europe, les mesures prises par la BCE en vue d activer l octroi de crédits connaîtraient un franc succès. Et même si l inflation renouait avec un seuil proche des 2 %, les banques centrales, échaudées par les tendances déflationnistes à l œuvre cette année, ne s aventureraient pas à relever leurs taux d intérêt dès Seul le volume sans précédent des liquidités injectées serait révisé à la baisse. Les scénarios auxiliaires pourraient bien devenir réalité En dépit de la prévalence relative de notre scénario de base, les deux scénarios alternatifs ont somme toute de bonnes chances de se réaliser. Il suffirait en effet qu un événement imprévu se produise pour que notre scénario de base bascule en terrain négatif ou positif. Cet événement pourrait s apparenter, par exemple, à un accord lors des discussions sur le programme nucléaire de l Iran, à une nouvelle glissade du cours de l or noir ou au renforcement à l issue des élections européennes des partis eurosceptiques. Sans parler d une multitude de possibilités qui, aujourd hui, ne nous viennent pas à l esprit. Qui aurait en effet imaginé, fin 2013, que le prix du pétrole dégringolerait au point de pas-

9 9 Outlook 2015 ser sous la barre des USD 80 le baril alors que la plus pessimiste des 24 prévisions publiées en décembre 2013 par Consensus Inc. tablait sur un prix de USD 85? Les différents scénarios peuvent offrir des opportunités aux investisseurs. A cet égard, leurs attentes de marché sont déterminantes. Les produits de placement ci-dessous vous permettent de miser sur certains éléments de l un de ces scénarios. Il vous est toutefois recommandé de ne jamais perdre de vue votre profil de risque personnel. Titres à dividendes: tout dépend de la sélection Les dividendes sont une source de rendement importante et nombre d entreprises se montrent actuellement généreuses en raison de leur solidité sur le plan opérationnel. Toutefois, acheter «à l aveugle» des actions offrant des rendements sur dividendes élevés n est pas très judicieux. C est pourquoi il convient de procéder avec rigueur à la sélection des titres. Le «Solactive European High Dividend Low Volatility Index» reflète la performance d une stratégie intelligente sur des actions européennes: cette stratégie se concentre sur les titres des entreprises qui dégagent un rendement sur dividende élevé et devraient continuer à mener une politique de dividendes stable dans le futur. Les cours des actions doivent en outre présenter un risque de perte relativement faible. Avec le VONCERT Open End (certificat tracker) sur le «Solactive European High Dividend Low Volatility Index», les investisseurs participent à près de 100 % à cette stratégie intéressante aux hausses potentielles de l indice, mais également aux pertes éventuelles. Les dividendes sont réinvestis dans l indice. Multi Defender VONTI sur sous-jacents européens Deux Multi Defender VONTI sur des sousjacents européens l un sur des indices phares et l autre sur des banques offrent des opportunités de rendement intéressantes dans les phases latérales du marché. Le versement d un coupon est garanti à l échéance. Une marge de sécurité protège l investisseur de la baisse des cours des sous-jacents jusqu au niveau de la barrière. Détails du produit 1 Floored Floater avec emprunt de référence Grâce au Floored Floater avec emprunt de référence sur le LIBOR USD à 3 mois, les investisseurs profitent de coupons minimums attractifs ainsi que d une hausse potentielle des taux d intérêt à court terme en USD. Le remboursement à la valeur nominale est protégé à 100 % à maturité mais dépend de la solvabilité du débiteur de référence. Son risque de défaut est par conséquent supporté par les investisseurs. Grâce à la garantie par nantissement COSI, le risque d émetteur de Vontobel est quasiment éliminé. VONCERT Open End sur le «Solactive European High Dividend Low Volatility Index» 2 Sous-jacent «Solactive European High Dividend Low Volatility Index» N de valeur / symbole / VZHDC / VZHDE Prix d émission CHF (commission d émission de CHF 1.50 incl.) EUR (commission d émission de EUR 1.50 incl.) Base de référence CHF EUR Fixing initial / date de paiement / / Echéance Open End Open End Frais de gestion 1.20 % p. a % p. a. Cours offert actuel** CHF EUR Détails du produit 1 Multi Defender VONTI sur sous-jacents européens 3 Sous-jacents EURO STOXX 50, SMI, S&P 500 BNP Paribas, Deutsche Bank, Banco Santander N de valeur / symbole / VONMOF / VONMJP Prix d exercice EUR (100 %) 100 % du prix de référence spot CHF (100 %) USD (100 %) Barrière EUR (59 %) 65 % du prix de référence spot CHF (59 %) USD (59 %) Prix d émission 100 % valeur nominale 100 % valeur nominale Fixing initial / date de paiement / / Fixing final / remboursement / / Coupon 4.25 % p. a. (12.75 %) 8.05 % (8.09 % p. a.) Délai de souscription* , 16h00 HEC Cours offert actuel** % Détails du produit 1 Floored Floater avec emprunt de référence 4 Sous-jacents LIBOR USD à 3 mois LIBOR USD à 3 mois N de valeur / symbole / VFSUS / VFVUS Valeur nominale USD USD Prix d émission 100 % valeur nominale 100 % valeur nominale Fixing initial / date de paiement / / Fixing final / remboursement / / Emprunt de référence USD % Staples Inc USD % Vale Overseas Ltd Périodicité des coupon Trimestrielle Trimestrielle Coupon minimum % p. a % p. a. Délai de souscription* , 12h00 HEC , 12h00 HEC 1 Emetteur/garant: Vontobel Financial Products Ltd., DIFC Dubai/Vontobel Holding AG, Zurich (Moody s A3). Cotation: SIX Swiss Exchange resp. fait l objet d une demande d admission. 2 ASPS: Certificat tracker (1300). 3 ASPS: Barrier Reverse Convertible (1230). 4 ASPS: Certificat de débiteur de référence avec protection conditionnelle de capital (1410). Vous trouverez le termsheet (final terms) comprenant les conditions juridiques faisant foi ainsi que de plus amples informations sur les opportunités et les risques des produits sur Remarque: voir page 19 pour les informations relatives aux risques des produits. *Toutes les données sont indicatives et peuvent être modifiées. ** Etat au

10 10 Rétrospective thématique «Les investisseurs sont restés fidèles aux fonds et aux actions du secteur immobilier» N de valeur Symbole Sous-jacent Echéance Devise Cours le Performance mois de décembre Performance depuis le lancement jusqu au VZETC Emerging Technology CHF % 24.1 % VZHCC Solactive Healthcare Facilities Performance-Index Open End CHF % 18.8 % VZAUC US Automotive Market Basket CHF % 20.4 % VZOIC Vontobel Oil-Strategy Index Open End CHF % 5.6 % VZCPE Vontobel China Policy Performance-Index Open End EUR % 31.2 % VZSRI SXI Swiss Real Estate Index TR CHF % 37.5 % VZSXB SXI Bio+Medtech Price Index Open End CHF % 95.5 % VZOGO Gold (Troy Ounce) Open End USD % 31.4 % VZSME Solactive Social Media Titans Performance-Index Open End EUR % 10.1 % VZCAC Solactive China Automobile Performance-Index Open End CHF % 8.0 % VZPHX Phelix Baseload Year Future Open End EUR % 47.1 % VZINA India V Basket USD % 32.3 % ETCCOU JPMCCI Crude Oil TRI Open End USD % 38.1 % Remarques: voir page 19 pour les informations relatives aux risques des produits VONCERT. Commentaire de notre équipe Vontobel Research Investment Banking SXI Swiss Real Estate Index TR Avec une performance de 13 % depuis le début de l année, le panier immobilier suisse a pu égaler le marché actions élargi représenté par le SPI. Bien que le marché de l immobilier ait probablement atteint son pic en 2014 et que de nombreuses mesures tardent à faire effet, les investisseurs sont restés fidèles aux fonds immobiliers ainsi qu à la plupart des actions immobilières pour les raisons suivantes: 1. le niveau toujours élevé de la liquidité, 2. un rendement sûr au-dessus de la moyenne, 3. le manque d alternatives. Les taux des surfaces vides et les prix de l immobilier commercial enregistrent certes une évolution négative depuis la mi-2012, mais l immobilier d habitation (à l exception du segment luxe) ne laisse entrevoir aucune inversion de tendance pour le moment. La perspective de taux durablement bas devrait soutenir une demande robuste pour l ensemble du secteur. Solactive Social Media Titans Perf. Index Depuis son émission fin septembre, l indice évolue nettement en retrait du NASDAQ (+ 7 %) avec une performance de 10 %. La correction brutale du mois d octobre a engendré des pertes de cours supérieures à la moyenne parmi les membres de l indice qui n ont pas réussi à les rattraper au cours de la reprise qui a suivi. Par ailleurs, des facteurs spécifiques aux entreprises et un certain nombre de questions en suspens ont entraîné une nette dégradation: Yandex (Russie), Pandora Media (pérennité du modèle d activité), Twitter (monétarisation du modèle d activité, essoufflement de la croissance), Google (concurrence de Facebook dans le domaine publicitaire, focalisation sur la rentabilité, très nombreuses activités de capital-risque). Comme les gagnants et les perdants ne sont pas encore connus dans le domaine des médias sociaux, la volatilité devrait rester élevée. JPMCCI Crude Oil TRI Sous-indice de la famille JPMCCI, le JPMorgan Commodity Curve Index se base sur les contrats à terme West Texas Intermediate (WTI) négociés sur le GLOBEX/NYMEX. Les indices JPMCCI constituent via des paniers pondérés des positions diversifiées dans des contrats à terme sur des matières premières selon une méthode systématique et neutre. Compte tenu de la chute des prix du pétrole brut, qui s est encore accélérée depuis novembre, la performance de 38 % depuis le début de l année n est pas surprenante et dépasse tout juste celle des contrats à terme sur le WTI. Panagiotis Spiliopoulos, Responsable de Vontobel Research Investment Banking Présente dans les grands centres financiers, l analyse actions de la Banque Vontobel propose ses services aux principaux investisseurs du monde entier. L analyse couvre environ 150 entreprises suisses et 20 sociétés internationales. Avec un très vaste savoir-faire dans le domaine des petites et moyennes entreprises, les souhaits des clients sont satisfaits de manière rapide et compétente.

11 11 Marché suisse des actions «De nombreuses industries profitent des prix bas du pétrole» ABB Ltd. Evolution de la performance ABB Ltd. Valeur absolue en CHF Déc 13 Déc 14 ABB Ltd. Barrière à CHF UBS AG Evolution de la performance UBS AG Valeur absolue en CHF Déc 13 Déc 14 UBS AG Lonza Group AG Evolution de la performance Lonza Group AG Valeur absolue en CHF Déc 13 Déc 14 Lonza Group AG Barrière à CHF Source: Bloomberg, Etat au Les performances et simulations passées ne sauraient constituer un indicateur fiable des performances futures. Les taxes et frais éventuels ont un effet négatif sur les rendements. L action ABB a brièvement poursuivi sa reprise après la publication des résultats du 3T14, soutenue par des entrées de commandes nettement supérieures aux attentes sous l impulsion de gros contrats. En outre, la division Systèmes de technique énergétique («Power Systems») a réussi son retour espéré en terrain positif. La technique d automatisation a permis à ABB de poursuivre sur la lancée des excellents résultats enregistrés les trimestres précédents. Dans les dernières semaines, les craintes liées à la dégringolade des prix du pétrole brut ont pesé sur le cours du titre. A cet égard, il faut préciser que l activité de raffinage de pétrole/gaz n est estimée qu à % du chiffre d affaires du groupe, dont seulement 3 4 % exposés à l activité d exploration et d extraction («upstream»); ce secteur devrait subir des coupes importantes jusqu à 20 % en 2015 car de nombreux projets ne seront pas mis en œuvre au plan commercial en raison des prix actuels du pétrole brut. Selon les déclarations des dirigeants, une baisse du prix du pétrole se ferait sentir avec un retard de six à neuf mois. Il faut néanmoins tenir compte du fait que de nombreuses industries profitent également de cette baisse. Les spécialistes de Vontobel jugent les craintes actuelles exagérées. Grâce à sa position unique au plan mondial, UBS profitera des changements en profondeur qui touchent le secteur phare du private banking. Les spécialistes de Vontobel prévoient donc une tendance positive soutenue d UBS Wealth Management en 2015 (afflux nets d argent frais, marge brute et nette). L élimination des charges héritées de la crise financière (Non-core et Legacy-Portfolio) et la réduction des coûts se poursuivent à un bon rythme. Les dépenses de restructuration élevées (notamment les coûts d adaptation de la nouvelle structure juridique) et le règlement des cas juridiques en cours pèseront certes sur le résultat cette année encore, mais les experts de Vontobel estiment que le ratio de fonds propres d UBS restera solide (i. e. supérieur à 13 %) malgré des frais juridiques qui devraient totaliser plus de CHF 8.5 mia. Une fois les dossiers juridiques réglés, les investisseurs se concentreront davantage sur le potentiel de dividende significatif, ce qui devrait avoir des retombées positives sur l action UBS. La biopharmaceutique pourrait être au début d un nouveau cycle. Ces dernières années, Lonza a souffert de surcapacités mais a pu obtenir une série de commandes importantes au cours des 18 derniers mois, ce qui aura des retombées positives sur le chiffre d affaires et la rentabilité dès Compte tenu des nombreuses autorisations accordées à de nouveaux produits et des problèmes de capacité chez Roche, principal fabricant «In-house», les experts de Vontobel anticipent une demande en hausse dans le domaine bio pharmaceutique. De nombreux produits se trouvent par ailleurs en phase de développement, ce qui devrait garantir une activité soutenue dans les années à venir. En tant que division avec les marges les plus élevées et les barrières les plus importantes à l entrée, la biopharmaceutique devrait contribuer fortement à l évolution du groupe. Par ailleurs, Lonza travaille énergiquement à réduire l exposition à l activité de pool saisonnière responsable de la baisse des prévisions de chiffre d affaires en octobre. Les fondamentaux demeurant néanmoins favorables, le titre n a pas tardé à rattraper ses pertes de la fin octobre. Détails du produit Nom du produit Defender VONTI sur ABB Ltd. N de valeur Prix d exercice CHF Barrière CHF Fixing initial / final / Rendement max.* % (10.90 % p. a.) Cours offert actuel* % Détails du produit Nom du produit Certificat Factor sur UBS AG N de valeur Indice Facteur 4X Long Date d émission Echéance Open End Cours offert actuel* CHF 6.88 Détails du produit Nom du produit Defender VONTI sur Lonza Group AG N de valeur Prix d exercice CHF Barrière CHF Fixing initial / final / Rendement max.* 6.50 % (8.39 % p. a.) Cours offert actuel* % Remarques: voir page 19 pour les informations relatives aux risques des produits. *Etat au

12 12 Know-how Double Coupon Multi Defender VONTI L opportunité d un deuxième coupon Pour les investisseurs qui misent sur une évolution latérale des cours, les Double Coupon Multi Defender VONTI peuvent offrir des perspectives attrayantes: par rapport au Multi Defender VONTI classique, la variante avec attribut supplémentaire offre l opportunité d un deuxième coupon conditionnel et dégage ainsi une nouvelle source de rendement intéressante dans l environnement actuel des taux d intérêt. Double coupon en perspective En cas d évolution latérale ou de légère hausse ou baisse des cours du sous-jacent, les Multi Defender VONTI peuvent améliorer les chances de rendement par rapport au placement direct. Dans ces phases de marché, ces produits également appelés Barrier Reverse Convertible permettent d optimiser le rendement grâce au coupon garanti. Ils se caractérisent par des paiements de coupon attractifs, généralement bien supérieurs au niveau des taux d intérêt du marché et au rendement sur dividende. Les Multi Defender VONTI offrent en outre une sécurité sous la forme d une barrière qui protège des pertes de cours jusqu à un certain niveau et accroît ainsi la probabilité d un remboursement à la valeur nominale. Le Double Coupon Multi Defender VONTI se distingue nettement du Multi Defender VONTI classique par un attribut supplémentaire. Comme son nom l indique, la variante double coupon offre non seulement le paiement du coupon garanti à l échéance, mais aussi l opportunité d un deuxième coupon. Pour cela, aucun sous-jacent ne doit clôturer à un niveau égal ou inférieur à son Coupon- Trigger-Level à l échéance. Dans le cas contraire, si au moins l un des sous-jacents clôture à un niveau égal ou inférieur à ce Coupon- Trigger-Level à l échéance, l investisseur reçoit uniquement le coupon garanti (comme dans la variante standard). Le versement du deuxième coupon conditionnel dépend donc du fixing de clôture des sous-jacents. Au demeurant, le profil de remboursement correspond à celui du Multi Defender VONTI classique. Le profil de risque du Double Coupon Multi Defender VONTI est également identique à celui de la version classique. Il comporte néanmoins un risque supplé mentaire si le Coupon-Trigger-Level n est pas franchi à l échéance et que le deuxième coupon n est donc pas versé (graphique). Il faut également tenir compte du fait que l opportunité d un deuxième coupon a un prix: dans la variante double coupon, le coupon garanti est en principe moins élevé que celui de la variante standard. En revanche, l investisseur profite d une opportunité de rendement supplémentaire sous la forme d un deuxième coupon. Profil de remboursement du Double Coupon Multi Defender VONTI Gain Perte 0 Barrière Sous-jacent Profil de remboursement si le double coupon est payé Profil de remboursement avec coupon garanti, le coupon conditionnel n est pas payé Source: Vontobel Niveau du coupon (cap) Prix d exercice/ Coupon Trigger Level Modalités de remboursement identiques à la variante standard A eux deux, le coupon garanti et le coupon conditionnel supplémentaire sont supérieurs au coupon garanti unique du Multi Defender VONTI classique. En cas d évolution favorable, l investisseur peut donc obtenir un rendement plus intéressant à l échéance. Il doit néanmoins tenir compte du fait que le rendement maximum est limité au coupon garanti ou au double coupon. En cas de forte hausse de cours des actions sous-jacentes, un placement direct peut donc s avérer plus intéressant a posteriori si le cours du sous-jacent a davantage progressé que prévu. Pour les investisseurs hostiles au risque qui souhaitent par exemple bénéficier d une protection de leur capital à l échéance, les Double Coupon Multi Defender VONTI ne représentent pas une solution adéquate car ils comportent un risque de perte. Certes, si la barrière n a jamais été atteinte ou franchie, l investisseur reçoit le remboursement de la valeur nominale à l échéance. En revanche, si la barrière a été atteinte ou franchie par au moins l un des sous-jacents, le remboursement de la valeur nominale dépend de l évolution du cours du sous-jacent le moins performant à l échéance. L investisseur subit une perte si le sous-jacent le moins performant cote en dessous du prix d exercice et que le coupon versé ne compense pas cette perte de cours. En fonction de la structure du produit, l investisseur reçoit donc la livraison des actions ou un règlement en espèces correspondant au niveau de clôture du sousjacent ayant enregistré la moins bonne performance à l échéance. Divers facteurs influent sur le coupon Comme dans les Multi Defender VONTI classiques, la fixation du montant du coupon est déterminée par la volatilité des sous-jacents, les attentes en matière de dividendes, le niveau des taux d intérêt sur le marché des capitaux, la corrélation entre les sous-jacents ainsi que le niveau de la barrière (et donc de la marge de sécurité). Plus la volatilité est importante, moins les sous-jacents sont corrélés entre eux et plus la barrière est haute, plus le montant du coupon garanti et du coupon conditionnel pourra être fixé à un niveau élevé. Comme dans tous les placements financiers, de meilleures opportunités de rendement vont généralement de pair avec des risques plus élevés et inversement. En raison d une volatilité supérieure et d une corrélation plus faible, les sous-jacents offrent

13 13 Know-how Les Double Coupon Multi Defender VONTI possèdent un attribut supplémentaire: en offrant l opportunité d un deuxième coupon, ils ouvrent une nouvelle source de rendement. de meilleures chances de rendement par le biais de coupons plus élevés mais comportent également des risques plus importants. A cet égard, la corrélation entre les sousjacents exerce une influence déterminante sur le montant du coupon. Plus elle est élevée, plus la probabilité est faible qu au moins un sous-jacent atteigne la barrière. En raison du risque moindre, le coupon est alors également inférieur. Dans le cas du Double Coupon Multi Defender VONTI, un facteur supplémen taire influe sur le montant du coupon: il s agit du Coupon-Trigger-Level men tionné plus haut. Plus il est élevé, plus le risque qu un sousjacent clôture à l échéance à un niveau égal ou inférieur à ce Coupon-Trigger-Level est important. Si tel est le cas, le coupon conditionnel ne sera pas versé. En contrepartie de ce risque plus important, le coupon garanti et le coupon conditionnel sont généralement plus élevés. Vous trouverez le termsheet (final terms) comprenant les conditions juridiques faisant foi ainsi que de plus amples informations sur les opportunités et les risques des produits sur Un produit adapté aux investisseurs qui recherchent une alternative intéressante au placement direct et anticipent une évolution neutre à légèrement positive du sous-jacent. Les investisseurs qui optent pour un Double Coupon Multi Defender VONTI souhaitent en outre se protéger des pertes jusqu à un certain niveau, ce que permet la marge sécurité avec la barrière intégrée. Dans l environnement actuel des taux d intérêt, les Double Coupon Multi Defender VONTI représentent une source de rendement attractive grâce à leur coupon conditionnel supplémentaire. Détails du produit 1 Double Coupon Multi Defender VONTI sur Apple, Facebook, Google 2 Valeur nominale CHF N de valeur / symbole / VONMOI Prix d émission 100 % Fixing initial / libération / Fixing final / remboursement / Délai de souscription* , 16h00 HEC Coupon garanti % (10.00 % p. a.) Coupon conditionnel % (10.00 % p. a.) Sous-jacent Prix d exercice Barrière Coupon-Trigger-Level Apple Inc. USD (100 %) USD (70 %) USD (100 %) Facebook Inc. USD (100 %) USD (70 %) USD (100 %) Google Inc. USD (100 %) USD (70 %) USD (100 %) 1 Emetteur/garant: Vontobel Financial Products Ltd., DIFC Dubai/Vontobel Holding AG, Zurich (Moody s A3). Cotation: demandée auprès de SIX Swiss Exchange. 2 ASPS: Barrier Reverse Convertible (1230). Remarques: voir page 19 pour les informations relatives aux risques des produits. *Toutes les données sous «Détails du produit» sont indicatives et peuvent être modifiées. En bref Les Double Coupon Multi Defender VONTI permettent d optimiser le rendement dans les phases de marché latérales. A la différence de la variante classique, ils offrent l opportunité d un double coupon.

14 14 Idées d investissement Les réformes de la Chine portent leurs fruits Le changement structurel avance à grands pas et le gouvernement central a engagé de nombreuses réformes. Ces efforts ciblés devraient bénéficier à certaines branches de l économie. Le «Vontobel China Policy Performance-Index» englobe les actions des entreprises identifiées comme les plus prometteuses. Depuis son changement historique en mars 2013, le gouvernement chinois entreprend réforme sur réforme avec pour objectif de relancer la demande intérieure et de renforcer durablement la compétitivité du pays. Le président Xi a pu également accomplir des progrès significatifs dans la lutte contre la corruption. Certaines entreprises, voire des pans entiers de l économie, pourraient bénéficier des efforts de réforme de la République populaire. Investir dans les réformes chinoises, c est possible La connaissance et l analyse rigoureuse des nombreuses décisions du gouvernement chinois en matière de politique économique ont permis de dégager des thèmes de placement intéressants. La Banque Vontobel s est assurée le concours d un partenaire compétent avec North Square Blue Oak (NSBO), leader dans le domaine de la recherche et spécialisé dans la politique chinoise et ses conséquences économiques. Les analystes de NSBO identifient les secteurs les mieux placés pour profiter des efforts de réforme de la République populaire Graphique: Performance du Vontobel China Policy Performance-Index Performance en % Mai 2013 Déc 2014 Vontobel China Policy Performance-Index (en EUR) Hang Seng Composite Index (en EUR) Sources: Solactive, Bloomberg; Les données historiques ne fournissent aucune indication sur les performances futures. et proposent sur cette base une sélection des entreprises chinoises offrant les meilleures perspectives. Le «Vontobel China Policy Performance- Index» a été lancé en mai 2013 en collaboration avec le fournisseur d indices Solactive AG. Il reflète la performance des actions choisies dans le pool de sélection de NSBO et fait l objet d un ajustement semestriel. A des fins de diversification, un minimum de quatre secteurs doit toujours figurer dans l indice et les actions doivent remplir d autres critères qualitatifs et quantitatifs pour y être admises. La stratégie de l indice a fait ses preuves: le «Vontobel China Policy Performance-Index» surperforme actuellement de 16 % son indice de référence, le Hang Seng Composite Index (graphique; Bloomberg, ). Le transport ferroviaire pilier économique et star de l exportation Le dernier ajustement a eu lieu le Depuis, l indice comprend des entreprises dans les secteurs de l urbanisation, des énergies renouvelables et des technologies. Selon leur «Chinese Economic and Industrial Policy Analysis» parue en novembre 2014, les spécialistes de NSBO anticipent des impulsions à court terme sur la croissance d une part et un bénéfice sur le long terme d autre part. Le tableau présente la composition actuelle du «Vontobel China Policy Performance-Index». L un des secteurs identifiés est le transport ferroviaire, qui fait désormais partie des axes prioritaires du gouvernement. Malgré des impulsions encore modestes au deuxième semestre, le secteur a pu enregistrer une accélération de sa croissance annuelle de 25.1 à 45 %. Si le train est l un des piliers du développement économique, ce n est pas seulement pour sa fonction de transport: il constitue également un soutien important pour le secteur de l exportation, raison pour laquelle les dirigeants chinois n hésitent pas à jouer les VRP de luxe pour les technologies ferroviaires chinoises lors de leurs visites à l étranger. China Railway Construction vient d ailleurs de mettre sur pied une plate-forme d investissement avec quatre banques afin d établir un fonds de développement ferroviaire pour les investisseurs privés. L approvisionnement en eau et en gaz s étend Le développement du réseau d approvisionnement d eau tient à la fois à l urbanisation et aux énergies renouvelables. La réforme des prix pourrait entraîner une augmentation des investissements dans ce secteur tant de la part du gouvernement que des bailleurs de fonds privés et étrangers. Le gaz est l énergie renouvelable qui devrait profiter le plus des mesures de soutien et occasionner le moins d inquiétudes quant à son potentiel de croissance. Un bel avenir est promis aux fournisseurs de gaz qui, à l instar des fournisseurs d eau, bénéficieront d investissements privés et étrangers ainsi que de la réforme des prix. En outre, l échelonnement des tarifs introduit pour le gaz naturel ne semble pas concerner la plupart des ménages car tout indique que les hausses de prix devraient essentiellement toucher les consommateurs industriels. Les fournisseurs de gaz spécialisés dans la clientèle industrielle devraient donc être les mieux placés pour en profiter. A titre d exemple, China Gas et ENN devraient bientôt assurer 87.5 % et 73 % de l approvisionnement du secteur industriel. La consommation d informations donne des impulsions Le gouvernement chinois veut maintenir le dynamisme du changement structurel grâce à de nouveaux développements en continu. A cet égard, la consommation d informations joue un rôle clé: l élargissement du réseau 4G est non seulement un moteur de la consommation d informations mais aussi l un des piliers de la croissance économique à court terme. En ce qui concerne les équipements de télécommunications, la Chine privilégie surtout la technologie TD-LTE. Le secteur

15 15 Idées d investissement des télécommunications attend de nouvelles impulsions avec la technologie FDD-LTE pour laquelle des licences devraient être accordées en décembre, ce qui aura certainement un impact positif sur l infrastructure des télécommunications chinoise. China Mobile a déjà corrigé à la hausse ses objectifs de l année 2014 en passant de à stations de base 4G, ce qui ira tout de même de pair avec une hausse de 6.6 % de ses dépenses d investissement. Immobilier: les influences négatives ont été compensées Jusqu à récemment, la propriété foncière faisait partie des thèmes les plus controversés de la politique de réforme chinoise. La question se posait de savoir si les mesures structurelles pouvaient compenser des influ en ces négatives. Compte tenu de la faiblesse des fondamentaux, le secteur immobilier semble clairement profiter des efforts du gouver nement. Les analystes de NSBO signalent les effets positifs de trois événements échelonnés dans le temps: 1. Depuis avril, les villes assouplissent ou suppriment les restrictions concernant l acquisition immobilière. 2. En juin, les gouvernements des provinces ont égale ment commencé à mettre en œuvre des programmes structurels de grande ampleur dans les régions rurales. 3. En octobre, le gouvernement central a annoncé de nouvelles mesures pour le secteur. Santé et prévoyance financière Deux arguments défendent l attrait du secteur de la santé chinois. Premièrement, cette branche sera la plus concernée par des changements en profondeur et une restructuration dans le sillage des réformes des entreprises d Etat. Deuxièmement, les investissements du gouvernement et des entreprises privées d une part et l assurance-maladie privée d autre part devraient avoir des retombées positives sur le secteur de la santé. Concernant le développement de la branche de l assurance dans son ensemble, il s agit d un objectif à long terme qui doit également être atteint par le développement du secteur de la santé et de la prévoyance vieillesse. A cet égard, les assureurs profitent déjà de la réforme du marché des capitaux et en particulier des marchés des obligations et des actions qui représentent respectivement 42 % et 9 % de ce secteur. Le marché obligataire laisse notamment entrevoir une nouvelle surperformance pour la branche. Le «Vontobel China Policy Performance-Index» se compose actuellement comme suit: Entreprise China Railway Group Ltd. China South Locomotive & Rolling Stock Corp. Ltd. China Railway Construction Corp. Ltd. ENN Energy Holdings Ltd. China Gas Holdings Ltd. Kunlun Energy Co Ltd. Sinopharm Group Co. Ltd. Shanghai Fosun Pharmaceutical Group Co. Ltd. Sihuan Pharmaceutical Hldgs Grp ORD China Overseas Land & Investment Ltd. Sino Land Co. Ltd. ORD China Resources Land Ltd. Beijing Enterprises Holdings Ltd. Shanghai Industrial Holdings Ltd. FIH Mobile Ltd. ZTE Corp. AAC Technologies Holdings Inc. Ping An Insurance Group Co-H China Pacific Insurance GR-H China Life Insurance Co Ltd. Guangdong Investment Beijing Enterprises Water Group Ltd. China Everbright International Ltd. Sources: NSBO, Solactive, Vontobel Détails du produit China Life, Ping An et New China Life affichent d ores et déjà une hausse de respectivement 24 % et 31 % des revenus annuels (sept. 2014). Secteur Transport ferroviaire Transport ferroviaire Transport ferroviaire Approvisionnement en gaz Approvisionnement en gaz Approvisionnement en gaz Santé Santé Santé Propriété foncière Propriété foncière Propriété foncière Industrie Industrie Equipements de télécommunications Equipements de télécommunications Equipements de télécommunications Assurance Assurance Assurance Approvisionnement en eau Approvisionnement en eau Approvisionnement en eau VONCERT Open End sur le «Vontobel China Policy Performance-Index» Sous-jacent «Vontobel China Policy Performance-Index» N de valeur / symbole / VZCPC / VZCPE Fixing initial / date de paiement / / Commission de gestion 1.5 % p. a. 1.5 % p. a. Echéance Open End Open End Cours offert actuel* CHF EUR Emetteur/Garant: Vontobel Financial Products Ltd., DIFC Dubaï/Vontobel Holding AG, Zurich (Moody s A3). ASPS: Certificat tracker (1300). Cotation: demandée auprès de SIX Swiss Exchange. Fournisseur d indice: Solactive AG. Vous trouverez le termsheet (final terms) comprenant les conditions juridiques faisant foi ainsi que de plus amples informations sur les opportunités et les risques des produits sur Remarque: voir page 19 pour les informations relatives aux risques des produits. *Etat au En bref Le «Vontobel China Policy Performance-Index» offre la possibilité de participer aux réformes de la Chine. Grâce au VONCERT sur l indice, les investisseurs peuvent se positionner sur ce thème intéressant et participer à près de 100 % à l évolution de l indice aux gains comme aux pertes.

16 16 Le point sur les débiteurs Baisse des prix du pétrole: quelles craintes sont justifiées? La chute du prix du pétrole, qui a dévissé de près de 50 % depuis juin 2014 pour se négocier à moins de USD 60 le baril (WTI), un niveau inédit depuis mai 2009, a semé un vent de panique sur les marchés financiers de la planète. Tous les titres directement ou indirectement liés au prix du pétrole ont été frappés de punition collective, avec implosion générale des cours boursiers et explosion des spreads de risque sur le marché obligataire (emprunts et CDS). Transocean et Petrobras illustrent parfaitement ce phénomène. Dans le cas de Transocean, les spreads des CDS à cinq ans ont bondi de 150 points de base en juillet 2014 à environ 700 points de base, ce qui correspond à la probabilité de défaut d une mauvaise note de crédit de Caa1 chez Moody s (voir graphique). Transocean est pourtant toujours noté «BBB-» et «Baa3» par les trois grandes agences de notation. Le niveau actuel du CDS est encore davantage relativisé par l estimation passée du marché qui a oscillé de quatre crans au-dessus (fin 2009) à six crans au-dessous (mi-2010) de la note de crédit avant de se replacer sur la même ligne que les agences de notation entre 2011 et la mi Les spreads des CDS de Petrobras ont également augmenté en raison des prix du pétrole, mais beaucoup moins fortement que ceux de Transocean (ils se situent actuellement aux alentours de 370 points de base, ce qui correspond à une note «B1»). En ce qui concerne Petrobras, le marché semble honorer la perspective d une relance économique modérée en Amérique latine ainsi que les mesures de soutien qui seraient prises par l Etat en cas de crise. L évolution de la note de crédit de la plupart des entreprises liées au pétrole est donc bien moins sensible à un recul temporaire des prix du pétrole que ne l implique l évolution à court terme des spreads. Il faut toutefois s attendre à de nouvelles dégradations en cas de baisse durable des prix de l or noir, en particulier sur le marché du forage en mer. Les seuils de rentabilité des différentes techniques d extraction pétrolière apportent également des informations: ils sont en moyenne de USD 75 pour les installations offshore et évoluent entre USD 40 Evaluations de la solvabilité: note de Moody s vs évaluations implicites des CDS Moody s Rating A2 Baa1 Baa3 Ba2 B1 B3 Caa Credit Default Swap-Implied Moody s Senior Unsecured or Equivalent Rating Sources: Moody s, Vontobel Credit Research; Les données historiques et les simulations basées sur ces dernières ne fournissent aucune indication sur les performances futures. et 90 (moyenne: USD 60) pour le pétrole de schiste américain, ce qui est nettement supérieur aux USD 35 des installations conventionnelles (notamment au Proche-Orient et en Afrique du Nord). Une baisse durable des prix du pétrole pourrait donc signer l arrêt de mort de certains projets d extraction, ce qui devrait néanmoins contribuer à stabiliser les cours de l or noir à plus long terme. Transocean En raison de la position dominante de Transocean dans les sites de forage en mer, dont Détails du produit 1 le seuil de rentabilité avoisine USD 75 le baril, ainsi que de son taux élevé d installations vieillissantes (~ 44 %) et d un correctif de valeur de USD 2.8 mia au T3, l évaluation du marché a fortement pâti de la chute des prix du pétrole. Sur le plan des fondamentaux, Transocean est néanmoins toujours classé Investment Grade (de justesse) par toutes les agences de notation malgré des perspectives négatives chez Moody s et S&P. Si S&P a confirmé sa notation après les correctifs de valeur, Moody s estime que le désendettement prévu risque d être retardé par une augmentation des versements de dividendes telle que la réclame l actionnaire principal Carl Icahn. Petrobras Première entreprise du Brésil, Petrobras a accès à de vastes gisements pétroliers et bénéficie d une position de marché dominante, en particulier dans le secteur offshore (qui est néanmoins très sensible aux prix). La dette très élevée qui a encore augmenté au 1S14, la baisse des prix du pétrole et l enquête pour corruption toujours en cours pèsent toutefois sur le profil de crédit intrinsèque du titre. Néanmoins, ces facteurs n ont qu une influence limitée sur la note de crédit et les perspectives du groupe qui sont soutenues par le lien très solide avec l Etat brésilien. Floored Floater avec emprunt de référence Sous-jacent LIBOR CHF à 3 mois LIBOR CHF à 3 mois N valeur Emprunt de référence USD 6.5 % Transocean Inc USD % Petrobras International Finance Fixing initial- / final / / Date de paiement / remboursement / / Coupon min % p. a % p. a. Cours offert actuel* % % 1 Emetteur/garant: Vontobel Financial Products Ltd., DIFC Dubai/Vontobel Holding AG, Zurich (Moody s A3). ASPS: Certificat de débiteur de référence avec protection conditionnelle de capital (1410). Cotation: sera demandée auprès de la SIX Swiss Exchange. Vous trouverez le termsheet (final terms) comprenant les conditions juridiques faisant foi ainsi que de plus amples informations sur les opportunités et les risques des produits sur Remarques: voir page 19 pour les informations relatives aux risques des produits.*etat au Dominik Meyer, responsable Credit Research, Vontobel Investment Banking Le département Credit Research de Vontobel aide les investisseurs à choisir les meilleurs placements en termes de valeur relative sur le marché obligataire suisse. L équipe se base sur un processus de recherche transparent et systématique qui comprend la rédaction et la publication d analyses détaillées sur les entreprises et les secteurs ainsi que l attribution de notes de crédit et de recommandations d investissement.

17 17 Bon à savoir Saviez-vous que Ces prochains mois, une foule d anniversaires et d événements nous attendent dans les domaines de l économie, de la culture et du sport avec de belles surprises en perspective. Coup d oeil sur l année Saviez-vous par exemple que... La Suisse fêtera plusieurs anniversaires cette année? Ce n était pas arrivé depuis En 2015, nous célèbrerons les 700 ans de la bataille de Morgarten, les 600 ans de la conquête de l Argovie, les 500 ans de la bataille de Marignan mais aussi le bicentenaire de la neutralité, du Pacte fédéral et des nouveaux cantons de Genève, de Neuchâtel et du Valais. Les premiers Jeux européens auront lieu en 2015? Bakou, capitale de l Azerbaïdjan, accueillera la première édition de ces jeux avec des épreuves dans 16 disciplines olympiques et 4 non olympiques. L entreprise BASF (Badische Anilin- & Soda-Fabrik) fondée en 1865 trouve ses origines dans la Badische Gesellschaft für Gasbeleuchtung? BASF fêtera ses 150 ans en 2015: c est aujourd hui le plus grand groupe de chimie au monde en termes de chiffre d affaires et de capitalisation boursière. Milan, qui accueillera l Expo 2015 du 1 er mai au 31 octobre prochain, avait déjà organisé l Exposition universelle de 1906? A l époque, l exposition était consacrée au thème des transports. Cette année, elle sera dédiée à l alimentation et à la nutrition avec 144 pays représentés. Les «Mondes de cristal de Swarovski», un site dédié au cristal, rouvriront en mai 2015 sur une surface de 7.5 hectares? Entreprise familiale du Tyrol, Swarovski célèbre cette année ses 120 ans d existence tandis que la destination touristique «Mondes de cristal» fête ses 20 ans. La Cunard Line, qui fête son 175 e anniversaire cette année, a été fondée à Liverpool? La ville fut le siège de la compagnie maritime durant 128 ans jusqu en Pour fêter l événement, Liverpool accueillera du 24 au 26 mai les trois plus gros navires jamais construits pour Cunard. Les villes de Mons en Belgique et de Pilsen en République tchèque sont les deux capitales européennes de la culture en 2015? Plus de 100 manifestations artistiques et culturelles ainsi que plusieurs centaines d événements attendent les visiteurs. La dixième édition des Semaines de l Asie-Pacifique aura lieu cette année à Berlin? Du 18 au 29 mai 2015, des experts asiatiques et allemands dans les domaines économique, scientifique et politique se pencheront sur le thème des «Smart Cities» verra la naissance de la plus grande zone de libre-échange au monde avec 3.2 milliards d habitants? Outre la Chine, l Inde, la Corée et le Japon, elle comprend les 10 Etats de l ANASE (Association des nations de l Asie du Sud-Est): Brunei, Indonésie, Cambodge, Malaisie, Birmanie, Laos, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam. En 2015, la Suisse fêtera de nombreux anniversaires et 14 pays asiatiques formeront ensemble la plus grande zone de libre-échange au monde.

18 18 Actualités et conseils Réponses à vos questions Qu est-ce qu une option digitale? Une option digitale également appelée option binaire prévoit le versement à l éché ance d un montant défini par contrat ou échoit sans valeur. Le versement dépend de la survenue ou non, à l échéance, d un événement prédéterminé au début du contrat. Il n y a donc que deux scénarios de remboursement. Comme pour les options plain vanilla et les options exotiques, les sous-jacents peuvent être des actions, des indices boursiers, des matières premières, des devises, des taux d intérêts, etc. Les options digitales permettent de miser sur la hausse comme sur la baisse des cours. Une option digitale sur l or peut par exemple rapporter USD 100 si le prix de l or à l échéance se situe à un niveau égal ou supérieur à USD 2000 l once. A défaut, l option échoit sans valeur. Quelle influence exerce la solvabilité, i. e. le CDS (swap de défaut de crédit) du débiteur de référence sur la valorisation d un produit structuré avec emprunt de référence sur le marché secondaire? En principe, la valeur d un produit structuré avec emprunt de référence augmente (baisse) en cas d amélioration (de dégradation) de la solvabilité du débiteur de référence. La valeur du produit structuré avec emprunt de référence baisse lorsque le CDS du débiteur de référence augmente et inversement. L influence du CDS diminue avec la durée résiduelle décroissante. Quelle influence le rendement sur dividendes d une action exerce-t-il sur le prix d un certificat bonus? Plus le rendement sur dividendes de l action sous-jacente est élevé, plus le certificat bonus peut être structuré de manière attractive, toutes conditions étant égales par ailleurs. Le niveau de bonus peut ainsi être relativement plus élevé ou la barrière plus basse. Pendant la durée du placement, les attentes en matière de dividendes n ont pas d influence sur le prix du certificat dans la mesure où elles ne changent pas: elles ont déjà été prises en compte lors de l émission du produit. N hésitez pas à nous faire part de vos questions concernant le thème des produits structurés. Envoyez-nous un à ou contactez-nous. Nos spécialistes répondront volontiers à vos questions sur les produits structurés. Nos experts partagent leur savoir-faire avec vous chaque jour par téléphone de 8h00 à 18h00 ou par . Votre équipe Advisory Financial Products à Genève Banque Vontobel SA, Financial Products, Rue du Rhône 31, CH-1204 Genève, Téléphone +41 (0) , Ne cherchez plus. Accédez maintenant à tous les produits attractifs du marché secondaire sur Ne cherchez plus tous les produits attractifs du marché secondaire en un coup d œil Les (Multi) Barrier Reverse Convertible déjà cotés à la SIX Swiss Exchange offrent des perspectives intéressantes qui méritent votre attention. Pour vous éviter une recherche fastidieuse, notre site Internet met à votre disposition une liste de produits attractifs sur le marché secondaire. Sélectionnés selon des critères clairement définis, ces produits sont actualisés toutes les heures. Téléphone Performance creates trust VT_DN_DVallgemein_f_0115.indd :53

19 19 Remarques Informations sur les risques et les produits Quanto (protection contre les risques de change) Si le ou les sous-jacent(s) est/sont libellé(s) dans une autre devise que la devise de référence du produit, les investisseurs doivent retenir, d une part, que des risques liés aux fluctuations de change existent, et d autre part, que le risque de perte ne dépend pas uniquement de l évolution des sous-jacents, mais qu il est également lié à l évolution défavorable de l autre/ des autres devise(s). Ceci n est pas valable pour les produits dotés d une protection contre le risque de change (structure Quanto). Pour ces produits, les frais correspondants à la structure Quanto sont intégrés dans le prix du certificat. VONCERT Les VONCERT [désignation ASPS: Certificat Tracker (1300)] reflètent l évolution d un sous-jacent. L investis sement dans un VONCERT comporte globalement les mêmes risques qu un investissement direct dans le sous-jacent, notamment en ce qui concerne les risques de change, de marché et de cours. Les VONCERT ne génèrent pas de revenus réguliers et n offrent pas de protection du capital. Defender VONTI et Multi Defender VONTI Les Defender VONTI [désignation ASPS: Barrier Reverse Convertible (1230)] se caractérisent par un coupon garanti, une barrière ainsi qu un remboursement conditionnel du nominal. Si le sous-jacent atteint ou franchit sa barrière pendant la période d observation, le droit au remboursement à la valeur nominale est immédiatement supprimé. Les Multi Defender VONTI reposent sur plusieurs sous-jacents. Si l un des sous-jacents atteint ou franchit sa barrière, le sous-jacent ayant enregistré la moins bonne performance sera ensuite déterminant pour le droit au remboursement. Les risques d un investissement dans un Defender VONTI ou un Multi Defender VONTI sont importants. Ils correspondent largement à ceux d un placement direct dans le sous-jacent tout en offrant des perspectives de gain limitées à la hausse. Il en va de même pour un investissement dans un Double Coupon Multi Defender VONTI. Plus le cours de clôture du sous-jacent (le moins performant) à l échéance est inférieur au prix d exercice, plus la perte encourue est importante.les rendements indiqués peuvent être diminués des coûts de transaction tels que frais de courtage, impôts et taxes. Floored Floater avec emprunt de référence [désignation ASPS: certificat de débiteur de référence avec protection conditionnelle de capital (1410)] Les Floored Floater avec emprunt de référence sont liés, contrairement au Floored Floater traditionnels, à un emprunt de référence qui peut (en cas de défaut ou de remboursement) exercer une influence négative sur la valeur et entraîner un remboursement anticipé. Si aucun cas de défaut ou de remboursement anticipé ne survient en relation avec l emprunt de référence, le fonctionnement de ces produits correspond à celui des Floored Floater traditionnels. Les Floored Floater se distinguent par une protection à 100 % du capital dans la monnaie de référence à l échéance. L investisseur reçoit en outre des versements de coupon périodiques qui reflètent un taux d intérêt de référence donné et dont le montant est susceptible de varier. Un coupon minimum est garanti toutefois. Le gain maximum possible est limité aux coupons. Le risque d un placement dans un Floored Floater est lié au fait que la protection du capital n est garantie qu à l échéance. La valeur du titre peut descendre sous le prix de remboursement avant l échéance. Certificat Factor Grâce aux Certificats Factor [désignation ASPS: Certificat avec Constant Levier (2300)], l investisseur peut bénéficier de manière amplifiée (par effet de levier) de la hausse (produits Leveraged Long Index) ou de la baisse (produits Leveraged Short Index) des cours d une valeur de référence. L effet de levier y demeure constant. A cet effet, le Certificat Factor se fonde non pas sur la valeur de référence elle-même en tant que sous-jacent, mais sur un indice (Indice Facteur). Cet Indice Facteur reflète quotidiennement la variation en pourcentage du cours d une valeur de référence par rapport à son cours de clôture de la veille, avec un facteur (levier) constant. En raison de l effet de levier de l indice, les Certificats Factor permettent d obtenir des gains amplifiés au-delà d un rapport proportionnel, mais également des pertes amplifiées de la même manière (jusqu à une perte totale effective du capital investi en cas de sous-jacent sans valeur). Les pertes supérieures à la valeur de seuil fixé sont au moins atténuées par le mécanisme d ajustement intra-journalier de l Indice Facteur. Avec le choix du facteur (levier), l investisseur détermine simultanément le niveau de risque. Les Certificats Factor ne génèrent pas de revenus réguliers. Pour de plus amples détails sur le mode de fonctionne ment et les risques des Certificats Factor, veuillez consulter les explications figurant sur le termsheet ainsi que le «Index Guide» (guide relatif à l indice) disponible à l adresse https://indices.vontobel.com, qui contient les principes de calcul et de publication de l Indice Facteur ainsi que les définitions des termes utilisés en relation avec cet indice. COSI COSI désigne un segment de produits structurés réduisant le risque de l émetteur. Sur la base du prix du marché et de la juste valeur d un produit, des sûretés sont données en nantissement à la SIX Swiss Exchange. Mentions légales La présente brochure est exclusivement publiée à des fins d information. Elle ne saurait constituer une recommandation ou un conseil en placement et ne contient ni une offre ni une invitation à faire une offre. Elle ne dispense pas d un conseil professionnel indispensable avant toute décision d achat, notamment en ce qui concerne les risques y afférents. Les «Directives visant à garantir l indépendance de l analyse financière» de l ASB ne s appliquent pas. La documentation de produit déterminante sur le plan juridique (prospectus de cotation) se compose du termsheet définitif avec les Final Terms et du programme d émission enregistré auprès de SIX Swiss Exchange. Ces documents ainsi que la brochure «Risques particuliers dans le commerce de titres» peuvent être obtenus gratuitement à l adresse ou auprès de Bank Vontobel AG, Financial Products, Bleicherweg 21, CH-8022 Zurich (tél. +41 (0) ). La performance passée ne saurait être interprétée comme une indication ou une garantie de performance future. Les produits structurés ne sont pas assimilés à des placements collectifs au sens de la Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (LPCC) et ne sont donc pas soumis aux dispositions de la LPCC ni au contrôle de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). La valeur des produits structurés peut non seulement dépendre de l évolution du sous-jacent, mais également de la solvabilité de l émetteur. L investisseur est exposé au risque de défaillance de l émetteur/du garant. La présente publication et les produits financiers auxquels elle fait référence ne sont pas destinés aux personnes soumises à une juridiction limitant ou interdisant la distribution de ces produits financiers ou la diffusion de cette publication et des informations qu elle contient. Toutes les indications fournies sont sans garantie. Janvier Bank Vontobel AG. Tous droits réservés. Avertissement de licence Les Titres ne sont en aucune manière parrainés, approuvés, vendus ou recommandés par J.P.Morgan Securities Ltd. J.P.Morgan ne fait aucune déclaration et n émet aucune garantie, expresse ou implicite, vis-à-vis des détenteurs des Titres ou plus généralement du public, quant à l opportunité d un investissement dans des titres en général ou dans les Titres en particulier, ou la capacité du JPMorgan Commodity Curve Index à réaliser les objectifs fixés. J.P.Morgan a octroyé une licence à Bank Vontobel AG (le «preneur de licence») pour l utilisation du JPMorgan Commodity Curve Index en relation avec les Titres. J.P.Morgan n a aucune responsabilité ni obligation d aucune sorte en relation avec l émission, l administration, la commercialisation ou le négoce des Titres. J.P.Morgan est le nom commercial pour JPMorgan Chase & Co. ainsi que ses sociétés et marques affiliées dans le monde entier. Impressum Editeur: Bank Vontobel AG, Financial Products Bleicherweg 21, 8022 Zurich Auteurs: Sandra Chattopadhyay Responsable marketing: Katia Bezzola Bussinger, Viviana Jost Fréquence de parution: mensuelle Conception: E,T&H Werbeagentur AG BSW, Zweierstrasse 35, 8004 Zurich, Pour commander: Internet ou écrire à l adresse suivante: Banque Vontobel SA Financial Products, Rue du Rhône 31, CH-1204 Genève Téléphone + 41 (0) COSI Collateral Secured Instruments Investor Protection engineered by SIX Group.

20 Banque Vontobel SA Financial Products Rue du Rhône 31 CH-1204 Genève Téléphone + 41 (0) L équipe de rédaction du derinews vous souhaite un excellent début d année et des idées de placement fructueuses! 01/15

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014 Rétrospective 2014 Comme attendu, l année 2014 n a pas été de tout repos pour les investisseurs. Une fois de plus les bonnes et surtout les moins bonnes surprises auront mis nos nerfs à rude épreuve en

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Petits déjeuners investisseurs

Petits déjeuners investisseurs Résolument actifs Résolument actifs Petits déjeuners investisseurs Juin 28 Perspectives économiques Mars 27 Petits déjeuners investisseurs Juin 28 2 2 Petits déjeuners investisseurs Juin 28 Résolument

Plus en détail

Boussole. Global Macro Risk Indicator Un environnement prometteur pour les actions. Optimisme conjoncturel grâce à la baisse des prix du pétrole brut

Boussole. Global Macro Risk Indicator Un environnement prometteur pour les actions. Optimisme conjoncturel grâce à la baisse des prix du pétrole brut Boussole Mars 2015 Global Macro Risk Indicator Un environnement prometteur pour les actions Optimisme conjoncturel grâce à la baisse des prix du pétrole brut La décision de la BNS - et ce qu elle signifie

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Titres à dividendes: tout dépend de la sélection Solactive European High Dividend Low Volatility Index Novembre 2014 Performance creates trust Page 2 Sommaire 1. Investment Case 2. Concept d indice: Solactive

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

=> A court terme, nous restons «long» Dollar/ «court» Euro

=> A court terme, nous restons «long» Dollar/ «court» Euro => A court terme, nous restons «long» Dollar/ «court» Euro L euro a touché à la fin mai son plus faible niveau face au dollar depuis juillet 2010 (1,23 USD) sous l effet, notamment, des craintes selon

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI UNE APPROCHE PEDAGOGIQUE DE L EVOLUTION DES AGREGATS MACROECONOMIQUES ET FINANCIERS Page 2. Le Risque de change dans les pays émergents Page 3. Les Rôles des Taux d Intérêts des Banques Centrales Page

Plus en détail

Social Media. Performance creates trust. «Solactive Social Media Titans Performance-Index» Septembre 2014

Social Media. Performance creates trust. «Solactive Social Media Titans Performance-Index» Septembre 2014 Social Media «Solactive Social Media Titans Performance-Index» Septembre 2014 Performance creates trust Page 2 Sommaire 1. Motivation 2. Investment Case 3. Solactive Social Media Titans Performance-Index

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Floored Floater sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Dans l

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Septembre 2010 Baromètre bancaire 2010. L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse

Septembre 2010 Baromètre bancaire 2010. L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse Septembre 2010 Baromètre bancaire 2010 L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2010 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Table des matières Inhaltsverzeichnis Résumé

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Investir judicieusement dans le cuivre: VONCERT Open End sur le «Vontobel Copper- Strategy Index» Avril 2012 Performance creates trust Page 2 Sommaire Investment Case Possibilités de placement Vontobel

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

L environnement macroéconomique

L environnement macroéconomique 6 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG L environnement macroéconomique international L environnement macroéconomique international 8 revue de stabilité financière 011 7 L environnement macroéconomique international

Plus en détail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail De quoi s agit-il? Le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) est le centre de compétence de la Confédération pour toutes les questions fondamentales de politique économique. La situation économique actuelle

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très

Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très FICHE PAYS JAPON : CROISSANCE EN SURSIS Département analyse et prévision Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très forte reprise de la croissance, notamment au premier trimestre (+1,3

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 26/04/2013 J. Blanchard CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 ----ooo---- A défaut de convergence, la transparence Les dernières prévisions économiques du FMI sont plutôt en retrait. Le PIB mondial

Plus en détail

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Perspectives Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Une approche mesurée du risque s impose : la prise de risque maitrisée est la solution AUTEUR : STEFAN HOFRICHTER

Plus en détail

1 MOIS EN 10 IMAGES. 1. L inflation au cœur des décisions de la BCE, de la BoJ et de la Fed? Novembre 2015. Sommaire

1 MOIS EN 10 IMAGES. 1. L inflation au cœur des décisions de la BCE, de la BoJ et de la Fed? Novembre 2015. Sommaire 1 MOIS EN 10 IMAGES Chaque mois, SYZ Wealth Management publie dans «1 mois en 10 images» un survol de l activité économique dans le monde. Une image valant parfois plus qu un long discours, nous choisissons

Plus en détail

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire Boussole Décembre 2014 Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US Flash Crash sur le marché obligataire Hausse des cours sur le marché des actions - quand la fin est proche Les

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

en dépit du franc fort, la suisse tire profit d une politique monétaire indépendante

en dépit du franc fort, la suisse tire profit d une politique monétaire indépendante FICHE THEMATIQUE : POLITIQUE MONETAIRE en dépit du franc fort, la suisse tire profit d une politique monétaire indépendante 23 OCTOBRE 2011 La force du franc pose d importants problèmes aux entreprises

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

VONCERT sur un panier «Swiss Dividend Yield II» Performance creates trust. Des actions suisses à dividendes élevés pour votre portefeuille

VONCERT sur un panier «Swiss Dividend Yield II» Performance creates trust. Des actions suisses à dividendes élevés pour votre portefeuille VONCERT sur un panier «Swiss Dividend Yield II» Des actions suisses à dividendes élevés pour votre portefeuille Performance creates trust Novembre 2012 Page 2 Investment Case Un environnement de marché

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Avis n HCFP-2015-01 relatif aux prévisions macroéconomiques associées au projet de programme de stabilité pour les années 2015 à 2018.

Avis n HCFP-2015-01 relatif aux prévisions macroéconomiques associées au projet de programme de stabilité pour les années 2015 à 2018. Avis n HCFP-2015-01 relatif aux prévisions macroéconomiques associées au projet de programme de stabilité pour les années 2015 à 2018 13 avril 2015 Le Haut Conseil des finances publiques a été saisi par

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux chocs importants ont affecté le comportement des prix de détail des principaux pays

Plus en détail

Rapport annuel Exercice clos le 31 octobre 2014 SAFIR 1) Politique de gestion Le fonds finit l année à +2.19% contre +12.56% pour l indice composite 50% MSCI DM World Net Return (dividendes nets réinvestis)

Plus en détail

Rétrospective 2015. Mais qu avons-nous donc appris durant cette année qui s achève?

Rétrospective 2015. Mais qu avons-nous donc appris durant cette année qui s achève? Rétrospective 2015 L année 2015 n a pas seulement été exceptionnelle en termes de conditions météorologiques. Cette année qui s achève nous a également réservé bien des surprises sur des thèmes tels que

Plus en détail

Métaux industriels. Pétrole

Métaux industriels. Pétrole Nous sous-pondérons les matières premières les plus cycliques (métaux industriels et pétrole). Mais nous considérons toujours l or et les autres métaux précieux comme des valeurs refuge. Les matières premières

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions 2,0 2,0 1,5 États-Unis UEM 1,5 0,5 0,5 0,0 0,0 11-2010 11-2011 11-2012 11-2013 11-2014 11-2015 11-2016 Taux à dix

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Été 2015

Tendances conjoncturelles Été 2015 Tendances conjoncturelles Été 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2015» Pour toute question technique

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis AG Protect+ Best Performance 1 Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Quelle est, à l heure actuelle, la meilleure stratégie pour bien investir? Miser sur

Plus en détail

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors Market Flash 3 décembre 2010 Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg Lux-Investment Advisors Market Flash : La BCE en route vers un programme «Quantitative Easing» à l américaine? Depuis la crise

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

La situation économique

La situation économique La situation économique Assemblée Générale U.N.M.I Le 2 octobre 2013 J-F BOUILLON Directeur Associé La situation économique en 2013 3 AG UNMI 2 Octobre 2013 La croissance Les chiffres des principaux pays

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la BCE.

Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la BCE. Groupe : Politique monétaire 23/11/2007 Beaume Benoît, Aboubacar Dhoiffir, Cucciolla Francesca Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la

Plus en détail

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE EDITION SPÉCIALE Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses L indice perd 1,83% en janvier 2015 La mauvaise performance de janvier se reflète également dans l allocation

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Investir dans le pétrole et le gaz à travers une stratégie éprouvée Indices stratégiques de Vontobel Juillet 2014 Page 2 Les prix de l énergie augmentent Les prix de nombreuses

Plus en détail

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O D E U X I E M E T R I M E S T R E 2 0 1 5 > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T JeanMarc Léonard Responsable Département Investissement Contact 17 Côte d Eich B.P. 884 L2018 Luxembourg T (352) 46 99

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa

Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa Petit rappel des faits Partie I : Marché des actions et banques centrales Mars - juillet 2012 :

Plus en détail

Boussole. Identification du marché baissier. Chute des prix du brut - causes & effets. Crise de la dette mondiale - les moyens d en sortir

Boussole. Identification du marché baissier. Chute des prix du brut - causes & effets. Crise de la dette mondiale - les moyens d en sortir Boussole Septembre 215 Identification du marché baissier Chute des prix du brut - causes & effets Crise de la dette mondiale - les moyens d en sortir Ce qu il faut savoir sur les actions Votre patrimoine,

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement

Perspectives et stratégie de placement Perspectives et stratégie de placement Mars 2014 Independent Asset Managers since 1982 Environnement macro-économique Au niveau macro-économique, les chiffres économiques récents aux Etats-Unis indiquent

Plus en détail

Misez sur l indice représentatif de la bourse suisse.

Misez sur l indice représentatif de la bourse suisse. ING Bank (NL) (A+/Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? ING Bank (NL) est un titre de dette structuré. Le produit est émis par ING Bank N.V. et vous permet de miser sur l évolution du SMI (Swiss Market Index), l

Plus en détail

PROFITER DE LA CROISSANCE DE L ÉCONOMIE CHINOISE

PROFITER DE LA CROISSANCE DE L ÉCONOMIE CHINOISE PROFITER DE LA CROISSANCE DE L ÉCONOMIE CHINOISE FIN DE LA SOUSCRIPTION: 15.04.2010 Série Avril 2010 1 SÉRIE AVRIL EXPRESS CERTIFICATES SUR DES ACTIONS CHINOISES DE PREMIER ORDRE Surpondération des secteurs

Plus en détail

France : Kiss WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY

France : Kiss WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY WEEKLY 5 Novembre 212 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu France : Kiss 6 France - Croissance du PIB vs.

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE JANVIER 2015

NOTE DE CONJONCTURE DE JANVIER 2015 NOTE DE CONJONCTURE DE Sommaire Internationale Page 1 nationale Page 3 La conjoncture économique internationale Un PIB mondial revu à la baisse suite à l instabilité de la situation en Europe Les prévisions

Plus en détail

Point Keren Finance. 15 avril 2015

Point Keren Finance. 15 avril 2015 Le contexte boursier actuel est particulièrement porteur pour les marchés actions européens, notamment français, qui affichent de très fortes progressions à la fin du premier trimestre de l année 2015.

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail